Revue de la presse du jeudi 10 janvier

Politique intérieure

Audience des partis politiques

PNG

Le PSD reste le plus grand parti
Yle publie les résultats d’un sondage sur les intentions de vote des Finlandais trois mois avant les élections législatives. Le parti-social-démocrate, qui a perdu 0,3 % depuis novembre dernier, reste le plus grand parti avec un score de 21,2 %. Le PSD est suivi du Rassemblement national qui est à 19,6 % (+0,5 %).
Le Centre, qui a perdu 0,9 %, est à 16,1 %. L’Alliance verte arrive quatrième avec 13,6 % (-0,3 %).
Les intentions de vote en faveur des Vrais Finlandais ont augmenté de 2,1 % depuis novembre et ce parti est maintenant à 10,2 %. Les Vrais Finlandais ont dépassé l’Alliance des gauches, qui a gagné 1 % et est à 9,5 %.
Les Chrétiens-démocrates ont obtenu 4,2 % (+0,1 %), le Parti suédois 2,5 % (-1,5 %) et les Bleus 1 % (-1,5 %).
Le sondage a été effectué par l’institut Taloustutkimus auprès de 2 443 personnes entre le 10 décembre 2018 et le 8 janvier 2019.
Yle

Projection sur les sièges

Selon Yle, la projection sur les sièges du sondage de Taloustutkimus donnerait 13 sièges de plus au Parti social-démocrate qui en aurait 47 (au lieu de 34).
Le Rassemblement national aurait 43 (+6) au lieu de 37.
Le Centre perdrait sept sièges et en aurait 42 (au lieu de 49).
Le nombre de siège des Verts augmenterait de 15 à 25.
Les Vrais Finlandais auraient 15 sièges. Ce parti en a eu 38 avant sa division il y a un an et demi. Les Bleus, qui se sont séparés des Vrais Finlandais, n’auraient pas de sièges.
L’Alliance des gauches aurait 15 sièges au lieu de 12.
Le Parti suédois en aurait 7 au lieu de 9, plus le seul siège des îles Åland.
Les Chrétiens-démocrates garderaient les 5 sièges actuels.
Yle

Analyse
Selon le directeur de recherche à Taloustutkimus Tuomo Turja, l’audience des Vrais Finlandais, qui avait dépassé le 10 % la dernière fois en juin 2018, a commencé à monter une semaine après les évènements d’Oulu concernant les soupçons de crimes sexuels causés par des demandeurs d’asile et après Noël (assassinat d’un enfant à Helsinki).
L’audience du Centre est en baisse, surtout parmi les hommes et à Oulu, qui fait partie de la circonscription du Premier ministre Juha Sipilä.
M. Turja estime que l’audience des Verts, qui a augmenté surtout après l’élection de Pekka Haavisto à la tête du parti, se stabiliserait à 13,5 – 14 %. Cela signifierait néanmoins une victoire importante pour le parti.
Il estime que la baisse du Parti suédois est due à un écart statistique en raison d’un trop petit nombre de réponses dans certaines régions.
Selon le résultat du sondage, la coalition gouvernementale perdrait beaucoup de sièges, tandis que l’opposition « rouge-vert » (PSD, Verts, Alliance des gauches) gagnerait 26 sièges.
Yle

Réforme des services sociaux et de santé

Débat au Parlement sur la question des frais de consultation
Le Parlement a évoqué, hier, la question concernant la partie de la réforme des services sociaux et de la santé qui concerne les frais de consultation. Les frais seraient désormais uniformisés dans l’ensemble de chaque région. Les services aux mineurs resteraient gratuits, comme jusqu’à présent.
Il est proposé d’introduire un plafond de 680 euros pour les frais, alors que dans la majorité des communes, il s’agit actuellement d’une gratuité accordée au-delà de trois consultations. Helsinki a introduit la gratuité dès la première visite en 2013. La réforme détériorait ainsi la situation de personnes aux faibles revenus à Helsinki.
Annika Saarikko, ministre centriste de la famille et des services sociaux rejette l’accusation des députés de l’opposition qui lui reprochent de faire financer les régions par ces frais. Selon elle, il ne s’agit pas de collecter de l’argent dans les caisses de l’Etat ou des régions.
HS/A8

Opérations chirurgicales nécessitant une anesthésie
Le Parlement a débattu la question sur le rôle des acteurs publics d’une part et privés d’autre part en ce qui concerne la mise en place des opérations chirurgicales.
Le gouvernement a auparavant décidé que ces opérations seraient concentrées dans les grands hôpitaux et que les hôpitaux régionaux n’en feraient plus. Il envisage maintenant de permettre aux cliniques privées d’en effectuer sous la condition qu’elles soient en mesure d’au besoin déplacer le patient en 30 minutes vers un hôpital public.
Des députés de divers partis de l’opposition, et même du Centre, ont critiqué le gouvernement l’accusant de vouloir permettre aux entreprises privées d’accéder aux services de soins les plus rentables sans avoir la charge des gardes par exemple.
Mme Saarikko rappelle que la majorité des opérations ne nécessite pas d’anesthésie.
HS/A8

Fiscalité

Moins d’impôt communal cette année concernant les petits et moyens salaires
La fiscalité de beaucoup de petits et moyens salaires s’allègera cette année par rapport à l’année dernière. Un helsinkien aux revenus salariaux annuels de 35 000 euros, par exemple, versera 180 euros de moins qu’en 2018. Le revenu médian des Finlandais était de 35 200 euros en 2017.
Le gouvernement a décidé lors de ses négociations budgétaires en août d’alléger la fiscalité à hauteur de 130 millions d’euros. Cette décision engendrera une diminution de 90 millions d’euros en ce qui concerne les recettes en matière d’impôt communal et de l’église, ainsi que de la cotisation d’assurance maladie.
HS/A14

Recherche

La R&D fuit la Finlande
Selon un rapport remis au ministère de l’Economie, la Finlande n’est plus un modèle en matière de recherche et développement. Selon le professeur Ormala qui a dirigé ce rapport, « la Finlande qui était un pionnier en matière de R&D se trouve désormais à la traîne ». En matière d’investissements dans la R&D la Finlande est distancé par ses concurrents que sont la Suède et l’Allemagne. Les investissements publics ont diminué et les coopérations entre les acteurs se sont affaiblies. Ce qui est nouveau, c’est que les groupes privés finlandais investissent plus d’un quart de leur R&D à l’étranger (28% cette année, contre 17% en 2015).
L’apogée pour la recherche finlandaise semble avoir été les années 2008 – 2012.
De même les aides des entreprises aux uiniversités n’ont cessé de diminuer depuis le début de la décennie : quand les universités recevaient 8% de leurs ressources des entreprises en 2008, ce n’est plus que 3,9% aujourd’hui.
HS

Défense

Des changements dans l’armée et le service militaire
La défense nationale prépare les nouveaux critères d’aptitudes demandés aux soldats car les scénarios de guerre ont changé en 20 ans, notamment en raison de l’évolution technique. Le but consiste à trouver les profils possédant les qualités physiques et psychiques nécessaires pour remplir chaque fonction du temps de guerre.
Les fonctions du temps de guerre concernant les réservistes ont été recensées au nombre de 500 dont un cinquième (100) définies avec détail par la défense nationale.
Pour le professeur Jyri Raitasalo de l’Ecole des hautes études de la défense nationale, il est très peu probable qu’une guerre éclate en ce moment. Par contre, certaines menaces hybrides représentant des éléments militaires, politiques ou économiques sont à prévoir.
Une guerre moderne mettrait à profit la technologie avancée, notamment les systèmes de missiles et de communication. Cela nécessiterait un savoir-faire dans le domaine du cyber. « Si nous avons de bonnes sociétés de jeu, nous avons de bons cybers soldats. Le travail du soldat n’est plus un travail uniquement mécanique, c’est aussi un travail cérébral car une grande partie de l’information, notamment dans les systèmes d’armes et les senseurs se trouvent sous forme numérique », affirme Raitasalo.
« Autrefois, il fallait un groupe de six artilleurs pour tirer des grenades à deux kilomètres, aujourd’hui un groupe de deux personnes suffit pour tirer des missiles à dix kilomètres », remarque Raitasalo qui estime que tous les soldats n’ont plus besoin d’être des jeunes en super forme. « Une personne expérimentée d’un certain âge peut parfaitement occuper un poste d’encadrement en temps de guerre. »
AL6.1/A4

Le commandant Lindberg était informé des évènements des manœuvres d’Inari
Le rôle et la responsabilité du commandant des forces de la défense Jarmo Lindberg pourrait faire l’objet d’une enquête concernant l’affaire des manœuvres pour réservistes dans laquelle le commandant de l’armée de l’air Sampo Eskelinen et l’ex commandant de l’escadron de Carélie Markus Päiviö sont poursuivis en justice.
Le procureur a déclaré jeudi qu’il examinait l’éventualité d’entamer une enquête sur M. Lindberg. Si c’était le cas, il s’agirait d’une enquête préliminaire et non d’une instruction pénale.
HS10.1/A11, AL10.1/A15

France – Finlande

Musique

Pierre Génisson à Jyväskylä
Keskisuomalainen rapporte que le clarinettiste Pierre Génisson s’est produit comme soliste avec l’orchestre symphonique de Jyväskylä, hier. Il a notamment joué le concertto d’Eric Tanguy écrit spécialement pour lui.
KS

publié le 10/01/2019

haut de page