Revue de la presse du vendredi 8 décembre

Politique étrangère et européenne

EUM

Editorial
« Les réformes économiques un défi pour l’UE » HBL

L’éditorialiste de Hufvudstadsbladet estime que le travail pour réformer et renforcer l’Union monétaire et la coopération au niveau de l’euro est tout à fait central pour la réforme de l’UE, mais qu’en même temps, ce travail pourra être la partie la plus difficile de la réforme.
La Commission a présenté ses propositions pour les démarches de renforcement de l’UEM que l’éditorialiste considère comme une base préliminaire pour les discussions. On devrait avoir les premières réactions, la semaine prochaine, lorsque les dirigeants se réunissent à Bruxelles.
Selon l’éditorialiste, il ne s’agit pas de manque d’idées mais plutôt de difficulté de trouver des compromis entre les 19 Etats de l’eurogroupe.
HBL/4

Editorial
« Les banques doivent être assainies avant un saut quantitatif » KL

Kauppalehti souligne qu’ava nt de réaliser un bond en avant dans l’union monétaire il faut terminer l’union bancaire : cela ne pourra se faire que lorsque le secteur bancaire aura été assaini et les risques épurés. Cela n’est qu’après que l’on pourra parler d’une garantie des dépôts commune.
KL

Analyse
« La réforme de l’UEM est un poison pour la Finlande » HS

Le correspondant à Bruxelles de Helsingin Sanomat relève que la Finlande s’oppose à nombre de projets de la Commission d’approfondir l’union monétaire.
La Commission a présenté hier, ses projets en la matière. Selon le directeur du bureau du patronat finlandais EK à Bruxelles, M. Taneli Lahti, le paquet présenté par la Commission ne présente aucune surprise ou nouveauté.
Helsingin Sanomat rappelle que le Ministre des Finances Petteri Orpo avait assuré lundi dernier que la Finlande était engagée dans le processus de réforme de l’UEM, même si la liste des sujets auxquels s’oppose la Finlande est particulièrement longue par rapport aux autres pays.
Helsingin Sanomat estime qu’il est clair que les priorités de la Finlande sont bien éloignées de celles de la commission.
Ainsi, avant d’envisager une garantie des dépôts commune, la Finlande veut une diminution des risques. Or, selon les Finlandais, cela prendra très longtemps. Helsingin Sanomat demande au ministre si l’on parle alors de 2140 ? Le ministre estime qu’il faut d’abord définir comment on évalue ces risques.
Le développement de l’UEM sera étudié lors du prochain conseil européen, la semaine prochaine.
HS

UE

Billet
« C’est l’Europe qui rassemble Merkel et Schulz » KL

Le correspondant européen de kauppalehti, Tapio Nurminen, estime que la naissance d’une coalition CDU-CSU et PSD en Allemagne est probable. Il considère qu’il faut que soit formée une grande coalition qui se donne pour principale cause l’Europe. C’est principalement le duo Merkel – Schulz qui peut sortir l’Allemagne des tranchées où elle s’est retirée en politique européenne.
« L’UE et l’euro n’ont pas d’avenir sans plus de solidarité. Pour cela, il faut un grand compromis franco-allemand. En matière financière, il faut que la France devienne plus germanique ; et en matière de politique étrangère et de sécurité, que l’Allemagne se francise », conclut KL.

Proche-Orient

Editoriaux
« M. Trump a pris un risque sans raison apparente » HS
« Un revers pour la paix au Proche-Orient » TS

« M. Trump apparait comme un joueur de poker qui prend de grands risques mais dont personne ne peut dire le jeu qu’il joue vraiment. La plus rationnelle des explications jusqu’à ce jour est qu’il s’agit de causes liées à la politique intérieure des Etats-Unis », écrit HS qui considère que M. Trump a pris sa décision pour s’assurer le soutien de la droite chrétienne américaine.
Le journal relève que, sur Israël comme sur la Russie, c’est la même personne de l’entourage du Président qui est au centre des décisions : son gendre Jared Kushner.
Turun Sanomat cite pour sa part le professeur finlandais Hannu Juusola qui estime que le choix de M. Trump « va à l’encontre de toutes les explications rationnelles ».
HS TS

Brexit


Ces Finlandais qui ont pris le passeport britannique par crainte du Brexit

Helsingin sanomat publie un reportage sur des Finladnais qui résidaient depuis longtemps au Royaume-Uni et ont décidé de prendre le passeport britannique par peur des conséquences du Brexit.
HS

Entreprises


General Electric supprime 200 postes en Finlande

General electric a annoncé la suppression de 200 postes en Finlande ;
Le groupe emploie environ 1100 personnes, principalement dans le secteur de la santé.
HS

Politique intérieure

Parlement

Examen de la douzième motion de censure
Le gouvernement a répondu hier aux questions de l’opposition sur l’augmentation des inégalité qui était le sujet de la douzième motion de censure déposée contre le gouvernement depuis 2015.
Les Verts envisagent de déposer une motion de censure sur l’Education. Elle devrait intervenir l’année prochaine.
HS

France

Gastronomie

Michel Bras
Kauppalehti publie un portrait du Chef Michel Bras dont le restaurant à Laguiole a trois étoiles Michelin.
KL Optio

France – Finlande

Haute-couture

Anna Ruohonen
Optio publie un article sur des couturiers dont Anna Ruohonen qui est établie à Paris. Elle y a son atelier et une boutique.
Optio/47-49

publié le 08/12/2017

haut de page