Revue de la presse du vendredi 4 août

Politique intérieure

Marché du travail

« La croissance économique augmente la pression pour des augmentations salariales » KL

« Selon PT, la pression d’augmentation s’élève à 1 point » Dem

Kauppalehti rappelle que les négociations sur les conventions collectives, y compris des salaires, au sein des syndicats commenceront la semaine prochaine. Ce sont l’Industrie forestière et l’Union du secteur du bois-papier qui entameront les pourparlers en premier.

L’économiste de la banque Nordea, Pasi Sorjonen, estime que les augmentations s’élèveront à 0,5-1 %, même si des représentants des syndicats patronaux freinent les souhaits sur des hausses de salaire.

L’institut de recherche des salariés PT, prévoit des augmentations de 0,5 à 1 %, et l’institut de recherche économique Etla de 1 % en 2018 et une hausse vers les 2 % durant les deux années à venir.

Seija Ilmakunnas, directrice de PT, rappelle qu’il faudra prendre en compte l’effet des augmentations des cotisations salariales de chômage et de retraite en 2018.

Selon la confédération des employés, STTK, il existe une marge de manœuvre pour des augmentations. Elles devraient être de l’ordre d’un pourcent afin de maintenir le niveau actuel du pouvoir d’achat, selon Ralf Sund, économiste de la STTK.
KL/jeu/7, Dem/jeu/8, Yle

Editorial

Helsingin Sanomat fait le lien dans son éditorial entre les négociations sur les conventions collectives et le budget : des acteurs souhaitent déjà répartir la marge de manœuvre quasi inexistante en matière de crédits.
HS/ven/A4

Présidentielle

Les candidates pour la candidature présidentielle du PSD se rencontrent

Demokraatti, organe du Parti social-démocrate, a organisé un débat entre les trois candidats qui briguent de se présenter à la Présidentielle. Le PSD organisera un vote auprès de ses membres en août et désignera son candidat en septembre.

Tuula Haatainen, Maarit Feldt-Ranta et Sirpa Paatero se sont échangées dans une ambiance laissant soupçonner peu de différences de vues. Par contre, elles ont pris leurs distances à l’égard du Président actuel, Sauli Niinistö.

Mme Haatainen a souligné que pour elle, la motivation de présenter sa candidature est le souhait de « rétablir la démocratie ». Sans candidats, il n’y a pas d’élections. Pour elle, les six ans du mandat de M. Niinistö auront montré qu’il n’est pas très énergétique. La Finlande pourrait plus se profiler dans la solution de questions mondiales. Durant le mandat de M. Niinistö, l’ONU n’a pas été très présente, regrette-t-elle. Il faudrait plus activement chercher des solutions aux problèmes mondiaux, estime Mme Haatainen en rappelant l’héritage des Présidents [sociaux-démocrates] Ahtisaari et Halonen.

Les candidates estiment que M. Niinistö n’est pas suffisamment intervenu contre la tendance accrue d’inégalités sociales. Mme Feldt-Ranta estime qu’un Président peut constituer une force qui maintient une nation unifiée. Il faut qu’il se mette du côté du plus faible. Les inégalités ont augmenté de beaucoup de façons, rappelle-t-elle.

Mme Paatero estime, en ce qui concerne la politique étrangère, qu’il ne s’agit pas de quelque chose que seulement quelques rares personnes pourraient maîtriser. Pour elle, la sécurité n’est pas uniquement liée à la seule défense, elle relève du quotidien des gens. Mme Haatainen estime qu’un Président peut évoquer des questions qui nuisent à l’unité d’une nation : les inégalités, la pauvreté, le sentiment de ne pas pourvoir participer à la société, le changement structurel de la vie professionnelle.
Concernant l’OTAN, les trois candidates estiment qu’une adhésion de la Finlande n’est pas d’actualité. Mme Feldt-Ranta souhaite un débat sur les mauvais côtés d’une adhésion, sur ce qu’une adhésion voudrait dire en temps de paix et en temps de conflit.

Pour rappel, M. Niinistö brigue un second mandat, les autres candidats à ce jour étant Matti Vanhanen du Centre, Pekka Haavisto des Verts, Merja Kyllönen de l’Alliance des gauches et Nils Torvalds, du parti populaire suédois.
HS/ven/A8

Energie

OL 3

« Selon le Stuk, le réacteur remplit tous les critères de sécurité » AL

Aamulehti fait un bilan du projet de construction du réacteur Olkiluoto 3, dont le contrat a été signé en 2003.

Aujourd’hui, le directeur du projet auprès de TVO, Jouni Silvennoinen est confiant en ce qui concerne le démarrage du réacteur en 2018. TVO attend l’évaluation du Centre national de radioprotection et de sûreté nucléaire Stuk sur la sécurité pour la fin de l’année, permettant au gouvernement de prendre la décision sur l’autorisation.

Kirsi Alm-Lytz, directrice du service de surveillance du Stuk, estime que l’autorisation devrait être accordée et que le réacteur pourra démarrer vers la fin de l’année 2018. L’inspection en vue de l’autorisation touche au but et aucune nouvelle question liée à la sécurité n’a surgi, selon elle.
AL/jeu/A16

Vrais Finlandais

Jussi Halla-aho prend des mesures pour que son parti lui plaise mieux

Juha Akkanen de Helsingin Sanomat estime, dans un billet que le président des Vrais Finlandais, Jussi Halla-aho, a lancé une purge au sein du parti, même si des vies n’ont pas été perdues. Sympathiser avec ceux qui ont quitté le parti pour la Nouvelle alternative signifiera dans le pire des cas d’être mis à la porte des Vrais Finlandais, selon lui.

Selon M. Akkanen, il est possible que c’est principalement en raison de la période estivale que l’on n’a pas vu d’autant de départs du parti vers la Nouvelle alternative que prévu après le congrès du parti.
HS/jeu/A5

Finnair et la gestion des entreprises de l’état

Le ministre intervient dans la retraite supplémentaire du directeur de Finnair

Le ministre de l’Economie, Mika Lintilä (Centre) souhaite des explications de la compagnie aérienne Finnair concernant la retraite supplémentaire accordée au directeur général Pekka Vauramo.

Il rappelle que la position de l’Etat est que dans les groupes de l’Etat on ne mettrait pas en place de telles compenses. L’Etat considère les retraites supplémentaires comme un outil de planification fiscale. Lorsque M. Vauramo prendra sa retraite, son taux d’imposition diminuera ce qui lui laissera plus de revenus nets que s’il avait bénéficié dune augmentation salariale. En même temps, les recettes fiscales seront moindres.
HS/A27

Métro

L’extension vers l’ouest du métro de Helsinki serait opérationnelle en septembre

Le métro au-delà de Ruoholahti, initialement attendu pour 2015, retardé en 2016, devrait démarrer à la fin du mois de septembre, cette année.
Les inspections et tests sont encore en cours.
HS/ven/A15

publié le 04/08/2017

haut de page