Revue de la presse du mardi 12 juin

Politique étrangère et européenne

Croissance économique


La croissance et la productivité finlandaises dépassent celles de la zone euro

Kauppalehti rend compte du bilan économique de l’institut Conference Board, qui prévoit une poursuite forte à la croissance économique mondiale.
L’institut prévoit une croissance de 2,5 % pour la Finlande, contre 2 % pour la zone euro.
Selon Ilaria Maselli, économiste de CB, la modération salariale finlandaise tombe au moment où le commerce mondial repart. La croissance de la productivité finlandaise a été plus rapide en Finlande que dans la zone euro en moyenne, cette année et l’année dernière. La Finlande est devenue plus compétitive, selon elle.
Selon l’économiste en chef de CB, Bart van Ark, les risques économiques et géopolitiques pourraient ralentir la croissance. A plus long terme, la croissance européenne pourrait s’établir à un rythme de 1,5 %.
KL/A8

Lutte contre le terrorisme

Selon M. Soini la menace du terrorisme nucléaire n’est pas élevée en ce moment
Selon Helsingin Sanomat, l’Initiative internationale de lutte contre le terrorisme nucléaire GICNT a commencé lundi une réunion à Helsinki. Environ 130 spécialistes du domaine, représentant 88 Etats, se sont réunis dans la capitale finlandaise.
Le ministre des Affaires étrangères Timo Soini a souligné, dans son discours d’ouverture, que la lutte contre le terrorisme nucléaire était l’objectif commun de tous les Etats.
Selon M. Soini, « la menace du terrorisme nucléaire n’est pas très élevée en ce moment mais la possibilité existe partout dans le monde et cela rend la coopération internationales importante ».
HS/A23

Rencontre entre MM. Trump et Kim Jong-un

Déclarations de M. Soini
Interrogé sur la rencontre entre MM. Trump et Kim Jong-un à Singapour, M. Soini dit être optimiste. Il a toutefois rappelé que la diplomatie était lente sur le désarmement nucléaire. « Cela peut être le début pour un processus de négociations. »
Selon M. Soini, le sommet est devenu un spectacle que le monde entier suit de près. « Le monde a besoin de bonnes nouvelles. »
Il souligne qu’il ne faut aucunement oublier les violations des droits de l’Homme commises par Kim Jong-un.
Yle

Défense européenne

Editorial
« Peu de place pour l’initiative de Macron » TS

« A considérer la capacité de déploiement militaire en Europe avec les groupements tactiques de l’OTAN, les groupes JEF commandés par la Grande-Bretagne, la coopération structurée de défense et les nombreux accords de coopération bi- ou multilatéraux en matière de gestion de crise ou de défense, il reste peu de place pour les nouvelles idées d’Emmanuel Macron », écrit l’éditorialiste de Turun sanomat.
« La Finlande a été réticente vis-à-vis de l’Initiative européenne d’intervention proposée par le Président Macron en soulignant le caractère limité de ses ressources. En effet, la prudence est de mise. Il convient de développer une défense commune, mais les nouvelles idées et leur profit doivent être concrétisés. Il faut d’abord examiner de près les structures déjà existantes », estime l’éditorialiste.
TS12.6/

Politique intérieure

Elections

Editorial :
« La course électorale a commencé »

Dans son éditorial, Helsingin Sanomat rapporte que la course électorale a commencé le week-end dernier lors des congrès des partis du Centre et du Rassemblement national. Juha Sipilä et Petteri Orpo ont annoncé qu’ils visaient la position de plus grand parti aux élections législatives. Le président du PSD Antti Rinne a déjà annoncé le même objectif.
Dix mois avant les élections tous les trois partis ont encore la possibilité de devenir le plus grand parti. Les campagnes électorales proprement dites ne seront lancées qu’en 2019.
Selon l’éditorialiste, il semble qu’aussi bien M. Sipilä que M. Orpo se préparent à mener les négociations gouvernementales avec M. Rinne, peu importe de l’ordre des trois partis à l’issue des résultats des élections législatives.
HS/A4

Parlement

Paavo Väyrynen revient au Parlement
Helsingin Sanomat relève que Paavo Väyrynen revient aujourd’hui au Parlement, après avoir été au Parlement européen. Il vient de quitter le Parti du centre et compte créer son propre groupe parlementaire.
M. Väyrynen a été élu député du Centre pour la première fois en 1970. Il a été ministre plusieurs fois, président du Centre en 1980-1990, et candidat présidentiel quatre fois.
HS/A10

Réforme des services sociaux et de la santé

La ville de Turku veut supprimer la réforme
Turun Sanomat relève que selon le conseil municipal de Turku, le Parlement de devrait pas approuver la réforme des services sociaux et de santé. Les conseillers municipaux du Rassemblement national ont toutefois annoncé qu’ils ne partageaient pas l’avis de la majorité.
TS/3&5

Point de vue :
« La fin de la bonne ambiance entre MM. Sipilä et Orpo » US

Uusi Suomi publie un billet de son éditorialiste qui rend compte des critiques de Janne Juusela, docteur en droit, à l’égard du projet de réforme des services sociaux et de la santé. Selon M. Juusela, pour éviter tout risque de non-conformité au droit européen, il s’agira soit de modifier la proposition au Parlement de façon à doter les services relevant de la liberté de choix d’un statut non-économique, soit d’envoyer une notification à la Commission européenne en la matière, ce qui serait un processus qui prendrait des années.
Or, cela n’est pas possible, selon l’auteur, et même la première option mènerait à une situation où l‘ouverture à la concurrence des services relevant de la liberté de choix deviendrait impossible. Cela ne plairait pas au Rassemblement national qui brigue une liberté de choix la plus vaste possible.
L’auteur se demande même s’il serait possible en général d’obtenir un statut non-économique pour ces activités.
L’auteur note que, selon M. Juusela, la seule solution au problème serait d’abandonner l’idée de liberté de choix. « Tout le monde sait ce que ça signifierait. N’est-ce pas ? », conclut l’auteur.
Uusi Suomi

publié le 12/06/2018

haut de page