Janvier 2014

Vendredi 31 janvier 2014

Politique étrangère et européenne

Afghanistan

Les troupes finlandaises restent
Helsingin Sanomat relève que même si l’opération de la FIAS se termine fin à la fin de l’année, la Finlande n’envisage pas de retirer ses troupes de l’Afghanistan. Une nouvelle opération, Resolute Support, pilotée par l’OTAN, à laquelle la Finlande compte participer, sera entamée après la FIAS.
Il est prévu que le nombre d’effectifs finlandais ne changera pas grandement : une centaine de soldats devront rester pour l’opération de formation et de soutien de l’armée afghane.
HS/A29

Elections européennes

M. Jungner a présenté sa candidature
Selon Helsingin Sanomat, le bureau national du PSD a désigné jeudi M. Mikael Jungner, député social-démocrate depuis 2011, comme candidat aux élections européennes.
M. Jungner, ancien secrétaire général du parti et ex-directeur général d’Yle, admet au quotidien qu’il a refusé l’idée d’une candidature plusieurs fois avant de l’accepter. Son objectif au Parlement européen est de promouvoir la croissance économique et le cleantech.
HS/A17

Crise de l’Euro

Publication
Le Commissaire européen Olli Rehn était présent à Helsinki, hier, lors de la publication par les professeurs de droit Kaarlo et Klaus Tuori du livre : « The Eurozone crisis : a constitutionnal analysis ». Ce livre combine une analyse économique et juridique pour évaluer la gestion de la crise d el’euro et leurs effets sur les principes du droit européen. « Les modifications aux traités et à la règlementation ont eu des effets profonds sur la démocratie, les principes de l’état de droit et les droits sociaux », souligne M. Kaarlo Tuori. D’un point de vue juridique, il convient de réfléchir si l’UE respecte touts les principes de l’état de droit et si le rôle de la démocratie s’est réduit de manière permanente et quels sont diminution de la démocratie aura un effet permanent et que signifient les droits sociaux dans une période de crise économique.
Le Commissaire Olli Rehn a défendu la gestion de la crise par l’UE : « Nous avons réussi à remplir les principaux objectifs puisque la zone euro n’a pas éclaté. »
Il admet toutefois que l’UE doit faire son autocritique sur la gestion de la crise.
SM KL

Patria - Slovénie

Les dirigeants de Patria libérés des charges qui pesaient sur eux
Le tribunal du Häme a rejeté les charges qui pesaient contre les dirigeants de Patria concernant l’affaire de la vente de véhicules blindés à la Slovénie. Patria avait obtenu un marché de 135 véhicules pour 231 millions d’euros, mais suite à des révélations de corruption le marché avait été annulé et seulement 30 véhicules fournis.
Le procureur requérait des peines contre les dirigeants de Patria qui avaient eu recours à des consultants autrichiens et versé des commissions pour obtenir le marché.
Le tribunal estime dans sa décision que le recours à des consultants est normal dans les marchés d’armes et qu’il est en pratique impossible de les éviter ni de faire du lobbying. HS

Réfugiés

Mme Räsänen n’exclut pas une augmentation du quota de réfugiés
La ministre de l’Intérieur, Mme Räsänen (Démocrates chrétiens), se déclare prête à envisager une augmentation du quota de réfugiés après 2015, si les communes sont prêtes à accueillir des réfugiés. Elle souligne qu’il s’agit de sa position personnelle qui ne représente pas celle de l’ensemble du gouvernement.
Pour elle, les quotas sont un moyen sûr d’aider les plus menacés. « Ils ont besoin de protection internationale afin de ne pas avoir à recourir à des filières illégales ou dangereuses pour entrer dans un pays. »
Cette année, la Finlande accueillera 1050 réfugiés dans le cadre du quota, ce qui représente 300 de plus qu’avant. Pour 900 d’entre eux, on a déjà trouvé une commune d’accueil. « Si les communes continuent cette politique, on pourrait réfléchir à l’augmentation du quota », dit-elle.
500 des réfugiés accueillis cette année sont des Syriens. 150 sont des Afghans de l’Iran, 150 des Congolais du Sud de l’Afrique et 150 des Soudanais de l’Egypte.
200 des réfugiés du quota de 2013 n’ont pas été placés encore.
HS/A12

Editorial « Faible attrait de la Finlande pour les travailleurs et les réfugiés » HS
Helsingin Sanomat rend compte du fait que, dans le débat finlandais, on confond souvent l’accueil de personnes nécessitant une protection et l’immigration économique. Même si les critères concernant ces deux groupes sont loin d’être les mêmes, il y a une chose qui leur est commune : la Finlande n’est pas perçue comme une destination attractive.
Ces dernières années, le nombre d’arrivants est resté plutôt stable. En 2013, il y avait 3238 demandeurs d’asile, un chiffre peu élevé comparé à la plupart des Etats européens.
L’éditorialiste rappelle que les réfugiés, les demandeurs d’asile et les travailleurs immigrés arrivent tous en Finlande de façons et de conditions bien variées. Il y a une demande pour eux sur le marché de travail, y compris pour ceux qui ont besoin de protection, après les démarches d’intégration.
HS/A5
Politique intérieure

Gouvernement

Litige sur la dette publique
Helsingin Sanomat relève que la ministre des Finances et présidente du PSD, Mme Jutta Urpilainen, a déclaré, jeudi matin lors d’une interview télévisée, que le gouvernement devrait réfléchir à revoir son objectif de diminuer l’endettement de l’Etat avant le printemps 2015.
Les propos de Mme Urpilainen ont suscité beaucoup de bruit au sein du gouvernement qui se prépare actuellement aux négociations sur le cadrage budgétaire du mois de mars.
Le PSD, l’Alliance des gauches et l’Alliance verte auraient envie de relâcher l’objectif sur la diminution de l’endettement inscrit dans le programme du gouvernement. Le Parti conservateur, le Parti suédois et les Chrétiens-démocrates le rejettent fermement.
Lors d’une conférence de presse, Mme Urpilainen a refusé de préciser sa position sur le ratio d’endettement de l’Etat. Les positions du Parti conservateur et du Parti suédois sont devenues claires jeudi. Le Premier ministre Katainen étant en déplacement en Afrique, M. Kimmo Sasi, président de la commission des finances du Parlement, a rappelé que « la diminution de l’endettement en 2015 constitue le pilier central de la politique économique du gouvernement ». M. Sasi souligne qu’en 2011, la clause dans le programme gouvernemental a été inscrite de cette manière afin de donner au gouvernement du temps pour prendre suffisamment de décisions d’ajustement.
Cette année, la dette de l’Etat pourrait attendre cent milliards d’euros, soit à 49 % du PIB. « La clause sur l’endettement a été faite pour que la politique économique du gouvernement soit crédible. Si on l’abandonne on peut se demander si le gouvernement sera encore crédible », selon M. Sasi.
Selon le ministère des Finances, la diminution de l’endettement nécessite des mesures d’ajustement ou des hausses fiscales de trois milliards d’euros.
Le président du Parti suédois, M. Carl Haglund, souligne également qu’il faut tenir à l’objectif concernant l’endettement. « Pour le Parti suédois, cela a été une condition essentielle pour participer au gouvernement. » Il rappelle que le gouvernement effectue des mesures de relance budgétaire depuis des années. »Il est évident que cela ne fonctionne pas. On a beaucoup augmenté les frais du secteur public, sans créer une croissance économique importante. »
HS/A16

Le gouvernement est impopulaire mais les électeurs veulent qu’il continue
L’hebdomadaire Suomen Kuvalehti publie les résultats d’un sondage d’opinion sur le gouvernement, effectué pour SK par l’institut Taloustutkimus.
A la lumière de ce sondage, les électeurs sont plutôt mécontents du gouvernement, surtout en ce qui concerne la réforme des communes (64 % de mécontents) ou la diminution de l’endettement de l’Etat (70 % de mécontents).
Les électeurs sont par contre satisfaits de la politique étrangère (73 % de satisfaits) et de la sécurité intérieure (72 % de satisfaits).
Les conservateurs sont plus contents du gouvernement que les partisans de gauche. En ce qui concerne l’opposition, les centristes sont un peu moins critiques que les Vrais Finlandais.
Malgré les critiques, 74 % estiment que le gouvernement doit continuer jusqu’aux prochaines élections législatives en avril 2015, 21 % seulement sont de l’avis opposé et 4 % ne se prononcent pas. 94 % des Chrétiens-démocrates, 91 % des conservateurs, 86 % des verts, 79 % des sociaux-démocrates, 76 % des centristes, 75 % des partisans du Parti suédois, 65 % des partisans de l’Alliance des gauches et 52 % des Vrais Finlandais préfèrent que le gouvernement continue jusqu’en avril 2015.
HS/A16

Parti du centre

Les centristes se préparent à la démission du gouvernement
Suomenmaa, organe du Parti du centre, rapporte que le président du groupe parlementaire centriste, M. Kimmo Tiilikainen, a déclaré, lors d’une réunion hivernale du groupe parlementaire, que les centristes devraient se préparer à une démission du gouvernement.
« Le gouvernement n’a pas su résoudre les problèmes économiques. Le gouvernement doit présenter des solutions au plus tard ce printemps. Pour cela, j’ai mis le groupe parlementaire en garde de la possibilité de l’organisation d’élections anticipées », a dit M. Tiilikainen. Il estime que les mesures d’ajustement de trois milliards d’euros sont difficiles.
M. Tuomo Puumala, vice-président du centre, a rejeté fermement la proposition des hauts fonctionnaires sur l’augmentation de la TVA pour les denrées alimentaires et les médicaments.
SM/4

Sécurité routière

Initiative populaire sur le durcissement des peines pour ivresse au volant
L’initiative populaire concernant le durcissement de peines concernant la conduite en état d’ivresse a déjà été signée par 52 000 personnes. Selon Helsingin Sanomat, elle sera probablement évoquée au Parlement. HS/A17

Roms

Formation et emploi
Yliopisto, revue de l’Université de Helsinki, publie un article sur les Roms de Finlande et la formation – ainsi que les perspectives d’emploi. Dans les années 2000, un progrès important a eu lieu concernant le niveau de formation des Roms : en 2001, un tiers des jeunes roms ne terminaient pas le collège, contre seulement un cinquième en 2010. L’écart est toujours important par rapport à la majorité de la population, dont 99 % terminent le collège, mais 85 % des Roms qui y arrivent désormais, continuent leurs études au-delà.
Selon Yliopisto, les Roms ont toutefois des difficultés importantes pour trouver du travail correspondant à leur formation, même dans des secteurs qui soufrent de pénurie de main d’œuvre.
En même temps que la société autour peut être discriminante, la culture Rom restreint la liberté des personnes : les règles concernant l’installation dans une nouvelle ville compliquent la recherche d’emploi.
Selon M. Pulma, professeur d’université, la communauté des Roms est en train de se diviser en ceux qui sont formés et ceux qui risquent une exclusion sociale.
Un comité consultatif concernant les questions des Roms a été créé en 1968. Depuis 1995, le droit à l’entretien de la langue et de la culture rom est inscrit dans la réforme des droits fondamentaux.
Le gouvernement a adopté, en 2010, un programme en matière de politique à l’égard des Roms qui a pour but d’améliorer le statut des Roms dans la société.
Il y a environ 10 à 12 millions de Roms en Europe. Le nombre de Roms en Finlande est estimé de 10 000 à 12 000. La Finlande est le seul pays en Europe où des Roms portent le costume traditionnel. Le rom n’est plus parlé comme langue maternelle en Finlande, même si les personnes plus âgées le connaissent toujours.
Yliopisto n°1/18-25

Entreprises

Meilleur rendement de NSN que de Ericsson
En 2013, NSN a enregistré un résultat positif de plus d’un milliard d’euros pour 11,2 milliards d’euros de chiffre d’affaire alors que son concurrent suédois n’a obtenu pour un chiffre d’affaires de 25 milliards d’euros que 1,5 milliard de bénéfices.
NSN emploie 48 000 personnes, contre 114 000 pour Ericsson.
HS

UPM prévoit des fusions dans l’industrie papetière
Lors de la publication des résultats d’UPM , le PDG Jussi Pesonen a déclaré qu’il s’attendait à des fusions dans le secteur qui est victime d’une surcapacité. En effet, en Europe la demande de papier diminue de 5% par an.
M. Pesonen a déclaré qu’UPM serait partie prenante à ces fusions. Il n’a toutefois pas fait référence aux rumeurs concernant un rapprochement des divisions de papier de UPM et Stora Enso.
Le commandant des forces armées, le général Puheloinen va entrer au conseil d’administration de UPM, a annoncé le groupe.
Son prédécesseur, l’Amiral Kaskeala devrait rester au conseil d’administration de Koné.
HS KL

Jeudi 30 janvier 2014

Politique étrangère et européenne

Syrie

« Il y a aussi des Finlandais de souche » Dem
Demokraatti rapporte que, parmi les quelques dizaines de Finlandais partis se battre en Syrie, « il y a des personnes de toutes origines, et aussi des Finlandais de souche », selon Tuomas Portaankorva (SUPO). Si la majorité des personnes venues de Finlande se battent du côté de l’opposition, cela n’est pas forcément le cas de tous car certains souhaitent uniquement participer aux combats.
La DSUPO estime que la menace terroriste en Finlande n’a pas augmenté ces dernières années ; La SUPO relève toutefois que le nombre de personnes ayant un lien avec le terrorisme international a augmenté.
Dem

Droits de l’homme

Situation des sans papiers et des Roms de l’Europe de l’Est en Finlande
Demokraatti rend compte du manuel des droits de l’homme concernant les réfugiés et les étrangers en général en Finlande co-rédigé par Mme Nykänen, chercheuse à l’Institut de santé publique (THL).
Mme Nykänen fait le parallèle entre le statut des sans papiers et celui des Roms de l’Europe de l’Est, qui pourtant séjournent en Finlande de façon légale. Elle relève que, comme ces personnes n’entrent pas dans le cadre de la sécurité sociale dans leur pays, elles ne sont couvertes que pour des soins urgents ici.
L’Institut de santé publique est en train d’étudier le statut des sans papiers du point de vue des soins médicaux pour le compte du ministère des Affaires sociales et de la Santé.
Mme Nykänen se félicite du fait que l’on se soit rendu compte en Finlande de l’existence des sans papiers et du fait que les droits de l’homme et les droits fondamentaux les concernent.
Dem/21

Agriculture

Prévisions de la MTK
Le syndicat des exploitants agricoles a publié ses prévisions pour les années 2014-2020. La MTK estime que le nombre d’exploitations agricoles, 57 000 aujourd’hui, diminuera pour atteindre 48 000 en 2020. Ce sont surtout les élevages porcins et les exploitations de vaches laitières qui diminueront.
Actuellement 5% des exploitations produisent la moitié de la production. Les petites exploitations
La rentabilité des exploitations agricoles finlandaises est particulièrement faible (la troisième plus faible au niveau européen, devant Malte et la Suède).
KL AL

Recherche

Un chercheur finlandais réussit à confirmer l’existence d’une particule synthétique dit monopole magnétique
Le chercheur finlandais Mikko Möttönen a participé à un projet de conception d’une particule synthétique. Les chercheurs s’efforcent d’en découvrir la forme naturelle depuis des années.
HS/A13

Politique intérieure

Partis politiques

Le Centre toujours largement en tête
Le journal télévisé d’Yle relève que selon un sondage sur l’audience des partis politiques, effectué pour son compte par l’institut Taloustutkimus, l’audience du Parti du centre reste élevée, à 23,6 %. Le Centre est suivi du Parti conservateur, 18,7 %, des Vrais Finlandais, 17,8 % et du Parti social-démocrate, 15,5 %. Depuis le sondage publié en décembre, le Centre a perdu 0,3 point, et le Parti conservateur et le PSD 0,4 point chacun. Les Vrais Finlandais ont gagné 0,4 point.
L’Alliance verte est créditée de 8,1 %, l’Alliance des gauches de 7,5 %, le Parti suédois de 3,8 M et les Chrétiens-démocrates de 3,7 %.
Le sondage a été effectué entre le 30 décembre et le 28 janvier auprès de 3 423 personnes.
M. Jari Pajunen, directeur de recherche à Taloustutkimus, il semble que la popularité du Centre a atteint son plafond. Par exemple le débat sur les fusions forcées des communes n’a pas fait augmenter l’audience du Centre. Le PSD est en grande difficulté. Ce parti continue à perdre des électeurs au profit des Vrais Finlandais.
Helsingin Sanomat note que l’audience du Centre a commencé à augmenter à partir de septembre 2012 et encore plus fortement à partir de mars 2013. M. Juha Sipilä a été élu à la présidence du parti en juin 2012.
Yle, HS/A9

Parlement

Le vote sur le présidium devrait se passer sans problèmes
L’ouverture solennelle de la Diète de 2014 aura lieu le mardi 4 février. Selon Helsingin Sanomat, les députés se réuniront, le lundi 3 février, en séance plénière pour élire le présidium de l’Eduskunta. Cette fois-ci, le vote devrait se passer sans problèmes, parce que le Centre n’a pas de candidat. Le président du Parlement, M. Eero Heinäluoma (PSD), et les vice-présidents Pekka Ravi (Parti conservateur) et Anssi Joutsenlahti (Vrais Finlandais) devraient être réélus.
« Le présidium a bien travaillé », a déclaré mercredi M. Kimmo Tiilikainen, président du groupe parlementaire du Centre. Il y a un an, le Centre avait proposé son propre candidat, Mme Mari Kiviniemi, pour le poste de deuxième vice-président, ce qui avait beaucoup irrité les Vrais Finlandais et les sociaux-démocrates. Selon les traditions du Parlement, le président et les deux vice-présidents représentent les trois plus grands partis du Parlement.
HS/A16

M. Soini sera absent du débat d’ouverture de la session parlementaire
Helsingin Sanomat rapporte que le débat d’ouverture de la session parlementaire aura lieu mercredi prochain. Il y a un an, le présidium avait inquguré une nouvelle coutume du débat d’ouverture où le Premier ministre Katainen avait débattu, pendant une heure, avec les deux dirigeants de l’opposition, MM. Soini et Sipilä. Cette fois-ci, le débat risque de tomber à l’eau, parce que le président du Centre, M. Sipilä est en congé de maladie en raison d’une thrombose pulmonaire et le président des Vrais Finlandais, M. Soini, sera absent.
M. Soini a choisi de participer, à Washington, à un petit déjeuner de prières, organisé par l’organisation chrétienne conservatrice The Fellowship Foundation. L’évènement arrivera à son point culminant jeudi matin avec le discours du président Obama. Il y aura près de 3 500 participants de 140 pays.
Après son élection, lundi prochain, le présidium du Parlement décidera le sort du débat d’ouverture.
HS/A16

Gouvernement

Mme Kari nommée conseillère de M. Haavisto
Selon Helsingin Sanomat, Mme Emma Kari, conseillère municipale des l’Alliance verte à Helsinki, a été nommée conseillère aux questions environnementales de M. Ville Niinistö, ministre de l’Environnement, à partir du 1er février, en remplacement de Mme Paloma Hannonen.
Mme Kari préside le groupe Vert au conseil municipal de Helsinki. Elle est également vice-présidente de la municipalité.
HS/A16

Entreprises d’Etat

M. Vapaavuori estime que l’Etat pourrait se désengager de nombreuses entreprises
Sur son blog, le ministre de l’Economie Jan Vapaavuori estime que l’Etat pourrait se désengager de nombreuses entreprises dans lesquelles il a des participations ; Il faudrait toutefois d’abord réfléchir à l’intérêt pour l’Etat de disposer d’actions de telle ou telle entreprises.
TS

Solidium a encore bien rapporté à l’Etat
Le groupe Solidium a enregistré un rapport sur investissement de près de 18% au second semestre et de 23,3% sur l’ensemble de l’année. 0 la fin 2013, la valeur du portefeuille de Solidium (qui gère les actions de l’Etat dans les entreprises privées) était de 7,2 milliards d’euros.
Le PDG de Solidium a déclaré que l’année 2013 avait été excellente pour les investisseurs. Selon lui, le rôle de Solidium est de servir de filtre entre les politiciens et les entreprises.
M. Järvinen estime que, dans le portefeuille de Solidium, il y a trois entreprises qui posent problème : d’une part le groupe minier Talvivaara et d’autre part les groupes métallurgiques Rautaruukki et Outokumpu. Il souligne que Rautaruukki était trop petit pour demeurer seul dans le secteur alors que Outokumpu a la taille suffisante pour rester indépendant.
HS KL

Economie

L’industrie technologique prévoit une reprise lente
L’union de l’industrie technologique a enregistré en 2013 un chiffre d’affaires en baisse par rapport à 2012. On note toutefois une lente reprise : les commandes au dernier trimestre étaient bien inférieures (-12%) à celles du dernier trimestre 2013 mais supérieures (+15%) au troisième trimestre 2013.
La valeur des carnets de commande était en décembre inférieure de 11% à son niveau de décembre 2013 mais seulement de 2% à celui de septembre.
L’industrie technologique employait à la fin de l‘année 296 000 personnes, soit une diminution de 7 300 emplois en un an (et 31 000 emplois de moins par rapport à 2008).
HS

Wärtsilä

Annonce d’un plan de restructuration
Le groupe Wärtsilä a annoncé, lors de la publication de ses résultats, un plan de restructuration qui visera à effectuer des économies de 60 millions d’euros par an et supprimera 1000 emplois dont 200 en Finlande.
Au quatrième trimestre 2013, le chiffre d’affaires du groupe a diminué de 8% à 1,4 milliards d’euros, mais de 1% seulement pour toute l’année 2013 à 4,6 milliards d’euros. Le résultat positif sur l’ensemble de l’année est de 520 millions d’euros.
Le groupe emploie 18663 personnes dans près de 70 pays dont près de 4000 en Finlande, principalement à Vaasa (3100 personnes) qui devrait donc être touchée par les suppressions de postes.
HS

Nucléaire

Test de pressurisation à Olkiluoto
Turun Sanomat annonce qu’un test de près de deux semaines sur la pressurisation du bâtiment va commencer à la centrale en construction d’Olkiluoto.
TS

Santé

Planification préalable des soins
Demokraatti rapporte qu’il demeure rare en Finlande que les patients aient exprimé leur volonté concernant les soins en fin de vie. La législation prévoit pourtant que la volonté du patient doit être prise en compte par le personnel médical.
La volonté du patient peut être inscrite sur son dossier médical ou sous le forme d’un testament sur la qualité de la vie.
Dem

Violence familiale

Le groupe de travail souhaite clarifier la législation
Le groupe de travail désigné par le ministère de l’Intérieur pour étudier les moyens d’empêcher la violence et les homicides familiaux, a remis son rapport à la ministre de l’Intérieur, Mme Räsänen, hier. Selon le groupe de travail, il faut faciliter l’information entre les autorités afin de prévenir de façon plus efficace les violences.
Le groupe de travail relève que la législation en matière de la confidentialité n’est pas explicite dans son ensemble. En raison des stipulations sur la confidentialité, l’information ne passe pas entre les différentes autorités ce qui empêche de se rendre compte de la nécessité d’une intervention.
Mme Heiliö du ministère des Affaires sociales et de la Santé, membre du groupe de travail, rappelle que les autorités utilisent le règlement sur la confidentialité également comme une excuse lorsque rien n’a été fait. Elle relève un cas d’homicide où 28 instances ont été au courant de la situation de l’enfant concerné.
Le groupe de travail souligne l’importance de la formation des autorités. La législation devrait être revue pour modifier les points ambigus qui prêtent à l’interprétation. Dans certaines communes, il faudrait améliorer les modalités de la coopération entre les autorités.
Le groupe de travail propose enfin que l’on stipule sur le droit des autorités d’évoquer un risque de violence auprès de la police ou des autorités des services sociaux malgré le règlement sur la confidentialité.
En 2011-2012, 22 enfants de moins de 15 ans ont été tués. Outre ces deux ans, le nombre d’homicides d’enfants a varié entre un et neuf par an, durant les dix dernières années.
De janvier 2003 en janvier 2012, 55 personnes, dont 48 des enfants, sont morts dans un contexte familial. Selon le ministère de l’Intérieur, une partie de ces meurtres auraient pu être empêchées s’il n’y avait pas eu des insuffisances dans le travail des autorités.
HS/A15

Livre

Les petits libraires disparaissent
Kaleva rapporte que depuis quatre ans de nombreuses petites librairies disparaissent en Finlande. L’année dernière treize ont fermé pour seulement cinq ouvertures nouvelles.
La vente de livres ne cesse donc de se concentrer.
Le nombre des gros lecteurs diminue et 79% lisent un seul livre par an.
On a décidé de faire de 2015 l’année du livre.
La vente de livres en librairie a diminué des 2,3% (de 3% pour les romans, de 5% pour les livres de la jeunesse et de 2% pour les essais).
Kaleva

La hausse de la TVA affaiblirait le livre
Le directeur général du ministère des Finances Jukka Pekkarinen a proposé une hausse de la TVA sur le livre.
Actuellement le livre est taxé au taux réduit de 10% (contre 6% en Suède) et le livre électronique au taux normal de 24%.
Kaleva

Météo

Une quantité très faible de neige
Il y a actuellement très peu de neige dans la partie Sud et orientale de la Finaldne.
A Helsinki la couche de neige est de 6 centimètres contre 21 normalement en moyenne à cette période. A Vantaa il n’y a que trois centimètres (contre 18 normalement) et à Tampere dix (contre 28).
HS

Mercredi 29 janvier 2014

Politique étrangère et européenne

Ethiopie

Visite de MM. Katainen et Haavisto
Selon Turun Sanomat, le ministère des affaires étrangères annonce que la Finlande soutient un programme pour améliorer l’enseignement de plus de 20 millions d’enfants éthiopiens. Le programme de développement de la qualité de l’enseignement à été rendu public mardi à Addis Abeba à l’occasion de la visite du Premier ministre Jyrki Katainen et du ministre du Développement Pekka Haavisto.
« L’objectif de la Finlande est de pourvoir garantir que chaque élève ait son propre manuel scolaire et un instituteur compétent », a déclaré M. Haavisto. Le soutien à la réforme scolaire éthiopienne est nécessaire parce que, pendant les dix dernières années, le nombre d’élèves a doublé et le nombre d’écoles et d’instituteurs a triplé en Ethiopie.
TS/9

RCA

La décision sur la participation de la Finlande sera prise la semaine prochaine
STT rapporte qu’il est probable que la décision du Président et du gouvernement sur la participation de la Finlande à l’opération de l’UE en RCA sera prise la semaine prochaine. Le directeur général adjoint de la direction politique du MAE, M. Timo Kantola précise que, « conformément à la loi sur le maintien de la paix, la décision du gouvernement sera ensuite transférée au Parlement, soit comme un rapport destiné à la commission des affaires étrangères soit comme une annonce étudiée en séance plénière. Dans les opérations précédentes, le parlement a pu se prononcer deux à trois semaines après la décision du gouvernement ».
La question du nombre de Finlandais envoyés reste ouverte. Cela pourrait aller de quelques officiers placés à l’état-major en Grèce jusqu’à 50 soldats. Le ministre de la défense Carl Haglund a déclaré : « Je n’ai pas personnellement tiré de conclusions ni sur le nombre de soldats ni sur notre contribution. Je pense que notre contribution sera plus faible que la vingtaine de soldats évoquée. »
Le prix de l’opération reste à déterminer. Selon le rapport de 2009, le coût d’un soldat envoyé par la Finlande dans l’opération de l’UE au Tchad avait été de 220 000 euros.
AL KS

Politique intérieure

Budget

M. Haglund met en cause les hausses fiscales
Helsingin Sanomat relève que selon le ministre de la Défense, M. Carl Haglund, président du Parti suédois, le gouvernement devrait étudier les ajustements budgétaires. M. Haglund, qui a été invité au déjeuner de l’association des journalistes hier, estime qu’il est très difficile de trouver de nouvelles hausses fiscales. « Il faut penser ce qui est raisonnable du point de vue de l’économie nationale. »
Les partis de gauche, le PSD et l’Alliance des gauches, exigent une répartition égale entre économies et hausses fiscales.
Pour M. Haglund, « il est évident que les ajustements de 5,4 milliards d’euros déjà effectués ne sont pas suffisants ». Le ministre estime que les négociations sur le cadrage budgétaire seront difficiles. « L’ajustement de trois milliards est une estimation. Je ne crois pas qu’on puisse réaliser des hausses fiscales de 1,5 milliard d’euros. »
HS/A12

Entreprises d’Etat

M. Ihalainen propose le retour des conseils de surveillance
Selon Helsingin Sanomat, le ministre social-démocrate de l’Emploi, M. Lauri Ihalainen, qui souhaite améliorer la gestion des entreprises publiques, estime que le retour de conseils de surveillance dans les entreprises d’Etat serait une possibilité. M. Ihalainen souhaite également augmenter la participation des représentants du personnel dans la gestion des entreprises.
M. Mauri Pekkarinen, député centriste, ancien ministre du Commerce et de l’Industrie, critique les propos de M. Ihalainen, estimant que le ministre social-démocrate a eu du mal à expliquer aux siens pourquoi Rautaruukki a fusionné avec le suédois SSAB. M. Pekkarinen souligne que le comité interministériel des affaires économiques doit prendre les décisions concernant la vente d’actions des entreprises publiques.
HS/A12

Réforme de l’enseignement au lycée

La commission de la Culture souhaite jouer un rôle dans la réforme
Hufvudstadsbladet relève que la commission de la Culture se soucie de la fonction de l’enseignement de culture général du lycée. Après les organisations des professeurs, ce sont les personnalités politiques qui expriment leur inquiétude pour la disparition de contenus suffisants dans des matières comme l’histoire, la biologie ou la géographie.
Mme Vahasalo, présidente conservatrice de la commission de la Culture, relève que la commission souhaite avoir un rôle plus important dans la préparation de la réforme. Elle condamne les trois alternatives présentées dans la proposition de réforme du groupe de travail. Mme Nylander, membre (Parti suédois) de la commission, rappelle qu’offrir un choix accru de matières ne devrait pas être l’objectif principal de la réforme.
HBL/2-3

Extrême-droite

Un militant nationaliste violent toujours en cavale
Helsingin Sanomat rapporte que la police recherche encore un des militants d’un groupe nationaliste Suomen vastarintaliike, responsable d’une rixe lors de la publication d’un livre contre les mouvements d’extrême-droite à Jyväskylä il y a un an. La police projette de lancer un mandat d’arrêt international contre lui.
Selon la SUPO (Sûreté nationale finaldnaise), ce groupe est très petit et ne constitue pas une menace significative pour la société.
Les militants du même groupe d’extrême-droite ont rué de coups un étranger qui les avait critiqués à Vantaa samedi dernier.
HS/A11

Koné

M. Alahuhta quitte ses fonctions et sera remplacé par Henrik Ehrnrooth
Le groupe d’ascenseurs et d’escaliers roulants Koné a présenté le successeur de son directeur général, M. Matti Alahuhta, M. Henrik Ehrnrooth, directeur économique, à la même occasion que le résultat très positif du groupe a été annoncé.
M. Alahuhta dirige le groupe depuis neuf ans, période qui a été une réussite grâce au choix d’une stratégie qui a mis l’accent sur le marché asiatique, dans lequel Koné est devenu le deuxième fabricant d’ascenseur, sachant qu’il est le premier en Chine et en Inde.
Le chiffre d’affaires de Koné a dépassé les deux milliards, pour la première fois dans son histoire, durant le dernier trimestre de 2013. Le bénéfice frôlait un milliard.
Au lieu de prendre sa retraite, M. Alahuhta compte continuer dans la vie économique.
M. Ehrnrooth, a été désigné directeur économique de Koné il y a cinq ans. Il est membre du directoire du groupe.
Il ne vient pas du côté industriel de la famille Ehrnrooth. Dans sa branche familiale, il y a eu beaucoup de soldats, dont le général Adolf Ehrnrooth, et de fonctionnaires.
HS/A24-25

Immobilier

Fin de la récession des ventes d’appartements ?
Selon l’Institut national d’études statistiques, les prix des vieux appartements ont diminué de 1,3 % de novembre à décembre 2013. Durant toute l’année 2013, les prix ont toutefois augmenté de 1,6 % par rapport à 2012, et de 2,5 % dans la région de la capitale.
L’institut de recherche PTT prévoit une augmentation pour cette année, à hauteur de 2,5 %, et de 4 % en ce qui concerne les vieux appartements de Helsinki.
En 2013, le nombre de ventes de logements a diminué de 15 %.
HS/A26

L’Etat et l’église

Initiative populaire en préparation sur la séparation de l’église de l’Etat
Les libres penseurs sont en train de récolter des signataires pour une initiative populaire demandant le démantèlement du statut spécifique de l’église luthérienne et de l’église orthodoxe à l’égard de l’Etat.
L’Union des libres penseurs considère comme problématique le droit de lever l’impôt de l’église, ainsi que l’enseignement de la religion à l’école.
Les partis représentés au parlement ne sont pas prêts à changer le statut des églises tant que celles-ci s’occupent de tâches sociales.
Certains députés sont favorables à l’idée de développer l’enseignement de la religion. L’Alliance des gauches serait disposée à modifier même radicalement le statut de l’église.
HS/A13

Mardi 28 janvier 2014

Politique étrangère et européenne

Ukraine

Editorial : « L’Ukraine fait trembler l’Europe centrale » HS
Helsingin Sanomat écrit que la stabilisation de l’Ukraine est très importante pour l’UE. L’éditorialiste considère que l’UE ne peut pas se ranger en faveur d’un groupe mais doit veiller au respect des droits fondamentaux. Cela sera réalisé en promouvant des négociations pacifiques et en maintenant des canaux de discussions avec toutes les parties en Ukraine.
HS

Nucléaire

Fennovoima va utiliser de l’uranium retraité
Le Stuk surpris
Kaleva rapporte que Fennovoima envisage d’utiliser pour son futur réacteur de Pyhäjoki du combustible retraité.
Le STUK souligne que cela n’a jamais eu lieu en Finlande et que cette solution est rarement utilisée dans le monde. « On l’a un peu fait en suisse et ln Allemagne, mais la majeure partie du combustible nucléaire demeure de l’uranium d’origine naturelle », déclare Risto Sairanen (STUK) qui ajoute : « On n’a jamais utilisé d’uranium retraité dans les centrales finlandaises. C’est donc un choix assez surprenant de la part de Fennovoima ».
Le STUK n’est en revanche pas étonné d’apprendre que c’est la filiale de Rosatom, TVEL qui fournira le combustible à Fennovoima. La même compagnie fournit le combustible de la centrale de Loviisa.
M. Sairanen souligne qu’actuellement le prix de l’uranium retraité n’est pas moins cher alors que Fennovoima considère au contraire que cela permettra de faire des économies.
Kaleva

Collège de défense

Le rapport sur la Turquie ne sera pas publié
Selon Helsingin Sanomat, le Collège de défense (Maapuolustuskorkeakoulu) a décidé de ne pas publier le rapport sur la Turquie, rédigé par le chercheur Alan Salehzadeh. Selon le comité chargé des publications du collège, le rapport est trop polémique et trop centralisé sur la question kurde.
Le chercheur n’approuve pas ces critiques ni cette décision. Il accuse son ancien employeur de censure. Son poste à durée déterminée n’a pas été prolongé à la fin du mis de décembre.
HS a rapporté, en octobre dernier, que le Collège de défense ne voulait d’abord pas publier le rapport du même chercheur sur l’Iran, après une intervention par l’ambassadeur iranien. Le ministre de la Défense, M. Carl Haglund, a demandé un compte-rendu en la matière et le rapport a ensuite été publié en ligne.
HS/A12

Conseil de l’Europe

M. Halla-aho
Hufvudstadsbladet relève que M. Halla-aho (Vrais Finlandais) a pris ses fonctions comme membre suppléant de la délégation finlandaise auprès de l’assemblée générale du Conseil de l’Europe, hier.
« Personne n’a protesté », constate M. Sasi, délégué conservateur auprès du Conseil de l’Europe, en soulevant qu’il y a des problèmes plus importants, comme la position du parti extrémiste grec.
Les groupes parlementaires finlandais ont protesté contre la nomination de M. Halla-aho, qui a été condamné pour incitation à la haine raciale et pour violation de la liberté de culte.
HBL/4

Patria

Patria a conclu un accord d’entretien des F18 Hornet avec un groupe suisse
Keskisuomalainen relève que Patria a signé un contrat de coopération en matière de l’entretien des Hornet F/A 18 avec le groupe suisse RUAG. Des projets de coopération ont déjà eu lieu et des mécaniciens finlandais ont effectué des déplacements en Suisse.
Selon M. Erkkilä, directeur auprès de Patria Aviation, il ne s’agit pas de déplacer les Hornets entre la Finlande et la Suisse, car les mesures de réparation ou d’entretien concernent certains composants ou appareils.
Les Finlandais et les Suisses sont spécialisés dans certains domaines chacun, ce qui assure des économies. Les pays négocient également sur l’éventualité de proposer des services aux pays tiers qui disposent des F18 Hornet.
KS/11

Politique intérieure

Gouvernement

Spéculations sur le remaniement des portefeuilles ministériels du Parti conservateur
Helsingin Sanomat relève que les spéculations sur les remplaçants de M. Alexander Stubb, ministre des Affaires européennes et du Commerce extérieur, et de Mme Henna Virkkunen, ministre de l’Administration et des Communes, ont commencé. Les deux ont présenté leur candidature aux élections européennes.
On estime que M. Stubb sera surement élu. Les conservateurs croient aussi au succès de Mme Virkkunen aux élections. Le Premier ministre Jyrki Katainen, a promis, quant à lui, d’annoncer ses intentions en avril prochain.
La démission de deux ou même trois ministres à la fois bouleverserait le groupe ministériel du Parti conservateur. On attend un remaniement des portefeuilles.
Selon les spéculations, deux noms sont le plus en vue : M. Petteri Orpo, président du groupe parlementaire, et Mme Lenita Toivakka, première vice-présidente du groupe parlementaire. M. Orpo pourrait même être nommé ministre chargé des collectivités locales.
Mme Toivakka représente la circonscription de la Savonie du Nord qui a désormais été fusionnée avec celle de Kymi. Le quotidien estime que le Parti conservateur souhaite avoir une position plus forte dans cette nouvelle circonscription de la Finlande de sud-est (où était élu M. Häkämies, ancien ministre de l’Economie, NDLT) et la nomination ministérielle de Mme Toivakka serait utile à cette fin.
Les conservateurs ont également confiance en MM. Sampsa Kataja, Tapani Mäkinen et Harri Jaskari. Parmi les nouveaux espoirs sont mentionnés Mme Sanni Grahn-Laaksonen (ancienne conseillère de M. Stubb, NDLT), M. Sinuhe Wallinheimo et Mme Anne-Mari Virolainen.
De nombreux conservateurs estiment que deux ministres actuels, M. Vapaavuori (Economie) et Mme Paula Risikko (Affaires sociales et la Santé), sont capables de s’occuper de n’importe quel portefeuille ministériel.
Le quotidien note aussi que si M. Orpo est nommé ministre, un des noms mentionnés peut le remplacer au poste de président du groupe parlementaire.
HS/A12

Budget

Il ne sera pas facile de réaliser trois milliards d’économies supplémentaires
Helsingin Sanomat, analyse l’annonce du Premeir ministre concernant la nécessité, lors du cadrage budgétaire du printemps de trouver trois milliards d’euros de plus d’ajustement budgétaire.
Selon l’analyse du ministère des Finances publiée en décembre, le besoin d‘ajustement budgétaire est précisément de 3,3 milliards d’euros. C’est beaucoup si l’on prend en compte que les trois derniers ajustements budgétaires de ce gouvernement qui s’élèvent à 5,6 milliards d’euros d’ajustements réalisés. En effet, les ajustements nouveaux doivent s’ajouter à ceux mis en place. De plus, le programme gouvernemental précise qu’il faut une répartition égale entre économies et hausses fiscales.
Bien entendu si les prévisions de croissance devaient s’améliorer (le ministère des Finances prévoyait une croissance de 0,8%) le besoin d‘ajustement diminuerait.
Helsingin Sanomat considère aussi que le gouvernement pourrait décider d’économies moins importantes au printemps s’il considère par exemple qu’ujn tel ajustelment serait susceptible d’avoir un effet négatif sur la croissance. De plus, les discours opposé aux hausses fiscales s’est renforcé.
Kauppalehti publie un éditorial titré « La voie des hausses fiscales est terminée ». Le quotidien économique a aussi interviewé des économistes qui estiment touts que l’Etat devra faire des économies, mais s’opposent aux hausses d’impôts.
Helsingin Sanomat conclut que le gouvernement devra faire quelque chose.
Le quotidien rapporte aussi que l’Etat pourrait décider d’augmenter la TVA, notamment sur certains produits qui sont soumis à des taux réduits.
HS KL

Innovation

Les projets du Tekes ont permis de créer un millier de nouveaux produits
Le financement du Tekes permet de multiplier la croissance des startups
Les projets financés par le Tekes en 2013 ont permis la création de 1270 nouveaux produits, services ou processus et plus d’un millier de brevets. La part de financement du Tekes était en moyenne de la moitié du financement de ces projets.
Le Tekes, qui emploie près de 400 personnes, a un budget de fonctionnement de 34 millions d‘euros. Il a participé à 1860 projets en 2013 et distribué 577 millions d’euros, pour les deux tiers à des PME-PMI et dont 133 millions pour les jeunes startups (de moins de six ans). En raison de la forte demande, 250 projets n’ont pas pu être financés.
HS KL

Parti du centre

M. Sipilä
Le congé de maladie de M. Sipilä, prévu jusqu’à fin février, jette une ombre sur les projets du Centre devenu le premier parti selon les sondages. M. Sipilä est remplacé par Mme Saarikko, vice-présidente du parti, et des responsabilités seront assumées par le reste de la direction du parti et par le groupe parlementaire.
Selon les sondages, M. Sipilä est très bien vu comme prochain Premier ministre.
KS/10

Fonction publique

Eventualité d’une carence en cas de transfert du secteur privé vers le public ?
Un comité consultatif désigné par Mme Virkkunen, ministre des Collectivités locales, a étudié la règle du jeu dans les situations où un fonctionnaire ou homme politique passe au secteur privé, et notamment dans une organisation syndicale (représentant le patronat ou les employés) ou l’inverse.
M. Uimonen, membre de ce comité et président du Conseil éthique du secteur des médias, déclare que le comité envisage de proposer de mettre en place une carence dans la cas où une personne venant du secteur privé passerait dans la fonction publique afin qu’il ne puisse pas avantager son précédent employeur.
Le comité devra donner une proposition définitive en la matière, la semaine prochaine.
Selon M. Ruostesaari, professeur en sciences politiques, un délai de carence concernant le passage du public au privé serait une bonne chose d’un point de vue éthique. Il reste à étudier la question de la rémunération prévue durant une carence éventuelle.
KS/10

Criminalité

Des militants nationalistes ont rué de coups un étranger qui les avait critiqués
Helsingin Sanomat rapporte qu’un groupe de militants d’un mouvement nationaliste, Suomen vastarintaliike, a agressé, samedi à midi dans le quartier de Myyrmäki à Vantaa, une personne d’origine étrangère qui avait critiqué leur message xénophobe et anti-européen. Après avoir donné des coups à cette personne, le groupe de cinq ou six hommes a disparu avant l’arrive de la police et de l’ambulance.
Ce même groupe était responsable d’une rixe lors de la publication d’un livre contre les mouvements d’extrême-droite à Jyväskylä, l’année dernière.
HS/A17

Lundi 27 janvier 2014

Politique étrangère et européenne

Déclarations de M. Tuomioja

Sur l’Ukraine
Interrogé ce matin à Yle, le ministre des Affaires étrangères Erkki Tuomioja a déclaré qu’il fallait rapidement résoudre la crise ukrainienne. Il estime que le prolongement des manifestations témoigne du caractère bloqué de la situation sur place et du renforcement des tensions. Il estime qu’il faudrait que les parties en cause comprennent que seules des négociations permettront de résoudre cette crise. « Il faut agir vite et trouver un compromis. Les responsables des violences doivent répondre de leurs actes ».
Il a rappelé qu’il considérait toujours qu’une solution pourrait être d’organiser des élections anticipées. « Accepter des élections ne voudrait pas dire que M. Ianoukovitch ne pourrait pas se présenter. Il reviendra alors au peuple à choisir entre quelles mains il préfère confier le pouvoir ».
Dimanche, M. Tuomioja avait déclaré qu’il estimait qu’il y avait « un grand risque de guerre civile en Ukraine » ; Selon lui, l’UE ne veut pas être un simple spectateur de la crise, mais essaie d’influencer pour faire cesser les violences.
Il estime que l’éclatement de l’opposition est un risque et pourrait favoriser une radicalisation. « Il y a des forces dans l’opposition qui ont été très provocatrices et des mouvements très violents ».
Dès vendredi, M. Tuomioja s’était exprimé à Helsinki en regrettant un cercle vicieux de la violence en Ukraine. Selon lui, l’UE ne doit pas devenir une partie à cette crise mais s’assurer que les droits fondamentaux sont respectés.
Il estime aussi que cette crise pèse sur les relations entre la Russie et l’UE.
HS Yle Dem KS

Sur la RCA et la coopération de défense
Helsingin Sanomat rapporte que la Finlande va décider, cette semaine, du nombre de soldats qu’elle envisage d’envoyer pour l’opération de l’UE en RCA. Il devrait s’agir probablement d’une vingtaine de soldats.
Cette opération correspond à l’objectif de la Finlande qui est favorable à un renforcement de la politique étrangère et de sécurité commune de l’UE et souhaite que l’UE dirige des opérations de gestion de crise. La Finlande souhaiterait toutefois que l’on utilise les groupements tactiques de l’UE, mais cela a été exclu. Une des raisons en est que ces groupements ne peuvent être utilisés que pour des opérations de 90 jours alors que l’opération en RCA devrait durer au moins 120 jours, précise M. Tuomioja. De plus, ces groupements ne sont pas adaptés à des opérations telles que celle en RCA. « Il faudrait peut-être développer des troupes plus flexibles que ces groupements de 1500 hommes. Il est difficile de faire rentrer ces groupes très structurés dans aucune situation concrète, regrette M. Tuomioja.
Helsingin Sanomat souligne que le rôle actif de l’UE dans la gestion de crise souligne la situation de l’OTAN, en pleine réflexion sur son avenir. En effet, le temps des opérations importantes de l’OTAN, comme celle en Afghanistan pourrait être révolu.
D’ailleurs la Finlande elle-même n’a pas pu décider des détails de son retrait de l’Afghanistan. « Ce qui se passera pour nos troupes de la FIAS en juillet est toujours ouvert. La Finlande se prépare à laisser sur place 85 soldats, sous la direction de l’Allemagne pour une activité de formation », déclare M. Tuomioja. Ce dernier souligne que le débat en Finlande sur l’OTAN demeure complètement séparé de ce qui se passe réellement dans l’alliance atlantique.
De plus, les débats intérieurs finlandais et suédois sur l’OTAN se nourrissent mutuellement. Helsingin Sanomat rappelle que, jeudi, lors de sa visite à Washington, le ministre de la défense Carl Haglund a déclaré que la Finlande souhaitait renforcer sa coopération avec l’OTAN. « On n’aura pas la carte platine ou gold, mais tout le monde comprend que de nombreux pays partenaires de l’OTAN apportent une contribution importante ».
Selon M. Tuomioja, c’est néanmoins l’UE qui est l’acteur qui a le plus à donner dans la gestion internationale de crise. « L’UE est capable d’agir avec de nombreux instruments, de la gestion de crise à des accords commerciaux ou à de la coopération au développement », souligne M Tuomioja.
HS

Sur la coopération arctique
M. Tuomioja estime qu’il faut mettre fin au cercle vicieux des effets environnementaux sur les régions arctiques. Il souligne que le développement durable est un thème important de la politique étrangère.
Selon lui, la coopération arctique est particulièrement importante car elle peut empêcher des conséquences environnementales dramatiques. Selon lui, il faut réfléchir aux conséquences sur l’environnement avant de prendre des décisions d’investissement dans ces régions.
M. Tuomioja a également déclaré que l’action des militants de Greenpeace en Russie et ses conséquences n’auraient pas d’effets durables sur les relations avec la Russie.
M. Tuomioja déclare que l’objectif de la Finlande est de garantir la croissance et la compétitivité dans les régions arctiques tout en prenant soin de l’environnement. La Finlande souhaite être un pionnier du développement durable des régions arctiques. L’objectif est de développer la coopération dans la région, d’influencer la politique européenne sur l’arctique et de faire connaître le savoir-faire finlandais. Le forum important pour la coopération est le conseil arctique.
Dem

Défense

L’achat de missiles américains a été précédé par la formation de soldats finlandais
Selon Helsingin Sanomat, le ministre de la Défense, M. Carl Haglund, a annoncé jeudi, lors de la visite à Washington à son homologue américain, M. Chuck Hagel, que la Finlande a décidé d’acheter des missiles antiaériens Stinger.
Avant l’achat des missiles, six soldats finlandais ont participé, en 2013, à une formation de missiles Stinger aux Etats-Unis.
La Finlande avait initialement organisé un appel d’offres mais le ministère de la Défense l’a interrompu en 2013. La législation finlandaise autorise à acheter des armes d’occasion sans organiser un appel d’offres. Les missiles achetés contiennent des pièces d’occasion.
HS/sam/A13

Afrique

MM. Katainen et Haavisto en Ethiopie et en Tanzanie
Keskisuomalainen relève que le Premier ministre Jyrki Katainen et le ministre du développement Pekka Haavisto sont partis dimanche pour une tournée de quatre jours en Ethiopie et en Tanzanie avec une délégation des représentants des entreprises, dont Rovio, Cargotec et Nokia. Selon M. Haavisto, il s’agit surtout de la promotion des exportations finlandaises.
Il y aura en même temps en Ethiopie un sommet de l’Union africaine. M. Haavisto souhaite que les Finlandais puissent rencontrer des participants du sommet. « C’est une occasion unique pour effectuer une visite à Addis Abeba, rencontrer la direction éthiopienne et découvrir les questions étudiées au sommet de l’Union africaine », a déclaré M. Haavisto.
En Tanzanie, les ministres s’entretiendront aussi sur la coopération au développement. La Finlande aide un projet tanzanien de l’institut de développement durable.
KS/lun/7

Elections européennes

Candidature de la Ministre des collectivités locales Henna Virkkunen
La ministre des collectivités locales, Mme Henna Virkkunen (parti conservateur) a présenté vendredi sa candidature aux élections européennes.
Elle a présenté sa candidature lors d’une conférence de presse ouverte par le Premier ministre et président du parti conservateur Jyrki Katainen. Il a précisé qu’elle remplissait les critères pour faire un bon Commissaire. Mme Virkkunen n’a pas exclu cette possibilité mais a souligné qu’elle visait d’abord les élections européennes.
M. Katainen a déclaré qu’il ne voyait pas de problèmes à ce que plusieurs ministres conservateurs soient candidats aux européennes.
Mme Virkkunen a déclaré que le projet de réforme des communes serait bouclé au gouvernement bien avant les élections.
HS

Réactions et commentaires
Marko Junkkari dans Helsingin Sanomat écrit que l’on peut interpréter les candidatures de Mme Virkunen et M. Stubb come le fait que M. Katainen se représentera à la tête de son parti au congrès de juin. Le parti conservateur a besoin de sang neuf pour aborder les élections législatives de 2015. De ce point de vue le changement de ministres est le bienvenu. Il se peut aussi qu’une candidature aux élections européennes convienne bien à M. Stubb et Mme Virkkunen. En effet, cette dernière a vu son capital diminué par la réforme des communes. Elle pourrait donc avoir besoin de recharger les énergies avant de se présenter à la tête du parti au congrès de 2016.
Johanna Vesikallio (STT) estime elle aussi que Mme Virkkunen va se sauver à Bruxelles et qu’il est possible qu’en 2016, la succession de M. Katainen à la tête du parti conservateur se joue entre des personnes tentant un retour de Bruxelles.
L’éditorialiste d’Helsingin Sanomat relève qu’avec le départ possible des ministres Stubb et Virkkunen, après celui de M. Häkämies pur le patronat il y un peu plus d’un an, c’est l’équipe dont s’était entouré M. Katainen depuis près de deux législatures qui se délite. Si le parti conservateur souhaite faire partie du prochain gouvernement, il n’est en effet pas sage de se présenter avec les mêmes ministres pour une troisième législature, estime HS.
HS KS

Diplomatie digitale

Editorial
Helsingin Sanomat rapporte que le ministère des affaires étrangères finlandais va lancer un programme de recherche pour renforcer la diplomatie digitale. Une coopération avec le groupe néerlandais Clingendael a été décidée pour un montant de 300 000 euros par an.
Actuellement, seulement une dizaine d’ambassadeurs finlandais sont actifs sur Twitter. Sur les 88 représentations finlandaises, 74 sont sur Facebook et 27 sur Twitter.
HS

ONU

Nomination de M. Uosukainen
Helsingin Sanomat rapporte que M. Jukka Uosukainen (59 ans), qui participe aux négociations climatiques depuis 1997, a été nommé directeur du centre de technologie de l’ONU à Copenhague à partir de la mi-février. Il est conseiller au ministère des Affaires étrangères pour les questions de développement.
HS/lun/A23

Politique intérieure

Parti du centre

Etat de la santé de M. Sipilä
La thrombose du poumon de M. Sipilä a récidivé et le président du Parti du centre est ainsi en congé de maladie jusqu’à fin février. Il est remplacé par Mme Saarikko, vice-présidente du parti.
Le parti retardera ainsi sa prise de décision sur le programme électoral pour les européennes et sur les trois derniers candidats à investir.
www.hs.fi

Participations de l’Etat dans les entreprises

Débat sur Solidium
Le ministre de la Culture, M. Arhinmäki, a proposé le démantèlement de Solidium, groupe chargé de la gestion des actions de l’Etat. Vexé de la fusion de Rautaruukki avec le suédois SSAB, M. Arhinmäki estime que les décideurs politiques devraient avoir plus de pouvoir de décision en ce qui concerne les actions de l’Etat dans des entreprises.
M. Arhinmäki, membre du comité ministériel de politique de l’Economie, n’accepte pas que les ministres ne puissent pas se prononcer sur des arrangements de telle envergure, alors qu’en dernier lieu, ils doivent en assumer la responsabilité. Il regrette également le fait que l’information passe très mal pour les membres du comité ministériel.
M. Stubb, ministre du Commerce extérieur, quant à lui, estime que les hommes politiques ne devraient pas se mêler des affaires de Solidium, ce qui a suscité des commentaires sur l’importance d’une gestion politique en ce qui concerne la propriété de l’Etat. Mme Alanko-Kahiluoto (Verts), qui a qualifié les propos tant de M. Stubb que de M. Arhinmäki de « populistes », réclame un débat sur les moyens de l’Etat de surveiller ses entreprises.
M. Tiilikainen (Centre) estime que les propos des deux ministres reflètent d’un gouvernement caractérisé par des tensions qui constituent un obstacle pour la prise de décision. Il souhaite une mainmise plus stricte de la part de l’Etat dans le contexte d’une période de transition dans l’industrie.
Mme Paatero (PSD) estime que la position de son parti se situe entre celle de M. Stubb et celle de M. Arhinmäki. Les Démocrates chrétiens soulignent l’importance de la gestion politique [des entreprises d’Etat] et les Vrais Finlandais se félicitent du fait que l’on évoque cette question. Mme Ruohonen-Lerner rappelle l’importance de maintenir les emplois et la production en Finlande.
M. Haavisto (Verts), ministre chargé de la gestion des entreprises de l’Etat, a souligné l’importance d’un esprit actif en ce qui concerne la propriété de l’Etat. Il réclame plus d’outils pour l’Etat pour la gestion des entreprises en crise, même si l’Etat y est un actionnaire minoritaire.
Solidium gère les actions de 11 entreprises où l’Etat est un actionnaire minoritaire. Il relève que jusqu’à présent, les vues sur le rôle de l’Etat entre lui, le ministre de l’Economie, M. Vapaavuori, et celui de l’Emploi, M. Ihalainen n’ont pas trop divergé.
M. Haavisto estime que l’Etat, en tant qu’actionnaire, ne peut pas se permettre de se mettre à l’écart lorsqu’il s’agit des emplois. Pour lui, Solidium est fort en ce qui concerne son analyse [sur la rentabilité], mais il n’y a pas de spécialistes en ce qui concerne les situations de crise. « Des fois, au lieu de gérer le portefeuille d’actions, il faudrait pouvoir activement soutenir une entreprise qui risque de se retrouver en crise, et c’est pour cela que les ministres participent à la prise de décision. Les ministres en question sont ceux qui devront s’assumer la responsabilité en ce qui concerne ces décisions, même si formellement, il s’agit de questions relevant de Solidium. »
HS/sam/A15, dim/A9, lun/A27

Projet Guggenheim

La fondation culturelle suédophone pourrait subventionner le concours d’architecture à hauteur d’un demi-million d’euros
Hufvudstadsbladet relève que selon une lettre interne de la fondation culturelle suédophone, Kulturfonden envisage de soutenir l’organisation d’un concours d’architecture concernant un Musée Guggenheim avec 500 000 euros. M. Jakobsson, directeur général de la fondation relève que, comme il s’agit d’un projet enrichissant pour l’offre culturelle finlandaise, le projet est dans les intérêts du pays et que des suédophones pourraient y participer.
M. Sandvik, professeur de droit privé de l’Université de Helsinki, estime que Kulturfonden devrait annuler cette subvention pour sa propre crédibilité. Il rappelle que les règles de la fondation stipulent que ses fonds sont engagés pour le soutien de la langue suédoise et la culture suédophone en Finlande et que ce projet n’entre pas dans ce cadre.
HBL/sam/6, lun/6

Roms

70 % des Roms finlandais se sentent discriminés
Selon une étude effectuée pour le compte de l’ombudsman des minorités, Mme Biaudet, 68 % des Roms finlandais ont éprouvé une discrimination durant les douze derniers mois. L’étude n’a pas été publiée encore, mais Mme Biaudet en a présenté une partie lors d’un séminaire organisé à Stockholm.
Elle considère les résultats surprenants et choquants, « même pour nous qui travaillons avec ces questions ». Elle relève que 47 % des Somaliens de Finlande se sentent discriminés, « ce qui est déjà un chiffre choquant ».
Pour elle, il est clair que, dans leur quotidien, les Roms ne sont pas considérés comme des individus, mais plutôt comme des représentants d’un groupe.
Les Roms de Finlande déclarent se sentir bien plus discriminés que ceux de plusieurs autres pays européens. Est-ce parce qu’ils sont bien intégrés dans la société et sont plus en contact avec la population majoritaire ? Mme Biaudet estime qu’une autre explication pourrait être le fait que les Roms finlandais sont plus conscients de leurs droits. D’autre part, certains disent qu’ils sont tellement habitués à être discriminés et traités d’une façon inappropriée qu’ils ne considèrent même pas cela comme étant une discrimination.
Les femmes Roms se sentent plus souvent discriminées que les hommes, et les jeunes Roms ont le plus d’expériences de discrimination.
HBL/sam/2

Universités

Un nouveau record de diplômes
Selon Helsingin Sanomat, les 14 universités finlandaises ont obtenu et même dépassé les objectifs en nombre de diplômes délivrés en 2013. Il y a eu près de 14 500 diplômés de maîtrise (615 de plus par rapport à 2012) et 1720 diplômés de doctorat d’Etat (75 de plus par rapport à l’année précédente). Le nombre de docteurs a triplé depuis le début des années 1990.
Dans la plus grande université finlandaise, celle de Helsinki, il y a eu 2 694 diplômés de maîtrise et 453 docteurs en 2013, à Turku 1 633 maîtrises et 162 doctorats.
En décembre 2013, il y a eu au total 657 docteurs en chômage en Finlande, contre 566 en décembre 2012.
HS/lun/A14

France - Finlande

Culture

Concert de Nathalie Stutzman
Helsingin Sanomat et Hufvudstadsbladet publient de bonnes critiques du concert de la chanteuse et chef d’orchestre Nathalie Stutzman qui s’est produite vendredi à Espoo.
HS Hbl

Alcest en concert à Helsinki
Helsingin Sanomat a présenté le groupe Alcest du chanteur français Neige qui s’est produit samedi à Helsinki dans la salle Korjaamo.
HS

Exposition de Dorothée Smith
Hufvudstadsbladet a présenté, samedi, l’exposition de Dorothée Smith au mus&ée de la photographie d’Helsinki jusqu’au 9 mars.
Hbl

Diminution de la fiscalité sur les médias en ligne
Keskisuomalainen rapporte que l’Union des médias finlandais soutient, comme l’ensemble du secteur en Europe, la décision de la France de diminuer la TVA sur les publications de journaux en ligne à 2,1%.
La Finlande aussi dispose, comme huit autres Etats membres, de la possibilité de diminuer la TVA sur les journaux en ligne, mais a décidé au contraire de les soumettre au taux normal de TVA, soit 24%. Le taux pour les journaux papiers est de 10%.
KS

Vendredi 24 janvier 2014

Politique étrangère et européenne

Ukraine

Propos de M. Kivinen, chercheur de l’institut Aleksanteri
Keskisuomalain et Hufvudstasbladet relèvent que M. Kivinen, chercheur à l’Institut Aleksanteri, n’exclut pas la possibilité que le gouvernement ukrainien ait recours à l’aide de l’armée.
Il rappelle que le président Ianoukovitch a été élu et que le gouvernement dispose d’un mandat légal. « Je pense que dans ce contexte, ils sont prêts à aller assez loin », dit-il.
« Si l’armée intervient véritablement, il s’agira d’une manifestation de violence auquel il sera difficile à aucun acteur de la société civile de s’opposer. » M. Kivinen n’est pas convaincu que la situation puisse se calmer même si le gouvernement et l’opposition arrivaient à négocier un accord. L’opposition n’est pas si unie que ça, selon lui, même si tous sont unis par l’idée de s’opposer au Président Ianoukovitch. « Il n’est pas sûr que l’opposition soit dirigée d’un seul endroit. »
M. Kivinen n’estime pas que le pays risque de se divise en deux à la suite des protestations actuelles, mais il relève que, par la suite, cette éventualité ne peut pas non plus être exclue.
HBL/15, KS/13

Points de vue
« Poste à pourvoir : un leader de l’opposition pour l’Ukraine » Kaleva
« A Kiev, on meurt pour l’Europe » HS
Kaleva publie un point de vue de M. Ylönen, qui relève que malgré tous ses problèmes internes, l’UE a des militants fanatiques en Ukraine. Ce que les acteurs de l’opposition ont en commun, selon M. Ylönen, c’est la peur de l’influence accrue de la Russie et une haine à l’égard des mesures de plus en plus dictatoriales de M. Ianoukovitch.
L’opposition manque de leader. Mme Tymochenko, qui le serait de plein droit, suit les nouvelles de son pays en prison.
Helsingin Sanomat publie un point de vue de Mme Turtiainen, qui estime que l’Europe a échoué dans le soutien des militants ukrainiens de l’UE. L’UE ne fait que très peu pour empêcher l’administration du Président Ianoukovitch de devenir de plus en plus autoritaire.
Elle estime que si l’Ukraine s’associe avec la Russie, la Russie aura la suprématie sur une grande partie de l’Europe. Si toutefois l’UE arrivait à convaincre l’Ukraine d’être à ses côtés, la Russie resterait seule et serait plus disposée à pencher vers des valeurs européennes.
Kaleva/jeu/11, HS/A20

Editorial : « Il faut que l’UE ose intervenir lorsqu’il s’agit de l’Europe » HBL
L’éditorialiste estime que lorsque le désespoir augmente en Ukraine, le risque de violence augmente aussi. Cela ne sert que la cause du président et du gouvernement : une violence accrue leur permet de rejeter le dialogue avec l’opposition sous prétexte qu’ils ne négocient pas avec des « terroristes ».
HBL/18

Manifestation
Turun Sanomat relève que les Ukrainiens de Finlande organiseront une manifestation, aujourd’hui à midi, devant le Parlement, pour montrer leur soutien aux manifestants de Kiev.
Une cinquantaine de personnes sont attendues pour participer à la manifestation.
TS/19

Elections européennes

Candidature de la Ministre des collectivités locales Henna Virkunen
La ministre des collectivités locales, Mme Henna Virkunen (parti conservateur) a présenté aujourd’hui sa candidature aux élections européennes.
Elle a présenté sa candidature lors d’une conférence de presse ouverte par le Premier ministre et président du parti conservateur Jyrki Katainen. Il a précisé qu’elle remplissait les critères pour faire un bon Commissaire. Mme Virklunen n’a pas exclu cette possibilité mais a souligné qu’elle visait d’abord les élections européennes.
M. Katainen a déclaré qu’il ne voyait pas de problèmes à ce que plusieurs ministres conservateurs soient candidats aux européennes.
Mme Virkkunen a déclaré que le projet de réforme des communes serait bouclé au gouvernement bien avant les élections.
HS KS AL

Défense

La Finlande achètera des centaines de missiles aux Etats-Unis
Selon Helsingin Sanomat, le ministre de la Défense, M. Carl Haglund, qui est en déplacement aux Etats-Unis, a annoncé jeudi, lors d’un entretien à Washington avec son homologue américain, M. Chuck Hagel, que la Finlande a décidé d’acheter des missiles antiaériens Stinger. « Je signerai le contrat vendredi ou lundi », a annoncé M. Haglund.
Les missiles, dont une partie des pièces sont d’occasion, coûtent environ 90 millions d’euros. « Le prix est très compétitif », selon le ministre finlandais. « Je me félicite de cet achat, parce que les missiles Stinger sont parmi les meilleurs. »
« La technologie évolue et il faut suivre ce développement pour que notre capacité de défense soit crédible et compétitive », a déclaré M. Haglund à Washington.
HS/A11

Politique intérieure

Gouvernement

Le gouvernement projette des économies de trois milliards d’euros
Helsingin Sanomat relève que le Premier ministre Jyrki Katainen a annoncé à Nykypäivä, organe du Parti conservateur, que le gouvernement devrait probablement décider, lors des négociations sur le cadre budgétaire en mars, d’économies supplémentaires de trois milliards d’euros. Il a ajouté qu’à l’automne prochain, il faudra encore faire plus d’ajustements structurels.
La ministre des Finances, Mme Jutta Urpilainen, a déclaré à Yle que le besoin de mesures d’ajustement supplémentaires était plus important que prévu.
Jusqu’à présent, le gouvernement Katainen a effectué trois programmes d’ajustement.
HS/A11

Itella

La poste supprimera 1 200 emplois
Turun Sanomat rapporte que la poste finlandaise, Itella, a annoncé hier la suppression de 1 200 emplois, en raison de la diminution du courrier.
Les négociations de concertation concernent au total 8 500 personnes, pour la plupart des facteurs. Le nombre d’employés d’Itella est actuellement de 26 150 personnes.
Selon les estimations, le volume du courrier sera diminué par deux et le nombre d’emplois supprimés sera de 7 000 d’ici 2020.
Le président du syndicat de poste PAU, M. Esa Vilkuna, critique ardemment les augmentations des tarifs au début de cette année. Selon M. Vilkuna, cela aurait coûté 500 emplois.
La ministre des Transports, Mme Pia Viitanen, a demandé un rapport sur l’état des services de poste à la direction d’Itella.
M. Pekka Haavisto, ministre chargé de la gestion des entreprises publiques, souligne que les entreprises d’Etat ont un seuil plus élevé pour licencier des employés. « Il faut d’abord étudier toutes les possibilités. »
Le président du groupe parlementaire du centre, M. Kimmo Tiilikainen, exige de garantir les services postaux dans toute la Finlande. M. Mauri Pekkarinen, député centriste, président du conseil d’administration d’Itella, propose une subvention pour la distribution des journaux et revues.
TS/14, HS/A2, A6-7

Nokia

Nouveau Nokia
Helsingin Sanomat relève que Nokia est plus fort comme groupe maintenant du fait d’avoir vendu sa branche de téléphones mobiles qui était déficitaire. Le résultat de la fin de l’année 2013 était toutefois plus faible que prévu par les investisseurs.
Le chiffre d’affaires de Nokia s’élevait à 3,5 milliards d’euros en octobre-décembre, soit 20 % de moins qu’avant. Le bénéfice a diminué de 39 % pour s’élever à 408 millions d’euros.
Le directeur général intérimaire, M. Ihamuotila, relève que Nokia pourra s’appuyer sur une base plus stable lorsqu’il continue à développer ses activités.
M. Ihamuotila estime que l’atmosphère du groupe est caractérisée par un sentiment d’attente : ceux qui devront être transférés chez Microsoft attendent la réalisation de la cession et du début des travaux avec un nouvel employeur, alors que ceux qui resteront au service de NSN attendent que les nouvelles activités démarrent.
HS/A22

Jeudi 23 janvier 2014

Politique étrangère et européenne

Ukraine

« L’Europe choquée par les victimes » HS
Helsingin Sanomat rapporte que les manifestations actuelles en Ukraine sont parmi les plus violentes qui ont eu lieu en Europe ces dernières années.
« Il est clair que l’Ukraine et Janukovitch ont choisi la voie de la confrontation violente et les conséquences pourraient en être très graves », a regretté le ministre finlandais des Affaires étrangères Erkki Tuomioja. « Il peut y avoir des provocations de la part des manifestants, mais cela ne saurait justifier ces réactions », a-t-il souligné, rappelant que la seule solution était un vrai dialogue entre le gouvernement, l’opposition et la société civile.
HS
www.tuomioja.org

Elections européennes

Editoriaux : « Le choix de l’Alde ne clarifie pas la situation » HS
« La course pour les postes européens est lancé, M. Rehn a ses chances » AL
« Choix étonnant de l’ALDE » KS
Helsingin Sanomat estime que le choix de l’ALDE est bon pour M. Rehn car le candidat de l’ALDE ne peut prétendre à la présidence de la Commission ; on a donc promis une impasse à M. Verhofstadt. M. Rehn peut donc toujours prétendre à la présidence de l’Eurogroupe, pour laquelle il serait compétent.
Keskisuomalainen souligne que le premier défi pour M. Rehn est d’être élu en Finlande, ce qui n’est pas acquis.
Aamulehti interprète pour sa part les propos récents de M. Katainen, qui a insinué qu’il pourrait être intéressé par la présidence de la commission, comme le lancement de sa campagne. C’était la première fois que publiquement il exprimait un signe de sa volonté de se lancer sur la scène européenne. « Son nom est certainement sur la liste de Mme Merkel », conclut AL.
HS KS AL

Politique climatique

“Le tournant de la politique climatique” KL
« Une nouvelle ligne qui pourrait favoriser les anciens modes d’énergie » HS
« Un nouvel objectif uniquement en terme d’émissions » KS
Selon Helsingin Sanomat, le principal changement dans le projet de nouvelle politique climatique est la volonté de la commission de mettre fin à des engagements contraignants par Etats sur l’augmentation de l’utilisation des énergies renouvelables. Il y aura aussi une réforme des droits d’émission. Les dirigeants européens étudieront le projet dans les mois à venir. Le nouveau traité international devrait être bouclé à la Conférence de Paris en 2015.
Le quotidien relève que le projet de la Commission a reçu un accueil contrasté en Europe. Les organisations environnementales critiquent l’abandon d’objectifs contraignants en matière d’énergies renouvelables.
Le ministre finlandais de l’environnement et président du parti des Verts, M. Ville Niinistö considère les nouveaux objectifs comme trop modestes. Le gouvernement finlandais va étudier le sujet avant le conseil européen des 20 et 21 mars pour définir ce que le projet de commission signifie pour la Finlande et la compétitivité du pays.
HS KS KL

Commentaires
Helsingin Sanomat estime que le véritable test pour l’objectif de 40% fixé par la Commission sera à Paris en 2015 quand il faudra trouver un nouvel accord sur le climat. En effet, à part l’UE, les autres puissances ont fait peu de mouvements sur le sujet. « Les Etats-Unis, la Chine et l’Inde cachent bien leur jeu, même s’il reste peu de temps. Et les pays en développement surveillent les grandes puissances. » « On aura besoin de quelque chose de plus ambitieux à paris. Des objectifs communs et suffisamment globaux pour diminuer les émissions. C’est un par, mais l’enjeu en vaut la chandelle : il s’agit de sauver le ponde pour les générations futures. »
Kauppalehti estime que la Commission a compris que sa politique visant à privilégier les énergies renouvelables était un échec, comme le prouve l’augmentation du recours au charbon. Dès lors, puisque la priorité sera désormais de réduire les émissions, cela signifie que le nucléaire va devenir un moyen plus attractif de lutter contre le réchauffement climatique.
HS KL

Finlande – Suède

SSAB rachète Rautaruukki
Le groupe suédois de métallurgie SSAB a annoncé qu’il rachète le groupe finlandais Rautaruukki. Les deux groupes estiment que leur position face à la concurrence internationale sera ainsi plus forte. La fusion de ces groupes nécessitera la suppression d’environ 900 emplois.
La demande d’acier a beaucoup diminué en Europe, mais elle est en hausse en Asie. Les usines principales ne seront pas fermées. Rautaruukki en a deux en Finlande, une à Raahe et une autre à Hämennlinna.
Les négociations en la matière étaient en cours depuis deux ans. Le ministre de l’Emploi, M. Ihalainen, estime qu’il aurait été difficile pour Rautaruukki de continuer seul dans le contexte de concurrence et de marché, et que l’arrangement permet de garantir la production en Finlande.
M. Ihalainen relève qu’il faudra que le gouvernement prévoie des mesures d’accompagnement pour les personnes qui seront licenciées.
HS/A24-25, KS/14

Expulsions

Le nombre d’expulsions a augmenté de 20 %
Aamulehti relève que, selon les statistiques préalables de l’Office national de l’immigration, 273 décisions d’expulsion ont été prises en 2013 par rapport à 222 en 2012. Il n’existe pas de statistiques concernant les expulsions mises en oeuvre.
Ces dernières années, le nombre d’expulsions a graduellement augmenté.
La politique en la matière a changé depuis l’incident du centre commercial Sello, en 2009, lorsqu’une personne immigrée antérieurement condamnée pour des crimes avait tué cinq personnes avant de se suicider. En 2009, 80 décisions d’expulsion ont été prises, contre 216 l’année suivante.
En 2013, 445 propositions d’expulsion ont été déposées, dont la plupart, 332, par la police, 112 par l’Office de l’immigration et une par les gardes-frontières. Dans la plupart des cas, il s’agit d’un séjour illicite en Finlande, ou de criminalité.
AL/A5

Politique intérieure

Réforme des communes

Plusieurs députés souhaiteraient abandonner le projet de fusions forcées
Helsingin Sanomat rend encore une fois compte des différends liés au projet de loi en matière de fusions forcées de communes. Dans les partis de la coalition gouvernementale, il y a des divergences, et le Centre prévoit de déposer une motion de censure à laquelle les Vrais Finlandais pourraient se joindre.
Le débat ne tardera pas à s’animer lorsque le parlement reprendra ses travaux, en février.
HS/A13

Restauration

« La Finlande est le pays des restaurants turcs »
Helsingin Sanomat relève qu’il y a des restaurateurs de plus de 60 pays dans la région de la capitale. A Helsinki et à Espoo, environ 27 % des restaurants sont possédés par un restaurateur étranger, à Vantaa il y en a un tiers.
Dans toute la Finlande, il y en avait, en 2011, plus de 1 700, soit environ 20 % des restaurants. Leur chiffre d’affaires a été d’environ 300 millions d’euros en Finlande et 120 millions d’euros dans la région de la capitale. Le chiffre d’affaires de tous les restaurants s’est élevé à près de 3 600 millions d’euros en 2011. Les restaurants étrangers ont employé environ 3 900 personnes et tous les restaurants environ 36 500 personnes.
Il y avait, toujours en 2011, 641 restaurants turcs, 123 chinois, 121 irakiens, 110 ex-yougoslaves, 105 vietnamiens, 98 iraniens et 54 indiens. Les restaurants turcs ont employé 1 348 personnes et les restaurants chinois 263 personnes.
HS/A16

Brise-glace

L’Etat commande un nouveau brise-glace à Arctech
Helsingin Sanomat rapporte que la direction nationale des transports a annoncé mercredi avoir décidé de commander le nouveau brise-glace au chantier naval d’Arctech à Helsinki. L’accord sera signé en février.
La direction a dû annuler sa commande en novembre dernier en raison de garanties bancaires insuffisantes. Selon la direction et Arctech, les garanties sont maintenant suffisantes.
Selon M. Esko Mustamäki, chef du service des transports maritimes hivernaux, la direction a obtenu deux offres, celles d’Arctech et de STX Finlande à Turku. La dernière a été rejetée en raison de l’insuffisance des garanties.
Le nouveau brise-glace, qui coûtera 125 millions d’euros, remplacera Frej, brise-glace suédois de location, et partiellement le brise-glace Voima qui a déjà 50 ans. L’Union européenne a prévue une aide de 24 millions d’euros si la construction du brise-glace se termine avant fin 2015.
Le chantier naval d’Arctech à Helsinki a construit 60 % des brise-glaces du monde entier.
HS/A28

Chantiers navals

Selon M. Vapaavuori, il y a beaucoup de négociations sur le sort du chantier de STX à Turku
Selon Turun Sanomat, le ministre de l’Economie, M. Jan Vapaavuori, et son ministère ont négocié de maintes reprises, en Finlande et à l’étranger, pour trouver une solution durable à la possession du chantier naval de Turku. « Nous n’avons malheureusement pas obtenu de résultats. »
M. Vapaavuori a eu un entretien avec le cluster maritime mercredi à Helsinki. Tekes a présenté son programme arctique de 100 millions d’euros.
TS/6

Ville de Helsinki

Helsinki a augmenté l’aide à la garde d’enfants dans le privé
Helsingin Sanomat rapporte que la ville de Helsinki a décidé d’augmenter l’aide à la garde d’enfants dans le secteur privé pour que l’aide soit à peu près au même niveau que dans les communes voisines. Après l’augmentation de 10 euros par mois, l’aide pour la garde d’enfants de moins de trois ans sera de 500 euros par mois et pour les enfants de plus de trois ans 330 euros par mois.
Mme Veronika Honkasalo, conseillère municipale de l’Alliance des gauches, critique l’augmentation, estimant que la garde d’enfants sera peu à peu transférée dans le privé.
HS/A17

Energie – biocarburants

Itella a acquis 25 voitures au bio-gaz
Itella, groupe de logistiques de la poste, a acheté 25 voitures à biocarburant. Des Nissan Qashqai ont été transformées à cette fin en Finlande.
KS/8

Francophonie

Musique

Angélique Kidjo
Helsingin Sanomat relève qu’Angélique Kidjo se produira au concert de clôture d’April Jazz à Espoo.
HS/B3

Mercredi 22 janvier 2014

Politique étrangère et européenne

Centrafrique

Editorial
L’éditorialiste de Hufvudstadsbladet relève qu’il n’est pas certain que la contribution de l’UE en Centrafrique suffise ni qu’elle puise être bouclée en quelques mois comme prévu.
Selon lui, il faut que la Finlande y participe. Il estime que plus il y aura de pays participants, plus crédible sera l’UE.
« Il faut que la Finlande, qui insiste volontiers sur l’importance de la politique de sécurité commune de l’UE, assume sa part de responsabilité et envoie des officiers ou des soldats. « La sécurité est un concept global et elle a un aspect humanitaire universel », conclut l’éditorialiste.
HBL/14

Casques bleus estoniens et finlandais

L’Estonie se prépare à envoyer 55 soldats en Centrafrique
Helsingin Sanomat a comparé le nombre des casques bleus finlandais et estoniens en ce moment.
En Afghanistan, dans le cadre de l’opération de la FIAS, il y a 130 Finlande et 150 Estoniens. Il y a 350 Finlandais au Liban (opération Unifil). Au Kosovo (Kfor), il y a 20 Finlandais et 3 Estoniens. Au Mali (EUTM et Minusma) 11 Finlandais et 9 Estoniens.
La Finlande a envoyé trois casques bleus en Ouganda (EUTM Somalia), neuf en Bosnie (Eufor Althea), quatre en Somalie (Eunavfor Atalanta) et quatre au Libéria (Unmil).
Il y a 18 Finlandais et 3 Estoniens au Proche-Orient dans le cadre de l’opération Untso, ainsi que six Finlandais dans l’opération Unmogip en Inde et au Pakistan.
Le ministère estonien de la Défense a proposé hier au parlement l’envoi de 55 casques bleus en Centrafrique. Le ministre de la Défense estonien, M. Urmas Reinsalu, remercie la France pour avoir envoyer 1 800 soldats dans un exercice militaire dans les pays baltes à l’automne dernier.
HS/A21

Afghanistan

On a tiré sur les casques bleus finlandais près de Mazar-i-Sharif
Helsingin Sanomat relève qu’on a tiré sur les casques bleus finlandais mardi pendant la matinée. Les soldats n’ont pas été blessés mais le fonctionnaire afghan qui était avec eux est décédé. L’incident s’est passé près de Mazar-i-Sharif.
HS/A22

Islande

Exercice aérien Iceland Air Meet 2014
Keskisuomalainen relève que les avions de l’armée de l’air finlandaise participeront, pour la première fois, à un exercice aérien nordique en Islande du 3 au 21 février. Cinq Hornet et deux hélicoptères NH90 participeront à l’exercice qui aura lieu à la base aérienne de Keflavik. Il y aura au total 20 avions et 260 personnes. Les Finlandais sont divisés en deux groupes de 70 soldats qui seront changés au milieu de l’exercice. Ils feront deux ou trois tours en avion par jour.
Les vols de transfert auront lieu les 30 et 31 janvier par Bodö en Norvège.
La Suède y enverra sept JAS-39 Gripen et la Norvège de 4 à 6 F-16. Il y a aura des avions de ravitaillement en vol, un avion leader Awacs de l’OTAN, ainsi que des navires, des hélicoptères et un avion des gardes-côtes islandais.
KS/5

Etats-Unis

Des marines américains en formation en Finlande
Helsingin Sanomat rapporte que l’USMC, United States Marine Corps, a envoyé quatre soldats en Finlande pour une formation dans les conditions arctiques. Ils ont déjà participé à une formation en Laponie où il a fait -30° C.
En ce moment, ils participent à une formation de bataille en ville à Santahamina à Helsinki.
HS/A12

Thaïlande

« La Finlande et la Suède participent aux négociations en Thaïlande » Dem
Le quotidien du PSD rapporte que le secrétaire général du centre international Olof Palme, M. Jens Orback, qui depuis des années soutien activement le processus démocratique en Thaïlande et, actuellement à Bangkok participe aux négociations entre le pouvoir et l’opposition, est aidé par son comme conseiller spécial, de l’ancien président et prix Nobel finlandais, M. Martti Ahtisaari. Ce dernier n’est pas à Bangkok mais dirige un groupe d’experts très important pour M. Orback qui déclare : « La part de M. Ahtisaari est très importante. Son expérience dans des situations similaires est irremplaçable. Le groupe d’experts qu’il a constitué travaille depuis le début [des négociations] ».
Dem

L’état d’urgence à Bangkok ne change rien [pour les Finlandais]
Helsingin sanomat rapporte que l’état d’urgence promulgué dans la capitale ne change rien pour les Finlandais, nombreux à se rendra dans le pays mais principalement dans les régions touristiques côtières. La plupart ne passent donc qu’un jour ou deux à Bangkok.
Il y a actuellement 20 000 à 30 000 touristes Finlandais en Thaïlande.
Le ministère des Affaires étrangères ne déconseille pas de s’y rendre mais demande aux touristes de faire attention. « Nous conseillons d’éviter les manifestations et de faire preuve de bon sens. On peut se rendre en Thaïlande » souligne Jussi Tanner, du ministère des Affaires étrangères.
HS

Mer Baltique

Coopération renforcée
Les chercheurs finlandais, estoniens et russes envisagent de renforcer leur coopération en matière d’environnement dans le Golfe de Finlande. Des chercheurs russes ont déjà participé aux travaux de surveillance de la qualité des eaux sur le navire Aranda qui a ainsi pu prendre des échantillons y compris dans les eaux russes.
Selon le ministre de l’Environnement, M. Ville Niinistö, un réseau d’observation commun à la Finlande, de l’Estonie et de la Russie est prévu afin d’harmoniser les méthodes utilisées.
L’année en cours a comme thème le Golfe de Finlande et un lancement a eu lieu, hier, à Helsinki. Le Président finlandais, M. Sauli Niinistö est intervenu sur l’importance de travailler plus en faveur de l’amélioration de l’état du Golfe de Finlande. Il a évoqué le nombre accru de transports pétroliers et des produits chimiques dans la mer et le risque que cela engendre.
SM/8

Finlande – Norvège

Inauguration d’une maison de la Finlande à Tromsø
Le ministre des Affaires étrangères Erkki Tuomioja a inauguré la Maison de Finlande à Tromsø, en Norvège. La maison sera gérée par BusinessOulu, unité de développement de la ville d’Oulu, qui souhaite que les entreprises puissent l’utiliser dans le contexte de leurs projets en Norvège du Nord et dans la région arctique.
M. Olli, spécialiste de BusinessOulu, relève que l’objectif est de générer des exportations d’Oulu vers la Norvège, pour un montant de 100 millions d’euros d’ici deux-trois ans.
Dans le nord de la Norvège, il y a une pénurie de main d’œuvre qualifié qui empêche de mettre en œuvre la politique d’investissements prévue pour cette région. Dans la région d’Oulu, il y a beaucoup de personnes qualifiées au chômage.
KL/9

Finlande – Suède

SSAB rachète Rautaruukki
Le groupe suédois de métallurgie a annoncé son rachat du groupe finlandais Rautaruukki. Les deux groupes emploient chacun environ 8700 personnes. La fusion de ces groupes nécessitera la suppression d’environ 5% de leurs effectifs soit près de 900 emplois.
Yle

Finances

La Finlande conserve son triple A
L’agence Moody’s a confirmé pour la Finlande sa note AAA avec une perspective stable.
La Finlande bénéficie de la même notation par les autres agences.
Yle

Elections européennes - Populisme

« Le racisme pur divise les populistes européens » HBL
Hufvudstadsbladet rend compte de l’écart entre certains partis populistes au niveau européen. M. Terho, député européen des Vrais Finlandais, relève que, pour lui, une coopération avec le Front national ou les Sverigedemokraterna de Suède est exclue.
Selon des chercheurs, la xénophobie et l’esprit critique à l’égard de l’élite européenne sont toutefois très liés. Les deux thématiques sont observées dans tous les partis populistes européens, y compris chez les Vrais Finlandais, selon Mme Palonen, chercheur, qui est intervenue lors d’un séminaire sur les élections européennes organisé par l’Université de Helsinki.
HBL/1-3

Brésil

M. Salolainen victime d’une attaque au Brésil
Selon Helsingin Sanomat, le député conservateur Pertti Salolainen s’est fait attaquer à Rio de Janeiro lundi soir. Selon un communiqué publié par l’ambassade de Finlande, M. Salolainen, qui est au Brésil en vacances, a perdu conscience pour un moment. Vu les circonstances, il va bien. On lui a volé son collier en or.
HS/A9

Réfugiés

Les communes de la région de Turku accueilleront des réfugiés syriens
Turun Sanomat rapporte que le ministre du Développement, M. Pekka Haavisto, souhaite que les communes finlandaises accueillent des réfugiés syriens. Lors d’une conférence de presse M. Haavisto s’est félicité du fait que Tampere compte accueillir plusieurs dizaines de réfugiés.
Cinq communes de la région de Turku – Turku, Naantali, Raisio, Kaarina et Lieto – ont annoncé être prêtes à recevoir chacune une ou deux familles, soit environ trente réfugiés. Parainen compte accueillir environ une vingtaine de personnes.
Le quota annuel de réfugiés a été élargi à 500 pour l’année 2014 en raison de la situation en Syrie.
M. Haavisto souligne que la Finlande continuera à aider les Syriens par l’intermédiaire de l’UNHCR si la crise continue.
TS/9

Politique intérieure

Réforme des communes

Le gouvernement encourage les communes à effectuer des enquêtes en matière de fusion
Helsingin Sanomat relève que des enquêtes concernant une fusion éventuelle de communes sont actuellement en cours dans une centaine de communes. En novembre dernier, 250 communes ont fait état, auprès du ministère des Finances, de leur intention d’effectuer de telles enquêtes avec une ou plusieurs communes.
Le gouvernement a décidé d’entamer des négociations dans des régions où une enquête serait nécessaire alors qu’elle n’a pas été démarrée. Souvent, il s’agit de régions où deux ou trois communes souhaitent entamer l’enquête alors qu’une commune s’y oppose.
Une subvention de 50 000 euros est prévue pour les enquêtes.
HS/A9

Situation de l’emploi

Le taux de chômage frôle les 8 %
Demokraatti relève que selon le Centre national d’études statistiques, le taux de chômage s’élevait à 7,9 % en décembre, contre 6,9 % en décembre 2012.
Le nombre de chômeurs s’élevait à 205 000, soit 26 000 de plus qu’il y a un an.
Concernant les jeunes de 15 à 24 ans, la situation est toutefois stable, le taux de chômage les concernant est de 16,6 %.
Le taux d’emploi s’élève à 67 %. Concernant l’ensemble de l’année 2013, le taux de chômage est de 8,2 %.
Dem/6

Energie

Chauffage urbain : une augmentation du prix de 9 % en 2013
Selon les statistiques de l’Industrie énergétique, le prix du chauffage urbain a augmenté de 9 % l’année dernière. La fiscalité constitue 30 % du prix.
Outre les impôts, l’augmentation du prix est liée à l’augmentation du coût des carburants.
Environ la moitié de la population, soit 2,7 millions de Finlandais utilisent le chauffage urbain.
29 % du chauffage urbain est actuellement produit avec du bois qui constitue désormais la source d’énergie la plus importante du chauffage urbain.
La consommation électrique est stable depuis les deux dernières années. L’industrie en utilise 1 % de plus, mais le chauffage électrique a diminué de 2,5 %. L’Industrie énergétique tient toutefois à ses prévisions sur l’augmentation de la consommation électrique à long terme. La consommation au niveau du chauffage ne devrait toutefois pas augmenter du fait d’une meilleure efficacité énergétique des bâtiments.
HS/A27

France - Finlande

Economie : UPM ferme son usine de Docelles
La plus ancienne usine d’UPM, située à Docelles en France va fermer car aucun repreneur n’a été trouvé. Elle employait 161 personnes.
Yle

Opéra : Jenufa
La première de l’opéra Jenufa de Janacek, avec Karita Mattila et dans une mise en scène du français Olivier Tambosi aura lieu le 24 janvier à l’Opéra national de Finlande.
Kaleva

Mardi 21 janvier 2014

Politique étrangère et européenne

Centrafrique

« La Finlande va envoyer des soldats » HS
« Un pays au bord du génocide attend les Finlandais » HS
Le ministre des Affaires étrangères Erkki Tuomioja a déclaré, hier, à Bruxelles que la Finlande pourrait envoyer au plus une vingtaine de soldats en RCA. « La possible participation de la Finlande est toujours ouverte. Qu’il sagisse de quelques officiers d’état-major ou d’un groupe d’une vingtaine de soldats ». Il a déclaré que la Finlande prendrait sa décision dans les deux semaines à venir.
M. Tuomioja estime que la participation de la Finlande serait logique puisque la Finlande considère l’opéraiton comme importante et souhaite renforcer la coopération européenne dans ce domaine.
STT écrit que, si elle n’y participait pas, la Finlande ne serait pas considérée comme une « planquée » puisquela plupart des pays membres ne s’y engagent pas.
Helsingin Sanomat relève que la France a envoiyé 1600 soldats et les pays africains 4000. Seule l’Estonie a indiqué envoyer des troupes. Outre la Finlande au moins la Lithuanie, la Roumanie, la Suède, la slovénie et l’Autriche l’envisagent. En revanche, les grands Etats membres comme l’Allemagne, l’Italie et la Grande-Bretagne ne participerainet visiblement pas à l’opération militaire. « Ceux qui n’y envoient pas de soldats sont toutefois prêts à renforcer leur participation à l’aide humanitaire ou d’une autre forme », a souligné M. Tuomioja.
Helsingin Sanomat rappelle qu’actuelleemnt 550 Finladnais servent dans des opérations extérieures, principalement au Liban et en Afghanistan.
HS TS KS

Incertitude concernant les troupes finlandaises
Hufvudstadsbladet relève que les autorités ont des positions divergentes en ce qui concerne l’opportunité et les modalités de participer à l’opération européenne en Centrafrique.
Le ministre de la Défense, M. Haglund, relève qu’il s’agit d’évaluer la nature d’une contribution éventuelle finlandaise. Il rappelle la différence entre l’envoi de quelques officiers d’état-major qui travaillent dans un milieu relativement sûr et l’envoi de troupes dans des conditions plus difficiles et dangereuses.
M. Haglund espère qu’une décision pourra être prise dans 1 à 2 semaines. Pour lui, il n’est pas possible de retarder la décision de trop. Il estime que si la situation s’aggrave encore, il faudra prendre une décision plus tôt.
M. Jussi Niinistö, président (Vrai finlandais) de la commission de la Défense, estime que la Finlande ne devrait pas participer à une opération si cela augmente son endettement.
M. Haglund relève que le fait que la question soit en préparation à la commission de la Défense ne signifie pas automatiquement que la Finlande va participer à l’opération.
HBL/11

Propos de Mme Cronberg
Mme Cronberg, députée européenne et membre de la commission de la sécurité et de la défense du Parlement européen, regrette que l’UE n’envisage d’envoyer que 500 soldats à Bangui. Pour elle, cela ne suffira pas pour garantir la sécurité de l’ensemble de la population.
Elle estime que l’UE devrait agir conformément à ses valeurs et utiliser tous les moyens afin de s’efforcer d’empêcher que des tragédies comme celles qui ont eu lieu au Rwanda ou à Srebrenica se répètent.
HBL/15

Défense

Selon M. Puheloinen, la question de l’adhésion à l’OTAN n’est pas la solution à l’affaiblissement de la défense
Le commandant des forces armées, le général Puheloinen a déclaré que, faceà, la dégradation du budget de la défense finaldnaise, une adhésion à l’OTAN ne serait pas la solution. De même que la coopération nordique en matière de défense. Selon lui, l’unique solution est d’augmenter le budget de la défense pour garantir que la Finlande dispose encore d’une défense crédible.
TS

Elections européennes

M. Rehn ne vise pas la présidence de la Commission
La lutte pour les hauts postes européens se clarifie
Les médias rapportent que l’ALDE a publié un communiqué indiquant que M. Verhofstadt va viser la présidence de la Commision et M. Rehn les uatres hauts postes européens, principalmeent dans les domaines économiques et de relations extérieures ».
M. Rehn s’est déclaré satisfait de cette décision : « Nous aurons la meilleure audience possible puisque nous avons désormais des soutiens des différentes parties de l’EuropeIl était raisopnnable d’unir nos forces. Je suis sûr quecela va servir de bonne base pour notre campagne européenne ».
Le président du parti du centre finaldnais s’est déclaré satisfait de cette solution : « C’est une bonne décision pour le centre et pour la Finlande. Nous avons des possibilités réalistes qu’un Finlandais expérimenté et reconnu accède à un haut poste européen ».
Helsingin Sanomat souligne que la possibilité pour l’ALDE d’obtenir la tête de la Commission est considérée comme très faible car ce n’est que le troisième parti en Europe. Marko Junkari souligne que l’annonce de l’Alde sur la répartition des rôles entre MM. Verhofstadt et Rehn est une non-information car M. Rehn a toujours visé principalement la présidenc ede l’eurogroupe. De plus, les candidats feront campagne dans des régions différentes en Europe. Enfin, cela permettra à M. Rehn d’avoir plus de temps pour sa campagne en Finlande où iln’est pas sûr d’être élu en dépit de la bonne audience du centre.
La directrice de l’UPI (institut finaldnais des relations internaitonales) teija Tiilikainen estime que cela clarifie la situaiton : désormais il n’y a plus deux Finlandais, M. Katainen et M. Rehn, en compétiiton pour la présidence de la Commission. Ele estime que M. Rehn vise soit le poste de haut représentant soit la présidence de l’eurogroupe. Elle considère que M. Katainen comme M. Rehn ont la possibilité d’être nommé à un haut poste européen. « On verra si M. Katainen se porte candidat à la tête de l’iste du pPE et s’il fait campagne plus publiqument pour un haut poste européen, comme la présidence de la commission ou un autre poste. On ne dit nulle part dans les traités que le président de la commission doit avoir été tête de liste d’un parti aux élections européennes ».
Aamulehti rapporte que, dans la presse européenne, le commissaire européen a du essuyer des critiques : European Voice l’a qualifié de « médicament contre l’insomnie » et EUObserver l’a accusé d’être « moins charismatique qu’un paillasson ».
HS TS KS AL

Sotchi

Boycott
Helsingin sanomat relève que de nombreux chefs d’Etat ou de gouvernemnt ne participeront pas aux Jeux de Sotchi, comme les présidents américain, français et allemand ou la chancelière allemande et les premiers ministres suédois et anglais.
Les dirigeants finaldnais au cotnraire se rendront aux jeux. Le Premier ministre Katainen et le président Niinistö y iront. Le ministredu sport Paavo Arhimäki n’ira pas à la cérémonie d’ouverture mais se rendra suivre les Jeux.
M. Katainen a déclaré qu’il n’était pas favorable à un boycott.
HS

Cour européenne des droits de l’homme

Réactions contre le jugement de la CEDH
Helsingin Sanomat relève que plusieurs organisations, dont la finlandaise Effi (Electronic Frontier Finland), ont signé une pétition contre le jugement de la Cour européenne des droits de l’homme dans une affaire de mise en cause de la responsabilité d’une société estonienne Delfi AS, propriétaire d’un portail Internet d’information où il y a eu des messages insultants et menaçants par des lecteurs. Selon le jugement de la CEDH, le jugement estonien de condamner Delfi AS à une amende de 320 euros avait été correct.
M. Ville Oksanen, vice-président d’Effi, souligne que l’affaire a une grande importance du point de vue de la liberté d’expression. « Il est presque impossible de surveiller les messages envoyés par un tiers. »
En Finlande, il y a environ deux ans, les journaux ont adopté une attitude plus stricte à l’égard des commentaires des lecteurs en ligne. La réglementation éthique du journalisme ne nécessite toutefois pas la vérification des commentaires avant de les publier en ligne.
HS/A12

Construction navale

Le chantier STX de Turku vise toujours les commandes de Scandlines
Turun Sanomat rapporte que le chantier naval de turku vise toujours l’obtention de la commande de deux navires de Scnadlines avec qui il est toujours en poiurparlers. « Mais si STX n’arrive pas à boucler son financementil n’y a rien à négocier », déclare la directrice de communication de scandlines Anette Ustrup Svendsen qui rappelle que son groupe négocie aussi avec deux autres chantiers navals européens.
TS

Wärtsilä

Le marché s’attend à un offre publique d’achat par Rolls-Royce
Selon Helsingin Sanomat, selon les spéculations des investisseurs, Rolls-Royce devrait faire une offre publique d’achat des actions de Wärtsilä. L’agence de presse Bloomberg a annoncé le 8 janvier que Rolls-Royce et Wärtsilä étaient en train de négocier une cession. Wärtsilä n’a pas commenté.
HS/A25

Politique intérieure

Réforme des communes

Les communes donneront leurs avis d’ici fin mars
Le projet sur les fusions forcées de communes pourrait relever de la prise de décision du prochain Parlement seulement. M. Koskinen, président social-démocrate de la commission des lois constitutionnelles, estime que le projet de loi comprend quelques caractéristiques étranges du point de vue de la démocratie communale.
Il estime qu’il est problématique que le projet ne concerne pas tout le pays, alors que les communes devraient être traitées d’une manière égale. Pour lui, l’organisation d’un référendum ne garantit pas que les habitants d’une certaine commune puissent influencer sur la décision.
Il n’est pas exclu, selon M. Koskinen, que le projet nécessite une étude par le prochain Parlement aussi.
Pour M. Koskinen, il serait mieux d’examiner le destin des communes dans un groupe parlementaire où l’ensemble des partis politiques seraient représentés. Il souligne l’importance de garantir des services sociaux communaux pour les habitants.
HS/A14

Mariage pour tous

Division de la commission des lois
Hufvudstadsbladet relève que huit des dix-sept membres de la commission des lois censée étudier l’initiative populaire sur la mariage pour tous soutiennent l’initiative, alors que huit membres s’y opposent. Le dix-septième membre, Mme Juvonen (Vrais finlandais), ne souhaite pas actuellement prendre position pour ou contre. En 2011, elle avait annoncé qu’elle était favorable au mariage pour tous.
HBL/4-5

Initiative populaire

Une nouvelle initiative populaire exige la séparation entre l’Eglise et l’Etat
Helsingin Sanomat rapporte que l’association des libres-penseurs a commencé lundi la collecte de signatures pour une initiative populaire exigeant la séparation entre l’Eglise et l’Etat. Cela signifierait une modification de la loi afin de supprimer toute référence à une Eglise d’Etat. L’Etat serait neutre à l’égard des convictions.
« Je n’attends pas que le Parlement se précipite pour changer la législation. On devrait toutefois pouvoir évoquer ces questions objectivement », selon M. Petri Karisma, président de l’association. « On se demande si le statut d’Eglise d’Etat est justifié en ce moment où le nombre de personnes sans religion a dépassé le million. »
La législation reconnaît l’Eglise luthérienne et l’Eglise orthodoxe comme des collectivités de droit public. Elles son considérées comme partie du pouvoir public.
Selon l’association des libres-penseurs, les privilèges des Eglises d’Etat offensent les membres des autres confessions et surtout de ceux qui sont sans religion.
« Selon la constitution, il ne faut pas discriminer les gens selon leur confession. Les gens ont également la liberté de religion et de conscience. La législation ne correspond pas à ces principes », selon M. Karisma.
L’initiative populaire remet également en question le droit des Eglises d’Etat de lever des impôts. Les auteurs de l’initiative remettent en cause aussi le droit des communautés religieuses de célébrer le mariage.
La collecte des signatures a commencé lundi : il y en a eu 350 hier après-midi. Il en faut 50 000 d’ici six mois pour que l’étude au Parlement puisse commencer.
HS/A12

Parti social-démocrate

Les Vrais Finlandais irrités par les propos de M. Rinne
Selon Helsingin Sanomat, M. Antti Rinne, président du syndicat Pro et probable candidat pour la présidence du Parti social-démocrate, a déclaré à l’occasion d’une interview publiée à HS il y a deux jours, concernant les Vrais Finlandais, « sans des bases de valeurs communes, on devient soudainement raciste ou fasciste ».
M. Kaj Turunen, député des Vrais Finlandais, a annoncé lundi d’avoir demandé l’ouverture d’une enquête judiciaire à ce sujet.
Le quotidien a interview M. Jussi Tapani, professeur en droit pénal à l’université de Turku, qui estime que la déclaration de M. Rinne ne mènerait probablement pas à des sanctions juridiques. Il souligne que les hommes et femmes politiques doivent supporter un langage plus dur que les autres. « Il est difficile de mener un débat politique sans utiliser les vrais noms des choses. » Le professeur note également que M. Rinne a parlé des Vrais Finlandais en général sans préciser des personnes en particulier.
Le professeur Tapani estime qu’il est plus grave de caractériser quelqu’un de fasciste que de raciste parce que ce terme a une marque historiquement plus grave.
HS/A13

Economie

La compétitivité reivient en baissant le pouvoir d‘achat
Helsingin Sanomat relève que la compétitivité des coûts salariaux en Finlande se renforce car désormais les salaires augmentent plus viote à l’étranger qu’en Finlande.
Les coûts salariaux ont beaucoup augmenté en Finlande à partir de 2008, quand un accord salarial généreux a été conclu au moment où la crise a commencé à se faire sentir.
HS

Une conjoncture diificile pour les entreprises
Helsingin Sanomat rapporte que, durant le quatrième trimestre 2013, le chiffre d’affaires des entreprises côtées en bourse accuse un recul de 5,1% et leur résultat une diminution de 11,5%.
HS/Lun

Augmentation des garanties à l’exportation
Les garanties de l’Etat au financement des entreprises n’ont cessé d’augmenter, passant d’environ 13 milliards d’euros début 2008 à près de 33 milliards au troisième trimestre 2013. Environ 40% de ces garanties sont assurées par Finnvera (13,2 milliards au troisième trimestre 2013).
De plus, Finnvera a acordé un crédit toital de 3,6 milliards d’euros aux entreprises (ce qui fait passer son engagement aurpès des entreprises à 15,6 milliards d’euros).
Kauppalehti relève que les engagements sous forme de garanties auprès des entreprises représentent désormais près de 60% du budget de l’Etat (environ 54 milliards d’euros de dépenses).
KL

La crise actuelle est déjà plus longue que celle des années 1990
Helsingin Sanomat relève que la crise économique actuelle, qui dure depuis 2008 (même si la récession ne s’est faite sentir qu’après 2011), est déjà plus longue que celle des années 1990 qui avait pris fin dès le milieu de la décennie (en 1996 le niveau du PIB avait dépassé celui d’avant la crise).
Néanmoins, pour les personnes privées, la crise acutelle est moins forte (dans les années 1990, le chpômage avait grimpé jusqu’à 18%) car les entreprises étaient en meilleures condition financière avant la crise et les taux d’intérêts sont restés très bas.
HS

Nucléaire

Le Centre ne veux pas faire de fennovoima une question politique
Le groupe parlementaire du Centre n’envisage pas de mettre la pression pour qu’une étude de l’autorisation de principe accordée à fennovoima soit réalisée au printemps. . Le président du groupe M. Tiilikainen souligne que le centre attend patiemmeent le résultat des études juridiques. « Actuelleemnt, le projet de centrale nucléaire est une quesiton juridique. Il ne deviendra politique que lorsque le gouvernement aura pris position ».
SM

France - Finlande

Cannes : Des court-métrages finlandais présentés au festival
Deux cinéastes finlandais, Selma Vilhunen et Hamy Ramezan, ont été choisis pour réaliser des court-métrages qui seront présentés au Festival de Cannes, ce printemps. Ces films seront cofinancés par des établissements finlandais et danois dans le cadre du programme Nordic Factory.
Mme Vilhunen réalisera son court-métrage avec Guillaume Mainguet, cinéaste français.
HS/B2, HBL/23

France

Economie : Dongfeng intéressé par Peugeot
La correspondante à paris de Kauppalehti, MmePia Seuguenot rapporte que le groupe chinois Dongfeng est intéressé par une entrée dans le capital de Peugeot.
KL

Lundi 20 janvier 2014

Politique étrangère et européenne

Centrafrique

Selon M. Tuomioja, la Finlande pourrait envoyer des soldats en RCA
Le ministre des Affaires étrangères Erkki Tuomioja a déclaré, vendredi, que la Finlande envisageait la possibilité d’envoyer des soldats en RCA.
Aucune décision politique n’a encore été prise, mais une étude sur la possibilité de se joindre à une opération européenne est en cours. La préparation d’une décision politique commencera la semaine prochaine après la décision européenne de participer à une opération de gestion de crise, lundi, rapporte HS.
La Finlande pourrait envoyer quelques officiers ou, plus probablement, des troupes de quelques dizaines de personnes. « Dans ce cas, il serait plus fondé d’envoyer une petite troupe. Mais nous ne parlons dans ce cas que de dizaines », a dit le Ministre.
Helsingin Sanomat souligne que la participation à cette opération nécessiterait un budget supplémentaire, ce qui veut dire une loi de finances rectificative.
M. Tuomioja estime que la Finlande serait ^prête à participer si l’opéraiton est limitée et courte.
HS

Défense

La Finlande et la Suède main dans la main
Dans une interview accordée à Kaleva, le ministre des Affaires étrangères Erkki Tuomioja déclare que la Finlande et la Suède se sont engagées à se consulter mutuellement avant de prendre des décisions importantes en politique de sécurité. M. Tuomioja déclare qu’il en est d’autant plus convaincu après la discussion qu’il a eu avec le président Niinistö après son intervention à Sälen en Suède. M. Tuomioja souligne qu’il « n’y a pas de pression pour entrer dans l’oTAN, ni durant l’actuelleemnt législature, ni pour le prochain gouvernement ».
M. Tuomioja souhaite aussi calmer les ardeurs concernant une possible défense commune entre les deux pays. Il s’agit selon lui uniquement d’une coopération plus étroite sur des questions pratiques comme la formation ou l’acquisition de matériel.
Kaleva

Développement

M. Haavisto à la tête d’un forum internaitonal sur les Etats vulnérables
Le ministre du Développement Pekka Haavisto a été élu à la tête de l’IDS (International Dialogue on Peacebuilding and Statebuilding) avec la ministre des Finances du Timor oriental Emilia Pires.
HS

Elections européennes

M. Stubb a annoncé sa candidature
Lors d’une conférence de presse introduite par le Premier ministre et président du parti conservateur Jyrki Katainen, l’actuel ministre du commerce extérieur Alexander Stubb a annoncé qu’il était candidat aux élections européennes de mai prochain.
Il a admis qu’un portefeuille de commissaire serait « une bonne chose » mais qu’il était trop tôt pour spéculer sur cela.
M. Stubb continue comme ministre et se mettra an congé durant les deux à trois semaines de la campagne officielle. Il déclare que, durant la campagne, il retrouvera une liberté de parole plus lare que celle qu’il a en tant que ministre. M. Stubb, ministre des Affaires européennes depuis 2011, était précédemmeent ministre des affaires étrangères. Il a été député européen de 2004 à 2008.
M. Stubb a déclaré qu’il excluait de se présenter aux législatives en 2015. En revanche il n’a pas exclut de succéder à M. Katainen à la tête du parti. STT relève que la décision de M. Stubb signifie en pratique que sa carrière dans la politique nationale (comme ministre depuis 2008 et comme député depuis 2011) restera courte, au moins provisoirement. STT estime qu’il lui serait difficile de préentedre à la succession de M. Katainen depuis Bruxelles.
Interrogé sur ses propres intentions, le Premier ministre Katainen a déclaré continuer à se concentrer sur la politique finlandaise mais admis qu’il répondrait au téléphone si on lui proposait un poste européen. M. Katainen considère qu’il n’a pas beaucoup de chance concernant la présidence de la Commission. Le poste de président de l’eurogroupe lui irait mieux, selon STT.
Il a précédemment annoncé qu’il déclarerait ses intentions en avril concernant sa possible candidature à un nouveau mandat à la tête du parti (pour le congrès de juin).
Au Parlement, M. Stubb sera remplacé par sa suppléante, Elina Lepomäki, directrice de lrecherche du think tank concervateur libera.
Au gouvernement son rempalcement est plus ouvert. Les noms des députés membres de la commission des Affaires étrangères Ilkka Kanerva (ancien ministre des Affaires étrangères) et Pertti Salolainen (ancien ministre du Commerce extérieur) sont évoqué, comme celui de M. Sasi, membre de la grande commission (et ancien ministre du commerce extérieur). Un remaniement plus important est aussi possible, permettant au président du groupe parlmeent aire petteri Orpo d’entrer au gouvernement, à un autre portefeuille.
Le président du parti des Vrais Finlandais Timo Soini a salué la candidature de M. Stubb. Il juge que les élections européennes (où il n’est pas candidat) sont une première manche de l’affrontement entre concervateurs et Vrais Finlandais, avant les élections législatives de 2015.
Les éditorialistes de Helsingin sanomat et Turun Sanomat saluent la candidature de M. Stubb qui va obliger les autres partis à présenter de bon scandidats et devrat permettre d’enrichir le débat sur les élections européennes.
HS TS

Spéculations sur le siège du Parti suédois
Hufvudstadsbladet a interrogé M. Djupsund, professeur en sciences-po d’Åbo Akademi, qui estime que si le taux de participation aux élections européennes reste le même, le Parti suédois pourrait maintenir son mandat. Si la participation augmente, cela pourrait disperser des voix des suédophones vers des candidats suédophones des autres partis, tels que Mme Li Andersson de l’Alliance des gauches, ou M. Thomas Wallgren du PSD.
Pour beaucoup d’électeurs, il s’agit de voter plus pour une personne que pour un parti, lors des élections européennes et pour la présidentielle.
Certains estiment que le progrès des Vrais Finlandais pourrait augmenter le taux de participation, or, pour M. Djupsund, cela ne va pas de soi. Il rappelle que ce parti n’a pas de vedette parmi ses candidats, du fait que M. Soini ne se présente pas. La candidature de M. Halla-aho pourrait repousser certains électeurs de ce parti.
HBL/sam/3

Nucléaire

Réactions en Suède contre fennovoima
L’étude d’imppact sur l’environnement du projet de réacteur nucléaire russe de fennovoima à Pyhäjoki a suscité plus de réactions du côté suédois que finlandais, rapporte Kaleva qui précise que dès à présent quatre communes suédoises ont exprimé un avis négatif contre ce projet.
Kaleva

Défense

Débat sur l’achat de drones par l’armée de terre
Helsingin Sanomat relève que l’armée finlandaise commence à en avoir assez du producteur israélien de drones Aeronautics defence systems qui devait fournir des drones Orbiter à l’armée de terre déjà en été 2013.
La Finlande a passé la commande en avril 2012 pour environ 30 millions d’euros. Jusqu’à présent, rien a été livré. L’entreprise, qui doit avoir des problèmes économiques, a annoncé que la Finlande aurait ses drones l’été prochain.
L’armée de terre compte envoyer une délégation en Israël pour vérifier la situation de l’entreprise. Le major Mika Nuutinen de l’état-major de l’armée de terre souligne que l’accord comporte des astreintes en cas de retard de livraison.
Selon le quotidien israélien Haaretz, l’entreprise est connue pour plusieurs scandales et pour des prix exceptionnellement bas. Il y a aussi des souçons de pots-de-vin en Afrique.
Les drones ont été commandés pour remplacer les mines anti-personnel. Si la Finlande annule la commande, le ministère de la Défense devrait organiser un nouvel appel d’offres. L’armée de terre a refusé de commenter le nombre de drones commandés. HS note que la Pologne a annulé, il y a un an et demi, sa commande de drones en raison de problèmes liés à la livraison.
Selon Turun Sanomat, le ministre de la Défense, M. Carl Haglund, estime que l’annulation de la commande est possible. Il souligne que l’armée de terre prendra la décision sur le sort de la commande.
HS/sam/A13, TS/dim/7

La Finlande continue les achats de marériel de défense d’Israël
Demokraatti rapporte que le gouvernement finlandais vient de nouer un accord de plus de 16,2 millions d’euros avec le géant informatique israélien ECI Telecom. Il s’agit de l’achat de services d’information et de gestion pour l’armée finlandaise.
Le quotidien note aussi que plus de 250 personnalités finlandaises ont signé une pétition pour que la Finlande mette fin aux achats de matériel de défense et de technologie d’armement avec Israël. Le ministre des Affaires étrangères, M. Erkki Tuomioja, est parmi les signataires.
HS/A12

Politique intérieure

Parti social-démocrate

Les sociaux-démocrates ont évoqué la lutte pour la présidence du part
Selon Helsingin Sanomat, le parti social-démocrate s’est réuni en croisière ce week-end. Le PSD devait présenter ses candidats en vue des élections du Parlement européen mais les participants ont plutôt été intéressés par la lutte pour la présidence du parti, même s’il n’y a pas encore d’autres candidats officiels que la présidente actuelle, Mme Jutta Urpilainen.
Avant la croisière, Mme Urpilainen, a déploré que la gauche et le mouvement syndical ont perdu face à la droite l’initiative du débat sur la société, par exemple lors des séminaires récents organisés par les conservateurs.
HS/dim/A15

Gouvernement

Un printemps difficile, un automne plus léger
Johanna Vesikallio (STT) estime que le gouvernemnt aura un printemps difficile avec les projets de loi sur les communes et sur les services sociaux et de santé qui devront être trnsmis au parlement ainsi que le cadrage budgétaire de mars où seront prises les dernières décisions économiques importantes de la législature. De plus, ce printemps les chefs des principaux partis de la coalition, M. Katainene t Mme Urpilainen, vont voir leur hégémonie sur leur partie soumise à débat avant les congrès de mai et juin.
A l’automne, il ne devrait plus y avoir beauoup de sujets ilmportants à, traiter, les partis cherchant à éviter tout risque avant les élections de 2015.
Kaleva

Réforme des communes

Les ministres approuvent le projet de loi sur les fusions forcées
Le groupe ministériel piloté par Mme Virkkunen, ministre des Collectivités locales, a approuvé le projet sur les fusions forcées. Les attributions du gouvernement concernant la fusion éventuelle concernant neuf agglomérations seront ainsi renforcées.
Le Centre a déjà annoncé qu’il déposerait une motion de censure en la matière. Les Vrais Finlandais envisagent de s’y joindre éventuellement.
Il s’agira maintenant d’entendre les avis en la matière et de déposer le projet de loi au Parlement, ce printemps. Il est prévu que la loi entre en vigueur en juillet. La procédure pourrait être mise en œuvre à partir de 2015 de façon à ce que les premières fusions soient réalisées en 2017.
HS/sam/A12

Projet de Musée Guggenheim

La décision sur la construction pourrait ne pas être prise avant 2020
Helsingin Sanomat rend compte des propos de M. Penttilä, maire adjoint de Helsinki (PSD), chargé de l’aménagement du territoire, qui relève qu’il faudra établir un nouveau plan d’occupation des sols concernant le terrain et qu’il est presque certain qu’il y aura des plaintes le concernant. « On sera facilement en 2019 avant même que l’on puisse demander une autorisation de construction », selon lui.
Le projet relèvera ainsi du conseil municipal prochain, élu en 2017.
La décision concernant l’établissement d’un plan d’aménagement pourrait être prise fin 2015-début 2016. Cette décision-là ne sera pas contraignante en ce qui concerne la construction du musée.
HS/sam/A23

Statut du finnois dans les Îles Åland

Les Îles Åland ne proposent pas d’enseignement de langue maternelle pour les non-suédophones
Les Îles Åland étant une collectivité autonome uniquement suédophone, selon la décision prise auprès de la Société des Nations en 1921, elle n’a pas d’obligation d’organiser un enseignement de langue maternelle pour les finnophones, à l’instar de la Finlande continentale ou de la Suède.
4,8 % de la population des Îles, soit 1400 personnes, sont finnophones. Durant les dix dernières années, le nombre d’habitants avec une langue maternelle autre que le suédois ou le finnois est passé de 400 à 1700. L’enseignement de la langue maternelle n’est pas proposé pour eux non plus.
Les élèves commencent les études de finnois lors de la cinquième année de leur scolarisation, les finnophones comme les suédophones, ce qui veut dire qu’il n’existe pas de groupes selon le niveau de connaissances. Avant, quelques écoles ont proposé le choix entre trois niveaux, mais aujourd’hui, il s’agit de devoirs personnalisés. Or, pour un enfant de neuf ans, il peut être difficile de travailler de manière indépendante en même temps que les autres débutent.
HBL/dim/2-3

Vendredi 17 janvier 2014

Politique étrangère et européenne

Centrafrique

Editorial : « La crédibilité de l’UE en jeu dans la stabilisation de la RCA »
Helsingin Sanomat rapporte que l’ambassadeur de France Gérard Araud a présenté, mercredi, au conseil de sécurité la situation catastrophique en RCA. L’éditorialiste rappelle aussi que la France y a envoyé 1 600 soldats en décembre. « Il est clair que l’UE ne pourra pas éviter d’assumer ses responsabilités en RCA. Il en va de la crédibilité de l’UE tant devant une crise humanitaire que du point de vue de la PESD ».
« Dans ses discours, l’UE n’a cessé d’insister sur l’importance d’envoyer des groupements tactiques dans des zones de crise. Aujourd’hui la question est d’actualité en RCA ».
« De même la Finlande devra bientôt décider de sa participation à une opération européenne. On envisage divers scénarios en coulisse. Rester sur la touche ne serait pas réaliste ni bon ».
« L’ONU espère de l’UE une participation importance pour stabiliser la situation en RCA. La responsabilité de l’opération incombera probablement à la France ».
« Les chiffres sur la taille des troupes européennes sont sujets à discussions. Pour certains quelques centaines suffiraient alors que pour d’autres un millier n’estpas assez ».
HS

Défense

Propos de M. Haglund : « Le débat sur l’OTAN est fallacieux » HBL
Le ministre de la Défense, M. Haglund, estime qu’il ne faut pas penser que la Finlande pourra rejoindre l’OTAN le jour où elle en a envie, et surtout en situation de crise éventuelle. Il rappelle qu’une participation devrait être ratifiée par les Parlements des 28 pays membres.
Ainsi, il insiste sur l’importance d’une défense nationale forte.
M. Haglund relève que la Finlande diffère de la pratique courante européenne dans le sens où elle ne dispose pas de garanties de sécurité mais qu’elle se charge elle-même de tous les domaines de son système de défense.
Pour lui, il s’agit de réfléchir si la Finlande peut se permettre de maintenir le système actuel dans l’avenir et si c’est une façon raisonnable d’utiliser les ressources y compris dans les années 2020.
HBL/7

La Finlande achètera des chars Leopard d’occasion
Helsingin Sanomat relève que le ministre de la Défense, M. Carl Haglund, a approuvé jeudi le projet d’acheter cent chars Leopard 2A6 d’occasion aux Pays-Bas.
Selon le général Petri Hulkko du ministère de la Défense, « il s’agit du meilleur char du monde – ou en tout cas un des meilleurs ». Il souligne que ce modèle est considérablement meilleur que le modèle 2A4 en usage actuellement.
Le coût de l’achat s’élève à 199,9 millions d’euros. L’acquisition ne nécessite pas de financement supplémentaire, parce qu’il est inclus dans le cadre budgétaire de la défense. L’accord sera signé la semaine prochaine aux Pays-Bas, lors de la visite du ministre de la Défense Carl Haglund, et les chars seront livrés en 2015-2019. Ils seront placés dans la brigade blindée à Parolannummi.
HS/A12

Elections européennes

M. Stubb annonce sa candidature
Lors d’une conférence de presse introduite par le Premier ministre et président du parti conservateur Jyrki Katainen, l’actuel ministre du commerce extérieur Alexander Stubb a annoncé qu’il était candidat aux élections européennes de mai prochain.
Il a admis qu’un portefeuille de commissaire serait « une bonne chose » mais qu’il était trop tôt pour spéculer sur cela.
M. Stubb continue comme ministre et se mettra an congé durant les deux à trois semaines de la campagne officielle.
Interrogé sur ses intentions, le Premier ministre Katainen a déclaré continuer à se concentrer sur la politique finlandaise mais admis qu’il répondrait au téléphone si on lui proposait un poste européen.
Il a précédemment annoncé qu’il déclarerait ses intentions en avril.
Yle

Sotchi

Le boycott est une discipline difficile
Aamulehti rapporte que de nombreux dirigeants ont annoncé qu’ils ne participeraient pas aux Jeux olympiques de Sotchi. Le journal relève qu’en France, la ministre des Sports, Mme Fourneyron a l’intention de se rendre à Sotchi et d’y rencontrer des représentants d’ONG.
En Finlande, le ministre des Sports, M. Arhinmäki déclare qu’il n’envisage pas de boycotter Sotchi mais que son déplacement à Sotchi dépend de plusieurs facteurs, comme la possibilité d’y rencontrer des représentants d’ONG. Il n’ira pas à la cérémonie d’ouverture où la Finlande sera représentée par le président Sauli Niinistö.
En revanche M. Arhinmäki exclut de se rendre aux championnats du monde de Hockey-du-glace qui se tiendront en Biélorussie au printemps.
AL

Politique intérieure

Dépenses publiques

En période de crise, la part des dépenses publiques augmente
Lors de son discours prononcé au séminaire du ministère de l’économie, le président Niinistö a regretté que la part des dépenses publiques de la Finlande approche 60% du PIB.
Helsingin Sanomat précise que, selon l’OCDE, c’est en Finlande que cette part sera la plus élevée cette année, atteignant 58%.
Le quotidien souligne que l’augmentation de la part de la dépense publique a été très rapide en Finlande ces dernières années : elle était de 48,9% en 2002, seulement 50% encore en 2005, mais déjà 55% en 2011.
Le professeur Sixten Korkman souligne que c’est principalement une conséquence de la crise financière et économique.
HS

Réforme des communes

Les ministres peaufinent le projet de loi sur les fusions forcées
Le groupe ministériel piloté par Mme Virkkunen, ministre des Collectivités locales, est en train de négocier par voie de messages électroniques sur le projet de loi concernant les fusions de communes. Selon Helsingin Sanomat, il s’agirait de négocier sur les façons de réaliser des référendums.
Il est prévu que le projet de loi soit terminé cette semaine.
L’Union des communes s’oppose à ce projet qui nuirait à l’autonomie des communes.
HS/A15

Réforme des services sociaux et de la santé

Propos de M. Katainen
Dans une interview accordée au journal du parti du Centre, Suomenmaa, le Premier ministre, M. Katainen, admet que la question de la réforme des services sociaux et de la santé est bien complexe et que le choix de solutions est vaste en même temps qu’aucune des solutions n’est parfaite. Le problème ne disparait toutefois pas en omettant de le résoudre, rappelle-t-il tout en affirmant que les solutions seront cherchées et trouvées.
Quant à la situation économique plus généralement, M. Katainen s’inquiète de la faible conjoncture internationale, des faiblesses structurelles de la Finlande et de la réforme du tissu industriel.
Il relève que le gouvernement continuera les mesures dans le sens de maintenir le triple A de la Finlande. Outre les durcissements fiscaux et des économies, d’autres outils seront prévus lors des négociations sur le cadre budgétaire en mars.
M. Katainen souligne l’importance de nouveaux domaines et met en valeur les cleantech, les technologies du domaine des soins de la santé et l’industrie des jeux qui pourraient constituer de nouveaux piliers pour la Finlande.
M. Katainen est optimiste en ce qui concerne les quatre ans à venir : il estime que l’on connaîtra une croissance économique, des créations d’emplois et d’entreprises accrues, mais également toujours des réformes structurelles et des coupes budgétaires.
En ce qui concerne la perspective des législatives de 2015, il n’exclut la coopération gouvernementale avec aucun parti. Pour lui, c’est le résultat des élections ainsi que les positionnements qui sont décisifs.
SM/4-5

PSD

M. Ihalainen pas candidat contre Mme Urpilainen
Aux sollicitations qui l’engageaient à se présenter contre Mme Urpilainen à la présidence du PSD, le ministre de l’emploi Lauri Ihalainen a déclaré qu’il ne serait pas candidat pour ce poste.
Dem

Défense

Succession du général Puheloinen
Helsingin Sanomat rapporte que le commandant des forces armées, le général Ari Puheloinen (62 ans), sera touché par l’âge de la retraite le 31 juillet prochain. Les spéculations sur sa succession sont en cours.
Le comité interministériel de la politique étrangère et de sécurité, dirigé par le président, a déjà évoqué la question. Le ministre de la Défense, M. Carl Haglund, devrait présenter son candidat au président Sauli Niinistö en janvier-février ou un peu plus tard. Avant cela, le général Puheloinen présentera, de façon officieuse, son candidat à M. Haglund.
Les cinq généraux de première classe sont parmi les candidats. Selon le quotidien, deux d’entre eux sont les candidats les plus en vue : le général Arto Räty, actuel secrétaire général du ministère de la Défense, et le vice-amiral Juha Rannikko, chef de l’état-major et ancien commandant des forces navales. Le général Räty serait le favori en ce moment.
HS/A14

Banques

Un plafond pour les prêts pour l’acquisition d’un logement
Selon Helsingin Sanomat, il semble qu’un plafond pour les prêts hypothécaires sera fixé. Le projet a été promu fortement par la Banque de Finlande et la Surveillance financière mais le ministre de l’Economie, M. Jan Vapaavuori, a annoncé en avril dernier qu’il ne voulait pas présenter un projet de loi à ce sujet, parce que les banques s’y opposaient fermement.
Les banques ont changé d’avis. Selon les informations du quotidien, le ministère des Finances serait en train d’envisager un modèle de plafond fixe.
Le FK, groupement d’intérêts des banques, propose un plafond fixe de 95 % pour les acheteurs de premier logement et 90 % pour les autres.
HS/A15

Projet de Musée Guggenheim

Kulturfonden n’exclut pas la possibilité de subventionner le projet
La fondation culturelle suédophone n’exclut pas la possibilité de soutenir financièrement le concours d’architecture. Le directeur de la fondation, M. Jakobsson relève toutefois qu’aucune demande en la matière n’a été reçue par elle. M. Jakobsson relève que Kulturfonden n’envisage pas de contribuer au concours si aucune fondation finnophone ne le fait.
HBL/4

Jeudi 16 janvier 2014

Politique étrangère et européenne

Syrie

La Finlande augmente son aide à la Syrie
La Finlande a décidé d’allouer sept millions d’euros supplémentaires pour les victimes de la crise en Syrie, a déclaré le ministre finlandais du développement, hier, lors de sa visite au Koweït.
TS

Construction navale

La Commission n’a encore rien décidé sur les aides françaises
Turun Sanomat rapporte que le gouvernement finlandais avait saisi, il y a un an environ, la commission européenne de la légalité des aides françaises à la construction navale après que le chantier de Saint-Nazaire ait obtenu la construction du navire Oasis 3. Le commissaire Almunia avait répondu le 17 janvier 2013 que la commission veillerait au respect des règles de concurrence. Le ministère de l’économie a interrogé la commission en novembre 2013 mais s’est vu répondre qu’il n’y avait encore aucun rapport de prêt.
TS

Lutte contre le réchauffement climatique

L’UE pourrait revoir ses objectifs
Editorial : « Il est bon de revoir les objectifs de la politique climatique » HS
Helsingin Sanomat rapporte que la Commission européenne pourrait simplifier ses objectifs en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Après la stratégie 20-20-20 pour 2020, la Commission pourrait considérer une nouvelle stratégie consistant notamment à recommander, de manière non contraignante, une part de 30% des énergies renouvelables en 2030. Les objectifs par Etat (actuellement la Finlande s’est vue fixer un objectif d’énergies renouvelables de 38%) disparaîtraient.
Pour la Finlande, si la pression à augmenter les énergies renouvelables diminuait et en même temps les droits d’émission augmentaient, le recours à l’énergie nucléaire deviendrait plus attractif, relève HS. Toutefois ce sujet est le plus sensible du projet de la Commission.
Le patronat finlandais est favorable à une simplification des objectifs, relève HS.
L’éditorialiste d’Helsingin Sanomat estime que « si les mécanismes actuels ne fonctionnent pas, il faut les corriger. Les projets de la Commission visent à éviter des redondances. Se focaliser sur un objectif plutôt que trois est donc une bonne chose. Et si l’objectif principal est de diminuer les émissions, il sera le mieux satisfait en augmentant le prix des droits d’émission. Mais cela pourrait être politiquement difficile. Si les droits d’émission augmentent et l’objectif en matière d’énergie renouvelable n’est plus contraignant, alors l’intérêt du nucléaire va augmenter, ce qui sera difficile à accepter pour les mouvements environnementaux et les Verts. Il y aura aussi des dissensions entre les pays. En effet, actuellement, les Allemands subventionnent la production d’électricité par les énergies renouvelables, ce qui crée un avantage pour l’industrie allemande et une distorsion de concurrence pour les autres. Si on améliore la situation du nucléaire, cela créera un avantage concurrentiel pour la France par rapport à l’Allemagne. Et si le modèle prôné par la Commission se réalise, la Finlande aussi, où on construit du nucléaire, pourrait faire partie des vainqueurs. De plus, les objectifs d’énergie renouvelables en Finlande sont particulièrement élevés et ne peuvent être atteints que grâce à l’’industrie du bois-papier qui est en déclin actuellement. »
HS

Elargissement - Turquie

« Il faut faire une pause » HS
L’éditorialiste d’Helsingin Sanomat estime que les ministres européens des Affaires étrangères devraient décider le 20 janvier que l’on n’ouvre pas de nouveaux chapitres aux négociations d’adhésion de la Turquie. En effet, les évolutions en Turquie montrent que ce pays ne souhaite pas progresser dans ses négociations d’adhésion de la manière dont le souhaite la Commission. Si l’on ouvrait d’autres chapitres dans un tel contexte, cela serait un mauvais message tant pour les dirigeants turcs que pour l’opinion publique européenne, conclut Paavo Rautio.
HS

Centrafrique

La Finlande pourrait assumer un rôle dans une opération européenne
Helsingin Sanomat rapporte que les pays européens envisagent d’envoyer des groupements tactiques en RCA. La décision pourrait être prise lundi à Bruxelles.
La Finlande pourrait avoir un rôle dans une telle opération. « La Finlande insiste sur le fait que cette crise nécessite un action rapide. Nous pensons qu’une opération européenne pourrait aider la RCA et nous nous sommes préparés à ce que l’on avance rapidement » a déclaré l’ambassadrice Piritta Asunmaa à Bruxelles. Elle souligne toutefois qu’aucune décision politique sur une participation finlandaise n’a encore été prise. Si une décision était prise à Bruxelles, l’opération pourrait débuter fin février début mars.
HS rappelle que la Finlande a participé à ce type d’opération au Tchad en 2008.
HS

Défense – Suède – Finlande

Propos de M. Salonius-Pasternak
M. Salonius-Pasternak, chercheur à l’Institut de relations internationales, a critiqué la défense militaire suédoise lors du séminaire organisé à Sälen en Suède, le week-end dernier. Pour lui, l’analyse de défense de la Suède « se base sur des fantaisies ». Il considère qu’une partie des hommes politiques finlandais sont eux aussi trop optimistes en ce qui concerne l’avenir de la défense.
Le chercheur estime qu’il faut soit des réformes radicales soit accorder plus de crédits à la défense. Il estime que, dans les deux pays, la Finlande et la Suède, il faudrait investir de l’argent afin de maintenir la crédibilité de la défense.
HBL/5

Editorial
L’éditorialiste de Hufvudstadsbladet estime que l’idée de renforcer la coopération de défense entre deux pays militairement non-alignés, la Finlande et la Suède, mérite d’être examinée. Cette coopération ne pourrait toutefois pas remplacer une adhésion à l’OTAN, selon l’éditorialiste qui rappelle que, depuis le dernier rapport du ministère des Affaires étrangères en la matière, il y a six ans, beaucoup de choses ont changé allant de la conjoncture économique aux questions de la région arctique.
HBL/16

Propos du député Kari (PSD)
Demokraatti relève que selon le député social-démocrate, M. Kari, la Finlande et la Suède devraient clarifier leurs souhaits en matière de défense et de non-alignement militaire.
Les sociaux-démocrates des deux pays devraient se pencher sur les questions de l’indépendance militaire et de la neutralité.
M. Kari est favorable au renforcement de la coopération militaire entre la Finlande et la Suède, au niveau par exemple des acquisitions de matériel et de connaissances militaires.
Il prévient la Finlande contre un affaiblissement des capacités militaires à l’instar de la Suède, qui pourrait mener à des pressions vers un abandon du non-alignement.
Dem/3

Aquisition de matériel d’occasion
Helsingin Sanomat relève que ces dernières années, la Finlande a acheté des centaines de véhicules et d’autre matériel d’occasion pour les Forces armées. Du matériel issu des stocks des autres pays européens (notamment en Allemagne, aux Pays-Bas, en Suède, en Norvège, au Danemark et en Suisse) a été acheté surtout pour l’armée de terre,.
M. Koski, directeur de l’unité de matériel de l’armement du ministère de la Défense, relève que plusieurs pays proposent un catalogue du matériel à vendre. Pour lui, l’achat de matériel d’occasion, ne nuit aucunement à la crédibilité des Forces armées.
Il est prévu que le ministère publie, aujourd’hui, plus d’informations sur l’achat des chars Leopard.
Avec les restrictions budgétaires, il est essentiel pour la Finlande de trouver du matériel à des prix intéressants.
HS/A8

Fiscalité

Modification des décisions fiscales
L’administration fiscale a modifié son interprétation des transferts internes aux entreprises. Ainsi Fortum s’est vu demander 136,4 millions d’euros supplémentaires au titre que ses activités devaient être imposées en Finlande et non en Belgique où résidait sa filiale. Nokian Renkaat a du pour sa part payer 26,9 millions d’euros correspondant au résultat de sa filiale en Russie.
L’administration fiscale motive sa nouvelle interprétation par de nouvelles directives venant de l’OCDE.
HS

Les Finlandais boivent un quart de la bière vendue en Estonie
La fiscalité sur l’alcool a encore augmenté en Finlande au 1er janvier. Dans ce contexte, les importations d’alcool d’Estonie risquent encore d’augmenter.
Actuellement on estime que les Finlandais consomment un quart de la bière vendue en Estonie.
Le brasseur Hartwall a lancé un plan social qui pourrait le conduire à supprimer 140 de ses 830 emplois en Finlande. Une des raisons invoquées est notamment l’augmentation des achats d’alcool en Estonie par les consommateurs finlandais.
HS

Nucléaire

L’uranium de Fennovoima viendra de Russie
Kaleva rapporte que Fennovoima a conclu un accord avec TVEL, filiale de Rosatom, censée fournir à la future centrale le combustible en uranium.
Kaleva

Elections européennes

Les partis auront des budgets restreints
Kaleva rapporte que les partis politiques ont décidé de consacrer moins d’argent qu’en 2009 aux élections européennes qui se dérouleront cette année moins d’un an avant les législatives.
Ainsi le Centre devrait dépenser 300 000 euros (contre 800 000 en 2009) et le parti conservateur 400 000 euros (contre 800 000).
M. Neittaanmäki (centre) estime qu’un budget réaliste pur un candidat qui vise l’élection est de quelques dizaines de milliers d’euros à 100 000 euros.
Kaleva

M. Stubb pourrait annoncer sa candidature demain
Helsingin Sanomat rapporte que le ministre du commerce extérieur et le parti conservateur tiendront une conférence de presse demain. Il pourrait y annoncer sa candidature aux élections européennes.
HS

Politique intérieure

Gouvernement

Projet de loi sur l’organisation des services sociaux et de santé
Keskisuomalainen rapporte que le projet de loi sur la réorganisation des services sociaux et de santé ne prévoit pas de protection contre le licenciement pour le personnel de la santé contrairement à ce qui existe pour les agents communaux qui ont une protection de cinq ans après une fusion de communes.
Le projet de loi devrait être au Parlement en avril pour que la loi puisse être votée cette année et entrer en vigueur en janvier 2015.
Le projet de loi prévoit que les services sociaux et de santé soient désormais de la compétence de 20 à 30 régions de soins (alors que les services sont actuellement du ressort des communes).
HS

Séminaire sur l’industrie
Le ministre de l’Economie a organisé, hier, un séminaire pour réfléchir à la modernisation de l’industrie finlandaise dans les années 2010.
Helsingin Sanomat estime que ce séminaire réunissant 120 personnes ressemblait à un lancement de la campagne de M. Vapaavuori pour la tête du parti conservateur.
Le Président de la république Sauli Niinistö a ouvert le séminaire où l’orateur principal de l’après-midi était le président de Kone, M. Herlin.
M. Niinistö s’est notamment inquiété de la part de la dépense publique (quire présente presque 60% du PIB).
HS TS KS

Projet de Musée Guggenheim

La Fondation Guggenheima retire sa demande de subvention de l’Etat
Les Verts ayant annoncé qu’ils n’envisageaient pas de soutenir le projet Guggenheim si le concours d’architecture allait partiellement être financé par des crédits publics, la Fondation Guggenheim a retiré sa demande concernant le programme de construction en bois du ministère de l’Economie.
Le ministre de l’Economie, M. Vapaavuori, avait annoncé que l’organisation du concours pourrait bénéficier de crédits dans le cadre du programme national de construction en bois.
Lors du vote, les membres de la municipalité ignoraient que la Fondation avait déposé une telle demande.
HS/A19

Paiement par mobile

Un million de Finlandais gèrent leurs comptes bancaires sur un téléphone mobile
Le succès des versions mobiles des banques est en hausse depuis un an.
A la fin du mois d’octobre, la banque Nordea avait 300 000 clients mobiles et OP plus de 500 000, alors que Danske Bank en avait 220 000.
HS/A6-7

France - Finlande

Entreprise

La brioche française
Kauppalehti-Optio présente l’entreprise Frambois et son patron Marc Mulard à travers la traditionnelle brioche française.
KL-Optio

France

Politique

« M. Hollande cherche une nouvelle direction » HS
Kauppalehti rapporte que la main tendue du président français aux entreprises est interprétée comme un tournant dans sa politique.
KL

Mercredi 15 janvier 2014

Politique étrangère et européenne

Défense

« Les ministres aussi renforcent la coopération de défense » HS
Les ministres suédois et finlandais de la défense, Mme Enström et M. Haglund, ont publié une tribune commune pour rappeler à quel point les deux pays entretiennent une coopération étroite en matière de défense.
Interrogé par Helsingin Sanomat, M. Carl Haglund déclare que c’est une initiative de sa part et souligne que les récents propos du président finlandais à Sälen ont été préparés en coordination avec son ministère.
M. Haglund considère qu’il y a d’importants potentiels de coopération dans le domaine de la marine, de la participation à la NRF de l’OTAN ou de la formation et de la coopération opérative pour l’armée de terre. Il cite aussi la logistique, la recherche, les images aériennes ainsi que les échanges d’officiers.
HS

OTAN

Les officiers sont plutôt favorables à l’OTAN
Helsingin Sanomat relève que selon une enquête effectuée par l’institut Taloustutkimus pour le compte du syndicat des officiers, un peu plus de la moitié des officiers sont favorables à une adhésion finlandaise à l’OTAN. Selon le secrétaire général du syndicat, M. Hannu Sipilä, il semble que les officiers ne pensent pas que le budget de défense soit suffisant pour assurer la défense du pays. Le sondage a été effectué entre le 21 novembre et le 30 décembre. Plus d’un tiers des 6 000 membres du syndicat y ont répondu.
HS/A13

Afghanistan

La Finlande propose une formation à des soldats de différents pays
Vingt soldats britanniques, allemands et américains participeront à une formation en Finlande, la semaine prochaine, afin de pouvoir partir ensuite en Afghanistan pour contribuer à la formation des autorités de sécurité locales. La formation s’inscrit dans le cadre du programme de la FIAS qui a pour but d’améliorer la stabilité en Afghanistan.
HBL/4

TTIP

L’agriculture pourrait faire échouer le TTIP
Helsingin Sanomat publie une tribune des chercheurs Ellen Huan-Niemi et Jyrki Niemi qui soulignent que les différends sur l’agriculture pourraient empêcher ou au moins retarder les négociations sur le libre-échange entre l’UE et les Etats-Unis. Les chercheurs insistent sur les différences d’approche entre UE et Etats-Unis notamment en matière de viande aux hormones et d’OGM. 
HS

Justice

La Cour européenne des droits de l’homme condamne la Finlande pour avoir imposé des combinaisons aux prisonniers
La Cour européenne des droits de l’homme a condamné la Finlande a verser 3000 euros d’amendes à deux homes qui avaient été contraints de porter des combinaisons en prison. Or la législation ne prévoit pas ces combinaisons dans l’accomplissement des peines.
De nouvelles demandes de dommages intérêts pourraient être présentées puisque l’année dernière ce sont 48 prisonniers qui ont été contraints de porter de telles combinaisons destinées à empêcher les prisonniers de cacher des stupéfiants.
HS

Politique intérieure

Gouvernement

Projet de loi sur l’organisation des services sociaux et de santé
Helsingin Sanomat publie une interview du président du groupe parlementaire du parti conservateur, M. Petteri Orpo, qui défend le projet de loi sur les services sociaux et de santé SOTE.
Le projet de loi est actuellement soumis, pour avis, aux communes. Le gouvernement devrait aussi consulter le chancelier de la justice pour vérifier la légalité des articles.
Le gouvernement souhaite le soumettre au Parlement en avril pour que la loi puisse être votée cette année et entrer en vigueur en janvier 2015.
HS

Communes

Les fusions forcées des communes ne seront pas décidées dans les référendums
Helsingin Sanomat rapporte que le projet de loi sur les fusions forcées de communes devrait être prêt avant la fin de cette semaine. Le groupe ministériel chargé de l’administration des communes, présidé par la ministre Henna Virkkunen, est encore en train de peaufiner le projet. Les grandes orientations ont déjà été décidées.
L’éventuel rôle des référendums dans les fusions des communes a suscité du bruit ces derniers jours. Selon Mme Auli Valli-Lintu, conseillère au ministère des Finances, « il y beaucoup de malentendus sur le rôle de référendum. Un référendum ne peut pas être décisif pour empêcher une fusion forcée ».
Le gouvernement aurait le droit de prendre la décision d’une fusion forcée concernant les communes autour de grandes villes, ainsi que concernant les communes en crise.
Mme Virkkunen a souligné la semaine dernière que le gouvernement actuel n’aura pas le temps de mettre en œuvre la loi sur les fusions forcées. Elle a également souligné qu’il n’y aurait pas « d’automatisme de fusions forcées ».
HS/A13

Enseignement
Litige sur la répartition des heures au lycée
Selon Helsingin Sanomat, le groupe de travail chargé d’étudier la nouvelle répartition de l’enseignement au lycée a remis son projet à la ministre de l’Education, Mme Krista Kiuru, avant Noël. Il s’agit en effet de trois propositions différentes, dont la plus avancée propose plus de choix entre des matières optionnelles et moins de matières obligatoires. Il serait ainsi possible par exemple de ne pas étudier du tout l’histoire, l’instruction civique, la géographie ou la biologie au lycée.
En ce moment, il y a quatre cours obligatoires d’histoire et trois cours obligatoire de la religion. Le groupe de travail ne propose pas de changements dans le nombre de cours obligatoires de la religion.
M. Erkki Tuomioja, ministre des Affaires étrangères, a exigé, sur son blog, une augmentation des cours d’histoire et d’instruction civique, estimant qu’on pourrait supprimer les cours obligatoires de religion. Cela a irrité notamment le président du groupe parlementaire des Chrétiens-démocrates, M. Peter Östman, qui souligne que les lycéens ont notamment besoin de plus de cours de religion, en raison des actes de violences récents, comme les tueries dans les écoles. Le parlementaire européen centriste Hannu Takkula a également été irrité par les propos de M. Tuomioja.
HS/A15

Projet de Musée Guggenheim
« Un terrain de cinq étoiles » HS
Editorial : « Bienvenue Guggenheim « KL
Le concours en vue de construction éventuelle d’un Musée Guggenheim à Helsinki sera probablement le concours d’architecture international le plus important jamais organisé en Finlande. M. Vapaavuori, ministre conservateur de l’Economie, a annoncé, hier, que le ministère de l’Emploi et de l’Economie serait prêt à participer au financement du concours, dans le cadre du programme national de construction en bois.
Des architectes interrogés par Helsingin Sanomat devinent que le concours recevra plusieurs propositions de construction en bois. Ils ne considèrent toutefois pas comme opportun d’imposer le bois comme matériel, afin de ne pas restreindre les participants, le bois dans le contexte du climat septentrional n’étant pas connu partout.
Il est prévu qu’un représentant de la ville participe au jury du concours.
Il a été évalué que l’impact économique total de ce musée pour la Finlande serait de 41 millions d’euros et que les recettes fiscales s’élèveraient à 8,1 millions d’euros annuellement. Plus de cent emplois seraient créés et entre 340 et 380 indirectement.
Le nombre de visiteurs a été évalué à 500 000 ce qui dépasse largement le record du Musée Ateneum, 400 000. Le musée d’art contemporain Kiasma accueille moins de 200 000 visiteurs par an et le musée d’art moderne d’Espoo, Emma, et le musée d’art de la ville de Helsinki, Tennispalatsi, moins de 100 000, Amos Anderson moins de 50 000.
HS/B2-3

Coût de la vie
Le prix du logement et des denrées alimentaires a augmenté le plus
Le rythme de l’augmentation des prix s’est quelque peu accéléré vers la fin de l’année 2013 : en décembre, les prix ont augmenté de 1,6 % par rapport à décembre 2012. Au total, l’inflation s’élevait à 1,5 % en 2013.
Le prix de l’essence et de communications mobiles a augmenté et, en décembre, c’est surtout la nourriture (le lait, les légumes et la viande), le logement et les services de restauration qui sont devenus plus chers.
L’inflation de la zone euro était de 0,8 % en décembre. Selon le même genre de calcul harmonisé, celle de la Finlande était de 1,9 % en décembre.
HS/A30

France
Société
« M. Hollande a évité les questions sur sa vie privée » HS
Helsingin Sanomat rapporte la conférence de presse tenue, hier, par le président de la république. Le journal présente aussi le projet de pacte de responsabilité exposé par le président français. HS

Mardi 14 janvier 2014

Politique étrangère et européenne

Défense

Une coopération de défense toujours plus étroite entre la Finlande et la Suède
Turun Sanomat publie une tribune commune des ministres suédois et finlandais de la défense, Mme Enström et M. Haglund, pour rappeler à quel point les deux pays entretiennent une coopération étroite en matière de défense.
TS

Au niveau des déclarations, tout va bien
Kauppalehti estime qu’actuellement, la coopération nordique en matière d’acquisition d’armement n’existe en réalité tout simplement pas. Ou plutôt il s’agit d’une coopération bilatérale entre la Norvège et la suède.
KL

Environnement

Un jeu dangereux avec l’avenir de la planète
L’ancien secrétaire d’Etat aux Finances Raimo Sailas commence sa carrière de columniste de Helsingin Sanomat en signant une tribune dans laquelle il s’inquiète du peu d’intérêt aujourd’hui pour la lutte contre le réchauffement climatique. Il rappelle notamment que la consommation de charbon augmente en Chine et en Inde, en raison de la croissance économique, et en Allemagne, au japon et en Finlande, en raison de décisions de politique énergétique.
« La crise financière des années 2007-2008 a totalement surpris les économistes qui ont un penchant naturel à l’arrogance. Mais une erreur bien plus importante se prépare. On continue à produire des analyses économiques comme si le réchauffement climatique n’existait pas. Il semble vraiment que les changements conjoncturels soient plus dignes d’intérêt », regrette M. Sailas.
HS

Liberté d’expression

Nouvelles orientations de la Cour suprême
Helsingin Sanomat relève que la Cour européenne des droits de l’homme a infligé à la Finlande 17 condamnations concernant la violation de la liberté d’expression.
Les jugements récents de la Cour suprême finlandaise réévaluent les limites de la liberté d’expression mais ses orientations semble être différentes que celles de la Cour européenne des droits de l’homme, selon la journaliste Susanna Reinboth.
Selon un jugement récent de la Cour suprême, la revue Seiska, qui fait partie de la presse à scandale, a eu le droit de publier des informations sur la vie privée des personnes même si la véracité de ces informations n’a pas été prouvée. Selon un autre jugement, le journal télévisé d’Yle a été condamné même s’il a publié des informations correctes qui avaient une l’importance générale et qui n’étaient pas liées à la vie privée. Yle a décidé de saisir la Cour européenne des droits de l’homme.
Il est difficile de comprendre quel est le message de la Cour suprême, conclut Mme Reinboth.
HS/A11

La Cour européenne des droits de l’homme a étudié le cas du livre de révélations sur M. Vanhanen
Selon Keskisuomalainen, la Cour européenne des droits de l’homme a décidé que la Finlande n’avait pas violé la liberté d’expression dans l’affaire d’un livre de révélations sur M. Matti Vanhanen, alors Premier ministre. L’auteure du livre (publié en 2007), ancienne petite amie de M. Vanhanen, et son éditeur ont été condamné en 2010 à une amende pour avoir diffusé des informations sur la vie privée de M. Vanhanen.
Selon la décision de la Cour européenne des droits de l’homme, publiée ce matin, la Finlande n’avait pas violé la liberté d’expression et les amendes ont été justifiées.
KS/9, Yle

Philippines

Six sauveteurs Finlandais rentrés des Philippines
Six sauveteurs Finlandais qui ont participé à l’opération International Humanitarian Partnership aux Philippines sont rentrés en Finlande, ce week-end. C’est le centre de gestion de crise civile dépendant du ministère de l’Intérieur qui a formé et recruté les sauveteurs. Jusqu’à présent, dix spécialistes ont participé à l’opération aux Philippines.
900 personnes participent annuellement à la formation dispensée par le centre de gestion de crise civile situé à Kuopio.
AL/A8

Politique intérieure

Parti conservateur

M. Vapaavuori en position de force pour succéder à M. Katainen
Helsingin Sanomat estime que, si M. Stubb est le favori des sondages pour succéder à M. Katainen à la tête du parti conservateur, rares sont ceux qui pensent qu’il sera en position de le faire. En effet, tout le monde estime que M. Stubb se présentera aux élections européennes et vise le prochain poste de membre finlandais de la Commission… si M. Katainen ne se présente pas lui-même à la Commission. Toutefois M. Stubb ne se fermera pas la porte d’une candidature à la tête du parti.
La course à la tête du parti est claire dans le sens où si M. Katainen décide de continuer personne ne se présentera contre lui. Nombreux sont ceux qi pensent qu’il n’a lui-même pas encore décider de se représenter ou non à la tête du parti.
M. Katainen vise un haut poste européen. Ces postes seront répartis au conseil européen qui se tiendra fin juin. Or, M. Katainen ne pourrait pas viser un de ses postes s’il vient d’être réélu pour deux ans à la tête du parti lors du congrès qui se tiendra une semaine avant. M. Katainend evrait donc décider de son avenir avant d’être assuré d’un poste européen, note Marko Junkari.
Helsingin Sanomat estime que, parmi les successeurs potentiels de M. Katainen, c’est le ministre de l’Economie Jan Vapaavuori qui est en position de force devant le président du groupe parlementaire Petteri Orpo.
HS

Editorial : « M. Katainen se fait attendre » HS
Helsingin Sanomat commente les propos du Premier ministre qui a esquivé la question de son avenir. « Comme jusqu’à présent, il a répondu la même chose : il ne dira qu’en avril quelles sont ses intentions : continue-t-il comme premier ministre et président du parti conservateur ou se présente-t-il aux européennes ou vise-t-il un poste européen. »
L’éditorialiste relève que, dès qu’il aura pris la décision de quitter la politique nationale, il perdra toute autorité en politique intérieure.
HS

Gouvernement

M. Katainen critique un état d’esprit négatif
Le gouvernement s’est réuni, hier, pour un séminaire de rentrée, à huis clos, sur l’avenir de la Finlande, dans les locaux de l’université Aalto.
Le Premier ministre finlandais a déclaré que ministres et chercheurs avaient discuté « de l’atmosphère trop négative qui règne actuellement en Finlande ».
La ministre des Finances et présidente du PSD a déclaré que le gouvernement avait surtout discuté de l’état providence et de son avenir.
HS

Travail

Un tiers des emplois actuels menacés
Selon une étude du patronat EK, un tiers des emplois actuels sera supprimé dans les deux décennies à venir en raison de la diffusion des outils informatiques. Ce sont les emplois les moins qualifiés qui sont les plus menacés.
HS

Economie

Le domaine du cleantech crée des emplois
Helsingin Sanomat rend compte du progrès des activités technologiques permettant de diminuer la charge sur l’environnement et relève que le chiffre d’affaires du cleantech finlandais a rapidement augmenté ces dernières années. Il était de 25 milliards d’euros en 2012 ce qui correspond à une augmentation de 15 %.
80 % du chiffre d’affaires de ce domaine relève des 10 plus grands groupes du secteur, tels que ABB, Metso, Wärtsilä, Outotec et Cargotec.
Selon Mme Hernberg de Cleantech Finlande, il y a un intérêt accru en Chine concernant le savoir-faire finlandais en matière de cleantech. Cleantech Finlande, Finpro et Tekes ont lancé un projet commun du nom de Beautiful Beijing pour résoudre des problèmes liées à la qualité de l’air.
HS relève que le groupe Picosun est un exemple d’une petite entreprise qui pourrait devenir un succès international. Déjà, elle créé des emplois directement et assure ceux des sous-traitants.
HS/A22

Projet de Musée Guggenheim

La municipalité réserve un terrain pour le concours d’architecture
La municipalité de Helsinki a voté (10-5) en faveur de réserver le terrain d’Eteläsatama pour le concours d’architecture en vue de la construction éventuelle d’un Musée Guggenheim à Helsinki.
Les conservateurs, les verts et le Parti suédois ont soutenu l’organisation d’un concours international. Les cinq membres sociaux-démocrates ont voté contre, et M. Pajamäki (PSD) se demande ce qui a changé par rapport au vote du mai 2012 lors duquel les Verts s’étaient encore opposés au projet.
La réservation est en vigueur jusqu’à fin 2015.
Parallèlement au concours, la municipalité a décidé d’entamer sa propre enquête sur les effets économiques d’un musée éventuel pour Helsinki.
M. Wiseman, vice-directeur de la Fondation Guggenheim, se félicite de la décision de Helsinki et attend avec enthousiasme les résultats du concours.
HS/A14-15

Circulation

La conduite en état d’ivresse diminue
Helsingin Sanomat rapporte que selon les statistiques préliminaires concernant 2013, la police a attrapé particulièrement peu de conducteurs en état d’ivresse même si le nombre d’éthylotests a augmenté. 18 000 personnes ont été sanctionnées en raison de la conduite en état d’ivresse, soit environ mille personnes de moins qu’en 2012.
Selon M. Heikki Ihalainen, inspecteur de police à la Direction nationale de la police, « le nombre de cas de conduite en état d’ivresse ont diminué, depuis 2007, par environ mille cas par an et il semble que cette tendance continue ».
Il note que cela ne s’explique pas par un seul facteur. La diminution de la consommation d’alcool ainsi que les éthylotests antidémarrage y jouent. « Parmi les jeunes, certains ne consomment pas d’alcool du tout. L’ambiance générale désapprouve la conduite en état d’ivresse », selon M. Ihalainen.
La surveillance par la police a pourtant augmenté. « En 2013, la police a effectué de la surveillance de conduite en état d’ivresse pendant 220 000 heures, soit quelques milliers d’heures de plus qu’en 2012 », selon M. Ihalainen.
Malgré la réorganisation de la brigade mobile de la police, la direction nationale de la police promet que la surveillance de la conduite en état d’ivresse ne diminuera pas. « Nous suivons de près le montant d’heures de surveillance », déclare M. Ihalainen.
HS/A10

Société

Obsèques : un prix moyen de 3000 euros
Helsingin Sanomat rapporte que le prix moyen des obsèques en Finlande est de 2500 à 3500 euros, tous frais compris (y compris d’organisation d’une cérémonie et de frais d’organisation de la succession).
HS

France

Société

« La relation secrète de M. Hollande ne choque pas les Français » HS

Littérature

Marie NDaye
Kaleva publie publie une critique du livre de Marie NDaye, Trois femmes puissantes, paru en finnois chez Gummerus en 2013.
Kaleva

Lundi 13 janvier 2014

Politique étrangère et européenne

OTAN

Les vagues du débat sur l’OTAN arrivent en Finlande
STT rapporte que, suite à l’augmentation de l’opinion publique en faveur de l’OTAN en Suède (de 23% à 32%), des chercheurs finlandais comme Charly Salonius-Pasternak et Tuomas Forsberg estiment que si la Suède cherchait à adhérer à l’OTAN, la Finlande devrait lui emboîter le pas.
Le professeur au collège de défense Tommi Sikanen considère pour sa part que la discussion est plus d’actualité en Suède où le cout de l’armée de métier ne cesse d’augmenter.
STT a aussi interrogé les présidents des groupes parlementaires finlandais qui soulignent que la Finlande prend ses décisions en matière de politique de sécurité de manière indépendante. Seul le parti conservateur se déclare favorable à une adhésion à l’OTAN.
KS Kaleva

« La Finlande n‘adhèrerait à l’OTAN qu’avec la Finlande » HS
Helsingin Sanomat rapporte qu’à Sälen, en Suède, le président finlandais et le premier ministre suédois ont indiqué clairement que l’adhésion de leur pays à l’OTAN n’était pas d’actualité.
« Nous ne préparons pas une adhésion à l’OTAN même si cela reste une possibilité », a déclaré M. Niinistö.
En revanche les dirigeants finlandais et suédois ont parlé en faveur d’une plus grande coopération bilatérale dans le domaine de la défense ;
HS

M. Tuomioja en Amérique du Sud

M. Tuomioja se rendra au Pérou et en Colombie cette semaine
Demokraatti rapporte que le ministre des Affaires étrangères, M. Erkki Tuomioja, se rendra au Pérou et en Colombie cette semaine. Au Pérou, il compte évoquer une coopération dans le domaine de la formation et la coopération au développement dans la région des Andes.
En Colombie, les sujets principaux seront le progrès du processus de paix et la situation de sécurité dans le pays, ainsi que la situation actuelle dans l’Union européenne.
M. Tuomioja évoquera, dans les deux pays, la demande de la Finlande afin de devenir observateur de l’alliance de la Pacifique. Il rencontrera aussi des représentants des organisations non gouvernementales et des défenseurs des droits de l’homme.
Dem/6

Syrie

Une opération dangereuse en Méditerranée
Selon Helsingin Sanomat, le transport des armes chimiques syriennes est une opération risquée et les soldats finlandais se préparent aussi à des attaques armées. Ils participent à des exercices quotidiens à bord du navire danois.
Selon l’officier de liaison Mikko Illi, « en cas d’attaque, nous devrions participer à l’évacuation de l’équipage, repérer des containers cassés et colmater des fuites toxiques ». Les sept Finlandais ne participeraient toutefois pas au combat.
Pour Mme Paula Vanninen, directrice du laboratoire Verifin, « le calendrier est très ambitieux. Nous ne savons pas comment évoluera la situation de sécurité. Il est essentiel de pouvoir stocker et transférer les armes chimiques de façon sure ».
Les matières chimiques les plus dangereuses sont transférées en premier. L’Allemagne a annoncé jeudi dernier pouvoir recevoir une partie des déchets chimiques. Selon M. Timo Kantola, directeur adjoint au ministère des Affaires étrangères, la Finlande est encore en train d’étudier ses possibilités en la matière.
HS/sam/B6

Manifestation à Helsinki
Hufvudstadsbladet relève qu’une quarantaine de personnes ont participé à une manifestation samedi devant la Maison des Etats à Helsinki, dans le cadre de la journée internationale de la solidarité pour la Syrie. Les manifestants ont exigé des quotas plus importants pour les réfugiés et la démission du président Assad.
HBL/dim/4

Les combattants en Syrie, un souci pour la Finlande aussi
Le chercheur Juha Saarinen déclare que la vingtaine de jeunes partis de Finlande combattre en Syrie constitue un souci en Finlande aussi. On ne sait toutefois pas combien de ces combattants ont rejoint les rangs des groupes terroristes Jabhat al-Nousra et Al-Quaida en Irak. Un des volontaires de Finlande aurait au moins, selon ses dires, rejoint Al-Quaïda en Irak.
Kaleva

Politique intérieure

Communes

Mme Virkkunen défend les fusions forcées
Helsingin Sanomat a interviewé la ministre conservatrice des Collectivités locales, Mme Virkkunen, qui affirme que le projet de loi concernant les fusions forcées de communes sera publié, cette semaine. Le projet inclura un paquet de cinq critères concernant le nombre d’habitants, le fait de savoir si un nombre important de personnes travaille dans une autre commune que celle de sa résidence et les mouvements migratoires, entre autres. Si quatre critères sur cinq sont remplis, il s’agira de mettre en œuvre la loi sur les fusions forcées. Selon le projet, 25 communes au total, autour de dix villes, seraient concernées. Les dix villes sont Turku, Tampere, Jyväskylä, Pori, Vaasa, Oulu, Kuopio, Seinäjoki, Lahti et Joensuu, et une liste des communes les entourant sera publiée cette semaine.
Mme Virkkunen estime qu’il est essentiel de réserver au gouvernement des pouvoirs contraignants au cas où on n’arriverait pas à prendre une décision au niveau local. Dans la région de Turku et de Tampere, par exemple, il faut des fusions afin de permettre un développement efficace de l’agglomération. Actuellement, des contribuables aux revenus élevés s’installent dans les communes situées autour, et les villes accueillent des pauvres, des personnes âgées et des étudiants. Les décisions concernant la construction les transports et l’aménagement du territoire, prises par chaque commune, ne servent pas toujours l’intérêt de l’ensemble, selon elle.
Il est prévu que les habitants puissent se prononcer pour ou contre une fusion lors d’un référendum, dont le résultat serait pris en compte dans le contexte des fusions forcées.
En règle générale, les grandes villes soutiennent les fusions alors que les communes du voisinage s’y opposent.
La région de Helsinki ne serait pas concernée par cette loi. Il est prévu que la région de la capitale forme une administration métropolitaine de 3 ou 4 communes au lieu des 14 communes actuelles.
L’opposition critique le projet de loi. M. Tiilikainen, président du groupe parlementaire du Centre, estime qu’imposer des fusions ne fera qu’engendrer un chaos au niveau des communes.
M. Backman, président du groupe parlementaire du PSD, relève que son parti met l’accent sur le caractère volontaire des fusions. Il n’exclut pas la possibilité de réétudier le projet de loi en rappelant que plusieurs députés conservateurs éminents s’opposent aux fusions forcées.
Le Premier ministre, M. Katainen, estime que l’on a besoin de la nouvelle législation afin de sortir de l’impasse en matière des différends entre les communes. Il admet que la question divise les opinions dans tous les partis politiques. Il relève que le gouvernement actuel n’envisage pas de mettre en œuvre la nouvelle législation, elle constituera un outil pour les prochains gouvernements. Il rappelle qu’actuellement, les fusions concernent les communes en crise. « Faudra-t-il vraiment attendre jusqu’à ce qu’une commune soit en crise avant d’agir ? Non », dit-il.
HS/sam/A18, dim/A13, Dem/3

Parti social-démocrate

Mme Urpilainen se félicite de la candidature de M. Rinne
Helsingin Sanomat rapporte que la présidente du PSD, la ministre des Finances Jutta Urpilainen, exige que le gouvernement resserre ses rangs quant à la réforme des services sociaux et de la santé. Elle critique les propos des conservatrices Paula Risikko, ministre des Affaires sociales et de la Santé, et Sari Sarkomaa, députée. « Il faut à tout prix réaliser la réforme. »
Lors de la réunion du bureau national du PSD, Mme Urpilainen s’est félicité de la candidature éventuelle de M. Antti Rinne, président du syndicat Pro, à la présidence du parti. « Il s’agit d’un débat ouvert sur la politique du parti et non de la méfiance vis-à-vis de moi-même. »
Demokraatti, organe du PSD, rappelle que ce parti a eu, depuis, 1899, 21 présidents. Pendant ces 115 ans, tous les présidents qui se sont représentés pour un nouveau mandat ont toujours été réélus.
Mme Urpilainen a été élue en 2008 par 218 voix contre 132 en faveur de M. Erkki Tuomioja. Elle est la première femme à la présidence du PSD et aussi le président le plus jeune : elle a été élue à 32 ans.
HS/sam/A20 Dem/8-9

Vrais Finlandais

Deux candidats pour le poste de président du groupe parlementaire
Selon Kaleva, les députés des Vrais Finlandais se réuniront le 3 février pour élire le président du groupe parlementaire. Pour l’instant, il y a deux candidats, Mme Pirkko Ruohonen-Lerner, présidente actuelle, et M. Jari Lindström. Le groupe parlementaire comprend de 38 députés – 27 hommes et 11 femmes. Peu de députés veulent s’exprimer sur leur candidat avant le vote.
Kaleva/sam/6

Education

Les études scolaires de langue étrangère risquent de diminuer encore
Aujourd’hui, la moitié des bacheliers sortent du lycée sans avoir étudié d’autres langues non-maternelles que l’anglais et le suédois. Aves les réformes prévues au collège et au lycée concernant la répartition des heures consacrées aux matières, les études de langues optionnelles pourrait diminuer encore. La réforme, qui devra entrer en vigueur à l’automne 2016, diminuera les matières optionnelles d’un tiers au collège, ce qui aura probablement un effet sur les études de langue. Le projet de réforme dans les lycées n’est pas aussi avancé, mais il devra entrer en vigueur en même temps.
Selon le Centre national d’études statistiques, les études d’espagnol et de russe sont légèrement en hausse dans les lycées depuis quelques années, alors que celles de l’allemand et du français sont en baisse concernant les filles. Concernant les garçons, les chiffres pour le français sont stables, même s’ils sont inférieurs par rapport aux filles.
25 % des filles et 20 % des garçons étudient l’allemand, un peu plus de 20 % des filles font du français et de l’espagnol, contre un peu moins de 10 % des garçons.
Pour ce qui est du russe et de l’italien, moins de 10 % des filles et des garçons l’étudient au lycée.
AL/lun/A6

Economie

Un tiers des emplois actuels menacés
Selon une étude du patronat EK, un tiers des emplois actuels sera supprimé dans les deux décennies à venir en raison de la diffusion des outils informatiques. Ce sont les emplois les moins qualifiés qui sont les plus menacés.
AL

Finnair

Finnair divise par deux ses vols vers l’Inde
Finnair a décidé de diminuer de six à trois ses vols hebdomadaires vers l’Inde en raison du manque de passagers.
Cela ne remet toutefois pas en cause la stratégie de la compagnie visant à doubler le nombre de passagers vers l’Asie d’ici 2020.
KL

Nucléaire

Fennovoima va recruter
Fennovoima a annoncé son intention de recruter 120 nouveaux employés en 2014 et 2015. Actuellement, le groupe emploie 80 personnes.
Kaleva

France - Finlande

Théâtre

Cécile Orblin
Helsingin Sanomat publie un portrait de l’actrice franco-finlandaise Cécile Orblin, à l’affiche de la pièce « L’histoire d’amour du siècle », au théâtre national.
HS

Entreprise

Didier Deltort
Kauppalehti publie un portrait de Didier Deltort, directeur en Finlande de GE Healthcare.
KL

France

Société

« Le président français réagit à la violation de sa vie privée » HS
Helsingin Sanomat rapporte que le président a condamné la publication de photos volées.
HS

Climat

« Les parisiens craignent une inondation » TS AL
Patrick Le Louarn présente les risques d’inondation concernant Paris ainsi que les mesures prévues pour sauver notamment les tableaux du Louvre.
AL TS

Littérature

Thomas B. Reverdy
Hufvudstadsbladet publie une critique du livre de Thomas Reverdy Les Evaporés.
Hbl

Vendredi 10 janvier 2014

Politique étrangère et européenne

Commission européenne

La nomination du contrôleur européen de la protection des données n’avance pas
Turun Sanomat rapporte que la Commission européenne n’a pas réussi à présenter au Parlement européen des candidats pour le poste de contrôleur européen de la protection des données.
Un des candidats, M. Reijo Aarnio, ombudsman finlandais à la protection des données, estime que la nomination a été rendue difficile par les élections au Parlement européen et la nomination de la nouvelle Commission.
Le contrôleur actuel, M. Peter Hustinx, prendra sa retraite le 17 janvier.
TS/12

Banque centrale européenne

Nomination de M. Vesala
Selon Helsingin Sanomat, M. Jukka Vesala, directeur adjoint à Fiva, organe de surveillance du secteur financier, a été nommé à un poste important. Le comité de surveillance de la Banque centrale européenne a nommé quatre directeurs généraux, dont M. Vesala, dans le cadre du mécanisme de supervision unique.
Les principaux objectifs du mécanisme de supervision unique consisteront à assurer la sauvegarde et la solidité du système bancaire européen et à renforcer l’intégration et la stabilité financière en Europe.
« La construction d’un mécanisme commun de surveillance des banques est un grand défi », selon M. Vesala. Il estime que sa participation active à la planification de la surveillance des banques a eu un effet dans sa nomination.
M. Vesala (né en 1968) est docteur en sciences économiques. En 1992-1998, il a occupé plusieurs postes de chercheur à la Banque de Finlande, ensuite à la Banque centrale européenne pendant six ans. Il a été nommé directeur adjoint à Fiva en octobre 2004.
Mme Danièle Nouy a été nommée, en décembre 2013, présidente du mécanisme de supervision unique à partir du 1er janvier.
HS/A13

Crise financière

M. Krugman estime que la Finlande n’aurait pas dû rejoindre l’euro
Helsingin Sanomat a rencontré le chercheur Paul Krugman qui donnait une conférence au Danemark. M. Krugman estime que l’économie finlandaise se porterait mieux si le pays n’était pas dans la zone euro. Il ne conseille toutefois pas à la Finlande de sortir de l’euro.
HS

Politique intérieure

Parti social-démocrate

Les sociaux-démocrates se félicitent de la lutte pour la présidence du parti
Helsingin Sanomat relève que plusieurs sections du PSD se félicitent du fait que M. Antti Rinne, président du syndicat Pro, a l’intention de présenter sa candidature pour la présidence du parti au congrès en mai prochain.
M. Rinne devrait annoncer ses intentions officiellement début février. Les présidents des sections estiment qu’il est important d’avoir d’autres candidats à la présidence, même si M. Rinne est considéré comme une personne relativement peu connue. Aucun président ne demande la démission de la présidente actuelle, Mme Jutta Urpilainen.
HS/A14

Mme Urpilainen souhaite la bienvenue à M. Rinne
Keskisuomalainen rapporte que la présidente du PSD, Mme Urpilainen, a annoncé, sur Facebook, qu’elle était prête à continuer à présider le PSD. Elle a également souhaité la bienvenue à M. Rinne s’il souhaite se présenter contre elle.
Le député Antti Lindtman, vice-présidente du PSD, a annoncé qu’il ne comptait pas se présenter.
Le député Jukka Kärnä s’est félicité de la candidature de M. Rinne. Mme Arja Alho, ancienne ministre et députée, estime que le soutien de M. Eero Heinäluoma, président du Parlement et ancien président du PSD, et de M. Lindtman, sera décisif. « Si les deux soutiennent M. Rinne, il sera élu », selon Mme Alho.
Le politologue Erkka Railo de l’université de Turku souligne qu’il est plutôt rare de défier le président en exercice. Il souligne aussi que le moment du congrès du PSD, quinze jours avant les élections au Parlement européen, n’est pas opportun pour changer de président. Selon lui, « un changement du président ne favorise pas une campagne électorale efficace. »
KS/9

Réforme des communes

Selon Mme Virkkunen, il existe un accord sur le projet de loi sur les fusions
Helsingin Sanomat relève que l’esquisse de projet de loi concernant les fusions forcées de communes devrait être terminée, la semaine prochaine.
Le groupe de travail ministériel a évoqué la question, hier, avec Mme Virkkunen, ministre des Collectivités locales, qui relève qu’il existe un consensus en la matière.
Mme Virkkunen relève également que les critères des fusions forcées sont assez strictes et que le nombre d’habitants en est un.
Les sociaux-démocrates se sont opposés aux fusions forcées à l’origine mais, pour ne pas menacer l’accord de la coalition sur le paquet structurel, ils souhaitent continuer les négociations en la matière. M. Backman, président du groupe parlementaire du PSD, relève que, pour son parti, il s’agit de donner la possibilité d’empêcher une fusion forcée par un référendum.
Le gouvernement devra prendre une décision en la matière ce printemps afin de pouvoir transmettre le projet au Parlement avant l’été.
HS/A15

Social

La médiatrice aux questions de l’enfance démissionne
Mme Aula (Centre), ombudsman chargée des questions de l’enfance depuis la création du poste en 2005, a annoncé sa démission. Son mandat allait jusqu’en septembre 2015.
Mme Aula regrette le peu de ressources (quatre personnes) prévues pour cette administration et relève que, comparé au niveau nordique ou international, elles sont très modiques.
Ancienne députée du Parti du Centre, Mme Aula n’envisage pas de se présenter aux élections européennes.
HS/A15

Nucléaire

Le STUK exige beaucoup d’informations supplémentaires de Fennovoima
Kaleva rapporte que le STUK, qui a commencé l’étude du projet de Fennovoima de construire une centrale de Rosatom à Pyhäjoki, a demandé à Fennovoima de nombreuses informations supplémentaires sur la sécurité de ce projet. « Nous avons demandé des informations supplémentaires sur 38 points. La plupart sont les mêmes que nous avions listés en 2009-2010 quand le même réacteur était proposé par Fortum », déclare le directeur du STUK, M. Tiippana qui ajoute : « Le ministère de l’économie et de l’emploi a fixé comme objectif que les études sur le projet de centrale soient réalisées avant l’été en vue d’une possible nouvelle procédure d’autorisation de principe. Nous visons cette échéance ».
Pour l’instant le STUK n’a été qu’en contact avec Fennovoima mais il devrait bientôt avoir aussi des relations directes avec Rosatom.
Kaleva

Nature

Aurores boréales
Helsingin Sanomat relève que cette nuit, vers minuit, il pourrait être possible d’observer des aurores boréales même dans la région de la capitale.
HS/A19

Jeudi 9 janvier 2014

Politique étrangère et européenne

Erythrée

M. Haavisto effectuera une visite à Asmara
Turun Sanomat rapporte que le ministre du Développement, M. Pekka Haavisto, effectuera une visite à Asmara, capitale de l’Erythrée, les 9 et 10 janvier. Lors de cette visite, le ministre finlandais souhaite promouvoir les contacts internationaux de ce pays, notamment avec l’Union européenne.
M. Haavisto aura des entretiens avec le président et le ministre des affaires étrangères érythréen, ainsi qu’avec des représentants de l’ONU et de l’UE. Il compte évoquer la situation humanitaire et le problème de réfugiés de l’Erythrée.
TS/14

Politique intérieure

Parti social-démocrate

La lutte en vue de la présidence du PSD commencera en février
Helsingin Sanomat relève que, selon les informations du quotidien, la lutte pour la présidence du Parti social-démocrate commencera en février avec l’annonce de la candidature de M. Antti Rinne, président du syndicat Pro. M. Rinne ne veut pas encore confirmer sa candidature mais plusieurs dirigeants sociaux-démocrates estiment que sa participation à la lutte pour le poste de président est presque certaine. Le congrès du PSD aura lieu en mai prochain.
Selon les informations de HS, M. Rinne a évoqué l’état du PSD avec un grand nombre de sociaux-démocrates et il compte rencontrer les présidents des syndicats sociaux-démocrates avant d’annoncer sa candidature.
M. Rinne est conseiller municipal à Mäntsälä mais sa candidature aux élections législatives n’a pas eu de succès, de même que sa campagne pour la vice-présidence du PSD en 2012.
Le quotidien estime que M. Rinne n’a pas beaucoup de chances d’écarter Mme Jutta Urpilainen de la présidence. Selon les estimations des sociaux-démocrates, il pourrait obtenir environ un tiers des voix au vote sur la présidence contre Mme Urpilainen.
Si jamais Mme Urpilainen décidait de quitter la présidence, il y aurait beaucoup plus de candidats, peut-être le député Antti Lindtman.
HS/A10

Réforme de la politique sociale et de la santé

La députée conservatrice Sari Sarkomaa critique la réforme
Selon Helsingin Sanomat, Mme Sari Sarkomaa, députée conservatrice de Helsinki, estime que le projet de la réforme des affaires sociales et de la santé est « une grande déception ». « Le projet contient encore des problèmes constitutionnels ainsi que les questions en suspens. Les effets économiques de la réforme n’ont pas été évalués », selon Mme Sarkomaa.
La députée social-démocrate Anneli Kiljunen estime que la déclaration de Mme Sarkomaa est « étrange et injuste ». « Le projet rédigé par les fonctionnaires est basé sur les orientations données par Petteri Orpo, président du groupe parlementaire conservateur, et Jouni Backman, président du groupe social-démocrate et tout le gouvernement », selon Mme Kiljunen qui souligne que l’évaluation devrait avoir lieu seulement après les avis des communes.
Mme Annika Saarikko, vice-présidente du Centre, se félicite de la déclaration de Mme Sarkomaa
HS/A13

Economie – situation de l’emploi

Des dizaines de milliers sont toujours mis à pied
Talvivaara a mis la moitié de ses employés en chômage technique
Helsingin Sanomat relève que les entreprises continuent à recourir à des mises à pied au lieu des licenciements. Selon le ministère de l’Emploi et de l’Economie, il y avait 34 000 personnes mises à pied à la fin novembre.
Le groupe minier Talvivaara qui a interrompu l’extraction de minerai vient d’annoncer la mise à pied de 246 employés.
En 2009, 90 000 personnes étaient au chômage technique. Une grande partie de ces mises à pied se sont transformées en licenciements plus tard. Concernant quelques entreprises, les mises à pied ont bien cessé et le travail a repris avec l’amélioration de la situation économique pour des groupes comme Wärtsilä et Sisu, par exemple.
HS/A30

Voitures électriques

Pas de grand succès en Finlande
Helsingin Sanomat rend compte du faible nombre de voitures électriques en circulation en Finlande, et relève que leur prix élevé est le facteur principal pour le peu d’attrait qu’elles suscitent. Ainsi, seules 151 voitures électriques étaient immatriculées fin septembre 2013.
HS note que contrairement à la Finlande, la plupart des autres Etats européens ainsi que la Norvège, par exemple, ont mis en place des mesures pour encourager l’achat et l’utilisation de ces voitures. Les mesures incitatives mises en place en Finlande ne concernent que les entreprises.
HS/A8

Métro

Le coût augmentera bien au-delà de ce qui était prévu
La part de la municipalité de Helsinki dans le projet de prolongement du métro vers l’ouest dépasse largement ce qui était prévu à l’origine. Contre une prévision de participation à hauteur de 144,3 millions d’euros (en 2008), la part de Helsinki s’élèverait à 206,8 millions, selon les calculs récents. Outre l’augmentation du prix du projet, les dépenses annexes (concernant par exemple le creusement et les modifications des plans des gares) ont augmenté aussi. Concernant l’ensemble du projet, elles frôlent les 107 millions d’euros, dont la part de Helsinki sera de 31,7 millions d’euros.
HS/A20

Etrangers à Helsinki

Mme Biaudet critique la ville de Helsinki
Helsingin Sanomat rapporte que selon l’ombudsman des minorités, Mme Eva Biaudet, la ville de Helsinki traite mal les étrangers ayant recours aux services sociaux et de santé. La ville a demandé à ses employés de vérifier que les clients étrangers sont munis de permis de séjour en Finlande. Pour l’ombudsman, il s’agit d’une discrimination.
Helsinki devra donner un rapport à ce sujet d’ici fin mars.
HS/A20

France - Finlande

Economie

Stora Enso fermera une usine en France
Après des efforts de vendre son usine de papier de Corbehem dans le Nord de la France, le groupe forestier Stora Enso annonce la fermeture de l’usine qui employait 350 personnes.
HS/A30

Mercredi 8 janvier 2014

Politique étrangère et européenne

Suède

Le Président Niinistö participera au séminaire de Sälen
Turun Sanomat rapporte que le Président Sauli Niinistö participera à une conférence sur la politique de sécurité et de défense à Sälen en Suède les 12 et 13 janvier.
M. Niinistö se prononcera sur la politique étrangère et de sécurité et répondra ensuite à des questions avec le Premier ministre suédois, M. Reinfeldt.
La conférence traditionnelle à Sälen réunira environ 300 participants, dont des dirigeants politiques, des autorités et des représentants de la vie économique et des organisations non gouvernementales.
TS/8

Syrie

Le transfert de la première cargaison d’armes chimiques a eu lieu
Helsingin Sanomat relève que selon l’organisation pour l’interdiction des armes chimiques OIAC, la première cargaison d’armes chimiques syriennes a été transférée.
Selon l’officier de liaison finlandais Mikko Illi à Chypre, « le transport s’est bien passé ». La mission des sept experts finlandais à bord du navire danois est de détecter et de colmater les éventuelles fuites toxiques à bord. En cas d’urgence, ils aident à évacuer l’équipage.
Le navire danois restera en mer et attendra l’arrivée d’autres matériaux chimiques qui seront ensuite transportés en Italie.
HS/A21

Corée du Nord

Un Américain de Helsinki a participé à l’organisation du voyage de Dennis Rodman en Corée du Nord
Selon Helsingin Sanomat, le professeur américain Joseph D. Terwilliger, qui a passé plusieurs années à Helsinki depuis 1992, est actuellement en déplacement à Pyongyang, parce qu’il a participé à l’organisation du voyage en Corée du Nord de l’ancien joueur de basket américain Dennis Rodman. M. Terwilliger, expert de la génétique, professeur à l’université de Columbia, a effectué huit visites en Corée du Nord et a rencontré le dictateur Kim Jong-il en septembre dernier.
HS note que le professeur Terwilliger parle bien le coréen. Il parle également le finnois, le français, le chinois et le russe.
HS/A20-21

Etats-Unis

Quatre soldats américains sont en formation en Finlande
Helsingin Sanomat rapporte que dans le cadre d’un échange de formation entre les Etats-Unis et la Finlande, un officier et trois sous-officiers de l’USMC, United States Marine Corps, participent pendant un mois à la formation d’hiver de l’armée de terre finlandaise à Sodankylä et à Helsinki.
L’armée de terre finlandaise enverra avant la fin de l’année des instructeurs aux Etats-Unis pour participer à une formation de l’USMC.
HS/A13

Industrie de défense

Nammo rachète l’usine de poudre de Vihtavuori à Eurenco
L’usine de poudre de Vihtavuori à Laukaa en Finlande centrale passera des mains françaises d’Eurenco à la propriété fenno-norvégienne de Nammo. Selon M. Helasmäki, directeur général de Nammo, le groupe continuera à fournir de la poudre aux forces armées. Cela relève de la sécurité d’approvisionnement.
L’Etat est propriétaire à hauteur de 50 % de Nammo par le groupe Patria. L’autre moitié appartient au ministère norvégien du Commerce et de l’Industrie.
HS/A26

Economie

Exportations en baisse
Selon les informations préliminaires des Douanes, les exportations finlandaises de marchandises s’élevaient à 4,7 milliards d’euros en novembre 2013, soit 5 % de moins qu’à la même époque en 2012.
Les importations ont diminué de 4 % lors de cette même période, s’élevant à 4,6 milliards d’euros.
La balance commerciale était excédentaire à hauteur de 130 millions d’euros en novembre, alors que durant les quatre mois précédents, elle avait été déficitaire.
HS/A26

Fiscalité – paradis fiscaux

Selon Finnwatch, les 20 plus grandes entreprises finlandaises ont plus de 220 holdings dans des paradis fiscaux
Helsingin Sanomat rend compte de l’étude de Finnwatch qui relève que les grandes entreprises finlandaises ont des centaines de holdings dans des paradis fiscaux. Les vingt groupes les plus importantes en ont au moins 225. Nokia, Koné et Fortum sont particulièrement actifs dans ce domaine, selon l’étude.
Selon HS, Nokia aurait 40 holdings, Koné et Fortum 20 chacun.
Une partie importante de ces groupes (79) sont aux Pays-Bas.
L’administration fiscale finlandaise estime que la planification fiscale des grandes entreprises représente des pertes de recettes fiscales de 320 millions d’euros au niveau annuel.
HS/A24

Politique intérieure

Economie

Des économistes mettent en garde contre l’endettement
Suomenmaa, organe du Parti du centre, relève que l’agence de presse STT a interrogé des économistes qui estiment que le rythme d’endettement de l’économie finlandaise est inquiétant.
Alors qu’il existe de faibles signes d’une amélioration de l’économie, la croissance économique minime ronge les perspectives des finances publiques.
M. Vihriälä, directeur général de l’Institut de recherche économique Etla, estime que contrairement à ce qui était à prévoir encore il y a un an, il faut, outre le paquet de réformes, d’autres mesures encore pour rendre le rapport entre l’endettement et le PIB plus sain.
Des économies supplémentaires et des augmentations fiscales ne sont pas exclues, mais M. Vihriälä rappelle que les mesures devraient toucher les dépenses, car la hausse de la fiscalité nuirait à la croissance économique. L’avancement du paquet de réformes structurelles est essentiel, selon les économistes.
M. Holm, directeur général de l’institut de recherche économique de Pellervo, estime qu’arrêter l’endettement par rapport à l’évolution du PIB nécessiterait des mesures d’adaptation de deux milliards d’euros, ce qu’il ne considère pas comme réaliste. L’état de l’économie reste fragile, selon lui.
Mme Ilmakunnas, directrice générale de l’institut de recherche des salariés, estime que la Finlande arrivera à maintenir sa notation AAA pourvu que le rétablissement de l’économie européenne continue et se renforce.
M. Koivisto, directeur financier au Trésor, relève que la position de la Finlande est toujours stable et forte.
SM/10

Tribune de M. Sasi, « C’est la croissance qu’il nous faut » AL
Aamulehti publie un article de M. Sasi, président conservateur de la Commission parlementaire des finances, qui relève que la production totale de l’économie finlandaise est au même niveau qu’en 2006. Les dépenses de l’Etat et des communes ayant toutefois augmenté, il s’est créé une situation où l’endettement du pays continue à un rythme rapide depuis six ans. La situation peu durable ne pourra être résolue qu’en créant une nouvelle croissance, en faisant des économies concernant les dépenses et en augmentant la fiscalité.
La commission des finances a souligné l’importance de la croissance dans son rapport sur le budget de l’année prochaine, relève M. Sasi. La commission estime qu’il faut des PMI-PME qui s’accroissent et s’internationalisent, une recherche et de nouvelles innovations ainsi que leur commercialisation.
La décision de créer des fonds de croissance qui promeuvent les entreprises a été importante. Il est prévu que la Finlande devienne un siège internationalement intéressant pour les activités des start-up.
Concernant la recherche, la commission met l’accent sur les technologies robotiques et la médecine.
Quant aux exportations, la commission insiste sur la Russie et les régions arctiques. La commission a prévu des crédits destinés à Finnpro et Team Finland pour leurs efforts de favoriser les exportations, et aux PMI-PME pour leurs projets d’investissement en Russie.
M. Sasi relève que le savoir-faire finlandais en matière de brise-glace est le meilleur du monde. Il souligne l’importance de maintenir en Finlande les connaissances en matière de construction arctique.
AL/dim/B16

Musée Guggenheim

Le conseil municipal de Helsinki a reporté la décision sur le terrain réservé au projet
Selon Helsingin Sanomat, le conseil municipal de Helsinki a décidé, à l’initiative de son président, le conservateur Tatu Rauhamäki, de reporter d’une semaine la décision sur la réservation du terrain d’Eteläsatama pour le concours d’architecture en vue du musée Guggenheim.
Pour le président du groupe social-démocrate, M. Osku Pajamäki, qui s’oppose au projet Guggenheim, une réservation de terrain signifie que Helsinki s’engage dans ce projet.
Plusieurs conseillers municipaux estiment que la décision sera prise la semaine prochaine.
HS/A15

Mardi 7 janvier 2014

Politique étrangère et européenne

Elections européennes

Le point sur les candidatures
Hufvudstadsbladet relève que le ministre du Développement, M. Haavisto, a confirmé qu’il ne se présentera pas aux élections européennes, car il souhaite continuer comme ministre jusqu’à la fin de la législature et se présenter aux législatives.
Mme Hassi, actuelle députée européenne, a annoncé qu’elle ne se représentera pas, alors que Mme Cronberg, qui a remplacé Mme Hautala lorsqu’elle est devenue ministre, souhaite le faire. Les Verts ont désigné 13 des 20 candidats dont, outre Mme Cronberg, Mmes Alanko-Kahiluoto, Haapanen et Sinnemäki, et M. Tynkkynen, députés, ainsi que les deux vice-présidents du parti, M. Aalto et Mme Bland.
La Finlande dispose de 13 sièges au Parlement européen : les conservateurs et le Centre en ont trois élus chacun, le PSD et les Verts en ont deux, et le Parti suédois, les Vrais finlandais et les Démocrates chrétiens en ont un chacun.
Helsingin Sanomat relève que parmi les députés européens actuels, outre Mme Hassi, il n’y a que Mme Pakarinen (Centre) qui ne se représentera pas. Chaque parti a le droit de désigner 20 candidats, et c’est le Centre qui à ce jour en a le plus, 18, tandis que le Parti conservateur n’en a désigné que 7 pour l’instant. Les conservateurs attendent que MM. Katainen et Stubb se prononcent en la matière.
Selon HS, il n’est pas exclu qu’il y aura des listes communes, notamment concernant les Démocrates chrétiens et le Parti suédois.
HBL/sam/6, HS/lun/A15

Label

Ǻlvados devient Apelbrand
L’alcool fort ålandais à base de pomme et vendu sous le nom d’Ålvados changera de nom pour devenir Apelbrand du fait que la Commission européenne considère que le nom ressemble trop à celui du Calvados.
HBL/sam/27

Demandes d’asile

En 2013, 149 Syriens ont demandé l’asile en Finlande
Helsingin Sanomat relève que, selon les statistiques de l’agence nationale de l’immigration, 3 238 personnes ont demandé l’asile en Finlande en 2013, soit 3 % de plus qu’en 2012. Il y a eu 156 mineurs arrivés seul. La Finlande a accordé environ 1 800 autorisations d’asile. 149 Syriens ont demandé l’asile en Finlande en 2013. En 2012, il y en a eu 183.
En Suède, il y a eu en 2013 plus de 54 000 demandeurs d’asile, dont 16 300 Syriens. La Suède a accordé environ 29 000 asiles.
HS/sam/A13

Politique internationale

Les crises des états défaillants
Turun Sanomat publie un éditorial sur les crises en Afrique faisant référence au mali et à la RDC. « Ni l’UE, ni l’ONU ni l’OUA ne pourront éviter de traiter les problèmes de la RDC. La Chine en revanche semble au contraire se concentrer sur le pétrole et les autres ressources naturelles et sur son rôle de nouveau colonisateur du troisième millénaire », conclut TS.
TS

Politique intérieure

Sondage

Les Finlandais ont confiance dans le président
Turun Sanomat relève que, selon un sondage récent, 70 % des Finlandais ont confiance dans le président : 95 % des conservateurs et 39 % des partisans de l’Alliance des gauches le font. 39 % des personnes interrogées ont confiance dans le gouvernement et 43 % dans le Parlement.
Seulement 25 % des Finlandais ont confiance dans les partis de l’opposition.
Le sondage a été effectué en décembre 2013 par l’institut TNS Gallup auprès de 1 079 Finlandais.
TS/mar/8

Gouvernement

Bientôt l’étude du projet de fusion des communes
Helsingin Sanomat rapporte que la ministre des collectivités territoriales Henna Virkkunen aurait souhaité rendre publique la liste des communes qui seront obligées de fusionner en décembre. Finalement, le projet ne devrait être approuvé par le gouvernement que cette semaine et envoyer aux communes pour avis mi-janvier.
HS

Deux décisions difficiles pour le gouvernement
L’éditorialiste d’Helsingin Sanomat estime que ce printemps le gouvernement devra prendre deux décisions difficiles : le cadrage budgétaire définissant les coupes dans les dépenses et l’autorisation pour Fennovoima de construire une centrale nucléaire. Or, ces deux décisions pourraient susciter le départ du gouvernement de l’Alliance des Gauches et des Verts, relève l’éditorialiste.
HS

PSD

Un candidat contre Mme Urpilainen ?
Kaleva rapporte que certaines sections du PSD réfléchissent à la possibilité de présenter un candidat contre la présidente du PSD lors du Congrès de l’été prochain.
Le président du syndicat Pro, M. Antti Rinne aurait exprimé son intérêt pour le poste.
Kaleva

Nominations

M. Eskola remplace M. Puska à la tête de THL
Helsingin Sanomat rapporte que M. Juhani Eskola, docteur en médecine, a été nommé directeur général de l’Institut national de la santé et du bien-être THL à partir du 1er janvier. A ce poste, il remplace M. Pekka Puska.
Avant d’être nommé directeur à THL en 2004, M. Eskola, pédiatre et spécialiste des vaccins, a travaillé entre autres comme directeur chez Sanofi Pasteur en France de 2000 en 2003.
HS/sam/A16

Peines de prison

L’administration pénitentiaire s’oppose au durcissement des peines
Helsingin Sanomat rappelle que la direction nationale de l’administration pénitentiaire s’oppose à la proposition sur le durcissement des peines par un groupe de travail nommé par le ministère de la Justice. Ce groupe de travail propose que les personnes condamnées à des peines avec sursis doivent passer une période de leur peine en prison. Cette période varierait de deux semaines à trois mois, selon la durée de la peine.
Selon le spécialiste Raino Lavikkala de l’administration pénitentiaire, les peines de prison de courte durée posent des problèmes : la prison n’a pas le temps d’organiser la situation du prisonnier et le risque de récidive augmente.
La ministre de la Justice, Mme Anna-Maja Henriksson, n’a pas encore décidé quelle suite donner à ce projet.
HS/dim/A11

Construction navale

STX risque de perdre les commandes de Scandlines
Turun Sanomat rapporte que l’armateur danois Scandlines, qui avait annulé sa commande au chantier naval de Turku pour la construction de deux ferry a décidé de lancer un nouvel appel d’offres.
Selon les sous-traitants du chantier de Turku, il est toutefois encore possible que ces commandes n’échappent pas au chantier finlandais. Sinon, le chantier naval de turku, dont les commandes sont vides, risquerait la fermeture, selon TS.
Kauppalehti rapporte toutefois que le chantier naval de Turku vise toujours des commandes d’un milliard d’euros : outre les deux ferrys de Scandlines, un troisième navire de TUI serait dans le collimateur de STX Finland.
TS KL

Musées

Ateneum a attiré 400 000 visiteurs
Selon Helsingin Sanomat, en 2013, le nombre de visiteurs à Ateneum a atteint son record, 400 079 visiteurs.
Parmi les autres musées d’art à Helsinki et la région de la capitale, Ateneum a été suivi de Kiasma, musée de l’art contemporain, avec 182 170 visiteurs, d’Emma, musée de l’art moderne à Espoo, avec 98 000 visiteurs, Tennispalatsi, musée d’art de la ville de Helsinki, avec 82 759 visiteurs, le musée d’Amos Anderson, avec 42 000 visiteurs, et de Taidehalli de Helsinki, avec 31 268 visiteurs.
Le musée Didrichsen a attiré 30 000 visiteurs, le musée Sinebrychoff 25 308, le musée finlandais de la photographie 19 000 visiteurs et Villa Gyllenberg 14 133 visiteurs.
HS/sam/C3

Finlande - France

Entreprises

Sanofi lutte contre le diabète
Helsingin Sanomat publie un reportage sur les recherches de Sanofi dans ses usines de Nurmijärvi et Francfort pour développer de nouveaux médicaments contre le diabète.
HS

Musique

Concert de l’épiphanie à Turku
Turun Sanomat a largement présenté le concert de l’épiphanie donné à la cathédrale de Turku et qui a fait la part belle au répertoire français : la messe de minuit et le Te Deum de Charpentier puis Les Indes galantes de Rameau. Le musicien français Volny Hostiou (qui joue du serpentin) s’est joint à l’orchestre finlandais Kuninkaantien muusikoiden barokkiorkesteri.
TS

Bande dessinée

Barbe-Rouge
Kaleva publie une bonne critique de l’Intégrale de Barbe-Rouge, classique de la bande-dessinée française, dont le premier tome de l’intégrale vient de paraître en finnois.
Kaleva

Vendredi 3 janvier 2014

Politique étrangère et européenne

Crise de l’euro

Billet de Mme Reding et M. Rehn
Helsingin Sanomat publie un billet prudemment optimiste de Mme Reding et M. Rehn, vice-présidents de la Commission européenne, sur le rétablissement de l’économie européenne.
Ils soulignent, premièrement, l’importance de poursuivre les réformes structurelles afin de renforcer la productivité et l’entreprenariat. Deuxièmement, ils estiment qu’il faut un système bancaire pertinent pour financer le changement structurel et soutenir les investissements. Troisièmement, ils notent qu’il faut un cadre stable de politique économique et financière au niveau européen.
HS/A5

Finlande – Russie

Les passages aux postes frontaliers ont battu un nouveau record en 2013
Selon les statistiques des gardes-frontières, 10,4 millions de passagers ont traversé la frontière en Finlande du Sud-Est, en 2013, contre 9,6 millions en 2012. Les autres postes frontaliers plus au nord ont également enregistré des passages plus fréquents qu’avant, l’augmentation s’élevant jusqu’à 15 % concernant certains postes.
HS/A14

Ministère des Affaires étrangères

Cambriolage
Il y a eu un cambriolage dans les locaux du service des Communications et de la Culture du ministère des Affaires étrangères, mercredi soir. La police a arrêté deux jeunes garçons de 14 et de 15 ans, qui avaient pénétré dans les locaux par le toit pour voler du matériel tel que des appareils photo et un téléphone mobile.
Selon le ministère, aucun risque n’a été engendré concernant des données confidentielles.
HS/A14

Politique intérieure

Energie nucléaire

Olkiluoto 3 : « La malchance d’Olkiluoto continue » KL
Kauppalehti publie un article sur le retard concernant le calendrier du réacteur d’Olkiluoto 3. KL relève que TVO n’a pas encore reçu le rapport d’Areva sur le calendrier à prévoir, qu’il attendait pour le début de l’année.
M. Silvennoinen, directeur chargé du projet OL-3 auprès de TVO, relève que le groupe avait demandé à Areva une mise à jour du calendrier, une nouvelle confirmation concernant la date prévue pour la fin des travaux, ainsi qu’un rapport concernant les mesures prévues afin de respecter les nouvelles échéances.
KL relève qu’un spécialiste qui a participé pendant des années au projet estime que la production commerciale ne pourra pas démarrer en 2016. « Les installations électriques et de tuyaux viennent d’être interrompues pour des mois, ce qui signifie que la production de l’électricité ne pourra pas commencer avant 2017 », selon lui.
Selon KL, TVO a négocié avec Areva-Siemens, hier. Les entretiens sur les détails du calendrier seraient poursuivis la semaine prochaine.
Selon M. Valtonen de Stuk, centre national de radioprotection et de sûreté nucléaire, c’est surtout le contrôle-commande qui constitue un défi au niveau du calendrier.
KL/4-5

Défense

Les achats d’armement des forces armées n’atteignent pas les objectifs
L’état-major des forces armées relève que les investissements dans des acquisitions d’armement et de matériel de l’armée sont loin des objectifs. La coopération internationale n’est pas considérée comme un moyen pour aider les forces armées dans ses économies.
Au lieu d’acquisitions de 750 millions d’euros par an, les forces armées devront actuellement se contenter des investissements de 500 millions d’euros ce qui, selon l’état-major, ne suffira pas pour permettre à l’armée d’assurer toutes ses fonctions.
M. Kanerva, président conservateur du groupe de travail parlementaire qui étudie la situation de la défense finlandaise, estime lui aussi, qu’il y a une contradiction en ce qui concerne les fonctions prévues d’une part et les crédits alloués d’autre part. M. Kanerva ne considère pas réaliste qu’une coopération avec l’UE, l’OTAN ou les pays nordiques puisse apporter des économies suffisantes.
HS/A14

Projet de Musée Guggenheim

La majorité des conseillers municipaux seraient prêts à réserver le terrain d’Eteläranta pour un concours d’architecture
Helsingin Sanomat a interrogé les conseillers municipaux, dont la majorité serait désormais prête à réserver le terrain d’Eteläranta pour le concours d’architecture concernant le projet de Musée Guggenheim, pendant deux ans de façon à ne pas envisager d’autre usage pour ce terrain en question. La municipalité évoquera la question, mardi.
C’est la Fondation Solomon R. Guggenheim qui se chargerait des frais du concours dont l’organisation n’engagerait toutefois pas Helsinki à prendre une décision favorable en ce qui concerne la réalisation du projet.
Les Verts exigent que si le projet avance au-delà du concours, il faut abandonner un des projets routiers. Ils souhaitent également que Helsinki fasse effectuer son propre rapport sur les effets économiques du musée éventuel.
HS/A15

Economie

Voitures électriques
50 voitures électriques ont été immatriculées en 2013, et plus généralement aussi, les ventes de voitures ont été faibles. 103 450 voitures ont été vendues en 2013, ce qui représente une diminution de sept points par rapport à l’année précédente.
HS/A27

Emploi

Licenciements
Demokraatti relève que 14 000 employés ont été licenciés en 2013.
Selon une étude de l’OCDE, la protection des employés au niveau des modalités de licenciement en Finlande est au 9ème rang parmi les Etats européens.
Dem/3

Finlande - France

Lux Helsinki

Festival des lumières du 4 au 8 janvier
Helsingin Sanomat présente le festival des lumières, Lux Helsinki, qui propose deux créations françaises, Urban Flipper de CT Light et Ring[z] de Philippe Morvan, parmi les douze œuvres qui s’étalent dans la capitale.
HS/A5, B1-2

Cinéma

Il était une forêt
Helsingin Sanomat et Hufvudstadsbladet publient des critiques favorables à l’occasion de la sortie du film Il était une forêt de Luc Jacquet, proposé en version originale et doublé en finnois.
HS/NYT/13, HBL/26

France

Politique

La correspondante à Paris de Kauppalehti, Mme Immonen-Seuguenot, estime que la politique fiscale continuera à marquer le débat en France cette année, en tout cas jusqu’aux élections municipales et européennes.
KL/10

Jeudi 2 janvier 2014

Politique étrangère et européenne

Présidence grecque

Editorial
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat estime, concernant la présidence lituanienne de l’UE, qu’elle n’est pas la seule à ne pas avoir pleinement réussi à veiller au bon fonctionnement des conseils des ministres. Pour la présidence grecque, accomplir cette tâche pourra être encore plus difficile, compte tenu de la situation catastrophique du pays.
L’éditorialiste se pose la question sur l’utilité de la rotation de la présidence de l’UE.
HS/A5

Politique intérieure

Discours du Nouvel An du Président Niinistö

Un discours européen
Les journaux notent qu’à l’approche des élections européennes, le discours du Président Niinistö à l’occasion du Nouvel an était marqué par cette thématique. Il en a souligné l’importance et a invité les Finlandais à un débat sincère sur l’avenir de l’Europe.
Il a dit que comme la voie de l’Europe était également celle des Finlandais, il fallait bien connaître où elle mène, et l’influencer.
Concernant l’évolution de l’euro, il a estimé que par la suite, il s’agissait d’inclure dans les débats la responsabilité des investisseurs et des bailleurs tout comme la Finlande l’a déjà fait. Il considère l’augmentation de la responsabilité mutuelle et surtout la pleine solidarité comme une forme extrême de fédéralisme.
Pour lui, la lutte pour résoudre la crise de l’euro n’est pas gagnée encore, mais elle n’est pas perdue non plus.
M. Niinistö a rappelé que la raison d’être de l’UE – la paix, la démocratie et le bien-être – ne devait pas être éclipsée par les intérêts spécifiques des Etats membres isolés. La stabilité et la liberté relèvent du noyau dur des valeurs européennes, selon lui.
Keskisuomalainen relève que selon Mme Tiilikainen, directrice de l’Institut de relations internationales, l’intervention de M. Niinistö contient des positions fortes en faveur de l’engagement européen de la Finlande. Pour elle, le discours n’était toutefois pas une intervention explicite en faveur de l’Europe. « C’était une déclaration pour l’intégration, mais pas pour n’importe quelle sorte de développement, plutôt une intégration qui garde à l’esprit son fonction d’origine. »
M. Aaltola, chercheur à l’UPI, relève que M. Niinistö a omis d’évoquer des sujets comme la Russie, la dimension septentrionale, la politique à l’égard de l’ONU, etc. « Des termes centrales des débats de ces derniers temps allant de « cyber » à « arctique » manquaient, relève M. Aaltola.
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat rappelle que M. Niinistö a toutefois évoqué la Russie lors d’une interview récente en la matière. Le Président n’a pas accordé beaucoup de place à la politique de sécurité traditionnelle ni à l’évaluation des relations des grandes puissances, probablement parce qu’il a souhaité proposer un bilan sous l’angle d’un Finlandais ordinaire plutôt que du point de vue présidentiel, selon l’éditorialiste.
HS/A4&10, KS/10, AL/A7

Prévisions économiques

L’économie finlandaise ne bougera considérablement que lorsque les investissements des partenaires les plus importants repartiront
Kauppalehti relève que les prévisions des économistes sont un peu plus optimistes que celles de la Banque de Finlande, qui prévoit une croissance de 0,6 % pour l’année qui vient de commencer. Le ministère des Finances a prévu une croissance de 0,8 %.
Plus optimiste, M. Heiskanen, économiste en chef d’OP-Pohjola, prévoit une croissance de 1,7 % pour 2014. Les autres économistes considèrent une croissance frôlant 1 % comme réaliste.
Les économistes des organisations syndicales sont méfiants en ce qui concerne le paquet de mesures structurelles, et la déclaration du gouverneur de la Banque de Finlande, M. Liikanen, sur le fait que les mesures suffiront pour pallier au déficit structurel de 4,5 %.
M. Pinomaa du patronat EK estime qu’arrêter l’endettement nécessiterait des durcissements fiscaux de deux milliards d’euros, ce qui effraierait les entrepreneurs. Il est peu probable que de tels durcissements soient adoptés lors de la législature en cours, selon M. Pinomaa.
M. Malinen, économiste des Entrepreneurs de Finlande, estime que le déficit public constitue une menace pour la croissance fragile dans le sens où les mesures importantes pour le diminuer nuiraient à la demande intérieure et ainsi à la croissance prévue. Pour lui, il faudrait admettre que l’objectif concernant la dette est trop optimiste et se concentrer sur la prolongation des carrières professionnelles et sur la réforme du système des retraites.
M. Malinen rappelle que l’évolution européenne en matière de l’économie et des dettes continue à représenter un risque pour l’économie finlandaise.
KL/4-5

Finlande - France

Décès

Mirja Bolgár
Helsingin Sanomat publie une nécrologie à l’occasion du décès de Mme Bolgár, journaliste, traductrice, écrivaine, qui a œuvré pour la visibilité de la culture française en Finlande et a servi d’intermédiaire pour des écrivains finlandais en France.
HS/B10

publié le 31/01/2014

haut de page