Revue de la presse du vendredi 13 avril

Politique ?trang ?re et europ ?enne

Syrie

 ? Pas de risque d ?une guerre mondiale par erreur ? KS
 ? L ?OIAC devrait contr ?ler les armes chimiques en Syrie ? KS
 ? Les frappes en Syrie sont juste une affaire de temps ? AL
 ? Les grandes puissances se font face ? HS
 ? Macron affirme avoir des preuves de l ?utilisation d ?armes chimiques ? HS

STT rapporte que le retard pris dans les frappes de r ?torsion occidentales en Syrie est probablement du au fait que la Syrie a promis de permettre l ?acc ?s ? Douma aux chercheurs de l ?OIAC.
STT rapporte aussi que le Pr ?sident Macron a d ?clar ? lors d ?une interview t ?l ?vis ?e que la France avait la preuve que des armes chimiques avaient ?t ? utilis ?es en Syrie.
Le professeur de strat ?gie du coll ?ge de d ?fense Jaakko J ?ntti estime que si des frappes en Syrie ont lieu, cela sera dans les jours ? venir. Il estime qu ?il pourrait s ?agir du m ?me type de frappes que l ?ann ?e derni ?re, au moyen de missiles ? sans risquer la vie de pilotes ?. ? On veut montrer par cette r ?action que le recours aux armes chimiques d ?Assad n ?est pas une chose normale ?.
KS AL

La crise en Syrie n ?a pas d ?effet sur la coop ?ration de d ?fense de la Finlande
Le ministre de la D ?fense Jussi Niinist ? refuse de sp ?culer sur les effets de la crise pour les relations entre la Finlande et la Russie. Il craint que les frappes am ?ricaines engendrent un conflit plus important. ? Il existe un risque d ?un conflit volontaire ou non puisqu ?il y a des troupes de plusieurs acteurs dans la r ?gion. Mais ce risque existe depuis longtemps, comme lors des pr ?c ?dentes frappes ?.
Il ne pense toutefois pas que la situation aura des effets sur les relations entre la Finlande et les Etats-Unis. ? Mais la situation changera si on essaie de former une coalition internationale pour soutenir de possibles frappes militaires ?.
L ?ancien ministre des Affaires ?trang ?res Erkki Tuomioja consid ?re que de possibles frappes am ?ricaines en Syrie sont difficiles, voire dangereuses, m ?me si lutter contre l ?utilisation d ?armes chimiques est une bonne chose.
Il estime que ce n ?est pas par la guerre que l ?on arr ?tera la guerre. ? La Finlande n ?a pas de r ?le ? ce stade, mais si on arrive ? un accord de paix je ne pense pas que la Finlande pourrait refuser d ?envoyer des casques bleus ? dit-il.
Al

Point de vue
 ? Le conseil de s ?curit ? des Nations-Unies ne devrait pas ?tre un bac ? sable ? Hbl

Union europ ?enne

Point de vue :
 ? La Hongrie est surtout une menace pour elle-m ?me ? HS

Paavo Rautio estime que les m ?dias ont tort de faire penser que la Hongrie et les pays du groupe Visegrad seraient la principale menace pour l ?UE actuellement. Pour lui, ces pays n ?ont pas grand-chose en commun ? part l ?opposition ? l ?immigration et une mauvaise administration. Ils ne menacent pas vraiment l ?avenir de l ?UE.
Pour Paavo Rautio, l ?avenir de l ?UE se joue plut ?t en France o ? le Pr ?sident Macron doit faire face ? la gr ?ve des cheminots.
 ? Une d ?faite dans la rue signifierait un affaiblissement du pouvoir et une mont ?e du populisme dans un pays o ? les vieux partis sont ?clat ?s. En revanche, s ?il l ?emporte Macron continuera ? r ?former la France et l ?UE. ? Ce qui se passe en France a plus d ?importance pour l ?avenir de l ?UE que ce que Orban peut faire ? ou a jamais fait ? dans son pays ?.
HS

Tribune
 ? L ?UE a besoin de plus de solidarit ? dans la politique sur l ?immigration ? HS

La d ?put ?e europ ?enne Anneli J ??tteenm ?ki (Centre) publie un texte en faveur de plus de solidarit ? entre les Etats membres dans l ??tude des demandes d ?asile. Elle estime qu ?il faut disposer de structures europ ?ennes durables pour faire face ? la pression de l ?immigration.
HS

Finlande - Portugal

La Finlande veut d ?noncer l ?accord fiscal avec le Portugal
Keskisuomalainen rel ?ve que le ministre des Finances Petteri Orpo annonce dans un communiqu ? de presse que ? l ?actuel accord fiscal entre la Finlande et le Portugal ne correspond plus ? l ?id ?e d ?une imposition des revenus ?quitable ?.
Selon l ?accord actuel, qui date de 1970, les retraites finlandaises du secteur priv ? sont exon ?r ?es d ?imp ?ts au Portugal. Plusieurs chefs d ?entreprise retrait ?s habitent au Portugal.
KS/20

Nordstream 2

Les autorisations ont ?t ? accord ?es
Selon Keskisuomalainen, l ?administration r ?gionale de la Finlande du sud a accord ? au gazoduc Nordstream 2 l ?autorisation conforme ? la loi sur les eaux.
Le gouvernement a d ?j ? accord ? son autorisation au projet la semaine derni ?re.
KS/23

Politique int ?rieure

Gouvernement ? vie professionnelle

Faciliter les licenciements ne serait qu ?un d ?but
Le ministre de l ?Emploi, Jari Lindstr ?m (Avenir bleu), estime que la l ?gislation concernant le travail changera in ?vitablement dans l ?avenir du fait que c ?est indispensable pour que le taux d ?emploi puisse ?tre relev ? au-del ? de l ?objectif actuel de 72 %. Le prochain objectif sera un taux d ?emploi de 75 %, selon lui, et pour y arriver, il faudra pouvoir consid ?rer toutes les options.
Pour lui, le caract ?re contraignant des conventions collectives pourrait figurer parmi les th ?mes ?lectoraux de 2019. Helsingin Sanomat note que les conventions collectives concernent aussi les entreprises qui ne les auraient pas sign ?es d ?s que les employeurs de plus de la moiti ? des employ ?s du domaine concern ? les ont sign ?es. M. Lindstr ?m ne pense pas que l ?on supprime le caract ?re contraignant mais que, par contre, il pourra ?tre modifi ?.
Ilkka Kaukoranta, ?conomiste en chef de la conf ?d ?ration des ouvriers, SAK, estime qu ?une l ?gislation pr ?voyant beaucoup de droits aux employ ?s restreint d ?autre part la marge de manoeuvre des entreprises. La rentabilit ? des entreprises pourrait en souffrir.
D ?autre part, une l ?gislation stricte encourage les entreprises ? investir dans leurs employ ?s, y compris sous la forme de la formation.
Antti Kauhanen, chercheur de l ?institut de recherche ?conomique Etla, estime qu ?il est difficile d ??valuer l ?effet sur l ?emploi des changements dans la l ?gislation du fait qu ?il est difficile de les distinguer des autres facteurs. Pour lui, il n ?y a pas de mesure unique qui puisse servir ? augmenter l ?emploi, il faut un paquet de diff ?rentes mesures allant de la formation au recrutement de la main d ??uvre ?trang ?re et au rel ?chement de la bureaucratie.
M. Kaukoranta estime qu ?am ?liorer les conditions et les services au niveau des p ?les emploi des personnes disposant de peu de formation pourrait ?tre plus important que les r ?formes de la l ?gislation afin d ?am ?liorer l ?emploi. Prendre des mesures qui affaiblissent le sentiment de s ?curit ? d ?un grand nombre de personnes n ?est pas raisonnable, selon lui.
Kauppalehti note qu ?alors que les Entrepreneurs de Finlande se f ?licitent du projet et estiment que son effet sur l ?emploi sera consid ?rable, la conf ?d ?ration SAK consid ?re les plans du gouvernement comme d ?mesur ?s. Ils augmenteraient, selon la SAK, l ?ins ?curit ? de la vie professionnelle et diminueraient la protection des employ ?s. Pour la conf ?d ?ration des employ ?s, STTK, la r ?forme concernant le licenciement diminuerait l ?engagement des employ ?s dans leur emploi.
Un groupe de travail tripartite avec des repr ?sentants du gouvernement, des employeurs et des employ ?s ?tudiera les propositions.
Le minist ?re de l ?Emploi et de l ?Economie envisage de prendre en compte le fait que le traitement du licenciement dans les entreprises de moins de 20 personnes pourrait d ?courager les entreprises d ?augmenter le nombre de leurs employ ?s au-del ? de 20.
HS/A12, KL/A7

Editoriaux
L ??ditorialiste de Kauppalehti estime que le gouvernement n ?a pas os ?, par peur de la r ?action des organisations syndicales, avancer sur les accords locaux dans les entreprises. Le gouvernement a toutefois fait des concessions dans le sens des entrepreneurs de PMI-PME. Comme les entreprises concern ?es par le rel ?chement des crit ?res de licenciement repr ?sentent 95 % des entreprises finlandaises, on peut ? juste titre s ?attendre ? ce que la r ?forme aura un effet sur l ?emploi.
Helsingin Sanomat titre son ?ditorial ?galement sur le fait que le gouvernement a ?vit ? un litige avec le mouvement syndical.
KL/A5, HS/A4

Point de vue : ? L ?objectif en mati ?re d ?emploi est encore loin ? KL
Arno Ahosniemi de Kauppalehti rappelle qu ?avec le vieillissement de la population et le faible taux de natalit ?, le d ?ficit structurel finlandais ira croissant ces prochaines ann ?es.
Au lieu d ?un taux d ?emploi de 72 %, il faudrait briguer un taux de 80 %. Pour ce faire, il faut continuer les r ?formes sur le march ? de travail.
KL/A5

Gouvernement ? Education

14 millions par an pour les ?tudiants des lyc ?es et des ?coles professionnelles
Le gouvernement pr ?voit d ?accorder 46 euros aux lyc ?ens et aux ?tudiants des ?coles professionnelles ? faibles revenus, cibl ?s pour l ?achat de mat ?riel scolaire.
Rendre enti ?rement gratuit les ?tudes ? ce niveau aurait co ?t ? entre 87 et 142 millions d ?euros par an, contre le co ?t de 14 millions de la pr ?sente r ?forme.
Il est pr ?vu que 30 % des ?tudiants de ces ?coles soient concern ?s par la somme.
La ministre de l ?Education, Sanni Grahn-Laasonen, se f ?licite du fait que les ?tudes d ?une langue ?trang ?re commenceront, ? compter de 2020, d ?s la premi ?re ann ?e de scolarisation contre la troisi ?me ann ?e actuellement.
La r ?forme n ?cessitera des cr ?dits suppl ?mentaires de 12 millions d ?euros.
HS/A11, AL/A11

Elections r ?gionales

Le Centre n ?aurait pas la majorit ? des conseils r ?gionaux
Keskisuomalainen rapporte que le secr ?taire g ?n ?ral du Rassemblement national Janne Pesonen rejette l ?id ?e selon laquelle la future r ?forme des r ?gions renforcerait la position du Centre et que le Centre gagnerait les ?lections r ?gionales partout.
Le Centre a actuellement un peu plus de 30 % des si ?ges dans les conseils municipaux. Selon les calculs de M. Pesonen, aux ?lections r ?gionales, le Centre aurait environ 24 % des si ?ges et la part du Rassemblement national et du PSD augmenterait. ? Le Centre aurait le plus grand nombre de conseillers r ?gionaux mais pas autant que pour les conseil municipaux. ?
La r ?forme des r ?gions m ?ne ? une centralisation du pouvoir dans les villes capitales des r ?gions. Les partis politiques qui sont forts dans les grandes villes gagneront les ?lections.
Heikki Paloheimo, professeur ?merite en sciences politiques, estime ?galement que les sp ?culations concernant un coup d ?Etat par le Centre dans les r ?gions sont fallacieuses. Il estime que le Centre n ?aura pas la majorit ? dans les neuf r ?gions o ? il a actuellement une position tr ?s forte dans les conseils municipaux.
Aino-Kaisa Pekonen, pr ?sidente du groupe parlementaire de l ?Alliance des gauches, souligne que le plus grand probl ?me de la r ?forme est le d ?ficit de d ?mocratie qui concernera les petites communes qui n ?auront pas de repr ?sentants dans les conseils r ?gionaux.
KS/20-21

Parti des citoyens

M. V ?yrynen quittera le parti qu ?il a cr ??
Keskisuomalainen rel ?ve que Paavo V ?yrynen, parlementaire europ ?en du Centre qui a fond ? son propre parti, annonce sur son blog qu ?il quittera le parti des citoyens et pourrait ainsi ?tre candidat ? la pr ?sidence du Centre au congr ?s de juin.
M. V ?yrynen fut pr ?sident du Centre en 1980-1990.
KS/12

Transports

Gel de l ?aide ? l ?acquisition des v ?los ?lectriques
Selon Keskisuomalainen, le minist ?re des Transports et de Communication a annonc ? que l ?aide pour l ?acquisition des v ?los ?lectriques ne sera pas mise en ?uvre pendant la l ?gislature en cours.
La ministre centriste des Transports Anne Berner a promu ce projet mais le Rassemblement national et les Bleus s ?y sont oppos ?s.
KS/20

publié le 13/04/2018

haut de page