Revue de la presse du jeudi 10 août

Politique intérieure

Transports

Ouverture du transport ferroviaire à la concurrence

La ministre des transports Anne Berner a présenté hier le projet du gouvernement d’ouvrir le transport ferroviaire de personnes à la concurrence d’ici 2026. La réforme commencera à partir du transport régional dans le sud de la Finlande avant de s’élargir aux autres lignes du pays.

Pour ce faire, à partir de la société nationale des chemins de fer VR seront créées trois sociétés : l’une en charge des matériels roulants, une autre en charge des bâtiments et une troisième en charge de la maintenance. La ministre a souligné qu’à l’avenir encore tant VR que les trois nouvelles sociétés seront possédées par l’Etat. L’idée est de permettre la venue sur le marché de sociétés privées. La ministre a déclaré que des sociétés étrangères avaient manifesté leur intérêt pour le marché finlandais. Elle a néanmoins refusé de préciser davantage ces contacts.

Kauppalehti rapporte que la société de transport routier Onnibus pourrait être intéressée, de même que la société Fennirail qui est actuellement implantée sur le transport ferroviaire de frêt.

La ministre a aussi déclaré que cette réforme était liée à la réforme des régions et qu’à l’avenir les collectivités territoriales pourraient intervenir dans l’organisation du transport ferroviaire dans les régions.

Selon la ministre l’objectif est d’augmenter la concurrence sur les prix et d’augmenter le trafic.

Actuellement seul le ministère des Transports et la régie des transports de la capitale peuvent lancer des appels d’offres pour le transport ferroviaire. Le ministère des transports a un accord de monopole avec VR jusqu’en 2024. La ministre a déclaré qu’il était question de renégocier cet accord.

Helsingin Sanomat souligne que la Finlande est avec l’Irlande et le Luxembourg, le dernier pays européen où un seul acteur répond du trafic ferroviaire.

Le quotidien rapporte aussi que le président du conseil de surveillance de VR, le député des Vrais Finlandais Ville Taivio s’oppose à la réforme de Mme Berner et estime que les entreprises étrangères pourront utiliser le matériel de VR à bas prix.
VR a réalisé un bénéfice de 65 millions d’euros l’année dernière et versé 100 millions d’euros de dividendes à l’Etat.
HS KS KL AL

Budget

Propos de M. Orpo

Helsingin Sanomat rend compte des propos du ministre des Finances, qui a dit que les mesures du pacte de compétitivité telles que l’augmentation de la cotisation salariale de retraite et de chômage, seront prises en compte dans les solutions fiscales. L’accent des allègements fiscaux sera mis sur les petits et moyens salaires. Selon le ministre, il est hors de question de proposer une solution prévoyant l’allègement fiscal concernant les seuls revenus importants.

Les orientations budgétaires plus détaillés seront publiées lors des arbitrages budgétaires de la fin du mois. Le gouvernement s’efforce de présenter des mesures fiscales justes et équilibrées qui garantiront le pouvoir d’achat.

Selon M. Orpo, il n’est pas exclu que des aides aux entreprises soient supprimées et que ces crédits-là soient consacrés à des mesures favorisant l’emploi et la croissance.
Le gouvernement n’arrivera pas à atteindre son objectif d’un taux d’emploi de 72 % durant cette législature. En 2019 il devrait être de 70,2 % (contre 69,2 % aujourd’hui), selon M. Orpo. 25 millions d’euros seront ciblés pour le développement des services en matière d’emploi.

L’Etat s’endettera à hauteur de 3,4 milliards d’euros en 2018, contre 5,4 milliards d’euros cette année. La dette publique s’élèvera à 111 milliards d’euros l’année prochaine.

Le budget 2018 serait de 55,4 milliards d’euros, soit 300 millions d’euros de moins que cette année.

Outre les économies prévues antérieurement, les dépenses en matière d’assurance chômage devraient diminuer avec l’amélioration de la situation de l’emploi.

Par contre, la préparation de la réforme des services sociaux et de la santé et l’augmentation des dépenses en matière de retraite augmenteront les dépenses.
M. Vihriälä, directeur général de l’institut de recherche économique Etla, est très réticent en ce qui concerne tout allègement fiscal. Il promeut les mesures pour diminuer le déficit et ralentir l’endettement.
HS/A12, AL/A14

Politique étrangère et européenne

Euro

Un Finlandais candidat à un haut poste

Helsingin Sanomat rapporte que le sous-secrétaire d’Etat du ministère des Finances Tuomas Saarenheimo serait candidat pour le remplacement de l’Autrichien Thomas Wieser à la tête du groupe de travail de la zone euro. Actuellement, M. Saarenheimo est le représentant finlandais dans ce groupe de travail.
HS

France – Finlande

Ambassade de Finlande à Paris

M. Teemu Tanner prochain ambassadeur

Helsingin Sanomat rapporte que le secrétaire général de la présidence de la république finlandaise sera le prochain ambassadeur de Finlande à Paris.
HS

publié le 10/08/2017

haut de page