Février 2011

Lundi 28 février 2011

Politique européenne et étrangère

Libye –Proche et Moyen- Orient

Manifestation
Une centaine de Libyens et d’autres ressortissants de pays arabes résidant en Finlande se sont réunis devant le Parlement, vendredi, pour manifester contre le leader libyen. Les manifestants ont demandé à ce que les Etats membres de l’UE aident le peuple libyen et à ce que la Finlande boycotte l’administration libyenne.
Après le Parlement, les manifestants de sont dirigés devant la représentation de la Commission européenne en Finlande.
HS/samB1

L’équipe médicale de la Croix rouge finlandaise arrivera à la frontière entre la Tunisie et la Libye, aujourd’hui
Les trois employés de la Croix rouge finlandaise ont prévu de partir de Tunis ce matin afin de se rendre à la frontière libyenne. Selon eux, la situation à la frontière est toutefois confuse et il n’y a pas de certitude de pouvoir passer en Libye. Sinon, l’équipe travaillera côté tunisien de la frontière.
AL/dim/A5

Les hôtes des autocrates
Helsingin Sanomat revient sur des décennies de voyages de dirigeants occidentaux (y compris finlandais) dans les pays arabes, pour affirmer que, selon le chercheur d e l’institut finlandais des relations internationales UPI, M. Mika Aalto, « les occidentaux ont eu une conception très stéréotypée des pays arabes. Ils n’y ont vu que deux possibilités : les dictateurs ou les islamistes radicaux. On n’a pas cru que la démocratie y était possible. C’était une position idiote et de courte vue ».
Helsingin Sanomat relève que l’actuel gouvernement a effectué environ 30 voyages dans ces pays.
HS

Rencontre des leaders européens conservateurs en Finlande

Sommet du PPE
Un nombre important de présidents des partis conservateurs européens se réuniront autour des questions économiques à Helsinki, vendredi, à l’invitation du Parti conservateur finlandais.
Helsingin Sanomat relève qu’ont confirmé leur venue la chancelière fédérale allemande, Mme Merkel, le président de la Commission européenne, M. Barroso, ainsi que le Premier ministre italien, M. Berlusconi.
Selon M. Rajala, secrétaire des Affaires internationales du Parti conservateur, le Premier ministre suédois ne viendra pas, alors que le président de l’UE, M. van Rompuy, et le Premier ministre hongrois, M. Orban, devraient venir.
HS/dim/A5

BCE

« Selon M. Kalli, M. Liikanen serait compétent pour la direction de la BCE » HS
Le président des délégués bancaires du Parlement, M. Kalli (Centre), estime que les compétences de M. Liikanen, gouverneur de la Banque de Finlande, suffisent pour les fonctions de directeur de la Banque centrale européenne.
Les délégués bancaires ont décidé, vendredi, de proposer que M. Liikanen assume un autre mandat de sept ans à la tête de la Banque de Finlande.
Concernant la Banque centrale européenne, M. Kalli estime que M. Liikanen remplit les critères pour sa direction. « En tant que Finlandais », il souhaite que M. Liikanen puisse être élu à la tête de la BCE, mais il rappelle que les autres Etats européens ont tous des intérêts.
HS/sam/B8

Universités – étudiants étrangers

Examen centralisé des dossiers des étudiants étrangers
Helsingin Sanomat rend compte d’un bureau situé à Helsinki, University Admissions Finland, qui étudie les dossiers de concours d’entrée des candidats étrangers de neuf universités finlandaises. Une dizaine d’agents travaillent pour vérifier les pièces jointes des dossiers : c’est-à-dire la conformité des attestations et des diplômes.
Parmi les candidats, il y a le plus de Chinois (plus de mille demandes), suivis des Nigérians et des Pakistanais. Des centaines d’étudiants indiens, iraniens, ghanéens, russes, camerounais, bangladeshis et éthiopiens ont également postulé pour des études en Finlande.
HS relève que, comme la Suède et le Danemark ont introduit des frais d’entrée aux universités, il n’est pas exclu que la Finlande connaîtra un nombre accru de demandes de l’étranger.
Mme Merikko, chef de University Admissions Finland, propose que l’on introduise au moins des frais d’inscription de 50 à 100 euros qui servirait déjà à éliminer les dossiers peu sérieux sans diminuer pour autant la motivation.
HS/sam/A6

Crimes d’honneur

Mme Thors estime que la nonchalance des ministères empêche une intervention plus efficace
Helsingin Sanomat relève que les autorités qui travaillent avec les jeunes filles immigrées ne disposent d’aucun mode de fonctionnement harmonisé en cas de violence d’honneur.
Alors que la législation concernant la protection de l’enfance prévoit que les autorités informent l’instance compétente lorsqu’un enfant est en danger, par exemple dans les écoles, les questions de discrétion peuvent empêcher cela.
Mme Thors, ministre chargée de l’Immigration, estime que la formation et la création des modes de fonctionnement ne demanderaient pas des crédits excessifs. Pour elle, les ministères concernés par ces questions sont nonchalants, ce qui est la raison pour le peu d’interventions. Selon elle, dans les autres pays nordiques il y a des unités consacrées pour le travail contre la violence familiale employant des dizaines de personnes. En Finlande, deux à trois personnes sont employés à l’Institut de la santé publique autour de ces questions.
HS/A5

Religion

Une dizaine de mosquées à Helsinki
Helsingin Sanomat a effectué une étude sur le nombre et la situation des mosquées de Helsinki. Il y a vingt ans, il y en avait deux, mais aujourd’hui, leur nombre dépasse les dix. Espoo et Vantaa en ont deux chacun, et dans toute la Finlande, il y en a une quarantaine.
Ces dernières années, la tendance a été que les Turcs, les Pakistanais, les Somaliens et les arabes ont chacun ouvert leur propres locaux de prière.
Selon M. Martikainen, chercheur à l’Université de Helsinki, moins de la moitié des musulmans de Finlande pratiquent leur confession d’une façon active. 15 % font partie d’une communauté musulmane.
HS/A10

Politique intérieure

Elections législatives

Les Vrais Finlandais ont présenté leur programme électoral
Helsingin Sanomat relève que le parti des Vrais Finlandais, quatrième parti selon les sondages d’opinion, a publié, vendredi, son programme électoral. Le programme a été rédigé par un groupe de travail de 14 personnes, présidé par M. Vesa-Matti Saarakkala, troisième vice-président du parti.
Le programme électoral n’est pas une liste détaillée des objectifs, il décrit plutôt les valeurs du parti. M. Saarakkala souligne que les Vrais Finlandais veulent défendre la culture homogène finlandaise. Le parti estime que « la protection juridique des criminels est élevée en Finlande, mais celle des citoyens ne l’est pas ».
Le programme ne répond pas à la question de savoir quel est le coût des propositions ou le montant des économies. M. Timo Soini, président du parti, a souligné lors d’une conférence de presse, que son parti, dans l’opposition, n’a pas les moyens de connaître les détails budgétaires, par exemple concernant le coût de l’immigration, l’enseignement du suédois, ou la gestion de crise.
HS/sam/8

M. Katainen souhaite un nouvel esprit finlandais
Helsingin Sanomat rapporte que M. Jyrki Katainen, président du parti conservateur et ministre des finances, a présenté samedi le programme électoral de son parti et les valeurs qu’il veut promouvoir. Il a souligné l’importance d’un nouvel esprit. « Nous souhaitons construire un avenir où on tolère la diversité. »
M. Katainen rappelle que les conservateurs ne veulent pas augmenter les impôts sur le revenu. Il souligne l’importance de la prolongation des carrières professionnelles.
HS note que la nouvelle campagne publicitaire du parti conservateur est visiblement dirigée contre les Vrais Finlandais. « Il serait plus facile de discuter si tous les participants maîtrisaient les données principales, » a dit M. Katainen, estimant qu’il y a des erreurs sur le fond dans le programme des Vrais Finlandais. Il a critiqué par exemple la proposition des Vrais Finlandais afin de supprimer les paiements finlandais à l’Union européenne. « La Finlande en peut pas prendre de telles décisions toute seule. » Il estime que les Vrais Finlandais prennent beaucoup de risques en suscitant des espoirs concernant les décisions qui ne sont pas prises en Finlande.
HS/dim/A5

Vendredi 25 février 2011

Politique européenne et étrangère

Libye

Mme Thors minimise les inquiétudes italiennes
La ministre finlandaise des Affaires européennes et de l’Immigration, Mme Thors, estime qu’il ne faut pas exagérer les chiffres concernant le nombre d’éventuels réfugiés nord-africains. « Il existe toutes sortes de chiffres » a-t-elle dit, hier, à Bruxelles, à propos des estimations italiennes.
Concernant la capacité de l’Italie à ’éventuellement accueillir quelques milliers de réfugiés, Mme Thors juge que ceux « qui font le plus de bruit, ne sont pas toujours ceux qui ont le plus de problèmes ».
Quant à l’accueil de réfugiés en Finlande, Mme Thors considère que des demandeurs d’asile éventuels arriveront avec un délai important.
Elle estime que la situation en Afrique du Nord constitue une occasion remarquable d’avancer vers la démocratie pour ces pays
HS/B1, AL/A4

La Croix rouge finlandaise envoie une équipe médicale de trois personnes
Aujourd’hui, trois employés de la Croix rouge finlandaise partent pour essayer d’entrer en Libye par la Tunisie. Selon la Croix rouge, aucune organisation internationale n’a pu entrer dans le pays jusqu’à présent et une des raisons pour les problèmes est qu’il a été difficile de trouver un partenaire pour des négociations.
La Croix rouge se prépare à un nombre important de réfugiés.
HS/B1

M. Väyrynen relève que la Finlande est prête à aider
M. Haavisto, député de l’Alliance verte, a demandé au gouvernement ce que la Finlande et l’UE avaient l’intention de faire afin d’empêcher que la violence du gouvernement libyen contre la population ne se transforme en génocide. Il a demandé comment un flux éventuel de réfugiés allait être géré.
Le ministre du Commerce extérieur et du Développement, M. Väyrynen, indique que la Finlande est prête à aider avec un délai bref, mais qu’il faudrait qu’il y ait une initiative de la part d’une organisation internationale d’abord.
Mme Kiviniemi, Première ministre, relève que les Etats membres de l’UE sont en train d’étudier comment agir afin que la Libye puisse évoluer vers une démocratie d’une façon paisible.
HBL/3

Propos de Ville Niinistö
Turun Sanomat publie un billet de M. Ville Niinistö, président du groupe parlementaire de l’Alliance verte, qui regrette que l’UE mette du temps de prendre des décisions. Il estime qu’il faut que le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb poursuive ses démarches déterminées afin que M. Gaddafi cède rapidement le pouvoir.
Pour M. Niinistö, il n’est pas exclu que la démocratisation du monde arabe permette d’atteindre la paix dans le conflit israélo-palestinien. Les démocraties ont plus tendance à s’entendre, selon lui.
TS/2

Politique intérieure

Forces armées

La présidente, Mme Tarja Halonen veut s’assurer de l’absence de discrimination au sein de l’armée
En réponse aux propos déplacés d’un lieutenant à l’encontre de la Présidente de la République, Mme Tarja Halonen, celle-ci souhaite s’assurer, en collaboration avec la défense nationale, que les forces de la défense appliquent au sein de l’armée un traitement équitable aussi bien sur le plan théorique que pratique.
Mme Halonen souhaite savoir si, au sein de l’armée, les promotions sont politiquement neutres et si le traitement des minorités sexuelles est équitable. « On m’a dit que ce problème n’existe pas en Finlande. La seule prise de parole de ce lieutenant a réussi - si toutefois cela est vrai – à ébranler ma conviction », a-t-elle déclaré à YLE.
HS/jeu/A11

France

Cinéma

Helsingin Sanomat publie une interview avec la cinéaste Julie Bertucelli, à l’occasion de la sortie en Finlande de son film tourné en Australie, The Tree.
HS/C3

Jeudi 24 février 2011

Politique européenne et étrangère

Libye –Proche et Moyen- Orient

L’UE prépare des sanctions contre la Libye
Le ministre finlandais des Affaires étrangères a déclaré, hier, que « la majorité des pays européens avaient rejoint la position de la Finlande et des pays nordiques et baltes. Il n’y a plus de recul possible ». M. Stubb estime que l’UE doit se préparer au pire concernant la situation en Libye, y compris à une guerre civile.
HS

La Finlande envoie des gardes-frontières
La Finlande se prépare à envoyer des gardes-frontières dans les régions le nécessitant afin de faire face à l’afflux d’immigration de personnes quittant l’Afrique du Nord.
La Grèce a déjà demandé à la Finlande de renforcer sa présence en gardes-frontières à la frontière greco-turque. Les Finlandais y int déjà arrêté des centaines de clandestins.
Les ministres européens évalueront à Bruxelles les mesures nécessaires pour faire face à cette pression migratoire.
TS

L’UE ne devrait pas envoyer de troupes de crise
La Finlande ne pense pas que l’UE enverra de troupes de gestion de crise en Libye pour aider à l’évacuation de ses ressortissants, rapporte le MAE finlandais.
TS

Crises

Le Ministère finlandais des Affaires étrangères essaient de joindre ses ressortissants par SMS
Le ministère finlandais des Affaires étrangères a mis en place un service permettant aux voyageurs finlandais qui se déplacent à l’étranger d’annoncer leur voyage afin de les joindre en cas d’accident ou de crise.
Ce système de base de données Sulo, mis en place après le tsunami de 2004, est basé sur des déclarations volontaires des voyageurs. Le ministère en a recueilli 8039 l’année dernière et 874 pour le mois de janvier 2011. C’est un chiffre encore faible comparé au nombre de voyages indépendants à l’étranger réalisés par exemple en décembre 2010, soit 350 000.
HS

Les agences de voyages envisagent un système d’assurances
Après la crise du volcan islandais l’année dernière et les révoltes dans le Proche et Moyen Orient cette année, les agences de voyages finlandaises envisagent de créer un système général d’assurances pour faire face à ces risques d’annulation. Le coût en serait ajouté au prix des voyages.
HS

Grèce

« Le Premier ministre grec vient demander un délai pour rembourser » AL HS
« La Finlande ne prolongera pas indéfiniment son prêt » TS
Le Premier ministre grec était en Finlande, hier, où il a rencontré la Première ministre Mari Kiviniemi. M. Papandréou a remercié le gouvernement finlandais pour son soutien pendant la crise et assuré que son pays rembourserait les prêts. Il a demandé un délai supplémentaire pour ce faire.
Mme Kiviniemi n’a pas donné de réponse directe à ces demandes, assurant que l’on ne pouvait pas indéfiniment repousser le remboursement. Mme Kiviniemi a souligné que d’éventuelles modifications au plan d’aide à la Grèce étaient suspendues à un paquet global pour rassurer les marchés qui sera défini lors du prochain conseil européen.
AL TS HS

Politique intérieure

Elections législatives

Modification de la loi électorale
La modification de la loi électorale, en fin de préparation au parlement, suscite encore des difficultés ; Hier, le projet du gouvernement a été modifié en commission par les députés qui souhaitaient diminuer le seuil minimum pour avoir des élus de 3% à 2% des voix.
HS

Le patronat finance le centre et le parti conservateur
La fondation du patronat devrait allouer 120 000 euros pour des candidats centrsites et conservateurs aux élections législatives.
HS

Universités

L’Etat va distribuer 175 millions d’euros
Les universités ayant récolté près de 75 millions d’euros auprès du privé, l’Etat finlandais va leur distribuer environ 175 millions d’euros.
KS

Chantiers navals

Pas de commandes en vue
Le ministère finlandais de l’Economie estime qu’il n’y a pas en vue de nouvelles commandes de navires de croisière pour les chantiers finlandais après que le client traditionnel des Finlandais Royal Carribean a choisi de se tourner vers l’Allemagne.
TS

France

Domaine public

« On vend un palais au centre de Paris » HS
Helsingin Sanomat rapporte que l’Etat français vend un nombre record de bâtiments.
HS

Mercredi 23 février 2011

Politique européenne et étrangère

Libye –Proche et Moyen- Orient

M. Stubb condamne la violence
Le ministre finlandais des Affaires étrangères a déclaré, hier, dans un communiqué que la Finlande condamnait la violence en Libye. « La Finlande condamne fermement la violence exercée par le régime libyen contre ses citoyens aux revendications légitimes et compréhensibles. Il s’agit du droit des citoyens de participer aux décisions communes et aux droits de l’homme.
AL

La Finlande n’enverra pas d’avion pour rapatrier ses ressortissants
Le ministère finlandais des Affaires étrangères rapporte qu’il y a une dizaine de Finlandais en Libye dont deux auraient manifesté leur désir de quitter le territoire. Le ministère et sa représentation en Tunisie aident les Finlandais à quitter la Libye, mais la Finlande n’envisage pas d’envoyer un avion pour les évacuer. Le ministère va essayer de permettre à ses ressortissants de prendre des viols commerciaux ou de bénéficier des mesures prises par les autres pays européens.
AL HS

La Finlande prête à envoyer un hôpital de campagne
La Croix-Rouge finlandaise est prête à envoyer une équipe chirurgicale en Libye si les autorités du pays permettent l’entrée sur leur territoire d’aide humanitaire.
Une équipe chirurgicale finlandaise pourrait partir pour le Caire à la fin de la semaine en vue de se rendre en Libye.
AL

Point de vue
Dans un point de vue publié dans Helsingin Sanomat, le journaliste Kari Huhta souligne que ni les gouvernements, ni les experts, ni les journalistes n’avaient vu venir les révoltes au Proche et Moyen-Orient.
Il qualifie de cynisme et d’opportunisme les réactions des ministres européens lors du conseil de lundi.
HS

Etats-Unis - Finlande

L’ambassade américaine dément avoir durci sa politique de délivrance de visas
Mise en cause par la presse finlandaise, l’Almbassade des Etats-Unis à Helsinki dément avoir durci sa politique de délivrance de visas et permis de travail aux Finlandais. Les difficultés pratiques actuelles sont dues aux travaux menés dans les bâtiments de la section consulaire.
KL

Finlande - Afghanistan

La Finlande fait le don de deux hélicoptères MI-8 à l’Afghanistan
La Finlande va faire le don à l’Afghanistan, vraisemblablement par le biais de la Hongrie, de ses deux derniers hélicoptères Mi-8 de fabrication soviétique aux fins de la gestion internationale de crise. Le don se ferait dans le cadre d’un Fonds international d’hélicoptères (Multinational Helicopter Initiative). Actuellement localisés à Utti, ces hélicoptères ont servi dans le Corps des gardes-frontière entre 1981 et 1988.
HS/A6

Politique intérieure

Affaire Vanhanen

Fin des procédures contre M. Vanhanen
Après une discussion en séance plénière de trois heures, le parlement finlandais a décidé à l’unanimité de soutenir la position de la commission des Affaires constitutionnelles qui estimait que, même si l’ancien Premier ministre avait commis un conflit d’intérêt, les conditions n’étaient pas requises pour le juger devant la haute cour de justice.
HS UD

Chômage

Baisse du chômage
Le taux de chômage s’établissait en janvier à 8%.
Il y a 226 000 chômeurs actuellement en Finlande, soit 29 000 de moins que l’année dernière.
UD

Défense

La défense nationale mènera une enquête sur des propos déplacés à l’encontre de la présidente
Un lieutenant de la défense nationale a déclaré dans son discours tenu à la garnison de Vekaranjärvi que « àA la tête de la défense nationale se trouve une femme communiste, qui a été à la tête de SETA (Organisation finlandaise pour les minorités sexuelles). Cela n’est pas convenable pour un commandant suprême des forces armées ».
Selon le journal Uutispäivä Demari, le lieutenant aurait parlé à l’occasion des exercices de tir, il y a une quinzaine de jours, en présence de 80 conscrits. L’information a été rapportée par des appelés qui avaient assisté aux exercices, et confirmée par la suite par le major-général de la brigade de Carélie, le colonel Reima Helminen. Selon le colonel Helminen, le lieutenant en question continue normalement dans ses fonctions. Néanmoins, la défense nationale vient d’entamer une enquête préliminaire sur ses propos.
UD6-7, HS/A5

France - Finlande

Tourisme

Versailles victime de son succès
Turun Sanomat publie un reportage sur l’engouement touristique pour le château de Versailles récemment rénové.
TS

Mardi 22 février 2011

Politique européenne et étrangère

Libye –Proche et Moyen- Orient

L’UE prépare des mesures de rétorsion
La presse rapporte que le Ministre finlandais des Affaires étrangères ainsi que des homologues nordiques et baltes ont proposé des mesures de rétorsion contre les autorités libyennes, hier, à Bruxelles. M. Stubb estime qu’il pourrait y avoir un accord sur ces mesures même si l’Italie et Malte ont une position différente. « On essaie de pousser tous dans la même direction, mais il est compréhensible que la situation de Malte et de l’Italie soit différente en raison des liens énergétiques et de la pression à l’immigration clandestine avec la Libye ».
Concernant la proposition du ministre italien d’une aide Marshall de l’UE aux pays arabes, M. Stubb s’est montré réservé. « Nous avons dans l’UE suffisamment de problèmes économiques », selon lui. M. Stubb a qualifié la réunion des ministres européens de « tendue ». Il a discuté de la situation en Tunisie et Libyue avec Mme Hillary Clinton
Le ministre finlandais des Affaires étrangères estime que les révoltes politiques dans les pays arabes ont cruellement mises à jour les divergences dans la politique étrangère commune de l’UE. M. Stubb estime que les pays européens devraient cesser de faire cavalier seul et soutenir la ligne de l’UE. M. Stubb a regretté que lorsque le haut représentant Catherine Ashton visite l’Egypte, quatre ministres européens des Affaires étrangères fassent de même le même jour.
M. Stubb espère que les révolutions arabes pourront prendre exemple sur la Turquie : « la Turquie est une démocratie laïque et modérée. Nous croyons que la démocratie alliée à une économie de marché est le meilleur modèle de société ».
A Helsinki, une manifestation en faveur de la révolte en Libye a été organisée hier.
TS KS

« Le couvercle de la marmite explose »
L’ambassadeur de Finlande en Tunisie, Mme Jortikka-Laitinen compare la situation en Libye à une cocotte-minute. « La pression est si forte que le couvercle a déjà explosé.
Pour l’instant un seul Finlandais présent en Libye a manifesté son désir de quitter le pays, ce que la représentation finlandaise à Tunis va essayer de réaliser.
Il y a moins de dix Finlandais en Libye.
IS KS

Editoriaux
Aamulehti estime que l’autocrate Kadhafi préfèrera tirer sur son peuple plutôt que de quitter le pouvoir. « Si personne ne regrettera Kadhafi à l’étranger, le développement incertain de la Tunisie et de l’Egypte poussent beaucoup d’observateurs à se demander qui lui succèdera. La révolution ne fait pas disparaître le pouvoir, mais le transfère dans de nouvelles mains », conclut l’éditorialiste.
Helsingin Sanomat estime que, finalement ce qui sera décisif pour le pouvoir Libyen c’est de savoir qui continuera à se battre auprès du clan Kadhafi. L’éditorialiste considère que l’UE ne doit pas céder au chantage de la Libye qui menace de cesser toute coopération avec l’UE en matière de lutte contre l’immigration clandestine.
AL HS

Reprise avancée des voyages touristiques vers l’Egypte ?
Le ministère des Affaires étrangères finlandais ne déconseille plus les voyages vers les sites touristiques de la Mer rouge. Les voyages touristiques des Finlandais pourraient donc reprendre plus tôt que prévu.
TS

Crises

La Finlande alloue 58 millions aux régions en crise
La Finlande alloue cette année 58 millions d’euros au titre de l’aide humanitaire. L’accent de cette aide sera mis cette année sur l’Afrique. Une grande partie de cette aide (16,5 millions d’euros) est distribuée par le biais de l’ONU (UNHCR).
SM

PAC

Mme Anttila prédit un rôle croissant pour l’agriculture européenne
Lors de la réunion des ministres européens, lundi à Bruxelles, la Ministre finlandaise de l’Agriculture Sirkka-Liisa Anttila a rappelé que c’est la hausse des prix des produits alimentaires qui était responsable des révoltes dans les pays arabes. « Je pense que le pouvoir du commissaire européen à l’agriculture sera de plus en plus important car la politique agricole commune porte sur des produits de première nécessité, vitaux. La stratégie européenne part du principe qu’’il faut produire plus de nourriture et sur tout le territoire européen. »
Mme Anttila a souligné que la France, qui préside actuellement le G20, faisait un important travail pour promouvoir cela, notamment en ayant souleva la question de la sécurité alimentaire dans ce forum.
La Finlande s’est alliée avec la France et l’Allemagne pour demander un fort soutien à l’agriculture. « Nous sommes dans le cœur des décisions européennes en matière agricole. Nous devons avoir des liens étroits avec ceux qui ont un fort poids dans l’UE », dit la Ministre.
TS

Russie

Un brise-glace à propulsion nucléaire dans le Golfe de Finlande ?
Helsingin Sanomat rapporte qu’un brise-glace russe à propulsion nucléaire a quitté Mourmansk pour la Baltique.
L’autorité finlandaise STUK n’a pas été prévenue alors qu’il est prévu que les autorités nucléaires russes la prévienne en cas de présence d’un navire à propulsion nucléaire près de la Finlande.
En 2007 non plus, la Finlande n’avait pas été prévenue de la présence d’un brise-glace nucléaire dans le Golfe de Finlande.
HS

Etats-Unis

Les demandes de visas de Finlandais étudiées à Tallin
Turun Sanomat rapporte qu’en raison des travaux à la section consulaire de l’ambassade des Etats-Unis à Helsinki, les Finlandais pressés de demander leur visa pour les Etats-Unis ont du présenter leur demande à l’ambassade des Etats-Unis en Estonie.
TS

Wikileaks

Wiklileaks va mettre en ligne tous les télégrammes de l’ambassade d’Helsinki
Helsingin Sanomat rapporte que Wikileaks va mettre en ligne tous les télégrammes de l’ambassade américaine à Helsinki dont le site dispose.
HS

Nouvelle condamnation de la Finlande sur les Droits de l’homme

L’éditorialiste d’Aamulehti relève que la Finlande a été de nouveau condamnée par le cour européenne des droits de l’homme, cette fois pour les perquisitions de la police à domicile, pas suffisamment encadrées par le droit finlandais.
AL

Lutte contre la corruption

Le groupe de travail de l’ONU venu étudier la lutte contre la corruption en Finlande regrette que la loi sur la corruption des députés n’a toujours pas pu être votée et estime que la législation sur le blanchiment d’argent n’est pas suffisamment stricte.
AL

Politique intérieure

Elections législatives

Les candidats de centre-droit dépenseront le plus
Selon une étude réalisée par Turun Sanomat, ce sont les candidats du parti conservateur et du Centre qui ont l’intention de dépenser le plus d’argent dans leur campagne électorale. La moitié des candidats conservateurs ont indiqué y consacrer plus de 50 000 euros, de même qu’un quart des centristes ;
Deux tiers des candidats du PSD ne devraient y consacrer que moins de 15 000 euros.
HS

Nucléaire

Fennovoima choisira son site avant l’été
Turun Sanomat rapporte que Fennovoima choisira avant la Saint-Jean d’été qui de Simo ou de Pyhäjoki accueillera le site de sa future centrale nucléaire.
Le fournisseur de cette centrale, Areva ou Toshiba, devrait être choisi en 2012
TS

France - Finlande

Disneyland Paris

Nombre record de travailleurs finlandais l’été prochain
Helsingin Sanomat rapporte que Disneyland Paris a décidé d’embaucher 437 jeunes Finlandais pour travailler dans le parc d’attraction l’été prochain.
HS

Lundi 21 février 2011

Politique intérieure

Elections législatives

La gauche opposée à une hausse de TVA
Helsingin Sanomat analyse les programmes des partis en matière de politique fiscale et économique. Il apparait que les partis du Centre et conservateur ont des positions similaires (en faveur d’une hausse de la TVA et d’une baisse de l’impôt sur les sociétés, ne divergeant que sur l’impot sur le revenu que les conservateurs veulent baisser et les centristes maintenir à son niveau actuel.
La gauche, PSD compris, est en revanche opposée à une hausse de la TVA et à une baisse de l’impôt sur les sociétés.
HS

Mme Kiviniemi apprécie les positions du PSD
Interviewée à la radio, la Premier ministre et présidente du Centre, Mme Kiviniemi a déclaré qu’elle appréciait les positions du PSD en matière de politique fiscale et économique. Elle estime que les deux partis sont proches en ce qui concerne leur volonté de maintenir la progressivité de l’impôt.
AL

Pour M. Katainen, le président du plus grand parti sera le prochain premier ministre
Le président du parti conservateur M. Jyrki Katainen estime qu’il serait naturel que le président du parti qui remporte le plus de sièges aux législatives soit appelé à former un gouvernement, et devienne le prochain premier ministre, quand bien même il s’agirait de M. Soini, président des Vrais Finlandais.
HS

Les Vrais Finlandais, parti des ouvriers
Helsingin Sanomat analyse l’électorat des Vrais Finlandais. Si ce sont surtout les personnes qui n’ont pas voté aux dernières élections (24%) qui semblent être les nouveaux électeurs des Vrais Finlandais, cela vaut aussi pour des électeurs qui ont voté précédemment pour le PSD (14%), pour le parti conservateur (12%) ou pour le Centre (12%).
L’analyse socioprofessionnelle publiée par le journal fait apparaître que les électeurs des Vrais Finlandais sont principalement des hommes (63%) ayant un diplôme professionnel (42%).
HS

Renforcement des Vrais Finlandais dans le Centre de la Finlande
Selon un sondage publié par Kesksiuomalainen, les Vrais Finlandais seraient le troisième parti dans la circonscription de Jyväksylä (Centre de la Finlande) et pourraient obtenir deux sièges (contre 0 en 2007), derrière le Centre, 3 (contre 4 ern 2007) et avec le PSD, 2 (contre 3 en 2007) mais devant les conservateurs qui conserveraient leur unique siège, comme les Chrétiens-Démocrates et l’Alliance des Gauches.
Uutispäivä Demari analyse les prévisions dans les circonscriptions de Turku et de Pori (Sud-Ouest) où les Vrais Finlandais pourraient obtenir respectivement deux et un sièges, au détriment probablement des grands partis.
Helsingin Sanomat estime que dans la circonscription de Mikkeli, les Vrais Finlandais pourraient obtenir un siège au détriment du parti conservateur. Dans la circonscription de Lappeenranta ils pourraient obtenir au moins deux sièges (contre aucun actuellement).
HS UD KS

Ce n’est pas Mme Sinnemäki qui écrit son blog
Turun Sanomat rapporte que ce n’est pas la ministre du Travail et présidente des Verts qui écrit son blog, mais sa conseillère en communication.
Le quotidien se demande si les ministres écrivent eux-mêmes leurs blogs et leurs discours.
TS

Nokia

La valeur de Nokia a fondu
La presse rapporte qu’au plus haut de sa valeur, Nokia valait en bourse 222,9 milliards d’euros alors que le groupe ne valait plus que 25 milliards d’euros la semaine dernière.
Sur la place d’Helsinki, Nordea et Telia-Sonera ont déjà dépassé Nokia en terme de valeur boursière.
KS

D’importantes indemnités de licenciement en vue
Ilta-Sanomat rapporte que les indemnités de licenciement des ingénieurs de Nokia pourraient s’élever jusqu’à 200 000 euros pour certains. Les conventions collectives prévoient 6 mois d’indemnités de salaires pour les personnes ayant travaillé au moins douze ans.
IS

Météo

Nouveau record de froid
Aamulehti rapporte que le record de froid de l’hiver a été de nouveau battu : une température de -41,3°C a été mesurée vendredi en Laponie.
Par ailleurs un troisième décès du au froid est à déplorer d’une personne qui s’était perdue et est morte de froid en attendant les secours.
AL IS

France - Finlande

Musique

Esa-Pekka Salonen à l’honneur au festival Présences
Helsingin Sanomat publie un reportage et une critique sur le festival Présences au Chatelet, à Paris, consacré à une rétrospective du compositeur et chef d’orchestre Esa-Pekka Salonen.
HS

Vendredi 18 février 2011

Politique européenne et étrangère

Banque centrale européenne

M. Katainen ne promeut pas la candidature de M. Liikanen
Helsingin Sanomat relève que, le Ministre finlandais des Finances Jyrki Katainen estime qu’il semble toujours que le prochain gouverneur de la BCE sera Italien ou Allemand. « Il est positif de voir que M. Liikanen a bonne réputation ; nous le savions. Mais nous n’avons pas l’intention de présenter de candidat. Nous attendons de voir comment la situation va évoluer ».
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat estime que M. Erkki Liikanen est sûr de sa reconduction à la tête de la Banque de Finlande et qu’il est bien placé aussi pour le poste de gouverneur de la BCE, ce qui serait une grande victoire pour la Finlande.
HS

Parlement européen

La Finlande pourrait perdre deux sièges
Selon Turun Sanomat, les députés finlandais suivent avec inquiétude le débat sur la répartition des sièges au parlement européen pour 2014-2019.
Selon certaines propositions, la Finlande pourrait perdre deux sièges, n’ayant plus que 11 députés européens contre 13 actuellement.
La décision reviendra toutefois aux Etats membres, à l’unanimité.
Turun Sanomat rappelle que le gouvernement finlandais a promis aux Iles Åland une représentation au parlement européen.
TS

Crise financière européenne

M. Tuomioja demande un débat au Parlement
Le président de la grande commission, M. Erkki Tuomioja (PSD) demande un débat en séance plénière sur la crise financière européenne avant la fin de la législature, le 15 mars.
Dans une interview accordée à Demari il considère qu’il ne faut pas que les Etats honorent leur dette souveraine mais que ce soient les banques qui assument leur responsabilité de la liquidation de ces dettes. Comme M. Niinistö, président du Parlement, il estime que la solidarité des Etats membres va à l’encontre des actuels traités européens.
UD

Finlande – Etats-Unis

La ligne américaine stricte en matière de visas gène les PME finlandaises
Kauppalehti rapporte que l’ambassade américaine aurait cessé de délivrer des visas et des permis de travail aux entreprises finlandaises, selon les représentants de PME finlandaises qui souhaitent entrer sur le marché américain.
« On souhaiterait aller dans la Sillycon Vallée mais les demandes de dizaines d’entreprises sont en instances », regrette un expert du commerce extérieur.
Le ministre finlandais des Affaires étrangères n’a pas commenté l’affaire. Ni l’ambassade américaine qui n’a pas donné d’explications.
KL

Wikileaks
Helsingin Sanomat relève que le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, a estimé que, lors de la législature précédente, les relations de la Finlande avec les Etats-Unis étaient « à l’abandon pendant plusieurs années ».
Mme Kiviniemi, Première ministre, estime que les relations ont été bonnes pendant la législature précédente et rappelle que M. Stubb était au Parlement européen à l’époque.
Elle admet toutefois qu’il a pu y avoir des problèmes au niveau des personnes.
M. Tuomioja (PSD), ancien ministre des Affaires étrangères, trouve les propos de M. Stubb exagérés, et rappelle que la guerre en Irak a créé des tensions entre les Etats-Unis et l’ensemble de l’Europe.
M. Stubb a précisé qu’on ne pouvait peut-être pas dire que les relations aient été en mauvais état, et qu’il s’est plutôt agi de difficultés de relation entre certaines personnes.
Ce débat a commencé par les critiques de M. Kiljunen, député social-démocrate, visant le Parti conservateur dont « certains ministres, selon les informations de Wikileaks, se rendent à l’ambassade d’une grande-puissance afin de promettre des choses liées à la politique étrangère, telles qu’une adhésion à l’OTAN, la participation de la Finlande aux troupes d’action rapide ou l’envoi de plus de soldats en Afghanistan, avant même que la Présidente, le gouvernement ou le Parlement aient pris une décision en la matière. » Ni M. Stubb, ni Mme Kiviniemi n’ont souhaité commenter les informations obtenues de Wikileaks.
Concernant l’OTAN, M. Stubb relève qu’il s’agit de garder toutes les options. En ce moment, il n’existe pas de motivation pour une adhésion, selon lui.
HS, UD/6

Afghanistan

Le casque bleu décédé a été rapatrié
Une cérémonie militaire a été organisée à l’aéroport pour honorer le soldat finlandais décédé en Afghanistan et rapatrié, hier.
Helsingin Sanomat relève qu’outre l’opération FIAS, des Finlandais participent actuellement à la formation des policiers afghans dans le cadre de l’opération Eupol de l’UE. Le ministère de l’Intérieur regrette la détérioration de la situation en matière de sécurité et relève qu’elle concerne également les 40 personnes participant au projet Eupol.
HS/A5

Politique intérieure

Sondage

Mme Kiviniemi et M. Katainen favoris pour le poste de Premier ministre
Selon un sondage commandé par le Centre, le président du parti conservateur Jyrki Katainen et la présidente du Centre mari Kiviniemi sont favoris pour le poste de premier ministre, récoltant chacun 22%, loin devant le président des Vrais Finlandais Timo Soini (11%) et la présidente du PSD Jutta Urpilainen (5%).
Yle

Présidentielles

« M. Stubb se présenterait si M. Niinistö ne le faisait pas » HS
Le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, a dit qu’il pourrait envisager de se présenter aux présidentielles si le président du parlement, M. Niinistö, ne le fait pas.
HS

Mendicité

Les attitudes à l’égard de la mendicité deviennent de plus en plus dures
Helsingin Sanomat relève que, selon un sondage effectué pour le compte du quotidien parmi les habitants de Helsinki, 71 % des personnes interrogées souhaitent interdire la mendicité dans les lieux publics. 22 % sont contre une interdiction totale et 8 % ne se prononcent pas. Les attitudes sont devenues plus dures : en 2007, 60 % étaient favorables à une interdiction totale de la mendicité.
Les plus stricts sont les Vrais Finlandais (93 % pour une interdiction) et les conservateurs (87 %). Parmi les partisans de l’Alliance des gauches, seulement 39 % sont favorables à une interdiction. Chez les verts il y en a 45 %.
76 % des personnes de plus de 50 ans souhaitent également interdire la mendicité, ainsi que 66 % des personnes de moins de 35 ans.
La ville de Helsinki compte centraliser les services pour aider les Roms de l’Europe de l’Est dans un même centre. Elle ouvrira un centre d’accueil dans le quartier de Sörnäinen où les Roms pourront recevoir des conseils et par exemple prendre une douche et laver leurs vêtements. Ils ne seront ni logés ni nourris dans ce centre.
HS/12

Ecoles

Mme Virkkunen critique l’enseignement du russe dans les communes de l’Est
Helsingin Sanomat rapporte que la ministre de l’Education, Mme Henna Virkkunen, a rencontré hier des représentants des communes de la Finlande de l’Est qui souhaitent commencer un essai afin d’enseigner le russe au lieu du suédois dans les écoles. Mme Virkkunen critique, quant à elle, ces communes de ne pas proposer suffisamment d’enseignement du russe dans les écoles. Elle estime que les communes devraient travailler plus pour renouveler l’enseignement du russe et enseigner le russe dans plusieurs écoles. Elle ne veut pas que le suédois devienne une matière facultative à l’école.
M. Jussi Virsunen, directeur de l’enseignement de la ville d’Imatra, rejette les critiques de la ministre. Pour lui, les élèves qui font déjà de l‘anglais et du suédois n’ont plus d’énergie pour commencer les études de russe. Les communes comptent déposer prochainement une demande concernant l’essai.
Mme Virkkunen souligne que le ministère de l’Education ne peut pas autoriser cet essai parce qu’il nécessiterait un changement de loi.
HS/A11

France - Finlande

Théâtre

La cantatrice chauve au Théâtre d’Espoo
Helsingin Sanomat relève que le Théâtre d’Espoo propose La cantatrice chauve d’Ionesco, mis en scène par Koen de Sutter, metteur en scène belge.
HS/C2

BD

Helsingin Sanomat relève que la maison d’édition Like publie la traduction en finnois, par Ville Keynäs, de Dieu en personne de Marc-Antoine Mathieu.
HS/C2

Jeudi 17 février 2011

Politique européenne et étrangère

Afghanistan

Décès d’un casque bleu finlandais
Helsingin Sanomat relève que les personnages politiques finlandais sont divisés sur la question de savoir quand il serait opportun de rapatrier les troupes finlandaises. Le ministre de la Défense, M. Häkämies, considère l’objectif de retirer les troupes en 2014 comme très ambitieux. « Nous avions nos raisons pour participer à cette opération. Elle relève également de notre responsabilité internationale », a-t-il dit. M. Häkämies estime que les problèmes en Afghanistan au niveau des droits de l’homme, de la drogue et du terrorisme ont un effet indirect sur la Finlande.
M. Arhinmäki, président de l’Alliance des gauches, estime qu’il faudrait immédiatement entamer les préparatifs d’un rapatriement afin de le réaliser en 2012. Pour lui, une participation traduit la volonté de montrer que l’on agit aux côtés des Etats-Unis et de l’OTAN. M. Soini, président des Vrais Finlandais, ne voit pas de raison de revenir sur une décision prise démocratiquement. Mme Sinnemäki, présidente des Verts, estime qu’il n’y a pas lieu d’envisager un rapatriement plus précoce, en tout cas sans des études approfondies en la matière. M. Haavisto (Verts), membre de la commission de la Défense, estime qu’il faudrait retirer les troupes finlandaises dans les deux ans qui viennent. Pour lui, il serait naturel de transférer la responsabilité aux locaux au cours des années 2011 et 2012, en tout cas dans le Nord du pays. Selon M. Korkeaoja, président de la dite commission, les avis de M. Haavisto correspondent aux orientations de la commission. Pour lui, il faut partir du principe que la Finlande tienne ses engagements.
Concernant le matériel des troupes finlandaises, M. Häkämies relève que, avant même l’incident de mardi, des enquêtes étaient en cours pour l’acquisition des véhicules. Selon les forces armées, l’équipement des Finlandais est au niveau de celui des troupes des autres Etats. La police judiciaire se chargera de l’enquête concernant le décès du soldat finlandais. Il s’agira entre autres de savoir si le décès a été causé par l’explosion ou le renversement du véhicule.
HS/A6, IS/9, AL

OTAN

Wikileaks
Helsingin Sanomat relève que, selon des télégrammes diplomatiques américains, la Finlande a participé, ces dernières années, à un groupement de l’Europe du Nord du nom d’E-Pine piloté par les Etats-Unis, qui a précipité l’élargissement de l’OTAN et esquissé les orientations des relations des pays occidentaux avec la Russie.
Ce groupe, composé de hauts fonctionnaires des ministères des Affaires étrangères des Etats-Unis, des pays nordiques et des pays Baltes, a estimé, en avril 2008, qu’il serait opportun de précipiter une adhésion à l’OTAN de la Géorgie et de l’Ukraine en leur accordant un statut qui mène à une adhésion.
Selon les télégrammes, le directeur et le directeur adjoint du service politique du ministère des Affaires étrangères ont participé aux réunions de ce groupe, présidées par le ministre adjoint américain des Affaires étrangères.
HS/A6

Finlande – Etats-Unis

Visite en Finlande du vice-président américain
Helsingin Sanomat relève que le vice-président américain, M. Joe Biden effectuera une visite en Finlande en mars, accompagné de son épouse, Mme Jill Biden.
Des entretiens sur « des domaines privilégiés régionaux et mondiaux » avec les hautes autorités finlandaises seront à l’ordre du jour.
HS/A6

Défense nordique

Le ministère de la défense est réservée quant à la formation de l’artillerie suédoise en Finlande
Turun Sanomat rapporte que la proposition suédoise sur la formation de l’artillerie du royaume en Finlande n’a pas surpris le ministère finlandais de la défense. Selon M. Esa Pulkkinen, directeur du service de la politique de défense, « l’idée reflète l’esprit actuel. Tous les pays européens s’inquiètent des budgets de défense et des projets de coopération dans ce domaine ont été lancés. »
Le journal a annoncé hier la proposition du président de la commission de la défense du parlement suédois, M. Håkan Juholt, qui souhaite que la Suède forme les soldats de son artillerie en Finlande. Le ministère finlandais de la défense veut toutefois modérer cet enthousiasme. Selon M. Pulkkinen, la proposition de M. Juholt est logique parce que la Suède à peu d’artillerie et la Finlande a du savoir-faire dans ce domaine. Il se félicite du fait que la Suède apprécie autant la formation finlandaise de l’artillerie. « Nous ne sommes pas prêts à l’idée d’une formation commune de l’artillerie », estime-t-il.
M. Juholt a également proposé que la Finlande et la Suède créent des unités communes de la marine et forment ensemble des troupes de chasseurs côtiers pour des tâches arctiques. M. Pulkkinen rappelle qu’il y a déjà une coopération profonde dans ces domaines.
Le système de coopération de défense des pays nordiques NORDEFCO (Nordic Defence Cooperation), créé il y deux ans, a comme objectif l’amélioration de la défense nationale des pays nordique du point de vue du ratio coût/efficacité. NORDEFCO a son bureau dans les locaux de l’état-major finlandais.
TS/13

OSCE

L’OCSE enverra des observateurs électoraux en Finlande
Selon Turun Sanomat, l’ODIHR, organisation de l’observation des élections de l’OCSE, propose l’envoi en Finlande d’observateurs pour suivre les élections législatives du mois d’avril. Selon le directeur des élections au ministère de la justice, M. Arto Jääskeläinen, les observateurs vont suivre entre autres le fonctionnement de la nouvelle législation sur le financement électoral et l’accès aux médias des partis qui ne sont pas représentés au Parlement actuel.
La Finlande a invité des observateurs précédemment, mais l’OSCE ne l’a pas jugé nécessaire.
TS/A13

Politique intérieure

Sondage

« Les Vrais Finlandais au niveau du PSD – Même les conservateurs s’effritent » HS
Helsingin Sanomat publie un sondage faisant apparaître que le parti conservateur, lui aussi perd de l’audience, avec 20,2% d’intentions de vote (-2,1% par rapport aux législatives de 2007), de même que le Centre avec 18,2% (-4,9%) et le PSD avec 17,9% (-3,5%) désormais rejoint par les Vrais Finlandais, eux aussi à 17,9% (+13,8%), très loin devant les Verts avec 8,8% (+0,8%), les Chrétiens démocrates avec 4% (-0,9%) les suédophones avec 4% (-0,6%).
Le PSD souligne que ce sondage témoigne que les conservateurs et le Centre ne les ont pas distancés significativement. La secrétaire du parti conservateur estime que « l’on vit une époque intéressante. Les Finlandais ont longtemps été homogènes, mais d’un seul coup il y a de nouvelles lignes de fracture et des débats sur les valeurs comme le suédois obligatoire, l’immigration, le mariage homosexuel. »
La présidente des Chrétiens-démocrates souligne que la réussite des Vrais Finlandais s’auto-alimente : « les gens veulent être du côté des vainqueurs, c’est leur côté moutons de Panurge ».
HS

« Un vote de protestation » HS
Le professeur de sociologie Risto Heiskala estime que la seule explication à la montée des Vrais Finlandais est un vote protestataire. Alors que les partis traditionnels de gouvernement apparaissent comme déconnectés des réalités, « les gens veulent que quelqu’un les écoute, les prenne au sérieux ». C’est ce qu’ils attendent des Vrais Finlandais.
Comme au début des années 80, lors de la montée du parti rural SMP (ancêtre des Vrais Finlandais), la Finlande connaît une rude transformation. Les grandes entreprises recherchent moins à défendre l’intérêt général au profit de celui des actionnaires. Cela se voit lors des fermetures d’usines. Ce sont surtout les emplois masculins qui sont menacés et cela se reflète parmi les sympathisants et les candidats des Vrais Finlandais, très majoritairement des hommes. Ce parti profite aussi de l’insatisfaction face à l’immigration et des affaires de scandale électoral. Son organisation est actuellement soumise à rude épreuve car le bureau du parti a encore peu de cadres et donc des difficultés à présenter un programme, relève Helsingin Sanomat. Mais ce n’est pas ce que les électeurs attendent de lui car ils souhaitent uniquement lancer un message négatif aux partis traditionnels.
La progression des Vrais Finlandais influence aussi le choix des électeurs. Ainsi, les cadres supérieurs savent généralement à 47% le parti pour lequel ils vont voter ; cette année ils ne sont que 31%M dans ce cas.
Helsingin Sanomat relève enfin que, contrairement à ce que l’on croyait, les Vrais Finlandais disposeront de bonnes listes de candidats dans nombre de circonscriptions. Des militants politiques d’autres partis les ont rejoints ainsi que des militants de listes indépendantes qui ont réuni beaucoup de voix aux municipales.
HS

« Les quatre grands vers un même but » HS
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat considère que s’il y a quatre grands partis, la prochaine coalition sera formée autour de trois d’entre eux. Mais personne ne sait lesquels. Selon HS, seront proclamés vainqueurs des élections, le parti qui arrivera en tête, celui qui aura le plus progressé depuis les élections précédentes et celui qui aura fait mentir les sondages. Il apparaît clair que les Vrais Finlandais ont le plus de chance d’être un de ces vainqueurs.
HS

Parlement

La commission des lois constitutionnelles ne veut pas accuser M. Vanhanen devant la haute cour de justice
Helsingin Sanomat rapporte que la commission des lois constitutionnelles du Parlement a été unanime à estimer qu’il n’y a pas suffisamment de charges pour accuser M. Vanhanen devant la haute cour de justice. Le sort de M. Vanhanen est maintenant dans les mains de la séance plénière du Parlement qui étudiera le cas mardi prochain.
Selon le président de la commission, M. Kimmo Sasi, la police n’a trouvé aucune preuve sur les liens de M. Vanhanen et Nuorisosäätiö pendant l’époque où M. Vanhanen était Premier ministre.
M. Vanhanen n’a pas voulu commenter l’affaire hier « pour ne pas déranger le processus ».
HS/A9

Le Parlement a approuvé la réforme constitutionnelle
Turun Sanomat relève que la séance plénière du Parlement a approuvé mercredi, par 144 voix contre 26, la réforme constitutionnelle qui devra encore être votée par une majorité de deux tiers par le prochain Parlement pour être approuvée définitivement.
TS/13

Nokia

« M. Elop assure que la Recherche et Développement restera en Finlande » HS
« Les explications de M. Ollila ne satisfont pas » AL
Le PDG de Nokia a déclaré qu’il était faux de penser que Nokia allait externaliser sa recherche et développement auprès de Microsoft.
Le président du conseil de surveillance, M. Ollila a défendu la nouvelle stratégie de Nokia et son PDG Stephen Elop. Selon lui, « la Finlande et le reste de l’Europe n’étaient plus en avance en matière de télécommunications ». Il souligne que Nokia était à la croisée des chemins et se devait de changer de stratégie.
Le député Jyrki Kasvi partage cet avis et regrette le retard pris par la Finlande. « Dans de nombreux pays africains, on utilise le téléphone portable pour payer des achats, en Finlande ce n’est toujours pas possible. Il y a encore dix ans, le reste du monde venait voir en Finlande les nouveaux services développés par la technologie ; Aujourd’hui ce sont les Finlandais qui vont en Estonie pour admirer les services développés par les entreprises estoniennes. »
Aamulehti publie une analyse du spécialiste Petteri Järvinen qui souligne que l’accord conclu avec Microsoft n’est pas à l’avantage de Nokia (Nokia supporte les risques, Microsoft les bénéfices) et qu’il y a peu d’exemple d’unions de grands groupes de continents différents qui aient réussies. Il estime que les changements auraient dus être réalisés il y a deux ou trois ans et qu’il est tout-à-fait exceptionnel que Nokia ait eu les mêmes dirigeants depuis quinze ans (Ollila, Kallasvuo, Vanjoki).
HS AL IS

Chantiers navals

Une commande pour les chantiers STX de Rauma
Le chantier naval de rama de STX Finland et le ministère de la pêche de Namibie ont conclu une commande portant sur la construction d’un navire pour une valeur de 35 millions d‘euros.
Le ministère finlandais des Affaires étrangères soutient la construction de ce navire par une aide à l’emprunt pour environ 19 millions d’euros.
TS

Mercredi 16 février 2011

Politique européenne et étrangère

Afghanistan

Décès d’un casque bleu finlandais
Un casque bleu finlandais est décédé lors de l’explosion d’une bombe au bord de la route, à 9 kilomètres d’Aybak, hier. Six Finlandais étaient sur le chemin dans deux véhicules blindés.
Helsingin Sanomat relève que des véhicules mieux protégés ont déjà été achetés pour les casques bleus, mais qu’ils sont encore en Finlande du fait que les forces armées les équipent de leurs propres équipements.
M. Häkämies estime que la situation en matière de sécurité s’est détériorée en Afghanistan du Nord. Selon le ministre de la Défense, il est clair que les casques bleus finlandais resteront en Afghanistan. Il rappelle que les députés ont été presque unanimes sur la participation à l’opération. M. Korkeaoja, président de la commission de la Défense, relève, lui aussi, que les engagements actuels seront gérés comme convenus.
Selon le commandant des troupes sur place en Afghanistan, colonel Feldt, les Finlandais sont choqués par cette perte, qui est la deuxième touchant les Finlandais.
La Présidente, Mme Halonen, et la direction politique du pays ont présenté leurs condoléances à la famille du défunt. Le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, a évoqué la question avec la Présidente, la Première ministre, et le ministre de la Défense. Il n’est pas question que la Finlande retire ses troupes maintenant, à la veille du transfert prévu de la responsabilité aux Afghans.
HS/A5, IS/12

« L’Afghanistan devient un thème électoral » IS
Ilta-Sanomat estime que les Finlandais voudront savoir pourquoi exactement les troupes finlandaises sont en Afghanistan. Alors que les présidents de partis, Mmes Urpilainen (PSD), Räsänen (Démocrates chrétiens), MM. Soini (Vrais Finlandais) et Wallin (Parti suédois) ne souhaitent pas que la Finlande retire trop hâtivement ses troupes, M. Arhinmäki (Alliance des gauches) estime qu’il faut entamer les préparatifs en vue de retirer les troupes.
IS/13

Editorial : « Il faut justifier le prix lourd que l’on paie » HS
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat relève que la tâche des troupes finlandaises est de contribuer à créer les conditions nécessaires pour que l’Afghanistan avance petit à petit vers quelque chose d’autre que le berceau d’un islamisme violent et du terrorisme.
HS/A2

Défense nordique

Selon une proposition suédoise, la Finlande pourrait former l’artillerie suédoise
Turun Sanomat rapporte que le président de la commission de la défense du parlement suédois, M. Håkan Juholt, propose que « la Suède forme les soldats de son artillerie en Finlande qui est dans cette arme au plus haut niveau mondial ». M. Juholt s’est exprimé juste avant la participation du commandant des forces armées finlandaises, le général Puheloinen, à un séminaire sur la sécurité à Stockholm.
Selon M. Juholt, « la Finlande et la Suède, pays non-alignés, pourrait également créer des unités communes de la marine et former ensemble des troupes de chasseurs côtiers pour des tâches arctiques ». Il est aussi favorable à une école supérieure de la défense commune.
Le chef de bataillon Rolf Helenius, représentant finlandais de NORDEFCO (Nordic Defence Cooperation), n’exclut pas la participation de l’artillerie suédoise par exemple aux camps de Rovajärvi. « On a besoin des décisions politiques et des études sur les différences des forces armées des deux pays avant de créer des unités communes », souligne le chef de bataillon Helenius.
TS note que le ministre finlandais de la défense, M. Jyri Häkämies, n’a pas voulu commenter hier les propositions de M. Juholt en raison du décès d’un soldat finlandais en Afghanistan.
TS/3&14

Wikileaks

M. Heinäluoma accuse les conservateur d’avoir mené leur propre politique étrangère
Selon Uutispäivä Demari, le président du groupe parlementaire du parti social-démocrate, M. Eero Heinäluoma, la révélation la plus importante de Wikileaks est le fait que le parti conservateur a mené sa propre politique étrangère. « Depuis la nomination du gouvernement actuel, les ministres conservateurs ont poursuivi leurs propres objectifs qui diffèrent de la ligne de politique étrangère de la présidente et du gouvernement.
UD/1&2

Fonds de stabilité

La Finlande contribuerait, elle aussi, au nouveau fonds de stabilité
Parmi les différentes façons de contribuer, sous forme d’investissements directs ou des garanties, M. Katainen, ministre des Finances, ne souhaite pas encore évaluer quelle serait la plus opportune pour la Finlande.
Il se déclare réticent d’évoquer publiquement les objectifs de la Finlande avant les négociations au niveau européen, même s’il est favorable à autant de débat transparent que possible. Il relève que les commissions parlementaires ont toutefois été bien informées.
HS/B7, TS/13

Politique intérieure

Législatives

« M. Soini encore loin du poste du Premier ministre » HBL
Hufvudstadsbladet a interviewé M. Paloheimo, professeur à l’Université de Tampere, qui estime qu’il est peu probable que M. Soini, président des Vrais Finlandais, devienne Premier ministre. Devenir le plus grand parti et former le gouvernement ne mènent pas automatiquement jusqu’au portefeuille de Premier ministre, selon lui.
Pour M. Paloheimo, il est toutefois plus probable que les Vrais Finlandais feront partie de la prochaine coalition gouvernementale. Il rappelle que M. Soini n’est pas le seul « nom » parmi les candidats de son parti.
HBL/1

Parlement

M. Sasi estime que la commission des lois constitutionnelles sera unanime sur le cas de M. Vanhanen
Uutispäivä Demari rapporte que le président de la commission des lois constitutionnelles du Parlement, M. Kimmo Sasi, estime que cette commission sera unanime sur l’affaire Vanhanen. La commission doit terminer aujourd’hui son étude. La décision sera prise en séance plénière du Parlement.
Selon les estimations, la commission ne voit pas suffisamment de raison pour accuser M. Vanhanen devant la haute cour de justice et compte lui infliger un blâme parce qu’il aurait dû se récuser concernant les décisions sur les aides à RAY.
TS/9, UD/2

Négociation salariales

Un accord salarial a été signé pour l’Etat et les communes
Helsingin Sanomat relève que les négociations sur l’accord salarial des fonctionnaires et employés de l’Etat se sont terminées tard mercredi soir. Selon l’accord obtenu, une augmentation de 1,3 % sera payée immédiatement et les augmentations de 0,5 plus 0,2 % à partir du début mai. Cet accord concerne près de 90 000 fonctionnaires et employés de l’Etat. L’accord restera en vigueur jusqu’à la fin février 2012.
Selon Turun Sanomat, les syndicats et le patronat du secteur des communes ont approuvé hier un accord salarial qui garantit des augmentations de 2 % à partir du 1er mai prochain. Il y aura quelques augmentations de plus qui varient suivant les conventions collectives de différents domaines. L’accord concerne les 430 000 employés des communes finlandaises.
HS/9, TS/9, UD/3

PIB

Les statistiques révèlent une croissance forte
Hufvudstadsbladet relève que selon l’Institut national d’études statistiques, le PIB finlandais a augmenté de 3,5 % en 2010, après un fléchissement de 8 % en 2009.
La croissance est due notamment au rétablissement de la production industrielle.
HBL/5

Alcool

La consommation d’alcool régresse pour la troisième année consécutive
Pour la troisième année la consommation d’alcool a régressé en 2010, pour atteindre 10 litres d’alcool pur par personne et par an. C’est la plus importante quantité des pays nordiques et plus que dans les pays méditerranéens.
La consommation a diminué de 0,5 litres depuis 2005, mais le niveau demeure plus élevé qu’en 2003.
HS

Mardi 15 février 2011

Politique européenne et étrangère

Egypte

Editoriaux
« Il faut du calme et de la coopération maintenant » HBL
« L’Egypte sert de leçon aux autres dirigeants arabes et d’ailleurs » HS
L’éditorialiste de Hufvudstadsbladet estime que les six mois au bout desquels les militaires doivent céder le pouvoir aux civils en Egypte risquent de ne pas suffire. Transformer les souhaits et les attentes d’une population de plus de 80 millions en objectifs politiques, en quelques mois, ne représente pas une tâche facile. L’Egypte joue un rôle important au niveau mondial et au Moyen-Orient. L’éditorialiste estime que, plus il y a des idées pour la création de réseaux et pour un dialogue ouvert entre le plus d’acteurs possible, mieux c’est. Il faut toutefois qu’il y ait un respect mutuel. De cette façon, l’Egypte pourrait engendrer un effet domino non seulement en matière de changement, mais également en matière de chemin vers la démocratie.
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat estime que l’exemple de l’Egypte et de la Tunisie peut se propager dans n’importe quel pays arabe. Helsingin Sanomat relève aussi que le Président américain a eu des difficultés à décider s’il fallait soutenir les opposants ou le régime égyptien.
HBL/12 HS

Visite en Finlande de M. Bruno Le Maire

« La France veut mettre fin à la spéculation sur les prix agricoles » MTV3
Le journal de MTV3 rapportait, hier, matin qu’avant sa visite en Finlande, le Ministre français de l’Agriculture entendait s’entretenir avec son homologue finlandais des moyens pour lutter contre la spéculation sur les prix agricoles. « Des spéculateurs achètent du blé du riz ou du maïs, ce qui crée une pénurie artificielle. Les prix montent et ils revendent ensuite les stocks qu’ils ont achetés pour faire un bénéfice au passage. Je crois que tout cela n’est pas acceptable », a déclaré le Ministre.
MTV3

« On ne dinimuera pas les aides agricoles européennes » MTV3
En visite en Finlande, le Ministre français de l’Agriculture a déclaré que les négociations sur les aides agricoles avançaient dans la bonne direction du point de vue de la France et de la Finlande. Les aides seront réparties à nouveau pour la période d’après 2013. Selon M. Le Maire, la Finlande et les autres régions défavorisées doivent continuer à recevoir des aides spécifiques. « Sirkka-Liisa et moi nous battons pour les aides aux zones difficiles. Parce que cela veut dire préserver l’agriculture partout en Europe. Je crois qu’une majorité d’Etats membres ont aujourd’hui compris que c’était l’intérêt de l’Europe ».
MTV3

« La France veut défendre l’agriculture partout en Europe » STT
La France souhaite, comme la Finlande, que l’on puisse pratiquer l’agriculture partout dans l’UE, a déclaré à Helsinki le Ministre français de l’Agriculture Bruno Le Maire. Cette position est vitale pour la Finlande depuis son entrée dans l’UE. M. Le maire a souligné que les consommateurs européens apprécient de pouvoir acheter des produits nationaux. Il estime que la production agricole dans chaque pays est aussi une question de sécurité alimentaire. « Comment nourrir une population qui ne cesse d’augmenter alors que la production agricole augmente lentement ? C’est une question stratégique. Il serait irresponsable d’abandonner un seul hectare de culture », a déclaré le Ministre français lors de sa conférence de presse conjointe avec la ministre finlandaise Mme Anttila.
Concernant les aides agricoles, « il faut d’abord définir les objectifs de la politique agricole commune. Il y a parmi les Etats membres un consensus, mais pas encore une décision, pour maintenir à niveau le budget de la PAC », a déclaré le Ministre, selon STT.
Le Ministre a visité une exploitation agricole et goûté la nourriture finlandaise. Dans sa conférence de presse, il avait ardemment défendu les aides aux zones difficiles qui permettent notamment la production de lait dans les Alpes et les Pyrénées, sinon il n’y aurait plus de lait permettant de faire les fromages de ces régions et ce sont des centaines de produits qui disparaîtraient.
SM

« La France défend chaque hectare » MT
Maaseudun tulevaisuus rapporte que la France défend chaque hectare de culture en France comme ailleurs en Europe, a assuré le Ministre français de l’Agriculture, hier à Helsinki. « Il faut que l’on puisse continuer à pratiquer l’agriculture dans les zones difficiles, dans les zones de montagne en France comme en Finlande », a déclaré M. Le Maire qui souligne qu’il faut défendre chaque hectare de culture afin de pouvoir garantir l’alimentation pour une population mondiale en croissance.
La France défend aussi le maintien de u budget de la PAC à son niveau actuel. S’il est possible de revoir le niveau des aides dans les pays, M. Le Maire rappelle que l’on ne peut imaginer le même niveau dans chaque pays car « un euro vaut une valeur différente dans chaque Etat membre ». Outre les aides à l’hectare, il faut aussi des aides pour les zones difficiles, a déclaré M. Le Maire.
Il a aussi souligné que défendre la position des producteurs sur les marchés faisait parti d’une politique agricole commune forte. Il a présenté le modèle du contrat qui existe en France, Mme Anttila espère que cet exemple français pourra donner plus de poids à sa propre réforme.
« Vous pouvez être fiers de vos agriculteurs qui produisent dans ces conditions », a dit le Ministre français qui a visité une exploitation avec son homologue Mme Anttila et le président du syndicat des exploitants agricoles M. Juha Marttila.
Maaseudun Tulevaisuus

Fonds de secours de l’eurogroupe

M. Katainen souhaite que l’on mette en oeuvre des décisions antérieures plutôt que de proposer de nouvelles mesures
Le ministre des Finances, M. Katainen, estime que l’eurogroupe dispose d’un intérêt commun fort et qu’avec la monnaie unique, il faut qu’il représente le noyau dur le plus sain de l’économie européenne. Pour lui, il faut des règles aussi strictes et stabilisatrices que possible. Il n’est pas possible de faire des compromis concernant la zone euro dans ces questions, selon lui.
Concernant la proposition franco-allemande, M. Katainen souhaite que l’on avance plutôt suivant les initiatives de la Commission européenne. « Il n’est pas dans les intérêts de la Finlande d’esquisser des paquets intergouvernementaux. » Il souhaite que toutes les mesures en faveur de la compétitivité puissent être inscrites dans un même paquet.
M. Katainen estime que le niveau de 500 milliards d’euros du mécanisme de stabilité est « logique », du fait que les engagements actuels des pays de la zone euro s’élèvent à 440 milliards d’euros actuellement.
HS/B5, TS/14, SM/10, KL/8

M. Katainen organisera une rencontre des Premier ministres conservateurs à Helsinki
M. Katainen a invité les Premiers ministres conservateurs d’une dizaine de pays européens pour une rencontre sur les questions économiques, le 4 mars, à Helsinki, afin de préparer la réunion des Premiers ministres de l’eurogroupe, le 11 mars.
Mme Merkel, MM. Juncker, Orban et Tusk, ainsi que M. Barroso, ont préalablement confirmé leur venue en Finlande.
Helsingin Sanomat note que M. Katainen est vice-président du groupe du PPE et qu’il préside les réunions des ministres des Finances de ce groupe.
HS/B5, SM/10

« Le PSD exige que le Parlement soit informé sur les mesures de stabilité » UD
Le PSD estime que le gouvernement devrait immédiatement informer le Parlement des mesures envisagées au sein de l’UE afin d’harmoniser la politique économique, pour que le Parlement puisse ensuite évoquer la stabilité financière de la zone euro.
UD/8

Banque centrale européenne

Editorial : « La porte entr’ouverte pour M. Liikanen » AL
L’éditorialiste d’Aamulehti estime qu’il n’est pas exclu que le prochain mandat de M. Liikanen à la tête de la Banque de Finlande sera interrompu par son départ à la direction de la BCE.
AL/A2

Politique intérieure

Banque de Finlande

M. Liikanen, renouvellera-t-il son mandat ?
Helsingin Sanomat relève qu’outre M. Liikanen, deux autres candidats ont postulé pour gouverneur de la Banque de Finlande. Le prochain mandat ira jusqu’à 2018.
Il est prévu que les délégués parlementaires à la Banque de Finlande décident, le 25 février, qui est le candidat qu’ils proposent comme gouverneur.
HS note, concernant la présidence de la Banque centrale européenne, que M. Katainen n’a pas pris de position explicite sur le fait de savoir s’il faudrait que la Finlande promeuve M. Liikanen pour ce poste.
HS/B5

Négociation salariales

Les décisions salariales du secteur public ont été laissées à la dernière minute
Selon Helsingin Sanomat, le sort des négociations salariales du secteur public, qui concernent plus de 500 000 salariés des communes et de l’Etat, ne tient qu’à un fil.
Le syndicat des communes a rejeté hier l’offre du patronat et a fait sa propre proposition. Le patronat, qui avait proposé hier des augmentations de 0,9 % en mai prochain et 0,9 % en septembre, se réunit aujourd’hui. S’il rejette la proposition des employés, les accords en vigueur seront dénoncés à la fin du mois et les négociations sur les nouveaux accords ne concerneront pas seulement les salaires mais tous les domaines.
Les négociations sur les salaires des fonctionnaires et employés de l’Etat continuent aussi aujourd’hui.
HS/A6

Ministère des affaires étrangères

M. Väyrynen rejette l’idée de M. Stubb sur un fonds de sécurité
Helsingin Sanomat rapporte que le ministre des affaires étrangères, M. Alexander Stubb, le ministre du commerce extérieur et du développement, M. Paavo Väyrynen, et le député Pekka Haavisto, ont participé hier à un séminaire sur la médiation pour la paix, organisé par le ministère des affaires étrangères.
M. Väyrynen a vigoureusement rejeté les idées de M. Stubb, qui souhaite faire de la Finlande un pays important dans la médiation de la paix. Selon M. Stubb, la médiation pour la paix devrait être inscrite comme un domaine d’activité privilégié dans le programme du nouveau gouvernement après les élections législatives. Selon lui, le ministère aurait besoin d’un fonds spécial et un institut pour former les futurs négociateurs.
M. Väyrynen a rejeté cette idée, estimant qu’un tel objectif serait trop étroit pour le ministère des affaires étrangères. Pour lui, il est plus important de lier le travail pour la paix à la coopération au développement. Il souligne que le travail humanitaire ne doit pas être soumis en tant que partie de la politique de sécurité.
Selon M. Väyrynen, l’idée de la formation des médiateurs pour la paix est problématique parce que les médiateurs ont une longue carrière politique ou diplomatique. Il souligne que le statut de M. Ahtisaari dans la médiation pour la paix est lié à sa personne et ne peut pas être copié tel quel.
HS/A7

Elections législatives

M. Soini participera au plateau électoral des grands partis à Yle
Helsingin Sanomat relève qu’Yle, radiotélédiffusion finlandaise, a décidé d’inviter M. Timo Soini, président des Vrais Finlandais, à participer au plateau électoral réservé aux présidents des trois grands partis, connu comme « débat entre les candidats pour le poste de Premier ministre », qui sera organisée le 31 mars prochain.
M. Soini a exigé, en décembre dernier, l’accès à cette émission. Le conseil de surveillance d’Yle avait déjà décidé auparavant que les participants à ce programme seraient choisis selon les critères journalistiques.
HS/lun/A6

Défense

Le PSD et le centre demandent au parti conservateur de clarifier sa position sur l’OTAN
Après les révélations de Wikileaks, aussi bien le secrétaire du parti du Centre, M. Laaninen, que celui du PSD, M. Jungner, souhaitent que le parti conservateur indique clairement durant la campagne électorale quelle est sa position sur l’adhésion de la Finlande à l’OTAN.
UD IL

Design

Plus de mille propositions sur les projets pour l’année mondiale de design
Selon Helsingin Sanomat, Helsinki a reçu plus de mille propositions pour le programme de l’année mondiale de design 2012. Les organisateurs viennent de commencer l’étude des projets.
Selon M. Pekka Timonen, directeur de WDC Helsinki 2012, après l’évaluation des projets les organisateurs négocieront sur la mise en œuvre des meilleures idées. « Des accords seront signés jusqu’à la fin de l’année en cours. »
Le budget total de l’année de design s’élève à 16 millions d’euros.
HS/A12

Violence

Les employés rencontrent le plus de violence en Europe du Nord, selon une étude
Selon une étude de l’agence européenne pour la sécurité et la santé au travail, en Grande-Bretagne, en Irlande, aux Pays-Bas, au Danemark, en Suède et en Finlande 10 % des travailleurs ont éprouvé une menace et 8% ont été victimes d’actes de violence au travail au cours des douze derniers mois. La moyenne européenne est respectivement de 6 % et 5 %..
UD/8

Immigration

Ecart entre les quartiers concernant le nombre d’habitants immigrés
Helsingin Sanomat rend compte de l’écart accru entre les différents quartiers de la région de la capitale en matière de part des habitants que représentent les immigrés. Au 1er janvier, 2010, dans plusieurs quartiers de Helsinki, un quart des habitants avaient une langue maternelle autre que le finnois ou le suédois. A Espoo, il s’agit de quelques quartiers avec 15 à 22 % d’immigrés et à Vantaa, de 13 à 23 %.
HS/A13

Nokia

Les sous-traitants de Nokia voient leurs actions diminuer
Iltalehti estime qu’il y a en Finlande environ 3000 personnes qui travaillent dans la programmation pour Nokia dont la moitié pour le système Symbian que Nokia a décidé d’abandonner.
Aamulehti estime à 5000 emplois qui seraient menacés chez Nokia et ses sous-traitants.
Le ministère de l’Economie doit se réunir aujourd’hui pour se préparer à cette restructuration qui est, selon le Ministre Mauri Pekkarinen, la plus importante que le secteur des nouvelles technologies ait connue en Finlande.
IL

Energie

Fennovoima n’a toujours pas résolu le choix du site de stockage des déchets
Les discussions sur le stockage des futurs déchets de la centrale nucléaire de Fennovoima n’ont pas avancé. Fennovoima a toujours l’intention de les stocker à Olkiluoto.
UD

Météo

Un froid ressenti qui pourrait atteindre -50°c
Un temps toujours plus froid – Déjà deux morts
Le froid allié au vent va continuer et s’intensifier en milieu de semaine.
Le record de froid de cet hiver a été battu hier à Utsjoki en Laponie : - 38,8 °.
IL IS

Lundi 14 février 2011

Politique européenne et étrangère

Wikileaks

« Mme Halonen souhaitait être invitée à la Maison blanche » HS
« Un gouvernement de rêve pour les Etats-Unis » HS
Helsingin Sanomat et Yle continuent à analyser les télégrammes diplomatiques de l’ambassade des Etats-Unis en Finlande, obtenus par Wikileaks.
Il apparaît que la Présidente Halonen souhaitait ardemment être reçue par le président américain, en vain. L’ambassade américaine était particulièrement critique à l’égard de la Présidente et surtout du Ministre des Affaires étrangères de 200 à 2007, M. Erkki Tuomioja. C’est pourquoi l’ambassade américaine s’est réjouit de la victoire du parti conservateur aux élections et de l’arrivée de M. Ilkka Kanerva à la tête de la diplomatie finlandaise. Selon HS, le parti conservateur aurait promis de faire adhérer la Finlande à l’OTAN.
Le Président du Parlement Paavo Lipponen a du, en 2006, expliquer à l’ambassade américaine ses propos sur l’oTAN après avoir déclaré que la proposition de M. Niinistö d’une OTAN européenne, ferait de la Finlande un allié des Etats-Unis. A l’ambassadeur américain qui l’appelait, M. Lipponen aurait répondu préférer s’expliquer avant que Washington ne lui envoie une équipe ». M. Lippone a aussi admis avoir rencontré l’ambassadeur américain en 2004, après la rencontre entre Mme Halonen et M. Poutine.
De même, la correspondance diplomatique rapporte que le conseiller du premier ministre Matti Vanhanen aurait indiqué que la Finlande ne souhaitait pas recevoir de prisonnier ouïgour de Guantanamo pour ne pas froisser la Chine. La députée européenne Heidi Hautala estime que cela témoigne des pressions chinoises sur le gouvernement finlandais ; Elle rappelle que lors de sa visite en 2006, le Dalaï Lama n’avait pu rencontrer aucun membre du gouvernement finlandais. M. Tuomioja dément avoir reçu une pression de la Chine pour ne pas rencontrer le Dalaï Lama.
Il apparaît encore que les Etats-Unis étaient particulièrement inquiets en ce qui concerne la présence de musulmans en Finlande.
La correspondance diplomatique fait aussi ressortir que le Finlandais le plus mentionné dans tous les télégrammes de la diplomatie américaine est M. Ahtisaari. L’ancien président finlandais bénéficiait d’une excellente aura, à tel point qu’il était même destinataire de télégrammes diplomatiques américains en 2006.
En 2009, l’ambassade américaine a suivi de près la crise en Haïti et, notamment exprimé son mécontentement auprès du directeur de l’aide de l’église luthérienne qui avait critiqué la distribution de l’aide américaine en Haïti.
En 2010, l’ambassade américaine regrettait que les députés finlandais des commissions des Affaires étrangères et de la Défense ne se soient pas rendus en Afghanistan.
HS

Wikileaks prouve la proximité entre la Finlande et les Etats-Unis
Pour le chercheur de l’UPI Mika Aalto, il n’y a pas de révélations dans la correspondance américaine qui ne fait que confirmer que « la Finlande a des liens profonds avec les Etats-Unis alors que les relations avec la Russie sont pragmatiques ».
AL

« M. Stubb calme l’enthousiasme de son parti en matière d’adhésion à l’OTAN » KS
Keskisuomalainen relève que le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, ne souhaite pas commenter les informations de Wikileaks sur le fait que son conseiller aurait dit à un diplomate américain que la Finlande deviendra membre de l’OTAN si, après les élections, c’est le Parti conservateur qui formerait le nouveau gouvernement.
« No comments », a-t-il dit lors de la conférence de presse tenue, vendredi, à l’occasion de la visite en Finlande de son homologue estonien, M. Paet.
Il a précisé que la raison à sa brièveté était le fait que les ministres européens des Affaires étrangères s’étaient mis d’accord de ne pas commenter les informations de Wikileaks.
Il estime qu’une adhésion à l’OTAN renforcerait le statut international et la sécurité de la Finlande, mais relève que, comme la majorité de la population finlandaise ne la soutient pas, son parti ne la privilégie pas avant tout autre chose.
KS/sam/10

Propos de Mme Viitanen, vice-présidente du PSD
Uutispäivä Demari relève que Mme Viitanen se déclare inquiète concernant les intentions du Parti conservateur à l’égard de l’OTAN. Pour elle, les conservateurs parlent différemment en public par rapport à ce qu’ils préparent en coulisses. « Le Kokoomus essaie de mener la Finlande dans l’OTAN en cachette », selon elle.
Mme Viitanen est convaincue qu’une victoire électorale des Conservateurs serait suivie par une demande d’adhésion à l’OTAN.
UD/7

Défense

« La Finlande effectue sa propre évaluation de la défense anti-missile de l’OTAN » HS
Helsingin Sanomat relève que, selon une source anonyme, les ministères des Affaires étrangères et de la Défense sont en train de dresser un bilan sur la signification des projets de défense anti-missile de l’OTAN pour la Finlande. Aucun des deux ministères ne souhaite officiellement commenter cette évaluation.
En outre, le ministère des Affaires étrangères est en train d’étudier si la Finlande pourrait éventuellement participer aux travaux du conseil OTAN-Russie.
HS/lun/A8

Ambassade de Russie en Finlande

Travaux de construction sur le terrain de l’ambassade
Hufvudstadsbladet relève que les travaux comprendront la construction d’un immeuble de cinq à six étages avec 80 appartements, des locaux pour le consulat, une piscine et un garage et un abri pour 240 personnes. Au total, l’immeuble aura 15 116 m2.
HBL/lun/5

Politique intérieure

Parlement

La grande commission n’a pas trouvé d’entente sur les garanties européennes
Helsingin Sanomat relève que la grande commission du Parlement, chargée des affaires européennes, n’a pas pris vendredi de décision formelle sur le mandat de négociation de la Finlande pour la prochaine réunion des ministres des finances de l’Union européenne. La commission devait étudier les propositions sur la stabilisation du marché monétaire européen. Sur les garanties proposées de 440 milliards d’euros pour les pays membres en crise, la part de la Finlande serait de 16 milliards, selon le parti social-démocrate.
Selon l’opposition social-démocrate, la décision sera désormais de la responsabilité du gouvernement et du ministre des Finances, M. Katainen. Le PSD veut que la décision soit étudiée en séance plénière.
HS/sam/A9

La mention de l’appartenance à l’Union européenne sera inscrite dans la constitution
Helsingin Sanomat rapporte que le Parlement a approuvé vendredi, par 134 voix contre 30, l’inscription dans la constitution la mention de l’appartenance de la Finlande à l’Union européenne. Ont voté contre les députés de l’Alliance des gauches, des Chrétiens-démocrates et des Vrais Finlandais.
Les députés ont également approuvé, par 145 voix contre 20, la modification selon laquelle le Parlement tranchera les litiges entre le président et le gouvernement en politique étrangère.
HS/sam/A13

Elections législatives

M. Soini est un peu gêné de la popularité de son parti
Editorial : Le Premier ministre Timo Soini
Helsingin Sanomat relève que M. Timo Soini, président des Vrais Finlandais, a participé à l’ouverture de la campagne électorale de son parti dans la circonscription d’Uusimaa (province autour de la capitale) où il a écouté les discours d’une trentaine de candidats. « Je n’ai vraiment pas à avoir honte de ces candidats. » Selon HS, M. Soini semble un peu gêné de la popularité des Vrais Finlandais dans les sondages d’opinion.
Helsingin Sanomat estime, dans un éditorial, que l’augmentation de l’audience des Vrais Finlande signifie qu’il faut les prendre au sérieux. Les médias devraient commencer à traiter les Vrais Finlandais comme un vrai parti de gouvernement. En même temps, les médias devraient commencer à traiter M. Soini aussi fermement que Mme Kiviniemi, M. Katainen et Mme Urpilainen. Il faut passer les programmes et les positions des Vrais Finlandais sous la loupe. Le programme climatique et le programment rural n’ont pas encore convaincu.
HS/lun/A2 HS/lun/A6

M. Katainen préfère la coalition actuelle pour le prochain gouvernement
Turun Sanomat rapporte que pour M. Jyrki Katainen, ministre des finances et président du parti conservateur, la coalition actuelle de quatre partis - parti du centre, parti conservateur, alliance verte et parti suédois – pourrait continuer après les élections législatives, mais sous sa direction. M. Katainen pourrait participer au même gouvernement avec M. Soini et les Vrais Finlandais. Cela dépendrait des ministres et de leur capacité de coopération.
TS/dim/9

Nokia

Nokia place ses espoirs dans Microsoft
« Gains à court terme pour Microsoft, pertes pour les ingénieurs finlandais » AL
Helsingin Sanomat analyse que Nokia était obligé de prendre une décision concernant son système d’exploitation Symbian. Un échec plus important encore que Symbian fut celui de Meego (en coopération avec Intel). En dix ans, Nokia a perdu sa place de leader en matière de nouveautés. Et son ancien ennemi [Microsoft] est devenu son meilleur ami. Aamulehti rapporte que certains analystes s’étonnent que Nokia ait chois de se tourner vers Microsoft, auquel il faudra payer une licence d’utilisation, alors que le système d’exploitation de Google, Androïd, aurait été gratuit. Kauppalehti défend au contraire ce choix qui permet à Nokia et à Microsoft de répondre à la concurrence de Apple et Google. Helsingin Sanomat compare l’union de Nokia et Microsoft à celle de deux Goliat dont la victoire est loin d’être assurée face aux David représentés par Apple et Google. « Pour la Finlande, il est à craindre que Nokia et ses sous-traitants perdent des milliers d’emplois et que la Finlande perde sa place de berceau de la recherche et du développement de Nokia », conclut HS.
L’annonce de Nokia a fait perdre plus de 14% au cours de l’action, soit une perte de capitalisation de 4,4 milliards d’euros.
Le gouvernement finlandais, qui avait été prévenu à l’avance des annonces de Nokia, a déclaré s’attendre à des diminutions d’emplois importantes et à une restructuration significative. Cela pourrait prendre plusieurs années. « Notre objectif à tous est de trouver de nouvelles carrières au plus possible d’employés de Nokia et de ses sous-traitants », a déclaré la Première ministre Mari Kiviniemi.
Dans ses commentaires, le Ministre de l’Economie Mauri Pekkarinen a parlé d’un « grand danger » et d’une « importante menace pour un grand nombre d’emplois en Finlande ».
Nokia emploie 19800 personnes en Finlande et ses sous-traitants des milliers d’employés. Le secteur de la programmation emploie plus de 50 000 personnes.
Le président du syndicat des employés Pro estime que l’indemnité de licenciement pour les employés de Nokia devrait être de 100 000 euros.
HS AL UD KL

Economie

Le chantier naval de Turku perd une commande au profit de l’Allemagne
Turun Sanomat relève que le lient fidèle du chantier STX de Turku, Royal Carribean Cruises a choisi de commander son nouveau navire de croisière au chantier Meyer Werft, en Allemagne.
« C’est un sérieux problème pour l’ensemble du cluster de la construction navale et pour toute la Finlande », a déclaré le Ministre de l’Economie Mari Pekkarinen.
TS

D’importants licenciements en vue à Arabia
L’usine de céramique d’Arabia a lancé un plan social concernant l’(ensemble de son personnel (230 personnes). Selon Helsingin Sanomat, 95 personnes seraient menacées de licenciement.
HS

Ecart des salaires entre les hommes et les femmes

L’euro des femmes vaut toujours autour de 80 cents
L’écart des salaires entre les hommes et les femmes ne diminue que très lentement. Pour un euro gagné par un homme, une femme gagne 82 cents aujourd’hui, par rapport à 81 cents en 2006, date à laquelle le gouvernement et les organisations syndicales avaient fixé comme objectif de diminuer l’écart de 20 % à 15 % pour 2015.
Dans les conventions collectives, les parts d’augmentations salariales distribuées selon la volonté de l’employeur se sont avérées efficaces, mais la répartition du marché de travail en travaux d’hommes et travaux de femmes freine la diminution de l’écart.
Kaleva/ven/7

Défense

Rénovation des chars Pasi
Les forces armées envisagent de réparer 500 chars Pasi (XA-180 et XA-185) fabriqués dans les années 1980 et 1990.
Le coût des travaux de rénovation pourrait s’élever à 150 millions d’euros. Une décision sur les réparations à faire et sur un appel d’offres sera prise dans un an et demi.
HS/sam/A13

Météo

Le record de froid risque d’être battu
Selon Helsingin Sanomat, le record de froid de cet hiver a été battu ce matin à Utsjoki en Laponie : - 37,9 °. Selon les prévisions météorologiques, le temps froid durera toute la semaine et peut-être encore la semaine suivante.
Le record de tous les temps en Finlande a été mesuré à Kittilä en Laponie en janvier 1999 : -51,5 °.
HS/lun/A11

Vendredi 11 février 2011

Politique européenne et étrangère

Wikileaks

Affaire Lipponen : « Selon Mme Halonen, tout est clair » STT
La Présidente Halonen a déclaré qu’elle avait toute sa confiance dans l’ancien président du parlement, M. Lipponen, ainsi que dans son ancien secrétaire général et dans les diplomates mis en cause dans le télégramme diplomatique rapportant sa rencontre avec M. Poutine en 2004.
Le vice-président de la commission des Affaires étrangères du Parlmeent, M. Markku laukkanen (Centre) souhaite néanmoins que l’ancien président du Parlement M. Lipponen soit entendu par sa commission. « Il serait intéressant de savoir qui a informé M. Lipponen (du contenu des entretiens entre Mme Halonen et M. Poutine). Nous nous inquiétons du fait que des Etats étrangères étrangers soient informés avant les députés de la commission des Affaires étrangères.
Le secrétaire général du Ministère des Affaires étrangères, M. Pertti Torstila, déclare dans Suomen Kuvalehti que ce qui est reproché est finalement « le travail normal des diplomates ». S’il s’agit d’un entretien entre le Président ou le Ministre des Affaires étrangères, un fonctionnaire peut avoir l’autorisation d’en informer les ambassadeurs ou représentants d’autres Etats. M. Torstila estime que les révélations de Wikileaks ne menacent pas les relations entre la Finlande et la Russie.
L’éditorialiste de Kesksisuomalainen estime qu’il faut que les députés de la commission des Affaires étrangères soient mieux informés des décisions de politique étrangère du président et du gouvernement. Selon l’éditorialiste, les procédures peuvent être modifiées avant même l’entrée en vigueur de la réforme constitutionnelle.
UD KS SM

« Les Etats-Unis entendaient tout ! Ils étaient informés le jour même » HS
Helsingin Sanomat a eu accès à des centaines de télégrammes diplomatiques concernant la Finlande. Le quotidien en a commencé la diffusion aujourd’hui, et la poursuivra durant les jours à venir. Le quotidien a obtenu ces informations après un accord avec le journal norvégien Aftenpost qui a obtenu ces matériaux en décembre. Dans l’édition de ce jour Helsingin Sanomat s’intéresse aux relations entre la Finlande et la Russie. D’autres thèmes seront traités ensuite. Il y a en tout 601 télégrammes diplomatiques de l’ambassade américaine à Helsinki, de juin 2000 à février 2010.
Pour Helsingin Sanomat il ressort que les relations entre la Finlande et les Etats-Unis ont été très étroits, voire intimes, la seule chose qui manque étant l’adhésion à l’OTAN. Les dizaines de télégrammes consacrés à la Russie montrent que les relations entre les Etats-Unis et la Finlande étaient très proches. Les dirigeants de la politique étrangère finlandaise ont tenu les Américains très informés des rencontres entre dirigeants Finlandais et Russes. Le plus souvent, ce sont des Hauts fonctionnaires qui se rendaient à l’ambassade américaine.
Après l’entretien entre la Présidente Halonen et le Président Poutine en 2000, l’ambassadeur américain Eric Edelman a été informé, le jour même, par le secrétaire général de la présidence Jaakko Kalella. Deux jours après, c’est le directeur Europe de l’Est du MAE, M. René Nyberg, qui livrait à M. Edelman « aussi bien le contenu du Coreu du gouvernement finlandais que, celui, plus détaillé, destiné en interne au gouvernement finlandais ».
Il ressort aussi de cette correspondance que les Américains considérèrent comme un tournant la réaction du ministre des Affaires étrangères Ilkka Kanerva après l’affaire de la statue du soldat de bronze en Estonie « qui a encouragé le gouvernement finlandais à se départir de sa tendance à se soumettre aux Russes sur les questions délicates ».
HS

Pas de révélations sur l’Irakgate
Selon Helsingin Sanomat, la correspondante diplomatique américaine ne contient pas d’information nouvelle sur l’affaire Irakgate qui avait conduit la Première ministre Anneli Jäätteenmäki à démissionner pour avoir divulgué des informations sur la rencontre entre M. Lipponen et le Président Bush, en 2003.

« Mme Halonen considérée comme antiaméricaine » HS
Helsingin Sanomat rapporte les portraits des dirigeants finlandais faits par les Américains. Il en ressort que la Présidente Halonen est considérée comme anti-américaine mais qu’en même temps elle suscite le respect. En revanche, l’ancien Ministre des Affaires étrangères Erkki Tuomioja suscite le scepticisme voire la franche cirtique pour son manque de transatlantisme et « sa tendance à exagérer les différences avec Wasdhington, même sur les sujets où nous sommes du même avis ».
HS

Editorial
L’éditorialiste d’Helsingin Sanomat relève que les télégrammes diplomatiques de l’ambassade américaine ne contiennent aucune révélation qui changerait nos connaissances historiques. Ce qui fera cependant débat, c’est l’enthousiasme avec lequel les Finlandais ont informé l’ambassade américaine des points de vue sur la politique étrangère finlandaise et surtout la Russie ».
« On ne peut commenter les informations livrées à une ambassade sans se rappeler que durant des décennies, les dirigeants finlandais allaient courbés à l’ambassade de Russie où ils défendaient les intérêts finlandais, mais aussi permettaient aux Russes de s’immiscer dans la politique intérieure finlandaise, parfois l’encourageant même, ce qui était humiliant. »
« Les entretiens rapportés par les télégrammes américains témoignent plutôt de relations diplomatiques traditionnelles où on échange des informations, ce qui n’est pas humiliant », écrit l’éditorialiste qui note toutefois que, certains Finlandais étaient très actifs pour informer les Américains. « Les révélations de Wikileaks vont purifier l’atmosphère », conclut HS.
HS

Mer Baltique

La Russie accueillera la prochaine réunion
Les pays riverains de la mer Baltique se sont réunis à Helsinki, hier, pour présenter l’état d’avancement de leurs projets en faveur de la mer baltique. Il y a un an, à l’occasion du sommet du Baltic Sea Action Group, ces états, des ONG, un nombre d’entreprises et de particuliers se sont engagés en faveur de 180 mesures au total afin d’améliorer l’état de la mer Baltique.
Même si des mesures concrètes, par exemple pour diminuer les déchets de l’agriculture, font défaut, Mme Halonen, Présidente finlandaise, se déclare optimiste. Elle relève que le Premier ministre Poutine a promis d’être l’hôte de la prochaine réunion sur ces questions.
Mme Halonen estime que la coopération entre la Finlande et la Russie a permis de redémarrer le projet de station d’épuration des eaux usées de Kaliningrad.
Selon la fondation Baltic Sea Action Group, 12 % des engagements pris il y a un an ont été mis en œuvre et plus 70 % d’entre eux avancent.
HS/A11, UD

Finlande – Russie

Lemminkäinen construira 2000 logements à Saint-Pétersbourg
Le groupe finlandais Lemminkäinen a signé un contrat sur la construction de 2000 logements et locaux à Saint-Pétersbourg. Le projet s’élève à 400 millions d’euros.
SM

PAC

Aides agricoles
Suomenmaa titre sur l’éventualité que les aides agricoles soient liées à des mesures en faveur de l’environnement. La Commission européenne a esquissé un modèle où un critère pour l’obtention des aides serait que l’exploitation entame des mesures de protection de l’environnement.
Le directeur de la MTK, confédération des producteurs agricoles ne se fait pas d’illusions sur le coût des mesures écologiques et estime que « s’il on veut des produits plus verts, il faut être prêt à en payer le prix ».
SM

Ministère des affaires étrangères

M. Väyrynen annonce qu’il n’est pas d’accord avec M. Stubb sur quoi qu’il soit
Helsingin Sanomat rapporte que M. Paavo Väyrynen, ministre centriste du commerce extérieur, a publié jeudi un livre sur ses points de vue sur la politique étrangère. Dans ce livre, il critique ardemment les orientations du ministre conservateur des affaires étrangères, M. Alexander Stubb. Pour M. Väyrynen, M. Stubb est « la personne la plus fédéraliste que je connaisse ».
M. Väyrynen donne plusieurs exemples de cas où M. Stubb n’a pas tenu compte de ses positions dans des dossiers qui relèvent pourtant du ministre du Commerce extérieur.
M. Stubb, en déplacement en Russie, s’est félicité des critiques de M. Väyrynen. « Je suis en bonne compagnie, puisque Paavo a déjà critiqué MM. Ahtisaari, Koivisto, Holkeri et Niinistö. »
M. Väyrynen critique également l’ancien président, M. Koivisto, et surtout le fait qu’il avait nommé, en 1987, un gouvernement « bleu-rouge » des conservateurs et des sociaux-démocrates.
HS/A8

Politique intérieure

Elections législatives

Selon M. Katainen, il y a maintenant quatre candidats au poste de Premier ministre
Helsingin Sanomat relève que selon un sondage sur l’audience des partis politiques, effectué pour le compte du journal télévisé de la MTV3, l’audience du parti conservateur a baissé pour atteindre 19,8 %. Celle du parti du centre serait de 19,3 % et l’audience du parti social-démocrate ne serait que 17,3 %. La popularité des Vrais Finlandais serait montée à 17 %.
Les présidents des trois plus grands partis, Mme Kiviniemi (parti du centre), M. Katainen (parti conservateur) et Mme Urpilainen (PSD), ont participé hier à une table ronde organisée par EVA, délégation de la vie économique, présidée par M. Jorma Ollila.
Après la publication des nouveaux chiffres sur l’audience des partis, M. Katainen a déclaré que, maintenant, il y a quatre candidats pour le poste de Premier ministre, au lieu de trois. Mme Urpilainen estime que les sondages montrent surtout l’incertitude des électeurs. Mme Kiviniemi souligne qu’il ne s’agit que d’un sondage parmi beaucoup d’autres.
M. Soini, qui n’était pas parmi les participants, estime qu’avec cette audience, son parti devrait avoir au moins trois portefeuilles dans le prochain gouvernement.
HS/A8, KS/11, AL/A10

Transports en public

La ministre des la Justice favorable aux caméras de surveillance dans les bus
Helsingin Sanomat relève que la ministre de la Justice, Mme Brax, ne voit pas de raison pour ne pas installer des caméras de surveillance dans des bus, à l’instar des taxis.
Ma question a été évoquée au Parlement en raison du nombre accru des attaques et des menaces visant les chauffeurs de bus dans la région de la capitale.
Le week-end dernier, un chauffeur de bus a été agressé à Helsinki.
HS/A11

Grève des bus
Les chauffeurs de bus menacent d’arrêter la circulation pour la nuit, vendredi à 21 heures et samedi à 21 heures. Ils ont demandé des mesures pour garantir la sécurité dans un contexte où au cours des douze derniers mois, il y a eu une trentaine d’agressions les visant, dans la région de la capitale.
Mme Rihtniemi, directrice générale des transports en commun de la région de la capitale, a promis qu’il y aurait plus de vigiles dès ce soir.
Les chauffeurs souhaitent plus de précisions concernant les mesures en faveur de leur sécurité.
HS/A13

Jeudi 10 février 2011

Politique européenne et étrangère

Afghanistan

Les Finlandais vont céder la responsabilité aux Afghans
L’ambassadeur finlandais en Afghanistan, M. Pauli Järvenpää, confirme que la province où patrouillent les Finlandais pourrait bien être parmi les premières à passer de la responsabilité des troupes FIAS de l’OTAN à celle des Afghans. « Les décisions sont actuellement en préparation. Les Afghans décident des localités et des dates », confirme M. Järvenpää.
Le président afghan vient de déclarer qu’il communiquera les informations sur les premiers transferts le jour du traditionnel nouvel an afghan, le 21 mars. Selon M. Järvenpää, ces informations pourraient être disponibles dès la réunion des ministres de la défense de l’OTAN le 11 mars.
Dans son discours, le président afghan, M. Hamid Karzaï, appelle notamment les équipes de reconstruction provinciales (PRT) à quitter le pays dès le processus de transfert de la sécurité.
HS/A2, A5

Editorial : « En Afghanistan, il faut aller vite » HS
L’éditorialiste du quotidien Helsingin Sanomat estime que le transfert des responsabilités aux autorités afghanes devrait être entamé au plus vite si l’on souhaite respecter les échéances imposées par la gestion de crise internationale. « Même ce faisant, il faudra se dépêcher pour que l’opération se transforme en gestion de crise civile d’ici 2014. C’est une mission difficile pour les participants à l’opération de gestion de crise », note l’éditorialiste.
La Finlande est en retard sur son calendrier initial. Il y a aujourd’hui 180 soldats finlandais en Afghanistan du nord et le nombre des 195 prévus ne sera pas atteint avant le mois de mars. La Finlande a notamment du mal à trouver des formateurs militaires.
Au sud-est de Mazar-i-Sharif, se trouve la province de Samangan, qui deviendra le centre des activités finlandaises et devrait être parmi les premières provinces dont le contrôle de la sécurité sera transféré aux autorités afghanes.
Le gouvernement finlandais évalue ses besoins en gestion de crise tous les six mois. La prochaine évaluation concernant l’opération en Afghanistan aura lieu à la fin de l’année.
HS

Wikileaks

M. Salolainen veut des informations de la part de la Présidente Halonen
Ilta-Sanomat rapporte que le Président de la commission des Affaires étrangères du Parlement M. Petti Salolainen s’étonne que l’ambassade américaine ait été mieux informée que les parlementaires finlandais du contenu des entretiens entre la Présidente Halonen et le Président russe en décembre 2004, comme il en ressort du télégramme diplomatique révélé par Wikileaks.
La Présidente a invité aujourd’hui la commission des Affaires étrangère set le sujet sera certainement évoqué.
La présidente a aussi déclaré qu’elle entendait s’entretenir de cette affaire avec l’ancien président du Parlement, M. Paavo lipponen, mentionné comme un des informateurs de l’ambassade américaine.
L’ambassade américaine a prévenu par téléphone certains de ses contacts en Finlande des révélations à venir, rapporte Ilta-Sanomat.
IS

Russie

M. Stubb à Saint-Pétersbourg
Helsingin Sanomat relève que le ministre des affaires étrangères, M. Alexander Stubb, qui effectue une visite de trois jours au Nord-Ouest de la Russie, a participé mercredi à un séminaire sur le partenariat arctique finno-russe à Saint-Pétersbourg.
La Finlande compte investir plus dans la région arctique et consolider son partenariat avec la Russie. M. Stubb souhaite que le partenariat arctique finno-russe, qui est une initiative finlandaise, soit « épargné par la bureaucratie ». Le modèle de cette coopération pourrait être la coopération entre la Russie et la Norvège.
La Finlande renforce sa représentation dans la Russie du Nord et transforme son antenne consulaire de Mourmansk en un consulat général. Le poids politique de la région arctique augmente en raison des ressources énergétiques importantes et de la route maritime septentrionale.
M. Stubb souhaite que les entreprises finlandaises s’installent de plus en plus en Russie. Selon le consul finlandais, M. Jyrki Terva, environ 500 entreprises finlandaises se sont installées à Saint-Pétersbourg. En Russie il y en a au total environ 650 et elles donnent du travail à 50 000 personnes.
HS/10, AL/A7

M. Stubb est tenté par le Pôle Nord
M. Stubb a rencontré mercredi à Saint-Pétersbourg M. Artur Tchilingarov, expéditeur polaire renommé et envoyé spécial du président Medvedev pour les questions arctiques. Si M. Stubb arrive à garder son portefeuille actuel aussi après les élections législatives, ils ont décidé de faire ensemble une expédition au Pôle Nord.
IS/12

Politique agricole commune

Turun Sanomat s’inquiète que la commission du parlement européen chargée de préparer la réforme de la PAC ne comporte pas de Finlandais.
La Ministre de l’Agriculture Sirkka-Liisa Anttila engage les députés européens finlandais à s’engager sur le travail de cette réforme.
TS

OCDE

M. Gurría en Finlande
Selon Suomenmaa, le secrétaire général de l’OCDE, M. Angel Gurría, participe aujourd’hui à une réunion du conseil économique du gouvernement finlandais, présidé par la Première ministre, Mme Mari Kiviniemi. M. Gurría doit évoquer dans sa présentation les perspectives économiques globales. Mme Kiviniemi et M. Gurría auront aussi un entretien privé sur la situation économique.
Le commissaire européen chargé de l’économie, M. Olli Rehn, participera également à cette réunion. Dans son intervention, il doit évoquer la dimension européenne.
La réunion est suivie d’une table ronde sur la croissance durable.
SM/8

Politique intérieure

Parlement

Le Parlement a renouvelé sa confiance au gouvernement
Helsingin Sanomat rapporte que les députés ont voté mercredi sur la motion de censure de l’opposition sur la croissance de l’écart des revenus et la structure de l’imposition. Le Parlement a renouvelé sa confiance au gouvernement Kiviniemi par 112 voix contre 70.
HS/A6

Elections législatives

Table ronde des présidents des partis politiques sur la politique européenne
Turun Sanomat relève que les présidents des huit partis représentés au Parlement - à l’exception de M. Timo Soini des Vrais Finlandais - ont participé mercredi à une table ronde organisée dans les locaux de l’Université de Helsinki sur les orientations de la politique européenne de la Finlande.
La plupart des partis politiques sont prêts à consolider la coopération économique de l’Union européenne, la gauche par les recettes fiscales et la droite par la croissance et l’amélioration de l’emploi. Les représentants des Vrais Finlandais et de l’Alliance des gauches ont surtout critiqué l’UE.
Concernant une adhésion de la Turquie à l’Union, seule Mme Räsänen des Chrétiens-démocrates et M. Arhinmäki de l’Alliance des gauches ont été contre. MM. Wallin du parti suédois et Katainen du parti conservateur ont été favorables à une adhésion de la Finlande à l’OTAN.
TS/13

Economie

La Suède se remet de la crise plus rapidement que la Finlande
Après avoir enregistré le plus important recul des pays européens (-30% en 2009), la Finlande voit ses exportations repartir (+16% en 2010).
Mais la reprise est moins forte qu’en Suède par exemple, ce qui fait craindre que la Finlande aurait perdu définitivement des marchés.
UD

La fête des dividendes moins importante que prévue
On attendait à ce que les grandes entreprises versent jusqu’à 10 milliards d’euros de dividendes ce printemps. Finalement, le total devrait s’établir à moins de 9 milliards d’euros.
Les principaux responsables en sont Nokia et Fortum qui ont annoncé ne pas augmenter les dividendes par rapport à l’année dernière.
L’Etat finlandais, qui a des participations dans 58 entreprises, devrait recevoir environ 900 millions d’euros de dividendes.
KL

L’inflation est une menace réelle
L’éditorialiste de Kauppalehti s’inquiète du risque de l’inflation. Les prix à la consommation ont augmenté de 2,9% en décembre par rapport à l’année dernière.
Pour Kauppalehti, l’inflation est la principale menace pour l’économie et le facteur le plus critique pour les négociations salariales.
KL

Mercredi 9 février 2011

Politique européenne et étrangère

Finlande – Russie

La Finlande a ouvert un centre de visas à Saint-Pétersbourg, géré par un groupe indien
Selon le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, la Finlande peut être considérée comme une grande-puissance en matière de visas, vu le nombre de visas délivrés aux Russes. En 2010, près d’un million de visas ont été délivrés par la Finlande en Russie, dont 750 000 à Saint-Pétersbourg.
Puisque ni les locaux ni le personnel du Consulat de Finlande ne pouvaient plus faire face au nombre accru de demandeurs, la Finlande a décidé d’externaliser ce service concernant Saint-Pétersbourg. A Moscou, ce service avait déjà été externalisé.
Le groupe indien VFS se chargera désormais du côté pratique de la procédure de délivrance des visas.
Le nouveau système n’engendrera pas de frais pour la Finlande, car les demandeurs de visa seront facturés 21 euros de plus pour un service plus rapide. Le Consulat continuera à délivrer des visas, sur rendez-vous. C’est le consulat qui prendra la décision sur la délivrance des visas.
M. Stubb a évoqué la question de la suppression éventuelle du visa avec le gouverneur de Saint-Pétersbourg, Mme Matviyenko. Il souhaite que le visa entre les deux pays puisse être supprimé d’ici 2018.
M. Stubb a également évoqué l’achat de terrains par des étrangers, avec le gouverneur de la région de Leningrad, M. Serdyukov. Il a souligné l’importance de la réciprocité dans ces questions.
HS/A11, HBL/5

Visite de M. Annan

M. Annan interviendra à l’occasion de la première journée Ahtisaari en avril
L’ancien secrétaire général de l’ONU, M. Kofi Annan, sera l’intervenant principal des festivités à l’occasion du dixième anniversaire de l’organisation de médiation Crisis Management International, le 19 avril.
Plus tard, il est envisagé de célébrer la journée Ahtisaari en novembre, à l’occasion de la fête de Martti, le 10 novembre.
HS/A10

Wikileaks

L’ambassadeur américain a informé les politiciens concernant les révélations à venir
Keskisuomalainen relève que l’ambassadeur des Etats-Unis en Finlande, M. Bruce J. Oreck, a informé les politiciens finlandais concernant les révélations de Wikileaks à venir. L’ambassadeur a pris personnellement contact avec les politiciens dont les activités et propos sont évalués dans les télégrammes diplomatiques détenus par Wikileaks.
Keskisuomalainen note que M. Oreck n’a pas voulu commenter l’affaire hier.
Un journal russe a publié, la semaine dernière, un document sur les entretiens menés en 2004 par M. Paavo Lipponen, alors président du Parlement, et l’ambassadeur des Etats-Unis en Finlande, qui portait sur un entretien entre les présidents finlandais et russe.
KS/5

Selon M. Paatero, la police fait une enquête si quelqu’un le demande
Selon Turun Sanomat, le chef de la police, M. Mikko Paatero, estime que la police ne compte pas faire, de sa propre initiative, une enquête sur les activités de M. Lipponen en 2004. La situation est bien entendu différente si on demande à la police de faire une enquête.
Une plainte contre M. Lipponen a été transmise au chancelier de la justice, M. Jaakko Jonkka. Il ne compte toutefois pas commencer une étude. « Le chancelier de la justice n’est pas compétent pour étudier les activités des députés ou du président du Parlement », souligne M. Jonkka. Selon lui, il faut se tourner vers le secrétaire général du Parlement ou la police.
La personne ayant demandé l’étude de l’affaire par le chancelier de la justice, M. Lasse Leppänen, directeur d’une entreprise de consultation dans le commerce vers l’Est, dit avoir eu des menaces par téléphone.
TS/5

Mme Halonen a l’intention de parler avec M. Lipponen
Le tabloïd Ilta-Sanomat relève que la Présidente, Mme Tarja Halonen, a confirmé au journal hier qu’elle avait l’intention d’évoquer les évènements de décembre 2004 avec M. Lipponen, ainsi qu’avec la commission des affaires étrangères du Parlement lors de sa prochaine réunion avec cette commission jeudi.
Mme Halonen a refusé hier de commenter les détails de l’affaire avant son entretien avec la commission des affaires étrangères.
On attend que M. Lipponen, qui sera interviewé samedi matin à une émission de la TV1, donne plus d’informations sur l’affaire.
IS/6

M. Kanerva attend des révélations
Selon Ilta-Sanomat, M. Ilkka Kanerva, députés conservateur et ministre des affaires étrangères de 2007 à 2008, attend des révélations de Wikileaks concernant sa période ministérielle. Il n’a pas été contacté par l’ambassade des Etats-Unis mais une source finlandaise l’a informé. « A cette époque, j’ai eu beaucoup d’activités vers les Etats-Unis », souligne M. Kanerva.
IS/8

Immigration

Des députés souhaitent durcir les conditions du regroupement familial
La commission de l’Administration publique estime que la règlementation finlandaise concernant le regroupement familial est souple par rapport à celui en vigueur dans les autres pays nordiques et européens.
La commission en question terminera aujourd’hui ses travaux pour donner un avis en la matière. Selon le président de la commission, M. Rantakangas (Centre), la question est délicate, mais les membres sont d’accord sur le fait qu’il y a des problèmes dans la politique en la matière et qu’il faut les évoquer lors des prochaines négociations en vue de la formation du gouvernement.
Il y a actuellement 9000 demandes de regroupement familial qui attendent d’être étudiées.
Durcir les conditions du regroupement pourrait signifier que la personne qui le demande ait un logement, des revenus suffisants, ou qu’elle ait résidé en Finlande depuis longtemps.
HS/A6

Politique intérieure

Sondage sur la coalition gouvernementale

33 % des Finlandais préféreraient une coalition Centre-Kokoomus
Helsingin Sanomat a fait effectuer un sondage sur la base de la prochaine coalition gouvernementale.
Le tiers des personnes interrogées seraient favorables à une coalition Centre-Conservateurs (complétée des Verts et/ou des Vrais Finlandais), 20 % souhaitant une coalition Conservateurs-PSD et 17 % une coalition Centre-PSD.
11 % des personnes interrogés souhaiteraient une coalition PSD-Alliance des gauches et 18 % ne se prononcent pas.
Les militants du Centre formeraient le plus volontiers un gouvernement avec le Parti conservateur (68 %), ceux du Kokoomus avec le Centre (62%) et ceux du PSD avec le Centre (53 %). Les électeurs de l’Alliance des gauches souhaitent une coalition avec le PSD (84 %), les Verts étant divisés entre les PSD (53 %) et le Parti conservateur (48 %) et les Vrais Finlandais entre le PSD (49 %) et le Centre (48 %).
HS/A5

Editorial : « Les sociaux-démocrates devant un défi important à relever » HS
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat relève qu’alors que les militants du Centre, des Vrais Finlandais et de l’Alliance des gauches sont plus sûrs qu’avant de leur intention de voter, les Verts et les conservateurs le sont moins qu’avant.
L’éditorialiste note que la majorité des militants centristes et conservateurs souhaitent poursuivre la coopération gouvernementale actuelle (entre le Centre et le PSD). Le tiers souhaitent une coalition avec le PSD.
C’est un défi important à relever pour le PSD : pour entrer au gouvernement, il leur faudrait probablement devenir le plus grand parti aux législatives.
HS/A2

Nokia

Rumeurs d’un siège social virtuel
Ilta-Sanomat relève que selon des rumeurs, M. Elop, directeur général de Nokia, envisage de mettre en place un siège social virtuel dans la Silicon Valley en Californie pour Nokia.
M. Ylä-Anttila de l’institut de recherche Etla, relève que Nokia a versé environ neuf milliards d’euros en impôt sur les sociétés en Finlande de 1997 à 2009. Durant cette même période, Nokia a obtenu des subventions de 160 millions d’euros de Tekes, l’Agence nationale pour le développement technologique.
Nokia finance la recherche en Finlande et M. Ylä-Anttila estime que le fait que la recherche reste en Finlande a une signification aussi importante pour la Finlande que le fait que le siège social de Nokia y reste.
IS/10-11

Nucléaire

Olkiluoto pourrait utiliser l’uranium finlandais
Turun Sanomat rapporte qu’il est possible que la centrale nucléaire d’Olkiluoto puisse utiliser à l’avenir un combustible nucléaire préparé à partir de l’uranium extrait en Finlande.
L’entreprise canadienne Cameco, un des fournisseurs de l’uranium brut de Teollisuuden Voima, a passé un accord sur l’achat d’uranium avec l’entreprise minière Talvivaara.
Talvivaara a annoncé mardi que Cameco compte investir au maximum 60 millions de dollars dans la construction d’une usine de récupération de l’uranium à Talvivaara dans la région de Kainuu. Talvivaara rembourse cet investissement par la livraison d’uranium pendant les premières années de l’accord. Après le remboursement de cet investissement, Cameco s’engage à acheter l’uranium de Talvivaara jusqu’à la fin de l’année 2027.
Talvivaara n’a pas encore obtenu l’autorisation d’extraire de l’uranium en tant que sous-produit de nickel. L’accord conclu avec Cameco nécessite l’autorisation des autorités finlandaises, ainsi que l’approbation de la Commission européenne et de l’Euratom.
Actuellement, TVO achète son uranium du Canada et de l’Australie.
La production annuelle d’uranium de Talvivaara est estimée à environ 350 tonnes d’uranium brut. Les deux réacteurs actuels d’Olkiluoto utilisent environ 40 tonnes de combustible nucléaire, ce qui correspond à environ 250 tonnes d’uranium brut.
TS/15

Mardi 8 février 2011

Politique européenne et étrangère

Conseil européen

Editoriaux

« Il est temps de passer à la caisse » HS
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat estime que « l’Allemagne et la France exigent désormais le prix de la solidarité : en plus de la politique monétaire commune il faut unifier les politiques économiques ». « L’initiative des deux grands est positive car elle oblige l’UE à s’entendre sur les règles de la politique financière et à construire un système crédible pour renforcer les marchés financiers européens. En revanche, la liste des mesures proposées par Mme Merkel et M. Sarkozy suscitent des interrogations lorsqu’ils demandent une harmonisation des systèmes de retraite, de la politique salariale ou de la fiscalité. On peut se demander à quel point cette liste traduit la volonté de l’Allemagne et de la France de renforcer leur compétitivité par rapport aux autres pays européens. On peut se demander si la France et l’Allemagne ne veulent pas faire payer l’aide versée aux autres pays ? Si cette liste se concrétise, cela pourrait même affaiblir la compétitivité européenne. De plus ces domaines sont sensibles dans de nombreux pays.
En conclusion, l’éditorialiste regrette que l’initiative des deux grands mette la Commission devant le fait accompli et contribue encore à affaiblir l’institution qui défend les petits Etats.
HS

« La culotte de cuir et le béret obligatoires pour tous » AL
Aamulehti rapporte que l’initiative franco-allemande a suscité plus que des interrogations chez nombre de petits Etats. « Même si certains en doutent, ces deux grands sont capables de réaliser en Europe tout ce qu’ils veulent. Les exemples n’en manquent pas », estime l’éditorialiste.
« Les mesures présentées dans le pacte de compétitivité exigeront des décisions difficiles et des mlimitations, qui seront possibles en Allemagne et même en Finlande, mais pas partout. En effet, elles lieront les mains des dirigeants dans des pays où l’on a une autre culture », selon Aamulehti.
AL

Finlande – Russie

Visite de M. Stubb
Le Ministre des Affaires étrangères se rend du 8 au 10 février pour une visite de trois jours au Nord-Ouest de la Russie, à Saint-Pétersbourg, Vyborg et Petrozadovsk. Il y rencontrera les autorités locales et des Finlandais. Des visites au poste de frontière de Vaalimaa et dans le train Allegro sont prévues au programme du ministre qui inaugurera le nouveau centre des visas de Finlande à Saint-Pétersbourg qui a émis 751 000 visas l’année dernière.
M. Stubb ne se rendra finalement pas dans la commune de naissance de son père, Käkisalmi (située dans la Carélie anciennement finlandaise). Ilta-Sanomat se demande si c’est en raison de la polémique sur les restrictions à l’achat de terrains par les étrangers dans les régions frontalières. Ce sujet sera abordé par M. Stubb durant son voyage.
La Finlande attend toujours une réponse de la part de la Russie à sa note sur le sujet. Les Finlandais souhaitent notamment savoir pourquoi certaines régions de l’ancienne Carélie finlandaise ne sont pas sur la liste des communes où il est interdit aux étrangers d’acquérir des terrains.
IS

Lappeenranta veut se mettre au russe
De nombreuses communes de l’Est de la Finlande, dont Lappeenranta souhaitent mettre le russe au niveau du suédois comme langue étrangère dans le primaire. Ces communes demandent au ministère de l’Education droit de tester l’élargissement des langues optionnelles proposées aux élèves.
HS

Politique intérieure

Campagne électorale - Politique européenne

Débat Stubb - Farage
Ilta-Sanomat rapporte que le ministre des Affaires étrangères M. Stubb a débattu hier, à Helsinki, avec le groupe Europe Libertés Démocratie du parlement européen, en visite en Finlande à l’invitation du Président des Vrais Finlandais M. Soini.
M. Stubb et les eurodéputés dirigés par M. Farage étaient en désaccord sur tout : l’UE, l’euro, le multiculturalisme, l’immigration et même Mme Ashton, « fantastique », selon le ministre finlandais.
IS

Mme Royal lance la campagne du PSD
La députée française Ségolène Royal a tenu, hier, une conférence de presse avec la présidente du PSD, Mme Urpilainen, à Helsinki. Durant sa visite, Mme Royal participe à des séminaires et se familiarise avec le système scolaire et les entreprises d’innovation finlandais.
Mme Royal a déclaré que le parti socialiste français comme le PSD finlandais partageaient les mêmes inquiétudes sur l’avenir de l’Etat providence.
Mme Royal considère que la montée du populisme en Europe s’explique par l’augmentation des inégalités. Selon elle, les populistes ont trouvé deux boucs émissaires : l’UE et les étrangers. Mme Royal a au contraire souligné que les étrangers contribuaient à la richesse du pays d’accueil.
Interrogée sur l’opportunité pour la Finlande d’adhérer à l’OTAN, Mme Royal a répondu « Non » et a souligné que le partenariat actuel convenait très bien à la Finlande.
UD AL TS

Sûreté nationale

Trois juristes candidats à la tête de SuPo
Trois juristes convoitent le poste de directeur de la sureté nationale, Supo, qui est à pourvoir pour quatre ans.
Il s’agit du procureur de la république M. Ari-Pekka Koivisto, du chef adjoint de la Supo, M. Petri Knape et du secrétaire d’Etat, M. Antti Pelttari
L’actuel directeur de Supo, M. Ilkka Salmi, prendra mi-février ses fonctions de chef du centre de renseignements de l’UE.
Considéré comme le favori, connaissant bien Supo et la lutte contre le terrorisme, M. Antti Pelttari est le secrétaire d’Etat de la ministre de l’Intérieur, Mme Anne Holmlund, qui nommera le directeur provisoire de Supo.
Selon le quotidien Helsingin Sanomat, la Supo, qui souffre d’une mauvaise ambiance de travail, souhaiterait avoir un directeur venant de l’extérieur.
Le nombre des candidats au poste de directeur a radicalement baissé depuis la dernière fois. En 2007, ils étaient 21.
HS /A6

Lundi 7 février 2011

Politique européenne et étrangère

Conseil européen

La Finlande soutient la proposition franco-allemande
La Finlande soutient le projet de pacte de compétitivité proposé par la France et l’Allemagne. « Des objectifs toujours plus ambitieux en matière de compétitivité conviennent à la Finlande », a déclaré la Première ministre Mari Kiviniemi.
Elle souligne que ce pacte contient d’ailleurs des éléments que la Finlande propose depuis longtemps. « La Finlande parle de coordination fiscale depuis longtemps. On pourrait même demander de qui vient l’initiative. On pourrait même dire que l’Allemagne et la France se sont rangées sur la position finlandaise ».
« Je ne ressent pas la proposition franco-allemande comme un diktat. J’y vois un fort apport finlandais. De plus, nous avons été bien informés durant sa préparation. Il faut voir ce pacte de manière pragmatique et nous aurons la possibilité d’en modifier le contenu durant le printemps ».
Mme Kiviniemi refuse de voir là un pas vers le fédéralisme. « Toutes les mesures destinées à améliorer la compétitivité doivent se réaliser dans le cadre des traités actuels. Cela ne signifie donc pas un développement vers plus de fédéralisme ».
Mme Kiviniemi a aussi déclaré qu’elle était prête à envisager de constitutionnaliser l’équilibre budgétaire. Même si la règle semble exister en pratique en Finlande, même si elle n’est pas écrite noir sur blanc.
Mme Kiviniemi a en revanche réitéré son opposition à une augmentation du fonds de secours européen ainsi qu’à la création d’euro-obligations.
HS TS AL

Egypte

L’ambassade de Finlande au Caire s’est déplacée dans un hôtel de l’aéroport
Selon le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, le personnel de l’ambassade de Finlande s’est déplacé dans un hôtel pour des raisons de sécurité, mais également pour être plus accessible pour des Finlandais se trouvant à l’aéroport. Il est prévu que le personnel rentre à l’ambassade dès aujourd’hui.
M. Stubb souligne qu’il ne s’agit pas d’une évacuation, mais d’une mesure afin de garantir les fonctions de l’ambassade. Il estime que, politiquement, la situation en Egypte témoigne d’un blocage traditionnel. Pour lui, la situation est extrêmement grave.
Helsingin Sanomat relève que le reste des touristes finlandais sont rentrés en Finlande, samedi.
Selon le ministère, une centaine de Finlandais, dont la plupart des binationaux, restent encore en Egypte. Le ministère met en garde contre une violence à grande échelle au Caire et contre un risque de violence accru sur les sites touristiques.
HS/dim/B1

M. Stubb estime que les pays occidentaux doivent faire preuve d’introspection
Le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, estime que les pays occidentaux ont soutenu le Président Moubarak pendant trop longtemps. Il faut que ces pays se regardent dans la glace maintenant, a-t-il dit samedi.
Il relève que, dans la politique étrangère, il s’agit de chercher l’équilibre entre les droits de l’homme et la stabilité. Jusqu’à présent, les pays occidentaux se sont plus concentrés sur la stabilité, selon lui, alors que désormais il s’agit de mettre l’accent sur les valeurs.
HS/dim/B1

« La situation en Egypte est mal interprétée en Occident »,
Dans un billet publié dans Helsingin Sanomat, le lieutenant-colonel Juha Mäkelä, chercheur à l’Université de la sécurité al-Ahram au Caire écrit : « Le modèle d’une démocratie à l’occidental importée de l’extérieur – ou sa simple évocation – ou une ingérence extérieur n’ont pas fonctionné en Irak ou en Afghanistan, et ils ne fonctionneront pas en Egypte. L’Occident devrait laisser travailler tranquillement le tandem nommé par le président Moubarak, le vice-président Omar Suleiman et le Premier ministre Ahmad Shafiq », constate le lieutenant-colonel.
HS5.2/A2

Finlande – Roumanie – Bulgarie

Visite de Mme Thors
La ministre chargée de l’Immigration, Mme Thors, est actuellement en visite de trois jours en Roumanie et en Bulgarie afin de se familiariser avec la situation des Roms dans cette région. Elle rencontrera des ministres dans les deux pays pour des entretiens sur l’élargissement de la zone Schengen et la situation des Roms, entre autres.
HBL/lun/5

Atalanta

Le navire mouilleur de mines Pohjanmaa appelé souvent au secours
Très sollicité dès les premiers jours, le navire mouilleur de mines Pohjanmaa participe, depuis mardi, à l’opération de maintien pour la paix Atalanta.
Pour l’instant, les Finlandais n’ont pas encore rencontré de pirates.
Durant la première semaine, le navire Pohjanmaa, s’est principalement chargé de protéger les marines marchandes dans le golfe d’Aden, entre l’Afrique et la péninsule arabique.
Par ailleurs, le navire Pohjanmaa suit de près l’Egypte et les autres pays du nord-est africain car ils sont situés près de la zone d’activités. La situation incertaine de ces pays n’a cependant pas eu d’impact sur les activités de Pohjanmaa.
La direction de l’opération du maintien pour la paix ordonne des missions à Pohjanmaa mais celui-ci peut, au besoin, proposer son aide aux marines marchandes.
HS6.2/A6

Défense nordique

Le ministre Häkämies : « La Finlande et la Suède devraient renforcer leur coopération pour une surveillance maritime commune »
Selon le ministre de la Défense, M. Jyri Häkämies, une coopération finno-suédoise pour une surveillance maritime commune pourrait se greffer sur la future réforme de la défense nationale finlandaise. Une surveillance maritime commune de temps de paix permettrait la mise à profit en Finlande des renseignements de surveillance des sous-marins suédois. M. Häkämies souligne toutefois l’exclusivité de la Suède sur ses décisions concernant les sous-marins.
YLE

Politique intérieure

Sondage sur l’euro

Un Finlandais sur quatre toujours nostalgique du markka
Selon un sondage effectué pour le compte de Helsingin Sanomat, 66 % des Finlandais estiment qu’il est opportun pour leur pays d’être membre de l’UE et de la zone euro. 12 % des personnes interrogées souhaiteraient rester dans l’UE mais quitter l’eurogroupe et 16 % souhaiteraient que la Finlande se sépare de l’UE.
Les Vrais Finlandais se distinguent des autres partis par le fait que leurs militants souhaitent plus souvent que les autres soit que la Finlande se dissocie de l’euro soit qu’elle quitte l’UE.
Les jeunes générations et les personnes disposant d’une formation supérieure sont plus souvent favorables à l’appartenance à l’UE et à l’eurogroupe que les autres.
HS/sam/A6

Constitution

Mention sur l’appartenance de la Finlande à l’UE
La commission des lois constitutionnelles a terminé, vendredi, ses travaux sur la réforme de la Constitution. Désormais, la Constitution portera une mention sur le fait que la Finlande est membre de l’UE. Selon la commission des lois constitutionnelles, cela ne change en rien la possibilité pour la Finlande de quitter l’UE. M. Sasi, président de la commission, estime que cette mention améliorera la clarté et l’information.
M. Soini, président des Vrais Finlandais, a vigoureusement critiqué l’intention de la commission d’inscrire cette mention dans la Constitution. Il a même considéré cette question comme un critère pour la participation de son parti au gouvernement.
Outre cette question, la commission des lois constitutionnelles précise le rôle du Président dans sa proposition, notamment en matière de participation aux sommets européens, de conflits entre le gouvernement et le Président et de prise de décision concernant la gestion de crise. Concernant les sommets européens, ce sera désormais le Premier ministre ou son suppléant qui représente la Finlande.
En cas de conflit sur la politique étrangère et de sécurité entre le gouvernement et le Président, il s’agira au Parlement de résoudre ces situations sur la base d’un rapport du gouvernement.
M. Söderman, membre social-démocrate de la commission, estime que le rapport est une procédure tellement lourde qu’elle encouragera les partis à arriver à un accord entre eux.
Concernant la gestion de crise, la pratique actuelle ne change pas : la décision sur la participation à une opération relève toujours de la position commune du Parlement, du Président et du gouvernement.
La commission des lois constitutionnelles propose d’imposer au Parlement la responsabilité d’étudier tout projet législatif signé par 50 000 électeurs.
HS/sam/A6 AL/sam/A6, HS/sam/A6, TS/sam/11

Campagne électorale

M. Soini soutenu par M. Nigel Farage
Helsingin Sanomat rapporte que le président britannique du groupe Europe Libertés Démocratie du parlement européen est venu soutenir la campagne des Vrais finlandais à Helsinki.
Le président des Vrais Finlandais, M. Soini fait venir à Helsinki, cette semaine, une quinzaine de députés européens de l’ELD qui rencontreront le ministre des Affaires étrangères M. Stubb et visiteront une centrale nucléaire.
HS

Mme Royal soutient le PSD
La députée française Ségolène Royal participera demain au séminaire du PSD et de la fondation Kalevi Sorsa sur l’Europe d’après la crise économique.
HS

Transport

VR a des difficultés avec ses Pendolinos
Les trains pendulaires d’Alstom, fabriqués en Italie, ne supportent pas les conditions hivernales de la Finlande, rapporte Turun Sanomat.
La neige et la glace ont abimé les trains et VR, compagnie finlandaise de chemins de fer, va modifier les pare-chocs des trains.
Les travaux devrait coûter plusieurs millions à VR qui négocie actuellement avec Alstom une répartition des tâches et des coûts.
TS

Energie

L’industrie opposée un impôt sur l’uranium
Un groupe de travail chargé de réfléchir à un impôt sur l’uranium a rendu son rapport. Il conclut qu’une taxe modérée sur l’uranium qui sert de combustible aux centrales nucléaires pourrait rapporter jusqu’à 100 millions d’euros par an.
L’industrie finlandaise s’oppose à une telle taxation.
HS

Finance

Sampo rachète des participations de Nordea
Alors que l’Etat suédois vend peu à peu ses actions de la banque Nordea, la banque finlandaise Sampo a acheté pour 235 millions d’euros des actions de Nordea.
HS

Vendredi 4 février 2011

Politique européenne et étrangère

Egypte

Message du MAE finlandais à l’ambassade d’Egypte
Le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères finlandais, M. Pertti Torstila s’est entretenu hier avec l’Ambassadeur d‘Egypte en Finlande.
Il a exprimé son inquiétude sur les violences en Egypte et notamment sur la sécurité des étrangers sur place. Il a aussi souligné que des journalistes finlandais avaient été entravés dans l’accomplissement de leur travail.
Formin.fi

Difficultés et inquiétudes pour les exportations finlandaises vers l’Egypte
Helsingin Sanomat relève que la crise égyptienne pourrait engendrer des problèmes sérieux pour les scieries finlandaises, l’Egypte étant leur premier partenaire. Les exportations ainsi que les versements d’argent ont été interrompus.
HS/B11

Droits de l’homme

Etude sur la traite des personnes et le travail au noir
Un séminaire sur la traite de personnes a été organisé, hier à Helsinki, par la déléguée aux minorités, Mme Biaudet, la confédération des ouvriers SAK et l’Institut européen pour la prévention et le contrôle du crime dépendant de l’ONU (HEUNI) et dont le siège est à Helsinki.
Selon une étude récente concernant ces questions, il est souvent difficile de distinguer entre une discrimination professionnelle qui s’approche de l’exploitation et la traite des personnes. Cette dernière peut avoir comme conséquence la création d’une classe sociale ethnique défavorisée que l’on fait travailler en la sous-payant et en la maintenant dans des conditions insuffisantes.
L’étude de l’institut HEUNI relève que de 2004 en 2008, en Finlande, il y a eu six jugements prononcés, dans deux cas différents, concernant l’exploitation au travail.
Les travailleurs étrangers en Finlande viennent principalement d’Estonie et de Russie.
Les deux plus grands employeurs de travailleurs étrangers sont le site d’Olkiluoto 3 et le chantier naval de Turku.
Les exploitations les plus graves ont eu lieu dans des restaurants ethniques qui sont également concernés par les chiffres d’affaires non-déclarés et les salaires payés au noir.
HS/A5

Ouïgours

Visite en Finlande de Rebyia Kadeer
La presse rapporte que la présidente du congrès mondial des Ouïgours, réfugiée aux Etats-Unis, Mme Rebyia Kadeer a effectué une visite en Finlande pour parler de son peuple opprimé en Chine.
STT

Politique intérieure

Partis politiques

Les partis représentés au Parlement auront 12 millions d’euros pour les quatre premiers mois de 2011
Helsingin Sanomat rapporte que les aides de l’Etat aux partis politiques représentés au Parlement ont été décidées : les huit partis auront au total 12 millions d’euros pour les quatre premiers mois de l’année. Le reste, 24 millions d’euros, sera distribué après les élections législatives suivant le résultat électoral. Les sièges obtenus aux élections décident le montant de l’aide pour toute la législature.
Les trois plus grands partis auront environ 3 millions d’euros chacun pour les quatre premiers mois de l’année. Les Vrais Finlandais auront environ 300 000 euros suivant le nombre de députés qu’ils ont eu au début de la législature. Le groupe parlementaire des Vrais Finlandais a actuellement six députés, parce que M. Markku Uusipaavalniemi avait quitté le groupe du centre pour adhérer aux Vrais Finlandais.
Le gouvernement compte intensifier le contrôle des aides accordés aux partis politiques.
HS/A10

Propos de M. Niinistö

Les partis politiques devraient annoncer ce qu’ils comptent faire
Helsingin Sanomat relève que M. Sauli Niinistö, président du Parlement, accuse les partis politiques de se concentrer sur ce qu’ils ne comptent pas faire et oublient de dire ce qu’ils vont faire. Il estime que le parti qui changera cela et annoncera clairement ses intentions aura du succès aux élections législatives.
M. Niinistö souligne la nécessité des économies budgétaires. « Le secteur public vit au-dessus de ses moyens et la population vieillit. »
Concernant les révélations de Wikileaks sur l’entretien de M. Lipponen avec l’ambassadeur américain en 2004, M. Niinistö estime que le président du Parlement peut transmettre des informations aux diplomates étrangers si le Président le lui demande.
HS/A6

Parti du centre

Le centre souhaite augmenter les aides aux familles
Selon Helsingin Sanomat, le parti du centre souligne que les frais causés par les congés parentaux devraient être mieux partagés entre les employeurs et propose un nouveau système de remboursement. Cela n’a pas encore été réalisé, même s’il était mentionné dans le programme du gouvernement actuel.
Un groupe de travail dirigé par Mme Maria Kaisa Aula, déléguée aux enfants, est aussi en train de préparer un projet à ce sujet pour la fin février.
Selon la Première ministre Kiviniemi, la réforme coûterait environ cent millions d’euros par an.
HS/A10

Emplois publics

Diminution du réseau des agences pour l’emploi
Il est prévu que le nombre des agences pour l’emploi et pour les activités économiques passe de 74 actuellement à 10 à 13 agences indépendantes. Des services dépendant de ces agences assureront désormais les prestations là où il n’y aura plus d’agence.
HS/A6

Economie

Activités minières
Un groupe de travail ayant étudié les perspectives du secteur minier finlandais à la demande du ministre de l’Economie, M. Pekkarinen, propose de ne pas créer de groupe de l’Etat dans ce domaine.
Le groupe de travail propose que l’Etat subventionne les enquêtes sur l’avenir du secteur minier et investisse dans les groupes miniers et en devienne actionnaire.
Helsingin Sanomat relève que M. Pekkarinen serait favorable à la création d’un groupe de l’Etat dans ce domaine.
HS/A10

Aides à la construction navale
Lors d’un séminaire consacré à la construction navale, le Ministre de l’Economie, M. Mauri Pekkarinen a assuré que le gouvernement n’allait pas abandonner le secteur. « On peut promettre des aides européennes autant que vous pourrez en utiliser. Vous avez bien entendu, autant que vous pourrez en utiliser », a dit le ministre.
Le ministre engage les entreprises sous-traitantes du secteur à élargir leur domaine de compétence, notamment à la construction de centrales nucléaires ou d’énergie renouvelable.
Le représentant de STX Finland a déclaré que la concurrence dans le domaine de la construction navale était très dure et notamment avec les chantiers allemands de Meyer qui ont réussi à diminuer leurs coûts bien plus que les autres.
TS

Entreprises

TeliaSonera
TeliaSonera, qui a réalisé un bon résultat l’année dernière a annoncé la diminution de 800 emplois dans le monde, dont 165 en Finlande.
L’entreprise devrait aussi embaucher 200 personnes, dont 30 en Finlande.
UD

Finnair
Finnair, qui a réalisé un résultat en léger déficit l’année dernière a annoncé la diminution de 450 emplois.
HS

Santé

Mme Risikko veut accélérer les dédommagements dans les cas de narcolepsie
Turun Sanomat relève que la ministre des services de base, Mme Paula Risikko, a déclaré hier devant le Parlement qu’elle comptait accélérer l’étude des demandes de dédommagements dans les cas de narcolepsie.
Mme Risikko veut d’abord négocier avec le pole des assurances des dommages liés aux médicaments. Le pole a estimé que les décisions pourraient être prises en août prochain. Pour la ministre, c’est trop tard. Elle n’a pas entièrement exclu la possibilité des dédommagements payés par l’Etat.
Selon Mme Risikko, l’agence européenne des médicaments et l’agence européenne pour le contrôle des maladies ont commencé leurs études indépendantes sur le lien entre les vaccinations et la narcolepsie.
TS/13, HS/A5

Jeudi 3 février 2011

Politique européenne et étrangère

Wikileaks

Révélations concernant la Finlande
Ilta-Sanomat a publié, mercredi, le premier rapport de l’Ambassade des Etats-Unis à Helsinki. Il concerne un compte-rendu écrit par le conseiller Weissberg en décembre 2004 après la rencontre, le 14 décembre, entre La Présidente Halonen et le président russe Poutine. Ce rapport est basé sur des entretiens menés, le 17 décembre avec le Président du parlement Paavo Lipponen, ainsi qu’avec le conseiller diplomatique de Mme Halonen, M. Viinanen et avec M. Olli Perheentupa directeur Russie au MAE finlandais.
Ilta-Sanomat qui, après le site d’information UusiSuomi, a obtenu ces informations auprès du journal russe Russkij Reporter (qui a publié le premier le cable), accuse M. Lipponen de fuite au bénéfice des Etats-Unis. Le tabloïd estime aussi qu’à la lecture de ce rapport il semble que la Russie a essayé de faire chantage à la Finlande pour obtenir le meilleur prix possible de la location du canal de la Saïmaa. De même, il apparait que le Président russe a soulevé, de sa propre initiative la question de la Carélie pour assurer qu’une révision des frontières était exclue.
Ilta-Sanomat souligne qu’hier M. Lipponen a refusé de commenter ces informations. Il en va de même de la Présidente Halonen et du ministre des Affaires étrangères Alexander Stubb ou du ministre du Commerce extérieur Paavo Väyrynen.
Le chercheur spécialiste de la Russie Arto Luukkanen considère comme « incroyables » ces révélations et se demande s’il est « dans l’intérêt de la nation que l’on divulgue à un Etat étranger » la politique étrangère de la Finlande.
L’ancien Ministre des Affaires étrangères de l’époque Erkki Tuomioja considère en revanche qu’il s’agit de relations diplomatiques tout à fait normales et regrette que les fuites de Wikileaks rendent les rapports et les relations diplomatiques plus difficiles et ne contribuent finalement pas à renforcer la transparence, au contraire.
Helsingin Sanomat souligne que M. Lipponen était un invité régulier de l’ambassade américaine et publie un encart sur les relations de l’ancien Premier ministre avec les Etats-Unis. Interrogés par le quotidien, des députés membres de la commission des Affaires étrangères s’étonnent du caractère détaillé des informations obtenues par l’ambassade américaine.
Aamulehti a interrogé le Président de la Commission des Affaires étrangères du Parlement, M. Salolainen, qui regrette que ces informations américaines aient été publiées par Wikileaks. Il ne voit toutefois pas de caractère dramatique au contenu de ce cable. Il se demande cependant si sa commission a été à l’époque aussi bien informée des discussions entre Mme Halonen et M. Poutine.
Le chercheur Charly Salonius Pasternak estime que ces fuites pourraient être délibérées de la part des médias russes. « On peut vouloir montrer que les Finlandais ont des discussions importantes avec la Russie et qu’elles portent sur des questions concrètes ».
Ilta-Sanomat rapporte que les médias russes ont l’intention de publier de nouvelles révélations de Wikileaks avec qui ils coopèrent activement.
IS HS

Editorial : Les fuites de Wikileaks témoignent de la nature des relations diplomatiques
Pour l’éditorialiste, les révélations du cable de Wikileaks ne reprennent que des informations qui étaient connues. La seule exception est le fait que M. Poutine ait pris l’initiative de repousser toute demande sur la Carélie. En soi, c’est conforme à la politique russe. Mais le fait que Mme Halonen n’en ai pas parlé prouve l’importance des relations bilatérales avec la Russie pour une présidente soucieuse de maintenir ses pouvoirs en politique étrangère. Si elle avait mentionné les propos de M. Poutine sur la Carélie, cela aurait éclipsé les propos sur le consensus entre les présidents sur les autres sujets, estime l’éditorialiste.
HS

Egypte

92 personnes évacuées par le vol du ministère des Affaires étrangères
76 Finlandais et une vingtaine d’Estoniens ont été rapatriés sur le vol qui aurait pu accueillir presque 200 personnes.
Selon le ministère, une centaine de Finlandais résidant en Egypte ont préféré rester au pays.
HS/B2

Finlande – Russie - Chine

Difficultés de Fortum en Russie
Helsingin Sanomat rend compte des difficultés du groupe énergétique Fortum de rendre rentables ses investissements récents en matière d’achats de centrales énergétiques en Russie.
Fortum a investi trois milliards d’euros en Russie et compte y investir encore deux milliards dans les années qui viennent.
HS/B5

UPM en Chine
Le groupe forestier UPM envisage de construire une troisième machine pour son usine de papier en Chine. La capacité des machines actuelles est de 900 000 tonnes de papier par an, alors que celle de la nouvelle machine serait de 600 000 tonnes.
HS/B6

La Russie envisage de rendre les investissements plus attrayants
Kauppalehti relève que le plus haut fonctionnaire du secteur forestier russe, M. Klinov, affirme que les investissements finlandais seraient très importants pour son pays. Les pouvoirs russes et finlandais réfléchissent, ensemble avec des entreprises finlandaises, à de nouveaux stimulants efficaces.
M. Klinov évoque les projets envisagés par Stora Enso et UPM et relève que si des entreprises importantes finlandaises s’installent en Russie, il pourrait être envisageable de mettre en place des allègements et soulagements au niveau de la fiscalité ou de l’accès aux réseaux énergétiques russes.
Il existe déjà un groupe de travail du domaine forestier dépendant de la commission économique intergouvernementale fenno-russe.
Les Russes ont évoqué la possibilité de créer des zones économiques spécifiques qui pourraient couvrir le site d’une usine. L’Uruguay propose ce genre de zones avec des avantages fiscaux et a réussi à attirer Botnia, UPM et Stora Enso à investir en Uruguay.
KL/4

Union européenne

Point de vue : « La crise renforce l’UE » Kaleva
Mme Jaakonsaari, députée européenne sociale-démocrate, estime que les Finlandais ne voient pas bien à quel point la monnaie unique est chère à l’Allemagne et à la France. L’euro et l’UE résisteront tant que ces deux pays les soutiennent.
Pour Mme Jaakonsaari, les Finlandais ne semblent toujours pas savoir comment prendre l’UE. Ils se sont rapidement refermés sur eux-mêmes et ont perdu leur largeur d’esprit : les débats parlementaires sur l’Irlande et la Grèce révèlent une sorte de dénigrement concernant ces Etats.
Adopter un esprit critique est très bien, mais se moquer des Etats membres en pleine réforme structurelle difficile pourra revenir cher. En tout cas, la Finlande risque d’avoir moins d’amis [dans l’UE].
C’est le Parlement finlandais qui prend les décisions concernant la politique européenne de la Finlande. Il est ainsi essentiel qu’un des thèmes centraux des législatives soit la politique européenne.
Kaleva/mar/18

Politique intérieure

Parlement

La commission des lois constitutionnelles n’aura pas le temps d’étudier l’interdiction de la mendicité agressive
Helsingin Sanomat relève que la commission des lois constitutionnelles du Parlement a encore beaucoup de travail avant la fin de la législature et il ne lui reste que 25 jours effectifs pour se réunir. Plusieurs projets de loi, dont l’interdiction de la mendicité agressive, n’aboutiront pas. La réforme constitutionnelle sera étudiée, ainsi que l’affaire Vanhanen.
HS/A11

Les députés se battent sur le projet de loi sur les déchets
Helsingin Sanomat rapporte que les députés conservateurs et centristes se battent non seulement sur le projet de loi sur les eaux usées mais aussi sur le projet de loi du gouvernement sur les déchets.
Mme Sanna Perkiö, députée conservatrice, déclare que le Parlement ne devrait même pas étudier ce projet. « Un gouvernement de centre-droit ne devrait même pas proposer une loi qui vise à entraver les forces du marché. » Elle critique la ministre centriste de l’environnement, Mme Lehtomäki, d’avoir transmis un projet contradictoire au Parlement.
La commission de l’environnement attend l’avis de la commission des lois constitutionnelles pour la semaine prochaine ou la semaine suivante. La commission de l’environnement devrait terminer son avis au plus tard le 8 mars.
HS/A11

Gouvernement

M. Katainen met la coalition gouvernementale en garde contre les désaccords
Selon Suomenmaa, organe du parti du centre, M. Jyrki Katainen, président du parti conservateur, met la coalition gouvernementale en garde contre les litiges qui pourraient éloigner les partis au gouvernement. « Nous ne pouvons pas nous le permettre même si les élections causent toujours de la nervosité. Nous avons probablement suffisamment de questions difficiles européennes à traiter. »
Suomenmaa rappelle que les députés centristes se sont énervés mardi au Parlement contre quelques députés conservateurs ayant critiqué la ministre centriste de l’environnement, Mme Lehtomäki.
Selon les sources conservatrices, cela aurait été une sorte de vengeance parce que les centristes avaient fait échouer la réforme dans les écoles, présentée par la ministre conservatrice de l’Education, Mme Virkkunen. M. Katainen rejette vigoureusement ces spéculations.
Les députés centristes sont mécontents de Mme Risikko, ministre conservatrice des services de base, et l’accusent d’avoir trainé concernant l’interdiction de la publicité trompeuse sur les boissons alcoolisées. Plus de cent députés ont signé une motion proposée par la centriste Inkeri Kerola à ce sujet.
SM/8

Défense

Débat sur les garnisons
Les candidats aux élections législatives des villes de garnison, quelque soit leur appartenance politique, défendent farouchement leurs casernes. La grande réforme prévue par la défense nationale demandera des économies et des fermetures d’unités, néanmoins la ville de Lahti considère que les emplois représentés par le régiment de Häme ont une influence plus bénéfique que d’éventuelles économies.
Le commandant des forces armées, le général Ari Puheloinen, a demandé aux hommes politiques affluents de lui fournir d’ici un an, une liste des garnisons qui pourraient être fermées.
Cette idée angoisse la ville de Lahti qui est très fière de sa garnison de Hennala et de son régiment de Häme qui comporte également les écoles de la logistique et du sport. De plus, à Hennala se trouve le Centre de la médecine militaire.
YLE

Acquisitions
L’armée de terre fait l’acquisition d’un système de remise à jour améliorant les capacités de tir des lance-roquettes lourdes, notamment la portée et l’exactitude. La division du matériel de l’armée de terre a signé cet achat le 31 janvier 2011.
L’acquisition, de fabrication Lockheed Martin, permettra la remise à jour de 22 lance-roquettes et son coût de 40 millions d’euros sera réparti sur les années 2011-2013. Elle représente environ 8 500 heures de travail pour la société Millog Oy qui, aidée par le fabricant, se chargera de la remise à jour.
puolustusvoimat

Nominations
Occupant les fonctions de major-général, le général de division Juha Kilpiä (né en 1953) quitte l’état-major de l’armée de terre pour des fonctions spéciales à l’état-major des forces de défense à compter du 1er février 2011. Il est remplacé par le général de division Juha-Pekka Liikola (né en 1954). Commandant de la province militaire de la Finlande du sud depuis 2008, il avait été promu général de division le 6 décembre 2010.
puolustusvoimat

Santé

Les autorités sont étonnées de la coopération des dispensaires avec les grandes entreprises de médicaments
Helsingin Sanomat relève que la ministre des services de base, Mme Paula Risikko, a été surprise par la coopération entre le dispensaire de la ville de Porvoo et Sanofi-Aventis. « Je ne savais pas qu’il y a des infirmières recrutées de cette façon. Je savais qu’une coopération avec les entreprises de médicaments existait. » Mme Risikko souligne la coopération est en principe une bonne chose mais il faut séparer le marketing et le travail. « Il faut bien étudier les responsabilités et les profils de travail. »
Plusieurs autorités ne connaissent pas de cette coopération. Mme Tarja Holi, directrice au centre de contrôle pour les affaires sanitaires et sociales, souligne que son centre n’a pas encore de position en la matière. Pour elle, la question centrale est de savoir qui recrute l’infirmière. « Un financement extérieur en soi ne pose pas de problèmes si l’infirmière est recrutée par le dispensaire. » A Porvoo, l’infirmière est recrutée pas l’entreprise de marketing Pharmexx Nordic et Sanofi-Aventis lui accorde l’argent pour payer le salaire.
HS/A11

Mercredi 2 février 2011

Politique européenne et étrangère

Egypte

Les Finlandais du Caire seront rapatriés aujourd’hui
Une centaine de Finlandais s’étaient inscrits pour le vol d’évacuation prévu pour cet après-midi par le ministère des Affaires étrangères. Une somme de 400 euros sera perçue pour chaque place sur ce vol. Des places ont également été proposées à d’autres nordiques et aux Estoniens.
AL/A5

Propos de M. Stubb
Le ministre des Affaires étrangères, M. Stubb, estime que les arrangements liés au vol d’évacuation ne sont pas simples vu les circonstances au Caire. Selon lui, il faut se préparer au pire.
Concernant les événements en Egypte, il estime que le soulèvement populaire était partiellement une surprise. « Quelque chose d’important est en train de se passer », a-t-il dit tout en souhaitant ne pas deviner s’il y aura des soulèvements populaires dans d’autres pays arabes encore. « Si l’économie d’un pays n’est pas en règle, ou bien si le bien-être laisse à désirer, les manifestations et les révolutions sont plus probables. »
M. Stubb souhaite que l’Egypte opte pour la démocratie qui donne aux individus la liberté d’agir.
KS/12

Economie européenne

Mme Kiviniemi favorable à une coordination de l’économie
Helsingin Sanomat relève que, selon la Première ministre Kiviniemi, la Finlande souhaite mieux coordonner la politique économique de l’Union européenne. Pour elle, cela signifierait des changements surtout dans les pays ayant une imposition et une sécurité sociale plus basses que celles de la Finlande.
Mme Kiviniemi a commenté prudemment mardi au Parlement les informations selon lesquelles la chancelière fédérale allemande, Mme Merkel, compte proposer au conseil européen une coopération des pays forts de l’euro, dont l’Allemagne, la France, la Finlande et les Pays-Bas.
« Nous n’avons pas eu connaissance d’une telle proposition officielle. Il se peut qu’il y ait une proposition plus officielle. Je considère comme important une coordination économique entre les pays membres de l’Union. Il est aussi important que tous les pays y participent. Les pays autres que la Finlande et l’Allemagne ont besoin d’améliorer leur compétitivité », a souligné Mme Kiviniemi.
Selon Mme Kiviniemi, la Finlande est favorable à une coordination de l’imposition, sans qu’il s’agisse d’une harmonisation. Elle a également évoqué la coordination de l’impôt sur l’alcool.
TS/10, KL/7

Education

Les écoliers finlandais en tête en matière de lecture
Aamulehti relève que la Finlande est de loin la meilleure quand on compare la compétence en lecture des écoliers dans les pays de l’Union européenne. Seulement 8 % des élèves finlandais font partie du groupe qui lit mal, contre une moyenne de 20 % dans les pays européens.
Les Finlandais sont suivis des Estoniens (13 % dans le groupe qui lit mal). En Roumanie et en Bulgarie, 40 % des élèves sont dans ce groupe.
Mme Androulla Vassiliou, commissaire européenne chargée de l’éducation, a fait l’éloge, lors d’une conférence de presse mardi à Bruxelles, de l’enthousiasme des Finlandais pour la lecture.
AL/A8

Politique intérieure

Vaccin H1N1 et narcolepsie

« Ceux qui ont reçu le vaccin avaient un risque neuf fois plus important de tomber malade » AL
L’Institut de santé publique a publié le pré-rapport du groupe de travail étudiant le lien entre le vaccin H1N1 et les cas de narcolepsie observés chez des jeunes depuis lors.
En 2009-2010, 60 jeunes de 4 à 19 ans ont été atteints de narcolepsie et 52 d’entre eux ont reçu le vaccin Pandemrix contre la grippe H1N1.
Le directeur de l’Institut national de santé publique, M. Puska, comprend l’angoisse des parents et se déclare désolé des conséquences du vaccin, mais il précise qu’il ne regrette pas d’avoir pris la décision de recommander la vaccination. Pour lui, plusieurs personnes appartenant à des groupes à risque ont évité de tomber malade, voire de décéder grâce au vaccin.
M. Puska rappelle que l’agence européenne des médicaments avait qualifié le vaccin de sûr.
Alors que le même vaccin a été utilisé au Norvège, en Grande-Bretagne, en Allemagne et au Canada, il n’y a qu’en Finlande, en Suède et en Islande qu’il y a eu un nombre alarmant de cas de narcolepsie.
Aamulehti relève qu’il existe un précédent concernant les dédommagements éventuels. En 1995, par décision de la Cour suprême, des dédommagements ont été versés à des personnes étant tombées malades après un vaccin contre la polio.
AL/A6

Parlement

Les députés conservateurs ont critiqué le projet de loi sur les eaux usées
Turun Sanomat rapporte que deux députés conservateurs, M. Timo Heinonen et Mme Sanna Perkiö, ont ardemment critiqué hier en séance plénière du Parlement le compromis sur le projet de loi sur les eaux usées et aussi la ministre de l’Environnement, Mme Paula Lehtomäki. M. Heinonen et Mme Perkiö sont membres de la commission de l’environnement du Parlement et ont tous deux approuvé le compromis en la matière dans la commission.
Mme Lehtomäki s’est défendue vigoureusement. Les députés centristes ont critiqué les propos des conservateurs. Même les députés de l’opposition, dont la sociale-démocrate Susanna Huovinen, présidente de la commission de l’environnement, ont été étonnés de ce litige entre les conservateurs et les centristes.
Le Parlement doit approuver cette semaine le projet de loi suivant le rapport de la commission de l’environnement.
TS/10

Elections législatives

Les Vrais Finlandais ont présenté leur programme rural
Selon Helsingin Sanomat, les Vrais Finlandais ont présenté mardi leur programme rural en 50 points. Selon le député Pentti Oinonen, qui a présenté le programme, les Vrais Finlandais veulent mettre fin au ministère de l’Environnement et former un ministère des ressources naturelles qui combine les tâches des ministères de l’Agriculture et de l’Environnement pour diminuer la bureaucratie.
M. Oinonen a critiqué la création des parcs naturels et des parcs nationaux. Les Vrais Finlandais veulent que les quotas de loups à abattre soient décidés localement. Ils critiquent l’imposition entre autres sur les champs et les forêts et estiment que l’agriculture industrielle ne convient pas à la Finlande.
HS/A9

Economie

Le taux d’emploi est en hausse
Keskisuomalainen relève que la diminution du nombre d’emplois s’est arrêtée. S’agissant notamment de l’industrie technologique, le taux d’emploi devrait s’améliorer durant les six prochains mois.
Au début 2010, 60 000 personnes étaient concernées par les mises à pied, alors qu’en décembre 2010, leur nombre était tombé à 10 000.
Les entreprises d’industrie technologique ont reçu 13 % de plus de commandes en octobre-décembre 2010 par rapport à la même époque en 2009. En même temps, le nombre de commandes reste toutefois inférieur à l’année 2009. Ainsi, la croissance et la situation des entreprises sont encore fragiles, souligne la confédération de l’industrie technologique.
KS/11

Aides aux entreprises
Un sixième des aides aux entreprises distribuées par l’Etat en 2010 ont bénéficié aux grandes entreprises.
M. Pekkarinen, ministre de l’Economie, relève que la somme distribuée, 616 millions d’euros, représente 0,47 % du PIB, ce qui est en dessous de la moyenne européenne.
M. Pekkarinen, qui craint une fuite des innovations, souhaite transférer des aides aux innovations en faveur des PMI-PME. Il regrette que le savoir-faire en matière d’innovations, soutenu par les contribuables, risque de profiter à la production à l’étranger.
KS/11

Mardi 1er février 2011

Politique européenne et étrangère

Egypte

Les Finlandais du Caire seront rapatriés mercredi
L’avion d’évacuation prévu par le ministère des Affaires étrangères rapatriera les Finlandais résidant dans la région du Caire ainsi que des touristes ne participant pas à un voyage organisé. Le chef du service des affaires consulaires du ministère, M. Tuominen, confirme que l’ambassade de Finlande au Caire pourra rassembler ceux qui souhaitent partir, malgré des problèmes dans les connexions informatiques.
Deux agences de voyages ont organisé des vols de retour, lundi, et une troisième le prévoit pour mercredi.
Le ministère des Affaires étrangères a organisé des vols d’évacuation deux fois précédemment : à l’occasion de l’accident de Tchernobyl et après le tsunami. En 2006, des Finlandais ont été rapatriés du Liban en coopération avec d’autres pays de l’UE.
L’ambassadeur de Finlande en Egypte, M. Tanzi-Albi, qualifie la situation en Egypte de chaotique.
M. Stubb, ministre des Affaires étrangères, relève que la période de transition maîtrisée qui est évoquée dans la déclaration des ministres européens des Affaires étrangères, signifie que le Président Moubarak devrait céder la place. Il souligne qu’il ne revient toutefois pas à l’UE d’élire le Président ni le Parlement. Il estime que la journée de mardi pourrait s’avérer déterminante et souhaite que l’on puisse avancer sans violence. Pour lui, une telle apparition démocratique est en cours et peut avoir des répercussions surprenantes si par exemple les islamistes extrémistes accèdent au pouvoir après les éventuelles élections.
Il rappelle enfin qu’un changement de pouvoir éventuel en Egypte se reflètera d’une façon significative sur toute la région limitrophe, l’Egypte étant un « pays charnière » important entre les crises du Proche-Orient et de la corne de l’Afrique.
HS/B1, AL/A4-5, TS/12

Echanges commerciaux entre la Finlande et l’Egypte
Hufvudstadsbladet relève que les exportations finlandaises en Egypte s’élevaient à 270 millions d’euros en 2009 et se composaient de produits technologiques et des produits issus de l’industrie bois-papier.
HBL/10

Biélorussie

Sanctions de l’UE
M. Stubb relève que les ministres européens des Affaires étrangères n’ont pas considéré comme opportun d’imposer des sanctions économiques à la Biélorussie, même si cela n’est pas exclu par la suite si les restrictions aux voyages ne suffisent pas.
La Finlande partage l’avis des Etats membres qui n’ont pas souhaité l’isolement total de la Biélorussie par crainte d’une détérioration encore plus importante de l’état de la démocratie.
M. Stubb relève que la proposition d’accorder l’asile à M. Nekliaiev est toujours en vigueur.
HS/B4

Politique agricole commune

Aides agricoles finlandaises
Les aides agricoles versées en Finlande l’année dernière représentent 2,1 milliards d’euros (2,2 en 2009). Les aides européennes s’élèvent à 823 millions d’euros (863 en 2009), ce qui représente 70% des aides reçues par la Finlande.
Ces aides se répartissent entre 65 700 exploitations agricoles, qui reçoivent dont en moyenne 29 000 euros.
Les bénéficiaires de ces aides ont été publiés hier dans un souci de transparence de la part des autorités.
HS

Politique intérieure

Gouvernement

Réactions mitigées à l’initiative de Mme Kiviniemi
La Première ministre a proposé un contrat social aux partenaires sociaux afin de s’entendre sur la modération salariale pour garantir la compétitivité de la Finlande : si les employés acceptent des augmentations de salaires modérées, l’Etat s’engage à ne pas augmenter les impôts sur le revenu et si les entreprises investissent en Finlande les impôts sur les bénéfices pourraient diminuer.
Si les principales confédérations syndicales des ouvriers (SAK) et des employés (STTK) y sont relativement favorables, le patronat n’est pas enthousiaste, comme le déclare le directeur de ETLA, M. Sixten Korkman.
SM

Economie

Augmentation des exportations… et des importations
Les exportations continuent à augmenter pour atteindre 4,7 milliards d’euros en novembre 2010, soit un quart de plus que l’année précédente.
La mauvaise nouvelle pour la Finlande est que les importations progressent encore plus pour atteindre 4,9 milliards d’euros à la même période.
Sur l’ensemble de l’année, la balance des échanges enregistre un léger excédent mais qui n’est dû qu’à l’inscription de la vente du navire de croisière de STX Finland Allure of the Seas. Sans cela, l’année aurait connu un déficit des échanges, pour la première fois depuis 1989 – 1990, soit avant la précédente crise économique.
AL

Tassement de la vente au détail
Alors que la vente au détail a augmenté de 2,9% en 2010. Le secteur s’attend à une augmentation de 2% en 2011 et 1,5% en 2012.
Après la crise des années 90, la vente au détail a augmenté d’environ 4% par an.
AL

Santé

Un lien entre la vaccination contre la grippe A H1N1 et la narcolepsie
Selon un pré-rapport de la Direction de la santé publique, il y aurait un lien entre la vaccination des enfants contre la grippe A H1N1 et les nombreux cas de narcolepsie enregistrés depuis auprès de cette population.
L’hiver dernier, 670 000 jeunes Finlandais de 4 à 19 ans ont été vaccinés. On dénombre parmi eux 54 cas de narcolepsie.
HS

Enquête sur les relations des dispensaires des communes avec les grandes entreprises de médicaments
Helsingin Sanomat relève que les autorités chargées du médicament s’inquiètent de la coopération de quelques dispensaires des communes avec les grandes entreprises de médicaments.
Par exemple à Porvoo, Sanofi-Aventis paye le salaire d’une infirmière, recrutée par l’entreprise Pharmexx Nordic, qui travaille au dispensaire de la ville dans le cadre d’un projet « Nurse Advisor » qui se consacre aux soins du diabète des adultes. L’infirmière suit les dossiers médicaux des patients et prend contact avec ceux qui ont un taux de glycémie élevé et leur propose un rendez-vous chez le médecin du dispensaire.
M. Erkki Palva, directeur de Fimea, autorité nationale du médicament, estime que ce modèle pose des problèmes. « Même si le modèle peut être utile pour le patient, il faut se demander si le dispensaire garde son indépendance. » Selon M. Palva, il est clair que l’entreprise recherche le profit économique. « Quand on souhaite intensifier les soins d’un diabétique on propose souvent un médicament. »
Pour M. Palva, il y a aussi un problème plus large. « Si on intensifie la convocation des diabétiques cela signifie qu’on influence indirectement les activités du dispensaire. »
Selon Mme Aira Pihlainen, inspectrice en chef au ministère des Affaires sociales et de la Santé, « il faut adopter une attitude prudente sur la coopération des secteurs public et privé. »
HS/A5

Tekes

Les faillites des entreprises soutenues par Tekes sont en hausse
Helsingin Sanomat rapporte que selon la revue annuelle de Tekes, centre de développement de la technologie et des innovations, le nombre de faillites des entreprises ayant obtenu des aides de Tekes a augmenté en 2008-2010. Parmi les clients de Tekes, 50 à 70 entreprises ont fait faillite annuellement en 2008-2010, tandis qu’avant la récession il y en avait 30 à 50 par an.
Les faillites qui ont couté le plus cher à Tekes sont celles des entreprises de biotechnologie, dont Ipsat Therapies, Novagenesis et Inion. Tekes a des créances de 2-6 millions d’euros des masses de la faillite de ces trois entreprises.
Selon M. Jari Romanainen, directeur à Tekes, l’augmentation du nombre de faillites depuis 2008 est due à la crise économique. Tekes avait également augmenté sciemment ses risques. Il estime que le nombre de faillites restera à ce niveau élevé. Il s’agit de quelques pour cents parmi les 2 300 clients de Tekes. « L’objectif de Tekes est de soutenir les entreprises qui ont du succès sur le marché international. Cela nécessite l’augmentation des risques. »
« Tekes, qui est financé par les recettes fiscales, ne peut naturellement pas augmenter considérablement ses risques », souligne M. Romanainen.
En 2010 Tekes a accordé des aides au total de 633 millions d’euros, dont 382 millions aux entreprises et 251 millions aux projets des universités et des instituts de recherche. En 2009 et 2010, Tekes a accordé par exemple plus de 13 millions d’euros à Nokia et 6-7 millions d’euros à UPM-Kymmene.
HS/B5

France - Finlande

Culture

Institut finlandais à Paris
Hufvudstadsbladet publie un article de sa correspondante Gunn Gestrin qui fait état des événements culturels finlandais et franco-finlandais proposés par l’Institut finlandais à Paris. Parmi ses coups de cœur, la pièce de théâtre Ça déchire du Pantha-Théâtre de Caen, avec le finlandais Timo Torikka.
HBL/18

publié le 28/02/2011

haut de page