Impressions de Finlande

Recueil de textes en français sur la Finlande à travers les siècles de Tacite jusqu’à nos jours
  • François Mitterrand en visite officielle en Finlande en 1987

    "Je sais que la Finlande s’accommode mal d’un monde bipolaire et d’une Europe coupée en deux, nous aussi. Tenir compte des réalités héritées de l’histoire ne veut pas dire qu’on se résigne à contempler un horizon impossible à atteindre, en tout cas immobile depuis près de quarante ans. Non, cet horizon se rapprochera dès lors que l’on se décidera d’avancer."

    lire plus

  • La visite en Finlande d’André Malraux en septembre 1963

    "Et vous savez ce que la France connaît de la Finlande ! D’une part, un pittoresque légendaire confus, dont je vous fais grâce. D’autre part, ce dont j’aurais quelque gêne à parler ici, si je n’en avais, en d’autres temps, parlé ailleurs : le courage finlandais."

    lire plus

  • Le Général de Gaulle accueille la première visite d’un président finlandais : Kekkonen à Paris en 1962

    "La visite officielle que vous voulez bien nous faire et l’intérêt amical qu’elle suscite ici font apparaître soudain une importante réalité psychologique et politique, je veux dire la grande et naturelle sympathie qui porte l’un vers l’autre la Finlande et la France."

    lire plus

  • Création de la Société Finlande - France en 1947

    "Le présent rapport démontre avec évidence que l’activité de la Société est d’une utilité qui ne saurait être contestée. Elle a été hautement reconnue par le Ministre des Affaires étrangères M. Carl Enckell, le Recteur de l’Université de Helsinki M. Arthur Långfors et par le Maître Jean Sibelius qui n’ont pas hésité à accepter la présidence d’honneur de la Société."

    lire plus

  • Déclarations de Daladier sur l’aide à la Finlande en février 1940

    "Pour le moment, je tiens simplement à dire que, non seulement nous avons envoyé en Finlande les avions dont vous a parlé M. le ministre de l’air, que non seulement sont en route, à l’heure où je parle, d’autres avions beaucoup plus nombreux, que non seulement les Finlandais nous ont remerciés, en termes émus, de la qualité de ces appareils français, comparés à beaucoup d’appareils étrangers — ce qui est, je crois, réconfortant pour nous"

    lire plus

  • Les exploits de Paavo Nurmi au Jeux olympiques de Paris en 1924

    "Hier, nous avons assisté à Colombes à une journée unique, telle que nous n’en vîmes jamais et que nous n’en verrons jamais plus. Les plus belles luttes athlétiques du passé, et il y en eut de poignantes où des champions exceptionnels -se trouvèrent farouchement aux prises (rappelons-nous la course de Bouin et de Kolehmainen sur 5.000. mètres, à Stockholm), les plus beaux records, [...] tout ce que nous admirions le plus semble pâle : nous avons vu Nurmi.

    lire plus

  • Dépêche du consul de France en Finlande sur l’indépendance de la Finlande

    "... je n’ai pas manqué de faire remarquer, dans la note que j’ai laissée à ce sujet entre les mains de Monsieur Svinhufvud, que le télégramme reçu par moi de Paris était daté du 5 janvier et que par conséquent le Gouvernement français avait, dès cette date, reconnu la souveraineté de la nouvelle République. Il y avait intérêt à faire ressortir, aux yeux des Finlandais, que la France pouvait ne pas avoir attendu l’initiative de la Suède [...]".

    lire plus

  • Aïno Ackté, la plus finlandaise des cantatrices de l’Opéra de Paris

    "Cette jolie et distinguée jeune fille, d’un visage et d’une allure étranges et poétiques, douée d’une voix merveilleuse et stylée, ne s’est pas contentée de chanter Marguerite ; elle l’a rendue avec une étonnante souplesse de talent. (...) Mademoiselle Ackté a chanté Juliette (Roméo et Juliette) et Elsa (Lohengrin), avec un succès au moins égal à celui qu’elle avait remporté à ses débuts dans Faust. Elle a créé Hervine de la Cloche du Rhin." (Adrien Laroque, Acteurs et actrices de Paris, juillet 1899)

    lire plus

  • Le pavillon finlandais à l’exposition universelle de Paris en 1900

    " le Pavillon de Finlande constitue, au premier chef, une des constructions les plus séduisantes, les plus profondément intéressantes de l’exposition universelle toute entière."

    lire plus

  • Le voyage d’Alexandre Dumas en Finlande en 1858

    "Pendant cette courte excursion, je constatai un fait : c’est que tout ce qui est Russe en Finlande prend du thé, que tout ce qui est Finlandais prend du café.
    Le Russe est avide de thé ; mais le Finlandais est fanatique de café."

    lire plus

haut de page