Revue de la presse du mercredi 2 août

Politique étrangère et européenne

Finlande – Russie

Selon Hannu Himanen M. Poutine souhaite déstabiliser l’Occident

Verkkouutiset, version électronique de l’organe de presse du Rassemblement national publie une interview de M. Himanen, ancien ambassadeur de Finlande à Moscou (2012-2016), qui estime que la future présidentielle fera inévitablement l’objet de tentatives d’influences. Pour lui, il n’y a pas de relation spécifique entre la Finlande et la Russie, ni de rôle à attribuer à la Finlande en tant que lien entre le Ouest et l’Est. Il s’étonne du fait qu’une partie de l’élite politique semble caresser l’idée d’un rôle spécifique tel que celui dont disposait la Finlande, pays neutre à l’époque, durant la guerre froide. Or, depuis son adhésion à l’UE en 1995, la notion de neutralité ne convient plus pour définir la politique finlandaise.

Selon M. Himanen, l’attitude de la Russie à l’égard de la Finlande ne diffère pas de façon significative de son attitude à l’égard des autres pays occidentaux, ce qui se traduit par exemple par les efforts d’influence dans les médias et sur les réseaux sociaux. M. Himanen met en garde contre l’idée que les efforts seraient ponctuels et uniquement liés aux élections. Il estime que la Russie vise également les contenus politiques.

La Russie cherche à affaiblir la crédibilité, le prestige et l’acceptabilité des principales institutions des sociétés occidentales, selon M. Himanen. Il serait naïf d’imaginer que la Russie ne serait pas intéressée d’intervenir dans la campagne présidentielle organisée en Finlande en janvier 2018. Son objectif ne serait pas forcément d’influencer le résultat final, mais plutôt les orientations en matière de politique étrangère et de sécurité de la Finlande durant les six ans à venir, et en particulier de s’assurer que la Finlande n’adhère pas à l’OTAN durant le prochain mandat présidentiel, estime M. Himanen.
Verkkouutiset

Finlande – Chine

Escale de bateaux militaires chinois

Les forces navales annoncent la visite de courtoisie de trois navires militaires chinois à Helsinki avant qu’ils se rendent à Riga, vendredi. Une visite au bord des bâtiments qui ont participé aux manœuvres militaires conjoints avec la Russie est possible aujourd’hui.
HS

UE

Agence de médicaments

La Finlande a déposé sa demande pour accueillir à Helsinki l’Agence européenne de médicaments. La Finlande souligné la possibilité de synergies entre cette agence et l’Agence de produits chimiques ECHA qui se trouve déjà à Helsinki.
Yle

Finlande – Espagne

Soupçon de violation de l’espace aérienne

Deux chasseurs F-18 espagnols sont soupçonnés d’avoir pénétré dans l’espace aérien finlandaise, mardi matin, selon le secrétariat du Premier ministre.

Selon le ministère de la Défense, il s’agirait d’avions de l’OTAN qui surveillent les pays Baltes depuis l’Estonie. La violation a duré une minute.
HS

Politique intérieure

Budget

Le ministère des Finances présentera sa proposition, la semaine prochaine

Helsingin Sanomat relève que les personnes politiques souhaiteraient faire bénéficier leurs électeurs des fruits de l’amélioration de la situation économique. Le ministère des Finances prépare actuellement ses propositions pour la loi des finances pour les présenter, mardi et mercredi de la semaine prochaine.

Le ministère prévoit une croissance de 2,4 % pour l’année en cours. Une augmentation d’un point de la croissance correspond à une marge de manœuvre d’un milliard de plus dans le budget, composé de plus de recettes fiscales et moins de dépenses engendrées par la gestion du chômage.

Les représentants de partis politiques ont commencé à faire des propositions de dépenses à engager allant des allègements fiscaux aux bornes de recharge de voitures électriques, mais les fonctionnaires du ministère souhaitent freiner ces propos.

Selon M. Spolander, chef de la section de l’économie publique du ministère, la Finlande ne peut pas se permettre de gaspiller. Les recettes supplémentaires, fiscales et autres, devraient être utilisées pour maîtriser l’endettement, le budget étant déficitaire de plusieurs milliards. M. Spolander prévoit qu’avec le temps, la croissance se stabilisera autour de 1 à 1,5 %. Les facteurs jouant sur l’économie, le vieillissement de la population et la diminution de la population en âge de travailler, n’ont pas disparu, rappelle-t-il, même s’il admet que les perspectives économiques sont un peu plus favorables.
HS/mar/A8

Recherche & développement

Les petites entreprises de technologies informatiques bénéficient les plus des investissements en R&D

Kauppalehti rend compte d’une étude de l’institut d’études économiques Etla, sur le financement au titre de la R&D, selon laquelle il serait le plus opportun de favoriser les petites entreprises généralement, et non pas seulement les nouvelles startups. Selon Etla, les petites entreprises sont les plus efficaces dans l’innovation et dans la diffusion de nouveau savoir-faire dans l’économie.

Compte tenu de différentes branches, c’est le secteur des technologies informatiques qui rapporte le plus par rapport aux financements accordés.
KL/A6

Vrais Finlandais

Cela continue à bouger au sein du parti

Helsingin Sanomat rend compte de l’atmosphère au sein du parti après sa division en juin. La déchirure se reflète auprès de la base et une partie des dirigeants régionaux ont quitté leurs fonctions. La Nouvelle alternative a commencé à s’organiser au niveau régional en créant des organisations locales en Laponie et dans la région de Turku. D’autres, six au total, seront crées prochainement, y compris dans la région d’Uusimaa autour de la capitale.

Selon Riikka Slunga-Poutsalo, secrétaire générale des Vrais Finlandais, les départs du parti représentent un cinquième par rapport au nombre de personnes souhaitant en devenir membres.

Dans les communes, des conseillers élus en tant que Vrais Finlandais souhaiteraient attendre de voir s’il y aura un parti pour eux avant de quitter les rangs de leur parti d’origine. Les signatures pour la création de l’Avenir bleu sont toujours en train d’être collectées. Les Vrais Finlandais estiment que la Nouvelle alternative manque d’organisations locales et de crédits. Certains dirigeants régionaux sembleraient être des sympathisants de l’ancienne direction du parti sans pour autant avoir l’intention de quitter les rangs des Vrais Finlandais.

Pour rappel, 20 députés ont quitté les Vrais Finlandais, dont 19 ont rejoint la Nouvelle alternative et un le Rassemblement national. 17 députés restent dans les rangs des Vrais Finlandais.
HS/mer/A6-7

Mme Kiemunki licenciée

Mme Kiemunki, assistante parlementaire de la députée Lea Mäkipää et ancienne présidente des Vrais Finlandais de Tampere, a été licenciée de ses fonctions au Parlement.

L’administration du Parlement a estimé concernant Mme Kiemunki, connue pour un discours raciste, que la relation de confiance était rompue et qu’elle ne pouvait plus occuper ses fonctions du fait que Mme Mäkipää a quitté les Vrais Finlandais pour la Nouvelle alternative qui soutient le gouvernement et que Mme Kiemunki est active dans un parti qui se trouve actuellement dans l’opposition.
HS

France - Finlande

Energie nucléaire

Areva

Aamulehti rend compte des arrangements concernant Areva et EDF.
AL/A11

France

Cinéma

Jeanne Moreau

Les médias rendent compte du décès de Jeanne Moreau.

publié le 02/08/2017

haut de page