Revue de la presse du mardi 6 juin

Politique étrangère et européenne

Union monétaire

Billet : « Les euro-obligations ne vont pas tarder à arriver » KL

Kauppalehti publie un billet de Päivi Isotalus de sa rédaction éditoriale sur l’avenir de l’Union monétaire.

Mme Isotalus fait le bilan des projets et propositions de la Commission européenne concernant les finances européennes.

Elle note que le papier sur ces projets a été présenté par MM. Dombrovskis et Moscovici, la semaine dernière, principalement en français dans un contexte où l’interprétariat en ligne ne fonctionnait pas. Etait-ce un avant-goût de l’ère de l’après-brexit, se demande-t-elle. Des cours de français pour le gouvernement finlandais ne seraient peut-être pas une mauvaise idée, juge-t-elle.
KL/3

Impôt européen sur les entreprises

Enquête auprès des entreprises européens « Future of Europe »

Kauppalehti rend compte d’une étude sur l’avenir de l’Europe effectuée auprès des entreprises européennes, qui montre que 53 % des groupes interrogés seraient favorables à un impôt commun sur les entreprises.

63 % des entreprises seraient favorables à une intégration économique de l’UE. Concernant les entreprises finlandaises, c’est le cas de 50 % d’entre elles.
56 % des entreprises ne souhaitent pas augmenter l’intégration politique. En Finlande, 20 % des entreprises ne le souhaitent pas.

KL note que 2 % des entreprises finlandaises interrogées souhaitent que la Finlande quitte l’UE, alors qu’en 2016, c’était le cas de 20 % des entreprises.
KL/6

Exportations

Les entreprises finlandaises se protègent mal contre les risques liés aux exportations

Selon Kauppalehti, il y a plus de 10 000 entreprises en Finlande qui sont actives dans le domaine des exportations. 3000 parmi elles ont des exportations importantes. Seules quelques centaines de ces entreprises disposent d’une politique quelconque en cas de risques, selon un baromètre annuel sur les PMI-PME de Finnvera (gestion du financement des exportations), les Entrepreneurs de Finlande et le ministère de l’Emploi et de l’Economie.

La plupart des entreprises ne connaissent pas bien les mécanismes pour prévenir les risques, alors que Finnvera, les banques ainsi que des acteurs privés proposent des instruments à cette fin.
KL/10

Economie circulaire

Il faut des pionniers

La commission européenne a évalué que l’économie circulaire pourrait engendrer des économies nettes de 600 milliards d’euros pour l’Europe, ce qui correspond à 8 % du chiffre d’affaires annuel des entreprises européennes.

La Finlande souhaite faire partie de l’avant-garde du développement de l’économie circulaire et ceci dans cinq domaines en particulier : le système alimentaire durable, les forêts, la technologie, les transports et la logistique, ainsi que les mesures communes.

Helena Raunio de Kauppalehti estime que les vainqueurs de ce secteur sont les pays qui arriveront à mettre en place les pratiques et les opportunités commerciales à partir des idées afin d’en développer un ensemble qui fonctionne.
KL/28

Alcool

Le prix de l’alcool augmentera en Estonie

Helsingin Sanomat rapporte que la taxe sur l’alcool augmentera en Estonie en juillet. Les augmentations continueront graduellement jusqu’à 2020.

Selon les calculs du ministère estonien des Finances et de l’association finlandaise des contribuables, le prix d’un pack de bière, qui coûte actuellement 12 euros en Estonie, augmentera à 15 euros en juillet et à un peu plus de 18 euros début janvier 2020. En Finlande, le prix du même pack est de 25 euros actuellement.

Le gouvernement finlandais suit de près si les importations par les passagers diminuent, ce qui rendrait possible d’augmenter la taxe sur l’alcool en Finlande.
« Il est clair que l’augmentation de la taxe estonienne en juillet aura un effet sur les prix à la consommation et sur les importations par les passagers », selon le chercheur Thomas Karlsson de l’Institut national de la santé et du bien-être (THL).
Selon THL, les Finlandais ont importé en 2016 entre autres 36 millions de litres de bière, dont plus de trois quarts de l’Estonie.

L’association finlandaise des contribuables vient de proposer une légère augmentation de la taxe sur l’alcool dès les négociations budgétaires du mois d’août.

La taxe sur l’alcool rapporte environ 1,4 milliards d’euros à l’Etat. Le gouvernement n’a pas encore évoqué des mesures concrètes afin d’augmenter la taxe.

Il est possible qu’en raison des augmentations de la taxe sur l’alcool en Estonie les touristes finlandais achètent de l’alcool en Lettonie ou en Lituanie.
HS/A6-7

Politique intérieure

Elections présidentielles

Le PSD a du mal à trouver un candidat

Helsingin Sanomat relève que le député Eero Heinäluoma, ancien président du PSD, a annoncé lundi qu’il ne présenterait pas sa candidature à l’élection présidentielle. Le bureau national du PSD se réunira jeudi pour étudier la situation. Le président du parti Antti Rinne a déjà annoncé hier que l’élection du candidat aurait lieu en août.

Il y a des sociaux-démocrates qui veulent désigner un candidat social-démocrate, mais aussi certains qui sont favorables à soutenir la candidature du président actuel Sauli Niinistö (Rassemblement national) et d’autres qui souhaitent soutenir celle du député Pekka Haavisto, candidat de l’Alliance verte.

L’ancien ministre des Affaires étrangères de longue date, Erkki Tuomioja, a proposé lundi que le PSD soutienne la candidature du Président Niinistö. La parlementaire européenne Liisa Jaakonsaari est favorable à la candidature de M. Haavisto si les sociaux-démocrates n’arrivent pas à trouver leur propre candidat.
HS/A12

Vrais Finlandais


Les Vrais Finlandais veulent que M. Soini reste ministre des Affaires étrangères

Aamulehti rapporte que, selon un sondage effectué auprès de 325 Vrais Finlandais influents, 58 % souhaitent que Timo Soini, président du parti sortant, continue comme ministre des Affaires étrangères même après l’élection d’un nouveau président.

L’un des deux candidats en vue pour la présidence du parti, Jussi Halla-aho, a annoncé antérieurement que si lui était élu président du parti, M. Soini devrait quitter son poste ministériel. Selon le sondage, les partisans de M. Halla-aho ne partagent pas tous cet avis : 26 % estiment que M. Soini doit continuer, 28 % ne savent pas et 46 % pensent que M. Soini doit quitter son poste ministériel.

Selon ce sondage, 78 % des vrais Finlandais veulent que le parti reste au gouvernement de M. Sipilä.
AL/A11

Populisme

25% des Finlandais prêts à voter pour un parti populiste d’extrême-droite

EVA, la délégation de la vie économique, vient de publier un rapport sur les résultats d’un sondage d’opinion, effectué en janvier dernier auprès de 2 000 Finlandais.

Selon ce sondage, 25 % des Finlandais seraient prêts à voter pour un parti populiste anti-européen, qui s’oppose strictement à l’immigration et veut fermer les frontières.
Le rapport contient aussi une interview de Bengt Holmström, prix Nobel de 2016, qui estime qu’ « une ère de dictateurs peut être devant nous mais j’espère qu’elle sera courte et que beaucoup de pays resteront démocratiques ».
hs.fi

Bourse

De nouvelles entreprises entrent à la bourse

Kauppalehti rend compte de quelques entreprises qui seront cotées à la bourse ce mois-ci. D’ici 2021, des dizaines d’entreprises pourraient y entrer.

En 2014-2016, les investisseurs ont placé 2,4 milliards d’euros dans des start-ups finlandais.
KL/5

Actions de l’Etat

Solidium s’active

Le groupe de gestion des entreprises de l’Etat, Solidium, a vendu des actions du groupe métallurgique Outokumpu et acheté des actions de Konecranes.

Le conseil d’administration de Solidium a rédigé une nouvelle stratégie pour le groupe. Le nouveau directeur général, Antti Mäkinen, a commencé ses travaux en mai.
KL/4

France

Medecine

Au cœur des vaccins

Turun Sanomat publie un reportage dans l’usine de Sanofi-Pasteur en France où sont préparés des vaccins commercialisés en Finlande.
TS

publié le 06/06/2017

haut de page