Revue de la presse du lundi 7 janvier 2019

Politique étrangère et européenne

Défense

Participation finlandaise aux opérations internationales
Les hommes politiques rejettent l’idée du retrait des soldats lancée vendredi par le chercheur Salonius-Pasternak
Charly Salonius-Pasternak, chercheur à FIIA, a évoqué vendredi dernier dans un article publié dans Helsingin sanomat que la Finlande devrait réfléchir sérieusement à rapatrier ses troupes d’Irak et d’Afghanistan. Il a précisé que les raisons de rester dans ces pays ne sont pas convaincantes et les hommes politiques devraient se poser la question de savoir s’ils sont prêts à prendre la responsabilité d’éventuels dommages corporels.
Le ministre de la Défense Jussi Niinistö (Avenir bleu) ne soutient pas l’idée du rapatriement des soldats d’Afghanistan et d’Irak. Il considère la proposition de Salonius-Pasternak comme une ouverture populiste. Il précise par ailleurs que la politique de la gestion des crises appartient davantage à la politique étrangère et de sécurité qu’à la défense.
La Finlande a actuellement dans des fonctions de gestion de crise et de formation environ cent personnes en Irak et une soixantaine en Afghanistan.
Jussi Niinistö note qu’un retrait pourrait avoir un effet notamment sur les relations avec l’Allemagne qui dirige les opérations à Mazar-e-Sharif où se trouvent les soldats finlandais, sans parler des relations avec les Etats-Unis.
Le président de la commission parlementaire de la défense, Ilkka Kanerva estime qu’en retirant ses troupes la Finlande se placerait dans la même position que les Etats-Unis. Il trouve la décision américaine de retrait des troupes regrettable.
HS5.1/A10

Migrations

Migri se prépare à l’ouverture de nouveau centres d’accueil
Selon Turun Sanomat, le Centre national des migrations Migri se prépare à l’éventuelle ouverture de nouveaux centres d’accueil d’ici fin août 2021 avec un budget de 10 millions d’euros.
Il y a actuellement 49 centres d’accueil, dont six pour les mineurs, et qui abritent au total près de 11 000 personnes. En automne 2015, il y a eu 250 centres en Finlande.
TS/lun/6

Tourisme

La Finlande attire les touristes russes
Helsingin Sanomat relève que la Finlande est la troisième destination touristique pour les Russes.
En 2017, la Finlande a accueilli 3,3 millions de visiteurs russes.
HS

Politique intérieure

Elections législatives

« Les thèmes privilégiés par les Finlandais » HS
« La composition de la coalition gouvernementale plus importante aujourd’hui qu’avant pour les Finlandais » HS

La fondation pour le développement du secteur communal a fait effectuer un sondage sur les questions que les Finlandais considèrent comme des thèmes électoraux importants. Dans le sondage, 47 questions différentes ont été présentées aux personnes interrogées qui les ont classées dans un échelon de quatre niveaux selon leur importance pour elles.
Depuis douze ans, les mêmes questions sont privilégiées, soit les soins médicaux, la lutte contre l’exclusion des jeunes, les soins aux personnes âgées, le chômage et l’éducation. Entre 88 et 90 % des personnes interrogées trouvent ces questions comme des thèmes électoraux importants.
Même si les thèmes les plus privilégiés sont restés les mêmes depuis 2007, date de la dernière fois qu’un tel sondage a été effectué, il y a également des différences dans les accents. Il y a 12 ans, moins de personnes, 42 % contre 68 % aujourd’hui, considéraient la personne du futur Premier ministre comme un thème électoral important, et de la même façon, 54 % contre 76 % aujourd’hui estimaient qu’influencer sur la composition du gouvernement était important.
Moins de 50 % des personnes interrogées considèrent l’activisme civil, la politique de l’aide au développement, les dégâts liés à la consommation d’alcool ou le financement du sport et de la culture comme des thèmes électoraux importants.
HS note que les priorités des électeurs de différents partis varient considérablement. Alors que les centristes privilégient la lutte contre l’exclusion des jeunes, les soins médicaux et ceux aux personnes âgées, les électeurs du Rassemblement national privilégient l’économie publique, la lutte contre l’endettement et l’accès à l’énergie et son prix. Les sociaux-démocrates privilégient les soins médicaux, la situation des personnes pauvres et les soins aux personnes âgées, alors que les verts soulignent l’importance du changement climatique et de l’éducation.
HS/dim/A8, HBL/dim/14

Sondage sur le prochain Premier ministre
Turun Sanomat publie les résultats d’un sondage d’opinion sur le prochain Premier ministre préféré des Finlandais parmi les neuf présidents de partis politiques représentés au Parlement.
Selon ce résultat un peu surprenant, Pekka Haavisto, président des Verts depuis novembre dernier, est le plus grand favori pour le poste de prochain Premier ministre avec un score de 22 %. Il est suivi de Petteri Orpo (Rassemblement national) qui obtient 16 %.
L’actuel Premier ministre Juha Sipilä obtient 13 % et le président du PSD Antti Rinne 12 %.
Li Andersson (Alliance des gauches) et Jussi Halla-aho (Vrais Finlandais) obtiennent 5 %, Sari Essayah (Chrétiens-démocrates) 4 %, Anna-Maja Henriksson (Parti suédois) et Sampo Terho (Bleus) 1 % tous les deux.
M. Haavisto est populaire particulièrement chez les femmes (30 %), surtout des femmes de moins de 50 ans et dans la région de la capitale, à Turku et à Tampere.
M. Orpo est le favori des hommes, surtout des hommes de plus de 50 ans.
Le sondage a été effectué par l’institut Taloustutkimus pour le compte du groupe Lännen Media auprès de mille Finlandais pendant les deux dernières semaines du mois de décembre.
TS/sam/4

Gouvernement

La popularité du gouvernement est en légère hausse
Turun Sanomat rapporte que la popularité du gouvernement Sipilä est en légère hausse selon un sondage effectué par l’institut Taloustutkimus. 41 % des personnes interrogées sont très ou assez satisfaits du gouvernement, contre 38 % il y a un an. 51 % sont mécontents, contre 55 % il y a un an.
45 % des hommes et 37 % des femmes sont très ou assez satisfaits du gouvernement.
Les plus satisfaits sont les partisans du Centre (82 %) et du Rassemblement national (81 %) et les plus mécontents les partisans de l’Alliance des gauches (91 %), des Vrais Finlandais (82 %) et du PSD (81 %).
TS/dim/6

Revenus

L’écart des revenus a augmenté
Helsingin Sanomat relève que selon le Centre national de la statistique, l’écart des revenus a augmenté en 2017 par rapport à 2016.
Les hauts salaires ont augmenté le plus, de 4,4 %. La moyenne des revenus du dixième le plus riche a été de 66 100 euros par an.
Les salaires moyens ont augmenté de 1,3 %, mais les plus petits revenus de 2,2 %. Cela est dû aux transferts de revenus en 2017.
HS/A26

Economie – Défense

Le directeur général de Patria licencié
Le groupement Patria a fait savoir vendredi que le directeur général Olli Isotalo quittait ses fonctions immédiatement. L’Etat finlandais est actionnaire de Patria à hauteur de 50,1%, la société en bourse norvégienne Kongsberg avec une participation de 49,9%.
Selon Patria, le licenciement est dû aux faibles profits réalisés par le groupe depuis les deux dernières années. Au moment où Kongsberg a acheté sa part du groupe, Patria avait en vue d’importantes ventes de véhicules blindés dont deux ne se sont pas réalisées, notamment en Australie.
Le licenciement a été exigé par les Norvégiens et, selon le ministre de l’Economie Mika Lintilä (Centre), les Finlandais ne voyaient pas de raison de s’opposer à la demande de Kongsberg.
Patria est actuellement à la recherche d’un nouveau directeur général. Le directeur financier du groupe Ville Jaakonsalo assure l’intérim en qualité de directeur provisoire.
HS5.1/B10

publié le 07/01/2019

haut de page