Revue de la presse du jeudi 8 février

Politique intérieure

Parti politiques

La défaite du PSD et du Centre n’a pas eu d’effet sur les intentions de vote de ces partis
Le Rassemblement national profite de la présidentielle, le PSD du débat sur le modèle actif

Yle rapporte que selon les résultats d’un sondage d’opinion sur les intentions de vote, effectue par l’institut Taloustutkimus, le Rassemblement est encore le plus grand parti avec un score de 20,8 % (+1 % par rapport au sondage précédent publié en décembre), suivi du PSD qui obtient 18,7 % (+0 ,9 %) et du Centre, 17,4 % (-0,4 %).
Les Verts arrivent quatrième avec 14 %. Les Vrais Finlandais (9,6 %, + 1%) ont dépassé l’Alliance des gauches (8,1 %, -0,7 %).
Le Parti suédois obtient un score de 4,6 %, les Chrétiens-démocrates 3,2 % et l’Avenir bleu 1,6 %.
Yle

Social

Négociations sur les conventions collectives
Les négociations concernant les conventions collectives de centaines de milliers d’employés du secteur communal se poursuivront cet après-midi.
Des syndicats de salariés ont mis en place des grèves d’heures supplémentaires qui auront un effet sur des services, notamment dans les hôpitaux.
Le différend sur la compensation de la perte de la prime de congés reste un des points les plus difficiles des tractations.
HS/A10

La grève des heures supplémentaires dans les soins engendre un risque pour la sécurité des patients
A Helsinki et dans la région d’Uusimaa autour de la capitale, 13 opérations chirurgicales ont été reportées en raison du mouvement social.
Helsingin Sanomat note que le mouvement social a révélé le fait que la culture professionnelle dans les soins de la santé en Finlande se base sur les heures supplémentaires et les arrangements concernant les tours de service. Or, la grève concerne ces arrangements aussi, ce qui a déjà mis en danger la sécurité des patients, en tout cas à Helsinki et Uusimaa.
HS/A10

Contrats zéro heures
Les conditions des contrats dits de zéro heure changeront cet été. Selon le ministre de l’Emploi, Jari Lindström (Avenir bleu), la proposition du gouvernement en la matière a comme objectif de pallier aux anomalies tout en permettant toujours la variation du nombre d’heures de travail.
A partir du 1er juin, un employeur ne peut plus proposer un contrat sur des heures variant entre 0 et 30, par exemple, s’il a constamment besoin de main d’œuvre.
Le versement du salaire pour des périodes d’arrêt de maladie est également prévu dans le cas où un tour de service a été prévu.
M. Lindström considère que ces changements représentant un grand progrès concernant ces contrats, mais l’opposition considère les modifications comme minimes et regrette que dans la pratique, le gouvernement légalise désormais les contrats de zéro heure.
En 2014, 83 000 contrats zéro heure étaient en vigueur. Dans 65 % des cas, il s’agissait d’employés de moins de 30 ans.
HS/A11

Participation de l’Etat dans les entreprises

Solidium cède ses parts de Telia
Solidium a annoncé son intention de céder les 3,2% de parts que cette société qui gère les participations de l’Etat finlandais dans les entreprises possède du téléopérateur suédois Telia.
La semaine dernière Solidium avait déjà vendu 3,6% qu’il possédait dans kle groupe métallurgique suédois SSAB pour environ 150 millions d’euros.
Actuellement Solidium possède des participations dans 13 entreprises cotées en bourse pour une valeur totale de 50 milliards d’euros.
HS

Economie

La commission relève ses prévisions de croissance
La Commission européenne prévoit une croissance de 2,3% pour la zone euro et de 2,9% pour la Finlande cette année.
HS

Chantier naval

Un repreneur pour Technip offshore Finland ?
Le franco-américain Technip FMC cherche à vendre son chantier naval Technip Offshore Finland situé à Mäntyluoto près de Pori, rapporte Kauppalehti.
KL

Politique étrangère et européenne

Terrorisme

Attaque terroriste de Turku
« Un loup solitaire » HS

Turun Sanomat relève que selon la police judiciaire, le motif de l’attaque terroriste à Turku le 18 août 2017 est l’idéologie islamique extrémiste. L’auteur de l’attaque, le Marocain Abderrahman Boudane, n’est pourtant pas arrivé en Finlande pour effectuer un acte terroriste. Il a passé près d’un an en Finlande avant de se radicaliser trois mois avant l’attaque.
Selon la police judiciaire, il semble que la réponse négative à sa demande d’asile n’a pas eu d’effet sur son acte.
Juste avant l’attaque, l’auteur a enregistré une déclaration religieuse qu’il a diffusée aux personnes qui avaient les mêmes idées que lui.
Selon la police judiciaire, l’auteur a agi seul. Le commissaire Olli Töyräs estime qu’Abderrahman Boudane a espéré que Daesh revendique l’acte terroriste mais Daesh ne l’a pas fait.
L’examen du bien-fondé de l’accusation sera effectué prochainement et le ministère public se prononcera le 28 février.
TS/3&8

Finlande – Estonie

Tunnel sous-marin entre Helsinki et Tallinn
Helsingin Sanomat rend compte du projet éventuel de construire un tunnel ferroviaire sous le Golfe de Finlande. Selon une étude préliminaire, le coût d’un tunnel de 100 km pourrait s’élever à 13-20 milliards d’euros. L’étude prévoit que 40 % de ces frais soient prêtés par l’UE, alors que le projet ne figure pas sur la liste Ten-T des priorités en matière d’équipement.
Les ministres des Transports des deux pays, Mmes Berner et Simson, prévoient des négociations difficiles avec l’UE. Elles soulignent l’importance de la réalisation du projet ferroviaire Rail Baltica de Tallin vers la Pologne, connexion vitale pour le projet de tunnel « FinEst ».
Mme Berner a rappelé la dimension arctique du projet. La Finlande est en train d’étudier, avec la Norvège, la possibilité d’une connexion depuis l’océan arctique jusqu’en Europe centrale.
Les Premiers ministres des deux pays se sont mis d’accord pour des entretiens courant printemps sur des négociations concernant les objectifs et efforts communs en la matière.
Les autorités estiment que les effets positifs dans les zones économiques des deux villes dépasseraient les frais de construction dans les années suivant la construction. Le rapport évalue les profits à 4 à 7 milliards d’euros en trente ans.
La construction pourrait être entamée en 2025 et les trains démarrer en 2040.
HS/A16-17

Cadre budgétaire européen

Le gouvernement finlandais divisé
Kauppalehti rapporte que le gouvernement finlandais est divisé sur la question du cadre budgétaire européen.
En effet, en août, le gouvernement a informé le parlement qu’il défendrait la ligne selon laquelle le trou né du retrait du Royaume-Uni suite au Brexit devait être pris en compte « totalement ».
En janvier pourtant, lors de son discours devant l’institut des relations internationales, le ministre des Finances Petteri Orpo a déclaré qu’il était ouvert à d’autres possibilités et qu’il fallait un budget européen plus ambitieux.
Le député européen Petri Sarvamaa (Rassemblement national) ne comprend pas que le gouvernement ait pu fixer sa position dès août dernier, sans attendre l’avancée des négociations, ni « la position de la France et de l’Allemagne qui va montrer la voie ».
Il est clair pour lui que le budget va augmenter et que la limite de 1% du PIB sera dépassée. Il souligne qu’il faudra plus de ressources pour la PSDC et rappelle qu’une diminution du budget signifierait un affaiblissement de l’UE et de son influence.
Kauppalehti relève que, « même si la position du gouvernement finlandais est rude pour l’UE, la Finlande souhaite s’opposer à une diminution de ses aides agricoles ».
Le ministre de l’Agriculture Jari Leppä a dit récemment à Bruxelles qu’il fallait que les dépenses et les obligations soient balancées : si l’on demande plus en matière d’environnement, il faudra aussi en assurer le financement.
KL

Parlement européen

Répartition des sièges britanniques
Dans un billet publié par Demokraatti, la députée européenne Mia-Petra Kumpula-Natri écrit que le risque des listes transnationales est que les politiciens dans grands Etats membres soient favorisés. Elle regrette que peu de citoyens européens soient capables de citer un député européen d’un autre pays que le sien.
Dem

Allemagne

« Accord en Allemagne après un long bras de fer » HS
« Enfin un accord en Allemagne » KS
« Le SPD obtient les principaux portefeuilles ministériels » KL

La presse rapporte que les négociations pour former une coalition en Allemagne ont enfin abouti hier.
Kauppalehti souligne que le SPD obtient le ministère des Finances et devrait arriver à modifier la politique européenne de l’Allemagne.
KS KL HS

France

Politique

« Le nouveau roi soleil » Dem
Demokraatti publie un billet de l’ancien ambassadeur Mikko Heikinheimo sur le Président Macron.
Dem

publié le 08/02/2018

haut de page