Revue de la presse du jeudi 12 mars

Politique intérieure

Coronavirus

De nouveaux cas, dont un employé de HUS
A 11h30, le nombre de cas s’élevait à 74 (contre 58 à la même heure la veille et 40 l’avant-veille).
Pour la première fois un agent de la région hospitalière de la capitale HUS fait partie de ces cas.
IS

Le gouvernement annoncera des mesures cet après-midi
Le gouvernement finlandais tiendra une conférence de presse à 13h45 pour annoncer de nouvelles mesures.

« Il faudrait prendre des mesures strictes de suite » HS
Le directeur de la rédaction du Helsingin Sanomat, Esa Mäkinen, estime que si l’on veut ralentir l’arrivée de l’épidémie en Finlande, comme le clament les autorités, il faudrait prendre des mesures bien plus strictes que celles prises jusqu’à présent. Se laver les mains et tousser dans on coude est important, mais cela ne suffit pas. Il est temps de prendre des mesures de restrictions en Finlande aussi.
Afin d’éviter la propagation du virus, de dures restrictions devraient commencer à être mises en place en Finlande, aussi, estime HS.
HS

« La Suède se prépare déjà à faire face à l’épidémie » HS
Helsingin Sanomat souligne que la Suède a pris des mesures drastiques. La directrice du ministère de la Santé et des Affaires sociales de Finlande Tuija Kumpulainen déclare qu’en Finlande actuellement on en est à la phase de prévention de l’épidémie et où l’on se prépare aux mesures qui seront nécessaires en cas d’épidémie.
HS

« Sanna Marin déconseille les voyages et l’organisation de grandes manifestations publiques » Yle
La première ministre, invitée à la télévision publique Yle hier, a déclaré qu’il fallait que tout le monde fasse preuve de bon sens en matière de voyages et d’organisation de grandes manifestations.
Elle a annoncé que le gouvernement allait se réunir jeudi et définir ses propres lignes de conduite pour l’administration publique. « Demain le gouvernement se réunira pour déterminer, en ce qui concerne l’administration publique d’Etat pour l’organisation de manifestations, les déplacements et les autres règles de fonctionnement », a-t-elle dit, hier ;
« Bien entendu, les entreprises ont déjà prises de telles décisions, et moi-même je pense que dans de telles circonstances il y a lieu de reporter tout déplacement inutile. Il y a aussi lieu d’éviter d’organiser de grandes manifestations si elles ne sont pas indispensables ».
Mme Marin pense que le nombre de cas va rapidement augmenter en Finlande aussi, même si on n’en est pas encore au stade de l’épidémie. Néanmoins, elle n’est pas encore prête à ce que le gouvernement décide de fermer des écoles ou de limiter les déplacements, comme cela se fait dans d’autres pays.
« Nous agissons sur la base des recommandations des autorités sanitaires. Si THL nous recommandait de limiter par exemple les rassemblements publics, je pense que le gouvernement pourrait le faire rapidement. Nous écoutons très attentivement les experts et les professionnels de la santé qui connaissent le mieux la situation ».
Elle souligne que des mesures générales ne sont pas forcément les meilleures pour la société.
« S’il y avait des interdictions catégoriques, comme en Italie, les conséquences en seraient plus importantes que ne l’ait le virus lui-même », estime la première ministre.
Yle

Les Vrais Finlandais reportent toutes leurs réunions publiques
Le parti des Vrais Finlandais a annoncé, hier, que toutes les réunions publiques étaient reportées au moins jusqu’à la fin du mois de mars.
IL

Nouvelles recommandations des ministères de l’Education et de la Santé
Hier, les ministères des Affaires sociales et de la Santé, ainsi que de l’Education ont donné des recommandations pour éviter la propagation du virus et protéger les personnes faisant partie du personnel et des groupes à risques. Ces recommandations concernent donc les personnels de la santé, des affaires sociales et de l’éducation.
Les ministères conseillent à ces personnes de rester à la maison si elles reviennent de zones à risque ou ressentent les plus petits symptômes.
On recommande aussi la possibilité d’autoriser à ces personnes la possibilité, sur simple déclaration, de faire du télétravail pendant la durée définie par l’employeur.
L’enseignement pourra être aussi organisé de manière différente localement pour éviter la propagation de l’épidémie.
IL

Les communes se préparent à fermer des écoles, les vacances d’été pourraient être reportées
Les entreprises se préparent à du chômage partiel

Les communes se déclarent prêtes à prendre des décisions de fermetures d’écoles.
Le report des vacances d’été nécessiterait une loi.
Yle rapporte aussi que dans le secteur de l’industrie technologique, de nombreuses entreprises se préparent à des mesures de chômage partiel ou technique.
Yle

Finnvera prête à doubler le financement des PME
Le fonds de garantie de l’Etat Finnvera est prêt à doubler son financement aux PME. Kauppalehti rapporte que Finnvera qui a déjà des garanties pour les PME à hauteur de 1,9 milliard d’euros peut porter cette somme jusqu’à 4,2 milliards d’euros.
KL

Parlement

La Commission des lois constitutionnelles adresse des reproches au ministère des Finances
La Commission des lois constitutionnelles adresse de sévères reproches au ministère des Finances pour avoir tardé d’informer le Parlement concernant des questions législatives liées à des propositions de l’UE.
HS/A17

Partis politiques

Les Verts un parti de femmes, les Vrais Finlandais un parti d’hommes ?
Helsingin Sanomat publie, dans son supplément mensuel, un article analysant le changement de la façon de voter des Finlandais.
Alors que pendant longtemps, les hommes votaient généralement pour un homme, la moitié des femmes pour un homme et l’autre moitié des femmes pour une femme, lors des législatives de 2019 on a observé un changement.
Aux législatives de 2019, 62 % des femmes ainsi que 34 % des hommes ont voté pour une femme.
En 2019, le nombre de candidates femmes était plus élevé qu’avant, 42 %.
Les femmes et les hommes ne votent pas toujours pour les mêmes partis. Alors que concernant le PSD, le Centre, le Rassemblement national et l’Alliance des gauches, les écarts entre les électeurs femmes et hommes rentrent dans une marge allant de 0,7 à 3,2 points, les écarts sont considérables concernant les Verts et les Vrais Finlandais.
Alors que 25,4 % des hommes ont voté pour les Vrais Finlandais, seulement 9,8 % des femmes l’ont fait, et inversement, contre 17,8 % des femmes qui ont voté pour les Verts, 4,9 % des hommes l’ont fait.
HS kuukausiliite/mars/46-49

Opposition – Immigration, fiscalité et corona

Les partis de l’opposition les Vrais Finlandais et le Rassemblement national d’accord sur plusieurs questions
Les journalistes politiques ont organisé un débat avec les leaders de l’opposition Petteri Orpo et Jussi Halla-aho, qui estiment tous les deux que la législation finlandaise concernant l’immigration devrait être revue, que la fiscalité devrait être allégée et que le gouvernement devrait prendre des mesures plus strictes pour lutter contre le coronavirus.
Les Vrais Finlandais ont déposé une motion de censure, hier, concernant la politique d’asile.
M. Orpo, président du Rassemblement national, relève que son parti se méfie de l’action du gouvernement et des déclarations de la ministre de l’Intérieur, Mme Ohisalo sur la situation grecque. Le parti n’a toutefois pas souhaité s’associer à la motion de censure, car inversement aux Vrais Finlandais, qui souhaitent mettre en place des contrôles aux frontières intérieures de l’UE, le Kokoomus souhaite protéger la libre-circulation dans l’UE. M. Orpo souligne l’importance de la mobilité intérieure pour la vie économique.
Les deux présidents de parti estiment que la législation actuelle n’est pas adaptée aux défis actuels.
Ils considèrent la situation économique finlandaise comme mauvaise. Ils seraient prêts à diminuer la fiscalité du travail et de l’entreprenariat.
AL/A14

Politique étrangère et européenne

Migrants – Turquie – Grèce

Sondage
La majorité des Finlandais souhaitent que la Finlande agisse comme la Grèce

Selon un sondage effectué pour le compte de Helsingin Sanomat, 59 % des Finlandais acceptent la décision grecque de ne pas accueillir les réfugiés se trouvant à ses frontières et de ne pas recevoir de demandes d’asile. 24 % des personnes interrogées n’acceptent pas l’action de la Grèce.
65 % des personnes interrogées estiment que la Finlande devrait, elle aussi, refuser l’entrée au pays de demandeurs d’asile si leur nombre augmentait de la même façon qu’en Grèce, tandis que 21 % sont d’avis inverse.
Les hommes sont plus favorables à l’action de la Grèce et au même genre d’action en Finlande si elle se trouvait dans un même genre de situation.
Ceux qui se considèrent de droite sont plutôt favorables au type d’action mis en place par la Grèce, alors que la question divise les électeurs de gauche. Les électeurs des Vrais Finlandais se distinguent des autres et soutiennent à 90 % la politique grecque et l’adoption des mêmes orientations en Finlande.
HS/A12

Russie

Editorial
« Le pire scénario pour le Kremlin serait une longue bataille de pouvoir » HS

L’éditorialiste d’Helsingin Sanomat se demande si, après les annonces récentes de la possibilité de permettre à M. Poutine de se représenter aux élections présidentielles pour deux mandats, les choses sont vraiment comme elles ont l’air ou s’il s’agit d’un voile de fumée destiné à éteindre les spéculations sur sa succession. « Quand un tel objectif est atteint, il est possible que l’on passe à la phase suivante du plan du Kremlin. En effet, Poutine aime surprendre. Et s’il décidait après la réforme constitutionnelle de quitter le pouvoir, le changement pourrait intervenir rapidement, conformément à un scénario écrit par un petit clan », estime HS.
HS

publié le 12/03/2020

haut de page