Janvier 2010

Vendredi 29 janvier 2010

Politique étrangère et européenne

Relations transatlantiques

Editorial : Les Etats-Unis n’écoutent pas à l’Europe

Aamulehti estime dans son éditorial que l’Europe doit attendre que le président Obama organise d’abord les affaires américaines avant qu’il réponde aux souhaits européens d’un approfondissement des relations transatlantiques pour.
Le ministre des Affaires étrangères, M. Alexander Stubb, a exprimé les souhaits européens dans son discours mercredi à Londres, juste avant le discours du président Obama sur l’état de la nation devant congrès américain.
M. Obama n’a malheureusement pas répondu aux souhaits européens. Dans son discours, il a juste mentionné l’Europe une fois, dans le cadre du besoin de construire des trains à grande vitesse aux Etats-Unis. La situation politique et économique difficile a marqué son discours, dont l’objectif principal est naturellement d’améliorer les relations avec ses propres citoyens et non avec l’Europe ou les autres pays.
L’Europe doit se contenter de cela. Si la position du président Obama n’est pas forte dans son propre pays on ne doit pas s’attendre à des ouvertures courageuses dans les relations internationales qui ne peuvent pas réussir sans un fort soutien intérieur.
AL/A2

Afghanistan

L’aide finlandaise à l’Afghanistan

Le ministère des Affaires étrangères finlandais rappelle que, depuis 10 ans, la Finlande a destiné à l’Afghanistan un part importante de son aide au développement (jusqu’à présent, plus de 100 millions d’euros dont 18 millions en 2009) qui, d’ici 2013, devrait atteindre 24 millions d’euros. L’aide est ciblée d’une part sur une administration juste, un développement des droits de l’Homme et de l’Etat de droit et le renforcement de la sécurité, d’autre part sur le développement rural et les métiers compensatoires à la production de drogues. Un soin particulier est porté à l’égalité entre les hommes et les femmes
Dans ce pays travaillent de nombreux Finlandais dans des fonctions d’aide au développement, de gestion de crise civile et militaire. Depuis début 2009, l’ambassade de Finlande à Kaboul est occupée par un ambassadeur et un conseiller à l’aide au développement.
La Finlande participe aussi au fonds de reconstruction de l’Afghanistan, au fonds de la police afghane, à la commission indépendante des droits de l’Homme d’Afghanistan, à l’ONUDC (organisation des Nations Unies contre la drogue et la criminalité) au projet sanitaire Maria Stopes International et au PRT (projet de reconstruction territorial) de l’opération FIAS à Mazar-i-Sharif.
L’aide humanitaire, qui s’élève à 1 à 2 millions d’euros par an passe par l’ONU et la Croix rouge. S’y ajoutent le soutien à l’UNICEF (en 2009, 1 million d’euros) et à l’OCHA (bureau de coordination de l’aide humanitaire de l’ONU) (180 000 euros), la participation au déminage humanitaire par l’UNMAS. Financement (en 2009, 1,9 million d’euros) et soutien aux ONG finlandaises en Afghanistan (env. 1 million d’euros).

L’Afghanistan, une priorité de la gestion de crise internationale de la Finlande
La participation finlandaise à la gestion de crise civile dans ce pays a doublé en 2009. L’activité concentrée sur l’opération policière EUPOL regroupe déjà 25 experts finlandais (l’objectif étant d’arriver à plus de 30). Quelques experts en gestion de crise civile travaillent au bureau du représentant spécial de l’UE à Kaboul.
De plus, le Centre de gestion de crise de Kuopio (CMC) est chargé d’un programme de formation bilatérale destiné aux autorités policières et publiques pour soutenir l’activité de l’opération EUPOL. La Finlande participe aussi au programme de formation nordique pour reconstruire un Etat de droit.
En matière de gestion militaire, la Finlande participe à la FIAS depuis 2002. Il y a actuellement environ 120 soldats finlandais, principalement dans la région de Mazar-i-Sharif, sous commandement suédois. Le Parlement a autorisé l’envoi d’au plus 145 soldats. Le gouvernement et la présidente proposent au Parlement de monter cette participation maximale de 50 soldats, à 195 soldats, à partir de 2011.
La Finlande s’est déjà engagée à fournir 30 formateurs pour l’armée afghane. Actuellement 11 soldats finlandais travaillent dans les groupes de liaisons et de direction OMLT. La Finlande finance aussi le fonds de l’oTAN pour l’armée afghane à hauteur de 600 000 euros par an.
Formin.fi

Frontières

Finlande – Suède
La Finlande et la Suède se sont mises d’accord sur les arrangements concernant la frontière le long de la rivière Tornionjoki. La Suède donnera à la Finlande un terrain de 35 hectares et la Finlande lui donnera un peu plus en retour.
HS/A6

Finlande – Russie : Transports
Les douanes et le ministère des Transports et des Communications finlandais s’efforcent de convaincre les autorités russes de supprimer les restrictions concernant les poids-lourds à la frontière entre les deux pays. Actuellement, le poste frontalier de Torfïanovka (côte russe par rapport à Vaalimaa) ne laisse pas passer les transports de voitures neuves en Russie et ces camions sont obligés de passer par d’autres postes qui se trouvent plus au nord et ainsi plus loin du port de Kotka.
Les représentants des douanes des deux pays ont évoqué la question, lors d’une rencontre, hier. Pour l’instant, cette restriction n’engendre pas de problèmes sur les routes, car le nombre de transports a chuté avec la récession.
HS/A11

Le corps des gardes frontières fermera 17 postes
Le corps des gardes-frontières qui dispose actuellement de 60 postes frontaliers et maritimes envisage d’en supprimer 17 d’ici 2012. Mme Holmlund, ministre de l’Intérieur, relève que les technologies ont avancé de façon à permettre une surveillance frontalière plus mobile ce qui a changé l’importance des postes fixes. Elle relève également que la localisation des postes date de l’époque de la guerre froide.
Le chef du corps des gardes-frontières relève que ces suppressions permettront au corps d’assumer ses tâches sans que les dépenses augmentent. Aucun licenciement n’est prévu, mais les effectifs, actuellement au nombre de 2900, diminueront de quelques centaines de personnes au cours des cinq prochaines années avec les départs à la retraite.
HS/A13

Politique intérieure

Réforme constitutionnelle

Le comité Taxell ne propose que de petites modifications dans la constitution
Nykypäivä, organe du Kokoomus, rapporte que le comité chargé d’étudier la réforme constitutionnelle, présidé par M. Christoffer Taxell, a en pratique terminé son travail. Il doit remettre son rapport le 10 février. L’hebdomadaire estime que les résultats du comité, qui a siégé pendant un an et demi, sont modestes et les pouvoirs du prochain président ne vont pas changer beaucoup par rapport à ceux de Mme Halonen, actuelle présidente.
La forte position du Président dans la direction de la politique étrangère sera maintenue, mais le siège aux conseils européens sera réservé au Premier ministre. Le président ne pourra plus nommer les secrétaires généraux des ministères mais gardera sa place de commandant de chef des forces armées.
NP/4

Gouvernement

Un gouvernement des trois grands partis plébiscité
Sentteri, nouveau supplément mensuel de Suomenmaa, organe du Parti du centre, relève que selon un sondage sur la popularité de différentes coalitions gouvernementales, une coalition des trois grands partis - le Centre, le Kokoomus et le PSD – est la plus populaire avec audience de 23 %.
Une coalition « arc-en-ciel » du PSD, du Kokoomus, de l’Alliance des gauches, de l’Alliance verte et du Parti suédois arrive deuxième avec une audience de 10 %. La coalition actuelle du centre, du Kokoomus, de l’Alliance verte et du Parti suédois, ainsi que cette même coalition sans l’Alliance verte, arrive troisième avec 9 %.
Une coalition du PSD, de l’Alliance verte, de l’Alliance des gauches, des Chrétiens-démocrates, du Parti suédois et des Finlandais de base obtient une audience de 8 % et celle du PSD et du centre une popularité de 6 %.
Les coalitions du PSD et du Kokoomus ou du Centre, de l’Alliance verte, du PSD et de l’Alliance des gauches reçoivent toutes les deux une audience de 5 %.
Le sondage a été effectué entre le 28 décembre et le 4 janvier auprès de mille personnes.
Sentteri/janvier/4

Différences de points de vue entre M. Vanhanen et le chancelier de la justice
Helsingin Sanomat rapporte que le Premier ministre Vanhanen a souligné vigoureusement hier qu’un financement électoral ne cause pas automatiquement la récusabilité d’un ministre, député ou conseiller municipal dans l’étude des affaires liées au donateur. M. Vanhanen a déclaré avoir évoqué la question sur sa récusabilité en 2004 avec le chancelier de la justice Paavo Nikula. M. Nikula est à la retraite après avoir souffert d’une hémorragie cérébrale en 2007.
Le chancelier de la Justice actuel, M. Jaakko Jonkka, rappelle que la récusabilité a été évoquée dans le cadre du financement électoral des députés. « La situation des ministres est différente. Pour les ministres on applique différentes règles du droit administratif ». Le seuil est élevé pour commencer une enquête concernant l’action d’un ministre. M. Jonkka note que la possibilité existe donner un avertissement en raison d’un conduite illégale qui n’est pas un crime.
Lors des élections présidentielles de 2006, M. Vanhanen a reçu un financement électoral d’environ 20 000 euros de la fondation centriste Nuorisosäätiö en même temps qu’il a participé aux décisions de son gouvernement de verser à cette fondation des crédits. Selon M. Vanhanen, il a appris l’existence de ce financement seulement en été dernier.
M. Vanhanen a souligné que la possibilité d’une enquête contre lui n’a pas influencé sa décision de ne plus se représenter à la présidence du Centre.
HS/A3&A5

Budget

Le déficit, un mal chronique ?
L’éditorialiste de Kauppelehti craint que le déficit budgétaire devienne un mal chronique de la Finlande. Le risque est que le déficit budgétaire se mainteinne à hauteur de 5% durant les cinq prochaines années.
En effet, durant les dernières années, les dépenses publiques ont augmenté de 4,5% par an et les dépenses en matière de retraite ont augmenté de 5% par an.
A l’avenir, il semble que l’on devra recourrir et à la diminution des dépenses publiques et à une augmentation de la fiscalité (notamment sur la valeur ajouté, le capital et l’énergie).
KL

Communes

Le nombre de communes a descendu à 342
Par rapport à 460 en 1992, les communes finlandaises sont aujourd’hui au nombre de 342. Les personnalités du secteur communal estiment que ce nombre pourrait encore être considérablement diminué. En 2005, les maires ont considéré qu’il pourrait n’y avoir que 189 communes. Les fusions de communes prévues pour les prochaines années feront disparaître 40 communes.
Une grande partie des communes participent à un projet lancé par le fonds Sitra et l’Union des communes de créer deux centres de services nationaux du domaine de l’informatique et de l’administration afin de favoriser une harmonisation des différents systèmes appliqués.
La moitié de la population du pays est concernée par ce projet.
Yrittäjäsanomat

Sécurité sociale

Les délais de l’instruction des dossiers se prolongent jusqu’à 14 mois
La direction de la Sécurité sociale, Kela, et des représentants du ministère des Affaires sociales et de la Santé sont en train de chercher de nouveaux moyens d’accélérer l’étude des dossiers qui, selon le ministère, prend actuellement jusqu’à 14 mois.
Il est également envisagé de voir s’il ne conviendrait pas de clarifier les critères des décisions ainsi que la législation en la matière.
HS/A11

Environnement

La Finlande envisage d’interdire le phosphore dans les lessives
A compter de 2012, la Finlande interdira le phosphore dans les lessives afin de diminuer l’eutrophisation de la mer Baltique. La Suède a pris une telle décision dès 2008 et est en train de préparer une interdiction semblable concernant les produits pour lave-vaisselle.
Le ministère de l’Environnement souligne que la Finlande a souhaité étudier de près les effets de la zéolite qui compense le phosphore dans ces produits.
L’organisation de protection environnementale WWF accuse la Finlande d’avoir retardé à prendre cette décision. M. Vilhunen rappelle qu’en Allemagne, le phosphore a été interdit dans la lessive dès les années 1980.
HS/A8

Economie

Nokia surprend
Nokia a annoncé des ventes plus élevées que prévu pour le quatrième trimestre 2009. Si la crise économique a conduit à diminuer, l’année dernière, les profits de Nokia de moitié, les analystes estiment toutefois que Nokia su préserver ses ventes.
L’action a gagné 10% à la bourse d’Helsinki, hier.
HS

Nucléaire

Qui aura le gros lot à la loterie du nucléaire ?
Kauppalehti publie une enquête sur l’élargissement du parc nucléaire. Le journal rappelle que les industriels espèrent toujours que le gouvernement et le Parlement délivreront aux trois groupes qui le demandent une autorisation de construire un réacteur. Il reviendrait alors aux entreprises de décider quand elles entament les travaux.
Le ministre de l’Economie au contraire estime qu’une autorisation suffira afin de laisser aussi la place au développement du secteur des énergies renouvelables. A charge, selon lui, aux prochaines législatures de prendre les décisions sur de nouvelles autorisations de construction d’un réacteur nucléaire.
Pour Suomen Kuvalehti, à l’heure actuelle, Fennovoima semble avoir les meilleures faveurs. Si une seule autorisation était délivrée, elle serait pour Fennovoima. L’hebdomadaire rappelle qu’un rapport indépendant préconisait déjà en 2006 de permettre à de nouveaux acteurs de se développer pour assurer une meilleure concurrence sur le marché de l’électricité. De nombreux instituts de recherche (VTT, Pellervo etPT) sont arivés aux mêmes conclusions. Fennovoima propose un réacteur de 1600 à 1700 mégawatts ou deux réacteurs de 1250 mégawatts qui pourraient être fournis par Areva ou Toshiba (qui cherche à entrer sur le marché européen par la Finlande). Le problème actuel de Fennovoima est celui de la gestion des déchets car TVO et Fortum disposent déjà d’un site.
Si le gouvernement décidait de délivrer une seule autorisation, il est peu probable que Fortum l’ait car le gouvernement pourrait difficilement favoriser une entreprise publique qui, de plus, a une mauvaise image. Mais, par ailleurs, Fortum constitue pour les pouvoirs publics une entreprise stratégique qu’il faut renforcer. Dans les années 2000, l’entreprise a assuré des rentrées de 7 milliards d’euros dans les caisses de l’Etat. Aussi, si le gouvernement délivre deux autorisations, Fortum en aura certainement une. En 2003, c’est TVO qui a été choisie, maintenant cela serait le tour de Fortum. De plus l’entreprise doit remplacer ses réacteurs d’origine russe de Loviisa qui arrivent en fin de vie en 2027 et 2030. « Fortum a besoin d’une centrale pour remplacer ses anciens réacteurs. Nous avons besoin de l’autorisation maintenant car on ne peut pas raccorder au réseau de nouveaux réacteurs en même temps que l’on débranche les anciens », déclare Esa Hyvärinen, de Fortum. S’il obtien t l’autorisation, le groupe commencerait les travaux en 2015 pour disposer d’une nouvelle centrale en 2020. De plus, il vise à faire profiter Helsinki de l’eau chaude produite par la nouvelle centrale, ce qui permettra à la capitale à faire face à la fermeture de ses centrales à charbon.
Le troisième groupe est, selon Suomen Kuvalehti, en mauvaise position si le gouvernement n’accord pas trois autorisations. Marlgré les retards, les travaux avancent bien aujourd’hui sur le chantier d’Olkiluoto 3. Anneli Kiula de TVO estime que son groupe pourrait tirer profit de l’expérience d’Olkiluoto 3. « Nous avons payé le prix de la construction d’un réacteur de nouvelle génération. Le moment de construire un nouveau réacteur nous conviendrait parfaitement : l’EPR est bientôt prêt et nous pourrions transférer les effectifs sur le nouveau chantier. » Outre Areva, le projet de TVO intéresse Toshiba-Westinghouse, General Electrics, Mitsubishi ainsi que le coréen Korea Hydro & Nuclear Power.
SK

Alstom s’intéresse à la Finlande
La correspondante à Partis du quotidien économique Kauppalehti publie une interview du PDG de Kauppalehti, M. Patrick Kron.
Alstom vend en Finlande notamment des turbines, des générateurs et des systèmes d’aération pour l’industrie. Alstom fournit aussi des rames de trains pour les chemins de fer, les Pendolinos et le futur train pendulaire entre Helsinki et Saint-Petersbourg.
Le groupe voit des potentiels de croissance en Finlande, y compris dans les éoliennes et les centrales d’incinération des déchets.
Alstom remplace les turbines et les générateurs des réacteurs 1 et 2 de la centrale d’Olkiluoto. Pour le réacteur EPR actuellement en construction, TVO a choisi Siemens. « Je pense que nous avons perdu le marché en 2003 parce qu’Alstom était dans une phase difficile. Même si j’ai essayé d’assurer à TVO que notre groupe n’était pas menacé, c’était le principal souci de TVO », assure M. Kron.
KL

France – Finlande

Exposition Picasso

Picasso a enchanté les visiteurs jusqu’à la nuit
Une affluence record
L’exposition Picasso au musée Ateneum a fermé, hier, à minuit. Elle enregistre une audience record de 314 755 visiteurs, soit près de 10 000 visiteurs de plus que le précédent record enregistré lors de l’exposition consacrée au peintre finlandais Albert Edelfelt en 2004-2005.
Helsingin Sanomat souligne que le doublement du prix des billets à 16 euros, pour l’exposition Picasso, n’a pas eu d’effet négatif, au contraire. Le seuil de rentabilité de l’exposition avait été fixé à 250 000 visiteurs ; il a été largement dépassé.
HS

Cela valait le coup !
La critique de Helsingin Sanomat anu Uimonen rappelle que lorsque le musée Ateneum a proposé d’exposer les toiles de Picasso, le musée a suscité des critiques : pourquoi exposer Picasso, tout le monde le connait. Finalement ces critiques étaient infondées puisque l’exposition s’est révélée intéressante pour tous les publics.
HS

Echange scolaire

20 étudiants français en agriculture viendront en Finlande
20 étudiants du Lycée agricole de Laval viendront en Finlande dans le cadre d’un projet de coopération avec une école finlandaise du même domaine.
SM/jeu/9

France

Affaires Clearstream

M. de Villepin relaxé
Les correspondants en France de la presse finlandaise rapportent le jugement dans l’affaire Clearstream et à la relaxe de l’ancien premier ministre.
HS AL

Burqa

L’interdiction de la Burqa est motivée
Kaleva et Hufvudstadsbladet publient des éditoriaux pour commenter le rapport parlementaire français sur la burqa. Tant le quotidien fennophone de Oulu que celui, suédophone, de la capitale, considèrent que l’interdiction d’un voile qui cache le visage est motivé dans nombre de services publics.
Kaleva souligne que la France ne vise pas une interdiction totale et rappelle qu’il est interdit en Finlande de manifester le visage caché.
Kaleva Hbl

Jeudi 28 janvier 2010

Politique étrangère et européenne

Relations transatlantiques

« M. Stubb propose une zone de libre-échange entre l’UE et les Etats-Unis » « HS
Le Ministre finlandais des Affaires étrangères a prononcé à Chatham house, à Londres, un discours sur l’avenir des relations transatlantiques. M. Stubb compare les Etats-Unis et l’UE à un vieux couple. Il propose cinq projets concrets pour développer ces relations.
M. Stubb propose, pour la coopération entre l’UE et les Etats-Unis, notamment l’instauration d’une zone de libre-échange, mais aussi une clause de solidarité à l’image de celle qui est inscrite dans le traité de Lisbonne et un rôle de pionnier dans le passage à une économie verte (Helsingin Sanomat y voit poindre la déception de l’Europe à l’égard du sommet de Copenhague). M. Stubb propose aussi que les pays voisins soient associés à la relation UE-Etats-Unis, et notamment le Canada, la Norvège et la Turquie. Enfin M. Stubb propose la création d’un groupe d’experts dirigé par deux personnalités de premier plan des deux côtés de l’atlantique pour présenter des propositions pour renforcer les relations transatlantiques.
HS

Propos de M. Lipponen

Editorial : l’analyse de M. Lipponen est rafraîchissante
Dans son éditorial, Hufvudstadsbladet estime que l’analyse de M. Paavo Lipponen (PSD), ancien Premier ministre, publiée hier dans le même quotidien, est rafraîchissante malgré son ton quelque peu sombre. Une discussion plus nuancée sur les possibilités de l’Union européenne est la bienvenue, selon le quotidien.
M. Lipponen n’est pas le seul à être frustré après les résultats modestes de la conférence climatique de Copenhague. Contrairement à beaucoup d’autres, il ne voit pas l’échec uniquement du point de vue environnemental mais aussi comme une partie de la capacité de l’UE d’agir avec efficacité au niveau mondial, relève Hbl.
HBL/12

Technologies

L’Institut technologique européen attirera des centaines d’experts en Finlande
A la fin de l’année ouvrira à Otaniemi (Espoo) le centre de recherche sur les technologies de l’information de l’institut technologique européen. Ce projet est co-financé par Nokia, l’université Aalto, le VTT et la commission européenne.
Nokia qui y participe estime que des centaines d’experts des nouvelles technologies de l’information et la commission viendront y travailler dans les prochaines années.
KL

Demandeurs d’asile

Près de 6 000 personnes ont demandé l’asile en Finlande en 2009
Aamulehti relève que selon le ministère de l’Intérieur, 5 910 personnes ont demandé l’asile en Finlande en 2009, contre 4 016 en 2008. Parmi les demandeurs, il y a le plus d’Irakiens et de Somaliens. Le nombre de demandeurs venant d’un autre pays de l’Union européenne a augmenté, notamment en raison des demandes de Bulgares.
AL/A6

Les plus tenaces demandent l’asile pour la cinquième fois
Selon Aamulehti, le ministère de l’Intérieur, qui s’inquiète des abus du système de l’asile, projette un changement de loi pour que les demandeurs d’asile des autres pays de l’UE puissent quitter plus rapidement les centres d’accueil.
En ce moment, il y a des centaines de Roms bulgares dont les demandes d’asile sont considérées comme injustifiées. En 2009, leur nombre a presque décuplé (passant de 82 à 722).
Même si les réponses négatives à des demandes d’asile pouvaient être prises rapidement, les demandeurs ne pourraient pas être extradés avant le délai de 30 jours. Ce délai est conforme à la réglementation communautaire. Les demandeurs d’asile des pays de l’extérieur de l’Europe doivent quitter les centres d’accueil dans la semaine qui suit la notification d’une réponse négative.
AL/A4

Immigration

Une information plus efficace pour les Thaïlandaises
Helsingin Sanomat rapporte que le ministère de l’Intérieur souhaite qu’on propose aux Thaïlandaises mariées avec des Finlandais une information plus efficace sur la société finlandaise toute de suite après leur arrivée dans le pays.
Le ministère de l’Intérieur avait nommé en 2007 deux groupes de travail pour étudier l’intégration des Thaïlandaises.
HS/A6

Défense

Les Etats-Unis, la France et l’Allemagne apportent leurs équipements militaires dans l’archipel finlandais - La Finlande accueillera de grands exercices maritimes
La marine finlandaise dirigera en septembre prochain les plus gros exercices maritimes jamais organisés en Finlande auxquels participeront 50 bâtiments et 2 500 personnes.
L’exercice Nothern Coasts (Noco) est une opération de gestion de crise multinationale qui se déroulera en mer Baltique. Outre la Finlande, des bateaux et des effectifs d’Allemagne, de Suède, du Danemark, d’Estonie, de Lettonie, de Pologne, des Pays-Bas, de France et des Etats-Unis seront sur place.
L’exercice touchera les eaux de l’archipel finlandais et la partie nord de la mer Baltique ; à l’est à mi-chemin entre Hanko et Kirkkonummi, au nord au niveau de Uusikaupunki.
L’opération se déroulera en mer et sur les côtes.
A en croire la marine, l’exercice n’est pas lié au projet du gazoduc de la Baltique. Le porte-parole de la marine, Mme Annele Apajakari, n’a cependant pas su expliquer pourquoi les Etats-Unis, la France et les Pays-Bas participent aussi à l’exercice.
Outre la Finlande, la Suède et l’Allemagne seront représentées par un grand nombre de bâtiments, chacune entre 12 et 15. La Finlande sera présente avec pratiquement tout l’équipement naval de sa marine. Plusieurs navires danois seront sur place, par contre les Pays-Bas et la France arriveront avec quelques bâtiments isolés. Il semblerait que les Etats-Unis participent à l’exercice avec des déchiffreurs et des drones de reconnaissance.
L’exercice Noco se déroulera du 10 au 24 septembre 2010. Auparavant il a été organisé quatre fois dans la partie méridionale de la mer Baltique sous la direction de l’Allemagne.
HS/A11

Des hélicoptères allemands dans le ciel lapon
Des hélicoptères allemands, deux appareils NH-90participeront aux exercices du régiment de chasseurs d’Utti en Laponie, cet hiver.
Yle

Politique intérieure

Premier ministre

La police judiciaire étudie si une enquête préliminaire devrait être ouverte concernant M. Vanhanen
Helsingin Sanomat rapporte que le journal télévisé de la chaîne 4 a annoncé hier que la police judiciaire était en train d’étudier s’il fallait commencer une enquête préliminaire concernant l’action de M. Vanhanen dans le financement électoral. La police judiciaire souligne que M. Vanhanen n’est aucunement soupçonné et qu’il s’agit juste de connaître le rôle du Premier ministre dans le financement.
Selon le chancelier de la Justice, M. Jaakko Jonkka, il n’y a pas de raison, au moins pas encore, de commencer une enquête concernant M. Vanhanen.
M. Vanhanen a reçu un financement électoral de la fondation centriste Nuorisosäätiö en même temps qu’il a participé aux décisions prises par son gouvernement de verser à cette fondation des crédits.
La presse souligne que M. Vanhanen a été informé de cette possible enquête de la police dès octobre. Les médias se demandent si cela a influencé la décision de M. Vanhanen de ne pas se représenter à la présidence de son parti.
HS/A3&A5

Retraites

Une nouvelle proposition de solution dans les négociations
Les partenaires sociaux ont négocié à deux reprises, hier. Le patronat EK a déposé une proposition et attend la réponse des confédérations syndicales SAK, Akava et STTK courant la journée.
Selon Helsingin Sanomat, la proposition d’EK concerne les restrictions du droit aux indemnités de chômage proportionnelles aux salaires, l’âge limite de 63 ans de départ à la retraite, les mesures renforcées pour employer les séniors, le financement de l’assurance chômage, entre autres.
Le patronat souligne la nécessité de changements dans les attitudes des entreprises. Il souhaite supprimer l’âge de départ à la retraite anticipé, 62 ans, car « tout seuil de départ plus précoce que l’âge légal maintient le sous-entendu qu’une fois un certain âge atteint, on est trop vieux pour travailler ». EK regrette que l’âge de 63 ans soit devenu une question politique de telle envergure qu’il est difficile d’y toucher. « Dans beaucoup de pays, ce seuil a été élevé à 67 ans. »
HS/A6, AL/A7

Les Finlandais partent plus tard à la retraite qu’avant
Les spécialistes du domaine des retraites sont étonnés du fait que l’âge moyen du départ à la retraite des Finlandais a augmenté malgré la récession et le chômage. Alors qu’il y a un an, l’âge moyen du départ à la retraite était 59,4 ans, il est aujourd’hui 59,8 ans.
Les chiffres montrent une nette augmentation des départs à la retraite en 2009 ce qui est dû aux départs à la retraite de la première vague des grandes classes d’âge, les personnes nées en 1946. Les nombreux départs à l’âge légal de 63 ans continueront ces prochaines années, car les grandes classes d’âge couvrent plusieurs années.
HS/A6

Un groupe de travail propose de contrôles médicaux plus fréquents
Un des groupes de travail chargés d’étudier le rallongement des carrières professionnelles propose des contrôles médicaux plus fréquents afin d’éviter l’épuisement et les problèmes de santé mentale qui sont devenus la raison la plus répandue des arrêts maladie.
KS/mer

En Finlande, les femmes restent plus longtemps dans la vie active que les hommes
Selon une étude effectuée par le centre de la sécurité retraite (ETK) à la demande de la Commission européenne, les carrières professionnelles finlandaises sont relativement longues à l’échelle européenne, grâce aux Finlandaises qui arrivent quatrièmes dans l’UE en ce qui concerne la longueur de la carrière. Les hommes finlandais arrivent au 11ème rang, devant les Belges, Luxembourgeois, Français et Italiens. En moyenne (hommes et femmes réunis), les Finlandais arrivent au sixième rang avec des carrières de 34,5 ans en moyenne.
SM/8, UD/8-7

Editorial
L’éditorialiste d’Uutispäivä Demari estime qu’il conviendrait de suivre la recommandation du vice-directeur général de la compagnie d’assurances Ilmarinen, M. Tuomikoski, d’attendre quelques années pour voir les effets des réformes mises en œuvre en 2005. Déjà, il semble que notamment l’accumulation plus importante du montant de la retraite à compter de l’âge de 63 ans (4,5 % par an) ait eu l’effet encourageant souhaité sur les carrières professionnelles. Ainsi, l’éditorialiste ne comprend pas le souhait du patronat EK de diminuer ce taux d’accumulation plus élevé.
UD/4

Nucléaire

TVO répond aux critiques sur Olkiluoto 3
Le directeur de TVO, M. Jarmo Tanhua répond aux critiques du directeur de l’Agence pour l’énergie nucléaire de l’OCDE. Il souligne que TVO a choisi l’EPR d’Areva-Siemens car ce projet satisfaisait à tous els critères de sécurité. Il admet que la planification des détails a pris plus de temps que prévu mais que toutes les autorisations ont été obtenues en temps voulu. Il insiste surtout sur le fait que le retard n’aura pas d’effet sur la durée de vie de la centrale ni sur sa production d’électricité pendant 60 ans.
KL

« Le spectacle de la décision sur le nucléaire attendu pour l’automne » KL
Kauppalehti estime que le Parlement finlandais se prononcera sur les autorisations de construire une ou des centrales nucléaires nouvelles au plus tard à l’automne. Il faut s’attendre comme précédemment en 2002 à un vote solennel. Le 24 mai 2002, les 200 députés étaient présents pour un vote qui a autorisé par 107 voix contre 92 (le président ne prenant pas part au vote). Kauppalehti relève que le précédente vote auquel avaient pris part tous les députés avait eu lieu en 1973 lorsque le Parlement avait voté une loi spéciale pour prolonger le mandat présidentiel du Président Kekkonen sans élection présidentielle.
KL

France - Finlande
Culture

La France, invitée d’honneur du salon du livre d’Helsinki
Hufvudstadsbladet rapporte que la France sera l’invité d’honneur du salon du livre 2010 à Helsinki. Le salon, qui a accueilli 76 800 visiteurs en 2009, se tiendra en 2010 du 28 au 31 octobre.
Cet évènement clôturera la série de manifestations organisées à l’occasion de l’Automne français qui commencera au moment du festival d’Helsinki. Le programme de cet automne français comprend des films, des expositions, des concerts et des séminaires.
Hbl

Picasso

L’exposition Picasso encore ouverte aujourd’hui à Ateneum
L’exposition sera ouverte jusqu’à minuit (la caisse ferme à 23 h) aujourd’hui.
Hbl

Mercredi 27 janvier 2010

Politique étrangère et européenne

Union européenne

« Nous courrons le risque d’être marginalisés », selon M. Lipponen
Hufvudstadsbladet publie une interview de M. Paavo Lipponen (PSD), ancien Premier ministre (1995-2003), qui s’est exprimé hier lors d’un séminaire sur l’UE. Il estime que l’échec de Copenhague montre que l’Union européenne doit réévaluer sa ligne politique. « L’UE risque d’être marginalisée. »
Selon M. Lipponen, l’échec de la conférence climatique de Copenhague est dû au fait qu’il y avait trop d’acteurs. « On peut aussi se demander si une conférence de l’ONU est un bon forum pour prendre des décisions concrètes. Je ne sais pas quel serait le bon forum. Il faut y penser avant Mexico, peut-être le G8 ou le G20. »
M. Lipponen a aussi critiqué la capacité de l’UE de négocier avec les géants comme les Etats-Unis ou la Chine. » L’Union européenne est un comité et le problème est institutionnel. Nous souhaitons tous que la situation s’améliore avec un président permanent. M. Van Rompuy a besoin de tout le soutien qu’il peut avoir. »
M. Lipponen s’inquiète du développement récent en Finlande. « Les dirigeants ne semblent montrer aucun signe de s’activer au niveau international. L’intérêt pour étudier les langues étrangères diminue dans les écoles. La volonté de travailler à Bruxelles des fonctionnaires diminue. Les tabloïds écrivent de façon négative contre les politiciens que voyagent à l’étranger. » Il voit des signes d’une isolation et même d’une marginalisation de la Finlande.
HBL/2

Relations transatlantiques

M. Stubb estime que les relations transatlantiques ont besoin d’un nouvel élan
Helsingin Sanomat relève que le ministre des Affaires étrangères, M. Alexander Stubb, a déclaré lundi à Bruxelles que les relations transatlantiques ont absolument besoin d’un nouvel élan. M. Stubb donnera une conférence à ce sujet à Londres aujourd’hui mercredi. Il compte faire des propositions concrètes.
HS/B1

Russie

Le trafic maritime russe s’intensifie en mer Baltique
Selon les sources de la défense nationale estonienne, les activités russes en mer Baltique se sont intensifiées en 2009. Les importantes manœuvres Zapad et Ladoga organisées simultanément allant de la Biélorussie et la frontière lituanienne jusqu’à la région de Leningrad, ont attiré l’attention des Estoniens.
L’état major de la marine finlandaise estime au contraire que le trafic de navires militaires russes dans le golfe de Finlande n’a pas augmenté. Néanmoins, selon le lieutenant général Matti Ahonen, « si les Etats-Unis amenaient comme ils le prévoient, des navires anti-missiles en Baltique, cela provoquerait une réaction ». Selon le major Heikki lehtonen, « la capacité [de la marine russe en baltique] est très limitée et ne permet pas d’importantes opérations ».
Dès 2006, le président Vladimir Poutine avait constaté que le gazoduc augmenterait les activités de la marine russe.
Helsingin Sanomat relève que la sécurité du gazoduc, qui passe notamment par la zone maritime économique de la Finlande, ne relève à proprement parler d’aucune autorité. Les gardes frontières finlandais conduisent toutefois actuellement une analyse des risques sur ce sujet.
HS/A9

Réforme constitutionnelle

Le délai du comité Taxell se terminera dimanche prochain
Turun Sanomat rapporte que l’avant-dernière réunion du comité chargé d’étudier la réforme constitutionnelle, présidé par M. Christoffer Taxell, aura lieu aujourd’hui.
Le comité ne proposera pas de modifications dans les rapports de force dans la politique étrangère parce que la gauche s’y oppose. Le comité est unanime sur la diminution des pouvoirs du président en matière de nominations.
Selon Aamulehti, les sociaux-démocrates exigent que l’on laisse la porte entrouverte pour la participation aux sommets européens du président. M. Johannes Koskinen (PSD), vice-président du Parlement et membre du comité Taxell, souligne que la possibilité de participation du président doit être inscrite dans la constitution. M. Koskinen souligne qu’il s’agit des réunions de l’Union européenne avec des pays tiers.
TS/11, AL/A60

Politique intérieure

Elections présidentielles

La popularité de MM. Rehn et Ollila est en légère hausse
Suomenmaa relève que selon un sondage sur la popularité des éventuels candidats présidentiels, M. Sauli Niinistö, président conservateur du Parlement, est toujours le candidat le plus populaire avec une audience de 41,5 %. Il est suivi de MM. Alexander Stubb (6,5 %), Matti Vanhanen (4,5 %), Paavo Lipponen (4 %), Jorma Ollila (3,7) et Olli Rehn (3,1 %).
Le sondage a été effectué pour le journal d’Yle du 13 au 18 janvier auprès de 2 183 personnes.
SM/5

Economie

Editorial : Il faut encourager la naissance de nouvelles idées
Helsingin Sanomat note, dans un éditorial, que le ministère des Activités économiques et du travail vient d’organiser un séminaire sur les perspectives de l’industrie des produits de la sylviculture. Les problèmes évoqués lors du séminaire ont bien éclairé les difficultés de la rénovation de cette branche et de l’industrie en général. Néanmoins, après les interventions des spécialistes, les participants se sont contentés de critiquer les autres entreprises et de demander plus d’aides de l’Etat.
HS fait référence à une série d’articles sur l’économie finlandaise qui vient d’être publiée dans le quotidien. Les articles montrent la même chose : la rigidité de la vie économique, le manque d’enthousiasme et le manque de prise de risques.
Les représentants du secteur public ont des choix difficiles devant eux pour savoir comment aider les entreprises dans une concurrence dure et en même temps promouvoir les nouvelles idées. Du point de vue de l’économie nationale, il est plus intelligent d’aider les innovations.
La politique des aides est un élément de ce contexte. Il est toutefois encore plus important de diriger la politique de formation et la fiscalité de manière à encourager la prise de risques et à des placements finlandais à risque. L’importance des grandes entreprises dans la création de nouvelles idées et dans la construction des réseaux qui soutiennent la croissance est encore grande.
HS/mar/A2

Retraites

Le groupe de travail poursuivra ses négociations aujourd’hui
Le groupe de travail chargé d’étudier la possibilité de retarder de trois ans l’âge du départ à la retraite a négocié toute la journée jusque tard dans la soirée, hier, sans atteindre beaucoup de résultats concrets. L’ambiance dans le groupe est toutefois bonne et il existe une vraie volonté de faire des efforts. Les négociations se poursuivront aujourd’hui, avec un délai fixé à la fin de la semaine pour rendre ses travaux.
HS

Conventions collectives du secteur public

Fonction publique de l’Etat : on attend les rapports de deux groupes de travail
Les conventions collectives des employés de l’Etat prennent fin à la fin du mois, mais de nouvelles ne verront le jour qu’à la mi-février au plus tôt.
Un groupe de travail est en train d’étudier des questions liées au temps de travail et un autre les questions de bien-être au travail et le rallongement des carrières professionnelles. Ces groupes devront terminer leurs travaux avant de se mettre d’accord sur les nouvelles conventions.
HS/A5

Communes
Les conventions collectives des employés du secteur communal prennent également fin, dimanche, et la présidente du plus grand syndicat (JHL), Mme Santamäki-Vuori, estime que le calendrier est extrêmement serré.
L’employeur devrait s’exprimer sur ses positions concernant les salaires, aujourd’hui. Selon Mme Santamäki-Vuori, la situation est très difficile, car il existe des écarts de salaire entre des personnes faisant le même genre de travail dans le secteur des soins, en fonction de l’affiliation syndicale.
HS/A9

Défense

Accueil mitigé de la proposition de la Présidente de réunir une partie des services militaire et civil
La proposition de la présidente, Mme Halonen, de réunir les formations militaires et civiles à leurs débuts n’a pas reçu d’écho au sein de la l’Union des objecteurs de conscience et du Syndicat des conscrits. Par contre, elle est plutôt positivement accueillie par la commission parlementaire de la défense, dont le président, M. Juha Korkeaoja, estime qu’il ne faut pas rejeter l’idée. Selon lui, la politique de sécurité finlandaise ainsi que la gestion de crise pourraient être enseignés aussi aux jeunes qui effectuent un service civil.
AL/A7

Le trafic maritime russe s’intensifie en mer Baltique
Selon les sources de la défense nationale estonienne, les activités russes en mer Baltique se sont intensifiées en 2009. Les importantes manœuvres Zapad et Ladoga organisées simultanément allant de la Biélorussie et la frontière lituanienne jusqu’à la région de Leningrad, ont attiré l’attention des Estoniens.
Dès 2006, le président Vladimir Poutine avait constaté que le gazoduc augmenterait les activités de la marine russe.
HS/A9

Police

Diminution des homicides
Augmentation de l’élucidation des crimes et délits
Le nombre d’homicide est passé de 160 en 2008 à 140 en 2009.
La caractéristique des homicides commis en Finlande est qu’ils ont lieu sous l’emprise de l‘alcool (dans 85% des cas l’auteur ou la victime sont saouls), que l’auteur et la victime se connaissent (44% des cas, et même dans 20% des cas il s’agit de l’épouse tuée par son mari). La plupart des homicides sont commis par des personnes qui ont déjà des antécédents criminels.
La Finlande se classe au sixième rang des pays européens pour les homicides. Cela s’explique principalement par la plus forte criminalité des hommes chômeurs et alcooliques, selon l’institut de recherche pénale. En effet, la violence aux personnes touche en Finlande principalement les couches sociales les plus défavorisées. Dans les autres couches sociales, la violence faite aux personnes ne diffère pas de celle des autres pays européens.
La police a élucidé environ 80% des crimes et délits en 2009. Le taux d’élucidation est en progression de 1,6%.
90% des homicides et 80% des voies de fait ont été élucidés. Le taux d’élucidation de la criminalité contre les biens est bien inférieur : environ 40%.
Les infractions au code de la route ont augmenté de 19% par rapport à 2008 et même de 57% par rapport à 2007. Cela s’explique par une augmentation du nombre des radars et une généralisation à tout le territoire des règles concernant le niveau d’excès de vitesse à partir duquel les infractions sont notifiées.
HS

Olkiluoto 3

Visite en Finlande des représentants de l’agence pour l’énergie nucléaire de l’OCDE
« Deux erreurs fondamentales ont été commises à Olkiluoto »
Le directeur de l’AEN, M. Echavarri, estime que les difficultés sur le chantier d’Olkiluoto 3 et les expériences sur les retards des autorisations et les problèmes administratifs serviront de leçon à l’ensemble du secteur nucléaire. Il recommande à tout constructeur nucléaire de vérifier que les plans et les permis sont en règle avant d’entamer les travaux. « Il n’en était pas ainsi à Olkiluoto », selon lui. M. Echavarri, qui a déjà dirigé des projets de construction nucléaire pour le compte de Westinghouse, souligne l’importance d’une bonne direction du projet et des plans bien réfléchis, car une grande partie des frais est engendrée par des retards.
M. Reig, qui dirige la section de l’AEN chargée de la sécurité nucléaire, rappelle que, comme Olkiluoto 3 est le premier projet nucléaire dans les pays industriels occidentaux depuis longtemps, les difficultés étaient prévisibles. Il privilégierait le choix d’une technologie déjà éprouvée.
M. Echavarri s’étonne du nombre de différents groupes qui envisagent des projets de construction nucléaire et propose une coopération entre eux. « La standardisation se prête bien à l’énergie nucléaire », dit-il en proposant aux groupes énergétiques finlandais de chacun construire le même type de réacteurs avec la même équipe à un intervalle de trois ans. Il privilégie également de conclure tous les contrats avec le fournisseur en une seule fois.
KL/4-5

« Flamanville profitera des expériences d’Olkiluoto » KL
Kauppalehti estime que le projet de Flamanville profitera de l’expérience d’olkiluoto.
KL

France - Finlande

Culture

Le salon du livre d’Helsinki consacré à la France
Helsingin Sanomat rapporte que la France sera l’invité d’honneur du salon du livre 2010 à Helsinki. De nombreux écrivains français y seront invités. Des séminaires et conférences seront consacrés à la littérature française. Le salon du livre, qui a accueilli près de 80 000 visiteurs en 2009, se tiendra en 2010 du 28 au 31 octobre.
Le programme français du salon du livre est organisé en coopération avec le Centre culturel et l’Ambassade de France, ainsi qu’avec Culturesfrance.
Cet évènement clôturera la série de manifestations organisées à l’occasion de l’Automne français qui commencera au moment du festival d’Helsinki. Le programme de cet automne français comprend des films, des expositions, des concerts et des séminaires. Il est organisé conjointement par la ville d’Helsinki avec le Centre culturel français et Culturesfrance.
Hs.fi

Picasso

L’exposition Picasso encore ouvert e aujourd’hui et demain à Ateneum
L’exposition sera ouverte jusqu’à minuit (la caisse ferme à 23 h) aujourd’hui et demain jeudi en raison de sa forte popularité. Près de 300 000 personnes ont déjà vu cette exposition.
Elle sera ensuite visible au musée Pouchkine à Moscou à partir du début mars.
HS

France

Politique

« Un rapport propose l’interdiction de la burqa dans les bus et les administrations en France » HS
« La France va interdire le voile qui cache le visage » AL
« L’interdiction de la burqa progresse » KS
« Vers une loi sur l’’interdiction de la burqa et du niqab en France » UD
La presse finlandaise rapporte la publication du rapport parlementaire sur la burqa.
AL HS UD KS

Mardi 26 janvier 2010

Politique étrangère et européenne

Séisme en Haïti

Point de vue : Haïti n’a pas été mis en position de réussir
L’éditorialiste Olli Kivien estime que le séisme en Haïti aura démontré que les systèmes d’aides internationales ne suffisent pas à répondre aux catastrophes. Aujourd’hui on critique principalement les Etats-Unis même s’ils étaient les seuls qui disposent des outils pour prodiguer une aide massive. En même temps, l’UE a de nouveau montré son incapacité à agir rapidement, si ce n’est pour verser des fonds.
Selon M. Kivinen, en lisant la presse européenne et les débats sur notre continent, on ne peut pas ne pas s’étonner de l’ampleur de la jalousie et de l’amertume à l’égard des Etats-Unis.
Les suspicions à l’égard des Américains se basent sur les actions des Etats-Unis en Amérique latine et centrale, y compris à Haïti. De plus, lutter contre la pauvreté d’Haïti prendra très longtemps et sera difficile tant cette situation est ancrée dans les pires moments de l’histoire de la colonisation.
En conclusion, M. Kivinen estime toutefois que, pour toutes ces raisons, le reste du monde a une dette morale qui l’oblige à aider Haïti.
HS

L’EU envoie 300 gendarmes en Haïti
Turun Sanomat rapporte que le ministre des Affaires étrangères, M. Alexander Stubb, ne croit pas que la situation en Haïti s’améliore avec des gendarmes. « Il faut dès maintenant évoquer, outre l’aide d’urgence, une aide cordonnée de longue durée pour Haïti », a déclaré M. Stubb à Bruxelles.
L’aide du ministère finlandais des Affaires étrangères pour Haïti s’élève à cinq millions d’euros.
TS/14

Haut représentant pour les affaires étrangères

M. Stubb qualifie Mme Aston de « Blanche neige et les 27 nains »
Mme Ashton a présidé hier sa première réunion avec les ministres des affaires étrangères. Helsingin Sanomat relève que les critiques veillent à l’action de Mme Catherine Ashton, haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.
Selon le ministre finlandais, M. Stubb, les ministres ont accordé leur soutien entier à Mme Ashton, qui « a présidé la réunion de manière excellente ». Pour M. Stubb, « Me Ashton est une Blanche Neige qui dirige les 27 nains de chaque pays membre de l’UE ».
Helsingin Sanomat note que le Ministre finlandais des Affaires étrangères bénéficie d’une administration bien plus importante que Mme Ashton.
HS/B1

Russie

Les pays septentrionaux de l’UE doutent d’une exemption de visa pour la Russie
Helsingin Sanomat rapporte que la Finlande est en train de rassembler un front des pays de l’Union qui partagent une attitude réservée à l’égard de la suppression des visas pour les ressortissants russes. Selon M. Stubb, ces pays projettent l’envoi d’une lettre commune.
Selon M. Stubb, l’exemption de visa pour la Russie doit avancer par étapes. La Russie doit faire des concessions réciproques concernant entre autres les permis de travail des citoyens des pays de l’Union.
La Suède, les pays baltes et la Pologne partagent la ligne finlandaise à ce sujet. Une partie des autres pays membres promeuvent l’exemption de visa avec plus d’enthousiasme.
HS/A7

Jeux olympique de Vancouver du 12 au 28 février

M. Vanhanen restera en Finlande, tandis que Mme Halonen, M. Stubb et M. Wallin iront à Vancouver
Selon le tabloïd Ilta-Sanomat, la Présidente, Mme Halonen, et son époux, M. Arajärvi, se rendront à Vancouver pour suivre les Jeux olympiques d’hiver pendant la deuxième semaine de la compétition.
Selon son secrétariat, le Premier ministre Vanhanen ne fera pas le voyage aux Jeux pour des raisons de calendrier. M. Stefan Wallin, ministre de la Culture et des Sports, sera à Vancouver pendant la première semaine des jeux.
Le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, aura un entretien à Ottawa avec son homologue canadien les 10 et 11 février. Ensuite il se rendra à Vancouver pour faire du lobbying en faveur de la candidature de la ville de Lahti pour accueillir le championnat du monde de ski en 2015. M. Stubb s’entretiendra à Vancouver avec les membres de la Fédération internationale de ski.
IS/13

Culture

Aide à l’exportation du livre
Helsingin Sanomat rend compte d’un projet de réseau d’exportation de livres que l’Etat a subventionné de 2007 à 2009. Ce projet a coûté plus de 100 000 euros. Seulement cent exemplaires des livres publiés ont été vendus.
Selon le quotidien, le ministère de l’Economie et de l’Emploi a des crédits mais aucune vision concernant la culture ; au ministère de la Culture, c’est l’inverse.
HS/C1

Gazoduc sous la mer Baltique

La décision sur le gazoduc devrait être prête en février
Helsingin Sanomat rapporte que, selon le conseiller Tapio Kovanen, l’agence administrative régionale de l’Etat pour la région de la Finlande du sud devrait donner sa décision concernant la construction du gazoduc sous la mer Baltique début février.
La Suède, l’Allemagne, le Danemark et la Russie ont déjà donné leur feu vert. La construction devrait commencer en avril.
HS/A5

Refus d’extradition du couple tchètchène Gataïev

Une demande d’asile a épargné auxGataïev une extradition en Lituanie
Le tribunal d’instance de Helsinki refuse d’extrader « l’ange de Groznyi » Khadijat Gataïeva et Malik Gataïev qui pourront ainsi rester en Finlande pour l’instant.
Le tribunal justifie sa décision par le fait que l’étude de la demande d’asile du couple en question, déposée en octobre dernier, est en cours en Finlande.
Mme Harju qui participe dans le groupe de soutien des intéressés estime que la décision du tribunal est « un signal remarquable vers la Lituanie ».
HS/A8

Poste nordique

La poste nordique intéressée par le marché de la poste finlandaise
Posten Norden, née de la fusion entre les anciennes postes suédoise et danoise souhaite augmenter sa présence en Finlande et dans les pays baltes.
Norden Posten a ouvert un nouveau centre logistique à Turku après ceux de Tampere, Lahti et Vantaa. Le groupe emploie déjà 230 personnes en Finlande et y réalisait en 2008 un chiffre d’affaires de 55 millions d’euros.
SM

Politique intérieure

Economie

Le ministre des Finances prévoit un taux de chômage de 14 %
Le patronat EK estime que ce pic restera temporaire
Alors que les économistes publient des chiffres légèrement optimistes concernant la croissance, les prévisions sur le taux de chômage deviennent de plus en plus sombres. Selon M. Mustonen du patronat EK, le pic prévu par M. Katainen pourrait bien se réaliser, mais restera temporaire. M. Mustonen relève qu’il faudrait une croissance économique de 2,5 à 3 % afin que le taux d’emploi ne diminue pas. Pour qu’il augmente, il faut une croissance encore plus importante.
M. Kiander de l’institut de recherche des salariés estime que la croissance économique ne commencera à avoir un effet positif sur l’emploi que l’année prochaine.
M. Mustonen estime que lors de la crise des années 1990, la situation était plus critique qu’actuellement. La confiance des consommateurs n’a jamais chuté de la même façon lors de la crise actuelle. Courant automne, elle a même augmenté.
HBL/4

Emploi : La proposition de M. Vanhanen accueillie avec beaucoup de critique
La proposition de M. Vanhanen d’encourager la recherche du travail des jeunes par des primes destinés à ceux qui en trouvent reçoit beaucoup de critiques. Mme Alanko-Kahiluoto (Verts) estime que les jeunes qui risquent l’exclusion et qui en souffrent déjà n’en pourraient guère bénéficier, alors qu’il faudrait les soutenir.
Mme Filatov, ancienne ministre de l’Emploi (PSD), souligne que les jeunes ont besoin de services. Un chercheur de la jeunesse estime que la mesure proposée par le Premier ministre mériterait en tout cas d’être essayée.
En novembre dernier, il y avait 33 000 demandeurs d’emploi de moins de 25 ans ce qui est 11 500 de plus qu’en novembre 2008.
HS/A5

L’emploi finlandais dépend des investissements
Dans un billet publié dans Suomenmaa, le Premier ministre Matti Vanhanen regrette que la Finlande semble à la traîne du reste de l’Europe en matière d’investissements. La Finlande n’investit pas assez dans les infrastructures, les projets énergétiques, ou la recherche et le développement. De grands chantiers dans lesquels on a besoin d’une coopération entre l’Etat, les entreprises et les fonds de pension.
M. Vanhanen regrette surtout que l’Etat ne dispose pas d’outil pour de tels investissements. Le budget de l’Etat ne s’y prête pas. Il faudrait un fonds destinés à de tels investissements.
SM

Défense

La Présidente réunirait une partie des services militaire et civil
Dans son discours d’ouverture du stage de la défense nationale, Mme Halonen a déclaré que les menaces internationales et nationales sont telles qu’il pourrait être judicieux de réunir les formations militaires et civiles, au moins au début.
Un groupe de travail réfléchit actuellement sur l’avenir du service militaire.Mme Halonen a rappelé que parallèlement au service militaire, il faudrait développer le service civil. Elle attend un rapport sans à-priori.
AL/2, UD/3

Nucléaire

La décision sur le nucléaire en retard de quelques mois en raison d’une plainte
Satakunnan Kansa relève que les décisions importantes sur l’éventuelle extension du parc nucléaire finlandais prendront du retard parce que deux conseillers municipaux du Parti suédois de Loviisa ont fait appel devant la Cour suprême administrative concernant la légalité de l’avis donné sur la demande de Fortum par le conseil municipal de Loviisa avant la fusion de quatre communes, Loviisa, Liljendal, Pernaja et Ruotsinpyhtää au début de cette année. Ils estiment que l’avis aurait dû être donné par le conseil municipal de la nouvelle commune.
Il y a aussi eu un appel concernant l’avis du la commune de Ruotsinpyhtää sur le projet de Fennovoima. Cela n’a plus d’importance parce que Fennovoima a abandonné son projet dans cette commune et concentre son projet de construire une centrale nucléaire à Simo ou à Pyhäjoki.
Selon M. Jorma Aurela, ingénieur principal au ministère des Activités économique et du Travail, le ministère ne peut pas présenter les demandes des entreprises énergétiques au gouvernement avant que la Cour suprême administrative donne sa décision sur la légalité de l’avis de Loviisa. Il attend cette décision pour ce printemps pour que le ministère puisse ensuite présenter l’affaire au gouvernement.
« Si le gouvernement peut prendre sa décision au printemps, le Parlement aura le temps de l’étudier, au plus tard en automne si nécessaire. »
SataK/10

La police permissive à l’égard de Greenpeace
Satakunnan kanssa écrit qu’à l’avenir aussi on risque de voir des banderoles de Greenpeace à Olkiluoto. Alors que l’opinion publique s’étonne que les militants de Greenpeace puissent si facilement s’introduire sur le chantier d’Olkiluoto, le responsable de la police dans la région, M. Lars Grönroos estime que l’on ne peut pas fermer hermétiquement le chantier. Il admet que les policiers font preuve de plus de compréhension contre les campagnes de Greenpeace car elles se sont déroulées sans violence.
Il conteste en revanche l’argument de Greenpeace selon lequel il y aurait des failles dans la sécurité du site nucléaire. Au contraire, la sécurité y est renforcée. Un double grillage y est désormais installé.
La police souligne que les intrusions de Greenpeace n’ont à aucun moment mis en péril la sécurité de la centrale d’olkiluoto. « Grâce au renseignement, nous avons aussi pu contenir des tentatives d’intrusion de Greenpeace. »
De plus, l’année dernière, la police de Satakunta a réalisé près de 6 000 analyses de sécurité pour des employés appelés à travailler sur le chantier.
Satak

France - Finlande

Culture

Festival Docpoint du 26 au 31 janvier
Helsingin Sanomat présente des films au programme du festival du cinéma documentaire Docpoint, dont Les Arrivants de Claudia Bories et Patrice Chagnard.
Voir le site du festival : www.docpoint.info.
HS/C2

Des Finlandais participent au festival de culture pour enfants à Sevran
Satakunnan Kansa relève qu’un projet d’un centre de culture pour enfants de Pori participera au Festival des rêveurs éveillés à Sevran en France.
SataK/lun.9

Lundi 25 janvier 2010

Politique étrangère et européenne

Coopération dans la région de la mer Baltique

M. Poutine en Finlande en février
Le Premier ministre Poutine participera à la conférence concernant la mer Baltique qui se tiendra à Helsinki en février afin de chercher des solutions politiques et pratiques pour favoriser la protection de la mer Baltique.
HS

Couple tchètchène Gataïev détenu en Finlande

L’extradition en Lituanie de Khadijat et Malik Gataïev évoquée en justice aujourd’hui
Une fille adoptive du couple tchéchène, Mme Mustïeva, a donné une conférence de presse, à Helsinki, vendredi. Elle relève que la police de sûreté lituanienne a fait pression sur elle pour qu’elle témoigne contre ses parents nourriciers.
HS/sam/A10

Séisme en Haïti

Un médecin finlandais critique l’action de la Croix-Rouge finlandaise en Haïti
Helsingin Sanomat rapporte que M. Jari Vainio, médecin qui a travaillé pendant des années dans des régions de crise, critique l’action de la Croix-Rouge finlandaise en Haïti. Il estime qu’il n’est pas toujours important être sur place. La Finlande pourrait parfois envoyer de l’argent au lieu d’aller sur place.
M. Kalle Löövi, directeur de l’aide internationale de la Croix-Rouge finlandaise, souligne que l’aide est très bien coordonnée par la Croix-Rouge internationale et que la Croix-Rouge finlandaise est parmi les plus expérimentées dans l’envoi de l’aide d’urgence. « Notre réserve d’effectifs est parmi les plus grandes au monde et nous sommes rapidement sur place. Il y a 40 ans, nous avons développé un modèle de formation des effectifs d’urgence qui a été adopté partout dans le monde. »
HS/lun/A7

Gestion de crise

Afghanistan : augmentation du contingent finlandais
Selon la décision du comité ministériel de politique étrangère et de sécurité et de la présidente Tarja Halonen, la Finlande aura au plus 145 soldats en Afghanistan à la fin de l’année et 195 l’année prochaine. Actuellement ils sont au nombre de 121. La Finlande devrait aussi fournir les 30 formateurs militaires préalablement promis d’ici la fin de l’année.
Un rapport sera présenté au parlement sur cette nouvelle ligne, et la situation sera réévaluée à la fin de l’année prochaine. Le Premier ministre, M. Matti Vanhanen estime par ailleurs que la Finlande pourrait se retirer d’Afghanistan vers 2015. elon lui, le chiffre exact sur les troupes finlandaises sera précisé au printemps à la suite de négociations entre la Finlande et la Suède. Seule l’alliance des Gauches s’est déclarée contre l’envoi de troupes supplémentaires.
Selon le commandant des forces de défense suédoise, Sverker Göransson, en même temps il y aura dans la zone d’activité des Suédois et des Finlandais, à Mazar-i-Sharif, environ 2 000 soldats américains et un nombre important d’hélicoptères. Selon des sources militaires finlandaises, le nombre des effectifs américains pourrait être nettement supérieur. Selon le ministre de la Défense, M. Jyri Häkämies, cela risque de rendre les activités des rebelles de plus en plus difficiles dans la région et d’améliorer les capacités médicales et d’évacuation. Selon lui, une brigade supplémentaire de l’armée afghane d’au plus 3 000 soldats pourrait y être formée.
Selon le ministre du Commerce extérieur et du Développement, M. Paavo Väyrynen, l’aide au développement finlandaise à l’Afghanistan atteindra 20 millions d’euros l’année prochaine. Pour la ministre de l’Intérieur, Mme Anne Holmlund, trouver des civils pour l’Afghanistan constitue un défi en raison de la difficulté des circonstances.
Le ministre des Affaires étrangères, M. Alexander Stubb, devrait annoncer les nouvelles positions finlandaises lors de la réunion sur l’Afghanistan jeudi prochain à Londres.
La Finlande ne prendra pas de territoire sous sa responsabilité en Afghanistan. L’année dernière il avait été question d’une éventuelle demande suédoise à ce sujet.
La part relative de l’Afghanistan dans les activités de gestion de crise finlandaises augmente, car, par exemple l’opération au Kosovo sera réduite par rapport aux 250 soldats actuels.
Autrefois la Finlande avait environ mille casques bleus « à l’extérieur », aujourd’hui environ la moitié. Les pays principaux sont toujours l’Afghanistan, le Kosovo et le Tchad.
HS23.1/A8, KA23.1/8, AL23.1/A5

Aides agricoles

Les agriculteurs finlandais ont reçu plus de 2,1 milliards d’euros d’aides en 2009
L’UE a versé près de 0,9 milliard d’euros d’aides agricoles et la Finlande plus de 1,2 milliards d’aides nationales.
STT rapporte que parmi les 200 députés, 13 reçoivent des aides agricoles. Les principaux, les députés centristes Timo Kaunisto et Jari Leppä ont reçu plus de 100 000 euros.
AL

Biodisels

D’importantes aides européennes attendues
Kesksisuomalainen rapporte que la Finlande entend tirer profit de la directive sur le commerce des droits d’émissions qui permettra de récolter des fonds pour les énergies renouvelables.
Le ministre de l’économie Mauri Pekkarinen estime que les aides européennes pourraient permettre de financer la construction d’une ou deux raffineries de biodiesel en Finlande. L’UE exige toutefois que les aides nationales s’élèvent à la moitié des aides européennes. Cela représente un investissement d’au moins un demi-milliard d’euros par raffinerie.
Actuellement les groupes Metsäliitto et Vapo envisagent chacun de construire une raffinerie.
KS

Immigration

M. Biaudet estime que le processus de Dublin expose les enfants à la traite des personnes
Helsingin Sanomat relève que Mme Eva Biaudet, ancienne députée et ministre du Parti suédois, qui a travaillé trois ans à Vienne comme envoyé spéciale de l’OSCE contre la traite des personnes, est de retour à Helsinki. Elle ne rejette pas le retour dans la politique.
M. Biaudet n’est pas pour une immigration uniquement de travail. « Je ne souhaite pas que la Finlande devienne une société avec des travailleurs immigrés seuls. Il est toujours meilleur que immigrés arrivent avec leurs familles pour s’installer ici. » Elle prend l’exemple de la Lituanie où 35 000 enfants sont restés seuls parce que leurs parents sont partis à l’étranger pour travailler.
Elle critique le processus de Dublin qui peut exposer les enfants demandant seul un asile à la traite des personnes.
HS/lun/A9

Politique intérieure

Parti du centre

Mme Kiviniemi a donné candidate à la présidence du parti
Helsingin Sanomat rapporte que le Mme Mari Kiviniemi (41 ans), ministre des Collectivités territoriales, a annoncé vendredi qu’elle brigue la présidence du parti.
A sa conférence de presse, M. Kiviniemi a dit qu’elle laisserait au congrès du parti la question sur l’élection du secrétaire du parti.
Elle n’a pas voulu prendre position sur la candidature de M. Väyrynen.
HS/sam/A7

Mme Jäätteenmäki est la favorite de la base centriste pour la présidence du parti
Helsingin Sanomat relève que, selon un sondage effectué pour le compte du tabloïd Ilta-Sanomat concernant la popularité des éventuels candidats pour le poste de président du parti, Mme Anneli Jäätteenmäki, parlementaire européenne du Centre, ancienne Première ministre, est la favorite de la base centriste. Elle a eu une popularité de 28 %. Elle est suivi de M. Paavo Väyrynen (13 %), ministre du Commerce extérieur, Mme Mari Kiviniemi (10 %), ministre des Collectivités territoriales, M. Mauri Pekkarinen (9 %), ministre des Activités économiques, M. Antti Rantakangas (6 %), député et vice-président du parti, M. Olli Rehn (5 %), commissaire européen, M. Esko Aho (4 %), membre du directoire de Nokia, M. Seppo Kääriäinen (2 %), vice-président du Parlement, M. Mika Lintilä (2 %), député, et M. Jarmo Korhonen (1 %), secrétaire général du parti. M. Väyrynen et Mme Kiviniemi sont les seuls à avoir présenté leur candidature. M. Pekkarinen a laissé entendre vendredi qu’il s’intéressait à une candidature.
Selon les chiffres concernant la popularité des candidats éventuels dans toute la population, Mme Jäätteenmäki et M. Rehn ont tous les deux une audience de 14 %.
Mme Jäätteenmäki n’a pas encore annoncé ses intentions. « Il faut d’abord digérer cette popularité », a-t-elle déclaré à Bruxelles.
Le vote sur le nouveau président aura lieu au congrès du Centre le 12 juin prochain.
HS/dim/A6

Economie - Emploi

Propos de M. Vanhanen
Le Premier ministre, M. Vanhanen, propose de mesures pour favoriser l’emploi des jeunes et d’y réserver des crédits dans le budget rectificatif ce printemps. Il s’agirait surtout d’encourager les jeunes à chercher du travail. Une prime pourrait être envisagée pour les jeunes qui réussissent à trouver un emploi.
Le ministère des Finances prévoit un taux de chômage particulièrement important ce printemps.
La construction navale est un secteur problématique et M. Vanhanen n’exclut pas que l’Etat la subventionne sous forme d’aide à l’innovation et de mesures environnementales ainsi qu’éventuellement par des mesures fiscales.
Concernant la présidence de son parti, M. Vanhanen estime qu’il y aura encore d’autres candidats de façon à ce que le choix sera fait entre trois ou quatre candidats. Il ne révèle pas son favori ni ne spécule sur les noms des candidats éventuels.
HS/lun/A6

Semaine cruciale pour la réforme des retraites
Les deux groupes de travail chargés de préparer la nouvelle réforme des retraites n’ont plus qu’une semaine pour présenter leur rapport. Le Ministre des Finances a déclaré qu’il ne souhaitait pas s’immiscer dans le fonctionnement de ces groupes de travail.
« Nous avons donné le pouvoir aux partenaires sociaux. Ce serait bien la première fois qu’ils n’arrivent pas à trouver un accord. Il revient aux partenaires sociaux de trouver un accord. Il ne faut pas que les politiciens y interviennent », a dit M.katainen qui a démenti que le secrétaire d’Etat aux Finances M. Raimo Sailas ait eu consigne de soutenir les points de vue du patronat dans ce groupe de travail.
Les personnalités politiques lancent aussi des initiatives. Le ministre des Finances souhaite un consensus entre les trois plus grands partis politiques pour promettre un moratoire sur les hausses d’impôt sur le revenu afin de motiver les gens à travailler plus et plus longtemps. Il s’est montré très pessimiste sur l’emploi cette année, envisageant même un pic du chômage à 14%.
La ministre des collectivités locales, Mme Kiviniemi (Centre) a évoqué une diminution du niveau des pensions.
La présidente du PSD a proposé des avantages pour les entreprises qui continuent à employer des séniors.
HS TS

Le ministre Häkämies pratique le dialogue tripartite
Le Ministre chargé des participations de l’Etat, M. Häkämies (parti conservateur) réalise actuellement une tournée intitulée Voimia (qui veut dire énergies) au cours de laquelle il visite différents sites industriels avec les directeurs des confédérations syndicales de la métallurgie et du bois-papier. L’idée est de rechercher les moyens de faire repartir l’industrie finlandaise.
La presse note que ce groupe est particulièrement favorable à l’élargissement du parc nucléaire et à la construction de trois nouveaux réacteurs.
HS Kaleva

Sécurité informatique

Photo dérobée de M. Vanhanen
Le Premier ministre considère le vol d’une photo sur sa messagerie comme un crime grave. Il a dit que si le soupçon s’avère comme juste, cela montre qu’il y a des défauts concernant la sécurité informatique du secrétariat du Premier ministre.
L’informaticien, un jeune homme, s’est excusé. Il a envoyé un courriel et un fax au secrétariat du Premier ministre pour expliquer qu’il avait agi sur un coup de tête. Il souhaite que l’affaire puisse être réglée à l’amiable. M. Härkönen, chargé de la sécurité informatique auprès du secrétariat indique que la police a déjà été saisie en la matière et qu’il n’était pas question d’annuler la procédure.
HS

Universités

Le nombre de nouveaux diplômés a diminué
Le nombre de diplômes universitaires accordés a plongé en 2009 après une année record. En 2008, 22 000 nouveaux diplômes de maîtrise ont été distribués contre 10 500 en 2009. En 2007, il y en a eu 13 900.
En 2008, il y a eu 4000 diplômes « supplémentaires » en raison de la réforme des critères des diplômes qui a poussé des étudiants ayant commencé leurs études il y a plus de neuf ans à passer leur diplôme avant l’entrée en vigueur des changements. Des étudiants plus jeunes ont eux aussi accéléré leurs études, ce qui a augmenté les chiffres de 2008 et diminuera ceux concernant les années 2009 à 2011.
D’autre part, la mauvaise situation de l’emploi a incité des étudiants à freiner leurs études.
HS/dim/A11

Culture

Le directeur de Kiasma doit parler finnois et suédois
Helsingin Sanomat relève que les dirigeants des institutions artistiques, dont M. Risto Ruohonen, directeur général des musées de l’Etat, ne veulent pas commenter la critique de l’Allemand Nicolas Schafhausen concernant Kiasma. M. Ruohonen a un rôle décisif dans la nomination du nouveau directeur de Kiasma, musée d’art contemporain.
M. Schafhausen, qui a présenté sa candidature au poste de directeur de Kiasma, estime que le prestige international de ce musée a diminué. Il critique aussi le fait que le directeur de ce musée doit maîtriser le finnois et le suédois.
Selon M. Ruohonen, une dérogation dans la loi sur les exigences linguistiques aurait pris trop longtemps. Kiasma dépend de l’Etat, contrairement au ballet national qui est gérée par une fondation. Le directeur du ballet, M. Kenneth Greve, est Danois et ne parle pas le finnois.
HS/lun/C1

Grippe A (H1N1)

La Finlande ne revient pas sur ses commandes de vaccins
La Finlande a commandé une dose de vaccin pour chaque habitant, soit 5,3 millions d’unités. Il est aujourd’hui évident que toutes les doses ne seront pas utilisées car tout le monde ne souhaite pas se faire vacciner. Le Ministère des affaires sociales et de la santé ne sait toutefois pas combien de doses ne seront pas utilisées.
Les adultes en bonne santé ne se pressent toujours pas pour se faire vacciner. La ministre de la Santé a informé par communiqué de presse, vendredi, qu’elle s’était faite vaccinée.
La polémique sur l’achat de vaccin a toutefois conduit à retirer de la Direction de la santé publique la compétence de commander les vaccins. A l’avenir, c’est le ministère qui s’en chargera.
La presse finlandaise rapporte que les médias étrangers ont critiqué le fait que le responsable de la Direction de la santé publique finlandaise, le docteur Juhani Eskola, choisi dans le comité des sages de l’OMS, n’avait pas informé l’OMS du fait que l’organisation qu’il dirige avait reçu un soutien à la recherche de 6 millions de la part du groupe pharmaceutique GSK (à qui la direction de la santé publique finlandaise a commandé les vaccins contre la grippe A).
AL/Jeu

Religion

Point de vue : Il faut accepter les signes religieux en Finlande
Le professeur émérite Lauri Hannikainen, membre de la commission contre le racisme et l’intolérance du Conseil de l’Europe écrit un billet dans Helsingin sanomat pour défendre l’autorisation des signes religieux. Pour lui, il ne fait pas de doute que « le modèle français qui interdit l’utilisation des signes religieux dans les écoles publiques au nom de la neutralité religieuse, peut être la meilleure solution dans nombre de situations. »
Néanmoins, il estime que cela n’est pas la bonne solution pour la Finlande où les relations entre la minorité musulmane en sensible croissance et la majorité de la population sont assez bonnes. « En Finlande il n’y a pas besoin d’influencer sur les musulmans par des interdits. La Finlande doit conserver sa ligne libérale et autoriser le voile à l’école et la construction de minarets. Il serait nécessaire de changer de position seulement si l’usage du voile devenait un outil politique. Mais il n’y a pas de signe d’une telle évolution ».
HS

France - Finlande

René Girard
Helsingin Sanomat publie un article sur René Girard par Olli Sinivaara, poète qui a traduit La violence et le sacré en finnois.
HS/dim

BD
HS publie une critique peu enthousiaste de la traduction finnoise de Premières fois de Sibylline et dix auteurs.
HS/dim
France

Bella ciao
Hufvudstadsbladet publie une critique de la traduction en suédois du livre d’Eric Holder.
Hbl

France

Conflits sociaux
Le correspondant en France de Aamulehti écrit un billet sur les rétentions de cadres et dirigeants par les ouvriers qui souhaitent obtenir de meilleurs indemnités de fermeture d’usines en France.
AL

Vendredi 22 janvier 2010

Politique étrangère et européenne

Séisme en Haïti

La Finlande accorde une aide supplémentaire
Le ministre du Commerce extérieur et du Développement, M. Väyrynen, a décidé d’accorder une somme supplémentaire de 3,75 millions d’euros aux victimes du séisme en Haïti. Cette aide sera canalisée par l’ONU, la Croix Rouge finlandaise et l’aide au développement de l’église. L’aide humanitaire du ministère des Affaires étrangères s’élève ainsi à cinq millions d’euros, dont 2,95 millions seront canalisés par les organisations de l’ONU et 2,05 millions par la Croix rouge et l’aide de l’église.
Les collectes de ces organisations ont rassemblé 2,1 millions d’euros à ce jour.
25 travailleurs de la Croix rouge sont partis à Haïti, hier soir, avec une salle d’opérations et cent lits pour l’hôpital de campagne de la Croix rouge allemande.
HS/C1

Gestion de crise

La Finlande soutient la stabilisation de l’Afghanistan et la la formation des troupes de sécurité en Somalie
Le comité ministériel de politique étrangère et de sécurité s’est réuni sous la présidence de la Présidente Tarja Halonen. La Finlande va renforcer sa participation à la coopération au développement, à la gestion civile et militaire de crise en Afghanistan. La Finlande va verser aux régions septentrionales du pays plus d’aide au développement. Elle augmente aussi sa participation à la formation des forces de police. Enfin, elle augmente son contingent en Afghanistan de plus de 50 casques bleus afin qu’elle dispose début 2011 de 195 soldats sur place. La participation de la Finlande à l’opération de gestion de crise en Afghanistan sera réévalué à la fin 2011.
La Finlande enverra aussi des soldats pour former les troupes somaliennes dans le cadre de l’opération européenne. L’objectif est de former 2000 soldats somalien dans l’année.
www.vn.fi

L’opération en Afghanistan change de nature
Aamulehti relevait ce matin avant la décision du gouvernement que la nature de l’opération FIAS à laquelle participent les Finlandais changeait : les troupes FIAS ne sont plus là seulement pour assurer la sécurité mais surtout pour soutenir les autorités et l’armée afghanes qui sont chargées de la sécurité.
Le quotidien soulignait aussi que si la Finlande augmente sa participation à près de 200 soldats, cette participation demeure bien moindre par rapport aux autres pays nordiques comme la Suède (500) et surtout la Norvège (700).
AL

« La gestion de crise exige une justesse d’attitude et un savoir-faire », écrit M. Antti Häikiö, chargé de la gestion civile de crise au ministère de l’Intérieur.
« L’idée de rassembler les moyens est à priori judicieuse, néanmoins les questions sont discutées et les décisions prises sans trop connaître les pratiques de la gestion de crise civile et de l’aide au développement. On a encore moins envisagé l’idée de rassembler les efforts de la gestion de crise militaire, de la gestion de crise civile et de l’aide au développement, ou encore la possibilité de coopération et de répartition des tâches dans un environnement de crise », constate M. Häikiö.
« Une gestion de crise internationale non-coordonnée et hâtivement composée peut facilement brouiller la vision des pays participants sur les rôles distincts de la défense nationale et de la police dans la société. »
« La gestion de crise risque de devenir une part du problème si des principes universels et communs ne sont pas appliqués dans le travail local et international. »
Pour l’instant, l’Union européenne est la seule organisation qui a su développer et la gestion de crise civile et les concepts militaires et en tirer des conclusions. Il y a eu une vingtaine d’opérations, la plupart de nature unique.
Sans son propre travail de qualité, la gestion de crise peut conduire à des résultats désagréables et surprenants, si les troupes locales formées et équipées dans les opérations retournent leurs armes. A ce moment-là, celui qui aura dépensé plus d’argent sera dans une meilleure position que celui qui en aura dépensé moins.
HS/2

Commission européenne

Le conseiller économique du Premier ministre partirait au cabinet de M. Rehn
Selon Helsingin Sanomat, le sous-secrétaire d’Etat du gouvernement aux questions économiques, M. Vihriälä, deviendra conseiller économique de M. Rehn à la mi-février. Le commissaire considère M. Vihriälä comme « un des meilleurs spécialistes de l’économie nationale en Europe ».
M. Vihriälä sera le conseiller de M. Rehn dans le conseil de stabilité créé par la Banque centrale européenne dans lequel M. Rehn représente la Commission.
M. Pesonen continuera comme chef de cabinet de M. Rehn.
HS/A5

Aides agricoles

L’aide nationale s’élèvera à 572 millions d’euros en 2010
Uutispäivä Demari relève que les aides agricoles nationales de la Finlande du Sud s’élèveront à 87 millions d’euros cette année, ce qui est 3,33 millions de moins qu’en 2009. L’aide septentrionale s’élèvera à 335,8 millions d’euros et le montant total de l’aide nationale à 572,3 millions d’euros.
UD/3

Politique intérieure

Gouvernement

Sondage : M. Katainen le plus populaire comme Premier ministre
Selon un sondage réalisé pour l’hebdomadaire du parti conservateur, la personnalité politique considérée comme faisant le meilleur Premier ministre est M. Jyrki Katainen, président du parti conservateur et ministre des Finances, avec 24%, devant Mme Paula Lehtomäki (Centre, ministre de l’Environnement) 19%, M. Matti Vanhanen (président du Centre et actuel Premier ministre) 11%, MM. Paavo Väyrynen et Maurii Pekkarinen (ministres centristes) 7% et Mme Mari Kiviniemi (ministre centriste) 5%.
NP

Un réparateur informaticien a dérobé une photo dans la messagerie du Premier ministre
Une photo privée de M. Vanhanen a été volée de sa messagerie professionnelle. Le réparateur informatique qui a entretenu l’ordinateur du Premier ministre est soupçonné d’avoir dérobé la photo et de l’avoir proposée à des magazines l’automne dernier. La photo a été volée dès 2007.
Le secrétariat du Premier ministre a renforcé ses mesures de sécurité [informatique] depuis l’incident. Selon le secrétariat, il n’existe pas de risque que l’informaticien en question aurait eu accès à des informations confidentielles de l’Etat.
La police enquête sur l’affaire depuis décembre.
UD/7, HS/A6

Parti du centre

Mme Kiviniemi se présentera pour la présidence du parti
La ministre des Collectivités locales, Mme Kiviniemi (41 ans), a annoncé qu’elle briguerait la présidence du Parti du centre. Elle a dit qu’elle est prête à assumer toutes les tâches incombant au président, y compris celles de Premier ministre.
SM

Economie

Merril Lynch prévoit une forte croissance pour la Finlande en 2011
La banque américaine Merril Lynch prévoit un taux de croissance de 2,3% pour la Finlande en 2010 et 3,2% en 2011.
UD

Retraites

Divisions dans le groupe de travail qui cherche à réformer de nouveau les règles concernant le système de retraites
Helsingin Sanomat relève que le groupe de travail chargé d’étudier les moyens d’augmenter l’âge moyen du départ à la retraite de trois ans d’ici 2025 est très divisé sur les questions en instance. Les salariés ne souhaitent pas augmenter le seuil actuel de 63 ans qui ouvre le droit à la retraite.
Actuellement, à compter de l’âge de 53 ans, l’accumulation du montant de la retraite est de 1,9 % (1,5 % jusqu’à cet âge-là) par an. L’accumulation est de 4,5 % par an de 63 à 68 ans.
Les salariés proposent une augmentation de l’accumulation du montant de la retraite pour les travailleurs à l’âge de 53 ans (1,6 %), et une autre à l’âge de 57 à 63 (2,2 % par rapport à 1,9 % actuellement).
Les employés proposent de retarder une plus grande accumulation à 60 ans et d’introduire une accumulation de 2 % de 60 à 63 ans et de 4 % de 63 à 68 ans.
HS

Emploi

Augmentation des congés maladie
Selon le centre national des statistiques, les salariés étaient en moyenne absents 8,7 jours par an en 2007. Selon le patronat, les absences s’élevaient à 11 jours en moyenne en 2009.
HS

Education

Augmentation du nombre d’étudiants étrangers
Entre 2005 et 2008, le nombre d’étudiants étrangers dans les universités finlandaises a augmenté de 70%.
KS

Jeudi 21 janvier 2010

Politique étrangère et européenne

M. Stubb en Arabie Saoudite, Oman et Qatar

Le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, qui est actuellement en visite dans les pays de la région de la Golfe persique, a accordé une interview à la chaîne Aljazeera. Les thèmes évoqués concernaient la situation économique de la Finlande et la coopération économique entre l’UE et les pays de la région du Golfe persique.
Aamulehti relève qu’en Arabie Saoudite, M. Stubb a rencontré le roi et son homologue. Les entretiens dans les différents pays ont concerné les questions d’actualité internationale comme la situation en Iran et au Yémen et les questions climatiques et énergétiques.
M. Stubb rentrera en Finlande aujourd’hui.
AL/A4

Nouvelle Commission européenne

La droite a freiné l’envoi de la lettre d’évaluation de M. Rehn
Helsingin Sanomat rapporte que le candidat finlandais pour la nouvelle Commission européenne, M. Olli Rehn, a encore souffert du jeu politique du Parlement européen. La présidente de la commission des affaires économiques et monétaires, Mme Sharon Bowles, n’a signé la lettre d’évaluation de M. Rehn que mercredi même si la commission a décidé mardi de recommander M. Rehn comme commissaire économique.
Le PPE a décidé de ne pas envoyer les lettres d’évaluation des candidats des autres groupes politique, dont M. Rehn. Les libéraux ont ensuite gelé la lettre d’évaluation d’un candidat conservateur. Le PPE et les libéraux ont « libéré » ces candidats mercredi soir.
Le député européen finlandais Carl Haglund (Parti suédois), qui fait parti du groupe des libéraux, estime que le jeu politique du PPE est ridicule. « C’est l’exemple d’une mauvaise culture politique. M. Rehn avait déjà le soutient de la commission des affaires économiques et monétaires. » Selon le parlementaire européen Ville Itälä (PPE), Mme Bowles n’aurait pas dû freiner la signature de la lettre d’évaluation de M. Rehn.
M. Barroso a déclaré hier qu’il n’envisageait « aucun changement de portefeuilles ». Le vote d’investiture de la nouvelle Commission doit avoir lieu le 9 février à Strasbourg.
HS/A5

Médiateur du Parlement européen

Mme Hautala a promu l’élection de M. Diamandouros
Helsingin Sanomat relève que Mme Hautala, députée européenne de l’Alliance verte, a organisé un appel des députés européens nordiques en faveur de l’élection de M. Diamandouros comme médiateur du Parlement européen. Outre les membres du Parlement verts, libéraux et socialistes nordiques, la députée finlandaise du PPE Mme Pietikäinen a soutenu le Grecque. Mme Hautala estime que M. Diamandouros a poursuivi le « modèle nordique » créé par M. Söderman, premier médiateur du PE.
HS/B2

Aides publiques

L’éditorialiste de Helsingin Sanomat, Paavo Rautio, regrette qu’il y ait en Finlande un penchant pour la pensée unique. Par exemple, il est communément admis que l’Etat ne doit pas s’endetter. De même que l’Etat n’intervient pas dans la politique des entreprises, alors même qu’il en est l’un des principaux actionnaires. C’est le cas de Stora Enso, qui restructure et dont l’Etat possède 12% des actions.
Quand la crise a frappé les pays européens, nombreux sont toutefois ceux qui ont décidé de recourir à des mesures de relance qui ne sont pas considérées comme orthodoxes et qui plus est sans demander l’aval de Bruxelles. M. Rautio cite les aides espagnoles à la construction navale. Ce qui n’alla pas sans renforcer les demandes d’aides publiques en Finlande. Ce à quoi le gouvernement s’est empressé de répondre que l’Etat ne pouvait pas aider, qu’à fortiori c’était contraire aux règles en vigueur et qu’au plus on pourrait verser une aide à l’innovation.
La manière dont l’Etat français a fonctionné constitue une intéressante matière à réflexion pour la Finlande, estime M. Rautio. Pendant la crise, l’Etat français a été appelé pour sauver le secteur automobile comme la construction navale. Il a répondu à ces appels. Et la politique de participation de l’Etat dans les entreprises ne s’est pas arrêtée là, puisqu’elle s’est aussi manifestée dans les décisions opérationnelles, comme en témoigne l’exemple de Renault, dont l’Etat possède 15% des actions. Quand Renault a décidé de transférer la production de la Clio en Turquie, les ouvriers de Renault en ont appelé au gouvernement et le gouvernement les a écoutés. Le Président Sarkozy a dit à Renault que les emplois ne seraient pas délocalisés - on n’avait pas versé au secteur des milliards pour rien. Et pour continuer à être écouté, l’Etat envisage d’augmenter sa participation dans Renault. La direction de Renault a répondu que même si une partie de la production de la Clio serait transférée en Turquie, une autre partie serait maintenue à Flins où l’on allait aussi commencer la production de voitures électriques. Le cours en bourse de Renault n’a pas souffert de ce bras de fer.
La manière dont l’Etat finlandais a agi avec Stora Enso est peut-être juste et raisonnable. Mais il en va aussi de la manière dont la France a agi avec Renault - ce qui ne manque certainement pas d’étonner un Finlandais habitué à la pensée unique. En effet, ces pensées uniques ne sont face aux questions économiques concrètes, qu’une manière de fuir ses responsabilités et le bon sens.
HS

L’ancien directeur des chantiers navals demande des aides publiques
L’ancien directeur des chantiers navals finlandais et ancien député conservateur Martti Saarikangas demande de l’Etat des aides publiques provisoires pour faire face à la crise. Il est particulièrement inquiet par les importantes mesures d’aides des pays concurrents de la Finlande que sont l’Allemagne, la France, l’Italie et l’Espagne.
Selon lui, on prépare actuellement la future nouvelle génération de navires de croisières. Il faut que la construction navale soit maintenue en Finlande pour répondre aux futures commandes. C’est pourquoi il faut des décisions politiques pour maintenir les 25 000 à 30 000 emplois de ce secteur.
Yle

Gestion de crise

Les fonctions de casques bleus attirent de nouveau les jeunes Finlandais
Pour la première fois depuis le tournant du millénaire, le nombre des volontaires aux postes de casques bleus est en hausse. En 2009, environ 2 200 jeunes ont été candidats pour occuper des postes de casques bleus. Le creux de la vague a été affiché en 2008 avec seulement 1 600 candidats alors qu’au meilleur des années 1990, ils étaient plus de 10 000.
L’Afghanistan reste la destination première pour les jeunes de la compagnie de chasseurs de la brigade de Pori. Le salaire minimum de base en Afghanistan est de 2 460 euros, l’indemnité journalière de 81,95 euros.
Actuellement, la Finlande a 120 casques bleus en Afghanistan. La prochaine relève se fera en février.
HS/A5

Projet européen d’interdiction d’approcher une personne

A l’avenir, une interdiction d’approchée une personne prononcée dans un Etat membre pourrait être en vigueur dans l’ensemble de l’Union
Turun Sanomat rend compte d’un projet européen d’élargir le champ d’application de l’interdiction d’approcher une personne, afin de protéger une personne qui se déplace dans l’UE ou s’installe dans un autre Etat membre. Selon le ministère de la Justice, la Finlande a adopté une position favorable à l’initiative espagnole en la matière.
TS/3

Travailleurs saisonniers étrangers

Le ministère des Affaires étrangères recommande désormais, sur l’initiative de Mme Suurpää, déléguée aux minorités, que les entreprises qui emploient des travailleurs étrangers dans la cueillette des baies se chargent des frais des employés tels que les billets de transport, le logement et les outils de travail, afin que le travail n’engendre pas de pertes pour les personnes. L’année dernière, le tiers des étrangers, qui étaient notamment des Thaïlandais, ayant travaillé en Finlande, se sont endettés, alors que la récolte était bonne et les revenus en soi correctes. Le ministère interdit désormais l’utilisation des agences d’intérim en raison des soupçons de trafic de personnes.
Il est prévu d’accorder entre deux et trois mille visas pour les travailleurs étrangers dans la cueillette, à l’instar des années précédentes.
HS/A5

Politique intérieure

Gouvernement

Parti du centre : « Mme Jäätteenmäki accueillie comme une reine » ?
Hufvudstadsbladet rapporte que le professeur Göran Djupsund estime que Mme Anneli Jäätteenmäki, parlementaire européenne du centre, ancienne Première ministre, a tout ce dont le Centre a besoin pour gagner les élections législatives. « Si est revient, elle sera accueillie comme une reine regrettée. » M. Djupsund estime que M. Seppo Kääriäinen, vice-président centriste du Parlement et stratège expérimenté du parti, devrait commencer – s’il ne l’a pas encore fait - à agir dans les coulisses en faveur d’une candidature de Mme Jäätteenmäki
HBL/6

Le Kokoomus pas intéressé par une réévaluation du programme gouvernemental
Helsingin Sanomat relève que Mme Paula Lehtomäki, ministre centriste de l’Environnement, a proposé mercredi que le programme du gouvernement devrait être réévalué lors du changement de président du Centre, l’été prochain. Elle justifie une réévaluation parce que l’état de l’économie n’est pas le même qu’en 2007.
Selon M. Jyrki Katainen, ministre des Finances et président du Kokoomus, « si le nouveau président du Centre devient premier ministre il est essentiel qu’il soit lié par les règles du jeu communes et le programme gouvernemental ». Le député Sampsa Kataja, vice-président du Kokoomus, estime que les changements dans la direction du Centre ne donnent pas lieu à une réévaluation du programme gouvernemental.
Le PSD, principal parti de l’opposition, a reçu la proposition de Mme Lehtomäki avec joie. « Enfin il y a un ministre qui admet le fait que le gouvernement est prisonnier de son programme depuis le début de la crise économique », a déclaré M. Ari Korhonen, secrétaire général du PSD.
HS/A6

Situation économique

La crise en Finlande plus profonde que prévu
Le directeur général du Minstère des Finances Jukka Pekkarinen estime que la crise économique aura un impact particulièrement important pour la Finlande. Cela se traduit par un fort déficit des finances publiques au moins jusqu’en 2015. Cela touche particulièrement les finances de l’Etat. Les finances des communes et surtout les comptes sociaux sont moins touchés.
Les recettes proposées par M. Jukka Pekkarinen sont "bien entendu l’augmentation des impôts et la diminution des dépenses publiques. Mais aussi l’augmentation de la durée du travail".
Yle HS

Les salariés veulent relever l’âge limite de départ à la retraite à 70 ans
Actuellement l’âge de départ à la retraite est compris entre 63 et 68 ans, les années travaillées au-delà de 63 ans augmentant sensiblement le niveau des retraites versées. Le gouvernement propose de relever l’âge minimum de départ à la retraite de 63 à 65 ans. Les associations de salariés au contraire y sont opposées mais proposent de relever l’âge limite de départ à la retraite de 68 à 70 ans, ce qui reviendrait à accorder aux salariés un droit de travailler jusqu’à 70 ans.
Yle

Retraites : Blocage dans les groupes de travail
Les syndicats se préparent à un bras de fer sur les retraites
Les deux groupes de travail chargés de préparer l’allongement de la durée du travail devraient rendre leurs travaux dans deux semaines. Ils sont toutefois bloqués, les postions des partenaires sociaux étant trop éloignées les unes des autres.
La position de principe du gouvernement sur un relèvement de l’âge de départ à la retraite n’a pas été abolie. Aussi les syndicats se préparent à un nouveau bras de fer avec le gouvernement s’il décide de relever par la voie légale l’âge de départ à la retraite.
Yle

Vers un retardement du paiement des bonus
Afin de répondre aux critiques contre les bonus versés dans le secteur bancaire et financier, la Finlande envisage un modèle qui consisterait à reporter à trois ans le paiement des bonus. Proposé par l’autorité de contrôle finlandais Fiva, ce délai entre la réalisation des bonus pour le secteur financier (principalement les traders) et le paiement est notamment approuvé par Nordea, la bourse d’Helsinki OMX, le secteur financier FK, le ministère des Finances et la chambre de commerce. La Fiva envisage aussi de limiter le montant des bonus.
HS

Emissions CO2

Une augmentation considérable des émissions de la production énergétique
Les émissions de CO2 du secteur énergétique ont augmenté en 2009 même si la consommation de l’électricité a diminué en raison de la récession.
L’industrie énergétique a utilisé 16 % de moins d’électricité en 2009 que l’année précédente. Les ménages, le secteur des services et le secteur public ont augmenté leur consommation d’électricité de 2 %. La part de l’industrie dans la consommation d’électricité était 45 %, ce qui est moins que jamais avant.
La consommation d’électricité s’élevait à 81 térawattheures en 2009 par rapport à 87 TWh en 2008. Les émissions dues à l’utilisation du charbon, du gaz naturel et de la tourbe ont toutefois augmenté de 5 % s’élevant ainsi à 12,7 millions de tonnes.
Selon M. Naukkarinen, directeur général de l’Industrie énergétique (ET), l’utilisation du charbon dans la production électrique avait augmenté, parce que l’accès aux biocarburants était difficile. L’énergie hydraulique était également peu disponible.
Les importations d’électricité des pays nordiques ont diminué, alors que celles de la Russie ont augmenté de 8 %.
Dans la production énergétique en matière de chauffage, les émissions ont augmenté de 12 % atteignant ainsi 7,4 millions de tonnes.
HS/B7

Défense

Un avion F18 Hornet s’est écrasé ; les pilotes sauvés grâce aux sièges éjectables
Un chasseur Hornet F-18 deux places de l’armée de l’air finlandaise vient de tomber à Juupajoki. Les pilotes de l’avion ont été sauvés par leurs sièges éjectables.
Le Hornet est tombé dans une région, où il n’y a pas d’habitation. Selon les informations d’Yle Uutiset, les pilotes ont été retrouvés et leurs blessures ne sont pas graves. Les parachutes des pilotes se sont ouverts comme il faut, et les pilotes ont été retrouvés à moins d’une heure après l’accident.
Il s’agit d’un chasseur du Centre de vols d’essai. On ignore encore la cause de l’accident.
L’avion a été entièrement détruit. Il s’agit du chasseur HN468 Hornet, assemblé à partir de deux Hornet distincts. La partie arrière était originaire d’un appareil tombé à Karstula en 2001, et assemblé à la partie avant d’un appareil à deux places. Cet avion réparé avait volé pour la première fois en septembre.
HS Yle

Culture

Les artistes de gauche s’organisent
Une réunion organisée par des artistes se réclamant de la gauche a rassemblé deux cent personnes hier, à Helsinki. L’objectif de la nouvelle association Vatak est de rénover la gauche. Même si elle se déclare indépendante, cette association a des liens avec le parti de l’Alliance des Gauches.
Les mouvements culturels de gauche bénéficient déjà d’une association kiila qui rassemble écrivains et artistes.
Les artistes de droite n’ont pas le même type d’organisation, relève HS.
HS

Vente de disques
La vente des disques a diminué de 16,6 % en 2009 par rapport à l’année précédente. La part de la musique finlandaise s’élève à 60 % des ventes.
Selon l’organisation des producteurs du secteur, la raison principale de cette chute est le piratage sur internet.
4,85 millions d’albums CD ont été vendus en 2009 par rapport à 5,83 millions en 2008. Il y a dix ans, ce chiffre s’élevait à 9,5 millions.
La vente des droits de chargement est en hausse avec une augmentation de 58 % à la fin novembre.
HS/C4

Mercredi 20 janvier 2010

Politique étrangère et européenne

Séisme en Haïti

La clinique finlandaise a démarré à Port-au-Prince
Des Finlandais et Français travaillent à l’hôpital de campagne. Une salle d’opérations, cent lits et 18 personnes partiront de Finlande, jeudi, pour être intégrés à un hôpital de campagne allemand.
Jusqu’à présent, les Finlandais ont récolté plus d’un million d’euros pour Haiti dont 750 000 euros par la croix rouge. Il s’agit d’un mouvement important, que l’on n’avait pas connu depuis le tsunami. Chaque année, la croix rouge finlandaise récolte entre 6,6 et 7,8 millions d’euros. E. C’est par l’intermédiaire de la croix rouge que l’Etat finlandais distribue une partie importante de son aide humanitaire. Cette année, l’Etat a déjà versé 750 000euros à la croix rouge pour Haïti.
Un concert sera organisé à la cathédrale d’Helsinki, dimanche, pour les victimes du séisme.
HS/B1 Kaleva

L’aide ne sera effective qu’une fois qu’elle aura atteint les victimes
L’éditorialiste de Aamulehti regrette les différends sur les questions de prestige entre notamment les Etats-Unis et la France qui se créent notamment en raison de la volonté des Etats de promouvoir leur image. L’éditorialiste relève que le ministre français des Affaires étrangères, M. Kouchner, a souligné l’importance du destin des Haïtiens.
AL/A2

Nouvelle Commission européenne

M. Rehn ne sera pas réauditionné mais les conservateurs continuent à le critiquer
Helsingin Sanomat rapporte que le candidat finlandais pour la nouvelle Commission européenne, M. Olli Rehn, a été approuvé par la commission des affaires économiques et monétaires. La présidente de la commission, Mme Sharon Bowles, a déclaré à Strasbourg que les parlementaires européens étaient en faveur de M. Rehn mais souhaitaient de lui plus de dynamisme. Mme Bowles rappelle que le commissaire économique sortant, M. Almunia, a eu des commentaires similaires.
Le quotidien estime toutefois que la voie de M. Rehn vers le portefeuille des affaires économiques n’est pas tout à fait sure. L’e PPE a continué à critiquer les candidats des socialistes et des libéraux, dont M. Rehn.
HS/A5

Gestion de crise

Les grands pays de l’opération FIAS ne possèdent pas d’équipement d’hiver
« Les troupes de la FIAS ont peu de moyens pour intervenir dans le froid et la neige contre les actions des rebelles. Malheureusement elles ne possèdent pas d’équipement spécialement adaptés aux conditions hivernales. De ce point de vue, les Finlandais sont au meilleur niveau, malheureusement cela ne sert pas à grand-chose car leur zone de responsabilité n’est pas grande », explique le commandant Juha Mäkelä du département de stratégie de l’Ecole supérieure de défense nationale.
TS/14

Relève de commandement au Tchad
Le lieutenant-colonel Matti Lampinen a cédé sa place de commandant des casques bleus finlandais au Tchad au commandant Roi Helminen le 15 janvier.
wwwmilfi

Politique intérieure

Parti du centre

M. Väyrynen a présenté sa candidature pour la présidence du Centre en soulignant son expérience et son « charme d’un homme mûr »
Helsingin Sanomat rapporte que M. Paavo Väyrynen (63 ans), ministre du Commerce extérieur et du Développement, a organisé mardi une conférence de presse où il a annoncé sa candidature pour le poste de président du parti.
M. Väyrynen fut député de 1970 à 1995, président du Centre de 1980 à 1990 et ministre de l’Education, ministre du Travail et ministre des Affaires étrangères àmaintes reprises dans les années 1970, 1980 et 1990. Il a été parlementaire européen de 1995 à 2007. Depuis lors, il est député et ministre du Commerce extérieur. Il est docteur en sciences politiques et auteur de plusieurs ouvrages.
L’annonce de M. Väyrynen a suscité beaucoup de réactions. Les commentateurs estiment que cette participation rend plus intéressante la lutte pour la présidence du centre.
HS/A5

Fiscalité

Mme Sinnemäki propose l’imposition des dividendes
Helsingin Sanomat relève que Mme Anni Sinnemäki, présidente de l’Alliance verte et ministre du Travail, exige du gouvernement le courage de d’abandonner, dès ce printemps, l’exemption d’impôt des dividendes. Selon la loi actuelle, les dividendes sont exemptées d’impôt jusqu’à 90 000 euros, tandis qu’un salarié doit payer 42 % d’impôts pour de tels revenus du travail.
Selon Mme Sinnemäki, son objectif est de diminuer l’écart des revenus et l’imposition des dividendes est le moyen le plus efficace. Elle estime que l’augmentation de l’impôt sur le revenu des capitaux, proposée par la présidente du PSD, Mme Jutta Urpilainen, est un moyen secondaire pour diminuer l’écart des revenus.
Selon les calculs de l’Alliance verte, avec le taux de l’impôt sur le revenu des capitaux actuel, 28 %, l’imposition des dividendes rapporterait à l’Etat 350 millions d’euros par an. L’augmentation du taux d’imposition des revenu des capitaux de 28 à 30 % rapporterait 100 millions euros de plus.
HS/A9

Situation économique

Prévisions de la banque Nordea
Selon les prévisions de Nordea, la croissance économique repartira plus rapidement en Finlande que dans les pays de la zone euro en moyenne. Le PNB finlandais devrait augmenter de 2,7 % cette année, par rapport à 1,7 % en moyenne dans la zone euro. En 2011, la croissance s’élèvera à 2,5 % contre 1,5 % dans la zone euro.
Selon M. Nyberg, économiste de Nordea, la position favorable de la Finlande dépend surtout de la consommation privée qui est plus active que dans les autres pays européens. Les augmentations de salaires ont été assez importantes et des mesures fiscales ont été mises en œuvre. M. Nyberg relève que chaque ménage qui a gardé ses emplois a augmenté son pouvoir d’achat. « Ce n’est pas le cas partout en Europe. »
HS/B7

Diminution des investissements
L’éditorialiste de Kauppalehti relève que les investissements de l’industrie diminuent dans tous les secteurs sauf dans le domaine énergétique. Il regrette que le peu d’investissements ne permette pas la création d’un nouveau fondement pour la croissance industrielle.
Par contre, les investissements dans le R&D et autres investissements immatériels augmentent plus rapidement qu’avant.
KL/3

Délocalisations de Wärtsilä
Wärtsilä, groupe de construction mécanique, délocalisera en Chine une partie de sa production et supprimera 1400 emplois dans le monde entier. La Finlande ne sera toutefois pas touchée par ces mesures même si la production des générateurs sera supprimée à Vaasa.
HS/B5

Sécurité civile

Les hélicoptères NH90 peuvent désormais venir en aide aux autorités 24h sur 24
Le régiment de chasseurs d’Utti a ouvert, le 4 janvier 2010, une permanence de 24h sur 24. Les hélicoptères seront utilisés sur demande pour soutenir les autres autorités dans des tâches de sauvetage et d’aide.
Le soutien aux autres autorités est l’une des fonctions instaurée par voie de législation à la défense nationale.
AL16.1/A7

Sécurité – Justice

Un groupe de travail propose des caméras dans les écoles pour améliorer la sécurité
Selon Helsingin Sanomat, un groupe de travail chargé d’étudier la sécurité dans les écoles après les tueries de Jokela et Kauhajoki a remis hier son rapport aux ministres de l’Intérieur, Mme Holmlund, et de l’Education, Mme Virkkunen.
Le groupe de travail, qui souligne qu’il n’y a pas une seule solution de sécurité pour toutes les écoles, propose des caméras et des haut-parleurs surtout dans les écoles qui sont grandes. Les portes des écoles devraient être fermées pendant les classes et des exercices de sauvetage devraient être organisés.
HS/A7

Le ministère de la Justice prévoit des mesures plus strictes contre le racisme sur Internet
La Finlande envisage de durcir les peines concernant les crimes racistes. Il est prévu de rendre plus explicite la criminalisation d’actes racistes afin d’inclure les crimes de haine dans cette catégorie.
M. Hannula, conseiller au ministère de la Justice, relève que les attitudes xénophobes ont augmenté pendant la récession. Lorsque les crimes de haine augmentent, il convient d’influencer sur ces attitudes par tous les moyens, y compris par la législation.
M. Hannula préside un groupe de travail chargé de proposer des modifications à la législation en vigueur sur l’incitation à la haine raciale.
La réforme de la législation devrait être terminée avant les élections de 2011.
HBL/2

Culture

Graffitis
Le mur de Suvilahti à Helsinki, dédié aux graffitis, a reçu le prix de l’action culturelle de la ville. L’été prochain, le nombre de murs dédiés aux graffitis autorisés légalement va augmenter dans la région de la capitale.
HS

Education

Ecole européenne
L’école européenne d’Helsinki a hier ouvert ses portes aux familles intéressées par y scolariser leurs enfants. L’école, jusqu’à présent ouverte aux seuls enfants des agents Reach, devrait accueillir une centaine d’autres enfants. Pour ces derniers, la scolarité sera payante (entre 1000 et 2000 euros par semestres, selon le niveau).
La scolarité y est organisée dans trois sections : finnois, anglais et français. Il y a deux classes de maternelle, cinq niveaux de primaires et six de secondaire. On y prépare le baccalauréat européen.
Jusqu’à présent, les personnes qui ont montré un intérêt pour cette école sont les étrangers vivants à Helsinki ou les Finlandais ayant séjourné à l’étranger.
HS

Moins d’intérêt pour les langues optionnelles
Kaleva rapporte que l’intérêt des écoliers finlandais pour les langues optionnelles ne cesse de diminuer depuis 1994. Ainsi, quand plus de 40% des collégiens commençaient une langue étrangère optionnelle en 1994, ils n’étaient plus que 13% en 2007. De même, le pourcentage d’élèves qui commençaient une langue étrangère optionnelle est passé de près de 40% en 1996 à 25% en 2007.
Si l’intérêt des élèves pour les langues étrangères existe toujours, le problème est que les municipalités exigent des groupes suffisamment importants pour autoriser l’enseignement, ce qui empêche très souvent que des groupes se forment.
Kaleva

France – Finlande

Tourisme

Paris, destination privilégiée des Finlandais
Ilta-Sanomat rapporte que, selon une enquête réalisée auprès de ses lecteurs, Paris est la destination rêvée, devant Rome.
IS

Livre

L’Atlas du Monde diplomatique
Hufvudstadsbladet rend compte de la publication en finnois de l’Atlas du Monde diplomatique.
HBL/24

Mardi 19 janvier 2010

Politique étrangère et européenne

Séisme en Haïti

Les Finlandais ont donné plus d’un million d’euros par les organisations
La Croix Rouge finlandaise envisageait, hier, d’ouvrir sa clinique mobile avec l’objectif de pouvoir soigner 200 personnes par jour à compter d’aujourd’hui. La Croix Rouge envisage également d’envoyer 240 tentes de six personnes en Haïti, ainsi qu’une salle d’opération, cent lits et des médecins et du personnel soignant pour un hôpital de campagne.
Le ministre du Commerce extérieur et du Développement, M. Väyrynen, fait l’éloge de la Croix rouge et de l’aide au développement de l’église pour avoir rapidement commencé le travail sur place. Il relève qu’actuellement, ce n’est pas les moyens financiers qui manquent, les problèmes concernent l’action concrète.
Alors que les particuliers finlandais ont activement participé à la collecte au profit d’Haïti, les entreprises y ont été moins disposées. La Croix Rouge estime que c’est parce qu’aucune entreprise finlandaise n’est installée dans la région.
KS/14, AL/A5, HS/A7

« Les groupements tactiques nordiques pourraient renforcer l’ONU en Haïti » écrit le journaliste Olli Kivinen dans son billet à Helsingin Sanomat
« Une judicieuse utilisation des groupements tactiques nordiques dans une situation comme celle d’Haïti pourrait offrir un précieux secours pour les sinistrés et en même temps donner de la crédibilité à une hésitante politique étrangère européenne, à la coopération en matière de sécurité et à la solidarité. Par ailleurs, l’aide humanitaire serait ainsi plus facilement approuvée par les citoyens que sous d’autres types d’interventions. »
HS/2

Nouvelle Commission européenne

Pas de nouvelle audition pour M. Rehn
Même si le groupe socialiste du Parlement européen continue de critiquer M. Rehn, il n’y aura pas de nouvelle audition et il devrait y avoir, aujourd’hui, une évaluation préliminaire de la commission concernée, dont la présidente, Mme Bowles, ne considère plus comme probable l’organisation d’une nouvelle audition.
HS, AL

Afghanistan

Participation finlandaise en Afghanistan
L’agence STT rapporte que l’venir de l’Afghanistan sera à l’ordre du jour la semaine prochaine dans une réunion internationale à Londres pour laquelle la Finlande devra faire part de ses projets. La préparation d’une large participation internaitonale regroupant notamment des pays comme la Corée du sud, la Mongolie et Singapour, pourrait amplifier les exigences quant au renforcement des effectifs finlandais en Afghanistan.
KS/9

Des primes pour attirer le personnel pour former l’armée afghane
La Finlande a un mandat d’envoyer en tout 30 personnes pour former des agents de la sécurité afghane. Jusqu’ici, il a été difficile de les trouver mais maintenant le ministère de la Défense entend attirer du monde en le rémunérant mieux.
Pour l’instant, 11 formateurs ont été trouvés. Ils ont des contrats de six mois qui, au besoin peuvent être prolongés jusqu’à un an.
AL16.1/A7

« L’importance des troupes finlandaises en Afghanistan reste locale » HS
« La Finlande a sa petite part à accomplir » TS
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat écrit : « Pour certains experts, il s’agit d’une dernière possibilité pour sauver l’énorme opération internationale tendant à stabiliser l’Afghanistan. Les pays comme le Canada, les Pays Bas ou l’Australie qui ont une imposante présence en Afghanistan, cherchent déjà des dates de retrait. Quant aux nouveaux pays ayant l’intention de rejoindre les troupes FIAS, ils sont politiquement bienvenus, mais militairement sans importance. Les Finlandais s’acquittent bien de leur tâche en Afghanistan, mais dans une grande opération, l’apport finlandais reste d’une importance locale, et cela malgré une éventuelle augmentation des effectifs ».
Tout en notant que l’opération commencée en Afghanistan en 2001 ne donne pas lieu à des louanges particulières, l’éditorialiste de Turun Sanomat estime qu’il faut augmenter le nombre de formateurs militaires et policiers pour transférer aux Afghans la responsabilité de la sécurité interne de leur pays. « C’est la seule manière de tenter de stabiliser la situation. Dans ces tentatives, la Finlande a sa petite part à accomplir », conclut TS.
HS/2 TS/2

Les Finlandais de l’opération Eupol se sentent en sécurité à Kaboul
Malgré les attaques, hier, à Kaboul, les Finlandais de l’opération Eupol se sentent en sécurité. Environ 23 Finlandais travaillent à l’opération Eupol, une majorité étant placés à Kaboul. Selon le commissaire principal Pekka Kokkonen, il y a à Kaboul entre 35 et 45 Finlandais.
HS

Arabie saoudite

M. Stubb s’est entretenu avec le roi Abdoullah
Ilta-Sanomat rapporte que le ministre des Affaires étrangères, M. Alexander Stubb, a eu hier un entretien d’une heure et demie avec le roi Abdoullah dans le palais royal à Raid.
L’entretien a porté sur le Proche-Orient et le rôle de l’Union européenne, l’Afghanistan, l’Iran et la situation au Yémen, ainsi que le processus de la paix du Proche-Orient.
Selon M. Stubb, l’Arabie saoudite a une volonté de participer au processus de paix. « Il est évident que ce pays cherche des solutions à toutes les crises liées au Proche-Orient. »
M. Stubb a transmis au roi Abdoullah l’invitation de la Présidente Halonen d’effectuer une visite en Finlande.
IS/7

Terrorisme

Scanner à l’aéroport : la sélection au faciès serait illégale
Le directeur de la sécurité de finavia avait annoncé dans une interview que l’on envisageait de mettre en place des scanners corporels à l’aéroport et que les personnes seraient sélectionnées sur des critères religieux ou nationaux. Hier, il est revenu sur ses propos.
Les juristes interrogés par Helsingin Sanomat estiment qu’il ne serait pas possible d’appliquer des sélections discriminatoires aux portiques de sécurité de l’aéroport.
HS

Politique intérieure

Parti du centre

La voie est ouverte pour Mme Kiviniemi
L’annonce de M. Väyrynen est attendue mardi
La base souhaite du nouveau président une politique qui se distingue du Kokoomus
Ilta-Sanomat rapporte que les chances de Mme Mari Kiviniemi, ministre des Communautés territoriales, ont augmenté depuis l’annonce de Mme Lehtomäki de ne pas se présenter pour la présidence du Centre au congrès de juin prochain. Mme Kiviniemi (41 ans) est députée depuis 15 ans. Selon le tabloïd, plusieurs présidents des secteurs centristes souhaitent la candidature de Mme Kiviniemi, qui devrait annoncer ses intentions à la fin de la semaine en cours.
Uutispäivä Demari relève que M. Paavo Väyrynen organisera une conférence de presse cet après-midi sur « les questions concernant le congrès du parti ». M. Väyrynen, qui fut président du Centre de 1980 en1990, est parmi les éventuels candidats qui ont la cote depuis l’annonce de M. Vanhanen de quitter la présidence. M. Vanhanen avait présenté en vain sa candidature pour la présidence en 2002. Mme Anneli Jäätteenmäki a alors été élue (par 1 471 voix), devant M. Olli Rehn (764 voix), M. Väyrynen (189 voix) et M. Vanhanen (120 voix).
Selon Keskisuomalainen, les centristes s’inquiètent du fait que la politique du parti au gouvernement ne se distingue pas suffisamment de celles du Kokoomus. Selon le politologue Ilkka Ruostetsaari, la base centriste souhaite une prise plus sociale dans la politique du parti. En tant que Premier ministre, M. Vanhanen a souligné l’importance du consensus. Les centristes estiment qu’il n’a pas évoqué fortement les objectifs du parti. Le professeur Ruostetsaari estime qu’une expérience ministérielle n’est pas nécessaire pour le nouveau président du Centre.
KS/11 UD/8 IS/dim/2-3

Le Kokoomus veut que le nouveau président du Centre soit Premier ministre
Helsingin Sanomat rapporte que M. Jyrki Katainen, président du Kokoomus et ministre des Finances, estime qu’il serait naturel que le nouveau président du Centre devienne Premier ministre. Il souligne que la question doit toutefois être évoquée avec les autres partis du gouvernement. M. Katainen ne prend pas position sur les noms des candidats. Il fait l’éloge de la coopération gouvernementale et estime que chaque ministre centriste conviendrait au poste de Premier ministre.
M. Sampsa Kataja, vice-président du Kokoomus, souligne que le nouveau Premier ministre doit être engagé par le programme gouvernemental. « Toutes les déclarations des centristes ne le sont pas. »
Pout le député Ben Zyskowicz, l’élection du nouveau président du Centre revient uniquement à ce parti. Le changement de Premier ministre et du gouvernement a cependant besoin de la confiance dune majorité du Parlement.
AL/A6

Chantiers navals

M. Vanhanen promet des décisions gouvernementales à Turku
Lors d’une visite à Turku, hier, le Premier ministre finlandais Matti Vanhanen a promis que le gouvernement allait prochainement prendre des décisions pour aider les chantiers navals. « Le gouvernement considère comme très important de garantir le fonctionnement de l’industrie de la construction navale. »
Le Premier ministre a toutefois critiqué les pays concurrents de la Finlande qu’il accuse d’une course aux aides publiques. « C’est une situation folle que d’utiliser l’argent des contribuables. Si la politique des aides publiques se répand dans tous les secteurs, la politique économique deviendra bien difficile. Mais nous devons bien tenir compte des réalités. Aussi désagréable qu’il nous soit de parler d’aides publiques, le chômage fait peser un coût sur la société bien plus important [que celui des aides] ».
TS

Electricité

Le Parlement actuel devrait décider de l’élargissement du parc nucléaire
Malgré le dépôt de plaintes contre les projets de centrales nculéaires à Ruotsinpyhtä et Loviisa, le Ministre de l’Economie Mauri Pekkarinen estime que le gouvernement pourra prendre une décision sur l’élargissement du parc nucléaire au printemps. Il souligne que le gouvernement devrait prendre position sur les trois demandes en même temps.
L’objectif est de transmettre le projet du gouvernement au Parlement avant l’été afin qu’une décision puisse être prise par le Parlement durant l’actuelle législature.
KL

Helsinki peu intéressé par le projet de Fortum
Fortum a présenté, hier, son projet consistant à utiliser les eaux chaudes de son projet de centrale nucléaire à Loviisa pour le chauffage urbain de la région de la capitale. Fortum propose à Helisnki d’obtenir jusqu’à 50% du projet de Loviisa.
Le maire d’Helsinki estime qu’il n’est pas raisonnable de lier le projet de chauffage urbain de la municipalité à une technologie devant durer aussi longtemps (60 ans).
La régie énergétique Helsingin Energia a présenté ses projets d’avenir la semaine dernière. Elle envisage principalement d’investir dans les biotechnologies et l’énergie éolienne.
HS

France – Finlande

Culture

Exposition Picasso
Helsingin Sanomat relève que l’exposition Picasso sera ouverte jusqu’à minuit les deux derniers jours, le 27 et le 28 janvier. Ce soir, le Musée d’Ateneum attire les jeunes adultes de 18 à 26 ans avec une entrée moins chère et une ouverture prolongée jusqu’à 21 heures.
HS/C1

Livres
HS publie une liste des livres qui sortiront ce printemps. Parmi ces ouvrages, la traduction en finnois de L’Amour fou d’André Breton, de Courir de Jean Echenoz, de La vie d’un homme inconnu d’Andreï Makine, de La Philosophie critique de Kant de Gilles Deleuze, de Corpus et de L’Intrus (en un volume) de Jean-Luc Nancy et de Sécurité, territoire, population de Michel Foucault. Timo Hännikäinen a édité un ouvrage sur Michel Houellebecq.
HS/dim/C2

BD
Helsingin Sanomat rend compte de la traduction en finnois de l’album de Catel et Bocquet, Kiki de Montparnasse, en en publiant une critique très positive.
HS/C2

Les 50 ans du Petit Nicolas
HS rend compte de la publication en finnois du Petit Nicolas – Le Ballon et autres histoires inédites.
HS/C3

France

Exposition Boltanski

Grand Palais et MAC/VAL
La correspondante à Paris de Helsingin Sanomat, Heli Suominen, a interviewé Christian Boltanski a l’occasion des expositions à Grand Palais (Personnes) et au Musée d’art contemporain du Val-de-Marne (Après).
HS/C1

Lundi 18 janvier 2010

Politique étrangère et européenne

Séisme en Haïti

Aide finlandaise
Helsingin Sanomat a envoyé sa correspondante à Paris, Mme Suominen, à Haïti. Elle relève que les problèmes de coordination et les soucis concernant la sécurité ralentissent le travail des nombreuses organisations sur place. La clinique mobile finlandaise est arrivée à Haïti, samedi, mais dimanche, on attendait toujours de savoir où la placer. Il pourrait éventuellement s’agir de l’installer à 10 km de Port-au-Prince. La clinique pourra être installée en six heures. Il est prévu qu’elle reste à Haïti pour quatre mois.
Outre les représentants de la Croix rouge et de l’aide au développement de l’église, il y a deux personnes envoyées par le Centre de gestion de crise civile sur place.
HS/sam, dim , lun

Afghanistan

La Finlande pourrait envoyer des renforts en Afghanistan
La direction de la politique étrangère finlandaise envisage d’augmenter sensiblement le nombre de ses effectifs et son aide civile en Afghanistan. Selon certaines estimations, les effectifs pourraient passer de 120 à 200. Des lignes politiques pourraient être dressées vendredi prochain par la présidente et le gouvernement.
En même temps, des soldats américains débarqueront dans la région du nord de l’Afghanistan, zone d’activités des troupes suédoises et finlandaises de gestion de crise. La décision finlandaise serait également une réponse aux Etats-Unis qui, à plusieurs reprises et par plusieurs moyens, a formulé une demande de renforts à la Finlande.
Les discussions sur la ligne à adopter sont encore en cours, et la réunion prévue pour vendredi dernier avait été annulée sans doute en raison de différences de point de vue au sein de du comité gouvernemental des affaires étrangères.
Du point de vue des ressources, cette augmentation serait possible dès à présent car, avec les diminutions bientôt réalisées sur l’opération au Kosovo, la Finlande n’aura plus que quelques 500 soldats dans des fonctions de gestion de crise alors que l’objectif est de 700.
La Finlande devrait fournir quelques 30 formateurs militaires supplémentaires, sur lesquels seule une poignée a pu être rassemblée.
Augmenter l’aide civile est également un grand défi. Mis à part les formateurs policiers de l’UE, la part finlandaise en Afghanistan est actuellement pratiquement inexistante.
Selon le journal de l’information d’YLE, la Finlande donne actuellement une formation à des soldats britanniques, Norvégiens et allemands. La formation se fait en Finlande parce qu’elle possède de vieilles armes acquises à l’Est qui ressemblent au matériel utilisé en Afghanistan.
HS

« La gestion de crise relève de la politique étrangère du président »
Le journaliste Kari Huhta souligne qu’il appartient au président de décider de la participation à la gestion de crise militaire. La loi sur la gestion de crise ne mentionne rien sur la coopération entre le président et du gouvernement en matière de politique étrangère, qui figure dans la constitution. « La décision sur la participation finlandaise à la gestion militaire des crises est à chaque occasion prise par le président sur proposition du gouvernement », indique la loi entrée en vigueur en mars 2006. Selon la loi, la question doit préalablement être traitée par le comité gouvernemental de politique étrangère et de sécurité, entre le président et le gouvernement, les opérations difficiles étant soumises à l’avis du parlement.
Les pouvoirs du président en matière de gestion de crise conviennent au chef suprême des armées. Ils prennent une tournure nettement plus compliquée dès lors que la gestion de crise est organisée par l’UE, dont la politique étrangère et de sécurité est de la responsabilité du Premier ministre.
HS/A5

Politique intérieure

Réforme constitutionnelle

La politique étrangère et le Parlement : Billet de M. Salolainen
Helsingin Sanomat publie un billet de M. Salolainen, président de la commission des Affaires étrangères et ancien ambassadeur à Londres, qui estime que les ambassadeurs sont bien mieux informés du noyau dur de la politique étrangère que le président de la commission parlementaire des Affaires étrangères.
M. Salolainen estime que, dans le débat concernant la réforme de la Constitution, on a oublié le statut du parlement à l’égard de la politique étrangère. Il rappelle que la commission des Affaires étrangères du Parlement est censée obtenir, si elle le demande et le cas échéant, un rapport du gouvernement sur les questions liées à la politique étrangère et de sécurité. Il relève que le Premier ministre informe le Parlement avant et après les Conseils européens. Le Premier ministre, le ministre des Affaires étrangères et celui de la Défense sont disponibles pour être entendus par la commission des Affaires étrangères et quelques autres commissions.
M. Salolainen regrette toutefois que la commission des Affaires étrangères n’ait pas la possibilité de suivre l’activité du Président en matière de politique étrangère. Le gouvernement ni le ministère des Affaires étrangères ne l’en informent non plus.
Il relève qu’en tant qu’ancien ambassadeur, il sait qu’il y a beaucoup d’informations dont le Parlement ne bénéficie pas. Il souhaite que l’on stipule clairement dans la Constitution que le Parlement a le droit de suivre les activités du Président et non seulement du gouvernement, en matière de politique étrangère. Ceci indépendamment de la modification ou non du statut du Président en la matière.
M. Salolainen parle d’un déficit parlementaire dans la politique étrangère. Pour lui, il faudrait le changer, car il s’agit de savoir si le pouvoir appartient réellement aux Finlandais représentés par le Parlement.
HS/lun/A2

Défense

Propos du général Puheloinen
Le général Ari Puheloinen vient d’entamer le tour d’inspection des unités à travers la Finlande, à raison d’environ une unité par semaine. Le général ne s’est pas prononcé sur l’avenir des régiments en rappelant qu’actuellement il s’agit de suivre les lignes directrices dressées par le Livre blanc. « Il est possible de garder les activités de la défense nationale à leur niveau actuel à condition que nous obtenions l’augmentation des 2% promis pour notre budget annuel. » Il espère que les prochaines lignes directrices seront connues vers 2012 et porteront jusque dans les années 2020. « Nous serons sans doute obligés de réduire encore nos effectifs de temps de guerre et cela aura une certaine influence sur les circonstances du temps de paix. Il faut stabiliser la formation des conscrits le mieux possible, car s’il y a des fléchissements, ils auront des répercussions sur la réserve pendant les 15 prochaines années », a-t-il déclaré.
A propos des évaluations OTAN, il a constaté « qu’elles donnent la possibilité d’apprécier nos propres performances d’un point de vue international. L’évaluation de l’armée de l’air nous a fourni d’importantes informations qui nous permettront d’améliorer la formation de nos effectifs. Les navires de la marine sont évalués depuis plusieurs années. »
Le nombre des volontaires pour les fonctions de maintien pour la paix est en baisse, mais cela ne semble pas inquiéter le général Puheloinen. Il trouve intéressant que l’Afghanistan et le Tchad soit les pays les plus recherchés par les candidats.
KS14.1/7

Modernisation des avions Hawk MK66
Le ministre de la Défense, M. Jyri Häkämies, a approuvé la proposition selon laquelle l’armée de l’air pourra signer un contrat avec Patria Aviation Oy concernant la transformation du matériel Hawk MK66. Le contrat comprend la remise en état de vol, l’entretien et la modification des systèmes d’aviation des 18 Hawk Mk-66 d’occasion, acquis à la Suisse en 2007.
www.defmin.fi

Parti du centre

Mme Lehtomäki a décidé de ne pas se présenter au poste de président du parti
Helsingin Sanomat rapporte que Mme Paula Lehtomäki, ministre de l’Environnement et vice-présidente du Centre, favorite pour succéder à M. Vanhanen au poste de président du Parti du centre, a annoncé samedi qu’elle avait décidé de ne pas se présenter au vote sur le nouveau président du parti au congrès de juin prochain, pour des raisons familiales. Mme Lehtomäki, 37 ans, a deux fils qui ont 2 et 4 ans. Mme Lehtomäki quittera la vice-présidence du Centre au congrès de juin. Elle compte se présenter aux élections législatives de 2011, mais changera de circonscription, d’Oulu à Uusimaa.
L’annonce de Mme Lehtomäki a constitué une surprise. La situation du Centre est en ce moment confuse : d’abord l’annonce du Premier ministre Vanhanen de quitter la présidence, ensuite celles de Mme Vehviläinen (ministre des Transport) et du député Kimmo Tiilikainen de ne pas se présenter. Puis celle de Mme Lehtomäki.
Il est possible que cela fasse augmenter les chances de Mme Mari Kiviniemi, ministre des Communautés territoriales, et de MM. Paavo Väyrynen, ministre du Commerce extérieur, et Mauri Pekkarinen, ministre des Activités économiques.Le nom de Mme Anneli Jäätteenmäki, parlementaire européenne et ancienne Première ministre, a été mentionnée dans les spéculations, ainsi que ceux des députés Mika Lintilä, Juha Rehula, Tuomo Puumala et Antti Rantakangas.
HS/dim/A3&5

Les députés centristes veulent se débarrasser de M. Korhonen, secrétaire général
Helsingin Sanomat relève que personne ne sait ce que compte faire le secrétaire général, M. Jarmo Korhonen. Un groupe de jeunes députés, le « sextuor », veulent de se débarrasser de M. Korhonen. Pour eux, M. Korhonen est la raison la plus importante pour laquelle les jeunes centristes, ministres ou députés, ne veulent pas se présenter pour la présidence du parti. « Personne ne veut travailler avec lui », dit un de ces députés qui sont MM. Timo Kaunisto, Antti Kaikkonen, Jari Leppä, Mika Lintilä, Juha Rehula et Kimmo Tiilikainen.
On estime que, parmi les 51 députés du groupe parlementaire du Centre, seulement une dizaine est en faveur de M. Korhonen.
Mme Lehtomäki a également souligné que la procédure d’élection du secrétaire du parti devrait être modifiée et le président du parti devrait avoir la possibilité d’influencer sur cette nomination. La nomination du secrétaire général devrait être transférée du congrès du parti au bureau national.
HS/lun/A3&5

Les présidents des sections du Centre croient au retour des vieux éléphants
Selon Keskisuomalainen, M. Ari Utter, président de la section du Centre de l’Ostrobotnie du sud, estime que l’annonce de Mme Lehtomäki a pu ouvrir la voie aux vieux éléphants comme MM. Väyrynen et Pekkarinen. Les présidents des sections de la Finlande centrale et de la Carélie du nord sont favorables à la candidature de M. Pekkarinen.
M. Pekka Myllymäki, président de la section de la région de Turku, souligne qu’il commencera à s’inquiéter de la situation du parti seulement si avant début avril il n’y a pas de candidats pour la présidence.
KS/dim/3

Il est possible que le Centre demande à M. Vanhanen de continuer comme Premier ministre jusqu’aux élections législatives de 2011
Aamulehti rapporte que, selon M. Erkki Laatikainen, ancien rédacteur en chef de Keskisuomalainen, il y a des pressions au sein du Centre pour que le nouveau président se concentre sur la campagne électorale et M. Vanhanen continue comme Premier ministre jusqu’à la fin de la législature. Il estime que seulement une personne expérimentée, comme M. Seppo Kääriäinen (vice-président du Parlement) ou M. Mauri Pekkarinen ou peut-être M. Paavo Väyrynen, pourrait assumer les responsabilités du président du parti et de Premier ministre en même temps.
AL/lun/A5

Electricité

Le manque d’électricité revient cher
Kauppalehti rapporte que la Finlande et le Luxembourg sont les deux seuls pays de l’UE dont la capacité de production d’électricité ne suffit pas lorsque la consommation atteint un pic.
Dans les jours froids d’hiver, le pic de la consommation engendre une hausse importante du prix sur le marché nordique. Ces pics coutent 160 millions d’euros aux consommateurs finlandais chaque année.
Pour l’éditorialiste de Kauppalehti, il est incompréhensible que la Finlande n’ait pas plus de production d’électricité. L’industrie qui en consomme beaucoup doit diminuer sa production car les producteurs d’électricité ne sont pas capables d’en vendre à un prix normal et préfère organise la pénurie pour en augmenter le prix.
KL

La Finlande se tourne vers l’industrie des voitures électriques
Suomen Kuvalehti publie un reportage sur les projets finlandais concernant les voitures électriques. Selon la société minière Keliber, la région d’Ullavala, près de Kokkola (à l’ouest de la Finlande) est le plus prometteuse d’Europe en matière de minerai de Lithium. Si le groupe norvégien Nordic Mining le décide, une mine pourrait ouvrir le jour dans les prochaines années.
A Varkaus (Centre de la Finlande), on va commencer à produire des batteries pour voitures dès ce printemps. L’usine, grande comme un terrain de football, est la première d’Europe. Les actionnaires de European Batteries sont des investisseurs finlandais qui ont fait fortune dans le bâtiment.
Filiale de Metso, Valmet Automotive devrait présenter au Salon de Genève un modèle de voiture électrique urbaine pouvant aller jusqu’à 120 km/h et ayant une autonomie de 160 kilomètres.
A Uusikaupunki (Sud-Ouest de la Finlande), on assemble des voitures norvégiennes Think dont le prix d’achat est de 25 000 euros et le coût de location des batteries de 120 euros par mois. Fortum développe dans cette ville un système de rechargement des batteries.
Suomen Kuvalehti souligne que toutes ces sociétés (Keliber, European Batteries et Valmet automotive) visent le marché européen.
L’hebdomadaire rapporte enfin que si toutes les voitures de Finlande fonctionnaient à l’électricité, il faudrait 9,2 terrawatts… soit l’équivalent d’une centrale nucléaire. Il est toutefois plus probable que dans un pays comme la Finlande (très étendu et à faible densité de population) ce sont les modèles hybrides qui vont se généraliser.
SK

Société

Mouvements démographiques
La fondation pour la développement des communes estime que dans les cinq prochaines années l’exode rural va continuer au profit de cinq agglomérations urbaines : Helsinki, Tampere, Turku, Jyväskylä et Oulu.
Kaleva HS

Les Virtanen bientôt doublés par les Korhonen
Le nom de famille le plus commun actuellement en Finlande, Virtanen (23 166), est en train d’être supplanté par celui de Korhonen (23 089).

La crise transforme l’immobilier professionnel en logements
En raison de la crise économique, on estime que 12% des mètres carrés de bureaux sont vides à Helsinki et dans la région de la capitale. Pour cette raison, l’immobilier de bureau commence à être transformé en logements, principalement en centre ville.
HS

France – Finlande

Exposition Picasso

270 000 personnes ont déjà vu l’exposition
Avec 361 000 entrées en 2009, le Musée Ateneum bat tous ses records. Prolongée de trois semaines, l’exposition Picasso est ouverte jusqu’au 28 janvier.
HBL/dim/5

France

Camus

Hufvudstadsbladet publie un billet de Gunn Gestrin sur les différents aspects du débat en cours en France sur Camus.
HBL/dim/30

Google

La correspondante à paris de Helsingin Sanomat rapporte le débat qui a actuellement lieu en France sur Google et notamment le projet de bibliothèque en ligne du groupe américain.
HS

Vendredi 15 janvier 2010

Politique étrangère et européenne

Séisme en Haïti

Aide finlandaise
Helsingin Sanomat a interviewé M. Saaristo, un des responsables de la Croix Rouge dans les Caraïbes, qui se rendait, hier, en Haïti, pour entamer le travail et se mettre d’accord avec les autres organisations sur la répartition des tâches. Il relève que la Croix Rouge planifie son opération sur la base de l’estimation du Premier ministre haïtien de plus de 100 000 morts. Une clinique mobile de la Croix Rouge partira en Haïti, aujourd’hui, ainsi que huit employés. La clinique relève d’une coopération entre les Croix Rouge finlandaise, suédoise et française.
Aamulehti relève que ce qui est exceptionnel à Haïti, est que les personnels des soins médicaux locaux figurent eux aussi parmi les victimes.
HS/B1-2, AL/A4

Nouvelle commission européenne

Les critiques visant M. Rehn augmentent au parlement européen
M. Rehn pourrait être auditionné une deuxième fois
Le président de la commission économique du Parlement européen, Mme Bowles, n’exclut pas la possibilité que M. Rehn soit encore auditionné avant d’être nommé commissaire. Mme Bowles souhaite avoir quelques précisions de plus, même si elle trouve que M. Rehn s’était présenté d’une façon intéressante.
Le vice-président du groupe socialiste s’étonne de la faible présentation de M. Rehn, « qui pourtant est un commissaire expérimenté ».
Mme Jaakonsaari, députée européenne sociale-démocrate, regrette que M. Rehn ait « répété des phrases politiquement correctes », mais estime toutefois qu’il sera bien nommé commissaire.
AL/A6, HS/B6

« Le Parlement européen souhaite renverser la nouvelle Commission » TS
Turun Sanomat estime que cela sent le scandale au Parlement européen en ce qui concerne les auditions des candidats à la nouvelle Commission. Le Parlement européen a décidé d’exercer son pouvoir dans les choix de commissaires. Selon TS, il n’est pas exclu qu’il envisage de renverser le projet de M. Barroso.
Le PPE a durci sa ligne depuis que les socialistes ont passé sur le grill la candidate bulgare appartenant au PPE, écrit TS. Mme Hautala, députée européenne verte, considère que la représentation de Mme Jeleva était « en-dessous de tout ». Pour elle, la candidate bulgare était incapable de présenter quelque solution ou vision concrète que ce soit.
TS/15

Asile

Des test d’âge effectués à près de 150 enfant seuls ayant demandé l’asile en Finlande
Helsingin Sanomat relève que le bureau de la déléguée des minorités, Mme Johanna Suurpää, a remis hier un rapport sur la prise en compte de l’intérêt de l’enfant dans les décisions sur l’asile. Mme Suurpää souligne que les tests d’âge médicaux ne devraient pas être utilisés comme seuls critères de l’évaluation de l’âge des demandeurs d’asile enfants.
Selon le rapport, concernant les 98 cas où la police avait demandé un test d’âge, dans un peu plus de la moitié des cas le résultat des test a montré que la personne était majeure.
HS/A10

Décès des Finlandais à l’étranger

La cause du décès d’un Finlandais décédé à l’étranger peut rester obscure
Helsingin Sanomat relève que les décès des Finlandais à l’étranger ont augmenté : de 50 à 100 Finlandais décèdent à l’étranger tous les ans. L’étude de la cause du décès peut être difficile et parfois une nouvelle autopsie est pratiquée en Finlande. Dans un peu moins de 10 % de ces cas, la cause du décès change.
Aussi les décès des étrangers en Finlande sont en hausse, il y en a de 50 à 70 par ans. Il y a parfois des problèmes dus aux conceptions différentes sur la mort. Les autopsies ne peuvent pas toujours être pratiquées suffisamment vite pour des raisons religieuses.
HS/A9

Politique intérieure

Réforme constitutionnelle

Le comité Taxell continue de peaufiner sa proposition sur les pouvoirs du président
Helsingin Sanomat rapporte que le comité chargé de préparer la réforme constitutionnelle, présidé par M. Taxell, n’a pas fait de percée lors de la réunion de jeudi. Le rapport du comité est attendu pour la fin janvier, mais les partis politiques ne sont pas unanimes sur l’éventuelle diminution des pouvoirs du président dans la politique étrangère.
Le comité est en train d’étudier si la façon de diriger la politique étrangère devrait être clarifiée. On projette aussi d’autres modifications dans la constitution que celles concernant les relations entre le président et le gouvernement. Dans la pratique, les trois plus grands partis devraient pourvoir trouver une entente sur les modifications. Autrement il sera impossible de trouver une majorité qualifiée en faveur de la réforme au Parlement.
HS/A6

« Gravé dans le marbre »
Le parti conservateur recule
Suomen Kuvalehti publie une enquête sur les travaux du groupe Taxell. Selon l’hebdomadaire, la Présidente devrait voir ses pouvoirs maintenus en politique étrangère.
Le litige porte sur l’article 93 qui stipule : « Le Président de la République, en collaboration avec le gouvernement, dirige la politique étrangère de la Finlande ». Ceux qui souhaitaient diminuer les pouvoirs du Président voulaient inverser les rôles et citer le gouvernement en premier dans cet article. Ces derniers temps, les conservateurs mais aussi les représentants des Verts, du Centre et les suédophones semblent avoir abdiqué. Le représentant du parti conservateur, M. Ilkka Suominen, déclare qu’il y a une unanimité dans le groupe Taxell pour ne pas toucher à cet article.
L’idée serait de reprendre la proposition avancée par le président de la cour suprême administrative M. Hallberg qui souhaite maintenir les pouvoirs du président tout en contraignant ce dernier à entériner la volonté du gouvernement en cas de litige. Les socio-démocrates ne souhaiteraient pas un tel modèle qui donnerait de facto les pouvoirs au gouvernement. Pour M. Johannes Koskinen (PSD), le modèle de M. Hallberg convient dans les domaines de la politique étrangère assimilables au domaine législatif, comme les traités internationaux, en revanche pour la politique étrangère courante, le Parlement ne peut prendre constamment position.
S’il n’y a pas de modification importante des pouvoirs en politiques étrangères, il y aura de petits changements dans le pouvoir de nomination. A l’avenir, c’est le gouvernement qui devrait nommer les secrétaires généraux des ministères. En revanche, le pouvoir de nomination des ambassadeurs, des officiers et des juges demeurerait au président. Les Verts auraient bien souhaité lui ôter le pouvoir de nommer les ambassadeurs, mais ils sont isolés.
De même le Président devrait demeurer le chef des armées ; cela conviendrait aux conservateurs et aux verts.
Actuellement, le Président transmet au Parlement les projets de loi du gouvernement et promulgue les lois. Les représentants des partis de gauche seraient prêts à accepter que le gouvernement puisse à l’avenir transmettre directement les projets de loi au parlement. En revanche, il y aurait unanimité pour que le Président continue à promulguer les lois. La constitution prévoit déjà qu’en l’absence de promulgation, la loi entre en vigueur après réexamen par le Parlement.
Suomen Kuvalehti précise que les clivages dans le groupe Taxell ne sont pas seulement entre les partis mais aussi à l’intérieur de chaque parti. De plus, M. Suominen, pour le parti conservateur, prévient : « Il faut avoir à l’esprit que c’est un paquet : on ne décidera rien avant que l’on se soit mis d’accord sur tout ».
Il semble néanmoins que les défenseurs des pouvoirs du Président aient désormais le dessus ; Ils ont repris l’argument de leurs adversaires : il ne faut pas laisser trop de pouvoirs à un seul homme… le Premier ministre.
SK

Construction navale

L’Etat prêt à subventionner les chantiers pour les aider à surmonter la crise
Le ministre de l’Economie, M. Pekkarinen (Centre), estime que le secteur de la construction navale est tellement essentiel pour la Finlande qu’il faut assurer son avenir. Des subventions à l’innovation et à l’investissement pourraient être envisagées ainsi que de l’avancement de commandes publiques. M. Pekkarinen estime que le gouvernement pourrait prendre une décision sur les mesures éventuelles dans les semaines qui viennent. Ces mesures devraient améliorer la compétitivité des chantiers navals finlandais par rapport aux chantiers sud-coréens et chinois notamment.
M. Landtman, directeur général de STX Finland, est convaincu que le paquet de subvention envisagé engendrera de nouvelles commandes. M. Eklund, directeur général de Viking Line, se félicite du fait que la Finlande soit disposée à proposer les mêmes solutions que les autres pays européens.
Turun Sanomat publie un billet du Premier ministre Vanhanen, qui estime que subventionner les chantiers navals ne peut être que temporaire. « L’Etat peut et doit aider dans une situation conjoncturelle difficile, mais une production qui est en compétition internationale ne pourra pas être construite sur des aides nationales. » M. Vanhanen estime qu’indépendamment de la récession, il n’y a pas autant de commandes en vue qu’avant concernant les navires de croisière qui sont une spécialité finlandaise. Il faut que l’industrie navale cherche des nouveaux produits : des navires spécialisés et des nouveaux types de navires de transport. M. Vanhanen estime qu’après 2011, les perspectives seront meilleures. En attendant, il convient d’envisager des commandes finlandaises, des garanties à l’exportation et des prêts à l’exportation, ainsi que des formes directes d’aide, prévus par l’UE, pour développer des technologies.
HS/B9, TS/21
TS/2

Armes

La police a déjà vérifié les permis de port d’arme de plusieurs milliers personnes ayant commis des crimes
Selon Helsingin Sanomat, la ministre de l’Intérieur, Mme Anne Holmlund, estime que les vérifications des permis de port d’arme des personnes qui se sont rendues coupables de crimes doivent être faites au cours de ce printemps. Plusieurs milliers de vérifications ont déjà été effectuées.
La police étudie aussi l’origine des armes détenues illégalement. Une vingtaine d’homicides sont commis annuellement en Finlande avec une arme à feu, dont la moitié avec une arme détenue illégalement. Le ministère de l’Intérieur a commencé au printemps 2009 la réévaluation des permis de port d’arme des personnes ayant commis des crimes.
HS/A8

Les forces armées ne vendent plus les armes réformées désactivées aux collectionneurs
Aamulehti rapporte que les forces armées ont fait récemment une décision selon laquelle les armes réformées et désactivées ne peuvent plus être vendues aux collectionneurs. La vente des armes automatiques aux collectionneurs a été interdite en été 2007.
Jusqu’à présente, les armes désactivées ont pu être vendues aux collectionneurs enregistrés à la police selon les critères du ministère de l’Intérieur.
AL/A8

Défense

Modernisation des chasseurs Hawk
Le ministre de la Défense, M. Häkämies a donné son accord pour que les forces armées modernisent leurs 18 chasseurs d’exercice Hawk Mk66 achetés d’occasion à la Suisse en 2007. C’est Patria Aviation qui se chargera des travaux dont le coût s’élèvera à 40 millions d’euros.
KS/10

Grippe A (H1N1)

Le vaccin contre la grippe A (H1N1) n’intéresse pas les personnes valides
Alors que la vaccination des adultes en bonne santé commence dans les communes finlandaises, il apparait que ce dernier groupe à vacciner n’est pas intéressé par le vaccin. Parmi les étudiants, seuls la moitié ont accepté de se faire vacciner. Les experts réfléchissent donc aux moyens de susciter un intérêt pour la vaccination chez les adultes. La Finlande a reçu 2,2 millions de doses sur les 5,3 millions commandées. On estime que 1,7 millions de Finlandais sont vaccinés. On craint une seconde vague d’épidémie pour le printemps où l’automne prochain.
On estime que la campagne contre la grippe A (H1N1) a amélioré l’hygiène de la population. Les gens se lavent plus les mains. Il y aurait pour cela moins d’épidémies dans les crêches par exemple.
On a enregistré 41 décès attribués à la grippe A (H1N1).
KS

Cinéma

Subvention de 22,5 millions d’euros au cinéma finlandais
Le ministère de l’Education a accordé plus de 22,5 millions d’euros au cinéma finlandais, ce qui est trois millions de plus qu’il y a un an.
HS/C1
France

Politique
Qu’est-ce que l’identité française ?
La correspondante à Paris de Kansan Uutiset expose la situation du débat sur l’identité nationale en France.
KU

Jeudi 14 janvier 2010

Politique étrangère et européenne

Haïti

Aide finlandaise- Les Finlandais sur place vivants
Plusieurs organisations, dont la Croix rouge finlandaise, ont annoncé qu’une aide sous forme d’équipement et de personnel partira à Haïti jeudi ou vendredi. Le ministre du Commerce extérieur et du Développement, M. Väyrynen, relève que la Finlande accordera 1 250 000 euros, dont 750 000 euros seront canalisés par la Croix rouge et 500 000 par l’aide au développement de l’église.
Helsingin Sanomat relève que les Finlandais qui se trouvent actuellement à Haïti et en République dominicaine, sont vivants. Un employé de l’ambassade de Finlande au Mexique est en poste à Port-au-Prince, ainsi qu’un employé finlandais du PNUD et une employée de l’Aide au développement de l’église.
Des centaines de touristes finlandais sont actuellement en République dominicaine.
HS/B2, www.hs.fi

Gauche nordique

La SAMAK s’est réunie à Helsinki
La SAMAK qui regroupe les dirigeants des partis socio-démocrates nordiques s’est réunie hier à Helsinki, sous la présidence de Mme Jutta Urpilainen. Y ont notamment participé le Premier ministre norvégien Jens Stoltenberg.
La présidente Tarja Halonen a reçu les dirigeants socio-démocrates nordiques.
UD

Mer Baltique

La Finlande et l’Estonie lancent une recherche sur les émissions du transport maritime
Turun Sanomat rapporte que la Finlande et l’Estonie ont commencé une large recherche de coopération sur les effets des émissions dans l’atmosphère causées par le transport maritime dans la région de la mer Baltique.
D’une durée de trois ans, le projet (Shipping-induced NOx and SOx emissions – Operational monitoring network) est coordonné par le bureau de protection de la nature de Turku. Son budget, qui s’élève à 1,3 million d’euros, est financé par le programme Central Baltic Interreg IV A de l’Union européenne et par le Centre pour le développement économique, les transports et l’environnement de la Finlande du Sud-Ouest.
TS/11

Région de la mer de Barents

Les groupes finlandais souhaitent leur part dans les projets
Kauppalehti relève que les PMI-PME souhaitent avoir leur part des investissements prévus dans la région de la mer de Barents dans les prochaines années. Un séminaire sera organisé par les Entrepreneurs de Finlande au palais Finlandia en sur cette région et le marché du Mourmansk.
Des projets d’investissement s’élevant à 110 milliards d’euros sont en cours en Norvège, Suède et Finlande du Nord et en Russie du Nord-Est. La part finlandaise de ce lot pourrait s’élever à 4,2 à 4,4 milliards d’euros et se composer de construction, tourisme, activités minières et projets d’infrastructure. La part russe s’élèvera à 50 milliards d’euros.
KL relève que la récession a ralenti une partie des projets, mais la plupart est en cours. Outre le pétrole et le gaz naturel, il s’agit de la construction, de la métallurgie, des transports et de construction navale.
Les représentants de la vie économique de la Finlande du Nord ont remis leur stratégie sur la région de Barents à M. Vanhanen, dès mai 2009. La récession a toutefois fait qu’aucun investissement de la part de l’Etat n’a été accordé. Une instance a toutefois été mise en place pour favoriser les réseaux des entreprises, Barents Advisory Board Finland.
KL/9

OSCE

M. Kiljunen reconduit pour surveiller les élections
Le député social-démocrate Kimmo Kiljunen a été reconduit par la présidence kazakhe pour surveiller les élections au nom de l’OSCE. « Je serai le bras droit du ministre des Affaires étrangères du Kazakhstan pour évaluer le déroulement des élections dans les pays de l’OSCE en 2010.
M. Kiljunen travaille dans ces fonctions depuis la présidence finlandaise de 2008.
Il estime que les élections en Ukraine constituent un défi pour l’OSCE.
UD

Nouvelle commission
Propos de M. Barnier
Helsingin Sanomat relève que le futur commissaire du marché intérieur, M. Barnier, estime qu’il faut que le marché financier serve les économies nationales. Pour lui, rien et personne ne doit passer de surveillance dans le marché financier.
HS relève que M. Barnier a souligné qu’il allait promouvoir les intérêts de l’UE.
HS/B7

Reach
Succès de l’intégration des expatriés
L’intégration des expatriés européens venus à Helsinki pour travailler à l’agence Reach est un succès, selon Helsingin Sanomat. Une étude réalisée par l’université de Helsinki montre que la municipalité a aidé à intégrer cette nouvelle population en employant notamment des personnes chargées de les conseiller et les aider à trouver un logement.
L’expérience de ces personnes a donné lieu à la création d’une banque d’information en dix langues destinés aux étrangers s’implantant en Finlande : infopankki.fi.
L’agence Reach emploie actuellement 360 personnes dont 43% de Finlandais et 7% de Français, 7% d’Allemands et 6% de Britanniques.
HS

Immigration

Les avantages sociaux attirent les demandeurs d’asile en Finlande
Durant le dernier semestre, les demandeurs d’asile arrivés en Finlande venaient principalement de Bulgarie (708), de Somalie (623) et d’Irak (361). Ce sont aussi vers ces pays qu’il y a eu le plus d’expulsions en 2009. Le nombre des Somalines et Irakien tendait à baisser à la fin de l’année alors que celui des Bulgares et des Russes augmentait.
Le principal changement concernaient les Bulgares : alors qu’en janvier 2009 ne sont venus que 14 Bulgares, en décembre ils représentaient un tiers des nouveaux demandeurs d’asile. Il s’agit presque uniquement de Roms. Le responsable de la police estime qu’il est clair que ces Bulgares ne viennent pas en Finlande pour obtenir la protection mais pour recevoir des avantages économiques. Certains viennent plusieurs fois car avant d’être expulsés ils ont le temps de séjourner au moins deux mois en Finlande.
Les Roms de Roumanie ne sont visiblement pas aussi enclins à déposer des demandes d’asile.
Le nombre des demandeurs d’asile russe a connu une forte augmentation : 599 Russes ont demandé l’asile en 2009 contre la moitié en 2008.
Interviewé par le quotidien, le directeur général de la police, Mikko Paatero regrette les débats à caractère racistes qui prolifèrent sur Internet depuis la tuerie intervenue dans le centre commercial de Sello.
HS

Politique intérieure

Réforme constitutionnelle

Le président gardera ses pouvoirs en politique étrangère
Helsingin Sanomat rapporte que les partis politiques n’arriveront pas à trouver une entente concernant la réduction des pouvoirs du président en politique étrangère. La réforme constitutionnelle est élaborée par le comité présidé par M. Christoffer Taxell.
Le comité doit se réunir aujourd’hui pour évoquer les pouvoirs du président. Le Parti du centre est prêt à modifier ces pouvoirs si les trois plus grands partis arrivent à trouver une entente. Le Parti social-démocrate n’accepte toutefois aucune modification concernant la formulation selon laquelle « la politique étrangère est dirigée par le président de la république en coopération avec le gouvernement ».
M. Timo Kalli, président du groupe parlementaire du Centre, admet que toute la réforme peut échouer. « Si les trois grands partis n’arrivent pas à trouver une entente il faut accepter la voie de plus petits pas. »
M. Seppo Kääriäinen, vice-président centriste de l’Eduskunta, a exigé récemment que les centristes, qui sont pour la ligne de politique étrangère actuelle, font plus de bruit en public. Il a noté que traditionnellement le Centre et le PSD sont dans la politique étrangère plus proche l’un de l’autre qu’avec le Kokoomus.
M. Paavo Väyrynen, ministre centriste du Commerce extérieur, a défendu ardemment le maintien des pouvoirs du président lors d’une interview dans supplément mensuel de HS. « Si le président n’a pas de pouvoir, personne ne voudra le rencontrer. »
Les membres sociaux-démocrates du comité Taxell sont optimistes. La députée Heli Paasio estime que les vues des centristes se rapprochent de celles des sociaux-démocrates.
Les membres centristes du comité, M. Hannes Manninen et Mme Anneli Jäätteenmäki, n’ont pas voulu prendre position sur les pouvoirs du président avant la réunion du comité Taxell.
HS/A6

Aéroport d’Helsinki-Vantaa

M. Salonius servira de médiateur dans le conflit à l’aéroport
Helsingin Sanomat relève que M. Jyri Häkämies, ministre chargé de la gestion des entreprises de l’Etat, a invité M. Juhani Salonius, ancien médiateur national, à s’occuper de la médiation dans le litige concernant le service technique au sol à l’aéroport de Helsinki-Vantaa.
Les problèmes concernent l’externalisation du service des bagages aux entreprises RTG Ground Handling et Barona. Ces entreprises suivent la convention collective entre le syndicat aérien IAU et le patronat du secteur tertiaire. Les négociations sur une nouvelle convention sont en cours.
M. Salonius ne peut pas aborder les questions relatives aux conventions collectives. Il se concentre sur l’amélioration de l’atmosphère de travail, les négociations avec Finnair, le syndicat IAU et les deux entreprises qui s’occupent du service des bagages.
HS/A6

Protection civile
La Finlande désormais divisée en six zones pour les urgences
Le gouvernement a décidé hier que la Finlande serait désormais divisée en six centres d’urgence. Actuellement, la Finlande est divisée en quinze centres d’urgences où travaillent 750 personnes.
HS

Construction navale

Les difficultés des chantiers navals finlandais se renforcent
Turun Sanomat rapporte que le taux de chômage risque de monter jusqu’à 20% à Turku et 16% dans la région si les 10 000 personnes dont le travail dépend du secteur de la construction navale devaient perdre leur emploi d’ici la fin de l’année.
L’éditorialiste de Kauppalehti souligne qu’à part une nouvelle commande reçue par le chantier de Rauma, les chantiers finlandais n’ont reçu aucune commande nouvelle. La construction navale de navire de croisière semble se délocaliser vers l’Asie. Or, jusqu’à présent, la Finlande avait 60 à 70% du marché de construction des grands navires de croisière et brise-gale, environ un cinquième du marché des Ferry transportant des voyageurs, et près de 40% des Ferry transportant des véhicules.
Pour assurer le maintien de ces chantiers, il faut à la fois de nouvelles commandes et les aides autorisées par l’UE, estime l’éditorialiste qui ajoute qu’il faudra avancer des commandes publiques et proposer de nouveaux projets pour assurer le maintien d’un savoir-faire dans la construction navale en Finlande.
KL TS

Energie nucléaire

Les sociaux-démocrates du syndicat de la métallurgie souhaitent trois nouveaux réacteurs nucléaires
Uutispäivä Demari relève que le groupe social-démocrate du syndicat de la métallurgie estime, pour la première fois, qu’il serait opportun d’accorder une autorisation aux trois candidats proposant de construire un réacteur nucléaire. Le groupe social-démocrate a rédigé un programme en matière de politique industrielle et de l’emploi, qu’il a également déposé au PSD pour être évoqué au congrès du parti en mai.
UD/10

Défense - Conscription

Ravitaillement dans les casernes
Le ministère de la Défense réfléchit sur l’avenir du centre de ravitaillement de l’armée, le centre de services Puru, pour éventuellement le transformer en société d’Etat.
Cela signifierait que le centre pourrait proposer ses services, outre les garnisons, à d’autres bureaux de l’Etat et partiellement à des entreprises privées.
Le développement des services de ravitaillement de l’armée a été un long processus où deux alternatives restent possibles : maintien du centre tel qu’il est actuellement, ou création d’une nouvelle société d’Etat. Le ministre de la Défense, M. Jyri Häkämies, devrait en décider au début de l’année.
KL13.1/6-7, HS11.1/A5

A Dragsvik un nombre record de volontaires des Iles Aland
Chaque année, la garnison de Dragsvik accueille quelques volontaires des Iles Aland. En ce moment ils sont un nombre record de six à effectuer volontairement leur service militaire dans la seule garnison de langue suédoise à Tammisaari.
HBL10.1/14-15

Formation de ski de fond - Des jeux électroniques pour améliorer la forme physique
En raison de la grande quantité de neige, l’armée va pouvoir, pour la première fois depuis quelques années, offrir une formation de neuf heures de ski de fond aux conscrits qui ont commencé leur service le 11 janvier. Il s’agira notamment de faire une randonnée à ski nocturne de 15 à 20km.
Les conscrits ont reçu printemps dernier 348 consoles de jeu Wii dont le but est d’améliorer leur forme physique pendant leur loisirs. Ces jeux sont un don de l’amicale de la Défense nationale, soucieux de la faible forme physique des appelés. Sur le dernier contingent de 14 000 conscrits, environ 1 700 jeunes ont interrompu leur service, dont la moitié pour des raisons physiques.
HS10.1/A8 TS12.1/6

Mercredi 13 janvier 2010

Politique intérieure

Gouvernement

Le gouvernement Vanhanen II a gouverné pendant mille jours
Kauppalehti relève que le deuxième gouvernement de M. Vanhanen a atteint hier une longévité de mille jours. Le ministre le plus expérimenté de ce gouvernement, M. Paavo Väyrynen, a déjà 5 471 jours comme ministre. Il est suivi de M. Mauri Pekkarinen, 3 912 jours, et de Matti Vanhanen, 2 464 jours.
KL

M. Stubb le plus populaire des ministres
Selon un sondage effectué pour le compte d’Iltalehti, les Finlandais considèrent le ministre des Affaires étrangères comme de loin le plus compétent, celui qui présente le mieux, le plus sérieux et honnête des ministres Finlandais. Ils estiment qu’il est également le plus utile pour son pays. M. Katainen, ministre des Finances, arrive en deuxième position.
SM, HBL

Economie

Licenciements chez UPM
Le groupe forestier UPM fermera ses usines de contreplaqué à Lappeenranta et à Heinola, une usine de transformation du bois à Parkano et une scierie à Heinola. 830 emplois au total disparaîtront dans ces communes, Lappeenranta et Heinola étant les plus touchés.
La demande de contreplaqué a diminué de 50 % pendant la récession, selon le groupe, qui envisage de concentrer sa production de contreplaqué à Savonlinna, où 20 millions d’euros sont investis dans l’agrandissement de l’usine.
HS/B4

L’avenir du chantier naval de Turku reste encore obscur
Le chantier de Turku attend une aide de l’Etat
STX compte licencier 430 personnes, il n’y a pas de nouvelles commandes en vue
Turun Sanomat rapporte que l’avenir du chantier de STX à Turku semble difficile. Une partie des 430 licenciés doivent quitter le chantier dès le mois de février.
Selon le directeur général de STX Finland, M. Martin Landtmann, la situation sur le marché de la construction navale est extrêmement difficile. « Nous sommes convaincus que ces mesures sont indispensables. » Selon M. Jari Aalto, délégué principal du personnel, il est clair que l’entreprise veut supprimer les travailleurs finlandais pour que les sous-traitants amènent leurs propres ouvriers de l’étranger. Selon le directeur du chantier de Turku, M. Jari Anttila, le nombre d’ouvriers étrangers a diminué dernièrement. Avant les licenciements, 2 200 ouvriers de STX, plus 1500 ouvriers des sous-traitants ont travaillé au chantier.
Selon Aamulehti, M. Landtmann attend avec confiance le rapport du groupe de travail, désigné par le ministre des activités économiques, M. Pekkarinen, chargé d’étudier la situation des chantiers navals, qui devrait être publié cette semaine.
« La situation des chantiers navals a été assez bien comprise. Une relance n’aura pas lieu avant 2011 ou 2012 », déclare M. Landtmann qui souligne que les concurrents des chantiers finlandais, en Chine, en Corée, en Italie et en Espagne, bénéficient d’aides publiques.
Uutispäivä Demari rapporte que M. Aleksi Randell, président de la municipalité de Turku, attend la publication du rapport du groupe de travail chargé d’étudier les perspectives de l’industrie navale. Il note que la ville de Turku souhaite que la Finlande adopte les mêmes aides que les autres ays de l’Union européenne.
TS/3&12AL/A8 UD/6

Un printemps difficile pour le marché du travail
L’économiste de la confédération syndicale SAK déclare que l’année qui commence sera plus difficile pour les salariés que 2009. Jusqu’à l’automne au moins l’emploi devrait se dégrader alors que l’évolution du pouvoir d’achat sera plus faible que l’année dernière ; On s’attend à ce que l’on atteigne 300 000 chômeurs et un taux dépassant 11%. De plus, le nombre de mis à pied atteignait ces derniers mois 80 000 personnes.
HS

Point de vue : les entreprises licencient, le gouvernement absent
L’éditorialiste du quotidien social-démocrate Uutispäivä Demari souligne que, au moment où les entreprises qui constituent la base traditionnelle des exportations finlandaises sont au plus mal et licencient, le gouvernement semble absent. Le Premier ministre (et président du Centre) a disparu de la circulation. Le Ministre des Finances (et président du parti conservateur) est en congé de paternité. La ministre du Travail (et présidente des Verts) ne donne pas signe de vie.
Heureusement un groupe de travail va remettre son rapport sur l’avenir des chantiers navals au ministre de l’économie aujourd’hui. Espérons qu’il n’est pas trop tard, conclut l’éditorialiste.
UD

Mises à pied chez Finnair
La compagnie aérienne Finnair entamera des mises à pied de son personnel de cabine, en février. Presque la totalité des 1800 employés du personnel de cabine sera touchée.
HS/B4

Grippe A (H1N1)

Beaucoup de surplus de vaccins en Europe
Vif débat en France sur un excédent de 50 millions de doses
Les personnes à risques ont bénéficier du vaccin en Finlande
Turun Sanomat et Keskisuomalainen rapportent que de nombreux pays européens font face à un surplus de vaccins contre la grippe A (H1N1). C’est en France que le débat est le plus vif entre d’une part le Président et la Ministre de la Santé et d’autre part l’opposition.
Les quotidiens ont interviewé la directrice du programme de vaccination à la direction de la santé publique, Mme Tuija Leino qui souligne que la vaccination réalisée à l’automne des personnes appartenant aux groupes à risquesa été bénéfique à cette catégorie de la population. Ainsi, en Finlande aucune femme enceinte n’a décédé ni même été en soins intensifs à cause de la grippe A (H1N1). Mme Leino conteste l’idée que l’achat de vaccins pour toute la population ait été une réaction disproportionnée « car il y avait des études argumentées prouvant que pour faire face à un nouveau virus il fallait une vaccination administrée ne deux doses à l’ensemble de la population ». Les décisions de commandes de vaccins ont du être prises dans l’urgence avant même de savoir quelle immunité allait conférer le vaccin ni quel était la gravité de l’épidémie à venir. Si la Finlande n’a commandé qu’une dose de vaccins pour chaque citoyen c’est parce que les autorités pensaient pouvoir aussi utiliser les doses de vaccins contre la grippe aviaire H5N1 qui n’avaient pas été utilisées.
Sur les cinq millions de doses de vaccins contre la grippe A (H1N1) commandées par la Finlande, les dernières livraisons devraient s’étaler jusqu’en mars. Les vaccinations continuent. On estime que près de deux millions de personnes sont vaccinées. Pour l’instant il n’a pas été question de renvoyer des vaccins.
TS KS IS
Mardi 12 janvier 2010

Politique étrangère et européenne

Commission européenne

M. Rehn s’est bien sorti de son audition par les Parlementaires européens
Turun Sanomat rapporte que M. Olli Rehn, candidat finlandais pour le poste de commissaire européen des finances, a été entendu hier par la commission des affaires économiques et monétaires du Parlement européen.
Pendant l’audition, qui a duré trois heures, M. Rehn a dû répondre à des questions qui concernaient surtout l’emploi et la croissance économique, ainsi que l’endettement des pays membres après la crise économique.
Mme Sirpa Pietikäinen et M. Carl Haglund, tous deux parlementaires européens et suppléants de la commission des affaires économiques et monétaires, estiment que M. Rehn s’en est bien sorti. « M. Rehn a été compétent et a toute de suite montré qu’il savait de quoi il parlait », selon M. Haglund.
Mme Pietikäinen souligne que la commission n’avait pas besoin d’humilier le commissaire compétent. « On lui a posé des vraies questions sur les orientations économiques et il a évoqué des questions importantes sur la responsabilité globale, la stabilité et la croissance économique durable de l’Union européenne. »
Pour M. Rehn, « même si les questions étaient épineuses, le système des auditions est une partie nécessaire de la démocratie de l’Europe ». Aux parlementaires, il a déclaré : « nous devons mieux coordonner nos actions. Ce sera l’une des principales tâches de la nouvelle Commission européenne. »
Lors de l’audition, M. Rehn a également appelé le gouvernement grec à prendre des mesures urgentes en matière de finances publiques et a estimé que l’Estonie était le prochain candidat à l’euro le plus sérieux.
TS/8, HS/A9

Politique intérieure

Politique

Groupe Taxell
Le groupe Taxell, composé de représentants des partis politiques et chargé de préparer un projet de révision constitutionnelle concernant la diminution des pouvoirs du président, se réunira jeudi. Il est censé présenter son rapport pour la fin du mois.
Le projet de réforme devrait être transmis au Parlement ce printemps.
STT

Editorial : La Finlande menacée d’une année pour rien
L’éditorialiste de Kaleva estime que, depuis que le Premier ministre a annoncé qu’il n’était pas candidat à sa succession, l’agenda du gouvernement est vide. Il semble que la Finlande soit passée à un gouvernement qui gère les affaires courantes, plus d’un mois avant les prochaines élections. Durant les six prochains mois, c’est la campagne pour la présidence du centre qui va capter l’attention. Ensuite, ce nouveau président du centre sera plus intéressé par la possibilité de gagner les élections que par la gestion gouvernementale.
Ce printemps, il est difficile de savoir ce que fera M. Vanhanen. Quant au parti conservateur, il ne semble plus avoir beaucoup d’énergie pour ce gouvernement. Malgré la crise économique, le Ministre des Finances n’a prononcé que deux discours l’année dernière.
Face au chômage grandissant, la Finlande a vraiment besoin d’initiatives politiques, regrette l’éditorialiste de Kaleva.
Kaleva

Aéroport Helsinki-Vantaa

M. Häkämies évoque la nomination d’un médiateur extérieur pour résoudre les problèmes de l’aéroport
Selon Turun Sanomat, M. Jyri Häkämies, ministre chargé de la gestion des entreprises de l’Etat, dont Finnair, évoque la nomination d’un médiateur extérieur pour résoudre les problèmes du service des bagages de l’aéroport de Helsinki-Vantaa.
Finnair a externalisé son service des bagages à l’automne dernier.
TS/10

Grippe A (H1N1)

Vaccination des adultes
A Helsinki la vaccination des adultes en bonne santé a commencé par les 24-35 ans qui seront vaccinés dans les centres de soins sans rendez-vous. Les adultes sont appelés toutes les semaines par tranche de dix ans afin d’éviter les files d’attente. A partir du 8 février ce seront les plus de 65 ans.
A Tampere, la vaccination des adultes en bonne santé commencera la semaine prochaine. On estime qu’environ un quart de la population de la région de Tampere est déjà vaccinée.
Près de la moitié de la population serait déjà immunisée. On estime que l’on pourra éviter une seconde vague d’épidémie si environ 70% de la population est immunisée.
AL UD

Economie

Le fisc finlandais poursuit le finno-russe Timtchenko
Helsingin Sanomat rapporte que le fisc finlandais demande 2,2 et 12,1 millions d’euros aux entreprises International Petroleum Products et Merropoint du citoyen Finlandais d’origine russe Gennadi Timtchenko.
Arrivé en Finlande en 1991, M. Timtchenko a obtenu la nationalité finlandaise en 1999. Depuis le début des années 2000 il vit en Suisse et possède deux Relais et Chateaux en France. Proche de M. Poutine, il est un des principaux acteurs du commerce d’hydrocarbures russes.
HS

Restructurations

Itella supprime près de 190 emplois
Helsingin Sanomat relève qu’Itella (ancien PTT) compte supprimer 188 emplois dans ses services de tri du courrier.
HS/B6

STX licencie plus de 400 personnes au chantier de Turku
STX compte licencier environ 370 travailleurs et 60 employés de son chantier de Turku.
www.yle.fi

UPM annonce que les coupes gigantesques supprimeront plus de 800 emplois en Finlande
UPM mettra fin à la production du contreplaqué dans ses usines de Heinola et de Kaukaa. Il y aura des coupes aussi dans la scierie de Heinola et dans l’usine de raffinage de Parkano.
www.hs.fi

Nucléaire

Baisse de l’intérêt pour la recherche d’uranium
La crise économique et le projet de nouvelle loi sur les mines (qui donne aux communes un droit de veto sur les concessions minières) ont fortement diminué l’intérêt en Finlande pour la recherche de minerai d’uranium. L’année dernière, il y avait encore une vingtaine de projets de concessions, il n’y en aurait aujourd’hui qu’une dizaine. Le canadien Namura a abandonné toutes ses activités en Finlande. Quant à Areva NP, elle a annoncé qu’elle abandonnait certains de ses projets. Le directeur d’Areva Ressources Finland Oy, M. Osmo Kaipiainen, estime que le Parlement devrait modifier le projet de loi sur les mines afin que les communes ne disposent pas d’un droit de veto sur les concessions.
Kaleva HS

Pas de risque accru de cancer à habiter près d’une centrale nucléaire
Selon une étude, les habitants des communes proches (à moins de quinze kilomètres) des centrales nucléaires finlandaises ne présentent pas plus de cancer que le reste de la population.
Selon une étude allemande, le risque de cancer croîtrait pour les personnes habitant à moins de cinq kilomètres d’une centrale nucléaire. En Finlande, seulement une centaine de personnes vivrait à moins de cinq kilomètres d’une centrale.
STT

Fennovoima ne craint pas pour les déchets
Le groupe Fennovoima estime que la question du stockage des déchets de son éventuelle centrale nucléaire ne serait pas un problème. D’une part la question du stockage définitif ne se poserait que dans une quarantaine d’année car il est prévu que les déchets soient d’abord enterré à une centaine de mètres de profondeur près de la future centrale.
Pour le stockage définitif, Fennovoima discute toujours avec Posiva sur un stockage à Olkiluoto.
Kaleva

Point de vue : La course pour les futurs réacteurs continue
Le chercheur Matti Kojo écrit dans Turun Sanomat que la course entre TVO, Fortum et Fennovoima s’accèlère. On attend la décision de principe du gouvernement pour élargir le parc nucléaire finlandais pour le printemps. Le gouvernement décidera en fonction de l’intérêt général entre les trois demandes. Il ne semble pas politiquement réaliste que le gouvernement accorde une autorisation aux trois demandeurs.
M. Kojo relève que les trois entreprises ne cessent de défendre leur propre projet et de rejeter toute idée de s’associer autour d’un projet de centrale commun.
Or, de la part des politiques les pressions pour que les industriels s’associent sont récurrentes. La dernière est celle du président du groupe parlementaire du centre, M. Timo Kalli, connu comme fervent défenseur de TVO dont les réacteurs sont dans sa circonscription. Or, aujourd’hui nombre de centristes sont en faveur de Fennovoima dont les principaux investisseurs sont des groupes industriels finlandais. C’est pourquoi M. Kalli a mentionné que ces groupes comme Outokumpu et Rautaruukki (dont l’Etat est actionnaire) puisse être associé au projet de TVO. Le ministre chargé des participations de l’Etat, M. Häkämies, l’a rejeté.
Le chercheur Matti Kojo estime que la proposition de M. Kalli ne devrait pas abouti. Il est probable que les candidats à la construction d’une centrale renforcent leur compétition jusqu’au bout. Un nouveau cycle de discussion entre ces entreprises pour s’associer sur un projet commun de réacteur ne sera possible qu’après que la décision de principe du gouvernement.
TS/Ven

Armes à feu - Violence

Deux cents personnes tuées par balles en Finlande tous les ans
Selon un chercheur, l’accessibilité des armes se reflète sur le nombre de suicides
Sur les 200 personnes tuées annuellement par balles, la majorité a commis un suicide. Un suicide sur cinq est commis avec une arme à feu, un fusil de chasse le plus souvent, et M. Lönnqvist de l’Institut de santé publique estime que l’accessibilité des armes augmente la probabilité des suicides.
Concernant les homicides commis avec une arme à feu, l’auteur est le plus souvent un homme et la victime une femme. Un homicide sur cinq est commis avec une arme à feu. Dans la moitié seulement des cas, l’arme en question est légale.
HS/A8

Point de vue : « La Finlande n’est pas particulièrement violente » HS
Helsingin Sanomat publie un billet de M. Töttö, professeur à l’Université de Finlande de l’Est, qui relève que les statistiques ne soutiennent pas l’idée que la Finlande partage une tradition de violence avec les pays de l’Europe de l’Est.
Pour M. Töttö, étant donné que l’Allemagne est le pays le moins violent (0,6 femmes et 0,7 hommes tués pour 100 000 habitants), les autres pays de l’Europe peuvent être divisés en trois groupes, dont un est constitué par la seule Russie, pays de loin le plus violent (respectivement 12 et 43 homicides pour 100 000 habitants en moyenne). Le deuxième groupe est constitué de six pays de l’Est, dont les pays Baltes, (5 et 15 homicides pour 100 000 habitants) et le troisième par 29 autres Etats européens (1 et 2 homicides pour 100 000 habitants en moyenne), dont la Finlande (1,2 et 3,2 homicides pour 100 000 habitants).
M. Töttö relève qu’en distinguant l’Est et l’Ouest géographiquement, la Finlande se situe à l’Est tout en disposant du chiffre le moins important des neuf pays pour les homicides. Politiquement, la Finlande se situe à l’Ouest et à la tête des homicides dont les victimes sont des hommes. En Belgique et au Luxembourg, plus de femmes sont tuées qu’en Finlande.
Du point de vue de la religion, l’Europe se divise entre l’Est (9 pays majoritairement orthodoxes : 3,7 et 11,9 homicides pour 100 000 habitants en moyenne), l’Ouest (8 pays majoritairement protestants : 0,7 et 1,3 homicides pour 100 000 habitants) et le Sud (18 pays majoritairement catholiques : 0,9 et 1,7 homicides pour 100 000 habitants). Aves ces statistiques, la Finlande se situe le plus près des pays catholiques. Ce qui rapproche la Finlande des pays orthodoxes est que les hommes sont nettement plus souvent victimes d’homicides que les femmes, relève M. Töttö.
HS/A2

France - Finlande

Institut finlandais

Exposition Moumines
La correspondante de Hufvudstadsbladet à Paris, Gunn Gestrin, rend compte de l’exposition sur les Moumines à l’Institut finlandais. Elle regrette toutefois que les deux langues de l’exposition soient le français et le finnois – et non pas le suédois, langue dans laquelle les Moumines ont été créées par Tove Jansson.
HBL/sam/26

France

DOM

Référendum à la Martinique et en Guyane
Helsingin Sanomat relève que la Martinique et la Guyane souhaitent continuer à appartenir à la France.
HS/B2

Climat

Le correspondant à Paris de Uutispäivä Demari rapporte les effets de la vague de froid sur la France et Paris en particulier.
UD

Lundi 11 janvier 2010

Politique étrangère et européenne

Service européen des affaires extérieures
M. Stubb envisage un à deux postes d’ambassadeur pour la Finlande
Le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, souhaite « beaucoup d’yeux et d’oreilles finlandais » dans le nouveau service européen des Affaires extérieures. Pour lui, il pourrait s’agir de un à deux ambassadeurs et de 15 à 30 fonctionnaires finlandais. Il a dit qu’il n’est pas exclu que l’UE rate son occasion de devenir un acteur global mais qu’en tout cas la Finlande allait travailler d’une façon constructive pour que le projet réussisse.
Il rappelle que cela prendra du temps de construire des institutions. Les changements dans un système engendrent toujours des problèmes au début. Il prévoit une lutte pour le pouvoir entre la Commission européenne et le Conseil des ministres, d’une part, et entre les Etats membres et les institutions européennes d’autre part. M. Stubb estime toutefois qu’à long terme, l’UE a toujours progressé avec les réformes mises en oeuvre.
Il relève qu’aujourd’hui, la Finlande est représentée dans 80 pays mais qu’avec ce nouveau service, elle le sera dans 130 pays. Il indique qu’aucun fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères ne restera sans emploi. « Les relations bilatérales continueront à nous occuper. »
HBL/lun/3

Suspicion de cartel
La Commission européenne soupçonne le groupe chimique Kemira de cartel
Le groupe de produits chimiques Kemira a annoncé, vendredi, que la Commission européenne le soupçonnait de participation à un cartel dans le domaine de l’industrie de la production de fourrage.
La Commission affirme qu’une enquête en la matière est en cours.
HS/sam/B9

Commission européenne
M. Rehn sera entendu aujourd’hui par les Parlementaires européens
Helsingin Sanomat rapporte que M. Olli Rehn, candidat finlandais pour la Commission Barosso II, sera entendu aujourd’hui par le Parlement européen, notamment par la commission des affaires économiques et monétaires. Cette semaine, les auditions de 22 des 26 candidats à la Commission auront lieu au Parlement européen.
Pendant trois heures, M. Rehn devra répondre à une trentaine de questions épineuses. M. Rehn estime que les questions concernent surtout l’emploi et la croissance économique.
Mme Sirpa Pietikäinen, parlementaire européenne conservatrice, suppléante à la commission des affaires économiques et monétaires, souligne que le Parlement prend au sérieux les auditions et estime que M. Rehn a une assez bonne réputation et est connu comme quelqu’un qui travaille bien.
HS/lun/A8

Défense
Différend entre la défense nationale et le groupement allemand Rheinmetall Defense Electronics
La défense finlandaise est convoquée devant la cour d’arbitrage par le fabricant d’armes allemand Rheinmetall Defense Electronics au sujet d’un différend sur des missiles de défense aérienne vendues aux finlandais par ces derniers. La défense nationale a refusé de régler des millions d’euros à Rheinmetall pour cause de retard des livraisons.
Il s’agit d’un système de missiles de défense aérienne ASRAD-R commandé en 2002 et livrables en 2004-2006. Les livraisons auraient été effectuées seulement l’année dernière.
TS/10, SM/9

Le couple tchètchène Gataïev reste en détention

Une décision sur une extradition éventuelle en Lituanie devrait être prise dans deux semaines
Le tribunal d’instance de Helsinki a décidé, vendredi, de maintenir en détention le couple Gataïev jusqu’à la prise de décision sur leur extradition éventuelle en Lituanie, où ils sont condamnés à une peine de prison. Leur conseiller juridique, Mme Haapa-aho, a dit que les Gataïev ont souhaité que leur cas soit étudié en Finlande, où ils séjournent depuis octobre.
HS/sam/A13

Politique intérieure

Partis politiques
Les trois plus grands partis politiques auront leur congrès de parti en été prochain
Selon Uutispäivä Demari, organe du PSD, le Parti social-démocrate organisera son congrès de parti à Joensuu du 27 au 29 mai.
Le Centre se réunira à Lahti du 11 au 13 juin. Le congrès du Kokoomus, parti conservateur, aura lieu les mêmes dates à Jyväskylä.
UD/12

Parti du centre

Les centristes de la Finlande du centre souhaitent la candidature de M. Pekkarinen
Helsingin Sanomat relève que les centristes de Jyväskylä font appel à M. Mauri Pekkarinen (62 ans), ministre des Activités économiques, pour qu’il se présente pour la présidence du parti.
HS/dim/A5

Editorial : le retrait de Mme Vehviläinen rend plus clair la lutte pour la présidence du parti
Keskisuomalainen estime dans un éditorial publié samedi que l’annonce de Mme Anu Vehviläinen, ministre des Transports, a rendu plus clair la constellation des candidats, notamment celle des femmes. Il y a de la place pour les candidates. Il se peut que deux ministres, Mmes Mari Kiviniemi et Paula Lehtomäki, se présentent. Il est possible qu’une des deux refuse. Mme Kiviniemi n’est pas populaire dans toute la Finlande et Mme Lehtomäki a des enfants en bas âge.
Il y a des spéculations concernant les candidatures de MM. Paavo Väyrynen et Mauri Pekkarinen. Leurs candidatures ne sont pas probables, sauf si Mme Lehtomäki ne se présente pas, selon l’éditorialiste.
KS/sam/2

Universités

M. Vanhanen propose que les études des étrangers de l’extérieur de l’UE deviennent payantes
Turun Sanomat rapporte que le Premier ministre Vanhanen a proposé, à l’inauguration de l’Université Aalto, que les études des étrangers qui viennent de l’extérieur de l’Union européenne devraient être payantes.
Les organisations des étudiants s’y opposent et les partis de gauches estiment que cela anticiperait des payements aussi pour les étudiants finlandais.
TS/sam/10

Défense
Conscription : relève dans les casernes
Le 8 janvier un peu plus de 9 100 conscrits terminent leur service militaire. Parmi ces réservistes, se trouvent 1 300 jeunes ayant passé leur permis de conducteur professionnel durant le service.
Lundi 11 janvier, 14 000 nouveaux appelés, dont 140 femmes, prennent la relève. Parmi les unités qui accueillent le plus de monde se trouvent la brigade de Kainuu à Kajaani et la brigade de Carélie à Vekaranjärvi, qui reçoivent chacune 1 800 conscrits. La majorité des suédophones du pays effectuent leur service militaire dans la brigade d’Uusimaa à Tammisaari, qui accueille 750 appelés.
KS/5

Fusillade – racisme
Des personnalités politiques proposent un forum sur le racisme
Hufvudstadsbladet a interrogé quelques personnalités politiques sur les mesures à prendre afin d’empêcher l’augmentation du racisme et de l’insécurité. La ministre de l’Intérieur, Mme Holmlund, estime qu’il ne faut pas qu’après la tragédie du 31 décembre, les étrangers se sentent moins en sécurité en Finlande. Pour elle, le gouvernement devrait convoquer un forum entre les citoyens et les dirigeants sur ce qu’il faut faire pour éviter que les événements de Sello (centre commercial où a eu lieu une tuerie le 31 décembre) renforcent le racisme.
Mme Lehtomäki, ministre de l’Environnement, s’inquiète des conséquences éventuelles sur le climat à l’égard des étrangers. Elle estime qu’il faudrait évaluer le système d’expulsion et se demander s’il ne faudrait pas expulser une personne à qui on refuse la naturalisation. Elle souligne l’importance de l’intégration et rappelle que la Finlande a besoin de plus d’étrangers dans l’avenir.
Mme Urpilainen, présidente du PSD, souligne l’importance d’œuvrer pour diminuer la violence dans la société finlandaise. Pour elle, il s’agit de services de santé mentale et de mesures afin d’arrêter l’évolution qui créé des inégalités de plus en plus importantes. Elle souligne les mesures en faveur de l’intégration et de l’information.
HBL/lun/14-15

Récession
La production industrielle repart
Selon l’Institut national d’études statistiques, le nombre de commandes dans le secteur industriel a augmenté en novembre pour la première fois depuis juillet 2008. Le navire de croisière Oasis of the Seas est inclus dans les statistiques de novembre 2009.
Même si la production repart petit à petit, elle est très basse : en janvier-novembre 2009 elle était au même niveau qu’il y a dix ans.
HS/sam, AL/sam

Froid
Le froid engendre 3500 décès
Alors que seulement 70 personnes meurent directement du froid tous les ans, le froid engendre indirectement entre 2000 et 3500 décès par an. Il s’agit de crises cardiaques, d’hémiplégies et de décès dus aux maladies des organes respiratoires et de l’artère coronaire. Le nombre de suicides et d’accidents diminue toutefois en hiver.
AL/dim/A8

France - Finlande

Danse

Sacred Monsters
Hufvudstadsbladet publie une critique élogieuse du duo de Sylvie Guillem et Akram Khan.
HBL/sam/26

France

Littérature

Hufvudstadsbladet présente l’ouvrage Un Etat dans l’Etat de Sophie Coignard.
HBL/dim/27

Vendredi 8 janvier 2010

Politique étrangère et européenne

Procès de M. Bazaramba
Des témoins seront entendus en Finlande dans le procès du procès du Rwandais accusé de génocide
Le tribunal d’instance de Porvoo a décidé d’inviter quatre témoins de la défense en Finlande pour les entendre ici. Il s’agira de les faire venir de Zambie en Finlande en février.
HS/A8

Terrorisme

La presse finlandaise publie une interview d’une étudiante finlandaise, Inga Härmälä qui a étudié l’arabe au Yémen en 2005 et habité la même résidence universitaire que le Nigérian Umar Farouk Abdulmutallab, accusé d’une tentative d’attentat aux Etats-Unis.
STT

Couple tchètchène Gataïev arrêté en Finlande
Khadijat et Malik Gataïev qui ont aidé des orphelins à Grozny ont demandé l’asile en Finlande
La police finlandaise a arrêté le couple Gataïev, hier, sur la base d’un mandat d’arrêt européen. Le couple séjourne à Helsinki depuis quelques mois et a demandé l’asile en Finlande. Le groupe de soutien finlandais craint que les intéressés soient renvoyés en Lituanie, où ils ont été condamnés à une peine de prison. Le groupe de soutien finlandais, dont les cinéastes Pirjo Honkasalo et Aki Kaurismäki, considère le procès lituanien comme illégal et entamé avec le concours des services de sécurité.
HS/A7

Aides européennes
Une somme record accordée à la Finlande par le fonds structurel de l’UE
Cette année, le fonds structurel de l’UE accordera 890 millions d’euros à la Finlande afin de la soutenir à sortir de la récession. Des crédits sont destinés notamment au nouvel entreprenariat, aux activités commerciales, à des projets innovants qui créent de nouveaux emplois, aux mesures d’emploi et à la formation.
Le ministre de l’Economie, M. Pekkarinen, relève que la somme a augmenté de près de 50 %, car des crédits non-utilisés de 2007 et 2008 y sont inclus ainsi que des crédits avancés concernant l’année 2011.
Le PNB finlandais a diminué entre 13 et 14 milliards d’euros pendant la récession. La Finlande s’inscrit parmi les pays européens qui s’endettent le plus rapidement.
HS/B7

Politique intérieure

Parti du centre

La plupart des députés centristes souhaite que M. Vanhanen continue comme Premier ministre
Suomenmaa, organe du Parti du centre, rapporte que la majorité des députés du Parti du centre souhaitent que M. Matti Vanhanen, actuel président du Centre, continue comme Premier ministre aussi après avoir quitté la présidence du parti au congrès de juin prochain.
Ils estiment que le nouveau président du parti sera suffisamment occupé avec la campagne en vue des élections législatives du printemps 2011.
Seuls sept députés centristes sur la trentaine ayant répondu au quotidien souhaitent un changement de Premier ministre après le changement du président de parti.
SM/5

Mme Kiviniemi compte proposer sa candidature à la présidence du parti
Helsingin Sanomat relève que Mme Mari Kiviniemi (41 ans), ministre de l’Administration publique et des Collectivités locales, viserait la présidence du Parti du centre au congrès du parti de juin prochain. Selon les informations de l’agence de presse finlandaise STT, Mme Kiviniemi doit annoncer ses intentions dans quinze jours.
Mme Kiviniemi est députée depuis 1995. Jusqu’en 2007, elle représentait la circonscription de Vaasa (Ostrobotnie) et depuis celle de Helsinki.
Jusqu’à présent, aucune candidature n’a été confirmée officiellement.
HS/A6

Mme Vehviläinen a annoncé ne pas se présenter pour la présidence du Centre
Mme Anu Vehviläinen, ministre des Transports, a annoncé vendredi matin dans une interview radiophonique qu’elle ne comptait pas se présenter, pour des raisons familiales, à l’élection du président de parti.
Yle

Mme Kuuskoski sera nommée secrétaire d’Etat politique de Mme Hyssälä, ministre des Affaires sociales et de la Santé
Suomenmaa relève que la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Mme Hyssälä, compte proposer au gouvernement la nomination de Mme Eeva Kuuskoski au poste de son secrétaire d’Etat politique à partir du 17 janvier.
Mme Kuuskoski (63 ans) est médecin, elle fût députée de 1975 à 1995 et ministre des Affaires sociales et de la Santé de 1983 à 1987 et de 1991 à 1995. Ensuite elle a abandonné la politique pour travailler, jusqu’à 2007, comme secrétaire générale d’une association de protection des enfants.
SM/5

La Direction des brevets a fait une demande d’instruction concernant l’aide électorale de la fondation centriste Nuorisosäätiö
Helsingin Sanomat rapporte que la Direction des brevets et du registre du commerce et des sociétés (PRH) a remis jeudi à la police une demande d’instruction concernant les aides électorales accordées par Nuorisosäätiö, fondation centriste qui construit des appartements locatifs pour les jeunes.
Le député centriste Antti Kaikkonen, qui a présidé la fondation de 2003 à 2009, a entre autres reçu un financement électoral de Nuorisosäätiö.
HS/A6

Fiscalité

Ecart important entre les communes concernant les impôts locaux
Helsingin Sanomat relève que le taux d’imposition dans les communes varie de 16,50 (Kauniainen) à 21,00 (p. ex. Jämsä). A Kajaani, un contribuable avec des revenus moyens verse 1865 euros de plus d’impôts locaux que son collègue de Helsinki, les taux d’impôt local sur le revenu étant respectivement de 17,5 et 20%. Toute fiscalité comprise, un ménage aux revenus moyens à Kajaani versera 23 487 euros en impôts en 2010, par rapport à 21 541 euros à Helsinki.
Le coût de la vie, ainsi que la taxe foncière, par exemple, sont toutefois plus élevés à Helsinki que dans les autres villes.
HS a comparé les services dans trois villes finlandaises, Helsinki, Kajaani et Lappeenranta, sans y trouver beaucoup de différence malgré les différences dans le taux d’imposition.
HS/A5, KS

Energie
Fingrid met en route une centrale d’appoint
En raison de la vague de froid, Fingrid met en route aujourd’hui une centrale d’appoint de 200 mégawatts pour faire face au pic de consommation d’électricité.
Jeudi, la consommation a atteint un pic de près de 14 000 mégawatts. Près d’un tiers, soit 2 400 mégawats correspondent aux importations d’électricité.
AL

Université Aalto

Aamulehti présente la nouvelle université Aalto qui rassemble, depuis le 1er janvier, l’école de commerce d’Helsinki, l’université du design et des arts appliqués et l’école d’ingénieur d’Espoo. Au total, cela regroupe 21 000 étudiants et environ 4600 agents.
AL

Grippe A (H1N1)

Les vaccinations se poursuivent
Après les fêtes, les vaccinations reprennent dans les communes finlandaises qui vont inviter le dernier groupe, c’est-à-dire les adultes en bonne santé, à se faire vacciner. A Helsinki, les centres de soins vont ainsi vacciner la population du à partir du 11 janvier : les 25-34 ans durant la semaine 2, puis les 35-44 ans la semaine 3, les 45-54 ans la semaine 4, les 55-64 ans la semaine 5 et les plus de 64 ans la semaine 6. A Espoo et Vantaa, les vaccinations se feront à partir de février, dans des lieux requis à cet effet, notamment des écoles ou des gymnases. Helsingin Sanomat rapporte que nombre de salariés seront toutefois vaccinés dans le cadre de la médecine du travail, les compagnies médicales étant très intéressées pour réaliser ces vaccinations soit sur les lieux de travail soit dans leurs locaux. Ces sociétés recevront les doses de vaccins de la part des autorités.
La motivation des Finlandais pour se faire vacciner a toutefois diminué depuis la fin de l’épidémie. Cela s’est révélé lors de la vaccination des 16-24 ans et des plus de 65 ans, avant les fêtes. Les médecins et les autorités continuent toutefois de conseiller de se faire vacciner.
Jusqu’à présent on estime que les communes ont reçu environ 1,9 milliosn de doses et que 1,5 millions ont été utilisées.
Les cas de grippe A (H1N1) sont désormais sporadiques, le pic de la maladie ayant été enregistré fin novembre-début décembre. On a même cessé d’enregistrer les personnes hospitalisées pour la grippe A (H1N1). Selon les derniers chiffres, on compte 36 décès dus à la maladie.
HS KS

Alors que des pays européens annulent leurs commandes, la Finlande compte toujours vacciner l’ensemble de la population
Alors que de nombreux pays européens envisagent d’annuler leurs commandes de vaccins, la décision finlandaise d’acheter une dose de vaccin pour chaque habitant tient toujours selon le Ministère de la Santé et des Affaires sociales. La question ne sera envisagée à nouveau que si la population adulte se révélait peu encline à se faire vacciner.
La Finlande a commandé 5,28 millions de doses pour 37 millions d’euros. Si une partie des doses n’était pas utilisée, elles pourraient être données à des pays en développement ou mises en réserve pour une prochaine vague d’épidémie. « Nous espérons fermement que les gens se feront vacciner afin que la population soit protégée dans la perspective d’une seconde vague d’épidémie », selon Mme Saarinen du Ministère de la Santé et des Affaires sociales.
La presse rapporte que de nombreux pays ont diminué leurs commandes de vaccins. Les médias finlandais insistent sur la décision de la France d’annuler une partie des commandes de vaccins.
HS Yle

France - Finlande

Danse
Sacred Monsters
Helsingin Sanomat publie une critique élogieuse du duo de Sylvie Guillem et Akram Khan.
HS/C1

Nouveau cirque
Invités français au festival Future Circus en 2011
Turun Sanomat relève que le festival Future Circus, qui aura lieu à Turku en août 2011 en s’étalant sur dix jours, présentera Antoine Rigot, funambule français. Le plus grand festival de cirque jamais organisé en Finlande s’inscrira dans le cadre du programme de Turku, capitale culturelle.
TS/21

France

Burqa
« En France, on se dispute maintenant sur l’interdiction de la burqa » UD
Le quotidien social-démocrate Uutispäiva Demari revient sur le débat en France et note que »les socialistes s’opposent au projet du gouvernement » d’interdire la burqa sur les lieux publics.
UD

« L’interdiction de la burqa n’est pas un phénomène général en Europe » AL
Le spécialiste finlandais du Proche et Moyen Orient Jaakko Hämeen-Anttila estime que l’interdiction des symboles musulmans soit une tendance forte en Europe. « En France, la situation [concernant la burqa] est fortement une question de politique intérieure et en Suisse [l’interdiction des minarets] est, selon leurs propres mots, un accident. En toile de fond, il y a une immigration qui commence à se voir. On prend désormais position sur cela », estime M. Hämeen-Anttila.
Selon lui, la France aurait du se prononcer sur la burqa avant d’interdicre le voile dans les écoles en 2004. « Cela aurait suscité moins de réactions ».
Il estime qu’une interdiction de la burqa n’aurait pas de signification pour la grande majorité des musulmans. Seuls les extrémistes pourraient l’interpréter comme un signe d’une atteinte occidentale contre l’islam. « L’interdiction de la burqa ne signifie en soi rien mais cela pourrait renforcer une impression de confrontation qui est née principalement après l’invasion de l’Irak ».
AL

Mont Saint-Michel
« Un barrage pour empêcher l’ensablement du Mont Saint-Michel » HS
Le quotidien Helsingin Sanomat publie un reportage sur le projet de barrage pour protéger le Mont Saint-Michel de l’ensablement.
UD

Jeudi 7 janvier 2010

Politique étrangère

Mer Baltique

Un programme de recherche des organismes de financement de la recherche de neuf pays riverains de la mer Baltique servira de base pour d’autres projets européens
Turun Sanomat rapporte que M. Markku Mattila, directeur général de l’Académie de Finlande, se félicite de la coopération européenne dans le cadre du nouveau programme de recherche Bonus qui vient de commencer au début de l’année.
« La volonté politique existe, la stratégie de la mer Baltique figurant désormais dans les textes de l’UE. On aurait encore besoin d’un engagement politique de la part des gouvernements des pays membres et des villes de la région », a souligné M. Mattila.
Il se félicite aussi de fait que des chercheurs russes participent à cette coopération. Selon lui, les perspectives du financement de la recherche scientifique en Russie sont bonnes.
TS/8

Politique intérieure

Parti des Finlandais de base

Le départ de M. Soini à Bruxelles risque de diminuer la popularité du parti
Keskisuomalainen rapporte que M. Timo Soini, président du parti des Finlandais de base et parlementaire européen depuis l’année dernière, ne s’inquiète pas des chiffres de popularité en baisse du parti après son élection au Parlement européen.
« Je ne regrette pas. Nous avons eu besoin de créer des contacts européens et il a fallu que le parti soit représenté au Parlement européen. Autrement, cela n’aurait pas été possible », déclare M. Soini. Il admet toutefois que son absence de la Finlande a affaibli le parti.
Le dernier sondage de décembre 2009 a accordé une audience de 6,2 % au parti des Finlandais de base, tandis qu’en novembre dernier, son audience était de 7,7 %.
M. Soini compte retourner en Finlande à l’automne prochain en raison de la campagne électorale. Actuellement, il y a cinq députés du parti au Parlement. M. Soini estime que le parti aura dix sièges ou plus aux élections législative de 2011.
KS/12

M. Soini : « La politique de l’immigration a totalement échoué »
M. Soini critique la politique de l’immigration du gouvernement qu’il qualifie d’échec total. Il estime toutefois que, selon les déclarations récentes du Premier ministre Vanhanen et de la ministre de l’Intérieur, Mme Holmlund, ces ministres et d’autres aussi seraient plus favorables à la politique des Finlandais de base.
KS/12

Réaction aux propos de Mme Holmlund

Un professeur de Turku met en garde contre la culpabilisation des étrangers
M. Nyqvist, professeur à l’Université de Turku, considère les propos de la ministre de l’Intérieur, Mme Holmlund, sur l’expulsion rapide des étrangers comme dangereux. Pour lui, ils dévient le débat.
M. Nyqvist estime qu’il ne s’agit pas du tout d’une question d’immigration, car l’auteur aurait tout à fait pu être un Finlandais. Il se dissocie pleinement avec la façon de penser de M. Vanhanen et de Mme Holmlund et regrette que l’on essaie de trouver un bouc émissaire.
Selon lui, il faudrait au contraire que les dirigeants politiques prennent enfin au sérieux la culture de violence finlandaise.
« En Finlande, il y a eu plus de compréhension pour la violence que dans les autres pays nordiques », dit-il. Comme remède, M. Nyqvist ne propose pas de peines plus sévères et fait allusion aux Etat-Unis et à la peine de mort qui n’a pas d’effet dissuasif. Il ferait plus d’attention à la façon d’élever les garçons et au soutien dispensé aux familles, car la gestion de la jalousie, de l’envie et de l’agression est apprise à la maison.
AL/mer/A7

Propos de M. Rajamäki, ancien ministre de l’Intérieur
M. Rajamäki, député social-démocrate, regrette la division des tâches du ministère de l’Intérieur à deux ministres (Holmlund et Thors). Pour lui, cela détériore la situation pour l’ensemble de la sécurité intérieure, notamment au niveau de l’information.
AL/mer/A7

Registre d’armes

Mme Holmlund, ministre de l’Intérieur, relève qu’une partie de la législation est très ancienne et que les registres ne sont pas à jour
La ministre conservatrice de l’Intérieur, Mme Holmlund, relève qu’au cours de la préparation de la réforme de la législation sur les armes, elle s’est aperçue que les registres de la police sur les armes étaient loin d’être à jour. Le registre compte 1,6 millions d’armes, et l’on estime à 20 000 à 50 000 le nombre d’armes illégales, souvent héritées et restées « oubliées dans un coin ». Les armes volées se comptent par milliers. Selon la police, entre 600 et 700 armes, légales et illégales, sont volées annuellement.
La police accorde plus de 60 000 autorisations de port d’arme tous les ans.
« Le registre concernant les armes aurait dû être réformé il y a des années. Ce travail est actuellement en cours et devrait être terminé début 2011. Ce registre est un outil de base dans l’application de la législation [sur les armes] », dit Mme Holmlund. Le projet de loi sera prochainement remis à l’étude au Parlement. La ministre relève que les amateurs de tir sportif et les chasseurs sont favorables à un durcissement de la loi qu,i pour eux, est dans l’intérêt de tout le monde.
Concernant les homicides, la police relève que le couteau reste l’arme la plus utilisée. Seulement 20 % des homicides sont commis avec une arme à feu.
AL/jeu/A6, KS/mer/10

Privatisations

L’Etat moins enclin à privatiser
Helsingin Sanomat rapporte que, durant la décennie 2000-2009, l’Etat a vendu des participations dans des entreprises pour 9 milliards d’euros, soit 3 milliards de plus que durant la décennie précédente.
Ces privatisations partielles (principalement en ce qui concerne des participations dans Sonera puis TeliaSonera, Partek, Fortum, Sampo et Kemira) ont surtout eu lieu au début de la décennie. A la fin de la décennie, l’Etat n’a plus privatisé. Et bien lui en a pris puisque les recettes de dividendes de ses participations lui ont rapportées bien plus que les privatisations.
Il y a même eu un tournant en 2008 avec le rachat des actions d’Elisa auprès des investisseurs islandais, par le biais du fonds de pension Ilmarinen.
Helsingin Sanomat souligne que la décennie qui se termine aura surtout été marquée par un changement dans la politique de gestion des participations de l’Etat. On a créé une direction chargée de la gestion de ces participations. Cette direction, rattachée auprès du Premier ministre est dirigée par M. Pekka Timonen.
Par ailleurs, on a aussi créé la société Solidium qui regroupe les participations minoritaires significatives de l’Etat dans les groupes cotés en bourse.
Dans une interview publiée par Helsingin Sanomat, le professeur de finance de l’université Aalto, M. Vesa Puttonen, estime que l’Etat finlandais devrait envisager, par l’intermédiaire de Solidium, d’acquérir 5 à 10% de Nokia dont les actions sont aujourd’hui peu chères. Cela permettrait à l’Etat finlandais de peser dans le capital d’une entreprise si importante pour la Finlande.
HS

Université Aalto
Kauppalehti présente la nouvelle université Aalto qui fêter sa rentrée officielle demain. La nouvelle université Aalto est dotée d’une stratégie depuis fin décembre. Son principal objectif est d’offrir de bonnes carrières aux jeunes chercheurs.
L’université devrait employer 600 personnes durant la prochaine décennie. Selon la directrice, Mme Tuula Teeri, l’université disposera de suffisamment de ressources pour attirer les meilleurs enseignants étrangers.
La formation au niveau maîtrise sera ouverte aussi en anglais pour permettre aux étudiants étrangers d’y suivre une scolarité. Une ligne de formation en suédois est aussi à l’étude.
L’université Aalto devra cette année récolter auprès des entreprises 200 millions d’euros pour bénéficier du capital de 500 millions d’euros que lui alloue l’Etat.
KL

Energie
Près d’un tiers des émissions finlandaises viennent des logements
Les bâtiments représentent en Finlande 40% de la consommation d’énergie et un tiers des émissions (contre seulement 16% pour le transport).
Le ministre du Logement Jan Vapaavuori dirige à partir d’aujourd’hui un groupe de travail chargé de rédiger un plan national pour la construction efficace en énergie. Ce groupe de travail est commun au ministère de l’Environnement, à Sitra et au Tekes.
Ce plan national devrait concerner tout l’environnement des bâtiments privés, commerciaux et agricoles. Au dé »but le groupe de travail va évaluer l’effet sur le climat de ces bâtiments, puis proposer des moyens pour réduire les émissions.
HS

Froid
L’électricité ne devrait pas manquer
Malgré la vague de froid, l’électricité ne devrait pas faire défaut en Finlande. En effet, l’industrie qui en est le principal consommateur, fait tourner ses usines au ralenti. C’est pourquoi les ménages ne manqueront pas d’électricité malgré le froid. En revanche, en période de grand froid, la Finlande est très dépendante des importations d’électricité. L’arrêt de telles importations constituerait un risque pour la Finlande.
HS

Les SDF en difficulté
Les SDF sont en difficulté à Helsinki où le nombre de lits n’est pas suffisant par rapport à la demande, surtout en période de grands froid. Une partie des SDF souhaite donc volontairement être mis en cellule de dégrisement pour passer la nuit au chaud.
HS

Economie
Une usine importante de soja serait construite à Uusikaupunki
Selon les informations de Turun Sanomat, une usine de raffinage de soja importante serait construite à Uusikaupunki (Ouest). L’usine, qui donnerait du travail à plus de 100 personnes, devrait commencer dans un an et demi.
TS/mer/3&10

Mercredi 6 janvier 2010

Politique étrangère

Gazoduc

Les organisations environnementales s’opposent à la construction du gazoduc de la mer Baltique
Helsingin Sanomat rapporte que les organisations environnementales ont adopté une attitude négative à l’égard du gazoduc sous la mer Baltique. L’association finlandaise de la protection de la nature, Luonnonsuojeluliitto, estime que le résultat de la comparaison des intérêts du projet est négatif, c’est-à-dire que les inconvénients du projet pour la Finlande sont plus importants que les avantages. Selon l’avis de l’association, remis aux autorités environnementales, la construction du gazoduc augmente la charge de nutriments et des agents nocifs de la mer Baltique. Elle note aussi que le gaz est un combustible fossile, dont l’UE souhaite diminuer l’usage. L’association souligne que si l’autorisation de construction est approuvée, il faut y inclure des conditions pour diminuer les inconvénients.
L’association suédophone Natur och miljö est encore plus stricte : il ne faut pas accorder d’autorisation de construction au gazoduc. « La mer Baltique ne bénéficie aucunement du projet. Personne ne sait combien de nutriments et de substances toxiques se mettront en mouvement », déclare Mme Lotta Nummelin de cette association.
La commune de Lemland aux îles Åland a exprimé son avis négatif à l’égard e la construction du gazoduc, notamment en raison des effets environnementaux et la présence militaire de la Russie.
Les autorités environnementales de la région du Sud-Est de la Finlande rendront leur décision d’autorisation à la fin du mois.
HS/A8

Le déminage a été interrompu pour l’hiver
Cinq mines ont été détruites dans le Golfe de Finlande. Le déminage a été interrompu pour l’hiver. Nord Stream compte le poursuivre en avril.
37 mines ont été découvertes dans la zone économique finlandaise.
HS/A8

Est-ce qu’une fuite dans le gazoduc peut faire couler un bateau ?
Helsingin Sanomat a interviewé le capitaine Pekka Joki qui travaille pour l’industrie pétrolière au Texas. Selon M. Joki, il est possible que lors d’une tempête, une ancre d’un bateau puisse casser le gazoduc et une fuite du gaz puisse ensuite faire couler le bateau. M. Joki souligne que le gazoduc devrait être protégé par un tapis de tuiles.
HS/A8

Politique intérieure

Parti du centre

M. Väyrynen tâte le terrain concernant la présidence du parti
Le ministre du Commerce extérieur et du Développement, M. Väyrynen (63 ans), a donné une conférence de presse, hier, à l’occasion de la publication d’un livre qu’il a écrit sur son père qui fêtera ses cent ans la semaine prochaine – et sur ses projets d’avenir.
M. Väyrynen n’a pas annoncé sa candidature pour la présidence du parti, mais il ne l’exclut pas. Il a dit que les hommes politiques à la tête du parti, comme lui, avaient « la responsabilité d’être disponibles ». Pour lui, il s’agit pour les Centristes de se mettre d’accord s’ils souhaitent un rajeunissement ou bien de l’expérience et un leadership fort dans une situation économique difficile et dans la perspective des élections législatives.
Il estime que dans un changement de génération [dans le sens de rajeunir la direction du parti], il ne peut s’agir que de questions d’image.
M. Väyrynen souhaite que le Centre se dissocie plus clairement du Parti conservateur et qu’il défie les Verts dans la politique environnementale.
Il a relève qu’aux législatives, la moitié des électeurs avaient le même âge ou étaient plus âgés que M. Vanhanen (54 ans).
HS/A6

Fusillade du 31 décembre

Mme Holmlund, ministre de l’Intérieur, prendrait en compte les crimes commis par les étrangers pour les décisions d’expulsion
La ministre conservatrice de l’Intérieur, Mme Holmlund, a publié un communiqué de presse sur la nécessité d’harmoniser les pratiques de proposition d’expulsion que fait la police auprès de l’Office national de l’immigration selon la législation sur les étrangers.
En 2008, 169 propositions d’expulsion ont été déposées, et seulement 73 ont été acceptées par l’office.
Mme Holmlund estime que les crimes graves ou répétés devraient avoir plus de poids dans l’appréciation des éventuelles expulsions. « Commettre un crime est toujours un choix. On peut considérer qu’à ce moment-là, la personne a privilégié le crime par rapport à son permis de séjour et à sa famille », a-t-elle dit.
HS/A5

Violence

Chaque jour, deux femmes déclarent un viol à la police
La capacité de soutenir les victimes laisse à désirer, les peines sont moins sévères qu’en Suède
Deux viols sont déclarés à la police tous les jours, mais les centres de crise destinés aux victimes de viols sont contactés par des milliers de femmes annuellement.
Les peines concernant le viol sont moins sévères qu’en Suède, par exemple, et une formation en matière de discrétion, destinée à la police et aux tribunaux, vient seulement de commencer.
Selon Mme Silver, juriste, les autorités finlandaises manquent de modèle de coopération entre la police et les organisations qui soutiennent les victimes. Les possibilités d’obtenir une assistance varient ainsi d’une ville à l’autre.
HBL/6-7

Nominations

M. Penttilä a été nommé directeur général de la Chambre centrale de commerce
Helsingin Sanomat relève que M. Risto E.J. Penttilä (50 ans), actuel directeur de l’EVA, a été nommé directeur général de la Chambre centrale de commerce à partir du début mai prochain, en remplacement de M. Kari Jalas qui prendra sa retraite à l’automne prochain.
M. Penttilä, qui est directeur d’EVA depuis 2002, a été candidat du Kokoomus aux élections du Parlement européen en 2008.
HS/B4

Défense

Des mesures d’économie à la défense nationale
En raison de la difficile situation financière, la défense nationale tente de faire des économies de 10 à 15 millions d’euros par an, qui seront réalisées par des restrictions administratives.
Il sera notamment demandé aux généraux de ne plus voyager en 1ère classe dans des vols européens, la température dans les dortoirs des casernes sera baissée d’un degré, la location de voitures 4x4 sera interdite et surtout, il sera proposé aux 15 000 agents de la défense nationale, de convertir leur « prime de vacances » en congés.
Les festivités organisées par l’état-major des forces de défense seront réduites, en particulier la traditionnelle réception pour les attachés militaires et les journalistes sera supprimée.
HS/A8

Mardi 5 janvier 2010

Fusillade

Possibilité d’expulsion

Mme Thors ne considère pas que la tragédie soit liée à des questions ethniques.
Les vues de Mmes Thors et Holmlund divergent concernant les permis de séjour
Mme Thors (Parti suédois), ministre de l’Immigration, qui est actuellement en Afrique du Sud, souhaite que les sentiments des Finlandais ne s’orientent pas contre les étrangers innocents qui souhaitent vivre et travailler en Finlande. Elle en appelle aux Finlandais pour qu’un esprit raciste ne se développe pas. Pour elle, la meilleure intégration est que les immigrés et les Finlandais travaillent côte à côte.
Pour elle, il est trop facile de dire qu’un plus grand nombre d’expulsions rendrait la société moins violente. Mme Holmlund, ministre de l’Intérieur, a proposé que l’on considère l’expulsion à chaque fois qu’une naturalisation est refusée à un immigré en raison de crimes commis.
Mme Thors rappelle qu’une expulsion est toujours précédée d’une appréciation d’ensemble de la situation de l’intéressé, y compris ses liens avec la Finlande. Selon elle, aucune modification de la législation sur les étrangers n’est prévue actuellement, mais il conviendra d’étudier si l’information entre les différentes autorités peut être améliorée.
Elle envisage d’évoquer avec les autres ministres les facteurs qui ont contribué à la tragédie.
HBL, HS, KS

Propos de M. Paatero, chef de la police
Le chef de la police, M. Paatero, considère les condamnations pour port illicite d’arme comme beaucoup trop laxistes, quatre peines sur cinq se limitant à une amende. La ministre de la Justice, Mme Brax envisage d’étudier, avec le ministère de l’Intérieur, si cette pratique doit être revue.
HS

Editoriaux
Hufvudstadsbladet estime, dans son éditorial, qu’il n’y a pas de solutions simples à la question de savoir si quelqu’un doit être expulsé ou non, mais que ce sont néanmoins des questions qui doivent être posées.
En tout cas, il est peu constructif, selon l’éditorialiste, d’examiner l’affaire uniquement sous l’angle de l’immigration.
HBL

L’éditorialiste de Turun Sanomat estime qu’il faut tirer les leçons de la tragédie. Pour lui, la Finlande a une attitude trop lâche à l’égard de la violence conjugale, des menaces et des violations de l’interdiction d’approcher une personne. Il est bien justifié de se demander pourquoi le permis de séjour de M. Shkupolli a été prolongé – alors que la « grand-mère égyptienne » (NB : cas humanitaire douloureux développée par la presse cet automne) n’en a jamais eu. Ce genre de décisions aléatoires mettent en cause la crédibilité de la politique en matière des étrangers, selon TS.
TS

Politique étrangère et européenne

Politique climatique

Selon M. Vanhanen, il faut développer la coopération dans la politique climatique
Suomenmaa, organe du Parti du centre, publie un billet du Premier ministre Vanhanen sur la politique climatique après la conférence de Copenhague.
Selon M. Vanhanen, l’Union européenne doit avoir la garantie que les mesures prises par les pays en voie de développement sont suffisamment efficaces pour diminuer les émissions.
« La lutte contre la disparition des forêts tropicales et la détérioration de l’état des forêts est un secteur important où certains pays en voie de développement peuvent prendre des mesures pour réduire les émissions. Près de 20 % des émissions mondiales sont dues à la disparition des forêts dans les pays en voie de développement. »
« La Finlande considère comme important le développement des mécanismes de financement innovants au niveau mondial pour augmenter le financement climatique, par exemple les taxes sur le carburant du trafic aérien et maritime et les paiements liés à la mise aux enchères des quotas d’émission », écrit M. Vanhanen.
SM/3

Budget de 2010

Editorial : Le Parlement européen se prononcera désormais sur l’ensemble du budget de l’Union
Helsingin Sanomat publie, dans son édition de dimanche, un éditorial sur l’augmentation du pouvoir du Parlement européen quant au budget de l’Union européenne.
« Le Parlement européen a toujours utilisé toutes les possibilités pour accroitre son pouvoir. Le traité de Lisbonne lui offre une possibilité de plus, concernant le budget de l’Union. Le Parlement pourra enfin exercer son influence sur toutes les catégories de dépenses.
Jusqu‘à présent, les parlementaires européens n’ont pas pu influer sur les crédits accordés à l’agriculture. »
« L’UE souligne volontiers que l’amélioration de la compétitivité de l’économie et la relance de l’économie nécessiteront plus d’argent qu’avant. On peut toutefois se demander si 10 % du budget est assez pour augmenter la compétitivité. Les pays qui reçoivent beaucoup d’aides agricoles, comme la France, ont peur que la réponse du Parlement européen soit non. Si le résultat est que la recherche, le développement et la compétitivité en général reçoivent plus de crédits que l’agriculture, on peut dire que le nouveau Parlement utilise bien son pouvoir. »
HS/dim/A2

Défense

Patria retire sa plainte déposée contre le lieutenant-colonel de réserve Erkki Heinilä
Le groupement d’armement Patria a interrompu le processus judiciaire accusant le lieutenant-colonel de réserve Erkki Heinilä d’enfreindre le secret d’entreprise.
Une enquête judiciaire avait été entamée à l’initiative de Patria lorsque le lieutenant-colonel Heinilä avait parlé publiquement de l’échec des ventes de canons en Egypte et de soupçons de pots-de-vin.
Par contre, trois affaires judiciaires sont en cours contre Patria : les ventes de canons à l’Egypte (sous examen), les soupçons de pots-de-vin en Slovénie (examen préliminaire en cours) et les ventes en Croatie qui viennent de commencer.
HS31.12/07

Visite royale en Afghanistan
Victoria la princesse héritière de Suède vient de faire une visite surprise dans la base militaire suédo-finlandaise à Mazar-i-Sharif en Afghanistan, où se trouvent 500 soldats suédois.
HS

« Peut-on réussir en Afghanistan ? » demande le journaliste Olli Kivinen dans son billet à Helsingin Sanomat
« L’année qui débute signifie pour la politique afghane des gouvernements occidentaux une course contre la montre et les doutes grandissants des citoyens. Les gouvernements tentent de convaincre qu’il est à ce point important de pacifier l’Afghanistan et de réduire le terrorisme, qu’il faut poursuivre une coopération militaire internationale pendant des années. En même temps, les mauvaises nouvelles ne cessent de nous parvenir en enterrant les réussites, et le scepticisme gagne de plus en plus les citoyens. »
« Si l’on rajoute à cela l’accroissement des problèmes au Pakistan et la naissance de nouvelles bases de terrorisme en Somalie et au Yémen, il n’est pas étonnant que le pessimisme gagne du terrain. Selon plusieurs commandants militaires occidentaux, les Etats-Unis et l’OTAN sont en train de perdre en Afghanistan. »
HS/2

Politique intérieure

Chemins de fer

Un problème du système de freinage a causé un accident de train à la gare de Helsinki
Selon Helsingin Sanomat, un problème du système de freinage a causé, lundi matin, un accident : quatre voitures d’un train régional se sont détachées et le train vide de passagers a terminé sa course dans un hôtel de la gare de Helsinki. L’accident n’a fait qu’un blessé léger, un employé de la société des chemins de fer finlandais VR.
L’accident a perturbé fortement le trafic à la gare de Helsinki lundi. Son coût s’élève à plusieurs millions d’euros.
HS/A3

Lundi 4 janvier 2010

Fusillade

La police relève que toutes les victimes de la fusillade du 31 décembre sont mortes sur le coup. M. Shkupolli aurait tué son ex-compagne, avec une arme blanche, avant les quatre autres victimes. Sans préciser, la police constate que l’ex-compagne a été tuée d’une façon brutale et cruelle. M. Shkupolli s’est suicidé dans son propre appartement.
La police poursuit les interrogatoires liés aux événements.

Le tueur aurait peut-être pu être expulsé
M. Repo, chef de la section des asiles de l’Office nationale de l’immigration, estime que les critères d’une expulsion auraient pu être remplis dans le cas de M. Shkupolli qui avait commis des crimes liées à la violence et à des menaces en Finlande.
Le Premier ministre, M. Vanhanen, s’est posé la question, sur son blog, de la prolongation du permis de séjour de M. Shkupolli, alors que la naturalisation lui avait été refusée. Il se demande dans quelles conditions un permis de séjour peut être annulé et si les autorités qui se chargent des permis de séjour obtiennent suffisamment d’information concernant les actions des intéressés.
M. Vanhanen souhaite que l’on étudie la question de savoir si resserrer la législation sur les armes pourrait permettre de diminuer les possibilités d’acheter une arme au noir.
Il souhaite également un débat sur l’intégration des immigrés à la société finlandaise. « Il me semble qu’il s’agit plutôt d’un crime lié aux relations humaines que d’une question liée à l’origine étrangère de l’homme en question, mais il serait utile de voir de près la question de la réussite de l’intégration », a-t-il dit.
M. Shkupolli travaillait comme manutentionnaire et parlait couramment le finnois.
HS/lun, www.hs.fi

Soupçon de criminalité transfrontalière
Ilta-Sanomat relève que M. Shkupolli avait été soupçonné de participation à une criminalité transfrontalière. Il aurait fait partie d’un groupe qui a organisé des entrées illicites en Finlande pour des personnes des Balkans. La police judiciaire qui a enquêté sur l’affaire ne dévoile pas de détails, mais relève qu’il ne s’est pas seulement agi des membres de la famille.
www.iltasanomat.fi

Une chercheuse exige la criminalisation de la persécution
L’auteur de la fusillade, Ibrahim Shkupolli, Kosovar albanophone, vivait en Finlande depuis une vingtaine d’années. Il avait rompu avec sa compagne en août 2008, et la persécutait depuis. En Finlande, la persécution n’est pas criminalisée. Depuis avril 2009, on lui avait interdit de s’approcher de l’appartement, du lieu de travail et de la résidence secondaire de son ex-compagne.
Mme Häkkänen-Nyholm, chercheuse de psychologie criminelle de l’université de Helsinki, estime qu’il faudrait criminaliser la persécution à l’instar d’au moins huit Etats européens. HS relève que la question est à l’étude au ministère de la Justice.
HS/sam, dim

Mme Halonen n’a pas évoqué la fusillade dans son discours
La Présidente, Mme Halonen, a présenté ses condoléances aux proches des victimes, jeudi, à l’instar du Premier ministre, M. Vanhanen, mais n’a pas évoqué la fusillade lors de son discours du Nouvel an.
Mme Holmlund, ministre de l’Intérieur, ne pense pas que l’incident provoquera un resserrement de la législation sur les armes à feu dont la réforme est en cours. M. Shkupolli n’avait pas de permis pour son arme.
HS/sam

« La culture n’y est pour rien »
Les Kosovars de Finlande souhaitent que l’on fasse la distinction entre l’immigration et un acte isolé d’une personne dérangée. Ils ont peur que la fusillade se reflète sur le débat sur l’immigration et marque la communauté kosovare.
M. Nushi, représentant de la communauté, relève qu’au Kosovo, les gens ont été choqués du fait que l’auteur soit un Kosovar alors que les Kosovars sont reconnaissants au Président Ahtisaari et aux troupes de la Kfor pour leur indépendance.
HS/sam

Des spécialistes estiment que l’interdiction des armes à poing pourrait empêcher quelques homicides
Même si les spécialistes privilégient les soins de santé mentale comme mesure préventive, ils estiment que resserrer l’obtention des autorisations de port d’arme ainsi que l’intervention précoce concernant la violence et les menaces pourraient empêcher une partie des homicides.
En Finlande, 650 000 personnes sont autorisées à porter une arme. 1,6 millions d’armes sont enregistrées. Mille armes illégales sont confisquées tous les ans.
HS/dim

Les groupes parlementaires réservés en ce qui concerne une interdiction totale des armes à poing
Même si les présidents des groupes de partis ne sont pas favorables à une interdiction totale des armes à poing, ils souhaitent une législation stricte et explicite en la matière.
HS/dim

Editoriaux sur la violence
Les éditoriaux estiment généralement que les origines ethniques de l’auteur n’avaient pas d’importance dans ce qui s’est passé. Plusieurs éditorialistes évoquent l’insuffisance de la législation sur les armes ainsi que des peines concernant les crimes liés aux armes.

L’éditorialiste d’Aamulehti souligne l’importance d’essayer des trouver des moyens d’éviter des impasses sans sortie. Il se demande s’il faut chercher la faute dans l’individu ou dans la société, ou les deux. Même si à Espoo, il paraîtrait que derrière les événements, il y avait des conflits personnels, la question sur le rôle de la société se pose inévitablement.
Pour l’éditorialiste, un acte de violence mesure la maturité d’une société dabs le sens où il révèle les attitudes des Finlandais à l’égard de l’auteur et ses antécédents. Il ne faut pas oublier que l’auteur est à lui seul responsable de ses actions, le groupe, ethnique ou autre, qu’il représente ne l’est pas.
AL/sam

Helsingin Sanomat estime que ce qu’ont en commun les événements de Jokela (2007), de Kauhajoki (2008) et de Sello, est que l’auteur avait planifié son acte, il connaissait ses victimes qui n’avaient probablement pas su qu’ils étaient tant haïs. L’éditorialiste réclame un meilleur esprit de solidarité dans la société afin de renforcer le sentiment de sécurité. Il faut pouvoir partager ses peurs et ses angoisses, et il faut apprendre à écouter et à comprendre ces messages.
HS/sam

L’éditorialiste de Hufvudstadsbladet s’étonne du fait que la Présidente n’ait pas profité de l’occasion pour exprimer quelques mots de réconfort et de conseil dans son discours de Nouvel an.
HBL/sam
Politique étrangère et européenne

Défense

L’OTAN sera une des questions importantes aux prochaines législatives
« La question d’une éventuelle adhésion de la Finlande à l’OTAN sera un thème central aux élections législatives du printemps 2011 », estiment les députés et experts des politiques de sécurité des trois grands partis.
M. Seppo Kääriäinen (centre), M. Eero Heinäluoma (social-démocrate) et M. Ilkka Kanerva (conservateur) représentent leurs partis au sein des groupes de travail chargés notamment de définir leurs positions sur l’adhésion à l’OTAN. M. Kääriäinen et M. Kanerva estiment que leurs partis n’ont pas besoin de modifier leurs positions lors des congrès de partis l’été prochain.
Pour le parti du Centre, l’adhésion à l’OTAN sera possible lorsque les citoyens finlandais le désireront. Pour le parti Conservateur, l’adhésion renforcerait la sécurité de la Finlande et sa position internationale. Le parti social-démocrate n’est pas favorable à l’adhésion de la Finlande, mais désire néanmoins qu’elle se réserve la possibilité d’y adhérer.
Hs

Opération policière de l’UE en Afghanistan
« Si nous étions 350 personnes, cela donnerait de la souplesse pour nos activités, constate le commissaire de police danois Kai Vittrup. Il dirige l’opération Eupol en Afghanistan, qui a pour but de développer les systèmes policiers et juridiques afghans.
Le but de l’UE consiste à rassembler 400 formateurs policiers expérimentés en Afghanistan. « Au bout de deux ans et demi d’efforts, ils ne sont que 275 », affirme Vittrup.
L’opération de gestion de crise civile en Afghanistan est une des démonstrations de la politique commune européenne de sécurité et de défense, qui devrait se renforcer depuis la mise en vigueur du traité de Lisbonne. L’UE a actuellement une douzaine d’opérations militaires et civiles.
Vingt-cinq experts finlandais travaillent à Eupol. Seule une poignée de formateurs militaires finlandais se trouvent en Afghanistan.
HS/B3

publié le 29/01/2010

haut de page