Revue de la presse du lundi 13 novembre

Politique étrangère et européenne

Politique européenne

« La politique européenne du gouvernement est une déception, selon Mme Tuppurainen » HS

La présidente du groupe de travail du PSD sur les questions européennes, la députée Tytti Tuppurainen se déclare déçue par la politique européenne du gouvernement de M. Sipilä.

Selon elle, cette politique manque d’ambitions et consiste à s’isoler alors qu’il faudrait peser sur l’avenir de l’UE.

Le PSD partage les avis de ceux qui, comme le patronat EK, critiquent en ce sens le gouvernement, juge HS.

Mme Tuppurainen regrette que l’on se trompe en pensant trop souvent que le manque d’ambitions européennes du gouvernement soit du aux Vrais Finlandais ou à leurs successeurs. Elle considère que le centre et même le Kokoomus en sont responsables : « les questions européennes ne semblent pas les intéresser, au contraire de la construction d’un échelon régional ou de la politique intérieure ».
Mpme Tuppurainen estime que « les propositions du gouvernement sur l’UEM sont un bon exemple de cette politique européenne finlandaise. La Finlande ne fait pas de propositions aux autres Etats membres sur ce qu’elle voudrait que soit l’UEM pour qu’il prenne en compte les besoins de l’économie finlandaise. En revanche, on essaie de deviner ce que vont proposer la France et l’Allemagne afin de contrer cela par avance ».

Mme Tuppurainen est aussi déçue que le gouvernement ait décidé de s’adresser au Parlement sous la forme d’une simple déclaration du premier ministre sur sa politique européenne suivie d’un débat en séance plénière, le 22 novembre. Elle aurait préféré un rapport du gouvernement qui soit ensuite envoyé en commission afin que les députés puissent écouter des avis d’experts et définir leur position.

Selon elle, le parlement n’a pas la possibilité de se prononcer sur la ligne du gouvernement. Il est contraint à prendre position sur chaque sujet au coup par coup. « C’est un gros problème car la constitution prévoit que c’est le parlement qui définit les positions de la Finlande en matière européenne », dit-elle.

Elle estime que les partis de l’opposition devraient être appelés à participer à la détermination de la politique européenne de la Finlande d’autant plus que la Finlande va assumer la présidence de l’UE en 2019, après les prochaines élections législatives.
HS

UEM

Le gouvernement exige une diminution des risques pour finaliser l’union bancaire

Le comité ministériel aux Affaires européennes a défini, vendredi, la position de la Finlande sur les propositions de la Commission concernant l’union bancaire.

Le gouvernement finlandais est prêt à avancer vers une garantie commune des dépôts et un mécanisme de soutien permanent du fonds de résolution unique seulement lorsque les risques du secteur bancaire auront été diminués significativement. Selon le gouvernement, les mesures que la Commission propose existent déjà et ne sont pas suffisantes pour diminuer les risques du secteur bancaire.
Vn.fi

Conseil affaires étrangères

M. Soini à Bruxelles

Le ministre des Affaires étrangères finlandais sera aujourd’hui à Bruxelles pour participer au conseil affaires générales.

En marge du conseil, il signera la notification de la Finlande signalant son intention de participer à une « coopération structurée permanente » dans le domaine de la sécurité et de défense.
Vn.fi

Sécurité

Selon Mika Aaltola, la Finlande n’est plus militairement non alignée

Le directeur de programme de l’institut des relations internationales Mika Aaltola estime que le renforcement de la coopération de défense de la Finlande, principalement avec l’UE, rend caduque le concept de « non alignement militaire » qui a suivi la politique de neutralité.

« Quand cette semaine la Finlande va signer sa participation à une coopération structurée permanente qui marque la dimension de défense de l’UE, je pense que l’on peut dire que le concept de non alignement militaire de la Finlande devient caduque. Et cela n’est pas le fait d’une entrée dans l’oTAN. Cela se fait par l’approfondissement de la coopération de défense de l’UE ».
Uusisuomi

Défense

Le nombre d’exercices internationaux a doublé depuis 2010

Le quotidien de Tampere, Aamulehti, rend compte d’un rapport que l’Etat-major des forces armées a effectué pour le ministère de la défense concernant les manœuvres internationales (auxquelles participe la Finlande) et leur effet.

La coopération de défense renforcée se reflète sur les activités internationales d’exercices et de formation des forces armées. Cette année, la Finlande aura participé à 84 exercices contre 42 en 2010.

La croissance a été la plus importante concernant les exercices réalisés avec l’OTAN qui est devenu le partenaire le plus important de la Finlande, à côté des pays nordiques. Aamulehti rappelle que la Finlande participe au partenariat pour la paix avec l’OTAN depuis 1994.

En 2010, la Finlande a eu seulement cinq exercices avec l’OTAN, contre 13 cette année. Le nombre d’exercices avec les nordiques est passé de 13 à 18. Il y a eu en moyenne moins de dix exercices ou formations européens. Concernant les exercices bilatéraux, les Etats-Unis sont devenus un partenaire important à côté de l’OTAN et de la Suède.

En ce qui concerne l’utilité des exercices, chose que le ministère a souhaité connaître, le rapport montre que les forces armées trouvent les exercices très utiles, et que les dépenses qui y sont consacrées restent modérées. Grâce aux exercices, les forces armées peuvent utiliser des capacités auxquelles elles n’auraient pas accès au moyen des seules ressources nationales.

Les exercices soutiennent également la participation finlandaise à la gestion de crise internationale.
AL/sam/A14-15

Somalie

Un Président Finlandais ?

Helsingin Sanomat relève que la région du Nord de la Somalie qui souhaite son indépendance du reste du pays va peut être élire un président finlandais. En effet, deux des trois candidats à la présidentielle, MM. Warrabe et Irro sont d’anciens réfugiés en Finlande où ils ont vécu à la fin des années 90.
HS

Politique intérieure

Gouvernement

Le Premier ministre a-t-il menti ?

Helsingin Sanomat rapporte que l’opposition continue à accuser le premier ministre juha Sipilä d’avoir menti quand il a déclaré qu’il n’avait pas planifié la scission du parti des Vrais Finlandais pour sauver son gouvernement en juin dernier.

Le Premier ministre continue à clamer que son gouvernement ne s’était pas préparé à l’avance à cette éventualité.
HS

Marché du travail

Augmentations salariales

L’Industrie forestière et le syndicat du papier sont arrivés à un accord sur une nouvelle convention collective qui prévoit des augmentations salariales de 3,5 % sur deux ans, soit 1,8 % la première année, et 1,7 % la deuxième année. La nouvelle convention concernera la période allant du 10 novembre 2017 au 30 novembre 2019.

Les branches d’exportation avaient déjà conclu un accord sur des augmentations de 3,2 % sur deux ans.
HS/sam/A13

Activités minières

Terrafame envisage de produire pour des batteries de voitures électriques

Le groupe minier Terrafame qui est principalement en possession de l’Etat, envisage d’entamer la production de nickel et de cobalt pour les batteries de voitures électriques.

Un acteur de Singapour, Trafigura, et le groupe financier Sampo ont accordé à Terrafame un financement de 172 millions d’euros afin de construire une usine à Sotkamo et d’élargir les activités actuelles du groupe.

Terrafame brigue un chiffre d’affaires de 400 millions d’euros, ce qui serait le double de l’actuel.

Une décision sur l’investissement sera prise début 2018 afin que l’usine puisse démarrer en 2020.
HS/sam/A12

Défense – service militaire concernant les femmes

Sondage

Keskisuomalainen rend compte d’un sondage effectué pour le compte d’Uutissuomalainen, selon lequel 19 % des Finlandais seraient prêts à instaurer le service militaire pour les femmes, alors que 71 % s’y opposent.
KS/sam/20

Politique linguistique

L’essai sur le suédois scolaire optionnel autorisé

La commission des lois constitutionnelles a adopté l’essai linguistique permettant à un nombre de collégiens de ne pas étudier le suédois afin d’opter pour une autre langue. L’essai concernera 2200 élèves.
KS/sam/21

Radiation

Ruthénium

Le Centre de radioprotection et de sûreté nucléaire Stuk a détecté, début octobre, de ruthénium 106 dans l’atmosphère finlandaise. Depuis le 9 octobre, il n’y en a plus eu.
L’IRSN estime qu’il se serait agi de pollution dégagé en Russie ou Kazakhstan, et les analyses du Stuk sont convergentes avec celles de l’autorité française.
HS/sam/A21

France – Finlande

Cinéma


L’Ange du nord

Hufvudstadsbladet publie une interview avec le réalisateur Jean-Michel Roux à l’occasion de la sortie, cette semaine, de son film l’Ange du nord.
HBL/lun/18

Musique


L’étoile du Nord

Pour le centenaire de la Finlande, l’opéra de Kokkola a choisi de présenter au Palais de la musique un opéra en français très rare dont l’action se déroule dans le golfe de Finlande : L’étoile du Nord de Meyerbeer sur un livret d’ Eugène Scribe.
Helsingin Sanomat publie une bonne critique de ce concert.
SK HS

publié le 13/11/2017

haut de page