Impressions de Finlande

Recueil de textes en français sur la Finlande à travers les siècles de Loménie de Brienne jusqu’à de Gaulle
  • La visite en Finlande d’André Malraux en septembre 1963

    "Et vous savez ce que la France connaît de la Finlande ! D’une part, un pittoresque légendaire confus, dont je vous fais grâce. D’autre part, ce dont j’aurais quelque gêne à parler ici, si je n’en avais, en d’autres temps, parlé ailleurs : le courage finlandais."

    lire plus

  • Création de la Société Finlande - France en 1947

    "Le présent rapport démontre avec évidence que l’activité de la Société est d’une utilité qui ne saurait être contestée. Elle a été hautement reconnue par le Ministre des Affaires étrangères M. Carl Enckell, le Recteur de l’Université de Helsinki M. Arthur Långfors et par le Maître Jean Sibelius qui n’ont pas hésité à accepter la présidence d’honneur de la Société."

    lire plus

  • Déclarations de Daladier sur l’aide à la Finlande en février 1940

    "Pour le moment, je tiens simplement à dire que, non seulement nous avons envoyé en Finlande les avions dont vous a parlé M. le ministre de l’air, que non seulement sont en route, à l’heure où je parle, d’autres avions beaucoup plus nombreux, que non seulement les Finlandais nous ont remerciés, en termes émus, de la qualité de ces appareils français, comparés à beaucoup d’appareils étrangers — ce qui est, je crois, réconfortant pour nous"

    lire plus

  • Les exploits de Paavo Nurmi au Jeux olympiques de Paris en 1924

    "Hier, nous avons assisté à Colombes à une journée unique, telle que nous n’en vîmes jamais et que nous n’en verrons jamais plus. Les plus belles luttes athlétiques du passé, et il y en eut de poignantes où des champions exceptionnels -se trouvèrent farouchement aux prises (rappelons-nous la course de Bouin et de Kolehmainen sur 5.000. mètres, à Stockholm), les plus beaux records, [...] tout ce que nous admirions le plus semble pâle : nous avons vu Nurmi.

    lire plus

  • Dépêche du consul de France en Finlande sur l’indépendance de la Finlande

    "... je n’ai pas manqué de faire remarquer, dans la note que j’ai laissée à ce sujet entre les mains de Monsieur Svinhufvud, que le télégramme reçu par moi de Paris était daté du 5 janvier et que par conséquent le Gouvernement français avait, dès cette date, reconnu la souveraineté de la nouvelle République. Il y avait intérêt à faire ressortir, aux yeux des Finlandais, que la France pouvait ne pas avoir attendu l’initiative de la Suède [...]".

    lire plus

  • Le pavillon finlandais à l’exposition universelle de Paris en 1900

    " le Pavillon de Finlande constitue, au premier chef, une des constructions les plus séduisantes, les plus profondément intéressantes de l’exposition universelle toute entière."

    lire plus

  • Le récit de voyage d’une femme en Laponie en 1839 par Léonie d’Aunet

    "Les Finlandais ont des habitudes d’ordre et de travail ; ils sont persévérants et industrieux ; chaque famille se suffit à elle-même, cultivant ses champs, construisant sa maison, fabriquant ses meubles, ses ustensiles et ses chaussures, tissant sa toile et son drap et, de plus, instruisant ses enfants, car chez eux comme en Suède et en Norvège tous les paysans savent lire et écrire [...]"

    lire plus

  • Léouzon Le Duc, le Premier traducteur du Kalevala

    "Quand on étudie le Kalewala, on est comme fasciné par une création aussi étrange. [...] c’est la nature divinisée sous tous ses aspects, l’animation intellectuelle de tous les êtres, la mise en oeuvre la plus féconde du pouvoir créateur." La Finlande
    "Elle lui a appris à conduire les rennes et à marcher avec des suksi. Je voudrais bien savoir à quoi tous ces beaux talents pourront servir, en France, à un duc d’Orléans." La fille du sorcier

    lire plus

  • Xavier Marmier, le conteur des voyages de la Commission scientifique du Nord

    "De Pello, nous arrivâmes en deux heures à Turtula, joli hameau finlandais, situé sur la rive gauche du Tornio. Il y a là une dizaine de grandes habitations agricoles, une bonne auberge, une belle église, et une maison des plus attrayantes, la maison d’un riche et industrieux propriétaire. Nous trouvâmes dans sa demeure tout l’agréable confort des contrées les plus civilisées : meubles élégants, livres et gravures, et, chose plus rare encore dans ces lointaines régions, un piano, probablement le plus septentrional qui existe."

    lire plus

  • François Biard, peintre du passage de Louis-Philippe en Laponie

    Deux célèbres toiles de Biard, "Le duc d’Orléans reçu dans un campement de Lapons, août 1795" et "Le duc d’Orléans descend le grand rapide de l’Eijampaïka sur le fleuve Muonio, en Laponie, août 1795" furent peintes pour les appartements du roi Louis Philippe à Versailles où elles figurent toujours.

    lire plus

haut de page