Septembre 2016

Vendredi 30 septembre 2016

Politique intérieure

Sondage - Elections municipales

Selon un sondage, le PSD serait le parti numéro un aux élections municipales de 2017
Aamulehti relève que selon un sondage d’opinion effectué pour le groupe Alma Media sur l’audience des partis politiques aux élections municipales qui auront lieu en avril 2017, le Parti social-démocrate serait le numéro un, avec une audience de 20,8%, suivi du Centre (19,2 %) et du Rassemblement national (17,6 %).
L’Alliance verte arriverait quatrième avec un score de 12,4 %, suivi des Vrais Finlandais (10,0 %) et de l’Alliance des gauches (8,3 %), du Parti suédois (4,5 %) et des Chrétiens-démocrates (4,0 %).
Selon les sondages précédents, effectués pour Helsingin Sanomat et Yle, le Centre était en tête.
Le directeur de recherche à Tietoykkönen, Juha Määttänen, souligne qu’il est typique que six mois avant les élections un tiers des électeurs ne savent pas encore pour quel parti ils vont voter.
Elina Kestilä-Kekkonen, professeure en sciences politiques à l’université de Tampere, estime que la chute des Vrais Finlandais n’est peut-être pas définitive. « Les Vrais Finlandais ont encore beaucoup d’électeurs potentiels. »
Aux élections municipales de 2012, le Centre l’avait emporté avec 21,9 %, suivi du PSD (19,6 %) et du Rassemblement national (18,7 %).
Le sondage a été effectué par l’institut Tietoykkönen entre le 20 et le 27 septembre auprès de 1 500 personnes, dont 66,8% (1 002 personnes) ont exprimé leur choix de parti.
AL/1, A6-7

Législation

Corruption
Un projet de loi criminaliserait l’abus du pouvoir d’influence
Le ministère de la Justice a entendu les avis concernant son esquisse de projet de loi contre la corruption. La police, la police judiciaire, le fisc, le ministère des Affaires étrangères et Transparency International Finlande, entre autres sont favorables à la criminalisation de l’abus d’une position impliquant un pouvoir d’influence, alors que le patronat EK, les Entrepreneurs de Finlande et la Chambre de commerce notamment s’y opposent.
Il revient maintenant aux partis politiques de décider si le projet de réforme de la législation sera remis au Parlement.
Ce projet visait à mettre en conforme la Finlande avec des recommandations du Conseil de l’Europe.
HS/A12

Délai de carence pour les fonctionnaires ?
Le conseiller spécial de M. Orpo engagé par l’entreprise Mehiläinen
Le débat se réanime sur l’opportunité de mettre en place une carence concernant les fonctionnaires recrutés par un employeur susceptible de bénéficier des informations confidentielles dont dispose le fonctionnaire en question.
Le conseiller spécial du groupe ministériel du Rassemblement national, M. Joonas Turunen, a annoncé, mercredi, qu’il quittait ses fonctions pour partir chez Mehiläinen, société de soins privés.
Le départ de M. Turunen a été ardemment critiqué par des députés notamment du PSD et de l’Alliance des gauches qui lui reproche de faire profiter Mehiläinen des informations auxquelles il a pu avoir accès concernant la préparation de la réforme Sote et notamment l’(ouverture à la concurrence du secteur des soins qu’il avait notamment en charge pour le parti du Rassemblement national. M. Orpo, président du Rassemblement national, estime toutefois que les informations concernant la réforme des services sociaux et de la santé sont publiques. M. Soini, en tant que vice-Premier ministre, compte sur l’honnêteté des ministres et leurs conseillers pour ne pas abuser des informations qu’ils disposent, tout en rappelant qu’il faut une règle du jeu sur ces questions.
Un projet de loi sur l’introduction d’une carence est en cours de préparation à la Commission administrative du Parlement.
HS/A16-17

Initiative populaire sur la législation sur la maternité
Le Parlement a débattu de l’initiative populaire pour réformer la législation sur la maternité de façon à permettre à deux femmes de reconnaître la filiation maternelle des deux dès avant la naissance d’un enfant.
La majorité des députés soutient l’initiative qui, pour eux, relève de l’intérêt de l’enfant.
HS/A17

Prix de la nourriture

Une hausse prévue pour l’année prochaine
L’institut de recherche économique PTT prévoit que la baisse des prix des denrées alimentaires se ralentira à la fin de l’année pour repartir à la hausse concernant certains produits.
Les prix de la viande, des produits céréaliers et du lait augmenteront en 2017, alors qu’ils ont diminué cette année.
PTT prévoit que les difficultés des exportations de produits laitiers vont continuer, mais que pour les produits de viande, les huiles et graisses végétales et les céréales, les exportations vont augmenter.
HS/A31

Salaires

« Selon les statistiques, la formation vaut la peine » HS
Helsingin Sanomat publie les informations de l’Institut national d’études statistiques sur les salaires. En 2015, le salaire médian des personnes employées en plein temps était de 2963 euros par mois, contre 2946 euros en 2014.
Le salaire moyen est de 3500 euros par mois, 3045 euros pour les employés à plein temps des communes et 3089 euros chez l’Etat.
Plus le niveau de diplôme est élevé, plus les salaires le sont, rapporte cette étude.
HS/A32

Jeudi 29 septembre 2016

Politique étrangère et européenne

Rencontre des Premiers ministres nordiques

Feu vert pour l’approfondissement de l’intégration nordique mais pas pour l’ouverture des frontières encore
Les Premiers ministres nordiques souhaitent faire des pays nordiques la zone la plus intégrée du monde. Ils ne sont pas pour autant prêts à lever les contrôles frontaliers mis en place suite à la crise migratoire.
Alors que les pays nordiques ont connu la libre-circulation depuis les années 1950, et que les Premiers ministres estiment que les contrôles sont une mesure temporaire, ils n’en voient pas la fin pour l’instant.
Outre les questions de l’immigration, les Premiers ministres ont également évoqué la sécurité dans la mer Baltique.
Aamulehti publie une interview du Premier ministre danois, M. Rasmussen, qui estime que l’idée d’une défense commune et une armée européenne est irréaliste. Pour lui, c’est l’OTAN qui constitue la pierre angulaire, et ainsi, il est favorable au renforcement de la coopération entre l’UE et l’Alliance atlantique.
AL estime que du point de vue danois, la politique de sécurité nordique est utopiste tant que la Finlande et la Suède ne sont pas membres de l’OTAN. Pour M. Rasmussen, il serait avantageux pour les pays nordiques de renforcer leur politique commune à l’égard des Etats-Unis.
HS/A14, AL/A12

Aviation

La Finlande a participé à l’enquête sur l’affaire du vol MH17
Helsingin Sanomat relève que le parquet néerlandais a affirmé mercredi que des tests de missiles ont été effectués aussi en Finlande dans le cadre de l’enquête sur le crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines en juillet 2014 dans l’est de l’Ukraine.
Selon le groupe d’enquêteurs internationaux, le missile Buk qui a abattu l’avion de la Malaysia Airlines avait été tiré par les séparatistes pro-russes. Le système de missiles, apporté du territoire de la Russie, a été réacheminé en Russie après le tir. Le groupe d’enquêteurs a identifié une centaine de personnes qui peuvent être liées à l’affaire.
HS/A6-7

Le Parlement n’a pas été informé
Selon Helsingin Sanomat, le Parlement n’a pas été informé de la participation finlandaise à l’enquête.
Le vice-président de la commission des affaires étrangères du Parlement Pertti Salolainen souligne être « extrêmement frustré » de cette situation. « Il s’agit aussi d’une question de politique étrangère et cela nous intéresse au Parlement. »
Le président de la commission de la défense du Parlement Ilkka Kanerva affirme également que sa commission n’a pas été informée non plus.
Lors de la réunion des Premiers ministres nordiques aux îles Åland, le Premier ministre Juha Sipilä a confirmé mercredi que la direction politique a été au courant du test de missile en Finlande. Il n’a toutefois pas voulu commenter le contenu de la demande d’entraide néerlandaise ou spéculer sur les réactions russes concernant la participation finlandaise.
HS/A8

Commentaire
Selon une analyse d’Helsingin Sanomat par Kari Huhta, la Finlande a voulu garder confidentielle sa participation à l’enquête.
En effet, selon une résolution de l’ONU, la Finlande avait l’obligation d’aider dans une telle enquête civile ou pénale. « Si la Finlande n’avait pas aidé, elle aurait eu raison de le cacher. Il s’agit d’un des crimes de guerre les plus sérieux en Europe depuis la 2e guerre mondiale, » écrit Kari Huhta.
« La décision de cacher la participation finlandaise peut bien sûr être justifiée par des raisons techniques et la responsabilité peut être rejetée sur la police judiciaire, chargée de l’entraide administrative aux autorités néerlandaises. »
« La décision est toutefois purement politique », juge Kari Huhta.
HS/A8

Tourisme

Stagnation du tourisme étranger en Finlande
Le nombre de nuitées des touristes étrangers en Finlande a diminué de 2,6% pour l’été 2016 (juin-juillet). C’est surtout du à la diminution des touristes russes : pour les autres nationalités, les nuitées ont, au total, augmenté de 0,2%.
On note une augmentation des touristes américains (+19,7%), chinois (+13,3%), japonais (+5,7%) et français (+0,5%). Il y a en revanche moins de touristes russes(-22,3%), suisses (-20,5%), norvégiens (-15,5%), britanniques (-9,2%), néerlandais (-5,8%), estoniens (-5,5%) et Allemands (-4,4%).
KS

Politique intérieure

Politique de l’emploi

Les syndicats ont menacé de quitter le groupe de travail
Helsingin Sanomat relève les centrales syndicales ont menacé mercredi matin de quitter le groupe de travail tripartite sur l’emploi, présidé par le secrétaire d’Etat Martti Hetemäki. Elles ont toutefois décidé de continuer au moins jusqu’au début de la semaine prochaine.
Selon le président de la confédération SAK Jarkko Eloranta, « le travail du groupe est très compliqué et il y a encore beaucoup de questions ouvertes ». Le bureau de la SAK doit se réunir lundi prochain pour évaluer les résultats.
M. Hetemäki a remis hier le premier rapport de son groupe aux ministres chargés de l’emploi et aux présidents des centrales syndicales et du patronat. Selon le ministre de l’Economie Olli Rehn, la prochaine réunion aura lieu la semaine prochaine et le groupe de travail remettra son rapport final à cette occasion. Le ministre des Finances Petteri Orpo souligne qu’il faut attendre pour voir le rapport final du groupe de travail.
MM. Rehn et Orpo n’ont pas voulu estimer si le gouvernement pourrait modifier l’allocation chômage proportionnelle au revenu sans la contribution des partenaires sociaux. Le ministre de l’Emploi Jari Lindström n’a pas voulu commenter l’affaire.
HS/A13, AL/A9

Boissons alcoolisées

Le gouvernement envisage d’introduire des boissons plus fortes dans les supermarchés
Le gouvernement qui a décidé que des boissons alcoolisées dont la teneur est de 5,5 % (par rapport à 4,7 % actuellement) seront désormais vendues dans les magasins d’alimentation, kiosques et stations-service, estime que les dégâts engendrés par l’alcool diminueront de ce fait, et qu’en même temps, la vie économique en bénéficiera.
Les experts de la santé sont d’un avis inverse en ce qui concerne les dégâts liés à l’alcool. C’est ce qui se passé dans les années 2000, lorsque la taxe sur l’alcool a été diminuée en 2004. Le durcissement de la fiscalité plus tard a eu un effet inverse.
HS/A11

Economie

Nucléaire

TVO assigne Areva en justice
Helsingin Sanomat rapporte que TVO a annoncé, hier, avoir assigné en référé Areva pour obtenir des informations sur les effets de la restructuration du groupe sur le calendrier du projet d’OL3. « Nous avons essayé d’obtenir des réponses depuis des mois sans succès, c’est pourquoi nous avons choisi la voie judiciaire », a déclaré le directeur de la communication de TVO, M. Pasi Tuohimaa.
HS TS

Société

Violence conjugale et familiale

Des cas restent obscurs, car la police ne les enregistre pas
La police est de plus en plus souvent appelée à intervenir dans des situations de violence familiale, mais tous ces cas ne mènent pas à une plainte. Selon la législation entrée en vigueur en 2011, toute violence entre dans le cadre d’une plainte s’il s’agit d’une relation proche, c’est-à-dire s’agissant d’un partenaire actuel ou ancien, frère ou sœur, parent ascendant ou descendant. Quand la police est appelée à domicile, et qu’il y a un soupçon de violence, il faudrait l’enregistrer en tant que plainte.
Tous les policiers ne semblent pas avoir retenu le fait qu’il ne s’agit plus de crimes dont la plainte relève seulement de la partie civile. La violence dans le cadre d’une relation proche est une notion plus vaste que la violence familiale.
25 % des interventions de police dans un contexte de violence familiale ont été effectuées dans des adresses où la police était déjà intervenue au moins une fois durant les six derniers mois.
HS/A12

Santé

Fécondation
La nouvelle méthode de « trois parents » dont fait état le magazine scientifique New Scientist, adopté en Grande-Bretagne en 2015, ne serait pas légale en Finlande, du fait qu’on intervient dans le génome de l’embryon et qu’il n’y a pas de certitude sur la sécurité de l’opération.
Mme Aittomäki, professeur de génétique, n’exclut toutefois pas qu’on puisse utiliser de telles technologies en Finlande, dans l’avenir.
HS/A16

France – Finlande

Littérature

Muriel Barbery
Helsingin Sanomat publie une bonne critque du nouveau livre de Muriel Barbery, La vie des Elfes, que Gummerus publie en Finlande dans une traduction de Lotta Toivanen.
HS

Mercredi 28 septembre 2016

Politique étrangère et européenne

Défense européenne

Renforcement de la coopération militaire européenne
Un centre d’expertise contre les menaces hybrides en Finlande ?
Le ministre de la Défense Jussi Niinistö estime que la proposition franco-allemande concernant l’opportunité du renforcement de la coopération militaire européenne est assez proche des vues finlandaises en la matière. M. Niinistö qui a participé à la réunion informelle des ministres européens de la Défense, dit qu’il y a fait part de la position favorable de la Finlande en matière de ce renforcement, y compris concernant la création d’une structure de commandement permanente.
M. Niinistö a présenté l’initiaitive finlandaise de mettre en place un centre d’expertise en matière de menaces hybrides sous la direction du secrétariat du Premier ministre Sipilä. Selon M. Niinistö, Mme Mogherini a félicité la Finlande pour ce projet. Les pays de la région de la mer Baltique sont intéressés, et M. Niinistö s’efforcera de convaincre des pays de la Méditerranée.
La Finlande espère que ce centre puisse être opérationnel courant 2017.
HS/A23

Aviation

Enquête sur l’affaire du vol MH17 de la Malaysia Airlines
Helsingin Sanomat relève que selon le quotidien néerlandais De Telegraaf, des tests de missiles ont été effectués en Finlande dans le cadre de l’enquête sur le crash du vol MH17 de Malaysia Airlines en juillet 2014 dans l’est de l’Ukraine.
Le président de la commission des affaires étrangères du parlement finlandais Matti Vanhanen a confirmé mardi à Yle que des tests ont été effectués en Finlande. « Je ne sais pas si on peut dire qu’ils étaient secrets puisque la presse en parle », a dit M. Vanhanen.
Le ministère de la Défense et les forces armées finlandaises ne commentent pas l’affaire. Selon la police judiciaire, les autorités finlandaises ont accordé une entraide administrative aux autorités néerlandaises.
Selon De Telegraaf, les tests effectués en Finlande montrent qu’un missile sol-air russe Buk aurait touché l’avion en question.
La Finlande dispose de missiles BUK depuis 1996, rapporte la presse.
HS/A8

Rencontre des Premiers ministres nordiques

La mer Baltique et la crise de réfugiés à l’agenda
La proposition finlandaise concernant les bio-carburants bien accueillie
M. Löfven a évoqué les garanties de sécurité indirectes des Etats-Unis
Les Premiers ministres nordiques qui se sont réunis hier pour une réunion annuelle informelle de deux jours, cette fois aux Îles Åland, s’entretiennent sur des questions d’actualité telles que la situation de l’UE et les effets de la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union. A l’ordre du jour, également les questions liées aux conséquences de la crise migratoire, telles que les effets des modalités frontalières temporaires.
La sécurité intérieure et les groupements extrémistes violents devront également être évoqués, ainsi que la mer Baltique, les questions de sécurité et la relation entre les pays nordiques et les Etats-Unis.
Les Premiers ministres donneront une conférence de presse, aujourd’hui.
Aamulehti rend compte de la proposition finlandaise auprès des collègues nordiques d’une décision en commun d’augmenter la part minimum de biocarburants dans les carburants. En Finlande, la part s’élève déjà depuis deux ans à 21,6 %, alors que l’objectif de 20 % a été fixé pour 2020.
AL note également que le Premier ministre suédois, M. Löfven, en réponse à une question des médias sur la signification des propos de M. Vershbow, secrétaire général adjoint de l’OTAN, a évoqué les garanties de sécurité indirectes américaines promises à la Suède. M. Vershbow a qualifié, dans une interview, la Finlande et la Suède de « partenaires opératifs potentiels » et a déclaré qu’en cas de crise en mer Baltique la Finlande et la Suède pourraient très probablement avoir une aide de l’OTAN.
HS/A11, AL/A10-11

Migration

Plusieurs suicides commis dans les centres d’accueil
L’association de protection de la santé mentale a évoqué le fait que ces dernières semaines, plusieurs suicides ont été commis dans des centres d’accueil de demandeurs d’asile de la région de la capitale. Plusieurs tentatives de suicides ont également été enregistrées. L’Office national de l’immigration confirme les cas de décès dans des centres d’accueil.
Il y a eu 12 décès de demandeurs d’asile en un an, et une vingtaine au total en 2015 et 2016. Selon Migri, il y a eu entre 15 et 20 tentatives de suicide depuis octobre dernier, dont cinq ont abouti.
Selon Mme Ruishalme, il n’y a pas eu de dénominateur commun pour les suicides, tel qu’un refus de l’asile, par exemple. Le processus de demande d’asile est frustrant et traumatisant, selon elle, du fait que l’attente est longue.
HS/A18

Politique intérieure

Groupuscules extrémistes – racisme

Selon un professeur, il faudrait criminaliser le racisme
M. Sakari Melender, professeur en droit pénal de l’Université d’Helsinki, estime que les mesures du gouvernement sont restés à mi-chemin. M. Melender regrette qu’en Finlande on lutte contre le racisme en utilisant la législation sur la criminalité organisée. Pour lui, il faudrait un article à part dans le code pénal sur le racisme, par exemple sur la participation aux activités d’un groupement raciste.
Il rappelle que les motivations de la criminalité organisée sont économiques, alors que les motivations de groupements racistes peuvent être divers.
HS/A11

Incitation à la haine raciale

Vrais Finlandais : une enquête sera ouverte sur les propos de M. Hakkarainen
La police a terminé son examen préliminaire des écrits sur Facebook de M. Hakkarainen, député vrai finlandais, après l’attaque de Nice. M. Hakkarainen est soupçonné d’incitation à la haine raciale pour ses propos haineux contre les musulmans et les immigrés.
Le procureur de l’Etat ouvrira une enquête sur le bien-fondé de l’accusation.
HS/A15

Mandat d’arrêt contre M. Janitskin
Le procureur souhaite lancer un mandat d’arrêt concernant M. Janitskin responsable de la publication MV-lehti pour soupçon notamment d’incitation contre un groupe ethnique et pour diffamation aggravée. Le tribunal de grande instance d’Helsinki proposera son arrestation par contumace, vendredi, ce qui permettra de lancer un mandat d’arrêt.
HS/A14

Politique de l’emploi

Les syndicats n’acceptent pas les mesures proposées par le groupe de travail sur l’emploi
Helsingin Sanomat relève qu’il improbable que le groupe de travail sur l’emploi, présidé par le secrétaire d’Etat Martti Hetemäki, désigné par le gouvernement puisse trouver un accord sur des mesures avant la fin du mois. Le groupe de travail, composé de fonctionnaires et de représentants des organisations syndicales et du patronat, doit déposer son rapport vendredi.
Selon le président de la centrale syndicale STTK, Antti Palola, les salariés n’approuveront pas la proposition sur la diminution de l’allocation chômage proportionnelle au revenu.
Selon les informations du quotidien, la proposition signifierait que le chômeur aurait cinq jours de carence au début de la période de chômage.
Les ministres chargés de l’emploi et les directeurs des centrales syndicales et du patronat se réunissent aujourd’hui pour évoquer les propositions du groupe de travail. Il est possible que M. Hetemäki dépose son rapport sans approbation des partenaires sociaux.
HS/A6-7

Parlement

Litige sur les projets du gouvernement en matière de fiscalité
Selon Helsingin Sanomat, le gouvernement a présenté mardi au Parlement un grand nombre de projets de loi sur la fiscalité liés au pacte de compétitivité. L’impôt sur le revenu baissera de 0,6 % dans toutes les tranches d’imposition. Une baisse de 30 millions d’euros sera ciblée pour les petits salaires.
« C’est une politique justifiée, vu que notre faible croissance économique est liée à la demande intérieure », selon le ministre des Finances Petteri Orpo.
Les partis de gauche ont critiqué le caractère injuste de la décision fiscale qui profite aux personnes aux revenus élevés.
« Est-ce que nous avons actuellement les moyens financiers pour des mesures fiscales avantageuses pour ceux qui touchent plus de 7 000 euros par mois ? », a demandé Piia Viitanen, députée du PSD
HS/A8

Economie

Compétitivité

La Finlande seulement en 10e position dans le classement des pays les plus compétitifs
Helsingin Sanomat rapporte que la position de la Finlande dans le classement de World Economic Forum des pays les plus compétitifs a baissé du 8e rang en 2015 à la 10e position cette année. Le meilleur pays nordique, la Suède, se trouve en 6e position.
Le numéro un est la Suisse, suivie de de Singapore, des Etats-Unis, des Pays-Bas, de l’Allemagne, de la Suède, de la Grande-Bretagne, du Japon, de Hongkong et de la Finlande.
L’affaiblissement des conditions économiques et l’inefficacité du marché de travail ont surtout fait baisser la position finlandaise cette année.
HS/A29

Mardi 27 septembre 2016

Politique intérieure

Groupuscules extrémistes – racisme

Le gouvernement ne proposera pas une loi pour interdire les organisations violentes, il s’agira d’appliquer la législation en vigueur
SVL sera interdit
Tolérance zéro en ce qui concerne les discours de haine
Le gouvernement, qui s’est réuni, hier, pour évoquer la question de l’interdiction des organisations violentes, n’envisage pas de présenter une nouvelle loi ni de réforme législative pour ce faire. Appliquer la législation actuelle concernant les associations permettra d’interdire de telles organisations.
Selon la ministre de l’Intérieur, Mme Risikko (Rassemblement national), il peut être mis fin à une association si ses activités sont essentiellement contraires à la loi ou aux bonnes mœurs. Elle estime qu’il s’agira d’améliorer la mise en œuvre de la législation existante. L’interdiction d’une association nécessite un jugement. Mme Risikko a dit que la Direction nationale de la police commencera à analyser l’opportunité d’introduire une action en justice afin de mettre fin aux activités du groupe néonazi SVL. M. Kolehmainen, chef de la police, constate qu’il s’agira d’avancer avec précaution.
Le ministère de l’Intérieur entamera toutefois ensemble avec celui de la Justice une analyse concernant l’interdiction des symboles des organisations extrémistes qui auraient été interdites. Mme Risikko note que la législation actuelle ne prévoit pas de décret qui puisse être directement appliqué dans ce sens.
Le ministère de la Justice prévoit de modifier l’obligation d’informer la police d’une manifestation. Le délai de six heures actuel serait augmenté.
Le gouvernement envisage de doter les autorités de plus de ressources afin d’intervenir dans les activités de groupes violents. Dans la pratique, il pourrait s’agir d’augmenter le nombre de policiers qui travaillent en ligne pour surveiller les réseaux sociaux.
Il s’agira également d’enregistrer plus soigneusement les crimes en les qualifiant bien de crimes de haine lorsqu’ils s’agit de cela, ce qui n’est pas systématiquement le cas actuellement.
Le Premier ministre, M. Sipilä (Centre), constate que le gouvernement est très conscient du fait que les actes racistes et violents ne pourront pas être empêchés par la seule voie législative. « C’est un phénomène qui nécessite une analyse et un débat bien plus profonds concernant les valeurs. »
Le ministre de la Justice, M. Lindström (Vrais Finlandais), rappelle que les groupements extrémistes n’étaient pas seulement de l’extrême-droite, mais que la notion concernait toutes les associations relevant de ces caractéristiques-là. Il souligne que toute violence, racisme et propos haineux sont condamnables.
M. Nuotio, professeur en droit pénal de l’Université de Helsinki, rappelle qu’un motif raciste dans n’importe quel crime peut donner lieu au durcissement de la peine. Il souligne l’importance d’enregistrer ces caractéristiques afin que ce genre de criminalité soit plus visible et qu’intervenir contre cela soit plus pertinent.
M. Tolvanen, professeur en droit pénal de l’Université de Finlande de l’Est, estime que la position du gouvernement correspond à son idée de l’Etat actuel des choses. Introduire de nouvelles lois engendrerait plus de problèmes au niveau de la définition notamment, que des avantages. Il souligne que le code pénal doit être prévisible et précis.
HS, KS/3, AL/A6

Vrais Finlandais

M. Soini et son parti n’ont pas apprécié les commentaires de M. Orpo
Helsingin Sanomat rend compte des réactions au sein des membres du parti des Vrais Finlandais après les propos de M. Orpo, président du rassemblement national, qui a souhaité que le parti condamne explicitement la violence et le racisme. M. Soini a réagi immédiatement sur son blog, et les membres du parti, vexés, ont contacté le bureau du parti.
HS précise que M. Orpo n’a pas évoqué les Vrais Finlandais lors son discours devant le conseil du Rassemblement national, mais en a parlé à l’occasion d’une question posée après par un journaliste.
HS rappelle que l’ensemble des partis du gouvernement sont prêts à interdire les groupements extrémistes, et que tous les partis représentés au Parlement les ont condamnés. Il y a des signataires de tous les partis pour la pétition en faveur de l‘interdiction du racisme dans le code pénal.
M. Terho, président du groupe parlementaire des Vrais Finlandais, a dit que s’il y a des preuves de liens véritables des Vrais Finlandais avec des groupements extrémistes, le parti prendra des mesures.
HS/A14

Politique étrangère et européenne

Pays nordiques

Les Premiers ministres nordiques se réunissent aux îles Åland
Les Premiers ministres nordiques se réunissent aux îles Åland aujourd’hui mardi et demain mercredi pour leur réunion estivale informelle à l’invitation du Premier ministre finlandais Juha Sipilä. La Finlande préside en 2016 le Conseil ministériel nordique et en 2017 le Conseil nordique.
Les Premiers ministres doivent évoquer le développement de la coopération nordique, les défis actuels au sein de l’UE, la sécurité dans la région de la mer Baltique et la coopération entre les pays nordiques et les Etats-Unis.
Le Premier ministre Sipilä estime que les Premiers ministres évoqueront aussi les mouvements extrémistes, ainsi que les pratiques sur l’immigration dans les pays nordiques, la situation économique et le chômage, ainsi que les questions de sécurité. M. Sipilä souhaite également parler des questions arctiques et des biocarburants.
Les Premiers ministres rencontreront aussi les représentants des îles Åland, du Groenland et des îles Féroé.
Yle

Université de a Laponie

Don du prince Albert de Monaco
Selon Helsingin Sanomat, la Fondation du Prince Albert II de Monaco a fait une donation de 100 000 euros pour la formation et la recherche sur les questions arctiques à l’université de Laponie à Rovaniemi.
La donation n’est pas une surprise parce que le Prince soutient depuis une dizaine d’années la recherche sur la protection de l’environnement et le changement climatique par l’intermédiaire de sa fondation.
HS

Economie

Bâtiment - Région de la capitale

Beaucoup de nouveaux logements seront construits
Helsingin Sanomat relève que la chambre de commerce de la région d’Helsinki annonce qu’une quantité record de nouveaux logements seront construits dans les années à venir.
Selon la chambre de commerce, le nombre de permis de construire a augmenté considérablement par rapport au nombre de logements déjà prêts. « Entre juillet 2015 et juillet 2016, plus de 15 000 permis de construire ont été accordés et la construction de près de 16 000 logements a été commencée », selon un communiqué de presse de la chambre de commerce.
HS/A33

Industrie

L’usine de bio-produits de Metsä Group sera prête dans un an
Keskisuomalainen rapporte que le projet gigantesque de Metsä Group, l’usine de bio-produits à Äänekoski devrait être inaugurée dans un an, au mois d’octobre.
La nouvelle usine doit produire 1,3 million de tonnes de de pâte de bois résineux par an déjà en 2018. L’usine ne produira pas seulement de la pâte mais d’autres bio-produits.
KS/12

Nucléaire

« Le professeur Hyvärinen croit dans le succès d’OL3 » HS
Helsingin Sanomat rapporte que le professeur de physique nucléaire de l’université de Lappeenranta Juhani Hyvärinen se déclare « optimiste » concernant la poursuite et la fin de la construction de l’EPR d’Olkiluoto. « TVO a exprimé publiquement que le chemin final technique était clair. Je pense aussi que les phases techniquement les plus difficiles de la construction sont achevées », déclare M. Hyvärinen qui souligne par ailleurs que les retards de plusieurs années ne sont pas une exception en matière de construction de centrales.
HS

Lundi 26 septembre 2016

Politique intérieure

Partis politiques

L’audience du PSD est en hausse
Helsingin Sanomat relève que selon un sondage d’opinion sur l’audience des partis politiques, effectué pour le quotidien par l’institut TNS Gallup, le Centre reste le plus grand parti avec une popularité de 20,9 %, suivi du Parti social-démocrate qui obtient un score de 20,2 % (+1,1 % par rapport à août), et du rassemblement national, 17,9 %.
L’Alliance verte arrive quatrième avec une audience de 12,6 %, suivi des Vrais Finlandais (9,6 %) qui ont dépassé l’Alliance des gauches (8,6 %) qui a perdu un point depuis le mois d’août
Le parti suédois a eu une audience de 4,6 % et les Chrétiens-démocrates 3,3 %.
L’Alliance des gauches avait gagné 1 % depuis l’élection à la présidence de Li Andersson. Sa nomination n’a pas plu à tous les membres du parti, notamment de l’aile syndicale. Marko Varajärvi, qui a été secrétaire général du parti jusqu’à juin, a quitté le parti pour le PSD.
Le sondage a été effectué entre le 22 août et le 15 septembre auprès de 2 394 personnes.
HS/sam/A8

Groupuscules extrémistes – racisme

Manifestations contre le racisme et contre-manifestations
Au moins 15 000 personnes se sont réunies, samedi à Helsinki, pour manifester contre le racisme. Des manifestations contre le racisme ont été organisées dans d’autres ville aussi, dont Tampere et Kuopio.
Une contre-manifestation destinée à lutter contre le racisme anti-Finlandais de souche a rassemblée 40 personnes et une autre, « Fermons les frontières », également une quarantaine de personnes.
Par ailleurs 150 personnes se sont réunies pour manifester contre les attaques qui ont lieu en Syrie du Nord.
Une manifestation s’opposant au mariage des couples homosexuels a réuni 70 personnes.
HS/dim/A19

Propos de M. Sipilä
Le Premier ministre, M. Sipilä, qui a participé à la manifestation de Kuopio, a dit à Yle, que le gouvernement envisageait de revoir la législation concernant les organisations radicales. Il s’agira d’étudier s’il serait possible d’interdire les mouvements extrémistes violents et leurs symboles. Le gouvernement prendra des décisions, aujourd’hui lundi, en la matière.
HS/dim/A19, KS/dim/11

Propos de M. Orpo
M. Orpo, ministre des Finances, président du Rassemblement national, qui a participé à la manifestation contre le racisme, à Helsinki, estime qu’il faut que les Vrais Finlandais condamnent la violence. Il estime que le parti devrait fouiller les liens éventuels de ses membres et députés avec des groupements extrémistes.
Il souhaite que les Vrais Finlandais s’expriment explicitement contre la violence et le racisme.
Plus généralement, M. Orpo souhaite que l’on intervienne de façon plus efficace contre les discours de haine. Il dit que son parti est favorable à l’interdiction par voie législative des organisations extrémistes violentes.
Outre les durcissements de la législation, il faut d’autres mesures, selon M. Orpo, qui se déclare profondément inquiet pour la Finlande dans le sens où les actes violents, les discours de haine et l’indifférence marquent les esprits.
Il rappelle que la grande majorité des Finlandais n’acceptent pas la violence ni le racisme. Il estime qu’il faut travailler dans les écoles et chez les jeunes victimes d’exclusion.
M. Soini, président des Vrais Finlandais, a écrit dans son blog que son parti n’acceptait des conseils ni des ordres des autres partis.
HS/dim/A19, KS/dim/10

Les présidents des groupes parlementaires de sept partis représentés au Parlement interdiraient le mouvement SVL
A l’exception de M. Terho des Vrais Finlandais, les autres présidents des groupes parlementaires sont favorables à l’interdiction du « mouvement de résistance » néo-nazi SVL. M. Terho se pose la question sur l’opportunité de l’interdire. Il estime qu’en principe, rien n’empêche d’interdire de tels groupes, mais il n’est pas convaincu que les interdire va arrêter leurs activités.
Les jeunes Vrais Finlandais exigent l’interdiction de SVL en soulignant que la violence idéologique n’a de place dans la société finlandaise sous aucune forme.
Concernant les liens des Vra is Finlandais avec des groupements extrémistes, M. Terho a dit qu’il n’y avait pas de véritables liens. Il a évoqué la question avec M. Soini, président du parti, et Mme Slunga-Poutsalo, secrétaire du parti.
AL/sam/A8-9, HS/sam/A14

Politique étrangère et européenne

Conseil nordique – Vrais Finlandais

Les autres partis ont fait obstacle à la nomination de M. Eerola comme candidat à la présidence du Conseil nordique
Les autres partis politiques finlandais n’ont pas été d’accord pour que M. Eerola (Vrais Finlandais), président de la délégation finlandaise auprès du Conseil nordique présente a candidature pour la présidence du Conseil nordique que la Finlande assumera en 2017.
Mme Britt Lundberg sera la candidate à la présidence, M. Eerola à la vice-présidence.
M. Eerola qui préside la Commission des affaires intérieures du Parlement finlandais s’est produit récemment dans un clip vidéo qui comporte des scènes d’apologie de l’usage de la drogue et des pratiques sado-maso.
HS/sam/A14

TTIP

Selon M. Mykkänen, les négociations se poursuivent
Helsingin Sanomat rapporte que selon le ministre du Commerce extérieur Kai Mykkänen, qui a participé vendredi dernier à Bratislava à une réunion ministérielle informelle, « la majorité a estimé que le mandat de la Commission reste en vigueur et la Commission continuera les négociations sur le TTIP le 3 octobre », malgré les exigences de la France et de l’Autriche d’arrêter les pourparlers.
Selon M. Mykkänen, « le débat a été énergique mais tendu ».
M. Mykkänen estime que l’accord Ceta avec le Canada avance vers une signature qui aurait lieu le 27 octobre prochain.
HS/sam/B12

Fonds européen d’ajustement à la mondialisation

Coopération de défense
Selon Helsingin Sanomat, la Finlande pourrait obtenir des millions du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation.
Le ministère de l’Emploi et de l’Economie a déposé cet été au Fonds une demande sur une aide de crise de 3,5 millions d’euros pour les plans de restructuration de l’université d’Helsinki et de l’université Aalto. Les deux universités ont annoncé un programme de licenciements importants au printemps dernier, 371 suppressions de postes concernant l’université d’Helsinki et 160 concernant l’université Aalto.
Tuija Oivo, directrice générale au ministère de l’Emploi et de l’Economie, estime qu’il s’agit de la première fois qu’une telle demande concerne une université.
Le ministre de l’emploi et de l’Economie compte également déposer une demande d’une aide dans le cadre de faillite de la chaîne de grands magasins Anttila.
HS/sam/A21

Défense

OTAN
Turun Sanomat relève qu’Alexander Vershbow, secrétaire général adjoint de l’OTAN, a déclaré lors d’une interview qu’en cas de crise en mer Baltique la Finlande pourrait avoir une aide de l’OTAN et participer aussi aux actions militaires de l’OTAN.
TS/dim/13-14

Propos du ministre Niinistö
Helsingin Sanomat rapporte que selon le ministre de la Défense Jussi Niinistö, il ne faut pas prendre au sérieux la promesse du secrétaire général adjoint de l’OTAN. « Il faut faire une distinction très nette entre l’article cinq concernant les garanties de sécurité et l’article quatre sur les consultations. Uniquement les membres de l’OTAN ont droit aux garanties de sécurité. »
M. Niinistö estime que la déclaration de M. Vershbow fait partie d’une rhétorique polie. « Il a surement voulu complimenter la Finlande, partenaire pour la paix depuis plus de vingt ans, dans une ambiance positive. »
M. Niinistö a été en déplacement à l’étranger pendant la visite en Finlande de M. Vershbow.
HS/lun/A8

Economie

Nucléaire

« La menace de nouveaux retards pèse sur Olkiluoto » HS
« De nouveaux soucis pour le projet d’Olkiluoto » HS
« Selon M. Sipilä, il faut terminer enfin le réacteur d‘Olkiluoto » HS
Helsingin Sanomat rapporte que TVO, sollicité par la Commission européenne pour donner son avis sur le projet de restructuration d’Areva, aurait « fait un lobbying intense » auprès de la Commission européenne pour que soient pris en compte les soucis finlandais lorsque la Commission devra donner son aval à la restructuration du secteur nucléaire français. TVO aurait écrit à la Commission, lundi dernier, être très inquiet du risque que la partie d’Areva qui ne serait pas reprise par EDF dispose de suffisamment de ressources ni de fonds pour mener à bien le projet d’OL3.
« TVO ne s’oppose pas en soi à ce que Areva soit sauvée par l’Etat français, mais craint pour les effets collatéraux pour le projet d’OL3 », rapporte HS. TVO part du principe que la centrale d’OL3 sera terminée fin 2018 car il n’y a aucun obstacle technique à ce que ce calendrier ne soit tenu, cite Helsingin Sanomat qui précise toutefois que le PDG de TVO, M. Tanhua n’a pas souhaité commenter le processus à ce stade.
Helsingin Sanomat rapporte que l’un des soucis de TVO est que le projet de l’EPR de Flammanville reçoive les principales ressources au détriment de celui d’Olkiluoto. Le quotidien finlandais rapporte n’avoir pas eu de réponse d’EDF à ses questions.
Helsingin Sanomat rapporte aussi que le Premier ministre Juha Sipilä déclare être très bien informé des inquiétudes de TVO. « Le calendrier est très en retard. Il faut enfin terminer le projet », déclare-t-il. Il ajoute en avoir discuté lors de ses entretiens en France en juin, avec le président et le Premier ministre français. Il n’en a plus discuté avec les représentants de TVO depuis et relève que « le gouvernement finlandais n’est pas partie dans ce projet ». Il espère toutefois que la Commission prendra en compte les soucis finlandais lorsqu’elle évaluera la restructuration d‘Areva. « Il est important que la restructuration permette de terminer le projet comme prévu. L’objectif de la Finlande est que OL3 soit prêt fin 2018 comme prévu ».
HS

Le ministère de l’Economie a-t-il fait pression sur Fennovoima ?
Le calendrier de Fennovoima menace de glisser
Kaleva rapporte que c’est à la demande du ministère de l’Economie que Fennovoima a intégré dans son projet la possibilité de placer ses déchets soit à Eurajoki (site d’Olkiluoto) soit à Pyhäjoki (site où Fennovoima construit son réacteur).
Kaleva rapporte par ailleurs que la transmission des documents du projet de Fennovoima au STUK ne suit pas les délais prévus à cause de Rosatom.
Kaleva

Vendredi 23 septembre 2016

Politique intérieure

Groupuscules extrémistes

Mme Risikko prtopose d’interdire les groupements extrémistes
La ministre de l’Intérieur, Mme Risikko (Rassemblement national), souhaite interdire les groupements extrémistes violents et leurs symboles et contrôler les discours de haine. Elle annonce que le gouvernement débattra, sous la direction du Premier ministre, des moyens d’intervenir contre les discours de haine et les activités des groupes qui encouragent les actes violents.
Mme Risikko souligne qu’il faut intervenir contre les discours de haine et qu’il faut attribuer des ressources à cette lutte. Il est temps de ne plus l’accepter, dit-elle.
Le Premier ministre centriste, M. Sipilä, estime qu’il faudra, au gouvernement, évaluer s’il y a des lacunes dans la législation. Le ministère des l’Intérieur est en train d’étudier la question, et Mme Risikko dit qu’il faut voir s’il y a des mises à jour à faire, et s’il y a quelque chose à changer dans les pratiques et dans la mise en œuvre de la législation.
M. Soini, ministre des Affaires étrangères, est favorable à ce qu’on examine la législation du point de vue de l’interdiction de groupements extrémistes violents.
Mme Risikko a demandé à la direction de la police de préparer des modes de fonctionnement qui permettent de mieux intervenir contre les discours de haine.
Un groupe de députés a lancé une initiative pour réformer la législation afin de mieux lutter contre le racisme. Les députés ayant présenté l’initiative au Parlement souhaitent rassembler cent signataires parmi les députés afin de soutenir une proposition de loi lancée par un député. 30 000 personnes ont déjà signé une pétition en faveur du même texte.
Mme Risikko a dit qu’elle participera à la manifestation contre le racisme, qui sera organisée, samedi, à Helsinki.
HS/A11, AL/A16

L’interdiction du groupement néonazi SVL sera évoquée par la police et la justice
La direction nationale de la police et le procureur de l’Etat s’entretiendront, au plus tard la semaine prochaine, sur l’éventualité d’introduire une action en justice afin de mettre fin aux activités du groupe néonazi SVL.
Mme Toiviainen, procureur de l’Etat adjoint, estime qu’il conviendra à la même occasion d’examiner les autres organisations soupçonnées de violence. Elle note qu’on n’a pas de précédent en matière d’interdiction d’une association en Finlande.
AL/A7

Critiques de M. Halla-aho
M. Halla-aho, député européen Vrai Finlandais, accuse les médias d’avoir exagéré les évènements devant la gare. Pour lui, les médias essayent d’éclipser les véritables problèmes liés à l’immigration.
Il a dit que l’incident ayant engendré un décès était regrettable au niveau individuel, mais que, pour lui, il ne s’agit pas de violence politique.
M. Soini a minimisé les liens de Vrais Finlandais avec les groupements extrémistes en disant qu’il s’agit de « vieux cas » et qu’on ne connaissait pas de nouveaux liens. Il estime ainsi, après s’être entretenu avec la secrétaire du parti, Mme Slunga-Poutsalo, et le président du groupe parlementaire, M. Terho, il n’y a pas lieu d’enquêter davantage sur la question.
HS/A11, KS/17

Immigration

Le nombre de demandeurs d’asile a diminué considérablement
Selon les statistiques d’Eurostat, le nombre de nouveaux demandeurs d’asile arrivés dans les pays nordiques a nettement diminué en avril-juin par rapport au début de l’année. En Finlande, la diminution est de 53 %, en Suède, elle est de 42 % et au Danemark, de 59 %.
Au niveau européen, le nombre d’arrivants a augmenté.
KS/17

Soucis des Finlandais sur le sort des demandeurs d’asile
Depuis cet été, les Finlandais ont envoyé des centaines de lettres au Premier ministre pour exprimer leur souci concernant la politique de l’immigration du gouvernement. Ce sont deux écrivaines suédophones qui ont lancé la campagne, Monika Fagerholm et Merete Mazzarella.
Après trois semaines, le Premier ministre a transféré au ministère de l’Intérieur les lettres qui lui étaient adressées. Selon M. Sipilä, la question relève de la compétence de Mme Risikko.
Il est prévu que le ministère de l’Intérieur publiera sur son site internet une réponse commune pour toutes ces lettres.
HS/A10

Sécurité

La Sureté générale Supo deviendrait un office de renseignement
Kaleva relève que le rôle de la Supo, police de sureté sera modifié considérablement par la nouvelle législation.
Le groupe de travail chargé de préparer la réforme, présidé par Kauko Aaltomaa, directeur général au ministère de l’Intérieur, qui doit déposer son rapport avant la fin de l’année, a déjà rédigé 200 pages de texte.
La Supo deviendrait un office de renseignement, dont les agents auraient le statut diplomatique. Selon M. Aaltomaa, le renseignement civil aurait entre autres des pouvoirs en matière d’interception des télécommunications, pour des activités d’infiltration…. etc.
Un autre groupe de travail est en train de préparer une nouvelle loi sur le renseignement militaire.
Kaleva/jeu/14

Politique étrangère et européenne

Climat

La ratification de l’accord climatique avance rapidement
Hufvudstadsbladet rapporte que près de la moitié, 60 Etats, ont ratifié l’accord de Paris. On attend la ratification de l’Union européenne dans quinze jours. L’accord pourrait ainsi entrer en vigueur le 6 novembre.
En Finlande, le gouvernement se dépêche pour pouvoir présenter la ratification au Parlement début novembre, avant le sommet climatique au Maroc de novembre.
HBL/10

Finlande - Suède

Coopération de défense
Selon Keskisuomalainen, des membres de la commission de la défense du Parlement finlandais ont participé cette semaine à un séminaire finno-suédois sur la défense à Stockholm en Suède.
Selon le président de la commission de la défense Ilkka Kanerva, « les garanties de sécurité sont une question plus difficile pour la Suède que pour la Finlande ». Il estime qu’il s’agit de la longue traditions suédoise de non-alliance.
M. Kanerva estime que les garanties de sécurité pourraient empêcher des conflits et des crises à l’avance.
Le quotidien note que quelques Suédois, notamment les conservateurs, sont plus favorable à une adhésion à l’OTAN qu’à une coopération de défense avec la Finlande. Le ministre suédois de la Défense, le social-démocrate Peter Hultqvist n’a pas voulu commenter l’affaire pour des raisons de calendrier.
KS/jeu/22

Défense

De nouveaux missiles dans la région de la mer Baltique
Helsingin Sanomat relève que le la Russie a annoncé mercredi que de nouvelles missiles S-400 seront placées dans la région de Leningrad, soit autour de Saint-Pétersbourg. La portée des missiles est de 400 km.
La Russie a également un nouveau système de défense côtière Bastion qui serait entre autres placé à Kaliningrad.
HS/A26

Economie

Pacte de compétitivité

Toutes les entreprises ne comptent par prolonger le temps de travail
Keskisuomalainen rappelle que selon le pacte de compétitivité, qui entrera en vigueur début 2017, le temps de travail serait prolongé de 24 heures, soit environ trois jours par ans.
Il y a toutefois plusieurs entreprises, surtout dans le domaine technique, qui ont décidé localement de ne pas appliquer l’augmentation du temps de travail.
KS/10

Prévisions économiques

PTT est plus optimiste que le ministère des Finances
Selon Helsingin Sanomat, le centre de recherche économique de Pellervo PTT a publié jeudi ses prévisions économiques qui sont légèrement plus optimistes que celles du ministère des Finances.
PTT prévoit une croissance de 1,2 % pour cette année et 1,4 % pour 2017. Le ministère des Finances, qui a publié ses prévisions il y a une bonne semaine, prévoit 1,1 % pour l’année en cours et 0,9 % pour l’année prochaine.
Quant au taux de chômage, le ministère des Finances estime qu’il sera de 9 % cette année et 8,8 % en 2017, tandis que PTT prévoit 8,8 % pour cette année et 8,4 % pour l’année prochaine.
HS/A31

Entreprises

Le chiffre d’affaires des entreprises a baissé en 2015
Helsingin Sanomat rapporte que le chiffre d’affaires total des entreprises finlandaises s’est élevé, en 2015, à 377,5 milliards d’euros, soit 6,2 milliard de moins par rapport à l’année précédente.
Selon le Centre national de la statistique, la baisse est due au mauvais développement du chiffre d’affaires dans le commerce et l’industrie.
HS/A31

Energie nucléaire

Fennovoima
Aamulehti rend compte du risque de problème de retards concernant le projet de construction nucléaire de Fennovoima. Les carences en matière de sécurité détectés dans les plans par le Centre national de radioprotection et de sûreté nucléaire Stuk n’ont pas tous été corrigées, selon Mme Kettunen, directrice des communications de Fennovoima.
Fennovoima n’a pas non plus pu délivrer certains documents au Stuk dans les délais prévus. Fennovoima en accuse le fournisseur RAOS Project, son partenaire russe.
Le Stuk estime qu’il ne pourra pas faire de concessions en matière de délai nécessaire pour étudier les questions de sécurité. Il a été prévu que le Stuk donne son avis pour fin 2017, et que le gouvernement évoque l’autorisation au plus tôt au début 2018.
AL/A15

Jeudi 22 septembre 2016

Politique intérieure

Groupuscules extrémistes

Le groupement néonazi SVL pourrait être interdit
La direction nationale de la police est en train d’étudier l’opportunité d’introduire une action en justice afin de mettre fin aux activités du groupe néonazi SVL. Le chef de la police, M. Kolehmainen dit que la police et le procureur de l’Etat sont en train de réfléchir à la question ainsi qu’au fait de savoir à laquelle de ces deux instances il reviendrait de saisir le juge.
Une association peut être interdite si ses activités sont essentiellement contraires à la loi ou aux bonnes mœurs. M. Tervonen, conseiller au ministère de la Justice, relève que le seuil pour mettre fin aux activités d’une association est élevé. Un acte unique ne suffit probablement pas, il faut que les activités contraires à la loi ou aux bonnes mœurs soient continues et qu’elles reflètent une indifférence à l’égard de la législation.
La presse rapporte par ailleurs que le tribunal de grande instance a approuvé l’incarcération du militant de SVL soupçonné d’agression et d’homicide involontaire.
HS/A10

Propos de M. Soini
Actuellement à New York, le ministre des Affaires étrangères, M. Soini, a dit qu’il ne faut pas accepter la violence et le fait de menacer quelqu’un de violence. Il envisage d’évoquer la situation avec le secrétaire du parti et le président du groupe parlementaire.
M. Soini estime que pour lutter contre les actes violents il faut des moyens législatifs ainsi qu’un débat de société.
« Il est clair que la violence ni le fait de menacer de violences ne peuvent être acceptés. Il ne faut pas menacer quelqu’un par des propos ni par des actes. Cela n’est aucunement acceptable », a-t-il dit à New York, où il participe à l’Assemblée générale de l’ONU.
Concernant les liens de certains Vrais Finlandais avec des groupements extrémistes, M. Soini estime qu’il ne faut pas juger le parti sur des activités individuelles de certaines personnes. Il rappelle que les Vrais Finlandais, deuxième du pays et parti de gouvernement, est un parti respectable avec des centaines de milliers de membres.
Il estime qu’il conviendra sans doute d’étudier la véracité des informations présentées dans les médias.
Yle

Propos du Président Sauli Niinistö
Le Président Sauli Niinistö, qui est intervenu devant l’Assemblée générale de l’ONU, a condamné le nationalisme intolérant, le racisme et les mouvements extrémistes violents en tant qu’idéologies destructrices qu’il fait combattre.
En ce qui concerne l’actualité finlandaise, M. Niinistö a constaté devant des médias, que les Finlandais, « beaucoup d’entre nous », devraient se retenir un peu. Il souhaite plus de tolérance à l’égard des personnes qui ont d’autres opinions. Les activités criminelles contre lesquelles ont peut intervenir par voie législative sont une toute autre chose, rappelle-t-il. La législation et le code pénal sont des produits de la démocratie finlandaise, souligne-t-il.
HS/A13

Syndicats

La centrale Akava se retire de la coopération syndicale
Helsingin Sanomat relève qu’Akava a annoncé mercredi, après la réunion de son bureau, qu’elle se retirerait de la coopération avec les centrales syndicales SAK et STTK dans le bureau commun de lobbying, Finunions, à Bruxelles.
Selon le président d’Akava Sture Fjäder, « une grande majorité du bureau a été favorable à cette décision ». Selon les informations du quotidien, treize syndicats membres ont voté pour le retrait de la coopération et sept contre.
Selon M. Fjäder, ces dernières années, Akava a fait du lobbying dans le cadre européen en coopération avec des organisations internationales et avec des contacts directs. La participation à Finunions n’est donc plus utile.
Les trois grandes centrales syndicales ont créé Finunions en 1991. Le président de la SAK Jarkko Eloranta déplore la décision d’Akava. « Il est mauvais que les ressources communes diminuent. » Le président de la STTK Antti Palola est également déçu. « Il faut maintenant réévaluer la coopération traditionnelle des centrales syndicales. »
L’Akava projette également de mettre fin à sa coopération avec la SAK et la STKK au financement du Centre de recherche économique des salariés PT. La partie du budget payée par Akava a augmenté de plus de 100 000 euros (passant à 273 000 euros par an) depuis 2011.
Selon M. Fjäder, il est possible qu’Akava commence à financer ses propres recherches et continue aussi à acheter des services de recherche du PT.
HS/A12

Politique étrangère et européenne

ONU

Propos du Président Sauli Niinistö
Le Président Sauli Niinistö a évoqué l’immigration dans son intervention devant l’Assemblée générale de l’ONU, hier. Il a dit que les Etats européens continuaient à avoir de l’empathie à l’égard des demandeurs d’asile, mais que la pression en la matière était importante. Les possibilités de ces pays de s’occuper des migrants sont restreintes, selon lui.
M. Niinistö souhaite des solutions qui permettent de mieux surveiller les frontières tout en garantissant les droits des réfugiés. Il n’a pas précisé ce que pourraient être ces solutions.
Il dit que la Finlande et l’UE assumeront toujours leur part de responsabilité dans la crise migratoire, mais que cela ne sera jamais suffisant. On ne peut intervenir dans les migrations qu’en améliorant les conditions de vie dans les pays de départ.
La lutte contre le changement climatique est une des solutions, selon lui. La responsabilité de la réforme des sociétés relève toutefois des citoyens et des gouvernements de chaque pays. Le fait d’assumer la responsabilité au niveau local est d’une importance primordiale.
Concernant le fait de savoir si le durcissement des critères de l’obtention de permis de séjour n’était pas en contradiction avec le contenu des discours, M. Niinistö a dit que les règles finlandaises correspondent au niveau moyen européen.
M. Niinistö a déclaré que la Finlande n’avait pas des emplois à proposer à tout le monde. Il a déclaré que lorsque les Fin landais avaient émigrés en masse aux siècles derniers, il y avait alors une demande de main d’œuvre dans le nouveau monde.
Il estime qu’il serait mieux de pouvoir choisir des personnes en détresse directement dans les pays de départ. Les quotas de réfugiés pourraient pour ce faire être augmentés, selon lui.
HS/A13

Climat

Traité de Paris
STT rapporte que, hier, 31 nouveaux Etats ont annoncé avoir ratifié le traité de Paris, portant à 60 le nombre total. Il faut encore que la part des émissions soit remplie.
Concernant l’UE, seuls la France, l’Autriche et la Hongrie l’ont fait.
En Finlande, le gouvernement devrait transmettre son projet au Parlement en novembre. « On va de telle manière qu’il est possible que la ratification avance dans l’UE plus vite que dans les Etats membres », déclare Mme Honkatukia.
TS

TTIP

Propos de M. Mykkänen
Kauppalehti rapporte que le ministre du Commerce extérieur Kai Mykkänen estime que le TTIP avance malgré les élections aux Etats-Unis, même si les attitudes des deux candidats présidentiels sont plutôt négatives.
« La situation des négociations est difficile mais non sans espoir », estime M. Mykkänen, en déplacement à New York. M. Mykkänen, qui estime que les Etats-Unis ont besoin d’une continuité dans les relations avec l’Europe, rappelle que le prochain tour des négociations doit commencer le 3 octobre.
KL/A8

Finnwatch

Un chercheur de Finnwatch condamné en Thaïlande
Selon Helsingin Sanomat, Andy Hall, chercheur britannique qui travaille pour l’organisation non gouvernementale finlandaise Finnwatch en Thaïlande a été condamné à quatre ans de prison avec sursis par un tribunal thaïlandais.
M. Hall a été poursuivi en justice pour diffamation par l’entreprise thaïlandaise Natural Fruit qui produit des jus d’ananas. M. Hall avait interviewé des ouvriers au nom de Finnwatch qui compte poursuivre la lutte contre l’entreprise en raison des violations des droits de l’Homme.
HS/A12

Finlande - Chine

Le zoo à Ähtäri aura deux pandas
Helsingin Sanomat relève que le projet de placer deux pandas chinois au zoo d’Ähtäri à la fin de l’année prochaine avance. La Finlande serait le seul pays nordique à en avoir. Il y a en a dans cinq pays européens en ce moment.
Il y a environ 2 000 pandas dans la nature en Chine et environ 400 dans les zoos, dont 47 en dehors de la Chine.
HS/A11

Finlande - Russie

Débat sur le placement d’enfants russes en Finlande
Selon Helsingin Sanomat, encore un cas de placement d’enfants russes en Finlande par les autorités de protection de l’enfance fait du bruit dans les médias russes. La source de l’information est toujours la même, le militant finlandais Johan Bäckman qui vit en Russie.
Cette fois-ci il s’agirait d’un couple russe en instance de séparation et vivant à Seinäjoki.
HS/A&4

France – Finlande

Littérature francophone

Joël Dicker
Keskisuomalainen publie une interview avec Joël Dicker, (écrivain suisse qui a reçu de nombreux prix en France) s’est rendu en Finlande à l’occasion de la sortie en finnois de son roman Le livre des Baltimore, chez l’éditeur Tammi. KS note que La Vérité sur l’affaire Harry Quebert est paru en finnois il y a deux ans.
KS/mer/37

France

Politique

« La France interdit les gobelets et assiettes en plastique » AL
Turun Sanomat rapporte que la France est devenue le premier pays au monde à interdire les gobelets et assiettes en plastique.
TS

Terrorisme

Billet : La France constitue la cible numéro un du terrorisme en Europe » Dem
Demokraatti, organe du PSD, publie un article de l’ancien ambassadeur Mikko Heikinheimo.
Dem

Mercredi 21 septembre 2016

Politique intérieure

Groupuscules extrémistes

Les Vrais Finlandais ont des liens avec cinq groupuscules de l’extrême droite
Selon Helsingin Sanomat, l’extrême-droite finlandaise se divise en au moins cinq groupuscules qui ont des liens directs ou indirects avec des membres du parti des Vrais Finlandais. Cela signifie que des députés ont des liens avec la mouvance nationaliste violente.
Le plus radical de ces groupes est le « mouvement de résistance finlandais » SVL dont il a été question suite à l’incident survenu à la gare d’Helsinki qui a engendré le décès d’un passant.
Le député vrai finlandais Olli Immonen côtoie SVL.
« Soldiers of Odin » (SOO), « Fermons les frontières » et « La Finlande d’abord » sont des mouvements plus récents. Plusieurs députés vrais finlandais ont défendu SOO et, en ce qui concerne les deux derniers, ils ont eu comme intervenants les députés Immonen et Hakkarainen.
Suomen sisu (« le courage finlandais ») est le moins radical de ces groupuscules. Plusieurs députés et conseillers municipaux en sont membres.
HS/A9

M. Sipilä n’a pas réussi sa communication
Helsingin Sanomat a interviewé des chercheurs qui estiment que le Premier ministre, M. Sipilä, n’a pas réussi dans sa tentative de calmer la situation après les évènements de la gare et la manifestation des néo-nazis qui a fini par engendrer un décès.
Mme Koivunen, professeur et chercheur des médias, regrette que M. Sipilä ait laissé comprendre que les problèmes seront résolus dès qu’on arrivera à résoudre la question de l’immigration. Or, il omet toute analyse sociale sur les sources de la violence politique.
M. Isotalus, professeur de communication, note qu’alors que le Président Niinistö condamne le racisme comme un crime, le message de M. Sipilä est moins clair. Pour M. Isotalus, cela peut être dû à une certaine prudence et un effort de plaire à tout le monde.
HS/A9

Editorial : « Il faut parler à haute voix des questions fondamentales » HS
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat rappelle que la société démocratique et l’Etat de droit ne sont pas des évidences qui se transmettent automatiquement aux générations suivantes. Pour les maintenir, il faut travailler constamment et en rappeler les principes.
L’éditorialiste revient sur la façon dont les dirigeants finlandais ont réagi à l’acte de violence commis par un militant néonazi et dont la victime est décédée.
Pourquoi le Premier ministre a-t-il mentionné l’homicide de Kajaani [dont les auteurs soupçonnés sont des demandeurs d’asile] et non pas ceux de Lahti ou Äänekoski [dont les auteurs soupçonnés sont des Finlandais] ? Avait-il peur de minimiser les autres actes, ou bien estime-t-il que les demandeurs d’asile constituent le motif des activités organisées des néonazis ?
Ou bien a-t-il souhaité équilibrer la condamnation des néonazis en mentionnant un homicide qui a suscité beaucoup de débat à un autre endroit du terrain politique, se demande l’éditorialiste.
M. Soini, ministre des Affaires étrangères, a lui aussi mentionné Otanmäki (Kajaani) et en plus a fait allusion à sa position concernant l’avortement et le caractère sacré de la vie (en condamnant toute violence, « de l’utérus à la tombe »).
Le ministre des Finances M. Orpo, a quant à lui évoqué le chômage des jeunes et la croissance faible de l’économie.
Pour l’éditorialiste, la condamnation des activités des néonazis ne doit pas s’accompagner de remarques « adoucissantes ». Chercher des motifs dans la situation économique donne un mauvais signal, car la violence politique ne se justifie pas. Il n’y a pas de place pour le néonazisme.
Il faut continuer à parler des questions fondamentales à haute voix et suffisamment souvent afin que les principes ne soient pas embrouillés.
HS/A4

La législation prévoit déjà une peine pour la promotion de criminalité dans les rangs d’un groupement de criminalité organisée
Aamulehti rappelle que même si la participation à une organisation criminelle n’est pas criminalisée en Finlande, toute action qui favorise les activités criminelles dans le cadre d’une telle organisation, que l’on en soit membre ou pas, est toutefois punissable.
Selon M. Matikkala, conseiller au ministère de la Justice, il est possible d’intervenir dans des actes racistes sur la base du fait que l’incitation à la haine raciale est criminalisée. Ainsi, le code pénal prévoit d’intervenir dans les activités des groupements tels que le mouvement néonazi SVL qui base ses activités sur la menace violente contre certains groupes de population.
Le ministre de la Justice, M. Lindström (Vrais Finlandais), rappelle que la violence, les menaces et la participation à de tels actes sont criminalisés. Pour lui, il conviendrait d’interdire SVL.
AL/A6

Criminalité

Jugement dans le cas d’acte de vandalisme contre le domicile de M. Stubb
L’auteur de l’acte de vandalisme contre le domicile de M. Stubb (Rassemblement national), ministre des finances à l’époque, a été condamné à six mois avec sursis.
En août 2015, des vitres ont été cassées vers trois heures du matin pendant que M. Stubb et sa famille dormaient dans la maison.
La police n’a pas détecté d’intentions politiques ou idéologiques derrière l’acte.
HS

Cinq volleyeurs cubains condamnés pour viols multiples aggravés
Quatre volleyeurs cubains de niveau olympique ont été condamnés à des peines de prison de cinq ans et un joueur à une peine de trois ans et demi, ainsi qu’à des dédommagements de 24 000 euros pour avoir violé en groupe une femme, à Tampere cet été.
HS

La police soupçonne une jeune femme d’avoir préparé un attentat dans une école
La police a arrêté une jeune femme d’Helsinki soupçonnée de préparation d’un attentat dans une école.
La police enquête sur d’autres personnes qui pourraient avoir un lien à cette affaire.
HS/A17

Incendie volontaire à Vantaa commis par des extrémistes environnementaux
La police judiciaire relève que l’incendie volontaire d’une dizaine de bus à Vantaa en juin dernier s’est avéré plus dangereux qu’on ne le pensait au début. Cinq chauffeurs de bus se sont retrouvés à proximité et les conséquences auraient pu être fatales.
La police judiciaire propose de verser une forte prime pour tout renseignement lié aux évènements.
Le groupe de militants de protection d’animaux EVR (« front de libération des animaux ») a revendiqué l’acte. Il se serait agi de protester contre la coopération de longue date de la compagnie d’autocars avec le groupe de fourrures Saga Furs.
HS/A17

Budget

M. Orpo a défendu son premier budget au Parlement
Helsingin Sanomat relève que lors du premier débat sur le projet de budget du gouvernement, qui a commencé mardi au Parlement, le ministre des Finances Petteri Orpo a défendu son premier budget devant l’opposition.
Le gouvernement a décidé de couvrir le déficit du budget par un endettement de 5,5 milliards d’euros. Le gouvernement accorde une baisse d’impôts de 515 millions aux salariés, en même temps qu’il coupe les aides aux personnes les plus défavorisées, accuse l’opposition.
Le président du groupe parlementaire du PSD Antti Lindtman a critiqué l’endettement. Selon lui, les économies exigées par le gouvernement ne seront pas utilisées pour diminuer l’endettement mais pour bénéficier à la clientèle des partis au gouvernement.
Le ministre des Finances a rappelé que dans le gouvernement précédent le PSD n’avait pas été inquiet par l’endettement, au contraire. Le Premier ministre Juha Sipilä a souligné que l’intention du gouvernement est de geler le niveau des dépenses à 55 milliards d’euros et d’augmenter le taux d’emploi à 72 %. « L’endettement sera fini le jour où le taux d’emploi atteindra 72 %. »
L’objectif du programme gouvernemental d’un taux d’emploi de 72 % signifierait une amélioration de l’emploi par 110 000 personnes. M. Orpo admet que l’objectif est encore loin mais souligne que l’emploi est la priorité du gouvernement dans la prise de décision.
L’opposition considère la baisse d’impôts comme un budget électoral qui bénéficie le plus aux personnes aux revenus élevés.
Touko Aalto, représentant de l’Alliance verte, a critiqué le pouvoir des partenaires sociaux et le pacte de compétitivité qui, selon lui, « paralysent la Finlande ». Il souligne que le gouvernement ne doit pas externaliser son pouvoir aux partenaires sociaux.
La présidente de l’Alliance des Gauches Li Andersson souligne l’inégalité des effets du budget : « l’écart des revenus va augmenter ». Elle propose une augmentation de l’impôt sur les transactions financières et de capital.
Le président du groupe parlementaire du Parti suédois Stefan Wallin estime que le budget n’a pas de grande vision. « Le gouvernement devrait être plus présent et renforcer la foi en l’avenir ».
Les Chrétiens-démocrates sont proches des orientations du gouvernement dans l’économie. Le président du groupe parlementaire Peter Östman a toutefois critiqué le gouvernement de l’optimisme exagéré. « Est-ce que le gouvernement a abandonné son objectif afin de mettre fin à l’endettement ? »
HS/A14-15

Gouvernement

Libéralisation des taxis
Helsingin Sanomat rapporte que, dans son projet de loi sur les transports, le gouvernement propose une libéralisation partielle des taxis, ce qui augmenterait le nombre de taxis même s’il faut toujours une autorisation. Le prix de la course ne sera plus réglementé. En revanche, il sera toujours nécessaire d’obtenir une licence (ce qui signifie notamment que les chauffeurs Uber demeurent hors la loi). La réforme doit entrer en vigueur début juillet 2018.
Les Vrais Finlandais se sont opposés dans le gouvernement aux projets initiaux de la ministre des transports Anne Berner de libéraliser totalement les taxis (et de mettre fin à l’obligation de licence). La ministre est toutefois satisfaite du compromis.
HS/A6-8

Automobilisme

Projet de voiture sans conducteur
Selon Helsingin Sanomat, depuis le début de cette année, six chercheurs du Centre de recherche technologique VTT sont en train de développer une voiture sans chauffeur qui devrait être prête en mai prochain.
« La voiture sera ‘paranoïaque’ afin d’éviter les accidents », selon le chercheur Pasi Pyykönen.
Il n’y a pas encore de loi dans la législation finlandaise qui permettrait le fonctionnement d’une voiture sans conducteur.
HS/A12

Economie

Chômage

En août, le taux de chômage était de 7,2 %
Selon l’Institut national d’études statistiques, le nombre de chômeurs a diminué quelque peu en août et le taux de chômage est passé à 7,2 % contre 8,3 % à la même époque en 2015.
Le taux d’emploi s’élève à 69,9 % contre 68,8 % en août 2015, l’objectif du gouvernement Sipilä étant de 72 %.
Le nombre de chômeurs cachés a toutefois augmenté en s’élevant à 154 000, soit 7000 de plus qu’en août 2015. Ces personnes sont des chômeurs qui souhaiteraient travailler mais qui depuis quatre semaines ne cherchent pas activement à être embauchés.
HS/A28

Editorial : La récession laisse des traces pour les chômeurs de longue durée
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat rend compte du fait que les statistiques montrent à quel point il est difficile pour un chômeur de longue durée de trouver du travail. L’amélioration de la conjoncture sauve ceux qui sont au chômage depuis peu de temps, mais la crise laissera des traces pour les chômeurs de longue durée.
Les nouveaux chiffres de l’Institut national d’études statistiques montrent qu’il y a 28 000 chômeurs de moins en août 2016 par rapport à août 2015. Le bâtiment est un secteur qui emploie en particulier.
Selon le ministère de l’Emploi et de l’Economie, 14 000 nouveaux emplois ont été créés en août 2015.
HS/A5

Politique étrangère et européenne

Surveillance bancaire

Visite en Finlande de Mme Nouy
Helsingin Sanomat rend compte du déplacement en Finlande de la présidente du conseil de supervision au sein de la Banque centrale européenne, Mme Danièle Nouy.
Mme Nouy a rencontré des représentants des autorités bancaires et de banques finlandaises.
HS/A26

Mardi 20 septembre 2016

Politique étrangère et européenne

ONU – Immigration

M. Sauli Niinistö insiste sur les droits des réfugiés
Le Président Sauli Niinistö qui est actuellement à New York pour le sommet de l’ONU, estime qu’il faut proposer une protection à ceux qui partent en exil pour se sauver. M. Niinistö a tout particulièrement souligné les droits des femmes et des enfants et l’importance de respecter les droits des groupes vulnérables dans toutes les situations.
Il souhaite que l’accent puisse être mis dans la lutte contre les facteurs qui engendrent la migration au lieu de se concentrer sur le fait d’arrêter les flux déjà en cours. Il faut, selon lui, plus de gestion de crises, mais également des possibilités accrues pour les migrants de revenir dans leur pays.
Il a aussi rappelé que la migration n’était pas toujours qu’un problème, mais que souvent, elle constitue un facteur de croissance et une ressource.
Mme Biaudet, députée du Parti suédois, se soucie de la réputation de la Finlande au sein de l’ONU. Elle regrette que la Finlande se penche trop sur ses propres soucis, qui sont toutefois d’une toute autre dimension que les problèmes au niveau mondial.
Elle rappelle que la diminution des crédits au développement a un effet sur le rôle de la Finlande à l’ONU. Son pouvoir d’influence a déjà diminué, selon elle.
HBL/11

Commerce extérieur

« Team Finland est inutile » KL
« Team Finland a déçu » KL
Le réseau Team Finland a été mis en place il y a quatre ans pour réunir de nombreux acteurs éparpillés dans la promotion du commerce extérieur finlandais (Finpro, Tekes, Finnvera, Finnfund, Finnpartnership, Teollisuussijoitus, VTT…).
Kauppalehti rapporte que la réunion de ces partenaires qui s’est tenue cette année a démontré que les attentes placées dans Team Finland n’avaient pas été tenues. L’organisation peine toujours à offrir des services aux entreprises. Quant à l’idée d’avoir un seul guichet, elle ne fonctionne que du point de vue de l’administration mais pas des clients.
Team Finland n’est finalement que le nom générique d’une organisation qui continue à regrouper 16 unités dépendant de trois ministères différents et ayant chacune ses propres missions, agents, budgets. Team Finland n’a ni budget ni effectifs.
KL

Défense

Exercice Night Hawk 2016 au Danemark
Helsingin Sanomat rapporte qu’un groupe d’environ 70 soldats finlandais des troupes spéciaux participeront au Danemark à l’exercice Night Hawk 2016 la semaine prochaine avec trois hélicoptères de transport NH90 de l’armée de terre et deux bateaux RHIB de la marine.
Environ 2 500 personnes de treize pays participeront à cet exercice. Les Finlandais ont participé à l’exercice en 2009 et 2011.
AL/A17

Politique intérieure

Groupuscules extrémistes

La police favorable à l’interdiction des symboles néo-nazis
Le Président Niinistö condamne le racisme en le qualifiant de crime
Le chef de la police, M. Kolehmainen, souhaite que l’on interdise par voie législative le port de symboles de groupements extrémistes. Cela permettrait à la police d’intervenir dans les manifestations publiques organisées par le mouvement de résistance SVL.
M. Kolehmainen note que SVL promeut ouvertement le national-socialisme et accepte la violence dans sa propagande. Ses membres commettent des actes violents. Ce n’est absolument pas acceptable, selon lui.
Helsingin Sanomat a interviewé M. Fredman, juriste, qui rappelle que les activités criminelles et racistes ne jouissent pas de la protection du droit de rassemblement ou de la liberté d’expression. Pour que les critères de crime soient remplis, on n’a pas besoin d’activement inciter à la haine raciale : déposer des dépliants racistes à disposition du public remplit les critères. M. Fredman estime qu’exiger la liberté de rassemblement pour un groupe raciste peut être comparé à une situation où un dealer exigerait à la police de lui garantir les possibilités égales d’exercer son métier. Il rappelle d’ailleurs que les conventions internationales prévoient d’interdire l’enregistrement des organisations racistes.
Le président Sauli Niinistö qui est actuellement à New York, rappelle que le racisme est un crime, ainsi que l’est l’appartenance à une organisation criminelle. M. Niinistö a présenté ses condoléances aux proches de la victime.
M. Sipilä, Premier ministre, a condamné la violence, les propos haineux et le racisme, lundi après-midi, sur son blog. Il parle des évènements de Kajaani (où deux Irakiens sont soupçonnés d’homicide) en parallèle avec l’incident lié aux néo-nazis.
M. Orpo, ministre des Finances, estime qu’il conviendrait d’interdire les organisations extrémistes violentes.
M. Soini, ministre des Affaires étrangères, a lui aussi condamné, lundi, la violence et le fait de menacer avec de la violence.
HS/A6-8, HBL/1&4

Point de vue : « Un silence étourdissant » HS
Helsingin Sanomat publie un billet de Jussi Pullinen qui regrette le peu qui est fait pour intervenir contre les activités des néo-nazis. Après les évènements de Jyväskylä, il y a trois ans, les dirigeants ont insisté sur l’importance d’intervenir dans l’incitation à la haine, mais rien n’a été fait.
M. Pullinen estime que si l’Etat actuel des choses ne change pas, la crédibilité des dirigeants est en jeu. Le Premier ministre se contente de parler de l’économie, alors que c’est l’atmosphère politique et sociale qui a changé le plus ces dernières années.
HS/A8

Editorial : « Les hommes politiques peuvent alimenter ou lutter contre la violence politique » HS
Etudier les activités des organisations extrémistes relève de la police. La façon dont les hommes politiques réagissent est toutefois importante : ils peuvent soit alimenter la violence soit lutter contre. Comprendre les auteurs, même entre les lignes, est ce que souhaitent les organisations. Eviter d’évoquer ces questions et se taire fonctionne de la même façon, rappelle l’éditorialiste.
HS/A5

Budget

Le débat sur le budget de 2017 commence aujourd’hui au Parlement
Helsingin Sanomat relève que le premier débat sur le projet de budget du gouvernement commence aujourd’hui en séance plénière du Parlement. Après le débat, qui durera toute la semaine, le projet de budget sera envoyé à l’étude à la commission des finances du Parlement.
La commission des finances rédigera son avis au cours de l’automne et le projet de budget sera ensuite de retour en séance plénière au Parlement en décembre. Les cinq partis de l’opposition feront leurs budgets alternatifs et les députés pourront faire leurs propres propositions budgétaires.
Le ministre des Finances Petteri Orpo, qui défendra son budget, aura aujourd’hui le rôle principal. Selon le quotidien, les partis de l’opposition vont critiquer entre autres les points qui concernent l’imposition (le gouvernement compte baisser de 0,6 % l’impôt sur le revenu), le statut des retraités (qui ne bénéficieront pas de la baisse d’impôt sur le revenu), la gestion du chômage, l’endettement, la compensation de l’échange de quotas d’émission, et les économies sur la formation et les étudiants.
HS/A12

Santé

Les opérations les plus difficiles seront centralisées dans les grands hôpitaux
Selon les informations d’Helsingin Sanomat, le rapport de deux professeurs en médecine, Reijo Haapiainen et Petri Virolainen, sur la répartition des opérations entre les hôpitaux finlandais devrait être publié demain mercredi.
Dans le cadre de la réforme des services sociaux et de la santé, la plupart des opérations difficiles seront centralisées dans les cinq hôpitaux universitaires (Helsinki, Turku, Tampere, Kuopio, Oulu) et sept hôpitaux centraux (Lahti, Lappeenranta, Pori, Jyväskylä, Joensuu, Seinäjoki, Rovaniemi). Il s’agit notamment des opérations de cancer et d’endoprothèse qui sont actuellement effectuées dans dizaines d’hôpitaux.
Les opérations moins difficiles seront effectuées aussi dans huit hôpitaux centraux (Kemi, Kajaani, Kokkola, Vaasa, Savonlinna, Mikkeli, Kotka, Hämeenlinna).
Tuomas Pöysti, sous-secrétaire d’Etat chargé de préparer la réforme des services sociaux et de la santé, souligne que l’orientation principale sur les douze hôpitaux a déjà été approuvée. La réforme sur les soins de santé spécialisés doit entrer en vigueur en 2017, avec une période de transition d’un ou deux.
HS/A10

Economie

France – Finlande

Littérature

Maylis de Kerangal
Hufvudstadsbladet publie une interview de l’écrivaine dont les deux derniers livres ont été publiés en suédois.
Hbl

Calligraphie

Maria Vilenius
Helsingin Sanomat publie un portrait de la graphiste Maria Vilenius qui vit en France et travaille comme calligraphe pour les maisons de mode, notamment.
HS
France

Islam

« Une fondation pour intégrer et surveiller les musulmans de France » Hbl
Hufvudstadsbladet publie un article sur le projet de créer une fondation pour l’islam de France qui sera présidée par Jean-Pierre Chevènement.
Hbl

Lundi 19 septembre 2016

Politique étrangère et européenne

Politique européenne

Le fantôme du Brexit a hanté le château de Bratislava
Les divisions et clivages visibles à Bratislava
Le Premier ministre Juha Sipilä estime que le départ du Royaume-Uni est un événement sérieux : c’est la première fois qu’un Etat membre décide de partir, alors que jusqu’à présent le flux était en sens inverse puisque nombreux étaient les pays à vouloir adhérer à l’UE. « Nous devons sérieusement étudier les raisons pour lesquelles un Etat membre a décidé de partir ».
M. Sipilä estime que la ligne adoptée par le Finlande est la bonne et pourrait faire tache d’encre : « La Finlande a jusqu’à présent été partisante de la voie médiane entre ceux qui veulent plus d’intégration et ceux qui en veulent moins. La Finlande insiste sur l’importance d’une coopération pragmatique et de mettre en œuvre les décisions prises. Je pense qu’au final on risque d’avoir quelque chose qui ressemble à ce modèle finlandais ».
M. Sipilä considère que le sommet de Bratislava constitue un nouveau départ. On va notamment renforcer la coopération en matière de défense et de sécurité et chercher des moyens de soutenir la croissance économique. Et surtout il faudra désormais que l’on ajuste au même niveau actions et promesses, car « c’est le seul moyen de faire revenir la confiance des citoyens. Il ne faut plus susciter d’attentes démesurées que l’on ne peut pas satisfaire ».
M. Sipilä se réjouit que « le thème de la sécurité sera primordial, car l’UE a été créée pour sauvegarder la paix et il faut voir ce que cela signifie aujourd’hui ».
M. Sipilä a aussi déclaré que les propos du Président de la Commission, M. Juncker, sur le renforcement de la PSDC étaient conformes aux objectifs de la Finlande. « Même si parler d’une armée commune est peut-être un peu exagérer, il y a de nombreux sujets dans lesquels on peut renforcer la coopération », a dit M. Sipilä.
Le Premier ministre pense aussi que, an matière de gestion de la crise des migrants, c’est aussi la position finlandaise qui s’imposera : « Je pense que, dans la gestion de crise des réfugiés on va en venir à la ligne sur laquelle la Finlande insiste : les transferts se basent sur le volontariat, mais quand on décide de quelque chose on le réalise ».
HS Kaleva

Verts

Selon M. Ville Niinistö, il n’y a pas lieu de viser maintenant l’adhésion à l’OTAN
Le président des Verts, Ville Niinistö estime que les intérêts de la Finlande sont un approfondissement de la coopération de sécurité et de défense de l’UE. Il estime que viser l’adhésion à l’OTAN, qui est purement une alliance militaire, ne renforcerait pas la stabilité mais au contraire provoquerait de l’instabilité dans la région baltique.
HS

Climat

« La Finlande freine le projet climatique » HBL
Hufvudstadsbladet estime que la Finlande, qui souhaite que l’UE continue comme pionnière de la politique climatique mondiale, tire elle-même le frein à main.
M. Buchert, auteur de l’article, rend compte du séminaire organisé au Centre d’environnement Syke, vendredi, sur le rôle des forêts dans la lutte contre le réchauffement climatique. Il relève que des chercheurs allemands, français, britanniques - et finlandais, ont considéré que le gouvernement finlandais manquait d’honnêteté intellectuelle concernant la question de la prise en compte des forêts comme puits de carbone.
Les Etats membres sont en désaccord sur la répartition interne du fardeau
La Finlande souhaite que l’UE regarde en avant au lieu de s’enferrer dans des différends internes, mais en même temps, le gouvernement finlandais lui-même mène un de ces différends, note HBL.
M. Buchert regrette que l’UE n’arrive pas à prendre des décisions et avancer rapidement, car la coordination de la volonté de 28 prend du temps. La sortie de la Grande-Bretagne ne facilitera pas la tache.
Si les Etats-Unis et la Chine commencent à dominer la politique climatique, il est possible que l’UE devra se battre pour un niveau plus élevé des ambitions, estime M. Buchert.
HBL/sam/1&4

Somalie

Une candidate venue de Finlande
Helsingin Sanomat dresse le portrait de Fadumo Dayib, candidate aux élections présidentielles en Somalie après avoir vécu près de 26 ans en Finlande comme réfugiée.
HS

Immigration

Propos de M. Lindström concernant l’homicide à Kajaani
Le ministre de l’Emploi et de la Justice, M. Lindström (Vrais Finlandais), estime que l’homicide qui a eu lieu à Kajaani et dont deux Irakiens résidant au centre d’accueil d’Otanmäki sont soupçonnés, montre que l’intégration n’a pas réussi.
Le ministre estime qu’il faudrait ouvertement admettre qu’il y a des problèmes concernant le travail de l’intégration et que les réfugiés représenteront longtemps une charge économique.
Il estime qu’il faudrait changer la politique d’intégration de façon à évoquer les aspects positif et négatifs afin que ne se créent pas de fausses impressions et des malentendus.
HBL/sam/7

Le nombre de sans papiers pourrait augmenter cet automne
Helsingin Sanomat rend compte de l’éventualité qu’un nombre de demandeurs d’asile qui se sont vu refuser un permis de séjour resteront en Finlande quand même. Cet automne, il est probable que des demandeurs d’asile qui ne pourront pas rentrer dans leur pays, comme en Irak, resteront en Finlande sans domicile, allocation, formation, droit aux services médicaux ou à la sécurité sociale.
Les Irakiens ne peuvent pas être renvoyés par force du fait que l’Irak ne les accueille pas.
Depuis la réforme de la législation entrée en vigueur cette année, on ne délivre plus de permis de séjour temporaire à des personnes dans cette situation. Selon la nouvelle législation, les personnes déboutées de l’asile seront renvoyés des centres d’accueil.
M. Vuorio, directeur du ministère de l’Intérieur, se félicite de la réforme de la législation. Pour lui, la loi est désormais plus juste compte tenu des personnes qui quittent volontairement la Finlande.
Alors que d’autres estiment que les personnes qui se trouvent en Finlande sans domicile ni revenus pourront se mettre à commettre des crimes. Mme Aali, juriste auprès de l’association de conseil aux réfugiés rappelle qu’un sans papier risque de devenir victime de crimes tels que la traite de personnes ou le travail au noir ou sous-payé.
M. Vuorio estime que le nombre de sans papiers ne sera pas important. Pour lui, le système de retour volontaire fonctionne bien.
HS/sam/A13

Politique intérieure

Groupements extrémistes

Propos de Mme Risikko
Un homme agressé lors d’une manifestation du groupement néo-nazi SVL, mouvement de résistance, est mort vendredi dernier. Mme Risikko, ministre de l’Intérieur (Rassemblement national), considère l’incident comme extrêmement grave et estime que de telles violences touchent tout le monde.
Elle a dit que la légalité des groupements extrémistes et la possibilité d’intervenir dans les activités d’organisations qui ont commis des violences devront être étudiées.
Mme Risikko note que la légalité de tels groupements a été examinée lorsqu’à Jyväskylä, un incident avec des coups de couteau a eu lieu en 2013. A l’époque, la police et le procureur ont estimé que, par voie législative, il n’était pas possible d’empêcher de tels groupes de se réunir.
Des députés, dont M. Lindtman (PSD) souhaitent que Mme Risikko fasse une démarche qui va plus lois que la dernière fois. Mme Andersson (All. des gauches) qui était présent lors de l’incident de Jyväskylä, rappelle que l’extrême droite finlandaise n’est pas un mythe.
Aamulehti relève que Mme Risikko souhaite également revoir la législation concernant les crime haineux en ligne.
HS/lun/A10, HBL/lun/4

Elections

Serait-il possible d’organiser les élections législatives et européennes en même temps en 2019 ?
Turun Sanomat rapporte que les secrétaires généraux des partis politiques représentés au Parlement souhaitent étudier la possibilité d’organiser le même jour les élections législatives et européennes en 2019.
Les élections législatives du printemps 2019 devraient avoir lieu à la mi-avril. Les élections européennes auraient normalement lieu le dimanche 9 juin, mais en raison de la Pentecôte elles seraient peut-être organisées quinze jours plus tôt.
Le secrétaire général du centre Jouni Ovaska souligne que l’organisation de deux élections consécutivement n’est pas appropriée, surtout que les négociations pour former un gouvernement auraient lieu en même temps que la campagne des élections européennes.
Le taux de participation aux élections législatives de 2015 a été de 70 % et celui aux élections européennes de 2014 un peu moins de 41 %.
TS/sam/12

Nominations

Le secrétaire d’Etat Olli-Pekka Heinonen candidat à un poste important
Helsingin Sanomat relève que le secrétaire d’Etat du groupe ministériel du Rassemblement national Olli-Pekka Heinonen a présenté sa candidature pour le poste de directeur général à la Direction générale de l’enseignement. Il y a 23 candidats à ce poste
M. Heinonen, 52 ans, a été député en 1995-2002, ministre de l’Education en 1994-1999 et ministre des Transports en 1999-2002, ainsi que directeur de Yle en 2002-2007.
Il a été candidat au poste de secrétaire général du ministère de l’Emploi et de l’Economie en 2015 mais n’a pas été choisi.
La ministre de l’Education et de la Culture Sanni Grahn-Laasonen (Rassemblement national) doit nommer le nouveau directeur général prochainement. Parmi les candidats, il y a aussi d’autres actuels et anciens députés.
HS/sam/A18

Syndicats

La coopération entre les centrales syndicales en difficulté
Selon les informations d’Helsingin Sanomat, l’Akava compte se retirer de la coopération des centrales syndicales. Les trois grandes centrales syndicales – la SAK, la STTK et l’Akava – ont un bureau commun, FinUnions, à Bruxelles depuis 1991. La part du financement de ce bureau pour Akava est de 109 00 euros par ans.
Il s’agit aussi de la coopération des centrales syndicales au fonctionnement du Centre de recherche économique des salariés PT, fondé par les trois centrales en 1971. Le budget du PT est de 2,1 millions d’euros pour 2016, dont Akava finance 273 000 euros.
Akava, qui a environ 600 000 membres et rassemble 36 syndicats, se réunira mercredi pour évoquer ces questions. Sture Fjäder, président d’Akava depuis 2011, irrité de la fuite du projet à la presse, souligne qu’il ne s’agit que d’une étude.
Tous les syndicats d’Akava ne sont pas d’accord avec l’éventuel projet du président de se retirer de la coopération avec les autres centrales.
Le président de la SAK Jarkko Eloranta et le président de la STTK Antti Palola sont mécontents du projet de M. Fjäder mais ne veulent pas le commenter à ce stade.
HS/sam/A16, dim/A10

Médecine

Virus zika
Helsingin Sanomat rapporte que selon l’Institut national de la santé et du bien-être, il y a eu jusqu’à présent six cas de virus zika en Finlande : deux en 2015 et quatre cette année.
Selon l’épidémiologiste Jussi Sane, toutes les personnes infectées ont visité la zone à risque.
Une femme enceinte, qui habite aux Etats-Unis mais qui était en voyage en Finlande, a perdu son enfant en raison du virus. Les autres personnes infectées n’ont pas eu de complications.
HS/sam/A26

Economie

Transit

Augmentation des exportations russes par la Finlande
Aamulehti rapporte que depuis 2012, le transport de transit vers la Russie à travers la Finlande a été divisé par quatre, passant de plus de 2 millions de tonnes à 782 000.
Dans la même période, le transport de transit à travers la Finlande, des exportations russes vers le reste du monde a doublé, passant de moins de 200 000 tonnes à plus de 364 000.
AL

Energie

Fortum
Helsingin Sanomat publie une interview du nouveau PDG de Fortum, Pekka Lundmark, qui se déclare favorable aux énergies renouvelables. A long terme, l’objectif de Fortum est de passer à une production totalement fondée sur les renouvelables.
Il souligne toutefois que ce n’est pas un objectif de court terme. En effet, dans le nucléaire, Fortum est engagé dans OL3 et Fennovoima et devra bientôt réfléchir au remplacement de ses réacteurs de Loviisa. « Nous ne voulons pas faire comme l’Allemagne qui a d’abord voulu démantelé le nucléaire, ce qui a eu pour conséquence une augmentation de la production d’énergie fossile. Nous, nous voulons d’abord arrêté les énergies fossiles ».
HS

France – Finlande

Cinéma

Une réalisatrice singulière
Helsingin Sanomat publie une interview de Lucille Hadzihalilovic, réalisatrice de Evolution, invitée du festival Amour et Anarchie.
HS

Littérature

Maylis de Kerangal
Aamulehti publie une interview de l’écrivaine, réalisée à l’occasion de son passage en Finlande pour la sortie de son livre Réparer les vivants.
AL

France

Tourisme

Annecy
Kesksisuomalainen publie un reportage sur Annecy et sa région.
KS

Vendredi 16 septembre 2016

Politique intérieure

Projet de loi des finances

La Finlande s’endettera à hauteur de 5,5 milliards d’euros
Le coût de l’accueil de demandeurs d’asile diminuera de moitié
Les forces armées auront plus 500 millions d’euros pour l’acquisition d’équipements
Le budget finlandais pour 2017 s’élève à 55,2 milliards d’euros de dépenses.
L’Etat s’endettera à hauteur de 5,5 milliards d’euros supplémentaires, ce qui signifie que la dette publique atteindra 111 milliards d’euros à la fin 2017.
Les recettes fiscales sont évaluées à 41,6 milliards d’euros.
Les dotations de l’Etat aux communes s’élèveront à 10,3 milliards d’euros.
Les dépenses concernant l’accueil des demandeurs d’asile devraient diminuer de 45 % en 2017 par rapport à l’année en cours. La somme se base sur une prévision de 10 000 nouveaux arrivants. En 2015, le coût de l’immigration s’élevait à 183 millions d’euros, et cette année, à 594 millions d’euros, dont 510 millions d’euros consacrés à l’accueil de demandeurs d’asile.
Les forces armées se verront doter la somme de 732 millions d’euros pour la période 2017-2025, dont 519 millions d’euros pour des acquisitions de matériel de défense.
Concernant la gestion de crises militaires, le gouvernement estime que les investissements dans ce domaine contribuent à diminuer la pression en matière d’immigration. Dix millions d’euros de plus sont prévus pour l’opération de formation en Irak.
HS/A14-15

Faible croissance et chômage élevé
Le gouvernement prévoit dans son projet de loi des finances que la croissance économique s’élève à 1,1 % cette année et à 0,9 % en 2017. Même si les exportations repartent, l’augmentation est historiquement minime, et se sont la consommation privée et les investissements qui maintiennent une faible croissance.
Le taux de chômage est prévu à 8,8 % par rapport à 9 % cette année.
HS/A15

Diplomatie
La Finlande ouvrira deux nouvelles ambassades en 2017 puisque les représentations diplomatiques à Bogota et à Yangon deviendront des ambassades.
450 000 euros sont prévus pour le maintien de la paix.
HS/A15

Gouvernement

Editorial : Le gouvernement va repousser les décisions délicates
Helsingin Sanomat estime que le gouvernement de M. Sipilä est désormais l’otage des Vrais Finlandais, ou plus précisément victime de la faible audience des Vrais Finlandais dans les sondages. C’est pourquoi le gouvernement risque de reporter toute nouvelle décision délicate au-delà des prochaines élections municipales qui auront lieu au printemps 2017.
HS

Revenu minimum

Près de 500 000 Finlandais recevront le revenu minimum d’insertion en 2017
Jusqu’à présent, ce sont les communes qui ont géré l’allocation et le versement du RMI, mais à compter de janvier 2017, c’est la sécurité sociale Kela qui s’en chargera.
Le ministre des Affaires sociales et de la Santé se prépare à ce que l’année prochaine, 317 000 ménages ou 490 000 personnes bénéficieront du RMI. Les dépenses en la matière s’élèveront à 830 millions d’euros.
Comme Kela gère d’autres allocations aussi, il est prévu que le nombre de personnes qui demandent le RMI ira augmentant avec la réforme. Le seuil pour le demander deviendrait plus bas. Actuellement, 235 000 ménages soit 350 000 personnes le perçoivent.
La raison la plus important derrière l’augmentation des dépenses est toutefois le chômage.
HS/A14

Société – formation

Un jeune homme finlandais sur cinq en dehors de l’éducation ou de la vie professionnelle
Helsingin Sanomat rend compte du rapport de l’OCDE Education at a Glance, qui montre que la part des jeunes de 20 à 24 ans qui n’étudient ni ne travaillent a augmenté considérablement par rapport à 2005. L’oisiveté notamment des jeunes hommes a augmenté en dix ans, alors que dans beaucoup d’autres pays, elle a diminué. La Finlande est le sixième des pays de la comparaison à cet égard. 21,1 % des jeunes hommes n’étudient ni ne travaillent, contre seulement 12,2 % en 2005. Concernant les jeunes femmes, ces chiffres sont 13,9 % en 2005 et 15,4 % en 2015.
En Allemagne, en République tchèque, en Suède, en Estonie et en Grande-Bretagne, par exemple, la tendance est inverse.
HS/A10

Immigration

Le rapport de l’ombudsman de la lutte contre la discrimination critique Migri
Helsingin Sanomat rend compte du rapport de l’ombudsman de la lutte contre la discrimination et du rapporteur national en matière de traite de personnes, qui critique l’Office national de l’immigration des décisions prises en matière d’asile concernant des victimes de traite de personnes. Selon le rapport, des victimes ont été renvoyés de Finlande sur des critères trop légers.
L’ombudsman contre la discrimination, Mme Pimiä, a évoqué le rapport avec Mme Risikko, ministre de l’Intérieur et Mme Vuorio, directrice de Migri, hier.
Mme Risikko relève qu’une évaluation sur le fait de savoir si la législation est à jour est en cours.
En 2015, la Finlande a accordé un asile à 28 % des victimes de traite de personnes qui l’ont demandé.
HS/A16

Economie

Exportations

En Finlande l’industrie maritime reste un secteur important
Même si la construction navale traditionnelle a diminué, l’industrie maritime reste un secteur important d’exportations. C’est un secteur qui emploie 28 600 personnes dans 867 entreprises. 85 à 90 % du chiffre d’affaires du secteur (7,9 milliards d’euros au total) est constitué par d’autres domaines que les chantiers navals.
HS/A28-29

Nucléaire

Point de vue : La décision britannique sur Hinkley-Point est une bonne chose pour TVO
Turun Sanomat estime que la décision britannique de construire des EPR est une bonne chose pour le projet d’Olkiluto car cela renforce les investissements dans ce type de réacteur.
TS

France – Finlande

Musique

« Mälkki, HKO et Berlioz nous émeuvent » HS
Helsingin Sanomat publie une critique très positive du concert de l’orchestre symphonique d’Helsinki sous la hulotte de Mme Mälkki et avec un harpiste français, Nicolas Tulliez. Veijo Murtomäki se félicite de l’accent mis sur les compositeurs français dans la programmation de l’orchestre pour la saison.
HS/B6, HBL/28

Cinéma

Les Cowboys
Helsingin Sanomat conseille, dans son supplément Nyt, le film Les Cowboys de Thomas Bidegain, parmi les films du festival d’Helsinki en cours.
Nyt/10

Jeudi 15 septembre 2016

Politique étrangère et européenne

Europe de la défense

Editorial : la défense européenne avance à petits pas
Helsingin Sanomat estime que la défense européenne avance à très petits pas. Dans son discours, M. Juncker a présenté hier un nouveau pas avec la création d’un Etat-major civilo-militaire. En même temps, l’objectif commun d’une défense commune semble aussi s’éloigner en peu du fait qu’avec le Brexit une part significative des capacités sera amputée.
HS estime que, depuis le traité de Maastricht, de nombreuses études sur la PESD puis PSDC ont été rédigées. Le problème est que l’on n’a plus grand-chose à proposer de nouveau.
Les propositions franco-allemandes constituent un pas important, juge Helsingin Sanomat qui conclut que, en matière de défense, on ne peut pas avancer seulement en fixant des réunions ou sommets les uns après les autres.
HS

Politique étrangère

Point de vue : Un Premier ministre invisible
Kari Huhta juge dans Helsingin Sanomat que le Premier ministre Juha Sipilä a une activité importante en matière diplomatique mais qu’en revanche lorsqu’il s’exprime devant les médias finlandais il ne parle que de sujets de politique intérieure comme la compétitivité.
M. Huhta regrette que lorsqu’il est interrogé sur la politique étrangère, M. Sipilä parle plus volontiers de la bonne coopération avec le président que du fond de la politique étrangère.
HS

Russie

Editorial : Les sanctions n’expliquent pas tout
Helsingin Sanomat revient sur le récent rapport du Centre d’Etudes prospectives et d’informations internationales français (CEPII) qui conclut que les échanges entre l’UE et la Russie ont diminué de trois milliards d’euros par mois depuis l’instauration des sanctions mais que la majeure partie de ces diminutions n’est pas due aux sanctions elles-mêmes.
HS

Etudes à l’étranger

Près de 8000 Finlandais préparent un diplôme à l’étranger
La Suède passe devant la Grande-Bretagne comme première destination
De plus en plus de Finlandais partent étudier à l’étranger (pour préparer un diplôme, c’est-à-dire hors échange universitaire), le plus souvent en Suède, en Grande-Bretagne et en Estonie, mais également aux Pays-Bas, aux Etats-Unis, en Allemagne etc. Avec 111 Finlandais qui y étudient actuellement pour préparer un diplôme, la France se place au 13ème rang.
En 2004, seulement 4000 finlandais préparaient un diplôme à l’étranger, contre près de 8000 aujourd’hui. Les chiffres se basent sur le registre des personnes qui obtiennent une allocation étudiante en Finlande. Le nombre d’étudiants qui visent un diplôme dans un établissement étranger a dépassé le nombre des étudiants en échange.
40 % des étudiants finlandais à l’étranger viennent de la région d’Helsinki, plus de la moitié sont des femmes, mais la part des hommes augmente. Beaucoup de suédophones partent en Suède.
Cette année, 2586 personnes sont parties étudier à l’étranger, 622 en Suède (+19%) qui est passée devant la Grande-Bretagne, avec 601 (+5%). On relève aussi une forte progression des étudiants partis aux Pays-Bas (+33%, avec 176 étudiants nouveaux) et aux Etats-Unis (+13% avec 130 étudiants).
Helsingin Sanomat publie des interviews d’étudiants partis à Tallinn et à Oxford.
Roope Keloharju, ancien élève du lycée SYK (filière IB), qui a passé l’examen d’entrée pour Oxford, est désormais mentor pour Project Access qui promeut les études en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis auprès des meilleurs lycées finlandais.
HS/A6-7

Finlande – Suède

De plus en plus de jeunes Finlandais partent étudier ou travailler en Suède
Traditionnellement, des jeunes suédohones de Finlande de la région de l’Ostrobothnie sont partis en Suède pour des études ou du travail, mais ces dernières années, des jeunes de la région de Uusimaa (autour de la capitale), partent eux aussi.
Depuis 2000, 17 112 jeunes Finlandais sont partis travailler ou étudier en Suède. Seulement la moitié d’entre eux reviennent. Les deux dernières années, on enregistre une augmentation nette dans les départs, et surtout concernant la région de Helsinki, Espoo et Vantaa.
Aujourd’hui 40 % de tous les Finlandais qui émigrent en Suède sont des suédophones. En 2000, leur part s’élevait à 25 %.
Hufvudstadsbladet rappelle que 291 000 personnes ont le suédois comme langue maternelle en Finlande, ce qui représente 5,4 % de la population.
HBL/1&4

Travailleurs étrangers – emploi des immigrés

Parmi les étrangers, ce sont les Estoniens qui trouvent le plus facilement du travail en Finlande
L’emploi des immigrés s’est amélioré par rapport aux années 1990
Selon l’institut de recherche économique Pellervo, la connaissance du finnois est le facteur le plus important pour améliorer l’emploi des immigrés. Mme Busk, économiste de Pellervo, souligne l’importance d’offrir aux immigrés la possibilité d’étudier le finnois. Une autre amélioration, selon elle, serait de lever les obstacles bureaucratiques et en matière d’encouragement qui font qu’il n’est pas toujours intéressant d’accepter un travail de durée courte.
Selon une étude portant sur 58 000 immigrés, les personnes arrivées en Finlande dans les années 2000 trouvent 20 % plus souvent du travail que celles arrivés au milieu des années 1990.
Parmi les étrangers, les Estoniens trouvent le plus souvent un emploi. Ceux qui viennent de l’Europe occidentale ou du Sud, trouvent presque aussi souvent du travail, alors que les ressortissants somaliens ou du Proche-Orient ont plus du mal. Ils sont souvent des réfugiés.
Le taux d’emploi des immigrés est toutefois nettement inférieur à celui des Finlandais. La conjoncture joue plus sur l’emploi des immigrés que sur celui de la population de souche.
Les femmes immigrées sont plus rarement dans la vie professionnelle que les hommes, y compris parce qu’elles s’installent plus souvent en Finlande pour des raisons familiales que les hommes et parce qu’elles restent à la maison avec les enfants plus longtemps que les Finlandaises.
KS/28

Informatique

IBM ouvre un centre d’innovation en Finlande
IBM et Tekes ont signé un accord de coopération sur le développement d’un écosystème dans le domaine de la santé numérique.
IBM va créer en Finlande un centre d’innovation dans le domaine de la santé qui devrait employer 150 personnes.
TS

Lutte contre le terrorisme

Coopération entre la Finlande et les Etats-Unis
Les ministères de l’Intérieur finlandais et américain ont signé une déclaration commune sur la lutte contre les menaces à la sécurité intérieure. C’est la secrétaire générale Päivi Nerg qui l’a signé pour la Finlande, et Alan Bers (DHS) pour les Etats-Unis.
L’objectif est de renforcer la coopération dans la lutte contre le terrorisme et la violence extrémiste.
TS

Politique intérieure

Société

Les mouvements d’extrême-droite sont divisés
Turun Sanomat rapporte que la vague de migrants arrivée l’année dernière a donné naissance à nombre de mouvements extrémistes opposés à l’immigration. Un an après, il apparaît que les divers mouvements (Soldiers of Odin, Fermons les frontières, La Finlande d’abord…) sont de taille très réduite et très divisés entre eux. Il ne semble pas que la lutte contre l’immigration suffise à faire naître un fort courant politique, juge TS.
TS

Gouvernement – Opposition

L’opposition veut participer à la préparation de la réforme Sote
Le gouvernement s’y oppose
Les partis de l’opposition ont publié une déclaration commune pour demander que le gouvernement mette en place un groupe de travail parlementaire pour préparer la réforme des services sociaux et de santé.
Le gouvernement juge que le groupe de suivi parlementaire qui existe déjà suffit. De plus, le gouvernement estime que la procédure de consultation engagée sur le projet du gouvernement est suffisante et que le gouvernement tiendra compte des avis exprimés.
HS TS

Economie

Chantier naval

Le chantier de Rauma va construire quatre navires pour la Marine finlandaise
Le chantier Rauma Marine Construction a annoncé avoir signé une lettre d’intention avec la Marine finlandaise concernant la construction de quatre frégates dans les années 2019-2024.
L’appel d’offre pour les systèmes de combat de ces navires sera lancé dans le courant de l’année.
TS

Transports intelligents

Un business du futur
Kauppalehti publie un reportage sur les projets de transports intelligents en Finlande et notamment SOHJOA. Il s’agit d’un véhicule sans conducteur développé par Metropolia, Aalto, Forum Virium, l’iuniversité de Tampere, l’agence des transports et Trafi.
Les bus électriques EasyMile EZ10 de ce projet sont fabriqués en France.
KL

France – Finlande

Cinéma

Amour et anarchie
Hufvudstadsbladet note parmi les films du festival qui commence aujourd’hui, L’avenir de Mia Madsen-Love avec Isabelle Huppert.
Suomen Kuvalehti pour sa part conseille le film Les Cowboys de Thomas Bidegain.
HBL/25 SK

France

Migrants

Les migrants souhaitent maintenant rester en France
Lännen Media rapporte que désormais les migrants qui arrivent en France ne souhaitent plus tous migrer en Grande-Bretagne.
TS AL

Mercredi 14 septembre 2016

Politique étrangère et européenne

Défense

Accord de coopération avec les Etats-Unis
Il est prévu que l’accord de coopération de défense entre la Finlande et les Etats-Unis préparé par l’administration de défense soit signé avant l’élection présidentielle des Etats-Unis.
Selon M. Kanerva, président de la commission de la Défense, cet accord comporte trois aspects. Premièrement, il s’agit d’avoir noir sur blanc sur la coopération dès avant la présidentielle américaine. Selon M. Jussi Niinistö, ministre de la Défense, l’accord concerne, entre autres, la coopération dans le domaine du dialogue de politique de défense, d’échange d’informations, de matériel, d’exercices et de formation.
Deuxièmement, M. Kanerva note que la Finlande ne souhaite pas donner un signal dans le sens où elle serait plus réticente en matière de coopération transatlantique que la Suède.
Troisièmement, selon M. Kanerva, la Finlande tirerait profit d’une coopération avec un acteur important et central en matière de politique militaire.
Le ministre de la Défense souligne qu’il s’agit d’un document de coopération de nature générale, non pas contraignant.
TS/9

Le ministre de la Défense souhaite augmenter les effectifs du temps de guerre
M. Jussi Niinistö, ministre de la Défense, regrette la diminution des effectifs du temps de guerre des forces armées et estime que, dans un contexte changé, il faudrait rectifier cette erreur le plus rapidement possible.
Le ministre, qui a parlé devant la société Paasikivi, a évoqué également les carences en matière d’équipement des forces armées, notamment dans le domaine de la défense anti-char, anti-aérienne et dans l’équipement de tir.
KS/20

Immigration

Initiative populaire sur les étrangers ayant commis un crime
Le Parlement a rejeté l’initiative populaire sur le renvoi des étrangers ayant commis un crime en Finlande.
Cette initiative visait à permettre le renvoi des étrangers ayant commis un crime. L’idée était de durcir la législation existante.
En réalité, il est déjà possible d’expulser des étrangers ayant commis un simple délit. La proposition de l’initiative aurait donc finalement conduit à assouplir la législation au lieu de la durcir.
TS

OSCE

M. Kanerva pilotera les observateurs des élections russes
M. Kanerva, député du Rassemblement national, présidera les observateurs des élections de la Douma russe, ce week-end, en tant que représentant spécial de l’OSCE.
M. Kanerva donnera une conférence de presse en la matière à Moscou, le 19 septembre.
HBL/6

Exportations

Finnvera voit ses garanties portées à 27 milliards d’euros pour soutenir les exportations
Le ministère de l’Emploi et de l’Economie a annoncé, hier, que l’Etat passera les crédits de Finnvera prévus pour garantir les exportations de 19 à 27 milliards d’euros.
En 2009, ces crédits s’élevaient à 12,5 milliards d’euros et en 2015, à 17 milliards d’euros. Cette année, ils ont été portés à 19 milliards. Ils seront donc à nouveau augmentés de 8 milliards.
Il est prévu que Finnvera soutienne par exemple les négociations commerciales sur de nouveaux navires de croisière. Il peut également s’agir désormais d’investissements en Finlande dans des centrales de bio-énergie, d’usines de papier ou de pâte à papier, ou du secteur NTIC.
Pour le contribuable, cette augmentation des garanties aux exportations signifie une augmentation de la responsabilité de l’Etat en cas de difficultés.
Le ministre de l’Economie, M. Rehn (Centre), note que l’on s’efforce de minimiser les risques avec un travail soigneux. Il estime qu’il s’agit d’un « problème positif » : avec une demande accrue, il est nécessaire d’augmenter l’offre de soutien du financement des exportations. Il estime que le pire serait de ne pas pouvoir créer de nouveaux emplois et promouvoir les exportations.
Le patronat EK et la confédération de l’industrie technologique se sont félicités de l’annonce du ministère. M. Häkämies, directeur général de EK estime que la mesure servira la croissance.
HS, TS

Mardi 13 septembre 2016

Politique étrangère et européenne

Environnement

La Finlande n’a toujours pas ratifié le traité de Paris
Lännen Media a interrogé la directrice de l’unité climatique du ministère de l’Environnement Merja Turunen pour lui demander pourquoi la Finlande n’avait toujours pas ratifié le traité de Paris.
« Le ministère de l’Environnement a mis en place le mois dernier un groupe de travail pour préparer le projet du gouvernement en la matière. L’objectif en terme de calendrier est que le projet du gouvernement puisse être prêt avant la fin de l’année », déclare Mme Turunen. Elle souligne qu’il faut aussi une procédure au niveau européen et que le groupe de travail du conseil n’a pas de calendrier fixé. « Les Etats membres vont chacun à leur rythme », déclare-t-elle.
TS AL

Aide au développement

M. Mykkänen inaugure une école dont la Finlande a fait don à l’Ukraine
Le ministre du Commerce extérieur et du Développement, M. Mykkänen (Rassemblement national), se rendra en Ukraine cette semaine pour inaugurer une école énergétiquement efficace offerte par la Finlande à la municipalité de Herson. L’école fabriquée en Finlande a été financée par les crédits au développement.
M. Mykkänen rencontrera trois ministres ukrainiens lors de son déplacement pour des entretiens sur les relations entre les deux pays, sur le rapprochement de l’Ukraine et de l’UE et sur la crise qui touche l’Ukraine.
M. Mykkänen participera également à un séminaire de promotion d’entreprises finlandaises dans le domaine énergétique.
Kaleva/lun/13

Immigration

Deux demandeurs d’asile soupçonnés d’homicide
Un homme a été retrouvé mort à Kajaani (Nord-Est du pays). Deux Irakiens résidant au centre d’accueil d’Otanmäki sont soupçonnés d’avoir commis l’homicide.
Jusqu’à présent, il n’y avait eu aucun homicide dans les statistiques de la police sur les soupçons de crimes commis par des demandeurs d’asile. De janvier en août, on dénombrait cinq cas de tentative d’homicide dans lesquels un demandeur d’asile était soupçonné.
L’incident a relancé sur les réseaux sociaux des commentaires racistes qui s’étaient un peu calmés pendant l’été après les propos agressifs de l’hiver et du printemps dernier.
HS/A10, TS

Politique intérieure

Transports

Le Parlement étudiera les agissements de Mme Berner dans l’affaire Finavia
La commission du contrôle des comptes du Parlement entamera, aujourd’hui, l’étude de l’action de la ministre des Transports et des Communications, Mme Berner (Centre) dans l’affaire de Finavia.
Mme Berner a nié être intervenue dans le travail du conseil de surveillance de Finavia, concernant l’affaire du déficit de 34 millions d’euros lié au recours à des instruments financiers dérivés.
L’Inspection des finances de l’Etat a adressé des reproches au ministère, et dans la pratique, à Mme Berner, dans son rapport en juin. Le Premier ministre Juha Sipilä a encore affirmé son soutien à Mme Berner.
HS/A11

Taxis
Bientôt un accord au gouvernement ?
Le gouvernement est toujours divisé sur la question de la libération des transports en taxi. On attend toutefois une solution à la question les prochains jours, car les présidents des trois partis du gouvernement devront se mettre d’accord.
La libération des taxis est une partie de la réforme qui vise à diminuer la régulation des transports et à favoriser l’entreprenariat.
HS/A11

Métro
Une partie du différend sur l’automatisation soumis à l’arbitrage
Une partie du différend entre la régie des transports publics de Helsinki, HKL, le groupe qui gère le projet de l’élargissement du métro, Länsimetro, et Siemens, concernant l’échec de l’automatisation du métro, sera soumis à une cour d’arbitrage.
HS/A15

France – Finlande

Théâtre

Les liaisons dangereuses
Kaleva publie une critique élogieuse de la pièce tirée du livre de Cloderlos de Laclos à l’affiche du théâtre d’Oulu.
Kaleva

Terrorisme

« Le danger est-il passé ? » AL / TS / Kaleva
Les quotidiens du groupe Lännen Media publient une interview de Didier Chalifour, colonel à la brigade des sapeurs-pompiers de Paris, qui était à Helsinki à l’occasion de la conférence de l’association internationale des services d’incendie et de secours qui s’st réunie la semaine dernière à Helsinki.
M. Chalifour y a notamment participé à un séminaire où il a expliqué son expérience lors des attentats de Paris de 2015.
AL TS Kaleva

France

Politique

« Le terrorisme attire l’attention » Hbl
Hufvudstadsbladet publie un billet de sa correspondante à Paris, Yrsa Grüne, qui revient sur la situation politique en France marquée par le défi du terrorisme.

Lundi 12 septembre 2016

Politique intérieure

Revenu universel

« Le patronat critique le projet d’expérimentation » HS
« L’expérimentation risque d’apporter peu de réponses » AL
Le patronat EK estime que le projet d’expérimentation du revenu universel a été mal préparé et ne devrait donc pas être mis en place.
Le patronat estime que le projet d’expérimentation ne permettra pas de savoir si ce revenu universel est réellement efficace pour mettre fin aux trappes à inactivité. En effet, avec le modèle proposé, destiné à des chômeurs en fin de droits, l’accès à un travail ne diminuerait pas le niveau du revenu universel versé. « Appliqué à l’ensemble de la population, cela signifierait des milliards de dépenses », dénonce le patronat.
Le centre de recherche des salariés estime que l’objectif de l’expérimentation, c’est-à-dire d’apporter des informations pour la recherche dans le domaine du revenu de base est bonne. Le centre des salariés est en revanche opposé à l’idée d’un revenu universel et préfèrerait que l’on se concentre vers une réforme de l’assurance sociale.
HS AL

Initiatives populaires

Débat sur les initiatives populaires
Helsingin Sanomat estime qu’il y a trop d’initiatives populaires et qu’elles sont parfois organisées autour de thèmes imprécis. Une réforme de ces pétitions destinées à être déposées au Parlement en vue d’une étude législative serait envisagée par le ministère de la Justice.
Le quotidien relève que les citoyens se sont enthousiasmés pour ce nouvel outil démocratique. On dénombre pas moins de 533 pétitions lancées en ce sens.
HS

Budget

Des millions venus sauver le budget
Helsingin Sanomat relève qu’entre août et septembre, le déficit prévu pour le projet de budget 2017 est passé de 5,9 milliards à 5,5 (soit même moins que ce qui est prévu pour cette année, 5,6 milliards).
Le quotidien a analysé le projet de budget et en est arrivé à la conclusion que ces 400 millions d’euros de moins équivalent à des recettes supplémentaires de l’Etat. Hors, comme on n’attend pas de recettes fiscales supplémentaires, il s’agira de recettes de ventes de participations de l’Etat dans les entreprises, conclut HS.
HS

Politique étrangère et européenne

Ecofin de Bratislava

Propos de M. Orpo
Le ministre des Finances, M. Orpo, estime que le moment n’est pas propice pour le renforcement de la zone euro. Pour lui, il faut se concentrer sur la mise en œuvre des réformes sur lesquelles on s’est déjà mis d’accord dans l’Eurogroupe.
Concernant les propositions en faveur de plus de solidarité économique entre les Etats membres, M. Orpo constate que les Etats membres sont divisés sur une ligne Nord-Sud concernant la question. Les pays septentrionaux estiment que chaque Etat membre doit se charger de sa propre économie et de ses propres dettes.
Turun Sanomat rappelle que le gouvernement Sipilä a dès le départ été réservé en ce qui concerne le renforcement de l’intégration de la zone euro.
M. Orpo estime que la pression pour renforcer l’intégration est plus forte dans son ancien portefeuille, les questions de sécurité et de l’immigration. Il estime qu’il est à la fois plus facile et indispensable d’avancer dans ces questions-là.
Concernant le cas de la Grèce, M. Orpo estime que les réformes économiques avancent, mais avec beaucoup de peine.
TS/sam/14, HS/sam/B15

Immigration

Propos de Mme Risikko
La ministre de l’Intérieur, Mme Risikko (Rassemblement national), a participé à la réunion des ministres nordiques chargés de l’immigration, à Lund, en Suède. Elle souhaite que les autres pays puissent informer la Finlande de changements de leur politique frontalière, car les modalités à la frontière ont un effet direct sur la facilité des demandeurs d’asile de venir en Finlande.
En même temps, Mme Risikko souligne qu’il faut mettre l’accent sur l’importance de la libre-circulation.
Concernant le débat autour de l’Office national de l’immigration, Mme Risikko dit qu’il lui faut pouvoir compter sur le fait que les autorités agissent conformément à la législation. Pour elle, la politique finlandaise en matière d’asile ne diffère pas de celle des autres pays nordiques. Elle n’est ni plus stricte ni plus souple.
HS/sam/B1

Défense

Le rapport suédois sur l’OTAN
Propos de M. Soini
Le ministre des Affaires étrangères, M. Soini, se félicite du fait que la Finlande n’a pas diminué ses dépenses de la défense après la dissolution de l’URSS, contrairement à beaucoup de pays de l’Europe de l’Ouest, comme la Suède. Sans souhaiter donner des conseils aux voisins, M. Soini estime qu’en cas de crise, la Suède pourrait avoir du mal en raison des économies effectuées.
La Finlande, par contre, a maintenu tout le temps sa capacité de défense et son service militaire universel.
M. Soini estime qu’il est positif que le débat de politique de sécurité en Suède s’approfondisse avec le récent rapport sur la sécurité. Il souligne que le débat en Suède est important pour la Finlande qui le suit de près, l’environnement de sécurité et les solutions fondamentales étant les mêmes.
HS/sam/B5

Rapport d’UPI sur la Russie

Critiques par M. Tuomioja
M. Tuomioja, député du PSD et ancien ministre des Affaires étrangères, estime que le rapport de l’institut de relations internationales UPI manque d’analyse et d’approche historique. Il le considère comme intimidant.
HS/lun/A11

Culture

Musique

Première de Susanna Mälkki à la tête de l’orchestre de la ville
Helsingin Sanomat et Hufvudstadsbladet publient des critiques élogieuses du premier concert dirigé par la nouvelle chef de l’orchestre symphonique de la ville, Susanna Mälkki.
« Un voyage fantastique excitant et exceptionnel qui a reflété l’engagement de la chef d’orchestre, la diversité de son talent, les dimensions de l’orchestre et les richesses inépuisables du monde de la musique » souligne HS.
« Susanna Mälkki a battu les cartes avec élégance pour montrer à quoi peut ressembler le programme d’un concert symphonique » estime HBL.
HS Hbl

France – Finlande

Théâtre

Tartuffe
Helsingin Sanomat et Hufvudstadsbladet publient des critiques élogieuses du Tartuffe du Lilla Teatern dans lequel Asko Sarkola termine, dans le rôle titre, sa carrière à, la tête du théâtre de la ville.
HS Hbl

Comédie française à Turku
Turun Sanomat a apprécié la comédie Toc Toc de Laurent Baffie jouée au théâtre de Turku.
TS

Champagne

Portrait de Pekka Ylänkö
Helsingin Sanomat publie un portrait de Pekka Ylänkö, l’emblématique représentantd e Moët Hennessy.
HS

France

Tourisme

Cognac et ses environs
Hufvudstadsbladet invite ses lecteurs à un voyage dans les Charentes.
Hbl

Vendredi 9 septembre 2016

Politique intérieure

Partis politiques

Le PSD recherche des candidats à la présidentielle
Le PSD est à la recherche d’un candidat pour l’élection présidentielle de 2018. Selon Helsingin Sanomat, le parti n’exclut pas de ne pas présenter son propre candidat et de soutenir directement le Président actuel Sauli Niinistö ou bien l’archevêque Mäkinen.
HS/A8

L’alliance verte
Les Verts ont choisi une nouvelle présidente du groupe parlementaire, Mme Krista Mikkonen remplacera désormais Mme Alanko-Kahiluoto. M. Parviainen a été élu premier vice-président et Mme Järvinen seconde vice-présidente.
HS/A15

Revenu universel

Le patronat contre le projet d’expérimentation
Le patronat EK estime que le projet d’expérimentation du revenu universel a été mal préparé et ne devrait donc pas être mis en place.
Le patronat estime que le projet d’expérimentation ne permettra pas de savoir si ce revenu universel est réellement efficace pour mettre fin aux trappes à inactivité.
HS

Politique étrangère et européenne

Brexit

« Le patronat veut conserver la Grande-Bretagne dans le marché intérieur » Yle
« Selon M. Mykkänen, la libre-circulation des personnes doit être le point de départ des négociations entre l’UE et le Royaume-Uni » Yle
Le patronat EK a esquissé un nouveau modèle pour la sortie de la Grande-Bretagne de l’UE. Le patronat souhaite conserver le pays dans le marché intérieur et serait donc prêt à accepter des compromis limitant la libre-circulation des personnes.
M. Mykkänen, ministre du Commerce extérieur, estime au contraire que les quatre libertés doivent figurer sur la base des négociations.
Yle HS/A31

Immigration

Migri précise ses positions
Mme Risikko a visité Migri et souligné l’importance de la qualité des décisions
L’Office national de l’immigration dit que son intention n’était pas, au printemps, au moment du durcissement des critères d’obtention de l’asile, de déclarer que la situation en matière de sécurité s’était améliorée en Irak, en Afghanistan et en Somalie.
Mme Helinko, directrice à Migri, précise la position de l’Office qui estime que ces trois pays n’auraient pas de zones de protection secondaire qui ne permettraient pas les renvois. Mme Helinko ne souhaite pas commenter la question davantage.
La ministre de l’Intérieur, Mme Risikko, a visité Migri, hier, pour montrer son soutien à l’Office et pour voir les conditions de travail. Elle a dit qu’elle avait confiance dans le travail de Migri. Elle a souligné l’importance de la bonne qualité des décisions malgré les objectifs quantitatifs assignés.
Helsingin Sanomat relève que 15 % des décisions concernant les Irakiens étaient favorables en août, contre 80 % en janvier. Selon l’hebdomadaire Suomen Kuvalehti, 26 % des demandeurs d’asile irakiens ont obtenu une protection en Finlande cette année, contre une moyenne européenne de 64 %.
HS/A13

Risques liés aux migrants
Propos de l’ancien chef de la police, M. Paatero
M. Paatero, ancien chef de la police, actuellement à la retraite, estime que des demandeurs d’asile dans des centres d’accueil ont commencé à s’organiser et que les organisations criminelles auraient de quoi recruter des membres parmi les demandeurs d’asile déboutés.
Mme Nerg, secrétaire général du ministère de l’Intérieur, a dit qu’il n’y avait pas de signe d’un tel phénomène.
HS/A13

Mesures dans les écoles contre la radicalisation

60 % des professeurs des écoles professionnelles et des lycées disent avoir observé une pensée violente
Une formation destinée aux professeurs pour intervenir contre la radicalisation
Le ministère de l’Intérieur a effectué, l’année dernière, une étude sur la radicalisation dans les établissements scolaires et prévoir depuis des mesures pour soutenir les enseignants qui ont éprouvé qu’ils n’avaient pas les connaissances ni la capacité d’intervenir contre la radicalisation des jeunes.
Selon Mme Mankkinen du ministère de l’Intérieur, la police organise des séminaires et des conférences pour aider les enseignants à identifier les signes de radicalisation.
Elle relève que les professeurs sont encouragés à contacter la police même concernant de petites observations inquiétantes.
HS/A6-7

Rapport sur la Russie

UPI répond aux critiques du PSD
Mme Tiilikainen, directrice de l’institut de relations internationales, estime qu’il faut être capable d’étudier la Russie en Finlande selon les règles de la recherche académique. Elle estime qu’il faut pouvoir présenter les informations basées sur la recherche et en tirer les conclusions.
M. Rinne, président du PSD, avait estimé que ce rapport qui présentait notamment les relations économiques et énergétiques avec la Russie comme un risque était inquiétant de façon non-fondée.
HS/A15

Défense

L’armée de terre présente son système de drones
Les forces armées ont présenté pour la première fois son système de drones Orbiter 2 acheté en 2015 pour l’armée de terre pour 23,6 millions d’euros.
D’autres autorités pourront également utiliser ces drones, par exemple dans pour la recherche de personnes disparues ou en cas d’incendies forestiers.
HS/A14

Economie

Emploi

Le rôle accru des sociétés de travail intérimaire
Le gouvernement a prévu 17 millions d’euros pour que les agences de l’emploi puissent utiliser les services des sociétés de travail intérimaire comme sous-traitants concernant les prestations telles que les entretiens des chômeurs et les projets pour leur emploi.
HS/A28

Participations de l’Etat dans les entreprises

Solidim déficitaire
Les placements du groupe de gestion des entreprises de l’Etat, Solidium, a été déficitaire de 8,9 % cette année.
M. Järvinen, directeur général de Solidium, estime que le résultat reflète la répartition par branche des possessions de l’Etat. Certains groupes ont évolué de façon peu satisfaisante.
HS relève que, comparé au résultat des fonds d’investissement, celui de Solidium n’est pas flatteur. Ceux des banques Nordea, OP et Aktia ont enregistré un bénéfice allant de 4,67 % à 8,52 %.
HS/A33

Fonds de placement

Un nouveau record atteint : plus de 100 milliards d’euros
En août les Finlandais ont placé 279 nouveaux millions d’euros dans les fonds de placement dont le capital total atteint désormais le niveau record de 101 milliards d’euros.
Yle

Eglise

« Les finances de l’Eglise luthérienne en pleine santé » KL
Kauppalehti rapporte que les paroisses ont des liquidités et de splacements pour plus d’un milliard d’euros. Les rentrées fiscales ont été plus importantes que prévues, alors que les coûts et les investissements ont été réduits.
KL

Exportations

Baisse des exportations
En juillet, les exportations de marchandises ont baissé de 13% par rapport à l’année dernière. Pour la première fois depuis janvier, elles sont repassées sous la barre des 4 milliards d’euros mensuels.
TS

Production industrielle

Augmentation de la production industrielle, baisse des commandes
En juillet la production industrielle a augmenté de 6,6% alors que les nouvelles commandes ont diminué de 4,3% en valeur.
Yle

Finnvera

Finnvera garantit une commande de 120 millions d’euros en Grande-Bretagne
La société finlandaise Amec Foster Wheeler Energia a obtenu de Finnvera une garantie pour la construrction d’une centrale de biomasse de 120 millions d’euros en Grande-Bretagne.
Yle

Culture

Cinéma

Le gouvernement lance un nouveau système de soutien du cinéma
Le gouvernement s’est mis d’accord sur la mise en place d’un système de stimulant prévu pour la production cinématographique. L’idée est d’attirer même des productions internationales en attribuant une compensation de 25 % concernant les salaires et les achats de prestations en Finlande.
Le système devrait être lancé en 2017 et la somme prévue à cette fin s’élève à dix millions d’euros par an. Selon les calculs du groupe de travail ayant étudié la question, l’Etat en bénéficierait à hauteur de cinq millions d’euros.
HS/3.9/C5

France – Finlande

Musique

Père et fils Kantorow se produisent
Tapiola Sinfonietta, dirigée par le violoniste français Jean-Jacques Kantorow, donnera un concert ce soir avec comme soliste, Alexandre Kantorow au piano. Au programme, Mozart et Saint-Saëns.
HS/NYT/8

France

Politique

« Selon le Président Hollande, la démocratie l’emportera sur le barbarisme » HS
Helsingin Sanomat rend compte du discours du Président Hollande.
HS/A23

« Le Front national guette aux portes de l’Elysée » KS
STT publie une dé »pêche sur les sondages en France à plus de six mois des élections présidentielles.
KS

Jeudi 8 septembre 2016

Politique intérieure

Partis politiques

Selon un nouveau sondage, l’audience du PSD est en hausse
Selon les résultats d’un sondage d’opinion sur l’audience des partis politiques, effectué par l’institut Taloustutkimus pour le compte du journal télévisé d’Yle, le parti du Centre est encore le plus grand parti même si son audience a baissé de 1,1 % depuis le dernier sondage. L’audience du PSD, qui arrive deuxième, est en hausse.
Selon ce sondage, l’audience du Centre est de 20,7 % (-1,1 % depuis juillet-août). Il est suivi du Parti social-démocrate qui a obtenu 20,0 % (+1,1 %), et du Rassemblement national, 17,7 % (+0,1 %).
L’Alliance verte arrive quatrième avec un score de 13,6 % (-0,1 %) et l’Alliance des gauches cinquième avec 9,3 % (-0,5 %). L’audience des Vrais Finlandais a augmenté près d’un point, de 7,6 à 8,4 %.
La popularité du Parti suédois a augmenté de 4,3 à 4,7 % et celle des Chrétiens-démocrates a baissé de 4,3 à 3,6 %.
Le sondage a été effectué entre le 15 août et le 6 septembre auprès de 2 419 personnes.
Yle

Parlement

M. Vanhanen présidera la commission des affaires étrangères
Helsingin Sanomat rapporte que Matti Vanhanen, député du centre et candidat présidentiel du parti aux élections présidentielles de 2018, ancien Premier ministre et ex-président du parti, a commencé mercredi comme président de la commission des affaires étrangères du Parlement.
Le président de cette commission très appréciée doit prendre position sur des questions de politique étrangère pratiquement tous les jours. M. Vanhanen vient de commencer, en tant que candidat présidentiel, une tournée liée aux questions de politique étrangère en province.
Les rôles du président de la commission et de candidat présidentiel risquent donc de se confondre. « Ce risque existe », admet M. Vanhanen qui ajoute : « en tant que candidat présidentiel je ne peux pas m’isoler de l’actualité politique ».
M. Vanhanen a commenté hier l’accord frontalier provisoire avec la Russie : « En ce moment il n’y a pas de pression pour poursuivre l’accord. »
HS/A10

Mariage pour tous
Helsingin Sanomat relève que le Parlement commence aujourd’hui l’étude d’une initiative populaire qui vise à annuler la nouvelle loi sur le mariage pour tous, qui a été approuvée par le Parlement en décembre 2014 par 101 voix contre 90.
Plus de 100 000 personnes ont signé la nouvelle initiative et il y a aussi des députés qui sont contre le mariage pour tous.
HS/A10

Un automne chargé au Parlement
Selon Aamulehti, les députés auront décisions importantes à faire pendant la session parlementaire, dont l’étude et les votes sur le budget 2017, ainsi que le paquet de lois concernant la réforme des services sociaux et de la santé. La commission des affaires étrangères commencera l’étude du livre blanc de la défense du gouvernement.
Il y aura aussi des initiatives populaires à étudier, dont l’initiative afin d’annuler le mariage pour tous et l’initiative de Paavo Väyrynen, parlementaire européen du Centre, concernant la sortie de la zone euro.
AL/A13

Présidence

M. Niinistö utilise son droit de grâce avec parcimonie
Helsingin Sanomat relève que le Président Sauli Niinistö utilise le droit de grâce présidentiel beaucoup plus rarement que ses prédécesseurs. Cette année, il a gracié trois personnes, dont un cambrioleur lituanien.
Les demandes de grâce sont adressées au ministère de la Justice qui demande ensuite l’avis de la Cour suprême. Cet avis n’engage pas le Président. Pendant ces quatre premières années (2012-2015) comme Président, M. Niinistö a gracié neuf personnes. Ses prédécesseurs usaient de leur droit de grâce plus largement : environ une vingtaine par an pour Mme Halonen ou M. Ahtisaari, beaucoup plus encore pour M. Koivisto.
HS/A8

Politique étrangère et européenne

TTIP

Propos du ministre du Commerce extérieur
Le ministre du Commerce extérieur et du Développement, M. Mykkänen (Rassemblement national), estime qu’il n’est pas exclu que l’on arrive à conclure un accord sur le TTIP entre l’UE et les Etats-Unis, même si beaucoup n’y croient pas. Il ne pense toutefois pas que l’accord puisse être conclu durant le mandat du Président Obama.
M. Mykkänen rappelle qu’en France et en Allemagne il y a eu des déclarations plus réservées et que les deux pays auront des élections en 2017.
Pour le ministre, l’UE est devant un choix à faire concernant le fait de savoir si l’UE se repliera sur elle-même et se trouve dans l’incapacité de prendre des décisions.
M. Mykkänen estime que les avantages du TTIP pour la Finlande sont évidents. Le traité pourrait permettre des recettes de centaines de millions d’euros et la création de milliers d’emplois pour les fabricants finlandais de brise-glaces, par exemple.
Concernant l’aide au développement, M. Mykkänen estime que la Finlande partage des vues avec la Commission européenne concernant le fait de cibler des crédits aux investissements des entreprises.
Il estime que la croissance durable se créera en soutenant l’entreprenariat local. Il estime que la Finlande pourrait cibler un quart de son aide au développement dans le soutien des entreprises.
HS/A26

Finlande – Russie

Peu de projets d’investissements finlandais en Russie
Selon Kauppalehti, les grandes entreprises finlandaises ont actuellement peu de projets d’investissement stratégiques en Russie. East Office of Finnish Industries qui veille et promeut les intérêts en Russie des 25 groupes finlandais qui sont ses clients, estime qu’il est clair que, dans la situation géopolitique actuelle, de gros projets ne sont pas en cours de préparation.
L’institut de relations internationales UPI recommande, dans son rapport récent, d’investir dans des secteurs aussi stables que possibles et non-stratégiques. La délocalisation de la production en Russie protégerait contre les risques liés au cours des devises. Le pays reste un grand marché, mais le rapport recommande de s’abstenir d’investissements stratégiques.
M. Valo, directeur général d’East Office, estime que les entreprises finlandaises suivent de près l’évolution politique et économique de la Russie. Il souligne que les affaires normales avec la Russie sont toujours possibles et proposent aux entreprises beaucoup de possibilité de développement.
Selon Kauppalehti, l’âge d’or des investissements finlandais en Russie était de 2001 en 2008.
KL/A10

Economie

Start-ups

Des levées de fonds de plusieurs dizaines de millions d’euros
Helsingin Sanomat rend compte du financement que des start-up ont pu obtenir ces dernières années, allant de 10 millions à 34,1 millions d’euros. Le quotidien publie une liste des principales levées de fonds dans ce domaine.
HS/A25

Valmet

Une commande de 150 millions d’euros pour Valmet
Le groupe d’atelier de construction mécanique Valmet a obtenu la commande la plus importante de son histoire au Danemark. La commande pour une centrale de biocarburant de 150 millions d’euros se traduira en 1000 ETP chez Valmet et ses sous-traitants.
HS/A27

Meyer

Les commandes de bateaux de croisière donnent un élan aux exportations
Helsingin Sanomat relève que selon l’Institut national d’études statistiques, une commande de bateau de croisière telle que celles qu’obtenues par le chantier de Turku s’élève à 800 millions d’euros en moyenne. Des commandes comme cela représentent des pics importants dans les statistiques.
Comme les bateaux sont à 90 % réalisés par des entreprises finlandaises, les commandes sont extrêmement importantes pour l’emploi. Elles rapportent du travail à des PMI-PME ainsi qu’à quelques grands acteurs de l’industrie maritime.
HS/A28

Mercredi 7 septembre 2016

Politique intérieure

Gouvernement - Banque de Finlande

Succession éventuelle de M. Rehn
« Les spéculations ont commencé sur le remplacement éventuel de M. Rehn qui brigue une place dans le directoire de la Banque de Finlande »
Les spéculations sur le successeur du ministre de l’Economie, M. Rehn, n’ont pas tardé de commencer une fois que l’on a su que le ministre présentait sa candidature pour le directoire de la Banque de Finlande.
Les délégués parlementaires de la Banque de Finlande, présidés par M. Vanhanen (Centre), pourraient prendre une décision sur les nouveaux membres du directoire de la banque centrale finlandaise dès la fin du mois. Deux postes seront renouvelés pour l’année prochaine, dont l’un à partir de début février, rapporte Yle.
Helsingin Sanomat rappelle que le gouverneur de la Banque de Finlande, Erkki Liikanen, prendra sa retraite à l’été 2018.
HS a interrogé les centristes sur des éventuels successeurs de M. Rehn au gouvernement, dont Mauri Pekkarinen, Mika Lintilä, Matti Vanhanen, Antti Kaikkonen et Paula Lehtomäki, qui deviendrait d’ailleurs députée à la place de M. Rehn.
Certains estiment qu’il n’est pas exclu que le choix porterait sur quelqu’un à l’extérieur du groupe parlementaire, d’autres pensent que le Premier ministre Juha Sipilä pourrait faire un remaniement ministériel et qu’à ce moment-là, l’actuelle ministre des Collectivités locales, Mme Vehviläinen ou la ministre des Transports et des Communications, Mme Berner, devienne ministre de l’Economie.
HS/A12

Parlement

Rentrée parlementaire
M. Eerola nouveau président de la Commission administrative
Selon Turun Sanomat, les députés ont repris le travail mardi, après leur longue pause estivale.
Trois anciens ministres ont eu de nouvelles places dans les commissions parlementaires. Les députés du Rassemblement national Ben Zyskowicz et Sofia Vikman ont laissé leurs places dans la commission des affaires étrangères à l’ancien ministre des Finances Alexander Stubb et à l’ex-ministre du Commerce extérieur Lenita Toivakka.
M. Stubb, qui a été ministre pendant huit ans, n’a jamais été simple député. Il a rejeté les spéculations sur son éventuelle nomination au poste d’ambassadeur de Finlande à Stockholm.
Hanna Mäntylä, l’ancienne ministre des Affaires sociales et de la Santé, qui représente les Vrais Finlandais, est devenue membre de la commission des finances du Parlement. La nouvelle ministre des Affaires sociales et de la Santé Pirkko Mattila a laissé sa place à la tête de la commission administrative au député Juho Eerola. Cette commission est particulièrement importante pour les Vrais Finlandais parce qu’elle étudie les affaires liées à l’immigration. M. Eerola fait partie de l’aile du parti critique vis-à-vis de l’immigration et, selon le quotidien, sa nomination a été une surprise, même si le groupe parlementaire l’a décidé à l’unanimité.
L’ex-président du Parti suédois Carl Haglund a quitté le Parlement. Il est remplacé par Veronica Rehn-Kivi (fille de l’ancienne ministre Elisabeth Rehn). Anna-Maja Henriksson a été élue présidente du parti. En tant que présidente du groupe parlementaire elle a été remplacée par Stefan Wallin.
TS/8, HS

Politique étrangère et européenne

Finlande – Russie – migration

L’accord frontalier entre la Finlande et la Russie pourrait ne pas être reconduit
L’accord frontalier mis en place pour six mois (jusqu’au 6 octobre) entre la Finlande et la Russie restreint les passages entre les deux pays sur la frontière Nord-Est. La situation est actuellement stable, le nombre de demandeurs d’asile arrivant en Finlande par cette voie ayant chuté par rapport à novembre-février 2015.
Selon la ministre de l’Intérieur, Mme Risikko (Rassemblement national), la Finlande n’envisage pas de négocier sur reconduite de l’accord.
Selon l’accord temporaire, seuls les nationaux finlandais, russes et biélorusses ont été autorisés à traverser la frontière dans le Nord-Est de la Finlande. Durant les cinq derniers mois, les gardes-frontières ont dû intervenir dans le passage de 145 personnes de Finlande en Russie, dont la plupart ont été des nationaux de l’UE.
M. Salolainen (Rassemblement national), vice-président de la commission des Affaires étrangères, considère l’accord comme toujours d’actualité. Il estime que sa commission devrait obtenir des informations sur la situation réelle selon les gardes-frontières et les ministères. Me Salolainen regrette le caractère temporaire de l’accord.
M. Kivinen, directeur de l’institut Aleksanteri, s’étonne du fait que des négociations ne soient pas en cours sur la reconduite de l’accord. Pour lui, il a servi à maîtriser l’immigration clandestine à la frontière la plus septentrionale de l’UE.
Il rappelle qu’une frontière qui fuit n’est pas souhaitable du point de vue de la politique de sécurité, même pour la Russie. Derrière les passages, il y a probablement des activités de nature de trafic de personnes et de la corruption. Selon M. Kivinen, il y a un grand nombre de personnes d’origine d’Asie centrale qui, dans le contexte d’une détérioration de la situation économique russe, par exemple, pourraient tenter la voie vers l’Occident. Il met en garde contre le fait de compter sur la stabilité actuelle de la situation et rappelle qu’au niveau européen, la crise migratoire continue.
HS

Norvège

Visite en Finlande du roi et de la reine de Norvège
Turun Sanomat relève que le roi Harald et la reine Sonja de Norvège ont commencé mardi une visite d’Etat de trois jours en Finlande à l’invitation du Président Sauli Niinistö. Il s’agit de leur troisième visite d’Etat en Finlande, les précédentes ayant eu lieu en 1993 et en 2007.
Après un entretien avec M. Niinistö, les hôtes ont été reçus par la présidente du Parlement Maria Lohela. Ils ont également eu un entretien avec le premier ministre Juha Sipilä, avant le dîner offert par M. Niinistö au Palais présidentiel.
Le couple royal participe aujourd’hui à un séminaire sur la vie économique à Helsinki. Mercredi ils poursuivront leur visite d’Etat à Oulu.
TS/8

Economie – stratégie arctique

Un incubateur spatial européen en Finlande ?
Helsingin Sanomat rend compte du projet de l’Agence spatiale européenne de mettre en place un incubateur spatial (Arctic Space Solutions Center) en Finlande.
Un séminaire et un atelier nordique autour de la technologie spatiale et le savoir-faire arctique a été organisés à Helsinki, hier. A l’agenda du séminaire, il y avait l’intention de l’Agence spatiale de proposer de créer un incubateur spatial arctique en Finlande.
Selon Mme Ypyä du ministère de l’Economie et de l’Emploi, l’idée serait de rassembler différents acteurs commerciaux auprès d’un seul incubateur qui les aiderait à s’appuyer sur le savoir-faire de l’ASE dans le développement de leurs activités.
Mme Ypyä relève que le centre d’information de l’Institut de la météorologie à Sodankylä coopère déjà avec l’ASE.
La Finlande dispose de sa stratégie arctique depuis trois ans. Selon la stratégie, l’objectif de la Finlande est d’augmenter la croissance et la compétitivité de la région arctique tout en respectant l’environnement.
HS/A27

Economie

Industrie maritime

Le chantier naval de Turku obtient des commandes de 1,6 milliard d’euros
Turun Sanomat rapporte que le directeur général du chantier naval Meyer Turku, Jan Meyer, a annoncé mardi que le chantier de Turku a obtenu de l’armateur américain Carnival Corporation une commande importante de deux bateaux de croisière. Le montant de la commande n’a pas été annoncé mais selon les estimations, un bateau de croisière de cette taille coute environ 800 millions d’euros.
Le nouveau contrat donnera du travail au chantier naval de Turku jusqu’à 2022.
M. Meyer, qui se félicite de la commande, souligne que Meyer Turku veut poursuivre la bonne coopération avec ses sous-traitants. « Nous avons même évoqué la possibilité d’acheter des entreprises mais je ne peux pas encore commenter cette question. »
Meyer, qui a créé 350 emplois à Turku, a déjà investi 75 millions d’euros dans le chantier naval et l’usine qui fabrique des cabines. Selon M. Meyer, les investissements continuent, surtout après la nouvelle commande.
Helsingin Sanomat relève que le chantier naval (Meyer et ses sous-traitants) emploie environ 5000 personnes et devraient en employer près de 7500 d’ici quatre ans.
Le ministre de l’Emploi Jari Lindström, ainsi que le premier ministre Juha Sipilä et le ministre des Finances Petteri Orpo se félicitent de la nouvelle commande.
Helsingin Sanomat rappelle que le chantier naval de Turku qui périclitait depuis 2009, était au bord de la fermeture en 2014 quand Meyer l’a repris à STX.
Comment est-il devenu si vite attractif. D’abord, l’Etat finlandais lui a obtenu deux commandes de TUI Cruises. Ensuite, c’est le financement des nouvelles commandes qui est décisif : dans la construction navale, le client paie 80% du prix seulement lors de la livraison de la commande, ce qui signifie que le risque pèse sur le constructeur. De plus, il faut souvent apporter des garantis au client.
Cela signifie qu’il faut que l’Etat où opère le chantier apporte ses garanties à l’exportation : or Finnvera ne peut garantir qu’une société solvable, ce qu’est l’Allemand Meyer mais n’était pas le Coréen STX, écrit HS.
TS/3-5

Mardi 6 septembre 2016

Politique intérieure

Gouvernement

Les organisations communales ont signé le pacte
Le pacte de compétitivité pourra être mis en place maintenant que le syndicat des aides soignantes Super a décidé de le signer, hier. Mme Paavola, présidente de Super, estime qu’il était décisif d’obtenir une promesse écrite sur le fait que le pacte n’engendrerait pas d’économies supplémentaires et que les emplois seraient garantis dans les communes.
90 % des salariés seront désormais concernés par le pacte, ce qui était la condition du gouvernement pour introduire des allègements fiscaux de 515 millions d’euros.
HS/A8

Les partenaires sociaux s’engagent à négocier un paquet sur l’emploi
Il s’agit désormais de négocier sur un paquet en faveur de l’emploi, relève Helsingin Sanomat. La durée de l’allocation chômage liée aux revenus, la formation des chômeurs et les congés parentaux sont parmi les questions sur la table.
Aamulehti souligne que l’association des entrepreneurs critique le fait qu’elle n’a pas été invitée par le gouvernement à participer à ce groupe de travail avec les partenaires sociaux.
HS AL

Editoriaux
« On négocie tout le temps sur quelque chose » HS
« Le paquet pour l’emploi, un nouveau pacte de compétitivité ? » KL
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat estime que même si on a obtenu le pacte de compétitivité, des négociations sur un tas de questions se poursuivront au niveau des organisations syndicales. Il s’agira donc de négocier sur un paquet pour l’emploi. Les confédérations SAK (ouvriers) et STTK (employés) ont déjà consenti à négocier avec le gouvernement, qui prévoit un délai allant jusqu’à la fin du mois pour les tractations.
Kauppalehti estime que les négociations sur le pacte de compétitivité ont pris beaucoup d’énergie au gouvernement qui a aussi perdu des marges de manœuvres trop importantes. « Il faut espérer que cela lui aura servi de leçon et que le paquet pour l’emploi ne sera pas un nouveau pacte de compétitivité », juge le quotidien économique.
HS/A5 KL

Banque de Finlande

M. Rehn et Mme Siimes briguent une place dans le directoire
Le ministre de l’Economie, M. Rehn, et Mme Siimes, directrice générale de l’institut d’assurances retraite Tela (et ancienne ministre), présentent leurs candidatures pour le directoire de la Banque de Finlande. 17 autres candidats ont postulé.
Deux mandats sur trois se libéreront en 2017.
HS/A25

Politique étrangère et européenne

Politique de défense

Selon des spécialistes finlandais, la coopération entre la Finlande et les Etats-Unis sert aux pays Baltes
Helsingin Sanomat rend compte de la méfiance estonienne à l’égard de l’idée d’un partenariat finlandais avec l’OTAN.
L’Estonie ferait partie d’un groupe de pays estimant que toute autre coopération que le fait d’adhérer à l’Alliance atlantique rend confuse l’idée de l’OTAN.
Des spécialistes finlandais estiment que la coopération entre la Finlande et les Etats-Unis est utile pour les pays Baltes. Cette coopération soutient la capacité de la Finlande de défendre son propre territoire. Selon Mme Tiilikainen, directrice de l’Institut des relations internationales, une coopération avec un Etat central de l’OTAN augmente la stabilité et renforce la capacité de coopération.
HS/A11

Economie – Chine – Finlande

La Chine sonde les entreprises technologiques finlandaises pour d’éventuels investissements
Helsingin Sanomat relève que le groupe chinois d’investissement de capitaux, BCI, est en train d’étudier les entreprises technologiques finlandaises dans le souhait d’investir 400 millions d’euros dans ce domaine dans les pays nordiques.
Le directeur de BCI, M. Wang, a effectué une visite en Finlande et il s’est rendu au ministère de l’Emploi et de l’Economie pour promouvoir son projet et le potentiel du marché chinois.
HS/A24

Economie

Transport

Le tramway de Tampere coûtera finalement 283 millions d’euros
Le coût du tramway de Tampere a été revu à la hausse et est désormais passé de 250 à 283 millions d’euros. Le conseil municipal de la ville doit approuver le projet de construction le 24 octobre.
HS

Société

Burkinis et piscines
Selon Hufvudstadsbladet, la pratique concernant le burkini varie d’une piscine à l’autre en Finlande. Alors que la plupart des piscines que le quotidien a contactées acceptent le burkini, d’autres l’interdisent pour des motifs d’hygiène. En revanche, dans certaines piscines, à Espoo et à Oulu, par exemple, on peut louer un burkini pour se baigner.
HBL/8

France – Finlande

Livres

« Maman finlandaise »
Helsingin Sanomat rend compte du livre Maman finlandaise que la journaliste et bloggeuse Helena Liikanen-Renger a écrit sur sa vie à Antibes, sur la Côte d’Azur.
HS/B5

Suite française
Kauppalehti publie une critique positive du roman graphique Suite française d’Irène Némirovsky, adapté en bande dessinée par Emmanuel Moynot et sorti en Finlande chez Jalava dans une traduction de Marja Luoma.
KL

France

Calais

« Personne ne nous écoute ! » HS
Helsingin Sanomat publie un reportage sur les manifestants qui ont bloqué la circulation, hier, à Calais.
HS

Lundi 5 septembre 2016

Politique intérieure

Gouvernement

Paquet sur l’emploi
« Le gouvernement fait confiance aux partenaires sociaux » TS
Le gouvernement a reporté les décisions qui étaient attendues concernant son paquet sur l’emploi. Le gouvernement a décidé de mettre en place un groupe de travail avec les représentants des partenaires sociaux pour trouver des mesures pour améliorer l’emploi. Il s’est donné comme délai le mois de septembre.
STT relève que de nombreux représentants du parti du Rassemblement national critiquent le gouvernement pour s’être lié les mains vis-à-vis des partenaires sociaux.
Le Premier ministre a déclaré, hier, au contraire qu’il estimait qu’associer les partenaires sociaux au paquet pour l’emploi était important. Il a toutefois rappelé que le gouvernement pouvait prendre seul les décisions, au besoin. « Mais je pense que nous arriverons à négocier un accord [avec les partenaires sociaux] dans les 3 à 4 semaines », a déclaré M. Sipilä.
TS

Commentaires
« Une guerre des nerfs en perspective » HS
« Le gouvernement met les partenaires sociaux dans une position délicate » AL
Helsingin Sanomat estime qu’il est peu probable que l’on arrive à un accord qui réduise encore les droits des chômeurs comme le souhaite le gouvernement pour renforcer l’emploi.
Aamulehti estime aussi que le délai d’un mois donné aux partenaires sociaux est trop court.
AL HS

Migrants

M. Orpo dément toute pression sur le personnel de Migri
Le président du Rassemblement national et ancien ministre de l’Intérieur Petteri Orpo dément toute pression sur le personnel de l’agence des migrations Migri. Dimanche, Helsingin Sanomat avait rapporté que des fonctionnaires de Migri considéraient que les nouvelles orientations de Migri (concernant le caractère sûr de certaines régions d’origine des migrants) étaient motivées par des raisons politiques. Les fonctionnaires de Migri indiquaient aussi avoir d’importantes pression en matière de résultats ce qui était susceptible de menacer les droits des migrants.
M. Orpo reconnait que l’accueil des migrants coûte très cher et que les objectifs de résultats de Migri ont été décidés par le gouvernement.
Le Premier ministre Juha Sipilä a démenti toute pression du gouvernement concernant les nouvelles orientations de Migri ainsi que sur le fait que l’on attende des fonctionnaires de Migri qu’ils émettent des décisions de refus d’asile.
HS

Bientôt un an d’attente
Cela fera cet automne un an que la vague de migrants est arrivée en Finlande. Aamulehti a interrogé des irakiens venus il y a un an. Ils déclarent n’avoir pas l’intention de rentrer en Irak même si on leur refusait l’asile.
Aamulehti rapporte qu’il n’y a pas encore en Finlande réellement de migrants arrivés l’année dernière qui aient épuisé tous leurs recours contre un refus d’asile.
Migri n’est pas très favorable à la création de centres de renvois où seraient concentrés les migrants s’’étant vu refuser l’asile. La secrétaire générale du ministère de l’Intérieur Mme Nerg ne pense pas non plus qu’il soit envisageable d’enfermer ces personnes qui refuseraient le retour.
AL

Politique étrangère et européenne

Turquie

Propos de M. Soini
Le ministre des Affaires étrangères, M. Soini, qui a rencontré ses homologues européens à Bratislava pour une réunion informelle, estime qu’il faudra que l’UE veille à ce que les relations avec la Turquie ne s’aggravent pas trop en raison de désaccords.
Pour lui, il faut attendre de la Turquie un respect des droits de l’homme et de l’Etat de droit, toute en évitant des antagonismes excessifs.
« Il faut maintenir la Turquie près de nous et ne pas la laisser d’éloigner, car nous avons des intérêts économiques et en matière de politique de sécurité à son égard. »
Pour M. Soini, il est clair que la Turquie ne deviendra pas membre de l’UE dans les vingt ans à venir. Il se soucie du fait de savoir ce que la Turquie a comme objectif concernant la guerre en Syrie. Pour lui, il devrait être clair qu’en Syrie, on lutte contre un ennemi en commun.
HS/sam/B7

Sécurité

Les chasseurs finlandais en exercice en Suède
La presse rapporte en détail l’exercice finno-suédois qui a lieu actuellement à Visby sur l’île de Gotlann, en Suède. Y participent avec les Grippen suédois, des chasseurs finlandais F-18 Hornet.
En retour, des chasseurs suédois viendront s’entrîner le mois prochain pour l’opération Ruska 16.
KS

Plus d’heures de vols pour les chasseurs finlandais !
Le commandant de l’armée de l’air Kim Jäämeri a déclaré qu’il regrettait les coupes dans les heures de vols. Cette année, les 62 chasseurs finlandais feront 8 800 heures de vols, soit 100 de moins que l’année dernière. Cela représente une économie de près d’un million d’euros, le coût de l’heure de vol étant évalué à 9 500 euros.
KS

France – Finlande

Festival de la bande dessinée

Le plus grand et le plus ancien des pays nordiques
Helsingin Sanomat présente le festival de Bande dessinée qui s’est déroulé ce week-end à Helsinki. Il cite parmi les principaux invités étrangers Florent Ruppert et Marguerite Abouet.
HS

Vendredi 2 septembre 2016

Politique intérieure

Gouvernement

Budget
« Le gouvernement reporte sur les partenaires sociaux la responsabilité du sort du paquet pour l’emploi » HS
Les chefs des partis de la coalition gouvernementale ont donné une conférence de presse, hier, pour présenter le projet de budget.
Les dépenses s’élèveront à 55,2 milliards d’euros. Le déficit budgétaire sera de 5,5 milliards d’euros soit 400 millions de moins que ce que prévoyait le ministère des Finances il y a encore un mois. Cette différence s’explique par le fait que les recettes fiscales attendues devraient être plus élevées.
Selon Helsingin Sanomat, ce projet de budget est un marchandage classique entre les partis de la coalition : chacun a obtenu quelque chose. Le parti du Rassemblement national a obtenu que les hausses des frais de crèches soient annulées, les Vrais Finlandais ont eu la Lex Lindström (les chômeurs de longue durée de plus de 60 ans auront droit à la retraite) et le parti du Centre un paquet pour l’agriculture de 50 millions d’euros.
Le Ministre des Finances M. Soin i s’est notamment réjoui que le projet de musée Guggenheim n’ait pas obtenu de financement de l’Etat.
Le gouvernement avait suscité d’importantes attentes sur un projet de paquet pour l’emploi qu’il avait promis de rendre public lors de ces négociations budgétaires. « On n’a pas eu de paquet pour l’emploi, on a accouché seulement d’un groupe de travail », relève Helsingin Sanomat. En effet, le gouvernement a annoncé qu’il chargeait un groupe de travail tripartite (Etat et partenaires sociaux) de faire des propositions pour l’emploi. L’objectif est de trouver 10 000 emplois.
Helsingin Sanomat relève que le gouvernement est dans l’étau des partenaires sociaux : selon le pacte de compétitivité finalisé au printemps, le gouvernement doit préparer ses politiques sur le travail et ses réformes de l’assurance-chômage en coopération avec les partenaires sociaux.
HS

Pacte de compétitivité
Helsingin Sanomat rapporte que le différend entre le gouvernement et les syndicats de la fonction publique territoriale continue.
Le syndicat de la fonction publique territoriale demande à ce que le gouvernement compense les diminutions engendrées dans le budget des communes par le pacte de compétitivité. En effet, selon HS, le pacte de compétitivité devrait diminuer les budgets des communes de 380 millions d’euros. Or, le gouvernement a déjà promis de compenser près de 300 millions d’euros. Il en resterait donc près de 100 millions à compenser. Ces diminutions de recettes fiscales des communes s’expliquent par le fait que le pacte de compétitivité comporte des mesures qui augmentent les exonérations fiscales des salariés et diminuent donc les recettes des communes.
HS

Economie

Dette publique
La Finlande va gagner des millions en émettant de la dette, titre Helsingin Sanomat.
Un groupe d’investisseurs a promis de payer 47 millions d’euros à l’Etat finlandais pour l’émission d’une dette de trois milliards d’euros pour sept ans.
Helsingin Sanomat note qu’il s’agit de la première fois que la Finlande a pu obtenir une dette à des conditions aussi favorables.
La Finlande a besoin de 5,7 milliards d’euros de nouvelle dette cette année. En raison de la baisse des intérêts, le coût de la gestion de la dette publique n’a pas augmenté même si la dette finlandaise a doublé.
HS/A31

Chômage

Succès accru pour les études pour les chômeurs
Depuis qu’il a été possible d’étudier en conservant l’allocation chômage, il est rapidement devenu courant de le faire. Le succès de ces études à dépassé celui des formations prévues pour les chômeurs.
En juillet, 27 000 personnes recevant une allocation chômage faisaient des études, soit 4000 de plus qu’il y a un an.
Les perspectives d’embauche sont plutôt bonnes après les études, 30 % de ceux qui en 2015 avaient effectué des études étaient au chômage trois mois après la fin des études.
Il y a toutefois des restrictions concernant les études pour les personnes qui perçoivent une allocation chômage, par exemple dans le temps : des études de 24 mois sont permises, car l’idée n’est pas de effectuer des études menant à des diplômes (universitaires) entiers.
HS/A13

Politique étrangère et européenne

Défense

Un service national universel y compris pour les femmes en Suède
Commentaire du ministre finlandais Jussi Niinistö s
Le ministre de la Défense, M. Jussi Niinistö (Vrais Finlandais), estime que la restauration d’un service national en Suède renforcerait à la stabilité militaire de l’ensemble des pays nordiques. La coopération de défense entre la Finlande et la Suède en tirerait profit aussi.
La Suède envisage un service national y compris pour les femmes. Le ministre finlandais n’y est pas favorable concernant la Finlande pour des raisons économiques et relevant des besoins de la défense nationale. Pour lui, le système actuel basé sur le volontariat pour les femmes fonctionne bien.
HS/A10

Des chasseurs finlandais au Gotland
Cinq chasseurs finlandais et 50 personnes participent à l’exercice suédois FVÖ 16 qui démarre aujourd’hui.
HBL/7

Matériel d’armement
La Finlande en tractations avec les Etats-Unis, selon le Pentagone
Aamulehti rend compte des informations du ministère américain de la Défense sur les négociations entre la Finlande et les Etats-Unis sur le renforcement de la coopération de défense bilatérale au moyen d’un nouvel accord. Les Etats-Unis n’ont jusqu’à présent pas commenté la question, mais le responsable des communications du Pentagone, M. Stump, confirme que des négociations sont en cours.
AL note que les Américains parlent d’un renforcement de la coopération, alors que les Finlandais ayant commenté la question auparavant, dont M. Sipilä, ont dit qu’il s’agit de concrétiser l’état actuel des choses.
AL/A14

Migrations

14000 demandeurs d’asile attendent une décision
L’Office national de l’immigration, Migri, qui avait comme objectif de traiter les demandes d’asile pour fin août 2016 n’y est pas arrivé et s’efforce de les étudier d’ici la fin de l’année. Migri étudie actuellement 700 dossiers par semaine.
M. Repo, directeur du service d’asile de Migri, considère la situation actuelle comme bonne.
Au total, 25 000 décisions avaient été prises fin aout concernant des personnes arrivées cette année et l’année dernière.
Le ministère de l’Intérieur avait évalué à 10 000 le nombre de demandeurs d’asile par an en 2016 et 2017. Selon M. Repo, il est peu probable qu’il y en aura autant.
Cette année, Migri a déjà fermé des dizaines de centres d’accueil et continuera de le faire. La capacité d’accueil est actuellement de 24 000 personnes, mais il est prévu de la diminuer à 16 000-17 000 en janvier 2017 et au maximum 10 000 pour décembre 2017.
HS/A18

France – Finlande

Exposition

Niki de Saint Phalle
Kauppalehti Optio présente l’exposition Niki de Saint Phalle, à Taidehalli jusqu’au 2 novembre.
KL-Optio

Festival

Nuit de la philosophie
Helsingin sanomat présente la nui de la philosophie, organisée par Mériam Korichi au musée Kiasma, du 2 au 3 septembre, dans le cadre du festival d’Helsinki.
HS-NYT

Jeudi 1er septembre 2016

Politique étrangère et européenne

Brexit

Entretien de Mme May et M. Sipilä
Helsingin Sanomat rend compte de l’entretien que la Première ministre britannique Theresa May a eu hier au téléphone avec son homologue finlandais Juha Sipilä.
Le secrétariat du Premier ministre a publié un communiqué en la matière. Mme May a souhaité entendre les positions de son collègue concernant la sortie de son pays de l’UE.
M. Sipilä souligne que la Finlande et la Grande-Bretagne ont beaucoup d’intérêts en commun dans plusieurs domaines y compris dans l’avenir. L’objectif de la Finlande est une relation équilibrée entre l’UE et la Grande-Bretagne afin de garantir les intérêts des deux parties.
M. Sipilä ne souhaite pas précipiter le départ de la Grande-Bretagne. Il souligne l’importance de la coopération et des solutions avantageuses pour les deux parties.
HS note que la tonalité de M. Soini, ministre des Affaires étrangères, a été la même.
M. Soini envisage d’inviter son homologue Boris Johnson en Finlande.
HS rappelle que les positions finlandaises dans l’UE ont souvent été proche de celles des Britanniques.
HS/A20

Politique intérieure

Reforme des services sociaux et de la santé

Les projets de loi soumis pour avis
Les projets de loi concernant la réforme des services sociaux et de la santé, ainsi que concernant la création de nouvelles régions sont soumis à la consultation à partir d’aujourd’hui. Le délai pour remettre les avis s’étend jusqu’au 9 novembre.
Ce paquet de réforme comprend 27 différentes lois.
HS/A14

Gouvernement

Les négociations budgétaires se poursuivent
Menaces sur le pacte de compétitivité
Selon Helsingin Sanomat, le gouvernement qui se réunit actuellement pour finaliser son projet de budget doit écouter très attentivement les vues des partenaires sociaux.
Il s’est avéré mercredi que même la naissance du pacte de compétitivité n’était pas certaine. En effet, les syndicats représentant les employés des communes ont menacé hier de se désolidariser du pacte si le gouvernement n’annule pas les économies concernant les communes. Les syndicats et le patronat de la branche des communes n’ont pas encore signé la convention collective conclue sur la base de pacte de compétitivité.
Les syndicats visent les mesures d’économies prévues par le gouvernement suite au pacte de compétitivité.
Le gouvernement doit agir avant lundi prochain, date prévue de signature de la convention collective.
Le gouvernement a également évoqué les propositions du ministère des Finances afin d’améliorer l’emploi mais les trois partis politiques représentés au gouvernement ne sont pas entièrement d’accord sur ces mesures.
HS/A10

Propos de M. Liikanen
Helsingin Sanomat rapporte que le gouverneur de la Banque de Finlande Erkki Liikanen, qui s’est exprimé mercredi lors des négociations budgétaires, incite le gouvernement à renforcer l’emploi et augmenter la production des logements.
Selon M. Liikanen, les investissements dans les logements sont encore trop modestes. « Il faut créer des logements là où il y a du travail. »
M. Liikanen met le gouvernement en garde devant des instabilités internationales, dont le Brexit, les élections présidentielles aux Etats-Unis, la crise au Proche-Orient et le développement en Turquie, qui pourraient détériorer les perspectives finlandaises.
Le gouverneur de la banque centrale met également le gouvernement en garde contre le surendettement : « les conditions d’une véritable croissance économique sont l’amélioration des exportations et les investissements des entreprises ».
HS/A11

Economie

Commerce extérieur

Selon les douanes, les exportations ont augmenté en juin
La valeur des exportations de marchandises a augmenté de 5 % en juin par rapport au même moment en 2015. Elle était de 4,9 milliards d’euros, alors que le début de l’année a fait apparaître des chiffres plutôt faibles.
La valeur des exportations a été haussée par la livraison d’une commande dans la construction navale exceptionnellement importante et par l’augmentation des prix des exportations.
Le volume des exportations a augmenté de 5,2 % en juin et les prix de 0,6 %. Les douanes notent que l’exportation de produits de raffinage de pétrole a considérablement augmenté par rapport à juin 2015.
HS/A29

Faillites

Le nombre de faillites en baisse
En janvier-juillet cette année, 1466 procédures de faillites ont été mises en route, ce qui représente une diminution de 7 % par rapport à 2015.
Néanmoins, les faillites de l’année en cours ont concerné un nombre plus important d’employés : 21 % de plus qu’en 2015.
La faillite de la chaîne de grands-magasins Anttila a eu un effet important sur les chiffres de l’année en cours.
HS/A29

Helsinki

Le conseil municipal a adopte le projet de pont reliant Hakaniemi et Kruunuvuorenranta
Le conseil municipal a adopté, hier, par 63 voix contre 3, un projet de pont prévu pour les transports publics, vélos et piétons reliant le quartier de Kruunuvuori (Laajasalo) à Hakaniemi. Jusqu’à 40 000 personnes devraient habiter ce quartier d’ici 2040.
L’ensemble de trois ponts coûtera 259 millions d’euros et devra être prêt en 2026.
M. Sauri, maire adjoint (Verts) a constaté que les ponts ne pouvaient pas être justifiés par des arguments seulement économiques. La construction était un projet relevant de la politique urbaine et des transports.
HS/A16

Société

Richesse - pauvreté

Selon une étude, les enfants héritent du niveau de revenus de leurs parents
Helsingin Sanomat relève que, selon les résultats des recherches de la sociologue Outi Sirniö, qui défendra sa thèse de doctorat vendredi à l’université d’Helsinki, les enfants héritent du statut socio-économique de leurs parents, surtout s’il s’agit des personnes à haut revenu ou aux revenus modestes.
Selon Mme Sirniö, les possibilités et conditions matérielles, sociales et culturelles de la famille prédestinent le statut de l’enfant.
La situation socio-économique de la famille est le facteur le plus important du point de vue de la formation d’un enfant, selon Mme Sirniö. Les enfants héritent souvent du non-emploi ou des revenus modestes de leurs parents.
HS/A12

Semaine consacrée à la lutte contre le gaspillage alimentaire

24 kg de déchets alimentaires par an par personne
Selon une étude datant de 2013, chaque Finlandais jette 24 kg de nourriture par an à la poubelle. Au total, il s’agit d’un gaspillage de 500 millions d’euros.
HS/A14

France – Finlande

Musique

Concours international de chorales
Les chorales qui participent au concours international Harald Andersén à Helsinki, du 23 au 24 septembre, chanteront lors des éliminatoires un morceau de l’œuvre Même mort de Riikka Talvitie. Les paroles de l’œuvre combinent des textes de Marguerite Duras, William Shakespeare et Johannes Linnankoski.
HS/B2

France

Politique

« Afflux de candidats à l’Elysée » TS
Seppo Ylönen dresse un bilan de la situation politique avant les primaires pour la présidentielles qu’organiseront les principaux partis politiques français.
TS

publié le 30/09/2016

haut de page