REvue de la presse du lundi 7 août

Politique étrangère et européenne

Déplacement en Finlande de la ministre des Transports, Mme Borne

Communiqué du ministère finlandais des Transports et des Communications

La ministre des Transports et des Communications Anne Berner rencontrera la ministre française des Transports Élisabeth Borne, le lundi 7 août à Helsinki.
Lors de la rencontre, les ministres s’entretiendront notamment sur les mesures nationales liées à la mise à profit de l’information et aux données ouvertes, telles que l’automatisation des transports et le concept MaaS (Mobility as a Service), ainsi que sur les questions liées à la concurrence des transports aériens.

Les ministres échangeront en outre sur les propositions de règlements publiées par la Commission européenne fin mai concernant la libéralisation sur le marché des transports routiers, les questions sociales, la tarification des transports et le suivi et les rapports concernant les émissions de CO2 des poids lourds.
vn.fi

Confiance dans l’UE

Selon l’Eurobaromètre, 59 % des Finlandais ont confiance dans l’UE

Selon l’Eurobaromètre commandé par la Commission européenne, les Européens sont plus confiants à l’égard de l’UE que jamais depuis 2010. Dans les Etats de la zone euro, la popularité de la monnaie unique est plus élevée que jamais depuis 2004.

59 % des Finlandais ont confiance dans l’UE (contre 51 % il y a un an), la moyenne européenne étant de 42 % (contre 36 % il y a un an). 33 % des Finlandais sont méfiants (contre 43 % il y a un an).

56 % des Européens sont confiants en ce qui concerne l’avenir de l’UE, ce qui était le cas de 50 % des personnes interrogées il y a un an.

Les Finlandais se situent troisièmes après la Lituanie et le Luxembourg en matière de confiance dans l’UE.

En ce qui concerne les menaces éprouvées par les Européens, le terrorisme et les problèmes engendrés par l’immigration dépassent les soucis économiques dans leurs esprits. La menace concernant l’immigration a toutefois diminué chez les Européens.
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat estime que pour trouver des solutions aux soucis des citoyens, il faut une coopération internationale et que, dans ce domaine, l’UE pourrait faire preuve de son utilité.
KL, HS/lun/A5

Sécurité

Centre hybride

Le Centre de sécurité hybride européen sera inauguré à Helsinki en septembre. Il est prévu que le centre coopère contre les cyber-menaces avec les Etats membres de l’UE et de l’OTAN.

Matti Saarelainen, directeur du futur centre note que l’objectif du centre est de comprendre les différents phénomènes hybrides et de diffuser de l’information aux Etats membres.

A début, le centre emploiera moins de dix personnes et c’est la Finlande qui couvrira les dépenses. L’année prochaine, il y aura plus de personnel, et la Finlande se chargera de 50 % du budget, le reste devant être couvert par des cotisations et des donations.

La Finlande prévoit de désigner un directeur au ministère de l’Intérieur afin de piloter un réseau sur les vulnérabilités au sein du centre hybride.

Jarno Limnéll, professeur à l’Université Aalto et spécialiste des questions liées à la cyber-sécurité, s’étonne des faibles ressources du nouveau centre compte tenu des attentes importantes à son égard.

Il estime que le centre permettra à la Finlande de hausser son profil en matière de politique de sécurité et qu’il faudrait ainsi investir fortement au centre.
HS/lun/A10

Politique intérieure

Election présidentielle – Vrais Finlandais

Le bureau du parti propose la candidature de Mme Huhtasaari à la Présidence de la République

Le bureau du parti des Vrais Finlandais qui s’est réuni, vendredi, envisage de désigner la députée de Pori Laura Huhtasaari comme candidate à l’élection présidentielle.
Le président du parti, Jussi Halla-aho, est lui-même trop pris par la direction du parti et la préparation des prochaines élections législatives pour se présenter. Il croit de plus être « négativement connoté ». Il estime que Mme Huhtasaari pourra être vue de façon plus ouverte que lui-même.

Lors de la conférence de presse, Mme Huhtasaari a critiqué l’UE en disant que la participation de la Finlande à l’Union n’était pas dans les intérêts de la Finlande. Elle ne pense pas que l’organisation d’un référendum en la matière soit d’actualité, mais qu’il faudrait néanmoins un débat sur le départ de la Finlande de l’UE.

Le conseil du parti désignera un candidat à la présidentielle, en septembre.

Helsingin Sanomat note que, selon M. Halla-aho, le nombre de personnes ayant rejoint le parti est plus élevé que celui de personnes qui l’ont quitté depuis le congrès du mois de juin.
HS/sam/A10

France - Finlande

BD

Riad Sattouf

Helsingin Sanomat publie une interview de Riad Sattouf à l’occasion de la publication en finnois du troisième tome de son ouvrage l’Arabe du futur.
HS/lun/B2

publié le 07/08/2017

haut de page