Juillet 2010

Vendredi 30 juillet 2010

Politique étrangère et européenne

Finlande – Russie

Smog
M. Kuisma, député social-démocrate, souhaite que le ministère des Affaires étrangères présente une note à la Russie concernant le smog venant de la région de Moscou. Il regrette que les Russes ne font des efforts pour éteindre les incendies de forêt que si ils représentent une menace pour les biens.
UD/3

Restrictions des exportations
Editorial : « Les observations russes constituent un défi pour les entreprises » HS
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat estime que les Finlandais ont intérêt à écouter leurs grands clients russes, mais qu’il est également dans l‘intérêt de la Russie d’arriver à se mettre d’accord sur la règle du jeu. Les autorités de sécurité alimentaire finlandaises et russes se rencontrent aujourd’hui, à Helsinki.
HS/A2

Politique intérieure

Projet de loi de finances

Impôt sur les bonbons, la glace et la limonade
Les spécialistes de la santé publique se félicitent du projet d’augmentation de la fiscalité de ces produits sucrés, car ils estiment que cela diminuera leur consommation, même si, selon le ministère des Finances, le but de l’impôt n’est pas lié à la santé, mais seulement aux recettes fiscales.
Même les produits au xylitol seront concernés, car le règlement européen ne prévoit pas d’exemption pour eux, même si, selon des études, ils favorisent la santé dentaire.
HS/A3

Climat

Le record de chaleur battu, hier
Le record absolu de chaleur qui datait de 1914 a été battu hier, lorsqu’à Liperi, dans la commune de Joensuu, la température s’est élevée à 37,2 °C.
Selon des études, les Finlandais se portent le mieux à 14-15 degrés, la mortalité augmente dès que la température augmente au-dessus ou descend en-dessous de ce niveau. En Finlande, entre 2000 et 3000 personnes décèdent tous les ans pour des raisons liés à la température.
HBL/1, HS/A5

Criminalité

Les bandes de motocyclistes prennent de l’envergure
Helsingin Sanomat relève que les bandes criminelles de motocyclistes, Hell’s Angels et Bandidos, présentes en Finlande depuis de nombreuses années, ont étendu leurs organisations jusqu’au pays Baltes ces dernières années.
Selon la police judiciaire, cela signifie que les risques d’activités criminelles augmentent. Les bandes dans les pays Baltes leur permettent de nouer des contacts avec la Biélorussie et la Pologne, selon M. Oksanen de la police judiciaire.
HS/A11

France

Politique

Mesures contre les Roms
Les journaux relèvent que les organisations de droits de l’homme s’inquiètent de la décision française de démanteler des centaines de camps de Roms.
HS/A12, AL/A11

Jeudi 29 juillet 2010

Politique étrangère et européenne

Finlande – Russie

Négociations prévues pour vendredi concernant les restrictions des exportations ?
Selon Helsingin Sanomat, des négociations entre les autorités finlandaises et russes sont prévues pour vendredi.
Selon l’agence presse STT, les autorités russes auraient détecté de la tétracycline dans la viande porcine finlandaise. Ce produit est absolument interdit dans la viande en Russie, mais toléré en petites quantités dans l’UE. Ce produit provient sans doute d’un ingrédient utilisé par des éleveurs finlandais.
HS/A19

PAC

« La réforme de la PAC devrait plaire à la Finlande » HS
Les personnalités politiques et les autorités finlandaises interviewées par Helsingin Sanomat estiment que la réforme de la politique agricole commune de l’UE avance dans le sens souhaité par la Finlande. Selon HS, la France est proche des orientations de la Finlande concernant entre autres les aides nationales.
HS/A17

Politique intérieure

Projet de loi de finances

M. Katainen a présenté les grandes lignes des propositions de son ministère
Un budget de 50 mrds, la Finlande s’endetterait à hauteur de 8,7 mrds
Augmentations fiscales concernant l’énergie et les carburants
« Le patronat EK regrette l’augmentation de la fiscalité sur l’énergie » TS
Le ministre des Finances, M. Katainen, a présenté les orientations de son ministère pour la prochaine loi de finances. La fiscalité concernant le gaz naturel, qui est utilisé dans le chauffage urbain à Helsinki, sera augmentée, ainsi que celle des carburants.
Aucun allègement de l’imposition des revenus salariaux n’est prévu. Selon l’Union des contribuables, le pouvoir d’achat n’augmentera pas.
Les augmentations fiscales concernant l’énergie et les carburants sont basées sur des recommandations du Centre national de la recherche technique, VTT, et sont censées tenir compte des émissions de CO2. Cette réforme, outre ses motivations climatiques, devrait couvrir le coût de la suppression de la cotisation patronale de sécurité sociale, réalisée en 2009, qui a coûté 830 millions d’euros à l’Etat. Les mesures fiscales en matière d’énergie devraient rapporter 750 millions d’euros, dont 235 millions viendraient des ménages et le reste des acteurs de la vie économique.
Le durcissement de la fiscalité sur les bonbons, la glace et la limonade devrait rapporter 100 millions d’euros, et l’augmentation de la TVA (au 1er juillet 2010) 700 millions d’euros.
HS/A5, TS/8

Selon M. Katainen, les mesures de relance ne seront plus nécessaires
M. Katainen se félicite de la façon dont les mesures de relance ont fonctionné en faveur de l’économie finlandaise. « Nous avons pu maintenir la stabilité et la confiance dans l’économie finlandaise et éviter un chômage massif. »
Mettre fin à ces mesures permettra de récupérer deux milliards d’euros dans les caisses de l’Etat.
HS/A5

Dépenses prévues
Le ministère des Finances prévoit des crédits pour plusieurs projets de transports routiers et ferroviaires, ainsi que pour le projet de prolongement du métro vers l’Ouest.
50 millions d’euros sont prévus pour les subventions d’investissement dans le domaine de biocarburants.
Les crédits de l’aide au développement seront augmentés de 75 millions d’euros. La part de ces crédits sera de 0,58 % du PIB, l’objectif international étant de 0,7 %.
HS/A5

Le Parlement adoptera la loi de finances en décembre
Les propositions plus détaillées du ministère des Finances seront publiées vendredi. Ensuite, ce ministère négociera avec chaque ministère sur les crédits qui leur seront alloués. Fin août, les pourparlers du gouvernement en la matière sont prévus. Le Parlement adoptera le projet de loi en décembre.
HS/A5

Editorial : « Le ministère a rédigé un budget électoral » HS
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat « renifle » la proximité des élections législatives dans le projet du ministère des Finances qui fait la part belle à « la fiscalité verte ». Il regrette que M. Katainen ait fait l’éloge de la réussite des mesures de relance, alors que la situation de l’emploi reste mauvaise, que le chômage à long terme augmente et que l’exclusion des jeunes demeure un fait. « Il est difficile de rallonger sa carrière professionnelle, si on n’a pas de travail. »
HS/A2

France

Politique

« L’extrême droite français cherche une acceptation politique »
Helsingin Sanomat publie un article sur le mouvement Bloc identitaire.
HS/A13

Mercredi 28 juillet 2010

Politique européenne et étrangère

Gestion de crise

Point de vue : « La politique finlandaise de gestion de crise manque d’objectifs clairs »
Helsingin Sanomat publie un billet de MM. Limnéll et Salonius-Pasternak, chercheurs, qui relèvent que la diminution du nombre de casques bleus finlandais engagés au Tchad et au Kosovo fournit l’occasion d’une réévaluation de la direction et des moyens que la Finlande entend consacrer à la gestion de crise.
La Finlande a annoncé qu’elle souhaitait participer aux opérations de l’OTAN et de l’UE ainsi que de l’ONU. « Nous ne pouvons toutefois pas être forts partout et dans toutes les crises. Il faut définir des objectifs sur lesquels on met l’accent selon telle ou telle opération. »
La décision de participer à une opération est toujours politique et se base sur une évaluation au cas par cas. Il serait toutefois utile, selon les chercheurs que ces décisions se basent sur une stratégie et des objectifs à plus long terme.
HS/A2

Politique intérieure

Economie

La Finlande pourrait devenir une des économies les plus fortes de l’UE
M. Katainen prévient les ménages contre trop d’endettement
Le ministre des Finances, M. Katainen, souligne le caractère du projet de loi de finances qui prend en compte la stabilisation de l’économie. Il s’inquiète de l’endettement des ménages finlandais. Le taux d’endettement s’élève à 120 % des revenues disponibles, par rapport à 85 % dans les « années folles » du début de la décennie dernière.
La confiance des consommateurs est de nouveau au même niveau qu’avant la récession, en juillet 2007. Selon le Centre national d’études statistiques, 51 % des Finlandais sont convaincus que la situation économique de leur pays s’améliorera au cours des douze prochains mois. 68 % estiment qu’il est intéressant de s’endetter. M. Katainen rappelle aux ménages qu’ils doivent se préoccuper de leur capacité de remboursement des dettes. « Au cours des dix prochaines années, nous allons connaître des taux d’intérêt plus élevés qu’actuellement », dit-il.
Selon le ministère des Finances, la croissance économique est sur le point de repartir et il n’est pas exclu qu’elle sera rapide à la fin de l’année. M. Katainen n’exclut pas, quant à lui, que cette année, la Finlande soit, avec l’Allemagne et la Suède, l’économie la plus forte de l’UE. « Il s’agit d’une prise de décision politique et de bien gérer l’après-récession », selon lui. Il souhaite renforcer le fondement de l’économie publique de façon à ne pas pour autant voir s’effondrer l’Etat-providence.
M. Katainen présentera, aujourd’hui, les grandes lignes du projet de loi de finances.
HS/A3&A6, TS/8

Selon M. Kiander, la récession semble terminée
M. Kiander, directeur de l’institut de recherche des salariés, PT, la croissance économique a redémarré et les perspectives de l’emploi sont en train de s’améliorer. Il rappelle toutefois que la croissance du pouvoir d’achat des ménages devrait rester modeste pendant les quelques années qui suivent. Les augmentations fiscales limiteront les augmentations salariales. Les taux d’intérêt augmenteront également.
HS/A3&A15

Parti du Centre

Commentaire sur le départ de M. Vanhanen
L’ancien secrétaire du Parti du centre, M. Korhonen, estime que M. Vanhanen a quitté la présidence du parti parce qu’il ne pensait plus pouvoir lui permettre de remporter les élections. M. Korhonen a dit au journal télévisé d’Yle, que la démission de M. Vanhanen ne l’a pas surpris. Selon lui, elle ne serait pas liée à l’enquête concernant le financement électoral du parti.
HS/A5

Climat

Le record absolu de chaleur en Finlande pourrait être battu aujourd’hui
Le record de température de tous les temps pourrait être battu aujourd’hui avec la chaleur qui vient en Finlande de la Russie. Le record de l’été en cours est de 34,2 °C.
HS/A6

Mardi 27 juillet 2010

Politique étrangère et européenne

Kosovo

M. Ahtisaari encourage les pays de l’UE à reconnaître le Kosovo
Le Président Martti Ahtisaari estime qu’il devrait désormais être clair pour tout le monde que la « décision prise par les Kosovars est conforme au droit international ». Il estime que la décision de la Cour de justice internationale encouragera à la reconnaissance de l’indépendance du Kosovo et qu’il n’y a aucune raison pour ne pas le faire.
Pour lui, il ne s’agit toutefois pas d’une prise de position générale que l’on pourrait appliquer à toute région aspirant à se séparer. « Ce sont toujours des situations différentes et il faut les étudier cas par cas. »
M. Ahtisaari, qui à l’époque a dirigé les négociations sur le statut du Kosovo, estime que l’élargissement de l’UE pourrait être ralenti, si la Roumanie et la Slovaquie ne reconnaissaient pas le Kosovo. Selon lui, « Cela pourrait poser des questions sur les pays qui sont accueillis dans cette communauté. Cela nourrirait les attitudes négatives que certains milieux éprouvent à l’égard de l’élargissement », selon lui. Il souhaite que les Balkans occidentaux adhérent à l’UE, pour lui, c’est la meilleure façon de démocratiser l’Europe. « Le processus d’adhésion est extrêmement important quand on pense aux anciens pays communistes qui deviennent avec le temps des démocraties où l’Etat de droit commence petit à petit fonctionner comme il faut. »
Une reconnaissance de la part de la Russie serait « constructive », selon M. Ahtisaari. Il estime qu’elle pourrait faciliter l‘attitude des Serbes. Il souligne l’importance du fait que le gouvernement kosovar fait de son mieux pour faire progresser les réformes, lutter contre la corruption, développer le respect de la loi et de la justice et mettre en place le développement économique.

Conseil Affaires générales
M. Store, ambassadeur auprès de la Représentation permanente de la Finlande
auprès de l´UE, qui a remplacé M. Stubb au CAG, hier, estime que l’UE ne dispose pas de moyens d’inciter ses Etats membres à reconnaitre le Kosovo. « La question ne peut être avancée qu’en discutant et avec le temps. Aujourd’hui, il n’y a pas eu de changement », a-t-il dit hier. Il relève que de petits progrès ont toutefois été visibles dans les interventions lors du CAG.
HS/A12

Proche Orient

« Selon M. Ahtisaari, il faut deux Etats au Proche-Orient »
M. Ahtisaari estime que le Proche-Orient constitue le conflit le plus grave pour la communauté internationale, car il empêche l’évolution de relations normales entre les démocraties occidentales et le monde arabe. Le conflit entre Israël et les Palestiniens constitue la clé de beaucoup de questions, comme les guerres en Afghanistan et en Irak et la normalisation des relations avec l’Iran.
« De plus, sans une solution avec deux Etats, les amis d’Israël vont commencer à se demander si la sécurité du pays pourra être garantie », dit M. Ahtisaari.
Il souhaite que les Etats-Unis s’activent sur cette question, au plus tard après les élections en novembre.
HS/A12

Conseil Affaires générales

Iran et élargissement
M. Store, représentant permanent de la Finlande auprès de l´UE, qui a remplacé M. Stubb au CAG, relève, concernant les débats, que les sanctions contre l’Iran n’ont pas été inutiles et que ce pays est sur ses gardes.
Concernant l’Islande, M. Store estime « qu’en tant que membre de l’Espace économique européen, les pays dispose d’une base tellement solide dans les questions économiques qu’il vaut mieux commencer les négociations par celles-ci »
HS/A12

Politique intérieure

Economie

Augmentations fiscales et réductions de dépenses
Le ministère des Finances entame aujourd’hui ses travaux sur le budget. Le ministre des Finances, M. Katainen, relève que plus on réussit à rallonger les carrières professionnelles, moins on aura besoin de réduire les dépenses des prochaines années.
KL/4

Racisme

Les attaques contre des pizzerias s’inscrivent dans des crimes motivés par la haine
En juillet, deux jets de « cocktail Molotov » ont eu lieu contre des pizzerias, qui en Finlande ont souvent des propriétaires d’origine étrangère. La police soupçonne que ces actes sont motivés par le racisme et prend très au sérieux ce genre de menace. Plusieurs attaques du même genre ont été commises lors des douze derniers mois.
HS/A5

Lundi 26 juillet 2010

Politique étrangère et européenne

Conseil de l’UE

Nomination
Aamulehti a relevé, vendredi, que M. Reijo Kemppinen prendra ses fonctions à la tête de la direction générale des communications du Conseil de l’UE au 1er septembre. Il sera ainsi le plus haut fonctionnaire finlandais auprès de l’UE puisque M. Lönnroth, chef de la direction générale de Traduction a pris sa retraite en mai.
AL/23.7/B15

Kosovo

Le ministre des Affaires étrangères se félicite de l’avis de la Cour de justice internationale concernant la déclaration d’indépendance du Kosovo
M. Stubb encourage la Serbie et le Kosovo à s’orienter vers l’avenir et de se concentrer sur l’occasion offerte par l’UE d’entamer un dialogue constructif afin de développer leurs relations et la coopération régionale selon les principes fondamentaux de l’UE. « Je soutiens pleinement la proposition présentée par Mme Ashton au nom de l’UE », a-t-il dit.
www.formin.fi

Editoriaux
« Une confirmation de l’indépendance » TS
L’éditorialiste de Turun Sanomat estime que la décision de la Cour de justice internationale accélérera la décision des Etats hésitants de reconnaitre l’indépendance du Kosovo. Il est toutefois peu probable, selon l’éditorialiste, que la Russie change d’avis en la matière.
TS/sam/2

« Avec le Kosovo comme exemple » HBL
L’éditorialiste de Hufvudstadsbladet lie la question de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie à celle de la reconnaissance de la déclaration d’indépendance du Kosovo et regrette le peu de logique dans la façon d’agir de la Russie dans ces questions.
HBL/dim/10

« La Russie pourrait profiter de la décision concernant le Kosovo » HS

Economie

Tests de résistance des banques
M. Katainen, ministre des Finances, se félicite du résultat des banques qui fonctionnent en Finlande. Il estime que le test permet de rétablir la confiance dans le marché financier.
M. Vesala, directeur adjoint de Fiva, organe de surveillance du secteur financier, relève que le test a confirmé ce que les analyses de Fiva avaient déjà montré : la situation des banques finlandaises est bonne.
HS/sam/B4

Editorial
« Un résultat attendu » HS

Finlande – Russie

Les restrictions de l’exportation sont entrées en vigueur, vendredi
L’interdiction des exportations finlandaises de produits laitiers et de viande en Russie est entrée en vigueur et concerne 14 unités de production. Selon l’agence de sécurité alimentaire, Evira, les autorités russes sont en train d’étudier le rapport qui leur a été fourni par la Finlande, concernant les problèmes indiqués par les Russes.
HS/sam

Politique intérieure

Gouvernement

Congés des ministres
Cette semaine, seulement cinq ministres travaillent, les autres étant en vacances. Helsingin Sanomat relève que puisque le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, ne participera pas au Conseil Affaires générales, c’est M. Store, Représentant permanent à Bruxelles qui représentera la Finlande à cette réunion.
HS/dim/A9

France

Paris-Plage

« Paris réserve les bords de la Seine aux piétons et aux cyclistes »

Littérature

Romans à paraître de Claudel et d’Houellebecq
Traduction en suédois du Marin de Gibraltar de Duras
Décès de Cécile Aubry

Vendredi 23 juillet 2010

Politique étrangère et européenne

Conférence de Kaboul

Selon le représentant finlandais, l’esprit de la conférence était positif
Helsingin Sanomat relève que, selon Kimmo Pulkkinen, conseiller aux Affaires étrangères, qui a dirigé la délégation finlandaise lors de la conférence de Kaboul, l’esprit de la rencontre a été positif. « Cette conférence permettra à l’Afghanistan de s’orienter dans une meilleure direction », selon lui.
M. Pulkkinen estime que l’administration afghane s’engage concrètement pour une amélioration de la situation en matière de sécurité et à la reconstruction. Il relève que les pays donateurs ont fixé des conditions à l’aide au développement, ce qui permettra de vérifier si le gouvernement afghan tient ses promesses. « En tout cas, le gouvernement évoque désormais le problème de corruption et promet de mesures pour lutter contre elle. »
La Finlande accorde annuellement 20 millions d’euros sous forme d’aide au développement à l’Afghanistan.
HS/mer/A14

Propos de M. Stubb sur la politique étrangère

Le ministre réclame « plus de dignité » dans la politique étrangère
Aamulehti relève que M. Stubb considère l’interdiction du burqa comme une question difficile. Même s’il admet avoir du mal à voir une femme habillée en burqa, il ne pense pas que l’interdire soit la bonne solution. « Je crois plus à la carotte qu’au bâton. »
Pour M. Stubb, dans la politique étrangère, il s’agit de rechercher un équilibre concernant les valeurs qui la dirigent : s’agit-il de droits de l’homme, de liberté et de démocratie ou bien est-elle basée sur des intérêts d’ordre pratique ?
M. Stubb regrette que la politique étrangère des pays de l’UE ne soit pas toujours « digne ». Elle peut être agressive et même paternaliste, selon lui.
Concernant la politique européenne en matière du Proche-Orient, M. Stubb s’étonne de la réticence de beaucoup de pays européens à reconnaitre le poids de la Turquie dans la région. Pour lui, son rôle comme puissance entre l’Orient et l’Occident en fait un « géant stratégique ».
AL/jeu/A6

Politique intérieure

Suomi Areena de Pori

Economie
« Des coupes de milliards d’euros dans les dépenses ? » TS
M. Rehn, commissaire à l’Economie, qui a participé à une table ronde à Pori, estime que la Finlande devra prendre des décisions difficiles dans un avenir proche. A compter de l’année prochaine, des mesures d’assainissement de l’économie s’imposeront, selon lui. « Il faut en prévoir pour toute la prochaine législature. »
Dans la pratique, il s’agira de diminuer les dépenses, augmenter la fiscalité, améliorer la productivité et allonger les carrières professionnelles.
M. Sailas, secrétaire d’Etat au Ministère des Finances, regrette que les hommes politiques parlent de la nécessité de « geler » les dépenses, alors que dans la réalité, il s’agit de les réduire considérablement.
Mme Kauppi, directrice générale de la Confédération du secteur financier, relève que, selon les chiffres du ministère des Finances, il faudrait des économies annuelles de 1,5 milliard d’euros afin de remédier au déficit budgétaire. Pour elle, la stabilisation de l’économie sera la préoccupation principale du prochain gouvernement.
Concernant la crise économique européenne, M. Sailas se déclare méfiant en ce qui concerne la volonté des dirigeants européens de se tenir aux décisions prises. Il relève que jusqu’à présent, les dirigeants européens n’ont pas respecté les pactes pour maintenir la stabilité de l’économie.
M. Vanhanen, ancien Premier ministre, estime que M. Sailas est trop pessimiste : « Il n’a pas participé aux réunions, il n’a pas connu l’esprit qui y règne. »
HS/A6, TS/11

France

UE

Point de vue : « Un bras de fer entre la France et l’Allemagne » AL
Aamulehti publie un billet de M. Ikonen qui estime que concernant l’avenir de l’UE, la France et l’Allemagne appartiennent à des camps différents. « Alors que l’Allemagne se méfie de la politique économique commune, la France y serait favorable. »
AL/mer/A2

M. Sarkozy

« Le drame politique ne plaît plus aux Français » TS
Turun Sanomat publie un point de vue de Mme Parkkinen, qui est en train de faire un doctorat de troisième cycle sur la culture politique française, et qui estime que les Français attendent actuellement plus de stabilité et du calme de leurs dirigeants.
TS/mar/2

ONG

Lutte contre le racisme
Helsingin Sanomat a interviewé Mme Suurpää, chercheur installée à Paris pour effectuer une étude sur la lutte contre le racisme. Mme Suurpää note que la gamme des ONG en France est beaucoup plus variée qu’en Finlande. Le point de départ de la lutte contre le racisme est différent. Alors qu’en Finlande, ce travail se fait surtout sous l’aspect social et d’emploi, en France le motif est plus clairement la lutte pour les droits fondamentaux.
HS/B8

Paris

« Les cafés cachés de Paris » HS
Helsingin Sanomat publie un article de deux pages sur Paris.
HS/B11-12

Jeudi 22 juillet 2010

Politique étrangère et européenne

Visite en Finlande du Président Medvedev

Les problèmes de garde d’enfant des familles fénno-russes, le litige sur les restrictions d’exportations finlandaises, les réfugiés tchétchènes et l’exemption de visa parmi les sujets évoqués
Helsingin Sanomat relève que, selon M. Kangaspuro, chercheur à l’Institut Aleksanteri, la Russie essaie de « tester » la Finlande pour voir à quel point il lui est possible d’exercer son pouvoir à l’égard de la Finlande. Les propos de l’ombudsman russe des questions liées à l’enfance, M. Astahov, sur les problèmes des familles fénno-russes résidant en Finlande [selon lui, ces problèmes ne pouvaient pas être résolus selon la législation finlandaise] et sur la création d’une commission consultative bilatérale afin de résoudre ces litiges, en sont un bon exemple, selon M. Kangaspuro.
Cette proposition a été rejetée par les dirigeants finlandais, qu’il s’agisse de présidents des partis ou de la Présidente Halonen, qui a rejeté l’idée en précisant qu’en Finlande, on respectait la législation locale ainsi que les conventions internationales. Selon elle, les autorités finlandaises traitent tout le monde sur un pied d’égalité.
HS/A6, AL/A5

Caucase
Concernant les réfugiés tchétchènes, M. Medvedev a relevé que la situation « instable » de la Russie du Sud se reflétait sur la Finlande, surtout par le nombre de demandeurs d’asile qui se justifient par le fait que la crise se poursuit. « En tant que Président russe, j’ai une attitude partagée en la matière : d’une part, il n’y a aucune raison de ne pas accorder l’asile à des personnes respectueuses de la loi. D’autre part, je souhaite prévenir les autorités du fait que parmi les demandeurs d’asile s’infiltrent des criminels. »
M. Medvedev a dit qu’il ne faudrait pas accorder d’asile pour des personnes recherchées pour des crimes.
Mme Halonen a dit qu’en Finlande, le système concernant l’asile était purement judiciaire afin que ces questions ne deviennent pas politiques. Elle a constaté que la Finlande observait la législation internationale dans ces questions.
Aamulehti note que ces dernières années, l’Office nationale de l’Immigration a accordé l’asile à pratiquement tous les demandeurs tchétchènes. 600 demandes ont été déposées en 2009. Le nombre de demandes des personnes venant du Caucase s’est multiplié depuis les quelques dernières années.
Helsingin Sanomat note, que selon M. Kangaspuro, il n’existe pas d’information sur des terroristes qui auraient été accueillis en Finlande
AL/A5, TS/6, HS/A6

Exemption éventuelle de visa entre l’UE et la Russie
Le Président russe considère la question des visas comme essentielle dans les relations entre l’UE et son pays. Mme Halonen a dit qu’une exemption totale du visa ne pourrait pas être réalisée rapidement et qu’il fallait ainsi « faciliter progressivement la solution des problèmes liés au visa ». Elle relève que cette année, la Finlande a accordé 30 % de plus de visas pour des Russes qu’à la même époque il y a un an. Elle estime qu’il faut augmenter les visas à plusieurs entrées afin de faciliter par exemple la situation des grands-parents dont les enfants vivent en Finlande.
TS/6

M. Medvedev et Mme Kiviniemi : « une rencontre dans une bonne ambiance »
La Première ministre, Mme Kiviniemi, a rencontré M. Medvedev à Kultaranta avant de se rendre à Pori où elle à participé à la table ronde entre les présidents des partis politiques. Les questions évoquées ont concerné les droits de douanes sur le bois russe, les restrictions des exportations de produits agro-alimentaires finlandaises et la mer baltique. Selon Mme Kiviniemi, la rencontre s’est passée dans une bonne ambiance.
TS/6

Editoriaux
« La législation finlandais vaut également dans la protection des enfants » HS
« Une sortie de l’ombre de M. Poutine » TS
« Les règles internationales arrivent en premier » HBL
« Une visite chaleureuse permet de renforcer les bonnes relations » UD

Evolution de la Russie
A la veille de la visite en Finlande du Président Medvedev, M. Luukkanen, chercheur à l’Université de Tampere, a estimé qu’il ne valait pas la peine que Mme Halonen évoque la réforme de la législation russe sur le FSB avec son homologue, la question relevant de la lutte intérieure du pays pour le pouvoir. Par contre, M. Luukkanen estime que Mme Halonen devait évoquer la façon dont les médias russes critiquent la Finlande. Il regrette que les relations entre les deux pays souffrent des problèmes intérieurs de la Russie. La façon d’agir des médias prouve, selon lui, que la Russie est prête à sacrifier ses bonnes relations avec la Finlande dans un but de politique intérieure.
AL/mer/A4

Forum fénno-russe Finros
Hufvudstadsbladet relève que ce forum fénno-russe a accueilli M. Nemtsov, une des voix critiques russes à l’égard de leur pays, qui estime que le projet de modernisation de la Russie ne concerne que la croissance économique. Il estime que la corruption menace la démocratie en Russie.
HBL/2

Politique intérieure

Suomi Areena de Pori

Débat des présidents des partis politiques
Les présidents des partis se sont réunis pour un débat à l’occasion du forum Suomi Areena qui se déroule actuellement à Pori.
L’immigration, et les déclarations populistes en la matière, ont été évoquées lors du débat, ainsi que les questions économiques. Les présidents des partis considèrent à l’unanimité la politique économique et les questions fiscales comme les thèmes les plus importants des législatives.
HS/A6

Mercredi 21 juillet 2010

Politique étrangère et européenne

Finlande – Russie

Visite en Finlande du Président Medvedev
La Présidente, Mme Halonen, a accueilli le Président russe, M. Medvedev, à sa résidence d’été de Kultaranta à Naantali, pour une visite de deux jours. Selon les journaux , l’atmosphère apparaissait chaleureuse et ouverte.
Selon le secrétariat du Président, une quarantaine de journalistes russes et environ 70 journalistes finlandais étaient sur place pour suivre la visite.
Helsingin Sanomat énumère les sujets d’actualité qui pourraient être évoqués lors de la rencontre : les droits de douanes sur le bois russe, l’exportation finlandaise de produits agro-alimentaires, la modernisation de la Russie, la mer Baltique, les différends concernant la garde d’enfant de quelques familles fénno-russes.
Parmi ces sujets, seule la mer Baltique a été annoncé à l’avance par le secrétariat de Mme Halonen.
Mme Halonen a estimé que les « bons voisins se rencontrent régulièrement pour faire une mise à jour et pour s’entretenir sur toutes sortes de choses.
Turun Sanomat relève que selon un journaliste russe d’Itar-Tass, le fait qu’il s’agisse d’une visite de travail montre que les relations entre les deux pays ont un fondement solide.
HS/A6, TS/6

Conférence de presse
Lors d’une conférence de presse, le Président russe a affirmé que le différend concernant les exportations agro-alimentaires n’était pas grave. Selon lui, il est lié à la législation russe et devrait être réglé d’ici deux semaines. « Ce sont des problèmes du commerce qui ne devraient pas être politisés », a-t-il dit.
Mme Halonen a souhaité, elle aussi, que la question puisse être résolu rapidement et les malentendus rectifiés. Elle souhaite qu’on puisse éviter la bureaucratie inutile et les mesures trop radicales.
Les Présidents relèvent que malgré les longues discussions, ils n’ont pas trouvé de solution à toutes les questions litigieuses. Mme Halonen estime que concernant quelques questions, il est possible de trouver une solution. Les problèmes du commerce entre les deux pays ont été évoqués aussi plus généralement. M. Medvedev a exprimé le souhait que lors de sa visite à Moscou en novembre prochain, Mme Halonen soit accompagnée de représentants de la vie économique afin de renforcer la confiance.
Selon HS, ont été évoqués lors de la conférence de presse les cas de litige sur la grade d’enfant de familles fénno-russes et les décisions sur le droit d’asile des grands-mères. Les présidents ont souligné l’importance de la coopération afin que l’information passe mieux d’une autorité à l’autre. Mme Halonen a rappelé qu’il s’est créé en Finlande tout un mouvement en faveur de Mme Antonova.
Concernant l’exemption du visa entre la Russie et l’UE, M. Medvedev souhaite que la Finlande puisse assumer un rôle actif dans l’UE en la matière et convaincre les Etats réservés sur les avantages de l’exemption.
www.hs.fi

Evolution de la Russie
A la veille de la visite en Finlande du Président Medvedev, Mme Hautala, députée européenne, a souhaité que la Présidente, Mme Halonen, condamne les efforts russes pour augmenter le pouvoir du service de sécurité FSB. Mme Hautala a relevé que c’est ce qu’avait fait Mme Merkel, la semaine dernière. « Il faut demander à M. Medvedev de ne pas signer le projet de loi qui élargit considérablement le mandat de FSB », a-t-elle dit.
Mme Hautala estime que la modernisation dans le seul domaine de l’économie ne suffit pas.
M. Storsjö, homme d’affaires connu pour ses liens avec les Tchéthcènes, s’étonne du dénigrement de la Finlande dans les médias russes concernant par exemple les questions de garde d’enfant. Pour lui, ces articles ont leur source au Kremlin. « Je souhaite à Mme Halonen le courage d’évoquer le fait que les hauts fonctionnaires diffusent des informations erronées auprès des médias », a-t-il dit.
SataK/mar/6

Mme Kiviniemi

Editorial : « La génération interrail est montée au pouvoir » HS
Helsingin Sanomat fait référence à l’interview de la Première ministre parue hier et relève, dans son éditorial, que désormais, les présidents des grands partis ont entre 33 et 43 ans. Le point de départ dans les questions internationales de cette génération est très différent de celui des générations précédentes du fait que le contact avec les autres pays est plus naturel pour ceux qui ont grandi avec plus d’expériences internationales.
L’éditorialiste considère les connaissances de Mme Kiviniemi sur l’Allemagne comme un atout.
HS/A2

Séminaire fénno-russe FINROSFORUM 2010

La Russie évoquée au séminaire
Suomenmaa relève que le forum fénno-russe réunira, mercredi et jeudi, des spécialistes de politique et de l’économie à Helsinki autour des thèmes de réforme de la structure de la société russe et la coopération entre les ONG. Mme Hautala présidera le forum.
SM/11

Politique intérieure

Budget

Mme Kiviniemi promet la rigueur budgétaire
Kauppalehti relève que la Première ministre, Mme Kiviniemi, relève, concernant le budget, que l’objectif du gouvernement est de diminuer autant que possible la croissance des dépenses. C’est le seul moyen pour la Finlande de rembourser ses dettes.
Même si les perspectives économiques s’améliorent, il est trop tôt , selon Mme Kiviniemi, pour dire que la récession est finie. Il est clair que la Finlande continuera de s’endetter. Le taux d’imposition augmentera légèrement.
Mme Kiviniemi souligne que le gouvernement souhaite favoriser la croissance économique et l’emploi ainsi qu’’effectuer des réformes structurelles et rallonger les carrières professionnelles.
Concernant la fiscalité, Mme Kiviniemi ne souhaite pas se prononcer avant la fin des travaux du groupe de travail en la matière du sous-secrétaire d’Etat, M. Hetemäki.
KL/6

France

Politique

Retraite
Helsingin Sanomat publie un article présentant les projets de réforme en cours dans des pays européens comme par exemple la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, concernant le système de retraites.
HS/A19

Tourisme

« La Loire des châteaux »
Turun Sanomat publie un article sur les châteaux de la Loire.
TS/25

Mardi 20 juillet 2010

Politique étrangère et européenne

Finlande – Russie

Visite en Finlande du Président Medvedev
Le Président russe, M. Medvedev, entame aujourd’hui une visite de travail de deux jours en Finlande. Il rencontre son homologue, Mme Halonen, à Naantali, aujourd’hui et demain, et la Première ministre, Mme Kiviniemi, demain.
Il est prévu que les entretiens concernent les questions d’actualité bilatérale et internationale, ainsi que la mer Baltique.
Uutispäivä Demari relève que selon M. Kivinen de l’institut Aleksanteri, les Présidents pourraient également évoquer les droits de douane sur le bois russe, la crise économique et les relations entre l’UE et la Russie. La question de l’interdiction d’importation vers la Russie concernant les produits agro-alimentaires finlandais sera sans doute brièvement évoquée.
UD/2, www.tpk.fi

Point de vue : « Quelle est la limite pour la Russie ? » HBL
Hufvudstadsbladet publie un billet de Mme Laurén, qui se demande ce que veut la Russie avec les « conflits artificiels » comme celui concernant les exportations finlandaises de produits agro-alimentaires. « A long terme, la Finlande devra définir les limites pour les ombudsman zélés pour la cause des enfants, les inspecteurs de produits alimentaires et autres fonctionnaires qui souhaitent se faire remarquer aux dépens de la Finlande. »
HBL/14

Interview de Mme Kiviniemi

« Mme Kiviniemi envisage d’assumer un rôle actif à la direction de la politique étrangère » HS
« Selon elle, il faut qu’il y ait une évolution en Russie » HS
Helsingin Sanomat a interviewé la Première ministre, Mme Kiviniemi (Centre), qui, estime, concernant la Russie que c’est un pays qu’il convient de suivre de près, même si elle insiste sur le fait qu’il n’existe aucun souci à cet égard. Pour elle, les relations avec la Russie relèvent du Président et du Premier ministre. Elle rencontrera le Président Medvedev, demain.
Concernant la politique étrangère plus généralement, Mme Kiviniemi indique qu’elle compte être un acteur actif dans ce domaine. Les questions européennes marquent fortement son profil professionnel, « celles-ci relevant du Premier ministre, les questions de relations extérieures comprises ». Elle envisage de poursuivre la « bonne coopération avec la Présidente et le ministre des Affaires étrangères. »
A la question de savoir quelle est sa vision concernant l’UE, Mme Kiviniemi estime qu’il y a beaucoup à faire pour que le marché intérieur fonctionne mieux. « Une coopération économique renforcée aidera l’Europe à réussir sur la politique internationale. » Quant au renforcement institutionnel de l’UE, Mme Kiviniemi indique qu’elle n’est pas favorable à une évolution vers le fédéralisme. « On peut bien travailler dans le cadre actuel », selon elle.
Mme Kiviniemi a relevé six questions de politique internationale pour les lecteurs de HS.

1) Le changement des relations de pouvoir dans le monde : « Il faut que l’Europe veille à ce qu’il ne se crée pas un G2 (Chine + Etats-Unis). »
2) UE : « Seul une Union européenne intérieurement forte pourra avoir une influence dans le monde. »
3) Climat : « Cette question ainsi que les autres questions mondiales, y comprise la crise économique, ne pourront être résolues qu’au niveau mondial. »
4) Russie : « L’Europe constitue le meilleur partenaire pour la Russie. »
5) Pauvreté : « Il faudrait pouvoir diminuer la pauvreté à l’échelle mondiale. »
6) Régions arctiques : « Il s’agit de ressources naturelles et de la réorganisation des voies navigables »
HS note que Mme Kiviniemi connaît bien l’Alllemagne où elle a voyagé et séjourné dans sa jeunesse. « Je fais partie de la génération « interrail et échanges linguistiques » ce qui fait qu’un esprit international m’a marqué depuis ma jeunesse », dit-elle.
HS/A3&A5

Point de vue : « Comme trois baies » HS
M. Aittokoski relève que Mme Kiviniemi dispose de plus de pouvoir en matière de politique étrangères qu’aucun de ses prédécesseurs au moment où ils prenaient leurs fonctions.
« Une troïka intéressante dirige la politique étrangères de la Finlande. La Présidente, Mme Halonen, le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, et la Première ministre, Mme Kiviniemi, sont très différents les uns des autres. » En finnois, on peut se ressembler comme deux baies, mais il s’agit de baies de la même sorte. Pour M. Aittokoski, ces trois se ressemblent comme « une airelle, une myrtille et une baie d’une espèce encore inconnue ».
HS/A5

Sondage auprès des Finlandais

La majorité des personnes interrogées souhaitent un règlement européen commun sur l’immigration
La moitié des Finlandais considèrent l’UE comme le meilleur moyen d’influence
Selon un sondage effectué pour le compte d’Aamulehti sur les Finlandais et l’UE, 73 % des Finlandais sont entièrement ou plus ou moins d’accord avec l’idée de créer une règle du jeu commune et contraignante concernant l’immigration des travailleurs, l’intégration des immigrés et l’accueil des réfugiés.
59 % des personnes interrogées considèrent que la crise grecque est la preuve qu’il faut renforcer la politique économique commune. 40 % qualifient de réforme utile la création des postes de président et de ministre des affaires étrangères de l’UE.
37 % des Finlandais estiment que l’UE a été utile pour la Finlande, alors que 26 % pensent au contraire qu’il a été désavantageux d’y adhérer. Parmi les partis politiques, les conservateurs et les Verts apparaissent les plus favorables en ce qui concerne l’UE, les militants de l’Alliance des gauches et les Finlandais de base étant les plus méfiants.
AL/sam/1&4, lun/1&4

Visite en Finlande du Commissaire à l’Environnement

Le commissaire chargé des questions environnementales, M. Janez Potočnik, effectuera une visite en Finlande, mercredi et jeudi, à l’invitation des ministres de l’Environnement, Mme Lehtomäki, et de l’Agriculture, Mme Anttila. Il ira sur place s’informer de la protection du phoque marbré du lac Saimaa.
www.vn.fi

France

Vélib

« Le vélo, c’est très chic à Paris » Kaleva

Lundi 19 juillet 2010

Politique étrangère et européenne

Demandes d’asile

Les bulgares en tête des statistiques
Le nombre total des demandeurs d’asile était de 2064 à la fin du mois de juin, ce qui est 700 de moins qu’il y a un an. 402 de ces personnes étaient bulgares, Roms plus précisément. 268 demandeurs d’asile étaient Somaliens, 237 Irakiens, 211 Russes et 120 Afghans.
5000 demandes de regroupement familial sont actuellement en instance et selon l’Office national de l’immigration, il y en a environ 300 de plus chaque mois.
HS/sam/A9

Politique intérieure

Audience des partis politiques

Les conservateurs toujours au premier rang
« Les questions de retraite, d’immigration et économiques seront décisives pour les élections » HS
Selon un sondage effectué pour le compte de Helsingin Sanomat, l’écart entre les trois grands partis est de moins de quatre unités de pourcentage, les Conservateurs arrivant au premier rang avec 22,8 % des intentions de vote, suivis des Sociaux-démocrates (20,7 %) et du Centre (19 %).
Les Verts arrivent au quatrième rang avec 9,7 % des intentions de vote, suivis des Finlandais de base (9 %) et de l’Alliance des gauches (8,5 %), les Démocrates chrétiens recevant 4,7 % et le Parti suédois 4,2 % des voix.
Les chercheurs politiques estiment que les questions économiques et d’immigration seront les thèmes principaux des législatives de 2011.
M. Soikkanen de l’Université de Turku estime que parmi les questions économiques, l’augmentation de l’âge de départ à la retraite sera évoquée en particulier, cette question touchant les classes d’âge les plus nombreuses. Un autre chercheur de Turku, M. Pitkänen, estime que la fiscalité sera le thème principal.
Helsingin Sanomat observe que, parce que les Finlandais de base ont beaucoup évoqué les questions liées à l’immigration, ces derniers temps, les autres partis ont commencé à réagir eux aussi par crainte de perdre leurs électeurs. Au printemps, l’audience des Finlandais de base, qui était auparavant à 7 %, a passé à 9 %. M. Sundberg de l’université de Helsinki ne croit toutefois pas aux chances de ce parti d’entrer au gouvernement.
HS/sam/A5

Editorial : « La chute du Centre s’est arrêté » HS
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat relève que les trois grands partis lutteront pour les voix des électeurs incertains qui semblent être particulièrement nombreux dans la circonscription d’Uusimaa. Dans cette région, les candidats intéressent plus les électeurs que les partis.
HS/sam/A2

Législatives 2011

Législation sur le mariage et les valeurs religieuses parmi les thèmes
Selon M. Mickelsson, chercheur politique, les questions liées aux valeurs religieuses seront parmi les thèmes des prochaines législatives.
La question de la législation concernant le mariage et l’éventualité d’accorder les mêmes droits et obligations aux couples homosexuels pacsés et aux couples mariés divise les partis, le Parti conservateur, le PSD, les Verts, l’Alliance des gauches et le Parti suédois étant pour et les Démocrates chrétiens et les Finlandais de base contre. Le Centre a dit que la question ne figurait pas parmi les objectifs du parti.
HS/lun/A7

Parti suédois

Les suédophones auront un candidat à la présidentielle
Le président du Parti suédois, M. Wallin, relève, dans son blog, qu’il a déjà un favori pour candidat du parti à la présidentielle. Il n’envisage pas se présenter lui-même.
Concernant les Finlandais de base, leur président, M. Soini, a dit récemment qu’il était fort probable qu’il se présente.
HS/dim/A6

M. Vanhanen

M. Vanhanen et Mme Mertala ont rompu leur fiançailles
Helsingin Sanomat relève que Ilta-Sanomat a annoncé, samedi, que M. Vanhanen et Mme Mertala qui se sont fiancés il y a un peu plus d’un an, se sont séparés.
HS/dim/A6

Accidents

Dix noyés ce week-end
Les statistiques sont particulièrement sombres concernant les accidents au bord de l’eau : En juillet, trente personnes se sont noyées, dont dix le week-end dernier, le plus jeune étant un petit garçon de quatre ans.
HS/lun/A3

Vendredi 16 juillet 2010

Politique étrangère et européenne

Finlande – Russie

La Russie suspend son interdiction d’importation des produits de 14 entreprises agro-alimentaires finlandaises
La Russie a décidé se suspendre jusqu’à la fin du mois l’interdiction de l’importation des produits de 14 entreprises agro-alimentaires finlandaises. Cette interdiction ne prendra donc effet qu’à partir du 23 juillet.
Cette suspension est due à une erreur de la part des autorités sanitaires russes qui ont décidé de l’interdiction. En effet, cette interdiction a été appliquée immédiatement alors même qu’elle n’entre en vigueur que deux semaines après la décision des autorités sanitaires.
Les entreprises finlandaises n’ont eu connaissance qu’hier des manquements qui leurs sont reprochés. Il ne s’agit pas de manquements qui mettent en danger la santé des consommateurs mais, par exemple, du fait que les contrôles seraient trop espacés dans le temps. Les autorités russes ont donné aux entreprises finlandaises une liste précise des mesures à prendre.
Les entreprises finlandaises estiment qu’elles pourront répondre aux exigences de la Rusiie en une semaine.
La ministre de l’Agriculture Sirkka-Liisa Anttila a déclaré que « s’il y avait des manquements dans les centres de production finlandais, il fallait rapidement les réparer ». Selon elle, il revient à l’UE de négocier sur la politique commerciale avec la Russie afin que de tels problèmes ne se reproduisent pas.
En visite en Finlande, le commissaire européen à l’Agriculture, M. Ciolos « a regretté que la Russie n’ait pas informé les autorités finlandaises ou européennes avant de prendre sa décision. Il aurait été bon que la Russie engage des discussions pour régler ce différend ».
Le ministre du Commerce extérieur Paavo Väyrynen a déclaré qu’il ne pensait pas que ces mesures cachent des motivations politiques.
La Première ministre Mari Kiviniemi estime qu’il est probable que les mesures décidées par les autorités sanitaires russes seront annulées avant d’entrer en vigueur dans une semaine ; Elle considère qu’il est naturel que la question soit évoquée entre les présidents, Mme Halonen et M. Medvedev, la semaine prochaine.
Le professeur Tauno Tiusanen, spécialiste des relations économiques et de la Russie, estime que la Russie fait du chantage pour obtenir des investissements en Russie et que ses entreprises obtiennent des marchés en Finlande, par exemple dans les chantiers de construction des réacteurs nucléaires.
Helsingin Sanomat souligne que la Russie est plus dépendante de l’importation de produits finlandais que les entreprises finlandaises de leurs exportations en Russie : le beurre finlandais représente 52,5% du marché à Saint-Petersbourg et un quart à Moscou. Pour le fromage à tartiner, Valio a un tiers du marché à Moscou et 43% à Saint-Petersbourg.
HS AL TS UD

Editoriaux
« Protectionnisme disproportionné de la part de la Russie » TS
« La leçon russe » AL
« Il faut prendre les mesures russes au sérieux » KU
« Les mesures russes font partie d’un plus grand différend entre l’UE et la Russie » SM
« Le commerce avec la Russie est toujours imprévisible » HS
« Une provocation russe » HBL
L’éditorialiste de Hufvudstadsbladet estime que derrière les mesures russes, il y a plus de motivations internes. La Russie est un pays en voie de développement concernant l’industrie et elle a besoin de protéger sa propre production primaire.
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat estime qu’il devrait être possible de trouver un compromis à ce différend. Il espère qu’il pourra être résolu la semaine prochaine lors de la rencontre entre les présidents. Ce qui permettra au président russe de renforcer la culture tsariste d’un dirigeant fort.
HS

Visite en Finlande du commissaire à l’Agriculture

Le président de la MTK se déclare peu optimiste concernant les aides agricoles, pour ce qui est de la ministre, c’est l’inverse
Le commissaire à l’Agriculture, M. Ciolos, qui a effectué une visite en Finlande, estime que l’aide conforme à l’article 141 du traité d’adhésion de la Finlande à l’UE est une solution temporaire dont le but a été de soutenir le pays dans la période de l’adhésion à l’UE. Un accord existe sur la poursuite du versement des aides nationales jusqu’à fin 2013. M. Ciolos et Mme Anttila, ministre de l’Agriculture, ont négocié sur le statut des aides nationales après la réforme de la PAC. Ils sont confiants concernant un accord en la matière.
Le président de la confédération des producteurs agricoles, MTK, M. Marttila, se déclare méfiant concernant les solutions des problèmes des producteurs de Finlande du Sud. Il ne croit pas qu’on puisse trouver une solution qui remplace les aides actuelles dans le cadre de l’article 141.
Suomenmaa relève que M. Ciolos a dit qu’on ne pouvait pas partir du principe que, par exemple, quatre pays s’occupent de toute la production agricole en Europe. Pour lui, il n’y a pas de raison que l’agriculture finlandaise soit moins présente sur la scène européenne que celle de la France, de la Pologne ou de l’Espagne, par exemple.
Il estime que la question des aides nationales pourra être résolue en prenant en compte la diversité de l’agriculture en Finlande et ailleurs.
Mme Anttila se félicite du fait que M. Ciolos « semble moins orienté vers un esprit de marché » que son prédécesseur, Mme Fischer Boel.
SM/8 HS/A6

OGM

La Finlande autoriserait la production OGM
La Finlande souhaite autoriser toutes les formes de production agricole, qu’il s’agisse de production traditionnelle, biologique ou OGM.
HS/A8

Climat - émissions

« Les grands Etats membres exigent des objectifs plus strictes en matière d’émissions » HS
Helsingin Sanomat relève que la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne souhaitent que l’objectif européen de diminution des émissions soit élevé à 30 % au lieu de 20 %, notamment dans le but de favoriser les entreprises européennes dans le marché de technologies vertes.
Mme Haunia qui représente la Finlande aux négociations climatiques estime que c’est un signal sur le fait que les orientations sont en train de changer dans l’UE. « On commence peut-être d’accepter le fait que l’UE doit penser à ce qui est la meilleure façon de faire pour elle, indépendamment des autres. »
HS/A17

« Mme Lehtomäki est favorable à l’idée des objectifs plus strictes » KL
La ministre de l’Environnement, Mme Lehtomäki, se déclare favorable à l’idée de relever les objectifs en matière de diminution d’émissions. Elle n’est toutefois pas convaincue que 30 % soit un niveau idéal.
Pour elle, l’idée d’une décision unilatérale est réaliste, la conférence de Copenhague ayant montré que les objectifs de l’UE n’ont pas d’effet sur les décisions des autres Etats.
KL/8

Politique intérieure

Gouvernement

Projet de réforme de loi sur les congés de maternité des ministres
Actuellement, la législation ne connait pas le congé de maternité pour les ministres. Une réforme est ainsi en cours de préparation pour clarifier la situation car jusqu’à présent les ministres ont du quitter leurs fonctions pour la durée de leur congé de maternité et organiser elles-mêmes un remplaçant. Désormais, il est prévu que la ministre n’ait pas besoin de démissionner lors de son congé de maternité.
HS/A9

Economie

La crise économique aura été plus dure que prévu pour la Finlande
Le PIB a régressé de 8% l’année dernière en Finlande soit la récession la plus forte enregistrée depuis 1918.
TS

Aviation

Deux candidats à la reprise de Finncomm
La petite compagnie aérienne Finncomm, qui fonctionne principalement sur le marché intérieur finlandais, intéresse la compagnie lettonne AirBaltic ainsi que la compagnie finlandaise Finnair.
HS

France – Finlande

Burqa

Une centaine de musulmane utiliseraient la burqa en Finlande
Après le vote de l’Assemblée nationale en France, Uutispäivä Demari rapporte qu’en Finlande le nombre de femme portant un voile cachant leur visage serait d’environ cent.
UD

Jeudi 15 juillet 2010

Politique étrangère et européenne

Finlande – Russie

Visite du Président Medvedev la semaine prochaine
Le Président russe Dimitiri Medvedev sera en visite en Finlande mardi 20 et mercredi 21 juillet. Cette visite de travail est à l’initiative de la présidente Tarja Halonen qui le recevra dans sa résidence de Naantali.
UD

La Russie interdit les importations de 14 entreprises agro-alimentaires finlandaises
Depuis lundi, la Russie a décidé d’interdire l’importation des produits de 14 entreprises agro-alimentaires finlandaises. Ces interdictions se fondent sur des inspections réalisées par les services russes dans 23 entreprises agro-alimentaires finlandaises. A la suite de ces inspections, 14 ont été déclarées impropres au marché russe. Le fait qu’un si grand nombre d’entreprises finlandaises figurent sur cette liste est une surprise pour les services d’inspection sanitaire finlandais.
Ces interdictions touchent surtout le groupe de produits laitiers Valio qui exporte chaque année 65 millions de tonnes de produits en Russie, soit 10% de sa production.
La ministre de l’Agriculture Sirkka-Liisa Anttila estime que ces mesures russes menacent les exportations et l’emploi finlandais. Elle se déclare surprise par ces interdictions qui pousseront, selon elle, les entreprises et les dirigeants politiques finlandais à réévaluer leurs relations avec la Russie.
Selon la ministre « la Russie est un marché vital pour la Finlande. C’est pourquoi nous devons plus nous en occuper et favoriser cette relation. Or, ces questions ne peuvent être gérées à travers l’UE, comme en témoigne le différend sur le bois. Il faut gérer ces questions directement ».
Mme Anttila ne voit pas de lien entre la future visite de M. Medvedev et ces interdictions.
Pour Helsingin Sanomat, les restrictions à l’importation de produits sont pour la Russie un moyen de chantage politique.
HS

Visite de M. Stubb en Ukraine

L’opposition ukrainienne a évoqué les questions de liberté d’expression avec M. Stubb
Keskisuomalainen relève que Mme Timochenko et M. Yantseniuk ont tous les deux évoqué les questions concernant la liberté d’expression avec le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb lors de la visite de celui-ci en Ukraine, la semaine dernière.
M. Stubb n’exclut pas que les accusations de l’opposition soient de la provocation « normale » qu’expriment toutes les oppositions.
Selon M. Stubb, le message du Président Yanoukovitch était que son pays ne pouvait pas avoir de mauvaises relations avec la Russie, que la question de Transnistrie ne pouvait être résolue sans l’Ukraine et qu’il serait dans les intérêts de l’UE d’être ouverte à une coopération avec l’administration actuelle de la Biélorussie.
KS/19

Conseil JAI informel

Mmes Thors et Brax se rendent à Bruxelles
La Finlande est représentée par la ministre de la Justice, Mme Brax, et celle des Affaires européennes et de l’Immigration, Mme Thors, ainsi que le secrétaire d’Etat M. Pelttari au conseil JAI informel en cours à Bruxelles.
Concernant la stratégie de sécurité intérieure européenne, la Finlande est favorable à sa mise en œuvre rapide. Pour elle, il importe que la coopération préventive prenant en compte le point de vue de tous les acteurs soit mis en valeur dans la réalisation de la stratégie.
SM/6

Politique intérieure

Politique d’aide au développement

M. Väyrynen souhaite plus de financement privé
Le ministre du commerce extérieur Paavo Väyrynen (Centre) souhaite augmenter la part de financement privé de l’aide au développement. Il estime que des exemptions fiscales pourraient permettre d’augmenter la part d’aide au développement versée par les personnes (physiques et morales) privées.
UD

Elections législatives

M. Väyrynen se présentera à Uusimaa
Le ministre du commerce extérieur Paavo Väyrynen (Centre) se présentera dans la circonscription de Uusimaa (région autour de la capitale). Il espère que le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb (parti conservateur) en fera autant. Masi ce dernier n’annoncera qu’à l’automne s’il se présente à Uusimaa ou à Helsinki.
HS

Législation sur les armes à feu

Selon M. Sauri, la restriction des armes est un sujet tabou en Finlande
Uutispäivä Demari relève que le Parlement débattra le projet de réforme de la législation sur les armes à feu à l’automne. Il est prévu de resserrer les conditions d’obtention d’un permis de port d’arme et de renforcer le suivi de l’état de santé des personnes ayant demandé ou obtenu un permis. Il n’est pas prévu d’interdire aucun type d’arme.
Le comité d’enquête désigné après la fusillade dan un établissement scolaire à Kauhajoki avait recommandé l’interdiction des armes semi-automatiques. M. Sauri, président du comité, rappelle que ces meurtres ont été effectués avec une arme légale. [Ce qui n’était pas le cas de la tuerie de Porvoo.]
M. Sauri, estime qu’un débat sur la restriction des armes est un sujet tabou dans la société finlandaise. « Les personnages politiques semblent avoir assez peu à dire à ce sujet, alors que cela est censé être une question politique par excellence. Le débat se fait entre les spécialistes », dit-il.
M. Sauri relève que dans les récentes tueries, c’est le même type d’arme qui a été utilisé. Il trouve étonnant qu’on ne remette pas en question le fait qu’il y a 250 000 armes de ce type en Finlande.
UD/lun/8-9

250 000 armes de poing
Il y a 250 000 armes de poing légales en Finlande dont 200 000 des pistolets semi-automatiques, le nombre total des armes à feu étant de 1,6 million. A titre de comparaison, il y a deux millions d’armes à feu en Suède, dont 140 000 des armes de poing, pour une population totale de près du double.
UD/lun/9

Ateliers clandestins
En Finlande, il y a des ateliers clandestins qui réparent des armes désactivées. Selon la police, de un à trois tels ateliers fonctionnent en même temps avant d’être découverts.
Au cours des trois dernières années, la police a trouvé quelques centaines d’armes réactivées à l’occasion des enquêtes criminelles.
UD/lun/9

Défense

Dédommagement des soldats
L’Etat major des forces armées souhaite développer le système de dédommagement des soldats handicapés à l’étranger.
HS

Service militaire
Le nombre de femmes souhaitant faire le service militaire a augmenté considérablement depuis 2008. 555 femmes ont posé leur candidature cette année, ce qui est cent de plus qu’il y a deux ans. Il n’est pas exclu que la récession joue un rôle dans cette évolution.
HS/mer/A9

Climat

Record de chaleur : 34,2°C
Le record de température a été battu mardi, près de Hämeenlinna. Il s’agit de la plus haute température mesurée en Finlande depuis 75 ans.
HS

France – Finlande

Littérature

Les déferlantes de Claudie Gallay
Helsingin Sanomat publie une critique de la traduction en finnois de l’ouvrage de Claudie Gallay.
HS/mer/B4

France

Interdiction du voile intégral

« L’Assemblée nationale approuve l’interdiction du voile intégral » HS
« L’interdiction de la burqa est une question de principe » IL
Pour l’éditorialiste de Iltalehti, s’il faut se garder de règles trop strictes susceptibles d’aviver les tensions entre les groupes ethniques, il y a toutefois des limites à l’acceptation de la diversité culturelle. Le tabloïd considère qu’il faut que l’on puisse reconnaître chaque personne dans la rue.
Iltalehti rappelle que nombre de règlements municipaux interdisait le port d’un masque en Finlande. Cette règle n’a toutefois pas été inscrite dans la loi même si le fait de manifester avec un masque est devenu illégal en 2004.
IL
Politique

« L’esprit de la fête nationale gâché » AL
« M. Sarkozy en difficultés » IS
« La contre-attaque de M. Sarkozy n’a pas convaincu » HS
Pour Aamulehti, « qu’il soit ou non coupable d’illégalités, M. Sarkozy et son entourage voient leur situation affaiblie par les accusations et suspicions constantes. »
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat estime que « les possibilités de M. Sarkozy de se sortir de la crise de confiance qu’il traverse sont faibles car sa popularité était déjà très basse avant les révélations de ces derniers jours. » L’éditorialiste relève que M. Sarkozy n’a pas convaincu l’ensemble des Français mais a toutefois réussi à renforcer sa position à l’intérieur de son camp. « Le président pourrait s’en sortir car les Français qui attendent des réformes même s’il sen craignent les conséquences pourraient bientôt en voir les effets », estime l’éditorialiste.
HS

Fête nationale

« Les armées des anciennes colonies ont défilé en France » HS
« La crise oblige l’Etat a des économies pour la fête nationale » HS

Mardi 13 juillet 2010

Politique étrangère et européenne

Finlande – Estonie

Subvention européenne pour le câble maritime prévu entre les deux pays
Helsingin Sanomat relève qu’une subvention européenne de 100 millions d’euros a été confirmée pour le câble maritime que le groupe de gestion de distribution électrique Fingrid construira avec le groupe de distribution électrique estonien Elering.
Le coût total du câble s’élèvera à 320 millions d’euros. La distribution électrique pourrait commencer début 2014.
HS/A16

Mendicité

Le commissaire Andor considère l’interdiction de la mendicité comme une question qui relève de la Finlande
Le commissaire chargé des Affaires sociales, de l’Emploi et de l’Inclusion, M. Andor, estime que les effets visibles de l’exclusion, comme la mendicité, sont relativement rares en Finlande. Le ministère finlandais de l’Intérieur propose d’interdire la mendicité. M. Andor ne souhaite pas commenter l’opportunité d’une telle interdiction ni la proposition de l’ancien Premier ministre, M. Vanhanen, qui a recommandé aux Finlandais de ne pas donner de l’argent aux mendiants.
Dans une interview effectuée par mél, M. Andor rappelle que l’exclusion des Roms en Europe est un problème compliqué pour lequel il n’existe pas de solution rapide.
Selon lui, il y a un lien entre la mendicité organisée et la criminalité organisée. Les mendiants sont souvent victimes de trafic de personnes ou d’autres crimes.
AL/A6

Economie

Tests de résistance
Helsingin Sanomat relève que les résultats des tests de résistance qui seront publiés la semaine prochaine, demanderont des mesures rapides de la part d’une partie des Etats membres. Le commissaire à l’Economie, M. Rehn, estime qu’une fois qu’on a évalué les besoins, il s’agit de chercher de l’argent sur le marché financier. Un financement national public n’est pas exclu, selon lui.
HS relève que, dans la comparaison entre la compétitivité espagnole et finlandaise, la situation de la Finlande est meilleure que celle de l’Espagne, mais que les deux Etats ont besoin de réformes structurelles. « Il ne faut pas que la Finlande succombe à un esprit présomptueux », dit M. Rehn.
Les faiblesses de la Finlande concernent l’économie publique et le vieillissement de la population.
HS/A17

Garanties bancaires sur les épargnes
La Finlande est réticente à l’idée de relever à 100 000 euros le plafond de garantie des épargnes bancaires. M. Hetemäki, secrétaire d’Etat aux Finances qui a remplacé le ministre des Finances, M. Katainen, à la réunion du groupe de travail européen, estime que la somme de 100 000 est très importante et qu’à ce niveau il ne s’agit déjà plus d’un déposant ordinaire. Il estime qu’une garantie aussi élevée favorise les banques qui prennent des risques importants. Il soulève aussi la question des garanties inexistantes concernant les autres formes de placements.
HS/A17, AL/A6

Finlande – Russie

Blanchiment d’argent
Kauppalehti relève que selon la police judiciaire, des criminels russes blanchissent de l’argent en Finlande. Les sommes concernant les soupçons de blanchiment d’argent étranger s’élèvent à des millions d’euros au total.
En Finlande, le blanchiment d’argent n’est illégal que s’il est effectué par une autre personne que le criminel lui-même.
Mme Sahavirta, procureur de l’Etat, partage le souci de la police en la matière et estime qu’il faudrait durcir la législation en la matière.
Un groupe de travail du ministère de la Justice a fait un rapport sur les besoins de réformer la législation. Ce groupe ne propose pas de changement concernant l’auto-blanchiment. Selon M. Välimaa du ministère, criminaliser de tels actes de blanchiment serait contraire à la jurisprudence finlandaise.
KL/4

Politique intérieure

Présidentielle 2012

Sondage
Helsingin Sanomat a commandé un sondage sur les candidats présidentiels des trois plus grands partis. 57 % des personnes interrogées considère M. Niinistö comme le meilleur candidat pour le Parti conservateur, suivi de MM. Stubb (25 %) et Katainen (9 %).
Concernant le Centre, 41 % des personnes interrogées seraient favorables à la candidature de M. Rehn, 24 % à celle de Mme Kiviniemi et 12 % à celle de Mme Jäätteenmäki.
Parmi les sociaux-démocrates, les Finlandais souhaiteraient voir M. Heinäluoma (24 %), M. Liikanen (19 %) ou Mme Siimes (14 %) présenter sa candidature.
Les seuls candidats déclarés pour l’instant sont MM. Haavisto (Verts) et Soini (Finlandais de base).
HS/A5

Climat

Record de chaleur de l’été : 33,9°C
Le record de température a été battu hier, à Puumala (Est de la Finlande) avec 33,9°C.
Les températures dépassant 33°C sont très rares en Finlande puisque l’on en a mesuré seulement trois depuis quarante ans.
HS

France

Politique

« M. Sarkozy a essayé de calmer l’opinion publique irritée par les scandales » HS
« Les affaires qui menacent la confiance » KL

Lundi 12 juillet 2010

Politique étrangère et européenne

Visite de M. Stubb en Moldavie et Ukraine

Reportage sur la visite du Ministre finlandais
Hufvudstadsbladet publie un reportage sur la mini-tournée de M. Stubb, qui estime que la Moldavie est un des pays les plus importants qui souhaitent adhérer à l’UE. Sans donner de date éventuelle pour la réalisation de ce souhait, M. Stubb estime qu’il est plus facile pour un petit Etat de devenir membre de l’UE que pour un grand. Pour lui, une visite en Moldavie est une façon de soutenir les aspirations européennes et les réformes de ce pays.
Concernant l’Ukraine, il souligne que la Finlande soutient l’exemption de visa entre ce pays et l’UE.
HBL/12-15

Visite en Finlande du commissaire à l’Agriculture

M. Ciolos en Finlande de mardi à jeudi
Mme Anttila, ministre de l’Agriculture, recevra, demain, le commissaire à l’Agriculture, M. Ciolos. A l’origine, cette visite était prévue pour début juin, et Helsingin Sanomat regrette qu’à cette date d’origine il aurait été possible de montrer au commissaire les champs où restait encore de la neige…
HS/lun/A5

Economie

Selon M. Rehn, il faut que la Finlande arrive à diminuer son déficit
Le commissaire à l’Economie, M. Rehn, estime qu’il faudra que la Finlande arrive à diminuer le déficit de son économie publique dès l’année prochaine.
Il estime qu’il semble que la Finlande a réussi dans ses mesures de relance puisque la demande intérieure a augmenté. Un programme prenant en compte les problèmes du vieillissement de la population s’impose toutefois.
« Il est important de créer un programme à moyen terme sur plusieurs années afin de stabiliser l’économie publique. En même temps, il s’agit de soutenir la croissance », dit-il en précisant que c’est une recommandation de la Commission européenne.
Kaleva/sam/8

Politique intérieure

Economie

Les exportations devraient sortir la Finlande de la crise
Turun Sanomat rapporte qu’en avril la production industrielle a enfin retrouvé la croissance après une longue période de recul.
Ce sont surtout les exportations dans le secteur du bois-papier et de la métallurgie qui ont tiré la production finlandaise.
Un autre signe positif est que le taux de chômage n’a pas été aussi important que ce que l’on craignait : il s’établissait à 10,5% alors que les pires prévisions annonçaient 14%.
TS

Homophobie

Le bureau de l’association pour l’égalité sexuelle a été vandalisé à Helsinki
Le bureau de l’association « Egalité sexuelle » (Seta) en faveur des droits des minorités sexuelles a été vandalisé, vendredi matin. Des vitres ont été cassées et une croix gammée peinte sur le mur.
Les dirigeants politiques, dont le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, Mme Sirnö, députée de l’Alliance des gauches, M. Tynkkynen, député des Verts et Mme Räsänen, présidente des Démocrates chrétiens, condamnent ces actes ainsi que l’attaque contre la marche Helsinki Pride, il y a une semaine.
Seta relève que beaucoup de nouveaux membres ont adhéré à l’association, vendredi, pour exprimer leur soutien.
HS/sam/A5

Service militaire

L’union des appelés demande de meilleurs avantages sociaux
L’Union des appelés souhaite que l’indemnité journalière des appelés soit augmentée et que l’allocation versé par la Sécurité sociale soit relevée. Actuellement, l’indemnité journalière s’élève à 4,40 euros au début du service, à 7,30 euros au bout de six mois et à 10,20 euros au bout de neuf mois. Le président de l’Union des appelés souhaite également que les mois de service militaire soient pris en compte dans le calcul de la retraite.
HS/sam/A6

Aviation civile

Les autorités de l’aviation regrettent que le brouillage des vols avec des lasers soit en train de devenir plus courant
Finavia relève que depuis 2008, il y a eu au moins 26 cas où des avions ou hélicoptères ont été brouillés par des rayons laser. Jusqu’à présent, aucun dommage n’a été engendré, mais en principe, il est possible que le pilote soit aveuglé de façon temporaire. Dans la circulation routière, il y a déjà eu des accidents en raison des faisceaux lasers.
HS/dim/A5

France - Finlande

Raid Paris - Cap Nord

« Le rallye photo français amène 2cv Citroën et 4L Renault sur les routes finlandaises » HS
Helsingin Sanomat publie un reportage sur le 15ème raid Paris – Cap Nord sur les petites routes du centre de la Finlande.
HS

France

Politique

« Un site Internet fait des révélations sur le financement électoral » HS
« La France a son propre scandale de financement électoral » TS

Société

« En France on vend les points du permis sur Internet » Kaleva

Immigration

Editorial : « L’interdiction totale du voile déprécie la femme » HS
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat estime que le Parlement français devrait approuver l’interdiction du voile qui cache le visage sur les lieux publics.
L’éditorialiste considère que l’interdiction du voile est fondée dans les situations où il est nécessaire de dévisager une personne, mais qu’une interdiction générale est une intervention de l’Etat disproportionnée dans la liberté individuelle lorsqu’elle vise des personnes majeures.
HS

Vendredi 9 juillet 2010

Politique intérieure

Première ministre

M. Vänskä devient conseiller pour les questions internationales de Mme Kiviniemi
M. Antti Vänskä, conseiller à la direction des Affaires russes au ministère des Affaires étrangères, devient conseiller de Mme Kiviniemi pour les questions internationales à partir du 1er août. M. Hamilo, conseiller actuel de la Première ministre, deviendra sous-secrétaire d’Etat pour la politique commerciale au ministère des Affaires étrangères.
www.vn.fi

Parlement – élections législatives

Plusieurs grands noms politiques quitteront le Parlement
Keskisuomalainen relève qu’outre M. Vanhanen, plusieurs personnes ayant attiré beaucoup de voix aux législatives précédentes ne se présenteront plus en 2011. Parmi ces personnes, Mme Karpela (Centre), M. Kalliomäki (PSD), M. Andersson (All. des gauches), Mme Andersson (Verts) et M. Niinistö (Conservateurs).
KS/mer/8

Economie nationale

Production accrue
Selon le Centre national d’études statistiques, la production finlandaise a augmenté de 1,2 % en avril par rapport à mars. La croissance est de 2,9 % par rapport à la même époque en 2009.
Il s’agit du premier chiffre positif concernant la production économique depuis l’été 2008.
AL/A12

STX Finland

M. Landtman remplacé par M. Heikinheimo
Le groupe de chantier naval STX Finland a décidé de renvoyer son directeur général M. Landtman et le remplacer par M. Heikinheimo qui prendra ses fonctions immédiatement. Le groupe estime que M. Landtman n’a pas réussi à obtenir suffisamment de commandes.
KL/9

Helsinki Pride

Commentaires
M. Teivainen, professeur à l’université de Helsinki, estime que c’est un défaut des mouvements en faveur des valeurs démocratiques et de la gauche de pas pouvoir proposer des moyens de canaliser le mécontentement.
M. Soini, président des Finlandais de base, fait le parallèle entre les personnes ayant attaqué la manifestation Pride et ceux qui attaquent les élevages de fourrure.
Mme Räsänen, présidente des Démocrates chrétiens, voit dans ces attaques une réaction contre le libéralisme des valeurs de l’élite politique.
M. Niinistö, président du groupe parlementaire des Verts, estime que le débat public devient de plus en plus négatif vis-à-vis des différentes minorités. Pour lui, cela crée un terrain favorable pour la création de mouvements extrémistes. Le vice-président de l’Alliance des gauches, M. Kalliorinne considère lui aussi que le débat populiste sur l’immigration est un des facteurs derrière l’évolution des mouvements d’extrême droite.
HS/A6

Politique étrangère et européenne

Finlande – Moldavie / Ukraine

Visite de M. Stubb à Kiev
Après s’être rendu en Moldavie, mercredi, pour des entretiens avec le Président, le Premier ministre, le ministre des Affaires étrangères et le président du parlement, le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, a effectué une visite officielle en Ukraine, hier, pour rencontrer le Président, le Premier ministre, le ministre des Affaires étrangères et le président du parlement ukrainien.
M. Stubb est intervenu à l’Institut de politique internationale de Kiev.
KL/5

Commission européenne

Visite en Finlande du commissaire au développement
Le commissaire au Développement, M. Piebalgs, est actuellement en visite en Finlande à l’invitation du ministre du Commerce extérieur, M. Väyrynen. Les entretiens portent sur l’idée d’une stratégie globale pour l’UE proposée par M. Väyrynen lors de la rencontre des ministres au Développement en juin, le dialogue entre l’UE et les Etats-Unis sur la politique de développement, les sujets liés au Traité de Lisbonne et le nouveau service européen d’action extérieure.
M. Piebalgs rencontrera également le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb.
HS/A15, www.vn.fi

PNUE

Mme Lehtomäki à Nairobi
La ministre de l’Environnement, Mme Lehtomäki, qui préside un groupe de travail ministériel du Programme des Nations Unies pour l’environnement, est actuellement à Nairobi pour participer à une réunion de ce groupe chargé de réformer et de développer l’administration environnementale de l’ONU.
Mme Lehtomäki relève que cette première rencontre du groupe est un remue-méninge pour trouver des idées qui méritent d’être développées.
Le groupe se réunira à Helsinki, en novembre. Mme Lehtomäki souligne l’importance pour la Finlande de se montrer active dans les questions environnementales.
SM/6

Crise bancaire – Irlande

L’Irlande désigne un Finlandais à la tête d’une commission d’enquête sur la crise bancaire
Uutispäivä Demari relève que l’Irlande a désigné M. Nyberg, ancien directeur au ministère des Finances, à la tête d’une commission désigné par le gouvernement pour étudier la crise bancaire. M. Nyberg est parti à la retraite en juin.
UD/8

France

Politique

« L’affaire du financement électoral de M. Sarkozy se complique encore » HS

Médecine

« La première greffe totale du visage réussit en France » HS

Culture

Littérature
Turun Sanomat publie une critique de la traduction en finnois de l’Amour fou d’André Breton.
TS/22

Cinéma
Les journaux annoncent la sortie en Finlande de l’Heure d’été d’Olivier Assayas.

Jeudi 8 juillet 2010

Politique intérieure

Bois-papier

Stora Enso licencie 175 personnes
Le groupe forestier Stora Enso ferme deux machines à papier à Varkaus et licencie ainsi 175 employés.
HS/A21

Assassinats de Porvoo

3 à 7 % des personnes ayant commis un homicide deviennent récidivistes
Au niveau international, de 3 à 6 % des personnes ayant commis un homicide récidivent. En Finlande, le taux est de 7 %. M. Siltanen, chef de la Direction nationale de l’administration pénitentiaire n’exclut pas la possibilité d’effectuer, dans des cas particuliers, un examen mental à la sortie de la prison des personnes ayant été condamnées à perpétuité. Actuellement, cet examen est effectué si le jugement l’a prévu.
HS/A9

Helsinki Pride

La Supo confirme que les suspects sont proches des néo-nazis
La Sûreté nationale (Supo) confirme qu’au moins une partie des suspects de l’attaque contre la Gay Pride ont des liens avec des groupements d’extrême droite.
Selon M. Harju du service de sécurité de la Supo, les activités d’extrême-droite ont augmenté en Finlande ces trois dernières années, et notamment en Finlande de l’Est et à Oulu.
Dans la pratique, ce la se traduit par des actes de vandalisme et de violence liée au racisme.
HS/A5

Politique étrangère et européenne

Aides régionales

La Finlande souhaite la prise en compte des facteurs démographiques
Helsingin Sanomat relève que la Finlande souhaite que l’on puisse prendre en compte, dans la distribution des aides européennes, les facteurs liés au vieillissement de la population et à la répartition de la population dans différentes parties du pays. Dans la pratique, cela signifierait que la Finlande pourrait obtenir une subvention en raison du nombre important de personnes âgées.
Selon le ministre de l’Economie, M. Pekkarinen, l’Italie et l’Allemagne seraient favorables à ce genre de modèle. M. Pekkarinen considère une telle réforme comme vitale pour la Finlande où, dans certaines régions les retraités représentent une partie de plus en plus importante de la population.
Mme Manner, députée européenne centriste, estime que la situation démographique [de la Finlande] nuit à sa compétitivité.
Actuellement, la Finlande obtient 320 millions d’euros par an dans le cadre des aides liés à la faible densité de la population.
HS/A6

Finlande – Israël

La Finlande accorde 1,5 millions d’euros à des colonies de vacances des enfants de Gaza
Le ministre du Commerce extérieur, M. Väyrynen, indique que la Finlande accorde 1,5 millions d’euros aux séjours d’été que l’ONU organise pour les enfants à Gaza.
La contribution finlandaise représente 30 % du budget de ces activités.
HS/A8

Projet européen Laguna

La commune de Pyhäjärvi pourrait accueillir un détecteur de neutrinos
Pyhäjärvi, une commune en Ostrobotnie du Nord est parmi les sept localités possibles pour accueillir un observatoire souterrain de neutrinos dans le cadre du projet européen LAGUNA (Large Apparatus for Grand Unification and Neutrino Astrophysics).
Les autres sites éventuels se trouvent en France, Angleterre, Espagne, Italie, Pologne et Roumanie.
Les chercheurs en matière de particules des Universités de Jyväskylä et d’Oulu participent au projet.

France

Politique

Affaire Bettencourt
« Une enquête sur le financement électoral de M. Sarkozy » HS

Burqa
Helsingin Sanomat publie un article sur les discussions sur une interdiction de la burka en France.
Mme Suominen, correspondante de HS à Paris, a interviewé des musulmans parisiens, dont plusieurs sont favorables à l’interdiction et souhaitent qu’elle mette fin aux discussions sur le sujet
HS/A17

Mercredi 7 juillet 2010

Politique intérieure

Energie

« Les projets d’économies de consommation énergétique éclipsés par l’énergie nucléaire » UD
Uutispäivä Demari relève qu’outre les organisations environnementales, la commission environnementale du Parlement s’inquiète de la mise en œuvre de différentes propositions en faveur de diminution de la consommation énergétique. La décision sur l’élargissement du parc nucléaire semblerait être un signal du fait que les dirigeants voient moins de nécessité pour les économies d’énergie.
UD/1

Formes d’énergie renouvelable
Selon l’Industrie énergétique, la part des énergies renouvelables dans la production électrique a diminué de 5 % en 2009 pour passer à 31 % du total.
Dans l’UE, on est généralement loin de l’objectif concernant les énergies renouvelables.
HS/A18

Assassinats de Porvoo

Trois décès, l’auteur avait été condamné à la prison à vie
Les coups de feu dans la file d’attente d’un McDonald’s drive-in tôt mardi matin à Porvoo ont provoqué trois décès. Libéré de prison en décembre, l’homme soupçonné avait été condamné à perpétuité pour le meurtre de son épouse (en 1995). Il a été arrêté par la police.
Helsingin Sanomat relève que la réforme de la législation sur les armes à feu avance comme prévu : le Parlement doit voter le projet de loi du ministère de l’Intérieur à l’automne. Selon le ministère, les événements de Porvoo seront pris en compte et il s’agit d’évaluer ce qui peut être fait pour éviter ce genre d’incidents.
Actuellement en congé de maladie, la ministre de l’Intérieur, Mme Holmlund, n’a pas accordé d’interview.
HS/A3, A5

Editoriaux
« L’interdiction des armes de poing serait un signal de la société contre la violence » UD
« Il faut revoir la législation sur les armes à feu » TS

Helsinki Pride

Les suspects proches des néo-nazis
Selon Helsingin Sanomat, les trois jeunes hommes de 18 à 20 ans soupçonnés de l’attaque contre la Pride afficheraient une idéologie néo-nazie. La police recherche toujours trois autres hommes soupçonnés de participation aux violences.
HS/A6

Politique étrangère et européenne

Finlande – Israël

Visite en Finlande du ministre israélien des Affaires étrangères
Le ministre israélien des Affaires étrangères, M. Lieberman, a effectué une visite en Finlande sur l’invitation de son homologue, M. Stubb. Helsingin Sanomat relève que M. Lieberman a été « prudent » dans ses propos. Il a dit que son pays n’avait pas à s’excuser auprès de la Turquie. La Turquie, quant à elle, aurait beaucoup à perdre, selon lui, si elle rompait ses relations avec Israël. M. Lieberman n’a pas souhaité commenter la réputation internationalel de son pays ni la prise de contrôle du bateau qui se rendait à Gaza.
Hufvudstadsbladet cite M. Lieberman qui dit que « ceux qui ont été tués étaient des terroristes qui ont attaqué les soldats israéliens ».
M. Stubb relève que le blocus de Gaza a été évoqué entre les ministres. « L’atténuation du blocus est un exemple du changement dans la politique israélienne après l’affaire du navire Mavi Marmara. A l’heure actuelle, il s’agit de se concentrer sur la levée du blocus et la poursuite des négociations pour la paix. En outre, il faudra rétablir les relations entre Israël et la Turquie », a-t-il dit.
M. Stubb souligne l’importance de la Turquie dans la région et constate qu’il s’agit de s’efforcer de maintenir la stabilité. Il ne souhaite pas se mêler dans les relations internes entre deux Etats souverains.
M. Lieberman a également rencontré la Présidente Halonen ainsi que le ministre du Commerce extérieur, M. Väyrynen pour des entretiens sur l’UE, le processus de paix, Gaza et l’Iran.
HS/A15, HBL/10

France

Politique

Affaire Bettencourt
Helsingin Sanomat écrit que le scandale déstabilise la position de M. Sarkozy.
HS/A15

Areva
« M. Sarkozy a sauvé la directrice générale d’Areva » KL
« Selon Le Figaro, le réacteur de Flamanville prendra du retard » HS

Littérature

Makine
Helsingin Sanomat publie une critique de la traduction finnoise, par Ville Keynäs, de La vie d’un homme inconnu d’Andreï Makine.
HS/B2

Mardi 6 juillet 2010

Politique intérieure

Nucléaire

L’élargissement du parc nucléaire augmentera le besoin de main d’oeuvre
Le ministère de l’Emploi et de l’Economie relève que le financement destiné au programme d’études sur la sécurité nucléaire passera de sept à dix millions d’euros en 2011. La part de 5,2 millions de la somme totale vient des recettes fiscales obtenues des groupes énergétiques.
Le ministère prévoit la mise en place d’un groupe de travail concernant le développement du savoir-faire concernant l’énergie nucléaire ainsi que concernant l’infrastructure. Ce groupe sera composé de représentants des groupes Fortum, TVO, Fennovoima et Posiva, ainsi que du Centre national de radioprotection et de sûreté nucléaire (STUK), du Centre national de la recherche technique (VTT), des universités technologiques, du ministère de l’Environnement et du celui de l’Emploi et de l’Economie.
D’ici 2017, le besoin de main d’œuvre compétente augmentera de près de 12 000 personnes contre un peu plus de 6000 actuellement.
KL/7

Premier ministre

Sondage : les Finlandais favorables aux présidents des grands partis de la coalition gouvernementale
Selon un sondage effectué pour le compte de Helsingin Sanomat, 70 % des Finlandais privilégient un Premier ministre conservateur ou centriste. A la question de savoir qui serait le meilleur Premier ministre après les législatives, 40 % des personnes interrogées proposent M. Katainen et 30 % Mme Kiviniemi, alors que le score de Mme Urpilainen est de 12 %. 17 % des personnes interrogées ne se prononcent pas.
Alors que M. Katainen et Mme Kivimäki sont fortement soutenus par leurs partisans, tel n’est pas le cas de Mme Urpilainen. 84 % des conservateurs et 68 % des centristes soutiennent leur président, ils ne sont que 43 % chez les sociaux-démocrates. Les militants de l’Alliance des gauches soutiennent Mme Urpilainen (58 %), les Verts et les Finlandais de base étant plutôt divisés entre M. Katainen et Mme Urpilainen.
HS/A5

Symposium politique de Mikkeli

Des dirigeants politiques et économiques se réunissent pour un symposium, vendredi
Le commissaire pour l’économie, M. Rehn, présidera une rencontre qui réunira entre autres le ministre de l’Economie, M. Pekkarinen, la ministre des services sociaux, Mme Risikko et le président du groupe parlementaire du PSD, M. Heinäluoma pour des entretiens concernant notamment la sortie de la Finlande de la crise économique.
SM/11

Helsinki Pride

Des dirigeants politiques condamnent l’attaque
La Présidente, Mme Halonen, la ministre des Affaires européennes, Mme Thors, la maire adjointe de Helsinki, Mme Haatainen et M. Kantola, vice-président du PSD, condamnent sévèrement l’attaque contre la manifestation Helsinki Pride.
HBL/3, UD/3

Législation sur les crimes haineux
Helsingin Sanomat relève que,,avant même l’incident lié à Helsinki Pride, il a été prévu d’inclure une précision concernant les victimes de crimes haineux dans la législation. Actuellement, la peine prononcée peut être plus sévère si le motif du crime est l’appartenance de la victime à un groupe ethnique ou « autre ». Il est prévu de préciser qu’il peut s’agir de l’orientation sexuelle, de la philosophie personnelle ou de l’infirmité de la victime.
HS/A6

Politique étrangère et européenne

PNUE

Mme Lehtomäki à la tête d’un groupe de travail du PNUE
La ministre de l’Environnement, Mme Lehtomäki, a été désignée à la présidence d’un groupe de travail du Programme des Nations Unies pour l’environnement. Ce groupe est chargé de réformer et de développer l’administration environnementale de l’ONU. Le groupe se réunira à Nairobi, demain, une réunion en Finlande étant prévue pour novembre.
UD/8

Pologne

Editoriaux
« La Pologne est entrée sur un chemin stable pour un moment » HS
Helsingin Sanomat estime, dans son éditorial, que la victoire de M. Komorowski a calmé la politique intérieure du pays, renforcé le gouvernement pro-européen et amélioré l’image du pays en Europe.
Le fait que le Président et le Premier ministre viennent du même parti rend la politique polonaise prévisible.
Pa rapport aux années précédentes, le chemin qui s’ouvre aux dirigeants polonais est plus stable, mais il exige toutefois une volonté politique. La répartition des voix dévoile une division régionale, sociale et spirituelle dans le pays. Le gouvernement devrait désormais s’efforcer en même temps de diminuer cet écart et de mettre en œuvre des réformes qui ont été reportées pendant longtemps.
Dans la perspective des législatives en 2011, ces réformes ne peuvent pas attendre. Il ne faut pas oublier que le résultat de M. Kaczyński n’a pas été mauvais compte tenu des circonstances.
HS/A2

« Des voix d’entente en Pologne » AL
L’éditorialiste d’Aamulehti relève que les voisins de la Pologne à l’Est et à l’Ouest se félicitent du résultat de l’élection présidentielle. Pour lui, la victoire de M. Komorowski devrait calmer également la politique intérieure du pays du fait que la politique réformatrice du Premier ministre n’est plus menacée par l’opposition du Président.
AL/A2

Finlande – Japon

Visite en Finlande de la Princesse Takamado
La Princesse Takamado a terminé sa visite en Finlande à Naantali où elle a rencontré la Présidente à sa résidence d’été de Kultaranta. Le ministère des Affaires étrangères relève que les entretiens ont porté sur la culture et le vieillissement de la population, mais également sur le système scolaire finlandais.
TS/6

France

Culinarisme

Kauppalehti présente les glaces Berthillon

Littérature

Hufvudstadsbladet présente Le crépuscule d’une idole de Michel Onfray

Lundi 5 juillet 2010

Politique intérieure

Nucléaire

« Les actionnaires de Fennovoima prendront une décision à l’automne » HS
Helsingin Sanomat relève que les actionnaires de Fennovoima ne se sont pas encore engagés au financement d’un projet de construction d’un réacteur nucléaire même s’ils ont financé la phase de préparatifs allant jusqu’à la fin de l’année en cours. Le directeur général de Fennovoima, M. Saarenpää, est toutefois convaincu de la volonté des actionnaires de poursuivre le projet.
HS/sam/A6

Le ministère des Finances pilote un projet d’unité de surveillance générale

Projet de centralisation de la surveillance des fonctions vitales du pays
La Finlande projette de regrouper dans une seule unité la surveillance de ses fonctions vitales comme les réseaux informatiques, la distribution de l’électricité et de l’eau, le sauvetage et le suivi des cyber-attaques. Le ministère des Finances se charge de coordonner le projet qui améliorait la situation actuelle où le suivi des fonctions est éparpillé auprès de plusieurs autorités.
HS/sam/A5

Parlement

Décès de M. Tabermann
M. Tommy Tabermann (62 ans), poète et député social-démocrate depuis 2007, est décédé. Il sera remplacé au Parlement par M. Kuisma qui a déjà été député de 1995 à 2007.
HS/sam/A3, dim/A5

M. Stubb se présentera aux législatives
Le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, a confirmé qu’il se présenterait aux législatives de 2011. Il n’a pas précisé s’il comptait se présenter dans la circonscription de Helsinki ou d’Uusimaa.
HS/lun/A6

Endettement

Les Finlandais ont doublé leur dettes
Selon le Centre national d’études statistiques, les Finlandais sont de plus en plus endettés. Le plus souvent, il s’agit des prêts pour l’acquisition d’un logement.
HS/sam/B4

Helsinki Pride

La police a arrêté trois personnes soupçonnées d’une attaque au gaz lacrymogène contre la manifestation

De deux à cinq personnes sont encore recherchées par la police. Il apparaît qu’il s’agissait d’une attaque bien planifié. Des dizaines de personnes ont été atteintes, dont des enfants. La police enquête sur l’attaque en tant que « crime haineux ».
HS/lun/A12

Algues bleues

Le beau temps accélère la croissance des algues bleues
Avec le retour du beau temps, les journaux suivent l’évolution des algues bleues. Pour l’instant, la qualité de l’eau des plages de la région de la capitale reste bonne.
HS/sam/A13

Politique étrangère et européenne

Visite de Mme Kiviniemi à Bruxelles

Economie et agriculture parmi les sujets évoqués
La Première ministre, Mme Kiviniemi, s’est rendue à Bruxelles, pour la première fois en tant que chef du gouvernement, pour y rencontrer MM. Barroso et Van Rompuy. Les questions économiques ont dominé les entretiens, mais selon Helsingin Sanomat, l’agriculture a été également évoquée.
Concernant le paquet de garanties de la zone euro, Mme Kiviniemi n’a pas souhaité envisager son éventuelle mise en œuvre dans les mois qui viennent. « Il y a beaucoup d’incertitudes, mais ce n’est pas de moment des spéculations publiques », a-t-elle dit.
HS/sam/A9

Pologne

« La Pologne a opté pour une nouvelle ère avec Komorowski » HBL

AIEA

M. Heinonen à Harvard
Helsingin Sanomat relève que M. Olli Heinonen (63 ans), directeur adjoint à l’AIEA, qui quittera ses fonctions au mois d’août, deviendra spécialiste du centre Belfer de l’Université de Harvard.
HS/sam/B1

France
Démissions

Helsingin Sanomat rend compte de la démission de MM. Joyandet et Blanc et note que « pour l’instant », M. Woerth peut travailler en paix.
HS/lun/A14

Littérature

Hufvudstadsbladet publie une critique de l’ouvrage « Le Conflit » d’Elisabeth Badinter.
HBL/dim/20

Vendredi 2 juillet 2010

Politique intérieure

Nucléaire

« La Finlande place son avenir dans le nucléaire » HS
« La Finlande devient la vitrine du renouveau nucléaire » AL
« Les emplois se maintiendront en Finlande » Hbl
« Plus d’emplois, de croissance et de déchets nucléaires » UD
Le Parlement finlandais a largement approuvé les demandes d’autorisation présentées par les groupes énergétiques TVO et Fennovoima pour construire deux nouvelles centrales nucléaires en Finlande.
Le Parlement finlandais au grand complet (seulement cinq absents sur les 200 députés) a approuvé par 120 voix contre 72 la demande de TVO et par 121 voix contre 71 celle de Fennovoima.
Par ailleurs la demande de Posiva d’agrandir le centre de stockage destiné à accueillir les déchets de la future centrale de TVO a été approuvée par 159 voix contre 35.
Enfin, le Parlement a aussi voté par 116 voix contre 78 une déclaration rappelant aux groupes énergétiques que les chantiers devaient respecter le droit du travail et les conventions collectives finlandaises. La déclaration exige aussi que l’on soutienne l’emploi finlandais de telle manière que les appels d’offre permettent aux entreprises finlandaises d’y participer.
Parmi les partis de la coalition gouvernementale, les députés conservateurs ont voté à l’exception d’un seul pour les autorisations, un cinquième seulement des centristes s’y sont opposés alors que le parti suédophone s’est divisé en deux. Les Verts s’y sont tous opposés mais le parti entend se maintenir normalement au gouvernement.
Dans l’opposition, 14 des 45 députés du PSD ont voté contre, mais un nombre significatif de députés du PSD n’ont voté que pour l’une des deux autorisations. L’Alliance des Gauches a majoritairement voté contre (seuls deux députés votant pour). Le parti chrétien-démocrate était divisé. Les quatre députés présents des Finlandais de base ont voté contre.
Suomenmaa relève que les députés se sont montré plus fortement favorables au nucléaire que l’ensemble de la population (là où seuls 31% des électeurs centristes sont favorables au nucléaire, 80% des députés centristes ont voté les deux autorisations). Les députés ont voté les deux autorisations à 70% contre seulement 50% des députées. Les députés de moins de 40 ans ont voté contre à 55% alors que les députés de plus de 60 ans ont voté pour à 65%.
Après le vote, le Ministre de l’Economie, M. Mauri Pekkarinen, a été félicité dans l’hémicycle alors que devant le Parlement, les manifestants anti-nucléaire ont exprimé leur mécontentement. Greenpeace a annoncé son intention de renforcer ses pressions pour que la Finlande revienne sur sa décision.
La Première ministre Mme Mari Kiviniemi estime que les décisions prises par le Parlement améliorent la compétitivité de la Finlande et représentent une bonne chose dans la lutte contre le réchauffement climatique. Elle a souligné qu’il revenait aux entreprises énergétiques de décider de leur calendrier de construction des centrales.
Aamulehti rapport que les groupes énergétiques n’ont pas l’intention de coopérer. TVO et Fennovoima ont le même calendrier de construction de leurs centrales : un début des travaux en 2014 pour une production commerciale en 2020.
Le patronat EK a exprimé sa satisfaction car la décision du parlement « renforce la croissance ».
La principale centrale syndicale SAK attend que la décision d’élargir le parc nucléaire fasse naître nombre d’emplois en Finlande.
Les groupes TVO et Fennovoima ont exprimé leur satisfaction, ainsi que le groupe allemand E.ON, principal actionnaire de Fennovoima.
HS AL KS TS UD SM KL

“La centrale de Fortum peut-être au menu du prochain gouvernement” TS
Le ministre des Finances estime que la question du remplacement des réacteurs de Fortum à Loviisa pourrait être au menu de la prochaine législature. Après le vote d’hiuer, la Première ministre Mari Kiviniemi a toutefois souligné qu’il n’y avait pas au gouvernement d’accord sur une possible autorisation pour Fortum.
TS

Editoriaux :
“Le Parlement a vote contre le froid et la faim” AL
« L’industrie a aussi des obligations » TS
Aamulehti souligne que le Parlement a voté plus fortement en faveur de l’élargissement du parc nucléaire que jamais (le vote de 2002 avait été acquis seulement par 107 voix contre 99). « Il est indéniable que la Finlande a besoin de beaucoup d’énergie en raison de son climat et de la structure de son économie. La question est donc de savoir comment obtenir l’énergie ». Pour l’éditorialiste, en l’état actuel, l’électro-nucléaire est un choix raisonnable.
Turun Sanomat estime que ce vote entraîne pour l’industrie finlandaise qui a fait beaucoup de lobbying une obligation morale d’investir en Finlande.
Kauppalehti souligne que le signal que la Finlande disposera d’une électricité suffisante et bon marché à l’avenir ouvre des perspectives pour les investisseurs finlandais et étrangers.
AL TS KL

« Le plus important, c’est le prix » TS KS
Heikki Vento écrit dans Turun Sanomat et Keskisuomalainen que, pour la première fois, le parti du Centre a voté en faveur du nucléaire. Il souligne que ce parti a souvent été décisif dans les tournants politiques finlandais : c’est un gouvernement centriste qui avait préparé l’entrée de la Finlande dans l’UE, au prix de dures négociations sur les aides agricoles (la période transitoire se poursuit d’ailleurs toujours). Pour Heikki Vento, cette fois, ce qui a fait pencher le Centre, c’est le paquet sur les énergies renouvelables qui sera adopté à l’automne… et payé par les contribuables.
En conclusion M. Vento estime que le prochain gouvernement devrait avoir à décider sur le remplacement des réacteurs de Fortum. Quel en sera le prix ? Personne n’a encore fixé le prix politique de l’entrée dans l’OTAN, conclut-il.
TS KS

Parlement

Les augmentations de salaires ont révélé une guerre entre les fonctionnaires
Helsingin Sanomat rapporte qu’il y a actuellement un scandale au Parlement qui concerne les augmentations de salaires de sept hauts fonctionnaires, dont quelques-uns ont été augmentés de plus de 20 % depuis un plus d’un an.
Le président du Parlement, M. Niinistö, a convoqué le comité de chancellerie pour une réunion d’urgence où ont été entendus MM. Keijo Koivukangas, directeur de la législation, et Jarmo Vuorinen, secrétaire général adjoint, tous deux signataires d’une lettre de dénonciation concernant les augmentations d’autres fonctionnaires. Ils estiment que le processus de préparation des augmentations a violé la loi sur l’administration.
HS note que le secrétaire général du parlement, M. Seppo Tiitinen, n’a pas signé la lettre, mais dit comprendre la démarche de ses collègues.
HS/A9

Restauration

M. Katainen exige des baisses de prix
Selon Helsingin Sanomat, après la baisse de la TVA de 22 à 13 % des restaurants, le ministre des Finances, M. Katainen, exige que les restaurants baissent effectivement les prix. La baisse de la TVA signifierait une baisse d’environ 7,4 % des prix.
M. Katainen a confiance dans la concurrence. « Il revient aux clients de décider. Les consommateurs devraient demander si les prix ont été baissés. »
HS/A9

Sport

M. Niinistö dirige la fédération finlandaise de football comme « personne privée »
Alors que le président de la FIFA, M. Sepp Blatter a critiqué l’intrusion des gouvernements dans le travail des fédérations de football, le Président du Parlement finlandais, M. Sauli Niinistö (parti conservateur) ne se sent pas concerné. Il déclare à Aamulehti que « le cas de la France est très différent puisque c’est de l’extérieur que l’on s’immisce dans les affaires de la fédération française de football. Moi je suis à l’intérieur de la fédération finlandaise de football où j’ai été élu président en tant que personne privée, Sauli Niinistö, et pas en tant que politique.
AL

Permis de séjour

Le gouvernement propose des empreintes digitales dans les cartes de séjour
Helsingin Sanomat rapporte que le gouvernement a décidé de donner un projet de loi qui permettrait d’ajouter des identificateurs d’empreintes digitales dans les cartes de séjour à partir du printemps 2011.
HS/A9

Mendicité

Selon un rapport, il faut faire pression sur les politiciens pour résoudre le problème de la mendicité
Selon Uutispäivä Demari, un nouveau rapport montre que les Roms arrivant en Finlande ont été attirés pas d’autres Roms ou en tant que victimes d’une activité organisée.
Selon Mme Miranda Vuolasranta, secrétaire général du forum des Roms, la tolérance est le meilleur moyen pour aider les Roms.
UD/8

Politique étrangère et européenne

Crise financière européenne

Le Parlement approuve le système de garanties européennes
Le Parlement a approuvé, hier, débattu hier du nouvel accord cadre sur le système de garanties européennes pour les pays européens victimes de la crise financière, par 157 voix contre 31.
UD

AIEA

M. Heinonen quittera l’organisation
Helsingin Sanomat relève que M. Olli Heinonen (63 ans), directeur adjoint à l’AIEA, quittera ses fonctions au mois d’août, après avoir travaillé près de 30 ans à l’Agence internationale de l’énergie atomique. Depuis cinq ans, M. Heinonen a dirigé l’unité de contrôle de l’agence.
HS/A19

France

Affaire Bettencourt

« Le conflit entre les héritiers de L’Oréal est devenu un scandale d’Etat » HS

Jeudi 1er juillet 2010

Politique intérieure

Nucléaire

Le Parlement accorde à TVO et Fennovoima les autorisations de construire leurs centrales nucléaires
Le Parlement finlandais a largement approuvé les demandes d’autorisation présentées par les groupes énergétiques TVO et Fennovoima pour construire deux nouvelles centrales nucléaires en Finlande.
Le Parlement finlandais au grand complet (seulement cinq absents sur les 200 députés) a approuvé par 120 voix contre 72 la demande de TVO et par 121 voix contre 71 celle de Fennovoima.
Par ailleurs la demande de Posiva d’agrandir le centre de stockage destiné à accueillir les déchets de la future centrale de TVO a été approuvée par 159 voix contre 35.
HS.fi Yle.fi

Restauration

La TVA sur la restauration passe de 22 à 13 %
Selon Helsingin Sanomat, la baisse de la TVA de 22 à 13 % concernant les restaurants entre en vigueur aujourd’hui. La baisse de la TVA signifie une baisse d’environ 7,4 % des prix. Selon les estimations la majorité des restaurants comptent baisser leurs prix.
HS/A9

Première ministre

Mme Kiviniemi déménagera à Kesäranta
Helsingin Sanomat rapporte que la chancellerie du gouvernement a annoncé mercredi que la nouvelle Première ministre, Mme Mari Kiviniemi, a décidé de déménager à Kesäranta, résidence de fonction du Premier ministre, avec sa famille au cours du mois de juillet. En ce moment, elle habite dans le quartier de Töölö, tout près de Kesäranta.
Selon Mme Kiviniemi, il y a plusieurs raisons pour le déménagement, dont une partie est liée à la sécurité.
Son prédécesseur, M. Vanhanen, n’a pas habité à Kesäranta, contrairement à ses prédécesseurs, MM. Lipponen et Aho.
HS/A10

Politique étrangère et européenne

Propos de M. Rehn

M. Rehn compte évoquer avec Mme Kiviniemi les recommandations afin de diminuer le déficit finlandais
Selon Turun Sanomat, le commissaire européen à l’économie, M. Olli Rehn, souligne, concernant le système de surveillance budgétaire, que « l’intention n’est pas de se mêler dans l’immunité parlementaire des pays membres mais de garantir que les budgets des pays membres correspondent aux engagements donnés ».
M. Rehn propose des sanctions aux pays qui dérogent aux règles dans une phase antérieure pour pouvoir éviter les crises comme celle de la Grèce.
M. Rehn compte évoquer avec la Première ministre Kiviniemi, aujourd’hui à Bruxelles, la façon dont la Finlande à l’intention de mettre en œuvre les recommandations pour diminuer son déficit budgétaire.
« Il est important que le gouvernement finlandais définisse un programme de stabilité de moyen terme afin d’assainir l’économie. »
Mme Kiviniemi doit rencontrer à Bruxelles MM. Barroso et Van Rompuy, ainsi que Mme Annemie Neyts, présidente des libéraux-démocrates européens.
TS/17

Crise financière européenne

M. Niinistö s’étonne de l’idée d’une solidarité financière européenne
Le Parlement a débattu hier du nouvel accord cadre sur le système de garanties européennes pour les pays européens victimes de la crise financière. La part de la Finlande dans ces garanties s’élèverait à 7,9 milliards. Le vote sur ce sujet aura lieu aujourd’hui.
Le Président du Parlement et ancien ministre des Finances, M. Sauli Niinistö, qui ne pouvait pas prendre part au débat, a critiqué dans les couloirs cette idée d’une solidarité financière entre les Etats membres. Selon lui, ce système mènerait à une intégration économique totale, encore plus forte que dans un Etat fédéral.
HS

Estonie

Mme Kiviniemi a effectué sa première visite en Estonie
Helsingin Sanomat relève que la Première ministre Kiviniemi a rencontré à Tallinn son collègue estonien, M. Andrus Ansip, et le président, M. Toomas Hendrik Ilves. Le marché énergétique a été une des questions principales des entretiens.
Lors d’une conférence de presse conjointe, Mme Kiviniemi a estimé que l’exportation de l’énergie nucléaire finlandaise et aussi de l’énergie produite par les sources énergétiques renouvelables vers l’Estonie serait possible après la mise en œuvre du câble sous-marin Estlink 2 en 2014. Le câble sous-marin entre l’Estonie et la Finlande est la première connexion entre les marchés énergétiques nordique et balte.
Selon M. Ansip, « Estlink 1 et 2 ne sont pas destinés uniquement pour le transfert en sens unique. Le sens dépend du coût de l’énergie dans les deux pays ». Il souligne que « le deuxième câble sous-marin est extrêmement important pour la sécurité énergétique et la sécurité générale de l’Estonie ».
HS/A6

Somalie

« La Finlande pourrait former des terroristes » Yle
Yle rapportait hier que quatre Finlandais participent actuellement en Ouganda à l’opération européenne de formation de soldats pour le gouvernement somalien. Le coût pour la Finlande est d’environ 1 million d’euros.
Yle rapporte que, selon les agences internationales, une partie des militaires formés ont ensuite rejoint les rangs des forces rebelles. Interrogé sur ce risque de « former de futurs terroristes », le ministère finlandais des Affaires étrangères se défend. Selon le directeur de l’unité de politique de sécurité et de gestion de crise, M. Timo Kantola, « la Somalie est en ruine depuis des décennies. Il est clair qu’on ne peut pas éviter les problèmes et que de telles défections se produisent. Il ya des risques, mais il faut les prendre. Si l’on n’essaie pas de former des troupes propres de la Somalie, la seule autre alternative serait d’envoyer des troupes internationales et il n’y a pas la volonté pour cela. Et on ne peut pas imposer une sécurité uniquement de l’extérieur ».
Concernant le fait que ces défections seraient motivées par l’absence de salaires versés aux soldats, M. Kantola estime que « il y a encore fort à faire pour le paiement des soldats. On voudrait que l’administration provisoire somalienne assume plus de responsabilités, mais il faudrait que l’UE ou un autre acteur aide financièrement ce gouvernement pour qu’il puisse payer ses troupes ».
M. Kantola assure aussi que l’on fait tout ce qui est possible pour empêcher la trahison des soldats. « Le processus de sélection est très strict. L’OUA, les Etats-Unis et l’UE y participent. Et on vise à minimiser les risques en choisissant très strictement les personnes qui seront formées. »
Yle a aussi interrogé le lieutenant Jukka Vuorio qui participe à la formation des troupes en Ouganda. Selon lui, « l’engagement moral des soldats en formation est très élevé. Même s’ils sont conscients de cette possibilité de passer du côté de la rébellion, il est impossible de penser qu’ils s’y préparent. La motivation et la capacité à apprendre des soldats en formation est bien meilleure que ce que l’on pensait. »
Yle

« Selon M. Stubb, la formation des militaires renforce la stabilité en Somalie » Yle
Yle rapporte que, selon le Ministre finlandais des Affaires étrangères, M. Alexander Stubb, il est très important que la Finlande participe en Ouganda à l’opération européenne de formation de soldats pour le gouvernement somalien.
« La Somalie fait partie de ce que l’on peut appeler la ‘’zone du terrorisme’’ qui existe actuellement, avec notamment l’Afghanistan et le Yémen. Il est donc de notre intérêt de stabiliser la situation dans ce pays ».
Même si M. Stubb reconnaît qu’il existe le risque que des soldats somaliens formés par l’UE rejoignent les troupes rebelles, il ne voit pas de contradiction à ce que la Finlande participe à cette formation. « La responsabilité principale dans la sélection des soldats à former et dans leur redéploiement ensuite incombe à l’OUA et à l’Ouganda. Bien entendu nous travaillons en étroite coopération avec eux. ».
Concernant les problèmes de paiement des soldes, il affirme que l’UE a exprimé son inquiétude sur ce sujet. « Il faut garantir le paiement des soldes des troupes car il n’y a pas de sens à former des soldats qui ne seraient pas employés ensuite. Il faut que l’UE s’engage aussi sur ce point ».
Yle

Liberté de parole

Les tribunaux finlandais ne prennent pas suffisamment en compte les décisions de la Cour européenne des droits de l’homme
Helsingin Sanomat rapporte que selon une étude récente, effectuée par Mme Päivi Tiilikka, chercheur en droit de la communication, les tribunaux finlandais ne prennent pas suffisamment en compte les décisions de la Cour européenne des droits de l’homme. La Finlande a déjà eu douze sanctions pour avoir violé l’article sur la liberté d’expression du traité européen sur les droits de l’homme. La Suède par exemple n’en a eu que deux.
Selon Mme Tiilikka, il n’y a pas de raison de modifier la loi. Il suffit que les tribunaux modifient leur façon d’agir et prennent mieux en compte la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme. « Jusqu’à présent, les tribunaux n’ont pas su prendre les droits de l’homme suffisamment en compte. »
HS/A8

Parlement

Les augmentations de salaires ont révélé une guerre entre les fonctionnaires
Helsingin Sanomat rapporte qu’il y a actuellement un scandale au Parlement qui concerne les augmentations de salaires de sept hauts fonctionnaires, dont quelques-uns ont été augmentés de plus de 20 % depuis un plus d’un an.
Le président du Parlement, M. Niinistö, a convoqué le comité de chancellerie pour une réunion d’urgence où ont été entendus MM. Keijo Koivukangas, directeur de la législation, et Jarmo Vuorinen, secrétaire général adjoint, tous deux signataires d’une lettre de dénonciation concernant les augmentations d’autres fonctionnaires. Ils estiment que le processus de préparation des augmentations a violé la loi sur l’administration.
HS note que le secrétaire général du parlement, M. Seppo Tiitinen, n’a pas signé la lettre, mais dit comprendre la démarche de ses collègues.
HS/A9

Restauration

M. Katainen exige des baisses de prix
Selon Helsingin Sanomat, après la baisse de la TVA de 22 à 13 % des restaurants, le ministre des Finances, M. Katainen, exige que les restaurants baissent effectivement les prix. La baisse de la TVA signifierait une baisse d’environ 7,4 % des prix.
M. Katainen a confiance dans la concurrence. « Il revient aux clients de décider. Les consommateurs devraient demander si les prix ont été baissés. »
HS/A9

Sport

M. Niinistö dirige la fédération finlandaise de football comme « personne privée »
Alors que le président de la FIFA, M. Sepp Blatter a critiqué l’intrusion des gouvernements dans le travail des fédérations de football, le Président du Parlement finlandais, M. Sauli Niinistö (parti conservateur) ne se sent pas concerné. Il déclare à Aamulehti que « le cas de la France est très différent puisque c’est de l’extérieur que l’on s’immisce dans les affaires de la fédération française de football. Moi je suis à l’intérieur de la fédération finlandaise de football où j’ai été élu président en tant que personne privée, Sauli Niinistö, et pas en tant que politique.
AL

Permis de séjour

Le gouvernement propose des empreintes digitales dans les cartes de séjour
Helsingin Sanomat rapporte que le gouvernement a décidé de donner un projet de loi qui permettrait d’ajouter des identificateurs d’empreintes digitales dans les cartes de séjour à partir du printemps 2011.
HS/A9

Mendicité

Selon un rapport, il faut faire pression sur les politiciens pour résoudre le problème de la mendicité
Selon Uutispäivä Demari, un nouveau rapport montre que les Roms arrivant en Finlande ont été attirés pas d’autres Roms ou en tant que victimes d’une activité organisée.
Selon Mme Miranda Vuolasranta, secrétaire général du forum des Roms, la tolérance est le meilleur moyen pour aider les Roms.
UD/8

Politique étrangère et européenne

Crise financière européenne

Le Parlement approuve le système de garanties européennes
Le Parlement a approuvé, hier, débattu hier du nouvel accord cadre sur le système de garanties européennes pour les pays européens victimes de la crise financière, par 157 voix contre 31.
UD

AIEA

M. Heinonen quittera l’organisation
Helsingin Sanomat relève que M. Olli Heinonen (63 ans), directeur adjoint à l’AIEA, quittera ses fonctions au mois d’août, après avoir travaillé près de 30 ans à l’Agence internationale de l’énergie atomique. Depuis cinq ans, M. Heinonen a dirigé l’unité de contrôle de l’agence.
HS/A19

France

Affaire Bettencourt

« Le conflit entre les héritiers de L’Oréal est devenu un scandale d’Etat » HS

Jeudi 1er juillet 2010

Politique intérieure

Nucléaire

Le Parlement accorde à TVO et Fennovoima les autorisations de construire leurs centrales nucléaires
Le Parlement finlandais a largement approuvé les demandes d’autorisation présentées par les groupes énergétiques TVO et Fennovoima pour construire deux nouvelles centrales nucléaires en Finlande.
Le Parlement finlandais au grand complet (seulement cinq absents sur les 200 députés) a approuvé par 120 voix contre 72 la demande de TVO et par 121 voix contre 71 celle de Fennovoima.
Par ailleurs la demande de Posiva d’agrandir le centre de stockage destiné à accueillir les déchets de la future centrale de TVO a été approuvée par 159 voix contre 35.
HS.fi Yle.fi

Restauration

La TVA sur la restauration passe de 22 à 13 %
Selon Helsingin Sanomat, la baisse de la TVA de 22 à 13 % concernant les restaurants entre en vigueur aujourd’hui. La baisse de la TVA signifie une baisse d’environ 7,4 % des prix. Selon les estimations la majorité des restaurants comptent baisser leurs prix.
HS/A9

Première ministre

Mme Kiviniemi déménagera à Kesäranta
Helsingin Sanomat rapporte que la chancellerie du gouvernement a annoncé mercredi que la nouvelle Première ministre, Mme Mari Kiviniemi, a décidé de déménager à Kesäranta, résidence de fonction du Premier ministre, avec sa famille au cours du mois de juillet. En ce moment, elle habite dans le quartier de Töölö, tout près de Kesäranta.
Selon Mme Kiviniemi, il y a plusieurs raisons pour le déménagement, dont une partie est liée à la sécurité.
Son prédécesseur, M. Vanhanen, n’a pas habité à Kesäranta, contrairement à ses prédécesseurs, MM. Lipponen et Aho.
HS/A10

Politique étrangère et européenne

Propos de M. Rehn

M. Rehn compte évoquer avec Mme Kiviniemi les recommandations afin de diminuer le déficit finlandais
Selon Turun Sanomat, le commissaire européen à l’économie, M. Olli Rehn, souligne, concernant le système de surveillance budgétaire, que « l’intention n’est pas de se mêler dans l’immunité parlementaire des pays membres mais de garantir que les budgets des pays membres correspondent aux engagements donnés ».
M. Rehn propose des sanctions aux pays qui dérogent aux règles dans une phase antérieure pour pouvoir éviter les crises comme celle de la Grèce.
M. Rehn compte évoquer avec la Première ministre Kiviniemi, aujourd’hui à Bruxelles, la façon dont la Finlande à l’intention de mettre en œuvre les recommandations pour diminuer son déficit budgétaire.
« Il est important que le gouvernement finlandais définisse un programme de stabilité de moyen terme afin d’assainir l’économie. »
Mme Kiviniemi doit rencontrer à Bruxelles MM. Barroso et Van Rompuy, ainsi que Mme Annemie Neyts, présidente des libéraux-démocrates européens.
TS/17

Crise financière européenne

M. Niinistö s’étonne de l’idée d’une solidarité financière européenne
Le Parlement a débattu hier du nouvel accord cadre sur le système de garanties européennes pour les pays européens victimes de la crise financière. La part de la Finlande dans ces garanties s’élèverait à 7,9 milliards. Le vote sur ce sujet aura lieu aujourd’hui.
Le Président du Parlement et ancien ministre des Finances, M. Sauli Niinistö, qui ne pouvait pas prendre part au débat, a critiqué dans les couloirs cette idée d’une solidarité financière entre les Etats membres. Selon lui, ce système mènerait à une intégration économique totale, encore plus forte que dans un Etat fédéral.
HS

Estonie

Mme Kiviniemi a effectué sa première visite en Estonie
Helsingin Sanomat relève que la Première ministre Kiviniemi a rencontré à Tallinn son collègue estonien, M. Andrus Ansip, et le président, M. Toomas Hendrik Ilves. Le marché énergétique a été une des questions principales des entretiens.
Lors d’une conférence de presse conjointe, Mme Kiviniemi a estimé que l’exportation de l’énergie nucléaire finlandaise et aussi de l’énergie produite par les sources énergétiques renouvelables vers l’Estonie serait possible après la mise en œuvre du câble sous-marin Estlink 2 en 2014. Le câble sous-marin entre l’Estonie et la Finlande est la première connexion entre les marchés énergétiques nordique et balte.
Selon M. Ansip, « Estlink 1 et 2 ne sont pas destinés uniquement pour le transfert en sens unique. Le sens dépend du coût de l’énergie dans les deux pays ». Il souligne que « le deuxième câble sous-marin est extrêmement important pour la sécurité énergétique et la sécurité générale de l’Estonie ».
HS/A6

Somalie

« La Finlande pourrait former des terroristes » Yle
Yle rapportait hier que quatre Finlandais participent actuellement en Ouganda à l’opération européenne de formation de soldats pour le gouvernement somalien. Le coût pour la Finlande est d’environ 1 million d’euros.
Yle rapporte que, selon les agences internationales, une partie des militaires formés ont ensuite rejoint les rangs des forces rebelles. Interrogé sur ce risque de « former de futurs terroristes », le ministère finlandais des Affaires étrangères se défend. Selon le directeur de l’unité de politique de sécurité et de gestion de crise, M. Timo Kantola, « la Somalie est en ruine depuis des décennies. Il est clair qu’on ne peut pas éviter les problèmes et que de telles défections se produisent. Il ya des risques, mais il faut les prendre. Si l’on n’essaie pas de former des troupes propres de la Somalie, la seule autre alternative serait d’envoyer des troupes internationales et il n’y a pas la volonté pour cela. Et on ne peut pas imposer une sécurité uniquement de l’extérieur ».
Concernant le fait que ces défections seraient motivées par l’absence de salaires versés aux soldats, M. Kantola estime que « il y a encore fort à faire pour le paiement des soldats. On voudrait que l’administration provisoire somalienne assume plus de responsabilités, mais il faudrait que l’UE ou un autre acteur aide financièrement ce gouvernement pour qu’il puisse payer ses troupes ».
M. Kantola assure aussi que l’on fait tout ce qui est possible pour empêcher la trahison des soldats. « Le processus de sélection est très strict. L’OUA, les Etats-Unis et l’UE y participent. Et on vise à minimiser les risques en choisissant très strictement les personnes qui seront formées. »
Yle a aussi interrogé le lieutenant Jukka Vuorio qui participe à la formation des troupes en Ouganda. Selon lui, « l’engagement moral des soldats en formation est très élevé. Même s’ils sont conscients de cette possibilité de passer du côté de la rébellion, il est impossible de penser qu’ils s’y préparent. La motivation et la capacité à apprendre des soldats en formation est bien meilleure que ce que l’on pensait. »
Yle

« Selon M. Stubb, la formation des militaires renforce la stabilité en Somalie » Yle
Yle rapporte que, selon le Ministre finlandais des Affaires étrangères, M. Alexander Stubb, il est très important que la Finlande participe en Ouganda à l’opération européenne de formation de soldats pour le gouvernement somalien.
« La Somalie fait partie de ce que l’on peut appeler la ‘’zone du terrorisme’’ qui existe actuellement, avec notamment l’Afghanistan et le Yémen. Il est donc de notre intérêt de stabiliser la situation dans ce pays ».
Même si M. Stubb reconnaît qu’il existe le risque que des soldats somaliens formés par l’UE rejoignent les troupes rebelles, il ne voit pas de contradiction à ce que la Finlande participe à cette formation. « La responsabilité principale dans la sélection des soldats à former et dans leur redéploiement ensuite incombe à l’OUA et à l’Ouganda. Bien entendu nous travaillons en étroite coopération avec eux. ».
Concernant les problèmes de paiement des soldes, il affirme que l’UE a exprimé son inquiétude sur ce sujet. « Il faut garantir le paiement des soldes des troupes car il n’y a pas de sens à former des soldats qui ne seraient pas employés ensuite. Il faut que l’UE s’engage aussi sur ce point ».
Yle

Liberté de parole

Les tribunaux finlandais ne prennent pas suffisamment en compte les décisions de la Cour européenne des droits de l’homme
Helsingin Sanomat rapporte que selon une étude récente, effectuée par Mme Päivi Tiilikka, chercheur en droit de la communication, les tribunaux finlandais ne prennent pas suffisamment en compte les décisions de la Cour européenne des droits de l’homme. La Finlande a déjà eu douze sanctions pour avoir violé l’article sur la liberté d’expression du traité européen sur les droits de l’homme. La Suède par exemple n’en a eu que deux.
Selon Mme Tiilikka, il n’y a pas de raison de modifier la loi. Il suffit que les tribunaux modifient leur façon d’agir et prennent mieux en compte la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme. « Jusqu’à présent, les tribunaux n’ont pas su prendre les droits de l’homme suffisamment en compte. »
HS/A8

publié le 02/08/2010

haut de page