Déplacement en Finlande de la ministre déléguée aux Affaires européennes (20-21 octobre 2005)

Mme Catherine Colonna, ministre déléguée aux Affaires européennes, s’est rendue jeudi 20 et vendredi 21 octobre, en Finlande.

Cette visite s’est inscrite dans le cadre de la réflexion sur la modernisation économique et sociale, en perspective du sommet européen informel du 27 octobre.

Mme Colonna a été reçue par M. Matti Vanhanen, Premier ministre, et a eu des entretiens avec M. Errki Tuomioja, ministre des Affaires étrangères, M. Maur Pekkarinen, ministre du commerce et de l’industrie, ainsi que Mme Mari Kiviniemi, ministre du commerce extérieur et du développement. Les thèmes abordés ont été ceux de l’actualité européenne, en particulier les perspectives financières et les négociations à l’Organisation Mondiale du Commerce.

La ministre a également rencontré des représentants des organisations patronales et syndicales. Par ailleurs, elle a visité la Maison de l’emploi intégré Lafos ainsi que l’entreprise Nokia.

Quotidien Helsingin Sanomat
(22.10, p. A11)

« La France souhaite une pause de réflexion sur le traité constitutionnel » HS

Selon la Ministre française déléguée aux Affaires européennes, Catherine Colonna, le traité constitutionnel est un texte équilibré et ses principes sont justes.

Les Français ont rejeté le traité par référendum. Selon Mme Colonna, il ne faut pas leur demander de revoter.

« En juin nous avons pris la sage décision de revoir la question en 2006 et les pays qui ont encore besoin de temps supplémentaire l’obtiendront. L’objectif est que l’on puisse prendre des décisions politiques concrètes durant cette période de réflexion. »

La Ministre qui était vendredi en Finlande a souligné l’importance de la coordination entre les politiques économiques et les politiques sociales, sujet à l’ordre du jour de la réunion informelle de Hampton court.
« La France et la Finlande ont des positions très proches sur ces sujets », a dit Mme Colonna.

JPEG

Elle a rencontré la Ministre du Commerce extérieur Mari Kiviniemi, le premier ministre Matti Vanhanen et le Ministre du Commerce et de l’industrie Mauri Pekkarinen.

« Et bien entendu, en Finlande, j’ai eu un déjeuner de travail chez Nokia », a-t-elle dit.

De sa visite en Finlande, elle retire l’expertise finlandaise en matière de nouvelles technologies et de recherche et de développement.
HS STT

Journal du soir de la chaîne MTV3
(jeudi 20.10 22h)

Présentatrice : Il ne servirait à rien d’organiser un nouveau référendum sur le traité constitutionnel en France car ce dernier ne serait pas approuvé, estime la ministre déléguée aux Affaires européennes Catherine Colonna qui arrive ce soir en Finlande.

Reportage
Voix off de la journaliste Helena Petäistö : Que faire de l’UE touchée par un immobilisme après le surprenant non des Français au référendum ? Selon la ministre déléguée aux Affaires européennes, le sort du traité constitutionnel ne sera pas résolu par un nouveau référendum.

Mme Colonna : "Je connais un peu mes compatriotes et les qualités et les défauts des Français, c’est-à-dire le caractère national français. Croyez-moi, si on demandait aujourd’hui ou dans un avenir proche aux Français de se prononcer une deuxième fois sur le même texte, il ne fait pas de doute que leur réponse serait la même et peut-être même avec un pourcentage supérieur.

Voix off de Mme Petäistö : Au prochain sommet informel européen on réfléchira comment renforcer l’économie et la compétitivité européennes sans porter préjudice au modèle social européen. La ministre française viendra voir ce qui se fait en Finlande.

Mme Colonna : "Nous avons, nous Français à gagner à regarder un peu comment les Finlandais ont fait pour avoir une meilleure croissance que nous, pour développer la recherche, l’innovation".

Mme Petäistö : "Il y a peut-être d’autres choses où on a moins bien réussi. Le Président Chirac a confié en petit comité qu’il n’appréciait pas la cuisine finlandaise. Et vous ?"
Mme Colonna : "Je crois me souvenir que la présidence de la République a démenti les propos qui avaient été prêtés par un journal. Quant à moi [la cuisine finlandaise] je l’aime bien. J’ai découvert la Finlande en 1989 et j’ai découvert le marché au poisson et le bon saumon finlandais. J’en avais rapporté d’ailleurs".

Journal du matin de la chaîne MTV3
(vendredi 21.10 7h et 8h)

« Visite de la ministre française aux Affaires européennes en Finlande »

Présentateur : La France croit qu’un accord sur les perspectives financières peut être atteint avant la fin de l’année. C’est ce que pense la ministre française aux Affaires européennes qui rend une visite en Finlande aujourd’hui.

Reportage :
Voix off de la journaliste Helena Petäistö : Au prochain sommet informel européen on réfléchira comment renforcer l’économie et la compétitivité européennes sans porter préjudice au modèle social européen. La ministre française viendra voir ce qui se fait en Finlande.

Mme Colonna : « C’est un pays qui a réussi formidablement, cela ne me gène pas de le dire, sa transformation, peut-être mieux que d’autres pays de l’Union européenne. »

Mme Petäistö : "Il y a peut-être d’autres choses où on a moins bien réussi. Le Président Chirac a confié en petit comité qu’il n’appréciait pas la cuisine finlandaise. Et vous ?"

Mme Colonna : "Je crois me souvenir que la présidence de la République a démenti les propos qui avaient été prêtés par un journal. Quant à moi [la cuisine finlandaise] je l’aime bien. J’ai découvert la Finlande en 1989 et j’ai découvert le marché au poisson et le bon saumon finlandais. J’en avais rapporté d’ailleurs".

Mme Petäistö : Trouver une solution au sort du traité constitutionnel nécessitera beaucoup de temps et ne passera en tout cas pas par un nouveau référendum en France, selon la Ministre. En revanche, la Ministre pense qu’il est encore possible de trouver un accord sur les perspectives financières avant la fin de l’année.

Mme Colonna : « Je crois aussi que si nous repartons sur cette base-là, il y avait beaucoup de travail avant d’en arriver à cette proposition, nous pourrons, avant la fin de l’année, si chacun fait des efforts, en ajustant des choses là où il faut les ajuster, conclure un accord. Tous les partenaires de la Grande-Bretagne souhaitent que nous puissions y arriver ; Pour y arriver il faut partir de la proposition actuelle qui est la dernière proposition luxembourgeoise ».

Quotidien Helsingin Sanomat
(21.10, p. A14)

”Selon la ministre, la France ne prépare pas la constitution d’un noyau dur dans l’UE - La ministre française aux Affaires européennes se déplace en Finlande”

La France ne prépare pas la création d’un noyau dur exerçant une coopération renforcée, a assuré la ministre déléguée aux Affaires européennes Catherine Colonna.

Elle est aujourd’hui vendredi en Finlande et rencontre notamment le Premier ministre Matti Vanhanen et le Ministre des Affaires étrangères Erkki Tuomioja.

” La France veut réaliser projet d’une Europe politique, ambitieuse et solidaire avec l’ensemble de ses partenaires, à 25 », écrit Mme Colonna dans une interview écrite accordée au Helsingin Sanomat.

Certains ministres français cet automne ont ressuscité l’idée d’un groupe-pionnier dans l’UE, même si les Français ont rejeté le traité constitutionnel au printemps dernier. Ce groupe pionnier réunirait la France et quelques autres Etats.
Le ministre des Affaires étrangères Philippe Douste-Blazy déclarait en septembre souhaiter « une petite maison dans la grande maison européenne ».

« Que les pays qui peuvent et qui veulent rejoindre cette avant-garde le fassent », avait dit le ministre.
Le ministre de l’Intérieur qui a des ambitions présidentielles Nicolas Sarkozy a lui aussi proposé un groupe constitué de la France, l’Allemagne, la Pologne, l’Italie, la Grande-Bretagne et l’Espagne.

Les petits Etats européens sont inquiets à l’idée d’un noyau dur européenne qui de manière récurrente refait surface en France et en Allemagne depuis des années, mais qui n’a pas été mise en pratique.

L’élargissement de l’UE et dernièrement la décision d’ouvrir des négociations avec la Turquie ont ressuscité le débat sur la question en France.

« Dans une Europe élargie les coopérations renforcées permettront à certains d’ouvrir la voie si nécessaire et que quelques-uns feront davantage. Ces coopérations seront ouvertes à tous », écrit Mme Colonna.

Mme Colonna était porte-parole du Président Chirac durant neuf ans et a participé à des dizaines de sommets européens.
En juin, elle est devenue ministre et effectue sa première visite en Finlande. Elle rencontrera, outre MM. Vanhanen et Tuomioja, la ministre au Commerce extérieur Mari Kiviniemi et le ministre du Commerce et de l’industrie Mauri Pekkarinen.
Mme Colonna se rendra aussi dans une maison de l’emploi. Le gouvernement actuel a en effet comme priorité de diminuer un chômage qui atteint les 10%.

Avec ses interlocuteurs finlandais, Mme Colonna discutera des questions d’actualité de l’UE : l’avenir de l’UE, les perspectives financières, la compétitivité et les relations avec la Russie.

POINT DE PRESSE DU 20 OCTOBRE 2005

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a fait les déclarations et répondu aux questions suivantes :

Mme Catherine Colonna, ministre déléguée aux Affaires européennes, se rendra ce soir et demain, vendredi 21 octobre, en Finlande.

Cette visite s’inscrit dans le cadre de la réflexion sur la modernisation économique et sociale, en perspective du sommet européen informel du 27 octobre.

Mme Colonna sera reçue par M. Matti Vanhanen, Premier ministre, et aura des entretiens avec M. Errki Tuomioja, ministre des Affaires étrangères, M. Maur Pekkarinen, ministre du Commerce et de l’Industrie, ainsi que Mme Mari Kiviniemi, ministre du Commerce extérieur et du Développement. Les thèmes abordés seront ceux de l’actualité européenne, en particulier les perspectives financières et les négociations à l’Organisation mondiale du Commerce.

La ministre rencontrera également des représentants des organisations patronales et syndicales. Par ailleurs, elle visitera la Maison de l’emploi intégré Lafos ainsi que l’entreprise Nokia.

Communiqué du Ministère finlandais des Affaires étrangères n°311/2005, du 14.10.2005

Déplacement de la Ministre déléguée aux affaires européennes en Finlande

La Ministre déléguée aux Affaires européennes française Catherine Colonna effectuera une visite en Finlande vendredi 21 octobre et s’entretiendra avec Mme Mari Kiviniemi, Ministre du Commerce extérieur et de l’aide au développement, en charge des Affaires européennes au secrétariat du Premier ministre. La Ministre Colonna aura aussi des entretiens avec le Ministre des affaires étrangères Erkki Tuomioja et avec le Ministre du Commerce et de l’Industrie Mauri Pekkarinen. Elle rencontrera aussi le Premier ministre Matti Vanhanen.

Les entretiens de Mme Colonna avec Mme Kiviniemi porteront notamment sur l’avenir de l’UE, les perspectives financières et la préparation à la réunion ministérielle de l’OMC à Hong-Kong. Mme Colonna s’entretiendra de l’avenir de l’UE avec le ministre des Affaires étrangères Erkki Tuomioja et avec le Premier ministre Matti Vanhanen. Avec le Ministre des Affaires étrangères Erkki Tuomioja, les discussions porteront aussi sur les relations entre l’UE et la Russie, la politique de voisinage de l’UE ainsi que la préparation du sommet de l’Asem qui se tiendra durant la présidence finlandaise de l’UE. Avec le ministre du Commerce et de l’Industrie Mauri Pekkairinen, les discussions porteront sur les questions relatives à la compétitivité de l’UE.

Visite de Mme Catherine Colonna en Finlande (20-21 octobre 2005)

Mme Catherine Colonna, ministre déléguée aux Affaires européennes, s’est rendue jeudi 20 et vendredi 21 octobre, en Finlande.

Cette visite s’est inscrite dans le cadre de la réflexion sur la modernisation économique et sociale, en perspective du sommet européen informel du 27 octobre.

Mme Colonna a été reçue par M. Matti Vanhanen, Premier ministre, et a eu des entretiens avec M. Errki Tuomioja, ministre des Affaires étrangères, M. Maur Pekkarinen, ministre du commerce et de l’industrie, ainsi que Mme Mari Kiviniemi, ministre du commerce extérieur et du développement. Les thèmes abordés ont été ceux de l’actualité européenne, en particulier les perspectives financières et les négociations à l’Organisation Mondiale du Commerce.

La ministre a également rencontré des représentants des organisations patronales et syndicales. Par ailleurs, elle a visité la Maison de l’emploi intégré Lafos ainsi que l’entreprise Nokia.


Déclarations officielles
Entretien de la ministre déléguée aux affaires européennes, Mme Catherine Colonna, avec la chaine de télévision "MTV3" -extraits - (Helsinki, 21 octobre 2005) sur les perspectives financières :

"Nous pourrons, avant la fin de l’année, si chacun fait des efforts, en ajustant des choses là où il faut les ajuster, conclure un accord. Tous les partenaires du Royaume-Uni souhaitent que nous puissions y arriver ; pour y arriver, il faut partir de la proposition actuelle qui est la dernière proposition luxembourgeoise."

Entretien de la ministre déléguée aux affaires européennes, Mme Catherine Colonna, avec la chaine de télévision "MTV3" -extraits - (Helsinki, 20 octobre 2005)

"Nous avons, nous Français, à gagner à regarder un peu comment les Finlandais ont fait pour avoir une meilleure croissance que nous, pour développer la recherche, l’innovation."

publié le 23/01/2008

haut de page