Revue de la presse du jeudi 13 septembre

Politique étrangère et européenne

Union européenne

Discours de M. Juncker

Editorial
« Pour le multilatéralisme » AL

L’éditorialiste d’Aamulehti loue le discours du président de la Commission Jean-Claude Juncker qui s’est exprimé en faveur du multilatéralisme. « Le multilatéralisme est l’opposé du monde représenté par les Etats-Unis de Donald Trump qui promeuvent une politique des deals entre les Etats », constate Aamulehti.
L’éditorialiste souligne que le multilatéralisme n’est pas une menace pour les petits Etats, au contraire, c’est leur force. Il estime que l’Europe a l’opportunité de se faire le garant du multilatéralisme dans le monde.
AL

M. Lahti prédit une Union à plusieurs vitesses
Le directeur du bureau européen du patronat finlandais EK, M. Taneli Lahti se félicite du discours de M. Juncker. Selon M. Lahti, c’est surtout le Président américain Trump qui a contribué à faire se rapprocher les anciens Etats membres de l’UE. « Pendant des années l’Europe a eu confiance dans le fait que les Etats-Unis viendraient résoudre ses problèmes, mais c’est terminé. Ce développement avait commencé pendant la présidence de Obama et aujourd’hui il est temps, selon les Américains, que l’Europe devienne adulte. C’est ce que veut dire M. Juncker quand il parle d’un renforcement de l’influence de l’Europe dans le monde et de l’importance de parler d’une seule voix ».
M. ? Lahti reconnaît qu’avec le Brexit et l’affaiblissement de Mme Merkel en Allemagne, l’Europe est dans une période délicate et l’intégration semble difficile. « Mais les tensions entre les Etats membres font qu’à un moment donné une partie des Etats membres vont vouloir avancer ; Et il faudra alors que la Finlande soit prête à réagir. J’étais assez pessimiste par le passé, mais maintenant il me semble que l’on est conscient de la situation en Finlande et que l’on a pris la bonne attitude. La Finlande doit pour son propre intérêt faire partie des groupes pionniers de l’UE ».
TS

ONU

M. Niinistö participera à l’assemblée générale de l’ONU, puis à une conférence de l’ONU à Marrakech
Turun Sanomat rapporte que le Président Sauli Niinistö a annoncé, lors d’un déjeuner de presse, qu’il participera à l’assemblée générale de l’ONU à New York où il prononcera son discours le mardi 25 septembre. Il compte rencontrer des dirigeants africains lors de son déplacement à New York. Le Président finlandais se rendra aussi à Washington.
M. Niinistö participera les 10 et 11 décembre à une conférence internationale de l’ONU à Marrakech sur l’immigration sure et organisée.
Il s’agit de la deuxième visite en Afrique de M. Niinistö. Il avait participé aux obsèques de Nelson Mandela en décembre 2013.
TS/8

Finlande - Russie

M. Medvedev en Finlande fin septembre
Selon Aamulehti, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev effectuera une visite en Finlande le mercredi 26 septembre à l’invitation du Premier ministre Juha Sipilä. M. Sipilä avait invité son homologue russe lors d’une visite à Saint-Pétersbourg à l’automne dernier.
Les Premiers ministres évoqueront à Helsinki les relations économiques bilatérales et les questions environnementales, la Finlande assumant actuellement la présidence du Conseil arctique.
La dernière visite de M. Medvedev en Finlande date de décembre 2016. Il avait alors rencontré M. Sipilä à Oulu.
AL/A10

Immigration

De nouveaux passeports pour des Irakiens en Finlande
Une délégation du ministère irakien de l’Intérieur arrivera en Finlande, la semaine prochaine, pour renouveler et accorder des passeports à des ressortissants irakiens résidant en Finlande, afin de faciliter leur embauche.
Selon le ministre de l’Intérieur Kai Mykkänen (Rass. national), les Irakiens resteront en Finlande deux semaines. M. Mykkänen note que, du point de vue finlandais, il s’agit d’améliorer le statut des demandeurs d’asile qui travaillent en Finlande légalement. Avec un passeport à jour, une partie d’entre eux pourra demander un permis de séjour sur la base de l’emploi. Pour le ministre finlandais, il est positif que des personnes recrutées légalement et actives puissent faire ainsi.
Selon M. Mykkänen, il y a environ 7000 demandeurs d’asile irakiens en Finlande, dont des centaines travaillent.
HS/A15

Migri ne considère plus Kaboul comme sûr pour les familles
L’office national de l’immigration, Migri, a revu ses orientations et ne suppose plus que les familles en Afghanistan effectuent des transferts intérieurs pour s’installer à Kaboul. Le HCR ne considère pas les transferts intérieurs à Kaboul comme sûrs.
760 Afghans attendent actuellement la décision de Migri concernant leur demande d’asile. Cette année, 175 demandes ont été déposées par des Afghans. Sur les décisions prises, 63 % ont été favorables et 25 % défavorables.
AL/A14

Politique intérieure

Gouvernement

M. Sipilä en congé maladie
Aamulehti relève que le selon la chancellerie du Premier ministre, M. Sipilä est en congé maladie les 12 et 13 septembre. Selon Päivi Anttikoski, porte-parole, il ne s’agit pas d’une maladie grave.
M. Sipilä a été remplacé hier par la vice-présidente du parti du Centre Hannakaisa Heikkinen lors du débat des présidents des partis politiques, organisé par Helsingin Sanomat et Aalto EE.
Le ministre des Finances Petteri Orpo le remplacera aujourd’hui à la séance des questions orales du Parlement.
AL/A10

Social

Grève des heures supplémentaires dans l’industrie
Les syndicats annoncent une interdiction d’heures supplémentaires dans l’industrie à compter du lundi prochain comme une contre-mesure du projet de faciliter le licenciement dans les PME de moins de vingt salariés.
Riku Aalto, président du syndicat de l’industrie, estime que le gouvernement met en danger la stabilité du marché du travail dans son souhait de plaire à certains entrepreneurs. Le prix à payer est de recourir à des mesures qui nuisent également aux employeurs honnêtes qui ont de l’estime pour leurs employés, dit-il.
HS/A15

Société

Quelles aides prévues pour les SDF des années 2020 ?
Helsingin Sanomat rend compte du fait que les mesures prévues pour les personnes sans domicile fixe risquent d’être bouleversées par la réforme des services sociaux et de la santé. En effet, la réforme transférerait les services sociaux et de la santé des SDF aux régions, alors que les logements relèveraient des villes ou des fondations privées dont la plus grande, Y-säätiö.
Le modèle adopté par la Finlande a été efficace pour lutter contre le problème de manque de logement dans les grandes villes. Le programme mis en place il y a dix ans consiste à trouver d’abord un logement pour la personne en difficulté et de s’attaquer ensuite à ses autres problèmes avec des assistants sociaux et des spécialistes des soins de santé. Quatre personnes sur cinq réussissent à garder leur logement.
Les SDF dans la rue ont pratiquement disparu durant les années 2010, mais des spécialistes s’inquiètent de l’évolution future. Auparavant, il y avait un consensus concernant le fait que ce problème qui relève de la société devra être géré en coopération entre l’Etat, les communes et les associations.
Au début des années 2000, il y avait des milliers de personnes qui dormaient dans la rue. Le modèle de Helsinki a été mis en place lorsque M. Vapaavuori, actuellement maire de Helsinki, était ministre du Logement.
M. Vapaavuori estime que la situation est un exemple typique du fait que l’Etat ne comprend pas les problèmes spécifiques aux grandes villes. Il estime que les moins bien lôtis des grandes villes risquent d’être les perdants de la réforme Sote. Résoudre leurs problèmes nécessite une coopération étroite entre différents professionnels, rappelle-t-il.
Jouko Karjalainen, chercheur auprès de l’Institut de santé publique THL, propose que la région autour de la capitale, Uusimaa, pilote un projet qui serve de modèle pour le reste du pays.
La fondation Y-säätiö dispose de 6000 logements dans 54 communes, et Helsinki en dispose de 3000. Gérer ces logements au niveau régional semblerait difficile.
HS/A6-7

Parlement

Recherche sur l’égalité
Aamulehti rapporte que 149 députés sur 200, soit 74,5 %, ont répondu à un sondage sur l’égalité dans le travail du Parlement.
72 % des députés disent avoir été directement menacés sur les medias sociaux. Environ 20 %, soit 12 femmes et 17 hommes, ont été l’objet de harcèlement sexuel.
La présidente du Parlement Paula Risikko a déjà pris des mesures pour mettre fin aux menaces et au harcèlement sexuel. Elle souligne que les députés ont le droit de travailler sans avoir peur.
AL/A12

Défense

Acquisition d’avions de combat multi-rôles : Le président Sauli Niinistö fait confiance aux professionnels
Le président de la république, Sauli Niinistö, estime que le choix des nouveaux appareils pour remplacer les F-18 pourra se faire sans décision politique. Pour lui, le savoir-faire professionnel se trouve parmi les personnes de l’armée qui sont les mieux placées pour évaluer les besoins de la Finlande.
« La dernière fois, nous n’avons pas fait appel à la réflexion politique, et ce ne sera pas le cas cette fois-ci non plus », précise M. Niinistö.
Yle12.9.

La visite sur les Iles Åland du ministre de la Défense fait du bruit
En visite sur les Iles Åland, le ministre de la Défense Jussi Niinistö avait déclaré qu’il ne tenait pas à faire la une des journaux. Néanmoins c’est précisément ce qui s’est passé dès lors qu’il avait pris la décision de ne pas s’adresser aux journalistes durant sa visite.
Interrogé par le quotidien Hufvudstadsbladet à son retour à Helsinki, le ministre a prétendu que « l’ambiance dans les îles était troublé dès le départ » et c’est la raison pour laquelle il avait choisi de ne pas donner d’interview. Il a souligné qu’il n’est pas en accord avec le gouvernement d’Åland sur les questions de fond.
Dans un communiqué de presse, le ministre a néanmoins souligné que « la défense nationale finlandaise respecte le statut démilitarisé des Iles Åland ».
HBL13.9/10

publié le 13/09/2018

haut de page