Novembre 2016

Mercredi 30 novembre 2016

Politique étrangère et européenne

Finlande - Estonie

Le premier ministre estonien en Finlande
Turun Sanomat rapporte que, selon l’agence de presse balte BNS, le nouveau Premier ministre estonien, Jüri Ratas, effectuera sa première visite à l’étranger en Finlande. La chancellerie du Premier ministre finlandais a confirmé que la visite aurait lieu le mercredi 7 décembre, donc immédiatement après la fête de l’indépendance.
M. Ratas aura un entretien avec le Premier ministre Juha Sipilä. Après la Finlande, il effectuera une visite en Lettonie.
TS/6

Commission européenne

Biocarburants
Selon les informations d’Helsingin Sanomat, la Commission européenne, qui doit publier aujourd’hui son paquet sur la politique climatique et énergétique, compterait accélérer le transfert aux biocarburants avancés, produits à partir des matières non comestibles. Cela serait une bonne nouvelle pour les producteurs finlandais des biocarburants qui se sont concentrés sur les nouvelles générations de biocarburants.
Le quotidien note que la Commission aurait l’intention de proposer un objectif contraignant ce qui ferait décupler la demande des biocombustibles avancés avant fin 2030. Selon les prévisions, la part de biocarburants avancés serait de 0,5 % en 2020 et environ 5 % avant 2030.
Selon la nouvelle stratégie climatique finlandaise, la part des biocarburants, actuellement de 13% pour les carburants utilisés dans la circulation routière, doit augmenter à 30 % d’ici 2030.
HS/A25

Fiscalité

Les Finlandais aux revenus moyens fortement imposés
Turun Sanomat rapporte qu’une comparaison entre 18 pays de l’OCDE montre ce que tout le monde sait déjà : les Finlandais payent beaucoup d’impôts et l’imposition est très progressive par rapport à beaucoup d’autres pays.
Parmi les 18 pays de l’OCDE, la Finlande se classe au 5ème rang pour son taux d’imposition des contribuables aux revenus moyens est en 5e position. Les impôts pour les petits salaires sont cependant à la moyenne européenne.
Selon l’économiste principal de l’association des contribuables, Mikael Kirkko-Jaakkola, les impôts ont augmenté en Finlande pendant les trois dernières années. Il note aussi que dans plusieurs pays européen, on souhaite transférer la charge fiscale de la fiscalité du travail vers l’impôt sur la consommation et les taxes environnementales.
TS/6

Politique intérieure

Parti social-démocrate

Mme Haatainen ne se présentera pas pour la présidence du parti
Selon Turun Sanomat, Tuula Haatainen, députée social-démocrate et ancienne ministre et ex-maire adjointe d’Helsinki, vient d’annoncer qu’elle ne présenterait pas sa candidature au poste de président du PSD.
La députée Tytti Tuppurainen a annoncé, quant à elle, être encore intéressée par une candidature. Le député Timo Harakka, un des candidats en vue, ne s’est pas prononcé encore.
TS/mar/12

Enquête sur l’éventuel conflit d’intérêts du Premier ministre

Editorial
L’éditorialiste de Hufvudstadsbladet estime que le Premier ministre aurait dû demander une enquête sur sa position avant que les médias se rendent compte du besoin d’en faire une. Pour l’éditorialiste, la réaction du Premier ministre à la révélation des médias montre qu’il n’a pas entièrement compris le fait que la prise de décision politique relève d’une autre culture et d’autres règles que celles en vigueur dans le monde des affaires.
Les questions de conflit d’intérêts doivent être étudiées avant et non après.
La réaction irritée du Premier ministre laisse entendre qu’il y a peut-être des questions plus importantes encore qui à l’intérieur du gouvernement ne vont pas comme lui il le souhaiterait.
HBL/16

Energie éolienne

L’impact sur la santé des centrales éoliennes
A l’initiative des Vrais Finlandais, le gouvernement a décidé de faire effectuer une étude sur l’impact sur la santé des centrales éoliennes et notamment des infrasons qu’elles émettraient.
Helsingin Sanomat publie un article faisant état des études déjà effectuées en la matière qui ne soutiennent pas l’hypothèse que ces ultrasons puissent porter atteinte sur la santé. Le souci et le stress lié aux craintes concernant des dégâts éventuels, l’effet nocébo, peuvent toutefois engendrer des problèmes à la santé.
HS/B12-13

Economie

Patronat EK

M. Mattila désigné à la présidence du patronat
Veli-Matti Mattila, directeur général du groupe de télécommunications Elisa depuis 13 ans, a été nommé président du patronat EK à compter du 1er janvier 2017.
M. Mattila, qui succédera à M. Alahuhta, promeut les accords d’entreprise comme un facteur améliorant la compétitivité.
EK considère l’expérience de M. Mattila dans l’environnement numérique et mondial comme un atout.
HS/A14, AL/A13

Nucléaire

Posiva commencera les travaux en décembre
Selon Helsingin Sanomat, Posiva annonce que les travaux d’extraction du site d’enfouissement des déchets nucléaires commenceront en décembre à Eurajoki.
Posiva a choisi l’entreprise de construction YIT pour faire des travaux qui dureront environ 30 mois. Le coût s’élèvera à environ 20 millions d’euros.
HS/A26

Plan social

Fujitsu licenciera 124 personnes
Helsingin Sanomat relève que Fujitsu annonce qu’après les négociations qui ont duré deux mois, l’entreprise supprimera 124 emplois en Finlande. Initialement 320 emplois ont été menacés.
Fujitsu emploie environ 2 350 personnes à Helsinki, Tampere, Turku, Jyväskylä, Vaasa et Oulu.
Après le précédent le plan social en juin dernier Fujitsu avait déjà supprimé 139 emplois.
HS/A28

Education

Sciences

Les connaissances des élèves se détériorent en maths et sciences
Les connaissances des élèves de 10 ans en mathématiques et en sciences se sont détériorées depuis 2011 selon l’étude Timss. La Finlande est le seul des pays arrivés dans le peloton de tête de l’étude en 2011, dont les résultats ont baissé. Le pays se situe toutefois cinquième en sciences et 13ème en mathématiques, contre troisième et huitième en 2011, rapporte Helsingin Sanomat.
Ce sont surtout les connaissances des garçons qui se sont affaiblies. Les résultats ont diminué concernant d’autres matières encore, mais moins clairement.
Les antécédents familiaux jouent un grand rôle en ce qui concerne la réussite des élèves. M. Nissinen, chercheur à l’Université de Jyväskylä, note qu’il y a une corrélation entre le nombre de livres à la maison et la réussite des écoliers.
Certains enseignants notent que la confiance en soi joue pour les résultats. Généralement, dans l’ensemble de la société, la persévérance est devenue un peu plus rare qu’avant. On souhaite obtenir des résultats rapidement, sans trop d’investissement.
HS/A10

Egalité

Un livre sur le féminisme distribué aux élèves qui terminent le collège
Les élèves qui sortent du collège au printemps 2017 recevrons tous le livre Nous sommes tous des féministes de Chimamanda Ngozi Adichie. Le projet est co-financé notamment par le ministère de l’Education et de la Culture, la maison d’édition Otava et l’Université de Jyväskylä.
HS/B7

Culture

Musée Guggenheim

Le conseil municipal d’Helsinki vote aujourd’hui sur le projet Guggenheim
Helsingin Sanomat relève que le conseil municipal d’Helsinki se réunira ce soir pour voter sur le Musée Guggenheim. Il y a une semaine, l’exécutif municipal a voté en faveur du projet par 8 voix contre 7.
HS/A6-8

Faux tableaux

Procès sur une affaire importante de faux tableaux
Helsingin Sanomat rapporte que deux personnes responsables de la Galerie Vision, une galerie d’art à Helsinki, ainsi qu’un producteur de cinéma, sont accusés dans une affaire importante de dizaines de faux tableaux falsifiés, dont des tableaux de peintres renommés finlandais comme Akseli Gallen-Kallela et Helene Schjerfbeck, ainsi que de chefs d’œuvres étrangers comme la « Composition murale » de Fernand Léger.
HS/A11

Musique

Saariaho et Mälkki à New York
Helsingin Sanomat rend compte de l’intérêt que suscite la production de l’opéra L’amour de loin de Kaija Saariaho (composition) et Amin Maalouf (livret) dirigée par Susanna Mälkki à l’opéra Metropolitan de New York.
L’opéra sera diffusé dans les cinémas Finnkino les 10 et 13 décembre.
HS/B1-3

Mardi 29 novembre 2016

Politique étrangère et européenne

Politique européenne

Editorial : « Comme un lièvre pris dans les phares d’une voiture » HS
L’éditorialiste d’Helsingin Sanomat compare la politique européenne du gouvernement à un lièvre pris dans les phares d’une voiture : le gouvernement se contente d’avoir une politique réactive aux crises et aux chocs mais n’est pas capable de dire quelle Europe il souhaite ni comment il veut changer l’union.
« Peut-être que la raison en est que le gouvernement comprend un Ministre des Affaires étrangères à qui reviennent nombre de sujets européens et qu’il vient d’un parti qui se doit de critiquer l’Europe. Le Premier ministre pour sa part ne semble pas intéressé par l’Europe et le meilleur connaisseur des affaires européennes du gouvernement va bientôt le quitter pour la Banque de Finlande ».
« Nombre des sujets d’inquiétude sont encore loin dans l’avenir, mais un s’est déjà réalisé : le Brexit. Il faudrait donc dire ce que cela signifie pour la Finlande ».
« Entre la Grande-Bretagne et l’UE, la Finlande doit choisir l’UE. Cela signifie que l’on ne peut pas donner aux anglais à la fois ce que leur économie exige et ce que le camp du Brexit demande. On ne peut pas leur accorder l’accès au marché s’ils empêchent la libre-circulation des personnes ».
« La Finlande devra aussi se préparer à ce que la dynamique à l’intérieur de l’UE change. Un Etat défenseur du libre-échange et de l’économie de marché va sortir. La position de l’Allemagne va se renforcer dans l’union. Mais Elle devra prendre de plus en plus en compte les positions françaises favorables à la réglementation et au dirigisme économique pour maintenir l’unité dans l’UE. La Finlande devrait donc avoir réfléchi à la façon dont elle s’unira avec les autres Etats libéraux afin que l’union qu’elle défendra face aux Britanniques et aux populistes soit la meilleure possible. »
HS

Parlement européen

Les eurodéputés finlandais favorables à un seul siège
Helsingin Sanomat rapporte que les eurodéputés finlandais souhaiteraient que le Parlement européen ne se réunisse plus que dans un seul siège au lieu de deux.
HS

Fonds européen d’ajustement à la mondialisation

La Finlande souhaite obtenir 4,4 millions d’euros
La Finlande a déposé, mardi dernier, une demande auprès du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation concernant un soutien aux personnes licenciées par Nokia. Le montant demandé est de 4,4 millions d’euros et il s’agirait de soutenir un peu moins de mille anciens employés de Nokia.
Dans les mois à venir, la Finlande envisage également de demander une aide aux personnes renvoyées de chez Microsoft.
AL/A14, HBL/6

Politique intérieure

Enquête sur l’éventuel conflit d’intérêts du Premier ministre

Les professeurs en droit estiment qu’il est bien d’étudier le cas de M. Sipilä
Des professeurs qui considèrent opportun l’enquête sur l’éventuel conflit d’intérêts du Premier ministre, sont toutefois divisés sur le fond.
Mme Halila de l’Université de Helsinki estime généralement qu’il revient aux ministres de se renseigner sur d’éventuels conflits d’intérêt.
C’est l’ombudsman parlementaire qui enquêtera sur la question.
M. Mukka de Helsingin Sanomat regrette que M. Sipilä ait pris personnellement mal le fait que l’on s’intéresse à de tels liens et intérêts.
HS/A12-13

Défense

Le gouvernement cherche un consensus sur les acquisitions militaires
La rédaction du livre blanc sur la défense est en pause en raison de la question des acquisitions importantes des forces armées. Le rapport devait être terminé en décembre, mais on l’attend désormais pour janvier. Le gouvernement souhaite trouver une entente entre touts les partis représentés au Parlement concernant les grandes acquisitions des forces armées.
Le Premier ministre a invité les partis pour des négociations sur les acquisitions censées remplacer les F-18 Hornets. La décision sur une acquisition de plusieurs milliards d’euros sera préparée durant la législature en cours, mais la décision ne sera prise que lors de la prochaine législature. Une autre acquisition importante concerne de nouveaux bâtiments pour les forces navales.
S’ils répondent favorablement au premier ministre, les partis négocieront en décembre. Une entente ne sera pas facile à trouver. Notamment l’Alliance des gauches est critique concernant plusieurs points.
Turun Sanomat note que le livre blanc sur la politique de défense complètera le rapport du gouvernement sur la politique étrangère et de sécurité, rédigé au printemps dernier. Les acquisitions militaires y jouent un grand rôle.
TS/7

Réforme des services sociaux et de la santé

Le projet de loi est en retard
Helsingin Sanomat rapporte que selon le ministre des Services sociaux Juha Rehula, le projet de loi concernant la liberté de choix des clients liée à la réforme des services sociaux et de la santé ne sera pas prêt avant fin novembre comme prévu. Le directeur du projet Tuomas Pöysti estime que le projet de loi pourrait être rendu public avant Noël et envoyé en consultation après Noël.
Les grandes questions en suspens concernent le financement de la réforme et le modèle de la liberté de choix des clients.
Selon M. Rehula, « la question importante est de savoir comment la région distribuera l’argent aux prestataires de services, qu’est-ce qu’il faut faire au niveau national et quel est le rôle de la région ? »
M. Rehula dit qu’il ne sait pas encore quand la liberté de choix entrera en vigueur. Selon les fonctionnaires, la liberté de choix limitée entrerait en vigueur dès 2019 et serait élargie en 2021.
Le gouvernement devrait présenter le projet de loi sur les autres tâches des provinces au Parlement avant la fin de l’année. Les préparatifs du transfert au nouveau modèle devraient commencer dès juillet 2017. Les premières élections régionales auront lieu en janvier 2018 simultanément avec le premier tour des élections présidentielles. Les nouvelles régions commenceront leur travail dès janvier 2019.
HS/A6-7

Litige concernant l’avenir de l’hôpital de Vaasa
Selon Helsingin Sanomat, la lutte afin de maintenir une permanence élargie à l’hôpital de Vaasa continue. Les communes de l’Ostrobotnie ont publié lundi une annonce d’une page entière à la une d’Helsingin Sanomat pour défendre le statut de cet hôpital.
La commission des lois constitutionnelles du Parlement, qui est en train d’étudier le projet de loi du gouvernement sur les permanences élargies et les permanences limitées des différents hôpitaux centraux, doit donner son avis à ce sujet à la commission des affaires sociales et de la santé.
Selon le projet de loi, en Ostrobotnie c’est l’hôpital de Seinäjoki qui est choisi pour avoir une permanence élargie et non celui de Vaasa. Or, 51 % de la population de la division régionale de la santé de Vaasa sont des suédophones et la division régionale de Seinäjoki est finnophone. Les suédophones ont peur de ne plus recevoir de services de permanence en suédois. Le droit d’avoir des services dans sa langue maternelle – finnois ou suédois – est toutefois inscrit dans la constitution.
HS/A8

Justice

Tribunaux basés sur la charia
Helsingin Sanomat relève qu’une petite communauté islamique a proposé, il y a six ans, un changement de loi qui permettrait la fondation en Finlande des tribunaux spécialisés sur la charia, notamment concernant l’étude des divorces. Le ministère de la Justice avait immédiatement rejeté cette proposition : la loi finlandaise est appliquée en cas de divorce, indépendamment de la religion du couple.
L’imam Anas Hajjar de la communauté islamique estime que les musulmans auraient besoin de la charia pour compléter la loi finlandaise. Il note qu’il y a des problèmes au cas où la Finlande ne reconnait pas tous les mariages noués à l’étranger.
Le professeur Jaakko Hämeen-Anttila, expert reconnu de l’islam, ne voit pas d’utilité pour des tribunaux spécialisés dans la charia en Finlande ou dans les autres pays occidentaux. Il estime que dans les questions de droit de la famille la charia n’est pas en grande contradiction avec la loi occidentale, tandis que concernant le code pénal la charia ne pourrait être appliquée.
HS/A8

Economie

Les prêts pour acquisition d’un logement constituent un risque
Le Comité européen du risque systémique prévient la Finlande contre l’endettement des ménages. Les prêts pour acquisition de logement menacent la stabilité du système de financement finlandais, selon le CERS.
Le ministre des Finances, M. Orpo, a déjà envoyé une réponse au comité en disant que la Finlande prenait l’avertissement au sérieux et était prête à prendre des mesures afin d’éviter les risques. Certaines mesures ont déjà été prises, selon le ministre. Le comité estime que ces mesures vont dans le bon sens, mais qu’elles ne suffisent pas encore.
AL/A12

Energie

Editorial : « La stratégie énergétique muette sur le nucléaire » HS
Helsingin Sanomat revient sur la récente stratégie énergétique et climatique du gouvernement qui sera débattue par le Parlement demain.
L’éditorialiste relève que la stratégie est quasiment muette sur le nucléaire qui produit environ un tiers de l’énergie. Pourtant, la stratégie part de l’idée que cette part sera la même en 2050. « Il est clair que la bioéconomie finlandaise va encore se reposer sur le nucléaire pendant longtemps », estime l’éditorialiste qui relève néanmoins que la stratégie ne prend pas position sur le remplacement des réacteurs de Loviisa.
HS

France

Politique

« Marine Le Pen a un bon adversaire » HS
« Fillon est un cauchemar pour Le Pen » TS
Petja Pelli écrit qu’il apparaît aujourd’hui probable que s’opposent au second tour des présidentielles en mai prochain Marine le Pen et François Fillon.
Seppo Ylönen écrit pour sa part que François Fillon apparaît aujourd’hui comme favori mais que des surprises pourraient arriver dans les cinq mois qui restent.
HS TS

Editorial : « Un choc français en vue » HBL
L’éditorialiste de Hufvudstadsbladet estime que l’élection présidentielle en France se fera probablement entre François Fillon et Marine Le Pen. « Où bien y aurait-il encore une chance pour une force libérale ? », se demande-t-il.
Pour l’éditorialiste, il n’est pas sûr que M. Fillon puisse remporter l’élection. Extrêmement conservateur en ce qui concerne les valeurs, opposé au mariage pour tous, ainsi qu’au droit d’adoption des couples homosexuels, il est avant tout le candidat de la « bourgeoisie provinciale ».
Selon Hbl, M. Fillon calcule certainement que sa ligne patriotique et dure à l’égard des immigrants pourrait nuire à la propagande de Mme Le Pen. Les électeurs plus libéraux craignent toutefois que la politique économique de choc de M. Fillon augmente les voix en faveur de Mme le Pen.
Il semble très difficile pour des socialistes de placer un candidat au deuxième tour de la présidentielle.
Que ce soit l’un ou l’autre des finalistes prévus qui gagne, il y aura un choc. M. Fillon a déjà promis un choc économique, et Mme le Pen serait un choc, non seulement pour les Français, mais pour beaucoup de personnes en dehors de la France.
Comme l’élection risque de devenir un choix entre la peste et le choléra pour la gauche française et les électeurs libéraux, il n’est pas exclu qu’une plateforme pour une force libérale se créé, conclut Hbl.
HBL/22

Lundi 28 novembre 2016

Politique étrangère et européenne

Slush 2016

Une grande édition
Slush 2016 devrait réunir cette semaine à Helsinki, 17500 participants de 120 pays. Cela sera l’occasion de faire se rencontrer 1000 investisseurs et 2000 startups.
Il y aura 200 speakers. Parmi ceux-ci, Kauppalehti en a sélectionné trois : outre le prince de Norvège Haakon et le fondateur de Soptify Daneil EK, le français Ludovic Le Moan, créateur de Sigfox présent dans 26 pays.
HS KL

La Finlande en tête en Europe pour recueillir des fonds pour les startups
Helsingin Sanomat relève que cette année encore les startups finlandaises ont réussi à récolter de nombreux financements.
Depuis le début de l’année, ce sont 170 millions qui ont été investi dans les startups, soit plus que lors des années précédentes.
Pour HS, cela signifie que, par rapport au PIB du pays, les startups finlandaises sont celles qui, en Europe, arrivent le mieux à récolter du capital-risque.

Populisme

Les partis populistes en recul dans les pays nordiques
Helsingin Sanomat relèvent que les partis populistes danois, finlandais et norvégien accusent un net recul de leur audience depuis quelques années. Seuls les Démocrates suédois sont crédités d’une audience supérieure au résultat des dernières élections.
C’est cependant pour les Vrais Finlandais que la chute a été la plus forte.
HS

Politique intérieure

Centre

Conseil du parti
Le Centre s’est réuni à Tornio. Le Premier ministre a défendu sa politique et en particulier la réforme des services sociaux et de santé devant le conseil de son parti.
Sur la politique européenne, M. Sipilä a rappelé que la Finlande était prête à avancer dans l’approfondissement de la politique de défense, surtout en ce qui concerne la coopération pour l’acquisition de matériel et la recherche.
M. Sipilä estime toutefois que face aux crises qui la traversent, l’UE doit faire en sorte de mettre en œuvre les décisions et politiques existantes. « Dans la situation actuelle, il n’y a pas de besoin d’approfondissement supplémentaire », a-t-il dit.
Kaleva

Budget

M. Orpo prévoit des économies supplémentaires
Helsingin Sanomat rapporte que le ministre des Finances Petteri Orpo estime que des économies supplémentaires d’un ou de deux milliards d’euros seront possibles au printemps prochain s’il n’y a pas de tournant vers le mieux dans l’économie finlandaise. « Cela est le scénario pessimiste », selon M. Orpo.
« Les prévisions tablent sur une croissance économique de 1 % pour les prochaines années. Cela ne suffira pas pour mettre fin à l’endettement ou à la croissance du chômage. Je suis très inquiet de l’état de l’économie finlandaise », selon M. Orpo.
M. Orpo souhaite des signes clairs de l’amélioration de l’économie et du chômage avant les négociations sur le cadre budgétaire au printemps. « Il faut un changement clair de la tendance économique. »
Selon le ministre, le meilleur moyen pour mettre fin à l’endettement est l’amélioration de l’emploi.
L’acquisition la plus importante sera à l’avenir l’achat de nouveaux avions de chasse. Selon M. Orpo, l’acquisition est obligatoire. « Dans la situation géopolitique actuelle il n’y a pas d’alternative. »
HS/sam/A18

M. Sipilä est plus optimiste
Selon Helsingin Sanomat, le Premier ministre Juha Sipilä est plus optimiste que son ministre des Finances. M. Sipilä, qui s’est exprimé samedi lors du conseil national du Centre à Tornio, ne croit pas à la nécessité pour faire des économies supplémentaires malgré les incertitudes économiques et politiques, dont le Brexit.
M. Sipilä souligne que le taux de l’emploi se rapproche des 70 % et la croissance économique est au niveau de 1,5 %.
Selon le Premier ministre, il est normal que le ministre des Finances évoque les menaces économiques de toute sorte.
M. Sipilä critique l’opposition qu’il accuse de faire peur aux citoyens quant à la réforme des services sociaux et de la santé. Il critique aussi les sondages d’opinion sur l’audience des partis politiques, notamment Yle qui publie les résultats d’un sondage tous les mois.
HS/dim/A14

Propos de MM. Rehn et Niinistö
Helsingin Sanomat relève que le ministre de l’Economie Olli Rehn partage l’avis de M. Orpo, estimant qu’il faut se préparer à des économies supplémentaires au printemps prochain.
Le ministre de la Défense Jussi Niinistö estime, quant à lui, que la politique d’austérité est finie.
HS/dim/A15

Parti social-démocrate

M. Lindtman n’est pas candidat pour la présidence du parti
Selon Helsingin Sanomat, le président du groupe parlementaire du PSD Antti Lindtman vient d’annoncer qu’il ne présenterait pas sa candidature pour la présidence du PSD au congrès du parti début février prochain. « Cela est mieux pour moi et pour le parti. »
Il y a eu des litiges au sein du groupe parlementaire social-démocrate dernièrement. M. Lindtman souhaite être réélu à la présidence du groupe parlementaire du PSD après la pause hivernale du Parlement début février.
Selon les spéculations, M. Lindtman a été le candidat le plus en vue pour remplacer Antti Rinne à la présidence du PSD. Pour l’instant, M. Rinne est le seul candidat pour ce poste.
HS/dim/A15

Social

Les fédérations syndicales ouvrières veulent des augmentations de salaires
Aamulehti rapporte que les principales fédérations syndicales estiment que le gel des salaires ne pourra pas continuer.
« La pression pour des augmentations de salaires lors des prochaines négociations est très forte. Nous demanderons des augmentations », dit le président de la métallurgie. « Les industries enregistrent des commandes et le chômage diminue », souligne-t-il.
Les conventions actuelles devront être renouvelées d’ici l’automne 2017. Les syndicats vont probablement définir leurs objectifs au printemps prochain, estime Aamulehti.
Les premières négociations salariales concerneront le papier, dès septembre 2017.
A Tornio, le Premier ministre Juha Sipilä a déclaré que la question des prochaines augmentations de salaires relevait des partenaires sociaux.
AL

Retraites

« Le système finlandais de retraite menacé » HS
Helsingin Sanomat revient sur la décision du Fonds de garantie des retraites de baisser de 3,5% à 3% l’objectif de long terme de rendement des fonds de pension.
En effet, le système de retraite finlandais se base sur un rendement soutenu des fonds récoltés par les cotisations. Or, si le rendement à attendre devait durablement être faible, il est fort possible que l’on doive se résoudre à une baisse des pensions à l’avenir, estime HS.
HS

Mine de Terrafame à Talvivaara

Polémique sur le rôle du Premier ministre
Il y a deux semaines, le gouvernement a pris la décision d’un financement supplémentaire de cent millions d’euros pour le groupe Terrafame. Vendredi dernier, Yle a révélé qu’un groupe, dont les propriétaires sont de la famille du Premier ministre, Katera Steel, a obtenu une commande importante de Terrafame.
M. Sipilä, qui regrette ne pas avoir eu l’occasion de commenter la question avant qu’Yle publie la nouvelle, nie fermement tout lien éventuel entre lui-même et la décision sur le financement de Terrafame qui aurait permis la commande auprès de Katera. M. Sipilä souligne, dans son blog, que la décision a été prise parce que, pour les contribuables, il serait plus raisonnable que les activités d’un groupe « en de bonnes mains » se poursuivent plutôt que d’utiliser 400 à 500 millions d’euros pour la fermeture de la mine.
M. Sipilä rappelle que, depuis 2013, il n’a plus de participation dans des entreprises.
HS/sam/B11

Enquête sur un conflit d’intérêts éventuel
Le Premier ministre a demandé, samedi, à ce que le chancelier de la Justice enquête sur le fait de savoir s’il s’agit d’un conflit d’intérêts concernant le Premier ministre et la décision du gouvernement sur le financement de Terrafame.
Le ministre des Finances, M. Orpo, estime qu’il va de soi que la question devra être étudiée, et que le chancelier de la Justice serait l’instance propice pour le faire.
Le ministre de l’Economie, M. Rehn, estime qu’au moment de la décision sur le financement supplémentaire, il n’y a eu aucun conflit d’intérêts. Le Premier ministre ne savait pas que Katera allait obtenir une commande quelconque.
M. Rehn relève que, dans ce marché, il s’agit d’appareils de transport de minerais, qui auraient du être achetés même dans le cas de la fermeture de la mine.
M. Rehn a défendu la poursuite des activités de la mine. Au niveau des problèmes de gestion de l’eau, cela va mieux, et le prix du nickel a augmenté, selon lui. « L’intérêt des investisseurs privés a augmenté et des négociations sont en cours. » M. Rehn estime que les activités de la mine seront rentables fin 2017 début 2018.
HS/dim/A15

Deux évaluations de l’impact environnemental en cours concernant Terrafame
Helsingin Sanomat relève que deux évaluations de l’impact environnemental sont en cours à la mine de Talvivaara. L’une sur la gestion des eaux est déjà en cours et l’autre, sur la question de savoir s’il s’agit de poursuivre les activités ou fermer la mine, a été lancée la semaine dernière.
HS/sam/A15

Réforme des services sociaux et de la santé

Les externalisations continuent contre les souhaits du gouvernement
Les communes externalisent leurs services de santé et sociaux aux entreprises privées. Le gouvernement n’a pas réussi à décourager cette tendance, car les communes souhaitent garantir le fait que les services resteront sur leur territoire, y compris après la réforme des services sociaux et de santé.
Le ministère des Affaires sociales et de la Santé comprend le souci des communes sur le maintien des services, mais estime que des contrats longs avec des prestataires risquent de lier les mains des régions chargées d’organiser les services.
Une externalisation peut dans quelques cas garantir les services dans une commune, mais elle peut détériorer la situation au niveau d’une région entière, selon Mme Salo, conseillère au ministère.
Les longs contrats pourraient compliquer la situation des régions si de nouveaux prestataires surgissent et que les prix, par exemple, sont contraignants. Par la suite, avec la réforme, ce sont les régions qui seront engagées par les contrats conclus aujourd’hui par les communes.
La moitié des communes finlandaises ont externalisé une partie de leurs services de ce domaine. Vingt communes l’ont fait concernant l’ensemble des services sociaux et de la santé.
HS/lun/A13

Parlement

L’initiative populaire de M. Väyrynen a été rejetée
Helsingin Sanomat rapporte que la commission des lois constitutionnelles du Parlement a rejeté l’initiative populaire de Paavo Väyrynen, parlementaire européen du Centre, sur l’organisation d’un référendum concernant l’appartenance de la Finlande à l’UE et à l’euro.
La commission rappelle que les initiatives populaires ne peuvent pas concerner les obligations étrangères de la Finlande. Selon la commission, l’initiative de M. Väyrynen est mal préparée et incomplète.
HS/sam/A24

France

Politique

« François Fillon promet une thérapie de choc et des valeurs conservatrices » AL TS Kaleva
« Fillon favori » HS
« M. Fillon choisi come candidat pour les présidentielles » HS
Seppo Ylönen signe un portrait de Français Fillon et de son programme dans les quotidiens de Lännen media.
Helsingin Sanomat rapporte pour sa part dans son édition de lundi que « le conservateur catholique François Fillon sera le candidat des républicains pour les élections présidentielles ». Le quotidien soulignait la veille, dans un portrait du candidat, que M. Fillon était « pour des coupes dans le secteur public et une politique stricte sur l’immigration ».
HS AL TS Kaleva

Editorial : « Des budgets électoraux ? » HS
L’éditorialiste d’Helsingin Sanomat estime qu’à l’approche des élections, en 2017, il est probable que l’Allemagne mais aussi la France choisissent d’adopter des budgets de relance. L’éditorialiste estime que l’Allemagne en a les ressources et devrait le faire.
HS

Littérature

Modiano
Hufvudstadsbladet publie les critiques de trois romans du Prix Nobel de litérature 2015 qui ont été récemment publiés en suédois.
Hbl

Vendredi 25 novembre 2016

Politique étrangère et européenne

OCDE

Rapport sur le marché du travail finlandais
Helsingin Sanomat rapporte que l’OCDE a publié jeudi un rapport sur le marché du travail finlandais qui est, selon les rédacteurs, flexible quand il s’agit de retrouver du travail pour les personnes qui ont été licenciées.
Selon le communiqué du ministère de l’Emploi et de l’Economie sur le rapport de l’OCDE, « les licenciements sont assez courants en Finlande par rapport aux autres pays mais la plupart des personnes retrouvent du travail rapidement ».
Le rapport critique la Finlande surtout du fait de ne pas porter plus d’attention aux mesures d’embauche en faveur des chômeurs de plus de 55 ans. Selon le rapport, le niveau du financement des services de l’emploi est plus bas en Finlande par rapport à beaucoup de pays de l’OCDE.
L’organisation propose que la Finlande augmente les ressources pour les services de l’emploi publics.
Selon le rapport, environ 5,5 % de la main-d’œuvre (ayant travaillé au moins pendant un an) est licencié tous les ans en Finlande. Cinq sixièmes retrouvent du travail en moins d’un an.
HS/A34

Finlande – Etats-Unis

Le Président Niinistö n’a pas encore été en contact avec M. Trump
Selon Helsingin Sanomat, le futur président des Etats-Unis M. Trump a été en contact téléphonique avec les Premiers ministres suédois et danois, MM. Stefan Löfven et Lars Løkke Rasmussen.
Katri Makkonen, porte-parole à la chancellerie du Président Sauli Niinistö, confirme que M. Niinistö n’a pas encore parlé avec M. Trump. Mme Makkonen ne précise pas si la chancellerie a préparé un éventuel contact.
Selon la chancellerie de la Première ministre norvégienne, Mme Sohlberg n’a pas non plus été en contact avec M. Trump.
HS/A15

Politique intérieure

Gouvernement

Le gouvernement est encore revenu sur une décision
Helsingin Sanomat relève que le gouvernement de M. Sipilä est déjà revenu sur plusieurs décisions prises. Cette fois-ci il s’agit du projet de loi contesté selon lequel les immigrés chômeurs auraient eu une indemnité de chômage plus basse que les Finlandais.
Le projet de loi a été arrêté par la commission des lois constitutionnelles du Parlement parce qu’il était en contradiction avec l’article sur l’égalité devant la loi.
Selon la députée Leena Meri des Vrais Finlandais, membre de la commission des lois constitutionnelles, « les Vrais Finlandais poursuivront l’étude de la question parce que la Finlande n’a pas les moyens financiers de payer la même protection sociale pour les immigrés que pour les Finlandais ».
HS/A13

La SAK critique le gouvernement
Selon Helsingin Sanomat, le président de la grande centrale syndicale SAK, Jarkko Eloranta, propose que le gouvernement mette fin à la préparation de son projet « modèle actif » afin d’affaiblir l’allocation chômage de ceux qui ne sont pas à la recherche d’un emploi suffisamment activement.
M. Eloranta souligne qu’il est inutile de continuer la préparation de ce modèle parce que les tâches des autorités chargées de la main-d’œuvre vont changer dans le cadre de la réforme des provinces et des services sociaux.
« La sécurité de l’emploi nécessite une réforme plus importante », selon M. Eloranta.
HS/A15

Energie

Subventions à la production de l’énergie renouvelable
Helsingin Sanomat rapporte que le gouvernement souhaite mettre fin aux subventions à la production de l’énergie renouvelable d’ici 2030.
Le gouvernement a rendu publiques jeudi les nouvelles subventions qui seront payées en 2018-2020. Selon le ministre de l’Economie Olli Rehn, il s’agit d’une subvention de période transitoire.
Selon le ministre du Commerce extérieur et du Développement Kai Mykkänen, « les investissements à l’énergie éolienne commencent à être rentables. L’objectif du gouvernement est que d’ici 2020 cette énergie soit rentable sans subventions. »
Le gouvernement compte canaliser les subventions de l’énergie renouvelable vers les centrales de biocarburants.
HS/A31

Jeudi 24 novembre 2016

Politique étrangère et européenne

Affaires étrangères

Editorial : « Le Parlement refuse toujours d’appeler un chat un chat » HS
Helsingin Sanomat estime qu’il est notable que la commission des Affaires étrangères soit arrivée à une position consensuelle sur le livre blanc de politique étrangère et de sécurité. HS regrette toutefois que ce consensus soit atteint au profit d’un manque de clarté : « ainsi on parle de menaces hybrides sans mentionner une seule fois la Russie », regrette l’éditorialiste.
HS estime que le Parlement est beaucoup plus prudent dans son expression que le Premier ministre Sipilä qui n’a pas hésité à exprimer ses inquiétudes concernant la Russie. L’éditorialiste rappelle aussi que le président et le conseil des ministres n’avaient pas non plus hésité à prendre position sur la responsabilité de la Russie dans les crises en Ukraine et en Syrie.
HS

Défense

Déclarations de Jussi Niinistö
Le ministre de la défense met en garde contre un retour de la doctrine Brejnévienne. Il entend par là la politique du Kremlin tendant à légitimer des interventions militaires hors des frontières lorsqu’un pays du bloc soviétique avait des velléités démocratiques. « La Russie classe des pays de son environnement proche comme des pays pour lesquels s’appliquait la doctrine Brejnev. Aujourd’hui il semble que cette doctrine s’applique à tous », dit le Ministre.
A la question de savoir ce que doit faire la Finlande, il répond : « Nous adoptons une politique de stabilité active. Nous renforçons notre défense afin que la Finlande ne constitue pas un vide militaire qu’il faudrait combler en cas de crise ».
M. Niinistö a aussi annoncé que le gouvernement entendait que tous les partis (y compris de l’opposition) s’engagent dans le financement de 7 à 10 milliards du renouvellement des chasseurs de l’armée de l’air. « Nous souhaitons réaliser un large consensus sur le sujet car le projet devra s’étendre sur la durée de quatre législatures, dit-il.
AL

D’anciens officiers recrutés comme consultants
Le directeur-adjoint de l’agence logistique de l’armée finlandaise Kari Renko précise à Aamulehti que les participants au projet HX (de remplacement des chasseurs de l’armée de l’air finlandaise) se sont engagés à ce que les consultants qu’ils ont recrutés (et notamment les anciens officiers finlandais) ne puissent participer aux réunions avec la défense finlandaise.
Aamulehti rapporte que la défense qui a reçu les informations demandées aux fournisseurs va commenter ces réponses au printemps 2017. L’appel d’offre proprement dit devrait être envoyé au printemps 2018.
AL

Finlande - Russie

La commission mixte finno-russe s’est réunie à Moscou
Helsingin Sanomat rapporte que le ministre du Commerce extérieur et du Développement Kai Mykkänen a participé hier à Moscou à la réunion de la commission mixte finno-russe. Il s’agit de la première réunion de la commission depuis trois ans.
M. Mykkänen estime qu’il y a des signes d’une légère augmentation des échanges commerciaux entre les deux pays.
M. Mykkänen souligne que 99,5 % des exportations finlandaises vers la Russie sont des produits et services qui ne sont pas concernées par les sanctions. L’industrie alimentaire finlandaise a souffert le plus des sanctions.
HS/A34

Migration

Migri pourrait changer ses décisions concernant les Irakiens
Selon Helsingin Sanomat, l’Office national de l’immigration Migri doit probablement changer ses décisions négatives concernant des demandeurs d’asile irakiens.
La cour administrative a décidé récemment qu’un Irakien sunnite, qui a obtenu une réponse négative à sa demande d’asile, ne pourrait pas être renvoyé à Bagdad parce qu’il a vécu toute sa vie à Mossoul et n’a aucune connexion avec Bagdad. Les conditions générales à Bagdad n’empêchent pas en soi le renvoi des personnes dans cette ville.
HS/A9

Viking Line

Viking Mine a commandé un navire en Chine
Helsingin Sanomat relève que Viking Line a décidé de commander un nouveau ferry du chantier naval chinois Xiamen Shipbuilding Industry. La valeur du contrat s’élève à 190 millions d’euros. La lettre d’intention a été signée déjà et le contrat définitif devrait être singé avant l’été prochain.
Le directeur général de Viking Line Jan Hanses souligne que le prix a été décisif pour la commande.
HS/A34

Ministre des Affaires étrangères

M. Soini en arrêt maladie jusqu’au 5 décembre
Le ministère des Affaires étrangères a publié un communiqué selon lequel le ministre des AE Timo Soini sera en arrêt maladie jusqu’au 5 décembre, sans préciser la raison du congé de maladie.
AL/A7

Politique intérieure

Energie

La Finlande vise une économie sans émissions
Le gouvernement va présenter aujourd’hui sa stratégie climatique et énergétique pour 2030.
L’objectif devrait être d’une part des énergies renouvelables s’élevant à 50% en 2030 (contre 39% aujourd’hui). La part des biocarburants devrait atteindre 40% contre 25% aujourd’hui.
Le charbon serait banni. et pour les carburants groupe de travail chargé de réfléchir au transport du futur assigne des objectifs ambitieux pour la Finlande. On vise des transports routiers quasiment sans émission à l’horizon 2050. Il faudrait notamment qu’il y ait 250 000 véhicules électriques en circulation en Finlande en 2030. On propose notamment une prime de 4000 euros pour l’achat d’un véhicule sans émission.
Pour le transport aérien il faudrait faire de l’aéroport d’Helsinki-Vantaa un Green hub d’ici 2020.
Quant au transport maritime on souhaite une diminution de 40% des émissions d’ici 2050.
Le groupe de travail était toutefois très divisé, rapporte HS qui souligne que les représentants du ministère des Finances étaient opposées aux systèmes d’aides publiques notamment pour l’achat de véhicules électriques.
HS

Social

Selon un sondage, le chômage est la plus grande menace pour l’avenir de la Finlande
Aamulehti rend compte des résultats d’un sondage effectué pour les quotidiens d’Alma Media. A la lumière de ce sondage, les Finlandais estiment que les plus grandes menaces pour l’avenir de la Finlande sont le chômage (55 %), l’incapacité de la société face aux changements (42 %), la division de la société (37 %), les crises militaires et l’augmentation de la tension près de la Finlande (35 %), l’immigration (30 %), la centralisation des services dans les villes (26 %), le changement climatique (23 %), le vieillissement de la population (23 %) et le terrorisme (16 %).
Quant à une éventuelle attaque militaire contre la Finlande, 44% estiment qu’elle n’est pas probable, 24 % n’y croient pas, 14 % ne pensent pas qu’il y en aura pendant les 10 prochaines années, tandis que 9 % estime qu’il y aurait une attaque dans les dix prochaines années.
AL/A4-6

Parlement

Economies approuvées
Selon Aamulehti, le Parlement a approuvé mercredi les diminutions dans les allocations familiales, le minimum vieillesse et l’allocation-chômage. La coalition gouvernementale est restée unie et a rejeté toutes les modifications proposées par l’opposition.
AL/A7

Réformes des services sociaux et de la santé

Fusion de Terveystalo et de Diacor
Helsingin Sanomat rapporte que deux entreprises privées importantes du secteur de la santé, Terveystalo et Diacor, ont annoncé leur fusion.
Terveystalo a 170 antennes dans plus de 70 communes et plus de 500 000 clients de la médecine du travail.
Le gouvernement n’a pas encore décidé les détails de la grande réforme des services sociaux et de la santé. Il est connu que la médecine du travail ne sera pas incluse dans la réforme, en tout cas pas au début de la réforme.
HS/A31

Fiscalité

Les contribuables auront les remboursements d’impôts déjà en novembre
Aamulehti relève que les remboursements d’impôts seront payés aux contribuables exceptionnellement le 29 novembre, au lieu de décembre comme d’habitude.
Selon le directeur adjoint Raimo Öystilä, la Direction générale des impôts effectuera une importante maintenance du système informatique. « Nous avons voulu consacrer le mois de décembre à cette réforme. En 2017, les remboursements d’impôts seront payés en décembre de nouveau ».
AL/A7

France – Finlande

Gastronomie

Vins du Languedoc
Hufvudstadsbladet présente une sélection de vins du Languedoc-Roussillon disponibles en Finlande.
Hbl

Fromages
Hufvudstadsbladet publie une critique gastronomique sur un choix de fromages finlandais et étrangers et se réjouit de la diversité des produits aujourd’hui disponibles sur le marché.
Seul le Brie français obtient la note de 5/5.
Hbl

France

Calais

La France face aux réfugiés
Helsingin Sanomat publie un reportage sur les réfugiés en France après le démantèlement du camp de Calais.
HS

Politique

Primaire de la droite
Helsingin Sanomat dresse présente les lignes de politique étrangère de François Fillon, en tête de la primaire de la droite et du centre après le premier tour.
HS

Mercredi 23 novembre 2016

Politique étrangère et européenne

Affaires étrangères

Avis de la commission des Affaires étrangères
La commission des Affaires étrangères s’est prononcée sur le projet de livre blanc de politique étrangère et de sécurité du gouvernement. La presse rapporte que la Commission interprète de manière moins sérieuse que le gouvernement les tensions dans la région baltique.
Selon le vice-président de la commission Pertti Salolainen, le rapport de la commission ne comporte rien de nouveau sur l’OTAN. « Ce qui est écrit est en tous points conforme au programme gouvernemental », relève-t-il.
L’Alliance des Gauches, qui a inscrit un avis divergent, aurait souhaité que soit stipulé formellement que la Finlande « n’est pas membre d’une alliance militaire et ne peut être engagée dans un conflit dont elle ne serait pas partie ».
Comme le gouvernement, la Commission estime qu’il est important d’avoir des relations bilatérales avec la Russie. La base de ces relations est toutefois posée par la politique commune de l’UE.
La commission souhaite que l’on renforce les études sur la Russie ;
La Commission s’attend à des négociations difficiles sur le Brexit. Elle considère qu’il est dans l’intérêt de la Finlande de négocier un accord qui permette une large coopération avec la Grande-Bretagne.
HS KS

Terrorisme

On veut augmenter les moyens de la SUPO
Le groupe de travail qui prépare la législation sur le renseignement civil va proposer d’augmenter les moyens de la Sûreté générale (SUPO). Actuellement la SUPO emploie 285 personnes dont 60% sont des policiers. Il s’agirait de recruter quelques dizaines de policiers et civils pour faire du renseignement.
La SUPO n’aurait plus le droit d’enquêter et se concentrerait désormais sur la collecte de renseignement. Le Parlement devrait étudier la proposition du groupe de travail à l’automne prochain.
Le chef de la SUPO Antti Pelttari souligne que la SUPO a besoin d’élargir ses missions et compétences pour pouvoir aussi agir à l’étranger et dans des réseaux internationaux.
M. Pelttari a aussi annoncé qu’il y aurait eu un attentat-suicide commis par un Finlandais en Irak.
Au moins 80 combattants étrangers sont partis de la Finlande vers la zone de crise. « Le nombre de personnes venues de Finlande est le plus élevé pour un pays occidental par rapport au nombre de musulmans dans le pays », selon M. Pelttari.
M. Pelttari et Mme Risikko estiment qu’il est très inquiétant que la Finlande a été l’objet de la propagande de Daesh. Selon M. Pelttari, la possibilité d’un acte terrorisme en Finlande est plus importante qu’avant.
AL TS

Finlande - Russie

Réunion de la Commission économique bilatérale
Pour la première fois depuis 2013, se réunit à Moscou la Commission économique bilatérale. La délégation finlandaise est dirigée par le ministre du Commerce extérieur Kai Mykkänen.
M. Mykkänen souligne que l’on exagère l’effet des sanctions contre la Russie sur la diminution des exportations finlandaises dans ce pays : selon lui, c’est principalement à cause de la baisse des prix des hydrocarbures et de la croissance en Russie que les exportations finlandaises ont diminué.
Helsingin Sanomat estime que l’architecte de la nouvelle réunion de la commission économique est l’ancien président du patronat finlandais EK et PDG de l’entreprise de BTP SVR, M. Ilpo Kokkila.
HS KL

Exportations

Le gouvernement a l’intention de fusionner Finpro et Tekes
Des chèques pour les aides à l’exportation
Le ministre de l’Economie Olli Rehn a présenté, hier, les lignes de la modernisation de Team Finland.
Le ministère va lancer des chèques à l’exportation qui seront disponibles pour les PME-PMI. Il pourrait s’agir de chèques de 10 000 euros selon KL.
Par ailleurs le ministre a annoncé la conclusion d’un accord avec les chambres de commerce allemandes qui permettrait aux entreprises finlandaises d’utiliser ce réseau. Les chèques à l’exportation serviraient ainsi à payer une partie de ces coûts.
Les programmes de Tekes et Finnpro vont être réduits de 36 à 7 et une réflexion sur la fusion de ces deux entités est en cours. De même on réfléchit à la possibilité de fusionner le réseau Finpro et celui du ministère des Affaires étrangères.
KL HS

Droits de l’Homme

Visite en Finlande du président de la FIDH
Hufvudstadsbladet rapporte que le directeur général de la Fédération internationale des droits de l’Homme FIDH, Antoine Bernard, a effectué une visite en Finlande à l’invitation du ministère finlandais des Affaires étrangères.
M. Bernard déplore que les droits de l’Homme aient essuyé un revers globalement. Dans une centaine d’Etats on a approuvé ces dernières années des lois qui limitent les possibilités de fonctionnement des organisations non gouvernementales.
« Ce développement est profondément inquiétant. Les organisations non gouvernementales qui travaillent en faveur des droits de l’Homme sont attaquées de différentes manières, par la législation mais aussi physiquement », selon M. Bernard.
« Le terrorisme est désormais le mot qui ouvre toutes les portes pour les restrictions des droits de l’Homme », estime-t-il M. Bernard.
L’afflux des réfugiés a montré que l’Europe ne peut pas être toujours très fière quant aux droits de l’Homme. « J’ai compris qu’il y a aussi une certaine inquiétude en Finlande liée à l’accueil des réfugiés », a déclaré M. Bernard.
HBL/10

Tourisme

L’afflux de touristes chinois se concrétise
En octobre le groupe chinois Alibaba a annoncé son intention de faire venir en Finlande jusqu’à 50 000 touristes chinois l’année prochaine.
HS annonce que la filiale Alitrip a déjà vendu des milliers de voyages pour la Finlande. La seule journée du 11 novembre ont été enregistrés plus de 5 000 réservations pour la Laponie.
Rovaniemi se réjouit de l’arrivée de ces touristes car un Chinois dépense en moyenne 656 euros lors de son séjour.
Les nuitées de Chinois en Finlande ont augmenté de plus de 40% en 2015 pour atteindre 182000.
HS

Etudiants

Les échanges étudiants toujours populaires
L’année dernière plus de 10 000 étudiants finlandais sont partis pour un échange dans un autre pays. Cela représente 3,4% des étudiants et ce chiffre est stable depuis 2010.
Le nombre d’étudiants finlandais qui partent à l’étranger pour y suivre une formation diplômante est lui en augmentation et représente désormais 2,7% des étudiants.
La France occupe depuis dix ans la cinquième place comme destination, derrière l’Allemagne, l’Espagne, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas.
HS/mardi

Politique intérieure

Transport

Des objectifs ambitieux
Le groupe de travail chargé de réfléchir au transport du futur assigne des objectifs ambitieux pour la Finlande. On vise des transports routiers quasiment sans émission à l’horizon 2050. Il faudrait notamment qu’il y ait 250 000 véhicules électriques en circulation en Finlande en 2030. On propose notamment une prime de 4000 euros pour l’achat d’un véhicule sans émission.
Pour le transport aérien il faudrait faire de l’aéroport d’Helsinki-Vantaa un Green hub d’ici 2020.
Quant au transport maritime on souhaite une diminution de 40% des émissions d’ici 2050.
Le groupe de travail était toutefois très divisé, rapporte HS qui souligne que les représentants du ministère des Finances étaient opposées aux systèmes d’aides publiques notamment pour l’achat de véhicules électriques.
HS

Economie

Baisse du chômage

Le nombre de personnes employées a toutefois diminué
Helsingin Sanomat rapporte que le nombre de chômeurs était en octobre de 217 000, soit 18 000 de moins qu’un an auparavant. Cela correspond à un taux de chômage de 8,1% (contre 8,7% en octobre 2015).
Toutefois, on relève que sur la même période le nombre de personne qui ont quitté le marché du travail (pour suivre une formation, partir à la retraite, ou rester au foyer) a augmenté de 22 000.
HS

France - Finlande

Sport

Eurobasket 2017
L’équipe de France jouera en Finlande
Le tirage au sort du championnat d’Europe de basket a eu lieu hier et la France est tombée dans la poule de la Finlande. Les rencontres auront lieu du 31 août au 7 septembre 2017 à Helsinki.
HS

Mardi 22 novembre 2016

Politique étrangère et européenne

Défense

Projet HX
« Le choix de l’avion de combat : politique ou technologique ? » HS
Helsingin Sanomat rapporte que les candidats au marché du prochain avion de combat finlandais vont présenter leurs premières offres aujourd’hui.
« Officiellement, la Finlande va choisir le meilleur appareil. En réalité, la Finlande prendra une décision qui sera une direction en matière de politique de sécurité, estime HS.
Le quotidien rapporte que le ministère de la Défense a sollicité cinq fournisseurs potentiels (Lockheed Martin, Dassault, Eurofighter, Saab et Boeing). Selon lui, « les Américains sont bien placés ». Mais on a aussi de l’attirance pour la Suède car cela pourrait amadouer la Suède pour approfondir la coopération de défense. Quant à Eurofighter, il a pour lui d’être un projet européen, mais les expériences NH-90 ou d’achat de navires à l’Italie n’ont pas été exemptes de problèmes écrit HS.
Le quotidien présente chaque appareil, ses atouts et ses défauts.
Yle pour sa part présente les équipes derrière les offres déposées. Selon Yle, il s’agit aussi d’une bataille entre des agences de communication : Eurofighter fait confiance à l’agence Kaiku Helsinki, Lockheed Martin à Hill+Knowlton Strategies, Saab à Miltton qui emploie nombre d’anciens politiques et conseillers.
Les équipes ont aussi recruté des consultants : Saab a recruté Anders Gardberg, ancien attaché de défense finlandais en Suède, ainsi que Kari Salmi, ancien chef de l’état major de l’armée de l’air. Eurofighter a recruté l’ancien commandant de la flotte de Laponie et l’ancien secrétaire général du ministère de la défense Eero Lavonen.
Yle souligne que de nombreux officiers finlandais ont étudié aux Etats-Unis et en Suède, ce qui constitue un avantage pour les recruter.
HS Yle

Le financement met la pression sur les députés
Helsingin Sanomat rapporte que le Parlement doit prendre une décision de principe sur le remplacement des chasseurs F-18 Hornet lorsqu’il étudiera au printemps prochain le livre blanc sur la défense.
Il s’agirait alors aussi de décider d’un achat de 10 milliards d’euros qui grèvera le budget d’un milliard par an de 2021 à 2031.
HS

Menaces hybrides

Le centre européen contre les menaces hybrides serait créé à Helsinki
Aamulehti et Helsingin Sanomat relèvent que des représentants de plusieurs Etats se sont réunis la semaine dernière à Helsinki pour évoquer la création d’un centre européen contre les menaces hybrides. La chancellerie du Premier ministre a annoncé lundi que « un suffisamment grand nombre d’Etats ont exprimé leur intérêt pour y participer ».
Selon Jori Arvonen, sous-secrétaire d’Etat aux affaires européennes à la chancellerie du Premier ministre, plusieurs grands pays soutiennent la création en Finlande d’un centre d’excellence pour la lutte contre les menaces hybrides. Il ne précise pas quels sont les pays qui sont sûrs de participer. « Tous ces pays n’ont pas encore pris de décisions au niveau national », selon M. Arvonen.
Selon les informations des quotidiens, il s’agit de l’Allemagne, de la France, de la Grande-Bretagne, de l’Espagne, de l’Italie, des pays baltes, de la Suède, de la Pologne et des Etats-Unis. D’autres pays pourront participer à l’avenir.
Le centre devrait commencer les recrutements au printemps 2017 et le travail du centre commencerait dès 2018. Jusqu’à présent, le directeur du projet intérimaire a été nommé. Il s’agit de Matti Saarelainen, directeur à la Supo. Il y aurait un secrétariat de 4 à 6 personnes. Les pays participants pourront envoyer leurs représentants en Finlande ou bien ils pourront travailler en réseau.
La décision sur la création d’un tel centre doit être prise par le Parlement. Selon M. Arvonen, la proposition du gouvernement ne sera pas présentée au Parlement avant le printemps prochain. M. Arvonen estime qu’il y a une large volonté politique en faveur de la création du centre. Le budget du centre s’élèverait à environ deux millions d’euros par an, dont la Finlande couvrirait la plupart.
AL/A10-11

Irak

Terrorisme
Turun Sanomat rapporte que selon le directeur de la police de sûreté Supo, Antti Pelttari, un combattant étranger de nationalité finlandaise a effectué un attentat-suicide en Irak.
Selon M. Pelttari, qui s’est exprimé mardi matin lord de la conférence de presse de la ministre de l’Intérieur Paula Risikko, il s’agit du premier attentat-suicide commis par un Finlandais en Irak.
Au moins 80 combattants étrangers sont partis de la Finlande vers la zone de crise. « Le nombre de personnes venues de Finlande est le plus élevé pour un pays occidental par rapport au nombre de musulmans dans le pays », selon M. Pelttari.
M. Pelttari et Mme Risikko estiment qu’il est très inquiétant que la Finlande a été l’objet de la propagande de Daesh. Selon M. Pelttari, la possibilité d’un acte terrorisme en Finlande est plus importante qu’avant.
TS, IS

Sport

Candidature finlandaise pour les Jeux olympiques d’hiver 2026
Le nouveau président du comité olympique finlandais Timo Ritakallio propose que la Finlande se porte candidate à l’organisation des Jeux olympiques d’hiver 2026.
Les villes de Tampere, Helsinki ou Lahti pourraient être intéressées. Ces Jeux seraient organisés avec un autre pays nordiques, par exemple la Suède, où auraient lieu une partie des épreuves et notamment le ski alpin.
La Finlande et la Norvège avaient présentées une candidature commune aux jeux de 2006.
Le choix du ou des pays hôtes des JO d’hiver 2026 sera fait en 2019.
AL

Politique intérieure

Mariage

Les Vrais Finlandais veulent que l’initiative populaire contre le mariage des homosexuels soit étudiée au Parlement
Helsingin Sanomat rapporte que le parti des Vrais finlandais souhaite que le projet d’initiative populaire visant à revenir sur la loi autorisant le mariage pour les couples homosexuels soit étudié normalement par la commission des lois et fasse l’objet d’un débat en séance plénière.
Il s’agit d’une question si important pour le président des Vrais Finlandais Timo Soini qu’il aurait évoqué le départ de son parti de la coalition.
HS

Musée Guggenheim

La municipalité d’Helsinki a voté en faveur de la construction
Helsingin Sanomat relève que l’exécutif municipal d’Helsinki a voté lundi en faveur de la construction du Musée Guggenheim par 8 voix contre 7. La proposition sera ensuite présentée au conseil municipal qui prendra la décision définitive le mercredi 30 novembre.
Le vote a donc été le plus juste possible et les positions ont divisé l’Alliance verte.
Ont voté en faveur de la construction : Tatu Rauhamäki, Lasse Männistö, Laura Rissanen et Arja Karhuvaara du Rassemblement national, Hannu Oskala et Sanna Vesikansa l’Alliance verte, Marcus Rantala du Parti suédois et Laura Kolbe du Centre.
Ont voté contre : Osku Pajamäki, Jorma Bergholm et Mirka Vainikka du PSD, Silvia Modig et Veronika Honkasalo de l’Alliance des gauches, Mika Raatikainen des Vrais Finlandais et Otso Kivekäs de l’Alliance verte.
HS/A16

France

Politique

Primaire de la droite et du centre
« Fillon presque à l’Elysée » HS
« La France sera dirigée par Fillon, Juppé ou le Pen » TS AL
« Fillon met la pression sur les élections françaises » Hbl
« François Fillon bien placé pour devenir président » KS
La presse rend compte de la victoire de François Fillon au premier tour de la primaire de la droite et du centre.
Dans un éditorial intitulé, « L’Allemagne ne peut seule diriger l’Europe », Helsingin Sanomat souligne l’importance des élections présidentielles françaises pour la direction de l’Europe. L’éditorialiste écrit que « la gauche est divisée, aussi il est probable que le second tour des présidentielles oppose le candidat de la droite modérée à la candidate de la droite nationaliste Marine Le Pen » et conclut que cette dernière est bien moins populaire que M. Fillon.
HS

Terrorisme

La police française a déjoué un projet d’attentat terroriste
Keskisuomalainen et Hufvudstadsbladet rapportent que le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé, hier, que la police avait déjoué un projet d’attentat.
KS Hbl

Lundi 21 novembre 2016

Politique étrangère et européenne

Climat

M. Tiilikainen estime que les objectifs pourront être atteints
Helsingin Sanomat rapporte que selon le ministère de l’Agriculture et de l’Environnement Kimmo Tiilikainen, qui a participé à la conférence de Marrakech, estime qu’il est possible que la conférence internationale de Marrakech, qui a pris fin vendredi, puisse atteindre ses objectifs.
Selon M. Tiilikainen, interviewé par téléphone vendredi soir à Marrakech, ”l’engagement des participants dans la mise en œuvre de l’accord climatique est devenu de plus en plus sûr au cours de la conférence ».
M. Tiilikainen estime qu’il y a eu plus d’incertitudes au début de la semaine dernière. Il note aussi que les partenaires ont lancé un appel en faveur d’un « engagement politique de haut niveau » pour la lutte contre le changement climatique.
« De forts appels à l’égard des Etats-Unis ont été lancés », selon M. Tiilikainen. Le ministre finlandais n’a toutefois pas voulu évaluer les mesures du futur président américain M. Trump. Il souligne qu’il est clair que les orientations de M. Trump influenceront la mise en œuvre de l’accord de Paris. « Est-ce que nous aurons une vitesse de plus ou est-ce qu’il y aura une partie que ne souhaitera pas accélérer la mise en œuvre », se demande-t-il.
HS/sam/B4

Politique intérieure

Parti social-démocrate

M. Rinne souhaite continuer à la tête du parti
Helsingin Sanomat relève que le bureau national du PSD s’est réuni samedi. A cette occasion, le président du parti Antti Rinne a annoncé sa candidature en vue d’un nouveau mandat de trois ans à la tête du parti. Le congrès du parti élira le président du parti début février prochain.
Selon M. Rinne, il y a fortes chances que le PSD abime son audience si les sociaux-démocrates se mettent à se disputer entre eux. Il a fait référence au litige récent au sein du groupe parlementaire, dû à l’usage de M. Lindtman de proposer au présidium du Parlement des listes de députés qui devraient avoir la parole lors des séances parlementaires. Les députés ont été outrés et M. Lindtman a dû s’excuser. « Cette pagaille a fait diminuer de 1,5 point l’audience du PSD », selon M. Rinne.
Le quotidien note que plusieurs sociaux-démocrates se demandent si le PSD arrivera à gagner les prochaines élections législatives sous la direction de M. Rinne. Les autres éventuels candidats à la présidence n’ont pas voulu s’exprimer sur leurs intentions samedi. Le candidat peut-être le plus en vue, le président du groupe parlementaire Antti Lindtman, a promis de s’exprimer d’ici quinze jours et les députés Tuula Haatainen, Tytti Tuppurainen et Timo Harakka réfléchissent encore.
HS/dim/A12

Budget

Le gouvernement a complété son projet de budget
Helsingin Sanomat rapporte que le gouvernement a complété son projet de budget 2017 actuellement étudié par le Parlement.
Le gouvernement a notamment ajouté des dépenses de 100 millions d’euros pour la mine de Talvivaara possédée par Terrafame (somme qui devrait suffire pour couvrir les besoins jusqu’à la fin de l’été), 71 millions d’euros pour le projet de tramway de Tampere et 84 millions d’euros pour le projet de tramway Jokeri reliant Helsinki à Espoo.
Le gouvernement a aussi abondé le budget des opérations extérieures de 17 millions d’euros, principalement pour l’augmentation de la participation finlandaise à la Finul.
HS

Les nouvelles décisions économiques reportées à fin avril
Le gouvernement doit faire un bilan à mi-parcours de son programme gouvernemental et définir un nouveau cadre budgétaire au printemps prochain. Alors que le gouvernement Katainen avait fait cela en février – mars 2013, il a été décidé par les partis de la coalition que cela n’aurait lieu que les 24-25 avril, après les élections municipales du 9 avril.
HS

Economie

Etude nordique

Les investissements étrangers sont importants pour les exportations
Helsingin Sanomat fait état d’une étude nordique réalisée par les instituts statistiques des pays nordiques sur l’économie de ces pays en 2008-2014.
Il en ressort que sur la période 200 000 emplois industriels ont été supprimés.
Les exportations de services ont fortement augmenté dans tous les pays nordiques (38% pour la Suède, 20% pour la Norvège et 18% pour le Danemark), sauf la Finlande (+0,9% seulement). Cela serait du au recul de Nokia, selon le directeur d’Etla Mika Maliranta.
Selon cette étude aussi, les entreprises petites et moyennes sont plus aptes à exporter si elles font partie d’un grand groupe, notamment étranger. On relève ainsi que plus de la moitié des exportations suédoises sont réalisées par des entreprises étrangères ; en Finlande et au Danemark, le pourcentage est bien moins élevé. M. Maliranta estime qu’il faudrait cesser en Finlande de critiquer les acquisitions d’entreprises finlandaises par des grands groupes étrangers.
HS

Finlande – Chine

Plus d’investissements chinois en Finlande ?
Après les annonces du Chinois Camce de construire une usine de cellulose à Kemijärvi, Helsingin Sanomat estime que les investissements chinois en Finlande pourraient se poursuivre.
Selon le directeur d’Etla Markku Kotilainen, les investissements chinois en Finlande sont les bienvenus. « Les Chinois recherchent en Finlande ce qui leur manque : des matières premières, du savoir-faire et l’accès aux marchés étrangers ».
HS

Société

Chauffage

Les Finlandais dorment sous des températures tropicales
Keskisuomalainen rapporte que les Finlandais qui vivent dans des immeubles dont la température moyenne dans les périodes d’hiver est de plus 23°C pour 40% et même de plus de 24°C pour 17%.
La température recommandée pour dormir est de 18 à 20°C. Seuls 6% des immeubles ont une température moyenne de moins de 21°C.
KS

France - Finlande

Festival

« Les Luminéoles ont apporté la lumière à Oulu »
Kaleva rapporte que le spectacle de rue organisé par la compagnie Les Voyageurs était un succès pour l’ouverture du festival Lumo Light d’Oulu, vendredi.
Kaleva

France

Politique

Primaire de la droite et du centre
Helsingin Sanomat présentait dans son édition de dimanche le premier tour de la primaire organisée sur la droite et le centre.
HS

Tourisme

Alsace
Hufvudstadsbladet présente les marchés de noël et notamment celui de Colmar.
Hbl

Vendredi 18 novembre 2016

Politique étrangère et européenne

Défense européenne

Fonds de sécurité et de défense
Helsingin Sanomat rapporte que le commissaire Jyrki Katainen était en Finlande pour promouvoir le projet de fonds de sécurité et de défense de l’UE.
« On parlait déjà d’une défense commune quand j’étais Premier ministre, en 2013. Mais bien sur le Brexit a poussé les Etats membres à chercher de nouvelles lignes. En effet, jusqu’à présent les Britanniques empêchaient tous les projets en matière de coopération de défense », dit M. Katainen.
« Les Etats européens savent qu’ils doivent assumer plus de responsabilité dans leur propre défense. L’OTAN ne garantit pas tout et il est probable que les Etats-Unis ne voudront pas éternellement assumer une si grande part de la défense de l’Europe qu’actuellement ».
Helsingin Sanomat rapporte que la Finlande a exprimé son intérêt pour le projet de fonds européen de sécurité et de défense.
HS

Défense

Les candidats au projet HX ont encore quelques jours pour répondre
STT rapporte qu’une nouvelle étape sera franchie la semaine prochaine dans le projet HX de renouvèlement des chasseurs finlandais. Les candidats n’ont en effet plus que quels jours pour transmettre leurs réponses aux centaines de questions détaillées que leur ont envoyées les Finlandais.
STT rapporte que, jusqu’à présent les plus actifs et visibles ont été Saab qui propose le Gripen, Lockheed Martin qui propose le F35 et BAE qui propose le Eurofighter Typhoon.
Dassault qui propose le Rafale et Boeing qui propose le Super Hornet ont été plus discrets, estime STT qui souligne que ces sociétés n’ont pas fait appel à une agence de communication finlandaise.
KS

Ministère des Affaires étrangères

L’ambassadeur Viinanen a reçu un avertissement
Helsingin Sanomat rapporte que le ministère des affaires étrangères a donné un avertissement écrit à l’ancien ambassadeur de Finlande en Suède, Jarmo Viinanen, estimant que « le comportement de M. Viinanen a été contraire aux bons usages nécessités par le rang d’ambassadeur, le statut de conseiller des affaires étrangères et de chef de poste ». M. Viinanen a donc agit contre ses devoirs de fonction.
Selon une enquête interne du MAE, il y a eu des plaintes concernant le comportement incorrect vis-à-vis des femmes par le chef de poste à Stockholm.
Selon le directeur administratif au MAE, Ari Rouhe, M. Viinanen occupe actuellement un poste d’expert au ministère.
HS/A13

Politique intérieure

Partis politiques

Audience des partis politiques : le Centre à la tête
Helsingin Sanomat relève qu’à la lumière des résultats d’un sondage sur l’audience des partis politiques, effectué par l’institut TNS Gallup pour le compte du quotidien, le Centre est redevenu le plus grand parti, avec un score de 20,9 % et suivi du Parti social-démocrate qui a obtenu 20,4 %.
Le Rassemblement national arrive troisième avec une audience de 18,6 %, suivi de l’Alliance verte (11,6 %) des Vrais Finlandais (10,1 %), et de l’Alliance des gauches (7,9 %).
Le Parti suédois a une popularité de 4,6 % et les Chrétiens-démocrates 3,5 %.
La popularité du PSD et du Rassemblement national a baissé d’un point depuis le mois d’octobre, tandis que celle du Centre n’a pas bougé.
Le sondage a été effectué entre le 17 octobre et le 11 novembre auprès de 2 264 personnes.
HS/A6-7

Spéculations sur le statut de M. Rinne
Selon Helsingin Sanomat, l’audience du PSD a augmenté de près de 4 points depuis les élections législatives du printemps 2015. La situation du parti est donc bonne.
Le bureau national du PSD se réunira demain samedi à Hyvinkää où le président du parti Antti Rinne doit annoncer si compte briguer un deuxième mandat de trois ans à la tête du parti, ce qui est selon les spéculations plutôt probable. Il y a aussi certains qui estiment que le PSD ne pourrait pas gagner les élections avec M. Rinne à la présidence.
HS/A6-7

Editorial
Selon l’éditorialiste Helsingin Sanomat, même si les élections municipales auront lieu dans cinq mois cela ne se voit pas encore dans la politique. Les chiffres de l’audience des partis politiques n’ont pas bougé beaucoup non plus.
Selon le quotidien, le sondage révèle une chose inquiétante : le nombre de ceux qui ne veulent ou ne savent pas dire pour qui ils comptaient voter est près de 40 %. Seulement 35 % de ceux qui avaient voté pour les Vrais Finlandais en 2015 le feraient encore maintenant. Cela est inquiétant du point de vue du taux de participation aux prochaines élections.
HS/A5

Economie

Industrie forestière

Deux projets chinois en Finlande
Helsingin Sanomat rapporte que sur les quatre grands projets d’investissement en cours en Finlande dans le domaine du bois-papier, deux sont financés par des groupes Chinois.
C’est en effet le groupe chinois Camce qui est derrière le projet Boreal Bioref de Kemijärvi qui vise à construire une usine de cellulose d’ici 2020, pour un budget de 780 millions d’euros.
A Kemi c’est le chinois Kaidi qui prépare une usine de biodiesel pour une valeur de 900 millions d’euros.
Les deux autres projets sans le secteur sont l’usine de MetsäGroup (d’une valeur de 1,2 milliard d’euros) à Äänekoski et celle de Finnpulp à Kuopio (d’une valeur de 1,4 milliard d’euros).
HS

France - Finlande

Festival

Les Luminéoles à Oulu
Kaleva rapporte que le festival Lumo Light d’Oulu s’ouvre ce soir par un spectacle de rue organisé par la compagnie Les Voyageurs.
Kaleva
France

Politique

« Juppé favori de la primaire de droite » Hbl
« La droite française va choisir entre trois candidats expérimentés » KS
Keskisuomalainen relève que les Républicains vont choisir leur candidat présidentiel lors d’une élection primaire et que ce candidat est considéré comme le favori pour l’élection présidentiel du printemps prochain.
KS

« Jean-Marie Le Pen renvoyé de son parti » HS
Helsingin Sanomat rapporte que la justice a confirmé l’exclusion de Jean-Marie le Pen du Front National.
HSA l’occasion de la sortie du Beaujolais Nouveau, Jouko Mykkänen conseille les vins sélectionnés par Alko cette année.
HS

Jeudi 17 novembre 2016

Politique étrangère et européenne

UEM

« La Commission européenne estime qu’il y aura encore des risques dans l’économie finlandaise » TS
Turun Sanomat rapporte que, selon la Commission européenne, la Finlande risque de ne pas respecter les règles budgétaires de l’UEM en 2017. La Commission estime toutefois que les risques ne nécessitent que la Finlande propose un nouveau projet budgétaire pour l’année prochaine.
Selon le ministre des Finances Petteri Orpo, l’évaluation de la Commission était prévue. « Même si la Commission ne nous a pas demandé un nouveau projet budgétaire, la situation est encore inquiétante », dit M. Orpo dans un communiqué de presse publié mercredi.
TS/15

Défense

« L’Eurofighter pourrait être monté en Finlande » TS AL
Les représentants de BAE étaient hier en Finlande où ils ont tenu une conférence de presse pour présenter leur produit candidat au remplacement des F-18 Hornet.
Selon eux, si la Finlande choisit l’Eurofighter Typhoon, il pourrait être monté en Finlande. Ils ont déclaré en avoir parlé à Patria et rechercher des partenariats avec une cinquantaine d’entreprises finlandaises.
Turun Sanomat rapporte que le suédois Saab propose lui aussi que le Gripen puisse être monté en Finlande.
Turun Sanomat rapporte aussi que BAE propose aussi que si la Finlande choisit son appareil, elle pourra rejoindre le programme des quatre pays qui se dotent du même avion, soit la Grande-Bretagne, l’Italie, l’Allemagne et l’Espagne. La Finlande ne serait pas seulement un client mais aussi un pays participant au développement de cet appareil.
Elle pourrait aussi bénéficier des armements de BAE, comme les missiles Storm Shadow.
Kauppalehti rapporte que BAE est très sérieusement engagé dans cet appel d’offres et vient d’ouvrir un bureau à Helsinki.
TS

Politique intérieure

Budget

La réduction de la durée de versement des allocations chômage approuvée
Keskisuomalainen relève que le Parlement a approuvé mercredi, par 100 voix contre 47, la baisse de la durée du versement de l’allocation chômage proportionnelle aux gains de 500 à 400 jours à partir du début janvier 2017.
La durée de versement de l’allocation pour une personne qui a travaillé pendant trois ans ou moins sera diminuée à 300 jours.
Le gouvernement souhaite diminuer les périodes de chômage et faire des économies de 200 millions d’euros par an.
KS/17

Le gouvernement compte supprimer la prime à la casse
Selon Keskisuomalainen, le gouvernement ne compte pas proposer la poursuite de la prime à la casse dans le supplément budgétaire, contrairement à la proposition du ministère des Transports et des Communications.
Le ministère des Finances estime que l’utilité de cette mesure a été exagérée et qu’elle coûte trop cher.
KS/17

Economie

Industrie automobile

L’usine de Valmet Automotive recrute
Helsingin Sanomat rapporte que Valmet Automotive recrutera plus de mille ouvriers et employés à l’usine d’Uusikaupunki. Le nombre des effectifs sera donc presque doublé.
Valmet Automotive commencera dès 2017 la production d’un modèle de Mercedes Benz GLC et continuera celle de la série A de Mercedes Benz au moins jusqu’à la fin 2017.
HS/A30

Entreprises

Moins de femmes à la direction des entreprises cotées en bourse
Selon Helsingin Sanomat, les statistiques sur le nombre de femmes dans les conseils de surveillance des entreprises cotées en bourse est le plus élevé en France : 39 %. La France est suivie de la Suède (34 %) et de la Finlande (32 %).
En Finlande, la part de femmes dans la direction des entreprises cotées en bourse a diminué cette année, de 21,5 à 20,0 %. Dans les grandes entreprises le nombre de femmes a augmenté mais diminué dans les petites et moyennes entreprises.
HS/A32

Energie

« La restructuration de la filière française inquiète TVO » KS
Keskisuomalainen rapporte que EDF et Areva ont annoncé, hier, la restructuration de la filière française du nucléaire.
"TVO est extrêmement inquiet de voir que le futur Areva SA ne sera pas correctement financé et aura des ressources insuffisantes pour achever le projet", a indiqué à l’AFP la porte-parole de TVO, Anna Lehtiranta.
KS

France - Finlande

Littérature

Céline
Demokraatti publie une bonne critique de la traduction en finnois du livre de Céline, D’un château l’autre, réalisée par Ville Keynäs et publiée par Siltala.
Dem
France

Politique

Lancement de la candidature de M. Macron
Helsingin Sanomat rapporte que l’ancien ministre de l’Economie Emmanuel Macron a annoncé hier sa candidature à l’élection présidentielle.
HS

Point de vue : Les effets de l’élection américaine sur la vie politique en France
Gunn Gestrin, correspondante pour Hufvudstadsbladet en France, estime que l’élection américaine a pour effet une montée du populisme qui se fera sentir dans la campagne présidentielle en France.
Hbl

Gastronomie

Beaujolais Nouveau
A l’occasion de la sortie du Beaujolais Nouveau, Jouko Mykkänen conseille les vins sélectionnés par Alko cette année.
HS

Mercredi 16 novembre 2016

Politique étrangère et européenne

Climat

COP22 Marrakech
Helsingin Sanomat a interviewé des spécialistes finlandais concernant les positions du futur président des Etats-Unis Donald Trump sur la politique climatique.
Selon Antto Vihma, chercheur qui suit les questions climatiques et énergétiques, en ce moment au MIT aux Etats-Unis, « il n’y a aucune raison pour être optimiste. Il n’est pas réaliste de penser qu’un vieux renard comme M. Trump changera d’avis en arrivant au pouvoir ».
« Les autres pays, surtout les pays en voie de développement, peuvent penser qu’il n’y a pas de raison pour augmenter les mesures climatiques si un pays comme les Etats-Unis compte les diminuer », estime M. Vihma.
Outi Honkatukia, négociatrice principale de la Finlande qui participe à la conférence de Marrakech dit qu’elle « ne voit pas que l’Inde ou aucun autre pays aurait fixé ses objectifs dépendant des Etats-Unis ». Mme Honkatukia souligne que M. Trump ne pourra pas dicter la politique climatique des Etats-Unis. Beaucoup de lois et d’objectifs sont fixés au niveau des états.
HS/A8

Inde
Helsingin Sanomat relève que le ministre de l’Energie de l’Inde, Piyush Goyal, a effectué une visite en Finlande récemment. Le programme indien de l’énergie renouvelable est parmi les plus importants dans le monde entier.
Les Finlandais souhaitent pouvoir exporter en Inde de l’expertise énergétique et environnementale finlandaise. Finpro estime que les exportations en Inde pourraient augmenter pour passer de 400 millions d’euros actuellement à plus de 4 milliards d’euros.
M. Goyal souhaite attirer plus d’entreprises finlandaises à s’installer en Inde. « Les possibilités sont immenses en Inde et les entreprises finlandaises ont de la technologie nécessaire. »
Fortum a l’intention d’investir environ 400 millions d’euros dans l’énergie solaire en Inde dans les années à venir.
HS/A26

Espace

L’ASE compte créer une pépinière d’entreprises en Finlande en 2017
Selon Helsingin Sanomat, Agence spatiale européenne ASE a l’intention de créer une pépinière d’entreprises en Finlande en 2017. Un représentant de la Nasa a effectué une visite en septembre au VTT et à l’université Aalto, qui se trouve en 99e position dans le nouveau placement des sciences spatiales d’US News.
Les premiers petits satellites finlandais, Aalto 1 et Aalto 2, devraient être lancés au début de l’année prochaine et le satellite Suomi 100 à la fin de l’année 2017 (pour le centenaire de l’indépendance finlandaise).
HS/B10

Politique intérieure

Retraites

La part des cotisations des employés augmente
Helsingin Sanomat relève que suite au pacte de compétitivité, la partie des cotisations retraite de l’employeur baissera en 2017 à en moyenne 17,95 % d’un salaire. La cotisation salariale augmentera à 6,15 % pour les personnes de moins de 53 ans et à 7,65 % pour ceux qui ont de 53 à 62 ans. La part salariale augmentera de 1,2 point soit 0,2 % en 2017 et 2018 et de 0,4 % en 2019 et 2020.
Par rapport à plusieurs pays européens, la part salariale n’est pas très élevée en Finlande.
Selon les calculs du Centre national de garantie des retraites, le niveau des cotisations par rapport au PIB est de 13,4 % en Finlande, soit autour du niveau de la moyenne européenne.
HS/A12

Economie

La croissance a augmenté vers la fin de l’été
Helsingin Sanomat rapporte que selon les chiffres préliminaires d’Eurostat, la croissance économique s’est accélérée en juillet-août. La croissance en juillet-septembre a été de 0,5 % (par rapport à 2015).
HS/A27

Nokia

Les investisseurs déçus des perspectives de Nokia
Selon Helsingin Sanomat, la valeur de l’action de Nokia a baissé de près de 4 % mardi, après une annonce organisée pour les investisseurs à Barcelone. Les prévisions sur les dividendes et la rentabilité ont été moins bonnes que ce que prévoyaient les analystes.
Selon l’estimation de Nokia, le chiffre d’affaires des éléments du réseau diminuera de 2 % par rapport à l’année dernière.
HS/A29

Mardi 15 novembre 2016

Politique étrangère et européenne

Environnement

La Finlande a ratifié l’accord de Paris
La radio-télédiffusion publique Yle annonce mardi 15 novembre que les instruments de ratification de la Finlande ont été remis au secrétaire-général de l’ONU, lundi à New York et que la Finlande a donc réussi à conclure sa procédure de ratification avant la cérémonie d’ouverture de la première cession de la COP22 à Marrakech. Le ministre finlandais de l’Environnement Kimmo Tiilikainen, qui y dirigera la délégation finlandaise, s’en est félicité.
Yle

Défense

L’acquisition des chasseurs est aussi une question politique
Helsingin Sanomat rapporte que le Parlement devrait avoir à se prononcer sur les projets d’acquisitions de la Marine et de l’Armée de l’air lors de l’étude du livre blanc de la défense qui lui sera remis en janvier.
Le quotidien rapporte que l’on considère comme favoris les Etats-Unis pour fournir les chasseurs car cet achat constituerait un message de politique de sécurité très fort. Le ministre de la Défense Jussi Niinistö admet que cette décision, qui n’interviendra qu’en 2021, est aussi politique. On recherche toutefois le meilleur avion.
« L’administration de la défense prépare cette acquisition selon des critères techniques, mais dans des dossiers de cette importance, la politique compte aussi. Et si on pense au choix des F-18 Hornet, les dirigeants ont admis après coup que cet achat avait eu une signification de politique de sécurité indéniable », dit M. Niinistö.
HS

Finlande – Estonie

L’Estonie de presse plus la Finlande d’entrer dans l’OTAN
Helsingin Sanomat estime qu’avec l’élection de Mme Kaljulaid et le départ de M. Ilves, un vent nouveau souffle en Estonie et que cela se sent aussi de l’autre côté de la baltique.
Pendant dix ans, M. Ilves n’a eu de cesse de presser la Finlande à rejoindre l’OTAN. Mme Kaljulaid a changé de registre : et déclare ouvertement que c’est un choix qui incombe à la Finlande. Même si on continue à penser que l’entrée de la Finlande et de la Suède stabiliseraient la région, on ne considère plus qu’il revienne à l’Estonie de la dire.
HS relève aussi qu’avec l’arrivée d’un bataillon européen dirigé par les Britanniques en Estonie, la priorité de la politique étrangère estonienne n’est plus seulement d’insister sur la sécurité dans la région baltique à la sécurité dans toute l’Europe.
HS

Turquie

Propos de M. Soini
Helsingin Sanomat rapporte que le ministre des Affaires étrangères Timo Soini, qui a eu dimanche une communication téléphonique avec son collègue turc Mevlüt Çavuşoğlu, estime qu’il y a en ce moment une attitude très négative vis-à-vis de l’Union européenne.
« Le ministre turc m’a dit qu’en ce moment, la Turquie ne s’intéressait pas beaucoup à l’UE ou à ce que disait l’UE », a déclaré M. Soini lundi à Bruxelles.
Selon M. Soini, l’Union européenne s’inquiète de la situation en Turquie depuis la tentative du coup d’Etat. L’UE maintient officiellement les négociations d’adhésion avec la Turquie mais elles n’avancent pas.
« Les négociations sont toutefois le seul moyen d’influencer la Turquie. » M. Soini estime que même si les négociations n’avancent pas, les parties ne veulent pas déclarer qu’elles sont terminées.
HS/A24

Ukraine

Déclarations de M. Hägglund
Helsingin Sanomat relève que Gustav Hägglund, ancien commandant des forcées armées, a proposé, lors d’une interview accordée au quotidien Etelä-Saimaa, la division de l’Ukraine en deux pays, en partie ukrainienne et en partie russe.
La proposition de M. Hägglund a été critiquée immédiatement par plusieurs personnes, dont les députés Eero Heinäluoma (PSD) et Ilkka Kanerva (Rassemblement national), ainsi que par le ministre de la Défense Jussi Niinistö (Vrais Finlandais) et la directrice de l’Institut des relations internationales Teija Tiilikainen.
HS/A15

Casques bleus

Le nombre de candidatures doit augmenter
Selon Keskisuomalainen, le président de l’association des casques bleus finlandais Paavo Kiljunen, ancien général, estime que le nombre de candidatures de réservistes afin de participer aux opérations de maintien de la paix augmentera cet hiver. La Finlande réorganisera ses participations aux différentes opérations, ce qui suscitera de l’intérêt chez les réservistes.
La Finlande doit envoyer au printemps prochain une unité d’environ 170 casques bleus au Liban dans le bataillon dirigé par la France dans le cadre de la Finul.
La Finlande a décidé antérieurement de diminuer le nombre de participants à l’opération dirigée par l’Irlande. Le nombre total des Finlandais au Liban resterait autour de 350.
La Finlande doit prendre, d’ici début mars prochain, la décision sur l’éventuelle participation à l’opération de surveillance du cessez-le-feu à la frontière de l’Inde et du Pakistan.
KS/56

Politique intérieure

Gouvernement – Emploi

Analyse : Le gouvernement choisit la tactique des petits pas
Helsingin Sanomat relate que le gouvernement de M. Sipilä ne cesse de prendre des mesures pour essayer d’améliorer l’emploi.
Les modifications qui interviennent dans ce domaine sont si nombreuses et le gouvernement revient si souvent sur ses annonces que les spécialistes ont du mal à suivre, note HS.
Globalement, le gouvernement a pris des dizaines de décisions pour modifier la législation. Mais il a choisi la tactique des petits pas alors que l’on aurait besoin d’une réforme globale de l’assurance chômage et de la loi sur le temps de travail, juge HS.
Ces nombreuses modifications ont en effet rendu la législation peu claire et le système peu motivant pour les chômeurs, selon HS qui pense néanmoins que le gouvernement ne se lancera pas ans une grande réforme. En effet, le pacte de compétitivité et la réforme des services sociaux et de santé devraient suffire pour cette législature. De plus, le gouvernement ne devrait pas prendre le risque d’affronter les partenaires sociaux. En témoigne l’épisode du groupe de travail mis en place en septembre et regroupant les partenaires sociaux et le gouvernement : la seule unanimité concernant le fait que les positions étaient opposées.
HS s’inquiète que le taux d’emploi soit toujours moins élevé en Finlande que dans les pays nordiques, mais relève que, « tant que l’on n’achètera pas plus de produits et de services finlandais dans le monde, il sera difficile de relever le taux d’emploi seulement par les mesures du gouvernement ».
HS

Gouvernement – Terrafame

Le gouvernement n’est pas pressé pour se défaire de Terrafame
Le premier ministre Juha Sipilä a visité, hier, le site de Terrafame (ex-Talvivaara). Le Premier ministre a indiqué qu’il avait toute confiance que l’entreprise devienne bénéficiaire en 2018.
Si Terrafame se cherche toujours un repreneur, le gouvernement est prêt à revoir l’échéance qu’il s’était fixée pour la vente (fin de l’année).
AL

Gouvernement - Poste

Plus de courrier papier aux administrés
Helsingin Sanomat rapporte que le gouvernement a l’intention de créer pour chaque Finlandais une adresse électronique Suomi.fi pour pouvoir envoyer du courrier électronique et supprimer le courrier en papier. Ceux qui n’ont pas la possibilité ou les moyens d’avoir un smart phone ou un ordinateur pourront encore recevoir du courrier par la poste.
HS/A12

Santé

Coût du nouvel hôpital pour les enfants
Selon Helsingin Sanomat, le coût du nouvel hôpital pour les enfants s’élèvera à 280 millions euros. La construction dans le quartier de Meilahti doit commencer en 2018. Cet investissement nécessite encore l’approbation par le conseil municipal d’Helsinki.
HS/A19

Aviation

Finnair recrutera des pilotes
Aamulehti relève que selon le directeur général de Finnair Pekka Vauramo, la compagnie aérienne recevra huit nouveaux avions en 2017. Il estime qu’il est toutefois possible que Finnair doive louer plus de capacité des autres compagnies en été prochain.
Environ 750 pilotes travaillent actuellement chez Finnair, dont une centaine participent en ce moment à une formation Airbus A350 à Toulouse et à Miami.
Finnair a l’intention de recruter l’année prochaine 150 pilotes de plus, pour la plupart des Finlandais. La compagnie s’intéresse également à des pilotes ayant eu la formation chez Lufthansa.
AL/A10

Métro

M. Saksi remplace M. Kokkinen
Helsingin Sanomat relève que le directeur général de Länsimetro, Matti Kokkinen, a été mis à la porte et remplacé par Ville Saksi. Länsimetro a annoncé que le coût du projet de métro vers Espoo augmentera de 1 088 à 1 186 millions d’euros. Le projet a pris beaucoup de retard.
HS/A17

Energie

Fortum

Déclarations de Pekka Lundmark
Kauppalehti publie une interview de Pekka Lundmark, PDG de Fortum qui critique le gouvernement finlandais qu’il accuse d’avoir subventionné les énergies renouvelables au point que le prix de l’électricité se soit effondré.
M. Lundmark souligne que le prix de l’électricité est très bas en Finlande ce qui constitue un avantage de compétitivité pour l’industrie du pays.
Fortum réfléchit à investir en Europe. Le groupe est intéressé par le marché de l’énergie hydro-électrique mais pas seulement. En effet, Fortum pense que l’Allemagne ne pourra pas
Remplacer sa production nucléaire seulement par de l’éolien et du solaire.
KL

Fortum s’intéresse aussi aux petites centrales nucléaires
« Le retard d’OL3 menace la crédibilité du secteur » KL
M. Lundmark estime que le retard d’OL3 constitue un risque pour la crédibilité du nucléaire civil dans le monde. Il considère qu’à l’avenir de petites centrales pourraient être une alternative intéressante face aux grandes centrales.
Concernant OL3, M. Lundmark rappelle que TVO ne s’oppose pas à la restructuration de la filière nucléaire en France ni à une recapitalisation d’Areva dès lors que la nouvelle société présentera des garanties économiques et en matière de ressources pour la finalisation du projet d’OL3. Kauppalehti considère qu’en filigrane M. Lundmark signifie par là que si ces garanties manquent TVO pourrait attaquer ces aides d’Etat et remettre en cause cette restructuration.
KL

Fennovoima

« Les sous-traitants doivent apporter du financement » Kaleva
Kiril Komarov, premier vice-président de Rosatom était en Finlande la semaine dernière. Dans une interview accordée à Kaleva, il confirme que l’américain GE Steam power Systems qui a gagné le marché des turbines a apporté 400 millions d’euros de financement pour la centrale de Fennovoima.
Selon M. Komarov on demandera aussi aux autres principaux sous-traitants d’apporter leur aide pour boucler le financement des travaux de construction.
Kaleva

France - Finlande

Culture

Modigliani, Hatoum et Niki de Saint Phalle attirent
Helsingin Sanomat rapporte que les musées d’Helsinki font face à une affluence importante.
Pour l’’exposition Niki de Saint Phalle qui se termine le 20 novembre, Taidehalli a du rallonger les heures d’ouverture jusqu’à 20 heures.
Modigliani à Ateneum a attiré plus de 20 000 personnes en deux semaines. Mona Hatoum à Kiasma a attiré environ 40 000 personnes en un mois.
HS

France

Politique

Editorial : « Le vote protestataire ne s’importe pas facilement » HS
L’éditorialiste d’Helsingin Sanomat estime qu’en dépit des déclarations de satisfaction de Marine Le Pen suite à l’élection de M. Trump, il serait très difficile pour son petit parti de mobiliser une majorité de votants aux présidentielles. Le quotidien souligne que si les thèmes de ce parti recueillent beaucoup d’attention, ils ne sont pas acceptés par la majorité des Français. On ne peut pas comparer le FN en France au parti républicain aux Etats-Unis, rappelle HS. L’éditorialiste estime toutefois que même si Mme Le Pen ne l’emporte pas, l’influence des élections américaines est notable tant les déclarations populistes augmentent aussi à l’intérieur des partis traditionnels et les risque que l’UE se replie sur elle-même croît. « Cela serait une victoire pour la Russie qui cherche à diviser l’Europe », conclut HS.
HS

Lundi 14 novembre 2016

Politique étrangère et européenne

Elections américaines

« Selon M. Soini, l’UE devrait faire un deal avec Trump » Yle
Yle rapporte que le ministre finlandais des Affaires étrangères Timo Soini ne pense pas que l’élection de M. Trump modifie sensiblement les relations UE - Etats-Unis. « Je pense que nous devons montrer à M. Trump que l’Europe est un bon deal », a-t-il dit, hier, à Bruxelles
Selon lui, pour les Américains il faut insister sur les questions de sécurité, de libre-échange et de valeurs.
Yle

« Selon M. Niinistö, M. Trump pourrait permettre de diminuer les tensions avec la Russie » HS
A Bruxelles, où il a rencontré Mme Mogherini, le président finlandais a déclaré l’élection de M. Trump pourrait diminuer les tensions entre Russes et Américains et offrir une porte de sortie à la Russie dans la guerre en Syrie.
HS

Environnement

La Finlande a ratifié l’accord de paris
Selon Mme Hassi, l’accord de Paris résistera à Trump
Helsingin Sanomat rapporte que le président Niinistö a ratifié, vendredi, l’accord de paris.
La députée Satu Hassi (Verts) ne croit pas que l’élection de M. Trump puisse menacer l’accord de paris, tut au plus la nouvelle administration pourra, selon elle, freiner la politique climatique.
HS

Politique intérieure

Pacte de compétitivité

Litige sur l’interprétation du pacte dans le secteur de l’aviation
Helsingin Sanomat relève que le patronat et le syndicat de l’aviation ont un litige sur l’interprétation du pacte de compétitivité. Les dernières signatures du patronat Palta et du syndicat IAU manquent encore dans le protocole sur l’accord même si l’accord sur le pacte de compétitivité a été conclu en mai dernier.
Selon le président de l’IAU Juhani Haapasaari, « la situation est confuse, Palta estime qu’il n’y a pas de nouvelle convention collective qui remplacerait l’ancienne qui ne sera plus en vigueur la semaine prochaine ».
Le directeur général adjoint de Palta Tuomas Aarto s’étonne de l’interprétation du syndicat. « Tous les accords dans le domaine de l’aviation ont été conclus en mai dernier. »
HS/dim/A11

Gouvernement

Agences pour l’emploi
Helsingin Sanomat rapporte que le gouvernement a l’intention de transformer une partie des services des agences pour l’emploi en filiales dès début 2019, en même temps que commencera l’administration des nouvelles régions.
Selon Jarkko Tonttila, directeur eu ministère de l’Emploi et de l’Economie, les nouvelles régions seront chargées d’organiser les services pour l’emploi et les services seront proposés par des entreprises.
Les effectifs des agences pour l’emploi actuelles s’élèvent à environ 2 500 personnes. M. Tonttila estime que le nombre d’employé risque de diminuer.
HS/A16

100 millions d’euros pour Terrafame
Selon Helsingin Sanomat, le comité interministériel de politique économique du gouvernement a décidé vendredi de proposer un investissement supplémentaire de 100 millions d’euros à Terrafame, entreprise de l’Etat qui possède l’ancienne mine de Talvivaara. Le parlement prendra la décision définitive sur cet investissement.
Le ministre de l’Economie Olli Rehn souligne que les possibilités de l’exploitation de la mine et la sécurité de l’environnement se sont améliorées.
Une des raisons qui justifient la décision du gouvernement est le fait que la mine donne du travail à 990 personnes à Kainuu, sous-traitants compris.
HS/sam/B14

Economie

Industrie

Quelques signes positifs
Helsingin Sanomat rapporte que la production industrielle et les nouvelles commandes ont augmenté légèrement en septembre.
Selon les nouveaux chiffres du Centre national de la statistique, la production industrielle a augmenté de 2,7 % en septembre par rapport à août. En janvier-septembre il y a eu une augmentation de 1,3 % par rapport à la même période en 2015.
L’industrie chimique a augmenté le plus, 8,8 % en septembre par rapport à septembre 2015.
HS/ven/A32

Energie

TVO se réjouit du résultat partiel de l’arbitrage
Turun Sanomat rapporte que la cour d’arbitrage a donné un résultat partiel en faveur de TVO dans le différend qui l’oppose au consortium Areva-Siemens.
Selon le directeur de TVO Risto Siilos, le résultat partiel qui a été communiqué aux parties peut être considéré comme une victoire pour TVO. Il semble aussi que le consortium ait obtenu gain de cause sur certains points, même si M. Siilos ne veut pas apporter de précision et fait référence aux clauses de confidentialité. « La plus grande partie du résultat partiel était en faveur de TVO », dit-il.
Il souligne qu’il ne s’agit pas du premier ni du dernier résultat partiel de l’arbitrage dans ce différend.
TS

France - Finlande

Exposition

Modigliani
Hufvudstadsbladet consacre un article à l’exposition Modigliani visible à Ateneum à Helsinki jusqu’au 5 février 2017.
Kauppalehti et Helsingin Sanomat conseillent aussi cette exposition exceptionnelle.
HBL/sam/34-35 KL HS

Musique

Un Poco Loco trio
Turun Sanomat publie une critique élogieuse du concert de Un Poco Loco trio qui s’est produit à Turku dans la cadre d’une tournée organisée par Voix et sons libres de Charles Gil.
TS

Théâtre

Aïe Aïe Aïe : ma biche et mon lapin
Turun Sanomat publie une critique de la pièce Ma biche et mon lapin, jouée à Turku dans le cadre du festival TIP.
TS

Cinéma

Les cowboys
Helsingin Sanomat publie une critique positive du film de Thomas Bideguain sorti vendredi sur les écrans finlandais.
HS

France

Terrorisme

« Paris se remet lentement des attaques terroristes d’il y a un an » STT
« Une année d’effroi » SM
« Les attaques à Paris ont apporté la peur en France » AL
« La vie continue » HS
Les médias publient de nombreux articles et reportages un an après les attaques de novembre 2015 à Paris.
HS TS AL Kaleva KS SM

Politique

Les populistes de droite européens pleins d‘espoir
STT rapporte que la victoire de Donald Trump a donné des espoirs aux populistes européens et notamment à la présidente du Front national.
KS

Jeudi 10 novembre 2016

Politique étrangère et européenne

Elections américaines

Réactions
Helsingin Sanomat rapporte que le Président Niinistö a félicité M. Trump. Il a rappelé que le Président américain avait un pouvoir et une responsabilité particulière en politique internationale. Selon lui, les relations entre la Finlande et les Etats-Unis sont peut-être plus étroites que jamais et il est bon que cela continue. « Je souhaite de la chance à M. Trump et qu’il fasse preuve de sagesse », a dit M. Niinistö dans son communiqué.
A Bruxelles où il a rencontré le secrétaire général de l’OTAN, M. Niinistö a déclaré qu’il « ne croyait pas que les élections apporte rien de dramatique ni au niveau global, ni dans la région baltique ». « M. Trump a annoncé son intention d’avoir un dialogue avec la Russie et c’est une très bonne chose. […] Je suis sur que les Etats-Unis tiendront leurs promesses, pas seulement à l’égard de l’OTAN mais aussi vis-à-vis des autres forums internationaux », a dit le président finlandais.
Le Premier ministre Juha Sipilä estime que la Finlande doit rapidement construire ses relations avec la nouvelle administration américaine. Il souhaite rencontrer le vice-président Pence. Il estime que l’élection d’un nouveau président ne va pas modifier la situation de la Finlande en politique de sécurité, ni ses relations avec l’OTAN. Il ne pense pas que cette élection aura d’effet sur les relations de la Finlande à la Russie. Elle pourrait en revanche ouvrir de nouvelles opportunités pour les relations américano-russes, par exemple pour résoudre le conflit de la Syrie.
Le Ministre des Affaires étrangères Timo Soini a déclaré n’être pas surpris de la victoire de M. Trump, rappelant que les sondages s’étaient trompés précédemment notamment pour le Brexit. Il ne pense pas que l’élection de M. Trump va modifier les relations finno-américaines. Il admet toutefois que les plus grands effets risquent d’être en politique commerciale. Il souligne que M. Trump a rappelé son engagement dans l’OTAN et l’article 5 de la charte. « Mais les Etats-Unis risquent de demander plus d’engagements économiques de la part de leurs partenaires », estime M. Soini. « Les Etats-Unis risquent désormais de regarder le monde plus du point de vue de leurs intérêts nationaux, selon lui.
Le ministre du Commerce extérieur Pekka Mykkänen ne croit pas que les Etats-Unis vont modifier leur politique climatique ni leurs relations commerciales avec l’Europe car cela serait se tirer une balle dans le pied.
Le président de la Commission des Affaires étrangères et ancien premier ministre Matti Vanhanen a souligné que M. Trump était un parfait inconnu pour les politiciens finlandais. Il souligne que l’on ne connait pas sa ligne de politique étrangère, ce qui ouvre une période d’incertitude. Il juge que l’élection pourrait avoir des effets sur les relations de la Finlande avec la Russie. « La Finlande part du principe que l’on respecte l’ordre issu de la CSCE et que tous les Etats ont leur mot à dire et pas seulement les grandes puissances », dit-il. « Je ne dirais pas que les Finlandais doivent s’inquiéter, cela serait exagéré. Mais je pense qu’il faut être conscient que la ligne politique n’est pas encore définie ». M. Vanhanen ne pense toutefois pas que l’élection de M. Trump modifie la position de la Finlande à l’égard de l’OTAN.
Le président de la commission de la défense et ancien ministre des Affaires étrangères Ilkka Kanerva souligne pour sa part que l’on a très peu d’information sur la politique étrangère qu’entend mener M. Trump.
Le chef de l’opposition et président du PSD Antti Rinne estime que l’on peut craindre que les Etats-Unis choisissent une ligne isolationniste en politique étrangère et commerciale.
La présidente de l’Alliance des Gauches Li Andersson considère que le résultat des élections est une immense déception. Le président des Verts Ville Niinistö parle d’un matin effroyable et souligne que la Finlande doit être désormais active pour développer la PESC car le résultat de l’élection de Trump est que le rôle de l’UE dans le monde va se renforcer.
Le député Pekka Haavisto, actuellement en RDC, craint que l’élection de M. Trump signifie un recul des Etats-Unis en matière de politique des droits de l’homme, mais aussi du point de vue de la politique climatique.
La directrice de l’institut finlandais des relations internationales Teija Tiilikainen estime que l’élection de M. Trump ne va pas vider de sa substance l’option finlandaise d’une adhésion à l’OTAN. Elle aussi souligne que peut de gens connaissent le nouveau président élu : « je ne connais personne qui ait rencontré M. Trump, même parmi les nombreux chercheurs américains que l’UPI a reçus ». « Sa politique étrangère est un total mystère », juge-t-elle.
HS Yle

La bourse d’Helsinki a ouvert en légère baisse mais a clôturé en hausse, les investisseurs ayant été rassurés par le premier discours de M. Trump.
Le président des entrepreneurs finlandais Mikael Pentikäinen estime que l’élection de M. Trump constitue une grande déception pour le milieu des affaires dans le monde entier. Il s’inquiète en particulier pour le TTIP.
L’économiste de la banque Nordea M. Kangasharju estime qu’il est clair que le TTIP sera gelé. Il souligne que les cours de la bourse vont se rétablir et qu’il faut garder la tête froide en tant qu’investisseur. Selon lui, si M. Trump met en œuvre ce qu’il a dit durant la campagne (en matière de protectionnisme), il va détruire l’économie américaine.

Editoriaux et commentaires
Le spécialiste de politique de sécurité d’Helsingin Sanomat Kari Huhta, estime que l’élection de M. Trump ouvre une ère d’incertitudes qui ne touche pas que la Finlande mais l’ensemble des relations internationales. Néanmoins, la Finlande est en première ligne en ce qui concerne les relations américano-russes, juge-t-il. On ne peut pas imaginer comment les relations de la Finlande et des pays d’Europe occidentales vont se développer avec les Etats-Unis. L’incertitude vient aussi et surtout que l’on ne sait pas comment les Etats-Unis vont définir leur relation avec la Chine, souligne M. Huhta. Il juge qu’il est probable qu’il y aura des modifications dans la relation américano-russe et que cela affectera la Finlande.
L’éditorialiste d’Helsingin Sanomat juge que les positions de Trump sont difficiles pour des petits Etats comme la Finlande, surtout si les grands Etats prennent de nouveau pour habitude de s’entendre entre eux sur le dos des petits. L’éditorialiste s’inquiète surtout pour le commerce international et la vague de protectionnisme qui touche, non seulement les Etats-Unis mais aussi l’Europe comme en témoignent la popularité du FN en France et de AfD en Allemagne.
L’éditorialiste d’Aamulehti met en perspective la victoire des Vrais Finlandais en Finlande, puis le Brexit et l’élection de Trump. C’est une nouvelle marque de la volonté du peuple de changement, mais aussi une alternative bien difficile à comprendre, juge Aamulehti.
Hufvudstadsbladet souligne la désunion et la division très forte dans laquelle sont plongés les Etats-Unis à la suite de ces élections.
Kauppalehti estime que c’est une ère d’incertitudes qui s’ouvre et que, pour la Finlande, les plus grandes inquiétudes concernent la politique de sécurité. L’éditorialiste considère que la Finlande peut oublier son option d’adhérer à l’OTAN.
Le spécialiste de politique étrangère de Lännen Media, Lauri Nurmi rappelle que la politique de sécurité finlandaise se base sur le fait que la Russie sait que la Finlande a une option d’entrer dans l’OTAN. « Si Trump promet à poutine de laisser la Finlande en dehors de l’OTAN, il n’y a plus d’option », craint-il. La nouvelle garantie de la Finlande résiderait dans l’interopérabilité de son armée avec l’Ouest. « La Finlande va probablement acheter ses prochains chasseurs aux Etats-Unis et Trump appréciera alors un peu plus notre liberté si nous versons nos milliards à l’industrie américaine », conclut Lauri Nurmi.
HS AL KL Hbl

Aviation

Les informations sur les passagers seront enregistrées
Helsingin Sanomat relève que les autorités finlandaises adopteront, avant la fin de l’année en cours, un nouveau système sur les informations passagers, sur la base de la directive européenne PNR, afin de lutter contre le terrorisme et d’autres crimes graves.
Dans les années à venir, le système enregistrera des informations sur les passagers, dont le nom, la nationalité, le numéro de vol, l’heure de départ et l’itinéraire de voyage.
Une nouvelle unité a été créée auprès de la police judiciaire pour traiter ces informations. La douane et les garde-frontières participent également au projet.
Selon Kari Aaltio, responsable du projet à la direction de la police, la première compagnie aérienne commencera à fournir les informations en décembre mais il faudra des années pour que toutes les compagnies participent à ce système.
HS/A16

Criminalité

Trafic de migrants
Helsingin Sanomat rapporte que la police judiciaire soupçonne une organisation de criminalité internationale d’un trafic de demandeurs d’asile. Les voyages d’au moins 87 Irakiens auraient été organisés via la Turquie et la Grèce en Finlande. Un enfant d’un an serait mort noyé pendant un de ces voyages.
Sept personnes sont soupçonnées, dont quatre ont été emprisonnées. Trois Irakiens emprisonnés sont arrivés en Finlande il y a quelques années en tant que demandeurs d’asile.
La traite des personnes a eu lieu entre le mois d’août 2015 et le mois de mars 2016. Les voyageurs ont dû payer à l’organisation de 6 000 à 8 000 dollars par voyage.
HS/A16

Politique intérieure

Journée Ahtisaari

CMI propose aux écoles une simulation afin de résoudre des conflits
Helsingin Sanomat rapporte que dans le cadre de la Journée Ahtisaari, la Crisis Management Initiative CMI, fondée par le Président Marti Ahtisaari, présente aujourd’hui aux enseignants une formule pour la médiation et la solution des litiges et conflits sous forme de jeu. La simulation a été testée au lycée de Lauttasaari à Helsinki. La simulation, qui a duré une demi-heure, a été suivie par un débat présidé par le professeur.
HS/A21

Criminalité

Le nombre de crimes de haine a augmenté considérablement
Selon Helsingin Sanomat, le nombre de crimes racistes ou haineux enregistrés par la police a augmenté considérablement l’année dernière, de 822 en 2014 à 1 250 en 2015.
Leur nombre a augmenté surtout à partir de l’automne dernier, avec l’afflux de demandeurs d’asile en Finlande. Les crimes de haine contre l’islam ont augmenté de 14 en 2014 à 71 en 2015. Les litiges entre les différents musulmans sont inclus dans ce chiffre.
L’incitation à la haine contre un groupe ethnique, qui a le plus souvent lieu sur internet, a augmenté de 80 à 133.
HS/A18

France - Finlande

Vins

Château de Seguin
Hufvudstadsbladet publie un article signé Georg Bergström, connaisseur des vins, sur Château de Seguin. Les vins de ce château sont disponibles en Finlande depuis trente ans.
HBL/29

Exposition

Modigliani
Demokraatti présente l’exposition Modigliani réalisée en coopération avec le LeM de Lille et visible au musée Ateneum jusqu’au 5 février.
Dem

France

Automobile

Les merveilles du salon de Paris
Kauppalehti Optio présente les prototypes révélés cette année au Salon de l’automobile de Paris et notamment la Renault Trezor.
KL-Optio

Cinéma

Décès de Raoul Coutard
Hufvudstadsbladet annonce le décès à 92 ans de Raoul Coutard, photographe et chef opérateur qui avait travaillé entre autres avec François Truffaut et Jean-Luc Godard.
HBL/25

Mercredi 9 novembre 2016

Politique étrangère et européenne

Elections américaines

Réactions
Helsingin Sanomat rapporte que le Président Niinistö a félicité M. Trump. Il a rappelé que le Président américain avait un pouvoir et une responsabilité particulière en politique internationale. Selon lui, les relations entre la Finlande et les Etats-Unis sont peut-être plus étroites que jamais et il est bon que cela continue. « Je souhaite de la chance à M. Trump et qu’il fasse preuve de sagesse », a dit M. Niinistö dans son communiqué.
A Bruxelles, M. Niinistö a déclaré plus tard dans la matinée qu’il ne croyait pas que les élections apporte rien de dramatique ni au niveau global, ni dans la région baltique. « M. Trump a annoncé son intention d’avoir un dialogue avec la Russie et c’est une très bonne chose. […] Je suis sur que les Etats-Unis tiendront leurs promesses, pas seulement à l’égard de l’OTAN mais aussi vis-à-vis des autres forums internationaux », a dit le président finlandais.
Le Premier ministre Juha Sipilä estime que la Finlande doit rapidement construire ses relations avec la nouvelle administration américaine. Il souhaite rencontrer le vice-président Pence.
Il estime que l’élection d’un nouveau président ne va pas modifier la situation de la Finlande en politique de sécurité, ni ses relations avec l’OTAN. Il ne pense pas que cette élection aura d’effet sur les relations de la Finlande à la Russie.
Elle pourrait en revanche ouvrir de nouvelles opportunités pour les relations américano-russes, par exemple pour résoudre le conflit de la Syrie.
HS Yle

Climat – Energie

M. Sipilä fait du lobbying pour la bioéconomie
Kauppalehti rapporte que le Premier ministre Juha Sipilä était hier à Stockholm pour participer à un séminaire stratégique de la région baltique. Selon le quotidien économique, la Finlande fait un important lobbying en faveur de la bioéconomie dans l’UE. Elle rencontre toutefois des critiques sur l’usage du bois qui, pour certains, aurait un effet néfaste sur le climat.
Pour Kauppalehti, la question est aussi de savoir si les pays nordiques font un lobbying commun dans ce sens à Bruxelles.
M. Sipilä a discuté d’une stratégie commune en matière de bioéconomie avec son homologue suédois M. Löfven.
Kauppalehti souligne que le gouvernement finlandais définit actuellement sa nouvelle stratégie énergétique et climatique. Il souhaite à la fois insister sur les biocarburants et sur les véhicules électriques. Aucune décision n’aurait toutefois été prise concernant les aides publiques aux véhicules électriques, souligne M. Sipilä.
KL

M. Soini à Berlin

Réunion des ministres des Affaires étrangères
Helsingin Sanomat rapporte que le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier a invité mardi ses collègues finlandais, danois et suédois à une réunion à Berlin.
Les ministres ont évoqué surtout la campagne présidentielle aux Etats-Unis mais aussi d’autres questions internationales d’actualité.
Selon le ministre finlandais des Affaires étrangères Timo Soini, la campagne électorale américaine a permis aux autres acteurs de la scène internationale de faire des manœuvres politiques. M. Soini mentionne comme exemple la Turquie qui a pris des mesures très dures en Turquie et en Syrie.
La Turquie a arrêté des politiciens et des journalistes et cela a tendu les relations entre ce pays et l’Union européenne d’une façon toute nouvelle. Les quatre ministres souhaitent que l’Union européenne n’interrompe pas les négociations avec la Turquie. « La limite sera si la Turquie décide de restaurer la peine de mort, dans ce cas la Turquie mettrait fin à son processus d’adhésion à l’UE, selon M. Soini.
HS/A24

Commission européenne

Fiscalité
Turun Sanomat relève que la Finlande a adopté une attitude réservée à l’égard de la réforme de la fiscalité des entreprises, proposée par la Commission européenne.
Le ministre des Finances Petteri Orpo, après la réunion des ministres des Finances à Bruxelles, souligne qu’il « faut garantir suffisamment de place pour une politique fiscale nationale ».
Le gouvernement finlandais veut évaluer en détail les effets de la réforme sur les recettes fiscales. « Il s’agit d’une réforme très importante et d’un long processus », selon M. Orpo.
TS/11

Politique intérieure

Vrais Finlandais

Propos de M. Soini concernant un éventuel référendum sur l’UE
Turun Sanomat rappelle que, selon un sondage effectué auprès des décideurs des Vrais Finlandais, 75 % souhaitent l’organisation d’un référendum concernant l’éventuel départ de la Finlande de l’Union européenne.
Le président du parti Timo Soini estime qu’un débat est toujours le bienvenu mais les décisions ne seront pas prises maintenant. Il souligne que le programme électoral des Vrais Finlandais est rédigé environ six mois avant les élections législatives.
« Il faut se concentrer maintenant sur les activités du parti et à la mise en œuvre des objectifs au gouvernement. Le programme électoral du parti n’est pas défini dans les sondages mais par les organes du parti », selon M. Soini.
TS/10

Euthanasie

Cinq anciens députés ont lancé une initiative sur l’euthanasie
Selon Helsingin Sanomat, cinq anciens députés, Esko Seppänen (Alliance des gauches), Iiro Viinanen (Rassemblement national), Ilkka Taipale (PSD), Osmo Soininvaara (Alliance verte) et Henrik Lax (parti suédois) estiment qu’il est grand temps que le Parlement étudie la possibilité de l’euthanasie en Finlande. Leur initiative à ce sujet a été signée par plus de 10 000 personnes en deux jours.
Selon un sondage effectué en 2015, environ 75 % des Finlandais seraient favorables à la possibilité de l’euthanasie.
HS/A10

France

Société

Réouverture du Bataclan
Hufvudstadsbladet rapporte que tous les billets pour le concert de Sting qui aura lieu samedi au Bataclan ont été vendus en moins d’une heure.
HBL/21

Mardi 8 novembre 2016

Politique étrangère et européenne

Migrations

Propos de M. Soini
Helsingin Sanomat rapporte que le directeur général de l’Organisation mondiale de la migration William Lacy Swing effectue cette semaine une visite en Finlande.
Il a eu, lundi, un entretien avec le ministre des Affaires étrangères Timo Soini qui a souligné l’importance de l’accord entre l’Union européenne et la Turquie, ainsi que celle de la gestion de crise internationale et le rôle de l’ONU.
« En Finlande, nous respectons les accords conclus et nous avons un accord sur le processus des demandes d’asile », selon M. Soini. « L’accord est dans les intérêts de l’UE et de la Turquie. L’échec de l’accord serait un risque pour eux. »
M. Swing n’a pas pris position sur la politique de migration de la Finlande et M. Soini n’a eu rien de nouveau à ajouter, rapporte HS.
HS/A24

Défense – Sécurité

« Selon M. Niinistö, les extrémistes monopolisent le débat de politique étrangère » HS
« Selon le Président, la Finlande prête le flanc à des attaques hybrides » HS
Le Président Sauli Niinistö a ouvert, hier, le nouveau cours de défense. Dans son discours, il a critiqué le débat en cours en Finlande sur la sécurité qui est, selon lui, monopolisé par deux conceptions extrêmes : ceux qui pensent qu’il faut se précipiter dans l’OTAN et ceux qui pensent qu’il ne faudra jamais y adhérer, ceux qui pensent que l’on ne condamne pas assez la Russie et ceux qui pensent qu’on la critique trop. M. Niinistö estime qu’il faut poursuivre la ligne finlandaise qui consiste à insister sur l’importance de la diplomatie et du dialogue.
Le président s’est aussi étonné des débats suscités par les exercices des Finlandais avec des nations occidentales. « La réalité est que notre coopération militaire avec l’occident est plus large qu’avant et que nous allons continuer dans ce sens. La Finlande va développer sa capacité de coopération aussi pour être un partenaire intéressant au cas où le pire des scénarios se réaliserait », a-t-il dit.
Le Président a aussi soulevé la question des menaces hybrides. Il estime qu’il faut étudier notamment si la législation sur l’état d’urgence permet de faire face aux nouvelles situations.
HS

Politique intérieure

Partis politiques

La division entre la gauche et la droite a augmenté
Helsingin Sanomat rapporte que selon une recherche récente, effectuée par les politologues Ville Pitkänen et Jussi Westinen pour le think tank E2, la division entre la gauche et la droite a augmenté dans les années 2000, surtout après les élections législatives du printemps 2015.
Parmi les partis de l’opposition, les électeurs de l’Alliance des gauches, du PSD et de l’Alliance verte se disent plus de gauche. Par exemple 69 % des électeurs de l’Alliance verte se situent dans la gauche.
70 % des électeurs des Vrais Finlandais se situent dans la droite, tandis qu’en 2007 et 2011 les Vrais Finlandais se sont situés dans le centre politique.
MM. Pitkänen et Westinen estiment que le grand pas des Vrais Finlandais vers la droite est dû au fait que les électeurs ouvriers ont quitté les Vrais Finlandais et sont retournés au PSD. « Le noyau dur des électeurs des Vrais Finlandais est resté. » Aux élections législatives de 2015, les Vrais Finlandais avaient obtenu 17,6 % des voix, tandis que l’audience du parti est actuellement moins de 10 %. Il y a aussi des Vrais Finlandais très xénophobes qui ne votent plus pour ce parti mais qui sont favorables à des partis non représentés au Parlement ou qui ne votent plus du tout.
Les trois partis du gouvernement actuel, le Centre, les Vrais Finlandais et le Rassemblement national, forment une coalition de droite et conservatrice la plus unie possible. Malgré cette unité, il y a relativement peu de question qui unissent les électeurs des trois partis. Ils sont souvent favorables aux économies, à la prise de décision au niveau local et à la défense nationale.
La recherche a été effectuée auprès de 4 705 Finlandais.
HS/A13

Vrais Finlandais

La base des Vrais Finlandais exige un référendum sur l’UE
Turun Sanomat relève que, selon un sondage effectué auprès des décideurs des Vrais Finlandais, 75 % souhaitent l’organisation d’un référendum concernant un éventuel « fixit », soit le départ de la Finlande de l’Union européenne.
Le politologue Markku Jokisipilä de l’Université de Turku estime qu’il est possible que le congrès du parti devra prendre position à cette question en juin prochain.
La question sur le fixit est difficile pour la direction du parti parce que le président du parti Timo Soini et le ministre de la Défense Jussi Niinistö ont souligné l’importance de la politique de sécurité de l’UE du point de vue finlandais.
M. Jokisipilä estime que l’organisation d’un référendum sur le fixit est extrêmement peu probable en Finlande. Si les Vrais Finlandais prennent le fixit comme thème électoral ils ne pourront pas entrer au prochain gouvernement.
Selon ce sondage, 62 % des décideurs des Vrais Finlandais s’opposent à une éventuelle adhésion à l’OTAN, tandis que 23 % y sont favorables.
TS/10

Loi sur la Poste

Le gouvernement veut que la loi entre en vigueur au printemps
Le ministère des Transports et communication a publié hier son projet de réforme de la législation sur le courrier. Si la livraison du courrier serait maintenue à cinq jours par semaine à la campagne (où les journaux sont distribués avec le courrier), elle pourrait être en revanche diminuée à seulement trois jours en ville (où les journaux sont portés à domicile par d’autres sociétés que la poste).
Le gouvernement va aussi obliger la poste à ouvrir à appel d’offres la distribution du courrier à la campagne.
L’Etat a aussi décidé qu’il allait cesser l’envoi de courrier aux administrés à partir de 2018, ce qui signifie des diminutions de ressources de 25 millions d’euros par an. Le fisc, la sécurité sociale et Trafi n’enverront plus de courrier mais seulement des mails.
Le syndicat de la Poste estime que cela pourrait signifier la suppression de milliers d’emplois. Actuellement, la distribution du courrier emploie environ 7 000 personnes.
HS

Transport

Tampere a décidé de construire un tram
Helsingin Sanomat rapporte que le conseil municipal de Tampere a décidé, hier, par 41 voix contre 25 d’approuver le projet de construction d’une ligne de tramway. Ce projet a un budget estimé à 380 millions d’euros et est financé à hauteur de 75 millions par l’Etat. Les rames seront commandées au Finlandais Transtech et construites dans l’usine de Kainuu.
HS

Energie

La Finlande pourrait abandonner le charbon assez facilement
Turun Sanomat relève que selon les entreprises énergétiques, il n’y a plus que neuf centrales à charbon et les entreprises sont en train de diminuer la part du charbon qui sera marginale d’ici 2030.
L’industrie énergétique est pourtant contre une interdiction totale du charbon.
TS/9

Economie

Tourisme

Le tourisme en Laponie se développe
Helsingin Sanomat rapporte que l’on a comptabilisé 2,4 nuitées dont un million par des touristes étrangers, en 2015, en Laponie. Le nombre des nuitées de touristes asiatiques a augmenté de 16% pour atteindre 135 000. En revanche, les nuitées des Russes ont diminué de 43% pour descendre à 67 000.
Le tourisme emploie en Laponie 5000 personnes à l’année ainsi que de nombreux saisonniers.
HS

Industrie

Fusion entre Ahlstrom et Munksjö
Les papetiers finlandais Ahlstrom et suédois Munksjö ont annoncé leur fusion. Le nouveau groupe aurait un chiffre d ‘affaires de 2,2 milliards d’euros.
AL

Loyers

Augmentation de 2,6%
Au troisième trimestre, les loyers ont augmenté de 2,6% par rapport à leur niveau en 2015.
AL

France – Finlande

Exposition

Modigliani
Turun Sanomat présente l’exposition Modigliani visible au musée Ateneum jusqu’au 5 février 2017.
TS

France

Politique

Editorial
Helsingin Sanomat publie un éditorial sur les élections françaises de 2017 qui seront « l’une des plus importantes pour l’Europe et la coopération européenne ». A six mois des élections présidentielles, l’éditorialiste relève que les principaux partis politiques organisent des primaires pour sélectionner leur candidat. « L’un des principaux points à ce stade est qu’il est probable que le Front national aura sa candidate Marine Le Pen au second tour et qu’elle sera défaite, quel que soit son adversaire », écrit l’éditorialiste.
HS

Lundi 7 novembre 2016

Politique étrangère et européenne

Défense – Sécurité

Déclarations du président Niinistö
Le Président Sauli Niinistö a ouvert, aujourd’hui, le nouveau cours de défense. Dans son discours, il a critiqué le débat en cours en Finlande sur la sécurité qui est, selon lui, monopolisé par deux conceptions extrêmes : ceux qui pensent qu’il faut se précipiter dans l’OTAN et ce qui pensent qu’il ne faudra jamais y adhérer, ceux qui pensent que l’on ne condamne pas assez la Russie et ceux qui pensent qu’on la critique trop. M. Niinistö estime qu’il faut poursuivre la ligne finlandaise qui consiste à insister sur l’importance de la diplomatie et du dialogue.
Le président a aussi parlé en faveur de la défense européenne et de son approfondissement.
« Etre membre de l’UE a, pour la Finlande, une signification particulièrement importante en matière de politique de sécurité. Quant à l’UE, elle doit faire face, outre de nombreuses difficultés, à une nouvelle situation en matière de sécurité puisque les tensions militaires se sont renforcées dans la zone de la mer baltique. »
« Le débat sur le renforcement de la coopération de défense européenne s’est activé dans de nombreux pays, et cela n’est pas d’importance uniquement pour la Finlande. La Finlande doit apporter une forte contribution à ce travail de développement – car nous n’avons qu’à y gagner ».
« Le mouvement dans ce domaine est important, plus encore que les spéculations vaines sur le but final. C’est conforme à la sagesse des pères fondateurs de l’Europe : c’est en avançant avec ambition mais par des réalisations concrètes qu’il est possible de faire des pas en avant, par exemple en matière de sécurité ».
« Je prends un exemple : on parle depuis longtemps de l’importance de renforcer la capacité de planification et de commandement de l’UE, en créant un Etat major permanent. Il faut maintenant le créer. Il y a beaucoup d’autres sujets qu’il faut continuer à défendre – comme les mesures sur la coopération en matière d’industrie de défense ou les garanties d’approvisionnement. Il faut aussi souligner que désormais les notions de sécurité intérieure et extérieure se sont rapprochées ».
HS

« Pas d’armée européenne en vue » HS
Helsingin Sanomat publie ce jour un point de vue de Kari Huhta qui estime que le Brexit et les dissensions dans l’UE empêchent la politique de sécurité de prendre d’importants pas en avant. On ne va pas construire de centre de décision, écrit-il. Toutefois, il est possible d’‘avancer à petits pas dans le domaine de la défense européenne, juge Kari Huhta.
HS

Climat

L’Accord de Paris n’est qu’un début » HS
« Il faut désormais des actes pour le climat » Kaleva
La presse rapporte que l’accord de paris sur le climat est entré en vigueur vendredi. « Il faut maintenant des actes. Cela aura des conséquences sur la vie des gens », relève Kaleva qui rapporte que la Finlande devrait ratifier l’accord de paris vendredi.
HS Kaleva

Politique intérieure

Gouvernement

Stratégie énergétique et climatique
Helsingin Sanomat rapporte que le gouvernement prépare son rapport sur la stratégie énergétique et climatique d’ici 2030 qui est censée être présentée au Parlement le 30 novembre.
D’ici 2030, le gouvernement veut amener la Finlande à l’ère des voitures électriques, surtout dans les villes, et également augmenter considérablement la production des biocarburants, tout cela avec des aides très importantes de l’Etat.
La première version du rapport de 70 pages, préparée au ministère de l’Emploi et de l’Economie sous la direction du ministre de l’Economie Olli Rehn, sera étudiée pour la première fois au gouvernement aujourd’hui.
M. Rehn a déjà annoncé qu’il voulait interdire le recours au charbon pour la production énergétique après 2030. Ce projet n’a toutefois pas encore été décidé au gouvernement et les Vrais Finlandais auraient du mal à l’approuver. Le calendrier du transfert aux voitures électriques n’est pas considéré comme réaliste.
Le gouvernement veut fixer la part des énergies renouvelables dans la circulation à plus de 50 % et augmenter la part des biocarburants de 20 % actuellement à 40 %.
Le rapport ne dit rien sur l’énergie nucléaire.
HS/lun/A11

Economie

Industrie

Le chiffre d’affaires de l’industrie n’a pas augmenté
Helsingin Sanomat relève que le résultat de grandes entreprises industrielles n’a pas augmenté comme prévu en juillet-septembre, au contraire.
Selon les calculs de la banque Nordea, le chiffre d’affaires des entreprises industrielles a diminué en juillet-septembre de 1 % par rapport à la même période en 2015, tandis que les bénéfices ont augmenté de 5 %.
Les entreprises du secteur financier ou le téléopérateur suédois Telia ne sont pas inclus dans les calculs.
HS/lun/A27

France – Finlande

Exposition

Niki de Saint-Phalle
Helsingin Sanomat conseille d’aller visiter l’exposition de Niki de Saint Phalle à Taidehalli, encore visible pendant deux semaines.
HS

Industrie

Une commande qui pourrait sauver le site de Technip à Pori
Kauppalehti rapporte que des rumeurs courent sur la possibilité que Technip ferme sa filiale Technip Finland offshore.
En réalité, Technip négocie une commande d’un demi-milliard d’euros pour son site finlandais de Pori. Il s’agirait de la construction d’une barge pétrolière pour le groupe américain Anadarko.
KL

France

Société

De plus en plus de restaurants végétariens à Paris
Petja Pelli signe un reportage sur la diffusion du régime végétarien à Paris où de plus en plus de restaurants proposent des menus sans viande.
HS

Vendredi 4 novembre 2016

Politique étrangère et européenne

Climat

Accord de Paris
Intitulée « Un accord dont l’intention est d’être amélioré », Hufvudstadsbladet publie une analyse signée Peter Buchert sur l’entrée en vigueur de l’accord de Paris aujourd’hui.
HBL/14

Finlande - Estonie

Le Premier ministre Sipilä a effectué une visite en Estonie
Helsingin Sanomat rapporte que le Premier ministre Juha Sipilä a effectué jeudi une visite à Tallinn à l’invitation de son collègue estonien Taavi Rõivas.
Les Premiers ministres ont évoqué des questions économiques, dont le projet de Baltic Rail, connexion ferroviaire entre Tallinn et l’Europe occidentale via les pays baltes. M. Rõivas a invité la Finlande à devenir actionnaire de l’entreprise Baltic Rail créée par les trois pays baltes.
« Le projet serait intéressant pour nous s’il y avait un tunnel entre la Finlande et l’Estonie », a répondu M. Sipilä lors d’une conférence de presse commune des Premiers ministres hier soir à Tallinn.
Baltic Rail est un projet prioritaire de l’Union européenne qui serait prête à financer 80 % des frais de construction.
Il y a une bonne semaine, les Premiers ministres se sont mis d’accord à Bruxelles sur la construction de Balticconnector, gazoduc entre la Finlande et l’Estonie et qui reliera la Finlande via les pays baltes et la Pologne au réseau européen.
HS/A13

Les trois présidents baltes ont effectué des visites en Finlande récemment
Selon Aamulehti, les présidents des trois Etats baltes viennent d’effectuer des visites en Finlande en peu de temps, d’abord la Présidente Lituanienne Dalia Grybauskaite et la nouvelle Présidente estonienne Kersti Kaljulaid et cette semaine le Président letton Raimonds Vejonis.
Selon Katri Makkonen, responsable des communications à la présidence, il s’agit plutôt d’une coïncidence. « La visite du président letton avait été prévue avant mais a été reportée à l’automne. Les présidents estoniens effectuent traditionnellement leur première visite à l’étranger en Finlande et la visite de Mme Kaljulaid a dû être organisée rapidement. »
La situation de sécurité de la mer Baltique a naturellement été évoquée lors des trois visites. Mme Kristi Raik, chercheur à l’institut des relations internationales UPI, souligne que les positions des présidents doivent être étudiées dans le contexte de la politique européenne. « Les positions sur la Russie sont déterminées dans le contexte de l’EU. Il s’agit de positions communes qui sont connues. »
AL/A13

Migration

La Supo estime que la menace terroriste a augmenté en Finlande
Hufvudstadsbladet relève que, selon un rapport confidentiel de la police de sûreté Supo, présenté à la commission de l’administration du Parlement, la menace terroriste a augmenté en Finlande à la suite de l’afflux de réfugiés il y a un an.
La menace la plus importante est liée aux environ 300 immigrés ou demandeurs d’asile, radicalisés avant ou après leur arrivée en Finlande et qui ont des connexions terroristes, notamment avec Daesh.
Selon le rapport, signé par le chef de la Supo Antti Pelttari, la Finlande n’est toujours pas un objectif principal ou stratégique du terrorisme international mais la menace a augmenté en raison de ces individus qui ont des liens avec le terrorisme.
HBL/6

Retour des Irakiens
Helsingin Sanomat rapporte que, selon la secrétaire générale du ministère de l’Intérieur Päivi Nerg, la Finlande a expulsé en Irak un petit nombre d’Irakiens contre leur volonté, même s’il n’y a pas d’accord d’expulsion entre la Finlande et l’Irak.
Selon Mme Nerg, il s’agit surtout de personnes ayant commis des crimes avant ou après leur arrivée en Finlande.
Selon la police, moins de dix personnes ont été expulsés en Irak en 2015 et au total dix personnes en Afghanistan en 2015 et 2016.
Eero Koskenniemi, conseiller au ministère de l’Intérieur, confirme que les négociations sont en cours avec l’Irak. Il estime qu’il n’y aura pas de résultats rapidement.
HS/A8

Politique intérieure

Culture

« Le musée Guggenheim pourrait être construit sans apport de l’Etat » HS
Une conférence de presse s’est tenue hier pour présenter l’avancement du projet de musée Guggenheim. Elle était organisée par la municipalité d’Helsinki et la fondation pour le musée Guggenheim d’Helsinki.
La ville propose de financer la majeure partie des coûts de construction du musée, soit jusqu’à 80 millions. Des financements privés collectés par la fondation Guggenheim Helsinki permettraient de récolter jusqu’à 66,4 millions d’euros. Le coût total de la construction est évalué entre 120 et 140 millions d’euros.
Les fondations Jane et Aatos Erkko (groupe Sanoma) et Tiina et Antti Herlin (groupe Kone) devraient fournir 15 millions d’euros.
Pour construire le musée, on créerait une société immobilière dont la ville serait actionnaire majoritaire et la fondation Guggenheim minoritaire. La ville paierait donc 80 millions pour la construction, la fondation 15 millions, et les 35 millions restants seraient couverts par un emprunt garanti par la ville mais dont les frais seraient couverts par la fondation.
De plus, la Fondation américaine Guggenheim a revu à la baisse le prix de sa licence, évaluée désormais à 18,4 millions d’euros, soit 20 millions de dollars, c’est-à-dire un million de dollars par an sur vingt ans. Auparavant, la licence était évaluée à 30 millions de dollars.
L’Etat ne participerait plus que pour le fonctionnement du musée et à hauteur de 1,3 million d’euros par an et seulement
L’exécutif de la municipalité d’Helsinki devra se prononcer sur ce projet lundi 7 novembre et le conseil municipal pourrait voter le 30 novembre.
Les représentants des deux plus grands partis de la municipalité, le Kokoomus et les Verts soulignent que la part de l’argent privé sera plus importante que ce qui était annoncé précédemment. Le PSD et l’Alliance des gauches demeurent réservés voire opposés au projet.
Selon Helsingin Sanomat, les travaux pourraient commencer en 2019 et le musée ouvrirait en 2021.
HS

Economie

Immobilier - Construction

La construction de logements en hausse
Selon Helsingin Sanomat, le marché de nouveaux logements dans la région d’Helsinki a atteint un niveau record depuis l’an 2000. Les prix ont augmenté considérablement à Vantaa mais baissé à Espoo. La moyenne des dix dernières années a été d’environ 2 800 achats de nouveaux logements par an à Helsinki, Espoo, Vantaa et Kauniainen, mais cette année le nombre s’élèverait à 5 115 achats.
HS/A6-7

France – Finlande

Exposition

Mona Hatoum
Suomenmaa publie une bonne critique de l’exposition Mona Hatoum, réalisée en collaboration avec le centre Pompidou et visible au musée Kiasma.
SM

Jeudi 3 novembre 2016

Politique étrangère et européenne

Conseil nordique

Les Premiers ministres nordiques et baltes ont évoqué le gazoduc
Helsingin Sanomat rapporte que les Premiers ministres nordiques et baltes se sont rencontrés à Copenhague dans le cadre de la réunion du Conseil nordique. Les Premiers ministres ont évoqué la construction du gazoduc Nord Stream 2.
Les Premiers ministres baltes estiment que le projet pourrait augmenter la dépendance envers l’énergie russe. « Nous ne sommes pas naïfs. Ce projet n’est pas uniquement économique mais il a une dimension politique pour Gasprom et le Kremlin », selon le Premier ministre Taavi Rõivas.
Un groupe de politiciens conservateurs ont déjà exigé mardi une évaluation critique des gouvernements nordiques sur les effets écologiques et de politique de sécurité du gazoduc.
Selon le Premier ministre finlandais Juha Sipilä, « pour la Finlande, il s’agir surtout d’une question relative à l’environnement. Nous comprenons cependant bien les inquiétudes évoquées par nos voisins ».
« Il n’y a pas de point de sécurité liés au gazoduc même, puisqu’un nouveau gazoduc sera construit à côté du premier. Ce débat est pourtant utile du point de vue de la sécurité et du marché énergétique », selon M. Sipilä.
HS/A26

Terrorisme

La police judiciaire soupçonne quatre personnes de crimes terroristes
Helsingin Sanomat relève que la police judiciaire soupçonne un groupe de quatre combattants étrangers d’avoir participé à l’action de groupes terroristes en Syrie.
Tous les quatre, arrivés en Finlande de différents pays européens, sont de nationalité finlandaise et se sont radicalisés en Finlande. Ils sont partis combattre en Syrie en juin 2013. Ils sont tous soupçonné d’avoir préparé des crimes terroristes.
Trois d’entre eux sont revenus en Finlande.
HS/A14

Politique intérieure

Partis politiques

L’audience du Centre a baissé, le PSD en tête
Selon les résultats d’un sondage d’opinion sur l’audience des partis politiques, effectué par l’institut Taloustutkimus pour le compte du journal télévisé et radiophonique d’Yle, le PSD est à la tête, l’audience du Centre passe en-dessous de 20 %, pour la première fois depuis l’été 2014, tandis que la popularité du Rassemblement national est en hausse. Le PSD et le Rassemblement national sont les seuls partis à avoir vu augmenter leur audience.
Jari Pajunen, directeur de recherche à Taloustutkimus, estime que les électeurs changent d’avis plus rapidement qu’avant. « Un grand nombre d’électeurs sont en mouvement. »
M. Pajunen note que le Rassemblement national est devenu plus populaire surtout parmi les électrices.
Le Parti social-démocrate obtient un score de 21,2 % (+0,7 % par rapport au sondage publié début octobre). Il est suivi du Centre qui a perdu près d’un point, passant de 20,7 à 19,6 %. Le rassemblement national a gagné 1,7 point et est à 18,8 %.
L’Alliance verte arrive quatrième avec 13,6 % (-0,4 %), avant l’Alliance des gauches qui est à 8,7 % (-0,1 %) et les Vrais Finlandais à 8,5 % (-0,7 %).
La popularité du Parti suédois est à 4,0 % (-0,3 %) et celle des Chrétiens-démocrates à 3,4 % (-0,4 %).
Le sondage a été effectué entre le 5 octobre et le 1er novembre auprès de 2 433 personnes, dont 58,8 % ont répondu.
Yle

Culture

Le musée Guggenheim relancé
« L’Etat se désengage, les investisseurs privés se mobilisent » HS
« La municipalité paierait la plus grande partie » Yle
Une conférence de presse s’est tenue aujourd’hui pour présenter l’avancement du projet de musée Guggenheim. Elle était organisée par la municipalité d’Helsinki et la fondation pour le musée Guggenheim d’Helsinki.
La ville propose de financer la majeure partie des coûts de construction du musée, soit jusqu’à 80 millions, selon Yle. Des financements privés collectés par la fondation Guggenheim Helsinki permettraient de récolter jusqu’à 66,4 millions d’euros. Le coût total de la construction est évalué entre 120 et 140 millions d’euros.
De plus, la Fondation américaine Guggenheim a revu à la baisse le prix de sa licence, évaluée désormais à 18,4 millions d’euros selon Yle, soit 20 millions de dollars, c’est-à-dire un million de dollars par an sur vingt ans. Auparavant, la licence était évaluée à 30 millions de dollars.
L’Etat ne participerait plus qu’à hauteur de 1,3 million d’euros par an et seulement pour le fonctionnement du musée.
L’exécutif de la municipalité d’Helsinki devra se prononcer sur ce projet lundi 7 novembre et le conseil municipal pourrait voter le 30 novembre.
Les représentants de la municipalité soulignent que la part de l’argent privé sera plus importante que ce qui était annoncé précédemment : 66,4 millions d’euros sous la forme de dons, de prise en charge de la licence de la fondation Guggenheim et de prise en charge d’une partie des frais de construction. Les fondations Jane et Aatos Erkko (groupe Sanoma) et Tiina et Antti Herlin (groupe Kone) devraient fournir 15 millions d’euros.
Pour construire le musée, on créerait une société immobilière dont la ville serait actionnaire majoritaire et la fondation Guggenheim minoritaire. La ville paierait donc 80 millions pour la construction, la fondation 15 millions, et les 35 millions restants seraient couverts par un emprunt garanti par la ville mais dont les frais seraient couverts par la fondation.
Selon Helsingin Sanomat, les travaux pourraient commencer en 2019 et le musée ouvrirait en 2021.
Si la ville serait le constructeur et le principal propriétaire du musée, elle n’en financerait pas le fonctionnement : cela reviendrait à la fondation Guggenheim Helsinki. Le budget annuel serait de 11,6 millions d’euros.
Yle HS

Social

Plus de grèves en Finlande qu’en Suède
Il y a toujours eu plus de mouvements de grèves en Finlande qu’en Suède. Même dans la période troublée 1976-85 on dénombre 17 000 mouvements de grèves en Finlande contre 1400 en Suède.
Ces dernières années, la tendance s’est maintenue, bien qu’à un niveau moindre : il y a eu 1600 mouvements de grèves en Finlande entre 2000 et 2015 contre seulement 31 en Suède.
AL

Natalité

La natalité ne cesse de baisser
Pour la sixième année consécutive on enregistre une baisse des naissances en Finlande. En 2015, il n’y a eu que 55 472 naissances (en baisse de 1760). Et au premier semestre de cette année on enregistre déjà une baisse de 912 naissances.
AL
Economie

Banque

OP attire de nouveaux clients
La banque OP a attiré 120 000 nouveaux clients depuis le début de l’année. Il s’agit surtout de jeunes. Il pourrait s’agir de jeunes qui ont quitté la banque Nordea suite au scandale des Panama papers.
KL

Energie

Fennovoima va changer de fournisseur
STT rapporte que le fournisseur du réacteur de Fennovoima pourrait ne plus être RAOS project mais RAOS Atomstroyexport.
Ce changement est confirmé par Jukka Laaksonen, ancien directeur du STUK, qui travaille aujourd’hui pour Rosatom Atomstroyexport.
KS

Société

Archéologie sous-marine

Une épave du 19e siècle retrouvée aux iles Åland
Helsingin Sanomat relève qu’une épave de 27 mètres qui doit avoir environ 150 ans a été retrouvée dans la mer près de Föglö, aux iles Åland. Il y a beaucoup de bouteilles dans l’épave et le contenu des bouteilles intactes sera examiné.
Il y a six ans, une épave avec 150 bouteilles de champagne (Veuve Clicquot et Juglar) avait été retrouvée dans la même région.
HS/A8

France – Finlande

Exposition

Yves Klein à Tampere
Le musée Kustaa Hiekka de Tampere, qui est aussi le plus vieux musée privé de Finlande, propose une exposition de photos de Pierre Descargues sur Yves Klein.
Cette série de photos des performances d’Yves Klein, fait partie de la donation des œuvres que Pierre et Catherine Descargues ont donné au musée de Tampere dans les années 1990.
AL

Mercredi 2 novembre 2016

Politique étrangère et européenne

Climat - Energie

« La Finlande envisage d’interdire le charbon » HS
Helsingin Sanomat rapporte que le gouvernement prépare sa nouvelle stratégie sur le climat. Il est question de fixer les objectifs pour 2030 en matière d’énergie.
Parmi ses objectifs, le gouvernement fixerait la part des énergies renouvelables à plus de 50%, la part d’autonomie à plus de 55% et interdirait le recours au charbon pour la production énergétique.
Actuellement, le charbon représenterait 8% de la production énergétique.
Par ailleurs le gouvernement fixerait comme objectif 40% de biocarburants.
HS

Une nouvelle connexion entre la Finlande et la Suède
La Finlande et la Suède prépare un projet de nouvelle connexion entre les réseaux électriques des deux pays. Cette connexion, de 800 Megawatts pourrait être construire pour 2025. Il s’agit d’un investissement de 200 millions d’euros. Le gouvernement souhaite solliciter des fonds européens pour ce projet.
HS

Point de vue :
La bioéconomie menace la réputation de la Finlande
Helsingin Sanomat publie un billet du professeur Olli Tahvonen qui critique la politique du gouvernement finlandais en matière de forêts. Il considère que la politique du gouvernement qui vise à augmenter le recours aux bioénergies forestières pourrait en réalité augmenter les émissions de la Finlande et non les diminuer. Cela serait alors néfaste à la réputation de la Finlande en matière de politique forestière.
Il souligne que les Etats qui ont des forêts ne peuvent se prévaloir des puits de carbone que s’ils résultent d’une politique climatique active. Or, en Finlande on n’a pas activement augmenté ces puits. S’ils se sont développés, c’est uniquement parce que l’on n’a pas trouvé d’utilisation pour tout le bois cultivé, écrit M. Tahvonen.
HS

Migrants
Une centaine de Syriens arrivés en Finlande
Helsingin Sanomat rapporte que 110 demandeurs d’asile, dont la plupart des Syriens mais aussi neuf Palestiniens ayant séjourné en Syrie, sont arrivés lundi en vol charter à Lappeenranta. Il s’agit des demandeurs d’asile accueillis dans le cadre de l’accord de partage de la charge de l’Union européenne qui engage la Finlande à recevoir des demandeurs d’asile de la Grèce et de l’Italie.
Selon Pekka Vuorio, directeur au Migri, l’office national de l’immigration, il s’’agit du plus grand groupe de demandeurs d’asile arrivés en Finlande dans le cadre de l’accord de partage de la charge. Les demandeurs d’asile ont été enregistrés à Lappeenranta et placés dans le centre d’accueil de Joutsano. Ils seront transférés plus tard dans d’autres centres d’accueil en Finlande.
L’accord de partage de la charge n’a pas fonctionné comme prévu. Les pays de l’UE devaient partager 160 000 demandeurs d’asile mais seulement 5 651 personnes ont été envoyées de la Grèce et de l’Italie dans les pays européens.
La Finlande est parmi les premiers pays à avoir mis en œuvre l’accord. 862 demandeurs d’asile ont été transférés en Finlande, ce qui est proportionnellement le plus en Europe. En valeur absolu, c’est la France qui a accueilli le plus grand nombre de demandeurs d’asile, 1 952 personnes, dans le cadre de l’accord de partage de la charge.
Selon M. Vuorio, « tous les pays membres ne participent pas au partage de la charge de la même façon que les autres ». Il admet qu’il est possible que les 160 000 personnes ne soient pas transférées.
Parmi les demandeurs d’asile arrivés à Lappeenranta il y a 64 mineurs, dont la plupart ont voyagé avec leurs familles.
HS/A12

Nationalité

Le gouvernement compte limiter l’accès des doubles nationaux à des postes importants
Helsingin Sanomat relève que le ministère des Finances est encore en train de préparer le projet de loi sur la double nationalité des fonctionnaires de l’Etat. Le projet aurait dû être présenté au Parlement cet automne.
Selon Kirsi Äijälä, conseillère au ministre des Finances, il y a plusieurs questions difficiles à résoudre concernant le projet de loi.
L’objectif de la loi afin de limiter la double nationalité est d’empêcher l’accès à des activités où ils pourraient nuire à l’intérêt national de la Finlande.
Le président Sauli Niinistö a déclaré mardi, lors de la conférence de presse commune avec le Président letton, qu’il faut mener un débat sur la possibilité de restreindre la double nationalité. « Nous accordons la double nationalité à tous. Il y a toutefois plusieurs pays en Europe qui accordent la double nationalité uniquement aux ressortissants des pays qui accordent réciproquement la double nationalité. »
La double nationalité a été approuvée en Finlande en 2003. Selon le Centre national de la statistique, plus de 95 000 Finlandais ont la double nationalité. Le chiffre est probablement plus élevé parce que les citoyens ne sont pas obligés d’indiquer la double nationalité au registre de l’état civil.
En ce moment, il y a par exemple 57 personnes doubles nationalité qui travaillent dans les forces armées.
HS/A16

Achat de terrains en Finlande

Propos de M. Sipilä sur l’achat de terrains par les étrangers en Finlande
La Russie aurait acheté des terrains et bâtiments pour ses soldats
Keskisuomalainen rapporte que le Premier ministère Juha Sipilä souligne que les Finlandais ne doivent pas être naïfs quant aux menaces sur la sécurité liées aux achats par les étrangers des terrains en Finlande.
« Il y a d’autres acteurs que des Russes. Une menace terroriste par exemple ne peut pas être exclue dans le cadre des achats de terrains », selon M. Sipilä.
Dans son rapport sur les menaces liées aux achats de terrains, la police de sûreté a évoqué le risque des doubles nationaux. Selon Iltalehti ces bâtiments ou terrains pourraient servir pour accueillir des troupes étrangères. Selon Aamulehti, la Supo viserait la Russie.
KS/9 AL

Politique intérieure

Parlement

Le député Hakkarainen poursuivi pour incitation à la haine
Selon Helsingin Sanomat, Teuvo Hakkarainen, député des Vrais Finlandais, est poursuivi pour incitation à la haine. M. Hakkarainen est soupçonné parce qu’il a publié le 15 juillet dernier sur Facebook des propos haineux contre les musulmans, dans le contexte de l’attaque terroriste à Nice.
M. Hakkarainen annonce que son intention n’était pas d’inciter à la haine vis-à-vis de quiconque.
Selon le président du groupe parlementaire des Vrais Finlandais Sampo Terho, le groupe attend le résultat du procès avant de prendre des mesures à ce sujet.
HS/A16

Economie

Finlande - Russie

Toutes les entreprises finlandaises ne se désengagent pas de Russie
Si le secteur de la distribution se désengage de la Russie, cela n’est pas le cas pour les autres secteurs, rapporte la chambre de commerce finno-russe. Ainsi Nokian renkaat vient d’annoncer que ses activités en Russie se stabilisent. De plus, selon les douanes, les exportations finlandaises en Russie auraient augmenté de 2% en août. Il s’agirait de la première fois depuis décembre 2013 qu’on enregistre une augmentation.
HS

Bourse

Les entreprises n’ont pas rempli leurs objectifs
Kauppalehti relève que, après la publication des résultats trimestriels, les titres de la plupart des entreprises cotées en bourse ont diminué. La raison en est que les objectifs que ces entreprises s’étaient assignés n’ont pas été atteint.
En effet, si on enregistre une légère augmentation des bénéfices, c’est surtout apr une réduction des coûts. En revanche, globalement, le chiffre d’affaires des entreprises a diminué pour le troisième trimestre consécutif.
KL

Fiscalité - Revenus

Publication des revenus
Les journaux rendent compte de la publication par le fisc des revenus.
Concernant les revenus du travail, ce sont 9 personnes de l’entreprise Supercell que l’on retrouve dans les 15 premières places au titre des revenus du travail.
Pour les revenus du capital, ce sont 4 actionnaires d’Elektrobit (société informatique cédée l’année dernière) qui sont dans les six premiers au titre des revenus du patrimoine.
Quant aux femmes qui ont le plus de revenus, sur les dix premières neufs sont des héritières, relève Helsingin Sanomat.
Le quotidien relève aussi que le taux d’imposition des grands patrons est, par exemple, de 56% pour Rajiv Suri (Nokia) ou de 52% pour Henrik Ehrnrooth (Kone). En revanche, le banquier Bjorn Wahlroos n’a un taux d’impôt que de 18% sur ses revenus en Finlande ; il a toutefois choisi d’émigrer en Suède où l’on ne taxe pas les donations ni les successions, écrit Kauppalehti.
HS

France – Finlande

Musique

Concert de Jean-Michel Jarre
Helsingin Sanomat publie une critique positive du concert de Jean-Michel Jarre qui avait lieu lundi à Helsinki.
HS

Mardi 1er novembre 2016

Politique étrangère et européenne

Migrants

Migri ferme des centres d’accueil
Helsingin Sanomat rapporte que l’office national de l’immigration Migri a annoncé lundi qu’il comptait supprimer environ 1 800 places dans les centres d’accueil avant fin 2017.
Migri avait antérieurement annoncé la diminution de 9 000 places, une partie avant la fin de l’année et le reste au printemps prochain.
Il y a actuellement environ 20 700 places dans 160 centres d’accueil, contre 33 000 places dans plus de 200 centres d’accueil auparavant.
Les centres d’accueil seront fermés à Kemijärvi, Saarijärvi, Kuusamo, Raasepori et Rauma. Le nombre de places sera diminué dans les centres de Keuruu, Kajaani, Rovaniemi, Kristiinankaupunki, Vaasa et Kitee.
Le ministère de l’Intérieur estime qu’environ 10 000 demandeurs d’asile arriveront en Finlande en 2017. Selon Pekka Nuutinen, directeur au Migri, la Finlande aura besoin de 8 000 places dans les centres d’accueil fin 2017.
HS/A14

Santé

Les immigrés ont une espérance de vie plus longue que les Finlandais de souche
Selon Helsingin Sanomat, une étude récente sur l’état de santé et la mortalité des immigrés par rapport aux Finlandais montre que les immigrés vivent plus longtemps que les Finlandais. Les décès dus à l’alcool et aux accidents, ainsi que les suicides augmentent la mortalité parmi les Finlandais.
Venla Lehti, médecin à l’hôpital universitaire d’Helsinki et une des rédactrices de l’étude, note que les immigrés ne représentent pas toute la population de leur pays d’origine et leur état de santé peut être meilleur que celui de ceux qui restent dans les pays d’origine.
Les résultats indiquent toutefois que le mode de vie des immigrés, en tout cas concernant l’usage de l’alcool et des drogues, est plus sain que celui des Finlandais.
Les chercheurs ont suivi 370 000 personnes en 2011-2013, soit tous les immigrés de plus de 15 ans ayant habité en Finlande fin 2010 et un groupe témoin des Finlandais de même taille. Pendant cette période, 137 hommes finlandais sont décédés en raison de l’alcool, contre 36 hommes immigrés.
Les différences ont été les plus importantes parmi ceux qui gagnent le moins et ont le moins de formation. Parmi ceux qui ont un statut socioéconomique élevé il n’y a pas de différences entre les Finlandais et les immigrés, de même que concernant la mortalité en raison des maladies cardiovasculaires ou des cancers.
HS/A8

Environnement

Les magasins diminueront l’usage des sacs en plastique
Helsingin Sanomat relève que le ministère de l’Environnement et l’association représentant les magasins (groupe S, Kesko, Lidl, Stockmann et Tokmanni) ont signé lundi un accord afin de diminuer considérablement l’usage des sacs en plastique dans les magasins.
Selon les estimations, les Finlandais utilisent actuellement de 55 à 60 sacs en plastique par personne par an, contre la moyenne européenne annuelle de 200.
L’objectif est de diminuer cette consommation annuelle de 40 sacs en plastique, pour arriver à une vingtaine de sacs par Finlandais par an.
HS/A8

Politique intérieure

Politique économique

Analyse
« Une politique basée sur des espoirs » KL
Kauppalehti analyse la politique économique et budgétaire du gouvernement. Le quotidien économique relève que, dans sa réponse à la Commission européenne, le ministre des Finances Petteri Orpo a assuré que les réformes structurelles du gouvernement allaient porter leurs fruits.
Kauppalehti estime que les discours sur les effets du pacte de compétitivité sont largement surévalués. Le conseil de surveillance de la politique économique juge que les déclarations du gouvernement concernant un pacte de compétitivité créant 40 000 emplois et diminuant le déficit public de 850 millions d’euros sont « très optimistes » et « ne sont pas fondés sur des études de sciences économiques ». De plus, le conseil a calculé que le pacte va diminuer les recettes publiques de 840 millions d’euros par an. Le conseil estime donc que le pacte créera au plus 20 000 emplois et creusera le déficit d’environ un demi-milliard d’euros par an.
Kauppalehti estime que le gouvernement a confirmé son objectif de diminuer le déficit structurel à 0,5% d’ici 2020 mais qu’en réalité sa politique conduit à creuser le déficit.
KL

Education

Point de vue
« Barrage contre le flux des bacheliers » SK
Le président du conseil de surveillance de la politique économique, M. Roope Uusitalo, signe un point de vue dans Suomen Kuvalehti, pour s’inquiéter de la baisse du nombre de bacheliers.
En effet, le nombre de bacheliers n’a cessé de diminuer depuis le début des années 2000, tant en valeur absolue qu’en proportion d’une classe d’âge. Après le pic atteint en 2001, avec 52% de bacheliers pour la classe d’âge des 20 ans, cette proportion n’a cessé de diminuer pour perdre même 5 points.
Cela ne s’explique d’ailleurs pas pas l’afflux d’immigrés car le baccalauréat a perdu de son attractivité aussi pour les jeunes nés en Finlande. Et même si la baisse est moins forte chez les filles, elle y est aussi constatée.
M. Uusitalo s’inquiète des discours qui ont cours dans les médias sur le fait que les diplômes ne protègent plus contre le chômage. Il fait en effet remarquer que, à l’avenir, la seule formation élémentaire ne suffira pas et regrette que le précédent gouvernement ait renoncé à prolonger à 18 ans la scolarité obligatoire.
SK

publié le 30/11/2016

haut de page