Revue de la presse du vendredi 4 mai

Politique étrangère et européenne

Budget européen

« Les priorités du trio gouvernemental ne sont pas les mêmes » Hbl
Hufvudstadsbladet publie une analyse de Sylvia Bjon, qui note que les différents partis de la coalition gouvernementale privilégient différentes questions quant au budget européen.
Elle note que M. Terho (Avenir bleu) considère comme le plus important le fait de maîtriser le niveau général des dépenses, même s’il se déclare conscient du fait que l’UE s’investit dans des choses positives.
M. Orpo (Rassemblement national) par contre s’est déjà montré plus ouvert à l’idée de payer plus, s’il s’agit de quelque chose qui est important pour la Finlande, comme par exemple la recherche et l’innovation, la coopération de défense ainsi que la sécurité et l’immigration.
Mme Bjon note que, selon des sources du quotidien, la Finlande aurait prévu une marge de manœuvre pour les négociations et que la Finlande ne ferait pas partie des pays les plus strictes en ce qui concerne la compensation du départ du Royaume-Uni.
Mme Bjon estime que cela est dû au fait que la Finlande a d’autres objectifs concernant les aides européennes et que la proposition de la Commission européenne en prend en compte certains, comme les aides aux régions à faible densité de population.
La Finlande souhaite également obtenir plus de crédits pour la recherche et l’innovation et Mme Bjon note qu’il est difficile de promouvoir une augmentation d’aides tout en exigeant un budget restreint.
HBL/6

« Quelle Union européenne voulons-nous et à quel prix ? » HS
L’éditorialiste du Helsingin Sanomat souligne qu’il n’est pas probable d’attendre des modifications radicales du budget européen mais qu’il faudra faire des compromis. C’est pourquoi la Finlande doit répondre à la proposition de la Commission avec réalisme, ce qui signifie que l’on ne peut pas exiger plus en matière de défense et immigration et en même temps vouloir un budget moindre du fait du Brexit.
HS

Initiative européenne d’intervention

L’administration de la défense finlandaise étudie le dossier
Le ministre de la Défense Jussi Niinistö a déclaré que son ministère étudiait actuellement la proposition française d’initiative européenne d’intervention.
Il a déclaré que la Finlande n’avait pas encore de position officielle sur le sujet et qu’il ne savait pas quel était le calendrier de l’étude de ce dossier.
IS KS

Journée internationale de la liberté de la presse

« Quand l’humour est interdit, la liberté de la presse est en danger » HS
Helsingin Sanomat rapporte qu’un débat sur la liberté de la presse a été organisé, hier, à Sanomatalo.
Il a commencé par une intervention de la directrice de l’Institut français d’Helsinki Jeannette Bougrab qui a souligné qu’il fallait beaucoup de courage pour continuer à lutter contre les menaces qui pèsent sur certains journalistes. Il faut que les médias prennent garde de ne pas tomber dans l’autocensure.
HS

Politique intérieure

Partis politiques

Promesses électorales
Helsingin Sanomat rapporte que selon les calculs de l’économiste Mauri Kotamäki de Tela, les promesses électorales du Parti social-démocrate coûteraient au total environ 1,5 milliard d’euros, dont la promesse d’augmenter les retraites les plus basses (de moins de 1 400 euros net par mois) environ 900 000 euros. Cela signifierait aussi que 50 000 retraités, dont 33 000 femmes, ne seraient plus en-dessous du seuil de pauvreté.
Les autres partis politiques envisagent de publier leurs programmes électoraux à l’automne prochain.
HS/A6-7

Réforme des services sociaux et de santé

L’étude les projets de lois pourrait se prolonger jusqu’en juillet
Selon les informations d’Yle, le calendrier de la réforme des services sociaux et de santé SOTE devraient être évoqué aujourd’hui vendredi dans la commission des affaires sociales et de santé du Parlement.
Plusieurs sources estiment que l’étude de la réforme pourrait se prolonger jusqu’en juillet. Les votes décisifs auraient lieu au plus tôt pendant la première semaine de juillet.
La commission des affaires sociales et de la santé doit attendre les avis des autres commissions avant de déposer son propre avis lors de l’étude en séance plénière. Le Parlement votera ensuite sur l’avis de cette commission.
Le directeur des affaires électorales au ministère de la Justice, Arto Jääskeläinen, a estimé antérieurement que les élections régionales pourraient avoir lieu en octobre prochain si le paquet de loi sur la réforme est en vigueur le 1er juillet.
YLE

Analyse de Suomenmaa
L’hebdomadaire Suomenmaa, organe du Parti du Centre, estime que même une majorité juste serait suffisante pour faire passer la réforme des services de santé et celle sur les régions.
Les projet de réformes auraient une majorité de 102 députés contre 97, si Elina Lepomäki et Harry Harkimo votaient contre. Le sort du retour de Paavo Väyrynen du Parlement européen au Parlement finlandais n’est pas encore sûr.
Le représentant des îles Åland Mats Löfström, qui ne vote pas en général contre les projets du gouvernement, estime toutefois que la réforme SOTE est problématique du point de vue de l’autonomie ålandaise.
Il est peu probable que les votes au Parlement auront lieu avec les congrès du Centre et du Rassemblement national et il est donc plus réaliste d’attendre les vote pendant la semaine avant la Saint-Jean, estime Suomenmaa.
SM/11

Réforme des régions

Les nouvelles régions auraient environ 225 000 employés
L’hebdomadaire Suomen Kuvalehti consacre un article aux premières élections régionales qui devraient avoir lieu en octobre prochain, probablement le 28 octobre, pour que les nouveaux conseils régionaux puissent commencer leur travail le 1er janvier 2019.
Les partis politiques se préparent déjà aux élections même si la date des élections ou les tâches de nouvelles régions n’ont pas encore été décidées.
Environ 225 00 employés de l’Etat et des communes seraient employés par les 18 régions.
Le Centre et le Rassemblement national ont l’intention de nommer des listes complètes de candidats. Les trois partis du gouvernement devront désigner au total environ 1 800 candidats. La plupart des candidats aux législatives de 2019 devraient être candidats aux régionales.
Tous les partis représentés au Parlement acceptent la création de régions, même s’ils sont en désaccord sur pratiquement tous les points.
Le Centre, qui ne veut surtout pas que la réforme soit évoquée lors des congrès des partis politiques, souhaite absolument organiser les élections régionales en octobre prochain, les autres partis estiment que les élections pourraient être organisées simultanément avec les élections législatives d’avril 2019.
Les partis n’ont pas encore pris position sur les détails de l’administration régionale. Ils se taisent surtout en ce qui concerne la fiscalité des régions. La question sera évoquée au plus tard lors des négociations gouvernementales après les élections législatives.
Selon l’analyse de Suomen Kuvalehti, la réforme des services de santé et celle sur les régions est la plus grande cuisine politique de la législature en cours. A l’automne 2015, le Premier ministre Juha Sipilä a menacé de dissoudre le gouvernement si les 18 régions ne voyaient pas le jour. Alexander Stubb, qui était président du Rassemblement national, a cédé et a obtenu la promesse sur l’ouverture aux prestataires privés du marché des services sociaux et de santé.
Les régions devraient commencer à organiser les services SOTE à partir du 1er janvier 2020. Selon la date des élections régionales, les régions auront de 8 à 12 mois pour le faire.
SK/18-21

Emploi

Pénurie de main d’œuvre dans l’industrie technologique
Selon une enquête réalisée auprès des entreprises par la confédération de l’Industrie technologique, il faudrait 53 000 nouveaux employés dans ce secteur d’ici 2021.
Rien que pour les spécialités des technologies de l’information et de la communication, il en faudrait plus de 11 000 de plus dans les quatre ans qui viennent.
Le nombre de spécialistes qui entreront sur le marché du travail n’est pas suffisant de fait que les jeunes, et notamment les filles, ne s’intéressent pas assez à la formation professionnelle en la matière. Concernant les études supérieures, trop peu de bacheliers auront passé l’épreuve de maths cursus long.
HS/A32

Modèle d’activation des chômeurs
Kela a diminué les allocations de plus de 80 000 personnes
Selon les informations récupérées des caisses de chômage, 52,3 % des chômeurs remplissaient, concernant le premier trimestre de l’année en cours, les critères du modèle d’activation des chômeurs. Pour un peu moins de la moitié, soit 80 349 personnes, ce n’était pas le cas et elles ont vu leur allocation diminuer de 4,65 % pour une durée de trois mois.
Le ministère des Affaires sociales et de la Santé est en train de préparer les modifications prévus au modèle lors des négociations sur le cadre budgétaire.
HS/A10

Economie

Bois-papier
Six projets industriels sont en cours
Helsingin Sanomat rend compte d’un projet d’usine de pâte à papier de plus, à Kemi. Metsä Fibre entamera une étude sur une rénovation de son usine de Kemi, et il pourrait même s’agir d’en construire une nouvelle. Aucune décision sur l’investissement n’a été prise.
Cinq autres projets importants de l’industrie forestière sont en cours : Boreal Bioref envisage de construire une usine de pâte à papier à Kemijärvi, Finnpulp à Kuopio, Kaidi projette une bioraffinerie à Kemi et des usines de pâte à papier sont envisagées à Paltamo et à Haapajärvi.
Les investissements s’élèveraient à 900 millions à 1,4 milliard d’euros pour chacun de ces projets.
HS/A31

publié le 04/05/2018

haut de page