Revue de la presse du vendredi 6 avril

Politique étrangère et européenne

Union européenne

Visite en Finlande de M. Barnier
« M. Sipilä veut garantir les vols vers l’Asie » HS

Helsingin Sanomat relève que le Premier ministre Juha Sipilä et Michel Barnier, négociateur principal de l’Union européenne dans les négociations sur le Brexit, ont donné une conférence de presse commune jeudi à Helsinki.
Le principal objectif de la Finlande dans les négociations sur le Brexit est de garantir la situation de l’aéroport Helsinki-Vantaa et de Finnair. Le gouvernement finlandais veut que le Brexit ne mette pas en cause la stratégie de Finnair d’amener les passagers des aéroports de toute l’Europe à Helsinki pour les transporter ensuite en Asie.
M. Barnier a dit qu’il aurait un rendez-vous vendredi avec la direction de Finnair et de l’aéroport Helsinki-Vantaa.
Yle rapporte que le Brexit signifie que la Grande-Bretagne restera en dehors du marché intérieur de l’aviation européenne et de l’accord Open Skies entre l’Union européenne et les Etats-Unis. Finnair et British Airways font partie de la même alliance de compagnies aériennes et les vols liés facilitent les voyages entre autres de l’Asie à Londres via Helsinki.
Selon Turun Sanomat, pour M. Barnier, la question la plus difficile du Brexit concerne la frontière entre l’Irlande et l’Irlande du Nord. Il a également souligné l’importance de l’unité du marché intérieur.
M. Barnier a eu hier un entretien avec le Président Sauli Niinistö. Il a également effectué une visite au Parlement. Ila souligné l’importance des contacts avec les parlements nationaux qui devront confirmer la nouvelle relation entre l’UE et la Grande-Bretagne. « Le processus de négociations doit être transparent et il l’a été dès le départ », selon M. Barnier.
HS/A27, Yle, TS/11

Diplomatie

Nominations d’ambassadeurs
Turun Sanomat rapporte que le ministère des Affaires étrangères annonce des nominations de nouveaux ambassadeurs finlandais.
Le Président Niinistö a nommé Liisa Talonpoika au poste d’ambassadeur à Stockholm à partir du 16 mai.
Riitta Resch a été nommée ambassadeur à Bruxelles, Jari Sinkari à Jakarta, Antti Rytövuori à Riad, Riitta Korpivaara à Riga, Eija Rotinen à Santiago de Chili et Juha Ottman à Varsovie, tous à partir du 1er septembre.
Pirkko Hämäläinen, sous-secrétaire d’Etat, a été nommée ambassadeur à Vienne à partir du 1er janvier 2019.
Johanna Karanko a été nommée consul général à Hongkong à partir du 1er septembre prochain.
TS/6

Terrorisme

Le projet de réforme de la législation évoque des critiques
Les accusations dans les trois procès qui ont eu lieu ont été rejetées

Le gouvernement propose d’inclure dans le code pénal un élargissement du champ des règles concernant les crimes terroristes. Par exemple une formation indépendante autonome dans le but de commettre un crime terroriste serait criminalisée. Actuellement, c’est la participation à une formation qui est criminalisé.
Helsingin Sanomat note que, selon le gouvernement, la directive européenne sur les crimes terroristes rend nécessaire de revoir la législation finlandaise en la matière.
Des professeurs en droit, Martin Scheinin et Sakari Melander se méfient du projet et M. Melander estime que différentes activités pourraient être pénalisées sous prétexte que l’on considère que leur objectif a été de commettre un crime terroriste.
HS note qu’il y a eu trois procès en Finlande relevant d’une accusation sur le terrorisme. Dans les trois cas, les accusations ont été rejetées. Le procès concernant l’attaque au couteau de Turku l’été dernier commencera la semaine prochaine.
HS/A8

Energie - Russie

Autorisation pour le projet Nord Stream 2 d’utiliser l’espace économique finlandais
Le gouvernement a donné son feu vert au projet de gazoduc Nord Stream 2 d’utiliser l’espace économique finlandais sur une zone de 374 kilomètres à l’extérieur des eaux territoriales finlandaises. C’est le ministère de l’Emploi et de l’Economie qui a étudié le dossier.
La Finlande considère le projet comme commercial, alors que pour le Danemark et la Suède, il relève de la politique de sécurité et de défense. Ces pays s’inquiètent du rôle accru de la Russie dans la région de la mer Baltique.
Ceux qui s’opposent au projet estiment qu’il relève de la volonté de la Russie d’augmenter la dépendance de l’UE en matière du gaz naturel russe. Le fait que le projet favorise l’Allemagne divise les Etats membres.
Le gazoduc sous-marin irait de Ost-Luga en Russie jusqu’à Greifswald en Allemagne. Il serait construit à côté du Nord Stream 1 existant.
HS/A8

Politique intérieure

Gouvernement

Déclarations de M. Orpo
Le ministre des Finances et président du Rassemblement national Petteri Orpo déclare dans une interview accordée à Aamulehti qu’il pense qu’en dépit de l’opposition d’Helsinki, les réformes des régions et des services sociaux et de santé seront votées au Parlement et se réaliseront d’ici 2020 comme prévu.
Il estime que lors des négociations sur le cadre budgétaire la semaine prochaine il faudra s’en tenir au programme gouvernemental qui prévoit un maintien du gel des minimas sociaux durant toute la législature.
Il pense que le modèle d’activation des chômeurs sera au sujet des négociations de deux manières : d’une part il faudra s’assurer que les services d’aide à l’emploi aient suffisamment de ressources et d’autre part mieux définir ce qui est considéré comme une preuve d’activité de la part des chômeurs.
M. Orpo exprime son souci en matière de manque de main d’œuvre dans de nombreux secteurs. En effet, les entreprises ont des difficultés à recruter. Le gouvernement va donc réfléchir aux moyens de mieux se faire rencontrer l’offre et la demande d’emploi. Il parle notamment en faveur de mesures pour favoriser la venue de main d’œuvre étrangère. De même il faut promouvoir la mobilité de la main d’œuvre sur le territoire notamment par une politique du logement. Il souhaite aussi que les entreprises et les communes soient actives pour attirer la main d’œuvre.
AL

Social

Le modèle actif va diminuer les allocations de la moitié des chômeurs
Selon l’assurance sociale Kela, plus de la moitié des allocataires de l’allocation chômage de base devraient voir leur allocation réduite de 4,65% en avril car ils n’ont pas rempli les conditions fixées par la nouvelle loi.
Ils représenteraient environ 94 000 personnes sur les 190 000 qui touchaient ces allocations au premier semestre. L’allocation moyenne étant de 696 euros, ils devraient perdre 32,40 euros par mois.
Au total, au premier semestre, ce sont donc 93 000 chômeurs qui ont rempli le critère d’activation fixé par la loi : la plupart (71 000) parce qu’ils avaient participé à une formation de retour à l’emploi au moins cinq jours, le reste soit parce qu’ils avaient travaillé au moins 18 heurs sur la période (25 000 chômeurs), soit qu’ils avaient eu une activité d’entrepreneur leur rapportant au moins 241 euros.
Kauppalehti relève qu’en décembre dernier, avant l’entrée en vigueur de la loi qui met en place des sanctions contre les chômeurs qui ne remplissent pas ces critères d’activé, 40% des chômeurs remplissaient déjà ces conditions d’activité. Le quotidien économique, qui juge donc que la loi aurait permis un « bond de 8 points » en matière d’activation des chômeurs, considère qu’une période de trois mois est bien trop courte pour en tirer des conséquences.
Helsingin Sanomat relève que ce n’est qu’en mai que l’on saura exactement combien de chômeurs ont vu leur allocation effectivement baisser. Et ce n’en qu’en juin que l’on saura si ce modèle d’activation a pu permettre de verser moins d’allocations.
KL HS

Economie

Capital-risque

Les startups finlandaises attirent de plus en plus de capital-risque étranger
L’année dernière, les startups finlandaises ont récolté 349 millions d’euros de capital-risque dont 208 de la part de l’étranger. Ce financement s’est réparti entre 118 startups finlandaises dont les 10 premières ont récolté 40% du total.
Kauyppalehti relève qu’en dix ans, l’apport de capital-risque étranger a décuplé, passant de 21 millions à 208 millions d’euros.
Dans le même temps, les investissements du capital-risque finlandais ont diminué.
HS KL

France – Finlande

Cinéma

Au revoir là-haut
Les médias publient de très bonnes critiques du film d’Albert Dupontel Au revoir là-haut qui sort aujourd’hui en Finlande.
HS AL TS

publié le 06/04/2018

haut de page