Revue de la presse du vendredi 6 septembre

Politique étrangère et européenne

Présidence finlandaise du conseil de l’UE

Conférence des parlements nationaux sur la politique étrangère et de défense

”M. Niinistö souhaite l’unité de l’UE” HS
”M. Niinistö se déclare proche du Président Macron” HS

Les médias rendent compte des propos du Président Niinistö lors de la conférence des parlements nationaux européens sur la politique étrangère et de défense. En faisant le lien entre la sécurité finlandaise, l’UE et le niveau mondial, il a estimé que le même principe pouvait être appliqué tant à la Finlande qu’à l’UE : la défense est une fin en soi et s’en préoccuper crée une dissuasion pour un agresseur potentiel.
M. Niinistö estime que le fait que la Finlande maintienne, à l’instar de la Suède, sa défense entre ses propres mains, sert également aux pays Baltes. Il estime que si, dans la région de la mer Baltique, il y avait un conflit entre la Russie et l’OTAN, cela se propagerait immanquablement en une troisième guerre mondiale. Or, M. Niinistö est convaincu qu’il n’y en aura pas, car tous les acteurs comprennent qu’il n’y aurait que des perdants.
Il a insisté sur l’importance d’un dialogue avec la Russie mais constate qu’il ne faut pas pour autant réinviter ce pays parmi le G7. « Avant d’aller plus loin, il faut des évolutions positives en Russie. »
Il a rappelé que le changement climatique était une question de sécurité importante dans la région arctique, et un problème qui concerne le monde entier.
Il a invité les Etats membres à se concentrer sur les questions qui les unissent plutôt que sur les désaccords.
Il a dit que, pendant longtemps, il s’était senti seul à défendre une plus grande unité de l’UE, à promouvoir une politique de sécurité et de défense plus forte pour l’UE, mais que ce dernières années, il avait trouvé de partenaires qui partagent les mêmes idées. Il se félicite tout particulièrement du fait que le Président Macron réclame une Union plus forte.
Concernant les propos du ministre des Affaires étrangères, Pekka Haavisto, dans Financial Times, M. Niinistö considère qu’ils vont dans le même sens que les propos de M. Macron.
L’Iran a également été évoqué, et M. Niinistö estime que la libération des membres de l’équipage du Stena Imperio pourrait être un pas en avant. Il a noté que le Président Macron avait un rôle important dans les efforts de clarifier la situation iranienne. « En tout cas, il fait un grand effort », a dit le Président finlandais.
Concernant le Brexit, M. Niinistö estime que la situation politique confuse a un impact sur l’ensemble du système dans le sens d’embrouiller l’UE.
HS/A29, Yle, MTV3

Brexit

Editoriaux
« L’incertitude continue » TS
« La fin de la démocratie et des intérêts européens » HS
« Il faut toujours se préparer à un Brexit dur » AL
« La crise est la nouvelle normalité en politique britannique » KS

Turun Sanomat écrit que le projet de Brexit lancé en 2013 est une suite d’échecs, d’incompréhensions voulues et de velléités égoïstes sans aucun respect pour les intérêts britanniques. Personne ne peut se prononcer sur les prochains épisodes que décidera le gouvernement britannique, note TS qui souligne que la division des Britanniques sur le sujet ne cesse de s’aggraver.
Helsingin Sanomat estime que le Royaume-Uni devrait demander un report supplémentaire et organiser rapidement de nouvelles élections ou un référendum. Mais cela ne garantirait toutefois pas la fin de la crise ; la situation actuelle en revanche garantit que cette crise s’éternise.
Aamulehti estime que l’UE a raison de dire fermement que l’accord ne sera pas rouvert et le délai ne sera pas prolongé. Il en va de la crédibilité de l’UE mais il faut aussi enfin trouver une solution à cette crise du Brexit. Si on reporte encore l’échéance, le jeu du chat et de la souris continuera en politique intérieure britannique et avec l’UE.
Keskisuomalainen compare la politique intérieure britannique à une grille de Sudoku impossible à remplir.
HS TS AL

Syrie

« Il faut aller chercher les orphelins Finlandais » KS
« Le gouvernement a oublié les orphelins Finlandais » IS

Yle a diffusé un reportage sur des orphelins finlandais résidant dans le camp de Al-Holm en Syrie. Les proches de ces enfants ont demandé aux autorités de faire revenir ces enfants désormais orphelins suite à la mort de leurs mères.
Les éditorialistes de keskisuomalainen et de Ilta-Sanomat demandent au gouvernement d’agir pour que les droits de ces enfants soient respectés.
Kesksisuomalainen relève que, dans des cas similaires, la Suède, la Norvège, les Pays-Bas et la France ont réussi à organiser le retour d’orphelins de ces camps.
IS KS

Politique intérieure

Parti du centre

Le nouveau président du Centre sera élu samedi
Helsingin Sanomat rapporte que le congrès extraordinaire du Parti du centre aura lieu demain samedi à Kouvola pour élire pour huit mois le nouveau président du parti.
Le président du parti actuel Juha Sipilä a annoncé au printemps qu’il quitterait la présidence avant la fin de son mandat qui aurait normalement duré jusqu’au prochain congrès du parti proprement dit qui aura lieu en juin 2020
HS publie les résultats d’un sondage, effectué entre le vendredi 30 août et le mercredi 4 septembre auprès d’environ mille Finlandais, selon lesquelles Katri Kulmuni, ministre de l’Economie, serait la favorite avec un soutien de 25 % des personnes interrogées, contre Antti Kaikkonen, ministre de la Défense, qui obtient 21 %. Néanmoins, 48 % des personnes interrogées ne savent pas se prononcer.
Le quotidien souligne que tous les centristes n’ont pas le droit de vote au congrès du parti. Il y a environ 2 000 délégués qui prendront la décision demain. Le résultat du vote sur le nouveau président du parti sera connu samedi soir.
HS/A10

Analyse
Le tabloïd Iltalehti estime que, quel que soit le vainqueur, le Centre prendra un pas vers la gauche après l’élection du nouveau président, même si Mme Kulmuni se trouve un peu plus vers la gauche que M. Kaikkonen.
Le prochain président du parti aura beaucoup de travail pour faire augmenter la popularité du parti qui est actuellement à un piètre niveau et il faut le faire d’ici juin prochain, autrement les centristes pourront changer de Président encore une fois au congrès du parti de juin 2020. Si les intentions de vote ne commencent pas à croître d’ici-là, le Centre pourrait même prendre la décision de quitter le gouvernement Rinne, juge ilta-Sanomat.
IL

Entreprises publiques

Veikkaus va réduire le nombre de ses machines à sous
Le gouvernement est intervenu, hier, dans la gestion de l’entreprise publique Veikkaus, monopole d’Etat qui gère les machines à sous. La ministre chargé de la gestion des entreprises publiques Sirpa Paatero (PSD) a tenu une conférence de presse pour présenter les annonces concernant Veikkaus.
Veikkaus va diminuer le nombre de ses machines à sous de 3000 ; l’entreprise en compte actuellement 21 000 dont 18 500 sont disposées en dehors de ses propres enseignes. L’entreprise va aussi diminuer ses publicités. Enfin, les députés qui siégeaient au cosneil d’administration seront remplacés par d’autres représentants de l’Etat.
HS AL KL

Social

« Il faut autoriser les burkinis dans les piscines » KS
Keskisuomalainen relève que, selon la médiatrice pour l’égalité Kirsi Pimiä, toutes les piscines devraient autoriser l’utilisation des burkinis.
Mme Pimiä estime que l’interdiction des burkinis pourrait être définie comme une forme de discrimination, non seulement à caractère religieux mais aussi à caractère sexuel.
KS/jeu/8

Education

Les jeunes d’origine étrangère réussissent moins bien
Les antécédents liés à la famille, l’âge d’arrivée en Finlande, le quartier de domiciliation dans la région de la capitale sont des facteurs explicatifs des écarts dans la réussite scolaire des enfants d’origine étrangère par rapport aux Finlandais de souche, selon une récente étude.
Statistiquement les enfants d’origine étrangère réussissent moins bien que les autres. 75% des jeunes Finlandais de souche passent le bac ou font des études professionnelles, contre 46% des jeunes d’origine étrangère.
Lorsque les conditions sociales et financières sont les mêmes, les écarts diminuent. Plus l’enfant a été jeune au moment de s’installer en Finlande, plus il est probable qu’il fera des études secondaires. Selon une étude récente en la matière, cela se voit même à l’intérieur des enfants d’une même famille.
HS/A29

Ecarts dans la qualité de l’enseignement pré-scolaire
Helsingin Sanomat rend compte de l’essai en cours concernant la gratuité de la garde des enfants de cinq ans dans 26 communes.
Dans les communes concernées, le taux de participation à l’enseignement pré-scolaire des enfants de cinq ans a augmenté de 6 points ces dernières années pour s’élever à 92% aujourd’hui.
Les attitudes des parents ainsi que la qualité de l’enseignement pré-scolaire ont le plus d’impact sur la participation des enfants.
Selon l’étude effectuée par le centre national d’évaluation de l’éducation, la qualité de l’enseignement pré-scolaire est bonne, mais il reste des points à développer, et dans nombre de crèches, les activités ne correspondent pas aux objectifs fixés à cet enseignement.
Hs/A19

Economie

Une nouvelle commande pour Transtech
L’usine de Skoda Transtech à Otanmäki a obtenu une commande importante de trains de banlieue pour la Lettonie.
La commande qui se réalisera au début des années 2020 donnera du travail à plus de cent personnes. Elle s’élève à 250 millions d’euros et concerne 32 rames de trains.
AL

publié le 06/09/2019

haut de page