Revue de la presse du jeudi 6 septembre

Politique étrangère et européenne

Gazoduc Nord Stream 2

Les travaux ont commencé
Selon Aamulehti, les travaux du gazoduc sous-marin en mer Baltique ont commencé mercredi devant Porkkalanniemi. Le navire spécial Le Solitaire, qui travaille 24h/24, a commencé à poser le pipeline et les travaux devraient être achevés fin 2019. Le navire abrite 420 personnes, dont 300 travaillent jour et nuit. Le coût de la construction du gazoduc s’élèvera à 9,5 milliards d’euros
Selon Pami Aalto, professeur en politique internationale à l’université de Tampere, la Finlande ne tirera pas profit du nouveau gazoduc. « Plusieurs pays perdront des revenus de transit, surtout l’Ukraine », selon M. Aalto.
AL/A10

Energie nucléaire

Retard de la construction de la centrale nucléaire de Fennovoima
Aamulehti rapporte que le calendrier de construction de la centrale nucléaire de Fennovoima à Pyhäjoki pourrait être réétudié avant la fin de l’année en cours. Selon le calendrier actuel, les travaux devraient commencer en 2020.
Le Centre national de sûreté nucléaire STUK n’a pas encore reçu tous les documents nécessaires afin de rédiger l’étude sur la sécurité. Les documents nécessaires sont rédigés pour la plupart en Russie. Selon Maira Kettunen, responsable de la communication à Fennovoima, « les différences culturelles sont une des raisons de la lenteur. La règlementation des autorités finlandaise est très différente de celle des autorités russes ».
Le gouvernement accordera l’autorisation de construction sur la base de l’étude sur la sécurité réalisée par le STUK.
240 personnes travaillent actuellement sur le chantier de Hanhikivi. Les effectifs pendant la construction de la centrale devraient monter jusqu’à environ 4 000.
AL/A13

Rapport de l’OCDE

L’OCDE recommande à la Finlande de réformer les allocations sociales afin d’encourager la formation et l’emploi pour les immigrées
Selon l’OCDE, l’intégration des immigrés et notamment des femmes immigrées en Finlande n’est pas réussie à tous points de vue. Le taux d’emploi des immigrées reste faible, et celui des femmes d’origine somalienne et irakienne est le moins élevé des Etats membres de l’OCDE.
Mari Kiviniemi [ancienne députée et Premier ministre centriste], secrétaire générale adjointe de l’OCDE, qui a présenté le rapport à Helsinki, hier, estime qu’il faudrait des moyens politiques pour soutenir plus efficacement l’intégration, car cela a des effets à très long terme.
L’OCDE recommande à la Finlande une réforme du système d’allocations familiales concernant la garde à domicile. Mme Kiviniemi note que rester à domicile peut être économiquement aussi intéressant que de se former ou de travailler. L’intégration des femmes est directement liée à la réussite scolaire et à l’intégration, y compris linguistique, de leurs enfants.
L’OCDE estime également que les critères actuels d’aides à l’embauche ne permettent pas de favoriser l’emploi des immigrés. La formation en matière d’intégration devrait être prise en compte comme relevant de la période du chômage qui est une condition de ces aides à l’embauche.
L’OCDE recommande enfin des investissements encore plus importants dans la formation linguistique des immigrés afin d’éviter leur exclusion. Il faudrait que les enfants immigrés participer à l’enseignement préscolaire dans les crèches à partir de l’âge de 3 à 4 ans.
Le rapport a été effectué à l’initiative de la Finlande. Le ministre de l’Emploi, Jari Lindström, note que depuis 2015, la Finlande a mis en place de mesures pour développer l’intégration des immigrés. Il se félicite du fait que l’OCDE considère que ces mesures vont dans le bon sens. Il rappelle toutefois qu’il faudra poursuivre ce travail et renforcer davantage les mesures de soutien de l’intégration des femmes et des enfants.
KL/A7, HS/A16

Défense

La bataille contre les sous-marins se renforce en mer Baltique
La capacité à détecter des sous-marins devrait s’améliorer dès lors que la marine finlandaise aura en sa possession ses quatre nouveaux bâtiments de guerre. C’est du moins ce que promet aux Finlandais l’allemand Atlas Elektronik qui propose ses systèmes d’armes pour les nouvelles corvettes multifonctions.
Trois fournisseurs sont en lice pour les systèmes de surveillance et d’armes des nouveaux bâtiments : le suédois Saab, le canadien Lockheed Martin et l’allemand Atlas Elektronik.
Le budget d’acquisition de ces quatre bâtiments s’élève à 1,2 milliards d’euros dont la part des bateaux représente 500 millions d’euros et celle des systèmes d’armes environ 500 millions également.
KS6.9/25

Politique intérieure

Parlement

La commission constitutionnelle entame le traitement de la loi sur le renseignement
La commission constitutionnelle du parlement vient de faire sa rentrée et s’attaque au projet de loi sur le renseignement.
Le gouvernement a suggéré de rajouter au projet une notion qui permettrait de limiter le secret de la correspondance « dans le cadre de la lutte contre les crimes mettant en danger la sécurité des individus ou de la société ou l’inviolabilité des foyers ».
La commission a entamé mercredi les discussions qui devraient aboutir à un rapport et poursuivra le traitement sur la modification de la constitution la semaine prochaine.
Les autres parties de la loi ne pourront pas être traitées avant la modification de la constitution.
Les partis au gouvernement détiennent actuellement une majorité de 104 députés en tenant compte du fait que la présidente du parlement ne vote pas. Ainsi la modification de la constitution qui exige une majorité de cinq-sixième - c’est-à-dire 166 voix, nécessiterait le soutien de plusieurs partis de l’opposition, et au minimum celui des sociaux-démocrates.
HS6.9/A10

Partis politiques

Sondage d’Yle
Selon les résultats d’un sondage d’opinion sur la popularité des partis politiques, effectué pour le compte d’Yle, le trio à la tête du sondage est le même qu’avant : le Parti social-démocrate arrive premier avec un score de 20,3 %, suivi du Rassemblement national qui obtient 19,0 % et du Centre qui a 17,8 %.
A moins de huit mois des élections législatives, la lutte pour la première position se resserre, vu que la popularité des deux premiers partis a baissé près d’un point.
Le PSD a perdu 0,9 % et le Rassemblement national 0,8 % par rapport au sondage précédent en juillet et le score du Centre est le même qu’en juillet.
Les Verts, qui ont perdu 1 %, arrivent quatrième avec 12,6 %, avant les Vrais Finlandais qui ont gagné 0,7 % et obtiennent 9,4 %. L’Alliance des gauches, qui a gagné 1,4 % par rapport à juillet, arrive sixième avec un score de 9,1 %.
Le Parti suédois obtient 4,3 % comme en juillet, les Chrétiens-démocrates 3,5 % (-0,3 %) et les Bleus 1,6 % (+0,8 %).
Le sondage a été effectué par l’institut Taloustutkimus entre le 13 août et le 4 septembre auprès de 2 437 personnes.
Yle

Economie et emploi

Selon Nordea, la croissance économique ralentira après l’année en cours
Selon l’économiste en chef de la banque Nordea, Aki Kangasharju, afin de lutter contre le déficit structurel, il faudrait pouvoir relever le taux d’emploi finlandais à 80 % comme en Suède, par rapport au niveau actuel de 72 %.
La Finlande a atteint son pic conjoncturel et désormais la croissance devrait diminuer.
Nordea a publié ses prévisions, hier. Selon M. Kangasharju, le manque de main d’oeuvre compétente pourra devenir un obstacle à la croissance plus tôt que prévu. Il estime que le gouvernement devrait poursuivre les mesures déjà prises, comme le modèle d’activation des chômeurs, par exemple. Durcir la fiscalité concernant l’entreprenariat ou les capitaux par contre n’est pas une bonne idée pour lui.
Par contre, l’impôt immobilier concernant pourrait être augmenté, selon M. Kangasharju. Cela n’aurait pas d’effet ralentissant pour la construction.
Nordea prévoit pour 2019 une croissance économique de 2 % et pour 2020 une croissance de 1,5 %, par rapport à 3 % cette année.
La croissance de l’économie mondiale se ralentira et celle des investissements même considérablement.
Le protectionnisme augmente l’insécurité et le dollar fort affaiblit les perspectives des pays en voie développement, selon l’économiste Tuuli Koivu.
AL/A12

publié le 06/09/2018

haut de page