Mai 2016

Mardi 31 mai 2016

Politique étrangère et européenne

UE, défense, OTAN

Propos de M. Soini
Le ministre des Affaires étrangères, M. Soini, estime que l’avenir de l’UE est compromis. M. Soini, qui a parlé lors d’un séminaire de l’Institut de relations internationales, dit que sans être un fervent admirateur de l’UE, il ne prend pas plaisir à la situation actuelle. Il se déclare eurosceptique, mais il admet qu’il y a beaucoup de bonnes choses dans l’UE.
Pour lui, il ne faut pas plus d’intégration à l’heure actuelle, mais une prise de décision « près des européens qui ont perdu leur confiance dans l’UE ».
Selon Turun Sanomat, M. Soini a parlé longuement du renforcement de l’UE en tant que communauté de sécurité.
Il est favorable à un renforcement de la coopération entre l’UE et l’OTAN. Pour lui, l’UE pourrait même constituer un acteur de politique de sécurité plus global que l’OTAN concernant les menaces hybrides du fait de son répertoire de moyens plus vaste.
TS/12

Migration

Fermetures de centres d’accueil
L’Office national de l’immigration poursuit les fermetures de centres d’accueil. 23 centres pour adultes et familles et 21 pour mineurs seront fermés d’ici novembre. Le nombre de places d’accueil dans des centres qui continuent leur fonctionnement sera également diminué.
Avec les fermetures annoncées auparavant, le nombre de places d’accueil diminuera de 16 000. En même temps, entre 700 et 800 emplois disparaîtront aussi.
HS/A15

Politique intérieure

Pacte de compétitivité

Les négociations touchent au but
Helsingin Sanomat rapporte que le sort du pacte de compétitivité, qui est négocié depuis un an, devrait être scellé cette semaine. On devrait connaître cet après-midi quels sont les branches qui ont réussi à s’entendre sur les conventions collectives de la façon nécessitée par le pacte de compétitivité. Il y aura un accord si les organisations syndicales et patronales l’acceptent vendredi.
Il s’agit avant tout d’une initiative du Premier ministre Juha Sipilä et du gouvernement afin d’améliorer la compétitivité-coût de la Finlande pour augmenter la situation de l’emploi et les recettes fiscales. Le pacte de compétitivité est la même chose que le pacte social, sauf que le gouvernement n’a pas eu dernièrement le même rôle que lors des négociations sur le pacte social.
C’est la première fois dans l’histoire de la Finlande que les conditions de travail seront détériorées.
Même s’il y a eu plusieurs moments difficiles lundi il y avait plus d’optimistes que de pessimistes quant à la naissance de l’accord.
Le conseil de la grande centrale SAK s’est réuni hier. Malgré les propos assez durs et la revendication des allègements fiscaux d’un milliard d’euros, personne n’a proposé le rejet de l’accord.
Jusqu’à ce matin, l’accord a été achevé pour les syndicats qui représentent 600 000 salariés. Près 87 % des effectifs des entreprises faisant partie de EK, confédération du patronat et de l’industrie, n’ont pas encore trouvé d’accord.
Les organisations du secteur public ont trouvé un accord lors des négociations de cette nuit.
Les négociations concernant les conventions collectives du syndicat de la métallurgique et du syndicat de l’industrie technologique continuent encore.
Selon les estimations, au moins 85 % des salariés devraient être concernés pour que le pacte de compétitivité se réalise.
HS/A6-7, hs.fi

Le ministre Lindström au conseil du syndicat Pam
Selon Helsingin Sanomat, le ministre de l’Emploi et de la Justice Jari Lindström a participé mardi matin à la réunion du conseil du syndicat Pam du secteur tertiaire afin d’apaiser ses membres. Le syndicat Pam a ensuite décidé de ne pas faire échouer le pacte de compétitivité à cette phase, ce qui a été une possibilité réelle, et le syndicat poursuivra les négociations jusqu’à 16 heures de cet après-midi.
hs.fi

Commerce

La libéralisation des heures ouverture des magasins est avantageux pour les grandes surfaces mais les petits commerces en souffrent
Selon les statistiques concernant le début de l’année, ce sont les magasins de plus de 1000 m2 qui bénéficient de la libéralisation des heures d’ouverture, alors que les petits magasins ont connu une diminution de leurs ventes.
Au total, la vente de biens de consommation courante a augmenté de 0,5 % en janvier-avril par rapport à la même époque en 2015. L’augmentation était de 4,8 % dans les supermarchés et de 1,9 % dans les hypermarchés de plus de 2500 m2. Dans les magasins plus petits, la vente a diminué, et concernant les magasins de moins de 100 m2, elle a diminué de 10,5 %.
Avant la réforme, ce sont les petits magasins qui avaient le droit à des heures d’ouverture plus libres que les grands.
HS/A27

Education

Baccalauréat : Classement des lycées
Helsingin Sanomat rend compte du fait que six lycées de Helsinki, trois d’Espoo et un de Turku s’inscrivent parmi les dix meilleurs lycées de Finlande.
Le Lycée franco-finlandais se situe au 40ème rang (contre le 98ème rang en 2015 et le 33ème en 2014).
HS/A8

Lundi 30 mai 2016

Politique étrangère et européenne

Sécurité - La Finlande et l’OTAN

Propos de M. Niinistö
Le Président Niinistö, qui a parlé à l’émission matinale Ykkösaamu d’Yle, samedi, s’étonne des propos sur le peu de nécessité d’organiser un référendum dans le cas où la Finlande souhaiterait adhérer à l’OTAN. Certains estiment que les Finlandais ne seraient pas capables de prendre de décision sur une adhésion, ou que la Russie se mettrait à faire des pression sur la Finlande si un référendum était organisé. Pour M. Niinistö, un référendum fait partie de la démocratie.
Pour lui, une adhésion signifierait un changement de telle envergure dans la politique étrangère de la Finlande, qu’il faut demander l’avis du peuple en la matière. Il rappelle que le groupe de travail qui a rédigé le rapport sur l’OTAN considère qu’une adhésion serait un changement extrêmement important pour la politique finlandaise.
Des conservateurs ont estimé qu’une décision en la matière pourrait être prise sans consulter les Finlandais, mais M. Niinistö ne le commente pas.
Aucun des trois candidats à la présidence du parti du Rassemblement national ne considèrent un référendum comme indispensable.
M. Stubb, président du parti, estime qu’il ne faut pas lier le Président de la République aux positions du parti. Il note que le parti estime qu’il faut qu’une adhésion nécessite le soutien des Finlandais, sans pour autant préciser comment évaluer ce soutien. Il souligne l’importance du fait de savoir si les Finlandais estiment que l’OTAN augmenterait la sécurité du pays.
M. Orpo parle de l’importance du soutien de la direction du pays et des Finlandais. Il précise que ce premier signifie que le Président et la majorité des partis représentés au Parlement soutiennent une adhésion. Il n’exclut pas l’organisation d’un référendum.
Mme Lepomäki ne considère pas un référendum comme indispensable. Elle estime que, dans le contexte de la détérioration rapide de la situation en matière de sécurité dans la mer Baltique, demander l’avis des Finlandais pourrait prendre trop longtemps. Elle rappelle que la sécurité interne et externe relève des fonctions primordiales de l’Etat et que, selon la Constitution, le Président et le gouvernement disposent d’un mandat fort de prendre une décision sur une adhésion à l’OTAN même sans référendum si la situation l’exige. Pour elle, il ne faut pas lier les décideurs par un référendum.
HS/dim/A11

M. Sipilä considère un référendum comme indispensable
Le premier ministre, M. Sipilä, estime que la Finlande ne pourrait pas demander une adhésion à l’OTAN sans demander l’avis des Finlandais en la matière. Il dit que son parti partage l’avis du Président Niinistö en la matière.
Aamulehti note que le président du PSD, M. Rinne ne souhaite pas non plus exclure un référendum.
AL/lun/A14

M. Tuomioja ne considère que le débat sur une adhésion éventuelle à l’OTAN soit dans les intérêts de la Finlande
M. Tuomioja, député social-démocrate et ancien ministre des Affaires étrangères, note qu’il n’est pas enthousiaste sur un débat qu’il ne considère pas comme avantageux pour la Finlande. Pour lui, cela affaiblit la position du pays et suscite des questions. Il ne souhaiterait pas que la direction du pays participe au débat que mènent les médias.
Selon M. Tuomioja, la situation de la Finlande est stable.
D’autres députés souhaitent le débat bienvenu en disant que l’information sur le sujet permet aux Finlandais de former leur opinion. Certains rappellent que la situation de politique de sécurité en Europe s’est détériorée et qu’il faut que la Finlande justifie pourquoi elle souhaite s’en tenir à sa ligne ancienne.
HBL/sam/1&4

Propos du Président sur la Crimée
M. Niinistö estime que personne ne peut unilatéralement déclarer que la situation de la Crimée est une affaire close.
Il estime qu’il est difficile d’arriver à prochainement trouver une solution pour la Crimée. Le message des pays occidentaux a été qu’il faut rendre légale la situation illégale.
M. Niinistö déplore le ton sévère des propos de M. Poutine en Grèce, Pologne et Roumanie en estimant que le moment n’est pas propice du fait que la situation en Syrie et en Ukraine avance un petit peu. La situation internationale comme les relations entre les Etats-Unis et la Russie au Proche-Orient et la situation ukrainienne se reflètent sur la sécurité dans la région de la mer Baltique.
La mer Baltique sera le thème des débats autour de la politique étrangère et de sécurité, que le Président organise à sa résidence d’été à Naantali les 19 et 20 juin.
M. Niinistö est revenu, à l’émission d’Yle, sur sa proposition d’organiser un sommet arctique, évoquée lors de sa visite aux Etats-Unis. Il l’a évoqué avec son homologue russe aussi.
AL/dim/A15

Politique intérieure

Pacte de compétitivité

Les négociations avancent
Les négociations sur le pacte de compétitivité doivent être terminées demain mardi. Les syndicats et le patronat doivent retrouver un accord entre autres sur la façon de prolonger le temps de travail annuel de 24 heures.
Turun Sanomat rapporte que trois syndicats – les syndicats des employés des chemins de fer, des spécialistes dans le domaine forestier et des journalistes - ont retrouvé un accord vendredi.
Selon Helsingin Sanomat, les centrales syndicales et la confédération du patronat et de l’industrie EK ont approuvé le projet du gouvernement sur les accords sur les conditions de travail locales dans les lieux de travail, mais la confédération des entrepreneurs finlandais SY prendra position seulement quand le gouvernement évaluera le résultat du pacte, probablement le jeudi 2 juin. Le rôle des délégués syndicaux inquiète les entrepreneurs.
Le nouveau président de la SY Mikael Pentikäinen estime que l’avenir de l’économie finlandais sera sombre si la procédure des accords locaux au niveau des entreprises n’avance pas. Selon M. Pentikäinen, les partenaires sociaux ont trop de pouvoir en Finlande.
Keskisuomalainen relève que le président du syndicat des employés du secteur public Juko, M. Olli Luukkainen et le représentant des communes M. Markku Jalonen estiment que l’accord sera retrouvé avant 16 heures mardi, même si la question sur la prolongation du temps de travail n’a pas encore été résolue.
Selon Yle, la présidente du syndicat PAM du secteur tertiaire, Ann Selin estime que les négociations se poursuivront jusqu’à la fin.
Les partenaires sociaux évalueront mercredi si l’accord est exhaustif. Le gouvernement l’évaluera ensuite et prendra les décisions sur les éventuelles baisses d’impôt. Le Premier ministre Juha Sipilä ne veut pas encore donner les détails sur les allègements fiscaux.
TS/sam/8, HS/sam/A16 et dim/B11, KS/lun/14, Yle

Université d’Helsinki

Droits d’inscription pour les étudiants étrangers
Helsingin Sanomat rapporte que l’université d’Helsinki a décidé de fixer un droit d’inscription pour les étudiants étrangers qui viennent des pays en dehors de l’UE ou de l’EEE.
Les paiements, qui seront fixés à partir de l’automne 2017 dans 34 programmes de Master en anglais ou multilingue, varient, selon la faculté, entre 13 000 et 18 000 euros par semestre, soit 26 000 et 36 000 euros par année académique. Un programme de bourse sera également créé.
Selon le vice-recteur de l’université Keijo Hämäläinen, « nous souhaitons attirer les étudiants talentueux de tous les coins du monde à participer à nos programmes d’études de qualité ».
HS/sam/A18

Education

La part des bachelières augmente encore
Cette année ce sont plus de 27 000 élèves qui ont réussi le baccalauréat. La part des bachelières est en augmentation, 59% cette année contre 58% l’année dernière.
HS

France

Société

« Tous les moyens sont bons » HS
Helsingin Sanomat publie des reportages sur les mouvements sociaux en France, à Donges et à Paris.
Aamulehti et Turun Sanomat publient des reportages de Patrick Le louarn qui souligne qu’en dépit des irritations à cause des grèves, les Français s’adaptent.
HS AL TS

Météo

Des enfants blessés par la foudre
Helsingin Sanomat publie un reportage de Petja pelli au parc Monceau où la foudre a surpris des enfants.
HS

Culture

Roland Barthes
Hufvudstadsbladet publie une critique de la traduction en suédois des Fragments d’un discours amoureux de Roland Barthes.
Hbl

Van Gogh
Hufvudstadsbladet présente la saison 2016 d’Auvers-sur-Oise, « Sur les pas de Van Gogh ».
Hbl

Vendredi 27 mai 2016

Politique étrangère et européenne

Numérisation

Contenus numériques
La Commission européenne a présenté, hier, ses moyens pour favoriser l’économie numérique.
Le gouvernement finlandais et la commission économique du Parlement critiquent les propositions de la Commission européenne sur le projet de directive sur les contenus numériques, comme Netflix, par exemple.
Pour la commission de l’économie, les propositions de la Commission européenne vont à l’encontre des orientations nationales qui s’efforcent de diminuer la régulation.
Selon M. Rehn, ministre de l’Economie, la Finlande souhaite développer le marché intérieur numérique de façon ambitieuse. Il insiste sur l’importance de supprimer toute régulation inutile.
KL/A8

Tourisme

Helsinki reçoit 460 000 croisiéristes pendant la saison estivale
Helsingin Sanomat relève que le nombre de croisiéristes à Helsinki augmente tous les ans. Cette année on attend environ 460 000 personnes, contre 437 000 en 2015 et 140 000 en 2000. La ville d’Helsinki déplore que les croisiéristes ne passent que quelques heures ici.
Selon les statistiques touristiques de la ville, un croisiériste dépense en moyenne 65 euros pendant sa visite de quelques heures euros à Helsinki. Cela fait 28 millions d’euros au total pendant toute la saison estivale.
HS/A6-7

Migrants

M. Orpo n’attend pas d’afflux de demandeurs d’asile cette année
Keskisuomalainen rapporte que le ministre de l’Intérieur Petteri Orpo souligne que la situation quant à l’arrivée des demandeurs d’asile en Finlande paraît calme en ce moment. « Il ne faut toutefois pas oublier que la situation peut changer rapidement et que tout est possible », selon le ministre.
Depuis le début de l’année en cours, un peu moins de 3 000 demandeurs d’asile sont arrivés en Finlande, soit entre 55 et 123 personnes par semaine.
En 2015, 32 476 demandeurs d’asile sont arrivés en Finlande. Selon M. Orpo, 26 000 à 27 000 personnes sont encore en Finlande. « J’estime que 10 000 à 15 000 d’entre eux auront l’asile et pourront rester en Finlande. »
Selon le ministre, « le gouvernement a décidé d’accueillir en plus dans le cadre du quota cette année 750 réfugiés dont 600 réfugiés syriens Des familles syriennes, au total 170 personnes, arriveront prochainement en Finlande ».
Selon M. Orpo, la Finlande tient à ce que la Turquie remplisse les 72 critères fixés avant d’obtenir l’exemption de visa en Finlande.
KS/12

Soldats d’Odin

Selon la police, il n’y a pratiquement plus de patrouilles
Helsingin Sanomat relève que, selon la police, l’activité des soldats d’Odin s’est arrêtée pratiquement partout en Finlande.
Selon un militant du mouvement, il est difficile d’attirer des gens pour participer aux activités. Les soldats d’Odin ont commencé leurs patrouilles en automne dernier en raison de l’arrivée des milliers de demandeurs d’asile en Finlande.
Selon les soldats eux-mêmes, ils sont actifs dans 27 villes ou communes et aussi à l’étranger. En réalité, la police annonce qu’il n’y a plus de patrouilles par exemple à Tampere, Jyväskylä, Heinola, Asikkala, Porti, Kajaani, Joensuu, Oulu et Kemi.
Selon un policier d’Oulu, il s’agit plutôt d’un phénomène dans les médias sociaux que dans les rues. Un militant de Pori déclare que « quelque chose de funeste devrait se passer pour que les gens s’activent. Quand tout va bien nous n’avons pas de participants ».
HS/A8

Politique intérieure

Pacte de compétitivité

L’accord risque toujours d’échouer
Le pacte de compétitivité risque toujours de tomber en raison du désaccord sur la question des accords d’entreprise.
Le gouvernement devrait informer les syndicats sur sa position en la matière, aujourd’hui.
Le prolongement du temps de travail est également parmi les questions centrales.
En outre, les syndicats attendent des informations sur les éventuels allègements fiscaux et leur calendrier.
La semaine prochaine, les confédérations patronales et des employés se réuniront pour évaluer à quel point le pacte pourrait être exhaustif.
AL/A15

Différend concernant les délégués du personnel
Kauppalehti rend compte d’un différend entre des confédérations sur le fait de savoir si c’est un délégué syndical ou un représentant des employés qui serait la partie pouvant conclure des accords localement concernant les entreprises ne faisant pas partie d’une confédération.
Un compromis est recherché alors que certains syndicats sont strictement contre tout compromis dans l’interprétation du projet du pacte.
KL/7

Microsoft – Talvivaara – Emploi - Croissance

Les économistes estiment qu’il y aura du travail pour les employés diplômés de Microsoft
Helsingin Sanomat rend compte du fait que l’économie nationale n’est pas bouleversée par les diminutions importantes d’emplois suite aux plans sociaux. Selon l’Institut national d’études statistiques, il y avait 2,4 millions de personnes avec un travail en avril, contre 264 000 sans emploi.
Durant les premiers mois de 2016, la croissance économique a été maintenue par l’industrie du bâtiment et la demande intérieure, mais la croissance a été lente.
Il s’agira de voir comment ceux qui perdent leurs emplois maintenant réussissent à trouver du travail par la suite. Le moment n’est pas propice, mais M. Ali-Yrkkö de l’institut de recherche Etla estime qu’il y aura une demande pour des personnes s’y connaissant dans la programmation. Cela pourra toutefois nécessiter de s’installer dans une autre ville.
L’industrie technologique emploie actuellement 280 000 personnes. Les entreprises de ce secteur ont supprimé des postes mais également embauché de nouveaux employés.
Selon M. Palokangas, économiste auprès de l’Industrie technologique, 28 500 personnes ont été embauchés dans ce secteur, en 2015. 6000 personnes partent à la retraite tous les ans.
Dans la région de Kainuu, concernée par la fermeture de la mine de Talvivaara, le taux de chômage est de 16 %. Une grande partie de la main d’oeuvre de la mine sont bien qualifiés. Selon Mme Veijola du bureau de l’emploi et des activités économiques de Kainuu, avec les départs à la retraite, de nouveaux emplois se libéreront. « Tout n’est pas si sombre que cela », rappelle-t-elle.
HS/A27

Editorial
L’éditorialiste de Kauppalehti relève que la production industrielle finlandaise est actuellement de 19 % inférieure à son niveau en 2008. Les perspectives du secteur technologique ne sont pas sans espoir, mais le souci principal concerne le peu d’investissements. La capacité de production du secteur en souffre.
L’éditorialiste rappelle que la Finlande ne repartira pas au seul moyen d’économies, il faut également quelques chose de nouveau. Le pacte de compétitivité serait bien nécessaire.
KL/5

Université d’Helsinki

L’université supprime près de 400 postes
Helsingin Sanomat rapporte que l’université d’Helsinki a achevé les licenciements qui concernent tous les groupes d’effectifs. 371 personnes, sur le total de 8 424 employés, ont été licenciées, soit 200 personnes de moins que prévu initialement.
Parmi les personnes licenciées, il y a 48 qui ont fait partie des enseignants ou chercheurs et 323 des autres groupe d’effectifs. Plus de 200 postes de personnes qui partent à la retraite ne seront pas remplacés.
Selon les estimations le personnel de l’université diminuera de mille personnes d’ici 2020.
HS/A18

Energie

Interruption des négociations entre Areva et TVO
La presse rapporte l’interruption des négociaitns entre Areva et TVO. Selon Kauppalehti , la responsable des relations publiques de TVO, Mme Lehtiranta, souligne que TVO est prête à revenir à la table des négociations.
KL

France – Finlande

Mode

Défilé des étudiants de Aalto : « presque comme à Paris » HS
Lucille Pialot primée
Helsingin Sanomat rend compte du défilé des étudiants de l’université Aalto qui a eut lieu, hier, en présence de nombreux journalistes de la presse internationale.
L’étudiante française Lucile Pialot a reçu le Prix Marimekko pour sa collection qui fait la part belle aux couleurs vives.
HS

Cinéma

Après Cannes
Hufvudstadsbladet dresse un bilan du dernier festival international du film de Cannes.
Hbl

Atenuem

Interview – portrait de Susanna Pettersson
Helsingin Sanomat publie un portrait de Susanna Pettersson qui est à la tête du musée Atenuem depuis 2014.
A l’automne, le musée présentera la plus grande exposition Modigliani jamais réalisée dans les pays nordiques.
HS

Jeudi 26 mai 2016

Politique étrangère et européenne

Grèce

« Les décisions difficiles ont été repoussées une fois de plus » HS
Helsingin Sanomat estime que l’on a obtenu un résultat peu sûr et peu clair, mais politiquement acceptable. La politique est passée avant ce qui aurait été indispensable pour l’état insupportable d’endettement de la Grèce. Les décisions sur les allègements concernant la dette, chose la plus essentielle selon HS, ont encore été repoussées.
HS/A33

Microsoft

Microsoft supprimera environ 1 350 emplois en Finlande
Helsingin Sanomat rapporte que Microsoft, qui a acheté en avril 2014 la production téléphonique de Nokia, a annoncé mercredi qu’il supprimerait environ 1 350 emplois en Finlande.
La décision signifie que la planification et le développement des téléphones mobiles, qui fût très prospère pendant longtemps, seront terminés quand Microsoft fermera sa filiale finlandaise Microsoft Mobile. Nokia avait déjà mis fin à la production des téléphones mobiles en Finlande en 2012.
Les réductions des effectifs touchent surtout Tampere où Microsoft supprime toute une unité de développement. Des emplois seront supprimés aussi à Espoo. A l’étranger, Microsoft supprime 500 emplois dans le développement des téléphones.
HS/A8-10

Propos des ministres
Selon Helsingin Sanomat, le ministre de l’Economie Olli Rehn déclare que le gouvernement est prêt à accorder un soutien aux employés de Microsoft pour qu’ils trouvent du travail.
Le ministre de l’Emploi Jari Lindström préside un groupe de travail ministériel chargé des préparatifs des mesures.
Le ministre des Finances Alexander Stubb déplore surtout les licenciements à Tampere.
HS/A10

Vie professionnelle

Le nombre d’emplois diminue et augmente avec la numérisation
Helsingin Sanomat relève que le développement technologique rapide et l’automatisation des emplois suscitent des inquiétudes parmi les employés.
Selon une étude effectuée par le groupe de consultants Boston Consulting Group pour le compte de Google, la numérisation pourrait mener en Finlande, d’ici cinq ans, à la suppression de 60 000 à 100 000 emplois.
L’image totale n’est pas aussi sinistre, selon le BCG : on estime même que deux nouveaux emplois pourraient être créés pour chaque emploi perdu.
Au total il pourrait donc y avoir une création nette d’emplois de 80 000 à 100 000 nouveaux emplois.
Selon Santeri Kirvelä, partenaire du BCG en Finlande, « les emplois supprimés sont des emplois qui sont facilement automatisés. Les nouveaux emplois sont par contre des emplois tout nouveaux dans des entreprises toute nouvelles ».
Si la Finlande arrive à maintenir sa compétitivité la croissance économique pourrait s’accélérer plus rapidement que prévu.
Le principal message de l’étude est que la Finlande, qui fait partie de l’avant-garde dans l’informatique, peut influencer sur son destin.
Selon l’étude, il est essentiel de voir que les études correspondent aux besoins de la vie professionnelle.
HS/A12

Politique intérieure

Talvivaara

L’Etat se prépare à la fermeture de la mine de Talvivaara
Comme il ne semble pas probable que les activités minières de Talvivaara puissent devenir rentables, le gouvernement se prépare à procéder à la fermeture de la mine à Sotkamo, actuellement gérée par Terrafame.
Les activités de la mine vont se poursuivre pendant que sa fermeture est préparée, ce qui signifie que l’Etat devra encore prévoir 144 millions euros pour Terrafame Groupe dans la prochaine loi des finances rectificative.
La mine emploie 500 personnes et donne du travail à des sous-traitants et d’autres services de la région. Au total, cela fait 950 emplois directs et indirects. La fermeture engendrera un coup dur pour la vie économique de Kainuu, la région du Nord-Est. Les villes concernées sont Sotkamo et Kajaani. La décision de fermeture est particulièrement dure pour le parti du Centre pour qui cette circonscription est très importante.
Selon le ministre de l’Economie, M. Rehn, les préparatifs en vue de la fermeture seront entamés toute de suite. On en aura jusqu’à la fin de l’année et c’est à, ce moment-là qu’il s’agira de prendre la décision définitive sur la fermeture.
La fermeture engendrera un coût de plusieurs centaines de millions d’euros à l’Etat et les contribuables, car mettre fin à ces processus est lent. Il faudra de la main d’oeuvre sur le site pendant tout le processus. M. Rehn évalue à 300 millions d’euros le coût net de la fermeture. Le coût total sera supérieur mais Terrafame qui pourra continuer la production pendant ce temps en assumera une partie.
Il est possible qu’il faille encore construire une nouvelle centrale d’épuration de l’eau, qui pourrait coûter 200 millions d’euros. Terrafame devrait s’en charger, ainsi que du nettoyage et de la remise en état du site.
Du point de vue de l’Etat, le projet a été catastrophique : au moins un demi-milliard d’euros y a déjà été investi.
M. Rehn estime toutefois que les problèmes de la mine en matière de sécurité environnementale ont pu être stabilisés depuis l’année dernière. La viabilité de la mine et l’octroi d’investisseurs privés ont des perspectives sombres. M. Sipilä, Premier ministre, estime que le manque d’une autorisation permanente de la part des autorités environnementales rend impossible le fait de trouver des investisseurs.
L’autorisation environnementale concernant les activités de la mine a été transformée en une autorisation à durée déterminée. Cela rend plus difficile l’effort de trouver des investisseurs.
De plus, le prix du nickel est trop bas pour que la mine soit rentable, car les coûts de production sont élevés.
M. Rehn estime qu’il ne relève pas d’une action responsable du gouvernement de parier sur le prix du nickel avec l’argent des contribuables. Un dernier délai pour trouver des investisseurs privés a donc été fixé pour la fin 2016.
HS, KS/32-33

Mercredi 25 mai 2016

Politique étrangère et européenne

Grèce

La Finlande était prête à un prêt à la Grèce même sans le FMI
La proposition du FMI pourrait augmenter les responsabilités de la Finlande
Hier soir, avant la fin des négociations, le ministre des Finances, M. Stubb, s’était déclaré optimiste concernant la situation grecque. Il a dit que la Finlande aurait pu envisager le programme grec même sans le FMI. « Il nous faut évaluer combien la participation du FMI nous coûte au total. » Pour lui, se retrouver de nouveau en pleine crise grecque aurait été une plus grande catastrophe que le fait que le FMI ne participe pas au financement du programme.
Helsingin Sanomat note que cette position n’était pas partagée par les alliés traditionnels de la Finlande, comme l’Allemagne.
Selon HS, la proposition du FMI sur l’allègement des dettes grecques pourrait augmenter les pertes financières de la Finlande.
Cette nuit, M. Stubb s’est félicité du résultat obtenu. La Finlande en est satisfaite, selon lui. Il relève qu’à la fin des négociations, il a fallu qu’il s’efforce de faire respecter quelques principes plutôt stricts, mais que « l’on a fini par les obtenir ». Il note qu’il a dû veiller à ce que les responsabilités financières de la Finlande n’augmentent pas. Finalement, les allègements concernant la dette grecque étaient minimes.
HS/A25, HS, Yle

Prix Millenium

Le prix technologique pour Frances Arnold
Le prix Millenium, décerné depuis 2004 tous les deux ans à Helsinki, a été décerné cette année à Frances Arnold, professeur américaine en biochimie.
HS/B10

Politique intérieure

Pacte de compétitivité

Toujours peu d’accords
Kauppalehti relève qu’il y a toujours eu peu d’accords conclus entre les partenaires sociaux. Seulement cinq accords concernant moins de 33 000 employés étaient recensés hier.
Yle rapporte qu’aujourd’hui trois nouveaux accords ont été conclus ce qui porte le nombre des employés concernés à 60 000.
Les plus grandes branches et notamment le secteur public n’ont pas encore conclu d’accords. Cela pourrait n’intervenir qu’à la dernière minute, en début de semaine prochaine.
Les questions de prolongement du temps de travail et de clause de crise continuent à divier les partenaires sociaux.
KL Yle

Dissensions sur les baisses d’impôts au gouvernement
Selon les informations d’Helsingin Sanomat, il y a un litige au sein du gouvernement concernant les baisses d’impôts liées au pacte de compétitivité.
Selon les sources gouvernementales, le gouvernement serait prêt à accorder une baisse d’impôt de 200 à 450 millions d’euros en 2017 et le reste serait accordé ultérieurement.
Le gouvernement avait promis initialement dans son programme une baisse d’impôts d’un milliard d’euros.
Selon le quotidien, le Kokoomus serait contre une baisse d’impôts importante, tandis que le Centre et les Vrais Finlandais sont prêts à s’engager à une baisse d’impôts de près d’un milliard d’euros dans les années à venir.
Le Centre et les Vrais Finlandais semblent penser qu’il s’agit surtout de la lutte pour la présidence du Kokoomus. Une source centriste rappelle que les deux rivaux, le ministre des Finances Alexander Stubb et le ministre de l’Intérieur Petteri Orpo « ont participé aux négociations sur tous les détails du pacte de compétitivité ».
HS/A8

Le litige entre les employeurs menace les négociations
Selon Helsingin Sanomat, le représentant du grand patronat, la Confédération du patronat et de l’industrie EK, et la confédération des entrepreneurs finlandais SY se battent, depuis février dernier, sur la procédure afin de favoriser les accords sur les conditions de travail localement dans les lieux de travail.
La SY s’inquiète surtout de la nécessité, selon certaines conventions collectives, de négocier la flexibilité sur les conditions de travail avec un délégué syndical représentant le personnel. S’il n’y a pas de délégué syndical, on ne pourra pas négocier sur toutes les questions. EK souhaite que le gouvernement décide comment résoudre ce problème. Le litige menace déjà le sort du pacte de compétitivité.
HS/A13

Syndicats

M. Fjäder réélu à la tête d’Akava
Turun Sanomat relève que Sture Fjäder a été réélu à la présidence de la centrale syndicale Akava pour une période de quatre ans. Il préside Akava depuis 2011.
Selon M. Fjäder, les négociations sur l’application du pacte de compétitivité avance bien dans les syndicats d’Akava. La question sur la prolongation du temps de travail annuel est encore en suspens dans les négociations entre les syndicats et le patronat des communes.
M. Fjäder souligne l’importance de la baisse d’impôts pour toutes les tranches d’imposition.
TS/A7

M. Aalto continue à présider le syndicat de la métallurgie
Selon Turun Sanomat, l’assemblée générale du syndicat de la métallurgie a réélu, à l’unanimité, Riku Aalto à la présidence du syndicat. M. Aalto préside ce syndicat depuis 2008.
TS/7

Chômage

Les frais engendrés par l’assurance chômage importants en Finlande
Helsingin Sanomat rend compte du rapport de l’institut de recherche des salariés selon lequel l’assurance chômage en Finlande revient plus chère qu’en Suède ou Allemagne. En 2013, le coût de l’assurance chômage par personne s’élevait à 21 003 euros par an, contre 15 000 en Allemagne et en Suède, et 23 500 au Danemark.
La somme citée comprend les allocations chômage ainsi que les services pour les chômeurs. La Suède et le Danemark investissent plus que la Finlande dans les services destinés aux personnes au chômage. En Finlande les frais élevés s’expliqueraient par les critères peu stricts d’obtention de l’allocation chômage, par la durée longue de versement des indemnités et par le niveau relativement élevé de l’allocation.
Dans les pays étudiés pour le rapport, le taux de chômage a beaucoup augmenté après la crise financière de 2008. La Finlande est le seul des pays n’ayant pas connu de tournant à la baisse concernant le nombre de chômeurs. En Finlande, les frais engendrés par l’assurance chômage représentent 2,3 % du PIB, contre moins de 2 % dans les autres pays.
Le gouvernement envisage des mesures pour diminuer de 200 millions d’euros le coût de l’indemnité chômage liée aux revenus antérieures.
HS/A26

Enseignement scolaire des langues étrangères

C’est toujours l’anglais qui domine
Selon l’Institut national d’études statistiques, l’anglais continue à dominer les choix d’études de langues étrangères à l’école primaire et au collège. Plus de deux élèves sur trois étudient l’anglais à l’école primaire. Au collège, presque l’ensemble des élèves étudient l’anglais et le suédois ou le finnois. 10 % des élèves font de l’allemand et 6 % une autre langue étrangère.
HBL/5

Santé

Le nombre de suicides a baissé considérablement
Helsingin Sanomat rapporte que le nombre de suicides a baissé de moitié depuis 1990, de près de 1 600 à un peu moins de 800 de suicides annuels.
Encore en 1990, les Finlandais ont commis le plus de suicides en Europe, selon les statistiques de l’OMS. Ils sont désormais dépassés par la Russie, rapporte HS.
Le quotidien relève qu’il y a toujours trois fois plus de morts par suicide que sur les routes. HS souligne qu’il n’y a toutefois pas de programme spécifique pour lutter contre les suicides.
HS/A6-7

Vélos en libre-service

Espoo et Vantaa s’intéressent aux vélos
Helsingin Sanomat relève que les villes d’Espoo et Vantaa s’intéressent aux vélos en libre-service suivant le modèle d’Helsinki.
46 conseillers municipaux d’Espoo sur 75 ont signé lundi une initiative à ce sujet. L’initiative sera étudiée au conseil municipal probablement à l’automne prochain.
HS/A15-16

Mardi 24 mai 2016

Politique étrangère et européenne

Migrants

Propos de M. Orpo
Le ministre de l’Intérieur, M. Orpo, estime que la majorité des personnes qui ont déposé une demande d’asile en Finlande et disparu depuis, ont probablement quitté le pays.
Interviewé pour le quotidien de Kuopio, Savon Sanomat, le ministre se déclare plus inquiet pour les personnes ayant eu une réponse négative à leur demande et qui ne souhaitent pas pour autant quitter la Finlande. Il estime que leur nombre pourrait atteindre des milliers. Ces gens risquent de disparaître dans la nature.
Pour éviter une telle évolution, il s’agit de créer des centres de renvoi avec un contrôle plus strict que dans les centres d’accueil. Selon la police judiciaire, 2500 personnes ont disparu des centres d’accueil cette année et l’année dernière.
HBL/6

Selon, Migri une trentaine de mineurs ont disparu
Le bureau des migrations, Migri annonce aujourd’hui que, depuis 2014, ce sont une trentaine de mineurs venus seuls en Finlande qui ont disparu dans la nature.
Yle

Politique intérieure

Pacte de compétitivité

Un accord dans l’industrie forestière
Helsingin Sanomat relève que le patronat de l’industrie forestière et le syndicat du papier ont achevé lundi les négociations sur l’application du pacte de compétitivité.
Selon le communiqué de presse de l’industrie forestière, le temps de travail annuel sera prolongé de trois jours par des accords d’entreprise ou, à défaut, par la suppression de trois jours de congé. L’accord concerne environ 13 000 personnes.
Selon HS, l’industrie forestière est très importante pour les exportations finlandaises et sa participation au pacte de compétitivité est tout à fait essentielle pour l’accord.
Les partenaires sociaux sont censés achever les négociations sur les conventions collectives au plus tard le mardi 21 mai. Les centrales syndicales et du patronat devront évaluer le lendemain si l’accord est exhaustif.
Le patronat de l’industrie forestière a antérieurement négocié un accord avec les environ 3 500 bucherons.
Le syndicat Team et le patronat de l’industrie chimique ont retrouvé un accord la semaine dernière sur l’application du pacte de compétitivité. L’accord concerne 12 00 employés.
HS/A8

Propos de la médiatrice nationale aux conflits collectifs du travail
Helsingin Sanomat publie une interview de Minna Helle, médiatrice nationale, qui souligne qu’il faut tenir fermement au calendrier des négociations sur le pacte de compétitivité pour que l’accord ne tombe pas à l’eau.
Mme Helle critique l’ambiance des négociations : « Les messages des négociateurs pendant la semaine précédente ont toutefois été plus positives. Les premiers accords négociés font une pression sur les autres. Cela est important parce qu’il y a beaucoup de sceptiques ».
Selon Mme Helle, la situation actuelle est difficile parce qu’elle est nouvelle. Jusqu’à présent, on a toujours amélioré les conditions de travail et actuellement il faut se mettre d’accord sur des affaiblissements. Le marché du travail ne connait pas d’outils afin de s’habituer à un temps de crise. « Il faut créer maintenant une nouvelle culture dans les conditions d’une crise économique. Cela est douloureux même si tout le monde admet la nécessité des changements. » Mm Helle comprend les critiques contre le pacte de compétitivité. « La façon dont on a négocié n’est pas idéale et le contenu de l’accord n’est pas optimal. »
HS/A8

Outokumpu

Une centaine d’emplois supprimés
L’entreprise métyallurgique Outokumpu a annoncé un plan social qui devrait conduire à la suppression de plus de cent postes, principalement à Tornio dans le Nord de la Finlande.
Yle

Lundi 23 mai 2016

Politique étrangère et européenne

UE – Turquie

Propos de M. Orpo
Le ministre de l’Intérieur, M. Orpo, qui a rencontré ses homologues en réunion, à Bruxelles, vendredi, reste confiant en ce qui concerne l’avancement d’un accord entre l’UE et la Turquie pour résoudre la situation migratoire. Selon lui, les fonctionnaires turcs avancent sur le projet de l’exemption du visa lié à cet accord.
M. Orpo admet que le message turc est un peu contradictoire, car d’une part les fonctionnaires souhaitent avancer et d’autre part le Président s’exprime dans le sens qu’il n’est pas très enthousiaste sur l’accord.
M. Orpo estime qu’il est connu qu’il y a certaines difficultés en Turquie, mais qu’il ne pense pas qu’il s’agira de revenir en arrière dans une situation non-maîtrisée.
HS/sam/B5

UE – OTAN

Propos de M. Soini
Le ministre des Affaires étrangères, M. Soini, estime que la participation à la réunion du Conseil de l’OTAN, vendredi, était utile pour la Finlande. Il estime qu’il était important que la Finlande et la Suède soient sur place ensemble. « Il est bien sûr une bonne chose que la Finlande participé à des occasions où on évoque ou prend des décisions concernant notre milieu en matière de sécurité. »
M. Soini considère comme raisonnable la coopération entre l’OTAN et l’UE, lorsqu’on tient compte de la crise migratoire et des facteurs en matière de sécurité qu’elle représente.
Helsingin Sanomat spécule sur l’éventualité que la présence de ces deux pays à la réunion leur permette de participer à la réunion de Varsovie, au niveau des chefs d’Etat. M. Soini n’a pas souhaité commenter le programme éventuel de ce sommet.
HS/sam/B5

Politique intérieure

Gouvernement

Un an de gouvernement Sipilä
Helsingin Sanomat dresse un premier bilan du gouvernement Sipilä nommé il y a un an. Le quotidien rapporte que le gouvernement a déposé au Parlement 229 projets de lois dont 183 ont été votés.
Si certains projets sont peu important (sur les barques de plaisance par exemple), d’autres sont réellement significatifs, comme la libéralisation de l’ouverture des commerces de détail.
Helsingin Sanomat souligne que les principales réformes, soit le pacte de compétitivité et la réforme des services sociaux et de santé, sont toujours en suspens. Le quotidien relève aussi qu’il reste encore trois ans de législature.
Selon Pia Elonen, le gouvernement n’a pas fonctionné moins bien que ses prédécesseurs. La différence est surtout que les attentes étaient cette fois-ci particulièrement importantes. La responsabilité en incombe surtout au gouvernement qui, juge Mme Elonen, avait suscité des attentes disproportionnées.
HS

Pacte de compétitivité – Conventions collectives

Déclarations du syndicat de la métallurgie
Le syndicat de la métallurgie a commencé, dimanche, son congrès qui va durer jusqu’à mardi.
Le président du syndicat, M. Aalto a déclaré que, si les négociations des conventions collectives dans le cadre du pacte de compétitivité échouaient, son syndicat serait prêt, à l’automne, à montrer la voie pour négocier des nouvelles conventions collectives.
Il souligne que les négociations dans le cadre du pacte de compétitivité en sont toujours au point mort. Son syndicat doit négocier huit conventions collectives d’ici mardi de la semaine prochaine. « Nous n’avons de vues communes avec le patronat sur aucun des points du pacte de compétitivité », déclare M. Aalto.
AL

Parlement

L’Eduskunta a renouvelé sa confiance au gouvernement
Helsingin Sanomat relève que le vote sur la motion de censure, déposée par le PSD sur l’orientation de la politique finlandaise, a eu lieu vendredi. Le Parlement a renouvelé sa confiance au gouvernement avec 103 voix contre 69.
Parmi les députés absents il y a eu des représentants des partis du gouvernement qui ont protesté contre la fermeture à Savonlinna de l’antenne pédagogique de l’université de Finlande de l’Est (qui a ses principaux campus à Joensuu et Kuopio).
HS/sam/A14

Partis politiques

Audience des partis politiques : le PSD en tête
Selon les résultats d’un sondage sur l’audience des partis politiques, effectué par l’institut TNS Gallup pour le compte d’Helsingin Sanomat, le PSD, est toujours le plus grand parti politique en avril, avec un score de 22,0 % (+0,3 % contre le mois d’avril). Le PSD est suivi du Centre, 20,7 % (+0,1 %) et du Kokoomus, 17,7 % (+0,6 %).
L’Alliance verte, 11,4 % (-0,3 %) arrive quatrième et les Vrais Finlandais cinquième avec un score de 9,3 % (-0,4 %), suivi de l’Alliance des gauches (9,0 %), du Parti suédois (4,3 %) et des Chrétiens-démocrates ( 3,4 %).
L’audience totale des trois partis représentés au gouvernement est de 47,7 % (contre 47,4 % il y a un mois.
Le sondage a été effectué entre les 12 et 14 mai auprès de 2 421 personnes.
HS/sam/A8

Parti suédois

Mme Henriksson bien en vue pour la présidence du parti
Elections présidentielles : M. Haglund candidat ?
Hufvudstadsbladet relève que Mme Henriksson, ancienne ministre de la Justice, est bien vu parmi les siens pour la présidence du parti en succession de M. Haglund.
Plus de délégués du parti la soutiennent que les deux autres candidats en semble, M. Adlercreutz et Mme Schauman.
Hufvudstadsbladet spécule sur l’éventualité que M. Haglund présente sa candidature pour la présidence aux élections de 2018.
HBL/sam/5 HBL/dim

Elections présidentielles

M. Haavisto est un candidat populaire
Helsingin Sanomat rapporte qu’à la lumière d’un sondage effectué pour le compte du quotidien parmi les éventuels candidats présidentiels, autres que le Président actuel Sauli Niinistö, le député Pekka Haavisto (Alliance verte) est encore très populaire. Il fut défait par M. Niinistö au second tour des élections présidentielles de 2012.
Les personnes interrogées ont pu nommer plusieurs noms d’éventuels candidats. M. Haavisto a obtenu le soutien de 37 % et le centriste Matti Vanhanen 23 %. Parmi les sociaux-démocrates, ont été mentionnés les députés Eero Heinäluoma (22 %), Jutta Urpilainen (20 %), Lauri Ihalainen (16 %) et Antti Rinne (15 %).
Le ministre de la Défense des Vrais Finlandais Jussi Niinistö a obtenu 15 %.
Les femmes préfèrent Pekka Haavisto (47 %) ou Jutta Urpilainen (25 %). Les candidats préférés des hommes sont Matti Vanhanen (29 %) et Pekka Haavisto (27 %).
M. Haavisto, député et envoyé spécial de M. Soini, ministre des Affaires étrangères, souligne qu’il est encore trop tôt de parler des élections présidentielles. « Je propose que l’Alliance verte se concentre sur les prochaines élections qui sont les élections municipales. »
M. Haavisto promet de prononcer ses intentions avant Noël prochain.
HS/lun/A6-7

Migrants

L’intégration, maillon faible de la politique du gouvernement
L’éditorialiste d’Helsingin Sanomat rapporte que l’on estime aujourd’hui que, sur les migrants arrivés l’année dernière moins de 10 000 devraient obtenir l’asile ou le droit de rester en Finlande. De plus, en raison des restrictions des règles sur le regroupement familial, on pense aujourd’hui que pour un migrant accepté, un seul membre de famille devrait en moyenne arriver.
Mais les décisions d’asile sont aujourd’hui rendues plus vite que les plans d’intégration avancent. Ce sont surtout les places dans les communes qui manquent, juge HS qui en rend responsable le gouvernement dont la politique d’intégration manque de vigueur et de perspective.
HS

Universités

Les universités finlandaises ont de bonnes coopérations avec les entreprises
Selon deux études (du Forum économique mondial et de l’Unesco), la Finlande se classe au premier rang pour les coopérations entre les universités et les entreprises, rapporte le quotidien économique Kauppalehti.
KL

Nokia

Moins d’emplois supprimés en Finlande que prévu
Le plan social de Nokia suite à la fusion avec Alcatel-Lucent devrait supprimer 1032 emplois en Finlande soit moins que les 1300 prévus.
HS

France – Finlande

Cinéma

Le film de Juho Kuosmanen primé à Cannes
Le premier film de Juho Kuosmanen a remporté le prix de la compétition Un certain regard du festival international du film de Cannes, samedi.
HS

Musique

Concert de HKO dirigé par Marc Soustrot
Helsingin Sanomat publie une critique élogieuse du concert de l’orchestre symphonique d’helsinki qu’a dirigé Marc Soustrot vendredi et qui faisait la part belle au répertoire français : Berlioz, Ravel, Chausson.
HS

France

Aviation

« Le lien Paris – Le Caire fait penser à Daesh » HS
« L’accident d’avion demeure un mystère » Kaleva
La presse finlandaise suit l’enquête concernant l’accident du vol Egyptair Paris – Le Caire.
HS Kaleva

Société

Livret de parentalité
Helsingin Sanomat rapporte que, depuis avril, "un livret de parentalité" est diffusé auprès des futurs parents par les Caisses d’allocations familiales afin de les sensibiliser sur les dangers des punitions corporelles.
HS

Vendredi 20 mai 2016

Politique étrangère et européenne

Câble sous-marin entre la Finlande et l’Allemagne

Inauguration du câble Sea Lions
Le câble informatique reliant la Finlande et l’Allemagne, prêt à être utilisé, a été inauguré à Helsinki et Francfort simultanément. Mme Toivakka, ministre du Commerce extérieur, a dit que le câble devrait rendre la Finlande plus attractive aux yeux des industries allemandes.
Le câble Sea Lion a été fabriqué en France par Alcatel Lucent [NDLT]. Selon Cinia, le groupe de l’Etat finlandais chargé du projet, le nouveau câble relève de la cyber-sécurité.
HS/A9

Politique intérieure

Pacte de compétitivité – Conventions collectives

La prolongation du temps de travail pose des problèmes dans les négociations
Keskisuomalainen relève que les négociations entre les grands syndicats et le patronat sur le pacte de compétitivité avancent lentement. Les avis des syndicats sont encore loin de ceux du patronat, surtout concernant la prolongation du temps de travail annuel de 24 heures.
Olli Luukkainen, président du syndicat des enseignants OAJ, estime que les décisions seront prises à la fin des négociations.
La présidente du syndicat PAM, Mme Ann Selin, qualifie la situation d’exceptionnellement difficile.
KS/20

Propos de M. Palola
Aamulehti rapporte que le président de la centrale syndicale STTK, Antti Palola, croit que l’accord sur le pacte de compétitivité sera atteint fin mai comme prévu. Il critique toutefois la lenteur du patronat dans les négociations.
M. Palola estime aussi que le gouvernement ne restera pas inactif si les négociations sur le pacte de compétitivité n’aboutissent pas. « Le gouvernement présentera surement un nouveau projet afin d’améliorer la compétitivité-coût. »
AL/A6-7

Sécurité

Le gouvernement a publié son rapport sur la sécurité intérieure
Selon Turun Sanomat, le ministre de l’Intérieur Petteri Orpo a présenté jeudi le rapport du gouvernement sur la sécurité intérieure. Il s’agit du premier rapport de ce genre.
Le rapport donne une image assez négative sur une Finlande où il y aurait beaucoup moins de policiers qu’actuellement. Le nombre de policiers diminuerait de 7 300 à 7 000 ou même à 6 300. Pour le ministre Orpo, « 7 000 est un niveau plancher ». Il admet qu’il faudra augmenter le budget de 15 à 20 millions d’euros vers la fin de la législature. En 2010, il y avait encore 7 875 policiers en Finlande.
Selon le rapport du gouvernement, le nombre de grands-frontières à la frontière orientale sera augmenté de 160 personnes d’ici 2020. En 2010, ce sont 684 gardes-frontières qui travaillaient à la frontière orientale, contre 442 personnes l’année dernière.
TS/12

Alcool

Réforme de la loi sur l’alcool
Turun Sanomat relève que les groupes parlementaires des partis représentés au gouvernement ont retrouvé un accord sur les grandes lignes de la réforme de la loi sur l’alcool.
Le groupe de travail des députés, présidé par la vice-présidente du Centre Annika Saarikko, a étudié les détails de la réforme pendant tout le printemps. Le Kokoomus et les Vrais Finlandais ont été plus favorables que le Centre pour approuver l’ouverture de la vente de boissons alcoolisées dans les commerces de détail. Le groupe parlementaire du Centre a dû voter deux fois pour approuver la décision, selon laquelle la teneur en alcool maximum de la bière et des autres boissons vendues dans les magasins d’alimentation augmentera de 4,7 % à 5,5 %.
Selon le projet de loi, les microbrasseries auront le droit de vendre leurs produits dont la teneur en alcool dépasse 5,5 %.
Les magasins d’Alko pourront être ouverts du lundi au vendredi jusqu’à 21 heures, soit une heure de plus qu’actuellement.
Le président du groupe parlementaire des Vrais Finlandais Sampo Terho souligne que l’objectif de la réforme est de faire diminuer l’exportation de l’alcool par les touristes finlandais revenant d’Estonie. « Le changement sera utile aussi pour les consommateurs et les microbrasseries, ainsi que les magasins et kiosques d’alimentation, petits et grands », selon M. Terho.
Le député Sinuhe Wallinheimo, représentant du Kokoomus au groupe de travail, se félicite de la réforme. « La plupart des objectifs du Kokoomus vont se réaliser ou vont en tout cas vers la bonne direction. »
TS/10

Réforme des services sociaux et de la santé

Permanence 24/24 dans douze hôpitaux
Le projet de loi présenté, hier, par le ministère des Affaires sociales et de la santé propose de prévoir une permanence de tous les services de 24h sur 24 h dans douze hôpitaux à compter du début 2017. Outre les cinq hôpitaux universitaires, sept autres hôpitaux seraient concernés.
Le temps de trajet pour accéder aux soins serait moins de 50 minutes pour 80 % des Finlandais, et moins de 30 minutes pour la moitié des Finlandais.
En outre, huit hôpitaux continueraient à proposer une permanence concernant des soins de base.
Il est prévu en plus de proposer plus de possibilités pour des rendez-vous le soir et le week-end dans les dispensaires concernant les soins urgents.
Le projet sera maintenant diffusé pour avis jusqu’au 10 septembre. La réforme entrerait en vigueur au 1er janvier 2017.
La réforme des services sociaux et de la santé dans sa totalité entrera en vigueur deux ans plus tard.
HS/A8

Justice – Langue des signes

Selon la Cour suprême il faut prévoir un interprétariat pour les sourds
La Cour administrative suprême a cassé une décision de la Cour administrative sur une prise en charge de la protection infantile d’un enfant dont les parents n’avaient pas été entendus de façon appropriée durant le procès juridique. Les parents ayant comme langue maternelle la langue de signes, il aurait fallu assurer un interprétariat pour eux.
HS/A9

Sécurité routière

L’augmentation des amendes a fait baisser la vitesse
Selon les statistiques de la police, les excès de vitesse ont diminué depuis l’augmentation des amendes en la matière, à l’automne dernier.
Alors que 1,5 % des conducteurs ont été flashés au début 2015, depuis l’automne ce n’était plus que 1 % des véhicules.
Selon la police, il est rare de constater un changement aussi important en si peu de temps.
Les excès de vitesse devenus plus rares ont également été moins importants : plus de conducteurs qu’avant ont pu être avertis au lieu de se voir infliger une amende.
La police se félicite du fait que cette évolution améliore la sécurité routière.
La police donne un avertissement concernant un excès de 3 à 7 km/h, une amende forfaitaire pour un excès de 8 à 20 km/h et une amende en fonction des revenus pour un excès dépassant les 20 km/h.
Si la vitesse est limitée à 60 km/h, l’amende forfaitaire pour un excès de moins de 15 km/h est de 170 euros (par rapport à 85 e auparavant), et de 200 euros (par rapport à 115 e) pour un excès de 16 à 20 km/h.
A delà d’une limitation de 60 km/h, les amendes s’élèvent à 140 et 200 euros, par rapport à 70 et 100 euros avant l’augmentation.
HS/A10

Phoque marbré du lac Saimaa

La webcam qui suit le phoque fait le buzz
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat rend compte de l’initiative de WWF Finlande qui a installé une caméra au bord du lac Saimaa pour filmer un récif où viennent se reposer des phoques marbrés. Un des phoques a été nommé Pullervo. Il a obtenu un million de spectateurs sur Norppalive (http://wwf.fi/elainlajit/saimaannorppa/#norppalive) et WWF a pu ainsi augmenter la visibilité de cette espèce menacée.
HS qualifie ce phénomène de « slow TV » tant il est vrai qu’il s’y passe peu d’action.
HS/A5

France – Finlande

Cinéma

Un film finlandais en compétition à Cannes
HS rapporte que le premier film de juho Kusomanen a été projeté, hier, à Cannes, dans la quinzaine des réalisateurs.
HS

Peinture

Un tableau d’Edelfelt retrouvé
Helsingin Sanomat rapporte que Sotheby va mettre en vente un tableau qu’Edelfelt avait peint à Paris en 1889 et qui avait disparu depuis longtemps. La Laitière avait en effet été acheté au début du siècle dernier par un Français dont les petits-enfants ont décidé de se séparer.
HS

Photographie

Succès des photographies de IK Inha pour l’exposition de Paris 1900
Suomenmaa relève que les photos de vaches que le célèbre photographe IK Inha avait prises en 1899 pour le pavillon finlandais à l’exposition universelle de Paris en 1900 ont été mises en ligne par le musée de la photographie et ont suscité sur son compte Flickr un grand succès.
HS

Jeudi 19 mai 2016

Politique étrangère et européenne

Economie finlandaise

Avertissement de la Commission européenne
La Commission européenne a donné ses recommandations concernant les finances finlandaises. Le ministre des Finances, M. Stubb, se déclare soulagé du fait que, selon la Commission, il ne s’agira pas d’entamer la procédure de déficit excessif. Pour lui, cela aurait signifié un coup dur concernant la crédibilité des finances publiques finlandaises aux yeux des investisseurs internationaux et des agences de notation. « Cela aurait eu un impact sur les investissements internationaux. De même, notre marge de manœuvre aurait été restreinte concernant notre autonomie de politique économique. »
Il souligne que la Finlande est très consciente de ce qu’il faudra faire. Les recommandations sont conformes à la politique économique du gouvernement, selon lui : il faudra faire des efforts dans la gestion des finances publiques, rendre le marché du travail plus flexible et améliorer la compétitivité en matière de coûts du travail.
HS/A31, KL/A10

Migration

Promouvoir l’emploi des immigrés
Le ministre de la Justice et de l’Emploi, M. Lindström, a lancé une campagne pour promouvoir l’idée de l’entreprenariat dans les centres d’accueil de demandeurs d’asile. Des autorités et des entrepreneurs d’origine immigrée visiteront des centres d’accueil durant l’été et l’automne prochain pour parler de l’entreprenariat.
M. Häkämies, directeur général du patronat EK, estime que l’immigration peut être vue comme une possibilité pour la Finlande qui a une population vieillissante. Il a dit que beaucoup d’immigrés avaient des antécédents dans le domaine et qu’ils étaient enthousiastes pour créer leurs propres entreprises, mais qu’il leur fallait plus d’informations.
M. Lindström estime qu’actuellement, la plupart des nouveaux emplois se créent dans de petites entreprises qui emploient moins de dix personnes.
M. Jokilampi, directeur général du centre de nouvelles entreprises, relève que sur les 7000 entreprises créées en 2015, un dixième étaient créées par des personnes d’origine immigrée. A Vantaa, 30 % des clients du centre de nouvelles entreprises étaient des personnes d’origine immigrée.
HS/A30

Défense

Acquisition des avions de chasse
Helsingin Sanomat relève que Saab a présenté mercredi l’avion de chasse Gripen E de la nouvelle génération. La Finlande est en position clé du point de vue du succès de l’avion suédois, selon le directeur de Saab Gripen Jesker Ahlqvist. « Nous y coopérons avec le gouvernement suédois. »
Le commandant de l’armée de l’air suédoise, le général Mats Helgesson a évoqué la coopération militaire approfondie entre la Suède et la Finlande. « Parmi tous les pays nordiques nos relations avec la Finlande sont les plus étroites. » Selon les spéculations, c’est un atout en faveur de Gripen.
HS/A15

Exercices aériens
Helsingin Sanomat appelle que six avions de chasse Boeing F-15 et un avion de ravitaillement KC-135 américains, ainsi que six F-16 Hornets finlandais continuent jusqu’à demain vendredi les manœuvres commencés il y une bonne semaine à l’escadre de la Carélie à Rissala (près de Kuopio).
Un groupe de députés a suivi mercredi les manœuvres. Selon le président de la commission de la défense du Parlement Ilkka Kanerva, « les exercices internationaux sont devenus une activité quotidienne partout dans le monde ».
Selon le président de la commission des affaires étrangères du Parlement Antti Kaikkonen, « les manœuvres montrent que la Finlande s’occupe de sa propre capacité de défense ».
HS/A16

Politique intérieure

Pacte de compétitivité – Conventions collectives

L’industrie chimique proche d’un accord
Helsingin Sanomat relève que le syndicat Team et le patronat de l‘industrie chimique ont annoncé mercredi qu’ils ont achevé les négociations sur la convention collective dans le cadre du pacte de compétitivité. Ils ont annoncé également qu’ils comptaient négocier les détails de la prolongation du temps de travail annuel au niveau des entreprises. Cet accord concernerait 12 000 personnes.
Le ministre de l’Economie Olli Rehn félicite le syndicat et le patronat de l’industrie chimique, ainsi que ceux de l’industrie forestière qui ont aussi négocié un accord pour les bucherons. « Cela ouvrira la voie pour que les autres syndicats retrouvent un accord », selon le ministre.
HS/A16

Criminalité organisée

Le nombre de bandes criminelles augmente
Helsingin Sanomat rapporte que, selon la police, le nombre de bandes criminelles a augmenté en Finlande de façon inquiétante. En 2000, il y avait trois organisations, Hells Angels, Cannonball et Bandidos, tandis qu’actuellement il y en a six : les trois précédentes et United Brotherhood, Outlaws et Bats. En 200, les trois organisations étaient divisées en huit groupes, actuellement il y a 77 groupes.
Selon les estimations de la police judiciaire, Bandidos a 240 membres, Cannonball 200, Hells Angels 120, United Brotherhood 90, Bats 10 et Fifteen MC South Carelia (Outlaws) 10.
Le quotidien note qu’United Brotherhood a été fondé en 2010, à la suite d’une fusion de M.O.R.E., Natural Born Killers et Rogues Gallery. La plupart de ses membres sont en prison.
HS/A6-7

Cybersécurité

Les autorités participent à un exercice de cybersécurité
Selon Helsingin Sanomat, des représentants de la police, des gardes-frontières, de la douane et des forces armées participent cette semaine à Jyväskylä au quatrième exercice national sur la cybersécurité, organisé cette fois-ci par le ministère des Finances.
HS/A15

Economie – bâtiment

Nombreux projets de nouveaux centres commerciaux
Après une période plus calme, plusieurs projets de centre commercial sont en cours maintenant, la plupart dans la région de la capitale.
De plus, des projets d’élargissement de centres commerciaux existants sont en cours, notamment à Espoo.
HS/A11

Nokia

Un nouveau groupe se mettra à fabriquer des téléphones et des tablettes sous la marque de Nokia
Nokia a annoncé, hier, qu’il accordait la licence et des brevets au groupe finlandais HMD Global qui utilisera le système Android pour les appareils fabriqués sous licence. Selon Helsingin Sanomat, derrière HMD, il y a indirectement le taïwanais Foxconn, sous-traitant d’Apple.
Microsoft a vendu ses activités de téléphones mobiles à Foxconn et HMD pour 310 millions d’euros.
En 2003, Foxconn a acheté le finlandais Eimon qui fabriquait des coques de téléphones mobiles.
Selon M. Haidamus, directeur du service technologique de Nokia, le groupe aura des recettes pour chaque appareil vendu par HMD.
HS note que M. Nummela et le français Jean-François Baril, anciens directeurs de Nokia, ont des postes importants chez HMD.
HS/A29

Mercredi 18 mai 2016

Politique étrangère et européenne

Estonie

Visite d’Etat du Président Niinistö en Estonie
Helsingin Sanomat relève que le Président Sauli Niinistö et son épouse, Mme Jenni Haukio, effectuent une visite d’Etat en Estonie les 17 et 18 mai, à l’invitation du Président estonien Toomas Hendrik Ilves. Les relations bilatérales, la coopération régionale et la sécurité sont sur l’agenda de la visite.
Lors d’une conférence de presse, MM. Niinistö et Ilves ont fait l’éloge de la coopération bilatérale dans différents domaines.
La politique à l’égard de la Russie des deux pays est toutefois différente. Le Président Ilves a souligné que l’attitude de la Russie vis-à-vis de l’Estonie était différente de son attitude à l’égard de la Finlande. M. Niinistö a fait référence à l’histoire différente des deux pays, y compris la finlandisation pendant la guerre froide.
Les deux présidents ont souligné que l’approfondissement de la coopération de défense entre la Finlande et la Suède ne diminuerait pas l’importance des relations finno-estoniennes.
Les deux pays ont des différences de vue dans des projets concrets, comme celui de la construction du gazoduc Nordstream 2.
M. Niinistö a évoqué lors de la conférence de presse le développement de la défense européenne commune. M. Ilves a souligné qu’il était favorable à l’augmentation de cette coopération. « L’alternative de cette coopération serait le retour aux solutions de sécurité nationales », selon le président estonien.
Avant sa visite d’Etat en Estonie, M. Niinistö avait déjà fait des déclarations aux médias estoniens. Lors d’une interview au quotidien Eesti Päivaleht, le président finlandais a déclaré que la Finlande n’avait pas besoin de conseils quand à une éventuelle adhésion à l’OTAN.
Mardi soir, les présidents ont participé à un séminaire sur l’avenir des relations économiques et le développement de la coopération entre les deux pays.
M. Niinistö a aussi eu des entretiens avec le président du parlement Eiki Nestor et le Premier ministre Taavi Rõivas.
La ministre Anu Vehviläinen fait partie de la délégation de M. Niinistö.
HS/A13

Migrants

Migri resserre sa politique concernant les pays sûrs
L’Office national de l’immigration durcit les possibilités pour les Irakiens, Afghans et Somaliens d’obtenir un asile en Finlande. Migri estime que la situation en matière de sécurité s’est améliorée dans ces pays de façon à ce qu’il est possible d’y rentrer en sécurité « sans que les conflits armés en soi engendrent un danger pour des personnes sur la seule base de leur présence dans le pays ».
Cette nouvelle orientation aura un impact sur les décisions concernant la protection secondaire.
La législation sur les étrangers ne comprend plus le troisième critère d’obtention d’un permis de séjour, celui de la protection humanitaire, qui n’était pas basée sur les conventions internationales ni sur les orientations européennes. Ce critère a été utilisé en Finlande notamment concernant beaucoup d’Irakiens.
Selon Mme Vuorio, directrice de Migri, la nouvelle orientation aura un effet sur toutes les demandes actuellement à l’étude, soit environ 20 000. « Il y aura plus de refus », selon elle.
Pour obtenir un permis de séjour, il faudra désormais qu’un demandeur venant d’un de ces trois pays en question puisse motiver sa demande par un risque personnel de persécution dans son pays. La Syrie par contre est toujours considérée comme peu sûre.
Dans la rédaction de sa nouvelle politique, la Finlande a suivi les orientations des autres pays, notamment celles de la Suède.
Les Irakiens, qui constituent le groupe le plus grand de demandeurs d’asile, pourront désormais rentrer dans leur pays, selon Migri.
HS/A8

Expatriation

Augmentation du nombre de Finlandais qui s’installent à l’étranger
Selon l’Institut national d’études statistiques, l’immigration nette était de 12 441 personnes en 2015, ce qui est plus bas que depuis neuf ans.
28 746 personnes ont immigré en Finlande, soit 2761 de moins qu’en 2014.
16 305 personnes sont parties vivre à l’étranger, soit 819 de plus qu’en 2014.
HBL/11

Politique intérieure

Sécurité intérieure

Diminution du nombre d’agents de police et de gardes-frontières
Le gouvernement publiera, demain, son rapport sur la sécurité intérieur, qui sera le premier dans son genre. Le rapport évoque la situation actuelle, les changements concernant l’environnement de sécurité et les ressources des autorités, ainsi que la lutte contre la criminalité, la sécurité frontalière, les questions liées à l’immigration et la lutte contre le terrorisme.
Selon Helsingin Sanomat, le rapport privilégie le fait d’assurer les services d’urgences, la surveillance à la frontière orientale et celle des passages transfrontaliers.
Ces priorités seront assurées malgré les coupes prévues dans les crédits de la police et des gardes-frontières. Les diminutions budgétaires restreindront le nombre d’effectifs de ces corps et auront un effet sur le ciblage des ressources.
Le rapport prévoit une diminution du nombre de policiers qui passerait à 7000 en 2017 par rapport à 7250 en 2015. Les fonctionnaires du ministère de l’Intérieur estiment que le maintien de la sécurité deviendra plus difficile en Finlande et notamment dans les régions à faible densité de population. Les diminutions des effectifs des gardes-frontières ne concerneront pas la surveillance de la frontière orientale ; au contraire, 160 gardes-frontières de plus seront désignés à la frontière finno-russe.
Le rapport encourage les autorités du domaine de la sécurité à profiter des ressources technologiques modernes et à s’engager dans des coopérations.
HS/A12

Prévisions économiques

La banque OP prévoit une croissance de 1,1 % pour l’année en cours
La banque OP qui avait prévu une croissance de 0,8 % pour 2016 a revu sa prévision à 1,1%. Op estime que les investissements dans le bâtiment favoriseront la croissance.
La Commission européenne a revu, elle aussi, sa prévision et prévoit une croissance de 0,7% contre 0,5% précédemment.
Les projets d’infrastructure dans la région de la capitale et le projet de tram de Tampere accélèrent la construction de logements. L’élan du secteur du bâtiment se voit dans les statistiques : selon l’Institut national d’études statistiques, le chiffre d’affaires des entreprises de ce secteur a augmenté de 8,7 % en décembre-février.
OP considère toutefois les perspectives économiques comme incertaines. Elle a revue à la baisse sa prévision concernant l’année 2017 en la passant de 1,6 % à 1,4 %. La Commission européenne a fait pareil concernant 2017.
Selon OP, l’évolution des exportations reste faible. De plus, des risques pèsent sur l’économie nationale et internationale.
M. Heiskanen, économiste en chef de la banque OP, estime que l’ensemble prévu dans le pacte de compétitivité en cours de négociation favoriserait moins la croissance que prévu à l’origine.
HS/A29

Parlement

Débat sur la politique de gestion des entreprises publiques
Helsingin Sanomat rapporte que le Premier ministre Juha Sipilä a fait au Parlement une annonce sur la politique de gestion du gouvernement concernant les entreprises publiques. M. Sipilä a souligné que l’Etat doit être prêt à vendre ses participations. « Il faut activer les participations actuelles », selon le Premier ministre.
Le PSD, le plus grand parti de l’opposition a annoncé qu’il n’approuvait pas la diminution de la participation de l’Etat dans le pétrolier Neste de 50,1 % à 33,4 %. Selon le député Lauri Ihalainen, qui a pris la parole au nom du PSD, « il est plus sûr du point de vu de l’approvisionnement de maintenir la participation de l’Etat dans Neste à plus de 50 %, de la même façon que dans Fortum et Finnair ».
Selon M. Sipilä, la question de l’approvisionnement a été étudiée et « une participation d’un tiers est suffisante ».
Le président de l’Alliance des gauches Paavo Arhinmäki a critiqué ardemment le projet de privatisation de la Poste. « Il n’est pas surprenant que le gouvernement mène une politique thatcherienne : Timo Soini a nommé Margareth Thatcher comme son idole politique et Alexander Stubb a dit être thatcherien dans son cœur », a lancé le président de l’Alliance des Gauches.
HS/A10

Analyse
Selon l’analyse d’Helsingin Sanomat, la plus grande nouvelle dans la politique de gestion des entreprises publiques du gouvernement est le projet d’introduire en bourse la Poste, tout en conservant la majorité des actions.
Une autre grande nouvelle est la fondation d’une « société de développement » pour gérer les participations de l’Etat dans les entreprises (à côté de Solidium qui gère les participations minoritaires).
Au gouvernement, le souci du Kokoomus et des Vrais Finlandais est d’éviter que le Centre ne gaspille l’argent dans des projets régionaux ou qui sont proches des valeurs du Centre. Pour cela, les décisions devront être prises par tout le gouvernement et non par la direction de la société de développement.
Pendant cette législature, le Premier ministre a gardé pour lui la gestion des entreprises publiques. Il a donc entre ses mains des participations d’environ 30 milliards d’euros. Cela lui donne beaucoup de pouvoir. Il est possible que pendant la prochaine législature un représentant de l’opposition actuelle ait ce pouvoir, écrit HS.
HS/A10

Mardi 17 mai 2016

Politique étrangère et européenne

Immigration

Les Estoniens s’installent moins en Finlande qu’avant
L’immigration des Estoniens dans la région de la capitale finlandaise, qui a augmenté tous les ans depuis le début des années 2000, est en baisse depuis 2014. Jusqu’à 3400 Estoniens par an se sont installés à Helsinki, Vantaa, Espoo et Kauniainen.
Une raison derrière ce changement est la mauvaise situation économique en Finlande. En même temps, l’économie estonienne est en croissance. Les Estoniens qui travaillent en Finlande sont des ouvriers peu formés du secteur des services ou du bâtiment. Les jeunes Estoniens diplômés et avec de bonnes connaissances linguistiques ont eu plus du mal à trouver du travail en Finlande.
Le nombre d’Estoniens qui traversent le Golfe de Finlande toutes les semaines pour travailler en Finlande sans s’y installer aurait toutefois augmenté, selon l’Institut national d’études statistiques. Avec la libre circulation des travailleurs, il est difficile d’estimer les chiffres exacts.
Environ 50 000 Estoniens travaillent dans la région d’Helsinki annuellement. 27 000 Estoniens résident en Finlande de façon permanente et parmi eux, 12 000 travaillent.
HS/A6-7

Renseignement

M. Salmi souhaite une législation concernant le renseignement
Ilkka Salmi, directeur de la sécurité à la Commission européenne, souligne l’importance de disposer des outils suffisants de prévention des menaces touchant la sécurité. Pour lui, il faut être en mesure de suivre ce qui se passe dans les réseaux informatiques afin de prévenir les risques. Pour lui, la question de la protection de la vie privée dans le contexte de la sécurité est une question tout à fait essentielle relevant de la législation sur le renseignement.
En Finlande, le ministère de la Défense est en train de préparer une législation sur le renseignement militaire, et le ministère de la Justice se concentre sur la partie civile. M. Orpo, ministre de l’Intérieur, souhaite que l’on arrive à adopter la loi durant la législature en cours.
MM. Salmi et Orpo sont intervenus, hier, lors d’un séminaire organisé à la veille de la publication d’un rapport sur la sécurité intérieure, jeudi. Une fois le rapport publié, un projet de préparation d’une stratégie de sécurité intérieure sera entamé. Outre les différentes administrations, participeront au travail des organisations et la société civile.
HS/A8

Migration

Selon la police judiciaire, les demandeurs d’asile risquent d’être exploités
La police judiciaire estime que les environ 2500 demandeurs d’asile disparus dans la nature risquent de devenir victimes d’exploitation. Selon Mme Palo, chef auprès de la police judiciaire, il est possible qu’une partie de ces personnes disparues des fichiers des autorités aient quitté le pays.
La Sûreté nationale estime que les personnes disparues ne constituent pas automatiquement un risque pour la sécurité. Les liens éventuels de différentes personnes avec des activités violentes ou terroristes sont étudiés tout le temps, selon M. Portaankorva, inspecteur de la Supo.
HS/A8

Economie

Konecranes achète une partie de Terex
Konecranes qui avait souhaité une fusion avec son rival américain Terex, achètera une partie (20 %) de ce groupe pour 1,1 milliard d’euros.
L’intervention du groupe chinois Zoomlion a empêché la fusion prévue. Il n’est pas exclu que les Chinois proposent d’acheter l’ensemble du groupe américain, ce qui ferait échouer le projet de Konecranes, même s’il est plus probable que Konecranes et Zoomlion se partageront Terex.
HS/A26

Politique intérieure

Parti du Rassemblement national

M. Orpo a lancé sa campagne pour la présidence du parti
Helsingin Sanomat rapporte que le ministre de l’Intérieur Petteri Orpo a lancé lundi sa campagne en vue de la présidence du Kokoomus. S’il est élu, M. Orpo prendra le portefeuille des Finances, ce qui signifierait automatiquement des changements ministériels.
Le président du parti Alexander Stubb est actuellement ministre des Finances. M. Orpo n’a pas encore voulu évaluer un éventuel remaniement ministériel ou le statut de M. Stubb en cas d’un changement de président du parti.
M. Orpo souhaite surtout restituer la confiance de la classe moyenne dans le Kokoomus : « La classe moyenne, qui représentent 46 % des Finlandais et qui est le cœur de la société, ne va pas bien en ce moment. Si nous arrivons à gagner leur confiance le parti pourrait avoir en récompense une victoire électorale. »
« Nous n’avons pas remarqué le changement dans la vie quotidienne des gens et la déception à l’égard de la politique et aussi du Kokoomus », selon M. Orpo.
M. Orpo promet de s’engager dans la défense du programme gouvernemental en tant que président du parti. « Le programme du gouvernement est assez bon. La législature de quatre ans est toutefois très longue et il faudra réévaluer le programme », selon M. Orpo.
HS/A11

Institut national de la santé et du bien-être

L’institut licencie une centaine de personnes
Selon Helsingin Sanomat, le directeur général de l’Institut national de la santé THL et du bien-être Juhani Eskola annonce dans un communiqué de presse qu’à la suite des discussions sur le plan social, l’institut doit licencier 93 personnes.
Au total 219 emplois seront supprimés, dont la plupart sous forme de départs à la retraite et de non renouvellement des postes à durée déterminée.
Le budget de l’institut diminuera de 9,8 millions d’euros en 2017-2018.
Turun Sanomat rapporte que le THL fermera son laboratoire de bactériologie à Turku. Le doyen de la faculté de la médecine à l’université de Turku, le professeur Pentti Huovinen s’inquiète du suivi des maladies infectieuses en Finlande. « Les bactéries résistantes aux antibiotiques sont parmi les plus grands menaces pour la santé. »
HS/A10, TS/4

Universités

Université Aalto arrêtera l’enseignement du japonais
Helsingin Sanomat relève que l’université Aalto a décidé d’arrêter l’enseignement du japonais dans son centre de langues à la fin de l’année en cours, en même temps que le lecteur de japonais prendra sa retraite. Le dernier cours pour les débutants aura donc lieu à l’automne.
Environ 140 étudiants ont fait du japonais à l’université Aalto en 2015.
HS/A10

L’université d’Helsinki envisage de mettre fin à la chaire de la littérature générale et comparée
Helsingin Sanomat publie une interview de Hannu K. Riikonen, professeur titulaire de la chaire de littérature générale et comparée, qui prend sa retraite après une carrière universitaire de 45 ans dans les universités de Turku et d’Helsinki.
La chaire de la littérature générale et comparée a été fondée en 1854. Selon le doyen de la faculté des lettres, le professeur Arto Mustajoki, un remplaçant sera nommé seulement pour un an. Il y aura ensuite une grande réforme de l’enseignement.
HS/B1-2

Lundi 16 mai 2016

Politique étrangère et européenne

Déplacement de M. Niinistö aux Etats-Unis

M. Niinistö renforcerait les relations avec les Etats-Unis
M. Niinistö rêve d’organiser en Finlande un sommet sur les questions arctiques
Selon M. Niinistö, les Etats-Unis voient les pays nordiques comme un ensemble
Le Président Niinistö, qui a participé au sommet entre les Etats-Unis et les pays nordiques, à Washington, a fait l’éloge des Etats-Unis pour leur engagement dans la sécurité européenne. Il a estimé que la situation dans la région de la mer Baltique et dans l’Europe du Nord était devenue plus tendue. Il souligne l’importance d’un dialogue avec la Russie pour diminuer les risques et pour réintégrer ce pays dans le cadre du système international. Il a dit que la Finlande était fière de son amitié étroite et de longue date avec les Etats-Unis et qu’elle était engagée à la renforcer encore plus.
M. Obama, qui partage le souci des pays nordiques, estime qu’il faut poursuivre le dialogue avec la Russie tout en s’assurant du fait que l’on est prêt [à agir] et fort.
M. Kuchman, conseiller de politique de sécurité du Président Obama, a souligné que même si tous les pays nordiques ne faisaient pas partie de l’OTAN, la sécurité de l’ensemble de cette région était parmi les principaux intérêts nationaux des Etats-Unis.
Concernant les élections présidentielles, M. Kuchman a affirmé qu’indépendamment du résultat, les relations proches des Etats-Unis avec les pays nordiques allaient rester. M. Niinistö a dit qu’il n’y avait aucune raison de penser que l’importance des relations bilatérales allait diminuer avec le changement de président.
Outre la Russie, il y avait l’immigration, le terrorisme et le changement climatique à l’ordre du jour de la rencontre.
M. Niinistö estime que les pays nordiques et M. Obama ont des valeurs et visions très similaires concernant la sécurité, l’égalité et le climat. Il a dit que la question climatique constituait la menace la plus grande pour l’humanité.
M. Niinistö a évoqué la guerre hybride en exprimant le souhaite que les Etats-Unis ou l’OTAN coopèrent avec l’UE dans ce domaine. Il estime que, comme la guerre hybride n’entre pas explicitement dans les responsabilités de l’OTAN, il y avait de la place pour d’autres acteurs dans ce domaine. Pour lui, il serait bien que l’UE s’active dans les questions de sécurité et transmette un message clair aux Européens pour les engager à s’occuper de leur sécurité. Pour M. Niinistö, cela pourrait améliorer l’image de l’UE aux yeux des Européens qui s’inquiètent beaucoup pour la sécurité.
La Finlande présidera le Conseil arctique à partir d’avril 2017. M. Niinistö a évoqué la possibilité d’organiser un sommet des pays de la région arctique en Finlande et d’y inviter les présidents russe et américain.
HS/sam/A6-7, dim/A8, KS/sam/16

TTIP

Un délai trop serré pour les négociations
Mme Toivakka, ministre du Commerce extérieur, qui a participé à une réunion avec ses homologues, à Bruxelles, relève que beaucoup d’Etats membres sont méfiants en ce qui concerne le calendrier des négociations. Pour elle, le contenu du traité est toutefois encore plus important que le calendrier. Elle ne voit pas de sens dans le fait d’adopter une version diluée du traité, un « TTIP light ». Ce qui compte pour la Finlande, c’est l’ouverture des marchés publics. Cela pourrait être intéressant pour l’industrie finlandaise de brise-glaces. Elle n’exclut pas que les négociations échouent justement sur ce point.
HS/sam/B10

Migrants

2500 migrants ont disparu dans la nature
Selon la chaîne MTV, sur les migrants (plus de 32 000) arrivés l’année dernière, environ 2 500 ont disparu dans la nature.
Selon la police, cela constitue un grand risque si l’on ne sait pas qui sont ces personnes, pourquoi ils sont venus ici et comment ils subsistent.
HS

Politique intérieure

Parti du Rassemblement national

M. Stubb a commencé sa campagne en vue d’une réélection à la tête du parti
Helsingin Sanomat rapporte que le président actuel du Rassemblement national Alexander Stubb, ministre des Finances, a commencé vendredi sa campagne pour la présidence du parti. Dans son discours il a déclaré « nous sommes un parti de l’avenir », soulignant que le Kokoomus doit avoir le courage de se renouveler.
M. Stubb a déjà contacté par téléphone plus d’une centaine de membre du Kokoomus pour écouter à ce que dit la base du parti.
Les thèmes principaux de la campagne de M. Stubb sont l’attitude positive à l’égard des changements, l’importance du travail et de la concurrence saine, la participation aux organisations occidentales, dont l’OTAN.
M. Stubb estime qu’il y a déjà des signes d’un changement dans l’économie : la croissance repart et le chômage n’augmente plus.
HS/sam/A16

M. Stubb rejette les critiques de M. Vapaavuori
Selon Helsingin Sanomat, M. Jan Vapaavuori, ancien député et ministre du Kokoomus, actuel directeur général adjoint de la Banque européenne d’investissement, a critiqué ardemment la politique et l’état actuel du Kokoomus. Selon lui, le parti est divisé et sa politique est confuse.
Lors de la réunion du conseil national du parti, M. Stubb a rejeté les critiques de M. Vapaavuori, soulignant que la base du Kokoomus ne les partage pas.
HS/dim/A13

Alliance des gauches

Sondage sur les candidats pour la présidence du parti
Helsingin Sanomat relève que selon un sondage effectué pour le compte du quotidien sur la popularité des candidats à la présidence de l’Alliance des gauches, la candidate la plus populaire parmi les partisans du parti est, de loin, la députée Li Andersson, avec 51 %. Elle est suivie de la présidente du groupe parlementaire Aino-Kaisa Pekonen, 12 %. Le troisième candidat, le député Jari Myllykoski n’obtient que 2 %.
La députée Hanna Sarkkinen et Mme Merja Kyllönen, parlementaire européenne, obtiennent une audience de 9 % même si elles ne sont pas parmi les candidats.
Parmi tous les Finlandais, Mme Andersson obtient une audience de 29 %, Mme Suvi-Anne Siimes, ancienne présidente (qui n’est plus membre du parti), 13 %, Mme Kyllönen, 9 % et Mme Pekonen, 6 %.
HS note que Mme Andersson est encore plus populaire parmi les Verts que parmi les siens. Les Vrais Finlandais et les centristes l’apprécient le moins.
Le nouveau président sera élu lors du congrès de l’Alliance des gauches le samedi 11 juin à Oulu.
HS/lun/A8

Gouvernement

Le gouvernement présentera demain sa politique sur les entreprises publiques
Kauppalehti rappelle que le Premier ministre présentera, demain, au Parlement, sa politique de gestion des entreprises publiques et des participations de l’Etat dans les entreprises.
Kauppalehti souligne qu’il est peu probable que l’opposition social-démocrate puisse critiquer grandement ce programme qui prend en compte des idées du PSD.
Le gouvernement souhaite diminuer la participation de l’Etat dans certains groupes (comme la Poste ou Neste, par exemple), mais aussi prendre le contrôle d’autres (comme Gasum ou Fingrid).
Par ailleurs le gouvernement veut réduire de moitié les bonus des dirigeants des entreprises publiques ainsi que leurs indemnités de départ.
KL

Economie

Un début d’année difficile
Kauppalehti a étudié les résultats de 90 entreprises cotées en bourse. Il en ressort que 55% d’entre elles ont des résultats en baisse au premier trimestre. C’est le début d’année le plus mauvais depuis 2013, note le quotidien économique.
KL

France – Finlande

Economie

Interview du PDG de Withings
Kauppalehti publie une interview de Cédric Hutchings, PDG de Withings SA, récemment racheté par Nokia.
KL

France

Culture

Exposition
Kaleva publie une critique élogieuse de l’exposition de photographies de salif Keita actuellement au Grand Palais à Paris.
Kaleva

Musique
A l’avant-veille du 150ème anniversaire de la naissance d’Erik Satie, Aamulehti publie une double page sur le célèbre compositeur des gymnopédies.
AL

Vendredi 13 mai 2016
Politique étrangère et européenne

Finlande – Etats-Unis

Visite du Président Niinistö et des Premiers ministres nordiques
Helsingin Sanomat relève que le sommet entre le Président Obama, le Président finlandais Sauli Niinistö et les Premiers ministres des quatre autres pays nordiques a lieu aujourd’hui à Washington.
Le quotidien note que M. Obama aurait dit, selon le journal The Atlantic, que « si tout le monde était comme les Scandinaves, les choses seraient faciles ».
Selon le professeur Daniel Hamilton de l’université John Hopkins, « tous les pays nordiques amènent une valeur ajoutée du point de vue américain ». « Vu leur taille, ils font plus que l’on ne pourrait attendre et plus que certains de nos alliés de plus grande taille. »
« Les pays nordiques sont un exemple d’une coopération même s’ils ne sont pas tous membres des mêmes institutions, comme l’OTAN ou l’Union européenne », souligne le professeur Hamilton.
Au sommet, M. Niinistö s’exprimera sur la Russie.
HS/A8

Editorial
Dans son éditorial, Turun Sanomat rappelle que M. Obama avait rencontré M. Niinistö et les Premiers ministres des quatre autres pays nordiques à Stockholm en 2013. La rencontre de Washington est la suite de cet entretien.
Les Etats-Unis voient la Finlande en tant que partie de l’Union européenne et des pays nordiques. Cela est un bon groupe de référence justifié pour la Finlande. Espérons que ce point de vue reste aussi après le mandat du Président Obama.
TS/2

Migration

Le steward soupçonné de contrebande condamné
Le steward employé chez Finnair a été condamné pour aide à l’entrée illégale sur le territoire de 30 personnes à une peine de un an et huit mois avec sursis. Le tribunal d’instance d’Helsinki n’a pas trouvé de preuve du fait que les activités du ressortissant chinois aient relevé de la criminalité organisée.
En 2013-2015, il a organisé le passage clandestin de 30 personnes de Chine en France via la Finlande.
HS/A16

Politique intérieure

Alliance verte

Les Verts regrettent le départ imposé de M. Ville Niinistö
Le règlement des Verts autorise un président du parti à rester en poste durant trois mandats de deux ans. M. Ville Niinistö arrivera à la fin de son dernier mandat au congrès de 2017.
Parmi les Verts, plusieurs personnes regrettent le fait qu’un président doive quitter ses fonctions au moment où l’audience du parti est historiquement élevée. D’autres se félicitent du principe de rotation du pouvoir. M. Kasvi estime que c’est grâce à cette politique que les Verts disposent de toute une gamme de personnes expérimentées.
HS/A11

Education

L’école finlandaise fait toujours l’objet d’admiration
Malgré le fléchissement de la Finlande à l’égard des résultats Pisa, la bonne réputation finlandaise en matière de savoir-faire au niveau de l’éducation reste intacte. Ce printemps encore, autant de délégations étrangères visitent la Finlande qu’en 2001, au moment de la publication des premiers résultats Pisa.
Les délégations qui viennent voir le système scolaire finlandais sont accueillis par le ministère de l’Education, la Direction nationale de l’Education, et d’autres instances encore, comme le groupe d’exportation éducative Finland University.
En 2005-2015, la Finlande a organisé 1200 visites pour 12 000 personnes. Ce printemps, 450 personnes ont été accueillies jusqu’à présent.
Les Finlandais sont conscients des risques et des désavantages du système finlandais et notent par exemple que l’on profite encore peu des technologies informatiques et qu’avec les économies, les communes auront du mal à assumer les dépenses engendrées par l’éducation. Les écarts de connaissances entre les filles et les garçons sont importants et le harcèlement constitue un problème dans beaucoup d’écoles.
HS/A6-7

Santé

Nomination de Laura Räty à la tête d’un cabinet de médecins privé
Mme Räty, maire adjointe de Helsinki chargée des affaires sociales et de la santé, anciennement ministre des Affaires sociales et de la Santé (2014-2015), quittera ses fonctions pour devenir directrice chez Terveystalo, cabinet de médecins.
Helsinki est un client important de ce cabinet, même si plus de prestations ont été achetées chez Attendo et Mehiläinen.
Le PSD, l’Alliance des gauches et le parti communiste SKP rappellent que Mme Räty a participé à la préparation de la réforme des services sociaux et de la santé qui créera un marché important pour les cabinets privés. Certains considèrent la décision de Mme Räty comme peu éthique et d’autres encore se demandent quels intérêts le parti du rassemblement national promeut.
Les carences ont été évoquées dans le contexte de transferts de ce genre. Concernant les fonctionnaires communaux, on n’a toutefois pas légiféré sur des carences. Dans le cas de Mme Räty, il est clair qu’elle dispose d’informations qui seront utiles pour son futur employeur.
HS/A21

Gouvernement

Entreprises publiques
Helsingin Sanomat, rapporte que le gouvernement propose la création d’une nouvelle société de développement de l’Etat à laquelle seraient transférées les actions des entreprises à vendre.
Le Premier ministre Juha Sipilä souligne qu’une décision de pouvoir baisser la participation de l’Etat d’une entreprise publique ne signifie pas automatiquement une décision de vente. « Cela nous donne un outil pour prendre une décision ultérieurement », selon M. Sipilä.
Le gouvernement propose d’augmenter la participation de l’Etat à Fingrid et à Gasum.
Le gouvernement a décidé de ne pas demander de mandat pour diminuer sa participation de 55,8 % à Finnair.
L’opposition a critiqué les projets du gouvernement. Le président du PSD Antti Rinne craint que l’Etat puisse vendre un grand nombre d’action sans demander l’autorisation du Parlement.
HS/A32-33

Culture

M. Suominen présidera le conseil d’administration de l’Opéra national
Selon Turun Sanomat, M. Ilkka Suominen, ancien ministre et ex-président du Kokoomus, présidera le conseil d’administration de l’Opéra national pendant la période de 2016-2019.
M. Jan Vapaavuori a été élu vice-président du conseil et parmi les membres il y a M. Erkki Liikanen, gouverneur de la Banque de Finlande, et les députés Pertti Salolainen, Paavo Arhinmäki, Outi Alanko-Kahiluoto et Mats Löfström.
TS/25

France – Finlande

Cinéma

Demain
Les journaux rendent compte de la sortie de Demain, documentaire de Cyril Dion et Mélanie Laurent.
HBL, HS

Politique

Gouvernement
Helsingin Sanomat relève que le gouvernement français a obtenu jeudi la confiance de l’Assemblée nationale. 246 députés ont voté pour la motion de censure qui aurait dû recueillir la majorité absolue de 288 voix afin d’être approuvée.
HS/A27

Jeudi 12 mai 2016

Politique étrangère et européenne

Finlande – Etats-Unis

Visite du Président Niinistö
Turun Sanomat relève que le chercheur Charly Salonius-Pasternak de l’UPI estime que la sécurité de la mer Baltique sera un des thèmes centraux de la rencontre entre le Président Obama et les dirigeants des pays nordiques, dont le Président finlandais Sauli Niinistö et les Premiers ministres des quatre autres pays nordiques, demain vendredi à Washington.
Il estime aussi que la Russie sera évoquée davantage lors de l’entretien en tête-à-tête des Présidents Obama et Niinistö que par exemple avec le Premier ministre danois.
Selon la chancellerie du Président Niinistö, les entretiens doivent porter sur la sécurité européenne, la coopération entre les Etats-Unis et les pays nordiques dans la lutte contre le terrorisme, la sécurité nucléaire et les questions arctiques, ainsi que la crise migratoire et les échanges commerciaux.
Les ministres nordiques des Affaires étrangères participeront à la visite et auront un entretien avec le secrétaire d’Etat américain John Kerry.
TS/13

Editorial
Selon l’éditorial d’Helsingin Sanomat, la rencontre de Washington montre que la coopération entre les pays nordiques a une importance pour les Etats-Unis. La rencontre est naturellement importante pour l’ensemble des cinq pays et pour chaque pays séparément.
Du point de vue finlandais, la rencontre des Présidents Obama et Niinistö - la deuxième en un mois et demi – fait partie de la clarification des relations finno-américaines.
L’importance des relations bilatérales est soulignée en périodes de crise. Il n’y a pas eu de changements à Helsinki ou à Washington, malgré la campagne des élections présidentielles aux Etats-Unis, conclut l’éditorialiste.
HS/A4

Migration

Essai pour nouer des contacts entre des entreprises et des demandeurs d’asile formés
Helsingin Sanomat rend compte d’un projet financé par 40 entreprises pour intégrer les demandeurs d’asile les mieux formés le plus rapidement possible dans la vie professionnelle. 40 demandeurs d’asile participent au projet de Hanken & SSE Executive Education piloté par les Ecoles supérieures des sciences économiques et commerciales d’Helsinki et de Stockholm, et le groupe de services mobiles Funzi.
Outre un enseignement, le projet propose un stage de deux mois dans une des entreprises qui participent.
Selon le ministère de l’Education et de la Culture, 16 % des demandeurs d’asile disposent d’un diplôme universitaire. 11 % ont effectué des études universitaires et 10 % ont une formation professionnelle. 12 % ont passé le bac, 23 % ont été scolarisés à l’école primaire et collège durant 7 à 9 ans, 15 % durant 4 à 6 ans et 5 % durant 3 ans. 7 % ne disposent d’aucune formation.
HS/A28-29

Politique intérieure

Elections présidentielles

M. Vanhanen sera le candidat du Centre
Turun Sanomat rapporte que selon le secrétaire général du Parti du centre Timo Laaninen, le député Matti Vanhanen, président du groupe parlementaire du Centre, est la seule personne qui s’est présentée pour la candidature présidentielle du parti en vue des élections de 2018.
Le bureau national du parti doit décider aujourd’hui qu’il n’est pas nécessaire d’organiser des élections primaires sur le candidat présidentiel.
Le Centre prendra la décision officielle sur la candidature de M. Vanhanen en congrès du 10 au 12 juin prochain.
M. Vanhanen a annoncé qu’il quitterait la présidence du groupe parlementaire après le congrès du parti.
TS/10

Gouvernement

Entreprises publiques
Selon les informations d’Helsingin Sanomat, le gouvernement projette de transférer toutes ses entreprises cotées en bourse, dont Fortum, Neste et Finnair, à Solidium, la société d’investissement de l’Etat.
Le gouvernement souhaiterait également demander au Parlement le mandat pour diminuer à moins de 50 % sa participation à Finnair. L’Etat possède en ce moment 55,8 % des actions de Finnair et il n’a pas de mandat pour diminuer sa participation.
Le gouvernement compte aussi demander au Parlement l’autorisation de diminuer ses participations dans d’autres entreprises publiques. Ces décisions nécessitent une entente politique entre les partis de la coalition gouvernementale. Le gouvernement a déjà modifié ses plans plusieurs fois ces dernières semaines.
Le gouvernement s’est réuni mercredi à Kesäranta, résidence du Premier ministre, pour évoquer la politique de gestion des entreprises publiques. Le Premier ministre Juha Sipilä n’a pas commenté les projets.
HS/A29

Emploi des jeunes

Le projet de l’association des machines à sous RAY a déjà contribué à l’emploi de 220 jeunes adultes
L’association des machines à sous RAY a un projet de soutien de l’emploi des jeunes adultes de 18 à 29 ans qui est en cours depuis 2014 et continuera jusqu’en 2017. 220 personnes ont déjà été employées durant les deux premières années du programme. RAY a soutenu l’embauche de jeunes par 12,6 millions d’euros jusqu’à présent.
RAY a également publié un baromètre effectué chez des jeunes adultes au chômage, selon lequel ils ont très envie de travailler, même à un salaire modeste. 85 % des personnes interrogées cherchent activement du travail et 93 % souhaitent être embauchées dans les douze mois qui viennent. 52 % seraient prêtes à accepter quelque travail que ce soit.
Le salaire net considéré comme acceptable par les jeunes adultes est de 1363 euros par mois, ce qui correspond à un salaire brut de 1600 euros. C’est moins que le salaire minimum selon la convention collective du secteur du commerce, le plus grand employeur de jeunes adultes. M. Mulari, spécialiste auprès de RAY, pour qui cette ambition salariale est très modeste, estime que les attentes sont revues à la baisse au fur et à mesure que trouver un emploi devient difficile.
63 % des personnes interrogées sont confiantes en ce qui concerne leurs possibilités de trouver du travail dans les deux mois qui viennent. En 2014, 73 % le pensaient.
HS/A8

Editorial : « Il manque du travail et non pas de l’enthousiasme aux jeunes » KL

Société : jeunes et alcool

43 % des jeunes trouvent les boissons alcoolisées « branchées »
L’association qui travaille de façon préventive contre les stupéfiants a effectué une étude chez les jeunes de 15 à 25 ans sur leurs attitudes à l’égard de l’usage de l’alcool et d’autres stupéfiants.
79 % des personnes interrogées disent que l’on consomme des boissons alcoolisées dans leur entourage, et un peu plus de la moitié estiment que les attitudes à l’égard de l’alcool sont très ou relativement favorables. 43 % considèrent l’alcool comme quelque chose de branché, 22 % le pensant à propos de cigarettes.
HS/A8

Santé

La réforme des services sociaux et de la santé pourrait bouleverser aussi la médecine du travail
La Direction nationale de la médecine du travail TTL estime que la médecine du travail devrait se concentrer plus qu’actuellement sur le maintien de la capacité de travailler, sur le bien-être au travail et sur la prévention des maladies liées au travail. Pour TTL, les dispensaires municipaux pourraient s’occuper des grippes et d’autres cas de maladies pour que la médecine du travail puisse se concentrer sur ce qui est lié au travail et à l’aptitude à travailler.
Comme les soins publics n’arrivent pas à proposer des rendez-vous chez les médecins avec des délais courts, les employeurs préfèrent payer pour des soins rapides. M. Mäkisalo, directeur auprès de TTL, estime que la médecine du travail devrait être développée en même temps avec la réforme en cours des services sociaux et de la santé, puisque les deux sont liés.
HS/A11

France

Cinéma

Festival de Cannes
Helsingin Sanomat publie un article sur le festival inauguré, hier, et présente les films les plus attendus, dont celui de Nicole Garcia avec Marion Cotillard.
HS/B1-2

Législation

Réforme du code du travail
Helsingin Sanomat publie un article sur la réforme du code du travail et annonce que le Premier ministre Valls a eu recours à l’article 49-3. HS/A25

Mercredi 11 mai 2016

Politique étrangère et européenne

Estonie

Visite en Finlande du Premier ministre Rõivas
Helsingin Sanomat rapporte que le Premier ministre estonien Taavi Rõivas a effectué mardi une visite en Finlande à l’invitation du Premier ministre Juha Sipilä. Avant sa rencontre avec M. Sipilä, M. Rõivas a eu un bref entretien avec le président Sauli Niinistö.
Les Premiers ministres Rõivas et Sipilä ont évoqué les affaires relatives à la sécurité, à l’OTAN et à la Russie.
Le Premier ministre estonien a critiqué la Russie pour ses provocations en mer Baltique et son agression continue en Ukraine. Il souligne que la situation de sécurité affaiblie concerne tous les pays de la région baltique, aussi la Finlande.
M. Rõivas est d’accord, de même que M. Sipilä, avec l’estimation du rapport sur l’OTAN, commandé par le gouvernement finlandais, selon laquelle la Russie réagirait fortement à une adhésion finlandais à l’OTAN. « Selon l’expérience de l’Estonie, il vaut mieux acheter un parapluie quand il fait encore du soleil. »
Les Premiers ministres ont également évoqué le gazoduc Nord Stream 2 et l’approfondissement de la coopération numérique entre les deux pays.
HS/A13

Migration

Jusqu’à 10 000 plaintes prévues concernant les décisions en matière d’asile
Le ministère de la Justice estime que 10 000 plaintes concernant les décisions sur le droit d’asile seront déposées cette année. Jusqu’à présent, la Cour administrative d’Helsinki qui traite les plaintes en a étudié environ mille par an.
Un groupe de travail désigné par le ministère propose qu’outre la cour administrative d’Helsinki, deux ou trois autres cours administratives pourraient étudier les plaintes. Une telle décentralisation nécessiterait une réforme législative.
La proposition du groupe de travail sera maintenant soumise pour avis.
HS

Politique intérieure

Rassemblement national

L’audience de M. Orpo en hausse
Le ministre de l’Intérieur, M. Orpo, est populaire auprès des Finlandais en général et chez les électeurs du parti du Rassemblement national pour prochain président de ce parti. 24 % des personnes interrogées pour un sondage effectué par Helsingin Sanomat se déclarent favorables à M. Orpo, alors que 13 % soutiennent le président actuel, ministre des Finances, M. Stubb. 2 % des personnes interrogées soutiennent Mme Lepomäki, députée.
C’est après l’annonce de M. Orpo de présenter sa candidature que son audience est partie en hausse. Le sondage a été effectué en partie avant et en partie après son annonce.
M. Stubb reste néanmoins le candidat le plus populaire parmi les électeurs de Kokoomus, avec une audience de 27 % contre 23 % en faveur de M. Orpo. L’écart était toutefois bien plus net avant l’annonce de M. Orpo.
M. Stubb est le plus en vue pour la présidence parmi les jeunes de moins de 24 ans. Les femmes sont un peu plus favorables à M. Stubb qu’à M. Orpo.
Lors des négociations gouvernementales, M. Rinne, président du PSD, avait exclu une participation au gouvernement avec Kokoomus présidé par M. Stubb. HS n’exclut pas l’éventualité que cela ait une importance même si les législatives sont dans trois ans.
HS

M. Vapaavuori soutient M. Orpo
M. Vapaavuori, vice-directeur de la Banque européenne d’investissements, a annoncé, hier, qu’il soutenait M. Orpo pour la présidence de Kokoomus.
M. Vapaavuori estime que le parti a dérivé sur une mauvaise piste et qu’il faut une nouvelle sorte de direction. Il faut rétablir la crédibilité du parti en matière de politique économique, réunir les troupes et augmenter l’unité au sein du parti, selon M. Vapaavuori. Il fait l’éloge de la pensée de politique économique de Mme Lepomäki et souligne qu’il faut prendre au sérieux son message à elle.
Il ne se considère pas comme ministrable en ce moment. « Je compte rester en Europe, en tout cas pour l’instant. »
HS

Propos de M. Railo
M. Railo, chercheur à l’Université de Turku, estime qu’il est prématuré de dire que la situation soit sans espoir pour M. Stubb. Actuellement, des conservateurs puissants soutiennent M. Orpo, mais M. Railo rappelle qu’il y a deux ans, ils ont soutenu M. Vapaavuori. « A l’époque, personne ne croyait aux chances de M. Stubb. Il est facile de constater qu’il a été sous-estimé. »
KS/13

France – Finlande

Cinéma

Demain de Cyril Dion
Helsingin Sanomat a interviewé le cinéaste Cyril Dion, dont le documentaire Demain, réalisé avec Mélanie Laurent, sortira dans les salles en Finlande, vendredi.
HS

Mardi 10 mai 2016

Politique étrangère et européenne

Union européenne

M. Katainen promet une aide pour l’intégration des migrants
Helsingin Sanomat rapporte que l’Union européenne et l’OCDE ont l’intention de coopérer afin de proposer aux Etats membre de l’UE une aide pour l’intégration des migrants.
Selon le commissaire européen Jyrki Katainen, qui travaille activement en faveur de cette initiative, la Commission européenne publiera son projet sur l’intégration d’ici début juin.
M. Katainen a proposé la création d’un organe commun qui pourrait accorder une aide à l’intégration aux pays membres qui le souhaitent. M. Katainen, inquiet du risque de l’exclusion des immigrés, estime que la Finlande pourrait profiter de cette aide.
HS/A12

Finlande – Etats-Unis

Selon M. Soini, la présence des Etats-Unis crée une stabilité en mer Baltique
Helsingin Sanomat relève que le ministre des Affaires étrangères Timo Soini, qui a prononcé lundi un discours devant la société Paasikivi à Kouvola, estime que le rôle militaire des Etats-Unis en Europe pendant les années de la guerre froide avait consolidé la position de la Finlande.
L’engagement des Etats-Unis en Europe est très important pour la Finlande aussi en ce moment. « Dans la situation de sécurité actuelle, la forte présence des Etats-Unis dans la région baltique crée une stabilité et augmente la sécurité. La stabilité de la mer Baltique est aussi l’objectif de la Finlande », selon M. Soini.
Le quotidien rappelle que le Président Sauli Niinistö et les Premiers ministres des autres pays nordiques auront un entretien avec le Président Obama à Washington le vendredi 13 mai.
« Il va de soi qu’une bonne relation avec les Etats-Unis n’est pas en contradiction avec nos bonnes relations avec la Russie. Il semble toutefois que cela n’est pas clair pour tout le monde, donc je le dit maintenant », a déclaré M. Soini.
Selon le chef de la diplomatie finlandaise, « l’objectif de la politique européenne des Etats-Unis est une Union européenne forte et unie ». M. Soini a fait également l’éloge de l’engagement du Président Obama la coopération avec l’Europe.
HS/A8

Nokia

La rentabilité de Nokia s’est améliorée
Nokia a publié son premier rapport semestriel tenant compte de la fusion avec Alcatel-Lucent. Son chiffre d’affaires correspond pour la première fois à celui d’Ericsson, 5,603 milliards d’euros contre 5,598 milliards pour le groupe suédois, même s’il est de 9 % inférieur à celui d’il y a un an.
Son bénéfice d’exploitation était de 345 millions d’euros, soit 25 % de plus par rapport au début 2015.
M. Suri, directeur général de Nokia, se félicite de l’évolution stable de la rentabilité de son groupe. Il note d’ailleurs que les clients, y compris ceux de l’ancien Alcatel-Lucent, continuent à soutenir fortement le groupe. Il estime que le résultat montre la valeur stratégique de la fusion avec le groupe franco-américain. Nokia s’attend à des synergies importantes pour l’année 2018.
L’achat du groupe de produits et de services de santé numériques Withings annoncé en avril devrait se réaliser à l’automne.
HS, Yle

Grèce

Propos de M. Stubb
Le ministre des Finances, M. Stubb, se déclare prudemment optimiste en ce qui concerne l’objectif d’arriver à terminer les négociations dans les deux semaines qui viennent.
Il note qu’en ce moment, les frais de gestion de la dette grecque sont minimes et le délai de remboursement est très long. Du point de vue économique, les mesures d’allègement n’ont pas beaucoup de signification. L’impact politique est toute une autre question, selon M. Stubb.
HS/A27, KS/12

Exportations

Une diminution de 10 points en mars
La valeur des exportations de marchandises a diminué de 10 % en mars par rapport à la même époque en 2015. Les exportations s’élevaient à 4,4 milliards d’euros en mars.
Selon les douanes, cette diminution importante est partiellement liée au fait qu’il y a un an, la valeur des exportations était particulièrement élevée, 4,9 milliards d’euros.
Les exportations ont diminué dans presque tous les secteurs industriels principaux, et le plus concernant les produits pétroliers et d’autres produits de l’industrie chimique, ainsi que concernant la machinerie industrielle.
En janvier-mars 2016, les exportations ont diminué de 8 %. Les importations s’élevaient à 4,6 milliards d’euros en mars, soit 8 % de moins qu’il y a un an. Une baisse de 7 % a été observée en janvier-mars par rapport à 2015.
Les exportations ont diminué le plus concernant la Grande-Bretagne et la Chine. Seules celles concernant l’Estonie ont augmenté.
HS/A29

Panama papers

Au moins 40 Finlandais ont une connexion avec Mossack Fonseca
Selon Helsingin Sanomat, une quarantaine de Finlandais et une centaine d’entreprises finlandaises ont ou ont eu une connexion avec le cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca. Parmi les personnes privées, il y a surtout des entrepreneurs et de nombreux avocats.
Selon le quotidien, le nom de l’avocat Esa Wuorenpää est mentionné souvent. M. Wuorenpää a déclaré à HS qu’il a transmis à ses clients les informations sur les compagnies financières holding mais a ignoré toute éventuelle planification fiscale des clients. « Pour ces clients, je ne suis pas le juriste qui fait leurs déclarations d’impôts. »
Selon M. Wuorenpää, la création des holdings à l’étranger a été populaire surtout avant l’année 1995. « Cela a été à la mode à l’époque. » Il dit de ne pas avoir fait du marketing pour les holdings auprès de ses clients. La création d’une holding à l’étranger a été plus rapide et a coûté moins cher qu’en Finlande.
M. Wuorenpää souligne que les clients auraient dû déclarer la transmission de fonds au fisc.
HS/A25

Lundi 9 mai 2016

Politique étrangère et européenne

Défense

La Finlande et l’OTAN – Propos de M. Stubb
Le ministre des Finances, président du parti du rassemblement national, M. Stubb, interviewé par Yle, estime qu’une adhésion de la Suède à l’OTAN isolerait la Finlande qui resterait d’une certaine façon encerclée.
Il note que le débat en Suède avance dans le sens où il y a plus de personnes aujourd’hui favorables (38 %) qu’opposées (31 %) à une adhésion. En 2014, ces chiffres étaient pratiquement inverses. Pour M. Stubb, la Suède pourrait approcher le point où elle décide de demander une adhésion.
M. Stubb s’est félicité du rapport sur l’OTAN publié récemment. Il en retient qu’une adhésion à l’OTAN augmenterait la sécurité en Finlande comme en Suède.
Concernant les sanctions européennes contre la Russie, M. Stubb estime qu’il ne pourra pas être envisagé de les atténuer tant que la Russie ne mettra pas en œuvre l’accord de Minsk.
AL/dim/A21

Groupements tactiques
Le président de la commission de la défense du Parlement, M. Kanerva, estime qu’il faudrait que l’UE réfléchisse à l’avenir de ses groupements tactiques qui n’ont jamais été déployés depuis le début de leur existence.
Selon le ministre de la défense, M. Jussi Niinistö, la participation finlandaise aux groupements tactiques coûte 2,6 millions d’euros en 2016. M. Kanerva se demande s’il s’agit d’une façon efficace budgétairement pour former des troupes conformes à cette philosophie, ou bien faudrait-il changer la philosophie.
M. Koivula, chercheur au Collège de défense, estime que, malgré tout, la participation a été utile pour la capacité de défense finlandaise. Cette activité soutient également le statut international de la Finlande.
AL/sam/A11

Manœuvres avec des chasseurs américains
Une flotte américaine de 150 soldats et de six chasseurs Boeing F-15, ainsi qu’un avion de ravitaillement Boeing KC-135 participeront à des manœuvres en Finlande avec huit chasseurs Hornet des forces aériennes finlandaises du 9 au 20 mai.
Selon le commandant des forces aériennes, général Lindberg, les forces armées finlandaises participent à plus de manœuvres internationales cette année, 87 au total, que jusqu’à présent. Ces dernières années, la Finlande a participé à une soixantaine de manœuvres qui ont coûté dans les 5,5 millions d’euros par an.
M. Lindberg souligne l’importance des manœuvres internationales et relève que cela revient moins cher de les accueillir en Finlande.
KS/lun/12-13

Renseignement dans la mer Baltique
Helsingin Sanomat rend compte de l’augmentation du renseignement issu des enregistrements des signaux radars dans la mer Baltique depuis ces quelques dernières années.
Le renseignement finlandais devrait se renforcer du fait que les forces armées disposeront bientôt d’un avion de renseignement d’origine électromagnétique Casa muni d’un système de Lockheed martin, Dragon Shield. Cet avion permettra à la Finlande d’étendre son renseignement plus loin qu’avant dans le Sud. Selon HS, la flotte russe et les troupes situées à Kaliningrad seraient des cibles de renseignement intéressants pour la Finlande.
HS/lun/A10-11

Migrants

La Finlande privilégie les mesures rendant le pays moins attrayant
Jusqu’à présent, 2424 demandes d’asile ont été déposées en Finlande cette année. Alors qu’en 2015, les Irakiens constituaient de loin le groupe le plus important de demandeurs d’asile (63 %), les Afghans sont cette année le groupe le plus important (21 %), suivis des Irakiens (20 %), des Syriens, des Indiens et des Somaliens.
La Finlande prévoit l’arrivée de 10 000 demandeurs d’asile en 2016.
Kaleva, quotidien d’Oulu, rend compte du programme de mesures du gouvernement en matière de politique d’asile, présenté en décembre. Selon l’ONG de l’aide aux réfugiés Suomen Pakolaisapu, l’accent est fortement mis sur l’objectif de faire diminuer le nombre d’arrivants. Mme Lehtinen, présidente de l’ONG, regrette que l’intégration ne soit pas du tout favorisée avec le même genre d’investissement. Au contraire, en resserrant les critères du regroupement familial, l’intégration est freinée, selon elle.
Kaleva note que M. Orpo, ministre de l’Intérieur, rejette ces critiques en insistant sur le fait qu’il s’agit d’une accentuation dans l’ordre de réalisation des différentes mesures.
Cet été, les flux d’arrivants jusqu’en Finlande ne devraient pas être énormes, selon lui. La ligne de la Grèce et de la Turquie semblerait tenir et de nouveaux itinéraires à l’Est n’ont pas été observés. Ceux qui arrivent de l’Afrique sub-saharienne et de l’Afrique de l’Ouest ne viennent probablement pas jusqu’en Finlande.
Kaleva/dim/14-15

Editorial sur l’intégration des migrants
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat estime qu’entre 10 000 et 12 000 personnes obtiendront un asile en Finlande cette année. Pour l’instant, il n’est pas possible d’indiquer une commune de résidence pour tous ceux qui obtiennent une réponse favorable, un accord existant seulement pour 3000 personnes.
Actuellement, 1500 personnes ayant obtenu un asile attendent dans des centres d’accueil pour se voir désigner une commune de résidence.
Le gouvernement n’envisage pas d’obliger les communes à accueillir des personnes ayant obtenu un asile. Si ces personnes restent dans les centres d’accueil, elles seront considérées comme résidents des communes où se trouve le centre d’accueil. La situation pourra devenir difficile pour ces communes et, en tout cas, le caractère volontaire de l’accueil ne se réalisera pas les concernant.
Selon l’éditorialiste, le gouvernement aurait pu encourager les communes à l’accueil selon un modèle présenté par le ministère de l’Emploi et de l’Economie. La rallonge budgétaire prévue pour fin mai ne l’a toutefois pas pris en compte. Un programme d’intégration pour la période 2016-2019 sera bientôt remis au Parlement. Pour l’éditorialiste, le gouvernement donne l’impression qu’il n’apprécie pas le travail effectué dans les communes en faveur de l’intégration des arrivants.
HS/lun/A4

Politique intérieure

Parlement

Les grandes réformes ne seront pas étudiées avant l’automne prochain
Keskisuomalainen rapporte que, selon les présidents des groupes parlementaires, le Parlement n’aura pas beaucoup de projets de loi à étudier avant la pause estivale de l’Eduskunta.
Les grandes réformes avancent et suivent leur cours. La plus grande réforme, celle des services sociaux et de la santé, ne sera pas étudiée à l’Eduskunta avant l’automne prochain, même si le gouvernement doit présenter bientôt des projets de loi liés à la réforme. Avant l’étude au Parlement, les projets de loi seront envoyés à l’étude, ce qui prendra environ dix semaines.
Selon le président du groupe parlementaire du Centre Matti Vanhanen, les litiges dans la coalition gouvernementale ont pu être résolus dans les commissions du Parlement. Quant au pacte de compétitivité, il ne faut pas que les propos de certains syndicats dérangent l’ambiance des négociations. « Les grandes centrales syndicales sont les partenaires du gouvernement, non les syndicats », selon M. Vanhanen.
M. Vanhanen estime que la lutte pour la présidence du Kokoomus pourrait avoir un effet sur le travail du gouvernement.
Le président du groupe parlementaire du Kokoomus Arto Satonen pense que le groupe continue son travail normalement. Selon M. Satonen, on ne peut pas encore évaluer si le Parlement a besoin de travailler encore une semaine supplémentaire après la Saint-Jean.
KS/dim/12

Pacte de compétitivité

Le syndicat Pro a durci le ton
Selon Helsingin Sanomat, les syndicats et le patronat négocient, depuis une quinzaine de jours seulement, sur l’adaptation du pacte de compétitivité dans les conventions collectives. Il y a deux points particulièrement difficiles : l’augmentation du temps de travail et l’affaiblissement des conditions de travail en cas de crise afin de maintenir des emplois.
Les syndicats souhaitent, grosso modo, augmenter le temps de travail de quelques minutes par jour, tandis que le patronat préfère l’augmentation du temps de travail de trois jours entiers.
Le calendrier des négociations est serré : selon l’idée du gouvernement il faut trouver une entente avant fin mai.
Cela parait difficile, surtout parce que le syndicat Pro, représentant les employés du secteur privé et faisant partie de la centrale STTK, a durci le ton en raison des élections du conseil qui auront lieu en août. Pro doit négocier 60 accords sur le total de 300. Le président de Pro Jorma Malinen a menacé de faire échouer le pacte de compétitivité si le gouvernement continue à exiger que les chômeurs doivent accepter un travail avec un salaire inférieur à l’indemnité de chômage.
HS note que, selon plusieurs syndicats, le patronat ne s’intéresse pas aux négociations même si le calendrier est serré.
HS/lun/A8, A5

Vendredi 6 mai 2016

Politique étrangère et européenne

Etats-Unis

La présidence de M. Trump aurait un effet sur les relations extérieures
Helsingin Sanomat relève que selon des spécialistes, l’imprévisibilité de la politique étrangère des Etats-Unis constituerait un risque y compris pour la Finlande.
M. Helo, enseignant-chercheur à l’Université d’Oulu, estime qu’une certaine instabilité éventuelle dans la politique étrangère des Etats-Unis pourrait constituer un facteur augmentant l’instabilité dans la politique internationale, même si ce pays ne deviendrait pas plus agressif dans son action.
Mme Helenius, directrice générale du réseau Amcham, estime que le manque de continuité serait une perspective inquiétante et mauvaise pour la Finlande.
HS/jeu/A7

Migration

Des Indiens passés en contrebande
Au moins 45 demandeurs d’asile indiens sont soupçonnés d’avoir été passés en contrebande en Laponie finlandaise cet hiver. Une organisation criminelle internationale est soupçonnée d’avoir arrangé le passage par les postes frontaliers de Salla et Raja-Jooseppi.
Une partie des intéressés qui avaient versé jusqu’à 15 000 euros pour le voyage ont déjà été renvoyés en Inde et au Pakistan.
16 personnes, dont une de nationalité finlandaise, sont ou ont été détenues pour soupçon de trafic de migrants.
HS/jeu/A10

UE – Turquie

Visa
Keskisuomalainen rend compte de plusieurs députés européens finlandais qui estiment qu’il n’est pas certain que tous les Parlements nationaux accepteront l’exemption du visa.
Le gouvernement finlandais estime qu’on peut avancer dans ce sens tant que la Turquie remplit les critères définis.
KS/jeu/28

Politique intérieure

Kokoomus

M. Orpo se présentera à la présidence du parti
Le ministre de l’Intérieur, M. Petteri Orpo, a annoncé qu’il se présente à la présidence du parti au congrès du Rassemblement national, Kokoomus, qui aura lieu à Lappeenranta, en juin. Il a dit que comme il s’agit d’une décision qui implique une réflexion du point de vue personnel, du parti et du gouvernement, il a mis du temps de se décider. Lors de la campagne, il souhaite mener un débat ouvert sur l’état et la ligne actuel du parti. Pour lui, il existe des tensions au sein de Kokoomus et il n’est satisfait ni de la situation à l’intérieur du parti, ni de son audience. « Il faut que Kokoomus soit une équipe unie. »
Mme Risikko, vice-présidente du Parlement, a annoncé son soutien à M. Orpo. M. Harkimo, quant à lui, a annoncé qu’il ne briguerait pas la présidence et qu’il soutenait M. Orpo.
Helsingin Sanomat note qu’au sein du parti, il y a eu un mécontentement concernant le fait que les valeurs de Kokoomus ne se reflètent pas dans le travail du gouvernement.
Pour M. Satonen, président du groupe parlementaire, le groupe a été très uni lors des votes et concernant le programme gouvernemental.
C’est Mme Virolainen, elle aussi de Turku, qui pilotera la campagne de M. Orpo.
HS a interrogé les présidents régionaux de Kokoomus. Sur 13 présidents, cinq soutiennent M. Stubb et trois M. Orpo, alors que cinq n’ont pas souhaité se prononcer. Jeudi, HS a également interrogé des députés conservateurs dont la majeure partie soutient M. Orpo. Plusieurs députés prévoient que des changements ministériels auront lieu après un éventuel changement du président, peut-être aussi à la direction du groupe parlementaire. Mme Risikko et M. Kanerva sont évoqués comme ministrables.
Sur 31 députés joints, 13 soutiennent ouvertement M. Orpo, et cinq M. Stubb. Derrière M. Orpo, il y a au moins Mmes Paula Risikko, Sari Sarkomaa, MM. Hjallis Harkimo, Eero Lehti, Pertti Salolainen, Mme Jaana Pelkonen, MM. Timo Heinonen, Antti Häkkänen, Kalle Jokinen, Jukka Kopra, Mmes Jaana Laitinen-Pesola, Sari Raassina et Anne-Mari Virolainen.
Ont annoncé leur soutien au président actuel MM. Sinuhe Wallinheimo, Juhana Vartiainen, Kai Mykkänen et Eero Suutari ainsi que la ministre de la Culture et de l’Education, Mme Sanni Grahn-Laasonen.
HS/jeu/A12, www.hs.fi

Editoriaux
« M. Orpo pourrait l’emporter sur M. Stubb » HS
« M. Orpo s’investit pleinement » HBL
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat estime que M. Orpo, qui a déclaré que « Kokoomus mérite plus et peut faire mieux », pourrait bien remporter le vote sur la présidence du parti, même si la lutte pourrait s’avérer serrée. M. Orpo est probablement le ministre le plus populaire du gouvernement actuel.
HS/jeu/A4

Social

Le modèle finlandais de conditions de travail très centralisé
Keskisuomalainen rend compte d’une analyse du ministère de l’Emploi et de l’Economie, selon laquelle les modalités de négociation concernant les contrats et conditions de travail sont devenues plus flexibles depuis 2008 dans plusieurs pays européens. Le ministère a comparé la situation en Espagne, Autriche, Irlande, Allemagne, Suède, au Danemark et aux Pays-Bas.
Comparé à ces pays, le système finlandais est moins flexible.
KS/jeu/25

Helsinki

« Plus de mille enregistrements pour utiliser le vélo en libre service » HS

Finlande – France

Cinéma

Mon roi
Les journaux rendent compte de la sortie du dernier film de Maïvenn, Mon roi, dans les salles.
HBL, HS

France

Energie nucléaire

Editorial : « Une autre tache à la réputation d’Areva » HS
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat rend compte des informations des Echos concernant les manœuvres de Creusot Forge. Les problèmes de Creusot n’ont rien à faire, parait-il, avec la Finlande.
HS/jeu/A5

Mercredi 4 mai 2016

Politique étrangère et européenne

Pays nordiques

Les ministres des Affaires étrangères nordiques réunis en Finlande
Les ministres des Affaires étrangères des cinq pays nordiques – le Danemark, la Finlande, l’Islande, la Norvège et la Suède – se sont réunis pendant deux jours en Finlande, au manoir de Haikko à Porvoo, avant le sommet entre les pays nordiques et les Etats-Unis du 13 mai à Washington.
Turun Sanomat relève que les ministres ont évoqué la situation de sécurité dans la région de la mer Baltique. Les ministres ont souligné qu’il n’approuvait pas le comportement agressif de la Russie dans la région. « Nous sommes inquiets de la tension accrue en mer Baltique », a déclaré le ministre finlandais Timo Soini.
M. Soini a diffusé à ses collègues nordiques le rapport finlandais sur les effets d’une éventuelle adhésion finlandaise à l’OTAN. Le rapport, notamment la partie sur la Russie, a suscité un débat. « J’ai souligné qu’il vaut mieux lire tout le rapport. Je dois avouer que l’évaluation sur la Russie est assez franche », selon M. Soini.
M. Soini et la ministre suédoise des Affaires étrangères, Mme Margot Wallström ont souligné lors d’une conférence de presse que la décision sur une éventuelle adhésion des deux pays à l’OTAN serait prise uniquement par la Finlande et la Suède.
Selon Mme Wallström, la Suède n’accepte aucune menace d’un autre pays et décide elle-même de sa propre politique de sécurité. Le gouvernement suédois actuel ne compte pas demander une adhésion. Mme Wallström souligne que l’objectif de la Suède est de continuer une coopération étroite avec la Finlande.
M. Soini a également souligné que la décision sur une éventuelle adhésion revenait uniquement aux peuples suédois et finlandais.
Selon le ministre danois Kristian Jensen, la Russie doit changer d’attitude pour que les pays puissent avoir un dialogue.
Selon M. Soini, les pays nordique feront tout pour que la Suède obtienne une place au Conseil de sécurité de l’ONU pour la période 2017-2018. « J’appelle cela la coopération nordique au mieux. »
TS/15

Les pays nordiques prêts à accorder l’exemption de visa pour la Turquie
Selon Hufvudstadsbladet, les ministres nordiques des Affaires étrangères sont prêts à accorder l’exemption de visa pour les ressortissants turcs si la Turquie freine l’afflux des réfugiés. « Nous avons besoin de cet accord », selon le ministre finlandais Timo Soini.
HBL/4

Diplomatie

Des jeunes pour promouvoir l’image de la Finlande
Le ministère finlandais des affaires étrangères a lancé une chaîne sur Youtube pour promouvoir l’image de la Finlande auprès des jeunes.
Onze youtubers de 14 à 28 ans ont été invités à y publier des vidéos.
La liste a été sélectionnée par des étudiants de l’école polytechnique de Laurea.
Les vidéos seront publiées avec le hashtag proudtubeFIN.

HS

Politique intérieure

Sondage

Le PSD en tête
Selon un sondage publié par Yle, tous les partis de la coalition seraient en recul.
Le PSD serait toujours en tête avec 21,5% (+1,2), devant le Centre à 20 ,4% (-1,3) et le parti Kokoomus à 17% (-0,1).
Les Verts atteindraient un niveau record de 13,5% (+1), devant l’Alliance des Gauches à 8,5% (+0,2) et les Vrais Finlandais à 8,5% eux aussi (-1).
Yle

Kokoomus

« Alexander Stubb n’est pas battu » HS
« Petteri Orpo refuse de se prononcer » AL
Aamulehti rapporte que M. Orpo a déclaré hier n’avoir pas encore pris sa décision sur une éventuelle candidature à la présidence du parti.
Le quotidien relève aussi que M. Vapaavuori ne ferme pas complètement la porte à une éventuelle candidature, même s’il annonce qu’elle reste improbable.
AL

Migrants

Propos de M. Orpo
Aamulehti rapporte que le Parlement a débattu mardi la politique de l’asile et de l’intégration. Le député des Vrais Finlandais Juho Eerola a déclaré que la politique de l’immigration des Vrais Finlandais était devenue la politique de l’immigration du gouvernement.
Selon le ministre de l’Intérieur Petteri Orpo, « nous avons dû choisir entre l’humanisme et le pragmatisme parce que notre système a été mis à l’épreuve et nous avons choisi la ligne plus dure ».
AL

Le gouvernement veut accélérer la participation des immigrés dans la vie professionnelle
Selon Aamulehti, le ministre de la Justice et de l’Emploi Jari Lindström souligne l’importance de faire participer les demandeurs d’asile et autres immigrés le plus vite possible à la formation et à la vie professionnelle. « L’intégration devrait être plus flexible », selon M. Lindström.
Le gouvernement a présenté mardi un programme afin de faciliter l’intégration. La ministre de l’Education et de la Culture Sanni Grahn-Laasonen souhaite que l’étude du finnois ou du suédois devienne une partie des autres études ou du travail : « Il est essentiel d’apprendre la langue du pays. »
Helsingin Sanomat rapporte que l’on s’attend à un besoin de contrats d’intégration pour 10 000 personnes cette année. Or, les communes n’ont actuellement proposé que 2500 places.
Si les immigrés n’ont pas de place dans une commune, ils doivent rester dans un centre d’accueil où le séjour de 1000 personnes coûte 1,5 millions d’euros par mois.
AL

Le gouvernement souhaite des investissements privés pour l’intégration
Selon Aamulehti, le gouvernement lancera un projet afin d’embaucher des immigrés qui serait financé par les investissements privés. Le modèle a été proposé par le think tank Sitra. L’objectif du gouvernement est de trouver 2 500 emplois pour les immigrés avec ce projet qui durera trois ans.
AL/A8

France - Finlande

Télévision

Marseille, nouvelles série française
Hufvudstadsbladet relève qu’une nouvelle série télévisée française, Marseille, avec Gérard Depardieu dans le premier rôle, sera lancée sur Netflix le 5 mai.
HBL/19

Education

Echanges scolaires
Turun Sanomat publie une pleine page sur les lycéens du Lycées Emile Zola de Rennes actuellement en échange à Turku.
TS

Mardi 3 mai 2016

Politique étrangère et européenne

Liberté de la presse

Conférence à Helsinki
A l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse, une conférence internationale se tient aujourd’hui et demain à Helsinki. On y attend plus d’un milliers de journalistes et experts de la presse.
Helsingin Sanomat publie pour l’occasion une interview de la secrétaire générale de l’Unesco, Mme Irina Bokova, qui s’exprimera à la conférence à Helsinki.
HS rappelle que la Finlande figure régulièrement en tête des classements pour la liberté de la presse et que la liberté d’imprimer existe ici depuis 250 ans. C’est en effet Anders Chydenius qui est à l’origine de la première loi sur la publication en 1766.
HS

TTIP

« Le traité décrié vacille » HS
« Les fuites révélées par Greenpeace vont alimenter le débat » KL
La ministre du Commerce extérieur Lenita Toivakka défend le TTIP. « Le TTIP va créer la plus grande zone de libre-échange au monde et permettra de définir des règles du jeu pour les autres zones de libre-échange aussi » a-t-elle dit.
Elle souligne qu’en Finlande les négociations du TTIP sont soutenues par l’ensemble des partenaires sociaux. « C’est exceptionnel. Les partenaires sociaux soutiennent ces négociations seulement en Finlande et en Suède ».
Elle déclare que pour la Finlande l’accès aux marchés publics américains est primordial, notamment dans le secteur des brise-glace.
Elle ne considère pas que les fuites révélées par Greenpeace sont dramatiques et estime au contraire que cela pourrait avoir un effet positif en ravivant le débat public sur le TTIP.
KL

Nucléaire

9 militants arrêtés à Raahe
Après les heurts qui ont opposés, la semaine dernière, des militants anti-nucléaires à la police, 9 militants ont été présentés devant le juge et mis en détention provisoire à Raahe.
Il s’agit de deux Suédois, quatre Belges et trois Finlandais.
HS

Politique intérieure

Kokoomus

Lancement de la campagne de M. Stubb
Le président du Kokoomus Alexander Stubb a lancé hier sa campagne pour sa réélection à la tête du parti. Le congrès se réunira à Lappeenranta du 10 au 12 juin.
HS

MM. Vapaavuori et Orpo plus populaires que M. Stubb
Selon un sondage réalisé par LM auprès des militants du Kokoomus, M. Vapaavuori et Orpo seraient plus populaires que M. Stubb pour le poste de prochain président du parti.
M. Vapaavuori l’emporterait par 56% contre 44% contre M. Stubb.
M. Orpo l’emporterait par 55% contre 45% contre M. Stubb.
AL

PSD

Motion de censure
Le PSD a annoncé son intention de déposer une motion de censure contre la politique du gouvernement et notamment les projets récemment dévoilés dans les transports et la santé.
AL

Vrais Finlandais

Sampo Terho et Jussi Niinistö candidats aux municipales à Helsinki
Le parti des Vrais Finlandais veut obtenir un bon résultat aux élections municipales à Helsinki en avril prochain.
Le parti qui a neufs conseillers municipaux en vise 16.
Le ministre de la Défense Jussi Niinistö et le président du groupe parlementaire Sampo Terho seront les principaux candidats de la liste.
HS.

Transport

VR diminue les temps de trajets sur les grandes lignes
Helsingin Sanomat rapporte que la compagnie VR va gagner du temps sur la plupart des trajets de grandes lignes : 4 minutes entre helsinki et Tampere, mais surtout 38 minutes entre Helsinki et Oulu.
C’est surtout grâce à des travaux sur certains tronçons que l’on pourra augmenter la vitesse des trains.
HS

Helsinki

Lancement du vélo en libre service
Helsingin Sanomat et Hufvudstadsbladet présente le nouveau vélo en libre service lancé hier à Helsinki.
HS Hbl

France

Politique

Nuit Debout
Maarit Johansson, professeur à l’université de Turku et Maarit Mutta, professeur à l’université Paris 3 signent un billet dans Turun Sanomat pour présenter le mouvement nuit Debout actuellement en France.
TS

France - Finlande

Gastronomie

Mousseux franco-finlandais
Turun Sanomat présente la société Brinkhall Sparkling Oy de Juhani Salovaara et Jean-Marc Hering qui se lance dans la production d’une boisson réalisée à base de pomme selon la méthode champenoise et dénommée Brinkhall’s Sparkling Apple.
TS

Lundi 2 mai 2016

Politique étrangère et européenne

La Finlande et l’OTAN

Rapport sur les effets d’une adhésion éventuelle de la Finlande à l’OTAN
« Une adhésion à l’OTAN aurait une grande importance pour l’Europe » HS
« Selon M. Sipilä, la Russie ne fait pas de pression sur la Finlande en raison du rapport » Kaleva
Le groupe de travail composé de MM. Bergqvist, Nyberg, Heisbourg et Mme Tiilikainen a remis son rapport sur les effets d’une adhésion éventuelle de la Finlande à l’OTAN au ministre des Affaires étrangères, M. Soini.
Le rapport privilégie une demande d’adhésion coordonnée avec la Suède, même s’il ne prend pas position sur l’opportunité d’adhérer à l’OTAN.
M. Sipilä, Premier ministre, estime que le rapport soutient la politique plutôt prudente en la matière du programme gouvernemental.
Helsingin Sanomat note que le rapport fait état du fait que l’adhésion de la Finlande (et de la Suède) doublerait la longueur de la frontière entre l’OTAN et la Russie. L’adhésion renforcerait probablement la sécurité immédiate de la Finlande. Pour la Russie, qui s’oppose à l’élargissement de l’Alliance atlantique, il s’agirait d’une perte considérable. La réaction de la Russie serait dure. Le rapport estime qu’une adhésion engendrerait une crise de durée indéterminée avec la Russie et que les relations bilatérales seraient bouleversées.
Du point de vue européen, une demande d’adhésion simultanée de la Finlande et de la Suède modifierait considérablement la géopolitique. Une demande commune serait stratégiquement bien meilleure qu’une situation où l’un des deux pays demanderait seul une adhésion. Sans la Suède, la position de la Finlande deviendrait plus exposée, et pour l’OTAN, seule la Finlande serait moins utile pour la défense des pays Baltes.
Helsingin Sanomat relève que le débat finlandais sur l’OTAN a tendance à évoquer la responsabilité sur la défense des pays Baltes. Le rapport note qu’il ne s’agirait pas que la Finlande se sacrifie pour ces pays. « L’avenir de l’Estonie, de la Lettonie et de la Lituanie est d’une importance primordiale pour la Finlande et la Suède. Pour ces pays, il est stratégiquement important que le côté sud du Golfe de Finlande et la côte est de la mer Baltique restent libres. »
Quant à la volonté des autres Etats membres de l’OTAN d’accueillir la Finlande, dans le contexte d’une supposition souvent présentée en Finlande qu’ils ne souhaiteraient pas détériorer leurs relations avec la Russie qui s’y oppose, le rapport note qu’il n’existe pas une telle opposition.
Le rapport sur la défense sera publié en juin. M. Sipilä note que le rapport présent y sera pris en compte, mais il ne précise pas de quelle manière. « On le verra en juin. » Il se félicite du rapport qu’il considère comme une réflexion pertinente et honnête. Pour lui, sa propre pensée en est confirmée.
HS, Kaleva

Editoriaux
« Ensemble avec la Suède » AL
« Une décision de la Finlande, de la Suède ou de la Russie ? » HS
« Un débat bienvenu sur le rapport OTAN » KS
« L’OTAN amènerait la Finlande dans une nouvelle direction » Kaleva
L’éditorialiste de Kaleva estime que la Russie est aujourd’hui plus isolée et plus agressive qu’en 2004 lorsque les pays Baltes ont rejoint l’OTAN. L’éditorialiste note que les rédacteurs du rapport rappellent qu’une adhésion serait un engagement de long terme et non pas une solution « conjoncturelle ».
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat se pose la question sur la logique politique derrière la commande du rapport. Le gouvernement fera sans doute de son mieux pour prendre ses distances sur le rapport qu’il a fait faire. Les décisions concernant les solutions liées à la sécurité ne pourront pas être externalisées, selon HS.

Politique intérieure

Kokoomus

M. Orpo réfléchit à sa candidature à la présidence du parti du Kokoomus
Helsingin Sanomat rapporte que le congrès du Rassemblement national, Kokoomus, aura lieu à Lappeenranta du 10 au 12 juin. Il y a déjà deux candidats à la présidence du parti, l’actuel président Alexander Stubb, ministre des Finances, et la députée Elina Lepomäki.
Le ministre de l’Intérieur, M. Petteri Orpo (46 ans), qui a déjà refusé plusieurs fois de présenter sa candidature, a annoncé vendredi être en train de réfléchir à une candidature à la présidence du parti. Plusieurs personnes lui ont demandé de se présenter.
« La situation au sein du parti est assez tendue. La base n’est pas satisfaite du développement de l’audience du Kokoomus », selon M. Orpo, qui estime que sa candidature pourrait être utile pour le parti.
M. Stubb a souhaité à M. Orpo la bienvenu pour la lutte pour la présidence. « Je soutiens Petteri dans sa décision. Nous sommes une équipe unie. »
HS/sam/A13, hs.fi

M/ Stubb lancera sa campagne
Selon Helsingin Sanomat, M. Alexander Stubb lancera sa campagne en vue de la présidence du parti aujourd’hui à Lappeenranta. Il compte présenter son organisation et ses thèmes principaux.
Selon l’analyse du quotidien, M. Stubb deviendra challenger si M. Orpo se présente.
Kokoomus a l’intention d’organiser une tournée des candidats, avec six tables rondes dans six ville finlandaises différentes. La première sera organisée à Seinäjoki dans quinze jours et la dernière à Helsinki début juin.
hs.fi

Alliance des gauches

Le congrès élira un nouveau président du parti
Selon Turun Sanomat, le congrès de l’Alliance des gauches aura lieu à Oulu du 10 au 12 juin, le même week-end que le congrès du Kokoomus.
Il y a trois candidats pour remplacer le président actuel, M. Paavo Arhinmäki : les députés Aino-Kaisa Pekonen (36 ans), présidente du groupe parlementaire, et les députés Li Andersson (28 ans) et Jari Myllykoski (56 ans).
TS/sam/9

Emploi

Selon une étude, beaucoup de métiers pourront disparaitre
Helsingin Sanomat relève que selon une étude publiée par Etla, centre des recherches économiques de la vie économique, jusqu’à un quart des emplois finlandais pourraient disparaitre ou être délocalisés à l’étranger.
Le chercheur Joonas Tuhkuri estime que même des métiers dans le domaine des innovations ou de la création pourraient être délocalisés à l’étranger.
La Finlande a toutefois des atouts pour attirer des métiers : le niveau de formation, la sécurité, le niveau de vie et l’infrastructure.
hs.fi

France

Exposition

Le Douanier Rousseau au Musée d’Orsay
Hufvudstadsbladet publie un article de Gunn Gestrin sur l’exposition Henri Rousseau au Musée d’Orsay jusqu’au 17 juillet.
HBL/sam/36

publié le 01/06/2016

haut de page