Revue de la presse du jeudi 15 juin

Politique intérieure

Gouvernement

Changements au gouvernement et au Parlement

M. Orpo vice-premier ministre

En raison de la modification du rapport de forces entre les groupes parlementaires de la coalition gouvernementale, ce n’est plus M. Soini mais M. Orpo qui est désormais vice-premier ministre.

Par ailleurs, la présidence du parlement devrait passer l’année prochaine au parti du Rassemblement national. De même dans les commissions parlementaires il devrait y avoir des changements afin que le gouvernement s’assure d’y disposer de la majorité.
HS AL

Comment l’opération de quitter les Vrais Finlandais s’est réalisée

Aamulehti rapporte que dès fin mai – début juin le premier ministre Juha Sipilä, le Ministre des Finances Petteri orpo et le ministre des Affaires étrangères Timo Soini avaient discuté de la division possible du parti des Vrais Finladnais. « Il n’y a rien eu d’improvisé », souligne Lauri Nurmi (Aamulehti). Il a d’ailleurs écrit un article plus d’une semaine avant le congrès des Vrais Finlandais où il spéculait sur la possibilité que 20 députés quittent le parti si M. Halla-aho était élu président.

Helsingin Sanomat rapporte que c’est principalement le Ministre de la Défense jussi Niinistö qui a activement dirigé cette opération, avec l’aide du ministre de l’emploi Jari Lindström et du Ministre des Affaires étrangères Timo Soini.

Il était particulièrement important pour les autres membres de la colation gouvernementale, MM. Sipilä et Orpo, il était important que le gouvernement tienne et ne soit pas contraint de démissionner. Selon les juristes consultés, il fallait donc maintenir les mêmes ministres. C’est ce qui a permis aux cinq ministres des Vrais Finlandais d’être maintenus en dépit du fait qu’ils ne sont plus soutenus que par 20 députés au lieu de 37. Helsingin sanomat relève que les groupes parlementaires du parti du centre et du parti du rassemblement national ont exprimé des critiques contre cela car normalement, le nombre de portefeuilles dépend de la taille du groupe parlementaire.

Pour le politologue Markku Jokisipilä, un des obstacles à la coopération gouvernementale entre les nouveaux Vrais Finlandais et MM. Sipilä et Orpo était l’intention de M. Halla-aho de nommer la députée Laura Huhtasaari comme ministre des Affaires étrangères. De plus, dans la perspective d’un renforcement de la défense européenne, « on n’aurait pas pu avancer avec des ministres qui demandent à ce que l’on se retire de l’UE », souligne M. Jokisipilä.
HS AL

Editorial

« La politique européenne de la Finlande clarifiée » HS

Helsingin Sanomat souligne que tant le Premier ministre juha Sipilä que le nouveau président des Vrais Finladnais Jussi Halla-aho ont affirmé que le principal écueil au maintien des Vrais Finlandais dans la coaltion avait été les différences de vues sur l’UE.

Après la décision britannique de quitter l’UE et l’arrivée de M. Trump au pouvoir, puis le renforcement des mouvements pro-européens, vont surgir des projets visant à approfondir la coopération des Etats membres en matière de défense, dans l’économie et les relations extérieures. Pour garantir sa position et ses intérêts la Finlande devra prendre des initiatives, estime l’éditorialiste.

Dès lors, continuer la coopération gouvernementale avec le groupe issu des Vrais Finlandais signifie certainement que ce groupe n’aura pas les mêmes réticences dans la politique européenne que le parti de M. Halla-aho. Cela irait mieux en le disant, conclut HS.
HS

Politique étrangère et européenne

Migration

Tentative de contrebande de personnes

Selon les gardes-frontières, 17 personnes sont passées en Finlande en contrebande dans un canot à moteur par le canal de Saimaa. L’équipage composé de trois Russes a été arrêté, et l’identité des personnes passées en contrebande est à l’étude.
AL/A15

Terrorisme

La Sureté nationale a relevé son évaluation sur une menace terroriste

Selon le chef de la Sûreté nationale, Antti Pelttari, la menace terroriste en Finlande est plus importante que jamais. La Supo, qui a donné une conférence de presse, hier, a adopté une nouvelle échelle pour évaluer la menace. Sur une échelle de quatre, la Supo situe la menace au niveau deux. La menace est accrue du fait que du point de vue de la propagande d’islamisme radical, le profil de la Finlande s’est renforcé, et du fait que les cibles de la lutte contre le terrorisme disposent de liens de plus en plus graves avec des activités terroristes.

Ces derniers temps, la Supo a également pris connaissance de projets et de plans terroristes plus graves qu’avant.

M. Pelttari ne précise pas si des enquêtes sont en cours concernant ces projets-là. Il relève que la Supo communique ses informations à la police judiciaire, qui note qu’elle dispose d’informations dont une partie mènent à des enquêtes.

La Supo évalue à 350 le nombre de personnes suivies pour terrorisme. Depuis 2012, il y a une augmentation de 80 %. Une partie accrue de ces personnes ont déjà participé à un conflit armé, en ont exprimé la volonté ou ont reçu une formation terroriste.

Des combattants partis de Finlande sont dans des positions importantes dans les rangs de Daech. Ils disposent, selon la Supo, de réseaux vastes à l’intérieur de l’organisation.

Selon Pekka Hiltunen, chercheur, la Finlande a jusqu’à présent été considérée comme plutôt neutre – et inconnue, alors qu’aujourd’hui, elle est cible de propagande, y compris en finnois. Elle est présentée comme hostile à l’égard de Daech, ce qui augmente le risque d’attaques en Finlande.

La police note qu’elle soutient la Supo par son renseignement et par son bilan actualisé sur la situation. Les gardes-frontières relèvent avoir renforcé les contrôles frontaliers.

M. Pelttari rappelle que la Finlande reste toutefois un des pays les plus sûrs au monde.
HS/A10

Propos de Leena Malkki, chercheur

Leena Malkki, chercheur spécialiste du terrorisme à l’Université d’Helsinki, ne s’étonne pas du fait que la Supo relève son évaluation sur la menace terroriste. La menace reste modéré, mais l’idée que quelque chose puisse se passer semble moins lointain qu’avant.

Les évènements dans des pays européens ces derniers temps et les observations concernant des réseaux existant en Finlande ont poussé à relever l’évaluation, selon elle.

Elle estime que l’atmosphère politique en Finlande s’est tendue. La probabilité d’une attaque religieuse ou politique n’est toutefois pas du tout la même qu’en Grande-Bretagne, par exemple, selon elle.
HS

Exposition universelle

La Finlande va montrer son excellence au Kazakstan

Helsingin Sanomat rapporte que la Finlande, qui n’avait pas de pavillon à la dernière exposition universelle de milan sera cette fois le seul pays nordique ayant un pavillon à l’exposition universelle d’Astana.

Cela fait partie du programme du centenaire finlandais Suomi100.
Comme le thème de l’exposition est l’énergie du futur, la Finlande y exposera ses cleantech.
HS

Economie

Investissements

Le patronat EK prévoit une augmentation rapide pour les investissements

Selon une enquête effectuée par le patronat EK, les investissements fixes industriels augmenteront considérablement cette année. Ils seraient de 4,3 milliards d’euros contre 3,8 Mrds d’euros en 2016. EK note que les groupes du domaine énergétique seront particulièrement actifs pour investir cette année : une augmentation de 30 % est prévue, ce qui ferait s’élever les investissements à 2,9 Mrds d’euros.

Les investissements dans la R&D seraient toutefois toujours en baisse, ce qui est le cas depuis 2008. Penna Urrila, économiste en chef d’EK, note que c’est une évolution inquiétante mais pas inattendue.
HS/A37

Chiffres d’affaires

Industrie et services en hausse

L’industrie finlandaise se porte mieux désormais. Le chiffre d’affaires de l’industrie était de 12,2 % plus important en janvier-mars cette année qu’à la même époque en 2016. Les ventes finlandaises ont augmenté de 10 %, et le chiffre d’affaires concernant les exportations de 13,8 %, par rapport à l’année dernière.

L’industrie chimique a le plus accru, son chiffre d’affaires a augmenté de 20,9 %. Dans l’industrie métallurgique, l’augmentation était de 14,8 % alors que dans l’industrie agroalimentaire, elle n’était que 0,8 %.

Le secteur de services se porte plutôt bien aussi. Le chiffre d’affaires a augmenté de 7,7 % en janvier-mars par rapport à la même période en 2016.
HS/A37

Startups

Les startups veulent faire venir de la main d‘œuvre étrangère

Le syndicat des entreprises de logiciels souhaite que la Finlande s’inspire du Canada pour attirer de la main d‘œuvre étrangère. Selon ce syndicat, le besoin serait d’environ 5 000 emplois par an dans le secteur.

Ce secteur est en effet en forte croissance, près de 90% des entreprises s’attendant à une augmentation de leur chiffre d’affaires cette année.
HS

France - Finlande

Cinéma

Festival du soleil de minuit

Helsingin Sanomat présente le festival du soleil de minuit qui accueille cette année notamment le réalisateur français Bertrand Bonello. Parmi les invités aussi cette année, la réalisatrice belge Chantal Ackerman.
HS

France

Politique

« Macron a bouleversé le paysage politique » Dem

publié le 15/06/2017

haut de page