Revue de la presse du vendredi 16 juin

Politique intérieure

Gouvernement


Les députés qui ont quitté les Vrais Finlandais victimes de menaces de mort

Les groupes parlementaires se sont réorganisés hier.

Le groupe des Vrais Finlandais est présidé par Leena Meri et les vice-présidents sont Ville tavio et Sami Savio.

Le groupe de la Nouvelle alternative est présidé par Simon Elo.

Les députés de ce nouveau groupe ont indiqué avoir reçu des menaces de mort.
HS

Déclarations de M. Sipilä

« Rien n’a été manigancé à l’avance » AL

Le premier ministre Juha Sipilä dément les informations de la presse selon lesquelles dès fin mai – début juin le gouvernement se serait préparé à une scission des Vrais Finlandais.

Déclarations de Petteri Orpo

« Le gouvernement est débarrassé des fauteurs de troubles » HS

Le ministre des Finances et président du Rassemblement national dément que le départ des députés du groupe des vrais Finlandais ait été écrit à l’avance. Il déclare que la confiance dans les Vrais Finlandais avait résidé dans la personne de M. Soini qui se portait garant du respect du programme gouvernemental. Avec son départ, il n’y avait plus de tel garant. Il souligne aussi que M. Terho, ministre des Affaires européennes, s’est désormais engagé en faveur du programme gouvernemental : « Les discours sur une sortie de l’UE ou de la zone euro sont terminés », a dit M. Orpo.
M. Orpo estime que la Finlande doit désormais promouvoir une politique européenne active car il y a au pouvoir en France et en Allemagne des sentiments en faveur d’un approfondissement d e l’intégration.

« Pour moi être patriote signifie prendre les décisions les meilleures pour les Finlandais. Cela veut dire que nous devons être un Etat membre actif et prêt à développer l’UE. L’appartenance à l’UE est dans l’intérêt des citoyens finlandais, c’est cela être patriote ».
HS

Verts

Congrès du parti

Helsingin Sanomat présente les candidats à la présidence du parti des Verts. Le parti élira un nouveau président samedi.
HS

Parlement

Législation sur les boissons alcoolisées

Les groupes parlementaires des partis représentant le gouvernement s’efforceront de se mettre d’accord sur la réforme de la législation sur les boissons alcoolisées, la semaine prochaine.

Selon les sources de Helsingin Sanomat, la proposition serait remise dans sa forme d’origine prévoyant de mettre en vente dans les magasins des boissons dont le taux s’élève jusqu’à 5,5 % (au lieu de 4,7% actuellement).
HS/A15

Réforme des régions

Des communes critiquent la réforme

Selon les plus grandes villes, la réforme des services sociaux et de la santé et celle des régions détruiront leur compétitivité. Les maires d’Helsinki, Espoo, Vantaa, Tampere, Oulu et Turku ont signé une prise de position qui demande au gouvernement de réfléchir encore sur l’opportunité de la réforme. Ces six communes remettent en question l’opportunité d’introduire la liberté de choix concernant les prestataires de services de santé dans la loi.
HS/A20, AL/A21

Coupes prévues pour les futures régions

Aamulehti rend compte du fait que dès 2019, les futures régions devront effectuer des coupes budgétaires importantes. De 2019 en 2030, il faudra qu’elles prennent des mesures d’économies à hauteur de 2,8 milliards d’euros. Les sommes par habitant varient de 715 euros en Finlande du Sud-Ouest (Varsinais-Suomi) à 296 euros en Carélie du Nord.
AL/A21

Défense

Législation sur l’état d’alerte

La commission de la Défense souhaite réformer la législation concernant l’état d’alerte dans un contexte de situation de crise. Selon la commission, les changements de l’environnement en matière de sécurité ont été tellement signifiants qu’il y a lieu de modifier la législation, réformée dernièrement en 2011. Par exemple la préparation face à des menaces hybrides n’y figure actuellement pas.
La commission de la Défense évoque ce souhait dans son rapport sur le livre blanc sur la défense du gouvernement.

La commission propose également la mise en place d’un organe pour coordonner les mesures de l’administration en matière de cyber-sécurité, et de renforcer la coopération entre les forces armées et les autorités.

La commission critique le rapport du gouvernement de trop de brièveté dans le traitement du financement de l’achat futur de chasseurs. Elle évoque l’éventualité d’une taxe de défense comme un moyen de financement.
HS/A15

Le président du parti social-démocrate, Antti Rinne préconise un impôt « défense »

Le président du parti social-démocrate, Antti Rinne, propose un impôt défense qui sera retenu sur les salaires et les capitaux. L’impôt sera à durée déterminée et valable pendant une vingtaine d’année. « Ainsi nous rendrons transparent aux citoyens le fait que la défense a besoin de davantage de fonds », précise Rinne.
Cet impôt viserait principalement à financer les acquisitions importantes pour la défense finlandaise et notamment le remplacement de ses chasseurs.
AL15.6/A8

Jyväskylä devient un véritable cybervillage

Le centre de consultation, de commandement et de conduite des opérations des forces de défense, qui fête ses dix ans d’existence, regroupe aujourd’hui à Jyväskylä un grand nombre de cyberexperts. Selon le directeur du centre, le colonel Timo Soikkeli, le centre collabore beaucoup avec l’école professionnelle supérieure et l’université de Jyväskylä.

Les forces de défense nationale envisagent de faire de Jyväskylä et Tikkakoski son centre de cyberdéfense et de reconnaissance. Le projet pourrait se réaliser dans les années qui viennent. Depuis 2015, un petit groupe de « cyberconscrits » est formé chaque année.
KS15.6/11

Politique étrangère et européenne

Défense


Un bombardier russe dans les environs de la Finlande

L’armée de l’air finlandaise a signalé que ses avions de combat multirôle ont détecté ces derniers jours dans l’espace aérien baltique et Golfe de Finlande un grand nombre d’avions militaires.

Au cours des vols de reconnaissance, l’armée de l’air finlandais a repéré notamment un Tupolev Tu-160, un bombardier rarement aperçu au-dessus de la mer Baltique et souvent qualifié de force de dissuasion nucléaire.

Les avions russes volaient dans l’espace aérien international et n’ont pas violé l’espace aérien finlandais.

L’OTAN procédait à des manœuvres maritimes simultanément à ces observations, ce qui pourrait expliquer la présence des avions russes dans la région.
AL16.6/A6

Terrorisme

« Des personnes à risque aussi en dehors de la liste de la SUPO » HS

La police criminelle a indiqué hier que, outre les personnes surveillées par la SUPO (Sûreté nationale), il y avait d’autres personnes constituant un risque en Finlande. Selon le chef de la police criminelle, M. Robin Lardot, il y en a environ autant, soit 350 personnes de plus.

Le nombre de personnes constituant un risque terroriste a augmenté rapidement puisque selon la SUPO il a augmenté de 80% depuis 2012.

Les personnes à risque surveillées par la police criminelle ne sont pas les mêmes que celles de la SUPO car elles sont mues par d’autres motivations, qui peuvent ne pas être liées au terrorisme mais être tout aussi dangereuses.

La police criminelle suit particulièrement des loups solitaires, dont certains ont des problèmes psychiatriques et d’autres une haine farouche contre la société ou d’autres encore ont souffert de brimades.

La police criminelle rappelle que dans un passé récent la Finlande a subi des crimes de masse dans des écoles, une attaque à l’explosif à Myyrmäki et une attaque à l’arme à feu à Hyvinkää. Toutes perpétrées par de jeunes hommes finlandais. Récemment le tribunal d’Helsinki a jugé une jeune femme qui préparait une attaque de masse dans une école. « Nous avons continuellement connaissance de tels cas », dit M. Lardot.

La police criminelle a constitué en 2016 un nouvel instrument pour évaluer les menaces. Elle s’appuie aussi sur la coopération internationale et sur un renseignement renforcé sur les réseaux sociaux.
HS

Editorial : « Les mises en garde servent à lutter contre le terrorisme » HS

Helsingin Sanomat estime que, en communiquant mercredi sur un passage au niveau deux sur la nouvelle échelle d’alerte sur le terrorisme, la Finlande s’est mise au niveau des autres pays européens. Cela ne signifie pas qu’une menace est imminente mais simplement que le risque est plus élevé.

HS souligne que les mises en garde sont un outil important de lutte contre le terrorisme car elles ont un effet préventif. Le problème est toutefois que les autorités ne peuvent pas préciser la nature exacte de cette menace. C’est aussi le cas pour les autorités finlandaises.

En matière de menace terroriste, comme sur les autres sujets, la Finlande fait partie de l’Europe occidentale. Lutter contre cette menace est une mission nationale et internationale qui nécessite de la détermination et de la sagesse, conclut HS.
HS

Islamophobie

Augmentation des crimes de haine en Finlande

Helsingin Sanomat publie un reportage sur une femme musulmane qui porte le voile et fait part des réactions haineuses auxquelles elle est confrontée.

HS rapporte que les crimes de haine ont augmenté de près de 50% en 2014-2015. L’année dernière, la police en a comptabilisé 1250.
HS

CMI

Plus de 600 000 euros récoltés pour M. Ahtisaari

A l’occasion de l’anniversaire du Prix Noble de la Paix Martti Ahtisaari, plus de 630 000 euros ont été récoltés auprès des Finlandais pour financer son organisation CMI.
HS

Coût de la vie

La Finlande à la neuvième place en Europe

Le niveau de prix de la consommation privée en Finlande est parmi les plus élevés en Europe, selon les chiffres publiés par l’Institut national d’études statistiques.

Le niveau des prix en Finlande dépasse la moyenne européenne de 21 % et la Finlande arrive ainsi neuvième parmi les Etats membres.
AL/A21

Numérique

La Finlande au deuxième rang parmi 22 pays

Selon un baromètre annuel sur le numérique de l’institut de recherche économique Etla, la Finlande, qui il y a un an était le premier pays en matière de numérisation, a été dépassée par la Norvège, dans une étude portant sur 22 pays et 36 différents facteurs.

Selon Petri Rouvinen d’Etlatieto, il ne s’agit pas du fait que la Finlande se serait affaiblie, mais plutôt du fait que d’autres pays ont développé leurs connaissances.
HS/A15

BEI

Alexander Stubb remplacera M. Vapaavuori

Alexander Stubb (Rassemblement national), ancien Premier ministre, a été désigné candidat de la Finlande pour le poste de vice-directeur de la Banque européenne d’investissements en succession de Jan Vapaavuori, devenu maire de Helsinki.
Pia Kauma d’Espoo deviendra députée à la place de M. Stubb.
AL/A6

Grèce

« Entente au sein de l’eurogroupe » HS

Le ministre des Finances Petteri Orpo a constaté que « la réunion s’est terminé, on est arrivé à un accord et cela a été un soulagement ». Pour lui, sans accord, on aurait eu beaucoup d’instabilité, outre en Grèce, dans la zone euro.

M. Orpo évoque le rôle du FMI en le considérant comme symbolique, surtout si on le compare à celui assumé il y a quelques années. L’Europe dispose désormais de ses propres mécanismes pour maîtriser les crises.

M. Orpo félicite les Grecs d’avoir fait ce qu’on leur a demandé de faire. Il s’est agi de décisions dures.
HS/A34

Economie

Social

Mouvement social au chantier naval de Turku

Le personnel du chantier naval Meyer de Turku a observé hier et aujourd’hui un mouvement de grève pour se plaindre des conditions de travail et du management.
Environ un millier des 1600 employés auraient observé ce mouvement selon les syndicats.
HS

France

Politique

« Le parti de M. Macron tourne autour de sa personne » HS

Helsingin Sanomat analyse la communication du parti du nouveau Président comparé à Steve Jobs à la tête d’Apple.
HS

publié le 16/06/2017

haut de page