Revue de la presse finlandaise du vendredi 13 mars

Politique intérieure

Coronavirus

155 cas en Finlande
Le nombre de cas continue d’augmenter. Selon THL, il était de 155 ce matin. Aucun décès à ce stade.
Selon THL, la Finlande est proche du stade de l’épidémie.
Selon THL, d’après certaines estimations, on peut imaginer qu’un tiers de la population pourrait être affectée par le virus. La majeure partie d’entre eux auront des symptômes faibles. Il est possible qu’il y ait en Finlande aussi des cas sans symptômes. Jusqu’à ce jour, peu de cas en Finlande ont été graves.
THL a arrêté de faire de différences entre zone épidémique ou non, en ce qui concerne les pays étrangers. En effet, selon THL, "Zone épidémique signifie les zones où il existe de plus grandes chaînes d’infection. La situation épidémique en Europe et en Amérique du Nord ayant évolué rapidement, la classification des pays et des régions en zones épidémiques est abandonnée. Il existe un risque accru d’infection à coronavirus en Europe et dans le monde ».
Selon THL, il est particulièrement important que le personnel de santé ne tombe pas malade. Il est également important pour les soins de santé de ne pas être surchargés d’appels et de demandes inutiles. Par exemple, les centres de santé municipaux ne doivent pas être appelés immédiatement en cas de symptômes bénins car la maladie est inoffensive pour la plupart des gens.
Il n’y a aucune restriction sur les allées et venues en Finlande mais, selon THL, par exemple, les grands centres commerciaux devraient être évités. Les voyages d’agrément ne sont pas recommandés du tout et les déplacements professionnels devraient être évités à tout prix. Vous ne devez pas aller à l’école ou au travail lorsque vous êtes malade et les enfants malades ne doivent pas être amenés à la crèche. Selon THL, les employeurs devraient être flexibles sur la situation dans laquelle un parent doit rester à la maison avec un enfant malade.
Les contacts étroits entre les personnes doivent être évités. Aller à ses activités de loisir n’est pas recommandé. Toutes les directives et recommandations émises par les autorités doivent être suivies. Toutes les mesures de confinement protégeront en particulier les personnes âgées et celles qui sont déjà malades, car elles sont particulièrement exposées au risque de coronavirus.
HS THL

Recommandations du gouvernement pour limiter la propagation du virus

Recommandations du gouvernement pour les réunions publiques
Le gouvernement recommande que tous les rassemblements publics de plus de 500 personnes soient annulés d’ici la fin mai. En outre, il est recommandé que les organisateurs d’autres types de manifestations réfléchissent à les reporter sur la base d’évaluations des risques. Les grands séminaires et événements organisés par l’État seront annulés jusqu’à fin mai.
Préparation en matière économique
Le gouvernement est prêt à couvrir le coût de la propagation du coronavirus grâce à un budget rectificatif.
Recommandations du gouvernement pour le travail et les contacts sociaux
Le gouvernement recommande à ceux qui reviennent des zones épidémiques de convenir de la date de leur retour au travail et de leur absence (deux semaines) avec leur employeur (NB, THL a recommandé de ne plus faire de différence entre zones épidémiques et le reste des pays et régions, NDLR). Le télétravail doit être privilégié si les tâches le permettent.
En outre, les voyages d’affaires non essentiels doivent être interrompus et les voyages de vacances reportés.
Les enfants, les adolescents et les étudiants revenant de la zone d’épidémie doivent convenir avec le prestataire de services ou le prestataire de formation de leur retour et de l’absence (deux semaines) dans les crèches et les établissements d’enseignement.
Les activités non essentielles telles que les contacts étroits dans les loisirs et autres activités devraient également être limitées pour réduire les infections. Ceci est particulièrement important pour protéger les personnes à risque. Les citoyens doivent faire preuve d’une prudence particulière lorsqu’ils traitent avec des groupes à risque. Les groupes à risque comprennent les personnes âgées ou les malades.
Préparation du secteur des soins et de la santé
Un traitement approprié et de haute qualité est fourni aux personnes infectées par un coronavirus.
Pour les tests de coronavirus, la pratique habituelle est de faire des tests basés sur le jugement du médecin et la consultation du médecin infectieux. Cela garantit que les tests sont accessibles en toute sécurité à toute personne qui en a besoin.
Déplacements à l’étranger
Les citoyens doivent suivre et respecter les recommandations aux voyageurs et doivent s’enregistrer lorsqu’un voyage est nécessaire. Les informations pour les voyageurs seront tenues à jour et les points d’information sur le Corona seront également étendus aux frontières terrestres [en plus des ports et aéroports actuellement].
Communication
La hotline nationale sera étendue pour répondre à la demande. THL enverra un paquet d’informations sur les coronavirus à tous les Finlandais à la maison dans les deux langues nationales. Les ressources de THL seront augmentées pour fournir des conseils d’experts et des conseils et un soutien aux citoyens. En outre, une application smartphone conviviale contenant des informations sur le coronavirus sera introduite.
Vaccin contre le coronavirus
La Finlande contribue au total à 5 millions d’euros pour la recherche sur un vaccin en contribuant à des organisations internationales à but non lucratif (CEPI, IVI).
Préparation d’éventuelles mesures de confinement plus larges
Le Premier ministre réunis les représentants des groupes parlementaires pour discuter sur les mesures de préparation à l’épidémie.
Des mesures de confinement plus larges nécessitent l’introduction d’une législation sur l’état d’urgence (par exemple : mesures restrictives régionales, fermeture d’écoles, de jardins d’enfants, d’universités, fermeture du secteur public, fermeture de grands centres commerciaux, interdiction du trafic maritime de passagers, interdiction du trafic aérien, interdiction des événements).
Vn.fi

Recommandations à l’intention du personnel et des employeurs des établissements sociaux et de santé et d’enseignement en cas de coronavirus
Le Ministère des affaires sociales et de la santé et le Ministère de l’éducation et de la culture recommandent d’empêcher la propagation du coronavirus et de protéger les professionnels et les personnes à risque.
La recommandation s’applique aux employeurs et au personnel des services sociaux et de santé, de l’éducation et de la formation de la petite enfance et de l’enseignement supérieur, couvrant à la fois les secteurs public et privé.
Les ministères recommandent aux travailleurs de ne pas hésiter à rester à la maison si l’employé est revenu d’une région d’épidémie de coronavirus ou souffre de symptômes de grippe. Il est également recommandé que l’employé soit autorisé à effectuer, par exemple, du télétravail pendant une période déterminée par l’employeur, sur simple déclaration de la personne.
Dans certains cas, le travail scolaire normal peut devoir être organisé différemment pour empêcher la propagation du coronavirus. Il est important de se souvenir de la règle de base : vous n’allez pas à l’école ou à vos loisirs en cas de grippe ou d’autres symptômes.
Il est conseillé aux employeurs d’utiliser les mesures prévues par la loi sur les employés et la loi sur les contrats de travail, ainsi que par la convention collective, afin de mettre en œuvre les recommandations et de préserver leur capacité de service. Les municipalités et les commissions municipales mixtes adhèrent à leurs plans et directives concernant l’impact de l’épidémie sur le travail et les mesures de protection.
stm.fi

Les partis politiques prêts à envisager une loi d’Etat d’urgence
La Première ministre a réuni, hier, le gouvernement et tous les groupes parlementaires pour discuter de l’éventualité d’une loi d’Etat d’urgence qui permettrait au gouvernement de prendre des décisions en cas de circonstances exceptionnelles. Une épidémie fait partie des circonstances exceptionnelles prévues par la loi sur l’Etat d’urgence.
La réunion a duré plus de trois heures.
Selon la Première ministre, il y avait un consensus entre les partis sur le fait que, au besoin et si certaines conditions sont remplies, il serait possible de voter une loi d’Etat d’urgence.
Aucune décision n’a toutefois été prise à ce stade.
HS

« On veut garantir la sécurité de la société » HS
Les directions des forces armées et de la police se sont réunies hier. La réunion portait sur les moyens d’assurer la sécurité si la situation se dégrade.
Selon Helsingin Sanomat, le ministère de l’Intérieur a dressé la liste des moyens disponibles pour garantir la sécurité intérieure. Les autorités de santé peuvent décider de limiter l’entrée sur le territoire des étrangers de certains pays ou de certaines régions, rapporte le quotidien.
HS
https://intermin.fi

Les autorités administratives régionales interdisent les rassemblements de plus de 500 personnes

Suite à la recommandation, hier, du gouvernement d’éviter les rassemblements de plus de 500 personnes jusqu’à fin mai, les autorités administratives régionales compétentes ont prononcé une interdiction de tenir des rassemblements de plus de 500 personnes pour un moi, reconductible à partir du 13 mars.
De nombreux organisateurs de spectacles avaient déjà annulé des manifestations.
Des musées ont aussi décidé des fermetures ou des annulations de vernissages.

Des écoles et universités passent en mode enseignement à distance
L’université de Tampere est passée en mode enseignement à distance.
Des écoles sont aussi passées en mode d’enseignement à distance.
La municipalité d’Helsinki réunit son groupe de coordination sur l’enseignement et le maire tiendra une conférence de presse ce soir. Les élèves des écoles ont été invités à partir vendredi avec leurs livres en cas de fermeture possible des écoles.

Le baccalauréat avancé d’une semaine
Les épreuves du baccalauréat qui devaient avoir lieu durant les prochaines semaines ont été avancés d’une semaine et auront donc toutes (sauf pour le Sami) lieu la semaine prochaine.

Les consultations médicales non urgentes reportées à Espoo
La ville d’Espoo a décidé que les médecins de ses centres de soins devaient reporter les consultations médicales non urgentes.
Le personnel ainsi libéré de ces tâches sera transféré aux urgences et au service de réponses engorgé.

Le service d’information d’Helsinki engorgé ; THL recommande d’éviter les appels inutiles
Les appels ont bloqué le numéro d’informations mis en place par la municipalité d’Helsinki. Il est désormais recommandé de ne prendre contact qu’en cas de graves symptômes (difficultés respiratoires, forte température ou sensation de faiblesse générale).
Selon THL, les malades doivent principalement rester à la maison. Les centres de santé ne devraient pas être appelés immédiatement lorsque des symptômes bénins se produisent, car la maladie est sans danger pour la plupart des gens, a déclaré THL. Consulter un médecin si les symptômes sont graves. Les contacts inutiles pèsent sur les soins de santé.

Limitation des tests en Finlande
Certaines régions hospitalières ne testent plus tous les soupçons de coronavirus. La région hospitalière d’Helsinki et d’Uusimaa et l’hôpital universitaire de Kuopio, entre autres, ont annoncé des restrictions.
Si une personne en bon état présente des symptômes respiratoires, elle ne devrait plus appeler les services d’urgence. Le conseil est de rester à la maison et de suivre les directives générales de soins à domicile pour les infections respiratoires.

publié le 16/03/2020

haut de page