Octobre 2016

Lundi 31 octobre 2016

Politique étrangère et européenne

Sécurité

Transpondeurs
Helsingin Sanomat publie un bilan sur les violations de l’espace aérien finlandais par les avions russes depuis 2005, signé Kari Huhta.
L’auteur estime que la proposition du président Niinistö concernant les transpondeurs n’avance pas et qu’en effet l’initiative n’a mené à rien. La proposition divise les opinions à Bruxelles. Certains ont été irrités parce que la Russie utilise la proposition pour ses propres fins. Le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg estime, quant à lui, que l’initiative finlandaise est plutôt positive.
HS/sam/A6-7

Finlande - Russie

Mme Halonen a participé à la conférence Valdai
Helsingin Sanomat rapporte que la présidente Tarja Halonen a participé à la conférence Valdai à Sotchi.
Lors d’une table ronde Mme Halonen a mentionné que l’église de Kallio à Helsinki avait commencé à sonner les cloches pour honorer les victimes d’Alep, ce qui a beaucoup irrité le président Poutine. Selon Mme Halonen, son dernier entretien avec M. Poutine a eu lieu il y a environ deux ans. « Je n’avait pas reçu d’invitations depuis. J’ai aussi voulu faire une pause moi-même. » Mme Halonen note que, lors de cette table ronde, elle avait voulu parler surtout du développement durable.
HS/lun/A8

Politique intérieure

Vrais Finlandais

M. Soini de loin le candidat le plus populaire pour la présidence du parti
Aamulehti et les autres quotidiens de Lännen Media relèvent que, selon un sondage effectué auprès de 478 décideurs des Vrais Finlandais (dont 43 % ont répondu aux questions), 59,8 % estiment que l’actuel président du parti Timo Sini présentera sa candidature au vote sur le président du parti au congrès des Vrais Finlandais le 10 et 11 juin 2017.
M. Soini, qui préside le parti depuis 1997, n’a pas encore révélé ses intentions. Il compte donner sa réponse au printemps.
48 % des Vrais Finlandais interrogés sont favorables à la réélection de M. Soini. 17 % sont pour Sampo Terho, président du groupe parlementaire, 13 % pour Jussi Halla-aho, parlementaire européen et 11 % pour Jussi Niinistö, ministre de la Défense.
Si M. Soini n’était pas parmi les candidats, 36 % voteraient pour M. Terho, 23 % pour M. Niinistö et 16 % pour M. Halla-aho.
A la question de savoir comment M. Soini a réussi en tant que président du parti, 54 % répondent qu’il a bien ou très bien réussi. 86 % estiment que M. Soini a bien ou très bien réussi en tant que ministre des Affaires étrangères.
M. Soini a déjà annoncé qu’il ne se présenterait pas aux élections présidentielles de janvier 2018. Les candidats les plus populaires parmi les Vrais Finlandais sont Jussi Niinistö (57 %), la présidente du Parlement Maria Lohela (18 %) et Sampo Terho (8 %).
AL/sam/A8-9

Déradicalisation

Programme Exit Radinet
A l’occasion du salon du livre, Yle publie un reportage sur le programme Radinet lancé en Finlande dans le cadre du programme européen Exit de prévention contre la radicalisation.
Le programme finlandais Radinet, lancé au printemps, est destiné à prévenir la radicalisation religieuse et politique. Il est mené par l’association Vuolle Setlementti Ry qui lutte contre la violence depuis de nombreuses années. Il est mis en œuvre en coopération avec notamment le ministère de l’Intérieur et financé par la loterie RAY (155 000 euros en 2016).
Jusqu’à présent il portait sur douze jeunes hommes qui avaient été influencés par le nazisme ou le terrorisme islamiste.
Une des figures de ce programme est l’ancien néo-nazi Esa Holappa.
Yle

Economie

Distribution

Lidl est le meilleur marché
Kauppalehti publie un comparatif d’un panier de la ménagère dans les grands groupes de distribution : c’est toujours Lidl qui est le moins cher (37,7 euros), loin devant les groupes S, K et les magasins Alepa et Stockmann.
KL

Les groupes finlandais quittent la Russie
Helsingin Sanomat rapporte que seul le groupe S compte rester sur le marché russe. Tant le groupe K que Stockmann ont vendu ou vendent leurs magasins en Russie.
Le groupe S a décidé de ne pas poursuivre son objectif d’arriver à 30 supermarchés. Le groupe n’en compte plus que 17.
HS

Société

Etrangers

Près d’un quart des habitants des quartiers Est d’Helsinki sont d’origine étrangère
Le nombre de personnes d’origine étrangère s’élevait au début de l’année à 90 000 soit 14% de la population.
Dans les quartiers de l’Est de la ville, la part des personnes n’ayant pas le finnois ou le suédois comme langue maternelle est même de 22,6%.
La part des étrangers s’installant à Helsinki a toutefois baissé ces dernières années. En 2015, le solde n’était que de 3000 personnes. Cette baisse est principalement due à la diminution du nombre d’Estoniens s’installant dans la capitale.
HS

France – Finlande

Sport

Motocyclisme : Ajo et Zarco champions du monde
Aamulehti rapporte que le Français Johan Zarco a conservé son titre de champion du monde de Moto2. Il s’agit de son second titre dans la catégorie et du sixième titre pour l’écurie finlandaise Ajo qu’il représente. Cette écurie a obtenu la moitié de ses titres avec des pilotes français.
AL

France

Exposition

Hergé au Grand Palais
Kaleva publie un reportage sur l’exposition Hergé au Grand palais jusqu’au 15 janvier.
Kaleva

Société

Calais
Sanna Karlsson publie un point de vue sur le démantèlement du camps de Calais.
Hbl

L’art d’accommoder les restes
Kaleva publie un reportage sur les restaurants à paris qui proposent des menus à partir des invendus des grossistes.
Kaleva

Vendredi 28 octobre 2016

Politique étrangère et européenne

OTAN

La Finlande ne sera pas invitée au prochain sommet de l’OTAN
Helsingin Sanomat rapporte que la Finlande et la Suède ont été les seuls Etats non-membres de l’OTAN qui ont participé jeudi à la réunion ministérielle de l’organisation concernant l’augmentation de la coopération entre l’OTAN et l’Union européenne.
La proposition sur la participation de la Finlande et de la Suède au prochain sommet de l’OTAN à Bruxelles en 2017 a pourtant été rejetée. Selon des sources diplomatiques, « un groupe d’Etats membres a dit non et la réunion sera organisée en famille ». Les pays les plus critiques vis-à-vis de la Russie auraient eu une attitude plutôt réservée à l’égard de la proposition que le Président Sauli Niinistö avait présentée au président Poutine concernant la sécurité aérienne.
HS/A8

Propos du ministre de la Défense
Selon Turun Sanomat, le ministre de la Défense Jussi Niinistö annonce que la Finlande se prépare à inviter des troupes de l’OTAN situées dans les pays baltes à participer à des exercices militaires en Finlande.
M. Niinistö a eu jeudi un entretien à Bruxelles avec le nouveau commandant des troupes de l’OTAN en Europe, le général Curtis M. Scaparrotti. Le ministre finlandais a également évoqué la question avec les ministres estonien et letton de la Défense.
Le ministre estonien de la Défense Hannes Hanso a déjà annoncé que la Finlande participerait à l’exercice « Tempête printanière » en Estonie en 2017.
M. Jussi Niinistö n’a pas encore confirmé cette information parce que la participation finlandaise n’a pas encore été évoquée entre le Président et le comité interministériel de politique étrangère et de sécurité.
TS/19

Mer Baltique

Propos de M. Soini
Hufvudstadsbladet relève que, selon le ministre des Affaires étrangères Timo Soini, la Russie et l’OTAN sont en ce moment en train de démontrer leur force en mer Baltique. La Russie a amené deux corvettes en mer Baltique et l‘OTAN a décidé d’augmenter le nombre de troupes dans les pays baltes et la Pologne.
« Je ne suis toutefois pas inquiet pour la sécurité de la Finlande », dit M. Soini qui estime toutefois que la situation de sécurité dans la mer Baltique comporte plus de défis que pendant les dernières années.
Selon lui, « l’importance d’une coopération entre la Finlande et la Suède augmente dans une telle situation. »
HBL/4, HS/A27

Commission européenne

M. Orpo défend la Finlande au moyen du pacte de compétitivité
Helsingin Sanomat rapporte que la Commission européenne avait demandé mardi à la Finlande de donner des informations supplémentaires sur son projet de budget préliminaire pour 2017.
Dans sa réponse, le ministre des Finances Petteri Orpo, a argué du fait que les réformes structurelles mises en œuvre par le gouvernement avaient pour effet à court terme d’augmenter le déficit. Il souligne toutefois que le pacte de compétitivité devrait créer 40 000 emplois.
AL

Politique intérieure

Gouvernement

M. Lintilä succèdera à M. Rehn
« Le vote a effrité l’autorité de M. Sipilä » HS
« Un passionné de chevaux et défenseur du nucléaire » HS
Le bureau national et le groupe parlementaire du Centre ont élu ce matin le député Mika Lintilä (50 ans) qui sera le nouveau ministre de l’Economie, en remplacement d’Olli Rehn, à partir du 1er janvier 2017.
M. Lintilä est député centriste de la circonscription de Vaasa depuis 1999.
M. Lintilä était le candidat proposé par le Premier ministre Sipilä à la succession de M. Rehn.
L’ancien Ministre Mauri Pekkarinen a toutefois présenté sa candidature contre M. Lintilä. Dans ce vote organisé lors de la réunion du bureau du parti, du groupe parlementaire et des eurodéputés, M. Lintilä a obtenu 37 voix contre 33 pour M. Pekkarinen. Ce dernier estime qu’il a en réalité obtenu une majorité parmi le groupe parlementaire, ce que Helsingin Sanomat considère comme probable. Cela signifie donc qu’il s’agissait d’une expression de mécontentement de la part des députés vis-à-vis du Premier ministre.
Depuis les élections législatives de 2015, M. Lintilä est membre des commissions des finances et de l’économie. Il est président de Hippos, association finlandaise d’élevage de chevaux de course depuis 2008. Il est favorable à l’énergie nucléaire, relève aussi HS.
hs.fi

Editoriaux et commentaires
« M. Lintilä devient ministre après un vote serré » HS
« La ligne droitière de M. Sipilä critiquée » KS
« Un petit camouflet pour M. Sipilä » AL
« Le Centre a voté » TS

Défense

Accident mortel à la brigade de Pori
Helsingin Sanomat relève qu’un réserviste de 22 ans est décédé jeudi lors d’un exercice survenu dans la brigade de Pori. La victime, qui participait à un entrainement des casques bleus, a été écrasée par un véhicule blindé.
HS/A16

Faune

Des loups à Vantaa ?
Selon Helsingin Sanomat, trois loups ont été vus tôt jeudi matin près d’une école, Västersundoms skola, à Vantaa.
Selon le professeur Ilpo Kojola, le loup ne comporte pas de danger pour l’homme. Selon l’estimation de Luke, centre national des ressources naturelles, il y a eu de 200-235 loups en Finlande fin février 2016.
HS/A18

Economie

Nokia

On commence à voir les effets de la fusion
Helsingin Sanomat relève que Nokia a dépassé Eriksson tant en terme de chiffre d’affaires que de bénéfices lors du dernier trimestre.
HS

Tourisme

Afflux de chinois en Finlande
Le nombre de touristes chionois a progressé de 40% cette année.
L’année prochaine, Alibaba et sa filiale Alitrip ont l’intention de faire venir 50 000 toursites chinois à Rovaniemi.
HS

Retraites

Vers une hausse des cotisations ?
Le centre de garantie des retraites estime qu’il faudra bientôt augmenter les cotisations retraites. Dans le pacte de compétitivité, il est prévu que leur niveau soit maintenu à 24,4% jusqu’en 2021. Le centre de garantie des retraites estime qu’il faudra ensuite le relever à 24,8% d’ici la fin de la prochaine décennie, puis à 28% dans les années 2050.
KL

France – Finlande

Exposition

Modigliani
Aamulehti et Suomen Kuvalehti présentent l’exposition Modigliani qui ouvre aujourd’hui à Ateneum et a été réalisée en collaboration avec la réunion des musées nationaux et les musées de Lille et Budapest.
AL SK

Livre

Piketty
Helsingin Sanomat publie, dans ses pages économiques, une présentation élogieuse du livre de Thomas Piketty, Le capital au XXIème siècle, dont la traduction en finnois vient de sortir.
HS

Musique

Jean-Michel Jarre
HelsinginSanomat présente le concert de Jean-Michel KJarre qui aura lieu lundi à la patinoire.
HS

Jeudi 27 octobre 2016

Politique étrangère et européenne

Commission européenne

La Finlande devra s’expliquer sur son projet de budget
Helsingin Sanomat rapporte que la Commission européenne a demandé mardi à la Finlande de donner des informations supplémentaires sur son projet de budget préliminaire pour 2017.
Selon le ministre des Finances Petteri Orpo, le ministère s’est attendu à cette demande de la Commission et s’y est préparé.
Une des raisons de la demande est que la dette publique finlandaise serait de 66,77 % du PIB en 2017. La Commission s’inquiète toutefois plus de l’augmentation du déficit budgétaire qui passera de 1,2 à 1,6 % en 2017.
M. Orpo souligne qu’il faut poursuivre les réformes structurelles suivant le programme du gouvernement.
HS/A11

Défense

Interview du ministre estonien de la Défense
Aamulehti publie une interview accordée par Hannes Hanso, ministre estonien de la Défense, qui se félicité de l’arrivée en Estonie d’un bataillon britannique de l’OTAN en avril prochain. Il mentionne qu’outre les 800 Britanniques, cette force sera composée de 300 Français puis de 300 Danois.
Selon le ministre estonien, la Finlande aussi participera à un exercice militaire en Estonie en mai prochain.
AL/A13

Mer Baltique

Corvettes russes en mer Baltique
Helsingin Sanomat relève que selon Katri Pynnöniemi, chercheur à l’Institut des relations extérieures UPI, le transfert des corvettes russes en mer Baltique par la marine russe est un spectacle qui est lié à l’augmentation des troupes de l’OTAN dans les pays baltes et aussi à la dynamique de la guerre en Syrie.
Mme Pynnöniemi estime que le transfert n’a pas été planifié beaucoup à l’avance, vu que les corvettes ne sont pas protégées contre la glace, ce qui est nécessaire en mer Baltique.
HS/A11

Politique intérieure

Gouvernement

M. Lintilä succèdera à M. Rehn
Le bureau national et le groupe parlementaire du Centre ont élu ce matin le député Mika Lintilä (50 ans) qui sera le nouveau ministre de l’Economie, en remplacement d’Olli Rehn, à partir du 1er janvier 2017.
M. Lintilä est député centriste de la circonscription de Vaasa depuis 1999.
M. Lintilä était le candidat proposé par le Premier ministre Sipilä à la succession de M. Rehn Au vote, il a obtenu 37 voix contre le député et ancien ministre Mauri Pekkarinen qui a eu 33 voix.
Depuis les élections législatives de 2015, M. Lintilä est membre des commissions des finances et de l’économie. Il est président de Hippos, association finlandaise d’élevage de chevaux de course depuis 2008.
hs.fi

Baromètre sur les partis politiques
Helsingin Sanomat relève que selon le baromètre sur les partis politiques, effectué par l’institut Kantar TNS (ancien TNS Gallup), la popularité du gouvernement a augmenté légèrement.
27 % estiment que le gouvernement a réussi bien ou assez bien dans son travail, tandis que 64 % sont mécontents de son action.
Au printemps dernier, seulement 20 % ont été satisfaits du gouvernement, contre 36 % à l’automne 2015.
HS/A11

Vote électronique
Selon Helsingin Sanomat, le ministère de la Justice a désigné un groupe de travail chargé d’étudier, avant la fin 2017, la possibilité du vote électronique à partir de 2020.
Arto Jääskeläinen, responsable de l’organisation des élections au ministère de la Justice, estime que la question de la sécurité des données occuperait le plus le groupe de travail.
HS/A11

Economie

Nucléaire

Editorial : « Un message aussi aux Allemands » HS
Helsingin Sanomat rapporte que les principaux actionnaires de TVO ont publié cette semaine leurs résultats trimestriels. L’éditorialiste relève que l’on mentionne que le projet d’Olkiluoto est réalisé par un consortium franco-allemand comprenant Siemens.
« On avait oublié cela en Allemagne, mais les Finlandais l’ont rappelé », estime l’éditorialiste.
HS

France

Calais

« Le démantèlement du camp de Calais se termine » HS
Helsingin Sanomat juge que le démantèlement du plus connu des camps de réfugiés en Europe s’est déroulé dans le calme.
HS

France – Finlande

Exposition

Modigliani
Helsingin Sanomat présente l’exposition Modigliani qui ouvre vendredi à Ateneum et a été réalisée en collaboration avec la réunion des musées nationaux et les musées de Lille et Budapest.
HS

Mercredi 26 octobre 2016

Politique étrangère et européenne

Iran

Visite du Président Niinistö
Turun Sanomat rapporte que le Président Sauli Niinistö et Mme Jenni Haukio ont entamé mardi une visite officielle de deux jours en Iran. M. Niinistö aura un entretien avec le président Rouhani aujourd’hui. Les présidents doivent évoquer les questions internationales, régionale et bilatérales, dont le relations entre l’Union européenne et l’Iran et l’approfondissement des relations finno-iraniennes.
Le ministre du Commerce extérieur Kai Mykkänen dirige une délégation de la vie économique qui participe à la visite. M. Niinistö s’est prononcé lors d’un séminaire sur la coopération finno-iranienne qui a été organisé mardi dans le cadre de la visite.
La visite précédente d’un président finlandais en Iran remonte aux années 1970.
TS/6

Tourisme

La Finlande destination à la mode
Selon Helsingin Sanomat, Lonely Planet qui publie des guides touristiques estime que la Finlande est parmi les destinations touristiques les plus intéressantes. Dans le guide Lonely Planet’s Best in Travel 2017, la Finlande est classée troisième, après le Canada et la Colombie.
Selon le directeur de Visit Finlande, Paavo Virkkunen, le tourisme, dont la valeur pour l’économie nationale s’élève à plus de quatre milliards d’euros par an, donne du travail à plus de 140 000 personnes.
Lonely Planet estime que le centenaire de l’indépendance finlandaise en 2017 augmentera l’intérêt touristique.
HS/A8

Mer Baltique

Deux corvettes russes en mer Baltique
Helsingin Sanomat relève que les médias sociaux s’intéressent beaucoup aux deux corvettes russes Zeleni Dol et Serpuhov qui, après avoir quitté Sébastopol début octobre, se sont dirigés par la Méditerranée et l’Atlantique vers la mer Baltique.
Le quotidien note que l’état-major de la marine ou l’Ecole supérieure de la défense n’ont pas voulu commenter l’affaire.
HS/A8

Politique intérieure

Parlement

Débat sur le revenu universel
Selon Helsingin Sanomat, le débat sur le revenu universel a commencé mardi au Parlement.
Plusieurs députés de l’opposition, surtout de l’Alliance verte et de l’Alliance des gauches ont fait l’éloge de l’expérience qui doit commencer en 2017.
Il y a aussi eu d’interventions très critiques, dont celle du député conservateur Ben Zyskowicz. Le député social-démocrate Joona Turunen a souligné que le revenu universel pour tous couterait beaucoup trop cher, de 10-15 milliards d’euros.
HS/A8

Criminalité

Le nombre de crimes sexuels a augmenté
Helsingin Sanomat relève que selon la police, le nombre de plaintes sur la criminalité sexuelle a augmenté de 26,5 % à Helsinki par rapport à 2015. Près d’un tiers des soupçonnés sont des étrangers. Leur part a augmenté pour passer de 25,6 à 30,2 %.
Il faut noter que le harcèlement sexuel est entré dans le code pénal à l’automne 2014.
HS/A20

Economie

Dette

La dette augmentera plus que prévu
Helsingin Sanomat rapporte que la dette de l’Etat va augmenter de 6 milliards d’euros cette année pour atteindre 106 milliards d’euros.
Le ministère des Finances a revu à la hausse le déficit budgétaire en raison de la diminution des rentrées de dividendes et ventes d’actions (758 millions d’euros de moins que prévu). Le déficit sera donc supérieur de 317 millions d’euros à ce qui était prévu.
La raison en est que les ventes d’actions prévues n’ont pu être mises en œuvre.
On estime que les ventes d’actions représenteront des rentrées de 480 millions d’euros en 2017 et 278 millions en 2018.
HS

Chômage

Baisse du chômage
Selon Keskisuomalainen, le taux de chômage était de 7,7% en septembre, soit bien inférieur à son niveau de septembre 2015 (8,4%).
Le chômage a diminué dans tout le pays.
KS

Industrie

« Le papier se vend bien » HS
Helsingin Sanomat commente les résultats du troisième trimestre annoncés par les grands groupes UPM et Stora Enso.
Tous deux annoncent d’importants bénéfices, alors qu’ils ont diminué leur chiffre d’affaires, et même très nettement pour Stora Enso.
Malgré la surproduction mondiale de papier, les deux groupes ont augmenté leur vente dans ce secteur. La raison en est la baisse des coûts et l’augmentation de la productivité des deux groupes dans ce secteur.
UPM a toutefois annoncé que le groupe réfléchissait à la compétitivité de ses usines. UPM a une trentaine d’usines en Europe qui produisent du papier dont une diza ine en Finlande. Le PDG, M. Pesonen a souligné que « UPM était le groupe qui rapportait le plus de valeur ajouté à la Finlande » et qu’il ne fallait pas augmenter les coûts de production, par exemple en modifiant la fiscalité de l’énergie.
UPM analysera les principaux facteurs de coûts de ses centres de production : la main d‘œuvre, l’énergie ; le transport et le bois. Des fermetures d’usine en Finlande ne sont pas exclues, rapporte HS.
HS

Commerce

Kesko réalise des pertes en Russie
Kauppalehti rapporte que le groupe Kesko qui a investi 200 millions en Russie et possède 11 supermarchés dans la région de Saint-Pétersbourg aurait déjà perdu 88 millions selon la presse russe.
Le correspondant du journal relève que les supermarchés de Kesko sont souvent vides alors que l’on se presse dans ceux du français Auchan. « C’est le niveau des prix qui compte », conclut KL.
KL

France – Finlande

Exposition

Modigliani
« Une vie courte et intense » Hbl
Hufvudstadsbladet présente l’exposition Modigliani qui ouvre vendredi à Ateneum et a été réalisée en collaboration avec la réunion des musées nationaux et les musées de Lille et Budapest.
Le quotidien rapporte aussi qu’un séminaire avec la commissaire de l’exposition Sophie Lévy aura lieu le 28 de 12h à 16h.
Hbl

Mardi 25 octobre 2016

Politique étrangère et européenne

UE – Canada

Editorial : « La crédibilité de l’UE a subi un coup avec l’échec du Ceta » HS
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat estime que, vu l’expérience du traité avec le Canada, il est clair que l’on ne peut pas s’attendre à un grand succès en ce qui concerne le TTIP.
Selon l’éditorialiste, l’opposition de la Wallonie constitue une protestation de ceux qui se sentent laissés derrière, un peu à l’instar du brexit.
La crédibilité de l’UE en tant que partenaire commercial a subi un grand coup, conclut le journal.
HS/A5

Vente d’armement

Les professeurs Scheinin et Koskenniemi critiquent les exportations d’armes
MM. Scheinin et Koskenniemi, professeurs en droit international, condamnent les ventes d’armes auxquelles le gouvernement a donné le feu vert au Proche et Moyen Orient. Le Premier ministre a dit que la Finlande avait une approche tenant compte des droits de l’homme. Le chancelier de la justice, M. Jonkka, n’a pas souhaité commenter la question.
Pour M. Scheinin, le gouvernement viole la loi sur les exportations de matériel militaire qui prévoit la prise en compte de la situation en matière des droits de l’homme et la participation aux conflits du pays acheteur, ainsi qu’un suivi de l’utilisation des armes. Le professeur estime que les exportations dans les dictatures du Moyen Orient et en Arabie Saoudite constituent un risque important sur une participation éventuelle à des crimes de guerre et des violations de droits de l’homme.
Le ministre de la Défense, M. Jussi Niinistö, a dit qu’il a compris que les armes vendues par la Finlande n’ont pas été utilisés dans le confit du Yémen.
Les exportateurs Patria et Sako estiment qu’il est impossible de suivre l’usage des armes.
Pour M. Scheinin, le gouvernement ne se fait pas de souci sur le contenu de la législation, selon laquelle on ne doit pas vendre des armes si on ne peut pas surveiller leur usage. Pour lui, l’Arabie Saoudite est le cas le plus problématique, la situation de l’Ouzbékistan étant également très inquiétante. Pour lui, favoriser les exportations est privilégié.
M. Koskenniemi estime que la Finlande agit contrairement à la position commune européenne de 2008 et à la convention de l’ONU de 2013 concernant la vente d’armes.
HS/A10

Editorial : « L’exportation d’armes est une discipline difficile » HS
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat estime que le fait que le gouvernement précédent et le gouvernement actuel aient accordé les autorisations d’exportations refusées auparavant s’explique par les changements dans la composition du gouvernement.
Pour l’éditorialiste, le plus difficile est de justifier les exportations en Arabie Saoudite, non seulement en raison des activités de cet Etat au Yémen, mais également du fait d’une administration violente dans leur propre pays.
HS/A5

Syrie

Manifestation pour la Syrie
Environ 2000 à 2300 personnes se sont réunies pour la manifestation Save Syria à Helsinki. Des manifestations ont également été organisées à Tampere et Oulu.
HS/A6, KS/28

Défense

Îles Åland
La semaine dernière, le ministre de la Défense, Jussi Niinistö, a remis en cause le statut démilitarisé des îles Åland en qualifiant la zone comme un vide militaire qui risque de s’exposer à des opérations réalisées rapidement avec moyens minimes.
Aux îles Åland, ces propos sont considérés comme une provocation inutile. Pour Mme Sjögren, directrice de l’administration régionale des îles Åland, dans les propos de M. Jussi Niinistö, il peut s’agir de la politique intérieure finlandaise et de l’approche des élections municipales.
Mme Sjögren se réfère aux propos du Président Sauli Niinistö et du Premier ministre Juha sipilä, qui ne voient aucune raison pour changer le statut des îles.
KS/17

Politique intérieure

Gouvernement

Le gouvernement propose de nouvelles économies dans les soins pour les personnes âgées
Helsingin Sanomat relève que le gouvernement, qui compte déjà faire des économies dans les soins pour les personnes âgées en diminuant le nombre de personnel soignant par personne soignée, souhaite maintenant supprimer la règlementation exacte concernant les compétences spéciales des employés dans les soins pour les personnes âgées.
Selon la loi actuelle, il faut avoir des compétences spéciales entre autres dans les soins gérontologiques, gériatriques et nutritionnelles.
Le gouvernement estime toutefois qu’il suffit d’exiger « suffisamment de compétences variées » pour travailler dans ces services.
HS/A8

Revenu universel
Selon Helsingin Sanomat, le gouvernement doit présenter aujourd’hui au Parlement la mise en œuvre d’une expérience de revenu universel à partir du début 2017.
Cela signifie que Kela, l’office national des pensions, choisira par tirage au sort un groupe de 2 000 Finlandais au chômage. Ces personnes auront, pendant deux ans, 560 euros par mois.
L’expérience a déjà été critiquée pour être irréaliste. Les défenseurs pensent que, malgré les problèmes, l’expérience est nécessaire et donnera des informations importantes sur le comportement des gens.
HS/A8

Energie

La production de l’énergie renouvelable augmente encore
Helsingin Sanomat relève que la production de l’énergie renouvelable continue à accroitre en Finlande. En 2015, la part de l’énergie renouvelable de la consommation totale a été de 35 % et celle de l’énergie fossile de 37 %.
La plupart de la production de l’énergie renouvelable, 73 %, vient de la combustion du bois.
HS/A29

Industrie

Konecranes
Selon Helsingin Sanomat, Konecranes, qui produit des grues et autres appareils de levage, a conclu l’accord le plus important dans l’histoire de l’entreprise. Il s’agit de la lettre d’intention du port de Virginia d’acquérir 86 grues. La valeur de l’accord s’élèverait à plus de 200 millions euros et les grues seraient livrées en 2018-2020.
HS/A29

Lundi 24 octobre 2016

Politique étrangère et européenne

UE – Russie

Conseil européen
Helsingin Sanomat estime que la Finlande n’a pas pris position clairement pour ou contre concernant la question des sanctions visant la Russie. Le Président Sauli Niinistö a dit, jeudi dernier, que la Finlande n’excluait pas des sanctions supplémentaires et le Premier ministre, M. Sipilä, partage cet avis. Il a dit à Bruxelles que la Finlande était prête à considérer de telles sanctions si on estimait ensemble que c’était la meilleure démarche possible dans la situation actuelle.
M. Sipilä a dit que, pour lui, les sanctions ne fonctionnent pas très bien, mais que l’on n’a pas beaucoup d’alternatives.
HS/sam/B10

Ventes d’armes

Selon M. Sipilä, la position finlandaise n’a pas changé
Helsingin Sanomat rend compte des ventes d’armement finlandaises dans les pays du Proche et Moyen Orient, dont l’Arabie saoudite. Pour HS, les exportations d’armes se dirigent fortement vers des dictatures plutôt que des démocraties. Le quotidien rappelle que le gouvernement de M. Katainen avait considéré que les dictatures du Moyen-Orient ne pouvaient pas être destinataires des exportations d’armes.
M. Sipilä, Premier ministre, la Finlande n’a pas changé de position. Le gouvernement étudie chaque cas à part et observe les conventions internationales. La Finlande suit également de près les orientations des autres Etats européens, selon lui. Il insiste sur l’importance d’une approche du point de vue des droits de l’homme.
HS/dim/B1-3lun/A22

Défense

M. Haavisto souhaite des exercices communs entre les Etats membres
M. Pekka Haavisto, député vert et représentant spécial du ministre des Affaires étrangères en matière de médiation pour la paix, estime que la Finlande devrait faire une initiative en matière d’exercices communs dans le cadre de la coopération de sécurité et de défense de l’UE. Pour lui, la Finlande serait un endroit propice pour l’organisation de tels exercices.
M. Haavisto note que, pour la Finlande, les clauses de l’UE sur la sécurité sont réelles. Il serait logique d’organiser des manœuvres en commun dans le cadre de ces articles.
Lorsque la France a demandé une assistance après les attaques terroristes à Paris, la Finlande a participé à des opérations de maintien de paix internationales afin de permettre à la France de concentrer ses forces sur son propre territoire. Dans l’avenir, la coopération pourrait être élargie, selon M. Haavisto.
Il estime qu’en tant qu’Etats non membres de l’OTAN, la Finlande et la Suède seraient particulièrement intéressées par une coopération de sécurité s’étendant par exemple jusqu’à la police et les services de sauvetage. Il n’exclut pas que l’Allemagne et la France s’y intéressent aussi. Le durcissement de l’atmosphère internationale augmente le besoin pour une coopération, selon lui.
M. Haavisto a évoqué ces questions avec le gouvernement et estime que la Finlande pourrait proposer des exercices en commun à Bruxelles au moment où le Brexit paralyse l’Europe et qu’on ne sait pas comment avancer. Pour lui, il serait positif de pouvoir renforcer la coopération dans le secteur de défense et de sécurité.
KS/dim/11

Syrie

Manifestation pour la Syrie
Une manifestation pour la paix en Syrie sera organisée, aujourd’hui à Helsinki. Elle sera suivie d’un concert de soutien pour collecter de l’argent pour les victimes de la guerre.
HS/lun/A11

La police judiciaire enquête sur les activités de M. Adham
Un Syrien installé en Finlande, M. Adham, a travaillé en coopération avec une association soupçonné de liens terroristes, Northern relief, pour distribuer des biens et des fonds collectés en Finlande pour des orphelins d’Alep. La police judiciaire enquête sur cette association soupçonnée de liens avec le terrorisme.
La police judiciaire a annoncé, vendredi, qu’elle enquêtait également sur le fait de savoir s’il y avait lieu de soupçonner M. Adham de crime en matière de collecte d’argent ou d’incitation à la haine raciale.
HS/sam/B8

Education

De plus en plus de Finlandais partent étudier à l’étranger
Hufvudstadsbladet rend compte du fait que depuis les années 2000, la part des étudiants finlandais qui font leurs études à l’étranger est passée de 3 % à 7 %. Parmi les Finlandais qui partent étudier à l’étranger, il y a plus de femmes, plus de suédophones et plus de personnes de plus de 25 ans que parmi les étudiants en Finlande.
Le nombre d’étudiants étrangers en Finlande a également augmenté, de 30 % depuis le début des années 2000. Ces quelques dernières années, l’augmentation s’est un peu calmée. En Finlande, un étudiant sur 15 est de nationalité étrangère, souvent russe, vietnamien, chinois ou népalais.
HBL/dim/12

Politique intérieure

Audience des partis politiques

Le PSD reprend la tête
Helsingin Sanomat relève qu’à la lumière d’un sondage d’opinion sur l’audience des partis politiques, effectué par l’institut TNS Gallup pour le compte du quotidien, le Parti social-démocrate a dépassé le Centre et est redevenu le plus grand parti avec une audience de 21,3 %. Le Centre a obtenu 20,3 % et le Rassemblement national 17,7 %.
L’Alliance verte et l’Alliance des gauches ont perdu environ une unité depuis la mi-septembre. L’Alliance verte arrive quatrième avec 11,8 %, suivi des vrais Finlandais (9,7 % et de l’Alliance des gauches (7,9 %).
Le Parti suédois a une audience de 4,7 % et les Chrétiens-démocrates de 3,5 %.
Le secrétaire général du PSD Reijo Paananen estime que le débat récent sur le nombre d’infirmiers par patient et celui sur la politique fiscale du gouvernement ont eu un effet sur l’audience du parti.
Le nombre de ceux qui ne se sont pas exprimés ou qui ont dit de ne pas vouloir voter du tout est particulièrement élevé : 41 %, contre 38 % il y a un an. Le sondage a été effectué auprès de 2 278 personnes entre le 19 septembre et le 14 octobre.
HS/lun/A8

Gouvernement

Le successeur de M. Rehn connu jeudi
Keskisuomalainen rapporte le Premier ministre Juha Sipilä a annoncé, dimanche lors d’une interview radiophonique, que le nom du successeur d’Olli Rehn, ministre de l’Economie, serait connu au plus tard jeudi quand le bureau national et le groupe parlementaire du Centre se réuniront pour désigner le nouveau ministre. M. Sipilä dit être le seul qui connait déjà le nom du nouveau ministre.
Selon M. Sipilä, il n’y aura pas de grande rotation ministérielle centriste mais la nomination d’un seul nouveau ministre. M. Rehn quittera son poste de ministre de l’Economie à la fin de l’année, pour commencer début février 2017 comme membre du directoire de la Banque de Finlande.
Il y a plusieurs noms qui circulent dans les spéculations afin de remplacer M. Rehn : les députés centristes Mika Lintilä, Antti Kaikkonen et Mauri Pekkarinen, ainsi que la secrétaire d’Etat Paula Lehtomäki.
Il y aura plus tard un autre changement dans le groupe ministériel du Centre : la députée Annika Saarikko remplacera le ministre de la Famille et des Services sociaux Juha Rehula au printemps prochain. Cela a été décidé lors de la formation du gouvernement en 2015.
KS/lun/12

Le gouvernement a encore une fois retiré un de ses projets
Selon Helsingin Sanomat, le gouvernement a déjà retiré un projet une dizaine de fois. La dernière décision retirée a été annoncée par le ministre de l’Emploi et de la Justice Jari Lindström : le gouvernement a finalement décidé de ne pas acheter, comme prévu, des services des entreprises privées pour les entretiens des chômeurs. Un budget de 17 millions d’euros avait été prévu pour cela.
Le gouvernement a antérieurement retiré entre autres les décisions concernant l’augmentation des paiements de garde d’enfant ; la fusion de Luke et Syke et les diminutions des crédits accordés à l’étude de l’économie sous-terraine.
HS/sam/A19

Médicaments

Selon Mme Saarikko, l’EMA pourrait être placée à Turku
Aamulehti relève que selon la députée centriste Annika Saarikko, l’agence européenne des médicaments EMA, qui se trouve actuellement à Londres, pourrait être placée à Turku après le Brexit. Elle estime que la Finlande devrait proposer sa candidature pour recevoir cette agence européenne.
Il y a beaucoup d’entreprises dans le domaine de la médecine, des médicaments et de la technologie de la santé à Turku, souligne Mme Saarikko, future ministre de la Famille et des Service sociaux.
AL/lun/A7

Concurrence entre les pharmacies
Selon le Premier ministre Juha Sipilä, le gouvernement compte étudier soigneusement les possibilités afin d‘augmenter la concurrence dans le secteur des pharmacies, même si la question n’est pas mentionnée dans le programme du gouvernement.
AL/lun/A7

France – Finlande

Exposition

Mona Hatoum
Hufvudstadsbladet publie une critique élogieuse de l’exposition Mona Hatoum visible à Kiasma et réalisée en collaboration avec le Centre Pompidou.
Hbl

Danse

William Petit à Oulu
Kaleva signe une bonne critique du spectacle de danse de William Petit, Fabrik Nomade, joué à Oulu la semaine dernière.
Kaleva

Gastronomie

Vins du Centenaire
L’ancien monopole public Altia a dévoilé les vins du centenaire que la société va proposer en 2017 : un rouge et un blanc de Bordeaux ainsi qu’un Champagne.
La société a motivé ce choix par le fait que dans le premier catalogue de Alko, en 1932, ce sont ces régions qui étaient déjà mises en avant.
Les étiquettes seront des œuvres de Tove Jansson.
Quant au château Carsin de la famille Berglund, il proposera aussi deux cuvées du centenaire toujours de Bordeaux.
KL

Tourisme

Les appartements et maisons les plus chers sont souvent sur la Côte d’Azur
Aamulehti rapporte que les biens immobiliers les plus chers mis en vente sont actuellement sur la Côte d’Azur, comme la villa Les Cèdre de saint-Jean Cap Ferrat ou l’appartement de la tour Odéon de Monaco.
AL

Vendredi 21 octobre 2016

Politique étrangère et européenne

Conseil européen

Propos du Premier ministre Sipilä
Selon Helsingin Sanomat, le Premier ministre Juha Sipilä, qui a participé jeudi au Conseil européen à Bruxelles, a déclaré avant la réunion des dirigeants européens qu’il était sceptique quant aux nouvelles sanctions contre la Russie dans le cadre de la guerre en Syrie. M. Sipilä déclare que « la Finlande garde les sanctions dans sa boîte à outils et est prête à les soutenir si les autres Etats de l’Union les jugent nécessaires ».
M. Sipilä estime que les possibilités pour l’Union européenne d’influencer le cours des évènements de la guerre en Syrie sont marginales. « Les clés sont entre les mains des Etats-Unis et de la Russie, nous le savons tous. »
HS/A26

Finlande - Estonie

Visite en Finlande de Mme Kaljulaid
Propos des deux présidents sur la Syrie et la Russie
Helsingin Sanomat rapporte que la Présidente estonienne Kersti Kaljulaid, qui a effectué jeudi sa première visite en Finlande, et le Président Sauli Niinistö ont souligné, lors d’une conférence de presse commune, qu’ils n’excluaient pas la possibilité de nouvelles sanctions contre la Russie en raison des bombardements en Syrie.
« Si la communauté internationale estime après avoir analysé la situation que les sanctions supplémentaires pourraient mener au résultat souhaité il faut mettre ces sanctions en œuvre », a déclaré Mme Kaljulaid.
« La Finlande et moi-même n’excluons pas les sanctions », selon M. Niinistö.
Le quotidien rappelle que la chancelière fédérale allemande Mme Merkel et le Président Hollande ont laissé la porte ouverte à des sanctions supplémentaires mercredi à Berlin.
Selon Mme Kaljulaid, les sanctions sont un sujet délicat en Finlande et en Estonie parce que les contre-mesures russes ont nui aux économies des deux pays. « Il faut voir ce qui est en question : les vie humaines. D’abord en Crimée, maintenant en Syrie. »
Le président Niinistö a adopté une attitude très prudente mais en même temps optimiste à l’égard de l’annonce russe sur un cessez-le-feu. Il a caractérisé l’annonce d’ « un peu propagandiste ». « Malgré cela, il y a un cessez-le-feu et les négociations continuent. Nous devons suivre ce chemin. »
M. Niinistö note que l’Occident n’a pas beaucoup de moyens pour intervenir dans l’activité de la Russie en Syrie.
M. Niinistö et Mme Kaljulaid ont souligné lors de la conférence de presse que les positions de l’Estonie et de la Finlande sur la Russie et ses actions ne diffèrent pas.
« La Finlande mène et mènera un dialogue avec la Russie », selon M. Niinistö. Selon Mme Kaljulaid, les deux pays peuvent parfois réagir différemment.
Les présidents ont également évoqué la coopération économique et numérique bilatérale.
Quant à l’éventuel tunnel ferroviaire entre Tallinn et Helsinki, Mme Kaljulaid souligne que la liaison ferroviaire Rail Baltic devrait être construite avant le tunnel. « Pour moi, le tunnel n’est pas une utopie. »
HS/A26

Politique intérieure

VR

Nomination de M. Jansson
Selon Helsingin Sanomat, Rolf Jansson (47 ans), directeur de VR Transpoint depuis 2011, a été désigné directeur général de VR, société des chemins de fer de l’Etat finlandais, en remplacement de Mikael Aro qui avait quitté ce poste en juin dernier.
HS/A32

YLE

Yle licenciera 160 personnes dans la production
Helsingin Sanomat relève que Lauri Kivinen, directeur général d’Yle, société finlandaise de radiodiffusion, a annoncé jeudi qu’Yle comptait diminuer d’un tiers des effectifs dans la production de programmes. Il y a actuellement 466 personnes, dont 309 à Helsinki et 157 à Tampere.
HS/B4

France – Finlande

Journée internationale de la fille

« Liberté, féminisme et solidarité »
Hufvudstadsbladet publie une interview, signée Annika Hällsten, de Tina Kieffer qui a participé au séminaire organisé à Helsinki par Jeannette Bougrab, directrice de l’Institut français lors de la Journée internationale de la fille. Journaliste, Mme Kieffer se consacre aujourd’hui à son association "Toutes à l’école", qui scolarise des filles très défavorisées au Cambodge.
HBL/18

France

Production de vin

La France reste 2e producteur de vin
Helsingin Sanomat relève que la production mondiale de vin en 2016, 259 millions d’hectolitres de vin, compte parmi les plus faibles depuis 20 ans.
Selon les l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), basée à Paris, la France reste le deuxième producteur de vin mondial en 2016, malgré une récolte en forte baisse.
HS/A27

Jeudi 20 octobre 2016

Politique étrangère et européenne

Syrie

La Finlande condamne fermement les mesures militaires contre les civils en Syrie
Selon Hufvudstadsbladet, le Président Niinistö et le comité interministériel de politique étrangère et de sécurité ont évoqué mercredi la situation en Syrie. La Finlande condamne fermement les mesures militaires contre les civils et exige un cessez-le feu immédiat. Tous les crimes de guerre doivent faire l’objet d’enquêtes, selon la déclaration du comité.
Le ministre des Affaires étrangères Timo Soini a déclaré hier au Parlement qu’un court cessez-le-feu, positif en soi, ne suffit pas pour envoyer de l’aide à Alep.
HBL/7

Estonie

Visite en Finlande de Mme Kaljulaid
Helsingin Sanomat publie une interview accordée par la Présidente estonienne Kersti Kaljulaid qui effectue aujourd‘hui sa première visite en Finlande.
Concernant la politique de défense, Mme Kaljulaid est satisfaite de la coopération entre le Finlande et la Suède avec l’OTAN.
« Le comportement de la Russie est imprévisible. Il n’est pas raisonnable d’ignorer un tel développement », souligne la présidente. « Nous sommes satisfaits du fait que l’Union européenne est restée unies à l’égard de la Russie agressive. »
A la question de savoir ce que peut faire l’Estonie afin de diminuer les tensions dans la région baltique, Mme Kaljulaid souligne que « nous pouvons ensemble avec nos partenaires de l’Union européenne exprimer que la politique doit être basée sur les valeurs. Le président estonien doit activement développer la coopération avec nos partenaires pour que notre vue reste unie ».
Environ 70 000 Estoniens vivent en Finlande et 7 000 Finlandais en Estonie. Mme Kaljulaid espère qu’un tunnel ferroviaire sera construit un jour entre Tallinn et Helsinki.
Rail Baltic, liaison ferroviaire de Tallinn via les pays baltes à Berlin, devrait cependant être construit avant un éventuel tunnel.
HS/A6-7

Nucléaire

Olkiluoto-3 s’approche à la phase des essais fonctionnels à froid
Helsingin Sanomat relève qu’une nouvelle étape dans la mise en œuvre du troisième réacteur d’Olkiluoto a été franchie. La mise en eau du circuit, qui comprend le rinçage de la tuyauterie, a commencé et durera environ trois semaines.
« Cela est une étape importante dans la mise en œuvre d’un réacteur », selon Hannu Reinvall, directeur adjoint du projet à TVO. « Après cette étape nous achèverons le niveau de propreté nécessaire pour la mise en œuvre de la technologie nucléaire. »
TVO estime qu’après les retards, le réacteur sera mis en œuvre en décembre 2018.
Selon Turun Sanomat, environ 2 400 personnes travaillent encore dans la construction d’Olkiluoto-3 mais leur nombre diminuera graduellement en 2017.
TS/11

Culture

Design
Helsingin Sanomat relève que la Fondation Tapio Wirkkala Rut Bryk a accordé son premier prix international de design à la designer espagnole Patricia Urquiola qui travaille en Italie.
HS/B4

Politique intérieure

Economie

Pouvoir d’achat
Selon Helsingin Sanomat, le service d’informations du Parlement a fait des calculs selon lesquels le pouvoir d’achat des personnes aux revenus modestes ne s’améliorera pas ne 2017 comme l’a promis le gouvernement.
En effet, le pouvoir d’achat de ceux qui gagnent moins de 1 000 euros par mois diminuera de 0,4 %. Pour tous les autres, le pouvoir d’achat doit augmenter de 0,3 à 0,9 % - le plus pour ceux qui gagnent plus de 7 500 euros par mois.
HS/A16

France

Société

Livre publié par les évêques
Hufvudstadsbladet relève que 60 évêques français ont publié un livre intitulé « Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique ».
HBL/11

Immigration

Calais
Aamulehti publie un article sur le camp d’immigrés de Calais.
AL/A20

Mercredi 19 octobre 2016

Politique étrangère et européenne

Syrie, Ukraine

Entretien de Mme Merkel et M. Hollande avec MM. Poutine et Porochenko
Helsingin Sanomat rapporte que la chancelière fédérale allemande Mme Merkel et le Président Hollande auront un entretien aujourd’hui à Berlin avec M. Poutine et aussi avec M. Porochenko sur la situation en Ukraine, ainsi qu’en Syrie. Leur rencontre précédente a eu lieu il y a environ un an.
Selon un conseiller du président français, Mme Merkel et M. Hollande attendent que M. Poutine approuve un cessez-le-feu à Alep.
La rencontre de Berlin précède le conseil européen qui commencera jeudi.
HS

OTAN

Le ministre Niinistö participera à une réunion ministérielle à Bruxelles
Turun Sanomat relève que le ministre de la Défense Jussi Niinistö participera, les 26 et 27 octobre à Bruxelles, à une réunion ministérielle de l’OTAN.
Selon l’aide de camp du ministre Sami Jaakkola, les représentants de la Suède et la Finlande et de l’Union européenne, Mme Mogherini, ont été invités à participer à la réunion avec les ministres de l’OTAN.
La réunion portera sur la coopération entre l’OTAN et l’Union européenne.
TS/11

Culture

Musique classique : Susanna Mälkki récompensée aux Etats-Unis
Yle relève que Susanna Mälkki, chef d’orchestre de la ville d’Helsinki, a été choisie « chef d’orchestre de l’année » par la publication Musical America.
Yle

Politique intérieure

Gouvernement

Litige sur la réforme concernant le congé parental
Selon Helsingin Sanomat, il y a actuellement une divergence de vues importante au sein du gouvernent concernant la réforme sur le congé parental. Le Rassemblement national souhaite faire avancer la réforme pendant la législature en cours, tandis que le Centre et les Vrais Finlandais freinent.
La ministre de l’Education Sanni Grahn-Laasonen et la présidente de l’association des femmes du Kokoomus, la députée Sofia Vikman proposent que le gouvernement évoque la question lors de la réunion d’évaluation à mi-chemin de la législature, donc au printemps prochain.
La députée centriste Annika Saarikko, qui remplacera le ministre de la Famille et des Services sociaux Juha Rehula au printemps prochain, admet qu’il faut renouveler le système de congés parentaux mais qu’il ne faut pas se dépêcher. Mme Saarikko souligne que le Centre n’approuve pas la suppression de l’allocation de garde à domicile.
La ministre des Affaires sociales et de la Santé Pirkko Mattila (Vrais Finlandais), n‘accepte pas le calendrier proposé par le Kokoomus. Elle souligne aussi qu’il faut « procéder suivant le programme du gouvernement ». Le président des Vrais Finlandais Timo Soini a déclaré antérieurement que « ce gouvernement ne toucherait pas à l’allocation de garde à domicile. »
HS/A12

Parlement

Débat sur l’accord climatique de Paris
Helsingin Sanomat rapporte que le Parlement a débattu longuement mardi sur le COP 21. Selon la constitution finlandaise, le Parlement doit approuver les accords entre les Etats et les autres obligations internationales qui ont un effet sur la législation finlandaise.
L’accord a obtenu un fort soutien des députés qui l’ont caractérisé de « historique et qui marque un tournant ».
Selon le ministre de l’Economie Olli Rehn, la stratégie finlandaise sur le climat et l’énergie qui est en rédaction comprendra des mesures concrètes afin de savoir comment la Finlande arrive à obtenir les objectifs de réduction nécessités par l’accord.
HS/A13

Défense

Le Président Niinistö sur les îles Åland
Selon Keskisuomalainen, le Président Sauli Niinistö a commenté, lors d’une conférence de presse avec la présidente lituanienne, les déclarations du ministre de la Défense Jussi Niinistö sur le statut démilitarisé des îles Åland.
Le Président Niinistö souligne que la Finlande ne pourra pas unilatéralement supprimer l’accord international sur le statut des îles Åland. « Nous pouvons parler de la défense des îles Åland avec les Suédois, après avoir évoqué la question d’abord avec les Ålandais. »
Le Premier ministre Juha Sipilä souligne également que les accords internationaux obligent la Finlande. « Les îles Åland sont une zone démilitarisée qui est neutre en temps de guerre. Je ne vois aucune raison pour le changer. »
KS/13

France

Tourisme

« La lavande donne du goût au miel et au chocolat »
Turun Sanomat publie un article sur la Province.
TS/22

Mardi 18 octobre 2016

Politique étrangère et européenne

Syrie, Irak

Propos de M. Soini
Les ministres européens des Affaires étrangères ont évoqué, lundi au Conseil affaires générales à Luxembourg, la situation de la Syrie.
Turun Sanomat rapporte que le ministre des Affaires étrangères Timo Soini est pessimiste quant au sort d’Alep. Il estime que « le cessez-le-feu humanitaire annoncé par la Russie est mieux que rien mais ne résout rien ».
Selon Helsingin Sanomat, même si la situation à Mosul en Irak n’a pas été évoquée par les ministres, M. Soini dit qu’il en a parlé avec le ministre français Jean-Marc Ayrault. M. Soini prévoit une nouvelle vague de réfugiés.
HS/A20, TS/12

Lituanie

Visite en Finlande de Mme Grybauskaite
Helsingin Sanomat publie une interview accordée par la Présidente lituanienne Dalia Grybauskaite, qui effectue aujourd’hui et demain une visite officielle en Finlande à l’invitation du Président Sauli Niinistö.
Les présidents évoqueront les relations bilatérales, l’avenir de la sécurité de la région baltique et les relations avec la Russie, ainsi que les questions d’actualité de l’Union européenne. Mme Grybauskaite s’entretiendra avec le Premier ministre Juha Sipilä et aussi avec la présidente du Parlement Maria Lohela.
Selon Mme Grybauskaite, la Russie menace actuellement « non seulement la région de la mer Baltique mais toute l’Europe ». « La Russie a présenté dernièrement à Kaliningrad des armes tactiques, comme les Iskander, qui ne sont pas destinées à la défense mais à l’attaque. Avec ces armes la Russie montre une conduite agressive et provocatrice », selon la présidente.
HS/A22-23

Estonie

Mme Kaljulaid effectuera sa première visite en Finlande
Hufvudstadsbladet relève que la nouvelle Présidente estonienne Kersti Kaljulaid effectuera sa première visite à l’étranger le jeudi 20 octobre en Finlande, à l’invitation du Président Sauli Niinistö.
Les présidents, qui donneront une conférence de presse après l’entretien, doivent évoquer la sécurité de la mer Baltique et les questions bilatérales et internationales d’actualité, comme la crise en Syrie et la situation en Ukraine.
Mme Kaljulaid aura des entretiens avec la présidente du Parlement Mari Lohela et le ministre des Affaires étrangères Timo Soini.

Politique intérieure

Défense

Ministre Niinistö sur les îles Åland
Hufvudstadsbladet rapporte que le ministre de la Défense Jussi Niinistö a mis en cause, lors d’une interview télévisée, le statut démilitarisé des îles Åland.
M. Niinistö écrit sur son blog qu’il « serait naïf de croire que les îles Åland pourraient rester en dehors d’un conflit armé ». Il estime que « la démilitarisation ne diminue pas mais augmente les risques à l’égard des îles. »
Selon le député Mats Löfström, seul représentant des îles Åland au Parlement, « cette déclaration inutile ne peut que nuire à la confiance entre le gouvernement et les îles Åland parce qu’on peut l’interpréter de façon que le gouvernement et la Finlande ne soutiennent pas de tout cœur la démilitarisation ». Le député souligne que la démilitarisation, qui a commencé en 1856, est plus ancienne que l’indépendance de la Finlande.
Hbl/5

Propos de MM. Vanhanen et Tuomioja
Selon Yle, le président de la commission des affaires étrangères du Parlement, le député centriste Matti Vanhanen, estime que si le gouvernement était en train de préparer quelque chose concernant les îles Åland cela se saurait.
Selon le député Erkki Tuomioja (PSD), la question aurait dû être évoquée lors de la rédaction du livre blanc de défense. Il rejette les propos du ministre Niinistö : « Il s’agit d’une intimidation dangereuse. »
Yle

France

Expositions

Mexique au Grand Palais
Hufvudstadsbladet publie un article signé Gunn Gestrin sur l’exposition « Mexique 1900-1950 » au Grand Palais jusqu’au 23 janvier 2017.
HBL/sam/42

Hergé
Hufvudstadsbladet publie un grand article sur l’exposition « Hergé », ouverte au grand Palais jusqu’au 15 janvier 2017.
HBL/dim/36

Tabac

« Les bureaux de tabac sont devenus des cabinets de l’horreur »
Turun Sanomat publie un article signé Patrick Le Louarn sur les bureaux de tabac et paquets de cigarettes munis de photos d’avertissement.
TS/12

Lundi 17 octobre 2016

Politique étrangère et européenne

Syrie

Une conférence internationale serait organisée en Finlande début 2017
Yle rapporte que le directeur de l’UNHCR, Filippo Grande, et le ministre du Commerce extérieur et du Développement, Kai Mykkänen, ont annoncé lors d’une conférence de presse à Helsinki qu’une conférence internationale sur l’aide humanitaire et l’aide au développement de l’ONU en Syrie serait organisée en Finlande début 2017.
Selon M. Grandi, « nous souhaitons aider les communautés qui logent les réfugiés par exemple en Jordanie, au Liban et en Turquie ».
La conférence serait organisée, à l’initiative du PNUD, entre autres par l’UNHCR et le programme de l’ONU pour le développement PNUD.
Selon Jussi Nummelin, rédacteur pour la Syrie au MAE finlandais, il ne s’agit pas de conférence où les Etats promettent de l’aide ou s’engagent à une aide supplémentaire à la Syrie. Une conférence annuelle de l’aide à la Syrie sera organisée ultérieurement.
Yle

Liban

Opération FINUL au Liban
Le Président Sauli Niinistö a décidé, lors de la réunion avec le gouvernement vendredi, que la Finlande élargirait sa participation à la FINUL au Liban du 1er avril 2017 au 31 août 2018 avec environ 160 soldats dans le bataillon français de l’opération.
VN

Migration

Moins de demandeurs d’asile que prévu
Helsingin Sanomat relève que le ministère de l’Intérieur avait prévu que le nombre de demandeurs d’asile pourrait s’élever en 2016 à environ 10 000 personnes.
à la fin septembre, 4 689 personnes, dont la plupart des Irakiens, Afghans et Syriens, ont demandé l’asile en Finlande, ce qui signifierait de 6 000 à 7 000 demandeurs d’asile pendant toute l’année.
Selon Esko Repo, directeur à Migri, la surveillance frontalière au Danemark et en Suède a naturellement eu un effet sur le nombre de demandeurs d’asile en Finlande.
M. Repo estime que plusieurs centres d’accueil seront fermés prochainement.
HS/A11

Politique intérieure

Banque de Finlande

M. Rehn continuera comme ministre jusqu’à la fin de l’année
Helsingin Sanomat rapporte que le ministre de l’Economie, Olli Rehn, nommé membre du directoire de la Banque de Finlande à partir du 1er février 2017, a annoncé qu’il s’est mis d’accord avec le Premier ministre Juha Sipilä pour pouvoir rester ministre jusqu’à la fin de l’année en cours.
Le successeur de M. Rehn au poste de ministre de l’Economie sera désigné le 27 octobre. Les délégués bancaires du Parlement, n’ont pas pris position sur cette question, qui selon M. Vanhanen revient au Premier ministre. Jutta Urpilainen, députée social-démocrate et membre des délégués bancaires, aurait souhaité que M. Rehn quitte son poste ministériel le plus vite possible. « En tant que ministre M. Rehn sera un « lame duck ».
M. Rehn souligne qu’il respecte l’indépendance de la banque centrale. « Il va de soi que je ne commente pas en tant que ministre les affaires de la Banque de Finlande. »
Deux membres actuels du directoire quitteront la banque centrale prochainement : Pentti Hakkarainen fin janvier 2017 et Seppo Honkapohja à la fin de l’année prochaine. Le troisième membre du directoire, le gouverneur Erkki Liikanen (66 ans) prendra sa retraite à l’été 2018.
L’un de deux nouveaux membres du directoire, M. Rehn ou Mme Marja Nykänen, sera ultérieurement nommé vice-président du directoire de la banque centrale.
HS/sam/A17

Universités

Le gouvernement promet des centaines de millions pour les universités l’année prochaine
Turun Sanomat relève que le gouvernement compte faire demi-tour dans le financement des universités, après avoir effectué des économies importantes.
La ministre de l’Education Sanni Grahn-Laasonen annonce que le gouvernement est en train de préparer un financement supplémentaire de centaines de millions d’euros pour les universités et les écoles supérieures professionnelles afin d’amener la recherche fondamentale finlandaise au niveau international le plus élevé.
Selon Mme Grahn-Laasonen, la décision de financement supplémentaire sera prise aux négociations sur le cadre budgétaire au printemps prochain. Un groupe de travail, présidée par Anita Lehikoinen, secrétaire générale au ministère de l’Education, est chargé de rédiger la proposition sur le financement supplémentaire. Le secrétaire d’Etat au ministère des Finances Martti Hetemäki fait partie du groupe de travail.
Mme Grahn-Laasonen, qui fait l’éloge du rapport rédigé en août par les professeurs Sixten Korkman, Vesa Vihriälä et Bengt Holmström (prix Nobel d’économie), souligne que l’Etat compte privatiser une partie des entreprises publiques et utiliser les recettes en faveur des universités. « Je souligne l’importance de la recherche fondamentale. Selon M. Holmström, les résultats de la recherche fondamentale sont les plus utiles pour la Finlande. »
Selon la ministre, qui a eu un entretien avec les recteurs des universités, le financement supplémentaire sera lié au développement structurel. « Le modèle doit renforcer la qualité et la création d’unités de recherche fortes. »
TS/dim/7

Vendredi 14 octobre 2016

Politique étrangère et européenne

Crise migratoire

Conseil des ministres de l’Intérieur
L’objectif européen est d’obtenir des solutions durables
L’UE s’efforce désormais de trouver des moyens d’influencer dans la situation dans les pays d’origine des migrants, notamment en Afrique et en Afghanistan. Les Etats européens s’efforcent de mettre en place des accords bilatéraux avec le Nigéria, le Niger, le Mali, le Sénégal et l’Ethiopie afin que ces pays contribuent à maîtriser le flux de migrants qui se dirigent en Europe.
Actuellement, le nombre le plus important de migrants arrive de différents pays africains en Italie par la Libye.
Mme Risikko, ministre de l’Intérieur, qui a participé à la réunion avec ses homologues européens, a dit à ses collègues que la Finlande souhaitait que l’UE puisse mettre un accent particulier également sur l’Irak, la Somalie et l’Afghanistan. La Finlande a signé, la semaine dernière, un accord avec l’Afghanistan afin d’accélérer les renvois.
Concernant les souhaits allemand, suédois et autrichien de prolonger les contrôles frontaliers au-delà de novembre, Mme Risikko note qu’elle avait déjà eu l’impression que la Suède souhaitait encore continuer les contrôles.
HS/A30

Russie – Finlande

Selon M. Himanen, ancien ambassadeur de Finlande à Moscou, « l’essentiel c’est de ne pas avoir peur de la Russie » KS
Keskisuomalainen a interviewé M. Hannu Himanen, ancien ambassadeur de Finlande à Moscou, qui estime que la façon de communiquer tant de la Russie officielle que des média de l’Etat est très différente de la façon à laquelle les hommes politiques, journalistes et chercheurs sont habitués en Finlande. En Russie, on évoque beaucoup de choses qui ne se basent pas sur des faits. Il recommande une façon critique d’écoute de ces messages.
M. Himanen estime qu’en Finlande on minimise et exagère en même temps la menace que constitue la Russie. Pour lui, le plus important est de ne pas avoir peur de la Russie. Quoi que l’on dise de la menace qu’elle constitue, il faut avoir une approche rationnelle à son égard.
M. Himanen estime qu’en Russie, les questions humanitaires ne sont pas un facteur important de la politique étrangère. On en parle peu, ce qui fait que les Russes ne les comprennent pas bien. Il estime que les actions de la Russie en Syrie peuvent être expliquées premièrement par un souci réel de l’expansion du terrorisme en Russie et deuxièmement par la volonté d’établir son pouvoir d’influence politique dans la région du Proche-Orient.
La situation a changé de façon tellement radicale que l’on peut considérer que la Russie a atteint son objectif. Il est difficile d’imaginer une solution au Proche-Orient sans la participation de la Russie, selon M. Himanen.
KS/18

Défense

Exercice finno-suédois Ruska 2016
Keskisuomalainen relève que l’exercice Ruska 2016 entre les armées de l’air finlandaise et suédoise, qui a commencé lundi, prendra fin aujourd’hui.
Une trentaine de F-18 et six Gripen, entre autres, ainsi que 2 600 soldats, dont 1 600 réservistes, y participent dans une zone limitée par Jyväskylä, Kuopio, Kajaani, Kuusamo, Rovaniemi, Vaasa et Seinäjoki. Il y a des vols aussi dans l’espace Cross Border entre la Suède et la Finlande.
KS/4-5

Médecine

Un nouveau médicament conte Alzheimer en développement
Helsingin Sanomat rapporte que l’entreprise de biotechnologie américaine Biogen souhaite augmenter la coopération dans la recherche médicale en Finlande.
Selon le directeur général adjoint, Michel Vounatsos, Biogen est en train de demander l’autorisation des autorités finlandaises pour effectuer une recherche clinique à Turku et à Kuopio en coopération avec les hôpitaux universitaires.
HS/A35

Politique intérieure

Banque de Finlande

M. Rehn nommé au directoire de la banque centrale
Le ministre de l’Economie, Olli Rehn, et Marja Nykänen, directrice adjointe de l’Inspection des finances de l’Etat, seront nommés membres du directoire de la Banque de Finlande à partir du 1er février 2017, a annoncé lors d’une conférence de presse ce matin Matti Vanhanen, président des délégués bancaires au Parlement. Le Président de la République nommera définitivement les nouveaux membres du directoire.
Deux membres actuels du directoire de trois personnes quitteront la banque centrale prochainement. Pentti Hakkarainen (58 ans), terminera son troisième mandat de cinq ans fin janvier 2017. Seppo Honkapohja (65 ans) terminera son deuxième mandat à la fin de l’année prochaine et il a décidé de ne pas demander un troisième mandat.
Le troisième membre du directoire, le gouverneur Erkki Liikanen (66 ans) prendra sa retraite en été 2018.
Selon M. Vanhanen, les décisions des délégués bancaires ont été unanimes.
M. Vanhanen n’a pas pris position sur la date à laquelle M. Rehn devra quitter son poste ministériel. « Le Premier ministre Sipilä prendra cette décision. » Il note que le directoire aura provisoirement quatre membres, mais que cela est conforme à la réglementation sur la Banque de Finlande.
Jutta Urpilainen, membre des délégués bancaires au Parlement, note que les délégués n’ont pas spécialement souligné l’importance de nommer une femme au directoire mais la nomination de Mme Nykänen est la bienvenue. Il n’y a pas eu de femmes au directoire depuis 2010 quand Sinikka Salo a pris sa retraite.
HS

Spéculations sur le nouveau ministre de l’Economie
Selon Helsingin Sanomat, plusieurs noms circulent en vue de la nomination du remplaçant de M. Rehn en tant que ministre de l’Economie, dont le député Mika Lintilä, l’ancien ministre Mauri Pekkarinen et la secrétaire d’Etat, ancienne ministre Paula Lehtomäki.
M. Rehn est élu député du Centre dans la circonscription d’Helsinki. Mme Lehtomäki est la première suppléante centriste à Helsinki et devrait lui succéder lorsqu’il démissionnera pour rejoindre la banque de Finlande.
HS/A13

France – Finlande

Cinéma

Mia Hansen-Love
Helsingin Sanomat, Hufvudstadsbladet et Aamulehti publient des critiques du film L’avenir de Mia Hansen-Love qui sort en Finlande.
HS Hbl AL

Musique

Susanna Mälkki
Helsingin Sanomat et Hufvudstadsbladet publient des critiques élogieuses du concert de Susanna Mälkki qui a dirigé l’orchestre philarmonique d’Helsinki avec au programme Dutilleux et La Mer de Debussy.
HS Hbl

Jeudi 13 octobre 2016

Politique étrangère et européenne

Russie – cyber-influence

Propos de M. Aaltola d’UPI
Hufvudstadsbladet rend compte des propos de M. Aaltola, directeur à l’Institut des relations internationales, qui n’exclut pas la possibilité que des hackers se mêlent à l’élection présidentielle y compris en Finlande. M. Aaltola trouve inquiétant que des hackers russes aient pu intervenir dans la campagne de l’élection présidentielle aux Etats-Unis.
Pour lui, il existe un motif géopolitique clair pour un hacker avec la présidentielle finlandaise et la capacité pour de tels méthodes est là. Selon M. Aaltola, la Russie est capable d’utiliser des cyber-méthodes à côté de mesures plus conventionnelles d’influence politique.
M. Aaltola estime que le but principal des opérations des hackers est de créer une instabilité. Il souligne l’importance du fait que les gens comprennent que ce genre de choses existent. Que les gens prennent en compte que des fuites d’information peuvent être stratégiquement manipulées par des puissances étrangères, surtout s’agissant de la politique étrangère ou des informations pouvant avoir un impact sur le succès électoral d’importantes personnalités.
Il regrette qu’avec la numérisation, la vulnérabilité démocratique a beaucoup augmenté. Il y a toujours eu de la propagande et des désinformations, mais les attaques de hackers et les fuites d’informations proposent des méthodes bien plus efficaces que de simples tracts.
HBL a interrogé quelques députés qui n’excluent pas l’éventualité de manipulations dans ce sens. Mme Henriksson, présidente du Parti suédois, rappelle qu’il peut être dans les intérêts de différents acteurs d’influencer les prises de position et les questions électorales. M. Ville Niinistö, président des Verts, note que l’on a déjà vu comment la Russie s’efforce d’influencer la politique intérieur des Etats européens en engendrant des divisions et en soutenant des représentants de l’extrême-droite, par exemple en France. Ville Niinistö met en garde contre l’adaptation du vote électronique.
M. Vanhanen, président centriste de la commission des Affaires étrangères, se pose la question de l’utilité pour quelqu’un d’influencer le résultat électoral. En tant que président de la commission des Affaires étrangères, il ne souhaite pas spéculer ni prendre position sur l’éventualité qu’une puissance étrangère souhaite intervenir sur les élections en Finlande.
HBL/1&4

Russie – Finlande

Violations de l’espace aérien
Les gardes-frontières ont terminé leur enquête sur les violations de l’espace aérien finlandaise, jeudi dernier, et constatent que ni les conditions climatiques ni le reste du trafic aérien n’expliquent les violations, dont chacune a durée environ une minute. Les chasseurs SU-27 ont pénétré entre 1,2 et 1,9 kilomètre dans l’espace finlandais.
Le matériel de l’enquête sera remis à la Russie à qui la Finlande demande une explication.
M. Kinnunen, chef du service de la politique de sécurité et de la gestion de crise du ministère des Affaires étrangères, note que la Finlande avait déjà fait part à la Russie de façon informelle de ce qui s’était passé. Il s’agira de dire à la Russie que la Finlande prend au sérieux l’intégrité de son territoire.
HBL/4, KS/13

Défense

Pas de nouvelles bases pour les chasseurs F18 Hornets
Le ministre de la Défense, Jussi Niinistö, ne voit pas de nécessité de créer de base permanente pour ses chasseurs F18 Hornets dans le Sud de la Finlande afin de leur permettre de rapidement se déployer dans le golfe de Finlande où les avions russes continuent à être actifs.
D’habitude, les chasseurs Hornets ont leurs permanences à Kuopio et Rovaniemi.
M. Niinistö estime que même s’il y avait la volonté politique de le faire, les ressources financières ne permettent pas de disposer de trois bases permanentes en temps de paix.
Le président de la commission des Affaires étrangères, M. Vanhanen (Centre), estime que politiquement, il n’y a pas de nécessité pour une nouvelle base, mais que si les forces armées la présentaient, les choses pourraient changer.
KS/9

Le ministre regrette les économies dans le domaine de la défense
Le ministre de la Défense estime que dans le contexte actuel en matière de sécurité, il ne faudrait pas couper 200 millions d’euros dans le budget de la Défense. Il estime que le nombre d’effectifs de temps de guerre ne serait pas non plus diminué d’un tiers (pour passer de 350 000 soldats à 230 000), six garnisons ne seraient pas supprimées et la Finlande ne rejoindrait pas le traité d’Ottawa sur les mines anti-personnel. Toutes ces mesures ont été prises ces dernières années. .
MM. Vanhanen, président de la commission des Affaires étrangères et Kanerva (Rassemblement national), président de la commission de la Défense, partagent l’avis du ministre.
Aujourd’hui, il ne faut toutefois pas non plus revenir en arrière sur ces décisions, selon Jussi Niinistö.
M. Vanhanen, qui est le candidat centriste pour la Présidence de la République, estime qu’il faudra garantir le financement des forces armées de longue haleine de façon à ce que les décisions prises couvrent une période plus longue qu’une législature de quatre ans.
Keskisuomalainen relève que le Livre blanc sur la Défense sera publié au début 2017. Un rapport à part concernant la politique étrangère et de sécurité a été publié l’été dernier.
KS/9

Acquisition des nouveaux chasseurs
L’industrie finlandaise de défense souhaite participer
Turun Sanomat relève que le directeur général de Patria, Olli Isotalo, souligne que l’entreprise ne prend aucunement position au choix par l’Etat du fournisseur des avions de chasse. M. Isotalo a toutefois une attitude positive à l’égard des activités qui pourraient être dévolues à Patria.
Magnus Skogberg, directeur à Saab, a annoncé mercredi que le montage des Gripen pourrait avoir lieu en Finlande si la Finlande choisit l’avion de chasse suédois.
M. Isotalo rappelle que Patria avait monté déjà les 57 F-18 monoplace et est chargé du maintien d’une grande partie du matériel de l’armée de l’air.
Le président de la commission de la défense du Parlement, Ilkka Kanerva a pris connaissance de la proposition suédoise dans la presse et n’y prend pas position. Il souhaite aussi que les autres députés fassent de la même manière.
Le ministre des Affaires étrangères Timo Soini ne commente pas la proposition suédoise non plus.
TS/11

Politique intérieure

Gouvernement - Transports

Le Parlement a étudié l’action de Mme Berner
Selon Helsingin Sanomat, la commission d’audit du Parlement a convoqué hier la ministre des Transports Anne Berner dans le cadre de l’affaire Finavia.
Le président de la commission Eero Heinäluoma a annoncé que l’étude de l’affaire continue.
L’inspection des finances de l’Etat avait reproché Mme Berner dans un rapport publié en juin dernier parce que la ministre était intervenue dans le travail du conseil de surveillance de Finavia. Mme Berner l’a nié à maintes reprises. « Nous avons agi de façon logique dans ce processus et défendu les intérêts de l’Etat », a-t-elle déclaré mercredi après la réunion de la commission d’audit.
M. Heinäluoma estime que la commission pourrait prendre sa décision en novembre.
HS/A12

Alcool

Changements dans la loi sur la publicité sur l’alcool
Helsingin Sanomat rapporte que l’interdiction de publicité pour les alcools forts sera modifiée dans la réforme de la législation sur l’alcool.
Selon Ismo Tuominen, conseiller au ministère des Affaires sociales et de la Santé, la réforme est en préparation depuis un an. Elle sera envoyée pour avis en novembre. Les autorités estiment que la législation actuelle est imprécise et trop stricte. Certains pensent même que l’interdiction de publicité pour les alcools forts devrait être supprimée.
Selon M. Tuominen, l’interdiction ne sera pas supprimée mais la réglementation sera rendue plus claire. Il y a actuellement des problèmes quand les restaurants font de la publicité pour des cocktails.
HS/A26

Commerce

Les petits magasins déçus de la libéralisation de l’ouverture des magasins
Helsingin Sanomat rapporte que selon un sondage auprès des magasins de produits alimentaires, 56 % des magasins estiment que la libération des heures d’ouverture était un pas dans la mauvaise direction, contre 36 % qui sont satisfaits. Néanmoins 94 % des employés des magasins travaillent dans des établissements dont les dirigeants se déclarent satisfaits. Ainsi, 69 % des magasins qui ont plus de 20 employés, sont satisfait des heures d’ouverture libres.
Les plus mécontents sont les petits magasins parce que leurs ventes ont diminué de 13,5 % en août 2016 par rapport à août 2015. Les ventes ont augmenté de 5,3 % dans les supermarchés et de 3,5 % dans les hypermarchés.
Selon le sondage, plus de 80 % des consommateurs estiment que la libération des heures d’ouverture, surtout le dimanche, est une bonne chose en principe.
HS/mer/A26

2 500 nouveaux emplois après la libération des heures d’ouverture
Kauppalehti relève que selon les estimations de magasins, pendant les six premiers mois après la libération des heures d’ouverture, environ 2 500 nouveaux emplois ont été créés.
Près de 50 % des magasins ont augmenté le nombre d’employés ou des heures travaillées. Un tiers n’a pas modifié ses effectifs ou ses heures et 16 % a diminué le nombre d’employés ou des heures travaillées.
La libération des heures d’ouverture a augmenté la concurrence et a bénéficié surtout aux grands groupes de magasins.
KS/mer/15, KL/mer/A10

France – Finlande

Culture

Mona Hatoum
Demokraatti et Kauppalehti-Optiot publient des critiques de l’exposition Mona Hatoum organisée à Kiasma en collaboration avec le centre Pompidou.
Dem KL-Optio

Cinéma

Mia Hansen-Love
Suomen Kuvalehti publie une interview de Mia Hansen-Love à l’occasion de la sortie en Finlande de son dernier film L’avenir.
SK

France

Luxe

LVMH
Kauppalehti vante le charme du sac à dos Louis Vuitton Josh.
KL

Mercredi 12 octobre 2016

Politique intérieure

Sûreté nationale

Une réforme constitutionnelle nécessaire pour élargir les pouvoirs de la Supo
Les propositions du groupe de travail désigné par le ministère de la Justice afin de renforcer les attributions de la Sûreté nationale en matière de renseignement nécessiteraient de modifier la Constitution. Le groupe de travail permettrait le renseignement concernant les messages confidentiels dans le cas de soupçon de terrorisme ou de radicalisation violente, entre autres.
La modification proposée ne permettrait pas un suivi vaste des communications informatiques. Elle permettrait d’obtenir des informations sur des activités militaires ou d’autres activités qui menacent la sécurité nationale.
Un groupe de travail du ministère de la Justice a étudié l’opportunité de modifier de la Constitution, un autre du ministère de la Défense étudie ces questions du point de vue du renseignement militaire et un groupe du ministère de l’Intérieur du point de vue du renseignement civil.
KS/13

Fonctionnaires

Certains postes de l’Etat interdits aux binationaux ?
La Finlande souhaite restreindre l’accès de binationaux à certains postes de la fonction publique. Le ministère des Finances est en train de préparer une réforme de loi en la matière.
La conseillère Kirsi Äijälä en charge de la préparation de la loi au ministère note qu’il s’agirait des fonctions qui déjà nécessitent la nationalité finlandaise et qui sont liées à la défense nationale et à la sécurité. L’idée est toutefois de prévoir dans la législation la possibilité pour les administrations de déroger à cette règle si elles estiment qu’une double-nationalité ne gène pas. Pour certains postes, les engagements éventuels envers d’autres pays seraient étudiés.
Selon Mme Äijälä, il y a 73 000 fonctionnaires actuellement, dont 25 000 ont des tâches nécessitant la nationalité finlandaise.
Il y a environ 95 000 personnes en Finlande qui ont la nationalité finlandaise et une autre nationalité. La double-nationalité a été introduite en 2003.
Le projet de loi sera prochainement présenté à la ministre des collectivités locales, Mme Vehviläinen (Centre).
Keskisuomalainen note que le groupe de travail en la matière a été crée après l’éclatement du conflit en Ukraine.
KS/sam/6

Economie

Construction navale

Meyer Turku a obtenu une nouvelle commande importante
Turun Sanomat relève que le chantier naval de Meyer Turku a obtenu une commande de deux bateaux de croisière pour l’armateur américain Royal Caribbean Cruises. Les bateaux de 200 000 tonnes seraient livrés en 2022 et 2024.
Selon les estimations, la valeur de la commande s’élève à environ 1,6 milliard d’euros. Le carnet de commandes de Meyer Turku va jusqu’à 2024. Selon Meyer Turku, la situation du chantier naval est exceptionnellement bonne.
Le chantier naval de Turku aura besoin de personnel supplémentaire. Selon les estimations, Meyer Turku, qui donne actuellement du travail à 7 000 personnes, emploierait d’ici 2022 environ 15 000 personnes, sous-traitants y compris.
Le ministre des Finances Petteri Orpo, le ministre du Commerce extérieur Kai Mykkänen et le ministre de l’Economie Olli Rehn se félicitent de la nouvelle commande. Selon M. Mykkänen, la bonne situation de l’industrie maritime aura des effets sur l’emploi dans tout le pays. M. Rehn note qu’on devra étudier les besoins de formation pour qu’il y ait suffisamment de main-d’œuvre.
TS/3, 4-5

La Finlande souhaite recycler des bateaux transatlantiques
Selon Kauppalehti, Tekes finance le projet Ship Recycling pour savoir s’il y a des possibilités pour le recyclage des grands bateaux en Finlande.
Selon une nouvelle directive européenne, qui doit entrer en vigueur en 2017, les bateaux sous pavillon européen devront être démontés et recyclés en Europe.
KL/A13

Compagnies aériennes

Qatar Airways arrive, la concurrence s’intensifie
Selon Helsingin Sanomat, la compagnie aérienne Qatar Airways a commencé mardi les vols journaliers entre Doha et Helsinki. Qatar Airways a déjà deux vols journaliers entre Doha et les autres capitales nordiques.
Le directeur général de Qatar Airways Group, Akbar Al Baker, a déclaré hier lors d’une conférence de presse à Helsinki que son projet était de doubler le nombre de vols à l’avenir. Selon M. Al Baker, le marché nordique est important pour la compagnie. L’élargissement dans la région est ralenti par le fait que les producteurs d’avions n’arrivent pas à construire suffisamment de nouveaux avions pour la compagnie.
Qatar Airways a lancé son marketing en Finlande avec des prix intéressants, par exemple des vols à moins de 500 euros pour Bangkok ou Singapour.
Qatar Airways fait partie de la même alliance que Finnair, One World.
Selon Juha Järvinen, directeur de Finnair, « nous voyons l’arrivée de Qatar Airways plutôt comme une possibilité et non une menace ».
HS/A25

Bois-papier

UPM investit dans une usine en Pologne
Helsingin Sanomat rend compte du fait que le groupe forestier UPM se charge de la fabrication de 25 % des matériaux des étiquettes autocollantes en Europe et de 20 % au niveau mondial. Le groupe a annoncé qu’il investira 35 millions d’euros dans son usine d’autocollants à Wroclaw en Pologne.
HS/A28

Fonds de pension

Le Superviseur du secteur financier renforcera la surveillance du secteur
Selon Mme Tuominen, directrice du Superviseur du secteur financier (Fiva), il s’agira de renforcer la surveillance des fonds de pension et du reste du secteur des assurances.
Il s’est récemment avéré que les fonds de pension favorisent les groupes d’assurances avec qui ils ont des liens spécifiques.
Au début de l’année, pour la première fois en cinq ans, les fonds de pension n’ont pas atteint l’objectif de rendement de 1,4 % qui leur est fixé.
Comme chaque salarié cotise, selon son âge, entre 5,7 et 7,2 % de son salaire aux caisses d’assurances retraite, le taux de rendement des investissements n’est pas sans importance.
HS/A28

France – Finlande

Journée internationale de la fille

« Comment changer le monde pour qu’il soit meilleur pour les filles ? » Yle
Yle Puhe a diffusé, hier matin, une interview de Anne Lammila, ambassadeur pour l’égalité, qui participait à la conférence organisée par l’Institut français de Finlande à l’occasion de la journée internationale de la fille.
http://areena.yle.fi/1-3761172

Culture

Mona Hatoum
Turun Sanomat publie une critique élogieuse de l’exposition Mona Hatoum organisée à Kiasma en collaboration avec le centre Pompidou.
TS

France

Tourisme

Paris
Aamulehti publie un reportage sur le paris dans la littérature et le cinéma.
AL

Luxe

Hermès
Kauppalehti vante le charme du crayon Arlequin d’Hermès.
KL

Diplomatie

Le voyage de Poutine en France reporté
Helsingin Sanomat rapporte que la France a cherché des moyens pour faire pression sur la Russie afin de faire cesser les frappes en Syrie.
HS

Mardi 11 octobre 2016

Politique étrangère et européenne

Prix Nobel

Le prix Nobel d’économie a été décerné à Bengt Holmström
Le prix Nobel d’économie a été décerné lundi au Finlandais Bengt Holmström et à l’Américano-britannique Oliver Hart, deux théoriciens du contrat.
Même s’il a fait sa carrière aux Etats-Unis, le professeur Holmström participe souvent au débat économique en Finlande.
HS, TS, AL

Défense

L’armée de l’air achète des avions de formation d’occasion
Turun Sanomat relève que le ministre de la Défense Jussi Niinistö a autorisé les forces armées à acheter 28 avions de formation britanniques Grob G115E. Les avions d’occasion, qui seront livrés en 2017 et 2018, remplaceront les avions Vinka. Le prix de l’acquisition s’élève à 6,6 millions d’euros, sans le prix de modernisation.
TS/9

Acquisition des avions de chasse
Selon l’interprétation de Turun Sanomat, le Gripen E suédois pourrait devenir le favori parmi les cinq avions de chasse pour remplacer les F-18.
Le ministre de la Défense Jussi Niinistö a déclaré déjà que la Finlande pourrait acquérir deux types d’avions différents. Le quotidien estime qu’un des deux serait le Gripen E.
Le commandant de l’armée de l’air, le général Kim Jäämeri souligne toutefois qu’il semble qu’on fasse confiance aux forces armées afin de comparer les différents avions. « Il y a aussi des facteurs de sécurité et de politique de sécurité qui ne dépendent pas uniquement des forces armées. »
TS/9

Zone euro

Propos de M. Orpo sur la Grèce
Selon Helsingin Sanomat, le groupe euro, réuni lundi à Luxembourg, a décidé d’accorder à la Grèce 1,1 milliard d’euros dans le cadre du programme de prêt.
Selon le ministre finlandais des Finances Petteri Orpo, la Grèce a avancé suffisamment bien mais une partie des mesures nécessitent encore un rapport plus détaillé.
L’ambiance de la réunion du groupe euro a été « en même temps soulagée et irritée », selon M. Orpo. « On peut voir que le processus a été pénible pour les participants. Il faut toutefois être satisfait du fait que la Grèce avance. »
HS/A28

Demandeurs d’asile

Aide aux sans papiers
Des instructions nationales concernant la situation des demandeurs d’asile qui resteront en Finlande en situation irrégulière devraient être édictées pour fin novembre. Actuellement, les pratiques varient d’une commune à l’autre à défaut d’une règle du jeu commune.
Pour l’instant, le nombre de sans papiers est minime, mais avec l’augmentation du nombre de refus, il augmentera.
Des sans papiers s’appuient actuellement sur des volontaires qui organisent une aide à travers les réseaux sociaux.
Selon Mme Sulavuori du bureau d’aide sociale d’Helsinki, les personnes en situation irrégulière n’ont en principe pas droit au revenu de subsistance. « Chaque cas individuel est toutefois étudié à part. » En règle générale, les communes donnent une aide ponctuelle et par exemple des médicaments, mais elles ne proposent pas de soutien à long terme.
La Constitution prévoit des soins et une subsistance à tout le monde. Ce droit ne dépend pas du fait d’avoir ou non un permis de séjour.
Les communes attendent impatiemment les instructions du ministère des Affaires sociales et de la Santé.
HS/A8

Politique intérieure

Rassemblement national

M. Artjoki succédera à M. Heinonen
M. Risto Artjoki, 52 ans, chef du service de politique alimentaire du ministère de l’Agriculture, deviendra secrétaire d’Etat du groupe ministériel du Rassemblement national en succession de M. Olli-Pekka Heinonen, qui deviendra chef de la Direction nationale de l’Enseignement.
HS/A11

Sûreté nationale

Plus d’attributions prévues à la Supo
Le groupe de travail dirigé par le chef du service policier du ministère de l’Intérieur, M. Aaltomaa, ayant préparé la réforme de la législation sur le renseignement envisage de proposer de permettre à la Sûreté nationale de suivre les activités de personnes même sans qu’il y ait un soupçon de crime les concernant.
La surveillance des activités de la Supo serait en même temps renforcée.
Le groupe de travail souhaiterait également permettre à la Supo le renseignement informatique y compris à l’étranger.
Par contre, la Supo perdrait le droit d’enquêter elle-même sur des crimes qu’elle détecte. L’enquête sur les crimes relevant du terrorisme et de l’espionnage serait à la charge de la police judiciaire.
HS/A10

Economie

Vaasan licenciera 220 personnes
La boulangerie Vaasan envisage de renforcer l’automatisation et de fermer trois boulangeries, à Tampere, Kuopio et Seinäjoki. 670 personnes sont concernées par les négociations qui devraient aboutir au licenciement de 220 employés.
Le groupe emploie actuellement 870 personnes en Finlande et 500 dans ces quatre boulangeries dans les pays Baltes, qui, elles, ne sont pas concernées par les renvois.
HS/A27

L’industrie forestière cherche à recruter
Helsingin Sanomat rend compte de perspectives optimistes de l’industrie forestière. La production et les exportations du bois de scierie, de la pâte à papier et du carton augmenteront par rapport à 2015. Le papier constitue l’exception à cette tendance.
Avec une demande accrue, l’industrie forestière a besoin de plus de main d’œuvre. Le secteur devrait employer 41 400 personnes à la fin de l’année, par rapport à 39 500 en 2015.
HS/A27

Société

Le nombre de SDF en baisse
Un essai comportant une assurance spécifique contre les risques devrait permettre de faciliter la location
Le nombre de personnes sans domicile fixe est en baisse. Contre 3597 personnes qui se trouvaient sans logement depuis longtemps en 2008, il y en avait 2252 en 2015.
Au total, 7000 personnes n’avaient pas de domicile en 2015.
Deux tiers des SDF sont d’Helsinki, Espoo ou Vantaa. 28 % ont des origines immigrées.
Un essai portant sur deux ans sera lancé cet automne pour proposer aux propriétaires institutionnels de logements une assurance spécifique contre les risques lorsqu’ils louent des appartements. Plus tard, il s’agira de proposer ce modèle aux propriétaires privés.
Les personnes ayant des problèmes qui rendent difficile la recherche de logement, ne peuvent souvent pas conclure de contrat d’assurance elles-mêmes.
HS/A13

Salon du livre de Turku

Mme Haukio prendra une année sabbatique
Turun Sanomat rapporte que Mme Jenni Haukio, épouse du Président Sauli Niinistö, qui dirige le Salon du livre de Turku, prendra une année sabbatique pour poursuivre ses études en sciences politiques à l’université d’Helsinki. Elle a eu sa maîtrise en sciences politiques à l’université de Turku en 2001 et poursuit ses études dans le même domaine.
Les écrivains Tommi Kinnunen et Salla Simukka assureront l’intérim de Mme Haukio au Salon du livre de Turku.
TS/15

Lundi 10 octobre 2016

Politique étrangère et européenne

Finlande – Russie

Violation de l’espace aérien
Un chasseur russe Suhoi Su-27 a violé l’espace aérien finlandais au-dessus de la mer au sud de Porvoo, jeudi après-midi et un autre l’a fait jeudi soir. Les chasseurs F-18 Hornet des forces armées ont pris les chasseurs russes en photo.
Les violations ont durée environ une minute chacune et M. Joukas du Collège de défense qualifie l’action des forces aériennes pour identifier les avions de « professionnelle » car il s’agit d’un défi à relever, surtout la nuit.
Normalement, les Hornet finlandais assurent leur permanence à Rissala, qui est à 20 minutes de Golfe de Finlande, mais Helsingin Sanomat suppose que les chasseurs ont dû être en état d’alerte s’ils ont pu se rendre sur place immédiatement.
Pour HS, il est peu crédible que les chasseurs russes aient pu violer l’espace aérien finlandais à deux reprises par accident. Beaucoup de choses liées à la coopération de défense entre la Finlande, les Etats-Unis, l’OTAN et la Suède coïncident avec les violations.
La Finlande et les Etats-Unis ont signé, vendredi, une déclaration d’intention concernant une coopération bilatérale de défense.
Lundi dernier, les forces aériennes ont annoncé qu’elles participaient à compter de mi-octobre à des exercices aériens avec des unités françaises et allemandes qui opèrent depuis les pays Baltes, et avec les forces aériennes suédoises.
HS rend compte du fait qu’avant la crise en Crimée, il était extrêmement rare que les forces aériennes publient des photos prises lors de vols d’identification. Aujourd’hui, la publication fait partie de la communication des forces armées.
HS/sam/A11

Propos de MM. Jussi Niinistö, Orpo et Sipilä
Le ministre des la Défense, M. Jussi Niinistö, estime qu’il est impossible d’être sûr des raisons derrière les violations éventuelles de l’espace aérien ou sur leur intentionnalité.
M. Orpo, ministre des Finances et président du Kokoomus, estime qu’il est difficile d’imaginer que les violations suspectées relèvent d’un hasard. Pour lui, il faut tenir compte du fait que dans l’espace aérien finlandais et dans sa proximité, on vole avec des chasseurs lourdement armés.
Le Premier ministre, M. Sipilä, a considéré les violations suspectes comme exceptionnelles et graves. Il exige une enquête soigneuse.
M. Work, vice-ministre américain de la Défense, qui était en Finlande pour la signature de la déclaration d’intention entre les deux pays, estime qu’il n’y a aucune légitimité pour des actions comme cela, indépendamment du moment ou des circonstances.
Keskisuomalainen relève que M. Work a aussi visité les gardes-frontières et les brise-glace. Il souligne que les Etats-Unis envisagent d’acheter de nouveaux brise-glace.
HS/sam/A11

L’enquête sera démarrée cette semaine
Les gardes-frontières qui se chargeront de l’enquête en matière des violations, entamera l’enquête à proprement dit durant la semaine en cours. Il s’agira de récupérer les informations à partir des appareils de surveillance aérienne et d’entendre les pilotes, entre autres.
M. Järäinen, commandant adjoint des gardes maritimes, estime que, comme les pilotes des chasseurs russes pourront difficilement être entendus, l’enquête ne sera pas achevée même si les preuves sont solides.
Le ministère des Affaires étrangères présentera une demande d’explications aux Russes et la question sera traitée dans les médias.
HS/lun/A11

Le ministère des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur russe
Le ministre de la Défense, Jussi Niinistö estime qu’il est indéniable que les violations ont coïncidé avec la signature de l’accord entre la Finlande et les Etats-Unis, même s’il ne souhaite pas spéculer sur le lien entre les violations et la signature de l’accord.
Le ministère des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur russe pour lui demander une explication sur les violations.
HS/dim

Editorial
« La Russie a montré sa force » Kaleva
Kaleva estime que la violation, qui était une réaction à l’accord finno-américain, en réalité contribue à renforcer la coopération entre la Finlande et les pays occidentaux.

Défense

Acquisition d’armement
La Finlande souhaite pouvoir obtenir une exception à la directive européenne qui a mis fin aux achats en contrepartie concernant les acquisitions du domaine de la défense et de la sécurité.
La Finlande argue sur le fait qu’il s’agit du noyau dur des sa sécurité nationale et de la sécurité d’approvisionnement qui devraient lui permettre de déroger à la directive.
La Finlande est en train de préparer l’acquisition de chasseurs et de navires de guerre à hauteur de plus de dix milliards d’euros. Elle compte inclure dans les contrats l’exigence d’une coopération industrielle sous une forme ou autre.
HS/lun/A11

Institut européen pour la paix

M. Haavisto succède à M. de Mistura
M. Haavisto, député de l’Alliance verte et représentant spécial du ministre des Affaires étrangères pour la médiation pour la paix, a été désigné président de l’Institut européen pour la paix en succession de M. de Mistura.
Le ministre des Affaires étrangères, M. Soini, se félicite de l’excellent choix qui pour lui témoigne de la reconnaissance en ce qui concerne le travail finlandais dans ce domaine.
HBL/sam/6

Politique intérieure

Parlement

Le paquet de lois sur l’assurance retraite a été approuvé
Helsingin Sanomat rapporte que le Parlement a approuvé vendredi le paquet de loi sur l’assurance retraite par 133 voix contre huit. Les députés de l’Alliance des gauches ont voté contre le projet qui fait partie du pacte de compétitivité.
Le paquet a été difficile à approuver pour la gauche parce que la quote-part des allocations payée par les employés augmentera graduellement et celle des employeurs baissera.
Le député social-démocrate Eero Heinäluoma a toutefois annoncé avant le vote que le PSD voterait pour.
HS/sam/A19

Gouvernement

La Finlande aurait besoin d’un ministre des start-up
Kauppalehti relève que selon un rapport coordonné par le ministère de l’Emploi et de l’Economie, le gouvernement aurait besoin d’un ministre chargé des start-up. Selon ce rapport, une attitude positive à l’égard de l’entreprenariat devrait être enseignée dès l’école primaire.
Le groupe de travail ayant rédigé le rapport souhaite aussi la mise en œuvre d’un système incitatif pour que les entreprises diffusent leur savoir-faire aux autres entreprises.
Selon le rapport, en 2015 les start-up ont été plus prêtes à croitre qu’en 2005 et les entrepreneurs ont eu une meilleure formation et plus d’expérience qu’avant.
Tous les ans, de 4 000 à 5 000 start-up naissent en Finlande. 6 à 7 % arrivent à croitre considérablement dans les trois années à venir. Environ 70 % des start-up fonctionnent pendant au moins cinq ans.
KL/ven/A8

Innovation

Tekes propose des chèques-innovation
Selon Kauppalehti, le centre d’investissements dans les innovations Tekes propose, depuis une semaine, des chèques-innovation de 5 000 euros pour aider les petites et moyennes entreprises à démarrer les innovations, notamment dans le développement des stratégies de produits et de services.
Jusqu’à vendredi dernier, 112 entreprises ont fait une demande de chèques-innovation. KL/ven/A7

Traitement des déchets

Privatisation en vue
Selon Kauppalehti, il y actuellement en Finlande 36 installations municipales de traitements des ordures ménagères. Ces entreprises risquent de perdre une grande partie de leurs recettes parce que le gouvernement projette la privatisation d’une partie des traitement des déchets en modifiant la loi sur les acquisitions et le traitement des déchets.
Une grande partie, de 20 à 35 %, des services de traitement des déchets seraient privatisée.
KL/ven/A9

Echange des droits d’émission

Propos de M. Rehn
Helsingin Sanomat relève que le ministre de l’Economie Olli Rehn déclare lors d‘une interview accordée au quotidien qu’il est possible qu’une partie de l’aide à l’échange des droits d’émission à l’industrie lourde, ardemment critiquée, pourrait être utilisée sous forme d’aides à l’innovation pour les énergies renouvelables. Selon M. Rehn, le gouvernement et le Parlement ont déjà évoqué cette question.
Cela serait un grand changement d’orientation dans la politique, vu que le gouvernement a déjà présenté au Parlement un projet de loi sur la compensation des frais indirects dus à l’échange des droits d’émission.
HS/sam/A14

Débat sur la biomasse

« La biomasse est-elle une grande tricherie ? » KL
« L’UE n’a pas le droit de toucher à nos forêts » KL
« L’évenir de la bioéconomie finlandaise se décide à Bruxelles » Kaleva
La correspondante à Bruxelles de Kauppalehti se demande si, lorsque d’autres pays investissent dans les voitures électriques ou l’énergie solaire, la Finlande fait le bon choix avec la biomasse. En effet, les projets de biomasse de UPM ; Stora Enso, Metsä fibre ou Kaidi sont nombreux et la Finlande prévoit pour de verser 100 millions d’euros pour les aides aux biocarburants.
Face à cette ivresse pour les produits de la forêt, il n’y a qu’une interrogation : quel sera le contenu de la directive de la commission sur les énergies renouvelables ? Kauppalehti rapporte que le gouvernement finlandais était déçu par le fait que les forêts n’aient pas été considérées comme des puits de carbone dans les règles comptabilisant le secteur LULUFC. Le quotidien économique cite aussi des recherches académiques qui critiquent la bioéconomie basée sur l’usage des résidus du bois (New scientist 24.9). « Il se peut que les chercheurs étrangers ne comprennent pas la philosophie finlandaise de bioéconomie. Mais le risque demeure que les véhicules de l’avenir et les maisons du futur brulent autre chose que des résidus du bois. Il faut espérer que la Finlande n’aura pas tout misé sur le mauvais cheval et en plus y aura englouti des aides massives », conclut la correspondante de KL.
Quant à l’éditorialiste de Kauppalehti, il estime que le projet de la Commission qui prévoit qu’il reviendrait à la Commission et non aux Etats membres de définir combien de CO2 retiennent les forêts, pourrait avoir des effets dramatiques pour la Finlande.
C’est aussi le sens de la tribune publiée par le député européen Hannu Takkula qui considère que « si les propositions de la Commission sont validées telles quelles, l’usine de Äänekoski sera le dernier investissement dans le secteur en Finlande ».
KL Kaleva

Transports en commun

Le projet de tramway de toute la Finlande
Selon Helsingin Sanomat, le projet de tramway à Tampere a avancé considérablement la semaine dernière. La municipalité a voté en faveur du projet et Transtech a gagné l’appel d’offre. Il faut encore l’approbation par le conseil municipal qui se réunira le 24 octobre. Le prix du projet s’élève à 380 millions d’euros.
Le directeur général de Transtech, situé à Otanmäki en Kainuu, souligne l’importance de cette commande. Il estime que les wagons pourrait devenir un produit de l’exportation parce qu’il s’agit des wagons de taille européenne, avec l’écartement des rails de 1 435 mm et la longueur de 37 mètres.
A Helsinki, l’écartement des rails est plus ancien, d’un mètre.
HS/dim/A13

Patronat EK

Veli-Matti Mattila pressenti à la présidence
Veli-Matti Mattila, directeur général du groupe de télécommunications Elisa, devrait se présenter à la tête du patronat EK pour succéder à M. Alahuhta.
HBL/sam/6

Société

Tourisme

Les Finlandais à nouveau attirés par l’étranger
Helsingin Sanbomat note que la saison touristique d’hiver s’annonce meilleure que la précédente. On enregistre une hausse des réservations pour le Vietnam ou Dubaï alors que la Turquie s’est effondrée comme destination.
Pour la saison d’été passée, on enregistre une augmentation des voyages proches, vers l’Estonie et la Russie, ou vers l’Europe orientale (Tchéquie et Pologne) alors que les voyages vers l’Allemagne ou la France ont diminué. Globalement le tourisme des Finlandais a augmenté de 8% cet été.
HS

Culture

Exposition

Mona Hatoum
Helsigin Sanomat publie un reportage sur l’exposition de Mona à Kiasma. Timo Valjakka remercie particulièrement les commissaires Christine van Assche et Marja Sakari.
HS

France – Finlande

Musée

Visite de Serge Lasvignes en Finlande
« Pas de Guggenheim à Paris » Hbl
« En Finlande, la fréquentation des musées est très importante » Yle
Hufvudstadsbladet publie une interview de Serge Lasvignes, directeur du Centre Pompidou, qui a fait un déplacement en Finlande à l’occasion de l’inauguration de l’exposition Mona Hatoum à Kiasma.
Interrogé sur le projet Guggenheim d’Helsinki, il se refuse à commenter la situation et souligne que la concurrence en matière de musées est très forte à Paris. En revanche, interrogé sur l’opportunité d’un musée Pompidou à Helsinki, il déclare ne fermer aucune alternative. Plus sérieusement, il estime que les possibilités de coopération avec les musées en Finlande sont conformes à la stratégie du musée Pompidou.
Interviewé par Yle à l’occasion de sa visite du musée Senebrychof, M. Lasvignes déclare être très intéressé par la coopération, avec les institutions finlandaises et en particulier le musée Kiasma.
HBL/lun/19 Yle

Nouveau cirque

Cirque des puces & En votre compagnie
Helsingin Sanomat publie une critique du spectacle Visa de la coproduction fra nco-finlandaise Cirque des puces & En votre compagnie, au théâtre Sampo.
HS

France

Automobile

Salon de l’auto de Paris
Voitures électriques
Madame Hidalgo met au pas les voitures à Paris
Kaleva publie un reportage sur le salon de l’auto de Paris et notamment sur les nouveaux modèles de voitures électriques. Patrick Le Louarn commente la politique de Pa ris à l’égard des automobiles.
Helsingin Sanomat rapporte que le salon présente cette année plus de 4600 véhicules sur plus de 120 000 m2.
Kaleva HS

Gastronomie

Gastronomie française à Prague
Kauppalehti publie un reportage sur le restaurant MaSa (manipulateurs de saveurs) de Hervé Rodriguez à Prague.
KL

Vendredi 7 octobre 2016

Politique étrangère et européenne

Finlande – Russie

M. Niinistö a appelé M. Poutine et Mme Merkel
Le Président Sauli Niinistö a eu un entretien téléphonique avec son homologue M. Poutine, jeudi. Mercredi, il a discuté au téléphone avec la chancelière allemande, Mme Merkel. Selon le secrétariat de la présidence, les deux entretiens ont eu lieu à l’initiative de la Finlande.
M. Niinistö a exprimé à M. Poutine son souci sur la situation en Syrie, et en particulier sur la souffrance humanitaire à Alep, ainsi que sur le fait que des civils innocents sont tués. Les Présidents ont également évoqué la situation en Ukraine et la nécessité d’avancer dans la mise en œuvre de l’accord de Minsk.
En ce qui concerne la sécurité de l’aviation dans la mer Baltique, les Présidents ont constaté que les discussions entre la Russie et l’OTAN se poursuivaient.
Avec Mme Merkel, M. Niinistö a évoqué la Syrie, la situation catastrophique à Alep et les moyens de mettre fin à la souffrance. L’Ukraine et les perspectives de l’accord de Minsk ont également été évoquées.
HBL/6, www.tpk.fi

Soupçon de violation de l’espace aérien
Le ministère de la Défense a annoncé que qu’un chasseur russe SU-27 est soupçonné avoir violé l’espace aérien finlandaise au sud de Porvoo, pendant une minute, jeudi après-midi.
HS/A15

Aéronautique

Coopération Patria – Airbus
Patria a signé un accord avec Airbus pour des pièces des avions A320 qui seront ensuite assemblées en Allemagne.
Cela signifie de l’emploi pour 20 personnes à Jämsä.
Patria fabrique déjà des pièces pour les A330, A380, A400M et pour les hélicoptères NH90.
KS

Finlande – Etats-Unis

Coopération de défense
La Finlande et les Etats-Unis signeront, aujourd’hui, à Helsinki, une déclaration d’intention concernant une coopération de défense entre les deux pays. La déclaration complétera le réseau de coopération de défense devenu considérablement plus étroit ces quelques dernières années.
M. Kuusela, chef du service de politique de défense du ministère de la Défense, estime que la déclaration regroupe les différents domaines de la coopération bilatérale en matière de défense et servira de feuille de route dans l’avenir.
Pour les Etats-Unis, c’est le vice-secrétaire d’Etat de la Défense, M. Work, qui la signera. Helsingin Sanomat note que la Finlande a signé un document similaire avec la Grande-Bretagne, cet été, à l’occasion du sommet de l’OTAN à Varsovie.
Le texte de la déclaration sera rendu public après la signature.
HS/A13

Demandeurs d’asile

L’accord frontalier entre la Finlande et la Russie a pris fin, hier
L’accord frontalier que la Finlande et la Russie avaient conclu pour 180 jours a prix fin, jeudi.
Mme Nerg, directrice générale du ministère de l’Intérieur, la Finlande part du principe que les échanges d’information et la coopération entre les autorités finlandaises et russes ont permis de maîtriser la criminalité organisée liée à l’immigration clandestine. Ainsi, elle ne voit pas de nécessité de prolonger l’accord frontalier.
HS/A10-11

La plupart des personnes arrivées par la frontière fénno-russe ont obtenu une réponse négative – l’ensemble des demandeurs syriens ont obtenu l’asile
Helsingin Sanomat rend compte du nombre peu élevé de personnes arrivées en Finlande par la frontière Nord-Est ayant obtenu un asile. Concernant les demandeurs d’asile qui ont obtenu une réponse, 58,6 % ont eu un refus, et 23,1 % une réponse favorable. Une partie des demandes n’ont pas été étudiées encore.
Selon la police, une partie des personnes ayant été refusées ont disparu.
20 % des demandes ont été jugées non-fondées. HS relève que, compte tenu de tous les dossiers, la part de demandes non-fondées n’est qu’un peu plus de 2 %. Les demandeurs à la frontière Nord-Est ont des profils plus variés que ceux arrivés par d’autres itinéraires.
Les gardes-frontières de la Laponie ont entamé 170 enquêtes préliminaires sur l’organisation d’entrée clandestine et deux sur l’organisation d’entrée clandestine aggravée.
Selon HS, les gardes-frontières ne s’attendent pas à de nouveaux flux d’arrivants dans le contexte de l’échéance de l’accord frontalier.
HS/A11

Politique intérieure

Partis politiques

Selon un nouveau sondage, le Centre et le PSD sont à égalité
Yle publie les résultats d’un sondage sur l’audience des partis politiques, effectué pour son compte par l’institut Taloustutkimus. Le Rassemblement national et l’Alliance des gauches ont perdu la popularité qu’ils avaient engrangée après leur changement de président du parti. A ce stade, les électeurs sont toutefois en général incertains sur leur choix de parti politique.
Le Centre et le PSD sont à égalité : les deux obtiennent un score de 20,5 %. L’audience du Centre a baissé de 0,2 % depuis septembre et de 1,3 % depuis juillet dernier, tandis que le PSD a gagné 0,5 % depuis septembre et 1,6 % depuis juillet.
Le Centre a perdu des électeurs femmes, 3 % depuis septembre, tandis que le PSD a eu 1,6 % de plus de femmes depuis septembre. Le Centre a gagné 3 % d’électeurs hommes et le PSD en a perdu un peu.
Le Rassemblement national arrive troisième avec une audience de 17,1 % (-0,6 % depuis septembre) qui n’est pas loin du chiffre le plus bas pendant la présidence du parti de M. Stubb. Un message alarmant pour le Kokoomus est que le parti n’a pas 3 % de différence avec l’Alliance verte (14,0 %) qui arrive quatrième. Aux élections législatives de 2015, la différence entre ces deux partis était près de 10 %.
Aux élections municipales du printemps prochain, le Rassemblement national brigue de nouveau la position de plus grand parti mais cela semble impossible.
Les Vrais Finlandais arrivent cinquième avec un score de 9,2 % (+0,8 %), avant l’Alliance des gauches (8,8 %, -0,5 %).
La différence dans les audiences de l’Alliance verte et de l’Alliance des gauches est désormais de plus de 5 %, ce qui est une mauvaise nouvelle pour la nouvelle présidente de l’Alliance des gauches Li Andersson.
L’audience totale des trois partis au gouvernement (Centre, Vrais Finlandais, Rassemblement national) est de 46,8 %, contre 57 % aux élections législatives de 2015. Celle des cinq partis de l’opposition est de 51,4 %.
58,3 % des personnes interrogées ont exprimé leur choix de parti politique. Taloustutkimus a effectué le sondage entre le 12 septembre et le 4 octobre auprès de 1 941 personnes. Le grand nombre d’électeurs indécis pourrait apporter une surprise aux prochaines élections municipales.
Yle

Les Vrais Finlandais peuvent pousser un soupir de soulagement
Yle rapporte que le directeur général de Taloustutkimus, Jari Pajunen, estime que la hausse des Vrais Finlandais pourrait encore continuer. Le problème des Vrais Finlandais est que les organisations extrémistes sont identifiées comme liées au parti et cela a un mauvais effet sur l’audience. Selon M. Pajunen, l’effet d’un acte de violence sur l’audience des Vrais Finlandais dure environ une semaine, au maximum deux semaines.
A l’automne 2015, les Vrais Finlandais ont été le plus grand parti ouvrier mais leur audience a chuté parmi eux depuis le projet du gouvernement sur les lois contraignantes. En ce moment, le nombre d’électeurs ouvriers des Vrais Finlandais est la moitié de ceux qui voteraient pour le PSD.
Les Vrais Finlandais sont toutefois le parti numéro un chez les chômeurs, dont 20 % voteraient pour ce parti.
Yle

Antti Rinne peut-il devenir Premier ministre ?
Selon Yle, les sociaux-démocrates sont en train de réfléchir si le président actuel du parti, Antti Rinne, a les capacités pour devenir Premier ministre. Une deuxième législature dans l’opposition serait fatale pour le PSD.
Le congrès du PSD se réunira en février 2017 pour élire le président du parti qui dirigera les sociaux-démocrates pendant trois ans.
Les élections municipales auront lieu en avril 2017, les élections présidentielles et les élections régionales en hiver 2018, les élections législatives au printemps 2019 et les élections européennes en été 2019.
L’objectif de M. Rinne est de gagner les élections municipales, ce qui s’est passé pour la dernière fois en 2004 quand Paavo Lipponen était président du parti.
Les sociaux-démocrates se souviennent de l’échec de M. Rinne aux élections législatives de 2015 quand le PSD n’était arrivé que quatrième. Au Parlement, M. Rinne reste souvent dans l’ombre des députés Antti Lindtman et Eero Heinäluoma.
M. Rinne a promis d’annoncer ses intentions à la mi-novembre lors de la réunion du bureau national du PSD. Il a en tout cas le soutien du mouvement syndical, ce qui est toujours important pour un président du PSD.
Yle

Racisme

Vrais Finlandais
Mme Kiemunki, conseillère de la députée vraie finlandaise Lea Mäkipää, est poursuivie en justice pour incitation à la haine contre un groupe ethnique.
Mme Kiemunki a publié des propos insultants sur des musulmans sur son blog, en mars dernier.
Le parti l’a libérée de ses fonctions de vice-présidente des Vrais Finlandais de la région de Pirkanmaa, en avril. Ses propos sur Facebook insultant des filles musulmanes ayant observé des traditions de Pâques ont fait scandale.
HS/A15

M. Janitskin
Le tribunal de grande instance d’Helsinki a ordonné l’arrestation par contumace concernant M. Janitskin responsable de la publication MV-lehti pour soupçon notamment d’incitation à la haine contre un groupe ethnique et pour diffamation aggravée. Un mandat d’arrêt international pourra ainsi être lancé.
HS/A15

Culture

Exposition

Mona Hatoum
Hufvudstadsbladet publie une interview de Mona Hatoum à l’occasion de l’inauguration de son exposition à Kiasma en coopération entre le Centre Pompidou et Tate Modern.
HBL/1&25

Littérature

Livre finlandais sur Chanel
Turun Sanomat publie une bonne critique du roman de Sanna Tahvanainen, Pikkumusta, sur la viue de Chanel dans les années 1920.
TS

France

Automobile

Salon de l’auto de Paris
« Le retour de Citroën dans les grands véhicules » KL
Kauppalehti publie un reportage sur le salon de l’auto de Paris et notamment sur les nouveaux modèles de C5 et C6 de Citroën.
KL

Jeudi 6 octobre 2016

Politique étrangère et européenne

Demandeurs d’asile

Moins de 20 % sont des femmes
Keskisuomalainen rend compte d’un rapport commandé par le conseil des ministres nordiques qui fait état de la situation des femmes parmi les demandeurs d’asile. Moins d’un cinquième des demandeurs sont des femmes. En 2015, les femmes ont obtenu proportionnellement moins de permis de séjour du fait qu’elles viennent souvent des Balkans : d’Albanie, de Serbie ou du Kosovo.
Cette année, la tendance a changé. Selon l’Office national de l’immigration, environ la moitié des femmes demandeurs d’asile ont obtenu une décision favorable, contre 32 % des hommes.
Cette année, 4683 demandeurs d’asile sont arrivés en Finlande, dont 524 en septembre.
KS/8

Surveillance frontalière

La Finlande envoie un navire dans la Méditerranée
La Finlande négocie actuellement avec Frontex sur l’envoi éventuel du navire de surveillance Merikarhu (loup de mer) dans la Méditerranée. Une décision sera prise au plus tard en décembre.
Selon les prévisions actuelles, le navire partirait au début de l’année 2017 pour une opération de six mois, mais la Finlande se prépare à ce que l’opération soit prolongée de six mois. La plupart des membres de l’équipage pourraient être de nationalité autre que finlandaise. Le corps des gardes-frontières est en train de chercher les membres de l’encadrement, qui eux, seront des Finlandais, selon M. Simola des gardes-frontières.
En janvier-avril 2016, Merikarhu a participé à une opération pilotée par la Grèce dans la mer d’Egée.
HS/A11

Situation de l’emploi

L’embauche des femmes, un des seuls points positifs de la situation économique
En Finlande, les femmes sont exceptionnellement bien représentées dans la vie professionnelle par rapport aux hommes
Selon un rapport de la Banque mondiale, le taux d’emploi des femmes de l’UE est de 66 % par rapport à 58 % en 2000. Le chiffre actuel correspond au niveau du taux d’emploi des femmes américaines. Concernant les hommes en âge de travailler, la situation est restée inchangée depuis longtemps : leur taux d’emploi est de 76 %, environ 4 points de moins qu’aux Etats-Unis.
La Banque mondiale estime que l’emploi des femmes est favorisé par l’augmentation du niveau de formation des femmes, ainsi que par la diminution de la population en âge de travailler. La Banque mondiale estime que soutenir l’emploi des femmes pourrait constituer une ressource économique considérable dans le contexte du vieillissement de la population en Europe. Elle encourage à s’y investir aux moyens politiques.
En Finlande, les chiffres concernant l’emploi des femmes et celui des hommes ont peu d’écart, alors qu’en Europe, il y a en moyenne un écart de 10 % au détriment des femmes.
HS/A32
Politique intérieure

Gouvernement

Le gouvernement prépare les règles du jeu pour les contrats « zéro heure »
Helsingin Sanomat rapporte que le gouvernement se mettra à préparer les règles du jeu pour les contrats « zéro heure ».
Cela fait partie des mesures du gouvernement afin que les partenaires sociaux approuvent la réforme de l’assurance chômage. Le gouvernement compte également désigner un groupe de travail pour préparer des mesures afin de faciliter la formation et afin d’augmenter les services des bureaux pour l’emploi.
Selon le Premier ministre Juha Sipilä, le gouvernement compte poursuivre les mesures pour activer les chômeurs, malgré les avis divergents des partenaires sociaux au sein du groupe de travail tripartite sur l’emploi.
Selon le président de la centrale syndicale SAK, Jarkko Eloranta, les décisions du gouvernement sont difficiles pour la SAK. « Le gouvernement compte faire avancer un modèle pour activer les chômeurs que la SAK n’a pas approuvé. Le gouvernement agit unilatéralement à l’encontre du pacte de compétitivité parce que le modèle contient des éléments qui sont en contradiction avec le pacte. »
HS/A8

Parlement

Le Parlement a condamné la violence politique
Keskisuomalainen relève que le Parlement a débattu mercredi de la violence politique et des discours de haine.
L’opposition a remercié le gouvernement d’avoir pris des mesures contre la violence et le gouvernement a remercié les partis de l’opposition pour un débat constructif. Le Parlement a été unanime à condamner toute violence politique et discours de haine.
KS/13

Police

Le nombre actuel de policiers ne diminuera pas
Selon Helsingin Sanomat, la ministre de l’Intérieur Paula Risikko a annoncé au Parlement que le gouvernement a l’intention de prolonger les emplois de 200 policiers qui ont des contrats à durée déterminée.
Mme Risikko propose une rallonge budgétaire de 15 millions d’euros pour pouvoir maintenir le nombre de policiers à 7 200. Elle veut garantir les ressources de la police et rendre plus efficace la lutte contre les groupuscules extrémistes.
Sans le budget supplémentaire, le nombre de policiers aurait pu baisser à 7 000, ce qui est le minimum mentionné dans le rapport sur la sécurité intérieure.
HS/A8

Selon un sondage, les Finlandais ont encore confiance à la police
Helsingin Sanomat relève que selon un baromètre sur la police, effectué pour le compte du ministère de l’Intérieur, 96 % des Finlandais ont très ou assez confiance à la police.
Quant à la corruption chez la police, les Finlandais sont moins confiants qu’avant. 7 % sont sûrs et 34 % assez sûrs du fait qu’il y a de la corruption chez la police. 57 % estiment que cela est peu ou très peu vraisemblable (contre 70 % en 2007).
Les Finlandais ne s’inquiètent moins de la criminalité qu’avant : 83 % des personnes interrogées ne sont pas inquiètes de la criminalité à leur proximité.
HS/A10

Economie

Energie

Débat sur l’impact des mesures fiscales sur la compétitivité
L’industrie forestière a fait effectuer un rapport par le groupe Pöyry sur les effets de la fiscalité sur la compétitivité.
En effet, Vatt, le centre national de la recherche économique, avait estimé que les allègements fiscaux concernant l’énergie n’avaient pas amélioré la compétitivité des entreprises qui utilisent beaucoup d’énergie et qu’ainsi, ces allègements fiscaux n’étaient pas justifiés.
Depuis 2012, les entreprises utilisant beaucoup d’énergie ont bénéficié d’allègements s’élevant à plus de 200 millions d’euros par an. La part de l’industrie forestière s’élève à 110 millions d’euros par an et le secteur bénéficie d’une part de 20 millions d’euros à titre de compensations concernant les quotas d’émissions (qui au total s’élèvent à 43 millions d’euros).
M. Jaatinen, directeur général de l’Industrie forestière, estime que le rapport de Pöyry montre que les coûts modérés en matière d’énergie et l’amélioration continue de l’efficacité énergétique sont des conditions de survie du secteur. Si les allègements fiscaux devaient être supprimés, il s’agirait, dans l’industrie papetière par exemple, de diminuer les salaires de 8 % ou bien d’augmenter le nombre de jours de travail de dix par an.
M. Jaatinen prévient contre le risque qu’une énergie chère pousse des entreprises à quitter la Finlande.
40 000 personnes travaillent actuellement pour l’industrie forestière en Finlande.
KL/A8

Culture

Exposition Mona Hatoum

« Coupée de ses racines » HS
« Le monde est plein d’énergie mauvaise » AL
Aamulehti et Helsingin Sanomat présentent l’expiosition Mona Hatoum qui ouvrira demain au musée Kiasma.
HS AL

Mercredi 5 octobre 2016

Politique étrangère et européenne

Syrie

M. Soini estime que la Russie joue un rôle important dans les massacres
Les Verts se demandent pourquoi on a tardé à condamner la Russie
Le Président et le comité interministériel de politique étrangère et de sécurité ont discuté de la situation à Alep, hier. Dans un communiqué, la direction de la politique étrangère constate que la Finlande condamne ardemment les actes de guerre touchant les civils et des cibles civiles telles que des hôpitaux. « La situation à Alep en particulier est insoutenable et la ville est menacée d’une catastrophe humanitaire. Les parties du conflit devront s’engager à un cessez-le-feu dans l’ensemble du pays et à l’acheminement de l’aide humanitaire. »
Devant le Parlement, le ministre des Affaires étrangère, M. Soini, a qualifié le bombardement de cibles civiles d’atroce et a exigé un cessez-le-feu exhaustif dans la région le plus rapidement possible. Il estime qu’il est honteux pour la communauté internationale que ce massacre puisse continuer. Il estime que le rôle de la Russie y est tout à fait central.
Le président des Verts, M. Ville Niinistö, s’étonne du délai pris par la Finlande pour condamner les bombardements. Il note que la direction de la politique étrangère finlandaise ne condamne pas explicitement la Russie. Selon le communiqué du gouvernement, le Président et le gouvernement ont évoqué la situation syrienne, « y compris l’action de la Russie ».
M. Ville Niinistö estime que « bombarder les civils est extrêmement condamnable et il est triste que le gouvernement finlandais se soit principalement tu en la matière. Pour une raison ou une autre, la Finlande ne souhaite pas rendre la Russie explicitement responsable. C’est une prudence inutile quand il s’agit de bombardements contre des civils, des hôpitaux et de convois d’aide. »
HS/A23

Défense

La Finlande a reçu un soutien des Etats-Unis pour la préparation du renouvellement de ses navires de guerre
Helsingin Sanomat rend compte de la coopération entre la Finlande et les Etats-Unis concernant la préparation du renouvellement de sa flotte militaire.
Les forces navales précisent que la coopération effectuée depuis six ans ne relève pas de la planification, mais de la recherche. Un accord entre les deux pays sur l’échange d’informations concernant la recherche est en vigueur. Dernièrement, il s’est agi d’échanges d’informations concernant les hélices et la capacité de briser la glace. HS relève qu’avec les possibilités du passage de Nord-Est, les américains s’intéressent de plus en plus aux questions liées à ces conditions-là.
Les forces navales envisagent de commander quatre bâtiments de guerre qui seraient opérationnels dans dix ans. Selon une lettre d’intention signée en septembre entre le ministère de la défense et le chantier de Rauma, il est prévu que c’est le chantier naval de Rauma qui les construira.
Helsingin Sanomat relève que le chantier naval d’Helsinki ne pouvait pas être sollicité du fait qu’il est sous possession russe. Le chantier de Turku, possédé par Meyer, n’était pas intéressé.
Le chantier de Rauma a, selon la lettre d’intention, six mois pour prouver qu’il est capable de mener à bien ce projet. Sinon, il faudra organiser un appel d’offres international pour la construction de ces navires.
Le montant total de l’acquisition est évalué à 1,2 milliard d’euros.
HS/A8

Migrants

Accord sur le renvoi avec l’Afghanistan
Helsingin Sanomat relève que la Finlande et l’Afghanistan ont signé un accord sur le renvoi des personnes ayant obtenu une réponse négative à leur demande d’asile. Selon Eero Koskenniemi, conseiller au ministère de l’Intérieur, « l’accord est important parce que l’Afghanistan est récalcitrant quant aux renvois ».
L’accord a été signé à Bruxelles par ae ministre de l’Intérieur Paula Risikko et le vice-ministre afghan chargé des réfugiés, M. Alema.
Mme Risikko note que, selon les estimations européennes, le nombre de réfugiés afghans en Europe est en hausse. Elle souligne qu’un tiers des demandeurs d’asile afghans reçoit une réponse positive en Finlande. En 2015, environ 5 200 Afghans sont arrivés en Finlande. Cette année, il y en a eu jusqu’à présent environ 700.
HS/A14

Politique intérieure

Emploi

Le gouvernement compte modifier l’assurance chômage
Helsingin Sanomat rapporte que le gouvernement a décidé de modifier l’assurance chômage. Le ministre des Finances Petteri Orpo a annoncé mardi que le gouvernement aurait un entretien avec les partenaires sociaux aujourd’hui mercredi.
Le gouvernement compte poursuivre le travail entamé par le groupe de travail tripartite, présidé par le secrétaire d’Etat Martti Hetemäki. « Il faut avancer. La situation de l’emploi est très difficile », selon M. Orpo. « Il n’y a pas de date limite exacte il faut prendre des décisions prochainement. »
M. Orpo souligne que le gouvernement tient au pacte de compétitivité et ne compte pas couper dans la protection salariale. « Le point de départ est de trouver un modèle qui ne coupe pas dans la protection salariale. »
Le Premier ministre Juha Sipilä partage l’avis de M. Orpo : « Le rapport du groupe de travail sur l’emploi ne contient pas de coupes ou de mesures qui sont en contradiction avec le pacte de compétitivité. »
L’objectif est de créer 5000 à 12000 emplois en réformant l’assurance-chômage.
Les mesures proposées par le groupe de travail étaient évaluées correspondre à la création de 8000 emplois.
HS/A13

Editorial
Dans son éditorial, Helsingin Sanomat estime que les possibilités de réussite du groupe de travail sur l’emploi ont été faibles dès le départ, surtout après la déclaration de président du groupe parlementaire des Vrais Finlandais Sampo Terho, selon laquelle les Vrais Finlandais soutiennent les coupes dans l’assurance chômage seulement si elles sont proposées par le groupe de travail tripartite, c’est-à-dire approuvées par les partenaires sociaux. .
HS/A4

Universités

Des centaines d’emplois supprimés
Selon Helsingin Sanomat, les gouvernements, actuel et précédent, ont diminué le financement des universités de plusieurs centaines de millions d’euros.
En hiver dernier, l’université d’Helsinki a licencié 371 personnes, dont la plupart avaient des postes autres qu’enseignants ou chercheurs. De plus, 200 emplois, occupés par les personnes qui partent à la retraite, resteront vacants.
L’université Aalto a licencié 120 personnes. Selon les calculs de l’université de Finlande de l’Est (Joensuu et Kuopio), depuis 2010 400 emplois ont été diminués.
HS/A9

Sécurité sociale

Nouvelle directrice à Kela
Mme Elli Aaltonen, 62 ans, directrice de l’agence administrative régionale de l’État pour la Finlande de l’Est, va succéder à la tête de Kela, l’organisme national d’assurances sociales, à Mme Hyssälä qui prendra sa retraite à la fin de l’année. Tout en ne pas disposant de carte de membre du Centre, elle se considère centriste, selon Helsingin Sanomat.
HS/A8

Economie

FMI

Le FMI croit au renforcement de l’économie finlandaise
Le Fonds monétaire internationale a terminé son rapport sur l’état de l’économie finlandaise. La Finlande se remet de la récession, mais la croissance reste lente et fragile, selon M. Hofman qui a présenté le rapport.
L’économie devrait augmenter de 0,9 % cette année et de 1,1 % en 2017. A plus longue échéance, elle serait de 1,5 % en moyenne par an.
C’est la consommation privée et les investissements qui maintiennent la croissance, et le FMI estime que cela est insuffisant. M. Hofman souligne l’importance de réformes structurelles de l’économie notamment dans la perspective du vieillissement de la population qui pèse sur les finances publiques.
Le FMI critique la Finlande d’avoir diminué le financement de la R&D, alors que la promotion des innovations pourrait accélérer la croissance. Selon FMI, l’innovation pourrait être favorisée par des moyens fiscaux. Augmenter la compétitivité pourrait à son tour améliorer la productivité, dans des secteurs comme le commerce de détail, les chemins de fer et la poste.
HS/A29

Ericsson

Les coupes chez Ericsson toucheront également la Finlande
Le groupe informatique suédois, Ericsson, a annoncé la suppression de 3000 emplois. 175 personnes risquent de perdre leur travail en Finlande, à Kirkkonummi et à Oulu.
Ericsson emploie 900 personnes en Finlande.
HS/A30

Délocalisation

Hella Lighting met fin à la production LED à Salo
Turun Sanomat relève que Hella Lighting Finland, qui fait partie du groupe international Hella, a annoncé mardi qu’elle mettrait fin à sa production de LED à Salo avant fin 2018 et que la production sera transférée en Roumanie.
Environ 165 personnes perdront leur travail à Salo.
Au niveau mondial, Hella a environ 34 000 employés, dont 6 000 dans la recherche et le développement.
TS/13

Mardi 4 octobre 2016

Politique étrangère et européenne

Brexit

« Brexit – dur ou soft ? » HS
« M. Soini souhaite que l’on arrive rapidement à s’entendre » HS
Le ministre des Affaires étrangère, M. Soini, qui a assisté à la réunion du parti conservateur à Birmingham, souhaite un accord rapide et le meilleur possible entre la Grande-Bretagne et les 27 Etats membres. Il estime qu’il faut être raisonnable et trouver une entente aussi bonne que possible, car tout le monde en a besoin. Il faut mettre de côté la mauvaise foi et l’esprit de revanche, a-t-il dit.
M. Soini a eu un entretien de 40 minutes avec son homologue Boris Johnson et il a également rencontré le ministre chargé du Brexit, David Davis. Il estime qu’il faut que tant la Grande-Bretagne que l’UE soient prêtes à des compromis lors des négociations. Aucune des deux parties ne pourra dicter les conditions.
Il est important en particulier pour la Finlande, la Suède, le Danemark et les Pays-Bas d’obtenir rapidement un accord qui fonctionne avec la Grande-Bretagne. M. Soini dit qu’il compte également sur l’esprit raisonnable de l’Allemagne. Certains pays de l’Europe centrale ou de l’Est pourront toutefois mettre des bâtons dans les roues, selon lui.
En ce qui concerne la possibilité des Finlandais de continuer à s’installer en Grande-Bretagne, M. Soini estime que l’accord sera tel qu’il permettra aux Finlandais d’y travailler ou étudier.
HS/A20

Enquête sur les missiles Buk

Propos de M. Soini
Helsingin Sanomat relève que le ministre des Affaires étrangères Timo Soini, en déplacement à Birmingham, estime que l’affaire des missiles BUK n’aura pas d’effet sur la réputation de la Finlande.
Selon M. Soini, il est essentiel que la Finlande accorde son aide dans le cadre d’une enquête sur un crime où 300 personnes sont décédées.
« Nous avons agi comme il faut. Il est bien sûr regrettable que les Pays-Bas aient fait une fuite. Cela rend plus difficile la gestion objective de l’affaire », selon le chef de la diplomatie finlandaise.
M. Soini, qui souligne l’importance de la confidentialité, note que la Finlande n’a pris aucune décision négative dans l’affaire. Il n’a pas pris position sur une éventuelle transmission des documents au groupe international de l’enquête, vu que les résultats n’ont pas encore été évalués.
HS/A12

Politique intérieure

Emploi

Analyse : le gouvernement est dans une situation difficile
Helsingin Sanomat rapporte que, comme le groupe de travail tripartite, présidé par le secrétaire d’Etat Martti Hetemäki, chargé de proposer des changements dans l’assurance chômage a échoué dans sa mission, la Finlande est encore une fois dans une situation difficile. Le gouvernement hésite à faire des réformes dans l’assurance chômage sans, voire contre les partenaires sociaux.
Dans le pacte de compétitivité, le gouvernement promet de « préparer les changements de la législation de l’emploi et de la sécurité sociale proportionnelle au revenu ensemble avec les partenaires sociaux ».
Tout dépend donc de ce que l’on entend par « ensemble ». En effet, pour le patronat, il suffit que les partenaires sociaux aient été associés à la préparation des décisions. Pour les syndicats au contraire, il faut que les partenaires sociaux soient d’accord avec les décisions proposées.
Selon l’analyse d’HS, « le gouvernement veut prendre des décisions que les deux millions de salariés peuvent accepter. Or, les électeurs n’aiment pas les économies ».
HS/A12

Transports

Le paquet de loi sur le transport sera présenté au Parlement
Selon Helsingin Sanomat, le gouvernement doit présenter aujourd’hui au Parlement son paquet de loi sur le transport. Après l’étude en séance plénière, les projets de loi seront envoyés à la commission des transports du Parlement qui devra remettre son rapport avant la fin de l’année. Les nouvelles lois devraient entrer en vigueur début juillet 2018.
Le domaine des transports est actuellement très règlementé. L’objectif est de diminuer la règlementation et d’inclure l’usage de la technologie numérique dans les services des transports en commun.
Il s’agit d’un projet prioritaire du gouvernement qui a aussi le soutien de l’opposition. Un débat animé est attendu au Parlement.
HS/A8

France – Finlande

Mode

Semaine de la mode à Paris
Défilé de Marimekko à l’Ambassade de Finlande à Paris
Marimekko a présenté sa collection de printemps-été 2017 à l’Ambassade de Finlande à Paris, dimanche. La nouvelle collection présente une réactualisation des motifs classiques des années 1960 et 1970.
HS/B3

Lundi 3 octobre 2016

Politique étrangère et européenne

Enquête sur les missiles Buk

Conférence de presse du Président Niinistö
Helsingin Sanomat relève que le président Sauli Niinistö a organisé vendredi une conférence de presse au Palais présidentiel en présence du ministre des Affaires étrangères Timo Soini.
M. Niinistö dit être étonné des commentaires néerlandais selon lesquels le groupe d’enquête international sur le crash de la Malaysa Airlines n’a pas pu utiliser les résultats des tests effectués en Finlande. Le président du groupe Gerrit Thiry a dit à HS que la Finlande n’a pas autorisé la diffusion des résultats au groupe international.
Il s’est avéré vendredi qu’il y avait en réalité deux enquêtes en cours, une néerlandaise et une internationale. La Finlande et les Pays-Bas ont interprété différemment l’échange d’informations. Les deux groupes sont présidés par les Néerlandais. La Finlande a envoyé des informations au groupe néerlandais.
Selon le Président Niinistö, les Pays-Bas ont fait une première demande d’entraide à la fin de l’été 2014. Plusieurs demandes néerlandaises ont été effectuées depuis et, selon M. Niinistö, les Finlandais ont fait de leur mieux pour répondre.
A la demande des Néerlandais, un test sur un missile Buk a été effectué en Finlande à l’automne 2015 et les éclats ont été envoyés au Pays-Bas.
Le malentendu, rendu public la semaine dernière, est lié à la dernière demande des Pays-Bas au printemps dernier, concernant des informations plus précises sur le système de missiles et l’autorisation de diffuser les informations, y compris les informations précédentes, au groupe international.
La Finlande n’a pas encore répondu à cette demande. « Il a été plutôt naturel d’attendre les résultats du premier rapport. Nous avons supposé que tout le matériel que nous avons envoyé aux Pays-Bas figurait dans le rapport », selon le Président Niinistö.Il souligne que les Finlandais ont dû comparer chaque demande avec le contrat d’acquisition du matériel Buk qui contient des clauses de confidentialité, comme tout accord d’achat d’armement.
Selon M. Niinistö, les autorités néerlandaises avaient souligné que l’aide finlandaise ne serait pas rendue publique avant le procès. « Il est étonnant que les autorités qui ont voulu que nous gardions l’affaire confidentielle ont elles-mêmes évoqué l’affaire en public. »
Selon le président, « l’affaire est délicate parce qu’il s’agit d’un contrat d’armement et non parce qu’il s’agit de la Russie. »
Juha-Matti Lehtinen, professeur de l’Ecole supérieure de la défense, souligne qu’il va de soi qu’une clause de confidentialité est contraignante.
L’information sur les tests n’a pas été transmise au Parlement ou aux commissions des affaires étrangères ou de la défense.
HS/sam/A6-7

Propos du professeur Kivinen
Helsingin Sanomat rapporte que Markku Kivinen, professeur à l’institut Aleksanteri à l’université d’Helsinki, estime que l’affaire n’aura pas d’effets sur les relations de politique étrangères finno-russes. Les tests pourraient pourtant avoir des effets sur la politique économique et commerciale. Il admet qu’il est toutefois difficile d’évaluer les effets sans connaître l’accord en question.
Selon M. Kivinen, le débat sur la confidentialité a été inutile. « L’explication du Président Niinistö montre qu’il y avait une bonne raison pour cela. »
Le ministère des Affaires étrangères a annoncé samedi que le ministre néerlandais des Affaires étrangères a regretté cette affaire lors d’une conversation téléphonique avec son collègue finlandais, M. Soini.
HS/dim/A12

Politique de sécurité

Propos de M. Vesa
Hufvudstadsbladet publie un article signé Unto Vesa, chercheur en politique de sécurité à la retraite.
Selon M. Vesa, « la tension dans la région de la mer Baltique a augmenté et certains estiment qu’elle va encore augmenter à l’avenir. Que cette affirmation soit vraie ou non, il faut commencer à chercher des solutions pour pouvoir empêcher la détérioration de la situation ».
« Il est dans les intérêts de la Finlande d’insister en faveur d‘un renforcement de la stabilité et de la coopération », écrit M. Vesa.
HBL/lun/17

Climat

Traité de Paris
A l’issue de la réunion des ministres européens de l’environnement, le ministre finlandais Kimmo Tiilikainen a déclaré : « L’UE va ratifier le traité de Paris et cela signifie qu’il entrera en vigueur ».
Helsingin Sanomat relève que la Finlande va essayer de ratifier le traité avant le sommet de Marrakech en novembre.
HS

Projet international sur une technique permettant d’inverser les émissions
Hufvudstadsbladet rend compte d’un projet en cours en Islande avec une technique CCS, carbon capture and storage. Le CNRS de Toulouse participe à la coopération entamé il y a dix ans.
HBL/lun/4-5

Politique intérieure

Réforme de la santé et des services sociaux

Les Finlandais n’y croient pas
Un sondage réalisé pour Alma Media montre que seulement 25% des Finlandais croient que le projet de réforme des services sociaux et de santé aboutira à améliorer l’accès aux soins.
Si la moitié des électeurs du centre et du Kokoomus y croient, une grande majorité des électeurs des vrais Finlandais et des partis de l’opposition n’y croient pas.
KL

Emploi

Le groupe de travail n’a pas trouvé d’accord
Le groupe de travail tripartite chargé de proposer des réformes sur l’assurance chômage n’est pas arrivé à un accord.
Finalement aussi bien le patronat que les syndicats vont donc apporter des commentaires divergents au rapport qui sera publié aujourd’hui. C’est à l’initiative du patronat qu’il en a été décidé ainsi, relève HS.
HS

Partis politiques

Quel candidat des Vrais Finlandais pour la présidentielle
Le ministre de la Défense, Jussi Niinistö a déclaré qu’il réfléchissait à poser sa candidature pour l’investiture des Vrais Finlandais aux élections présidentielles de 2018. Le président du groupe parlementaire Sampo Terho et la présidente du parlement Maria Lohela y réfléchissent aussi.
M. Soini a annoncé qu’il ne serait pas candidat.
HS

Politique de l’immigration

La Finlande durcit sa politique petit à petit
Helsingin Sanomat fait état de la politique plus stricte en matière d’immigration. Le gouvernement introduit graduellement au Parlement son programme de mesures pour diminuer l’attractivité de la Finlande aux yeux des demandeurs d’asile. La semaine dernière, le Parlement a débattu de la réforme prévue dans la législation sur les étrangers permettant d’imposer un certain centre d’accueil à un demandeur d’asile et de l’obliger à s’y présenter jusqu’à quatre fois par jour. Cette réforme s’inscrit dans une série de réformes qui affaiblissent la situation des demandeurs d’asile et des personnes ayant déjà obtenu un permis de séjour.
Prochainement, il s’agira de débattre d’une mesure qui prévoit une allocation d’intégration pour les personnes ayant obtenu un permis de séjour, inférieure de 10 % à l’allocation chômage prévue pour les Finlandais de souche. Les économies en la matière seront nulles du fait que de plus en plus d’immigrés devront demander le RMI.
Les organisations de droits de l’homme et la Croix rouge considèrent cette réforme comme contraire aux droits fondamentaux.
HS note que les réformes mettent en œuvre plusieurs objectifs des Vrais Finlandais. HS estime que cela arrange les autres partis.
HS/dim/A17

La Finlande renforce les retours
Le réseau européen de migration, EMN, a organisé un séminaire à Helsinki, vendredi. Mme Risikko, ministre de l’Intérieur, a déclaré que la Finlande s’efforçait de mettre en place des accords sur la réadmission avec certains pays, courant l’automne. La Finlande n’en a pas concernant l’Irak, la Somalie ou l’Afghanistan, ni avec certains pays de l’Afrique de l’Ouest.
Selon un rapport de l’EMN, 33 % des demandeurs d’asile concernés par une décision de renvoi ne sont pas rentrés dans leurs pays d’origine. En Finlande, il y aurait des centaines de disparus du fait qu’en 2015, ce sont 1200 personnes qui ont reçu une décision de renvoi.
Les ministères finlandais se mettront d’accord, cette semaine, sur un plan d’action pour lutter contre une augmentation des séjours irréguliers.
HS/sam/A15

Les demandeurs d’asile resteront à Kyyjärvi même si le centre d’accueil ferme ses portes
Plus de 50 demandeurs d’asile resteront à Kyyjärvi en Finlande centrale même si l’Office national de l’immigration ferme le centre d’accueil qui s’est chargé d’eux jusqu’à présent. Administrativement, les demandeurs seront désormais dépendants du centre d’accueil de Saarijärvi, mais ils pourront continuer à habiter à Kyyjärvi, où ils sont bien intégrés avec les locaux.
HS/sam/A15

Russophones de Finlande
Helsingin Sanomat rend compte d’un livre des chercheurs Arno Tanner et Ismo Söderling sur les 72 000 russophones de Finlande. Les chercheurs notent qu’il s’agit d’une minorité relativement peu visible au niveau de la politique et des médias, mais qui mériterait d’être mieux recensée dans la perspective de l’augmentation du nombre de russophones qui devraient atteindre 250 000 d’ici 2050.
Il y a 20 000 nationaux russes qui vivent en Finlande. Les russophones sont le plus grand groupe d’immigrés arrivés ces dernières années.
Les chercheurs estiment qu’avec le temps, les russophones pourront devenir un groupe politiquement actif, en fonction de la volonté des partis actuels de s’activer pour recruter des candidats parmi cette minorité.
Les chercheurs estiment que les russophones de Finlande sont en grande partie bien intégrés et plutôt engagés en ce qui concerne leur nouveau pays.
HS/sam/A16-17

Défense

Interview du commandant des forces armées
Hufvudstadsblmadet publie une interview de Jarmo Lindberg, commandant des forces armées, qui souligne l’importance d’une prise de décision fluide en tant que « meilleure défense ». M. Lindberg a contribué à un livre à paraître en octobre, « L’idée de la Finlande ».
Il précise qu’il faudrait, pour lui, être capable de rapidement prendre des décisions militaires. Une prise de décision plus rapide que celle de l’ennemi permettrait d’être un peu en avance par rapport à celui-ci.
Concernant la coopération avec l’OTAN, M. Lindberg note que le programme EOP auquel la Finlande participe depuis 2014, a signifié plus de coopération au niveau politique, et a permis un meilleur aperçu qu’avant sur la planification et la prise de décision. Depuis, la Finlande dispose de plus de personnel militaire au sein de l’organisation de l’OTAN, ce qui a permis d’obtenir plus d’informations plus rapidement sur les exercices de l’Alliance militaire.
A la question de savoir ce que le Brexit signifiera quant aux projets de renforcer l’UE militairement, M. Lindberg ne souhaite pas spéculer sur les conséquences. Il note toutefois qu’avec le départ de la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne seront obligées d’assumer une plus grande responsabilité en matière de politique de sécurité.
HBL/dim/4-5

France

Salon de l’automobile

Voitures électriques
Helsingin sanomat présente les nouveautés du salon de l’auto de Paris. L’envoyé spécial mentionne notamment les véhicules électriques et la Zoé de renault.
HS

Semaines de la mode

Aalto et Moumines
A l’occasion des semaines de la mode à paris, la marque finlandaise Aalto International du créateur Tuomas Merikoski a présenté une collection utilisant des motifs avec les personnages des albums de Moumine.
HS

publié le 30/11/2016

haut de page