Février 2017

Mardi 28 février 2017

Politique étrangère et européenne

Energie

Le gouvernement réservé sur les propositions de la Commission
Kauppalehti rapporte que la Finlande a une attitude réservée sur le paquet énergie de la Commission. Même si le ministre de l’Economie Mika Lintilä a déclaré que la Finlande avait une attitude en principe positive sur les projets de la Commission, en matière énergétique, les aides à l’énergie constituent un sujet sensible pour la Finlande. Le gouvernement est notamment opposé à l’idée d’ouvrir les systèmes d’aides nationales.
« Nous ne sommes pas très intéressés pour laisser des entreprises étrangères jeter un œil au système finlandais d’aides », a dit M. Lintilä. Il rejette que la raison en serait la générosité de ce système, et considère que c’est plutôt q’une question de principe. .
Le gouvernement a l’intention de relever les aides aux énergies renouvelables à 160-240 millions d’euros pour les années 2018 – 2020 puis plus de 930 millions d’euros pour les années 2021 – 2030.
Le gouvernement est aussi opposé à la proposition de la Commission d’interdire au propriétaire du réseau (Finngrid en Finlande) de posséder ses propres centrales.
KL

Budget

La Commission européenne a salué le pacte de compétitivité - S’agirait-il d’une joie prématurée ?
Kauppalehti rend compte des éloges de la Commission européenne sur le pacte de compétitivité qui diminue le coût du travail en Finlande. Comme la situation en matière des accords salariaux est en instance, KL estime que les félicitations de la Commission peuvent être prématurées. Le rapport se base toutefois sur la supposition d’une mise en place du modèle concernant les augmentations de salaires déterminés selon le niveau des salaires dans les domaines exportateurs.
Or, le secteur de l’industrie forestière ne recherche plus un modèle commun, et le patronat EK s’en désengage aussi.
La Commission note qu’en Finlande, les grandes entreprises investissent au niveau national moins que dans aucun autre Etat européen. Ces groupes font des placements financiers avec de l’argent prêté et récupèrent ainsi des revenus de capitaux.
Le chômage reste élevé chez les jeunes, la part du travail peu productif augmente, la part du marché d’exportations diminue – et les résultats PISA baissent, selon la Commission.
KL/28

Politique intérieure

Vrais Finlandais

Propos de M. Soini
Le ministre des Affaires étrangères, M. Soini, président des Vrais Finlandais, ne se prononce pas encore sur sa candidature éventuelle pour la présidence du parti, même s’il admet qu’il a déjà une préférence. Président des Vrais Finlandais depuis 20 ans, il a promis d’annoncer, « à l’approche du printemps », sur le fait de savoir s’il souhaitait continuer à la tête du parti.
Il a évoqué la capacité de fonctionner du gouvernement et la célébration des 100 ans de l’indépendance de la Finlande parmi les facteurs qui jouaient pour qu’il se représente.
« Il serait malheureux que le gouvernement se retrouve dans une crise au moment du centenaire du pays. »
M. Soini, 55 ans, rappelle qu’il a une famille : des enfants et des parents âgés.
Il n’exclut pas la possibilité de continuer comme ministre des Affaires étrangères même s’il n’était plus président du parti.
HS/A12

Emploi et allocations sociales

Les trappes à inactivité, un problème permanent
Un groupe de travail composé de fonctionnaires du ministère des Finances et désigné pour étudier les trappes à l’inactivité devra présenter ses résultats, vendredi. Helsingin Sanomat rappelle que ces trappes sont le mauvais côté d’une sécurité sociale exhaustive et ainsi un problème éternel.
Jusqu’à présent, on s’est efforcé de rendre le fait de travailler plus encourageant en allégeant la fiscalité, ainsi qu’en permettant de combiner dans une certaine mesure la sécurité sociale et l’emploi. L’indemnité chômage et l’allocation logement ont actuellement un seuil permettant de gagner 300 euros par mois avant de perdre les allocations. Cette mesure peut toutefois servir à favoriser l’emploi à temps partiel aux dépens de l’emploi à temps plein.
HS relève que l’allocation logement est particulièrement problématique du point de vue des trappes à inactivité. Elle profite d’ailleurs aux propriétaires.
Les frais de crèche peuvent constituer une trappe à inactivité aussi. Certains partis promeuvent actuellement la gratuité de l’enseignement préscolaire.
De plus, 100 000 chômeurs sont surendettés ce qui n’encourage guère le fait de travailler.
HS

Emploi - Commerces

Conséquences de la libération des heures d’ouverture des magasins
Les heures d’ouverture des magasins ont été libérées début 2016.
Selon Helsingin Sanomat, le nombre d’employés a augmenté mais le nombre d’entrepreneurs a diminué.
Selon Antti Veirto, directeur de la recherche au syndicat du secteur tertiaire PAM, « le travail intérimaire a augmenté de 25 %, ainsi que les emplois à temps partiel. Les changements sont importants ».
Les changements semblent être les plus avantageux pour les grands magasins proposant des produits de consommation courante et les magasins bien situés. Les petits magasins et les kiosques ont perdu des clients. Beaucoup de petits magasins ont déjà été fermés définitivement.
Ceux qui font les courses le dimanche sont le plus souvent des femmes de moins de 40 ans. Les hommes de moins de 40 ans ont toutefois augmenté le plus les visites le dimanche, par rapport à l’année précédente.
Selon le groupe S, dans les magasins ouverts la nuit les clients achètent surtout des denrées alimentaires.
Le groupe S compte augmenter le nombre de magasins qui sont ouverts toute la nuit. Pour l’instant, Kesko et Lidl ne s’intéressent pas à l’ouverture la nuit.
HS/A6-7

Gouvernement

Le Rassemblement national propose une grande réforme dans les congés parentaux
Helsingin Sanomat relève que le Rassemblement national a présenté lundi son modèle pour les congés parentaux. Ce parti propose d’abandonner l’allocation de garde d’enfant à domicile et la remplacer par une aide de 800 euros par mois qui ne serait payée que pendant six mois. Cette aide serait partagée par les parents.
Le modèle du Rassemblement national ressemble beaucoup à celui proposé par la centrale syndicale SAK. Les deux modèles ne feraient pas augmenter le coût de l’actuelle allocation de garde d’enfant à domicile.
Le Rassemblement national lance ainsi un défi au Centre et aux Vrais Finlandais qui s’opposent à tout changement de l’allocation de garde d’enfant à domicile.
La députée Sofia Vikman qui a dirigé la rédaction du modèle du Rassemblement national, souligne que « le modèle actuel de l’allocation de garde d’enfant à domicile est démodé et rigide ».
Le ministre des Finances Petteri Orpo s’inquiète du taux d’emploi des femmes qui est trop bas. Pour lui, les congés parentaux sont aussi une question importante du point de vue de l’égalité. « La réforme des congés parentaux n’est pas inscrite dans le programme du gouvernement mais il s’agit d’une question essentielle pour l’emploi. Il faut l’évoquer et étudier ce qu’on pourrait faire encore pendant cette législature. »
HS/A8

Santé

Remboursements des frais médicaux
Selon Helsingin Sanomat, le coût des services de santé privés a augmenté au début de l’année dernière parce que les remboursements de frais médicaux par Kela, office national de la pension, ont diminué, au total de 78 millions d’euros.
Les remboursements sur les soins dentaires ont diminué le plus, 40 millions d’euros, et les visites chez les dentistes privés ont diminué de plus de 40 000 en 2016. Encore en 2015, les remboursements de Kela pour les soins dentaires ont été plus de 95 millions d’euros, contre 55 millions en 2016.
Le nombre de patients dans le secteur public ont augmenté de quelques pourcents à Helsinki et à Espoo et un peu moins à Vantaa et à Turku.
Une part de cette diminution du montant des remboursements viendrait du fait que des patients ont renoncé à se faire soigner.
HS/A10

Lundi 27 février 2017

Politique étrangère et européenne

Double-nationalité

Propos de Mme Nerg
Une réforme de la législation concernant le renseignement militaire et civil est en cours de préparation et le Parlement devrait l’adopter à l’automne. Selon Mme Nerg, secrétaire générale du ministère de l’Intérieur, l’objectif de la réforme est de rendre les dispositions du renseignement civil au même niveau qu’elles sont internationalement.
Le mandat de la Sûreté nationale serait élargi concernant le renseignement civil.
Le statut des double-nationaux et leur accès à certains postes stratégiques fait partie de l’ensemble de la réforme. La nouvelle législation permettra une enquête en matière de sécurité concernant le recrutement de fonctionnaires. Actuellement, le fait que la Finlande ne dispose d’aucun registre sur les double-nationaux pose problème. Selon Mme Nerg, la situation est pareille dans beaucoup d’autres pays.
Selon Mme Nerg, on ne vit pas actuellement comme dans une situation normale, en Finlande. L’état d’alerte a été relevé dans la surveillance frontalière, chez la police et auprès de la protection civile.
Elle précise que même s’il n’y a pas de cellules terroristes en Finlande, il faut se préparer à l’éventualité qu’il y ait des personnes avec des liens terroristes. Elle rappelle que la cyber-réalité ne connaît pas de frontières.
KS/dim/7

Politique intérieure

Premier ministre Sipilä

Brevet de pilote du Premier ministre
Le Premier ministre a estimé, dans une interview accordée à Ilta-Sanomat, que certains s’étaient efforcés de se renseigner sur des données personnelles le concernant par l’Agence de sécurité des transports, Trafi. Interrogé en la matière par Helsingin Sanomat, Trafi relève qu’elle a fourni des éléments concernant le brevet de pilote de M. Sipilä à quatre demandeurs, dont trois étaient probablement des journalistes du fait qu’ils travaillaient pour deux magazines. Un des demandeurs était une personne privée.
Un des demandeurs était le rédacteur en chef de l’hebdomadaire Suomen Kuvalehti, Ville Pernaa. En décembre, SK a publié un article sur le fait que M. Sipilä pilotait un avion lui-même lors d’un de ses déplacements officiels. L’information sur un brevet de pilote comprend automatiquement l’attestation sur l’aptitude médicale de la personne en question. M. Pernaa s’étonne du fait que le premier ministre semble considérer ce genre de demande d’informations comme mettre son nez dans les affaires de quelqu’un, alors que Trafi en tant qu’autorité a communiqué les renseignements qu’elle est censée fournir en tant qu’autorité.
HS/dim/A8

Politique de l’emploi

Redistribution des pouvoirs des partenaires sociaux
Selon une analyse d’Helsingin Sanomat, il y a actuellement une redistribution des pouvoirs en cours. Il s’agit essentiellement de savoir qui a le pouvoir de décider les conditions de travail, la sécurité sociale et les retraites.
Les employeurs veulent que les conditions du travail soient décidées de plus en plus localement sur les lieux de travail. Les syndicats des salariés ont peur de perdre leur pouvoir.
On verra, après les négociations salariales de l’automne de l’hiver prochain combien de pouvoirs concernant les conditions de travail ont déjà été transférés des confédérations aux lieux de travail.
On a déjà vu des symptômes de crise. Il y a une bonne semaine, plusieurs syndicats des salariés ont critiqué ardemment la confédération du patronat et de l’industrie EK qui s’est désengagée de plusieurs conventions collectives concernant entre autres la formation et le statut des délégués syndicaux.
EK a été furieux en même temps parce que l’industrie forestière a décidé d’abandonner les négociations salariales avec les autres industries exportatrices. Il n’y aurait donc pas de « modèle finlandais ».
De plus, la confédération des entrepreneurs a critiqué le caractère contraignant des conventions collectives, qui a longtemps constitué le socle de la politique de l’emploi finlandaise.
La redistribution des pouvoirs a déjà commencé en avril dernier quand EK a modifié sa réglementation de façon qu’elle ne puisse plus participer aux négociations sur les conditions de travail. EK a en même temps réduit considérablement les pouvoirs des confédérations syndicales, dont la SAK, la STTK et Akava qui ne pourront plus négocier les conventions sans EK.
HS/dim/A12

EK souhaite la réduction des congés parentaux, le gouvernement est contre
Kauppalehti relève que le débat sur les congés parentaux s’animera, vu que la confédération du patronat et de l’industrie EK doit publier demain mardi son propre programme sur les congés parentaux.
Selon les statistiques de l’OCDE, le taux d’emploi des finlandaises de 25 à 39 ans, qui est de moins de 71 %, est particulièrement bas par rapport aux pays de comparaison, dont la Suède où le taux d’emploi des femmes est plus de 80 %.
Selon l’OCDE, la diminution des congés parentaux créerait environ 47 000 emplois – soit la moitié de l’objectif d’emploi pour les prochaines années.
Le quotidien estime que l’EK publie son rapport maintenant pour que les propositions soient prises en compte aux négociations du gouvernement sur le cadre budgétaire en avril.
Le gouvernement n’est toutefois pas favorable à une réforme parce que le Centre et les Vrais Finlandais s’y opposent.
KL/A8

Kela

L’encombrement continuera en mars
Selon Helsingin Sanomat, les services de Kela, office national de la pension, sont encombrés et cela continuera probablement pendant un mois.
Cela est dû au changement selon lequel l’étude de l’assistance sociale a été transférée des communes à Kela au début de l’année en cours.
HS/sam/A24

Téléphones

Un groupe finlandais présente des nouveaux Nokia
Le groupe HMD Global a présenté deux nouveaux smart-phones sous la marque de Nokia pour laquelle il a obtenu les droits, Nokia 3 et 5. Un Nokia 6 a déjà été présenté sur le marché chinois auparavant.
HMD lancera également une nouvelle version du téléphone emblématique Nokia 3310.
AL/lun/A15

France – Finlande

Exposition

La Laponie sous la lumière de Biard
Aamulehti publie une bonne critique de l’exposition La Laponie mythique au de Rovaniemi.
AL

France

Politique

« Mme Le Pen et la question à un milliard » HS
Helsingin Sanomat juge que la victoire de Mme Le Pen aux élections présidentielles semble improbable mais pas impossible.
HS

Industrie automobile

« PSA chasse Opel » HS
« La Mégane, un nouveau modèle réussi » HS

Vendredi 24 février 2017

Politique intérieure

Gouvernement

Mme Berner a la confiance du Parlement
Selon Helsingin Sanomat, le Parlement a renouvelé sa confiance à la ministre des Transports Anne Berner (Centre) par un vote de confiance par 110 voix contre 42. Neuf députés ont voté blanc et 38 étaient absents.
Le PSD et l’Alliance des gauches ont proposé le vote de défiance contre Mme Berner.
HS

Elections présidentielles

Mme Urpilainen ne présentera pas sa candidature
Helsingin Sanomat rapporte que Jutta Urpilainen, députée du PSD, ancienne présidente du parti, vient d’annoncer qu’elle ne comptait pas présenter sa candidature pour les élections présidentielles, pour des raisons familiales.
La situation n’est pas facile pour le PSD qui espérait que Mme Urpilainen se présente. Deux autres candidats en vue, le député Eero Heinäluoma, lui aussi ancien président du parti, et Erkki Liikanen, gouverneur de la Banque de Finlande, ont déjà dit non à une candidature.
Le quotidien estime que M. Heinäluoma, qui est connu comme un grand tacticien, pourrait encore y réfléchir.
HS rappelle qu’aux élections présidentielles de 2012, le candidat social-démocrate Paavo Lipponen, ancien Premier ministre, n’était arrivé que cinquième au premier tour.
HS/A13

Ville d’Helsinki

Huit candidats pour la mairie
Helsingin Sanomat relève qu’il y huit candidats pour la mairie d’Helsinki. Le nouveau conseil municipal, qui sera élu aux élections municipales du 9 avril prochain, élira début juin le nouveau maire et quatre maires adjoints parmi les 85 conseillers municipaux et les 85 suppléants. Le poste de maire revient au candidat du plus grand parti du conseil municipal.
Le candidat du Rassemblement national, actuellement le plus grand parti avec 22 conseillers municipaux est Jan Vapaavuori (51 ans), directeur général adjoint de la Banque européenne d’investissement, ancien ministre, et ancien député. Aux élections municipales de 2012, il a été la locomotive du parti avec près de 7 900 voix.
L’Alliance verte est le deuxième parti d’Helsinki, avec 19 conseillers municipaux. La candidate de ce parti est Anni Sinnemäki (43 ans), actuel maire adjointe d’Helsinki, ancienne ministre.
Le PSD a actuellement 15 conseillers municipaux. La députée Tuula Haatainen (57 ans), ancienne maire adjointe, est la candidate du PSD.
Le député Paavo Arhinmäki (40 ans) est le candidat de l’Alliance des gauches qui est le quatrième parti avec 11 conseillers municipaux.
Les Vrais Finlandais ont actuellement cinq conseillers municipaux. Le député Mika Raatikainen (55 ans) est leur candidat.
Le Parti suédois a également cinq conseillers municipaux. La députée Eva Biaudet (55 ans) est la candidate de ce parti.
Le Centre n’a que trois conseillers municipaux, dont la professeur Laura Kolbe (59 ans) qui est leur candidate.
L’un des deux conseillers municipaux des Chrétiens-démocrates, le pasteur Mika Ebeling, vice-président de l’association Pro-Life, (52 ans) est le candidat de ce parti.
HS/A8

Elections municipales

M. Väyrynen candidat à Helsinki
Selon Helsingin Sanomat, Paavo Väyrynen, parlementaire européen représentant le Centre, qui a créé en 2016 son propre parti, a présenté sa candidature aux élections municipales en alliance avec les Chrétiens-démocrates à Helsinki. Le Centre a rejeté antérieurement sa candidature dans les rangs du parti en Laponie.
M. Väyrynen a été député, ministre et président du Centre.
HS/A20

Université Aalto

Mme Teeri quittera la Finlande
Helsingin Sanomat rapporte que le recteur de l’Université Aalto depuis 2010, Tuula Teeri (59 ans), annonce qu’elle quittera Aalto avant l’automne prochain pour devenir la directrice générale de l’académie royale des sciences de l’ingénierie en Suède.
Le conseil de l’Université Aalto commence immédiatement la recherche d’un nouveau recteur.
HS/A15

France

Politique

Les investisseurs s’énervent avant les élections françaises HS

Mercredi 22 février 2017

Politique étrangère et européenne

Sports

Le championnat du monde de ski nordique
Le championnat du ski nordique (fond, saut et combiné) aura lieu à Lahti du mercredi 22 février au dimanche 5 mars.
HS/B1-16

Politique intérieure

Parlement

Débat au Parlement sur la préparation des lois
Helsingin Sanomat rapporte que le Premier ministre Juha Sipilä a présenté mardi au Parlement sa déclaration sur la préparation des lois. M. Sipilä a souligné que le gouvernement n’avait pas négligé l’avis de chancelier de la justice Jaakko Jonkka dans la préparation des lois.
Les représentants des partis du gouvernement ont répété lors du débat que le gouvernement actuel n’avait pas plus de problèmes dans sa préparation de lois que les gouvernements précédents.
Le PSD exige qu’on nomme au gouvernement un ministre de la Justice à plein temps. En ce moment, Jari Lindström (Vrais Finlandais) a deux portefeuilles, celles du ministre de l’Emploi et de la Justice.
Selon le député Ville Skinnari (PSD), « une des promesses électorales de M. Sipilä au printemps 2015 était de diminuer le nombre de ministres. Il a tenu à cette promesse. Cela n’a toutefois pas fait des économies pour l’Etat, au contraire. »
M. Sipilä a répondu qu’il ne voyait pas de raisons pour nommer plus de ministres.
Le député centriste Tapani Tölli a proposé un poste de directeur chargé de la préparation des lois dans chaque ministère.
M. Tölli et la députée Eva Biaudet (Parti suédois) ont proposé le retour aux comités parlementaires dans la préparation des lois importantes. Selon Anu Vehviläinen (Centre), ministre de l’Administration, l’ancien secrétaire général du Parlement Seppo Tiitinen préside un groupe de travail chargé d’étudier la restitution des comités parlementaires.
HS/A8

Défense

Service militaire
Helsingin Sanomat relève que le ministre de la Défense Jussi Niinistö, qui s’est exprimé lors d’un séminaire hier, estime que les forces armées devraient augmenter le nombre de contingents de deux actuellement (début janvier et début juillet) à trois ou quatre pour rendre plus efficace la formation militaire.
Quant au livre blanc sur la défense, « même si l’opposition le critique d’être trop ‘alarmiste’, l’augmentation de l’activité militaire dans la mer Baltique est un fait », selon le ministre.
HS/A10

Suomi 100

Déplacements du Président Niinistö
Dans le cadre du centenaire de l’indépendance finlandaise, Suomi 100, le Président Sauli Niinistö et son épouse Mme Jenni Haukio effectueront des visites dans toutes les provinces finlandaises.
M. Niinistö se rend aujourd’hui mercredi à Lahti et Hollola. Il rencontrera des citoyens à Hollola cet après-midi et inaugurera à Lahti le championnat du monde de ski nordique ce soir à 19h. Il aura un entretien avec le président du comité olympique international Thomas Bach.
Une visite à Kotka et à Hamina aura lieu le mardi 28 février.
tpk.fi

France - Finlande

Cinéma

François Ozon au Season Film Festival
Helsingin Sanomat rapporte que le cinéaste François Ozon participera, fin mars à Helsinki, au Season Film Festival où il présentera son film Frantz (2016). Ce film, pour la plupart en noir et blanc, aura sa première dans les salles le 7 avril prochain.
HS/B18

Gastronomie

Pas de nouveaux restaurants étoilés en Finlande
Selon Helsingin Sanomat, les restaurants Ask, Chef & Sommelier, Demo et Olo ont gardé chacun leur étoile Michelin. Il n’y a pas eu de nouveaux restaurants étoilés en Finlande.
HS

France

Politique

Mme Le Pen au Liban
Selon Helsingin Sanomat, Marine Le Pen, en déplacement au Liban, refusant de porter le voile lors de la visite, a annulé en entretien avec un mufti.
HS/A21

Mardi 21 février 2017

Politique étrangère et européenne

Chine

M. Soini effectuera une visite à Pékin
Le ministère des Affaires étrangères annonce que le ministre des Affaires étrangères Timo Soini effectuera une visite à Pékin à l’invitation du ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi, du 26 février au 1er mars. Il s’agit de sa première visite en Chine.
Selon le MAE, les ministres doivent évoquer les questions d’actualité de politique internationale et de sécurité, dont la coopération globale et les relations entre l’Union européenne et la Chine, ainsi que la présidence finlandaise au Conseil arctique où la Chine est un observateur.
M. Soini participera aussi à un séminaire, « Career Woman Forward », organisé par l’ambassade de Finlande à Pékin.
MAE

Irak

La Finlande accorde une aide en Irak
Selon Hufvudstadsbladet, le ministre du Commerce extérieur et du développement Kai Mykkänen a décidé d’accorder une aide humanitaire de 500 000 euros à l’Irak par l’intermédiaire de la Croix-Rouge finlandaise.
La Croix-Rouge finlandaise enverra, avec le soutien du ministère des Affaires étrangères, des effectifs et du matériel dans les hôpitaux où sont soignées des personnes blessées dans les combats à Mossoul.
HBL/6

Politique intérieure

Parlement

Le Parlement débattra la préparation des lois
Hufvudstadsbladet rapporte que la préparation des lois est à l’ordre du jour des débats au Parlement aujourd’hui, sur le fondement d’une déclaration du Premier ministre Juha Sipilä.
Le chancelier de la justice Jaakko Jonkka avait critiqué ardemment la préparation des lois dans une interview publiée en décembre dernier et la commission des lois constitutionnelles du Parlement avait porté son attention sur le problème.
Erkka Railo, politologue à l’université de Turku, estime que le tollé est beaucoup retombé depuis décembre dernier mais que le problème en soi n’est pas étonnant, vu que le gouvernement actuel souhaite avancer rapidement dans ses projets de loi. Les fonctionnaires des ministères doivent travailler sous pression.
M. Railo souligne aussi que les Vrais Finlandais ne sont pas expérimentés dans le travail gouvernemental et que le ministre Jari Lindström – qui n’est pas juriste de formation - a en plus deux casquettes, celles du ministre de l’Emploi et de la Justice.
HBL/7

Gouvernement

Revenu universel
Hufvudstadsbladet publie une interview avec la députée centriste Annika Saarikko qui doit reprendre le portefeuille des Services sociaux du ministre actuel Juha Rehula au cours du printemps ou au début de l’été. La date du remaniement ministériel n’a pas encore été décidée.
Mme Saarikko souligne qu’il est important de pouvoir continuer et élargir l’essai sur le revenu universel. Il faut un financement supplémentaire pour que plus de personnes puissent participer à l’essai.
HBL/4

Emploi

Le nombre de chômeurs a diminué légèrement en janvier
Helsingin Sanomat rapporte que selon le Centre national de la statistique, le taux de chômage a été en janvier de 9,2 %, contre 9,3 % en janvier 2016.
Il y a eu 242 000 chômeurs, soit 5 000 de moins qu’il y a un an.
HS

Elections municipales

M. Lyly a présenté sa candidature
Selon Helsingin Sanomat, Lauri Lyly, ancien président de la centrale syndicale SAK (2009-2016), a présenté sa candidature en vue des élections municipales à Tampere dans les rangs du Parti social-démocrate.
Les candidatures aux élections municipales doivent être déposées au plus tard le 28 février. Le vote par anticipation aura lieu du 39 mars au 4 avril et les élections proprement dites seront organisées le dimanche 9 avril.
HS

France – Finlande

Peinture

« La Laponie mythique » et la visite en Laponie du Duc d’Orléans en 1795
Helsingin Sanomat consacre un grand article à l’exposition « La Laponie mythique – myyttinen Lappi » qui sera inaugurée demain mercredi au musée d’art de Rovaniemi à 18h.
L’exposition présentera des œuvres de l’artiste français François-Auguste Biard (1798-1882), notamment sur le voyage en Laponie en 1795 du Duc d’Orléans Louis Philippe, futur roi de France.
Les chercheurs Juha Pentikäinen, Baptiste Henriot, Osmo Pekonen et Ari Laakso s’y exprimeront.
HS/B1-2

Lundi 20 février 2017

Politique étrangère et européenne

Conférence de Munich

Le Président Niinistö a participé à la Conférence sur la sécurité de Munich
Helsingin Sanomat relève qu’à l’occasion de la Conférence sur la sécurité de Munich, le Président Sauli Niinistö a eu plusieurs entretiens bilatéraux, dont un entretien vendredi avec le secrétaire d’Etat américain à la défense, James Mattis.
Le président finlandais a présenté à M. Mattis les questions essentielles de la sécurité finlandaise, aussi les relations avec la Russie. Selon M. Niinistö, son interlocuteur connait les principales informations de base sur la Finlande. En ce moment il n’y a pas de changements immédiats dans les relations finno-américaines.
Selon M. Niinistö, le développement des relations entre les Etats-Unis et la Russie reste ouvert. « J’ai l’impression que les déclarations sont un peu plus précises qu’il y a un mois. » M. Niinistö estime que les Etats-Unis et la Russie se parlent avec franchise, avec « des lettres majuscules ».
Selon le président finlandais, il y a eu des tensions en fond de la conférence de sécurité. Les déclarations du président Trump sur l’OTAN, l’UE et aussi sur l’Allemagne ont été exceptionnelles.
Samedi, après les discours de Mme Merkel et du vice-président américain Mike Pence, M. Niinistö a estimé que l’Europe a eu le temps pour se reprendre depuis l’élection de M. Trump. Plusieurs interlocuteurs européens ont souligné l’importance de la coopération. « J’étais plus inquiet du développement de la politique internationale il y a encore six mois. »
Il note que le discours de M. Pence a clarifié les relations des Etats-Unis avec l’OTAN et l’engagement américain à la défense collective.
M. Niinistö souligne l’importance de la réunion du G-20 à Hambourg en juillet prochain.
M. Niinistö a fait l’éloge de Mme Merkel. « Mme Merkel a été très convaincante à Munich. Elle est actuellement la force qui réunit l’Europe. »
HS/sam/B6, dim/A9

Migration

La manifestation se poursuit depuis plus d’une semaine
Mme Vuorio, directrice de l’Office national de l’immigration a rencontré des demandeurs d’asile qui manifestent sur la place à côté de la gare. Elle a promis qu’une table ronde serait organisée début mars afin d’évoquer les questions autour de la situation des migrants. Elle a dit que toutes les questions étaient pertinentes.
La ministre de l’Intérieur, Mme Risikko, s’était rendue sur place, mercredi.
Selon Mme Nerg, secrétaire générale du ministère de l’Intérieur, les fonctionnaires finlandais et irakiens continuent à négocier sur les renvois.
Depuis que la législation finlandaise a été modifiée au printemps 2016 et qu’elle ne prévoit plus de protection à titre humanitaire, la plupart des migrants irakiens ont eu une réponse négative à leur demande d’asile.
HS/sam/A30-31, sam/B2

Politique intérieure

Parlement

Le Parlement a rejeté l’initiative populaire afin de supprimer le mariage pour les homosexuels
Helsingin Sanomat rapporte que le Parlement a rejeté vendredi, par 120 voix contre 48, l’initiative populaire qui voulait supprimer le mariage pour les homosexuels.
La nouvelle loi sur le mariage, permettant aussi le mariage pour les homosexuels, entrera donc en vigueur comme prévu à partir du 1er mars.
Les députés des Chrétiens-démocrates et pratiquement tous les députés des Vrais Finlandais et un tiers des députés du Centre ont voté en faveur de l’initiative populaire, intitulé « le vrai mariage ».
A l’automne 2014, le Parlement avait voté, par 105 voix contre 92, en faveur de l’initiative populaire sur le mariage pour les homosexuels.
HS/sam/A21

Partis politiques

Le PSD encore en tête
Helsingin Sanomat publie les résultats d’un sondage, effectué par l’institut Kantar TNS pour le compte du quotidien, sur l’audience des partis politiques. Il n’y a pas eu de changements significatifs depuis le sondage précédent en janvier, sauf que les électeurs semblent plus sûrs de leurs choix de parti politique.
Le PSD est encore en tête avec une audience de 21,6 %, suivi du Centre (19,8 %) et du Rassemblement national (18,4 %).
L’Alliance verte arrive quatrième avec un score de 11,1 %, suivi des Vrais Finlandais et de l’Alliance des gauches, tous deux à 9,1 %.
Le Parti suédois a obtenu 4,8 % et les Chrétiens-démocrates 3,5 %.
Le sondage a été effectué auprès de 2 260 personnes entre le 16 janvier et le 11 février. Le sondage concerne l’audience des partis politiques aux élections législatives, non aux municipales.
HS/dim/A10

Social

Selon M. Rinne, EK met en danger la base des accords sociaux
M. Rinne, président du PSD, critique fortement la confédération du patronat EK pour sa décision de se désengager des conventions conclues avec les grandes centrales syndicales. Il a dit qu’à la place du premier ministre, il aurait convoqué les confédérations à des négociations.
Mme Andersson, présidente de l’Alliance des gauches, reproche à EK son irresponsabilité et s’étonne d’ailleurs du fait que le gouvernement, qui a promu la mise en place d’un nouveau modèle « finlandais » en matière de formation du niveau des salaires, n’ait pas réagi.
HS/dim/A14

L’échec du nouveau modèle de salaires
Les syndicats de salariés Metalli, Team et Puuliitto, ont annoncé vendredi qu’ils n’allaient plus continuer à préparer un modèle de formation de salaires basé sur les secteurs exportateurs avec les employés.
Le modèle qui aurait prévu une nouvelle façon de se mettre d’accord sur les salaires, promu par le gouvernement, plusieurs économistes et plusieurs syndicats, échoue ainsi.
Des syndicats regrettent l’effet négatif que la décision d’EK engendrera sur l’atmosphère sur le marché de travail.
HS/sam/A16

Propos du ministre de l’Economie
Le ministre de l’Economie, M. Lintilä (Centre), estime que les confédérations syndicales, EK et le côté salarial, devraient maintenir un rôle fort de coordonnateur sur le marché du travail. Sinon, leur raison d’être commence à s’effriter.
HS/sam/A16

Cinéma

« Kaurismäki devient un des grands cinéastes » HS
Le nouveau film d’Aki Kaurismäki primé à Berlin

Vendredi 17 février 2017

Politique étrangère et européenne

Défense

Le gouvernement propose une augmentation du budget de la défense
Helsingin Sanomat relève que le gouvernement a approuvé jeudi le livre blanc sur la défense. Le livre blanc a ensuite été publié et présenté lors d’une conférence de presse par le ministre de la Défense Jussi Niinistö (Vrais Finlandais), le ministre des Finances Petteri Orpo (Rassemblement national) et le ministre de l’Agriculture Kimmo Tiilikainen (Centre), qui représentait le Premier ministre Juha Sipilä.
Pour la première fois, le gouvernement a rédigé un rapport séparé sur la défense. Encore en 2016, le gouvernement avait publié un livre blanc sur la politique étrangère et de défense.
Le Parlement débattra sur le livre blanc, composé de 19 pages et deux annexes, en séance plénière à partir du 8 mars prochain.
Le gouvernement propose dans le rapport une augmentation du budget annuel de la défense de 55 millions d’euros, essentiellement pour améliorer l’état d’alerte de l’armée de terre.
Selon le ministre Niinistö, « l’accent sera mis sur l’armée de terre et surtout sur la force de réaction rapide ».
Le ministre des Finances Orpo souligne que l’augmentation sera financée dans le budget de l’Etat. Les économies nécessitées par l’augmentation du budget de la défense seront décidées ultérieurement à l’occasion des négociations sur le cadre budgétaire.
Le rapport propose aussi l’augmentation des troupes par temps de guerre de 50 000 soldats, soit de 230 000 à 280 000 (contre 350 000 avant 2011). L’accent sera mis sur le développement de la défense régionale.
Le rapport note que selon la proposition du comité parlementaire, les forces armées auront besoin, à partir de 2021, d’un budget supplémentaire de 150 millions d’euros pour maintenir le niveau des investissements.
Selon le gouvernement, il y a un accord parlementaire sur les acquisitions importantes de la marine et de l’armée de terre en 2019-2031. M. Orpo souligne l’importance des acquisitions, malgré la mauvaise situation économique. Selon M. Orpo, lors d’un entretien avec le Premier ministre Juha Sipilä, les présidents des partis de l’opposition ont été unanimes sur la nécessité des acquisitions.
Le point de départ du livre blanc est que la situation de sécurité dans la région de la mer Baltique s’est détériorée depuis l’occupation de la Crimée et le conflit de l’Ukraine orientale. « Les tensions militaires et l’insécurité générale ont augmenté dans la région de la mer Baltique. »
Selon l’estimation du rapport, les effets de ces changements dureront longtemps.
Quant à la coopération bilatérale, les relations avec la Suède et aussi avec les Etats-Unis sont mentionnées dans le rapport. Selon M. Niinistö, « il n’y a pas de limites dans la coopération avec la Suède ». M. Orpo souligne l’importance de la relation étroite avec les Etats-Unis. Il note aussi que l’augmentation du budget de défense par 0,3 % signifierait une part de 1,6 % du PIB, ce qui dépasse la moyenne européenne.
Quant à la défense des pays baltes, la réponse du ministre Niinistö est claire : « La Finlande ne répond pas de la défense des pays baltes. »
HS/A6-7
Traduction en anglais du livre blanc sur la défense : www.defmin.fi/report2017

Politique intérieure

Social

Editorial : « Le marché du travail rejette les souhaits du gouvernement » HS
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat note que la confédération du patronat et de l’industrie EK se désengage des conventions conclues avec les grandes centrales syndicales et que le patronat de l’industrie forestière a décidé de ne pas participer aux négociations sur les conventions collectives avec les autres représentants de l’industrie exportatrice. Pour l’éditorialiste, ces annonces ne sont pas une surprise. Le moment choisi pour l’annonce porte peut-être un message.
Le développement vers un marché de travail qui en commun accord veille à préserver la compétitivité va s’arrêter. S’il en est ainsi, ce sera une défaite pour le gouvernement, qui a engagé son autorité et mis en place des allègements fiscaux afin qu’il y ait du progrès.
HS/A4

La décision d’EK compliquera les efforts d’augmenter les accords locaux à l’automne prochain
Les conditions de travail, et probablement l’éventualité d’augmentations de salaire devront être négociées à l’automne et l’hiver prochain. Helsingin Sanomat estime qu’arriver à un accord et veiller à l’intérêt du pays pourra être un exercice dur.
M. Vanhala, président du syndicat du secteur du papier, estime que les attitudes du patronat ont durci. Il s’étonne que la confédération de l’industrie forestière ne souhaite pas participer aux négociations avec les autres représentants de l’industrie exportatrice et rappelle que le pacte de compétitivité prévoit des négociations sur les domaines exportateurs et que les salariés ont fait des concessions sur leurs avantages en faveur de la situation de l’industrie exportatrice.
Plusieurs dirigeants syndicalistes considèrent la position d’EK de rejeter les conventions conclues comme un effort idéologique pour détériorer les droits des employés et diviser le mouvement syndical. En effet, les conventions collectives concernent des points que l’on considère comme évidents dans les lieux de travail finlandais : elles constituent un cadre pour les règles concernant la formation, les licenciements, la représentation du personnel, entre autres.
Les salariés estiment qu’une partie de plus en plus importante d’employeurs souhaite rompre les accords et se mettre à dicter leurs règles. Les accords locaux ont été sur l’agenda du gouvernement et des employeurs, et une grande partie des objectifs en matière de l’emploi sont basés sur le fait qu’ils avancent. Le désaccord entre les employeurs et le mouvement syndical ne favorisera pas le fait d’arriver à un accord sur cette question, ce qui ne promet rien de bien pour la croissance économique.
HS

Marché du travail

79 000 hommes en âge de travailler en dehors de la vie active
Une partie des hommes de 25 à 54 ans ne travaille pas, ne cherche pas du travail ni n’étudie. Selon l’institut de recherche économique Eva, il y en a 50 000. En outre, il y a 28 000 hommes en dehors de la main d’œuvre qui ne recevront très probablement plus jamais de travail.
Depuis 1987, la part de la classe d’âge de ces hommes est passée de 2,4 % à 4,7 %.
HS

Editorial : « Trop d’hommes disparaissent de la vie professionnelle » HS
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat note que tous les ans, mille hommes de plus tombent dans cette catégorie. Concernant les femmes, il n’existe pas de tendance pareille.
Le peu de formation et la manque de compétences est la raison principale pour l’exclusion de la vie professionnelle.
L’éditorialiste estime que les systèmes de soutien actuels ne suffisent pas pour aider les jeunes qui risquent l’exclusion de façon suffisamment efficace. La sécurité sociale participative proposé récemment par un groupe de chercheurs de l’Université de Helsinki pourrait être un moyen d’activer les chômeurs de longue durée et pour ouvrir des voies vers la vie professionnelle.
HS

Enseignement de langues étrangères

Point de vue : « Il faudrait commencer l’étude de langues étrangères plus tôt qu’actuellement » HS
HS publie un billet de chercheurs spécialisés dans la neuropsychologie qui rappellent que les meilleurs résultats dans l’apprentissage de langues sont obtenus si les études ont commencé avant l’âge de neuf ans.
HS

Helsinki

Vapaavuori candidat des Conservateurs pour maire
Le Rassemblement national a désigné M. Vapaavuori pour être le candidat du parti à la Mairie d’Helsinki.
HBL

France – Finlande

Champagne

Une bouteille de l’épave des Îles Åland envoyé à Reims
Hufvudstadsbladet rend compte de l’envoi en France d’une des bouteilles de champagne trouvées dans une épave non loin des Îles Åland en 2010. Le produit sera analysé à l’Université de Reims. C’est Veuve Clicquot Ponsardin qui se charge des frais de l’opération. HBL/7

France

Politique intérieure

Emeutes
Turun Sanomat publie un article sur les émeutes dans la région parisienne.
TS/15

Jeudi 16 février 2017

Politique étrangère et européenne

Défense

Le Président Niinistö à Munich
Selon Aamulehti, le Président Sauli Niinistö participera à la conférence sur la sécurité internationale de Munich du 16 au 19 février. Les relations entre les Etats-Unis et l’Europe, la coopération en matière de défense à l’Union européenne, la crise en Ukraine et la guerre en Syrie sont entre autres à l’agenda de la conférence, ainsi que le terrorisme et les menaces climatiques.
M. Niinistö participera à une table ronde sur les effets du changement climatique sur la sécurité. Il évoquera ce sujet du point de vue des régions arctiques.
M. Niinistö aura un entretien à Munich avec le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg. Selon le Président, l’entretien porterait entre autres sur la sécurité aérienne de la mer Baltique.
La Finlande organisera en mars, avec le soutien de l’Organisation de l’aviation civile internationale OACI, une réunion de haut niveau sur la sécurité aérienne de la mer Baltique
HS/A15

OTAN

Réunion ministérielle de l’OTAN à Bruxelles
Helsingin Sanomat relève que les Etats-Unis exigent que les autres Etats membres de l’OTAN investissent plus dans leur propre défense. Selon le nouveau secrétaire américain à la défense James Mattis, le président Trump soutient fermement l’OTAN.
Selon l’analyse d’HS, signe Kari Huhta, les décisions de l’OTAN ont un effet direct sur le statut de la Finlande et de la Suède en tant que partenaires de l’OTAN.
La Finlande et la Suède évaluent l’importance du partenariat du point de vue de leur propre défense mais l’OTAN et les Etats-Unis évaluent quel est l’intérêt de ce partenariat pour eux.
HS/A6-7

Acquisition des chasseurs

Modèle de financement proposé par Saab
Turun Sanomat rapporte que selon le directeur général de Saab, Håkan Bushke, les acteurs de financement qui sont liés à l’Etat suédois, pourraient proposer à la Finlande un modèle selon lequel les chasseurs Gripen E pourraient être payés seulement à partir de 2030.
« Je ne vois pas de risques de financement dans les pays nordiques. La Finlande pourrait obtenir un très bon contrat », selon M. Bushke.
TS/9

Gestion de crise civile

La Finlande et la Suède souhaitent renforcer leur coopération
La ministre de l’Intérieur, Mme Risikko, estime que les deux pays pourraient, par exemple, former de façon plus organisé des spécialistes à envoyer au sein des instances internationales comme les opérations de l’UE ou de l’ONU.
Mme Risikko et son homologue suédois, M. Ygeman, ont donné un point de presse commun à l’occasion d’une conférence organisée à Helsinki.
Actuellement, 120 Finlandais et une centaine de Suédois participent à des opérations civiles internationales, ce qui est proportionnellement plus que les autres Etats membres de l’UE. L’objectif finlandais est d’envoyer 150 spécialistes tous les ans.
HS/A12

Economie

Finlande – Estonie
Selon un rapport de l’institut de recherches économiques Etla, effectué sur la commande du secrétariat du Premier ministre, la Finlande a de plus en plus souvent l’Estonie comme rival en matière de nouveaux investissements, qu’il s’agisse de production, de sièges sociaux ou d’autres activités des entreprises.
Selon Etla, l’Estonie est attractive du fait de sa fiscalité sur les sociétés, sa fiscalité en général et ses pratiques flexibles sur le marché du travail.
HS/A28

Un nouveau fonds qui investit entre autres dans les pays nordiques
Helsingin Sanomat rend compte d’un nouveau fonds du groupe d’investissements britannique, Atomico, qui investira dans les groupes technologiques européens, dont ceux des pays nordiques.
M. Wardi, finlandais chargé des investissements dans les pays nordiques et Benelux, estime que sur les 720 millions d’euros du fonds, un cinquième pourrait être investi dans les pays nordiques.
HS/A28

Bois-papier : UPM envisage un grand investissement en Uruguay
Helsingin Sanomat rend compte d’un projet du groupe forestier UPM d’investir dans une usine de pâte à papier importante en Uruguay. Il s’agirait d’une des plus grandes usines de pâte à papier dans le monde avec une capacité de 2,2 millions de tonnes par an.
La valeur de l’investissement serait de 3,7 milliards d’euros. Le président Vazquez s’est rendu en Finlande pour une visite de deux jours dont le thème était dominé par le projet d’investissement.
HS/A30

Politique intérieure

Gouvernement - Fiscalité

Le gouvernement annule son projet d’imposition des bateaux et des motos
Le gouvernement annonce un nouveau recul concernant ses projets et annule l’impôt prévu sur les bateaux et motos. M. Sipilä, Premier ministre, précise que le projet est abandonné du fait qu’il n’aurait pas rapporté les 25 millions d’euros par an, prévus dans le projet de loi concernant les motos. Selon le ministère des Finances, la taxe aurait toutefois pu rapporter 22 millions d’euros. Concernant les bateaux, le ministère estime que la taxe aurait pu rapporter 13 millions d’euros dans les caisses de l’Etat.
HS note que le gouvernement est déjà revenu sur plus de dix de ces projets ou promesses.
HS/A15

Emploi

L’industrie forestière ne participera pas aux négociations salariales avec les autres industries exportatrices à l’automne prochain
Helsingin Sanomat relève que le patronat de l’industrie forestière a décidé de ne pas participer aux négociations sur les conventions collectives avec les autres représentants de l’industrie exportatrice. Cela signifierait qu’il n’y aura pas de « modèle finlandais » souhaité par le gouvernement.
Le patronat de l’industrie forestière veut commencer les négociations salariales avec les syndicats au début de l’automne.
Selon Petri Vanhala, président du syndicat de la papeterie, cela signifie que les objectifs de l’industrie forestière ont durci et que les négociations salariales seront difficiles.
HS/A8

L’EK se désengage des conventions
Selon Helsingin Sanomat, la confédération du patronat et de l’industrie EK se désengage de plusieurs conventions qu’il avait conclues avec les grandes centrales syndicales.
Ann Selin, présidente de PAM, syndicat du secteur tertiaire, est choquée de l’annonce de EK. « Est-ce que EK veut nous déclarer la guerre dans une situation où l’économie finlandaise pourrait commencer à aller mieux ? » Mme Selon estime que les négociations salariales de l’automne prochain seront très difficiles.
Selon le président de la SAK, Jarkko Eloranta, « il s’agit d’une provocation. Les salariés doivent y répondre en rendant la coopération plus étroite. »
HS/A8

Education

Etudes de langues
Soutien à l’apprentissage des langues du pays pour les immigrés
Un groupe de travail désigné par le ministère de l’Education et de la Culture, propose de mesures afin de lutter contre le phénomène que les élèves et étudiants d’origine étrangère ont de faibles résultats d’apprentissage par rapport à la majorité de la population.
Le groupe propose surtout des mesures de soutien pour les études du finnois ou du suédois, et ceci dès la maternelle.
HS/A13

R&D

Investissements en baisse
Kauppalehti rend compte du fait que les investissements de l’industrie dans la recherche et développement ont diminué de 11,5 % en 2016. La diminution continue cette année, à un rythme de 3,6 %.
Depuis 2008, les investissements immatériaux des entreprises ont diminué de 2,5 milliards d’euros.
Les dépenses finlandaises en R&D ont représenté moins de 3 % du PIB en 2015 et selon les informations préalables concernant l’année 2016, elles seraient de 2,8 % du PIB.
KL/A6-7

Aviation

Finnair améliore son résultat
Selon Kauppalehti, la compagnie aérienne Finnair a amélioré son résultat en 2016. Son chiffre d’affaires était de 2316,8 millions d’euros. Le nombre de passagers dépasse les 10 millions pour la deuxième année de suite.
L’hiver prochain, Finnair envisage de proposer des vols directs en Laponie de Paris, Londres, Francfort et Zurich.
Le groupe recevra sept Airbus A321et quatre A350 cette année.
KL/A16

France – Finlande

Vin

Château Haut-Brion et son lien avec l’eau de vie « pontikka »
Hufvudstadsbladet publie un article de son expert en oénologie M. Borgström, qui présente le Château Haut-Brion crée par Jean de Pontac. Comme des vins français étaient déjà importés en Finlande sous le règne suédois dans les années 1500-1600, et que le vin bordelais était célébré par les étudiants de Turku tout au début des années 1800, M. Borgström en déduit que le nom de Pontac est devenu pontaken en suédois et pontikka en finnois pour signifier tout sorte de boissons fortes, y compris distillée à domicile.
HBL/25

Mercredi 15 février 2017

Politique étrangère et européenne

Défense

La Finlande prête à une coopération approfondie avec la Suède
Selon les informations d’Helsingin Sanomat sur le livre blanc sur la défense, le gouvernement serait prêt à développer la coopération en matière de défense avec la Suède pour aller aussi loin que possible, soit jusqu’à une alliance militaire.
Selon le quotidien, cet objectif ferait partie du livre blanc que le gouvernement pourrait approuver demain jeudi.
Le débat au Parlement sur le livre blanc doit avoir lieu le 8 mars.
HS/A15

Economie

La croissance finlandaise la plus faible de la zone euro
A la fin de l’année, le PIB n’a diminué qu’en Finlande et en Grèce
Selon les informations préalables d’Eurostat, la croissance finlandaise en octobre-décembre était la plus faible de la zone euro. Le PIB de la zone euro a augmenté de 0,4 point durant les derniers mois de 2016 par rapport au trimestre précédent, alors que celui de la Finlande a diminué de 0,5 à la même époque. Par rapport à octobre-décembre 2015, le PIB finlandais a augmenté de 0,3 point.
Helsingin Sanomat rappelle que le rétablissement de la zone euro est essentiel pour l’industrie finlandaise qui exporte, car 40 % de la valeur des exportations de marchandises partent dans ces pays-là.
HS/A28

Politique intérieure

Parlement

L’initiative populaire afin de supprimer le mariage pour les homosexuels sera étudiée en séance plénière
Helsingin Sanomat rapporte que la commission des lois du Parlement a décidé mardi de proposer le rejet de l’initiative populaire, intitulée « le vrai mariage », proposant la suppression de la loi sur le mariage pour les homosexuels qui entrera en vigueur début mars.
La commission des lois a également décidé de rédiger un rapport sur l’initiative populaire qui sera ensuite étudiée en séance plénière.
L’initiative populaire n’a toutefois aucune chance d’être approuvée par la majorité du Parlement s’est engagée à mettre en œuvre le mariage pour les homosexuels.
M. Sipilä a également mentionné les réformes de la formation professionnelle, le projet de loi sur la Poste, la numérisation, les réseaux routiers, la stratégie énergétique et les sept rapports ou livres blancs, notamment sur la défense.
L’initiative populaire sur « le vrai mariage » a été difficile du point de vue du Parlement parce que son objectif est de supprimer l’approbation par la précédente législature du mariage pour les homosexuels. La commission des lois a dû demander un avis de la commission des lois constitutionnelles du Parlement qui a estimé qu’il n’y avait pas d’empêchement afin de rédiger un rapport.
Ce qui est rare, c’est que la commission des lois constitutionnelles a dû y voter. Elle a également décidé que l’initiative populaire sur « le vrai mariage » devait être étudiée avant l’entrée en vigueur de la loi sur le mariage pour les homosexuels.
La commission des lois a ensuite décidé que l’initiative populaire serait étudiée en séance plénière. Elle a également décidé, par 12 voix contre 4, de proposer dans son rapport le rejet de l’initiative populaire. Trois députés des Vrais Finlandais et un député des Chrétiens-démocrates ont voté contre cet avis.
Les députés du Rassemblement national et plusieurs députés du Centre auraient voulu enterrer l’affaire sans rédiger un rapport mais en raison de l’unité de la coopération au gouvernement ils ont finalement voté en faveur d’un rapport parce que les Vrais Finlandais l’avaient exigé. Le député centriste Mikko Kärnä s’est excusé pour les familles des homosexuels.
La députée verte Emma Kari a critiqué le gouvernement : « Il semble que le Rassemblement national a promis aux Vrais Finlandais encore une occasion pour torturer publiquement les familles des homosexuels dans la grande salle du Parlement. »
HS/A15, hs.fi

Emploi

La STTK exige une réforme de la loi sur les plans sociaux
Helsingin Sanomat relève que le conseil de la centrale syndicale STTK, qui représente au total plus de 500 000 salariés, exige une réforme de la loi sur les plans sociaux. Le conseil s’est réuni mardi.
Selon le président de la STTK, Antti Palola, la loi actuelle signifie une loi pour licencier des effectifs. La loi actuelle ne favorise pas non plus les accords au niveau local.
HS/A8

Harcèlement au travail
Selon Helsingin Sanomat, le ministère de l’Emploi et de l’Economie a publié mardi les résultats de son baromètre sur le travail 2016.
Plus de la moitié des salariés estiment qu’il y a du harcèlement ou de la violence physique ou psychique sur les lieux de travail.
Malgré le harcèlement, la qualité de la vie professionnelle s’est améliorée dernièrement en Finlande.
Le Centre national de la statistique a interviewé 1 631 salariés pour le baromètre.
HS/A8

Education

Le gouvernement avait envisagé de diminuer l’obligation scolaire d’un an
Keskisuomalainen rapporte que le gouvernement Sipilä avait réfléchi, parmi les mesures d’économies des finances publiques, à une diminution de l’obligation scolaire d’un an lors des négociations gouvernementales du printemps 2015. Le ministère des Finances en avait même fait des calculs.
La proposition avait toutefois rencontré beaucoup d’opposition lors des négociations et l’idée n’avait pas été développée plus.
KS/15

Economie

Projet d’usine Tesla

La création de l’usine signifierait des milliers d’emplois
Le ministre de l’Economie, M. Lintilä (Centre), a annoncé, hier, que les négociations concernant le projet de mise en place d’une usine de voitures électriques et de batteries Tesla allaient être entamées entre la municipalité de Vaasa et Finpro, l’agence de promotion d’investissements en Finlande. Le choix de Vaasa qui se situe dans la circonscription électorale du ministre, a été justifié par l’existence d’un pôle important de connaissances en matière énergétique dans cette région.
Selon M. Lintilä, Tesla ne bénéficiera d’aucun allègement fiscal s’il choisit de s’installer en Finlande, mais par contre, le ministre rappelle que l’électricité mise en place pour l’industrie est moins chère et soutenue par l’Etat.
HS/A25, AL/A16-17

Chantier naval

Rauma
Le directeur général du groupe de construction navale Rauma Marine Constructions, M. Pöntynen, annonce que les travaux sur le site seront entamés début mars concernant un ferry commandé par un groupe danois. La commande de 68 millions d’euros donnera du travail pour deux ans à des centaines de personnes.
RMC dispose d’une lettre d’intention concernant la construction de quatre navires pour la marine finlandaise dans le cadre de son projet de flottille Laivue 2020.
KL/A9

Bio-économie

A côté de la pâte à papier, il faut d’autres produits
L’institut de recherche économique PTT estime, dans son rapport sur la bio-économie, que les objectifs de croissance définis pour ce secteur ne pourront pas être atteints si les investissements publics les concernant ne sont pas augmentés. Il faut aussi que les entreprises développent de nouveaux produits à côté des produits traditionnels du secteur forestier.
KL/A7

Mardi 14 février 2017

Politique étrangère et européenne

Brexit

Visite de M. Brexit, David Davis
« Tout le monde a à gagner de négociations réussies sur le Brexit » KS
Le ministre britannique chargé des négociations sur le Brexit, M. David Davis a commencé une tournée en Europe par Helsinki.
Il a été reçu par le ministre finlandais des Affaires étrangères timo Soini.
Si M. Soini a parlé de « divorces » qui sont toujours difficiles, il a souligné qu’il ne fallait pas encore compliquer les choses.
KS AL

Présidence

Editorial : « M. Niinistö a renforcé son rôle » HS
L’éditorialiste d’helsingin Sanomat estime que, durant sa présidence qui entre dans sa dernière année, le président Niinistö a renforcé son rôle. Non seulement pour déterminer les orientations de politique étrangère et de sécurité. Mais aussi en matière de garants des valeurs et principes pour ce qui concerne le débat de politique intérieure.
L’éditorialiste souligne que la campagne présidentielle pour 2018 se fera dans un contexte très différent de celle de 2012 et qu’elle offrira donc une bonne occasion de réfléchir à nouveau à la place de la Finlande dans un monde qui change.
HS

Politique intérieure

Défense

« Le montage des chasseurs en Finlande serait une bonne chose » AL
Aamulehti publie une interview de Pertti Korhonen qui a fait une thèse sur l’achat et le montage en Finlande des chasseurs F-18 Hornet aux quels il a participé.
Selon lui, pour un meilleur savoir-faire dans la maintenance des avions, il est bon de participer au montage des appareils et aux vols d’essais.
AL

Gouvernement – politique familiale

Le gouvernement divisé
Helsingin Sanomat rapporte que les partis de la coalition sont divisés sur la politique familiale. Alors que le parti du Centre souhaiterait des mesures fiscales visant à diminuer la fiscalité pour les couples avec enfant, le parti du Rasemblement national souhaiterait plutôt diminuer les frais de garde afin de motiver le retour à l’emploi des parents de jeunes enfants.
HS

Social – Logement

Les partenaires sociaux exigent plus de construction de logement
Les partenaires sociaux estiment que, pour faire face à la croissance et au manque de main d‘oeuvre dans la région de la capitale, il faudrait construire beaucoup de nouveaux logements. On estime à 20 000 le manque de logements à Helsinki et dans les communes alentours actuellement.
HS

Education

Discrimination positive
Helsingin Sanomat présente le système de discrimination positive utilisé à Helsinki et Espôo, sur le modèle de ce qui existe à Stockholm et qui consiste à allouer des financements supplémentaires pour les écoles qui se trouvent dans des quartiers défavorisés.
Selon un sondage 65% des Finlandais de la région de la capitale sont favorables à la discrimination positive (68% des femmes et 61% des hommes). Seuls les électeurs des Vrais Finlandais n’y sont pas majoritairement favorables.
HS

Transports

Le ministère a reporté la grève
Le ministère des Transports a reporté de deux semaines la grève qui était prévue dans les transports afin qu’elle ne touche pas les départs pendants les vacances d’hiver.
Le médiateur aux conflits du travail peut en effet proposer de reporter une grève si elle touche des secteurs vitaux de la société.
Le syndicat Pro considère que ce report limite le droit de grève.
HS

Economie

Chantier naval

Les investissments à Turku devraient atteindre 100 millions
Turun Sanomat rapporte que la construction du navire de croisière Mein Schiff 2 a commencé lundi au chantier Meyer Turku Oy.
Il y a actuellement trois navires en construciton à Turku : Mein Schiff 1, 2 et 6.
L’armateur TUI pour qui ces bateaux sont destinés envisage de commander deux autres navires.
Les investissements nécessaires à la construction des navires déjà commandés sont évalués à environ 100 millions d’euros d’ici 2019.
TS

France

Politique

« La vallée des promesses non tenues » HS
Dans le cadre de sa couverture de la campagne présidentielle française, Helsingin Sanomat publie un reportage de Pekka Mykkänen à Hayange et Florange.
HS

Lundi 13 février 2017

Politique étrangère et européenne

Finlande – Birmanie

M. Mykkänen a rencontré Mme Aung San Suu Kyi
Le ministre du Commerce extérieure et du Développement, M. Mykkänen a rencontré Mme Aung San Suu Kyi à Naypyidaw, jeudi. Selon M. Mykkänen, l’atmosphère de la rencontre a été franche et il a pu évoquer la situation de la population rohingya en constatant que la Finlande ne pouvait pas accepter les violences qui avaient un effet sur la crédibilité de l’administration civile.
M. Mykkänen estime que la situation politique du pays nécessite grandement de jouer les équilibristes. Selon lui, Mme Aung San Suu Kyi a évoqué le fait qu’elle n’avait qu’une possibilité restreinte d’influencer les activités de l’armée.
HS/sam/B3

Recherche

Saab participera au financement d’un projet de recherche de l’Université Aalto
Pas de lien avec le projet d’achats de chasseurs
Le groupe de matériel d’armement suédois Saab a lancé un projet de coopération avec l’Université Aalto. Il s’agit d’un projet de recherche qui s’étalera sur au moins dix ans et dont le budget s’élève à 20 millions d’euros.
Mme Teeri, recteur de l’Université Aalto, se félicite de l’opportunité de travailler de longue haleine dans le cadre de ce projet. Aalto a déjà eu des projets avec Saab, mais ils ont été de moins longue durée. Avec Nokia, Aalto a déjà eu de projets du même genre.
M. Wallenberg, président du directoire du groupe, qui s’est rendu en Finlande pour signer l’accord en la matière, précise qu’il n’y a aucun lien entre la coopération présente et l’appel d’offres concernant les chasseurs. Saab est le groupe qui produit les Jas Gripen qui participent à l’appel d’offres sur les nouveaux chasseurs des forces aériennes.
HS/sam/B11

Défense européenne

« Le centre de commandement européen avance » TS
STT publie une interview de Esa Pulkkinen, directeur-général de l’Etat-major de l’Union qui déclare que « la structure de commandement européenne que l’on prévoit depuis longtemps va avancer ce printemps ».
Il considère que l’UE devrait disposer de ses propres structures de commandement pour gérer les opérations de gestion de crise. « Je pense que la plupart des Etats membres y sont favorables », dit-il.
Il s’inscrit en faux contre ceux qui dénoncent un risque de doublon avec l’OTAN.
Par ailleurs, M. Pulkkinen déclare que le centre contre les menaces hybrides « sera fructueux pour la Finlande tant en matière de recueil d’information que politiquement.
TS

Politique intérieure

Défense

Vues divergentes entre le ministre et les généraux
M. Niinistö insiste sur l’importance de l’armée de terre : il est favorable au recensement obligatoire des femmes
Helsingin Sanomat rend compte du fait que les spécialistes estiment que le rapport sur la politique de défense en cours de rédaction met en évidence les différences d’orientation au sein de l’administration.
Le ministre de la défense, M. Jussi Niinistö souligne l’importance des ressources traditionnelles de la défense, l’augmentation de la réserve du temps de guerre, les troupes régionales et les systèmes d’armement récompensant les mines antipersonnel.
Or, ces objectifs ne correspondent pas aux évaluations sur les menaces réalisées par la direction des forces armées. Le commandant des forces armées, le général Lindberg estime qu’une menace militaire contre la Finlande serait probablement « surprenante, étrange et rapide », et qu’une réserve comptant beaucoup d’effectifs est lente à réagir.
HS/dim/A10

Sûreté nationale

La Supo recrute de nouveaux spécialistes
La Sûreté nationale a décidé d’embaucher une vingtaine de nouveaux employés cette année, et d’autres encore les années à venir en raison de la menace terroriste accrue, de l’activité des groupes extrémistes nationaux et du fait de la nouvelle législation sur le renseignement lui permettant des attributions plus vastes à l’étranger.
La Supo emploi actuellement 291 personnes, dont 160 sont des policiers.
Selon Mme Nerg, secrétaire générale du ministère de l’Intérieur, il existe un besoin pour des interprètes et des cyber-spécialistes, ainsi que des experts en matière des autres cultures, par exemple.
La Sûreté nationale suit actuellement 350 personnes qu’elle estime susceptibles d’avoir des liens avec le terrorisme.
Selon Mme Nerg, l’objectif de la Supo est d’augmenter ses effectifs de 10 % ces prochaines années.
KS/lun/12

Politique

Elections municipales
« Le centre peine à avoir des élus dans les villes » HS
Helsingin Sanomat rappelle que le premier parti du pays, le centre, a toujours une popularité extrêmement faible dans les grandes villes du pays : moins de 4% à Helsinki et Espoo, moins de 6% à Tampere, Vantaa et Turku.
HS

Présidence

M. Haavisto candidat
Le député OPekka Havisto a annoncé, samedi, qu’il était prêt à se représenter pour les Verts à la présidence de la République.
Lors des dernières élections présidentielles, il était un second tour contre M. Niinistö.
HS

Le président joue au Hockey-sur-glace
Helsingin Sanomat rapporte que le président Niinistö apprécie de chausser les patins pour jouer en amateur au hockey-sur-glace. C’est la position d’attaquant qui lui sied le mieux.
HS

Finances de l’Etat

Rapport du ministère des Finances
Helsingin Sanomat rend compte du rapport publié par le ministère des Finances, vendredi, dans lequel les hauts fonctionnaires relèvent que malgré un petit rétablissement de l’Economie, les problèmes ne manquent pas. Il est fort probable que l’objectif d’augmenter le taux d’emploi à 72 % ne sera pas atteint durant la législature en cours.
Le ministre des Finances partage les avis des hauts fonctionnaires et admet qu’il se fait beaucoup de souci en la matière.
Selon l’Institut national d’études statistiques, le taux de chômage était de 7,9 % en décembre 2016, ce qui est 1,3 point de moins qu’à la même époque en 2015. Le rapport rappelle toutefois que le nombre de chômeurs de longue durée n’a jamais été aussi élevé depuis la récession des années 1990.
Si on tient compte des personnes participant à de mesures d’activation, 450 000 personnes sont au chômage, ce qui correspond à un taux de chômage de 16 %.
M. Orpo n’admet toutefois pas avoir perdu son espoir en ce qui concerne l’objectif d’un taux d’emploi de 72 %.
HS/sam/A10

Economie

Terrafame : Trafigura investira dans le groupe
« Terrafame trouve de l’argent – l’Etat continue à assumer les risques » KL
Un fournisseur de ressources naturelles de Singapour, Trafigura, a annoncé, vendredi, qu’il investirait 75 millions d’euros en capitaux dans le groupe minière Terrafame afin d’acquérir une part de 15,5 % dans le groupe.
En outre, Trafigura accordera à Terrafame un prêt de 75 millions d’euros. Le groupe financier Sampo accordera de son côté un prêt de 25 millions d’euros à Terrafame, dont les biens mobiliers serviront de garantie de ces prêts.
Trafigura s’engage à acheter la totalité de la production de nickel et 80 % de celle de zinc pendant sept ans. Selon Terrafame, l’accord vaut trois milliards d’euros.
Le directeur général de Trafigura, M. Weir, Terrafame pourra profiter du savoir-faire de son groupe qui lui permettra également d’entrer sur le marché international avec les prix les meilleurs possibles.
Helsingin Sanomat note que, dans l’ensemble, l’arrangement de financement annoncé, vendredi, s’élèvera à 250 millions d’euros. Le groupe mère, Terrafame Group investira de son coté des nouveaux capitaux de 25 millions d’euros dans la mine de Terrafame. L’arrangement est plus important que ce que le groupe avait estimé nécessaire.
HS rappelle que l’Etat avait investi 209 millions d’euros dans le groupe en 2015, 140 millions d’euros au printemps 2016 et 100 millions d’euros à l’automne 2016. Cette dernière somme n’a pas été utilisée encore.
HS/sam/B8

France – Finlande

Musique

Xavier de Maistre et Saariaho
Helsingin Sanomat publie une bonne critique du concert de l’orchestre symphonique de la radio de Finlande qui a joué des pièces de Kaija Saariaho avec pour soliste harpiste Xavier de Maistre.
HS

France

Politique

Edito : « Les élections en France seront décisives » AL
« Selon la presse, une enquête pourrait être ouverte contre M. Fillon » HS

Vendredi 10 février 2017

Politique intérieure

Parlement

Indexation des retraites
Helsingin Sanomat rend compte du fait que le Parlement a évoqué la question de la réforme de l’indexation des retraites salariales sans que beaucoup de députés y soient favorables. Une initiative populaire a été faite pour indexer l’indice concernant les retraites uniquement sur l’évolution des salaires.
Actuellement, les retraites sont majorées selon l’évolution de l’inflation à hauteur de 80 % et selon l’évolution des salaires à hauteur de 20 %.
HS/A13

Budget - Economie

« Le « Miracle finlandais » financé par l’endettement » AL
L’ancien secrétaire d’Etat aux Finances Raimo Sailas conteste l’idée qu’il y aurait eu un tournant pour l’économie finlandaise et que la croissance à venir serait sensible. Il souligne que l’on parle seulement de 1,6% pour cette année et 0,9% par la suite. Et que les exportations de marchandises ont encore diminué l’année dernière et sont à un niveau de 20% de moins qu’en 2008.
Ce qui tient actuellement l’économie finlandaise, c’est la construction et l’endettement [des personnes privées] qui soutiennent la demande intérieure, estime-t-il.
AL

Défense

Un nouveau Commandant de l’armée de l’air l’été prochain
Aamulehti rapporte que l’actuel commandant de l’armée de l’air, Kim Jäämeri devrait devenir le directeur de la stratégie des forces armées en juin. Il sera remplacé à la tête de l’armée de l’air par le général Sampo Eskelinen.
AL

Le commandant des forces armées a donné de fausses informations à la cour des comptes
Aamulehti rapporte que la cour des comptes s’intéresse aux voyages de chasse et de pêche que certaines sociétés qui ont des contrats avec les forces armées ont offert au Commandant Jarmo Lindberg.
AL

Economie

Terrafame

Un acquéreur étranger ?
L’Etat aurait trouvé un acheteur pour le groupe minier Terrafame. Une conférence de presse se tiendra cet après-midi en la matière.
Selon les informations de Helsingin Sanomat, il s’agirait d’un acheteur étranger, mais pour l’instant, l’Etat continuerait dans son rôle d’actionnaire majoritaire même dans le nouvel arrangement.
HS/A17

Nokia

Nokia envisage d’acheter le finlandais Comptel
Nokia a annoncé, hier, qu’il proposait d’acheter le groupe finlandais de logiciels Comptel pour 347 millions d’euros.
Comme Comptel est une petite compagnie qui selon HS a eu du mal à entrer notamment sur le marché américain, Nokia pourra l’aider à augmenter la demande de ses produits.
Comptel dispose toutefois déjà un réseau international : il a des employés dans 32 pays, et il a déjà vendu ses produits à 300 téléopérateurs dans 90 pays.
HS/A31

Nucléaire

TVO tient à ses réacteurs
Aamulehti annonce que TVO qui a demandé au gouvernement le prolongement de la durée de vie de ses deux réacteurs jusqu’en 2038 estime que, si le prix de l’électricité le justifie ces réacteurs pourraient même fonctionner jusqu’en 2050.
AL

Politique étrangère et européenne

Espace

La Finlande prépare une législation sur l’espace
Kaleva rapporte que la Finlande prépare pour la première fois une législation sur l’espace qui se base sur la loi en vigueur au Danemark.
Kaleva

Immigration

Renvois des demandeurs d’asile
Keskisuomalainen rend compte du fait que des demandeurs d’asile irakiens sont renvoyés à un rythme accru au fur et à mesure que les cours administratives se prononcent sur les saisies.
La plupart des intéressés acceptent le renvoi volontaire, mais une partie des demandeurs attendent un renvoi forcé.
Selon KS, la plupart des personnes n’ayant pas obtenu un asile saisissent la cour administrative. 11 000 demandes de rectification attendent d’être traitées. Mille décisions peuvent être prises par mois.
KS/14

France

Politique

« La France se prépare contre des cyberattaques de la part de la Russie » HS
Helsingin Sanomat rapporte que l’on craint que la Russie essaye de favoriser l’élection de Mme Le pen.
HS

Jeudi 9 février 2017

Politique intérieure

Gouvernement

Le Premier ministre a présenté au Parlement les grands thèmes du printemps
Helsingin Sanomat rapporte que le Premier ministre Juha Sipilä annoncé mercredi au Parlement que la croissance de l’endettement a diminué de 50 % en 2016. Le gouvernement avait prévu un endettement de 5 milliards d’euros au lieu de 2,5 milliards, montant réel de 2016.
M. Sipilä a dû admettre toutefois que ce bon chiffre s’expliquait surtout parce qu’une somme de 1,3 milliard d’euros a été prise des caisses de l’Etat et qu’en plus on avait enregistré des recettes exceptionnelles de 700 millions d’euros qui ne se reproduiraient pas. Paavo Arhinmäki, député de l’Alliance des gauches, a critiqué ardemment le Premier ministre de ne pas avoir mentionné ce détail dans son discours.
Dans son discours, M. Sipilä a critiqué la politique économique du gouvernement précédent. Il a souligné l’effet positif du pacte de compétitivité du gouvernement à l’économie.
Selon M. Sipilä, le gouvernement a l’intention d’effectuer une réforme sur les aides accordées aux entreprises.
Les partis de l’opposition ont critiqué la réforme des services sociaux et de la santé. L’opposition a proposé la nomination d’un groupe de travail parlementaire pour préparer cette réforme « pour qu’elle soit bonne et que le prochain gouvernement ne doive pas l’annuler ».
Le Premier ministre Sipilä a défendu cette réforme « qui renforcera la démocratie et renouvèlera les services publiques ».
M. Sipilä a également mentionné les réformes de la formation professionnelle, le projet de loi sur la Poste, la numérisation, les réseaux routiers, la stratégie énergétique et les sept rapports ou livres blancs, dont celui sur la défense.
HS/A6-7

Mesures contre le chômage et l’exclusion

Proposition du groupe de travail de MM. Hiilamo et Moisio
Helsingin Sanomat rend compte de la proposition d’une sécurité sociale « participative » par un groupe de chercheurs de l’Université de Helsinki, dont MM. Hiilamo et Moisio.
Les chercheurs proposent de modifier l’allocation chômage de façon à définir des conditions pour son octroi. Le chômeur devrait faire quelque chose en contrepartie de l’allocation, en se mettant d’accord sur les modalités avec les services sociaux. L’intéressé pourrait également proposer lui-même une activité qui lui conviendrait le mieux. Pour les chercheurs, il pourrait s’agir d’activités d’intérêt public, par exemple au sein d’une organisation. En même temps, les intéressés continueraient à chercher du travail rémunéré.
Selon M. Hiilamo, professeur de politique sociale, ces mesures concerneraient 90 000 chômeurs de longue durée, dont une partie est au chômage depuis des années.
Les chercheurs ont remis leur rapport au ministre de l’Emploi et de la Justice, M. Lindström, qui estime qu’il s’agit d’une question délicate et difficile. L’idée de faire faire du travail gratuitement suscite une opposition, ainsi que le fait de lier à la sécurité sociale des conditions comme « le travail forcé ».
Le gouvernement a toutefois inscrit dans son programme l’effort de lutter contre les trappes à l’inactivité et le chômage structurel.
HS relève que les chercheurs estiment qu’il faut également admettre qu’il existe un nombre de chômeurs qui ne pourront pas être employés sur le marché de travail. Ainsi, les chercheurs estiment que les activer permettra d’éviter leur exclusion.
HS/A12

Editorial
Helsingin Sanomat note, dans son éditorial, qu’on peut encore trouver de nouvelles mesures pour améliorer l’emploi. Le chômage de longue durée est encore un problème difficile même si le nombre de chômeurs a diminué en général.
Un groupe de recherche, dirigée par les professeurs Heikki Hiilamo et Pasi Moisio, propose de diminuer le chômage de longue durée en essayent d’empêcher l’exclusion des chômeurs du marché de travail. Le groupe de recherche propose le remplacement de l’allocation-chômage par un revenu de participation qui nécessiterait la participation à une formation, à une activité civile ou autre activité en communauté.
Le groupe de travail a étudié surtout les modèles danois, allemand et néerlandais. Leur proposition est proche du modèle néerlandais qui a obtenu de bons résultats afin d’activer les chômeurs.
Le quotidien estime qu’il agirait d’un changement radical dans la façon de penser finlandaise.
HS/A11

Vrais Finlandais

M. Soini est le favori pour la présidence du parti
L’hebdomadaire Suomen Kuvalehti rapporte que selon les résultats d’un sondage effectué pour le compte de l’hebdomadaire par l’institut Taloustutkimus, Timo Soini, ministre des Affaires étrangères et actuel président des Vrais Finlandais, est le candidat le plus en vue pour présider le parti aussi après le congrès du parti en juin.
A la question de savoir qui serait le meilleur candidat pour la présidence du parti parmi les quatre noms mentionnés, 40 % ont répondu M. Soini. 24 % sont favorables à Jussi Halla-aho, parlementaire européen, 18 % à Jussi Niinistö, ministre de la Défense, et 12 % à Sampo Terho, président du groupe parlementaire.
S’il n’y a que deux candidats, MM. Soini et Halla-aho, 62 % sont favorables à M. Soini et 34 % à M. Halla-aho.
75 % des femmes et 57 % des hommes préfèrent M. Soini. Parmi les jeunes de 25 à 34 ans, M. Halla-aho est plus populaire avec un score de 62 %.
M. Soini exprimera ses intentions « au début du printemps ». M. Halla-aho estime que sa candidature est vraisemblable. Le congrès des Vrais Finlande sera organisé les 10 et 11 juin prochain à Jyväskylä.
Taloustutkimus a effectué le sondage entre le 9 et le 22 janvier.
SK/n°6/10-11

Politique étrangère et européenne

Immigration

Problèmes de regroupement familial pour les Syriens
Le ministère des Affaires étrangères a annoncé, en janvier, que les Syriens pourraient effectuer les démarches pour leurs dossiers de demande de regroupement familial au Liban, au lieu de la Turquie. En effet, la Turquie n’accorde pas de visa pour les Syriens.
Le ministère avait envoyé une délégation à Beyrouth, la semaine dernière, afin de recevoir des personnes pour des entretiens, mais une vingtaine de familles seulement ont pu être interviewées. L’ambassade de Finlande est au courant qu’une cinquantaine de personnes n’ont pas pu avoir de rendez-vous.
Selon le ministère, il n’est pas exclu qu’une nouvelle délégation soit envoyée à Beyrouth, mais aucune décision en la matière n’a été prise.
HS/A14-15

Double-nationalité

Les forces armées rejettent les allégations sur des instructions concernant les doubles-nationaux
Helsingin Sanomat relève que l’état-major rejette l’information d’Yle sur l’existence d’une règlementation confidentielle concernant les double-nationaux.
Eero Karhuvaara, responsable de communication à l’état-major, estime que la non-existence d’une règlementation officielle a mené à des problèmes. « Il y a eu apparemment des règlementations quelconques dans certaines branches. Un courriel n’est toutefois pas une réglementation officielle des forces armées. Les règlementations sont rédigées à l’état-major. »
Le ministre de la Défense Jussi Niinistö est étonné de la nouvelle récente d’Yle. Il rejette l’existence d’une règlementation sur les doubles-nationaux.
HS/A8

Economie

Recherche et développement

Le financement et les personnels diminuent
Selon l’OCDE, le système d’innovation finlandaise est trop fragmentaire. Pour l’organisation, il faudrait une vision nationale sur une coopération vaste entre les entreprises et les universités.
L’OCDE qui a effectué un rapport sur le système de recherche finlandais pour le compte du gouvernement, estime qu’il conviendrait d’augmenter le financement de la R&D des entreprises, et qu’il faudrait que la recherche soit bien plus ambitieuse qu’actuellement.
Les coupes concernant les crédits de Tekes et de VTT ont été trop importantes.
La réforme universitaire devrait être poursuivie dans le sens de combiner des unités en des pôles de compétences plus importants, selon le rapport.
En 2015, 76 000 personnes travaillaient dans le secteur de la R&D, dont la moitié auprès des entreprises. Ce chiffre avait diminué de 1200 par rapport à 2014.
HS/A29

Mercredi 8 février 2017

Politique étrangère et européenne

Economie

Les exportations de marchandises en baisse
Selon les statistiques de la douane, les exportations de marchandises ont diminué de 4% en 2016. La valeur de ces exportations s’élevait à 51,7 milliards d’euros et le déficit de la balance commerciale à 2,9 Mrds d’euros.
C’est la diminution temporaire de la production des Mercedes à Uusikaupunki qui joue pour cette baisse. Or, l’usine devrait bientôt battre les records avec la mise en route d’une nouvelle ligne de production.
HS rappelle qu’un tiers des exportations finlandaises est composé des exportations de services, qui ne sont pas compris dans les chiffres des douanes.
HS/A28

L’énergie éolienne en possession étrangère à hauteur de 31 %
Aamulehti rend compte des statistiques de l’association de l’énergie éolienne STY, selon lesquelles 31 % de la capacité éolienne construite en Finlande est dans les mains d’entreprises ou de fonds étrangers.
Comme environ un milliard d’euros a été investi dans l’énergie éolienne en 2016, la Finlande a ainsi attiré des centaines de millions d’euros à titre d’investissements étrangers.
Parmi les acteurs étrangers, c’est le groupe d’assurances Allianz qui est l’actionnaire le plus important, à hauteur de 5 %.
Les 550 centrales éoliennes ont une capacité maximale de 1533 mégawatts. En janvier la capacité moyenne de production était de 700 MW, selon Fingrid.
AL/A11

Politique intérieure

Gouvernement

Le gouvernement a terminé sa réunion marathon
Helsingin Sanomat rapporte que le gouvernement, qui a terminé mardi sa réunion marathon, est à la recherche de nouvelles mesures afin d’améliorer l’emploi.
Selon le Premier ministre Juha Sipilä, il y a eu une bonne ambiance. « Les mesures faciles ont déjà été utilisées. Maintenant il faut aller plus loin pour trouver de nouveaux moyens pour améliorer la situation de l’emploi », selon M. Sipilä.
M. Sipilä souligne que le gouvernement tient à son objectif d’un taux d’emploi de 72 %. Selon M. Sipilä, le gouvernement a étudié les résultats des groupes de travail obtenus jusqu’à présent et a critiqué ceux qui n’ont pas fait assez. Les études des groupes de travail concernent entre autres la fiscalité des entreprises, les aides pour les entreprises, les nouvelles mesures pour favoriser l’embauche et la lutte contre l’exclusion des jeunes.
M. Sipilä souligne qu’on n’aura plus besoin de nouvelles économies. Il y a encore du travail à faire concernant les réformes structurelles. « Les décisions définitives seront prises lors des négociations sur le cadre budgétaire », selon le premier ministre.
Selon le ministre des Finances Petteri Orpo, « aujourd’hui nous avons esquissé un plan commun pour savoir comment procéder ».
MM. Sipilä et Orpo estiment que le rapport sur la fiscalité des entreprises, qui sera publié cette semaine, ne proposera pas de grands changements.
Le gouvernement a trouvé un accord sur le groupe de travail parlementaire sur les transports. Selon M. Sipilä, le groupe de travail sera présidé par la ministre des Transport Anne Berner. Il souhaite « un débat courageux et moins de stratégie critique ».
M. Sipilä souligne que « la presse publique ne fait qu’augmenter l’unité du gouvernement ».
Pour M. Orpo, « le gouvernement est maintenant plus uni qu’avant cette réunion. La situation a été clarifiée. »
Selon le ministre des Affaires étrangères Timo Soini, « le débat sur l’entreprise de gestion des réseaux routiers a été difficile pour l’unité du gouvernement mais la situation est claire maintenant. » M. Soini souhaite que l’opposition ait de bonnes propositions concernant les transports.
M. Soini souligne que la politique économique et de l’emploi du gouvernement est efficace. « Le chômage diminue, la croissance économique augmente et la consommation augmente. »
Le Premier ministre Sipilä doit présenter aujourd’hui au Parlement sa déclaration sur la politique du gouvernement pour ce printemps.
HS/A11

Parlement

L’initiative populaire a déjà modifié la Finlande
Helsingin Sanomat relève que le Parlement aura plusieurs initiatives populaires à étudier ce printemps, dont les initiatives populaires sur la précarité, l’euthanasie, l’indexation des retraites et le maintien de l’aéroport de Malmi à Helsinki.
La possibilité de déposer des initiatives populaires, munies d’au moins 50 000 signatures, au Parlement existe depuis 2012. Les initiatives populaires ne peuvent pas concerner les affaires étrangères, dont les traités internationaux signés par la Finlande.
Une seule initiative populaire a été approuvée, celle sur le mariage pour tous. Trois autres – sur les sanctions liées à l’alcoolisme au volant, l’enseignement obligatoire du suédois à l’école et les certificats énergétiques des veilles maisons - ont été rejetées mais ont donné lieu à des déclarations du Parlement qui engagent le gouvernement à prendre des mesures.
HS/A6-7

Criminalité
Selon Helsingin Sanomat, le ministre de l’Emploi et la Justice Jari Lindström a présenté mardi au Parlement un projet de loi afin de diminuer la récidive par une sanction avec une période de surveillance d’un an après la peine de prison.
Selon M. Lindström, la période de surveillance diminuerait la récidive. Il souligne que cette sanction ne concernerait qu’un nombre très milité de prisonniers et ne nécessiterait pas de ressources supplémentaires.
HS/A11

Sécurité

Rapport du ministère de l’Intérieur
Le ministère de l’Intérieur s’inquiète du risque de violence des membres du mouvement de résistance SVL (extrême-droite). Le ministère estime que la radicalisation violente, l’extrémisme et les activités des groupements extrémistes sont devenus plus visibles qu’avant.
Pour le ministère, le groupement SVL a déjà fait preuve de son potentiel en matière de violence. Pour ses membres, le passage à l’acte contre ceux qui les critiquent semble très facile.
Selon le ministère, la manifestation la plus typique de l’extrême-droite sont les groupuscules racistes de skinheads qui risquent d’engendrer des problèmes au niveau local, mais qui ne constituent pas de menace pour la sécurité de l’Etat.
Même si les activités des « patrouilles » de Soldiers of Odin se sont calmées, le ministère n’exclut pas que ces groupements xénophobes et nationalistes s’activent de nouveau, par exemple si le nombre de demandeurs d’asile repart à la hausse.
Pour ce qui est des activités de l’extrême gauche, le ministère considère le risque de violence comme minime. Le nombre d’anarchistes avec un penchant pour la violence est évalué à quelques dizaines.
Le ministère estime que les propos haineux accrus et les fausses informations créent toutefois une terre fertile pour la radicalisation.
Le risque d’attaque terroriste en Finlande est le même qu’avant, selon le rapport. En 2015, la Sûreté nationale l’avait évalué « bas ». Les revenants des combattants des régions en conflit (Syrie, Irak et Somalie) sont considérés comme un risque considérable qu’il s’agit d’analyser au cas par cas.
KS/10

Economie

Investissements industriels
Helsingin Sanomat rend compte du fait que les investissements industriels augmentent mais que l’investissement dans la recherche et développement continue à diminuer, pour la sixième année consécutive : il sera de 2,5 milliards d’euros cette année, contre 2,6 Mrds en 2016.
Selon un rapport effectué par le patronat EK, le niveau des investissements qui dépassera les quatre milliards d’euros cette année, est plutôt bon. Les investissements dans des machines, appareils et bâtiments augmenté depuis 2015. En 2016, ils ont augmenté de 8 % et pour l’année en cours, on prévoit une augmentation de 4 %.
Le secteur de l’industrie technologique investit le plus, 1,6 milliards d’euros cette année, suivi de l’industrie chimique et de l’industrie forestière.
Le secteur énergétique investit fortement aussi, au niveau de 2,3 milliards cette année.
HS/A28

Education

Désamour pour les langues étrangères au bac
Le succès des langues étrangères au bac a chuté en dix ans. A part l’anglais, les chiffres sont en baisse concernant les étudiants qui passent une épreuve de langue étrangère ou du suédois. Seul le russe augmente un peu, mais c’est une langue qu’on étudie très peu de toute façon. Environ 400 étudiants par an font l’épreuve du russe cursus long, et c’est le nombre de ceux qui font le cursus court qui a augmenté et s’élève actuellement à plus de 700.
Concernant le suédois, l’allemand et le français la diminution varie de 70% à 40%.
40 215 étudiants passent le bac ce printemps, ce qui est 779 de moins qu’il y a un an.
KS/12

France - Finlande

Bande Dessinée

« Le dessinateur Ville Ranta fait chevalier » Kaleva
Kaleva annonce que le dessinateur Ville Ranta a reçu les insignes de chevalier dans l’ordre national du Mérite.
Kaleva
France

Politique

« Wikileaks pourrait bouleverser les élections françaises » TS

Mardi 7 février 2017

Politique étrangère et européenne

Education

Les Finlandais partent moins en Grande-Bretagne pour les études
Yle rend compte du fait que la Grande-Bretagne attire moins d’étudiants finlandais qu’avant. Traditionnellement, ce pays est la destination la plus populaire des étudiants Finlandais, mais cette année, le nombre est passé de 910 il y a un an à 760.
M. Seitsalo de la Direction national de l’Education estime le Brexit est en partie derrière cette évolution dans le sens où les frais d’inscription risquent d’augmenter.
Actuellement, environ deux mille Finlandais effectuent des études en Grande-Bretagne, ce qui est un quart de tous les étudiants finlandais à l’étranger. Les pays nordiques et les pays Baltes sont en hausse dans la popularité. 36 étudiants ont entamé les études en France en 2015/2016.
Yle

La Suède attire des enseignants finlandais
Helsingin Sanomat relève que plusieurs communes suédoises ont commencé des voyages de recrutement en Finlande.
La Suède souffre d’une pénurie d’enseignants qualifiés. Le métier d’enseignant n’est pas aussi a apprécié qu’en Finlande et les résultats Pisa sont loin du niveau finlandais. Le niveau de salaires a été relativement bas mais les salaires ont été augmentés dernièrement. La Suède a besoin de beaucoup plus d’enseignants aussi en raison de l’afflux de réfugiés qui ont des enfants.
Selon les statistiques du ministre de l’Emploi, il y a en Finlande des enseignants au chômage – 6 500 en décembre 2016 – ainsi que de nombreux qui n’ont pas de poste.
HS/A6

Journée des Sami

Le Président a entamé sa visite des régions par Inari
Réunion internaitonale en Norvège
Le Président Sauli Niinistö et son épouse Jenni Haukio se sont rendus à Inari, hier, à l’occasion de la journée des Sami. La visite lance en même temps une tournée du Président dans toutes les régions finlandaises s’inscrivant dans le cadre du centenaire de l’indépendance finlandaise.
Dans son intervention lors de la fête des Sami au centre culturel Sajos, M. Niinistö a exprimé le souhait que la coopération entre l’Etat finlandais et les Sami puisse se passer dans un esprit de compréhension et de respect et se renforcer encore.
Il n’a pas souhaité prendre position sur le fait de savoir s’il conviendrait de ratifier le traité de l’OIT sur les peuples autochtones cette année. Il a dit que comme la question relève du gouvernement, il ne souhaite pas la commenter.
M. Paltto, premier vice-président du parlement sami, estime que les propos de M. Niinistö sur une coopération plus étroite sont très encourageants.
Les 100 ans de coopération entre les Sami ont été célébrés à Trondheim, Norvège, où la Finlande a été représentée au niveau de fonctionnaires du fait que le ministre de l’Emploi et de la Justice, M. Lindström était pris par la réunion « d’urgence » du gouvernement.
M. Niinistö rappelle que la Finlande prendra le relais de la présidence du Conseil arctique, cette année. Il estime que les questions des sami seront évoquées à ce forum.
Concernant la coopération de défense avec la Grande-Bretagne dans le cadre des troupes JEF, M. Niinistö rappelle qu’il ne s’agit pour l’instant que d’une proposition de la part de la Grande-Bretagne que la Finlande est en train d’étudier.
KS/9, AL/A12

Politique intérieure

Gouvernement

Une réunion marathon
Helsingin Sanomat rapporte que le gouvernement s’est réuni lundi pour une réunion marathon afin d’évoquer les questions liées à la croissance et à l’emploi.
Selon un tweet du Premier ministre Juha Sipilä, la sécurité a également été évoquée. Selon les spéculations, il s’agirait d’une réunion de crise réunie dans l’urgence.
Le gouvernement se réunit tous les deux lundis pour une réunion stratégique afin d’étudier la mise en œuvre du programme gouvernemental. Ces réunions durent quelques heures, au maximum quatre heures. Mais cette fois-ci les ministres poursuivront la réunion encore aujourd’hui.
Unto Hämäläinen, journaliste de politique intérieure de longue date, qui vient de prendre sa retraite d’HS, estime que M. Sipilä souhaite secouer son gouvernement. « Surtout à la suite de l’affaires Berner, les ministres n’ont plus confiance les uns dans les autres. La réunion de lundi a probablement été organisée afin d’augmenter la confiance entre les ministres. »
Le quotidien Maaseudun Tulevaisuus a annoncé à la fin de la semaine dernière que les ministres ont dû annuler des voyages ou visites prévus parce que le Premier ministre a exigeé la présence de tous les ministres à la réunion de lundi. Le ministre des Affaires étrangères Timo Soini a dû annuler sa participation à la réunion ministérielle à Bruxelles et le ministre de l’Emploi et de la Justice Jari Lindström a dû envoyer son secrétaire général en Norvège à la réunion des Sami.
Selon M. Hämäläinen, la façon dont le Premier ministre a convoqué la réunion la rend intéressante. « Le Premier ministre a probablement voulu souligner le caractère dramatique de la rencontre et il y a réussi. Il doit s’inquiéter de la réunion de mi-parcours du gouvernement qui sera organisée après les élections municipales les 24 et 25 avril. Les ministres devraient être plus ou moins d’un même avis sur la politique du gouvernement. »
HS/A10

Analyse sur le printemps politique
Selon Helsingin Sanomat, le printemps politique commencera demain au Parlement quand le Premier ministre Juha Sipilä présentera sa déclaration sur la politique du gouvernement pour ce printemps. Il n’est pas difficile de deviner le sujet du débat : l’opposition critiquera le gouvernement qui ne prendra ses grandes décisions économiques qu’après les élections municipales.
Parmi les partis de l’opposition, le PSD a pris des forces pendant la pause hivernale, surtout en raison de son congrès qui a donné beaucoup de publicité au parti.
Le Centre et le Rassemblement national ne sont toujours pas d’accord sur la nécessité des économies supplémentaires. Le rassemblement national semble inquiet du réchauffement des relations entre le Centre et le PSD. Les Vrais Finlandais ont leurs propres problèmes avec la baisse de leur audience et la lutte pour la présidence du parti.
Aux élections municipales, le PSD brigue la position du plus grand parti et l’Alliance verte vise la même chose dans les plus grandes villes. Les partis du gouvernement doivent travailler beaucoup pour obtenir un résultat électoral décent.
HS/A10

Sécurité routière

Le nombre d’excès de vitesse a diminué considérablement
Helsingin Sanomat rapporte que selon les premiers résultats d’une recherche récente, le nombre d’excès de vitesse a diminué d’environ 9 % depuis l’augmentation du montant des amendes en septembre 2015. La surveillance par radars automatiques a également été augmentée considérablement.
Le rapport sera publié en avril prochain.
HS/A8

Ville d’Helsinki

M. Vapaavuori présente sa candidature pour le poste de maire d’Helsinki
Helsingin Sanomat relève que Jan Vapaavuori, actuel vice-directeur général de la Banque européenne d’investissement à Luxembourg, ancien ministre et député du Rassemblement national, a annoncé au quotidien qu’il avait décidé de présenter sa candidature pour le poste de maire d’Helsinki. Cela signifie aussi qu’il sera candidat aux élections municipales.
Si le Rassemblement national d’Helsinki lui accord l’investiture et si ce parti gagne les élections M. Vapaavuori sera maire de la capitale.
M. Vapaavuori a été conseiller municipal à Helsinki de 1997 en 2015 et député de 2003 en 2015.
Les autres candidats pour le poste de maire d’Helsinki sont Anni Sinnemäki (Alliance verte), Tuula Haatainen (PSD), Paavo Arhinmäki (Alliance des gauches), Mika Raatikainen (Vrais Finlandais) et Laura Kolbe (Centre).

France - Finlande

Bande Dessinée

« Le dessinateur de chevaliers Ville Ranta bientôt chevalier lui-même » HS
Harri Römpötti écrit un article sur le dessinateur Ville Ranta qui recevra aujourd’hui, des mains de l’ambassadeur de France, les insignes de chevalier dans l’ordre national du Mérite.
HS
France

Politique

« M. Fillon s’est excusé mais continue sa campagne » HS

Lundi 6 février 2017

Politique étrangère et européenne

Etats-Unis

Visite de M. Soini
Aux Etats-Unis, le ministre des Affaires étrangères a rencontré le conseiller en matière de politique de sécurité du président Trump, M. Flynn, ainsi que le président de la commission des Affaires étrangères, M. Corker.
M. Soini qui n’est pas inquiet de la politique de M. Trump, estime que le discours du Président américain peut être en partie destiné à des fins de la politique intérieure.
Il a exprimé la désapprobation de la Finlande à l’égard du décret anti-immigration. « En Finlande, notre principe est que chaque personne est traitée de manière individuelle. Je comprends bien que chaque Etat a le droit de décider qui entre sur son territoire, mais c’est bien pour cela qu’il y a le système des visas », a-t-il déclaré à ses interlocuteurs.
Il a aussi déclaré que, pour la Finlande, « il était de l’intérêt des petits Etats que les grandes puissances ne s’entendent pas à leurs dépends. Il a notamment souligné qu’il fallait promouvoir la mise en œuvre des accords de Minsk. « Les sanctions contre la Russie sont liées à ces accords et ne peuvent pas être levées avant que les objectifs des accords de Minsk soient atteints », dit-il.
KS HS/sam/A19

Immigration

Critiques contre Migri
Le chancelier de Justice Jaakko Lonka a réprimandé l’agence des migrations Migri qui avait gelé en janvier 2016 l’étude des demandes d’asile des migrants de certains pays en attendant une modification de la loi sur la protection humanitaire. La modification de loi est intervenue en mai 2016.
KS

Double-nationaux finlandais et russes

Déclarations de M. Soini
Le ministre des Affaires étrangères, M. Soini, estime qu’il conviendra d’étudier si la double-nationalité en Finlande comporte des risques à la sécurité. Il estime qu’il faudra entendre notamment l’avis de la Sûreté nationale en la matière.
Il estime que s’il y a un cas dans son ministère où un candidat n’aurait pas été recruté en raison de sa double-nationalité, il conviendra de l’étudier en détail.
Pour lui, il est clair que les changements éventuels dans la législation concernant la doublé-nationalité ne peuvent pas ne concerner que les Russes.
Aux Etats-Unis, le ministre a rencontré le conseiller en matière de politique de sécurité du président Trump, M. Flynn, ainsi que le président de la commission des Affaires étrangères, M. Corker. M. Soini qui n’est pas inquiet de la politique de M. Trump, estime que le discours du Président américain peut être en partie destiné pour les fins de la politique intérieure.
HS/sam/A19

Un rapport sur la double nationalité ?
Les président des partis représentés au gouvernement ne souhaitent pas mettre fin à la double nationalité. Ils souhaitent toutefois étudier la possibilité de limiter l’accès à certains postes.
KS

La Supo a effectué 40 000 enquêtes légères, 18 000 enquêtes de niveau normal et 120 enquêtes détaillées sur la sécurité, l’année dernière
Dans les forces armées, les antécédents des candidats au recrutement sont toujours soumis à enquêtes et ce sont les forces armées qui s’en chargent elles-mêmes.
Au ministère des Affaires étrangères, il s’agit dans la plupart des cas, d’une enquête au moment du recrutement. C’est la Sûreté nationale qui s’en charge pour le compte des Affaires étrangères.
Le projet de loi en cours de préparation concernant les fonctionnaires et les enquêtes sur la sécurité devrait préciser le rôle de la double-nationalité dans ces questions. Il est prévu qu’une esquisse de projet soit remise pour avis en février.
HS/sam/A18-19

Défense

La Finlande a transmis toutes les informaitons sur les missibles BUK
La Finlande a transmis aux Pays-Bas toutes les informations sur les missibles BUK dans l’affaire dite de la Malesia Airline.
HS

Coopération de défense

Le ministre de la Défense annonce la participation finlandaise aux troupes britanniques de gestion de crise
La Finlande et la Suède veulent coopérer avec la Grande-Bretagne
La Finlande envisage de participer à une coopération militaire pilotée par la Grande-Bretagne dans le cadre des troupes d’actions rapide JEF (Joint Expeditionary Force) destinées à la gestion de crise.
Outre la Grande-Bretagne, participent à cette coopération les pays Baltes, les Pays-Bas, le Danemark et la Norvège. Le ministre de la défense, M. Jussi Niinistö, souligne qu’il ne s’agit pas pour autant d’un projet relevant de l’OTAN. La participation n’engagerait pas la Finlande à participer à des opérations, selon lui, et une participation éventuelle relèverait de la prise de décision nationale.
La Finlande compte effectuer, avec la Suède, une analyse sur l’opportunité de la participation à la JEF.
Le ministre finlandais souligne que les principaux avantages pour la Finlande dans ce genre de coopération concernent le fait de développer ses propres capacités en apprenant de nouvelles choses.
Helsingin Sanomat relève que, selon M. Salonius-Pasternak de l’UPI, la coopération internationale de défense s’inscrit de plus en plus dans différents réseaux au lieu des organisations importantes comme l’OTAN. Pour lui, il s’agit aussi de créer des liens de confiance.
HS/lun/A8

Sondage

Confiance des Finlandais à l’UE et aux autres institutions
Selon un sondage effectué pour le compte du quotidien Helsingin Sanomat, les Finlandais ont beaucoup confiance dans les différentes institutions, qu’il s’agisse du Parlement, de la police, des fonctionnaires, etc.
95 % des Finlandais ont confiance dans la police, 90 % dans les forces armées, 83 % dans les tribunaux, 65 % les églises.
Plus de la moitié ont confiance dans le Parlement, les fonctionnaires et les syndicats. 48 % des personnes interrogées ont confiance dans l’UE et 50 % les grandes entreprises. Concernant les partis politiques, les Finlandais manifestent un peu plus de méfiance : 28 % ont confiance, alors que 69 % sont assez ou très méfiants.
Par rapport à 2005, les chiffres n’ont pas beaucoup changé, sinon un peu accru.
HS/sam/A8-9, dim/A15

Politique intérieure

Parti social-démocrate

Congrès du PSD à Lahti
M. Rinne réélu
Helsingin Sanomat rapporte que le congrès du PSD s’est réuni à Lahti de vendredi à dimanche. Antti Rinne a été réélu à la présence au premier tour avec 57 % des voix. Le député Timo Harakka a obtenu 32 % des voix et la députée Tytti Tuppurainen 11 %.
Antton Rönnholm (36 ans) a été élu secrétaire général du parti. Il a été expert du bureau de communication Miltton à Bruxelles et antérieurement conseiller de Paavo Lipponen, ancien Premier ministre.
La députée Sanna Marin a été élue première vice-présidente, la députée Maarit Feldt-Ranta deuxième vice-présidente et le député Ville Skinnari troisième vice-président.
Selon M. Rinne, l’objectif du PSD est de gagner les élections municipales et obtenir la position de premier parti du pays. Il note que le PSD a été le plus grand parti aux élections municipales pour la dernière fois il y a douze ans. En 2012, le PSD a été deuxième après le Rassemblement national, avec un score de 19,6 %.
M. Rinne a promis, dans son discours exprimé dimanche, que le PSD présenterait son propre modèle de revenu universel, ou plutôt d’une réforme intégrale de la sécurité sociale, avant les élections législatives de 2019.
M. Rinne souhaite investir plus dans la formation et la recherche. Il s’est exprimé aussi en faveur d’un PSD plus international.
HS/dim/A12, lun/A14

Rassemblement national

Selon M. Orpo, le gouvernement est unanime sur des mesures supplémentaires
Selon Helsingin Sanomat, le Rassemblement national a organisé une croisière en même temps qu’avait lieu le congrès du PSD.
Le président du parti Petteri Orpo, ministre des Finances, confirme que le gouvernement est unanime quant à la nécessité afin d’effectuer des mesures supplémentaires pour atteindre l’objectif du gouvernement d’un taux d’emploi de 72 %. Le taux actuel est moins de 70 %.
« Nous avons eu des vue différentes sur la nécessité des mesures supplémentaires. Je suis content qu’actuellement nous sommes d’accord sur l’économie », selon M. Orpo.
Selon M. Orpo, les économies supplémentaires dépendront des perspectives du développement économique en mars.
M. Orpo souligne que son parti soutient entièrement le Premier ministre Sipilä, aussi en ce qui concerne le groupe de travail parlementaire sur les transports et le réseau routier et notamment la nomination de la ministre des Transports Anne Berner à la tête de ce groupe de travail.
Le Rassemblement doit publier dans un mois son programme pour les élections municipales. Le parti souhaite nommer 7 000 candidats aux élections.
« L’éducation est le thème le plus important pour le Rassemblement national aux élections municipales », selon M. Orpo.
HS/dim

Parti du centre

Les centristes en croisière
Helsingin Sanomat relève qu’environ 1 300 centristes ont participé à une croisière sous le thème des élections municipales.
M. Sipilä a souligné que son gouvernement estimait qu’il était encore possible d’atteindre l’objectif de 72% de taux d’emploi d’ici la fin de la législature.
Il a assuré qu’il n’y aurait pas de nouvelles économies budgétaires. « Nous avons décidé 4 milliards d’euros d’économies durant la législature et elles sont bouclées. On n’a pas besoin de décider de nouvelles mesusres en la matière ».
HS/dim

France

Tourisme

L’auvergne
Hufvudstadsbladet publie un reportage sur l’Auvergne et en particulier Clermont-Ferrand et Montpeyroux.
Hbl

Politique

« François Fillon et un scandale typique » HS
« Mme Le Pen part en guerre contre la mondialisation » HS

France – Finlande

Musique

La musique spectrale de Pierre André Valade
Helsingin Sanomat et Hufvudstadsbladet ont apprécié le concert dirigé par Pierre-André Valade et notamment son interprétation des espaces acoustiques de Gérard Grisey.
HS Hbl

Vendredi 3 février 2017

Politique étrangère et européenne

Europol

Nomination de M. Liukku
Helsingin Sanomat rapporte que Jari Liukku, 56 ans, actuel chef de police en Uusimaa, a été nommé directeur du centre pour la prévention de la criminalité à Europol à partir de la mi-mars.
« La libre circulation au sein de l’Union européenne nécessite un échange d’informations liées à la prévention de la criminalité entre les pays membres en temps réel », selon M. Liukku.
HS/A10

Double-nationaux finlandais et russes

Le Président s’interroge sur les critères de la double-nationalité
Le Président Sauli Niinistön qui est intervenu à l’occasion de l’inauguration de la session parlementaire, s’interroge sur l’opportunité d’accorder automatiquement la double-nationalité.
La législation a été mise en place au début des années 2000 pour attirer des personnes compétentes et pour améliorer le statut des expatriés rentrant en Finlande. Les circonstances ont néanmoins changé. Il a dit qu’il comprend bien que c’est une question qui préoccupe les autorités chargées de la sécurité.
Le Premier ministre Juha Sipilä et le ministre des Finances Petteri Orpo en appellent au calme en ce qui concerne le débat en la matière. M. Sipilä estime que s’il s’agit de modifier la législation, il faudra que les solutions observent les droits fondamentaux.
Mme Nerg, secrétaire générale du ministère de l’Intérieur, s’étonne du fait que la question de la double-nationalité soit débattue maintenant, alors que c’est quelque chose qui a déjà été évoqué avant. Pour elle, les double-nationaux ne constituent pas de risque considérable pour la sécurité. Elle rappelle que pour quelqu’un qui aurait des intentions criminelles, utiliser la double-nationalité est sans doute trop visible et transparente.
KS/13-14, HS/A13

L’armée et les double-nationaux
Des double-nationaux n’auraient pas été été autorisés à participer à la formation en matière de mini-drones dans certaines brigades. Selon les forces armées, il se serait toutefois agi d’une mauvaise information de la part des formateurs.
KS/14

La Supo estime que les double-nationaux pourraient être soumis à un chantage
Selon la Sûreté nationale, qui s’était opposée à l’introduction de la double-nationalité au début du XXIème siècle, constate qu’elle avait prévu déjà à l’époque, que dans certaines situations, la double-nationalité pourrait engendrer des problèmes pour la sécurité nationale mais aussi pour des particuliers.
Pour la Supo, les fonctionnaires ou hommes d’affaires double-nationaux pourraient risquer un chantage à l’égard de leur famille restée dans un autre pays. Conformément à la législation russe, ses citoyens sont tenus d’aider les autorités russes du domaine de la sécurité.
Selon M. Aarnio, chef de sécurité du ministère des Affaires étrangères, les employés russes du ministère n’ont pas accès à des informations confidentielles. Il dit que pour ce qui est de la double-nationalité, ce n’est pas quelque chose qui a un effet tout seul, mais que dans la pratique, les double-nationaux passent rarement l’enquête en matière de sécurité qui leur donnerait accès à des fonctions qui comprennent des informations classées.
HS/A14

Point de vue
Helsingin Sanomat publie un billet d’Erja Yläjärvi qui estime qu’il y a des moyens indépendants de la nationalité et du passeport qui permettent d’évaluer les risques en matière de sécurité. Selon elle, la Supo s’en sert tout le temps.
Pour elle, la problématique autour de la question de la nationalité suscite au niveau individuel des soucis que le gouvernement n’a certainement pas eu l’intention d’éveiller.
HS/A15

Médias - Sécurité

Johan Bäckman n’a pas obtenu une chaîne de radio en raison de la sécurité nationale
Le gouvernement n’a pas accordé la gestion de la chaîne de radio Love FM à Johan Bäckman, militant pro-russe. M. Bäckman aurait souhaité acheter 95 % des actions de Love FM. Le ministère des Transports et des Communications a demandé l’avis de la Sûreté nationale en la matière. Il s’agit de la première fois que le ministère agit ainsi.
Love FM diffuse des informations russes en finnois. Selon Mme Pynnöniemi, chercheur à l’Institut de relations internationales, la chaîne relève déjà de l’influence hybride. Pour elle, les informations sont présentées sous l’angle des intérêts de la Russie.
AL/A14

Politique intérieure

Gouvernement - Economie

Tribune de M. Orpo
Helsingin Sanomat publie un billet signé Petteri Orpo, ministre des Finances. M. Orpo souligne qu’il y a en cours un changement vers le mieux dans l’économie finlandaise. Malgré la croissance il faut continuer à réformer les structures économiques.
Le gouvernement étudiera au printemps ses résultats à mi-chemin de la législature. Cela est une occasion de prendre de bonnes décisions. Il faut continuer à lutter contre les trappes à inactivité. Il y a en Finlande une situation étrange : nous avons en même temps beaucoup de postes vacants et beaucoup trop de chômeurs. Il est par exemple difficile de trouver de la main-d’œuvre pour l’usine automobile de Uusikaupunki.
Les partenaires sociaux ont promis de s’entendre un « modèle finlandais » qui améliorerait la compétitivité internationale (en faisant déterminer le niveau des augmentations salariales par les branches exportatrices). Il faut qu’ils tiennent à cette promesse, estime M. Orpo.
HS/A5

Egalité

Nomination de M. Maarianvaara comme médiateur
Turun Sanomat relève que le gouvernement a nommé Jukka Maarianvaara, 42 ans, au poste de médiateur à l’égalité pour une période de cinq ans à partir du début avril.
Pirkko Mäkinen qui occupait ce poste a pris sa retraite en automne dernier. Astrid Thors, l’ancienne médiatrice des minorités de l’OCSE, l’ex-ministre et députée du Parti suédois, a également été parmi les candidats à ce poste.
TS/12

Economie

Nokia
Helsingin Sanomat rapporte que selon Kristian Pullola, nouveau directeur de l’économie et du financement, l’objectif de Nokia est de diminuer les coûts de 1,2 milliard d’euros d’ici fin 2018.
Le chiffre d’affaires de Nokia a été de 6,7 milliards d’euros fin 2016 et le bénéfice de 940 millions d’euros.
HS/A30

Groupe OP
Helsingin Sanomat relève que les crédits délivrés par le groupe OP ont augmenté de 9,7 % en 2016 par rapport à l’année précédente. Ce sont surtout les prêts aux entreprises qui ont augmenté, mais aussi les prêts immobiliers.
Les produits des intérêts nets ont été de 1 133 millions d’euros.
HS/A32

Danske Bank
Selon Helsingin Sanomat, Danske Bank en Finlande deviendra une succursale au lieu d’une filiale au cours du printemps.
Nordea Finlande est devenu une succursale au début de l’année.
HS/A32

France

Politique

« Les scandales coulent le favori des sondages » HS

Jeudi 2 février 2017

Politique étrangère et européenne

Double-nationaux finlandais et russes

Le ministère des Affaires étrangères a annulé le recrutement d’un double-national
Selon les informations de Helsingin Sanomat, le ministère des Affaires est revenu sur sa décision de recruter une personne détenant la double-nationalité finlandaise et russe en invoquant les éventuels efforts d’influencer la Russie.
HS a pu écouter un enregistrement téléphonique fait par le candidat au poste du ministère. Selon le fonctionnaire ayant justifié le refus par le fait que la législation russe ne connaît pas la double-nationalité, il s’agit de la pratique de son ministère à l’égard des double-nationaux finlandais et russe.
Dans le cas en question, le candidat avait déjà été choisi pour le poste, avant que le ministère sache sa double-nationalité. Les fonctions en question ne relevaient pas de la confidentialité.
HS rappelle que la législation actuelle ne prévoit pas la restriction de l’accès à un poste sur la base de l’origine du candidat à elle seule.
En déplacement aux Etats-Unis, M. Soini n’a pas pu être joint. Sans connaître le cas en question, M. Stenlund, secrétaire d’Etat, constate que le ministère applique la législation.
Selon M. Stenlund, il convient d’être conscient du fait que la Russie ne reconnaît pas la double-nationalité. Il estime que la législation actuelle ne permet pas d’enquête suffisamment détaillée en matière de sécurité.
Selon HS, la réforme de la loi en préparation au ministère des Finances consiste en une solution qui modifie la loi sur les fonctionnaires et celle sur l’enquête concernant la sécurité.
Les ministères de la Défense et de l’Intérieur ont lancé leurs propres projets de loi pour restreindre l’accès des double-nationaux à des postes de la direction nationale de la défense et du corps des gardes-frontières.
Selon l’Institut national d’études statistiques, il y a 95 000 double-nationaux en Finlande. Disposer de plusieurs nationalités est devenue possible en 2003.
Les Russes constituent le plus grand groupe de double-nationaux, 25 572, suivis de Suédois, 7007, d’Estoniens, 4147, d’Américains, 3810, et de Somaliens, 3592.
HS/A6

Le ministre de la Défense accuse Yle d’avoir dégradé l’image de la Finlande en Russie
Le ministre de la Défense, Jussi Niinistö, estime qu’Yle a nuit à l’image de la Finlande en Russie en évoquent le traitement différent des double-nationaux finlandais et russe à l’armée.
Les forces armées ont publié un communiqué, hier, demandant à Yle une rectification de l’information qu’elles considèrent avoir nuit à la réputation des forces armées.
Mme Venäläinen, rédacteur en chef d’Yle, insiste sur le fait que les sources d’Yle sont fiables.
HS/A6-7

Editorial : « Les droits civils appartiennent également aux double-nationaux » HS
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat estime qu’en Finlande, la distinction entre le journalisme responsable et la propagande est restée claire pour la plupart des gens et il n’est pas opportun qu’un ministre la rende confuse.
Les informations d’Yle sur la discrimination des double-nationaux auprès des forces armées nécessitent des clarifications même si la protection de la source d’Yle est incontestable.
La préparation de la législation en matière de restriction de l’accès à certains postes pour des double-nationaux a été lente, et il faut qu’elle soit minutieuse. Il s’agit de droits civils. Il y avait 95 000 double-nationaux en Finlande à la fin 2015.
L’éditorialiste estime que modifier le traitement au service militaire changerait la nature du service : la tendance actuelle unificatrice à l’égard d’une classe d’âge deviendrait par la suite une qui exclue.
HS/A5

Politique intérieure

Parlement

Ouverture de la session
Helsingin Sanomat rapporte que le Président Sauli Niinistö ouvrira solennellement la session de printemps du Parlement aujourd’hui jeudi au Palais Finlandia.
Les députés ont terminé hier leur longue pause hivernale en élisant le présidium du Parlement. La présidente du Parlement Maria Lohela (Vrais Finlandais) a été réélue, ainsi que les deux vice-présidents, Mauri Pekkarinen (Centre) et Arto Satonen (Rassemblement national). Trente députés ont voté blanc pour protester contre la tradition selon laquelle le présidium est élu parmi les députés des trois plus grands partis.
Les groupes parlementaires ont réélu leurs présidents, à l’exception du groupe des Vrais Finlandais qui s’organisera la semaine prochaine. Les présidents réélus sont Antti Kaikkonen (Centre), Kalle Jokinen (Rassemblement national), Antti Lindtman (PSD), Krista Mikkonen (Alliance verte), Aino-Kaisa Pekonen (Alliance des gauches), Stefan Wallin (Parti suédois) et Peter Östman (Chrétiens-démocrates).
La session parlementaire 2017 sera difficile. Le débat d’ouverture de la session la semaine prochaine portera sur la politique du gouvernement et les principaux projets de loi qui seront présentés au Parlement.
Les projets les plus importants sont la réforme des services sociaux et de la santé et la réforme sur les régions administratives. Il y aura aussi une réforme concernant les centres économiques régionaux.
Le gouvernement doit présenter au Parlement sept rapports, dont le livre blanc sur la défense. Les projets de loi sur l’essai linguistique (permettant d’autoriser des communes à ne pas enseigner le suédois), la deuxième partie de la loi sur les transports et le projet de loi sur l’alcool devront être présentés à l’étude des députés.
Les députés suivront de près l’évolution de l’économie nationale et débattront le coût de la réparation du réseau routier dans un groupe de travail parlementaire. Les partis du gouvernement et de l’opposition ne sont pas d’accord sur la composition du groupe de travail. L’opposition n’approuve pas que le groupe soit présidé par la ministre des Transports Anne Berner. Le gouvernement, quant à lui, ne peut pas accepter un président qui vienne de l’opposition.
Il y a plusieurs initiatives populaires à l’étude. A l’automne dernier, l’opposition n’a déposé aucune motion de censure mais elle sera peut-être tentée de le faire avant les élections municipales du mois d’avril.
La présidente du Parlement souhaite que les députés respectent mieux qu’avant les bonnes manières parlementaires.
Le groupe parlementaire des Vrais Finlandais, réuni hier, a fait à l’unanimité une réprimande au député Teuvo Hakkarainen au sujet de ses propos haineux sur Facebook. M. Hakkarainen ne sera toutefois pas exclu du groupe.
HS/A10-11

Gouvernement

Le Premier ministre et Terrafame
Keskisuomalainen relève le médiateur du Parlement Petri Jääskeläinen a donné mercredi sa décision concernant le rôle du Premier ministre Juha Sipilä dans le financement de Terrafame. Selon la décision, il n’y a pas eu de conflit d’intérêt dans l’affaire.
M. Sipilä est satisfait de la décision : « Il est bon d’avoir des méthodes pour évaluer les éventuels conflits d’intérêt et ces mêmes méthodes pourront être utilisées aussi à l’avenir, si nécessaire. La décision du médiateur du Parlement est très approfondie et tous les détails ont été pris en compte. Il est clair, de tous les points de vue, que je n’ai pas été en situation de conflit d’intérêt. Cela correspond bien entendu à ma propre évaluation à ce sujet. »
KS/9, HS/A11

Emploi
Selon Keskisuomalainen, le Premier ministre Sipilä estime qu’il n’est pas impossible d’attendre l’objectif d’un taux d’emploi de 72 % pendant cette législature, vu que l’économie finlandaise est en croissance. Selon M. Sipilä, le taux d’emploi actuel est de 69 %.
M. Sipilä note que le groupe financier OP-Pohjola prévoir une croissance de 1,8 % pour cette année et 2 % pour 2018.
KS/8

Journalisme

Débats sur les choix rédactionnels au conseil d’administration de Yle
Helsingin Sanomat rend compte de l’article de l’hebdomadaire Seura selon lequel le conseil d’administration d’Yle est intervenu sur les orientations journalistiques d’Yle à quelques reprises, l’année dernière.
M. Kivelä, député des Vrais Finlandais et président du conseil d’administration, estime que le conseil pourra y compris par la suite évoquer les contenus journalistiques des émissions d’Yle et même le traitement d’évènements isolés. Pour lui, les entretiens n’impliquent pour autant pas de pressions sur la rédaction ni d’efforts d’influencer la prise de décision journalistique.
Selon la législation à l’égard d’Yle, il ne relève pas du conseil d’administration (composé de députés) d’intervenir dans la rédaction ou les contenus rédactionnels. La législation prévoit que le conseil est compétent pour la nomination du directoire d’Yle ainsi que la prise de décision sur les orientations du fonctionnement et financières.
M. Kivelä relève qu’il est de coutume que le conseil évoque, de façon informelle, des questions liées aux contenus.
HS/A8

France

Politique

« Un choix décisif » SK
Suomen Kuvalehti publie un reportage de Silja Lanas Cavada sur les élections présidentielles françaises à venir.
SK

Mercredi 1er février 2017

Politique étrangère et européenne

Finlande – Estonie

Visite en Finlande du ministre estonien des Affaires étrangères
Les ministres estonien et finlandais des Affaires étrangères, MM. Mikser et Soini, font l’éloge des bonnes relations entre les deux pays. Ils en soulignent l’importance dans la situation internationale actuelle.
Les ministres ont évoqué la situation en Syrie, l’Ukraine, les Etats-Unis, le Brexit et d’autres questions européennes, à l’occasion de leur rencontre, à Helsinki, hier.
M. Mikser estime que, dans la perspective de la prochaine présidence estonienne de l’UE, il est particulièrement important que les deux pays soient de même avis sur différentes questions.
M. Mikser estime que l’OTAN restera une alliance puissante et solide même avec le Président Trump. Il ne s’inquiète pas pour les garanties de sécurité de l’OTAN.
Interviewé par Yle la veille de la visite, M. Mikser a dit qu’à l’instar du Président Sauli Niinistö, il souhaite que les Etats-Unis ne commencent pas à marchander avec les sanctions contre la Russie. Il estime que le fait que le front en matière de sanctions soit resté uni pendant si longtemps a du être une surprise très peu agréable à M. Poutine.
M. Mikser a déjà rencontré son homologue finlandais a plusieurs reprises à l’époque où les deux présidaient la commission des affaires étrangères de leurs pays. Il estime que la compréhension mutuelle sur les risques pour les Etats riverains de la mer Baltique a augmenté. Pour lui, la Russie s’efforce de rétablir son pouvoir dans une zone qu’elle considère être sa sphère d’influence.
M. Soini, qui s’est rendu aux Etats-Unis, hier, rencontrera le président de la commission des affaires étrangères du sénat, M. Corker, ainsi que d’autres personnalités de la politique étrangère et de sécurité et des directeurs de think tanks.
M. Soini, qui participera, jeudi, au traditionnel petit déjeuner de prières organisé par le congrès américain, estime que c’est une bonne occasion de créer de réseaux. Il n’aura pas d’entretien avec M. Trump.
HBL/13, Yle

Défense

Différend entre Yle et le ministre de la Défense sur les double-nationaux
Depuis que la Russie mène des actions en Ukraine et que ses relations avec l’UE sont tendues, la Finlande réfléchit à l’opportunité d’éventuellement restreindre l’accès à certains postes de l’Etat pour les personnes détenant la double-nationalité finlandaise et russe.
Yle a rendu compte, hier, du fait que les forces armées n’ont pas attendu le changement de loi en la matière avant de mettre en place leurs propres règles et modalités : depuis quelque temps, les forces armées n’engagent pas de personnes de double-nationalité finlandaise et russe.
Yle a pu avoir accès aux instructions en la matière, qui ne sont pas publiques.
En outre, les forces armées ont commencé à restreindre les activités des appelés double-nationaux, toujours s’agissant de finlandais et russe. Ceux-ci ne sont plus formés pour des tâches qui impliquent un accès à des informations importantes du point de vue de la sécurité.
Le ministre de la Défense, Jussi Niinistö, dément les informations d’Yle sur des pratiques discriminatoires en insistant sur le fait qu’il n’y a pas de telles instructions secrètes ou officielles dans les forces armées, prévoyant un traitement différent pour les double-nationaux finno-russes. Il a dit qu’il pourrait s’agir d’une opération de désinformation pour volontairement diffuser de fausses informations en se profitant d’Yle.
Mme Venäläinen, rédacteur en chef, considère les propos du ministre comme incompréhensibles. Selon elle, Yle a eu à sa disposition un document sous forme d’un mél confirmant les informations.
Le ministre envisage toutefois de préparer un projet de loi afin de restreindre l’accès des double-nationaux aux postes militaires des forces armées. Il estime que cela est bien justifié.
Conformément au programme du gouvernement, le ministère des Finances est en train de préparer une réforme de la législation pour restreindre l’accès des double-nationaux à certains postes de la fonction publique, par exemple aux forces armées, aux ministères, à la police, aux douanes et dans certains offices nationaux.
Yle, HBL/6, HS

Combattants sans insignes
Le ministre de la défense, Jussi Niinistö, souhaite examiner comment modifier la législation afin de pouvoir mieux gérer la menace sous forme de combattants sans insignes, dits « hommes verts ».
Un groupe de travail a été désigné afin d’étudier la question et en donner un rapport pour mi-mai.
HBL/6

Politique intérieure

Gouvernement

Le chancelier de la justice prendra sa retraite
Helsingin Sanomat rapporte que le chancelier de la justice Jaakko Jonkka, qui aura 64 ans en février, prendra sa retraite fin avril prochain.
M. Jonkka, qui dit d’avoir pris sa décision il y a un an, rejette les spéculations sur le lien entre son départ à la retraite et le tollé à la suite d’une interview accordée à Helsingin Sanomat en décembre dernier où il critiquait le gouvernemnt pour la mauvaise préparation des projets de lois. « J’ai informé le Président, le Premier ministre et le ministre de la Justice de mon départ déjà fin novembre. »
Dans l’interview d’HS, M. Jonkka avait évoqué les problèmes liés à la piètre qualité des projets de loi présentés par le gouvernement actuel. Plusieurs projets de lois présentés par le gouvernement ont été en contradiction avec la constitution.
M. Jonkka a été nommé chancelier de la justice en 2007, après avoir été chancelier de la justice adjoint en 2001-2007 et médiateur adjoint du Parlement en 1998-2001.
Le chancelier de la justice adjoint Risto Hiekkataipale assurera l’intérim du chancelier de la justice avant la nomination du successeur de M. Jonkka.
HS/A13

Yle

Il n’y aura pas de rapport sur Yle
Helsingin Sanomat relève que selon le président du conseil de surveillance d’Yle, Thomas Wilhelmsson, chancelier de l’université d’Helsinki, le conseil n’a pas l’intention de commander un rapport extérieur sur Yle, suite à l’affaire dans laquelle le premier ministre avait envoyé des mails à des journalistes qui ont ensuite démissionné. M. Wilhelmsson n’a pas voulu répondre à la question de savoir ce qu’il en pensait lui-même, parce que « le président du conseil ne peut pas exprimer ses points de vues personnels ».
Après la réunion du conseil de surveillance jeudi dernier, l’agence de presse STT a annoncé que « selon M. Wilhelmsson, il n’y aura pas de rapport extérieur parce qu’on n’en a pas besoin ».
M. Wilhelmsson explique maintenant que le conseil de surveillance n’a pas en effet pris une telle décision. « Un rapport extérieur n’a pas été évoqué parmi les options. »
Les courriels envoyés par le Premier ministre Juha Sipilä à la rédaction d’Yle ont suscité beaucoup de bruit en novembre dernier. M. Sipilä a été mécontent de la façon dont il a été traité par Yle. La direction d’Yle a ensuite limité le traitement de l’affaire et deux journalistes ont donné leur démission.
Le JSN, l’organe de règlementation des médias, a annoncé qu’il étudierait l’affaire.
HS/B3

Métro

Le métro ne commencera pas à circuler vers Espoo avant août prochain
Selon Helsingin Sanomat, la circulation du métro entre Ruoholahti à Helsinki et Matinkylä à Espoo ne pourra pas commencer avant le mois d’août.
Selon la directrice de la société des transports en commun d’Helsinki HSL, Suvi Rihtniemi, « notre objectif est que la circulation régulière puisse commencer dès le 14 août prochain. Le métro pourrait éventuellement circuler avec une fréquence moins dense déjà quelques semaines avant la mi-août. »
Techniquement le métro sera déjà prêt avant la mi-août. Il faut encore corriger quelques problèmes liés entre autres aux portes coupe-feu.
HS/A17

France

Politique

« Un boulevard pour Macron » HS

publié le 28/02/2017

haut de page