Système de combat aérien du futur : accord entre la France, l’Allemagne et l’Espagne pour un vol de prototype en 2027 [fi]

Dans un contexte marqué par des défis toujours plus nombreux, où la supériorité aérienne est remise en question par des menaces croissantes, le programme NGWS/SCAF (Next Generation Weapon System / Future Combat Air System) contribue directement au renforcement de la souveraineté et à la sécurité de nos nations et de l’Europe.

Les discussions menées par la Direction générale de l’armement (DGA), le BMVg (Bundesministerium der Verteidigung) et la DGAM (Dirección General de Armamento y Material) au cours des derniers mois ont permis d’aboutir à un accord équilibré entre les différents partenaires pour la prochaine étape de la phase de démonstration du programme. Les arrangements étatiques correspondants sont désormais prêts à suivre les processus administratifs nationaux en vue d’une validation formelle.

Le NGWS sera composé d’un « NGF » (New Generation Fighter, l’avion de combat de nouvelle génération), de « Remote Carriers » (plateformes aériennes pilotées à distance) et d’un cloud de combat conçu pour assurer la supériorité informationnelle. Le NGWS, qui s’intègrera pleinement dans les différents systèmes nationaux de combat aérien du futur, confèrera une supériorité opérationnelle dans des environnements fortement contestés.

En intégrant des technologies de pointe qui apporteront aux forces armées le niveau de performance attendu (propulsion, manœuvrabilité, radars, optronique, guerre électronique, connectivité, intelligence artificielle, interopérabilité, etc.), le NGWS/SCAF placera les industries participantes au premier rang de l’innovation dans le secteur de la défense.

L’organisation industrielle du programme a été déterminée de façon à assurer la cohérence et l’efficacité du projet, en rassemblant les compétences les plus poussées des industriels de chaque pays au sein d’un partenariat équilibré, large et approfondi. Le schéma de coopération retenu offre une opportunité inédite de renforcer les atouts industriels des trois pays participants, tout en assurant la compétitivité du futur système.

Ce programme ambitieux renforcera considérablement le statut de l’Europe en tant que pourvoyeur de sécurité fiable et crédible, en permettant aux trois États participants d’agir de manière souveraine dans les espaces communs stratégiques.

En savoir plus sur le site du ministère des armées

publié le 04/06/2021

haut de page