Juillet 2016

Vendredi 29 juillet 2016

Politique étrangère et européenne

Etats-Unis

Congrès du parti Démocrate
Helsingin Sanomat consacre trois pages au congrès du parti Démocrate américain. Laura Saarikoski, correspondante du quotidien aux Etats-Unis, qui a interviewé des électeurs américains dans neuf états, exprime dans son billet son étonnement au sujet de la division des électeurs et du manque d’empathie vis-à-vis des autres formations.
« Une telle culture du cloisonnement commence à surgir aussi en Finlande. Chez nous ce phénomène est encore plus dangereux parce que l’Etat-providence nordique est basé sur l’empathie vis-à-vis de tout le monde. »
HS/A6-8
Turquie

Editorial
« La liberté de parole affaiblie en Turquie » Helsingin Sanomat
HS/A4

Politique intérieure

Migration

Finlande - Irak
Aamulehti relève que la Finlande n’a toujours pas noué d’accord avec l’Irak sur le renvoi des demandeurs d’asile irakiens.
Selon Eero Koskenniemi, conseiller au ministère de l’Intérieur, les négociations seraient reprises en août. Il souligne que la procédure de renvoi contre le gré d’une personne est toujours difficile. Il faut beaucoup de coopération avec les autorités irakiennes par exemple si les intéressés ont détruit leurs passeports.
AL/A16

Gouvernement

Impôt sur les sociétés
Selon les informations d’Helsingin Sanomat, un rapport du patronat de l’industrie technologique, qui n’a pas encore été publié, propose la mise en œuvre en Finlande du modèle estonien de l’impôt sur les sociétés.
En Estonie, les sociétés ne paient pas d’impôts sur la partie réservée aux investissements.
Le patronat de l’industrie technologique estime qu’entre 11 000 et 21 000 nouveaux emplois pourraient être créés en Finlande avec ce nouveau modèle – ce qui diminuerait toutefois considérablement le montant des recettes fiscales de l’Etat.
Le gouvernement doit étudier les différents modèles fiscaux au moment des négociations budgétaires interministérielles fin août.
HS/A10

MM. Sipilä et Soini sont encore en vacances
Le Premier ministre Juha Sipilä poursuivra ses congés jusqu’au 4 août, aujourd’hui il est encore remplacé par M. Rehula et du 1er au 4 août par Mme Risikko.
Le ministre des Affaires étrangères Timo Soini, qui est également en congé en ce moment, reprendra le travail le 8 août.
Notons que la carrière ministérielle de la ministre de l’Intérieur Paula Risikko atteint à présent les 3 000 jours. Sur la longévité ministérielle du gouvernement actuel, elle est suivie par la ministre des Collectivités locales Anu Vehviläinen (1 953 jours ministériel) et par le ministre des Services sociaux et de la Famille Juha Rehula (822 jours).

La réforme de la loi sur l’alcool avance lentement
Helsingin Sanomat rapporte que selon l’agence de presse STT, la rédaction de la réforme de loi sur l’alcool, dont l’entrée en vigueur est prévue pour le 1er janvier 2017, avance très lentement.
Le ministre des Services sociaux Juha Rehula refuse de commenter l’affaire en raison de ses congés. Le quotidien note que les fonctionnaires chargés de la réforme au ministère des Affaires sociales et de la Santé sont également en vacances.
HS/A10

France - Finlande

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray

Journée de prière
Yle annonce que les Français observent aujourd’hui une journée de prière en mémoire du prêtre assassiné, Père Jacques Hamel, dont les obsèques auront lieu à la cathédrale de Rouen mardi prochain.
Yle

Cinéma

Chocolat
Helsingin Sanomat publie une critique élogieuse de « Chocolat », film de Roschdy Zem, avec Omar Sy et James Thierrée.
HS/B5

Jeudi 28 juillet 2016
Politique étrangère et européenne

Brexit

Nomination de M. Barnier
Helsingin Sanomat rapporte que le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a nommé mercredi M. Michel Barnier pour conduire les négociations sur le Brexit avec le Royaume-Uni.
M. Barnier, ancien vice-président de la Commission, prendra ses nouvelles fonctions à partir du 1er octobre prochain.
Le quotidien note que selon les sources européennes, la nomination est intéressante mais aussi préoccupante du point de vue britannique.
Les 27 autres Etats membres et les institutions de l’Union européenne attendent la décision du gouvernement britannique d’annoncer son intention de quitter l’UE pour commencer les négociations sur le Brexit.
HS/A22
Le Brexit a fait baisser la confiance des consommateurs en l’économie finlandaise
Helsingin Sanomat relève que selon un sondage effectué par le Centre national de la statistique, la confiance des consommateurs en l’économie finlandaise a diminué de 14,9 points en juin à 13,1 points en juillet.
En juin, 47 % des personnes interrogées – contre 38 % en juillet – étaient optimistes quant à l’amélioration de l’économie finlandaise d’ici un an.
Le sondage a été effectué auprès de 1 178 personnes peu après le référendum britannique.
HS/A24

Politique intérieure

Migration

La plupart des Irakiens reçoivent une décision négative
Selon Helsingin Sanomat, environ 10 % des demandeurs d’asile irakiens seulement peuvent rester en Finlande. La politique est devenue plus stricte après le changement de loi en mai dernier. Au printemps dernier, avant le changement de loi, un peu moins de 25 % des demandeurs irakiens ont obtenu une décision positive.
Selon l’agence de migration Migri, en juin, 77 % des décisions d’asile concernant les Irakiens ont été négatives.
Migri a étudié 14 464 demandes d’asile entre le 1er janvier et le 25 juillet : 3 547 personnes ont eu une réponse positive, 5 433 personnes ont été refusées, 2 346 cas n’ont pas été étudiés et dans 3 094 cas la demande a été abandonnée.
L’objectif de Migri est de pouvoir étudier au plus tard cet automne les 32 000 demandes d’asile de l’automne dernier. Quelque 16 000 personnes sont encore en attente d’une réponse.
Selon le directeur Antti Lehtinen, « Migri a pris environ 800 décisions par semaine cet été ».
M. Lehtinen note que le nombre de nouveaux demandeurs n’est pas très élevé en ce moment, une centaine de dossiers par semaine.
HS/A8

Gouvernement

M. Soini se défend contre les critiques
Helsingin Sanomat publie, sous sa rubrique Courrier des lecteurs, une lettre signé Timo Soini, ministre des Affaires étrangères qui se défend des critiques concernant son absence à l’Ecofin.
« J’ai commenté, pendant mes congés, l’attentat de Nice, la tentative du coup d’Etat en Turquie, ainsi que le massacre en Allemagne. Helsingin Sanomat m’a contacté également au moment de ces évènements. »
« En ce qui concerne ma présence au mariage d’un ami, il s’agit pour moi d’une question de valeurs. Le mariage est pour moi un sacrement. Le secrétaire d’Etat ne peut pas me remplacer au mariage d’un ami mais il peut me remplacer à une réunion européenne, parce qu’il a un mandat politique. »
HS/B10

Musique

Décès du compositeur Rautavaara
Le compositeur finlandais Einojuhani Rautavaara est décédé mercredi à l’âge de 87 ans. Parmi ses compositions les plus connues on peut mentionner Cantus Arcticus (1972) et la 7e symphonie Angel of Light (1994-95)
Yle

France - Finlande

Aviation

La grève d’Air France n’a pas eu d’effet sur les vols Paris-Helsinki
Helsingin Sanomat relève que selon Air France, la grève du personnel navigant n’a pas eu d’effet sur les vols entre Paris et Helsinki mercredi.
HS

Mercredi 27 juillet 2016
Politique étrangère et européenne

Etats-Unis

Elections présidentielles
Dans son éditorial intitulé « La lutte pour les électeurs déçus », Hufvudstadsbladet estime que Mme Clinton a la chance de sa vie pour proposer une vision plus optimiste que M. Trump.
Sous sa rubrique Courrier des lecteurs, Hufvudstadsbladet publie une lettre intitulée « Donald Trump ne deviendra jamais le dirigeant du monde occidental », signé par le député des Iles Åland, Mats Löfström (qui fait partie du groupe parlementaire du Parti suédois).
HBL/16 et 17

Politique intérieure

Gouvernement

Le gouvernement projette une baisse de l’impôt sur la société
Selon Helsingin Sanomat, une des mesures pour atteindre l’objectif ambitieux de l’emploi du gouvernement est une baisse de l’impôt sur la société. Selon les informations du quotidien, ce projet est mené surtout par le Centre, le Rassemblement national se montre plus prudent.
L’objectif du gouvernement est d’améliorer la croissance économique, la situation de l’emploi et augmenter les investissements.
Le taux d’emploi actuel et de 68,5 % et l’objectif du gouvernement est de 72 %.
HS/A3, 6-7

Polémique sur les propos racistes des Vrais Finlandais
Turun Sanomat rapporte que le président du groupe parlementaire du Centre Antti Kaikkonen compte évoquer les récents propos racistes des Vrais Finlandais lors de la prochaine réunion des présidents des groupes parlementaires gouvernementaux en août. Plusieurs représentants du Rassemblement national ont déjà critiqué les propos racistes sur l’islam de Sebastian Tynkkynen, président des jeunes Vrais Finlandais.
TS/6

M. Orpo était en congé au moment de l’Ecofin
Helsingin Sanomat relève que l’opposition critique l’absence du nouveau ministre des Finances Petteri Orpo à l’Ecofin qui a eu lieu début juillet, après le référendum britannique. A cette occasion, M. Orpo aurait pu se présenter à ses collègues européens mais il a choisi de partir en congé.
La prochaine réunion des ministres des Finances de la zone euro aura lieu début septembre en Slovaquie. M. Orpo a été remplacé à l’Ecofin par son secrétaire d’Etat adjoint Tuomas Saarenheimo et l’ambassadrice Vierros-Villeneuve
L’ancien ministre des AE Erkki Tuomioja (PSD) a critiqué l’absence de M. Orpo et celle du ministre des Affaires étrangères Timo Soini au conseil Affaires générales. « Une participation politique aurait été utile à ces réunions. On ne donne pas si souvent la parole aux fonctionnaires. »
HS/A14

Chômage

Le taux de chômage s’élève 9,3 %
Selon le bilan sur l’emploi publié par le ministère de l’Emploi et de l’Economie, le taux de chômage était de 9,3 % fin juin, soit - 0,6 % par rapport à juin 2015.
Le taux de chômage a baissé pour la première fois depuis mars 2012.
HS/A7

France

Attentat

Prise d’otage près de Rouen
Plusieurs quotidiens rendent compte de la prise d’otage et l’assassinat d’un prêtre hier dans une église à Saint-Etienne-du-Rouvray. L’attentat, revendiqué par Daesh, a été perpétré par deux jihadistes qui ont été abattus.
HS, HBL, TS, AL, KS

Aviation

Air France annule une partie de ses vols en raison d’une grève
Selon Helsingin Sanomat, une partie du personnel navigant d’Air France, plus de 13 000 personnes, commence aujourd’hui une grève d’une semaine. La compagnie aérienne estime que 30 % des vols seraient annulés.
HS

Mardi 26 juillet 2016

Politique étrangère et européenne

Défense

Propos du ministre Niinistö
Helsingin Sanomat relève que le ministre de la Défense Jussi Niinistö, en déplacement en Lettonie, ne croit pas que les Etats-Unis soient prêts à diminuer les garanties de sécurité et leur engagement à la défense des pays baltes, malgré les déclarations du candidat présidentiel républicain Donald Trump. Si cela était le cas la situation de sécurité de la mer Baltique deviendrait instable, selon le ministre finlandais.
Le ministre letton de la Défense Raimonds Bergmanis n’a pas voulu commenter les propos de M. Trump devant la presse parce qu’ils font partie de la campagne électorale d’un autre Etat. Selon le ministre, le budget défense de la Lettonie atteindra en 2018 l’objectif de 2 % du PIB fixée par l’OTAN.
HS/A3&22

Comité international olympique

Mme Essayah sera élue au CIO
Helsingin Sanomat rapporte que la députée et présidente des Chrétiens-démocrates Sari Essayah, ancienne parlementaire européenne du même parti politique, sera élue au Comité international olympique aux Jeux de Rio en août.
Mme Essayah fut championne du monde (1993) et d’Europe (1994) du 10 km marche.
HS/A32

EU – gestion de crise civile

Mme Henriksson nommée à la tête de l’opération EUCAP au Niger
Le ministère des Affaires étrangères annonce que l’Union européenne a nommé Kirsi Henriksson, actuelle directrice adjointe de l’opération EUCAP Sahel Mali, à la tête de l’opération EUCAP Sahel Niger à partir du 1er septembre prochain.
um.fi
Politique intérieure

Défense

Le ministre de la Défense estime que la durée du service militaire pourrait être modifiée
Selon Helsingin Sanomat, le ministre de la Défense Jussi Niinistö estime que la durée du service militaire pourrait être modifiée en vue d’une meilleure adaptation aux besoins des futures troupes de réaction rapide.
Les forces armées comptent créer, à partir de l’année prochaine, des troupes de réaction rapide constituées des appelés du contingent.
M. Niinistö a souligné que la participation à ces troupes ne concernera pas ceux qui viennent de commencer leur service militaire.
HS/A13

Le nombre record de femmes dans l’armée
Keskisuomalainen souligne le nombre record de femmes, 624 qui ont commencé le service militaire cette année : 294 en janvier et 330 en juillet. 842 femmes souhaitent commencer leur service militaire en 2017.
Le service militaire volontaire est devenu possible pour les Finlandaises en 1995. Parmi les officiers, il y a actuellement 65 femmes. 157 femmes sont sous-officiers.
KS/sam/5

PSD

Selon Mme Tuppurainen, le PSD est un parti de valeurs
Helsingin Sanomat publie une interview de Tytti Tuppurainen, députée social-démocrate de la circonscription d’Oulu depuis 2011 et vice-présidente de la Grande commission du Parlement.
Mme Tuppurainen, 40 ans, ne souhaite pas encore se prononcer sur son éventuelle candidature à la présidence du parti au congrès de février prochain. Elle estime que le PSD devrait évoquer d’avantage les valeurs du parti, à la manière de Mme Urpilainen quand elle était présidente du parti.
« Le PSD n’est plus un parti de classe des ouvriers mais un parti de valeurs », selon la députée.
Elle critique les absences récentes de deux ministres finlandais aux réunions européennes immédiatement après le référendum britannique, l’absence du ministre des Finances Petteri Orpo à l’Ecofin et celle du ministre des Affaires étrangères Timo Soini au conseil Affaires générales.
HS/A14

Chômage

Le nombre de chômeurs a légèrement diminué par rapport à 2015
Selon les statistiques du ministère de l’Emploi et de l’Economie, le nombre de chômeurs s’élevait à 366 100 fin juin, soit une diminution de 2 800 par rapport à juin 2015.
Il y a 54 200 chômeurs de moins de 25 ans (- 1 500 par rapport à juin 2015).
tem.fi
Lundi 25 juillet 2016
Politique étrangère et européenne

Etats-Unis

Visite de M. Heinäluoma
Helsingin Sanomat rapporte que le député social-démocrate, ancien président du parlement, Eero Heinäluoma s’est rendu aux Etats-Unis pour suivre le congrès du parti démocrate du 25 au 28 juillet à Philadelphia.
M. Heinäluoma aura des entretiens avec la direction du parti démocrate, ainsi que des membres du congrès et des chercheurs.
HS/lun/A11

Turquie

Editoriaux :
« La Turquie a abandonné les droits de l’Homme » TS
« L’espoir a diminué en Turquie » HS

Allemagne

Editoriaux :
« Les attentats en Allemagne ont un effet sur le climat politique » HS
« Les massacres secouent l’Europe » TS

UE - investissements

Une aide de 88 millions d’euros à Kaidi
Turun Sanomat relève que la Commission européenne a décidé vendredi dernier d’accorder une aide d’investissement de 88 millions d’euros à la raffinerie de biocarburants que l’entreprise chinoise Kaidi projette de construire à Kemi d’ici fin 2019.
TS/sam/6

UE – frontières

Propos de Mme Anttila
Selon Helsingin Sanomat, la députée centriste Sirkka-Liisa Anttila, ancienne ministre, exige que l’Union européenne mette en œuvre des mesures supplémentaires dans la lutte contre le terrorisme.
Mme Anttila souhaite notamment étudier la possibilité de mettre en œuvre des contrôles aux frontières.
HS/lun/A11

Politique intérieure

Partis politiques

Sondage sur l’audience des partis politiques
Helsingin Sanomat rapporte qu’à la lumière d’un nouveau sondage sur la popularité des partis politiques, effectué par l’institut TNS Gallup pour le compte du quotidien, le Parti social-démocrate a perdu près de deux points de popularité.
Le Centre est toujours le plus grand parti avec un score de 21,1 % (+0,2 % par rapport au mois de juin), suivi du PSD, 18,7 % (-1,9 %) et du Rassemblement national, 17,8 % (+0,8 %).
L’Alliance verte arrive quatrième avec un audience de 13,3 % (-0,3 %), suivi des Vrais Finlandais, 9,5 % (+0,4 %), de l’Alliance des gauches, 9,0 % (+0,8 %), du Parti suédois, 4,9 % (+0,2 %) et des Chrétiens-démocrates, 3,4 % (-0,3 %).
Il semble que les partis politiques qui ont eu leur congrès de parti cet été et qui ont changé de président – comme le Rassemblement national, l’Alliance des gauches et le Parti suédois – ont vu augmenter leur popularité.
HS/lun/A3&6-7

Les Finlandaises préfèrent l’Alliance verte, les Finlandais sont pour le Centre
Selon les résultats du sondage publié par Helsingin Sanomat, le PSD aurait perdu des électeurs femmes en faveur de l’Alliance verte.
Parmi les Finlandaises, l’Alliance verte est le parti politique le plus populaire : 19,7 % des femmes voteraient pour l’Alliance verte, 19,1 % pour le Centre, 17,7 % pour le PSD, 17,2 % pour le Rassemblement national, 10,4 % pour l’Alliance des gauches, 5,5 % pour le Parti suédois, 5,3 % pour les Vrais Finlandais et 4,4 % pour les Chrétiens-démocrates.
Parmi les Finlandais, le Centre est le parti le plus populaire avec un score de 22,9 %, devant le PSD (19,6 %), le Rassemblement national (18,3 %), les Vrais Finlandais (13,3 %), l’Alliance des gauches (7,7 %), l’Alliance verte (7,5 %), le Parti suédois (4,3 %) et les Chrétiens-démocrates (2,5 %)
HS/lun/A3

Vie professionnelle

Les jeunes ne s’intéressent pas aux syndicats
Yle relève que selon un sondage récent, plus de 70 % des salariés finlandais sont syndiqués, tandis que chez les jeunes de moins de 25 ans seulement un peu moins de 50 % sont membres d’un syndicat.
Selon ce sondage, les syndiqués sont souvent très satisfaits des services des syndicats et de la sécurité de l’emploi qu’ils offrent.
Le sondage a été effectué par l’institut Taloustutkimus début juillet auprès de mille personnes.
Yle

Vendredi 22 juillet 2016

Politique étrangère et européenne

Turquie

Propos de M. Alaranta
Helsingin Sanomat a interviewé des chercheurs sur la situation en Turquie, dont M. Alaranta, chercheur de l’Institut de relations internationales, qui estime que la tentative de coup d’Etat a révélé la fragilité de la position de M. Erdogan, même si on a l’impression qu’il est au sommet du pouvoir. Elle a également montré l’instabilité qui règne en Turquie, selon M. Alaranta.
Il estime que la Turquie est fortement divisée entre sympathisants et opposants du Président. L’armée s’est avérée pus divisée qu’on ne le pensait.
Pour M. Alaranta, l’objectif à long terme de M. Erdogan pourrait être de transformer la Turquie en un système islamiste et autoritaire. Il n’est pas exclu qu’il y parvienne. Dans ce cas, ce système serait verrouillé et la Turquie telle qu’on la connaît se retrouverait profondément changée en tant qu’Etat.
HS/A22-23

Universités
Le ministère finlandais des Affaires étrangères estime que l’interdiction de voyager décrétée en Turquie concernant les universitaires ne touchera pas les Finlandais travaillant dans des universités turques. Elle pourrait toutefois concerner les Turcs travaillant dans des universités finlandaises.
HS/A23

Editorial : « La Turquie s’éloigne d’elle-même » AL

Irak

50 casques bleus de plus au Kurdistan
La Finlande renforcera ses troupes au Kurdistan d’Irak du Nord à partir de septembre. Depuis août 2015, une cinquantaine de casques bleus finlandais sont postés dans cette région pour former des troupes peshmerga. Le nombre d’effectifs passera ainsi à cent en septembre.
M. Hulkko, général de brigade de l’armée de terre, note que les risques seront désormais un peu plus importants qu’avant du fait que les Finlandais seront sur la ligne de front. Jusqu’à présent, ils étaient postés à 20 kilomètres du front.
Le général de brigade Hulkko estime que l’opération de formation a été particulièrement réussie et que de résultats concrets ont été obtenus. Grâce à une formation en matière de service de santé, les pertes des troupes kurdes ont diminué.
HS/A24

Propos du ministre de la Défense
M. Jussi Niinistö, ministre de la Défense qui participe actuellement à la réunion avec ses homologues sur la coalition contre Daech, aux Etats-Unis, estime que même si les troupes finlandaises en Irak sont désormais plus proches du front, cela ne signifie pas pour autant qu’il s’agit d’une mission de combat.
Selon M. Niinistö, la Finlande a eu un retour positif concernant sa participation à l’opération contre Daech. Il estime que l’aide à la reconstruction et les missions de formation et de conseil sont une façon honorable pour la Finlande d’y contribuer.

Il relève que les Etats-Unis ont demandé à la Finlande une aide matérielle. Sans préciser de quel type de matériel il s’agirait, il note que la demande est à l’étude.
HS/A25

USA

Des conservateur finlandais se sont rendus aux Etats-Unis suivre la campagne électorale
Helsingin Sanomat rend compte de quelques militants du Rassemblement national s’étant rendus à Cleveland suivre le congrès du parti républicain. M. Satonen, vice-président du Parlement, est le seul député finlandais sur place.
HS/A26

Politique intérieure

Soins médicaux

Le coût accru des frais médicaux
Helsingin Sanomat rend compte du coût accru des soins médicaux finlandais. En 2014, 19,5 milliards d’euros ont été dépensés en soins de santé, ce qui représente 33 % de plus qu’en 2000. Cela constitue une dépense de 3476 euros par personne, ce qui représente une augmentation de mille euros depuis 2000.
Selon l’institut national de santé publique THL, la majorité des Finlandais se considèrent en bonne ou relativement bonne santé.
La longévité augmente. Sur une longévité prévue de 67,4 ans pour les hommes et 75,9 ans pour les femmes nés en 1975, on prévoyait respectivement 78,5 ans et 84,1 pour les enfants nés l’année dernière.
D’un autre côté, la longévité a pour conséquence une augmentation des frais médicaux. L’évolution rapide de la médicine fait que l’on soigne aujourd’hui des maladies pour lesquelles il n’y avait pas de remède auparavant.
32 000 Finlandais sont diagnostiqués atteints de cancer tous les ans contre 12 000 à la fin des années 1960 et au début des années 1970.
L’obésité constitue un risque considérable pour la santé des Finlandais. L’autre menace détectée par THL est l’écart accru de l’état de santé entre les habitants. Les personnes diplômées avec de bons revenus sont en meilleure condition et vivent plus longtemps que les personnes sans qualifications et avec de faibles revenus. Malgré des efforts pour diminuer cet écart, il a continué à s’accentuer.
HS/A15

Aviation

Finnair
Aamulehti rend compte d’un sondage auprès des députés concernant la privatisation éventuelle de la compagnie aérienne Finnair. 58,1 % des 86 députés ayant répondu estiment qu’il faut maintenir la participation majoritaire de l’Etat dans le groupe. 23,3 % des personnes interrogées se déclarent favorables à ce que la part de l’Etat soit inférieure à 50 %.
La motivation principale de s’opposer à la privatisation est de garantir ainsi les survols de la Russie. Selon une convention datant de 1993, Finnair est autorisé à survoler la Russie tant que le groupe est sous possession et gestion finlandaise.
Certains arguent également sur l’importance de maintenir le réseau des aéroports finlandais et des vols intérieurs.
Les députés conservateurs sont plus favorables que les autres à l’idée de privatisation partielle. Le ministre du Commerce extérieur, M. Mykkänen, estime qu’une coopération avec une autre compagnie aérienne serait la meilleure garantie d’un service optimum.
AL/A6-7

France – Finlande

Entreprenariat

Camion-crêpes
Keskisuomalainen rend compte de la française Julia Felix qui propose des crêpes et des galettes dans son camion Holy Crêpe à Jyväskylä.
KS/31

Jeudi 21 juillet 2016

Politique étrangère et européenne

Turquie

Billet de Petteri Tuohinen
Helsingin Sanomat publie un billet de Petteri Tuohinen, qui estime qu’il n’y aura pas d’évolution démocratique en Turquie tant que M. Erdogan restera au pouvoir. L’auteur trouve incompréhensible qu’un pays presque aussi grand que l’Allemagne ne dispose pas d’une opposition crédible. Le pays est profondément divisé en plusieurs petits camps.
Selon M. Tuohinen, le chaos s’installera en Turquie.
HS/A5

Climat

« La Commission européenne propose à la Finlande des diminutions importantes d’émissions CO2 » HS
« Les objectifs européens ont surpris les Finlandais » HS
« Objectifs climatiques sévères pour la Finlande » HBL
« L’objectif finlandais un des plus strictes de l’UE » KL
La Commission européenne a publié ses propositions en matière d’objectifs de diminution d’émissions de CO2 des Etats membres, en dehors de celles qui entrent dans le cadre des échanges de quotas, pour la période 2021-2030.
La Commission propose pour la Finlande une diminution de 39 % de ses émissions par rapport au niveau de 2005. L’objectif est nettement plus important que ce que les Finlandais avaient prévu. Selon le ministre de l’Environnement, M. Tiilikainen, la Finlande s’était attendue à un objectif entre 37 et 38 %.
M. Katainen, vice-président de la Commission européenne, note que la proposition a surpris également d’autres Etats membres. Il est clair que chaque gouvernement étudiera de près les calculs de la Commission. Il rappelle que la Commission propose à la Finlande des possibilités de flexibilité qui au mieux permettront de cibler une diminution de 35,7 %.
Il rappelle que le changement climatique aura un coût, mais que ne pas le gérer coûtera également beaucoup.
Helsingin Sanomat note que l’objectif finlandais est le plus élevé après la Suède et le Luxembourg, la moyenne européenne étant de 30 %.
Le patronat EK craint notamment une augmentation considérable des frais de transports. Chaque unité de pourcentage dans l’objectif pourrait signifier une facture de dizaines de millions d’euros pour la Finlande.
HS relève que la gestion des forêts en tant que puits de carbone n’est pas prise en compte. La Finlande a toutefois obtenu un article selon lequel la gestion des forêts pourrait plus tard être prise en compte dans la compensation des diminutions d’émissions.
M. Tiilikainen estime que l’objectif proposé par la Commission s’accorde aux objectifs et aux moyens d’y arriver du programme gouvernemental, même s’il est plus ambitieux que prévu.
Selon lui, la diminution des émissions des transports en augmentant la part des biocarburants à 40 % d’ici 2030 constitue le moyen le plus concret d’arriver à atteindre l’objectif. Il se félicite du fait que des entreprises mettant au profit la biomasse ont déjà vu le jour avec un succès international.
HS/A28-29

Irak

Aide humanitaire
La Finlande alloue une somme supplémentaire de 10 millions d’euros à l’Irak. Le ministère des Affaires étrangères relève que l’aide étalée sur plusieurs années sera destinée à la reconstruction et stabilisation (3 millions d’euros), à l’aide humanitaire (2 millions d’euros) dans des régions libérées de Daech et au dragage de mines (5 millions d’euros) en Irak et en Syrie.
Le ministre du Commerce extérieur et du Développement, M. Mykkänen, estime que l’aide permettra de contribuer au fait que les Irakiens rentrant chez eux puissent avoir la possibilité de construire leur avenir là-bas. « A l’engrenage d’amertume et de violence il faut supprimer sa raison d’être », dit le ministre.
L’aide sera canalisée par l’ONU.
HS/A15

Innovation

La Finlande bien positionnée dans une étude comparative, mais…
Kauppalehti rend compte d’une étude européenne sur l’innovation, selon laquelle la Finlande se situe au troisième rang après la Suède et le Danemark en Europe en matière d’innovation.
La France se situe au 11ème rang, au-dessus de la moyenne.
En même temps, l’innovation se développe difficilement en Finlande : depuis 2008, le développement est même négatif, -0,3 contre une moyenne européenne de 0,7. La France se situe au-dessus de la moyenne, à 0,8.
KL/23

Politique intérieure

Economie

Le grand-magasin Anttila fait faillite
Avec la faillite de ce groupe de plus de 60 ans, les emplois de 1300 personnes risquent de disparaître. Helsingin Sanomat rappelle que les temps sont durs pour Stockmann et Sokos aussi.
HS/A6-7

Mercredi 20 juillet 2016
Politique étrangère et européenne

Turquie

Conseil des Affaires étrangères – absence de M. Soini
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat regrette le fait que le ministre finlandais n’ait pas participé au conseil des ministres européens des Affaires étrangères, lundi. M. Soini qui est en congé y a envoyé son secrétaire d’Etat M. Virtanen.
Dans le contexte de l’attentat de Nice, des évènements en Turquie et du Brexit, l’éditorialiste s’étonne de l’absence de M. Soini.
Hufvudstadsbladet rend compte des propos de M. Raunio, professeur à l’Université de Tampere, qui estime que les congés ne constituent pas une excuse acceptable pour s’absenter.
M. Tuomioja, député et ancien ministre, souligne l’importance d’une présence au niveau politique. « Personne n’écoute un secrétaire d’Etat », dit-il en regrettant le fait qu’il y ait moins de ministres dans le gouvernement actuel que dans les précédents.
Aamulehti note que l’ensemble des ministres qui sont censés remplacer M. Soini cet été, étaient en congé, lundi.
HS/A4, HBL/1&4, AL/A5

Editorial : « La rue n’est pas un tribunal » HBL
La purge de 3000 juges ne peut signifier rien d’autre que la fin de la justice indépendante. Hufvudstadsbladet note que M. Koskenniemi, professeur du droit international, se demande si les juges seront remplacés par des religieux.
L’éditorialiste estime que même sans l’instauration de la peine de mort, il existe suffisamment de facteurs concernant l’évolution de la Turquie faisant qu’il est difficile d’avancer dans les négociations. Elle reste toutefois un voisin important, ne serait-ce que pour la politique des réfugiés.
HBL/16

Mme Tuppurainen souhaite un rapport de M. Soini
Mme Tuppurainen (PSD), vice-présidente de la Grande commission, estime que le ministre des Affaires étrangères, M. Soini, devrait fournir sans tarder un rapport sur la situation turque et son effet sur les négociations concernant notamment l’exemption de visa.
Des députés s’inquiètent généralement de l’état des droits de l’homme et de l’évolution démocratique en Turquie. Certains, dont M. Kaikkonen, président de la commission des Affaires étrangères, soulignent l’importance d’un dialogue avec ce pays.
HS/A12

Climat

Emissions CO2
Les Finlandais attendent le rapport de la Commission européenne concernant les objectifs d’émissions, qui sera publié aujourd’hui.
Selon les informations de Helsingin Sanomat, la proposition de la Commission ne serait pas favorable à la Finlande, notamment pour ce qui est du calcul des objectifs. Le rôle des forêts en tant que puits de carbone risque de ne pas être pris en compte.
Les fonctionnaires finlandais estiment qu’il y a eu exceptionnellement peu d’information préalable concernant la proposition.
HS/A30

Immigration

M. Tynkkynen incite-t-il à la haine ?
Turun Sanomat relève que M. Tynkkynen, président des jeunes Vrais Finlandais, écrit sur son compte Facebook qu’il faudrait arrêter l’islamisation et restreindre l’arrivée de musulmans en Finlande. De plus, il faudrait, selon lui, réfléchir à la façon de renvoyer ceux qui sont déjà là.
TS note que M. Tynkkynen fait à plusieurs reprises le lien entre l’islam et le terrorisme.
M. Railo, chercheur, qualifie ces propos d’incitation à la haine contre un groupe ethnique. TS n’a pas pu joindre M. Soini pour des commentaires.
M. Railo estime que l’étiquette raciste arrange au parti, et à son président, tant que cela ne va pas trop loin.
TS/7, KS/11

Propos de M. Hakkarainen
Une plainte a été déposée concernant les propos de M. Hakkarainen, député vrai finlandais, après l’attentat de Nice. Dans son cas aussi, ses propos relèveraient de l’incitation à la haine contre un groupe ethnique.
TS/7

Politique intérieure

Partis politiques

Projet de création d’un parti féministe
Le parti féministe est en train de récupérer des noms permettant l’enregistrement du parti. En un mois, il en a obtenu 2000, l’objectif étant d’avoir, d’ici l’automne prochain, les 5000 noms nécessaires.
AL/mar/A10

Transports

Elans
Les statistiques relèvent que 79 accidents mortels avec un élan ont eu lieu entre 2000 et 2014. Environ cinq personnes meurent tous les ans dans des accidents de la route mettant en cause un élan.
KS/20

Mardi 19 juillet 2016

France

Attentat de Nice

Editorial
« Le terrorisme est contagieux » HBL
L’éditorialiste de Hufvudstadsbladet estime que plus on a d’informations sur l’auteur de l’attaque de Nice, moins son profil ressemble à celui des auteurs des précédentes attaques.
Le terrorisme semble contagieux même chez des personnes non réceptives à la religion ou l’idéologie.
HBL/16

Nice
Dans le contexte de l’attentat, HS a publié, dimanche, un article sur l’histoire de Nice, pour lequel M. Sebastien Cagnoli, traducteur de Sofi Oksanen, entre autres, a été interviewé.
HS/17.7/C6A

Politique étrangère et européenne

Turquie

« La purge du Président Erdogan semble planifiée » AL
M. Scheinin, professeur de droit international et des droits de l’homme, estime que les listes de personnes concernées par la purge avaient déjà été établies. Qu’il s’agisse d’une tentative de coup d’Etat réelle ou truquée, c’était une occasion que M. Erdogan avait prévue, selon M. Scheinin. Il estime que même si elle était réelle, des forces du noyau dur de l’Etat étaient derrière elle. Une coalition d’officiers et de juges ne serait pas surprenant, selon lui.
M. Al-Taee de Crisis Management Initiative pense lui aussi, que certains officiers estiment réellement que la direction ou va actuellement le pays est mauvaise. Pour lui, il est difficile d’imaginer que ce soit M. Erdogan qui soit derrière tout ce qui s’est passé. Cela nécessiterait la discrétion de centaines de personnes ainsi que le fait de cacher tous les documents, y compris pour l’avenir.
M. Scheinin estime que placer tous ces gens en prison ne posera pas de problème dans une ancienne dictature militaire. Il s’inquiète de la question du droit international. M. Al-Taee ne croit pas à la restauration de la peine de mort : pour lui cela relève plus d’une menace politique dont M. Erdogan nous a déjà habitué par le passé.
AL/A16

Editoriaux
« L’Etat de droit mourant en Turquie » TS
« La Turquie s’éloigne des objectifs européens » KL
« La peine de mort éloignerait la Turquie [de l’UE et de l’OTAN] » HS
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat estime que l’instauration de la peine de mort par la Turquie serait une façon commode pour l’UE de mettre fin aux négociations gelées depuis un long moment. Il est clair depuis longtemps, bien avant la tentative de coup d’Etat, que la Turquie dirigée par M. Erdogan n’est pas prête pour une adhésion.
L’inquiétude de la situation du pays est réelle. Après la tentative de coup d’Etat, M. Erdogan s’emploiera d’octroyer encore plus de pouvoir. Le risque réel est qu’il pousse la Turquie vers le désespoir.
HS/A5

Politique agricole

Production laitière
Les ministres européens de l’Agriculture ont adopté la proposition de la Commission européenne sur un paquet d’aide permettant de contrôler la surproduction de lait.
La Finlande se verra attribuer la somme de 7,5 millions d’euros. Le ministre de l’Agriculture, M. Tiilikainen, considère comme remarquable le fait que le paquet permettra un financement national et des subventions versées à l’avance, à l’instar de l’année dernière. On pourra verser la somme de 60 millions d’euros dès octobre, se félicite-t-il. Sinon, il aurait fallu attendre jusqu’en décembre.
M. Kauhanen, représentant de la confédération de production agricole, MTK, considère le paquet comme insuffisant. Il estime que par ferme, cela représentera moins de mille euros, ce qui pour lui revient à se moquer des éleveurs.
Il estime que ni la Commission européenne ni le gouvernement finlandais n’ont une connaissance réelle de l’étendu de la détresse des éleveurs finlandais.
HS/A13, Yle

Politique intérieure

Economie

Pharmacies
Kauppalehti relève que M. Vartiainen, député conservateur, estime que le secteur des pharmacies sera libéralisé tôt ou tard, même s’il admet qu’au sein de son parti, il y a eu très peu de débats pour l’instant.
KL/A8

Postes
La poste a publié son rapport trimestriel qui montre un résultat déficitaire même s’il est meilleur qu’à la même époque en 2015. La poste ne regrette pas la libéralisation du secteur, entrée en vigueur en juin. Le groupe souhaite toutefois qu’il puisse assurer la distribution du courrier selon la demande. Actuellement, la distribution cinq jours sur sept lui est imposée.
Le directeur général, M. Malinen, n’exclut pas l’éventualité de la cotation en bourse de la Poste. C’est une idée que le Premier ministre a déjà évoquée.
KL/A8

France – Finlande

Sport

Basketball
La France jouera contre la Finlande ce soir au championnat d’Europe de basketball U20, qui se déroule à Helsinki du 16 au 24 juillet.
HS/A30

France

Tourisme

Route du cidre
Helsingin Sanomat présente la Route du cidre dans le Pays d’Auge.
HS/16.7/D10

Lundi 18 juillet 2016

France

Attentat de Nice

Titres
« La France pleure ses morts » HS
« Une tuerie sur deux kilomètres » HS
« Beaucoup d’enfants et de touristes parmi les victimes » HS
« Selon la police, l’essentiel, c’est de prévoir le radicalisme » HS
« Les Finlandais pleurent aux côtés des Français » HS
« Que peut faire l’UE pour empêcher les attaques ? » HS
« Le djihadisme couve en France » HS
« La France décrète un deuil de trois jours » HS
« La Côte noire » HBL
« Un tournant » HBL

Points de vue
« La France s’était déjà sentie soulagée » HS
« Les attaques mettent à l’épreuve la liberté de l’Europe » HS

Editoriaux
« L’Europe à l’ère du terrorisme » HS
« La fête nationale est devenue un jour de deuil » HBL
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat estime que l’attaque de Nice montre une fois de plus à quel point les sociétés libres occidentales sont vulnérables. Il est pratiquement impossible de prévoir de telles attaques. Il y en aura tant qu’il y en aura d’auteurs.
Dire qu’il ne faut pas laisser la peur semée par les terroristes l’emporter et qu’il faut continuer à vivre aussi normalement que possible n’est pas un mantra qui aurait perdu sa signification, car la peur trouble les esprits tant dans le quotidien que dans la politique.
L’éditorialiste de Hufvudstadsbladet estime qu’il faut poursuivre la lutte contre les terroristes avec une force accrue. Il faut rester vigilant, sans pour autant créer de société policière.
HS/sam/A4

Politique étrangère et européenne

Turquie

« La triomphe de M. Erdogan » HBL
« Le référendum britannique, l’attaque de Nice et la tentative de coup d’Etat en Turquie ont poussé de nouveau l’Europe dans un état de confusion » HS
Le Président finlandais Sauli Niinistö estime qu’il est bouleversant qu’en Turquie, aux portes de l’Europe, une tentative de coup d’Etat puisse avoir lieu. Les prochains jours, semaines et mois montreront où mènera cette éruption d’instabilité, en Turquie et dans ses régions limitrophes.
Le Premier ministre, M. Sipilä, note que les ministres européens des Affaires étrangères se réuniront pour discuter de la suite des évènements, de l’effet qu’ils auront sur l’UE et les débats en cours.
Le ministre des Affaires étrangères, M. Soini, s’attend à des règlements difficiles. Il rappelle que la Turquie, pays membre de l’OTAN, est divisée en plusieurs parties. Elle se trouve dans une région extrêmement violente et en crise.
HS/dim/A11

Politique intérieure

Partis politiques

La Finlande plus à droite qu’il y a quatre ans
Une étude sur les législatives de 2015, financée principalement par le ministère de la Justice, pilotée par l’Åbo Akademi et rédigée par les chercheurs Kimmo Grönlund et Hanna Wass, a été publiée, vendredi.
L’étude montre que le lien entre l’appartenance à la classe ouvrière et le fait de voter à gauche s’est rompu. Les ouvriers votent désormais surtout pour les Vrais Finlandais et en même temps, l’électorat de ce parti se penche plus à droite. Les positions droitières des parents s’héritent plus que les idées gauchistes. Il n’est ainsi pas étonnant que les partis de gauche se trouvent dans l’opposition.
L’Alliance des gauches a perdu la moitié de ses électeurs ouvriers en huit ans, le PSD a perdu des cadres. Le Rassemblement national est devenu de plus en plus clairement un parti d’entrepreneurs, de directeurs d’entreprises et de cadres supérieurs.
Un tiers des ouvriers seulement se considèrent aujourd’hui de gauche.
Le PSD reste un parti ouvrier, même si de plus en plus d’ouvriers votent pour les Vrais Finlandais.
En 2003, les deux partis de gauche ont rassemblé 52 % des voix des ouvriers, contre 34 % en 2015.
L’audience des Vrais Finlandais a diminué de 10 points chez les électeurs de gauche entre les élections de 2011 et de 2015. Chez les électeurs de droite, l’audience a par contre augmenté. C’est un parti d’ouvriers de droite. Et c’est surtout un parti de personnes peu diplômées.
Le Centre ne connaît pas de grand changement de ses électeurs. Avec ce parti, les Vrais Finlandais et le PSD sont en concurrence des électeurs du centre politique. Les conservateurs n’arrivent pas à les attirer, alors que le Centre a du succès chez les personnes se considérant de droite.
Les Verts récupèrent des voix des personnes diplômées, plutôt de gauche que de droite.
Aux dernières élections, le Rassemblement national a perdu des voix des employés et des ouvriers. Le parti fidélise la moitié des personnes se considérant nettement de droite.
HS/sam/A16-17

L’audience du gouvernement
Avec la chute de l’audience des Vrais Finlandais, celle du gouvernement a diminué de 10 points en un an, passant de 57 % en avril 2015 à 47 % aujourd’hui.
Si les sièges au parlement devaient être répartis selon les chiffres du sondage de Helsingin Sanomat réalisé en juin, les Vrais Finlandais en perdraient 22 (et passeraient de 38 à 16). Le Centre et le Rassemblement en perdraient un chacun, et en auraient respectivement 48 et 36, alors que le PSD en aurait 12 de plus, soit 46, les Verts 10 de plus, soit 25 et l’Alliance des gauches 3 de plus, soit 15.
Le Parti suédois perdrait un de ces neuf sièges et les Démocrates chrétiens garderaient leurs cinq sièges actuels.
HS rappelle que tout peut arriver avant les élections de 2019, mais qu’en tout cas l’évolution économique restera pratiquement la même. Qu’on le veuille ou pas, c’est le gouvernement qui souffre des mesures de rigueur.
HS/dim/A18

Vendredi 15 juillet
France

Attentat de Nice

Réactions et commentaires en Finlande
Le Président Sauli Niinistö a condamné fermement l’attaque qui a eu lieu hier à Nice. « L’atroce attaque qui a eu lieu à Nice lors de la fpête nationale française est une attaque contre les valeurs européennes. La Finlande condamne fermement le terrorisme et soutient la France ».
Le Premier ministre Juha Sipilä s’est exprimé depuis le sommet de l’Asem. « L’attaque terroriste perpétrée à Nice lors de la fête nationale française était un acte horrible contre de simples citoyens. C’était aussi une attaque contre une société ouverte. Il est encore plus important aujourd’hui de défendre les valeurs européennes d’ouverture et de démocratie. Nos pensées vont à la France ».
Le Ministre des Affaires étrangères Timo Soini a lui aussi condamné cette attaque terroriste.
Il demande à tous les Finlandais pouvant se trouver à Nice de prendre contact avec leurs proches en Finlande.
On estime qu’il y a des centaines de Finlandais dans la région. Selon le ministère des Affaires étrangères, aucun Finlandais ne se trouverait parmi les victimes. L’ambassade de Finlande en France suit la situation en étroite collaboration avec le ministère français des Affaires étrangères.
HS Yle

Politique internationale et européenne

Brexit

La Finlande vise des agences européennes britanniques
Helsingin Sanomat rapporte qu’en Finlande aussi se sont manifestés des intérêts pour les agences européennes actuellement situées au Royaume-Uni et susceptibles d’être transférées dans un autre Etat membre après le Brexit.
Les députés de la Grande commission interrogés par Helsingin Sanomat estiment que ces agences sont importantes et qu’il est réaliste pour la Finlande de s’y porter candidates. Ils soulignent toutefois qu’il est encore trop tôt pour cela.
HS

Politique européenne

M. Orpo en appelle à une ligne commune des partis de la coalition gouvernementale
Le ministre des Finances et président du Kokoomus Petteri Orpo souhaite que les partis de la coalition débattent d’une politique européenne commune à l’ensemble du gouvernement. Il souhaite que cela soit le Premier ministre Juha Sipilä qui dirige ces discussions entre les partis de la coalition.
M. Orpo répond aussi aux critiques de M. Soini selon qui les positions pro-OTAN du Kokoomus seraient contre le programme gouvernemental.
« La position du Kokoomus sur l’OTAN est claire pour tout le monde depuis 2006. Nous ne promouvons pas activement cela et nous respectons les positions communes à l’intérieur du gouvernement. Mais en revanche, les députés Vrais Finlandais demandent ouvertement que la Finlande quitte l’UE et tout le monde peut bien comprendre que cela va à l’encontre du programme du gouvernement », déclare M. Orpo.
AL

Politique étrangère et de sécurité

Selon M. Heinäluoma, le débat s’est militarisé
Le député Eero Heinäluoma (PSD) estime que le débat sur la politique étrangère et de sécurité en Finlande a changé. « Aux menaces on propose de plus en plus des solutions militaires » regrette-t-il.
Il estime que le débat sur l’adhésion de la Finlande à l’OTAN est en « surrégime ». « Il faut garder à l’esprit que l’OTAN est une alliance militaire ».
« La paix nécessite plutôt de la diplomatie et du dialogue », selon lui.
HS

Politique intérieure

Gouvernement

Le Kokoomus pour la suppression des majorations dominicales, les Vrais Finlandais contre
Le groupe parlementaire du parti Kokoomus propose la suppression des majorations pour le travail du dimanche.
Le président des Vrais Finlandais Timo Soini a déclaré dans son blog qu’il s’opposait à une loi supprimant les majorations pour le travail du dimanche.
AL

Economie

La croissance n’était que de 0,2% en 2015
L’institut finlandais des statistiques a revu à la baisse la croissance économique constatée en 2015 : selon l’institut la croissance n’était pas de 0,5% mais bien de 0,2%.
HS

Légère augmentation de l’inflation
L’inflation était de 0,4% en juin contre 0,3% en mai, selon l’institut des statistiques.
HS

Jeudi 14 juillet

Politique intérieure

Gouvernement - Vrais Finlandais

M. Soini défend la possibilité de débattre de l’appartenance à l’UE
Le Président des Vrais Finlandais et ministre des Affaires étrangères Timo Soini demande à ce que tous les partis soient traités de la même manière.
Les Vrais Finlandais ont souhaité après le vote en faveur du Brexit, lancé un débat sur la positiond e la Finlande da ns l’UE. Cela a suscité des critiques venant du kokoomus et de l’opposition.
M. Soini fait remarquer que le député européen et président d’honneur du Centre Paavo Väyrynen promeut un référendum sur la participation de la Finlande à la zone euro. Quant au Kokoomus, il promeut l’adhésion de la Finlande à l’OTAN ce qui n’est pas conforme au programme gouvernemental.
« Mais quand ce sont les Vrais Finlandais quoi souhaitent un débat une horde de bons pensants les accusent de faire chavirer la barque », estime M. Soini. « Il faut que l’on nous applique les mêmes règles que pour les autres. Le gouvernement ne va pas organiser un référendum, mais la Finlande est un pays démocratique et non pas finlandisé. On peut parler librement et présenter des points de vue », affirme M. Soini.
Il estime que les affirmations sur une possible crise gouvernementale sont disproportionnées.
Il refuse aussi de spéculer sur le fait de savoir si son parti demandera un référendum dans son prochain programme électoral.
M. Soini considère que l’accession de Mme May à la tête du Royaume-Uni signifie que le Brexit aura lieu. « Elle est la bonne personne pour mettre en œuvre le résultat du référendum. Ils sont bien en train de quitter l’UE ».
« J’attend avec intérêt le moment où Mme May va activer l’article 50 », dit-il.
HS

Diplomatie

Un ambassadeur soupçonné de harcèlement
Helsigin Sanomat rapporte que l’ambassadeur de Finlande en Suède est soupçonné de harcèlement sexuel auprès d’agents de l’ambassade ainsi que d’invités.
« Il s’agit de soupçons sérieux », a déclaré le Ministre Timo, Soini.
L’affaire sera traitée minutieusement car il y a une tolérance zéro sur ce sujet au ministère, souligne le ministre.
HS

Eglise

L’archevêque Mäkinen favorable à ce que l’église marie les couples de même sexe
L’archevêque de l’eglise luthérienne de Finlande Kari Mäkinen a déclaré à Pori qu’il espérait que son église puisse, avec le temps nécessaire, accepter de marier les couples homosexuels.
HS

France

Gastronomie

Les Rosés de Provence en tête
Helsingin Sanomat publie son enquête sur les meilleurs vins rosés français disponibles en Finlande. Ce sont les rosés de Provence qui reçoivent les meilleures notes de ce test.
HS

Mercredi 13 juillet

Politique intérieure

Vrais Finlandais

Deux tiers des députés Vrais Finlandais favorables à un référendum sur l’UE
Selon une enquête de Yle auprès des députés Vrais Finlandais, deux tiers d’entre eux se disent favorables à l’organisation d’un référendum sur l’UE en Finlande. Ils sont aussi nombreux à vouloir un référendum sur l’appartenance de la Finlande à la zone euro.
Sur les37 députés des Vrais Finlandais, 26 ont répondu à l’enquête d’Yle : 19 étaient favorables à un référendum sur l’appartenance de la Finlande à l’UE et seulement 4 s’y opposaient.
Concernant l’appartenance à la zone euro, 20 souhaitaient un référendum et seulement 1 s’y opposait.
Yle

Réactions
Les responsables de l’opposition accusent les Vrais Finlandais de tenir un double langage au sein du gouvernement. Selon M. Rinne (PSD), les Vrais Finlandais jouent sur les deux tableaux : comme parti de la coalition gouvernementale ils disent une chose, et les députés disent autre chose.
Selon lui, cela affaiblit l’influence de la Finlande dans l’UE.
La présidente de l’Alliance des Gauches, Mme Li Andersson estime que les électeurs vont remarquer ce double langage.
Quant à M. Ville Niinistö (Verts) il considère que les Vrais Finlandais sont en train de chercher une nouvelle promesse électorale qu’ils pourraient à nouveau trahir pour rester au pouvoir.
Yle

Commentaires
Les politologues interrogés par Yle considèrent que le résultat de cette enquête est compréhensible puisque les Vrais Finlandais sont nés de l’euroscepticisme. Ils jugent toutefois que cette ligne risque d’être problématique car ils pourraient être accusés par les autres partis au gouvernement de « risquer de faire renverser la barque ».
« La politique européenne est l’une des pièces centrales du gouvernement et on ne peut donner à un parti de la coalition la liberté de défendre publiquement des positions qui sont en contradiction avec la ligne du gouvernement », estime M. Jokisipilä.
Pour Kimmo Grönlund, « si ce type de discours ne s’arrête pas, M. Sipilä pourrait bien montrer la porte aux Vrais Finlandais ».
Yle

Gouvernement

La confiance dans le gouvernement a chuté en un an
Le gouvernement loué pour la défense et critiqué pour l’éducation
Selon une enquête de la fondation de développement des communes (Kaks), 42% des Finlandais doutent de la compétence du gouvernement alors qu’il y a un an cette part était d’environ un quart des Finlandais.
Par ailleurs, l’opposition ne suscite pas non plus la confiance : 40% des Finlandais doutent de la capacité de l’opposition à faire mieux.
La majorité des Finlandais (55%) ne pensent pas que le gouvernement va tomber avant les élections législatives de 2019.
Selon cette enquête, le gouvernement a surtout réussi dans sa politique de sécurité et de défense et surtout échoué dans les domaines de l’emploi, de l’éducation et de l’économie.
HS TS

Aide au développement

Rares sont ceux qui couperaient encore dans l’APD
Selon une enquête réalisée pour le ministère des Affaires étrangères, 80% des Finlandais estiment que l’aide publique au développement permet de peser sur la crise des migrants en oeuvrant de telle manière que les personnes n’aient pas besoin de quitter leur pays.
84% des Finlandais considèrent que l’aide publique au développement est importante.
61% des Finlandais maintiendraient le niveau de l’APD à son niveau actuel, 18% l’augmenteraient et autant le diminueraient.
HS

Lutte contre le terrorisme

Programme de déradicalisation
La Finlande s’est préparée au retour en Finlande des combattants partis faire le Djihad, déclare la secrétaire générale du ministère de l’Intérieur Päivi Nerg. « On sait déjà que certains sont rentrés », admet-elle.
On estime qu’environ 70 personnes sont partis de Finlande pour rejoindre les rangs de Daech.
« En proportion de notre population, c’est beaucoup comparé aux autres pays européens », souligne-t-elle.
Le ministère a mis en place du programme contre la violence extrémiste destiné à visé ces personnes à leur retour.
KS

Mardi 12 juillet

Politique étrangère et européenne

Russie

Déclarations de M. Sipilä
A Suomi-Areena, organisé actuellement à pori, le Premier ministre Juha Sipilä a rappelé que la Finlande défendait les sanctions européennes contre la Russie. Il déclare que la situation n’a pas évolué dans un sens qui permettrait d’envisager la levée des sanctions.
Il estime toutefois que le sommet de l’OTAN à Varsovie permet d’entretenir des espoirs que la situation s’améliore. « Le sommet était un bon signal sur le fait qu’il y a des volontés tant à l’Ouest qu’à l’Est de renforcer le dialogue ».
M. Sipilä a aussi déclaré que la Suède ne remettait pas en cause la position de la Finlande. Il a précisé que son homologue suédois M. Löfven s’était excusé pour les propos de sa ministre de la défense qui avait critiquée le fait que le président Niinistö reçoive le président Poutine.
Concernant les relations avec l’OTAN, M. Sipilä souligne l’importance de la coopération avec la Suède : « Nous sommes tous deux depuis longtemps des partenaires de l’OTAN et quand on parle de la stabilité de la région baltique, il est naturel que la suède et la Finlande participent aux discussions [avec l’OTA N] en tant que partenaires. La situation changerait clairement si l’un des deux pays décider de prendre une décision différente de l’autre ».
HS

Un avion de renseignement russe à la frontière finlandaise
Helsingin Sanomat rapporte que, selon le site Flightradart24, un avion de renseignement russe a volé le long de la frontière finlandaise les 5 et 7 juillet.
Cet avion a volé avec un transpondeur, ce qui permet d’avoir accès à ses informations.
Selon l’expert militaire du journal Novaja Gazeta, équiper tous les avions militaires de transpondeurs nécessiterait un gros effort financier et prendrait du temps. « Rares sont les avions russes à disposer de transpondeurs. Les en équiper est possible, mais improbable ».
HS

Union européenne

Déclarations de M. Sipilä
Le Premier ministre Juha Sipilä a exprimé son soutien au Ministre des Affaires étragnères Timo Soini (Vrais Finlandais) qui s’était rendu à Londres après le Brexit. « Je pense qu’il est bon de rencontrer tant des partisans du Brexit que du Remain et de s’enquérir de leurs sentiments après le vote et de savoir comment ils voient la suite. »
M. Sipilä estime que l’Europe connaît une période d’instabilité due au Brexit. « Selon les études, l’effet du Brexit pour les deux prochaines années sera de 0,5 à 1% de PIB en moins pour la Finlande.
Aamulehti rapporte que la Finlande pourrait être intéressée, l’année prochaine, au moment de son centenaire, de récupérer la présidence de l’UE qui devait échoir au Royaume-Uni. « Attendons de voir la sortie du Royaume-Uni de l’UE. Et assumer la présidence serait une rude tâche ; Il nous faudrait recruter rapidement 200 personnes. Mais je suis prêts à tous les défis les plus fous », a dit M. Sipilä.
AL TS

Ecofin

Sans M. Orpo
Le conseil des ministres des Finances qui se réuni aujourd’hui et demain aurait pu être le premier auqeul participe M. Petteri Orpo. Il sera toutefois en vacances et n’y participera pas.
HS

Les sanctions sont une arme disproportionnée
L’éditorialiste de Kauppalehti estime que des sanctions contre l’Espagne et le Portugal en raison de leurs déficits excessifs consisteraient une arme disproportionnée. Le quotidien rappelle que ces sanctions sont critiquées depuis le début. « Il n’y aurait pas d’intérêt à prononcer des sanctions qui ne feraient qu’aggraver les déficits », rappelle KL.
KL

Politique intérieure

Police - Migrants

Polémiques sur les contrôles au faciès
La police a effectué des contrôles visant à chercher des immigrés clandestins. Suite à ces contrôles et notamment le contrôle de Finlandais d’origine étrangère, un débat sur les contrôle au faciès a refait surface.
Déjà au printemps, le médiateur à l’égalité avait demandé à la police d’helsinki un rapport sur ces contrôles. L’avis du médiateur n’a toutefois pas encore été rendu.
AL

Société

Alcool : les jeunes Finlandais boivent rarement mais beaucoup
Selon le baromètre européen, les jeunes Finlandais boivent relativement rarement. En revanche, ils sont les plus précoces avec les baltes et les Bulgares à avoir connu l’ivresse. Ils sont aussi relativement nombreux à avoir connu l’ivresse à 15 ans.
Helsingin Sanomat rapporte que la culture de l’alcool en Finlande est marquée généralement par le fait qu’il demeure rare de boire des boissons alcoolisées avec un repas normal. L’alcool n’est toujours pas un produit de consommation courante. La consommation d’alcool se concentre donc sur les fins de semaine et la recherche de l’ivresse conserve une position forte dans les rapports sociaux. Il s’agit d’une culture commune aux pays du Nord et de l’est de l’Europe, rapporte HS.
HS

Economie

Agriculture

Les producteurs finlandais en difficulté
La part des aides dans le revenu des agriculteurs ne cesse de croître : les recettes des agriculteurs ont diminué de 40% l’année dernière, ce qui constitue la plus forte chute de l’UE.
La baisse des recettes s’explique tant par la chute du commerce avec la Russie que par la baisse des prix sur le marché européen en raison du renforcement de la concurrence.
Le directeur-général de l’agriculture Risto Artjoki estime toutefois qu’il y a des raisons d’espérer. « Ion ne trouveras pars une solution miracle [pour remplacer les exportations vers la Russie], mais un ensemble de solutions. C’est pourquoi de nombreuses entreprises finlandaises cherchent d’autres marchés. Par exemple Valio vend désormais du lait pour les croissants français ».
HS

Energie - Transport

La Finlande très en retard pour les voitures électriques
La Norvège connait un boum des véhicules électriques : on compte plus de 55 000 véhicules dans ce pays de la taille de la Finlande. Dans ce pays en revanche on n’en compte que 614, et même seulement 1580 en comptant les véhicules hybrides.
Helsingin Sanomat dresse les raisons du faible nombre de véhicules électriques en Finlande : les faibles aides publiques pour ces nouvelles technologies, le prix élevé de ces véhicules, le lobbying en faveur des biocarburants, le manque de confiance dans ces véhicules et la vieillesse du parc automobile finlandais.
HS

Nokia

Fin du plan social : 1350 postes supprimés en Finlande
A l’issue de son pan social, Microsoft a décidé de supprimer 1350 postes en Finlande.
Selon Microsoft, certains employés se verront la possibilité de travailler aux Etats-Unis sur d’autres sites de Microsoft.
HS

Lundi 11 juillet

Politique étrangère et européenne

OTAN

Selon M. Niinistö la Russie pourrait avoir envie de diminuer les tensions
Le Président finlandais Sauli Niinistö se déclarait, vendredi, à Varsovie, optimiste en raison des signes qu’il voyait dans les relations entre la Russie et l’OTAN, et entre la Russie et les Etats-Unis de diminuer les tensions.
Selon les, la déclaration des présidents Obama et Poutine de coopérer sur la Russie, est « une déclaration importante ». « La crise en Syrie est une crise commune. Si on arrive à coopérer dans un domaine, cela donne des espoirs sur la possibilité d’y arriver ailleurs », a-t- il dit, faisant référence à l’Ukraine.
M. Niinistö a été loué pour sa proposition faite au président russe d’envisager l’utilisation des transpondeurs pour les vols militaires en Baltique. « La manière avec laquelle M. Poutine a reçu ma proposition était significative et même surprenante », a dit M. Niinistö. « Il y a en Russie des volontés de diminuer les tensions ou au moins de ne pas les renforcer ».
M. Niinistö estime que les négociations entre Russes et Américains sur l’Ukra inen avancent aussi. « La situation est un peu meilleure qu’avant. Mais il est difficile de savoir si cela va suffire ».
M. Niinistö a rencontré vendredi le président ukrainien Petro Porochenko.
Concernant la coopération UE – OTAN, M. Niinistö estime que « la guerre hybride est un domaine sur lequel l’UE et l’OTAN ont des intérêts en commun ». Il estime que dans ce domaine l’UE dispose de plus de possibilités de faire face aux meances hybriudes non militaires que l’OTAN.
En ce qui concerne le renforcement des troupes de l’OTAN dans les pays baltes, M. Niinistö a souligné que les effectifs demeureront à l’intérieur de la fourchette sur laquelle l’OTAN et la Russie se sont mis d’accord. « Cette décision n’a rien de dramatique », dit-il.
M. Niinistö estime que, en ce qui concerne les relations OTAN – Russie, vont de pairs les offres de discussion avec les mesures de dissuasion.
STT relève samedi que finalement la Finlande a obtenu ce qu’elle voulait du sommet de Varsovie : le Président Niinistö, a participé au dîner de vendredi et la coopération entre l’OTAN et la Finlande et la Suède a été mentionnée dans les conclussions du sommet.
Par ailleurs, l’accord de coopération entre la Finlande et le Royaume-Uni a été signé par les ministres de la Défense à Varsovie. Selon M. Jussi Niinistö, cet accord a suscité des commentaires démesurés en Finlande. « Cet accord donne un cadre pour développer la coopération, mais personne ne sait s’il va réellement se passe quelque chose ou s’il s’agit simplement d’un geste de politique étrangère », a déclaré le ministre finlandais de la défense.
HS AL TS KS

UE

Sondages
Selon un sondage réalisé pour Yle, 48% des Finlandais souhaiteraient un référendum sur l’UE alors que 40% s’y opposeraient.
Selon un autre sondage réalisé pour Aamulehti et MTV, seulement 42% des Finlandais souhaiteraient un référendum sur l’UE alors que 47% s’y opposeraient.
HS

Initiative populaire
L’initiative populaire lancée par les jeunes Vrais Finlandais a déjà récolté, en seulement trois semaines, 27 000 signatures en faveur de l’organisation d’un référendum sur l’UE.
« Nous sommes certain d’e réunir les 50 000 signatures nécessaires en six mois », annonce le président des Jeunes Vrais Finlandais Sebastien Tynkkynen.
HS
Helsingin Sanomat rappelle qu’une initiative identique avait été lancée en 2013 mais n’avait récolté que 30 000 signatures en six mois.
Le quotidien rappelle aussi que le Parlement doit déjà étudier l’initiative de M. Väyrynen, député européen centriste, sur un référendum pour sortir la Finlande de l’eurozone.
HS

Politique intérieure

Réforme des services sociaux et de la santé

3 milliards d’économie recherchés
Le gouvernement a commandé au bureau de conseil Nordic Heathcare Group une étude sur les moyens de réaliser trois milliards d’euros d’économies (par rapport à l’évolution prévue des dépenses publiques en matière de santé et services sociaux). Ce groupe NHG est composé de chercheurs de l’université Aalto.
Le rapport de NHG a été rendu au gouvernement début mai et a servi de base au projet de réforme des services sociaux et de santé présenté par le gouvernement fin juin.
Les économies de dépenses seront surtout réalisées grâce à la concentration des opérations dans douze hôpitaux et grâce à une réforme des services aux personnes âgées tendant à diminuer les places en maison de retraites au profit des services à domicile. On estime qu’environ un milliard d’euros d’économies proviendrait justement des services aux personnes âgées.
TS AL Kaleva

Economie

Baisse des exportations et tassement de la croissance
Les exportations de marchandise en valeur ont diminué de 8% par rapport à 2015 sur les cinq premiers mois de l’année.
La production industrielle n’a cru que de 0,2% sur la même période.
Sur les trois premiers mois de l’année, le PIB a cru de 0,6% par rapport au trimestre précédent et de 1,6% par rapport au premier trimestre 2015. La croissance est essentiellement tirée par la consommation intérieure.
Selon la banque de Finlande, la consommation des ménages est rendue possible par le niveau bas des taux, le faible niveau d’épargne, la baisse de la fiscalité sur les véhicules et la faible inflation.
HS

Energie

Approvisionnement en gaz liquide par navire
Après trois ans d’attente, le premier navire transportant du LNG est arrivé au terminal de Pori. Le terminal sera officiellement inauguré en septembre.
Un second terminal de LNG est en construction à Tornio.
HS

Vendredi 8 juillet

Politique étrangère et européenne

OTA N – Russie – Finlande

M. Niinistö se déclare étonné par la réponse directe de M. Poutine
Le Président finlandais Sauli Niinistö déclare avoir lui-même été surpris par la réponse directe et affirmative du président Poutine à sa proposition de discuter la possibilité pour les avions militaires dans la baltique d’utiliser les transpondeurs.
Turun Sanomat rapporte que l’OTAN étudiera la question de la sécurité aérienne lors de la réunion OTAN – Russie après le sommet de Varsovie.
« Si l’on a beaucoup parlé des transpondeurs, il ne faut pas oublier que ce n’est qu’un outil de navigation. La question la plus importante est celle de la possibilité de faire diminuer la tension dans la région et les transpondeurs peuvent y contribuer », a dit M. Niinistö.
TS

Déclarations de M. Katainen

« Il est irresponsable de jouer avec les référendums » HS
« La Finlande a la responsabilité de développer l’UE » TS
Le commissaire finlandais Jyrki Katainen estime que jouer avec des référendums sur l’appartenance à l’UE est irresponsable.
Il souligne que le référendum est un outil mais qu’il faut avant de l’utiliser disposer d’une réelle volonté et stratégie politique de ce que l’on souhaite obtenir par référendum.
Selon lui, un référendum est compréhensible dans le cas où le gouvernement d’un Etat membre aurait pour objectif la sortie de son pays de l’UE. M. Katainen critique les défenseurs du Brexit qu’il accuse de n’avoir pas préparé les effets du résultat qu’ils poursuivaient.
M. Katainen souhaite que les ministres défendent les décisions européennes auxquelles ils participent. « Je souhaite qu’en Finlande aussi les politiciens aient le courage de dire quelles sont les choses pour lesquelles ils s’engagent concrètement. Qu’ils cessent de se cantonner dans un rôle de spectateur. »
HS TS

Politique intérieure

Migrants

Des familles entières sont rentrées chez elles
Depuis le début de l’année, la Finlande a organisé 11 vols pour Bagdad pour permettre le retour de migrants.
La Suède a manifesté on intérêt pour la manière dont la Finlande s’y prenait pour organiser ces retours volontaires.
Les premiers vols de retour ont commencé en février. L’ambassade d’Irak a coopéré en émettant des passeports d’urgence pour permettre aux personnes de rentrer.
Les Irakiens constituaient le principal groupe des migrants arrivés l’année dernière en Finlande.
HS

Moins d’un tiers des migrants ont reçu l’asile
De janvier à mai, 5 689 décisions ont été prises concernant des demandeurs d’asile irakiens : seulement 22% ont été positives. En juin, ce chiffre est même tombé à 10%.
Au total ce sont donc un peu moins de 1500 Irakiens qui ont obtenu une décision positive d’asile en Finlande depuis le dé »but de l’année, selon Turun Sanomat.
TS

Economie

Baisse des exportations et tassement de la croissance
Les exportations en valeur ont diminué de 8% par rapport à 2015 sur les cnq premiers mois de l’année.
La production industrielle n’a cru que de 0,2% sur la même période.
HS

France - Finlande

Cinéma

Lolo
Le nouveau film de Julie Delpy sort sur les écrans finlandais. Il a reçu de bonnes critiques dans la presse.
HS AL SK

Jeudi 7 juillet

Politique intérieure

Partis politiques

Sondage
Baisse de la popularité du PSD
Le parti du Centre conserve la tête dans le sondage réalisé par Yle en juin. Le Centre, avec 21,1% (+0,9) devance le parti du Kokoomus crédité de 18 ,6% (+0 ,9° qui a repris la seconde place au PSD tombé à 18,2% (-1,9).
Plus loin suivent les Verts avec 14,1% (-0,7) et l’Alliance des Gauches à 9,2% (+0,9) devant les Vrais Finlandais crédités de seulement 8,6% (-0,4). Le parti populaire suédois avec 4,3% et le parti chrétien-démocrate à 3,6% sont stables.
On note que les Vrais Finlandais sont le seul parti de la coalition qui continue à diminuer.
Les principaux partis d’opposition PSD et Verts reculent tous deux.
Yle

Pacte de compétitivité

Effets du pacte de compétitivité : le coût du travail diminue
Yle rapporte que le pacte de compétitivité conclut entre patronat et syndicats va diminuer le coût du travail pour les employeurs.
Selon Yle, pour un employé qui aurait un salaire brut de 3600 euros et un salaire net de 2500 euros, les économies pour une entreprise seraient d’environ 50 euros par mois et plus de 700 euros par an dès l’année prochaine. En 2019, ces économies atteindraient plus de 80 euros par mois et plus de 1200 euros par an.
Yle

De nouvelles branches concernées ?
On estime que le pacte de compétitivité concerne environ 86,5% des travailleurs actuellement.
D’autres branches continuent à négocier les conventions collectives et pourraient se rallier au pacte d’ici l’automne.
C’est notamment le cas de la branche des nouvelles technologies de l’information et de la communication ou la branche de la finance et des apothicaires.
Si le pacte de compétitivité concerne au moins 90% des travailleurs, le gouvernement a promis d’élargir ses cadeaux fiscaux à hauteur de 515 millions d’euros.
TS AL

Migrants

Toujours un engorgement dans les études des demandes d’asile
L’agence des migrations a établi un nouveau record hebdomadaire d’étude des demandes d’asile la semaine dernière avec 810 décisions. L’objectif fixé par les autorités de 1000 décisions par semaine n’a toujours pas été atteint.
Il y a toujours 18 000 demandeurs d’asile en Finlande qui attendent une décision. Parmi eux, environ 3000 sont des mineurs.
Le gouvernemnt aurait souhaité épuisert son stock de demaneurs durant l’été, mais cela ne semble pas possible.
L’année dernière, la Finlande a reçu plus de 32 000 demandes d’asile et cette année environ 3 300 nouvelles.
En 2015, l’agence des migrations avait étudié 7 500 dema ndes d’asile. Depuis le début de l’année, elle a pu en étudier déjà 20 000.
Yle

France - Finlande

Cinéma

« Un réalisateur français va filmer le meunier hurlant » HS
Helsingin Sanomat rapporte que l’adaptation cinématographique du roman d’Arto Paasilinna « Le meunier hurlant » sera réalisée en France par Yann Le Quellec. Le film sortira l’année prochaine.
Une adaptation finlandaise a été réalisée en 1982.
HS

Mercredi 6 juillet

Politique étrangère et européenne

OTAN

« La Finlande souhaite en savoir plus sur les intentions de l’OTAN dans la région baltique » AL TS
La participation du président finlandais au sommet de l’OTAN et à son dîner de travail est une suite naturelle au développement des relations entre l’OTAN et les payas partenaires, rapportent Aamulehti et Turun Sanomat.
TS AL

Finlande – Russie

« Poutine a pris des libertés avec la vérité » HS
Helsingin Sanomat a passé au crible les déclarations du président russe lors d esa visite en Finlande, vendredi.
Le quotidien estime que le président russe a pris des libertés avec la vérité en parlant, non seulement de la position des troupes russes près de la frontière, mais aussi du commerce finno-russe, des conséquences des sanctions, notamment pour Valio, ou encore de l’annexion de la Crimée.
HS

Brexit

Pas d’engouement des britanniques pour la naturalisation en Finlande
Si des Britanniques vivant dans d’autres pays européens ont entamé des démarches pour se faire naturaliser, cela n’est pas le cas en Finlande encore selon Migri, autorité des migrations.
Si l’ambassade du Royaume-Uni en Finlande n’a pas été sujette à de nombreuses demandes, selon Helsingin Sanomat, il n’en est pas de même pour l’ambassade de Finlande à Londres qui, en revanche, a été l’objet de demandes de Finlandais en matière de double-nationalité ou d’émissions de passeports.
HS

La baisse de la livre attire les Finlandais
Selon Helsingin Sanomat, les réservations d’avion de Finlandais pour le Royaume-Uni sur le site Ebookers ont augmenté de 260% depuis la chute de la livre suite au référendum britannique.
HS

Migration

Le ministère des Affaires étrangères externalise la gestion des demandes de regroupement familial
Le ministère finlandais des Affaires étrangères a décidé d’externaliser à une société privée la gestion des demandes de regroupement familiale de son ambassade à Ankara.
La raison en est que l’ambassade à Ankara ne dispose pas assez de place ni de ressources humaines pour traiter les demandes.
Cette externalisation à la société VFS Global est un projety pilote qui pourrait être étendu s’il donne satisfaction.
HS

Politique intérieure

Patronat

EK cessera de négocier les conventions salariales
La confédération patronale EK s’apprête à perdre beaucoup de pouvoirs dès 2017. Non seulement, elle perdra l’une de ses principales fédération, celle du bois-papier Metsäteollissus, qui a décidé de la quitter à compter du 1er janvier 2017, mais surtout elle cessera de négocier les conventions salariales pour ses membres.
En effet, à partir des prochaines conventions, soit à l’automne 2017, les négociations salariales auront lieu au niveau des branches, soit par les fédérations.
HS

France - Finlande

Culture

Festival de Savonlinna
Helsingin Sanomat présente le festival d’opéra de Savonlinna et en particulier Othello, co-production franco-finlandaise des festivals d’orange et Savonlinna.
HS

Mardi 5 juillet

Politique étrangère et européenne

OTAN

« La Finlande et la Suède invitées au diner de Varsovie » STT
Le Président finlandais Sauli Niinistö et le Premier ministre suédois Stefan Löven sont invités au dîner du sommet de l’OTAN à Varsovie. Selon STT, les discussions devraient porter notamment sur la Russie.
« Nous invitons nos amis proches au dîner. Il revient à la Finlande et à la Suède de décider si elles veulent être plus » que des amis, a plaisanté le secrétaire général de l’OTAN, M. Stoltenberg.
Il a aussi commenté les propos du président russe sur la Finlande et l’OTAN vendredi dernier à Naantali. « Il revient aux Finlandais de décider de leur politique de sécurité. C’est un principe que les pays de l’OTAN et la Russie ont approuvé ».
Il souligne qu’une éventuelle adhésion de la Finlande à l’OTAN ne relève que de la Finlande et de l’OTAN. « Il serait totalement injuste que cela entraîne des réactions négatives dans d’autres pays ».
M. Stoltenberg a aussi souligné que la Finlande et la Suède pouvaient librement décider de qui utilise leur territoire en cas de crise. « En tant que partenaire de l’OTAN, la Finlande et la Suède peuvent demander à nous consulter à n’importe quel moment, même au cas où leur territoire serait menacé ».
« Mais en dernier ressort, la Finlande et la Suède ne sont pas membre d el’oTAN, aussi la clause de défense mutuelle ne les concerne pas ».
AL

Finlande – Russie – Environnement

Le ministère de l’Environnement fait la promotion des entreprises finlandaises
Dans la région de Saint-Petersbourg se trouve la décharge pour les produits dangereux de Krasni Bor. Or, elle constitue une menace environnementale pour la mer baltique.
Aamulehti rapporte que la Finlande et la Russie sont en train d’arriver à un accord sur la modernisation de ce centre.
Durant les sept derniers mois, le Ministre finlandais de l’Environnement Kimmo Tiilikainen a négocié sur ce sujet à quatre reprises avec son homologue russe Sergueï Donskoï.
Les autorités russes ont préparé un projet de modernisation de ce centre et l’ont soumis aux commentaires des autorités finlandaises.
Le sujet a été évoqué lors de la rencontre entre les présidents finlandais et russe à Naantali.
La Finlande propose son expertise et fait la promotion de ses entreprises spécialisées dans le traitement des déchets.
Le ministre Kimmo Tiilikainen estime que les entreprises finlandaises sont bien placées pour obtenir des marchés sur ce projet.
AL

Politique intérieure

Intégration

Les immigrés utilisent plus les services de crèches que les Finlandais
Les immigrés utilisent les services de crèches plus et lus longtemps pour leurs jeunes enfants que les Finlandais, rapporte Helsingin Sanomat.
La Finlande est un des rares pays à verser une allocation de garde d’enfants jusqu’à trois ans, ce qui explique que seulement 68% des enfants sont à la crèche (contre 96% en Suède). De plus, lorsqu’un enfant de moins de trois ans est gardé à domicile, les parentes reçoivent une allocation s’ils gardent aussi un enfant aîné de 3 à 7 ans. C’est la solution que préfèrent 80% des parents finlandais.
Les immigrés au contraire mettent leurs enfants aînés en crèches, alors même qu’ils garderaient à domicile un plus jeune enfant.
Cela serait favorable à l’intégration des enfants d’immigrés, selon une récente étude de Kela.
HS

Lundi 4 juillet
Politique étrangère et européenne

Finlande – Russie

Visite du Président Poutine en Finlande
« Poutine a fermement critiqué l’OTAN » HS
Lors de sa conférence de presse avec le Président Finlandais à Naantali, le Président russe Vladimir Poutine a déclaré que les tensions dans la région de la mer baltique n’étaient pas le fait de la Russie. « La Russie n’a pas fait de provocations. Cela vient au contraire des forces qui ont provoqué le coup d’Etat en Ukraine. Aujourd’hui les mêmes forces essaient d’augmenter les tensions ailleurs », a-t-il dit.
Le président finlandais Sauli Niinistö a déclaré qu’il espérait que l’engrenage des tensions puisse s’arrêter. Il a proposé, pour rétablir la confiance, que les avions militaires ne mettent plus leurs transpondeurs en veille. M. Poutine a déclaré qu’il était prêt à en discuter avec l’OTAN après le sommet de Varsovie.
Interrogé par les journalistes finlandais sur les effets d’une éventuelle adhésion de la Finlande à l’OTAN, M. Poutine a déclaré que cela conduirait à ce que la Russie augmente ses troupes à la proximité de la frontière. « Je vous rappelle que la Russie a pris la décision de retirer ses troupes à 1500 kilomètres de la frontière finno-russe », a-t-il déclaré, ava nt de répéter cette affirmation deux fois.
M. Poutine a aussi affirmé que « l’infrastructure militaire de l’OTAN se rapprochait » de la Russie, faisant notamment référence au bouclier anti-missiles américain en Europe orientale et à l’intention de renforcer la présence militaire de l’OTAN dans les pays baltes. « Il semble que l’OTAN soit prête à se battre contre la Russie jusqu’au dernier finlandais. En avez-vous vraiment besoin ? Nous non. Mais c’est votre choix et votre décision ».
Le Président Niinistö a déclaré que les fondamentaux de la défense finlandaise n’avaient pas changé.
M. Poutine a critiqué les sanctions européennes prises contre la Russie suite à la crise ukrainienne et qui grèvent notamment le commerce finno-russe. « Vous auriez pu prendre d’autres décisions, demandez- par exemple à Londres, a-t-il dit, faisant référence au Brexit.
M. Niinistö a déclaré que le commerce finno-russe avait surtout diminué en raison de la conjoncture internationale. Il a aussi souligné que la Finlande n’appliquait pas les sanctions parce que l’UE le lui imposait, mais parce qu’en tant qu’Etat membre, elle avait participé à leur création. Il a insisté sur le fait que la mise en œuvre des accords de Minsk était importante y compris pour le commerce. Il espère que ce processus va avancer même s’il semble à l’arrêt.
HS KS AL

Commentaires
« Poutine a essayé d’être modéré » HS
« L’ami Poutine fait pression avec son propre style » AL TS
Helsingin Sanomat estime que les déclarations de Poutine sur le fait que l’OTAN était prête à se battre avec la Russie jusqu’au dernier Finlandais ne vont pas tranquilliser l’opinion publique.
HS

Politique européenne

L’opposition a critiqué M. Soini
Le débat au Parlement suite à la déclaration du Premier ministre Juha Sipilä de retour du Conseil européen a tourné à une discussion sur le voyage du ministre des Affaires étrangères au Royaume-Uni.
L’opposition a demandé plusieurs fois au gouvernement si la coalition avait une politique européenne unie. « Le ministre des Affaires étrangères considère le Brexit comme une bonne chose alors que le reste du gouvernement le regrette », a déclaré le président du PSD, M. Rinne.
« Ce gouvernement ne va pas organiser de référendum sur l’UE, mais on doit pouvoir parler de ce sujet », a répondu M. Soini.
Le Président des Verts M. Niinistö a demandé à M. Soini s’il estimait réellement que la Grande-Bretagne devait avoir accès au marché commun tout en refusant la libre-circulation des personnes. M. Soini n’a pas répondu, rapporte HS. « Il est clair que la Finlande va respecter ce qui a été décidé à Bruxelles », a-t-il dit.
M. Sipilä réitéré la position des 27 selon laquelle l’accès au marché intérieur est conditionné au respect des quatre libertés.
M. Soini a répété que son parti prendrait position sur un référendum à la veille des prochaines élections. Il a défendu son voyage au motif qu’il fallait maintenir de bonnes relations avec le Royaume-Uni.
Le Premier ministre Juha Sipilä a déclaré avoir approuvé ce voyage.
Le président du Kokoomus Petteri Orpo a déclaré que les partis de la coalition s’étaient mis d’accord
Une partie des députés a exprimé son scepticisme sur le fait que le Brexit se réalise un jour.
M. Sipilä a souligné que l’UE devait tirer les leçons des critiques. « Bruxelles doit faire mieux, et la Finlande aussi. La Finlande ne va toutefois pas organiser de référendum. Notre place est sans ambiguïté. Nous ne devons pas geindre mais agir ». M. Sipilä estime qu’il faut renforcer la coopération européenne, notamment en politique de sécurité et de défense.
HS

Politique intérieure

Présidence

M. Niinistö plus populaire que jamais
Helsingin Sanomat rapporte que, selon un dernier sondage, 89% des Finlandais sont satisfaits de M. Niinistö, dont 45% sont même très satisfaits.
Le Président Niinistö a atteint la côte de popularité dont bénéficiait Mme Halonen, qui stagnait à 70-80% pendant ses deux mandats (avec des pics à 90%).
HS

Gouvernement

Le Premier ministre plus populaire que son gouvernement
Helsingin Sanomat relève que la chute de la popularité du gouvernement s’est arrêtée.
Seulement 25% des Finlandais sont satisfaits du gouvernement, contre 24% en décembre et 37% il y a un an après les élections. Les mécontents atteignent 38% contre 42% en décembre et seulement 21% il y a un an.
Le Premier ministre est plus populaire que son gouvernement : 39% des Finlandais sont satisfaits de M. Sipilä et 33% mécontents.
Concernant les autres chefs de la coalition, M. Soini récolte 29% de satisfaits et 31% de mécontents alors que M. Stubb recueillait 44% de mécontentement et 21% de satisfaction.
HS

Education

Etudes supérieures : un tiers d’admis
Sur les 151 380 candidats à des études supérieures (universités et écoles professionnelles supérieures), 47 500 ont été admis, soit 31%.
HS

Société

La Finlande est fermée en juillet
Aamulehti rapporte que juillet estle mois des vacances en Finlande : 33% des travailleurs sont en vacances en juillet contre seulement 13% en juin et 11% en août.
AL

Vendredi 1er juillet 2016

Politique étrangère et européenne

Finlande – Royaume-Uni

Un accord de coopération de défense entre la Finlande et la Grande-Bretagne
Turun Sanomat rapporte que le ministre finlandais de la défense Jussi Niinistö et son homologue britannique Michael Fallon devraient signer un accord bilatéral de coopération dans le domaine de la défense dans les prochains jours, peut-être même au sommet de l’OTAN à Varsovie.
« Les Britanniques quittent l’UE mais veulent renforcer leur coopération de défense bilatérale avec certains pays dont la Finlande », a déclaré M. Niinistö.
La Suède a signé un accord similaire avec la Grande-Bretagne le 11 juin.
La Suède a aussi conclu un accord avec les Etats-Unis, signé le 8 juin.
La Finlande envisage de conclure un accord similaire avec les Etats-Unis.
TS

Brexit

La visite de M. Soini en Grande-Bretagne suscite les critiques
STT rapporte que l’opposition en Finlande critique le double rôle du ministre des Affaires étrangères et président des Vrais Finlandais Timo Soini qui s’est rendu mercredi en Grande-Bretagne.
Selon la chef de cabinet du ministre, Mme Raili Lahnalampi, M. Soini s’y est rendu en tant que chef de parti. Selon sa conseillère Riikka Taivassalo, c’est le parti qui a payé son voyage.
Dans une interview accordée à Sky News, M. Soini a été présenté comme ministre des Affaires étrangères. Interrogé sur l’opportunité d’organiser un référendum en Finlande, il s’est borné à dire que cela ne figurait pas dans le programme gouvernemental, sans donner son avis.
Le Président du Kokoomus Petteri Orpo a déclaré que le comportement de M. Soini n’était pas bons pour la Finlande. Il a affirmé qu’il attendait du ministre des Affaires étrangères qu’il représente la position du gouvernement, tant à l’étranger qu’en Finlande.
M. Orpo souligne que, selon la presse internationale, M. Soini aurait dit qu’il ne fallait pas poser de condition à l’accès de la Grande-Bretagne au marché intérieur. Or, au consneil européen, il a été défini (y compris par la Finlande) que la Grande-Bretagne devait respecter la libre-circulation des personnes pour prétendre au marché intérieur.
Selon STT, M. Soini aurait rencontré notamment le ministre des Affaires européennes David Lidington et le ministre chargé de l’Irlande-du-Nord Theresa Villiers, mais aussi le président de la chambre des communes Chris Grayslingin ainsi que le député Michael Dobbs, tous deux partisans du Brexit.
TS HS

Editorial : « M. Soini joue avec le feu » KL
Kauppalehti estime que le ministre des Affaires étrangères et président des Vrais Finlandais Timo Soini a commenté le sujet d’un éventuel référendum en Finlande sur l’UE de manière ambigüe. « Est-ce qu’un référendum sur l’UE serait la bouée de sauvetage des Vrais Finlandais pour les prochaines élections législatives si le parti d’arrive pas d’ici là à remonter dans les sondages ? », se demande KL.
KL

Le Brexit toucherait principalement les groupes du bois-papier
Turun Sanomat relève que la Grande-Bretagne n’est que le sixième partenaire commercial de la Finlande.
Néanmoins, ce sont surtout des produits du bois-papier que la Finlande y exporte. C’est pourquoi le Brexit pourrait particulièrement toucher les groupes forestiers. Pour l’économiste du syndicat des employés STT, le Brexit menacerait dans les années à venir jusqu’à 15 000 emplois en Finlande.
TS

Exportations

La valeur des exportations a encore chuté en avril
La valeur des exportations finlandaises a diminué de 11% par rapport à avril 2015.
Il s’agit tant d’une baisse des volumes que de la valeur des exportations.
Les exportations vers les pays européens ont diminué de 6% et de 17% vers les pays tiers.
Sur les quatre premiers mois de l’année, les exportations ont diiminué de 8% par rapport à la même période en 2015.
En avril, les importations ont augmenté de 4% en valeur et même de 11% en volume.
Le déficit commercial était de 231 millions d’euros en avril et de 1,1 milliard d’euros sur les quatre premiers mois de l’année.
TS HS

Ukraine

La Finlande a aidé l’Ukraine à hauteur de 23 millions d’euros
Depuis le début de la guerre, la Finlande a aidé l’Ukraine à hauteur de 23 millions d’euros selon le ministère des Affaires étrangères.
Le principal projet finlandais est la construction d’une école à Herson dans le sud du pays.
La Finlande aide au travers de la Croix-Rouge et de l’OSCE.
TS

Migration

Fin du programme de retour des Ingriens
C’est aujourd’hui le dernier jour pour les personnes d’origine ingrienne pour déposer une demande de permis de séjour en Finlande sur la base du retour des Ingriens.
Ce programme, mis en place au début des années 1990 a permis le retour en Finlande d’environ 32 000 Ingriens.
HS

Politique intérieure

Gouvernement

Les Vrais Finlandais se sont opposés aux projets du ministre des Transports
Helsingin Sanomat relève que la coalition gouvernementale est divisée sur la politique des Transports. Le différend sur la libéralisation des taxis en Finlande bloque actuellement le projet de réforme des transports présenté au printemps par la ministre Anne Berner.
Le groupe ministériel des Vrais Finlandais a décidé mercredi que l’ensemble du projet était gelé pour au moins la durée de l’été.
HS

Emploi

Sondage
Selon un sondage réalisé pour Helsingin Sanomat, 61% des personnes interrogées estiment qu’il devrait être possible de déroger aux conventions salariales pour employer les étrangers, les seniors et les jeunes avec des salaires inférieurs aux minimas conventionnels.
En revanche, la majorité des personnes interrogées s’opposent à ce que les employés puissent négocier leur salaire en dehors des conventions collectives. Une majorité s’oppose aussi à l’obligation pour un chômeur d’accepter un emploi à un salaire inférieur aux indemnités de chômage qu’il perçoit.
HS

Universités

Les universités ont des budgets en excédent
Kauppalehti rapporte que toutes les universités de Finlande ont eu des budgets en excédent l’année dernière. Au total, pour l’ensemble des universités c’est un excédent de 146 millions d’euros, soit 49 millions d‘euros de plus que celui de 2014.
Cette bonne année financière est principalement due aux recettes des placements financiers qui ont cru de 31% pour atteindre 129 millions d’euros.
Concernant les ressources des universités, les dotations directes de l’Etat représentent toujours environ 60%. Les ressources venant du secteur public représentent toujours environ 80 % du budget des universités. Les aides venant de Tekes ont diminué mais celles de l’académie de Finlande ont augmenté ; celles venant des programmes européens ont diminué. Les dotations directes venant des entreprises privées sont en diminution depuis trois ans.
La récolte de fonds des universités a augmenté passant de 10,6 millions à, 22,8 millions d’euros. Mais ce sont surtout les recettes de placements qui ont augmenté pour atteindre 129 millions d’euros.
KL

Tourisme

La Finlande est le moins attractif des pays nordiques
Même si le tourisme étranger est en croissance en Finlande, c’est au Danemark et en Suède que les nuitées de touristes étrangers ont le plus augmenté durant les cinq dernières années dans les pays nordiques.
HS

publié le 01/08/2016

haut de page