Revue de la presse du vendredi 11 janvier

Politique étrangère et européenne

Finlande – Chine

Visite d’Etat du Président Niinistö en Chine
Le Président finlandais Sauli Niinistö se rendra en Chine avec son épouse Jenni Haukio lundi et mardi prochain. Le couple présidentiel sera suivi d’une délégation de plusieurs dizaines de représentants de différents secteurs, dont font partie entre autres les ministres du Commerce extérieur, Anne-Mari Virolainen (Rass. national) et du Sport, Sampo Terho (Avenir bleu).
M. Niinistö et son homologue chinois inaugureront, lundi, l’année bilatérale de sports d’hiver, dont l’objectif est d’exporter en Chine de l’entrainement, partager des expériences en matière d’organisation des jeux d’hiver et exporter des activités économiques liées à la neige et à la glace.
Les JO d’hiver 2022 seront organisés à Pékin. La Finlande souhaite accueillir plus de touristes hivernaux chinois encore.
Keskisuomalainen note que la Chine envisage d’investir des milliards d’euros dans les sports d’hiver comme le ski et le hockey sur glace et de construire 2000 patinoires et 800 centres de ski. Les Finlandais estiment que le potentiel pour des contrats dans ce domaine est énorme.
KS/mar/11

Exportations
Autorisation d’exporter du lait maternisé en Chine

Le groupe agro-alimentaire Valio a obtenu une autorisation d’exportation en Chine. Les autorités chinoises ont accordé une autorisation à deux usines qui produisent du lait maternisé. Le marché potentiel en Chine pour ce produit est évalué à vingt milliards de dollars.
Kauppalehti note que sur les dix produits de ce type sur le marché chinois, huit sont importés. Danone détient une part du marché de 10 %, Nestlé de 9 %.
KL/A8

Politique intérieure

Changement climatique

Une grande partie des Finlandais déclare avoir revu ses comportements en ce qui concerne les objectifs de diminution de l’empreinte carbone
Suomen Kuvalehti a effectué un sondage auprès des Finlandais sur le fait de savoir s’ils avaient changé leurs comportements dans le but de lutter contre le changement climatique. La plupart des personnes interrogées avaient diminué leur consommation, le plus souvent (plus de la moitié des Finlandais) en matière d’électricité et autres énergies liées au logement. 51 % des Finlandais déclarent avoir diminué leur consommation de viande, mais jusqu’à 33 % n’ont pas du tout changé leurs habitudes alimentaires.
La moitié des personnes interrogées ont renforcé leur tri de déchets, un tiers à diminué l’usage de la voiture pour les déplacements professionnels, un tiers déclare avoir fait l’effort de diminuer les vols lors de leurs voyages de loisirs.
Les femmes ont changé leurs habitudes nettement plus que les hommes, 73 % contre 44 %.
Compte tenu de l’affiliation politique, les électeurs des Vrais Finlandais se distinguent des autres : la plupart des électeurs de ce parti estiment qu’il suffira de mettre en place les objectifs minimums de l’UE afin de maitriser l’augmentation des coûts liés aux déchets, aux transports et au logement. Les électeurs des Verts et de l’Alliance des gauches pensent au contraire qu’il faut que la Finlande soit à l’avant-garde de l’UE dans ces questions.
En ce qui concerne les électeurs des trois plus grands partis, ce sont les centristes qui sont les plus réticents en ce qui concerne les mesures qui engendreraient une augmentation des coûts.
43 % des personnes interrogées seraient prêtes à durcir la politique climatique, un tiers suivrait les orientations européennes et un cinquième s’engagerait en faveur d’objectifs minimum.
SK/23-25

Partis politiques

Editorial
Helsingin Sanomat estime dans son éditorial que la plus grande nouvelle du sondage sur l’audience des partis politiques, publié jeudi par Yle, l’augmentation de l’audience des Vrais Finlandais par un peu plus de 2 %, n’est pas surprenante.
Les Vrais Finlandais sont un parti qui rejette l’immigration et les nouvelles récentes surdes crimes effectué par des étrangers font augmenter sa popularité.
Il est possible que les Vrais Finlandais présidés par Jussi Halla-aho aient le même destin que les Démocrates de Suède : l’audience augmente mais le parti ne peut pas entrer au gouvernement parce que les autres partis ne veulent pas coopérer avec eux.
Il serait intéressant de savoir quel sera l’effet de l’augmentation de la popularité des Vrais Finlandais sur la tactique des autres partis politiques, conclut l’éditorialiste.
HS/A5

Commentaires
Teija Sutinen, journaliste de politique intérieure à Helsingin Sanomat, estime que seule une minorité sont favorables aux propos des Frais Finlandais. La majorité semble pourtant s’inquiéter des problèmes de l’immigration.
Les Vrais Finlandais ont raison quand ils disent que les autres partis politiques ne savent pas comment réagir par exemple aux évènements d’Oulu. Les politiciens semblent avoir peur de vexer les électeurs.
Les autres partis, non seulement les Vrais Finlandais, devraient exprimer plus fortement leurs avis sur l’immigration, au lieu de laisser le terrain uniquement aux Vrais Finlandais.
HS/A12

Juha Ristamäki du tabloïd Iltalehti estime également que l’audience du Rassemblement national augmentera avant les élections, surtout si la campagne électorale réussit – et le Rassemblement national est connu pour ses campagnes électorales réussies. Il souligne que le sondage d’Alma Media de décembre et celui d’Yle de jeudi montrent que l’audience du PSD est en légère baisse.
IL

Timo Haapala écrit dans le tabloïd Ilta-Sanomat que plusieurs commentateurs prévoient que le Rassemblement national gagnerait les élections législatives, vu que l’apogée du PSD dans les sondages semble avoir eu lieu trop tôt.
Le PSD et le Centre souhaitent maintenant que le Mouvement Nyt du député Harry Harkimo prenne des voix du Rassemblement national, surtout à Uusimaa (région autour d’Helsinki).
Selon M. Haapala, la baisse de la popularité du Centre dans la circonscription d’Oulu s’explique par les évènements d’Oulu mais aussi par la désignation des candidats centristes. Parmi les candidats centristes de la région il y a beaucoup de lestadiens, comme le Premier ministre Juha Sipilä.
IS

Défense

Evènements des manœuvres d’Inari
Helsingin Sanomat rapporte que le ministre de la Défense Jussi Niinistö a eu jeudi un entretien avec le Président Sauli Niinistö sur les évènements lors des manœuvres d’Inari qui ont eu lieu en septembre 2017.
Selon le ministre Niinistö, le ministère de la Défense a demandé aux forcées armées un rapport sur les évènements et l’enquête. Les forces armées ont une semaine pour le faire.
Selon l’agence de presse STT, le commandant des forces armées Jarmo Lindberg avait informé en février dernier le Président Niinistö concernant l’enquête sur l’ex-commandant de l’escadron de Carélie Markus Päiviö qui est poursuivi en justice, ainsi que le commandant de l’armée de l’air Sampo Eskelinen.
HS/A10

publié le 11/01/2019

haut de page