Novembre 2010

Mardi 30 novembre 2010

Politique étrangère et européenne

Diplomatie

Publications de la correspondance de l’ambassade américaine à Helsinki par Wikileaks
La presse rapporte que ce sont plus de 600 télégrammes diplomatiques de l’ambassade américaine à Helsinki, la plupart classés « confidentiel », que le site Wikileaks devrait publier.
La presse finlandaise s’intéresse aux télégrammes américains concernant l’affaire de l’Irakgate de 2003 qui avait conduit d’abord à la défaite du Premier ministre Lipponen puis à la démission de la Première ministre Jäätteenmäki.
L’ambassadeur américain à Helsinki, M. Bruce Oreck souligne que « si les documents sont vrais, ils ont été acquis de manière illégale ».
Le ministre finlandais des Affaires étrangères Alexander Stubb a condamné les fuites publiées par Wikileaks. Il déclare être favorable à la transparence mais considérer ces fuites comme un phénomène « répugnant ». « Je suis pour la transparence, contre les illégalités. Là on vole une information et on la publie ; c’est comme si on publiait un journal intime ». Il craint que cette affaire conduise à une autocensure de la part des diplomates. « Je veux des rapports vivants de la part des diplomates. Je veux savoir ce qu’ils pensent. C’est cela qui apporte une valeur ajoutée. Plus le langage est imagé, mieux c’est. J’espère que cette affaire ne tuera pas la créativité des diplomates. »
Helsingin Sanomat rappelle que M. Stubb avait donné à la presse des rapports de diplomates finlandais en 2008, après toutefois avoir demandé aux ambassadeurs l’autorisation à postériori.
Le ministère finlandais des Affaires étrangères utilise, selon le directeur des services d’information Ari Uusikartano, un langage moins imagé que les diplomates américains. « Dans les représentations on tend à donner des rapports permettant de se faire une claire conception de ce qui sa passe dans le pays. On parle des choses franchement, ce qui ne veut pas dire insulter le pays de résidence ». Il précise aussi que les documents classifiés ne sont pas archivés de manière électronique mais uniquement sous une forme papier.
HS

Editoriaux
« Wikileaks met les Etats-Unis sous une lumière peu flatteuse » HS
« Les deux langages de la diplomatie » AL

Iran

Un bateau suspect a essayé d’accoster en Finlande
Yle rapporte que, le mois dernier, un bateau iranien suspect a essayé de venir accoster au port de Kokkola (Ouest de la Finlande). On soupçonne le navire d’avoir des liens avec les activités nucléaires iraniennes. Après que le navire eut attendu trois jours au large de Kokkola, le Ministre des Affaires étrangères Alexander Stubb a décidé de lui refuser l’accès au port.
Le navire n’a pas reçu le droit d’accoster dans l’UE et l’entreprise qui l’utilise n’a pas le droit de fonctionner dans l’UE. Le navire avait annoncé qu’il venait chercher une cargaison de minerai de fer en Finlande. Selon Yle, c’était un moyen de tester les autorités finlandaises.
HS

Image de la Finlande

Journée Ahtisaari
Le ministre des Affaires étrangères Alexander Stubb a rencontré M. Ahtisaari hier pour envisager l’organisation d’une « journée Ahtisaari » en l’honneur du prix Nobel de la paix comme le préconisait le groupe de travail présidé par M. Jorma Ollila.
Un groupe de travail pour préparer cette journée a été constitué. L’objectif est d’organiser une journée Ahtisaari dès 2011.
HS

Irlande

Le gouvernement prendra une décision sur l’aide à l’Irlande, aujourd’hui
« Le PSD n’a pas encore défini sa position » UD
Le gouvernement formulera et adoptera, aujourd’hui, son projet de décision sur le paquet d’aide à l’Irlande. Le Parlement étudiera la proposition du gouvernement demain. A cette occasion, le Première ministre, Mme Kiviniemi, présentera les arguments du gouvernement au Parlement. Un vote aura lieu jeudi ou vendredi. Le résultat de ce vote permettra ensuite à M. Katainen, ministre des Finances, de voter lors du Conseil Ecofin, le 7 décembre.
Le ministre des Finances, M. Katainen, estime que les mesures communes (et notamment les règles inscrites dans le mécanisme de gestion de crise financière concernant la participation des investisseurs) constituent également un moyen d’encourager les Etats à bien s’occuper de leur économie, car cela se reflète directement sur le coût des dettes publiques. Selon lui, le mécanisme prévu correspond aux objectifs finlandais en la matière. Il se félicite des décisions de principe de l’eurogroupe. La clause sur la responsabilité des créanciers relève d’une initiative finlandaise. M. Katainen relève qu’il est rare que la Finlande puisse aussi clairement « avoir sa signature » dans une question centrale pour l’ensemble de l’UE. Il estime d’ailleurs qu’il serait bien que l’ensemble des Etats membres de l’UE adoptent le système de gestion de crise. Il souhaite que le paquet d’aide et la décision sur le mécanisme de gestion de crise puissent calmer les marchés dès cette semaine.
Le Parlement se prononcera sur la proposition du gouvernement sur le paquet d’aide et sur le nouveau mécanisme de gestion de crise demain. Selon la présidente du parti, Mme Urpilainen, le PSD prendra une décision sur sa position concernant le paquet d’aide à l’Irlande au cours de la semaine dès qu’il connaîtra mieux les détails de l’aide prévue.
AL/A5, KL/6, SM/13 SM/12 UD

« Que l’Espagne tombe malade serait une catastrophe complète » AL
M. Mäki-Fränti, économiste de l’institut de recherche économique PTT, estime que la crise pourrait se limiter au Portugal. Pour lui, une chute de l’Espagne serait tellement fatale qu’il s’agit de faire tout ce qui est possible pour l’empêcher. S’il fallait aider l’Espagne, le paquet s’élèverait éventuellement à mille milliards d’euros, ce qui ne serait jamais accepté, par exemple en Allemagne, selon M. Mäki-Fränti. Il se déclare toutefois optimiste et n’exclut pas la possibilité que l’Espagne évite une crise.
M. Korkman de l’institut de recherche Etla partage son avis.
Aamulehti relève que M. Rehn, commissaire pour l’Economie, se déclare confiant en ce qui concerne la croissance économique de l’UE, malgré les pays en difficultés.
AL/A5

Editoriaux
« Il faut arrêter la crise avant que ce soit le tour de l’Espagne » HS
« Il faut éviter la crise des dominos européens » AL
« Il n’y a pas d’alternative à l’aide à l’Irlande » SM
L’éditorialiste d’Helsingin Sanomat prédit déjà qu’il sera bientôt inévitable d’aider le Portugal qui, bien qu’ayant eu recours à un programme drastique d’économies budgétaires, semble la cible des spéculateurs. L’éditorialiste souligne qu’il faudra bien évidemment aider le Portugal pour éviter que l’Espagne soit ensuite touchée.
L’éditorialiste d’Aamulehti relève que l’on promeut auprès des citoyens l’aide à l’Irlande avec les mêmes arguments que l’aide à la Grèce, ce qui ne semble pas avoir plus d’effet. L’éditorialiste regrette que le débat au parlement finlandais semble plus motivé par les prochaines élections législatives que par la volonté de résoudre le problème de l’euro.
L’éditorialiste de Suomenmaa, organe du parti du Centre reprend les arguments du gouvernement pour aider l’Irlande et souligne que, dans une économie ouverte, « la Finlande ne serait pas mieux logée si elle n’était pas dans le zone euro ».
HS AL SM

Réforme de la PAC

Le différend principal concerne la répartition des subventions
La ministre de l’Agriculture, Mme Anttila, estime que la Finlande pourra le mieux promouvoir ses objectifs en les présentant directement à la Commission européenne. Elle relève que la tactique de la Finlande est d’adopter une attitude constructive. « Nous soutenons la répartition égale des aides directes, mais il faut tenir compte du niveau des coûts [dans chaque pays]. » La Finlande promeut ses intérêts en négociant avec les fonctionnaires européens. « C’est au Conseil européen et au Parlement européen que l’on veille [à la réalisation] des objectifs. »
HS/B8

Etrangers

La Finlande a expulsé des étrangers qui demandent des aides sociales
Helsingin Sanomat relève qu’il y a eu des cas où la Finlande a expulsé des étrangers ayant demandé de l’assistance sociale.
Le nombre de demandes d’assistance sociale par les étrangers a augmenté considérablement. La ville de Helsinki a demandé aux autorités de l’Etat de décider si la ville est obligée de verser une telle aide.
La ministre de l’Immigration, Mme Astrid Thors estime que les extraditions finlandaises sont conformes à la législation de l’Union européenne.
La Finlande n’a pas expulsé de citoyens nordiques.
HS/A5

Un quart des employés du bâtiment dans la région de la capitale vienne de l’étranger
Helsingin Sanomat relève que la part des travailleurs étrangers dans le bâtiment, dans la région de la capitale, ne cesse d’augmenter.
HS

Politique intérieure

Aviation

Finnair a annulé plus de cent vols aujourd’hui en raison de la grève des hôtesses de l’air qui commence cet après-midi
Helsingin Sanomat rapporte que la grève des hôtesses de l’air et des stewards commencera aujourd’hui à 13 h. Les négociations se sont poursuivies jusqu’à trois heures du matin sous la direction du médiateur national, M. Lonka, mais sans résultat.
Finnair a déjà annulé environ 110 vols. Les vols charter auront lieu malgré la grève.
La compagnie Blue1, touchée également par la grève, estime que de 60 à 70 % des vols pourront être assurés. Une dizaine de vols ont été annulés pour l’instant.
Finnair a voulu prolonger le temps de travail de 5 à 10 % pour améliorer la productivité. Le litige concerne aussi le travail de nuit et les jours de congé.
Les hôtesses de l’aire et les stewards se sont préparés à une longue grève. Les négociations sont interrompues.
HS

Loi sur les armes

La nouvelle loi n’entrera en vigueur que pour l’été prochain
Helsingin Sanomat relève que selon la ministre de l’Intérieur, Mme Anne Holmlund, la nouvelle loi sur les armées n’entrera pas en vigueur avant l’été 2011.La rédaction de nouveaux décrets prend du temps, ainsi que les préparatifs à la formation des personnes censées donner des cours de maniement des armes. La procédure d’enregistrement de la réglementation technique, nécessitée par l’Union européenne, prend au moins trois mois.
HS/A5

Climat

Le froid nous arrive de Sibérie
Selon Helsingin Sanomat, le temps exceptionnellement froid pour le mois de novembre arrive de Sibérie. En 2002, le mois de novembre a été aussi froid, ainsi que pendant la période 1985-1990.
Les météorologues estiment qu’il n’est pas impossible que l’hiver 2010-2011 soit aussi froid que l’hiver dernier.
HS/A6

Monnaie

Un employeur a est soupçonné d’avoir volé 160 000 euros en pièces de monnaie
Helsingin Sanomat rapporte que le directeur de production de l’hôtel des Monnaies, Rahapaja, est soupçonné d’avoir volé, pendant un an et demi, des pièces d’un et de deux euros pour la valeur de 161 550 euros. Sept autres personnes – des Finlandais, Russes et Zambiens – sont liées à cette affaire. Lors d’une perquisition à un domicile liée à la drogue, la police a trouvé 2 000 pièces de deux euros.
HS/A12

Défense

Il est difficile d’avoir des indemnités après un accident à l’armée
Selon Helsingin Sanomat, l’étude des demandes d’indemnités après un accident à l’armée peut prendre très longtemps. 10 % des demandes sont rejetées.
Selon M. Veli Särmäkari, directeur chargé des questions sociales aux forces armées, l’armée est consciente de ce problème et cherche une solution pour améliorer la situation.
HS/A11

Energie

Le STUK exige des explications sur les générateurs d’Olkiluoto 3
Turun Sanomat rapporte que l’autorité finlandaise le STUK a envoyé à TVO une demande de précisions sur les générateurs diesel de secours de la centrale Olkiluoto 3. « Il y a des problèmes concernant oles documents fournis par les sous-traitants qui ont livré ces générateurs », estime le directeur du projet M. Silvennoinen.
TS

Lundi 29 novembre 2010

Politique étrangère et européenne

Irlande

La Finlande s’engage à garantir des prêts pour 333 millions d’euros
L’opposition irritée par le taux peu élevé de la fiscalité sur les entreprises en Irlande
Le ministre des Finances, M. Katainen, relève que pour la Finlande, il est dans ses intérêts d’essayer d’aider l’Irlande à se rétablir. Selon lui, si les autres pays abandonnaient l’Irlande à son sort, cela pourrait avoir comme conséquence une crise économique chaotique en Europe. En ce qui concerne la Finlande, cela engendrerait un chômage massif et un effondrement des recettes fiscales qui permettent d’entretenir l’Etat-providence.
Concernant les garanties sur les prêts, promues par la Finlande, M. Katainen note que, selon la Commission européenne, des problèmes techniques et juridiques font que, dans le contexte irlandais, il n’est pas possible de les utiliser.
La Finlande s’est engagée à garantir 333 millions d’euros auprès de l’instrument européen, c’est pourquoi le gouvernement demandera au parlement son accord pour des garanties de 495 millions d’euros.
Les partis de l’opposition sont critiques à l’égard des conditions fixées concernant les prêts et notamment le fait que l’on n’impose pas à l’Irlande de modifier sa fiscalité peu élevée sur les entreprises. L’Alliance des gauches et les Vrais finlandais envisagent de voter contre le paquet d’aide à l’Irlande. Le PSD souhaite que le gouvernement s’engage dans une réforme de la règle du jeu européenne sur le secteur bancaire et financier. Mme Urpilainen, présidente du PSD, regrette que le gouvernement n’ait pas consulté l’opposition sur cette question. Concernant la monnaie unique plus généralement, Mme Urpilainen estime que l’euro a été très utile à la Finlande ainsi qu’à toute l’Europe. Personne ne souhaite que l’insécurité continue et s’étende.
HS/lun/B4, KS/sam/13

Propos de Mme Kiviniemi
La Première ministre, Mme Kiviniemi, estime qu’il est dans les intérêts des Finlandais d’arrêter la crise. Le Parti du centre estime qu’il faut prendre les décisions sans tarder, aussi au niveau finlandais. « Si nous n’agissons pas de façon sage, nous risquons une augmentation des taux d’intérêt, des licenciements, le chômage et des coupes dans le domaine de la sécurité sociale.
Le Centre souligne l’importance d’une règle de jeu qui permette de modérer le capitalisme et l’avidité. Il faut créer de mécanismes pour empêcher les nouvelles crises. Le parti insiste sur le fait d’obliger les banques et le reste du secteur privé à assumer la responsabilité concernant les erreurs commises.
Mme Kiviniemi estime que les instruments existants pour aider l’Irlande suffiront. Elle n’a pas souhaité commenter l’éventualité d’une situation dans laquelle le Portugal serait obligé de demander de l’aide à l’UE.
La question devrait être soumise au Parlement, qui l’étudiera mercredi.
Mme Kiviniemi est partie, hier, en Libye pour participer au sommet UE-Afrique.
UD/3, KS/8

Les spécialistes ne pensent pas que les marchés se calmeront
Selon M. Korkman, il s’agira ensuite de sauver le Portugal
M. Korkman, directeur de l’institut de recherche économique, Etla, s’attend à ce que l’on se retrouve dans la même situation avec le Portugal qu’actuellement avec l’Irlande.
Il s’étonne du fait que les ministres européens n’aient pas, dès dimanche, évoqué la situation portugaise et le besoin d’aide. « Et pour l’Espagne, il faut croiser les doigts. » Selon lui, les crédits européens ne suffiront pas pour sauver l’Espagne.
M. von Gerich, analyste à la banque Nordea estime, lui aussi, que la situation pourra se calmer pour quelque temps, mais qu’il faudrait quelque chose de plus important pour que l’atmosphère change.
HS/lun/B4

Climat

Mme Lehtomäki n’attend pas de percée mais un petit progrès à Cancun
Helsingin Sanomat rapporte que la principale négociatrice de la Finlande, Mme Sirkka Haunia, qui est partie samedi pour Cancun, est « prudemment optimiste ». « Il faut prendre maintenant des décision afin de faire avancer les dossiers de Copenhague », a-t-elle déclaré avant son départ.
HS note que la Finlande négocie en tant que partie de l’Union européenne. L’UE insiste sur l’importance des diminutions réelles des émissions et l’approbation officielle des objectifs annoncés à Copenhague.
La ministre de l’Environnement, Mme Paula Lehtomäki, n’attend pas de véritable percée dans les négociations mais un petit progrès sur différentes questions. « Pour obtenir un résultat équilibré, il faut avancer dans tous les domaines, non seulement dans le financement. »
« L’objectif final est un accord international contraignant. Espérons qu’après Cancun, on aura fait un pas vers ce but », a déclaré Mme Lehtomäki.
HS/A8

Diplomatie

Publications de la correspondance de l’ambassade américaine à Helsinki par Wikileaks
L’ambassade américaine avait informé les autorités finlandaises de l’imminence de la publication de correspondance diplomatique par le site Wikileaks.
Ce sont plus de 600 télégrammes diplomatiques, la plupart classés « confidentiel » et 16 classés « secret défense » qui concerneraient l’ambassade américaine à Helsinki.
Le ministère finlandais des Affaires étrangères s’intéresse à ces documents.
Le ministre finlandais, M. Stubb, a condamné wikileaks et assimilé ces révélations à du vol.
La presse finlandaise s’intéresse aux télégrammes américains concernant l’affaire de l’Irakgate de 2003 qui avait conduit d’abord à la défaite du Premier ministre Lipponen puis à la démission de la Première ministre Jäätteenmäki.
HS Yle

Image de la Finlande

Journée Ahtisaari
Le groupe de travail présidé par M. Jorma Ollila a préconisé d’organiser chaque année une « journée Ahtisaari » en l’honneur du récent prix Nobel de la paix.
Le ministre des Affaires étrangères Alexander Stubb rencontrera M. Ahtisaari aujourd’hui sur ce sujet.
HS

Roms

La ville d’Helsinki a payé le retour au pays aux Roms du camp de Kalasatama
Helsingin Sanomat relève que, après avoir coupé l’électricité, lundi dernier, la ville d’Helsinki a décidé de payer les frais de retour dans leur pays aux Roms qui étaient hébergés dans le camp sauvage de Kalasatama.
Une partie des Roms ont accepté cette proposition et ont quitté la Finlande. Certains ont toutefois annoncé qu’ils reviendraient au printemps.
Une partie a refusé de partir.
La ministre de l’Intérieur, Mme Holmlund, s’est déclarée étonnée de la décision de la vielle d’Helsinki qui pourrait constituer un précédent. La presse rapporte que des Roms d’autres villes de Finlande pourraient venir à Helsinki pour bénéficier d’un retour payé.
L’éditorialiste d’Helsingin Sanomat souligne que payé un billet de retour de résout pas le problème des Roms. Il faut une solution au niveau européen.
HS UD

Politique intérieure

Parlement

Le projet de loi sur les eaux usées réouvert
La commission des Affaires constitutionnelles a décidé que le projet de loi sur les eaux usées devait être revu par la commission de l’environnement et que l’on ne pouvait imposer aux citoyens que « des investissements raisonnables » en matière de système de retraitement des eaux.
En pratique cela signifie que le texte devra être totalement revu par le ministère de l’environnement et la commission de l’environnement du Parlement. Il s’agit d’une procédure exceptionnelle, selon HS.
HS

Audience des partis politiques

Le PSD crédité de son audience la plus basse depuis les élections législatives de 2007
Aamulehti rapporte que, selon les résultats d’un sondage sur l’audience des partis politiques, effectué pour le compte du journal télévisé et radiophonique d’Yle par l’institut Taloustutkimus, la popularité du Parti social-démocrate a baissé et le parti se trouve désormais en troisième position derrière le parti du centre. L’audience de l’alliance verte est également la plus basse depuis les dernières élections législatives.
Le parti conservateur, qui a perdu 0,6 point depuis octobre, se trouve en tête avec une audience de 21,1 %, suivi du parti du centre (18,6 %), du PSD (18,4 %), des Vrais Finlandais (14,9 %), de l’alliance verte (9,1 %), de l’alliance des gauches (7,9 %), des chrétiens-démocrates (4,5 %) et du parti suédois (4 %).
3 879 Finlandais ont été interrogés pour ce sondage entre le 1er et le 25 novembre.
AL/sam/A6, HS/sam/10

Législatives de 2011

Le Centre exclut toute réforme structurelle de la fiscalité
La Première ministre et présidente du Centre Mari Kiviniemi estime que le prochain gouvernement ne devrait pas modifier radicalement la fiscalité finlandaise. « Je ne vois pas les moyens de s’engager dans une réforme fiscale. La fiscalité actuelle est un bon système pour les entrepreneurs », a-t-elle déclaré à Kajaani.
HS

Programme fiscal des Verts
Les Verts ont rendu public leur programme fiscal. Il ne prévoit pas de grandes réformes pour la prochaine législature mais comprend notamment une taxe sur le combustible nucléaire, dite « taxe sur l’uranium ».
HS

Point de vue : « La fin d’une période de stabilité politique » HS
Le journaliste Unto Hämäläinen rappelle que, depuis près de 30 ans, les trois grands partis (Centre, conservateurs et PSD) se sont partagés environ deux tiers des voix aux législatives et environ 145 sièges sur 200 au Parlement.
Les sondages indiquent que, lors des législatives de 2011, les trois grands partis pourraient obtenir moins de 60% des voix et à peine 120 sièges sur 200.
Cela rendrait alors les négociations pour former un gouvernement plus difficiles : il ne serait plus garanti que l’on construise une plateforme gouvernementale autour de deux grands partis. Il serait même possible que le président du plus grand parti issu des élections ne devienne pas Premier ministre mais chef de l’opposition.
HS

Energie nucléaire

TVO précise le calendrier d’OL3
TVO a précisé que l’entrée en service du réacteur d’Olkiluoto3 devrait intervenir au second semestre 2013.
TS

Fortum prépare une coopération dans le nucléaire avec les Russes
Fortum a annoncé avoir signé une déclaration d’intention concernant une coopération en matière de centrales nucléaires avec le Russe Rosatom.
Pour Helsingin Sanomat, puisque Fortum n’a pas eu l’autorisation des autorités finlandaises de construire une nouvelle centrale nucléaire en Finlande, le groupe a décidé de s’engager dans le domaine de l’électro-nucléaire en Russie.
HS TS

France

Culture

Photos
Turun Sanomat publie un reportage sur les expositions de photographie actuellement à l’affiche à Paris.
TS

Société

Les Françaises prennent peu de congés de garde d’enfants
Aamulehti publie un reportage sur les congés de garde d’enfant peu utilisés par les Françaises qui travaillent.
AL

Vendredi 26 novembre 2010

Politique étrangère et européenne

Irlande

L’opposition souhaite connaître les conditions finlandaises pour le paquet d’aide à l’Irlande
L’opposition a questionné le gouvernement sur la position de la Finlande en matière de définition des conditions pour l’aide à l’Irlande. La Première ministre, Mme Kiviniemi, souligne l’importance de partir de la question de savoir ce qui est dans les intérêts de la Finlande.
L’opposition souhaiterait plus de concret et savoir notamment s’il s’agirait par exemple d’imposer une responsabilité pour les banques, d’augmenter la fiscalité irlandaise sur les sociétés, de demander des garanties aux prêts.
Mme Kiviniemi relève que les garanties sont « à l’étude », et que la Finlande n’est pas la seule à avoir remis en question la fiscalité irlandaise, mais que, dans les négociations, il s’agissait de voir l’ensemble. Elle rappelle que l’objectif principal n’est pas de sauver les banques mais d’éviter des dégâts plus importants.
L’opposition n’était pas contente du fait que le ministre des Finances ne soit pas venu devant le Parlement en raison d’une tournée en Finlande de l’Est avec le ministre de la Défense.
Il est prévu que le gouvernement remette au Parlement sa proposition sur l’aide à l’Irlande, mercredi prochain.
HS/B5

Image de la Finlande

Remise du rapport du groupe Ollila
Le groupe de travail présidé par M. Jorma Ollila a été mis en place en 2008 pour doter la Finlande d’une stratégie destinée à renforcer l’image du pays. Le rapport du groupe de travail a été rendu public jeudi à Helsinki.
Le rapport dresse une liste des points forts et fixe une liste de propositions concrètes pour la Finlande. Il se focalise sur trois thèmes : le bon fonctionnement de la société finlandaise, le rapport de proximité des Finlandais avec la nature et le système d’éducation considéré mondialement comme excellent.
En matière d’objectifs, le groupe de travail fixe donc 34 missions aux différentes institutions et à la société civile. Il veut notamment faire de la Finlande un pays qui résout les conflits dans le monde. Il propose notamment d’organiser chaque année une « journée Ahtisaari » en l’honneur du récent prix Nobel de la paix. Cela pourrait être l’occasion de remettre de petits prix Nobel. Le rapport propose aussi la création d’une ONG éducative qui, sur le modèle de Médecins sans frontières, serait capable de pallier aux systèmes d’éducation des Etats en crise.
Le groupe de travail estime que l’agriculture finlandaise devrait investir dans le biologique afin que sa production d’agriculture biologique passe de 1% actuellement à 50% en 2030. Il faudrait aussi que les eaux de tous les lacs soient potables.
STT relève que le travail sur l’image de la Finlande aura coûté environ un demi-million d’euros.
HS KS

« L’image de la Finlande : la nature et le bio » HS
L’éditorialiste de Helsingin Sanoimat estime qu’il faut soutenir les grandes lignes définies par le groupe de travail. Selon lui, « les Finlandais peuvent être fiers de leur nature relativement propre, qui semble même vierge aux yeux des étrangers venant de pays à plus forte densité de population. Il en va de même pour le bon système d’éducation qui a rendu la Finlande célèbre dans le monde. »
L’éditorialiste estime que si l’objectif de rendre l’agriculture biologique est bon, il est aussi peu crédible. De même s’il convient de promouvoir le savoir-faire finlandais en matière de retraitement de l’eau, il ne faut pas oublier que la Finlande risque d’accueillir de nombreux réfugiés en manque d’eau potable si la technologie de traitement des eaux n’est pas disponible dans les pays en développement. L’éditorialiste défend aussi la création d’une ONG éducative.
Enfin, l’éditorialiste souligne que le rapport se concentre sur les moyens de renforcer la confiance en soi et la bonne image de soi des Finlandais. Pour cela, il faut plus que des mots car la pauvreté, l’exclusion, le chômage, les maladies mentales, l’alcoolisme ou la violence ne disparaîtront pas uniquement parce qu’un groupe de travail demande aux Finlandais de prendre soin les uns des autres. La journée Arthtisaari ne réchauffe pas le coeur du chômeur de longue durée qui n’a pas accès aux soins. Pour avoir meilleure confiance en soi, il faut aussi qu’on voie ses problèmes résolus.
HS

Roms

La ville d’Helsinki paie le retour aux Roms pour qu’ils quittent le camp de Kalasatama
Helsingin Sanomat relève que la ville d’Helsinki a décidé de payer les tickets de ferry et donner de l’argent pour l’essence aux Roms pour qu’ils quittent le pays et leur camp dans le quartier de Kalasatama. Il y a eu un incendie dans ce camp le week-end dernier et les autorités y ont interdit le logement.
Environ 40 personnes devraient quitter la Finlande sous deux jours.
HS/A3&14

Politique intérieure

Prochain gouvernement

Le président du Parlement propose une coalition entre les trois grands partis
Le président du parlement, M. Niinistö, estime que la situation économique internationale justifierait la formation d’un gouvernement composé des trois plus grands partis après les législatives de 2011.
Les représentants des grands partis sont plutôt réservés quant aux propos de M. Niinistö. M. Kalli (Centre) souligne l’importance de maintenir la capacité de fonctionnement de l’actuel gouvernement. M. Ravi (Parti conservateur) estime qu’une coalition des trois grands partis présupposerait des « circonstances extrêmement exceptionnelles ». Mme Urpilainen (PSD) estime qu’il est prématuré d’évoquer la base de la prochaine composition gouvernementale. Elle aussi estime que faire exception à une coalition de deux grands partis nécessiterait une situation sociale très exceptionnelle.
HS

Défense

Le commandant Puheloinen met en avant une réforme structurelle de l’armée
Le commandant des forces armées, Ari Puheloinen, estime qu’il faut entamer une réforme structurelle des forces armées dès après les législatives. Concernant les suppressions de garnisons, M. Puheloinen relève que l’armée n’a pas besoin d’autant de garnisons qu’actuellement. Pour lui, ce n’est pas avec les garnisons que l’on défend la nation.
SM/32

STX

STX n’a pas commenté les informations concernant la vente d’une partie du chantier de Helsinki à une entreprise russe
Turun Sanomat rapporte que, selon des sources anonymes citées par l’agence de presse russe Interfax, une entreprise russe, United Shipping Corporation, achèterait 50 % des actions du chantier naval de Helsinki du groupe STX pour 150 millions d’euros. L’achat serait réalisé par une entreprise commune. Selon les sources d’Interfax, le chantier aurait des commandes russes.
Le directeur général de STX Finlande, M. Juha Heikinheimo, est au courant des spéculations, mais refuse de les commenter. Il dit que STX Finlande a eu une petite coopération avec United Shipping, notamment l’achat de pièces en acier.
STX et United Shipping ont signé en été dernier une lettre d’intention afin de moderniser les chantiers navals de USC, possédé par l’Etat russe, et de construire un nouveau chantier à Saint-Pétersbourg. La lettre d’intention comprend aussi la création d’une entreprise commune qui devrait produire des moteurs de navires petits et moyens.
Selon STX, les entreprises projettent également une coopération dans la construction navale arctique. Les Russes ont déjà acheté l’année dernière 20 % des actions d’Aker Arctic Technology, dont STX est l’actionnaire principal.
TS/20

Violence

Les hommes et les femmes ressentent de la violence aussi souvent
Helsingin Sanomat rapporte que selon un sondage effectué par le Centre national de la statistique auprès de 2 000 Finlandais et 1 283 Finlandaises, la moitié des hommes et des femmes interviewés ont été victimes de violences.
Les hommes ont été victimes de violences par des inconnus, tandis que les femmes ont souffert de la violence conjugale.
HS/A8

Jeudi 25 novembre 2010

Politique étrangère et européenne

Groupements tactiques

« Le Parlement frustré de voir les GT inutilisés » UD
Uutispäivä Demari relève qu’un certain nombre de députés ont exprimé leur mécontentement alors que le gouvernement prévoit de mettre en état d’alerte des troupes finlandais dans le cadre de groupements tactiques de l’UE, en 2011. Les députés sont frustrés, car les groupements tactiques ne sont pas utilisés en pratique. Le peu de volonté de l’Allemagne à été évoqué comme une des raisons expliquant que les troupes n’aient pas été déployées.
Le président de la commission de la Défense, M. Korkeaoja, estime que la Finlande devrait exiger que l’on se mette d’accord, au niveau européen, plus clairement qu’actuellement sur les principes de l’utilisation de ces groupements. Il pose la question sur l’opportunité de l’entretien de troupes qu’on n’est pas pour autant prêt à envoyer dans quelque situation que ce soit.
Le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, et celui de la Défense, M. Häkämies, estiment que le manque de crédits constitue la raison principale du non-déploiement des troupes. Parmi des facteurs politiques, ils relèvent le fait que certains états ont privilégié les troupes NRF de l’OTAN.
Selon M. Häkämies, le Soudan pourrait venir en question, mais des obstacles ne sont pas exclus.
Les deux ministres ainsi que plusieurs députés ont toutefois insisté sur le fait que la participation de la Finlande aux groupements tactiques a été utile pour la Finlande qui a obtenu une expérience précieuse concernant la coopération internationale et la formation.
MM. Häkämies et Korkeaoja, interrogés sur l’utilité de faire des permanences dans les GT, soulignent que ces groupements constituent un moyen important d’évolution [dans le domaine de la gestion de crise]. Les soldats formés dans le cadre des GT ont été utilisés pour d’autres opérations.
UD/3

Trafic de drogue

Sanctions importantes contre deux Néerlandais
Selon Helsingin Sanomat, le tribunal de grande instance d’Espoo a condamné deux Néerlandais à de longues peines de prison : l’un à six ans et l’autre à huit ans et demi de prison pour la contrebande de hachis en 2009.
Les condamnés ont passé en contrebande plus de 1,5 tonnes de hachis des Pays-Bas vers quatre pays, dont deux fois plus de 220 kilos en Finlande, plus de 710 kilos en Suède, près de 420 kilos en Norvège et plus de 160 kilos en Grande-Bretagne.
HS/A5

Politique intérieure

Parlement

Une nouvelle loi sur le divorce des concubins
Helsingin Sanomat rapporte que le Parlement a approuvé, par 131 voix contre 24, une nouvelle loi sur le divorce des concubins. Ce vote a revêtu un caractère spécial, parce que la majorité des députés centristes, dont les ministres Mme Paula Lehtomäki et M. Tapani Tölli, ont voté contre le projet de loi. Les députés des partis au gouvernement ont pu voter en leur âme et conscience.
La loi concerne les compensations financières pour les couples mariés, hétérosexuels ou homosexuels, après un divorce. La partie économiquement plus faible pourrait obtenir une compensation.
Parmi les environ 1,4 million de familles finlandaises environ 20 % sont des couples non mariés.
HS/A9

Communes

L’Etat oblige les communes à une coopération dans la santé publique
Helsingin Sanomat relève que les communes doivent décider, d’ici fin du mois d’août 2011, comment elles comptent organiser leur coopération dans le secteur de la santé publique. La législation actuelle oblige les communes à former des régions de coopération d’au mois 20 000 personnes qui s’occupent des services de santé. Une partie des communes ont toutefois trainé dans leurs décisions.
Si les communes ne le font pas de manière volontaire le gouvernement a la possibilité de les obliger à coopérer dans le cadre de coopérations régionales à partir de 2013.
Près de 200 communes ont déjà réglé cette question. Le gouvernement a fixé une date limite à 46 communes qui n’ont pas encore pris les décisions nécessaires.
Les communes peuvent obtenir une dérogation et ne pas participer à cette coopération en raison de conditions spéciales, comme les communes de l’archipel, ou pour des raisons linguistiques ou culturelles.
HS/A6

Placement des cotisations retraite

Mme Kiviniemi souligne l’importance des placements dans des groupes finlandais
La Première ministre, Mme Kiviniemi, estime qu’il serait de première importance de placer les fonds des groupes d’assurance retraite également en Finlande, afin de soutenir le développement de l’emploi finlandais.
Les placements bien réussis permettent également de diminuer la pression pour augmenter les cotisations de retraite.
« Il ne faut pas oublier que la raison d’être fondamentale et unique du système des retraites est de garantir la subsistance des citoyens lorsqu’ils sont à le retraite. Le financement des retraites fait partie de cette tâche », a dit Mme Kiviniemi.
UD/3

Helsinki

Le nombre d’habitants de la capitale augmentera de 150 000 d’ici 2035
Il est prévu qu’Helsinki s’accroisse principalement dans douze quartiers, dont une partie n’existe pas encore. La population de la ville devrait ainsi augmenter de 150 000 d’ici 2035.
HBL/6

Mercredi 24 novembre 2010

Politique étrangère et européenne

OTAN – Russie

Selon M. Stubb, le conseil OTAN-Russie constitue le forum le plus important en matière de sécurité
Le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, relève que son ministère estime, après le sommet de l’OTAN à Lisbonne, que le conseil entre l’OTAN et la Russie constitue le forum européen le plus important en matière de sécurité.
Un débat au Parlement a été mené hier sur la base d’un rapport effectué par la Commission des Affaires étrangères concernant le changement des structures de sécurité en Europe. Le rapport qui se concentre largement sur la sécurité énergétique évoque également la mise à profit des ressources énergétiques de la zone arctique.
M. Stubb relève que les ministères nordiques des Affaires étrangères sont en train d’esquisser une déclaration de solidarité qui devrait être terminé pour janvier-février afin de pouvoir être remise en avril, lors de la réunion des ministres nordiques des Affaires étrangères.
HS/A10

Afghanistan

Propos de Mme Tiilikainen
Mme Tiilikainen, directrice de l’Institut de relations internationales, estime que la décision de l’OTAN de retirer les troupes de l’Afghanistan était plus ou moins attendue et pondérée. Elle estime que le fait que la décision ne contienne aucun détail concret signifie que l’objectif de 2014 reste indicatif. Elle souhaite que cette décision puisse accélérer les actions de l’OTAN ainsi que les possibilités pour la population locale de s’engager dans la construction d’une sécurité selon ses propres moyens.
La Commission des affaires étrangères, celle de la défense, et la section de sécurité de la commission des finances se réuniront ensemble lors d’une table ronde, en coopération avec le ministère de l’Intérieur et des ONG, sur le sujet de la participation de la Finlande à la gestion de crise civile et sur les ressources et les défis en la matière.
SM/4

Double-nationalité

Le nombre de double-nationaux s’est multiplié
Helsingin Sanomat relève qu’il y a plus de 50 000 binationaux en Finlande. Le plus souvent il s’agit de fenno-russes, dont le nombre s’élève à 13 000. Les fenno-russes sont suivis de fenno-suédois et de fenno-américains.
Depuis que la législation en la matière est entrée en vigueur en 2003, le nombre de binationaux s’est multiplié. En 2000, il y en avait 15 100 contre 50 700 aujourd’hui.
HS/A6

Economie

Soupçons de blanchiment d’argent concernant les échanges commerciaux du groupe Outokumpu avec la Russie
Le procureur requiert des peines contre cinq employés du groupe de métallurgie Outokumpu, et une amande contre le groupe, pour blanchiment d’argent aggravé.
Selon le procureur, il y a des points mal éclaircis dans le dédouanement vers la Russie des produits du groupe concernant les années 2004 à 2006.
Les groupes russes, clients d’Outokumpu, auraient commis des délits et seraient enregistrés dans des paradis fiscaux. Pour le procureur, Outokumpu en était conscient.
HS/B4

Politique intérieure

Alliance verte

M. Soininvaara se présentera aux législatives
M. Soininvaara (59 ans), ancien député et ministre des services sociaux de l’Alliance verte, se présentera aux législatives de 2011 dans la circonscription de Helsinki.
HS/A5

Mardi 23 novembre 2010

Politique étrangère et européenne

Irlande

Propos de Mme Kiviniemi et M. Katainen
Mme Kiviniemi, Première ministre, estime que la demande irlandaise est justifiée du point de vue du maintien de la stabilité de l’eurogroupe.
Selon M. Katainen, la part de la Finlande dans le prêt serait de 1,88 %.
Concernant la fiscalité et les taux d’imposition irlandais, Mme Kiviniemi rappelle que la fiscalité relève de la prise de décision nationale, ce qui rend difficile toute intervention extérieure.
Les deux ministres rappellent qu’il n’y a pas de certitude sur le fait de pouvoir empêcher l’expansion de la crise au Portugal ou à l’Espagne.
Le gouvernement devrait donner au Parlement un communiqué concernant le paquet d’aide au début de la semaine prochaine.
KS/10, KL/6

Les problèmes des pays en difficultés ne sont pas les mêmes
M. Rehn, commissaire pour l’Economie, estime que la situation du Portugal ne ressemble pas à celle de l’Irlande et qu’il n’existe pas de loi naturelle selon laquelle ce pays se retrouverait en difficultés. M. Rehn relève que la Commission européenne enquête, à Dublin, sur les possibilités d’obtenir des garanties.
M. Korkman, directeur de l’institut de recherche économique, Etla, estime que le fait que les dirigeants des pays membres de l’eurogroupe aient fait preuve de leur volonté et de leur capacité d’agir, ainsi que le fait que les mesures sont susceptibles d’empêcher l’expansion d’une méfiance à l’égard du Portugal, ont permis de calmer les marchés financiers. Il relève, lui aussi, que les problèmes des pays en difficultés ne sont pas les mêmes. Les problèmes portugais et espagnols sont plus liés à l’Etat qu’aux banques. Pour M. Korkman, il est positif que l’économie mondiale rétablisse, ce qui devrait permettre au Portugal et à l’Espagne une évolution favorable.
Mme Kiviniemi, Première ministre, relève que le paquet d’aide à l’Irlande permet de soutenir le développement de l’économie finlandaise ainsi que les emplois finlandais.
HS/B4

Sondage sur l’évolution fédérale de l’UE

La majorité des jeunes finlandais ne souhaitent pas une évolution fédérale de l’UE
Selon un sondage effectué auprès des adolescents européens de différents Etats membres, les jeunes finlandais ne se déclarent pas favorables à une évolution qui implique une intégration politique de l’UE. 20 % des jeunes Finlandais de 13 et 14 ans y seraient favorables.
97 % d’entre eux éprouvent une appartenance forte à l’UE et, dans la plupart des cas, ils étaient fiers d’être européens.
33 % des jeunes Finlandais savent que les députés européens sont élus à l’occasion des élections du Parlement européen et 36 % savent que l’euro n’est pas la monnaie de l’ensemble des Etats membres. Presque la totalité des personnes interrogées savaient que la Finlande était membre de l’UE, 97 % reconnaissent le drapeau européen. Plus de la moitié ne connaît pas le nombre des Etats membres, même pas à dix près.
Keskisuomalainen relève que selon ce même sondage, 60 % des jeunes Finlandais seraient prêts à laisser en prison sans procès juridique des personnes soupçonnées de mettre en danger la sécurité nationale.
HS/A9, KS/8

EU – Kosovo

La Commission utilise une série télévisée pour informer sur l’UE, au Kosovo
Helsingin Sanomat rend compte d’un projet de la Commission européenne qui consiste de diffuser des informations sur l’UE au moyen d’une série télévisée kosovare.
HS/B2

Finlande – Russie

Coopération en matière d’enquête sur la drogue
Le chef de la police, M. Paatero, rencontrera, aujourd’hui, des dirigeants de l’agence de contrôle des narcotiques, à Saint-Pétersbourg. Il est prévu de signer un contrat afin de faciliter la coopération des policiers qui enquêtent sur la criminalité liée à la drogue des deux pays.
Dans la pratique, ce contrat devrait faciliter l’enquête près de la frontière entre les deux pays.
HS/A5

Pêche

La commission de la pêche réunie à Paris
Helsingin Sanomat rend compte du mécontentement des organisations environnementales concernant les quotas de pêche, et notamment du thon, dans la Méditerranée et dans l’Atlantique.
La surveillance des quotas pose un véritable problème car la pêche illicite continue.
HS/B3

Climat

L’organisation environnementale WWF ne fait pas l’éloge de la Finlande
Le WWF considère la politique environnementale de la Finlande comme insuffisante et parmi les plus faibles des pays européens, et la classe dans la catégorie F sur un échelon de A à G. Le WWF critique la Finlande notamment pour l’utilisation énergétique de la tourbe et le peu de mesures afin de diminuer les émissions causées par le trafic routier.
La France se situe dans la catégorie E. Aucun pays n’atteint les catégories A-C.
HS/B5

UNESCO

« Pourquoi le sauna ne figure-t-il pas au patrimoine immatériel de l’humanité ? » HS
Helsigin Sanomat s’étonne que le sauna ne figure pas sur le registre du patrimoine immatériel de l’humanité comme, par exemple, le repas gastronomique français.
Aucune proposition finlandaise ne figure dans le patrimoine immatériel de l’UNESCO car la Finlande n’a pas ratifié l’accord de 2003 sur cette liste. La Finlande va toutefois étudier la possibilité de ratifier cet accord dont sont déjà membres 132 Etats dont l’Islande, la Norvège, le Danemark et les pays baltes.
Concernant le patrimoine mondial de l’UNESCO, ce sont sept sites finlandais qui y figurent depuis 1980. Devrait être jouté à cette liste, le centre de soins de Paimio dessiné par Alvar Aalto.
HS

Politique intérieure

Elections législatives

PSD
L’ancien président de la confédération ouvrière SAK, M. Lauri Ihalainen, sera candidat du PSD dans la circonscription de Uusimaa.
HS

Parti de la Liberté
Un nouveau parti politique, Vapauspuolue (parti de la Liberté) a été inscrit hier au registre des partis politiques, après le dépôt de 5 000 signatures au ministère de la justice. Ce parti est ouvertement critique à l’égard de l’immigration.
Ce sont au moins 17 partis politiques qui se disputeront des sièges aux législatives d’avril 2012.
HS

Criminalité

Incendie criminel
Un incendie, probablement d’origine criminelle, a fait trois morts à Tampere. L’incendie était dirigé contre une pizzéria-Kebab tenue par un Iranien.
HS

Fusion dans le monde des gangs criminels
Trois groupes de club de motocycliste, connus pour leur tendance à la violence, (les MORE –nous sommes l’élite des criminels-, les NBK –natural born killers- et les Rogues Gallery) ont fusionné à l’automne pour former le groupe United Brotherhood qui compte désormais entre 60 et 70 membres.
Rien ne laisse à penser qu’une nouvelle guerre des gangs soit à attendre, comme il y en eut dans les années 90.
HS

Santé

L’Etat jugé responsable en cas de vaccination
La cour suprême finlandaise a jugé que l’Etat était responsable dans le cas d’une jeune fille qui avait été victime du syndrome Guillain-Barré après avoir reçu un vaccin contre la polio en 1985.
HS

France

Société

Palaces
Kauppalehti présente les principaux hôtels de luxe de Paris.
KL

Lundi 22 novembre 2010

Politique étrangère et européenne

OTAN - Afghanistan

Trois Finlandais blessés dans trois jours
Selon Ilta-Sanomat, deux soldats finlandais ont été blessés vendredi et un troisième dimanche à la suite d’une attaque à la grenade près de Mazar-i-Sharif.
IS/12

Mme Kiviniemi dit non à l’OTAN
Samedi, la Première ministre Mari Kiviniemi (Centre) a commenté les propos du ministre des Finances Jyrki Katainen qui considère que l’adhésion de la Finlande à l’oTAN renforcerait la sécurité finlandaise.
Mme Kiviniemi ne pense pas que l’idée de M. Katainen soit d’actualité. « Il ne faut pas ouvrir la porte de l’oTAN aujourd’hui. Depuis le livre blanc rédigé il y a un an et demi, il ne s’est iren passé qui rendrait une adhésion d’actualité. Je ne partage pas le point de vue de m. Katainen ».
AL

Déclarations de Mme Halonen sur l’Afghanistan
La Présidente, Mme Halonen, le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, et le ministre de la Défense, M. Häkämies, ont participé à la réunion sur l’Afghanistan, organisée samedi à Lisbonne dans le cadre du sommet de l’OTAN. Pour Mme Halonen, l’objectif concernant le transfert de la sécurité dans les mains des Afghans d’ici 2014 est « indicatif ». « Une bonne décision ne signifie pas une échéance, même si l’année 2014 se trouve mentionnée. Il faut avoir un projet de longue date. Il est aussi dans l’intérêt de M. Karzai de savoir qu’il ne s’agit pas d’une nouvelle puissance coloniale qui va y rester longtemps. »
Mme Halonen a évoqué le « double dilemme » de la politique et des activités militaires. « Les politiciens doivent naturellement répondre à la question concernant le calendrier mais les militaires sur le champ de bataille ne donnent pas de réponse sur le retrait à une date précise. »
Selon Mme Halonen, les pays de la FIAS doivent investir de plus en plus dans la formation des Afghans.
HS/dim/B2, TS/dim/12

Propos de M. Stubb
Helsingin Sanomat relève que, selon le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, « on connaît cette date. La fin de l’année 2014 est d’ici 49 mois. »
M. Stubb note qu’on ne sait pas encore quel sera l’ordre du transfert des responsabilités. « On peut imaginer qu’on commencera par les régions les plus calmes. En ce moment il fait plus calme dans le Nord. »
M. Stubb souligne que le transfert des responsabilités ne signifie pas le retrait des troupes.
Turun Sanomat rapporte que, selon M. Stubb, la décision des pays de la FIAS ne signifie pas que ces pays seraient en train de baisser les bras devant la violence des Talibans.
« Le transfert des responsabilités ne signifie pas le retrait mais le transfert du point de gravité des activités militaires vers les activités civiles », a déclaré M. Stubb.
HS/samB1

Selon Mme Halonen, le changement de président américain a facilité la coopération entre la Finlande et les Etats-Unis
Selon Turun Sanomat, Mme Halonen a eu un bref entretien avec le président Obama samedi à Lisbonne.
« Par rapport au président précédent avec qui nous avons travaillé, il faut dire qu’il est beaucoup plus facile de coopérer avec le président actuel », a déclaré Mme Halonen lors d’une conférence de presse. Mme Halonen a dit qu’elle aimait bien le président Obama au niveau personnel et a souhaité qu’il puisse résoudre ses problèmes intérieurs et dans la politique internationale.
Mme Halonen a commenté brièvement l’annonce de l’ancien président Bush, qui a admis la torture dans ses mémoires. « Il est bon d’être honnête maintenant. » Elle n’a pas voulu évaluer si cet aveu changerait l’attitude finlandaise à l’égard de l’ex-président.
TS/dim/12

L’entrée du pays aux manifestants finlandais a été refusée
Turun Sanomat rapporte que le Portugal a refusé l’entrée à 35 manifestants finlandais à la frontière entre l’Espagne et le Portugal. Les Finlandais, arrivés en Espagne en bus, ont ensuite décidé de manifester à Madrid.
Selon M. Stubb, le ministère des Affaires étrangères compte étudier cette question.
TS/dim/12

Irlande

« L’UE et le FMI commenceront à planifier une aide à l’Irlande » HS
Le ministre des Finances, M. Katainen, estime qu’il faut s’efforcer de gérer la crise afin qu’il n’y ait pas de « contamination » ni de « catastrophe totale », ce qui signifierait que la crise s’étendrait aux autres Etats de l’eurogroupe.
M. Katainen estime que les réactions suédoise et britannique sont révélatrices quant à l’envergure de la crise. Ces pays souhaitent mettre en place des mesures bilatérales afin de protéger leurs propres citoyens, les emplois et les recettes fiscales. « Protéger les Finlandais est la seule raison pour nous de participer au paquet d’aide », a-t-il dit.
Samedi, la Première ministre Mari Kiviniemi (Centre) a défendu l’aide à l’Irlande auprès de l’opinion publique finlandaise. Selon elle, aider l’Irlande c’est protéger la croissance et l’emploi de la Finlande. « 
HS/lun/B4, AL/lun/A10

« Le PSD et le Centre souhaitent que la fiscalité irlandaise soit maîtrisée » HS
Le conseil national du PSD souhaite que le gouvernement s’engage explicitement et prenne une initiative en ce qui concerne une réforme de la règle du jeu des marchés financiers. Le parti souhaite la mise en place d’un impôt sur les marchés financiers ainsi que la mise en œuvre de la responsabilité des banques et des investisseurs. Le PSD s’oppose à l’idée que l’Irlande puisse continuer à proposer une fiscalité peu élevée tout en profitant d’un financement de la part des contribuables européens.
Helsingin Sanomat relève que le ministre des Finances, M. Katainen, estime que les tests de résistance ont échoué du fait qu’ils n’ont pas révélé l’état des banques irlandaises l’été dernier. Pour lui, il faut considérer l’opportunité d’une aide à l’Irlande en prenant en compte l’éventualité de l’expansion de la crise à l’ensemble de l’Europe. Cela engendrerait un risque de chômage massif y compris en Finlande, selon lui. Il relève que les garanties pour les prêts ne constituent pas une condition nécessaire lorsque la Finlande prendra une décision en la matière. Il estime, lui aussi, qu’il faut revoir la fiscalité des entreprises irlandaises du fait que ce pays a besoin de recettes.
M. Kaunisto, vice-président du Centre, estime que la fiscalité irlandaise constitue une des raisons principales de la crise.
HS/dim/A6

« La Finlande a déjà accordé plus de 0,5 mrds à des pays en difficultés » HS
La Finlande a prêté 552 millions d’euros à l’Islande et à la Grèce. Elle s’est également engagée à prêter de l’argent à la Lettonie. Au total, ces engagements s’élèvent à 2,3 milliards d’euros.
Le FMI organise tous ces prêts.
HS/sam/B10

« Si le paquet d’ide à l’Irlande ne fonctionne pas, le Portugal sera le prochain à demander de l’aide » AL
M. Katainen relève que le programme financier lié aux prêts implique des mesures irlandaises comme des économies, des augmentations fiscales et des réformes structurelles.
Le comité interministériel aux Affaires européennes évoquera la question, aujourd’hui. Il s’agit ensuite d’en informer le Parlement qui étudiera la question avant Noël. Selon M. Heiskanen, économiste de la banque OP-Pohjola, il est probable qu’il faudra soutenir le Portugal aussi. Les membres de l’eurogroupe ne souhaiteront toutefois pas aller plus loin : qu’un grand Etat membre se trouve en difficultés serait insupportable pour la zone euro.
AL/lun/A10

Atalanta

La formation en vue de l’opération Atalanta a commencé
Turun Sanomat relève que la formation d’une centaine de casques bleus finlandais, choisis pour l’opération Atalanta, a commencé à Upinniemi. Une moitié sont des réservistes et l’autre moitié des agents des forces armées. L’âge moyen est de 34 ans. Cinq femmes ont été choisies pour cette opération.
Environ 120 casques bleus participeront à l’opération, dont cinq seront situés dans l’unité internationale à Djibouti. Le navire mouilleur de mines Pohjanmaa quittera la Finlande début janvier 2011 pour arriver en Somalie pour le 1er février. L’opération durera trois mois.
Le coût de l’opération finlandaise serait de 10,6 millions d’euros.
TS/sam/8

Frontière fenno-russe

« Les Afghans testent la frontière » TS
Turun Sanomat rapporte que, l’année dernière, un afflux de clandestins afghan a testé l’imperméabilité de la frontière fenno-russe.
Les gardes frontières russes ont arrêté 250 personnes dont 150 Afghans qui essaient de se rendre en Finlande. Les gardes-frontières finlandais ont pour leur part arrêté 28 personnes dont 21 Afghans qui tentaient de s’introduire sur leur territoire.
TS

Image de la Finlande

« La Finlande sort du placard » KL
Kauppalehti rapporte que le rapport sur l’image de la Finlande sera remis jeudi au ministre des Affaires étrangères Alexander Stubb par le groupe de travail présidé par M. Jorma Ollila.
KL

Politique intérieure

Retraites

« Un directeur du patronat propose le relèvement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans » HS
Le directeur juridique du patronat, M. Lasse Laatunen propose le relèvement de 63 à 65 ans de l’âge de départ à la retraite.
C’était la situation légale avant la réforme de 2005 qui a introduit un âge de départ à la retraité flexible de 63 à 68 ans.
HS

Education

« Des langues de plus en plus étrangères » AL
Aamulehti regrette que 95% des écoliers n’étudient plus que l’anglais comme cursus long en langue étrangère. Les études des autres langues se sont effondrées.
Il n’y a d’ailleurs qu’une cinquantaine de communes dans tout le pays qui propose une autre langue étrangère dès le primaire.
AL

Etrangers - Immigration

« Les jeunes d’origine étrangère nés en Finlande se sentent étrangers » HS
Helsingin Sanomat rapporte que, selon une étude qualitative réalisée auprès de jeunes d’origine immigrée, même ceux qui sont nés en Finlande se considèrent comme étrangers.
HS

Prison ferme pour des cambrioleurs roumains
Un groupe de douze cambrioleurs roumains a été condamné à des peines allant jusqu’à une année de prison ferme pour des cambriolages portant sur un butin de 46 000 euros.
HS

Un groupe d’extrême-droite manifeste contre une manifestation anti-raciste
A Turku, un groupe d’extrème-droite d’une vingtaine de personnes a perturbé une manifestation contre le racisme.
TS

Culture

Concours international de violon Sibelius
Helsingin Sanomat présente le concours international de violon Sibelius qui commence aujourd’hui.
Deux Français y participent : Jérôme Benhaim et Anne-Sophie Le Roi.
HS

France

Culture

Monet
Helsingin Sanomat publie un reportage sur l’exposition Monet au Grand Palais.
HS

Vendredi 19 novembre 2010

Politique étrangère et européenne

OTAN - Afghanistan

Editorial : « La Finlande contrainte d’écouter derrière les portes » HS
Helsingin Sanomat regrette que la Finlande, qui n’est pas membre de l’OTAN, ne participe à Lisbonne qu’à la réunion de la FIAS et ne puisse donc pas participer aux réunions OTAN – Russie.
HS

Irlande

Le Parlement a évoqué la crise irlandaise
Le ministre des Finances, M. Katainen, n’a pas pu promettre qu’il y aurait des garanties pour les prêts à l’Irlande. Il insiste sur le fait que l’on s’efforce toujours de trouver un moyen pour obtenir des garanties.
M. Tuomioja (PSD) estime qu’il ne faut pas que seuls les contribuables européens se chargent de l’aide à l’Irlande. Pour lui, il faut que les banques assument leur part de responsabilité. Il souligne l’importance de la transparence dans l’aide éventuelle.
M. Heinäluoma, président du groupe parlementaire du PSD, s’étonne de l’idée que la Finlande, pays à un taux d’imposition élevé, soutienne l’Irlande qui maintient un taux bas notamment concernant les sociétés. M. Katainen trouve l’idée d’augmenter le taux irlandais d’impôt sur les sociétés excellente, mais il ne croit pas que cela puisse être l’unique solution.
UD/8

Propos de M. Korkman et de Mme Tiilikainen
La crise irlandaise s’inscrit dans la politique intérieure
M. Korkman, directeur de l’institut de recherche économique, Etla, estime que des faillites des Etats européens ne sont pas exclues durant les prochaines années. Concernant certains pays, il estime que c’est même probable. Pour lui, cela ne veut pas pour autant dire que l’union monétaire va s’effondrer. Il ne pense pas non plus que les Etats membres considèrent opportun de quitter l’UEM. 
Mme Tiilikainen, directrice de l’Institut de relations internationales, ne voit pas de signaux concernant une dissolution de l’UEM. Pour elle, la volonté politique des Etats membres permettra d’inclure de nouveaux mécanismes de gestion de crise dans les traités européens.
M. Korkman estime que la situation offre des possibilités illimitées pour le populisme.
Mme Tiilikainen craint que le débat s’aggrave au point où chacun campe sur ses positions. « Les Vrais finlandais n’arrêtent pas de répéter que l’on donne l’argent des contribuables finlandais, alors qu’il s’agit de prêts avec intérêts. Je ne souhaiterais pas non plus me dissocier d’une certaine solidarité européenne, contrairement aux Vrais finlandais », a-t-elle dit.
KL/4-5

PAC

Mme Anttila se félicite de l’esquisse de la Commission européenne concernant la réforme de la politique agricole
Le président de la confédération des producteurs agricoles, MTK, M. Marttila, estime que les programmes environnementaux finlandais sont plus exhaustifs que les exigences de la Commission européenne. La proposition de la Commission signifie la suppression des aides en la matière. A part cela, M. Marttila se déclare satisfait de la proposition de la Commission, et notamment de la décision de maintenir les aides pour les zones défavorisées.
La ministre de l’Agriculture, Mme Anttila, se félicite, elle aussi, de la proposition de la Commission. Elle ne partage pas le souci de la MTK sur l’augmentation des frais des agriculteurs au fur et à mesure du durcissement des exigences environnementales. Elle estime au contraire que le modèle finlandais concernant les aides environnementales pourrait être proposé aux autres Etats membres.
Mme Anttila estime que la Commission européenne tend désormais l’oreille aux besoins de la Finlande. La Commission européenne prévoit de bons outils pour résoudre les besoins.
Mme Anttila relève que la Commission a inscrit dans sa proposition le principe cher à la Finlande qu’il faut pouvoir exercer l’agriculture dans l’ensemble de l’UE.
HS/B6, AL/A8, SM/4-5

Stratégie 2020

« La Finlande envisage de dépasser les objectifs européens concernant l’emploi » UD
La Finlande envisage de définir un objectif de 78 % pour 2020 concernant le taux d’emploi des personnes de 20 à 64 ans, alors que l’objectif européen en la matière est de 75 %.
Concernant les études, la Finlande souhaite que 42 % des personnes de 30 à 34 ans disposent d’un diplôme d’études supérieures, contre un objectif européen de 40 %. L’objectif européen du seuil maximal d’interruption des études est de 10 %, mais la Finlande envisage de le fixer à 8 %.
La Finlande souhaite investir dans la recherche et le développement à hauteur de 4 % du PIB, alors que l’objectif européen est de 3 %.
UD/9

Economie

Selon l’OCDE, l’économie finlandaise se rétablit bien
Selon un rapport de l’OCDE, les exportations ainsi que la demande intérieure permettent à l’économie finlandaise de se rétablir rapidement. La production augmentera de 2,7 % cette année et cette croissance devrait continuer à hauteur de 3 % en 2011 et 2012.
Le taux de chômage, de 8,6 % cette année, devrait diminuer à 8,2 % en 2011. Le déficit budgétaire qui dépasse les 3 % du PIB cette année, devrait diminuer à 1,7 % l’année prochaine et à 0,7 % en 2012.
HS

Nucléaire

Une renaissance pour les centrales nucléaires
Hufvudstadsbladet rapporte qu’une dizaine de réacteurs nucléaires sont déjà en construction ou en planification dans les pays riverains de la mer Baltique.
A Sosnovy Bor en Russie un nouveau réacteur est en construction. Les travaux devraient terminer en même temps que ceux d’Olkiluoto-3 en Finlande. La Russie planifie de construire une centrale nucléaire à Kaliningrad.
La Lituanie a décidé de remplacer la centrale d’Ignalina ; le groupe français Edf et le sud-coréen Electric Power ont exprimé leur intérêt pour le projet.
L’objectif de ces projets est de réduire les émissions de CO2, mais la Pologne et les pays baltes souhaitent aussi diminuer leur dépendance à l’égard de l’énergie russe.
HBL/1-2

Politique intérieure

Parlement

M. Häkämies compte supprimer les conseils de surveillance de Fortum et de Neste Oil
Helsingin Sanomat relève que M. Jyri Häkämies, ministre chargé de la gestion des entreprises de l’Etat, a annoncé jeudi devant le Parlement qu’il comptait proposer aux assemblées générales de Fortum et de Neste Oil la suppression des conseils de surveillance. Il propose à la place des comités consultatifs de douze membres, dont huit seraient des députés.
La proposition de M. Häkämies a surpris M. Eero Heinäluoma, président du groupe parlementaire du PSD, qui souhaiterait au contraire consolider le statut des conseils de surveillance pour qu’ils puissent, par exemple, élire les dirigeants des entreprises. Il critique le gouvernement pour avoir pris des décisions dans un petit comité. Selon lui, les sociaux-démocrates exigent que l’affaire soit étudiée en commission des affaires économiques du Parlement.
M. Häkämies aurait voulu supprimer les conseils de surveillance déjà antérieurement mais les groupes parlementaires des partis du gouvernement, dont le centre, s’y sont opposés.
HS/A6

Communes

Seulement 49 communes ont l’intention d’augmenter le taux d’impôt sur le revenu
Helsingin Sanomat rapporte que 49 communes finlandaises ont décidé d’augmenter le taux d’impôt sur le revenu en 2011. Au début de l’année en cours 181 communes avaient augmenté cet impôt.
M. Timo Kietäväinen, directeur général adjoint de l’association des communes, estime que cela est dû au paquet d’assainissement de l’économie des communes, effectué par l’Etat il y a un an, dont l’effet sur l’économie des communes a été de plus de 700 millions d’euros.
La part communale du taux d’impôt sur le revenu varie entre 16,25 et 21,50 %.
HS/A8

Gouvernement

Le prochain gouvernement devra étudier la loi sur la discrimination
Hufvudstadsbladet relève que la loi sur les minorités est un des problèmes que le prochain gouvernement devra étudier. Le manque de crédits est la raison la plus importante pour les problèmes.
L’ombudsman des minorités, Mme Eva Biaudet, souligne qu’il faut accorder suffisamment de ressources aux autorités pour qu’elles puissent surveiller le respect de la loi sur les minorités.
La ministre de la Justice, Mme Tuija Brax, souligne que l’approbation de cette loi doit être inscrite dans le programme du prochain gouvernement, ainsi que la question concernant son financement.
HBL/5

Retraites

Les grandes réformes des pré-retraites ont peu prolongé les carrières
Selon Helsingin Sanomat, M. Tomi Kyyrä, chercheur du centre de recherche économique de l’Etat, a calculé que les grandes réformes des systèmes de pré-retraite depuis douze ans (1997-2009) n’ont prolongé que par six mois les carrières professionnels des Finlandais, ce qui est peu par rapports aux objectifs.
L’âge moyen de départ à la retraite est actuellement de 59,8 ans, même si l’âge légal de départ à la retraite est de 63 ans. L’âge moyen de début de la pension de vieillesse pour inaptitude au travail est de 52,1 ans
HS/A7

Armes

La police entame une enquête sur les camps de tir des réservistes
Selon Helsingin Sanomat, la police compte faire une enquête concernant les évènements qui se sont produits dans des camps de tir des réservistes, dont un dans la zone d’entrainement de Syndalen et un sur le terrain de tir à Pöytyä. Selon les informations de la police, les réservistes auraient utilisé des armes automatiques et des policiers auraient participé à un des camps.
A Syndalen, les réservistes ont utilisé des uniformes finlandais traditionnels, certains des vieux uniformes allemands.
HS/A5

Noël

Ouverture dimanche
Les festivités de Noël commencent dimanche par l’ouverture de la rue de Noël à Helsinki, à 14h30, sur la place du Sénat.

France

Société

Bettencourt : « La mère et la fille s’opposent en justice » HS
Helsingin Sanomat présente l’affaire Bettencourt.
HS

France - Finlande

Cinéma

Sortie en Finlande de « La rafle »
La presse publie de bonnes critiques du film « La rafle » qui sort aujourd’hui en Finlande.

BD

Angoulême
Deux albums finlandais participeront à la sélection du festival d’Angoulême. Ces deux albums, réalisés par Ville Ranta et Aapo Rapi, ont été publiés en France cet automne.
HBL/jeu/24

Biennale du design de Saint-Etienne

Helsingin Sanomat rend compte d’une exposition finlandaise « Leuku » sur le couteau Sami dans le cadre de la Biennale Internationale Design 2010 de Saint-Étienne.
HS/C4

Floorball (hockey en salle)

Helsingin Sanomat présente un joueur franco-finlandais de floorball qui réside en Finlande mais joue dans l’équipe de France.
HS/B10

Jeudi 18 novembre 2010

Politique étrangère et européenne

OTAN - Afghanistan

Sommet de Lisbonne
La Finlande sera représentée au Sommet de Lisbonne par la Présidente, Mme Halonen, le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb et le ministre de la Défense, M. Häkämies.
La Finlande participera seulement à la réunion sur la FIAS.
Helsingin Sanomat rapporte que la défense européenne vit une période de recomposition, comme en témoignent les initiatives de coopération franco-britanniques, le sommet de Deauville entre la France, l’Allemagne et la Russie. Le quotidien écrit aussi que le triangle de Weimar (France-Allemagne-Pologne) devrait aussi renforcer sa coopération en matière de défense.
Le Ministère finlandais des Affaires étrangères considère que durant la dernière année, la Russie a radicalement changé d’attitude à l’égard des Etats-Unis, de l’UE et de l’OTAN. M. Alexander Stubb souligne que « nous vivons actuellement un essor des relations avec la Russie. Je n’ai jamais vu de si proches relations américano-russes depuis la seconde guerre mondiale ». Le changement d’attitude russe s’explique en partie par la crise financière, en partie par la nouvelle attitude de l’administration américaine, mais aussi de la montée de la Chine et de l’essor d’un monde multipolaire.
« La Russie doit chercher des partenaires et est désormais consciente de sa dépendance à leur égard », estime M. Stubb. Selon lui, les coopérations en matière de défense en Europe vont augmenter. La Finlande entend renforcer sa défense prioritairement à travers l’UE, et secondairement à travers la coopération nordique. « Il n’y a pas d’autres solution car nous ne sommes pas membres de l’OTAN », reconnaît M. Stubb.
HS

L’acquisition commune de chasseurs n’est pas exclue
Le ministre de la Défense M. Kari Häkämies estime que la crise économique va contraindre les Etats européens à coopérer en matière de défense.
Il mentionne la coopération entre la Norvège, la Finlande et la Suède (Nordefco) qui a défini 20 projets dans lesquels la coopération sera renforcée. Le ministre souligne que cette coopération n’a pas la forme d’une union de défense ni que c’est un objectif.
Il pense que durant la prochaine législature, les pays nordiques vont continuer à se spécialiser dans des tâches qui leur conviennent, ce qui pourrait nécessiter la concrétisation d’une accord ». Selon lui, il ne faut pas exclure, par exemple, une acquisition commune de chasseurs. « Les contraintes économiques obligent à faire des économies dans tous les secteurs. Mais en Finlande la question [des chasseurs] ne sera pas d’actualité avant 2015 ».
Le ministre est prudent sur la coopération européenne, soulignant que 21 des 27 Etats membres sont membres de l’oTAN. C’est pourquoi l’importance de l’UE se borne à la gestion de crise, à des acquisitions communes de matériel et aux groupements tactiques. Il n’y a pas de machine militaire européenne permettant de parler de « défense commune européenne ». « Personne n’utilise cette expression parmi les ministres européens de la défense ».
HS

L’opinion publique finlandaise divisée
Selon un sondage réalisé par le centre d’information sur la défense, 48% des Finlandais souhaiteraient mettre fin à la participation des soldats finlandais à l’opération en Afghanistan, contre 46% qui souhaitent leur maintien.
67% des Finlandais souhaitent toutefois que la Finlande maintienne une présence en Afghanistan, par exemple en aidant la reconstruction d’un Etat démocratique. Seulement 29% souhaitent que la Finlande n’ait aucune présence dans ce pays.
« Les Finlandais souhaitent surtout que l’aide finlandaise en Afghanistan soit surtout de la gestion civile de crise, selon le président du centre d’information sur la défense, M. Kaira. Ainsi 80% des Finlandais estiment que la Finlande devrait aider en matière administrative et d’éducation. Plus de la moitié soutiennent aussi la formation de la police afghane.
Les Finlandais s’opposent surtout à l’usage de la force : 80% n’approuvent pas l’utilisation de la force contre les groupes extrémistes.
AL TS SM

M. Korkeaoja optimiste après la réunion de Varsovie
Le président de la commission de la Défense du Parlement, M. Korkeaoja (Centre) a participé cette semaine à la réunion parlementaire de l’OTAN, à Varsovie. Il estime que l’OTAN retirera ses troupes d’Afghanistan d’ici 2014. Pour les Finlandais, la mission devrait prendre fin l’année prochaine ou, au plus tard l’année suivante, par le transfert de la responsabilité de la sécurité aux troupes afghanes. « Cela signifie aussi que les Finlandais continueront dans d’autres tâches dans le pays, en formant des policiers et des soldats afghans ».
Selon lui, à Varsovie, les députés français se sont montrés très critiques sur la situation en Afghanistan, alors que les députés Danois ou Estoniens ont souligné le développement positif dans le pays.
M. Korkeaoja n’est pas surpris par le sondage révélant une division des Finlandais sur la participation à l’opération FIAS. « Comme les informations venant d’Afghanistan varient d’un jour à l’autre, il est difficile de savoir si l’on va dans le bon sens. C’est la raison qui explique le désarroi des dirigeants et de l’opinion publique », en Finlande, selon M. Korkeaoja.
SM

Point de vue : L’OTAN regarde vers le Nord
Helsingin Sanomat publie un point de vue du chercheur Léo Michel sur un possible élargissement de l’OTAN à la Finlande et/ou à la Suède.
http://www.defensenews.com/story.php?i=5020141

Crise irlandaise

M. Katainen invite les Finlandais à se préparer à ce que l’Irlande ait besoin d’aide
Le ministre des Finances, M. Katainen, estime qu’il faut que les Finlandais se préparent à prendre position, dans les deux semaines qui viennent, sur le fait de savoir s’il faudrait utiliser les mécanismes européens pour stabiliser l’Irlande. En même temps, il faudra, selon lui, réfléchir à ce que signifierait une décision de ne pas aider l’Irlande pour l’économie, l’emploi, l’endettement et la fiscalité de l’UE et de la Finlande.
Selon lui, il n’est pas exclu que la Finlande s’oppose à d’éventuels prêts accordés à l’Irlande si les conditions ne la satisfont pas.
Concernant l’inspection du secteur bancaire irlandais, M. Katainen relève que son état sera étudié à la loupe. « Il faut remédier au problème et non pas le soutenir. La Finlande est indirectement responsable des pertes de la BCE. Je ne peux pas permettre que la Banque de Finlande ait accordé des liquidités à une banque « zombie ».
HS/B4, TS/13

« L’exigence finlandaise sur les garanties n’a pas été soutenue » SM
M. Katainen relève qu’aucun pays membres de l’eurogroupe n’a exprimé un soutien à la proposition finlandaise. Il a dit que la Finlande envisageait de continuer de promouvoir la mise en place de garanties aux prêts aux Etats défaillants malgré l’accueil réservé.
M. Katainen estime que les craintes concernant la situation irlandaise sont tellement importantes que toute nouvelle idée paraît étrange.
SM/9, HBL/6

La part de la Finlande, un milliard ?
Selon les calculs d’Ilta-Sanomat, la part de la Finlande dans le paquet d’aide à l’Irlande pourrait s’élever à un milliard d’euros. IS base ses calculs sur l’idée que la somme dont l’Irlande aurait besoin s’élève à 75 milliards d’euros.
IS/8

Propos de M. Pekkarinen
Le ministre de l’Economie, M. Pekkarinen, estime qu’il est impossible de sauver un Etat membre après l’autre sur les crédits communs en utilisant des mécanismes de stabilisation. Il trouve que cela serait démesuré dans le contexte actuel qui permet, contrairement à la situation grecque, de gérer les choses différemment, d’une façon maîtrisée.
SM/8

Point de vue : « Promouvoir les garanties, de force s’il le faut » TS
M. Tuomas Muraja de Turun Sanomat spécule sur l’opportunité des garanties pour les prêts et rappelle que la facture grecque avait doublé du fait des tergiversations de l’Allemagne qui a exigé des conditions strictes. M. Muraja évoque la proximité des élections comme une des motivations derrière les déclarations de M. Katainen.
TS/13

PAC

La Finlande pourrait conserver ses aides nationales
La confédération des producteurs agricoles, MTK, se félicite de la proposition de la Commission européenne qui ne prévoit plus de couper les aides aux zones défavorisées. La semaine dernière encore, la MTK craignait que les agriculteurs finlandais perdent des aides annuelles de 300 à 400 millions d’euros par an.
HS/B5

Climat

Conférence de Cancun
La ministre de l’Environnement, Mme Lehtomäki, estime qu’un des objectifs importants de la conférence de Cancun est de décider du financement des projets climatiques au-delà de 2012.
Outre elle, une trentaine de fonctionnaires participeront à la conférence.
La Finlande a consacré 50 millions d’euros à des projets climatiques (par exemple en Afrique et au Népal) cette année.
HS/A12

Politique intérieure

Sécurité

Surveillance renforcée pour les ministres
Le directeur de la sécurité du gouvernement a annoncé qu’à l’approche de la fête de l’indépendance, la surveillance rapprochée des membres du gouvernement finlandais a été renforcée. Ces mesures prendront fin le 6 décembre.
IS

Politique

Les partis politiques fébriles face à la montée des Vrais Finlandais
La Ministre des Transports Suvi Lindén a déclaré, hier, à des journalistes que « si l’Irlande et le Portugal devaient s’effondrer économiquement, l’audience des Vrais Finlandais pourrait monter jusqu’à 35% ». Selon elle, « la popularité des Vrais Finlandais « fait froid dans le dos à tous les parlementaires. Les députés n’ont jamais été aussi fébriles avant des élections ».
Le président du groupe parlementaire conservateur, M. Pekka Ravi dément toute panique. Selon lui, « la montée de la popularité des Vrais Finlandais est exceptionnelle dans l’histoire politique de la Finlande, mais pour l’instant il ne s’agit que de sondages ».
Le président du groupe parlementaire du Centre, M. Kalli dément lui aussi toute panique dans son groupe.
Le Président des Vrais Finlandais, M. Soini, estime au contraire que la popularité de son parti suscite une fébrilité exceptionnelle au parlement. « C’est une bonne chose. En Finlande, nous avons trois grands partis politiques dont les positions européennes sont très proches. Il serait étrange que les catastrophes et les échecs [dans la politique européenne] ne se voient pas dans les sondages d’opinion. Cela serait dangereux pour la démocratie. Il faut que la déception des gens puisse se matérialiser de manière démocratique ».
IS

Le Centre reporte la réforme concernant la loi-cadre sur les communes
Le gouvernement a annulé au dernier moment sa conférence de presse sur le projet de loi-cadre sur les communes.
Les centristes sont divisés sur la question et souhaitent encore en discuter. Le différend porte notamment sur la possibilité pour le gouvernement de contraindre des communes à coopérer pour organiser les services sociaux et de santé.
HS

Report de la réforme sur la petite enfance
La ministre des services sociaux Paula Risikko (parti cosnervateur) a décidé de renoncer à lancer une réforme de la loi sur la petite enfance, vieille de 40 ans.
Le projet préparé par le ministère a suscité de fortes critiques et sera donc laissé au prochain gouvernement.
HS

France - Finlande

Champagne

Le champagne le plus vieux au monde dégusté hier
Dans l’épave découverte dans les eaux territoriales des îles Åland le 6 juin dernier, par 55 mètres de fond, ce sont en tout 168 bouteilles de champagne qui ont été retrouvées. Elles venaient de deux producteurs différents : Veuve Cliquot et Juglard.
Hier des bouteilles ont été dégustées. Une vente aux enchères aura lieu plus tard lorsqu’un prix de départ aura pu être fixé.
IS HS

Mercredi 17 novembre 2010
Politique étrangère et européenne

Crise irlandaise

Propos de M. Katainen
Le ministre des Finances, M. Katainen, relève que l’Irlande entamera des négociations préalables avec les Etats de l’eurogroupe, le FMI et la BCE, sur un programme de prêts. M. Katainen relève que l’Irlande n’a pas directement demandé d’aide et que, dans ces négociations, il s’agit d’une consultation.
Selon lui, il est mieux, du point de vue finlandais, que l’Irlande n’ait pas demandé des dizaines de milliards d’euros aux autres Etats de l’eurogroupe. Il souligne l’importance de recourir aux systèmes d’aide seulement comme dernier recours.
Il a proposé à ses collègues européens d’exiger des garanties spécifiques aux Etats emprunteurs. Avant la réunion, il n’était pas clair si cette idée a été reçue favorablement. M. Katainen dit que certains [de ses collègues] ont dit qu’il était difficile de demander de telles garanties.
HS/B4

« La proposition sur les garanties accueillie avec méfiance dans l’UE » TS
Turun Sanomat relève que la proposition de M. Katainen reçoit un accueil réservé. Les autres Etats membres de l’eurogroupe estiment qu’un tel système serait compliqué à mettre en place. « En règle générale, on m’a dit que c’est difficile. Il est toujours difficile d’obtenir des garanties. C’est un exercice juridique difficile, mais cela vaut toujours la peine d’essayer », a dit M. Katainen avant la réunion. Il continue à insister sur le fait que chaque partie profite des garanties.
Plus généralement, M. Katainen relève que la situation change d’un jour à l’autre et qu’il faut se préparer à ce que d’autres pays demandent une aide. Il a dit qu’il comprenait bien le souci de la BCE concernant la stabilité financière et l’éventualité que les problèmes s’étendent ailleurs en Europe. « Le risque reste important. La situation du Portugal est très instable. »
M. Katainen relève que plusieurs Etats membres soutiennent désormais l’idée d’inclure l’exigence sur des garanties dans le mécanisme permanent de gestion de crise financière. Il souhaite que des décisions concrètes sur ce mécanisme puissent être prises dans le mois qui vient.
TS/15

Propos de M. Niinistö
Le président du Parlement, M. Niinistö, se félicite de l’initiative sur les garanties. Il estime qu’elle renforce l’idée que chaque Etat membre se charge en premier lieu de son économie.
Il souhaite que l’idée de l’Allemagne sur une liquidation soit adoptée et mise en œuvre déjà dans le contexte de la crise irlandaise. Ilta-Sanomat relève qu’en cas de liquidation, les banques aussi seraient touchées.
IS/11

Propos de Mme Urpilainen
La présidente du PSD, Mme Urpilainen, souhaite que les banques et les spéculateurs prennent leur part de responsabilité dans le soutien accordé aux pays en difficultés. Elle estime qu’il faut mettre en place une réforme du système financier et introduire une taxe bancaire. De plus, elle estime qu’il faut que la Finlande promeuve activement la mise en place d’une taxe mondiale sur les marchés financiers.
Elle rappelle que son parti avait déjà évoqué l’importance d’imposer des garanties concernant les prêts, et se félicite du fait que « le gouvernement et le ministre des Finances, M. Katainen aient revu la question ».
Mme Urpilainen insiste sur le fait que l’insécurité se poursuit en Europe. Elle se demande si on peut y remédier en ayant sans cesse recours aux contribuables européens.
HS/B4, UD/3

M. Katainen, l’Irlande et les élections
Ilta-Sanomat relève que M. Katainen dément les propos selon lesquels les critiques des Vrais finlandais concernant l’aide à la Grèce et la proximité des législatives auraient motivé son attitude plus stricte à l’égard de la crise irlandaise.
« La ligne finlandaise n’a guère changé, elle est pratiquement la même. On avait déjà évoqué les garanties dans le contexte grec », a-t-il dit.
Keskisuomalainen relève que, selon M. Katainen, l’essentiel est de considérer la situation du point de vue des contribuables finlandais, des emplois finlandais et de l’Etat providence finlandais.
IS/10, KS/16, KL/4

« Un peu comme la Finlande dans les années 1990 » IS
Ilta-Sanomat relève que selon M. Tyrväinen, économiste de la banque Aktia, les raisons et les conséquences de la crise irlandaise ressemblent à celles rencontrées par la Finlande dans les années 1990. La crise finlandaise était cependant moins importante et restait nationale.
IS/11

Créances des banques finlandaises en Irlande
Aamulehti relève que selon la Banque de Finlande, les établissements de crédit qui sont actifs en Finlande ont des créances à hauteur de 911 millions d’euros en Irlande.
Au moment de l’éclatement de la crise grecque, ils en avaient à hauteur de 427 millions en Grèce. Aujourd’hui, les créances en Grèce s’élèvent à 71 millions d’euros.
AL/A4

Editorial : « Une longue corvée économique » KL
L’éditorialiste de Kauppalehti estime que, comme les créances des banques finlandaises dans les Etats « PIGS » ne s’élèvent qu’à cinq milliards d’euros, les banques pourront bien vivre avec ce risque.
Le sauvetage de l’Irlande pourrait coûter 75 milliards d’euros. Il n’est pas exclu que le Portugal soit le prochain pays à sauver. Selon M. Korkman de l’institut de recherche économique, le système européen tolérerait encore une crise portugaise, mais si l’Espagne se joindrait à ceux qui demandent une aide, cela serait une autre question.
KL/3

Fonds de cohésion

L’Est et le Nord de la Finlande continueront à recevoir des aides
Le ministre de l’Economie Mauri Pekkarinen se réjouit que la Commission ait défini, dans son rapport sur le fonds de cohésion, le maintien du statut particulier des régions pà faible densité du Nord de l’Europe.
Il s’agit de l’objectif principal de la Finlande dans les négociations sur la politique régionale et structurelle pour la période 2013-2020.
Selon le ministère, ces fonds ont permis la création de 6000 entreprises et 17 000 emplois en Finlande. Même si le niveau de ces fonds devrait diminuer pour la prochaine période, « nous partons du principe que cette diminution ne sera pas trop importante », estime M. Pekkarinen.
KL

Défense de l’Union européenne

Editorial : Une armée de l’UE n’est pas de l’ordre du réalisme
Hufvudstadsbladet publie un éditorial faisant référence à l’interview du ministre des Affaires étrangères, M. Alexander Stubb, dans Financial Times. Dans l’interview, M. Stubb a souligné que les 27 pays membres devraient rendre plus étroite la coopération de leurs défenses.
L’éditorialiste de HBL note qu’il est possible que M. Stubb ait raison. « Il est motivé d’intégrer la coopération entre les pays membres. Il est connu que le matériel militaire coûte cher. »
« Les pays membres de l’OTAN au sein de l’Union sont engagés par l’article cinq de l’alliance militaire. Cet article est dans la pratique plus fort que la clause de sécurité de l’Union parce que les Etats-Unis sont membre de l’OTAN. »
« L’OTAN - les Etats-Unis et le Canada inclus - n’a surement rien contre le fait que les pays européens construisent leur capacité militaire et coordonnent leur défense. Il n’est toutefois pas du réalisme de penser que les pays membres de l’UE qui sont membres de l’OTAN pourraient – où même souhaiteraient – être libérés des obligations mutuelles de l’article cinq. »
« Les Etats-Unis regardent certainement vers la Chine et l’Asie. Mais qu’est-ce que les Américains pourraient faire sans le soutien de l’Europe, notamment de la Grande-Bretagne, en Afghanistan ? »
« Il s’agit plutôt de la recherche par les Américains d’alliés loyaux pour l’Afghanistan, l’Iran ou les autres opérations de maintien de la paix. L’UE et surtout les pays membres de l’OTAN au sein de l’UE ont le droit d’exiger de leur partenaire américain. »
« Cela est cependant tout à fait autre chose que de construire des structures parallèles. M. Stubb le sait surement aussi. L’objectif de sa démarche doit être autre qu’une armée physique. »
HBL/12

Les anciens rivaux sont obligés de coopérer
Hufvudstadsbladet publie aussi un article sur les mesures d’économie de défense qui obligent la France et la Grande-Bretagne de coopérer. Les deux pays veulent être de grandes puissances militaires, mais n’en ont pas les moyens seuls. Le quotidien a interviewé le professeur Julian Lindley-French du laboratoire d’idées Chatham House, qui souligne qu’une telle coopération aurait été impossible il y a encore dix ans.
HBL/10

Afghanistan

Le risque de mort fait partie de la vie quotidienne des soldats finlandais
Turun Sanomat publie un article sur la vie des soldats finlandais en Afghanistan ainsi que sur les policiers Afghans qui ont été formés par des policiers finlandais.
TS

Les ministères se battent pour obtenir l’assentiment populaire
Turun Sanomat rapporte que tant le ministère de la défense que le ministère des Agffaires étrangères s’efforcent de légitimer auprès d’une opinion publique critique la participation finlandaise en Afghanistan.
Les ministères ont notamment organisé à travers le pays une série de conférences intitulée « Pourquoi la Finlande est en Afghanistan ? ».
La Finlande n’a pour l’instant perdu qu’un soldat dans cette opération.
TS

Russie

M. Laukkanen condamne la violence contre les journalistes en Russie
Le président du comité des médias de l’assemblée parlementaire du conseil de l’Europe, le député centriste Markuu Laukkanen a condamné la violence contre les journalistes russes après les attaques dont ont été victimes des journalistes russes en novembre.
SM

Criminalité internationale

Jugement du plus grand trafic de clandestins en Finlande
Le plus grand trafic de clandestins organisé en Finlande (et portant sur 31 voyages et 87 personnes) est actuellement jugé. Les auteurs présumés sont quatre Lettons dont le principal est jugé par contumace et recherché internationalement.
HS

Politique intérieure

Communes

Transferts financiers entre les communes : « Helsinki fait vivre le reste du pays » HS
Helsingin Sanomat présente le système de transferts financiers entre les communes : 62 communes paient au total 820 millions d‘euros (dont près de 500 millions pour lmes seuls communes d’Helsinki et Espoo) et 258 communes reçoivent au total 803 millions d’euros. a participation aux élections paroissiales a légèrement augmenté, passant à 17% (soit 2,5 points de plus que lors des précédentes élections).
HS

Transports

Trafi licencie une cinquantaine de personnes
L’administration de la sécurité routière a terminé son plan social qui touchait 118 personnes. Elle devrait licencier une cinquantaine de personnes.
HS

Aviation : menace de grève du personnel de bord
Le personnel embarqué de Finnair et Blue1 a déposé un préavis de grève à partir du 30 novembre. Le conflit porte sur les jours de récupération.
HS

Energie

Une erreur d’un millimètre à Olkiluoto 3
La presse fait état d’une différence d’un centimètre dans l’épaisseur des soudures circuits du réacteur, 72 centimètres contre 73 dans les calculs de résistance. Selon le chef de projet de TVO, cela ne devrait pas avoir d’effet sur la résistance des matériaux.
TS HS

Défense

Journée portes ouvertes
Le ministère de la défense organise une journée portes ouvertes, samedi 27 novembre de 10h à 14h.
SM

Elections paroissiales

Hausse de la participation
La participation aux élections paroissiales a légèrement augmenté, passant à 17% (soit 2,5 points de plus que lors des précédentes élections).
Pour la première fois les jeunes de plus de 16 ans ont pu voter.
Selon le directeur de l’institut de recherche de l’église, il est impossible d’évaluer les rapports de forces entre libéraux et conservateurs dans le pays.
STT

France - Finlande

Cinéma

Sortie en Finlande de « La rafle »
Kauppalehti rapporte que le film « La rafle » sort vendredi en Finlande.
La société Cinéma Mondo, qui distribue le film en Finlande, a fait appel de la décision du comité finlandais de fixer une interdiction aux moins de quinze ans pour ce film. Cela empêche en effet sa diffusion auprès du public scolaire qui étudie cette période d’histoire au collège.
KL

Champagne

Le champagne le plus vieux au monde dégusté aujourd’hui
L’administration des îles Åland organise aujourd’hui une dégustation du champagne retrouvé dans une épave et datant d’avant la Révolution française. Un représentant de la maison Jacquesson (successeur de la maison productrice des champagnes retrouvés) sera présent.
IS

Mardi 16 novembre 2010

Politique étrangère et européenne

Crise irlandaise

M. Katainen parle en faveur de garanties en cas de prêts des Etats membres
Le ministre des Finances, M. Katainen, propose d’inclure des garanties aux prêts des Etats membres afin d’éviter les cessations de paiements de certains Etats. Il compte évoquer la question lors de la rencontre des ministres européens des Finances, aujourd’hui.
Il relève que cela serait dans l’intérêt tant des pays qui prêtent de l’argent que des pays emprunteurs qui pourraient profiter de moindres frais concernant ces prêts.
Pour lui, un système de telles garanties signifierait que chaque Etat se charge de son prêt sans aucun principe de responsabilité mutuelle. Ce système permettrait d’insister sur les règles qui existent déjà.
M. Katainen avait d’ailleurs déjà évoqué les garanties dans le contexte de la crise grecque mais, à l’époque, l’urgence était telle qu’il était impossible de le décider au sein de l’eurogroupe.
TS/14, HS/B4

C’est le Parlement qui se prononcera sur une aide éventuelle à l’Irlande
Turun Sanomat relève que le gouvernement prendra la décision sur la participation éventuelle de la Finlande à une aide à l’Irlande, après autorisation du Parlement qui aura voté en la matière.
La part de la Finlande dans le fonds de 750 milliards d’euros s’élève à huit milliards d’euros.
Au printemps, les sociaux-démocrates, l’Alliance des gauches et les Vrais Finlandais s’étaient opposés à un prêt à la Grèce.
TS/14

Les créances des banques finlandaises dans les pays en difficultés ont diminué
Kauppalehti relève que, depuis le printemps dernier, les créances des banques finlandaises dans les pays en difficultés ont diminué. Elles s’élèvent à 4,9 milliards d’euros aujourd’hui, contre 5,2 milliards en mars.
Selon M. Kuoppamäki, économiste de la banque Sampo, ces créances sont minimes et les risques pour la Finlande sont plutôt indirects. Le risque se reflétera sur le marché financier par l’augmentation d’une incertitude généra le.
M. Kuoppamäki estime que l’aggravation des problèmes pourrait même profiter à la Finlande. « L’affaiblissement de l’euro arrangerait l’économie finlandaise », selon lui. La Finlande verrait ses exportations facilitées et aurait des prêts à taux plus faible.
KL

Défense de l’Union européenne

M. Stubb souhaite investir dans la défense de l’UE
Helsingin Sanomat relève que le ministre des Affaires étrangères, M. Alexander Stubb, a été interviewé par Financial Times. Il estime que « les 27 pays membres doivent devenir adultes et rendre plus étroite la coopération de leurs défenses, s’ils souhaitent se débrouiller dans la nouvelle situation de politique de défense où il est inévitable que les Etats-Unis retirent des troupes d’Europe ».
M. Stubb souligne que les pays membres de l’Union doivent augmenter leur coopération parce que leurs budgets de défense sont victimes de mesures d’économie et parce que les Etats-Unis ont commencé à coopérer avec de nouveaux partenaires. « L’UE n’est plus aussi sexy qu’avant. Nous sommes comme un vieux couple irritable. Il se peut que partageons les mêmes valeurs, mais les Etats-Unis regardent ailleurs. »
Selon M. Stubb, les pays membres de l’Union ne pourront plus organiser à l’avenir leur défense en 27 parties, si les Etats-Unis changent de point de gravité.
M. Stubb estime que ce défi de la défense de l’Union européenne ne sera toutefois pas évoqué lors du sommet de l’OTAN, organisé à Lisbonne à la fin de cette semaine.
HS/A8

930 candidats finlandais pour l’opération Atalanta
Ilta-Sanomat rapporte que selon le commandant Veli-Pekka Heinonen et de l’état-major de la marine, l’opération Atalanta a suscité beaucoup d’intérêt : la marine a reçu 930 candidatures pour l’opération. Une centaine de personnes ont commencé la formation qui dure trois semaines.
IS/21

Mme Halonen à Lisbonne et à Astana

Mme Halonen participera à la réunion sur l’Afghanistan à Lisbonne
Selon Turun Sanomat, la Présidente, Mme Tarja Halonen, participera, samedi prochain, à la réunion sur l’Afghanistan, organisée dans le cadre du sommet de l’OTAN à Lisbonne.
Elle participera, début novembre, au sommet de l’OSCE à Astana au Kazakhstan.
TS/5

Politique intérieure

Elections législatives

Pour M. Katainen, le travail sera un des thèmes principaux
Le ministre des Finances, M. Katainen, estime que le développement de la vie professionnelle devrait être un thème central des élections législatives. Il trouve alarmant qu’en même temps que l’on fasse des investissements dans l’Etat providence, les gens dans la vie active tombent malades de plus en plus jeunes et vivent avec cela le reste de leurs jours.
Gérer ce problème d’une façon humaine est essentiel et compte également pour la longueur des carrières professionnelles.
TS/14

Politique

Mme Kiviniemi relativement populaire
Kaleva publie un sondage sur la popularité du gouvernement et du Premier ministre.
Pour la première fois depuis 2003, le gouvernement recueille moins d’opinions favorables (32%) que défavorables (34%).
Pour le politologue Ville Pernaa, ce la n’est pas une surprise, l’usure du pouvoir se concrétise à la dernière année de la législature et l’effet de la crise économique se ressent. Ce sont les conservateurs (62%) et les centristes (56%) qui sont les plus satisfaits du gouvernement, contre moins d’un tiers (30%) des Verts.
La Première ministre jouit d’une popularité (37% d’opinions favorables contre 17% d’opinions défavorables) plus importante que son prédécesseur durant les deux dernières années (et même 45% d’opinions défavorables à la fin). Selon le politologue Ville Pernaa, ce chiffre n’est pas mauvais en raison des difficultés dont elle a hérité dans son parti et de sa tâche ingrate de gérer les miettes du programme gouvernemental Vanhanen II.
Mme Kviviemi jouit d’une confiance bien sûr de la part des centristes (74%), mais aussi des conservateurs (53%) et des Verts (53%). Même parmi les sociaux-démocrates, elle recueille plus d’opinions favorables (28%) que défavorables (23%).
Kaleva

L’usure du pouvoir pour Mme Halonen
Depuis dix ans à la tête de la Finlande, Mme Halonen jouit d’une popularité stable, même si elle n’arriver plus à atteindre son record de 2003 (87% d’opinions favorables). Elle est actuellement créditée de 65% d’opinions favorables contre 17% d’opinions défavorables. C’est son niveau le plus bas depuis 2000, déjà atteint en 2006 juste après sa réélection.
Selon le politologue Erkka Railo, « ces chiffres témoignent du respect pour l’institution présidentielle. On ne souhaite pas critiquer durement Mme Halonen qui se situe au-dessus de la politique partisane. Même si les opinions critiques contre le monde politique se sont renforcées, le Président en est épargné grâce à sa position ».
« Le gouvernement a pris position sur le paquet d’aide à la Grèce ce qui a conduit notamment à une montée des Vrais Finlandais [au détriment des autres partis]. Comme Mme Halonen est au-dessus de ce genre de questions, elle conserve sa popularité », estime M.Railo.
Kaleva

Communes

Un litige chez les centristes concernant la coopération obligatoire des communes
Helsingin Sanomat rapporte que le député centriste Antti Rantakangas s’oppose au projet d’une nouvelle loi cadre afin de contraindre les communes, notamment au paragraphe selon lequel le gouvernement pourrait obliger les communes à participer à des coopérations régionales. Le ministre centriste de l’administration et des communautés territoriales, M. Tapani Tölli, est pourtant chargé de préparer cette loi.
HS/A5

Jeunes

Selon le baromètre de jeunesse, l’alliance verte est le parti politique préféré des jeunes
Selon Helsingin Sanomat, à la lumière des résultats du baromètre de jeunesse, les attitudes des jeunes à l’égard de l’immigration sont devenues plus dures par rapport à 2005. Seuls 13 % des jeunes de 15 à 29 ans souhaitent accueillir plus d’immigrés en Finlande, contre plus d’un tiers il y a cinq ans.
70 % considèrent le service militaire comme important pour la défense finlandaise.
La popularité de l’alliance verte a augmenté considérablement, passant à 28 %, parmi les jeunes de 18 à 29 ans. La popularité des Vrais Finlandais a triplé, passant à 14 %, par rapport à 2005.
2 100 jeunes ont été interrogés pour ce sondage.
HS/A6

Recherche et développement

Le développement des produits offre des possibilités en Finlande
Selon Kauppalehti, M. Raimo Nikkilä, directeur des pays nordiques de Dassault Systèmes, estime que la Finlande a ses chances dans les services de R&D avec une structure légère des coûts et avec un savoir-faire immatériel.
Parmi les clients de Dassault Systèmes en Finlande, il y a Metso et « un grand producteur de téléphones mobiles ».
KL/10

Emissions de CO2
Kauppalehti relève que selon une estimation de VTT, de 10 à 30 % des émissions finlandaises de CO2 pourraient être récupérées et stockées au fond de la mer.
La récupération coûterait des centaines de millions d’euros.
Alors que Fortum a abandonné son projet à Meri-Pori, Vapo et Metsäliitto poursuivent leur projet de centrale à Kemi et Äänekoski et pourraient, d’ici février, demander un financement européen pour ces projets.
KL/12

Solidium

Solidium, la société d’investissement de l’Etat, vendra des actions de Sponda
Helsingin Sanomat relève que M. Jyri Häkämies, ministre chargé des entreprises de l’Etat, annonce que Solidium, la société d’investissement de l’Etat finlandais, vendra 19,1 % de ses actions de Sponda, société d’investissement de biens immobiliers, à des investisseurs institutionnels finlandais et étrangers. La valeur des actions s’élève à 181 millions d’euros.
HS/B6

France

Gouvernement

« La droite désormais en force au gouvernement français » HS
Helsingin Sanomat présente le remaniement gouvernemental intervenu hier en France comme « une machine électorale de l’UMP ». « La principale nouvelle nomination est le retour d’Alain Juppé à la Défense et comme numéro 2 du gouvernement ».
« La plupart des ministres proches du Centre ou de la Gauche sont partis », relève le quotidien qui publie un court portrait des principaux sortants : Mm. Kouchner, Borloo et Woerth.
« M. Sarkozy a maintenu au gouvernement et augmenté le portefeuille de ses fidèles, comme M. Hortefeux à l’Intérieur et Mme Lagarde à l’Economie ». « Ces choix montrent aussi de ce que le président n’a pas l’intention de reculer sur la question des Roms, comme en témoigne le maintien au gouvernement de M. Besson ».
HS

Editorial : « Virage à droite de M. Sarkozy » HBL
L’éditorialiste de Hufvudstadsbladet estime que le Président Sarkozy n’avait pas le choix quand il a renommé M. Fillon comme Premier ministre. 50 % des Français sont satisfaits de M. Fillon, contre 30 % de M. Sarkozy.
Outre MM. Borloo, Morin et Kouchner, le Président a laissé partir plusieurs femmes, dont certaines orientées vers la gauche, d’autres représentantes des minorités ethniques. Il semble que le flirt avec la gauche soit terminé.
Selon l’éditorialiste, la désignation de M. Juppé et de Mme Alliot-Marie, qui représentent l’aile droite du parti, à des postes ministériels importants, reflète le souhait de M. Sarkozy de lutter contre l’attrait du Front National, qui reste le troisième parti de France.
HBL/12

Point de vue : « Resserrement du pouvoir » AL
La journaliste Anne Kauranen relève que M. Sarkozy, qui dispose de beaucoup de pouvoirs, répond à son impopularité en reprenant la main. « Alors que dans la plupart des autres démocraties occidentales, la chute d’un gouvernement débouche sur de nouvelles élections, ce n’est pas le cas en France où le Président a renommé le même Premier ministre et maintenu les principaux ministres à l’Economie, l’Education ou l’Intérieur ». Pour la journaliste, « la nouvelle répartition des postes ministériels a surtout servi à faire taire les voix dissonantes et notamment à mettre un terme à l’ouverture à la gauche et au centre. »
Mme Kauranen considère que le principal rival de M. Sarkozy pour 2012 est peut-être toujours au gouvernement, en la personne de M. Fillon, plus populaire que le président. « La coopération entre MM. Sarkozy et Fillon s’apparente à un mariage de raison dans lequel M. Fillon est jusqu’à présent demeuré fidèle ».
AL

Lundi 15 novembre 2010

Politique étrangère et européenne

Crise irlandaise

Selon M. Katainen, la situation irlandaise est alarmante
Le ministre des Finances, M. Katainen, estime que la détresse économique de l’Irlande sera inévitablement évoquée lors de la rencontre de l’eurogroupe, à Bruxelles, mardi, et que si les spéculations sur une demande d’aide de la part de ce pays s’avèrent réelles, il serait naturel de prendre une décision en la matière lors de cette rencontre.
M. Korkman, directeur général de l’institut de recherche économique Etla, estime que le sauvetage de l’Irlande serait politiquement gênant dans plusieurs pays, dont la Finlande. Il estime qu’à la veille des élections, un projet de sauvetage augmenterait les critiques non-fondés ainsi que le populisme. Selon M. Korkman, les réactions violentes du marché s’expliquent par deux choses. Premièrement, par la proposition de Mme Merkel et de M. Sarkozy sur un mécanisme de gestion de crise permanent, qui engendre une nervosité. Et deuxièmement, par le fait qu’il n’y a pas de certitudes sur le succès des mesures en faveur des pays endettés. M. Korkman relève que le financement du gouvernement irlandais devrait suffire jusqu’à l’été 2011, mais que s’il faut que le gouvernement s’occupe du financement des banques, il lui sera plus difficile de s’en sortir.
M. Tuomioja, président de la Grande commission du Parlement, n’exclut pas la possibilité d’une réaction en chaîne qui pourrait toucher le Portugal. M. Korkman ne se fait pas de souci pour une éventuelle aide à l’Irlande ni au Portugal, mais note que s’il s’agit d’aider l’Espagne, cela serait difficile.
HS/sam/B9, AL/lun/A4

R&D

L’UE envisage de diminuer les crédits de la recherche
Turun Sanomat relève que selon M. Haglund, député européen du Parti suédois, outre le Premier ministre britannique, M. Cameron, les leaders français et allemand soutiennent les coupes budgétaires de l’UE qui toucheraient les crédits de la recherche. Mme Kiviniemi a également signé l’appel de M. Cameron sur la rigueur budgétaire.
M. Mattila, directeur de l’Académie de Finlande, rappelle qu’en temps de mauvaise conjoncture, les investissements en sciences et dans la recherche sont d’autant plus importants.
TS/lun/9

Libération d’Aung San Suu Kyi

Propos de M. Stubb
Le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, estime qu’il est particulièrement important de suivre l’évolution de la situation dans ce pays après les élections et la libération de Mme Aung San Suu Kyi. Il espère que cette orientation dans la bonne direction aura une suite.
HS/dim/B1

Terrorisme

Des Finlandais sur les pages internet appelant au Djihad
Selon la police de sûreté finlandaise, des Finlandais participent aux débats sur les pages internet des sites appelant au Djihad.
HS

« Remous à la SUPO » IS
Le directeur de la SUPO Paavo Selin, ancien directeur de la lutte anti-terroriste Paavo Selin, accuse sa direction de harcèlement. Il sera entendu aujourd’hui par le chef de la police.
IS

Défense

Coopération nordique
Helsingin Sanomat relève que selon les informations d’Yleisradio, les pays nordiques envisagent une coopération plus étroite en matière de défense. Selon M. Stubb, ministre des Affaires étrangères, il s’agirait d’une déclaration politique qui s’inscrirait dans le cadre de la solidarité nordique.
Il est prévu que la question soit évoquée lors de la rencontre des ministres nordiques des Affaires étrangères, à Helsinki en avril.
HS/lun/A9

Propos de Mme Jäätteenmäki
Kaleva publie un article de Mme Jäätteenmäki, députée européenne centriste, qui estime que si la France et l’Allemagne sont capables d’une coopération [de défense], il faudrait que la Finlande suive leur exemple et renforce sa coopération avec d’autres pays. Elle estime que la coopération existante avec la Suède en particulier pourrait être approfondie.
Concernant les acquisitions de matériel, elle estime qu’elles définissent ce que les forces armées peuvent faire. Pour elle, les acquisitions ne sont pas un détail technique mais plutôt une décision sur ce qu’on attend des forces armés dans l’avenir.
Kaleva/sam/26

OTAN

Point de vue : « Il faut que, dans sa stratégie, l’OTAN soutienne le désarmement nucléaire en Europe » HS
Helsingin Sanomat publie un article signé par Mme Cronberg, présidente de l’Union de la paix, M. Hägglund, ancien commandant des Forces armées, Mme Rehn, ancienne ministre de la Défense et M. Tuomioja, ancien ministre des Affaires étrangères, qui estiment, concernant le rôle des armes nucléaires de l’OTAN, qu’une décision unilatérale de leur démantèlement créerait une pression politique véritable à l’égard de la Russie et, du point de vue finlandais, augmenterait la sécurité.
Les auteurs estiment que dans sa doctrine stratégique, l’OTAN devrait activement prendre position en faveur du désarmement.
HS/dim/A2

« Le projet de défense anti-missiles européen conduirait à la course à l’armement » HS
Mme Cronberg, présidente de l’Union de la paix, publie un point de vue dans HS pour critiquer le projet de l’OTAN d’un système anti-missile en Europe.
HS

Politique intérieure

Elections

Le nombre de candidates augmente
Uutispäivä Demari rapporte que, selon les informations de STT, agence de presse finlandaise, le nombre de femmes parmi les candidats aux élections législatives augmente : 42 % des candidats déjà nommés sont des femmes, contre un peu moins de 40 % en 2007. Plus de 1 400 candidats ont déjà été nommés.
58 % des candidats de l’alliance verte sont des femmes, comme 48 % de ceux du parti suédois et 45 % des candidats du parti conservateur. Le parti du centre a nommé environ 40 % de femmes parmi les candidats. Seulement 31,6 % des candidats des Vrais Finlandais sont des femmes.
UD/3

Le droit de vote ne sera pas rabaissé à 16 ans avant les élections municipales de 2012
Selon Helsingin Sanomat, la ministre de la Justice, Mme Tuija Brax (alliance verte), déclare que la Finlande n’aura pas le temps de rabaisser le droit de vote de 18 à 16 ans avant les élections municipales de l’automne 2012. Un tel changement pourrait entrer en vigueur pour les élections municipales de 2016.
Mme Brax souligne que les partis politiques souhaitent que la question soit évoquée aux négociations gouvernementales du printemps prochain. Ce changement nécessite une modification de la loi constitutionnelle.
HS

Gouvernement

Parti du Centre
La Première ministre Mari Kiviniemi a promis que le Centre et le gouvernement étaient prêts à faire des concessions concernant le projet de loi sur le retraitement des eaux usées pour les particuliers si décrié.
Ces modifications seront réalisées après avoir consulté la commission des affaires constitutionnelles et la commission de l’environnement du parlement.
AL

Mme Lehtomäki n’a pas commis de délit d’initié
Helsingin Sanomat rapporte que selon un rapport de la Fiva, autorité de surveillance des finances, Mme Paula Lehtomäki, ministre centriste de l’Environnement, n’avait pas d’informations privilégiées sur la mine de Talvivaara. Son époux, M. Jyri Sahlsten a acheté un grand nombre d’actions de Talvivaara au début de l’année en cours.
HS/sam/A15

Police : extension des pouvoirs de la police
Selon Helsingin Sanomat, la nouvelle loi sur la police donnera à la police plus de droits notamment concernant le droit de rendre muet des téléphones mobiles en cas de danger grave.
HS/sam/A15

Santé

Ouverture des services publics de la santé à la concurrence ?
Helsingin Sanomat rapporte que le ministère de l’Economie souhaite que les services publics municipaux à la santé et aux personnes âgées ne soient plus du monopole des services communaux mais soient ouverts à la concurrence. Un groupe de travail présidé par le secrétaire général Erkki Virtanen devrait rendre un rapport en ce sens fin janvier.
Le Tekes finance des projets dans ce secteur à hauteur de 120 millions d’euros.
HS

Retour de la tuberculose
Helsingin Sanomat rapporte que les cas de tuberculose ont augmenté de 20% en 2009 pour atteindre 411 cas.
HS

Economie : Véhicules électriques
Optio publie un reportage sur la société finlandaise European Batteries. Créée en 2008, elle produit déjà des batteries pour voitures et son usine de Varkaus produit déjà annuellement de quoi équiper 3000 véhicules.
KL-Optio

Eglise luthérienne

L’église a reconnu l’existence des couples homosexuels
Helsingin Sanomat relève que le conseil général de l’église luthérienne, réuni la semaine dernière à Turku, a approuvé, par 78 voix contre 30, que l’église pourrait désormais organiser des moments de prière pour les couples homosexuels. La nouvelle réglementation ne sera pas approuvée avant le mois de février prochain.
HS/sam/A5

Communauté islamique : Un nouvel imam

Selon Helsingin Sanomat, M. Anas Hajjar, 41 ans, a été désigné nouvel imam de la communauté islamique de Finlande. Né au Liban, il est arrivé en Finlande en 1988 pour faire des études de médecine. Cette communauté islamique a été fondée en 1987 et compte 1 500 membres enregistrés.
Il y a en Finlande de 40 000 à 50 000 musulmans, dont 8 000 sont enregistrés dans une vingtaine de communautés islamiques
HS/dim/A6

France - Finlande

Culture

Murakami à Versailles
Helsingin Sanomat publie un reportage sur l’exposition des œuvres de Takashi Murakami à Versailles.
HS

Littérature
Hufvudstadsbladet présente l’écrivaine Vénus Khoury-Ghata et en particulier son roman « 7 pierres pour la femme adultère ».
Hbl

Bande dessinée
Helsingin Sanomat rend compte de la publication en finnois de la bande dessinée Aya d’Abouet et Ourberie.
HS

Institut finlandais à Paris
Kansan Uutiset publie une interview de Marja Sakari, à l’occasion du vingtième anniversaire de l’institut finlandais à paris.
HS

Fait Divers

Noyade d’un Finlandais en France
Un jeune Finlandais de 24 ans s’est noyé vendredi à Fécamp.
AL

France

Gouvernement

« M. Fillon maintenu Premier ministre » HS
Helsingin Sanomat fait part du remaniement gouvernemental intervenu hier en France et souligne l’entrée au ministère de la Défense de M. Alain Juppé et la nomination au ministère des Affaires étrangères de Mme Michèle Alliot-Marie.
HS

Vendredi 12 novembre 2010

Politique étrangère et européenne

Escale de M. Van Rompuy

Une visite éclair en Finlande
M. Van Rompuy a rencontré Mme Kiviniemi à l’aéroport avant de continuer son voyage vers Séoul. Il a affirmé que les petits Etats seraient entendus sur un pied d’égalité s’il était question de modifier le traité constitutionnel.
HS/jeu/A6

Finlande - Russie

Mme Halonen a terminé jeudi matin sa visite d’Etat en Russie
Helsingin Sanomat rapporte que la Présidente, Mme Tarja Halonen, a effectué mercredi une visite à Kazan au Tatarstan. Elle a annoncé qu’au printemps prochain, la Finlande avait l’intention d’ouvrir une antenne pour délivrer des visas à Kazan. « Nous sommes ici pour élargir sérieusement la coopération », a déclaré Mme Halonen.
L’objectif de la Finlande est d’augmenter les contacts et les échanges commerciaux avec le Tatarstan.
HS/jeu/A6

Finlande – Etats-Unis

Selon un professeur en droit, la surveillance dans le voisinage de l’ambassade ne pose pas de problèmes
M. Olli Mäenpää, professeur de droit administratif, cité par le Helsingin Sanomat ne voit pas de problèmes dans la surveillance du voisinage de l’ambassade des Etats-Unis.
« L’espace à l’extérieur de l’ambassade des Etats-Unis, par exemple la rue et le parc voisin, est un lieu public dans la sens traditionnelle », selon M. Mäenpää.
Selon la loi finlandaise, il est légal de photographier les gens sur un lieu public.
M. Mäenpää souligne qu’en Norvège et au Danemark, il s’agissait d‘accusations d’activités d’espionnage par l’ambassade des Etats-Unis. Il souligne qu’en Finlande, il n’y a pas d’informations sur une telle activité.
HS/jeu/A9

Politique arctique

Editorial : « Il faut que la Finlande s’intéresse à la région arctique » HBL
L’éditorialiste de Hufvudstadsbladet estime qu’il serait regrettable, du point de vue de la politique étrangère, que la Finlande ne saisisse pas l’occasion de participer à la prise de décision concernant les questions arctiques, qu’il s’agisse de l’énergie ou de la politique de sécurité.
HBL/14

Union européenne

Elargissement
Le président de la Grande commission, M. Tuomioja (PSD), estime, concernant le rapport de la Commission européenne sur l’état de l’élargissement, que l’élargissement s’est mieux passé que prévu. Il estime toutefois que la Roumanie, la Bulgarie et le Chypre sont des pays qui posent des problèmes et que les deux premiers n’auraient pas du être accueillis au sein de l’UE.
Concernant une adhésion éventuelle de l’Islande, M. Tuomioja estime qu’il n’est pas exclu qu’elle soit rejetée par un référendum interne, à l’instar de celle de la Norvège.
Il regrette les attitudes réservées de la France et de l’Allemagne concernant l’adhésion de la Turquie. « Les tergiversations ont engendré une diminution de l’intérêt de la Turquie pour adhérer à l’UE. »
UD/jeu/6, HBL/jeu/10

Editorial : « Il faut que l’UE se hâte lentement sans exclure aucun pays » HBL
L’éditorialiste de Hufvudstadsbladet estime que l’élargissement est un projet qui est aussi important pour le développement de l’UE que le nouveau traité constitutionnel.
HBL/jeu/14

Politique intérieure

Parlement

M. Uusipaavalniemi a quitté le centre pour se rallier aux Vrais Finlandais
Selon Helsingin Sanomat, le député centriste Markku Uusipaavalniemi, élu au Parlement en 2007 de la circonscription d’Uusimaa, a quitté jeudi le parti du centre pour rallier le groupe parlementaire des « Vrais Finlandais ». Il avait souvent critiqué la politique économique et l’endettement de l’Eta. M. Uusipaavalniemi était absent du parlement hier et n’a pas commenté sa décision.
M. Timo Kalli, président du groupe parlementaire du centre, est surpris et déplore la décision de M. Uusipaavalniemi. M. Timo Soini, président des Vrais Finlandais, se félicite au contraire de celle-ci et annonce que M. Uusipaavalniemi présentera sa candidature aux élections législatives à Helsinki. M. Soini estime que son parti pourrait obtenir deux sièges dans la capitale : MM. Jussi Halla-aho et Uusipaavalniemi.
Le parti conservateur est désormais le plus grand parti du Parlement avec 51 députés. Au début de la législature, Mme Merikukka Forsius avait quitté l’alliance verte pour se rallier aux conservateurs. Le centre a désormais 50 sièges.
Helsingin Sanomat rappelle qu’aux jeux olympiques de Turin en 2006, M. Uusipaavalniemi a été capitaine de l’équipe finlandaise de curling. Cette équipe avait eu la médaille d’argent et M. Uusipaavalniemi était devenu célèbre.
HS/ven/A6

Energie nucléaire

Fortum souhaite qu’une autorisation de construction nucléaire le concernant soit inscrit dans le programme gouvernemental
Fortum a deux réacteurs nucléaires à Loviisa. Mme Brunila, directeur chez Fortum, estime que « si les dirigeants politiques souhaitent que les unités actuelles de Loviisa soient remplacées, il faut l’inscrire explicitement dans le programme gouvernemental ».
« Il est inimaginable que Fortum participe à une nouvelle procédure de demande d’autorisation s’il ne ressort pas du programme gouvernemental que pour un nouveau réacteur, il s’agit précisément du remplacement des réacteurs actuels de Fortum. »
Au printemps, le gouvernement a proposé d’accorder des autorisations de construction d’un réacteur nucléaire à TVO et à Fennovoima, et non pas à Fortum.
Les réacteurs de Loviisa arriveront à la fin de leur vie en 2027 et 2030.
HS/jeu/A10

Immigration

« Les grands-parents n’obtiennent que rarement un permis de séjour » HS
La Cour administrative suprême a été saisie au moins 79 fois depuis 2009 pour des refus de permis de séjour d’un parent âgé d’une personne résidant en Finlande. Le jugement prononcé n’a été cassé que dans six cas.
Dans la moitié des cas, les saisines concernaient des personnes âgées russes, le plus souvent des grands-mères.
HS/jeu/A13

Les Ingriens n’auront plus le droit au « retour d’expatriés »
Selon Helsingin Sanomat, le gouvernement a décidé de mettre fin au droit des Ingriens (peuple finnophone en Russie) au « retour d’expatriés ».
Après la dissolution de l’Union soviétique en 1991, le président Mauno Koivisto avait autorisé les Ingriens et leurs descendants à émigrer en Finlande.
HS/ven/A6

Mercredi 10 novembre 2010

Politique étrangère et européenne

Finlande – Etats-Unis

« C’est comme cela que les Etats-Unis espionnent en Finlande » IS
« Les Etats-Unis ont surveillé le voisinage de l’ambassade » HS
Le représentant de l’Ambassade américaine, M. David Mac Guire a déclaré que le groupe Surveilance Detection Unit de l’Ambassade « agissait conformément aux lois finlandaises. Son objectif est tout simplement de surveiller tout agissement suspect dans le voisinage de l’Ambassade ».
Selon l’agence de presse STT, c’est la société de sécurité G4S qui se charge de cette mission. « Dans le domaine de la sécurité, on attendait que cette information sorte un jour ou l’autre », a déclaré une source à STT.
M. Mc Guire confirme que « l’opération implique aussi des actions de surveillance des personnes. Nous devons savoir ce qui se passe autour de l’ambassade ».
La SUPO a déclaré être au courant de l’opération de surveillance américaine dès le début. « Nous n’avons rien remarqué d’illégal », souligne la SUPO.
Le médiateur à la protection des données personnelles, M. Reijo Aarnio a déclaré que les réactions très rapides de la SUPO après la révélation de cette affaire l’ont étonné. Il souhaite savoir sur quoi se base la SUPO pour affirmer que rien d’illégal n’a été entrepris. Il souhaite notamment savoir si le respect des données personnelles et de l’intimité a été pris en compte. C’est pourquoi il attend un rapport de la SUPO sur la question.
L’ancien ministre de l’Intérieur, M. Ville Itälä, en fonction lors du démarrage de l’opération du SDU, déclare n’en avoir jamais été informé.
L’actuelle ministre de l’intérieur, Mme Holmlund, déclare avoir été informée de cette question, par un SMS venant de la SUPO, la veille de la sortie de l’affaire dans les médias finlandais.
Elle a demandé un rapport à la SUPO qui sera communiqué aux membres du gouvernement cette semaine.
L’Ambassade américaine a promis de donner toutes les informations nécessaires aux autorités finlandaises.
HS IS

Visite du Premier ministre estonien

L’euro à l’ordre du jour des entretiens
La Première ministre, Mme Kiviniemi, a accueilli son homologue estonien, M. Ansip, hier, à Helsinki.
M. Ansip a affirmé que son pays était prêt à joindre à l’eurogroupe et que tous les préparatifs s’étaient bien passés.
Concernant les relations entre les deux pays, M. Ansip ne manque pas d’en parler chaleureusement. Il estime que l’adhésion de son pays à l’Euro les rapprochera encore plus l’un de l’autre. Dans la région des pays nordiques et baltes, il y aura désormais deux pays membres de l’eurogroupe.
Mme Kiviniemi a souligné les bonnes expériences de la Finlande concernant l’euro. Elle a rappelé que l’ensemble des Etats membres avaient un défi à relever dans la stabilisation de l’économie.
Concernant l’Afghanistan, M. Ansip relève que son pays y restera tant que c’est nécessaire.
SM/10-11

Finlande - Russie

Mme Halonen et M. Medvedev ont évoqué les questions relatives aux visas et à l’enregistrement des étrangers en Russie
Helsingin Sanomat rapporte que le président Medvedev a lié les enregistrements obligatoires des étrangers en Russie à l’exemption de visas pour les ressortissants russes dans l’UE. Mme Halonen estime que ces questions avancent dans la bonne direction. Il faut trouver un bon équilibre entre la souplesse et la sécurité. L’affaire sera évoquée au sommet entre l’Union européenne et la Russie en décembre. L’UE exige la suppression des enregistrements, les passeports biométriques et la maîtrise de la corruption.
Les médias russes se sont intéressés aux litiges familiaux finno-russes. Selon Mme Halonen, les autorités finlandaises étudieront les questions familiales lors d’un séminaire au printemps prochain.
Lundi soir, Mme Halonen a eu un dîner avec le Premier ministre, M. Poutine. Aujourd’hui elle continue sa visite à Kazan.
HS/A8

La Finlande participera à la modernisation de l’économie russe
Selon Kauppalehti, Mme Halonen a « assuré aux médias finlandais et russe que la vie économique finlandaise s’intéresse beaucoup aux investissements à la modernisation de l’économie russe », ce qui est l’objectif principal du président Medvedev.
La visite a été marquée par la participation d’une délégation de la vie économique dirigée par M. Jorma Ollila, président de Nokia et de Shell.
« Nous souhaitons l’adhésion rapide de la Russie à l’OMC. Cela serait avantageux pour la Russie et pour nous », a déclaré Mme Halonen.
KL/9

Mme Halonen irritée par une question concernant le financement électoral du PSD
Le tabloïd Ilta-Sanomat note que Mme Halonen s’est irritée, devant la presse finlandaise, d’une question de Helsingin Sanomat concernant le financement électoral du parti social-démocrate par une fondation près du parti, Urheiluopistosäätiö. Cette fondation, qui avait accordé au moins 5 000 euros à la campagne présidentielle de Mme Halonen en 2006, a agi contre ses propres statuts.
IS/10

M. Ollila n’a pas commenté une éventuelle candidature présidentielle
Selon le tabloïd Ilta-Sanomat, M. Jorma Ollila n’a pas commenté la question du tabloïd à savoir s’il était intéressé par une candidature présidentielle aux élections de 2012. IS souligne que M. Ollila n’a donc pas rejeté une telle idée.
IS/11

Helsinki-Vantaa pourrait devenir un aéroport desservant également Saint-Pétersbourg
La liaison ferroviaire rapide prévue entre Helsinki et Saint-Pétersbourg pourrait se refléter sur les transports aériens de façon que l’aéroport de Helsinki-Vantaa devienne intéressant pour les passagers russes.
Il en va de même pour l’aéroport de Lappeenranta qui attire déjà des voyageurs russes se rendant ailleurs en Europe. Des vols sont proposés vers Riga, Düsseldorf et Bruxelles.
HS/B7

Exportations finlandaises

Une augmentation de 25 % en septembre
Selon la Direction nationale des douanes, la valeur des exportations finlandaises s’élevait à 4,7 milliards d’euros en septembre, ce qui est 25 % de plus qu’à la même époque en 2009. La demande a augmenté notamment en Russie, en Chine et aux Etats-Unis. Parmi les Etats membres de l’UE, c’est vers la Suède que les exportations finlandaises ont augmenté.
M. Mustonen, directeur du patronat EK, rappelle que la valeur des exportations est encore loin des chiffres de 2008.
Les importations vers la Finlande s’élevaient à 4,8 milliards d’euros en septembre, ce qui est 18 % de plus qu’en septembre 2009. C’est surtout les importations russes et chinoises, et parmi les Etats membres, néerlandaises, qui ont augmenté.
HS/B5

Politique arctique

« La vitesse du changement climatique dans la région arctique a surpris même les spécialistes » AL
Aamulehti rend compte de la visite en Finlande du journaliste britannique Alun Anderson à l’occasion de la publication en finnois de son livre sur les perspectives de la région arctique.
M. Anderson a participé à un séminaire international organisé à Espoo sur l’avenir de la région arctique. Il estime que la Finlande pourrait avoir un rôle important entre l’Océan arctique et l’Europe, entre la Russie et l’Occident.
AL/A14

Politique intérieure

Partis politiques

Les Vrais Finlandais ont une audience de 14,6 %
Helsingin Sanomat relève que selon un sondage sur l’audience des partis politiques, effectué par l’institut Research Insight Finland pour le compte du journal télévisé de la MTV3, la popularité des Vrais Finlandais s’élève à 14,6 %.
Le parti conservateur est toujours en tête, même si son audience a baissé à 21,3 %. Il est suivi du parti social-démocrate (18,8 %) et du parti du centre (17,9 %). Selon ce sondage, l’audience de l’alliance verte est de 9,2 %, celle de l’alliance des gauches de 7,6 %, des chrétiens-démocrates de 4,6 % et du parti suédois de 4,1 %.
Le sondage a été effectué auprès de 1 051 personnes.
HS

Science

Le baromètre sur la science montre que les Finlandais apprécient toujours la science et la recherche scientifique
Selon Helsingin Sanomat, le quatrième baromètre sur la science, publié mardi, montre que 57 % des Finlandais suivent les informations sur la science, notamment la médecine, contre 63 % il y trois ans. Les Finlandais ont un peu moins peur du changement climatique qu’il y a trois ans.
HS/A7

Médecine

Narcolepsie
Ilta-Sanomat rapporte que les parents de 17 enfants dont on a diagnostiqué un cas de narcolepsie depuis l’automne 2009 comptent porter plainte auprès du chancelier de la justice. Les familles sont convaincues qu’il y a un line entre la narcolepsie et les vaccinations contre la grippe A(H1N1).
Selon Mme Hanna Nohynek, spécialiste à l’institut national de la santé et du bien-être, il y a 36 cas de narcolepsie, dont 34 portants sur des enfants, depuis l’automne 2009.
IS/12

Défense

Réactions sur la proposition du ministre de la Défense d’entamer l’élaboration d’un nouveau Livre blanc tout de suite après les élections
Le président du groupe parlementaire du parti social-démocrate, M. Eero Heinäluoma, estime que le groupe de travail préparant le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale devrait se mettre au travail avant les élections.
Par ailleurs, il n’apprécie pas le projet du ministre Häkämies, selon qui le gouvernement ne ferait qu’informer les commissions parlementaires de son travail de préparation. Il confirme qu’une préparation parlementaire élargie dépassant l’axe gouvernement-opposition serait nécessaire pour le prochain Livre blanc.
Selon la proposition du ministre de la Défense, le Livre blanc pourra être traité au parlement à la manière des autres rapports, et l’on pourrait ainsi se passer du groupe de suivi parlementaire. Néanmoins le président de la commission parlementaire de la défense, M. Juha Korkeaoja (centre), estime qu’il ne faut pas renoncer au groupe de suivi parlementaire.
HS, UD

Sécurité

La Supo enquête sur les menaces adressées à Mme Thors
La ministre des Affaires européennes chargée de l’Immigration, Mme Thors a reçu l’hiver dernier des menaces en ligne. Hier, elle a aussi reçu, ainsi que sa secrétaire et son conseiller, des dizaines d’appels de harcèlement. La Sureté nationale relève qu’elle suit de près la situation. Elle qualifie les actes de harcèlement mais rappelle qu’il n’est pas exclu qu’il s’agisse de quelque chose de plus grave.
AL/A6

Mardi 9 novembre 2010

Politique étrangère et européenne

Finlande - Russie

Mme Halonen a entamé sa visite d’Etat en Russie
Helsingin Sanomat rapporte que la Présidente, Mme Tarja Halonen, qui a commencé lundi une visite d’Etat de trois jours en Russie, a visité les deux chambres du parlement russe. Lundi soir, Mme Halonen a eu un dîner officieux avec le président Medvedev. Les pourparlers officiels des présidents auront lieu aujourd’hui, ainsi qu’un dîner avec le Premier ministre Poutine.
Le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, a rencontré son homologue, M. Lavrov. Lors d’un dîner officieux, ils ont évoqué les questions internationales d’actualité, dont l’UE, l’OTAN, la future réunion de l’OSCE et les questions de visa.
HS/A6

Enregistrement obligatoire des étrangers
Le ministre du Commerce extérieur, M. Paavo Väyrynen, a eu un entretien avec la ministre de l’économie, Mme Elvira Nabioullina. La Russie projette, selon Mme Nabioullina, des allègements à l’enregistrement obligatoire des étrangers. Les préparatifs d’un changement de loi sont en cours, mais le contenu n’a pas été révélé. En ce moment, les étrangers doivent s’enregistrer obligatoirement quand ils arrivent en Russie ou dans une nouvelle localité. L’obligation d’enregistrement est considérée comme un obstacle important à l’égard de l’exemption de visa entre la Russie et l’Union européenne.
M. Väyrynen et Mme Nabioullina se sont mis d’accord sur la poursuite des négociations en vue d’un accord concernant la protection des investissements. M. Väyrynen croit que le litige sur les droits de douanes sur le bois sera réglé en décembre.
HS/A6

Les autorités russes en train de contrôler des abattoirs finlandais
Aamulehti relève que les autorités russes sont en train d’effectuer des contrôles dans les abattoirs des entreprises finlandaises de l’agro-alimentaire Atria à Nurmo, HK Ruokatalo à Forssa et Saarionen à Jyväskylä. Il s’agit d’accorder des autorisations d’importation en Russie à la viande de porc finlandaise.
Les autorités russes ont interdit des importations de viande et de produits laitiers finlandais en juillet dernier. Un laboratoire à Moscou avait trouvé des restes d’antibiotiques dans la viande finlandaise. L’interdiction concernant les produits laitiers a été levée début août et celle concernant une partie des produits issus de la viande le 20 août.
Selon M. Kyösti Siponen, directeur d’Evira, autorité finlandaise de contrôle sanitaire, la Russie a modifié sa réglementation depuis l’été dernier, mai elle est toujours assez différente de la réglementation finlandaise.
Il y aussi des interdictions d’importation en Russie concernant d’autres pays de l’Union européenne, dont la France, l’Allemagne, la Pologne et la République tchèque.
AL/A6

Mme Kiviniemi à Saint-Pétersbourg jeudi
La Première ministre, Mme Kiviniemi, effectuera une visite à Saint-Pétersbourg, jeudi, afin d’assister à l’inauguration d’un nouveau magasin Stockmann. Elle rencontrera la gouvernante de Saint-Pétersbourg, Mme Matviyenko pour des entretiens sur les questions économiques et commerciales et sur la coopération entre Saint-Pétersbourg et la Finlande.
Elle visitera également la Maison de Finlande et rencontrera des représentants des entreprises finlandaises installées à Saint-Pétersbourg.
SM

Finlande – Etats-Unis

« En Finlande aussi, le SDU fonctionne » AL
« La SUPO était informée des actions de surveillance de l’ambassade américaine » HS
L’Ambassade américaine en Finlande a informé, hier, de l’existence d’un groupe Surveilance Detection Unit à Helsinki. Selon l’Ambassade, ce groupe fonctionne en respectant le droit finlandais et n’est pas secret. Il ne s’agit pas d’une action d’espionnage.
La sûreté finlandaise (SUPO) a précisé qu’elle était informée des actions de surveillance de l’ambassade américaine. « Ce qui compte ce n’est pas le nom du groupe de surveillance, mais le fait que leur action n’est pas illégale. Cela, nous le savions », a déclaré la SUPO.
Hier, la SUPO et l’ambassade américaine ont discuté de cette question.
L’ambassadeur américain a déclaré que l’objectif du SUD était d’assurer la sécurité de l’ambassade et non de récolter des informations sur les personnes.
HS AL

Union européenne

Visite de M. Van Rompuy
La Première ministre, Mme Kiviniemi, rencontrera le président du Conseil européen, M. Van Rompuy, mercredi, à Helsinki, où il fera une visite éclair avant de se rendre à Séoul. Il est prévu que les entretiens porteront sur les thèmes des futurs conseils européens ainsi que sur d’autres questions d’actualité européenne.

Les relations entre grands et petits Etats membres se tendent » HS
La ministre des Affaires européennes Astrid Thors a déclaré hier, à Bruxelles, que les grands Etats membres ne prennent même plus la peine de « faire semblant » de prendre en compte les petits Etats. « Aujourd’hui les enjeux sont plus importants », souligne-t-elle.
Outre la proposition franco-allemande présentée au dernier conseil européen, le discours de la chancelière allemande la semaine dernière témoigne d’une remise en cause de la méthode communautaire par l’Allemagne, selon Mme Thors.
HS

Frontières

L’exemption de visa pour la Bosnie et l’Albanie pourrait avoir des effets en Finlande
Turun Sanomat rapporte que l’exemption de visa pour les ressortissants d’Albanie et de Bosnie dans l’espace Schengen, à partir de l’année prochaine, pourrait avoir des effets jusqu’en Finlande, comme cela fut le cas pour les ressortissants de Serbie, du Monténégro et de Macédoine en 2009, selon Päivi Blinnikka du ministère finlandais des Affaires étrangères.
TS

Politique intérieure

Politique

Débat sur le projet de réfome de la loi sur les eaux usées
Helsingin Sanomat rapporte que le nouveau projet de loi sur leaux usées va être transféré de la ministre de l’Envrionnement Paula Lehtomäki à la Première ministre Mari Kiviniemi, en raison de la fronde de députés centristes. Selon le président du groupe centriste, M. Timo Kalli, « il faut que le gouvernement prenne en compte les points de vue des députés centristes.
Le projet, défendu courageusement par Mme Lehtomäki, est actuellement étudié par la Commission des affaires constitutionnelles.
Une des questions concerne la constitutionnalité de la mesure consistant à exempter de l’obligation de s’équiper d’un traitement des eaux usées, les propriétaires de maison d’au moins 68 ans. Helsingin Sanomat souligne que la nouvelle loi devait toucher 250 000 habitations non équipées de traitement des eaux usées. Avec l’exemption pour les plus de 68 ans, elle n’en toucherait plus que la moitié.
HS

La police enquête sur la fondation du sport
La police a commencé à enquêter sur la fondation du sport qui a notamment financé des campagnes politiques pour 34 000 euros. Le conseil de cette fondation est présidé par M. Paavo Lipponen. Elle a notamment financé la campagne présidentielle de Mme Halonen.
HS

Mouvements sociaux

Les employés font grève afin de protéger leurs droits
« Selon un professeur, les employés sont passés de l’attaque à la défensive » UD
Au lieu des augmentations salariales, le motif des grèves est de plus en plus souvent lié aux conditions de travail, comme les heures de travail et les conditions de licenciement et à l’utilisation de main d’oeuvre extérieure.
La peur de perdre son emploi se reflète sur les conflits sociaux : on s’oppose à l’externalisations et à l’ouverture à la concurrence.
M. Koskinen, professeur du droit du travail, relève qu’auparavant, les mouvements sociaux correspondaient plus à des attaques (pour avoir une augmentation salariale ou pour améliorer les conditions de travail) alors qu’aujourd’hui, les grèves servent à défendre les droits acquis. Ce changement est largement du au fait que les exigences du patronat représentent, pour les employés, des affaiblissements des conditions de travail.
Il y a eu une tendance à la baisse concernant le nombre de grèves, mais en 2009, il y en avait de nouveau nettement plus (140) qu’en 2008 (90). Cette année, il y en a déjà eu 143.
HS

Restauration

La baisse de la TVA répercutée sur les prix
La baisse de la TVA sur la restauration (de 7,4 points), intervenue en juillet, a été répercutée à 62% sur les prix, selon l’association de la restauration Mara.
HS

Santé publique

Le STUK étudie les radiations des téléphones portables
Le STUK (centre national de radioprotection et de sûreté nucléaire) va lancer une enquête auprès de plus de 100 000 Finlandais sur les effets du téléphone portable.
HS

La Finlande envisage de jeter des vaccins H1N1 pour 12 millions d’euros
La Finlande dispose toujours d’un stock de 1,7 millions de doses de vaccins H1N1 qui seront périmées à l’automne 2011 et qui sont devenus inutiles avec le nouveau vaccin saisonnier qui protège également contre la grippe HIN1.
Le prix d’achat de ce lot de vaccins s’élève à 12 millions d’euros.
KS/5

Enseignement du suédois

Statut du suédois
La Hufvudstadsbladet relève que la Première ministre, Mme Kiviniemi souhaite que la future commission des lois constitutionnelles adopte une autre interprétation des droits linguistiques que la commission actuelle (telle que définie lors de son avis sur l’appartenance de la commune de Kokkola à une région suédophone et non finnophone).
M. Sasi, président conservateur de la dite commission, s’étonne de la volonté de la Première ministre d’engager les membres de la commission, dès à l’avance, à voter d’une certaine façon.
M. Söderman, vice-président de la Commission des lois constitutionnelles, rappelle qu’il n’est pas exclu qu’après les élections, il y aura également un nouveau Premier ministre.
HBL/4

Mesures pour encourager les études
Helsingin Sanomat rend compte d’un projet de trois ans pour encourager les élèves dans leurs études de suédois. Le projet a été mis en place en 2005 lorsque passer le suédois au bac est devenu optionnel. Parmi les mesures pour motiver les élèves, étaient mentionnés des visites, des émissions télévisées, des spectacles de théâtre.
Le projet a augmenté quelque peu le nombre d’étudiants qui passent le suédois au bac.
Helsingin Sanomat relève qu’une difficulté pour les échanges avec des élèves de Suède était le peu d’intérêt des Suédois pour venir en Finlande.
HS/A11

France

Littérature

Prix littéraire
Hufvudstadsbladet présente les nouveaux prix Goncourt (Michel Houellebecq) et Renaudo (Virginie Despentes).
Hbl

Lundi 8 novembre 2010
Politique étrangère et européenne

Finlande - Russie

Mme Halonen effectuera une visite d’Etat en Russie
Helsingin Sanomat rapporte que la Présidente, Mme Tarja Halonen, et son époux, M. Arajärvi, commencent aujourd’hui une visite d’Etat de trois jours en Russie à l’invitation du président Medvedev. Mme Halonen sera accompagnée des ministres des Affaires étrangères, M. Stubb, et du Commerce extérieur, M. Väyrynen, et d’une délégation de la vie économique, dirigée par M. Jorma Ollila, président de Nokia et de Shell.
Mme Halonen s’entretiendra demain avec le président Medvedev ; elle aura aussi un entretien avec le Premier ministre, M. Poutine. Mercredi, Mme Halonen se rendra à Kazan.
Les autorités russes effectuent cette semaine des contrôles dans les entreprises finlandaises de l’agro-alimentaire ; selon l’autorité de contrôle alimentaire Evira, il s’agit purement d’une coïncidence.
HS note que le nombre de visites fenno-russes de haut niveau est particulièrement élevé cette année. Mme Halonen a effectué une visite à Saint-Pétersbourg au printemps dernier, M. Poutine a effectué deux visites et M. Medvedev une visite en Finlande. La Première ministre Mme Kiviniemi doit effectuer une visite à Saint-Pétersbourg jeudi prochain. M. Väyrynen s’est rendu en Russie trois fois et Mme Lehtomäki deux fois ; plusieurs ministres russes sont aussi venus en Finlande.
Selon l’ambassadeur de Finlande en Russie, M. Matti Anttonen, c’est un signe de bonnes relations. De plus, il n’y a pas d’élections dans les deux pays cette année, souligne-t-il.
La Finlande accorde cette année près d’un million de visas aux ressortissants russes.
HS/lun/A6

Finlande – Etats-Unis

Espionnage dans les ambassades américaines : la SUPO va étudier la situation en Finlande
Après les révélations concernant l’espionnage réalisé par les ambassades américaines dans les pays scandinaves, la SUPO finlandaise a déclaré, vendredi, qu’elle n’avait eu connaissance d’aucun agissement illégal de la part de l’ambassade américaine à Helsinki. L’ambassade américaine en Finlande utilise les servies d’une société internationale de sécurité.
« Selon la SUPO, il n’y a pas à l’ambassade américaine de groupe du Surveilance Detection Unit, et, selon nous, il n’y a pas eu en Finlande d’actions telles que celles décrites en Norvège », a déclaré le chef du service de la SUPO, M. Kari Harju.
La SUPO va néanmoins étudier la situation en Finlande. Selon Helsingin Sanomat, les services de contre-espionnage finlandais ne pensent pas que les Américains aient réalisé en Finlande une opération comparable à celle mise en place dans les autres pays nordiques car la menace terroriste est plus faible en Finlande.
HS

Coopération nordique

On a toujours besoin du conseil nordique
L’ancienne secrétaire générale du PSD, Mme Maarit Feldt-Ranta a été élue vice-présidente du groupe socialiste du conseil nordique. Elle regrette la faible participation des ministres finlandais à la réunion du conseil nordique la semaine dernière : la Première ministre n’a fait qu’une courte apparition pour y présenter le programme de la future présidence finlandaise et le ministre chargé de la coopération régionale, M. Vapaavuori a préféré rester à Helsinki pour assister à une réunion du bureau de son parti.
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat estime que les réponses favorables des citoyens nordiques au récent sondage sur un Etat fédéral nordique prouvent que les pays nordiques ont besoin d’une politique commune. Il manque pour cela des initiatives concrètes, estime l’éditorialiste.
Turun Sanomat publie aussi un éditorial en faveur d’une plus étroite coopération nordique.
UD HS TS

Agriculture

Débat sur les élevages porcins
Selon un rapport français, des porcs finlandais ont été castrés d’une manière interdite par les nouvelles directives européennes, rapporte Turun Sanomat.
L’association finlandaise de protection des animaux a saisi le ministère de l’agriculture. Le ministère de l’agriculture a promis d’étudier la question avec l’autorité sanitaire Evira.
HS

Politique intérieure

Poste

Fin de la grève
Le gouvernement envisage de revenir sur son projet de loi
Le gouvernement envisage de modifier le projet de loi sur les services postaux afin d’éviter les nouvelles grèves. Il est prévu désormais de maintenir le règlement sur l’objectif que 80 % des lettres de première classe arrivent au destinataire le lendemain. Cela permettrait de dissiper la menace d‘une augmentation de la quantité de travail de nuit. Il avait été prévu de faire une concession sur la rapidité du courrier afin de combiner la distribution du courrier (dans la matinée) avec celle des journaux (tôt le matin), ce qui aurait signifié que les employés des postes travailleraient plus la nuit.
Comme la question de l’augmentation éventuelle du travail de nuit était la principale pomme de discorde des négociations du secteur, un accord a été obtenu dimanche soir, après l’annonce de Mme Lindén, ministre des Communications.
« Le projet de loi sur les postes peut être modifié si cela permet d’accélérer l’accord salarial et de garantir les services postaux », a-t-elle dit.
HS/sam/A9, lun/A5

Editorial : « La pression est une mauvaise raison pour modifier un projet de loi » HS
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat critique la façon dont le gouvernement a cédé devant la pression des employés. « C’est extrêmement exceptionnel et il faut que cela soit une exception à la règle. » L’éditorialiste note que l’introduction au Parlement de projets de loi mal préparés est une toute autre question. Il estime également qu’une réflexion approfondie est plus essentielle que le calendrier prévu pour l’entrée en vigueur de la réforme.
HS/lun/A2

Travail

« La SAK rejette une diminution des vacances » HS
Le Président du patronat, M. Sakari Tamminen a proposé de réduire les vacances des travailleurs finlandais pour rallonger les carrières professionnelles.
La confédération syndicale ouvrière SAK rejette cette idée qui, selon elle, n’a jamais été évoquée dans les groupes de travail sur le prolongement des carrières.
HS

Energie

Point de vue : « La Finlande renonce à faire partie des pionniers pour le stockage du CO2 » HS
Helsingin Sanomat rapporte que Fortum a renoncé à son projet de créer un centre de stockage du CO2 à Mari-Pori. Faute d’aide de l’Etat, Fortum estime que ce projet n’est pas viable.
Helsingin Sanomat regrette que la Finlande renonce à se lancer dans le développement d’une technologie qui, si elle se révélait efficace, pourrait ouvrir des perspectives commerciales internationales.
HS

Transport maritime

Projets de construire des terminal LNG en baltique
Viking Line envisage de faire construire par STX un navire de croisière fonctionnant au gaz liquide.
Cela nécessiterait la construction de terminaux de gaz liquide en Suède et en Finlande. Le suédois AGA va construire un terminal près de Stockholm et le finlandais Gasum près de Turku.
Helsingin Sanomat rapporte que Wärtsilä construit des moteurs fonctionnant au gaz liquide.
HS

Défense

Le ministre de la Défense propose d’entamer l’élaboration d’un nouveau Livre blanc tout de suite après les élections
Le ministre de la Défense, M. Jyri Häkämies, propose que le prochain gouvernement entame la préparation du Livre blanc sur la politique de défense et de sécurité tout de suite après les élections. Ainsi les réformes concernant les structures de la défense nationale pourront être soumises au parlement dès le début 2012 et prendre effet en 2016.
Dans son discours lors des 195 èmes journées de la défense nationale, le ministre a précisé que le délai de préparation du Livre blanc était généralement trop long. Pour le traitement du Livre blanc au parlement, M. Häkämies propose que la section administrative et de défense de la commission parlementaire des finances participe aux côtés des commissions des affaires étrangères et de défense, car elle traite du budget de la défense.
HS

Le général Ari Puheloinen met en garde contre les cyber-menaces
Le commandant des forces de la défense, le général Ari Puheloinen, met en garde contre les menaces dont fait l’objet la société de l’information. Le réseau sécurisé destiné à la communication entre les autorités de la sécurité, en cours d’élaboration en Finlande, mettra à profit le réseau intranet de la défense nationale, déjà séparé du cyber-environnement ouvert.
HS

Enseignement des langues étrangères

La ministre de l’Education propose un choix entre deux langues au primaire
La ministre de l’Education, Mme Virkkunen, propose que chaque commune propose désormais un choix entre deux langues comme première langue étrangère dite de cursus long. L’enseignement de cette langue commencerait dès la deuxième classe de la scolarisation.
Actuellement, 80 % des établissements scolaires ne proposent que l’anglais comme première langue étrangère.
Il s’agirait également de proposer une deuxième langue étrangère optionnelle, à partir de la cinquième classe. Actuellement, la moitié des communes n’offrent pas un tel choix.
HS/sam/A12

Chute des études de langues optionnelles
Helsingin Sanomat rend compte de la diminution considérable des études des langues étrangères optionnelles à l’école. Outre l’anglais et le suédois, qui sont obligatoires, les élèves apprennent de moins en moins d’autres langues étrangères. Depuis l’instauration de la langue « A2 » à partir de la quatrième ou cinquième classe du primaire, en 1994, on ne l’a jamais choisie aussi peu qu’en 2009. Au bac, il n’y a jamais eu aussi peu d’étudiants qui passent le cursus court du français ou de l’allemand qu’en 2009.
Mme Mustaparta de la Direction de l’Education nationale craint que l’obligation pour les communes de proposer un choix de langues ne remédiera pas forcement à la situation, car les communes peuvent le faire dans une des écoles seulement, or, les élèves et les parents n’ont pas toujours la volonté de changer d’école pour pouvoir étudier une langue.
Concernant le caractère obligatoire du suédois, que certains considèrent comme un obstacle aux études des autres langues, HS relève que la ministre de la Justice, Mme Brax, a constaté qu’il n’y avait pas de justification pour cela dans la Constitution. Le remplacer par le russe, par exemple, ne pourra toutefois pas se faire avant d’avoir étudié quel effet cela aurait sur les choix et possibilités ultérieures des élèves.
HS/A8

Religion

Le conseil général de l’église luthérienne se réunit mercredi à Turku
Helsingin Sanomat relève que le conseil général de l’église luthérienne se réunira à Turku à partir de mercredi. Ce « parlement » de l’église devra étudier entre autres comment l’église va traiter les couples homosexuels. Les évêques proposent la possibilité d’un moment de prière mais non la bénédiction des couples homosexuels.
Un sondage a été effectué auprès des 108 délégués du conseil général et 80 délégués y ont répondu. Seuls 55 ont répondu à la question concernant l’attitude de l’église à l’égard des couples homosexuels pacsés : 26 sont pour la bénédiction, 17 sont pour la prière mais contre la bénédiction, neuf sont contre les deux mais souhaitent la bienvenue aux homosexuels dans les paroisses, deux n’ont pas voulu répondre à cette question et un n’accepte pas la homosexualité.
HS/sam/A6

Décès de l’imam Chehab
Helsingin Sanomat annonce le décès de Khord Khaled Chehab, imam de la communauté islamique de Finlande, à l’âge de 48 ans, la semaine dernière à Beyrouth.
L’imam, né au Liban, était arrivé en Finlande en 1987 et avait la nationalité finlandaise.
Selon le président du conseil religieux de la communauté islamique, M. Anas Hajjar, l’imam Chehab souffrait de problèmes cardiaques.
HS/lun/A11

France - Finlande

Musique

Titi Robin
Helsingin Sanomat présente le chanteur français Titi Robin qui donnera demain un concert au théâtre Savoy dans le cadre du festival Etnosoi.
HS

France

Littérature

Houellebecq
Hufvudstadsbladet publie une critique du livre de Michel Houellebecq à qui a été décerné, aujourd’hui, le prix Goncourt.
Hbl

Peinture

Monet
Hufvudstadsbladet publie un reportage sur les expositions Monet, au Grand Palais et au musée Marmottant.
Hbl

Société

Des adolescents très pressés
Helsingin Sanomat ouvre une série de reportages sur les adolescents dans le monde par le portrait d’une jeune Française de 15 ans.
HS

Vendredi 5 novembre 2010

Politique étrangère et européenne

Union européenne

« M. Jyrki Katainen fait partie de l’élite européenne » NP
Nykypäivä, hebdomadaire conservateur, souligne que le Président du parti conservateur Jyki Katainen, participe aux sommets du PPE et, notamment aux rencontres qui ont lieu à la veille des conseils européens. Ainsi avant le dernier conseil européen, il a participé au dîner qui a réuni cinq premiers ministres, le Président français, le président du permanent du conseil et le président de la Commission.
M. Katainen est vice-président du PPE depuis 2006 et rapporteur du PPE pour les affaires financières.
« Dans les réunions du PPE, M. Katainen rencontre de manière routinière des personnalités plus importantes que celles que rencontrent la Présidente ou le ministre des Affaires étrangères finlandais », écrit NP.
NP

Points de vue :
« Maintenant on va mesurer le poids de l’axe franco-allemand dans l’UE » NP
« A nouveau la France et l’Allemagne ? » SK
Dans Nykypäivä, le directeur du centre de recherche sur les études européennes, M. Tomi Huhtanen, renvient sur l’accord de Deauville entre la France et l’Allemagne. Selon lui, le débat suscité par cet accord va permettre de mesurer le poids de l’axe franco-allemand dans l’union élargie.
Dans Suomen Kuvalehti, la correspondante à Paris Helena Petäistö souligne qu’après l’accord de Deauville, les autres Etats européens ont cherché à voir quel compromis pourrait être trouvé avec la proposition franco-allemande alors qu’en Finlande les critiques sur l’idée même d’un tel accord (et l’idée que l’Allemagne aurait trahi le groupe des défenseurs de la rigueur budgétaire) s’est prolongé jusqu’au conseil européen.
Mme Petäistö souligne que, dans l’histoire européenne, un accord entre la France et l’Allemagne est plus la rgèle que l’exception. C’est pourquoi s’allier à la position allemande comme l’avait fait la Finlande (le ministre des Affaires étrangères Alexander Stubb allant jusqu’à dire que, « dans tout Finlandais, se trouve un Allemand ») était éronnant.
NP SK

Immigration

Débat sur le coût de l’immigration
L’hebdomadaire conservateur Nykypäivä rapporte que le ministère de l’Intérieur a répondu à la commission administrative du Parlement que « la politique de regroupement familial de la Finlande ne rendait pas le pays plus attractif que les autres ». La demande de la commission parlementaire aurait irrité la Ministre de l’Immigration Astrid Thors (parti suédophone).
Le vice-président de la commission administrative M. Tapani Mäkinen (conservateur) n’est pas satisfait de la réponse du ministère car il attendait une comparaison chiffrée.
Les députés, qui viennent à nouveau d’entendre la ministre, ont donc décidé de lui envoyer des demandes précises sur le coût du regroupement familial. Ils souhaitent aussi savoir quelles nationalités utilisent le plus le regroupement familial dans d’autres pays (Suède, Norvège, Danemark, Pays-Bas, Allemagne).
Nykypäivä rappelle que le bureau qui étudie les demandes de regroupement familial ploie sous les dossiers : plus de 5000 uniquement pour la Somalie.
Nykypäivä a essayé de comptabiliser le coût de l’immigration au budget de la Finlande en 2009. Le journal arrive au chiffre de 290 millions d’euros, auquel il faut ajouter les aides sociales.
NP

Immigration des travailleurs

Les directeurs d’entreprises favorables à l’immigration liée au travail
70 % des directeurs d’entreprises ayant répondu à l’enquête de la Chambre de commerce seraient prêts à favoriser l’immigration liée au travail.
HBL/10

Groupements tactiques

La Finlande à nouveau en alerte au 1er janvier
La Finlande sera, pour la troisième fois, en alerte dans le cadre des groupements tactiques de l’UE, pendant six mois à compter de début 2011.
La Finlande participera à deux groupements, un piloté par la Suède (200 soldats finlandais) et un autre piloté par les Pays-Bas (100 soldats finlandais).
SM/11

Politique intérieure

Défense

Les forces armées enverront 41 Hawks à la casse
Au cours des quatre prochaines années, les Forces armées enverront à la casse 41 Hawks. Depuis le rapport sur la défense 2001, les Hawks ne servent plus que pour la formation. Les 26 Hawks qui seront maintenus suffiront ainsi pour les forces armées.
HS/A5

Economie

Industrie : les exportations repartent lentement
Kauppalehti rapporte que, selon le baromètre sur la conjoncture publié par le patronat, les exportations finlandaises devraient continuer à augmenter l’année prochaine, même si le rythme de croissance risque de freiner.
Kauppalehti souligne que les risques liés à la conjoncture internationale sont toutefois très importants. Le pire pour la Finlande serait que l’unité du G20 sur le sauvetage de l’économie mondiale vole en éclat. Une guerre des devises et le retour du protectionnisme détruirait immédiatement la croissance finlandaise qui dépend fortement des exportations.
KL

Îles Åland

Les Îles Åland souhaitent plus de pouvoir de décision économique
Les partis politiques ålandais souhaitent étendre le champ d’application de l’autonomie et obtenir que les Îles puissent décider indépendamment des questions économiques comme l’imposition.
HS/A11

Société

Homosexualité
Le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, et la ministre de la Justice, Mme Brax, ont participé à un clip-vidéo inspiré par la campagne américaine « It gets better » pour soutenir les jeunes homosexuels. Ils interviennent sur cette vidéo conçue pour encourager les jeunes homosexuels qui, selon des études internationales, commettent trois ou quatre fois plus de suicides que les hétérosexuels.
HS/A8

Toussaint

Fermeture des magasins samedi
Les Finlandais fêtent la Toussaint samedi. La majeure partie des magasins sera fermée et les transports publics observent les horaires du dimanche. Plusieurs journaux ne paraitront pas dimanche.
HS/A14

France - Finlande

France 24

France 24 lance une version en arabe
Helsingin Sanomat publie une interview du président de France 245, Alain de Pouzilhac.
HS

Jeudi 4 novembre 2010

Politique étrangère et européenne

Coopération nordique

Le Conseil nordique a critiqué le Danemark pour les expulsions
Helsingin Sanomat rapporte que le Conseil nordique, réuni cette semaine à Reykjavik en Islande, a décidé en séance plénière de demander au Danemark de mettre fin aux expulsions de citoyens nordiques ayant besoin des aides sociales, par exemple les femmes enceintes. Depuis 2004, le Danemark a expulsé au moins 42 citoyens nordiques, dont une dizaine de Finlandais. On estime que beaucoup de personnes ont quitté le pays avant d’être expulsées officiellement. La séance plénière a pris sa décision sur la proposition de la commission des affaires des citoyens et des consommateurs du conseil, présidée par le Finlandais Ville Niinistö, qui souligne l’importance de la libre circulation des citoyens nordiques.
Le Conseil nordique a également recommandé en séance plénière que les gouvernements des autres pays nordiques prennent contact avec le gouvernement danois pour qu’il mette fin à cette politique.
M. Ole Norrback, ancien ministre et diplomate finlandais, président du forum chargé par les Premiers ministres nordiques d’étudier les obstacles à la coopération nordique et à la circulation des citoyens nordiques, souligne que cette remarque du conseil au Danemark est exceptionnelle et rare. Selon lui, « cette décision a un poids politique. »
HS/A6

M. Soini rejette une coopération entre les partis populistes nordiques
Helsingin Sanomat relève que le président des Vrais Finlandais, M. Timo Soini, en déplacement au Canada, a rejeté les spéculations selon lesquelles son parti souhaiterait former au Conseil nordique un groupe avec les autres partis populistes nordiques.
Les spéculations ont commencé mercredi quand M. Raimo Vistbacka, député des Vrais Finlandais, n’a pas pu participer à une réunion des partis centristes du Conseil nordique à Reykjavik. L’agence de presse finlandaise STT a publié hier une dépêche selon laquelle les partis nordiques critiques sur l’immigration projetteraient la formation de leur propre groupe au Conseil nordique. Selon le journal télévisé de MTV3, les organisations de jeunesse de ces partis ont déjà annoncé qu’elles voulaient renforcer leur coopération.
M. Soini a strictement rejeté les spéculations sur la coopération des Vrais Finlandais avec le parti nationaliste suédois, les Démocrates suédois.
HS/A6, TS/17

Elections americaines

« Obama devra faire des choix intelligents » HS
« Obama a promis des changements, mais c’est lui qui devra changer » AL
L’éditorialiste d’Helsingin Sanomat estime qu’après les élections de mi-mandat, le Président américain devra choisir : soit il utilise sa position pour coopérer avec les Républicains, soit il privilégie les conflits qui mettent en valeur les différences entre les partis.
HS

Terrorisme

Pas de mesures spécifiques en Finlande
Selon la SUPO, les colis piégés devraient épargner la Finlande
Selon le chef de la sécurité du gouvernement Timo Härkönen, la Finlande n’a pas pris de mesures spécifiques après les colis pigés envoyés aux chefs d’Etats ou de gouvernement européens. Si le contrôle des courriers venant de l’étranger a été renforcé, c’est toujours dans le cadre normal de la sécurité, selon M. Härkönen.
Selon la SUPO, la campagne de colis piégés qui sévit en Grèce devrait épargner la Finlande.
TS

Finnair renforce le contrôle du fret vers les Etats-Unis
Après les bombes découvertes dans du fret à Dubaï et en Grande-Bretagne, Finnair a décidé de contrôler le fret destiné aux Etats-Unis, à la demande des autorités américaines.
HS

Fausse alerte à la bombe
La rue devant l’ambassade d’Israël a été fermée, hier, en raison d’un sac abandonné qui se trouvait là. La police de Helsinki a fouillé le sac qui, finalement, ne représentait aucun risque.
HS/A13

Finlande – Russie

Les Îles Åland encouragent les Russes à venir accoucher en Finlande
Une entreprise finlandaise qui a déjà organisé, pour des Russes aisées, des voyages pour accoucher en Finlande, envisage, après la fermeture de la maternité de Tammisaari, d’en organiser vers les Îles Åland.
Peu d’enfants sont nés aux Îles Åland, ce qui leur permettrait facilement d’accueillir plus de femmes enceintes.
HS/A9

Immigration

La Finlande pourrait accepter plus de réfugiés
Aamulehti rappelle qu’il n’y a en Finlande que 7 000 réfugiés contre 38 000 en Norvège et 81 000 en Suède.
Malgré l’atmosphère de plus en plus critique à l’égard de l’immigration en Finlande, Aamulehti écrit que, à la lumière des chiffres et de l’augmentation des réfugiés dans le monde, la Finlande pourrait accueillir plus de réfugiés.
L’année dernière, 548 Somaliens, 495 Irakiens et 95 Afghans ont obtenu une réponse favorable à leur demande d’asile en Finlande.
AL

Les permis de séjour rarement accordé à une personne âgée
Helsingin Sanomat relève que, selon une étude effectuée pour le compte du Conseil œcuménique de Finlande, la Cour administrative suprême n’accorde que rarement des permis de séjour à des parents âgés d’une personne de nationalité finlandaise.
La législation sur les étrangers prévoit qu’une personne âgée peut rester en Finlande si elle est entièrement dépendante de sa famille. Dans la majeure partie des cas, la Cour administrative n’a pas jugé opportun d’utiliser cette possibilité.
M. Huttunen, secrétaire général du Conseil œcuménique, estime que les décisions de Justice sont en contradiction avec le sens de la justice des Finlandais.
HS/A6

Politique intérieure

Travail

Le gouvernement renonce à réformer le droit de grève
Après le syndicat des ouvriers SAK, c’est le syndicat des employés STTK qui a décidé de ne pas participer au groupe de travail chargé d’étudier une modification du droit de grève. Ces deux syndicats estiment que le patronat souhaite uniquement réduire le droit de grève alors que les syndicats voudraient revoir l’ensemble des conventions salariales.
La ministre du travail Anni Sinnemäki a admis qu’en l’absence de consensus des partenaires sociaux, le projet de revoir les règles sur les conflits du travail n’avancera pas beaucoup. Le ministère va faire tout son possible pour que les partenaires sociaux reviennent à la table des négociations.
UD

Patronat

M. Johansson à la présidence du patronat
Le Président du groupe Wärtsilä, Ole Johansson, va remplacer le président de Rautaruukki Sakari Tamminen, à la présidence du patronat EK.
Le directeur exécutif de EK demeure Mikko Pukkinen.
HS

Energie

M. Pekkarinen rejette toute importation de déchets nucléaires
Le Ministre de l’Economie Mauri Pekkarinen a affirmé, hier, en réaction au projet de directive de la Commission, que, même si cela était autorisé à l’intérieur de l’UE, la Finlande continuerait à interdire l’importation de déchets nucléaires.
En Finlande, il existe déjà un site de stockage des déchets, à Olkiluoto, rappelle Kauppalehti. Fennovoima, qui a reçu l’autorisation de principe de construire une centrale nucléaire, n’a toujours pas de site de stockage des déchets. Fennovoima et Posiva (filiale mixte de Fortum et TVO) ont négocié sur la possibilité d’utiliser le site de Posiva en septembre. Cette réunion, à la demande du ministre, n’a néanmoins pas abouti. M. Pekkarinen estime qu’il « est naturel que les acteurs du secteur cherchent à trouver un accord. Après, on verra » ce que feront les pouvoirs publics. Le ministre réfléchit à la possibilité de forcer les entreprises à s’entendre, si c’est constitutionnel. Un modèle avec deux sites de stockage n’est pas exclu, d’autant qu’il pourrait ne pas être plus coûteux.
KL

Chantiers navals

STX Finland envisage de licencier 350 personnes
Après le licenciement de 430 personnes en janvier, STX devrait licencier bientôt 350 personnes. Ces licenciements seraient mis en œuvre au printemps prochain.
Actuellement STX emploie au chantier naval de Turku 1200 ouvriers dont 1100 sont au chômage technique.
TS

Défense

La distribution des munitions risque de devenir plus stricte
La distribution des munitions dans les garnisons finlandaises risque de devenir plus stricte à la suite de la mort du jeune conscrit. La brigade de Carélie a l’intention de donner, dans les jours qui viennent, des instructions provisoires sur la distribution du matériel de tir aux conscrits dans différentes circonstances. « Ces instructions seront distribuées aux unités dès cette semaine et elles seront plus strictes que les précédentes », affirme le chef d’état-major de la brigade, le colonel Reima Helminen.
HS/A8

Crimes de haine

La police prévenue de plus de crimes de haine qu’avant
La police a enregistré une augmentation de 17 % des crimes de haine en 2009 (1007 cas) par rapport à 2008 (859 cas). Dans la plupart des cas, il y a des caractéristiques racistes. Le suspect est le plus souvent un homme finlandais entre 15 et 24 ans, la victime un ressortissant finlandais : un Rom ou un Finlandais d’origine étrangère.
Parmi les étrangers, ce sont les Somaliens qui sont le plus souvent victimes de crimes racistes, ainsi que les Irakiens, Iraniens et Turcs.
Outre le racisme, ces crimes étaient motivés par la religion ou l’orientation sexuelle de la victime.
Mme Viljanen, secrétaire générale du ministère de l’Intérieur, relève que la lutte contre ce genre de criminalité représente un défi à relever pour la société finlandaise. « La non-discrimination est un droit fondamental constitutionnel que les autorités doivent garantir », dit-elle.
HS/A12

Ecole

Un groupe de travail ministériel propose de remplacer les livres par des ordinateurs
Un groupe de travail du ministère de l’Education souhaite mettre en place des essais d’écoles sans livres ni papier dans quelques établissements scolaires dès les prochaines années.
Plus généralement, le groupe de travail propose de mettre à profit les technologies de l’information plus efficacement et de la même façon dans l’ensemble des écoles.
KS/mer/12

Mercredi 3 novembre 2010

Politique étrangère et européenne

Politique européenne

Un Premier ministre moins défensif et plus constructif
L’éditorialiste d’Helsingin Sanomat écrit que les positions et les déclarations de Mme Kiviniemi sur l’UE montrent qu’un changement de génération a eu lieu à la tête du gouvernement. Alors que son prédécesseur, M. Vanhanen avait une position défensive ou réactive (voire aucune position du tout selon ses détracteurs), Mme Kiviniemi a souligné à Bruxelles que, pour elle, l’adhésion à l’UE n’était pas un mariage forcé mais qu’il y avait aussi des sentiments. « L’UE n’est pas seulement un outil pour la Finlande, mais aussi un choix de valeurs. Nous pouvons être satisfaits de notre choix car sans l’uE il nous serait plus difficile de protéger notre modèle de société, qu’il s’agisse de l’emploi, de la croissance ou de la sécurité ».
Une autre différence avec M. Vanhanen est que Mme Kiviniemi souhaite de suite être en première ligne et participer activement aux affaires européennes : elle veut promouvoir les positions finlandaises dès la phase de préparation des décisions au niveau européen. L’éditorialiste rappelle que la position du premier ministre est particulièrement importante en Finlande car les affaires européennes dépendent directement de lui. « Après M. Vanhanen, il est frais d’entendre Mme Kiviniemi et de la voir se comporter naturellement au milieu des autres chefs d’Etats et de gouvernement », conclut l’éditorialiste.
HS

Coopération nordique

Le climat sera le principal thème de la présidence finlandaise du conseil nordique
La Finlande assumera la présidence du conseil nordique en 2011. La lutte contre le changement climatique sera le principal thème de la présidence finlandaise dont les objectifs ont été présentés, hier, à Reykjavik, par la Première ministre, Mme Kiviniemi. Un autre thème de la présidence finlandaise sera la jeunesse.
SM

Climat et pauvreté

Propos de M. Väyrynen
Le ministre du Commerce extérieur et du Développement, M. Väyrynen, estime que l’on met trop l’accent sur les questions climatiques et environnementales dans la politique du développement.
Lors d’un séminaire organisé par le ministère des Affaires étrangères avec les ONG, hier, il a dit que le premier but de la politique du développement était de supprimer la pauvreté. Or, il apparaît, selon lui, que cela a été oublié dans le contexte des préparatifs du sommet de Rio de Janeiro sur le développement durable.
Pour lui, dans la lutte contre la pauvreté, il s’agit de faire attention, outre l’aspect environnemental, au caractère économiquement et socialement durable des activités.
HS/A10

Congo - Nokia

Les téléphones mobiles entachés de sang ?
Helsingin Sanomat rend compte d’un documentaire diffusé à la télévision danoise sur des liens éventuels entre Nokia et la guerre civile au Congo. On y prétend que, par ses achats de minerais, Nokia finance le conflit congolais.
M. Isosomppi, directeur à Nokia, relève que Nokia connaît l’origine des minerais aussi bien que possible et que le groupe observe ces questions depuis dix ans. Il admet toutefois qu’il est impossible d’avoir une certitude à 100 %.
HS/B7

Finlande – Suède

Fin de la visite de la Princesse Victoria
Le couple princier suédois, Victoria et Daniel, a terminé sa visite en Finlande, hier, pour repartir en Suède ce matin. Au dîner offert par la Présidente, Mme Halonen, lundi, ont été invité des personnalités d’avenir que Victoria sera susceptible de rencontrer en tant que monarque de Suède.
HS/A6

Politique intérieure

Constitution

Le gouvernement et le PSD cherchent un accord sur la réforme constitutionnelle
Turun Sanomat rapporte que le gouvernement et le principal parti de l’opposition, le PSD, vont bientôt négocier sur le fond de la réforme constitutionnelle. Le projet de réforme est actuellement étudié par la commission constitutionnelle du Parlement.
Si l’actuel Parlement doit voter le projet de réforme à la majorité simple, il devra, pour être approuvé, être adopté à la majorité qualifiée des deux tiers par le prochain parlement élu en avril 2011. C’est pourquoi un large consensus est nécessaire.
L’objectif est que la réforme constitutionnelle entre en vigueur le 1er mars 2012, au début du mandat du prochain président.
Les principales dissensions touchent les pouvoirs du président.
Le gouvernement n’envisage pas de modifier l’article 93 (Le Président de la République, en collaboration avec le gouvernement, dirige la politique étrangère de la Finlande.)
En revanche, il souhaite modifier l’article 58 (Décisions du Président de la République) et l’article 66 (Fonction du Premier ministre).
TS

Défense

Les décisions concernant les réformes devront être prises en 2012
« On connaît déjà au sein de la défense nationale le sens que prendra le développement à partir de la moitié de notre décennie, mais les solutions tardent à venir », a constaté le commandant des forces armées finlandaises, le général Ari Puheloinen, dans son discours lors de la fête organisée pour les 20 ans de la Fondation de la défense nationale.
« Pour bien rester dans les temps, nous aurons besoin de prendre des décisions concernant les réformes dès les premiers mois de 2012 », a signalé le général Puheloinen.
Néanmoins, les repères de base tels que la défense militaire du pays, le soutien aux autorités et la gestion de crise internationale resteront inchangés. Les principes de la défense territoriale subsisteront mais seront développés. Le service militaire universel sera également maintenu.
« Outre les réductions et fermetures de garnisons, il s’agit surtout de s’adapter à la situation de l’après-guerre froide », a rappelé le général Puheloinen.
KS/9

Le jeune conscrit disparu de la caserne à Vekaranjärvi retrouvé mort
Cet incident pourrait apporter des changements dans la distribution des munitions
Un jeune conscrit armé d’un fusil d’assaut et de munitions, qui avait disparu dans la brigade de Carélie hier, a été retrouvé mort. L’homme n’était pas rentré d’une compétition de course d’orientation.
Les pratiques appliquées dans les compétitions d’orientation de tir de l’armée pourraient changer en raison de cet incident. Lors de cette compétition, les munitions avaient été distribuées aux appelés dès le départ de la course. Le chef d’état-major de la brigade, le colonel Helminen, constate que dans les compétitions de ski, les munitions sont également distribuées dès le départ. Il avoue qu’il serait plus prudent de faire la distribution sur le stand de tir.
HS/A9

Poste – mouvement social

Le syndicat de la poste souhaite étudier la réforme de la législation en cours
Les mouvements sociaux concernant les employés de la poste se poursuivent encore durant cette semaine. Le syndicat de ce domaine souhaite étudier s’il est encore possible d’influencer la réforme de la législation sur les postes qui est actuellement à l’étude au Parlement. M. Vilkunan, président du syndicat PAU rappelle que la Finlande a des intérêts nationaux concernant les services postaux qui ne correspondent pas aux règlements au niveau européen.
Itella, entreprise de l’Etat qui se charge des services postaux, emploie 30 000 personnes. Le syndicat de ces employés craint que la réforme de la législation en la matière affaiblisse le résultat de cette entreprise et augmente la pression pour le travail nocturne.
HS/A12

Economie

Dette publique
La Finlande s’est endettée à hauteur de 1,5 milliards d’euros à un taux d’intérêts « historiquement peu élevé ». Au total, la dette publique s’élève à 70,9 milliards d’euros, ce qui représente une dette de 13 196 euros pas habitant.
HS/B7

France - Finlande

Littérature

Prix Femina Etranger à Sofi Oksanen
« Sofi Oksanen reçoit un prix important en France » HS
Sofi Oksanen a reçu le Prix Femina Etranger pour Purge. Elle en a été informée à Reykjavik où elle s’était rendue pour recevoir le prix littéraire du Conseil nordique.
En France, son roman s’est vendu à 70 000 exemplaires jusqu’à présent.
Il s’agit de la deuxième fois que ce prix a été décerné à un écrivain nordique. Elle se félicite du fait qu’un écrivain qui se produit dans une langue « marginale » puisse obtenir un grand public dans un pays de culture riche en traditions tel que la France.
Helsingin Sanomat relève que le Prix Femina étranger accordé à Sofi Oksanen constitue l’une des principales reconnaissances accordées à un auteur finlandais.
HS

Mardi 2 novembre 2010

Politique étrangère et européenne

Conseil européen

« La Finlande a imposé sa volonté » KS
Selon La Première ministre Mari Kiviniemi, la Finlande a imposé sa volonté quand les Etazts membres ont décidé de maintenir le pouvoir de préparation à la Commission sur les mécanismes concernant la discipline budgétaire. Elle comprend toutefois que le président du conseil soit impliqué car « le traité de Lisbonne a créé un président permanent et il est naturel qu’il ne soit pas oublié ».
Mme Kiviniemi est aussi satisfaite que d’éventuelles modifications des traités fondateurs ne toucheront pas le principe de non solidarité financière entre les Etats. Cette question était très importante pour la Finlande, relève Helsingin Sanomat.
« Au conseil européen de décembre, nous déciderons des principes des mécanismes de discipline budgétaire et du fait de savoir si l’on a besoin de modifier les traités », a dit Mme Kiviniemi. Elle a souligné que « de nombreux Etats auraient préféré que l’on ne mentionne pas la possibilité de perdre les droits de vote, dans les projets de sanctions confiés à M. van Rompuy. »
Mme Kiviniemi déclare que les discussions sur une modification des traités sont restées très vagues car l’Allemagne n’a rien précisé de ses intentions. « J’aurais apprécié moi-même d’en savoir plus concernant les articles des traités que l’on veut réformer », a-t-elle dit. « J’espère toujours que l’on n’aura pas à modifier les traités, mais si c’est indispensable, alors on le fera ».
Sur le fond, Mme Kiviniemi est satisfaite des décisions de principe concernant la discipline budgétaire et elle espère que les décisions finales pourront être rapidement prises, tant que la conscience de la crise financière est dans tous les esprits.
KS HS TS AL

« Les petits Etats ont évité la défaite » HS
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat estime que le résultat du conseil européen peut être considéré comme une victoire défensive pour les petits Etats, et pour la Finlande qui a été l’un des organisateurs du front des petits. L’éditorialiste considère que le fait que la sanction concernant la perte des droits de vote ait été reportée à plus tard signifie qu’elle a de grandes chances d’être oubliée. « Un conseil européen typique : tous les chefs d’Etats ou de gouvernement ont pu rentrer chez eux en vainqueurs ; mais cette fois les grands Etats ont gagné moins que ce qu’ils souhaitaient », conclut HS.

« La soirée de la dame de fer à Bruxelles » HBL
L’éditorialiste de Hufvudstadsbladet relève que le soutien finlandais à Mme Merkel a suscité l’embarras durant les dernières heures du Conseil européen. L’éditorialiste rappelle que, pour l’instant, aucune des exigences de Mme Merkel n’a été adoptée. Une certaine compréhension à l’égard de la position allemande existe toutefois. La prochaine occasion pour arriver à un accord se présentera en décembre. Selon HBL, il est inquiétant que des questions importantes restent en instance pendant longtemps. Pour l’éditorialiste, l’UE est capable de créer de nouvelles crises à partir des anciennes.

Autres éditoriaux :
Pour Keskisuomalainen, si l’on doit modifier les traités pour les besoins constitutionnels d’un seul Etats, c’est toute la vision d’une unité européenne qui s’effrite ».
Turun Sanomat, il peut être bon de préciser les traités si l’on est sur que la boîte de Pandorre ne s’ouvrira pas et s’il n’existe pas d’autre moyen de prévenir le laxisme budgétaire.
Aamulehti estime qu’au conseil européen, la proposition franco-allemande n’a pas obtenu l’assentiment et a donc été renvoyée pour être mieux préparée par le président du conseil et la commission. « Une chose est sûre, si l’on s’engage dans une réforme des traités, l’UE peut dire adieu pour de nombreuses années à son espoir de devenir un grand acteur de la scène internationale car le travail d’introspection nécessaire pour modifier les traités ne permet pas de s’imposer sur la scène internationale ».
HBL HS KS AL TS

Frontière greco-turque

La Finlande envoie cinq experts
La Finlande envoie cinq experts pour participer aux troupes Rabit chargées de renforcer les contrôles frontaliers entre la Grèce et la Turquie.
HS

Suède – Finlande

Succès de la visite de Victoria à Lahti
Un millier de curieux se sont pressés, hier, à Lahti pour la visite de la princesse Victoria.
La visite s’est poursuivie à Helsinki où la Présidente Halonen a offert un dîner en l’honneur de Victoria.
HS

Gestion de crise

Pas de date limite pour les Finlandais en Afghanistan
Editorial « La mission en Afghanistan continue »
A l’image des Suédois, les Finlandais n’ont pas l’intention de fixer une date limite pour le retrait de leurs troupes. « La Finlande n’a pas d’idée fixe sur les dates », confirme le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, en commentant la décision suédoise.
L’éditorialiste du quotidien Turun Sanomat écrit : « Du point de vue finlandais, et d’ailleurs de celui de l’Afghanistan du nord toute entière, il serait judicieux que la Finlande et la Suède, ensemble et honorablement, mènent à bien leur tâche avec leurs ressources actuelles. En ce moment, il semblerait qu’en Suède un compromis politique soit possible.
HS2.11/B3, UD/4-5, TS/2

La menace d’une nouvelle guerre plane sur le retour des Finlandais au Liban
Selon certains spécialistes, le timing du retour de la Finlande dans les rangs des troupes de la Finul dans le sud du Liban est bien particulier. « Une guerre prochaine est attendue cet hiver », affirme Mme Heidi Huuhtanen, qui est directrice de la recherche du secteur Proche-Orient de l’organisation de gestion de crise CMI.
Tandis que la tension monte dans la région, les ministères finlandais des Affaires étrangères et de la Défense évaluent depuis août dernier la possibilité d’une troisième participation finlandaise au Liban. La décision devrait être prête au courant du mois de novembre.
Pour l’éditorialiste de Turun Sanomat, l’opération de la Finul apparaît comme une décision constructive, notamment en tenant compte du rôle de plus en plus important pris par l’UE au Proche-Orient. « Politiquement, l’opération de l’ONU passerait comme une lettre à la poste », conclut l’éditorialiste.
HS30.10/A10

Biodiversité

Conférence de Nagoya
Hufvudstadfsbladet relève que la ministre française de l’Environnement, Mme Jouanno, se félicite de la proposition de créer un groupe d’experts autour des questions de la biodiversité équivalant au Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).
HBL/14

Politique intérieure

Politique

Les Vrais Finlandais prennent de l’audience aux trois grands partis
Selon une étude réalisée pour Suomen Kuvalehti, les nouveaux sympathisants des Vrais Finlandais sont, à 18% des personnes qui n’ont pas voté aux dernières législatives, mais aussi, des électeurs des grands partis. Ainsi, parmi les personnes envisageant de voter pour les Vrais Finlandais, 10% ont voté pour le Centre en 2007, 9% pour les conservateurs et 8% pour le PSD.
SK

Le PSD et le Centre diminue leur budget électoral
Le Centre devrait dépenser pour la campagne des élections législatives d’avril 2011 seulement 800 000 euros, soit moitié moins qu’en 2007.
Le PSD devrait avoir un budget de campagne d’un million d’euros, contre 1,4 en 2007.
HS

Energie

Les Verts souhaiteraient interdire l’extraction de l’uranium en Finlande
Le bureau politique des Verts souhaiterait interdire l’extraction de l’uranium en Finlande. Pour les Verts, il ne s’agirait toutefois pas d’une question de principe conditionnant la participation du parti à un prochain gouvernement.
Le prochain gouvernement devrait avoir à se prononcer sur la demande de Talvivaara d’extraire de l’uranium de sa mine à l’Est de la Finlande.
HS

Fiscalité

« La crise a coûté 2,5 milliards d’euros au fisc » AL
La presse finlandaise publie les revenus et impositions des principales personnalités finlandaises pour 2009. C’est le Président du directoire de Nokia, M. Jorma Ollila, qui a eu les meilleurs revenus du travail (plus de 6 millions d’euros) et c’est l’actionnaire de Sanoma WSOY, M. Erkko qui a eu les meilleurs revenus du capital (plus de 16,5 millions d’euros).
Le ministère des Finances a eu la surprise de voir que les revenus du capital des Finlandais ont diminué de 30% en 2009 par rapport à 2008. Au total, la fiscalité sur les revenus a diminué de 2,5 milliards en 2009 par rapport à 2008.
AL UD

Eglise

La majorité des Finlandais favorable au mariage des homosexuels
Selon un sondage réalisé pour Helsingin Sanomat, 54% des Finlandais (et même 51% des membres de l’église luthérienne finlandaise) sont favorables au mariage des homosexuels à l’église ; 37% s’y opposent.
De même, 53% des Finlandais considèrent que l’église luthérienne devrait être plus tolérante.
Les deux tiers ders Finlandais considèrent que l’église luhtérienne finlandaise a échoué à exprimer ses positions à l’égard des minorités sexuelles.
HS

France - Finlande

Salon du livre

Un record d’affluence
Le salon du livre, dont la France était l’invitée d’honneur, a accueilli près de 80 000 visiteurs en quatre jours. C’est un nouveau record d’affluence.
La presse publie des interviews d’Andreï Makine et de Lubna al Hussein, notamment.
HS Kaleva Hbl KS

Société

Chère France
Helsingin Sanomat rapporte que si le français régresse dans les écoles et au lycée en Finlande, de nombreux artistes finlandais continuent à choisir la France et sa capitale comme destination et inspiration.
HS

Economie

Télésurveillance
La société finlandaise Teleste a conclu un accord de sept millions d’euros pour fournir le système de surveillance de la voie publique à Paris.
TS

publié le 30/11/2010

haut de page