Revue de la presse du mercredi 7 juin

Politique étrangère et européenne

Présidence

M. Niinistö et Mme Haukio aujourd’hui à Naantali

Turun Sanomat rapporte que le Président Sauli Niinistö et son épouse Jenni Haukio se rendront aujourd’hui à Kultaranta pour y passer l’été.

Kultaranta est la résidence d’été des présidents finlandais depuis 1922. Elle est située à Naantali, près de Turku.
TS

Kultaranta talks

Le Président Niinistö présidera, les 11 et 12 juin, l’évènement « Kultaranta talks » qui aura cette fois-ci comme thème l’avenir du point de vue de sécurité, de la politique et de l’économie, dans le cadre du centenaire de l’indépendance finlandaise.

Federica Mogherini, Haut Représentant de l’Union pour les affaires étrangères et de la sécurité, Børge Brende, ministre norvégien des affaires étrangères et Rose Gottemoeller, secrétaire général adjointe de l’OTAN participeront dimanche un débat sur l’avenir des institutions européenne de sécurité. Le débat sera modéré par François Heisbourg, directeur de l’International institute for Strategic studies.
tpk.fi

Finlande – Russie

Exportations vers la Russie en hausse

Kauppalehti rend compte des chiffres en matière d’exportations finlandaises vers la Russie qui montrent une augmentation de 29 % en janvier-mars. Il s’est surtout agi des exportations de machines et d’appareils dont la part dans ces exportations totales s’élève à 40 %.

L’agence East Office confirme que pour ses entreprises, l’économie russe est en train de se rétablir.

Selon le baromètre publié en avril par la Chambre de commerce fenno-russe, 57 % des entreprises interrogées s’attendent à ce que les exportations vers la Russie augmentent dans les six mois à venir. L’analyste d’East Office, Mikko Hietikko, note que les investissements qui avaient diminué pendant longtemps repartent maintenant à la hausse.

Selon l’institut BOFIT de la Banque de Finlande, l’économie russe augmente depuis la fin de l’année dernière, qui a marqué son pire moment. La croissance n’est pas forte mais elle se reflète toutefois par un renforcement du rouble.
KL/6-7

Exportation du matériel militaire

Moins d’autorisations accordées cette année

Le ministère de la Défense a accordé moins d’autorisations en 2016 pour des exportations du matériel de défense qu’en 2015. Contre 280 il y a deux ans, il en a accordé 212 l’année dernière.

La valeur de ces autorisations est de 102 millions d’euros, contre 377 millions d’euro en 2015.

Les pratiques du ministère en matière des autorisations n’ont pas changé, selon Riikka Pitkänen, experte au ministère.
HS/A15

Forces armées

Les drones et les hélicoptères télécommandés munis de caméra sont devenus un souci pour les forces armées

Les hélicoptères télécommandés et les drones de différentes sortes devenus de plus en plus courants ont engendré plusieurs situations de danger cette année. L’agence de sécurité des transports Trafi a fait une demande d’enquête concernant trois cas dangereux, et les forces armées les considèrent comme un ennui permanent.
Des hélicoptères munis de caméras ont été observés dans la proximité de garnisons et à l’occasion d’exercices qui ne devraient pas être filmés sans autorisation.

Une partie des drones sont soupçonnés être manœuvrés au profit d’un autre Etat, même si pour la plupart des cas, il s’agit d’amateurs privés. Le ministère de la défense a mis en place, en novembre, un groupe de travail pour étudier les moyens d’empêcher le renseignement effectué par des drones.
HS/A10

Politique intérieure

Vrais Finlandais

Election du nouveau président des Vrais Finlandais

Aamulehti rapporte que selon un sondage effectué par l’institut Tietoykkönen pour le compte du quotidien, 57 % des personnes interrogées estiment que l’élection de Jussi Halla-aho, parlementaire européen, à la tête des Vrais Finlandais déstabiliserait (42 %) ou ferait même tomber (15 %) le gouvernement. 37 % pensent que son élection n’aurait pas d’effets sur le travail du gouvernement et 6 % croient que la viabilité du gouvernement s’améliorerait.

Le sondage a été effectué entre le 23 mai et le 2 juin auprès de 3 000 personnes.
Selon Emilia Palonen, chercheur spécialiste du populisme, il est clair que M. Halla-aho amènerait les Vrais Finlandais vers une autre direction que le président sortant, M. Soini. « Il y a actuellement beaucoup de mécontentement chez les électeurs des Vrais Finlandais. La logique populiste des Vrais Finlandais n’a pas fonctionné au gouvernement. »

Mme Palonen souligne qu’il est très important de savoir si les Vrais Finlandais traditionnels, qui sont favorables à la politique de M. Soini, vont participer au congrès du parti à Jyväskylä pour défendre cette politique.

« Si M. Halla-aho est élu président, il y aura un tourbillon politique », écrit Olli Ainola, journaliste au tabloïd Iltalehti.
AL/A4

Populisme

Rapport de l’EVA

Helsingin Sanomat relève que selon le rapport récent de l’EVA, les attitudes des Finlandais expriment un soutien pour le populisme.

Selon le rapport, les attitudes les plus populistes sont chez les anti-européens, les électeurs des Vrais Finlandais, les chômeurs et chez ceux qui n’ont pas de formation.
Les électeurs du Rassemblement national, du Parti suédois, les personnes avec un diplôme universitaire ou ceux qui occupent des postes de premier plan sont moins populistes que la moyenne.

Contrairement à ce qu’on pense souvent, les jeunes sont parmi les moins populistes.
HS/A12

Ville d’Helsinki

Le maire et les maires adjoints prennent leurs fonctions

Helsingin Sanomat relève que le nouveau maire d’Helsinki, Jan Vapaavuori (Rassemblement national) prend aujourd’hui ses fonctions, ainsi que les quatre maires adjointes, Anni Sinnemäki (Alliance verte), Sanna Vesikansa (Alliance verte), Pia Pakarinen (Rassemblement national) et Nasima Razmyar (PSD).
HS/A6-8

Ecarts de revenus

Rapport de Heikki Hiilamo sur les mesures contre les inégalités

Les inégalités augmentent en Finlande même si les écarts de revenus ne sont pas importants à l’échelle mondiale. Heikki Hiilamo, professeur de politique sociale, s’inspire dans son rapport des moyens présentés par Anthony Atkinson de la London School of Economics, et propose des mesures afin de diminuer les écarts sociaux.
M. Hiilamo considère comme inquiétant le fait que les plus pauvres restent de plus en plus à l’écart par rapport aux autres en raison notamment du chômage de longue durée et des coupes dans la sécurité sociale.

Parmi les 15 propositions de M. Atkinson, M. Hiilamo évoque six qui pourraient être adoptées en Finlande.

1. Augmenter la concurrence dans le commerce en détail. Le fait que deux grands groupes se partagent le marché augmente l’inégalité.
2. Définir un plafond pour les salaires des dirigeants. L’augmentation des salaires des chefs d’entreprises a renforcé les écarts de revenus ces derniers temps. Les organisations devraient publier le rapport entre les salaires les plus élevés et les moins élevés qu’elles versent. Selon M. Hiilamo, on pourrait commencer, en Finlande, par une régulation concernant les organisations publiques.
3. Garantir un bénéfice minimum pour les épargnes afin de soutenir l’accumulation de la propriété des petits investisseurs.
4. Augmentation et étendre la sécurité sociale. Pour M. Hiilamo, le système de sécurité sociale n’est pas étanche et certains passent à travers les mailles du filet.
5. Augmentation de l’impôt sur l’héritage. Atkinson propose de rendre l’impôt progressif de façon qu’au maximum, il soit de 65 %.
6. Rendre l’impôt sur le capital progressif. Atkinson propose le même taux pour les revenus salariaux et du capital. Pour M. Hiilamo, cela pourrait avoir un effet positif sur l’emploi.

M. Hiilamo note qu’il est conscient de l’opposition politique que certaines de ces mesures sont susceptibles de rencontrer.
HBL/4-5, Uusisuomi

Patronat – Revenu universel

Un revenu universel pour tous est une utopie

Le patronat a présenté, hier, ce qu’il propose en matière de revenu universel. Le patronat s’oppose au système de revenu universel actuellement testé en Finlande.
Le patronat ne souhaite pas un revenu qui soit versé à tout le monde. Il propose en revanche de simplifier les allocations sociales et notamment de fondre les allocations logements et allocations de revenu minimum, ce qui pourrait constituer un bon modèle de revenu universel pour ceux qui en auraient besoin, selon le patronat.

Le patronat souhaite que le gouvernement qui compte étudier une réforme des aides sociales à l’automne y associe les partenaires sociaux.
HS

France

Politique

« Le Président français cherche des atouts » KS

« On prédit une majorité pour M. Macron » Yle HS

publié le 07/06/2017

haut de page