LYNX 9 : 9e engagement de l’armée française en Estonie [fi]

Les chefs d’État et de gouvernement des Nations alliées ont décidé en 2016 à Varsovie « de renforcer encore la posture de dissuasion et de défense de l’Alliance face au nouvel environnement de sécurité ». À ce titre, la présence avancée renforcée de l’OTAN (eFP - enhanced Forward Presence) permet aux Alliés de déployer des contingents militaires dans les pays baltes et en Pologne. Cet engagement non permanent vise à renforcer la posture de défense de l’Alliance par une position dissuasive mais non agressive. Dans ce cadre, la France engage un dispositif de 300 militaires en Estonie à partir de mars 2021 pour une durée d’un an. Ce dispositif intègre un Sous-groupement tactique interarmes (SGTIA) à dominante blindé, avec notamment 12 chars Leclerc, 8 VBCI et 8 VAB.

JPEG

Le jeudi 25 mars 2021, une partie du détachement français était, pour la première fois, en rangs sur la place d’armes du camp de Tapa aux côtés de ses alliés britanniques et estoniens pour assister au transfert d’autorité du battle group britannique. Cette cérémonie a marqué officiellement le 9e engagement de l’armée française au sein de la Force de présence avancée renforcée (Enhanced Forward Presence - eFP).

L’armée française, qui a déjà a déjà effectué deux mandats de huit mois en Estonie en 2017 et 2019, sera intégrée pendant un an au battle group dirigé par le Royaume-Uni tout en faisant partie de la 1re Brigade d’infanterie estonienne. En redéployant une fois de plus son dispositif dans le cadre de l’OTAN, la France renouvelle ses engagements vis-à-vis de ses alliés et assure qu’elle reste un partenaire fiable, crédible et solidaire. « Nous allons nous entraîner avec nos chars et nous lancer dans l’interopérabilité réelle avec nos camarades britanniques » tels sont les mots du colonel Bruno Demesy, représentant supérieur national (SNR) français. La « haute intensité » prendra tout son sens dès les premiers entraînements programmés dans les jours à venir.

JPEG

En savoir plus sur le site du ministère de la Défense

publié le 31/03/2021

haut de page