Visite du Premier ministre Vanhanen en France les 22 et 23 janvier 2008

JPEG

Extraits de la presse finlandaise du jeudi 24 janvier

VISITE DE M. VANHANEN EN FRANCE :

« La Finlande partage la position de la France sur la politique européenne de défense » HS

« Le Premier ministre considère la part d’’énergie renouvelable comme raisonnable pour la Finlande » HS

La Finlande et la France partagent une « volonté semblable » de développer la défense européenne a déclaré le Premier ministre Matti Vanhanen, mercredi 23 janvier, après avoir rencontré le Président français Nicolas Sarkozy. »Mais la France a des visions qui vont plus loin », a ajouté M. Vanhanen.

La France, qui assumera la présidence de l’’UE à partir de juillet, a déjà affirmé son intention de développer durant cette période une défense européenne indépendante. La France est traditionnellement favorable au développement d’’une défense européenne, alors que, par exemple la Grande-Bretagne considère comme plus important la coopération dans l’’OTAN ainsi que la coopération entre l’’UE et les Etats-Unis. Même si la France est membre de l’’OTAN, son insatisfaction à l’’égard de l’’hégémonie américaine dans l’’OTAN se fait sentir dans les relations avec l’’OTAN.

Selon M. Vanhanen, la Finlande est intéressée par le développement et la participation à la gestion internationale de crise.

Le Premier ministre a aussi déclaré qu’’il avait incité la France à œuvrer durant sa présidence pour que l’’UE puisse reprendre les négociations avec la Russie sur un nouvel accord de coopération actuellement différé à cause du différend sur la viande polonaise.

M. Vanhanen a aussi commenté le paquet climat rendu public par la Commission qui impose à la Finlande de porter sa part d’’énergie renouvelable de 28,5% à 38%. « Cet objectif est ambitieux mais pas irraisonnable ni inéquitable par rapport à ceux fixés aux autres Etats membres », a dit M. Vanhanen. Il s’’est félicité du fait que l’’industrie du bois-papier grande consommatrice d’’énergie avait été laissé à l’’écart de la part finlandaise.

Durant sa visite à Paris, M. Vanhanen a aussi rencontré le Premier ministre François Fillon, le PDG de Total Christophe de Margerie ainsi que le gouverneur de la Banque de France Christian Noyer.

Total est partenaire du groupe russe Gazprom dans le développement du champ gazier de Chtokman dans la mer de Barents. M. Vanhanen a émis le souhait que les entreprises finlandaises puissent être associées à ce projet.
HS/A6 le 24.1

« Le paquet climat de la Commission a aussi été abordé lors la visite du Premier ministre Vanhanen à Paris » Yle

Le Président français Nicolas Sarkozy s’’est entretenu avec M. Vanhanen, cet après-midi à Paris. M . Vanhanen a déclaré que les objectifs de la Commission allaient dans le bon sens même s’’ils étaient ambitieux.

Précédemment dans la journée, M. Vanhanen avait rencontré le PDG de Total qui particpe au grand projet énergétique de la mer de Barents. M . Vanhanen a promu la participation des entreprises finlandaises dans ledit projet.
Yle
Journal télévise de 20h30, le 23.1

« Le Premier ministre Vanhanen a commenté le paquet climat de la Commission en France où il rencontrait le Président français Nicolas Sarkozy » MTV3

M. Vanhanen a déclaré que les objectifs assignés par la Commission à la Finlande étaient sévères. Il a insisté sur l’’importance de l’’utilisation des ressources hydrauliques pour protéger le climat.

Le Premier ministre Vanhanen était cet après-midi à Paris, juste après que l’’UE a rendu public son paquet climat à Bruxelles. Il a été reçu à Paris par le Président Nicolas Sarkozy qui exige que dans les calculs de la part de chaque Etat membre soit prise en compte aussi l’’énergie nucléaire qui produit peu d’’émissions. M. Vanhanen n’’y voit pas d’’intérêt pour la Finlande, mais il considère en revanche qu’’il faudrait que la Finlande augmente sa part d’’énergie hydraulique.

« Il faut augmenter le recours à l’’énergie hydraulique en Finlande. Les objectifs n’’en resteront pas à ceux que vient de fixer la Commission. De 2020 à 2050, il faudra certainement doubler la part d’’énergie qui ne produit pas d’’émissions. Les esprits sont en train de changer au niveau mondial et ils vont peut-être permettre de prendre des décisions dans l’’avenir, mais pas dans un avenir proche », estime M. Vanhanen.

Le prochain grand défi pour la Finlande consistera à se battre pour conserver sur son territoire les industries grandes consommatrice d’’énergie au moment où il faut réduire les émissions. « Même si les déclarations vont dans le sens que ces objectifs sont tenables, je ne minimise en aucune manière le défi qui nous attend. Mais il n’’est en rien exceptionnel ou inéquitable par rapport à ceux fixés aux autres Etats membres de l’’UE. »

Outre le paquet climat de l’’UE, les discussions ont porté sur la prochaine présidence française de l’’UE.

La visite d’’aujourd’’hui a renforcé l’’idée que sur les grandes questions la Finlande et la France partagent les mêmes points de vue. MTV3, journal télévisé de 22h le 23.1

« Visite à Paris de M. Vanhanen » Nelonen

Le Premier ministre Vanhanen a commencé sa visite à Paris dans le quartier d’’affaires, à la tour du groupe Total qui est partie prenante au projet énergétique de Chtokman près de Mourmansk. M. Vananen a promu auprès du PDG de Total les entreprises finlandaises pour participer à ce projet. Les Français ont exprimé leur intérêt.

Après avoir fait le touriste et pris un café en terrasse, le Premier ministre a eu droit à un déjeuner dans un cadre magnifique à la Banque de France.

Le point d’’orgue de ce voyage fut la visite à l’’Elysée. La prochaine présidence française de l’’UE était le sujet de la première rencontre entre le Président Nicolas Sarkozy et le Premier ministre Matti Vanhanen. La France a l’’intention de s’’intéresser particulièrement à la politique énergétique. Aujourd’’hui, le paquet climat de la Commission était le sujet d’’intérêt.

« Les principaux chiffres concernant la Finlande sont donc les mêmes que ceux qui nous avaient été présentés de façon confidentielle avant Noël. Pour la Finlande, les mesures qui ont été déjà réalisées par la Finlande ont été prises en compte dans la part allouée aux énergies renouvelables. C’’est pourquoi on nous demande un point moins en moyenne d’’augmentation de notre part par rapport à la moyenne de l’’UE », a déclaré M. Vanhanen à Paris.
Nelonen, journal télévisé de 20h le 23.1

« M. Vanhanen est venu rechercher auprès de m. Sarkozy un soutien pour les besoins particuliers de l’’agriculture finlandaise » STT

« Le Premier ministre a promu les entreprises finlandaises pour le champ gazier de la mer de Barents » STT

La Finlande espère que la France prendra en compte les conditions particulières de la Finlande quand elle préparera les décisions sur la réforme de la politique agricole durant sa présidence.

Le Premier ministre Matti Vanhanen a discuté avec le Président Sarkozy hier des priorités de la présidence française.

M. Vanhanen a déclaré, après ses entretiens, que la Finlande et la France ont des points de vue semblables sur de nombreux dossiers.

Durant la présidence française, au second semestre de cette année, devrait être mis en oeuvre le traité de Lisbonne, réformé la politique agricole et revue la stratégie de sécurité européenne.

« Nous avons trouvé le plus souvent une ligne commune dans la politique agricole et nous avons besoin de leur soutien pour nos conditions particulières. Il a promis une coopération étroite sur ce point », a dit M. Vanhanen après son entrevue avec le président français.

A Paris, M. Vanhanen a discuté aussi avec le PDG de Total Christophe de Margerie du développement du champ gazier de Chtokman. L’’objectif est de permettre aux entreprises finlandaises de mieux y participer qu’’elles ne l’’ont fait pour le champ gazier norvégien de Snövit.

« On essaiera de se saisir plus fermement de ce projet pour que les entreprises finlandaises y aient accès. Cela pourrait représenter un projet d’’un investissement total de 20 milliards d’’euros. Son sort sera décidé dans les deux années à venir », a déclaré M. Vanhanen. Total y est impliqué avec une participation de 25% dans ce projet de Gazprom dans la mer de Barents.

« Nous sommes convenus que je fournirai une liste des entreprises finlandaises qui ont une expérience dans les projets arctiques de ce type », a déclaré M. Vanhanen après son entrevue avec M. Margerie.

Le Président français était intéressé d’’entendre les possibilités des entreprises finlandaises de participer à la construction du champ gazier de Chtokman. M. Vanhanen a aussi précisé qu’’il avait discuté d’’autres dossiers économiques avec le président français.

Durant la présidence française, l’’UE devra décider du premier président de l’’UE et du représentant extérieur et préparer la nomination du prochain président de la Commission.

Le Président Sarkozy a évoqué la candidature de M. Blair à la présidence de l’’UE.

Dans son entrevue de trois quarts d’’heure, M. Vanhanen n’’a pas eu le temps d’’aborder ces nominations, mais il a déclaré qu’’il était important pour la Finlande que la répartition des tâches entre le président et le représentant de politique étrangère soit claire. Il ne s’’est pas prononcé sur des noms.

Il a néanmoins répété qu’’il ne fallait pas prendre en compte, pour les candidats, l’’appartenance de leur Etat à l’’OTAN, à la zone euro où à l’’espace Schengen. TS KS

JPEG

Extraits de la presse finlandaise du vendredi 25 janvier 2008

« La Finlande est proche de la France en politique européenne » KS

L’’éditorialiste du journal Keskisuomalainen estime qu’’il « est bon que la réforme de la PAC puisse avoir lieu sous la présidence française. (...) La Finlande ne pourra défendre ses intérêts qu’’en coopérant avec d’’autres Etats membres et, si possible, de grands Etats comme la France ».

« Sur les grandes lignes de la politique européenne, la Finlande et la France ont des positions similaires ».

« La Finlande est sur les mêmes positions que la France en matière de développement de la défense commune. L’’objectif de la France est que l’’Europe se dote d’’une défense commune indépendante. En toile de fond se trouve l’’insatisfaction à l’’égard de l’’hégémonie américaine dans l’’OTAN. La Finlande qui ne fait pas partie de l’’OTAN est, pour sa part, prête à participer au développement de la gestion de crise européenne. »
KS

Communiqué du Secrétariat du Premier ministre

"M. Vanhanen rencontrera le Président Sarkozy et le Premier ministre Fillon"

"Le secrétariat du Premier ministre publie un communiqué de presse pour annoncer que le Premier ministre Matti Vanhanen effectuera les 22 et 23 janvier une visite de travail en France. Il rencontrera le Président Sarkozy et le Premier ministre Fillon le mercredi 23 janvier à Paris.

Les thèmes principaux de l’’entretien avec le président Sarkozy sont le paquet climatique et énergétique de l’’UE et la présidence française de l’’UE au second semestre de 2008, ainsi que la politique agricole de l’’UE, la mise en œuvre du traité de Lisbonne, le groupe de réflexion chargé d’’étudier l’’avenir de l’’Union, la stratégie de la mer Baltique, l’’union de la Méditerranée et les autres questions internationales d’’actualité.

MM. Fillon et Vanhanen évoqueront la politique économique et d’’emploi, les relations bilatérales et les questions européennes.

M. Vanhanen aura également un entretien avec le PDG de l’’entreprise énergétique Total, M. Christophe de Margerie, et un déjeuner avec le gouverneur de la Banque de France, M. Christian Noyer."

publié le 28/01/2008

haut de page