Revue de la presse du mardi 5 décembre

Politique étrangère et européenne

Euro

La rigidité dans les questions liées à l’Union monétaire risque de revenir cher

Kauppalehti note que le gouvernement finlandais pourra avoir des problèmes s’il tient à sa position dure concernant le renforcement de l’Union monétaire et continue à exiger que les finances de la zone euro soient gérées au moyen d’une rigoureuse discipline de marché.
Selon des informations qui ont fuité, la Commission européenne souhaite introduire l’accord de politique financière concernant les déficits dans la réglementation européenne.
Le déficit finlandais s’élève à 1 % cette année et passera à 1,4 % en 2018.
La Commission européenne souhaiterait également intégrer le mécanisme de stabilité dans le traité fondateur. La Finlande s’y oppose.
Le ministre des Finances, Petteri Orpo, a dit, hier, que la Finlande présenterait une feuille de route sur le fait de savoir comment avancer dans la mise en place d’une protection des épargnes.
Le think tank Lisbon Council estime qu’un Etat membre est d’autant plus fragile queson secteur bancaire est important par rapport à la capacité de l’économie du pays. Or, avec l’arrivée de Nordea, le secteur bancaire augmentera de 400 % par rapport au PIB finlandais, relève le quotidien économique.
KL/5

Editorial
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat fait un bilan des objectifs et des réussites de l’euro et note qu’il est difficile de distinguer l’influence de la monnaie unique des différentes évolutions économiques et conjoncturelles et des changements structurels.
Selon l’Institut Delors, l’aplanissement des écarts de niveau de vie entre les Etats membres n’est pas le plus important pour l’avenir de l’euro. L’essentiel est que les Etats membres puissent être convergents en matière de conjonctures. Les hausses et les baisses simultanées rendraient plus facile la politique monétaire, ce qui soutiendrait la zone euro en tant qu’ensemble.
Selon l’agence de presse Bloomberg, la zone euro commencerait enfin à avancer au même rythme.
HS/A4

Agence européenne des produits chimiques

Nouveaux locaux
Helsingin Sanomat relève que l’Agence européenne des produits chimique Echa déménagera d’ici début 2020 de ses locaux actuels à Annankatu dans de nouveaux locaux situés dans le quartier de Telakkaranta.
Le directeur général de l’Echa, Geert Dancet, qualifie le projet de profondément européen parce que des experts de plusieurs pays européens ont participé à la planification de ces nouveaux locaux.
HS/A21

PPE

Réunion à Helsinki en 2018
Helsingin Sanomat rapporte que le congrès du Parti populaire européen sera organisé à Helsinki en l’automne prochain, dans le cadre du centenaire du Rassemblement national (Kokoomus).
Tous les dirigeants des partis européens membre du PPE sont attendus à Helsinki.
HS/A17

Politique intérieure

Elections présidentielles

Mme Haatainen a lancé sa campagne électorale
Selon Helsingin Sanomat, la candidate présidentielle du PSD Tuula Haatainen a lancé lundi sa campagne. Elle s’inquiète surtout de l’augmentation des inégalités en Finlande.
Mme Haatainen critique la façon dont le gouvernement mène la réforme des services sociaux et de la santé. « La réforme ouvrira les portes grandes ouvertes à la privatisation des services. » Elle se demande ce que doit penser le Président Sauli Niinistö de la politique du Rassemblement national, son ancien parti. « Est-ce qu’il compte rester de côté et observer seulement comment on privatise notre société du bien-être ? »
HS/A16

Propos de M. Torvalds sur la sécurité
Turun Sanomat rapporte que le candidat présidentiel du Parti suédois, Nils Torvalds, parlementaire européen, souhaite que la Finlande adhère à l’OTAN le plus vite possible en raison de l’instabilité de la Russie. Il estime que les garanties de sécurité de l’Union européenne ne sont pas crédibles dans une situation de crise.
TS/14

Euthanasie

Selon un sondage, moins de Finlandais s’opposent à l’euthanasie
Selon un sondage récent effectué pour le compte de Helsingin Sanomat, 73 % des Finlandais seraient favorables à l’euthanasie, contre 77 % en avril. En même temps, moins de personnes s’y opposent, 9 % contre 14 % en avril. Le nombre des indécis est passé de 10 % en avril à 18 %.
Une initiative populaire pour l’introduction de l’euthanasie dans la législation, déposée en février, est à l’étude par la commission des affaires sociales et de la santé du Parlement.
HS/A9

Centenaire

Sondage : Plus de la moitié des Finlandais estime que le sujet de la guerre n’est pas trop mis en avant
A la veille du centenaire de l’indépendance, plus de la moitié des Finlandais estime que le sujet de la guerre n’est pas trop mis en avant dans les festivités. Néanmoins, un Finlandais sur quatre exprime un avis contraire en jugeant la part du temps de guerre et de crise trop dominante. C’est ce qui ressort du sondage d’Uutissuomalainen.
L’appartenance à un parti politique joue sur l’attitude vis-à-vis des festivités. La moitié des adeptes de l’Alliance des gauches et un tiers des sociaux-démocrates trouvent que la fête de l’indépendance est trop centrée sur la guerre et les crises. Chez les partisans du parti du Centre, des Conservateurs et des Vrais Finlandais, seul un sur cinq est de cet avis et parmi les sympathisants des Verts, un peu plus d’un sur quatre.
« L’Alliance des gauches se profile toujours comme une alternative pacifiste qui souhaite se séparer du militarisme. C’est d’ailleurs la même raison qui façonne leur attitude négative vis-à-vis de l’OTAN », estime le professeur d’histoire politique, Vesa Vares, de l’université de Turku.
KS5.12/26-27

France – Finlande

Documentaire

« Un regard français sur la Finlande » Hbl
« Un point de vue poli sur la Finlande » HS
« Un documentaire qui nous prend aux tripes » AL/TS
La presse publie de bonnes critiques du documentaire d’olivier Horn, « Une histoire finlandaise », réalisé par l’INA pour Arte et Yle et diffusé ce soir sur Yle Tema.
HS Hbl AL TS KS

publié le 05/12/2017

haut de page