Déplacement d’Eric Besson en Finlande (10 octobre 2011) [fi]

Eric BESSON, Ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique, s’est rendu en Finlande lundi 10 octobre pour visiter le chantier du réacteur EPR Olkiluoto-3. Avec Luc OURSEL, Président du Directoire d’AREVA, et Jarmo TANHUA, PDG de TVO, il a inauguré le simulateur de conduite du futur réacteur.

La formation des opérateurs de TVO peut donc désormais entrer dans une phase active. Il s’agit d’une étape
déterminante pour l’EPR en Finlande et dans le monde. 80 % des travaux d’Olkiluoto-3 sont maintenant

terminés. Le chargement du combustible nucléaire pourrait avoir lieu en 2012, pour un début de production

d’électricité en 2013. A terme, le réacteur fournira de l’électricité pour environ 2 millions de Finlandais.

A l’occasion de ce déplacement, le Ministre a rappelé que l’énergie nucléaire est une solution d’avenir, aux

côtés des énergies renouvelables, déplacement qui a permis de constater que la Finlande et la France ont

de nombreuses convergences en matière énergétique, en particulier le recours à l’énergie nucléaire et à

l’hydroélectricité.

Ces politiques ont d’ailleurs un large soutien à l’international. A l’exception de l’Allemagne, de l’Italie et de la

Suisse, les autres pays disposant d’un programme nucléaire l’ont confirmé après l’accident de Fukushima.

C’est par exemple le cas du Royaume-Uni, de la République Tchèque, de la Pologne et de la Slovaquie en

Europe, outre la Finlande et la France. C’est aussi le cas de la Chine, de l’Inde, de l’Afrique du Sud, des

Etats-Unis, de la Russie ou de l’Arabie Saoudite.

JPEG

Eric BESSON a également rencontré les dirigeants du groupe finlandais FORTUM, l’un des principaux

producteurs et fournisseurs d’électricité en Europe. En présence du Ministre, FORTUM et DCNS ont signé

une lettre d’intention pour une étude de faisabilité conjointe d’un projet de démonstration d’énergie des

vagues. Elle doit débuter dès la fin de l’année 2011. La localisation en France d’une ferme houlomotrice fait

partie de cette étude. Cette nouvelle coopération confirme la place de DCNS comme un leader des énergies

marines. Elle s’inscrit dans le cadre de l’action engagée par le Gouvernement pour promouvoir une nouvelle

filière industrielle des énergies marines.

« Je me réjouis de constater que l’EPR est désormais une réalité industrielle. Je suis venu exprimer ma

confiance en la technologie de l’EPR, qui est la plus sûre et la plus compétitive au monde parmi les

réacteurs de troisième génération de forte puissance. La France bénéficie ainsi d’une avance industrielle

internationale. Le nucléaire et les renouvelables sont pleinement complémentaires. La coopération

industrielle entre la France et la Finlande en témoigne tout particulièrement, avec l’EPR et maintenant les

énergies marines », a déclaré Eric BESSON.

proxy-pubminefi.diffusion.finances.gouv.fr/

publié le 28/10/2014

haut de page