Revue de la presse du mercredi 11 mars

Politique intérieure

Coronavirus

Au moins 58 cas en Finlande en ce moment
Helsingin Sanomat rapporte que, selon l’Institut de la santé publique THL, le nombre de cas de coronavirus est actuellement de 58 contre 40 hier.
Onze nouveaux cas ont été détectés dans la région d’Helsinki, trois dans la dans la région de Tampere et trois cas disséminés ailleurs dans le pays.
hs.fi

Finnair annule 2 400 vols en avril
Aamulehti relève que la compagnie aérienne Finnair, qui avait déjà annulé 1 400 vols en mars, a annoncé mardi qu’elle compte annuler 2 400 vols en avril, soit plus de 20 % de sa capacité.
Finnair annule tous ses vols domestiques avec Jyväskylä, Kajaani, Kokkola et Kemi, ainsi que les vols avec Bologne, Stuttgart, Split, Umeå et Venise pendant le mois d’avril.
La compagnie aérienne Ryanair arrête tous ses vols de Lappeenranta avec l’Italie à partir du vendredi 13 mars.
AL/A7

Parlement
Selon Helsingin Sanomat, le Parlement a décidé de ne pas recevoir de groupe de visiteurs à partir de jeudi.
hs.fi

Recommandation de THL
Aamulehti relève que l’Institut de santé publique THL rappelle que les risques du coronavirus sont considérablement plus graves pour les personnes âgées et ceux qui font partie des groupes à risque. Il faut donc les protéger contre toutes les infections et les personnes qui souffrent même d’un petit rhume doivent éviter les visites chez ces personnes.
AL/A7

Ecoles
Selon Aamulehti, la ville de Tampere a décidé d’annuler tous les voyages à l’étranger des écoles jusqu’à la fin du semestre en cours, soit d’ici fin mai. Les écoles ne recevront pas non plus de visites d’écoles étrangères.
AL/A6

Economie

Une relance d’un milliard d’euros est possible
Selon Aamulehti, la Première ministre Sanna Marin rappelle que le programme gouvernemental permet une relance économique d’un milliard d’euros. « Le gouvernement évaluera la situation sur la base des prévisions économiques du ministère des Finances lors des négociations sur le cadre budgétaire pluriannuel. » Les négociations auront lieu le 7 avril.
Le comité interministériel de la politique économique peut proposer au gouvernement la mise en œuvre du mécanisme à l’occasion au cas de conditions exceptionnelles. Une récession économique en raison du coronavirus devrait remplir les critères de la mise en œuvre du mécanisme, estime Aamulehti.
AL/A6

Inégalités des revenus en hausse
Helsingin Sanomat rapporte que selon les chiffres du Centre national de la statistique, l’inégalité des revenus a augmenté en Finlande en 2018. Les plus hauts revenus ont augmenté 3,4 % par rapport à l’année précédente.
Les plus faibles revenus n’ont augmenté que de 1 % et les revenus moyens de 1,5 % en 2018.
HS/A28

Energie

Propos de la ministre de l’Environnement sur la tourbe
La ministre de l’Environnement et du Climat, Krista Mikkonen (Verts), souhaite diminuer la subvention fiscale à la tourbe de façon considérable. Les propos de Mme Mikkonen sont liés au projet du gouvernement d’augmenter la fiscalité des carburants prévus pour le chauffage à hauteur de cent millions d’euros. Selon elle, la subvention fiscale dont bénéficie actuellement la tourbe fait essentiellement partie de cet ensemble, et il s’agira de la diminuer.
Le ministre des activités économiques, Mika Lintilä, Centre, a dit que l’on ne s’était pas mis d’accord au sein du gouvernement sur un durcissement du traitement fiscal de la tourbe.
Mme Mikkonen a constaté que le traitement de la tourbe n’était pas le même que celui des autres produits du secteur énergétique, et qu’il fallait que cela change. La part de la tourbe dans la consommation énergétique n’est que 6 % environ, alors qu’elle engendre 20 % des émissions climatiques du secteur énergétique.
Elle estime qu’il serait raisonnable de mettre en place un plan pour se débarrasser de la tourbe, tout en prévoyant une transition équitable et des plans régionaux pour trouver d’autres emplois.
Le gouvernement est d’accord pour envisager de diminuer au moins de moitié l’usage de la tourbe. Le Centre s’oppose toutefois à y mettre entièrement fin.
Mme Mikkonen qui dirige le groupe ministériel de politique climatique et énergétique, rappelle qu’il faudra plus de mesures pour arriver à la neutralité carbone d’ici 2035. Elle estime qu’il serait opportun de profiter des crédits européens prévus pour une transition équitable.
Lors des négociations sur le cadre budgétaire de ce printemps, il s’agira d’examiner, outre la fiscalité sur l’énergie, la législation climatique, la réforme de la fiscalité concernant les transports et la promotion de l’économie circulaire par des moyens fiscaux.
Les négociations devront également porter sur le fonds climatique prévu et qui servirait à cibler des centaines de millions d’euros pour l’action climatique.
HS/A10

Politique étrangère et européenne

Migrants – Turquie – Grèce

Motion de censure des Vrais Finlandais
Le Rassemblement national ne s’associera pas à la motion de censure que les Vrais Finlandais déposeront aujourd’hui sur l’action du gouvernement concernant la situation grecque.
Le parti du Rassemblement national envisage de rédiger sa propre motion de censure sur le manque de clarté de la politique étrangère et européenne du gouvernement, ainsi que sur l’action de la ministre de l’Intérieur, Maria Ohisalo. Ce parti souhaite des mesures ciblées pour aider les plus vulnérables et une politique de l’asile maîtrisée.
AL/A11

Les autorités finlandaises mieux préparées qu’en 2015
Selon le corps de gardes-frontières, les autorités finlandaises sont aujourd’hui mieux préparées qu’en 2015 à une arrivée de migrants. La Finlande ne prévoit pas augmenter son état d’alerte en raison de la situation gréco-turque.
Les échanges d’informations au niveau européen sont nettement meilleurs aujourd’hui, selon Kimmo Lehto de l’Office national de l’immigration. La Finlande ne prévoit pas de contrôles aux frontières intérieures, mais le corps de gardes-frontières suit l’évolution de la situation. La police est en contact étroit avec les autres autorités.
Yle

Russie

Modification de la constitution
Propos de Hanna Smith

Hanna Smith, directrice de recherche au Centre d’excellence de lutte contre les menaces hybrides, note que, concernant la « remise à zéro des compteurs » pour les mandats du Président Poutine, seule la façon dont un maintien au pouvoir du président serait organisée, a été le sujet de spéculations.
Sinon, il a été clair qu’en Russie, une façon de permettre cette continuité était l’objet des réflexions. En effet, depuis 2012, il a été clair, selon Mme Smith, que l’élite actuelle ne lâcherait pas facilement le pouvoir.
Concernant la réforme de la Constitution, Mme Smith estime qu’elle confirme les processus déjà en cours. Jusqu’à présent, il a été possible, pour ceux qui souhaitaient penser que l’élite respecte la démocratie, de se référer à la Constitution. Avec la réforme, il sera par la suite difficile d’arguer sur ces questions, selon elle.
Mme Smith n’exclut pas l’éventualité que la réforme déclenche des réactions. L’histoire a déjà montré que lorsque le pouvoir se concentre trop, cela peut créer des révolutions et des coups d’Etat.
AL/A19

France – Finlande

Sport

Le match amical France – Finlande déplacé à Paris et joué à huis clos
Le match amical France – Finlande en football se jouera bien le 31 mars. Il a toutefois été déplacé de Lyon à Paris et se jouera à huis clos.

publié le 11/03/2020

haut de page