Décembre 2014

Mercredi 31 décembre 2014

Politique étrangère et européenne

UE - Grèce

M. Rinne croit en la solvabilité de la Grèce

Le ministre des Finances Antti Rinne (PSD) se déclare confiant dans la capacité de la Grèce à rembourser ses dettes. Selon lui, il n’y a pas lieu de modifier les conditions des plans d’aide à la Grèce.
AL

Nucléaire

Le choix des principaux maitres d’œuvre de Fennovoima reporté en janvier

Les principaux maitres d’œuvre du chantier de Fennovoima devaient être choisis avant la fin de l’année. Le choix sera reporté en janvier en raison des fêtes de fin d’année en Finlande et en Russie, rapporte la directrice pays de RAOS Voima, Alina Haapalainen-Kamenev.
Les principaux maitres d’œuvres pour les travaux de construction, les turbines et le réacteur seront donc annoncés mi-janvier.
AL

Chantier naval

Le chantier naval d’Helsinki passe sous total contrôle russe

L’entreprsie russe United Shipbuilding Corpioration OSK a acquis la totalité des participations dans le chantier naval Arctecxh Helsinki Shipyard dont elle disposait déjà la moitié. STX ne possède plus de participation dans des chantiers finlandais.
Le russe OSK est particulièrement intéressé par le savoir-faire arctique du chantier d’Helsinki.
Il y a actuellement en construction ou en commande six navires brise-glace dans ce chantier, ce qui devrait garantir l’emploi de 500 personnes jusqu’à l’été 2017.
Le premier sera livré au ministère des transports russes en septembre prochain.
TS HS

Politique intérieure

Sondage

Le Centre toujours en tête – Les Vrais Finlandais en baisse

Dans le sondage publié par Yle, l’audience du Centre reste très élevée en légère progression à 26,8% loin devant les conservateurs, 17,1% et le PSD, 15,3%, ainsi que les Vrais Finlandais 13,3% (-1%). Les Verts, 9,4% ont dépassé l’alliance des gauches, 8,9%., de même que les chrétiens-démocrates, 3,9% par rapport au parti populaire suédois, 3,7%.
TS

Présidence

M. Niinistö utilise peu son droit de grâce

Le président de la République n’a utilisé qu’à une reprise son droit de grâce présidentielle. Il a refusé la grâce à 73 reprises. C’est le plus faible nombre de grâce présidentielle depuis des décennies.
HS

Communes

Peu de fusions
L’éditorialiste d’Helsingin Sanomat relève que seulement trois communes vont disparaître à la fin de l’année dont deux sont des fusions forcées désormais possibles par la législation si le gouvernement juge une commune en grande difficulté économique.
Contrairement à ce qu’avait président le gouvernement il y a quatre ans, le nombre de communes n’est donc pas tombé à 100 mais à 300. Depuis le début des années 2000, ce sont 139 communes qui ont disparu, mais le rythme des fusions s’est ralentit durant l’actuelle législature, notamment par rapport à la législature précédente quand le centre était au pouvoir, relève HS.
HS

Education

De moins en moins de lycéens d’enseignement général
Le pourcentage d’une classe d’âge qui obtient un baccalauréat d’enseignement général avait atteint 50% à la fin des années 1990 mais il a progressivement décliné pour retomber à 42,5% en 2013.
Cette évolution s’explique d’une part par la popularité des formations professionnelles qui ont été réformées et bénéficient d’une bonne image et d’autre part par la réforme de la carte des lycées : leur nombre a été réduit et il est de plus en plus difficile d’entrer au lycée en Finlande.
Ainsi, l’année dernière, à Espoo, il fallait avoir une moyenne d’au moins 7,5 pour entrer dans un lycée.
Par exemple, à Oulu, 62% des collégiens entraient au lycée en 2005, contre seulement 56% l’année dernière ; et pour l’année prochaine, la municipalité de prévoit des places que pour 55% des collégiens.
L’Etat avait encore dans les années 2000 pour objectif que 55% d’une classe d’âge atteigne le baccalauréat mais désormais l’Etat a remisé cet objectif à la moitié d’une classe d’âge. « Le problème est qu’il y a des places en lycées disponible à la camapgne mais dans les grandes villes, où il y a le plus de demande les places ont été réduite après la fermeture de lycées », déclare le conseiller de l’éducation Heikki Blom. « Il s’agit d’une politique intentionnelle : on a diminué le nombre des lycées, on en a augmenté la taille et le niveaud ‘entrée a été relevé », souligne Aulis Pitkälä, de la direction de l’éducation.
HS/20.12

Justice

Loi sur l’égalité
La loi sur l’égalité (Yhdenvertisuuslaki) entre en vigueur au 1er janvier 2015. Désormais le médiateur aux minorités, Mme Eva Biaudet deviendra médiateur à l’égalité chargé notamment de lutter contre toutes les discriminations.
KS

Emploi

Le marché du travail marqué par la ségrégation
La différence de revenus entre les femmes et les hommes dans la population active finlandaise s’explique par la ségrégation du marché du travail et non par des inégalités de traitements pour les mêmes emplois, rapporte Aamulehti.
Selon les statistiques, la différence de revenus entre les femmes et les hommes est de 17% au profit des hommes. A emploi égal, cette différence serait seulement de 6%.
Selon les statistiques, le temps de travail des hommes est nettement supérieur à celui des femmes : les hommes font 26% d’heures de travail de plus que les femmes.
Les cas de discrimination salariale fondée sur le sexe sont très rares en Finlande, rapporte Aamulehti.
HS

IF supprime 122 emplois
La compagnie d’assurance IF a décidé de fermer 11 agences et de supprimer 122 emplois en Finlande.
IF conservera donc 16 agences dans le pays.
HS

Mardi 30 décembre 2014

Politique étrangère et européenne

Russie

M. Niinistö a téléphoné à M. Poutine
Le président Sauli Niinistö a téléphoné, hier, au Président Poutine. L’entretien a porté sur la crise en Ukraine et les moyens de la résoudre.
M. Niinistö estime qu’il est important que le processus de Minsk soit poursuivi.
La presse relève qu’il s’agit du quatrième échange téléphonique entre MM. Niinistö et Poutine rendu public par la présidence cette année.
Dem HS

La Finlande menacée militairement par la Russie ?
Helsingin Sanomat a publié, hier, un point de vue du chercheur Charly Salonius-Pasternak qui spécule sur la possibilité d’une attaque militaire dirigée par la Russie uniquement contre la Finlande. Par exemple contre une île de l’archipel Åland.
Le président de la Commission de la défense Jussi Niinistö estime qu’il est improbable qu’une pression militaire vise uniquement la Finlande.
Le Ministre de la défense Carl Haglund estime lui aussi qu’il n’est pas probable que des actions militaires visent uniquement la Finlande.
Le ministre des Affaires étrangères Erkki Tuomioja estime pour sa part que le billet de M. Salonius-Pasterak est une provocation faite avec des arrières-pensées pro-OTAN. « C’est une provocation à laquelle il ne faut pas répondre par la provocation », dit-il.
Il souligne que tous les états-majors doivent envisager tous les scénarios, y compris les plus improbables. Par exemple, même l’OTAN pourrait être intéressé par l’utilisation des îles Åland.
HS AL

Somalie

Attaque contre l’EUTM
La presse critique le peu d’information donné par l’Etat-major finlandais suite à l’attaque contre la base de la force européenne d’instruction en Somalie EUTMS à Mogadishu le jour de Noël.
Normalement cinq Finlandais servent dans cette base mais le jour de Noël il n’y en avait qu’un. L’attaque n’a pas fait de blessé parmi la force européenne mais toutefois trois morts parmi les troupes de l’Union africaine qui l’utilisent aussi.
HS

Nations-Unies

UNIDIR
Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a nommé M. Jarmo Sareva, de la Finlande, au poste de Directeur de l’Institut des Nations Unies pour la recherche sur le désarmement (UNIDIR), pour une période d’un an.
M. Sareva est actuellement Vice-Secrétaire général de la Conférence du désarmement et Directeur du Secrétariat de la Conférence et de sa Branche d’appui au Département des affaires de désarmement à Genève.
STT

Internet

Un Finlandais parmi les hackers de Lizard squad ?
Le jeune finlandais mineur se faisant appelé Ryan a déclaré qu’il n’avait pas participé à l’attaque contre les serveurs de Sony mais se faisait seulement le porte-parole de Lizard squad.
AL

UE - Grèce

Réactions en Finlande
Le Premier ministre Alexander Stubb a twitté qu’il était important que le prochain gouvernement grec s’engage à poursuivre les réformes.
L’économiste de Danske Bank, Pasi Kuoppamäki estime que le parti Syriza n’obtiendra pas un effacement de sa dette. « Peut-être y aura-t-il un accord pour organiser le remboursement de la dette. S’ils décidaient unilatéralement de ne pas rembourser leur dette, cela créerait un important choc », selon lui. Il ne croit toutefois pas que la Grèce quitte l’euro.
Selon l’économiste de Nordea Aki Kangasharju, il y aurait des réactions de la part de l’UE, par exemple sous la forme d’un gel des aides européennes. « La Grèce pourrait s’en sortir au plus pendant six mois après quoi elle devrait se financer sur le marché. Ce qui serait impossible et conduirait à un nouveau plan d’aide ».
Le président de la commission de l’économie du Parlement, M. Pekkarinen ne croit pas que Syriza souhaite sortir la Grèce de l’euro. Mais il ne faut toutefois pas l’exclure, selon lui.
Le professeur Vesa Puttonen souligne que la dette grecque est si importante qu’il faudrait envisager ouvertement qu’elle ne pourra pas la rembourser.
AL KS TS

Politique intérieure

Energie

Déclarations de M. Pekkarinen
L’ancien ministre de l’Economie et actuel président de la commission de l’Economie du Parlement, M. Pekkarinen (Centre) estime qu’il faudra mettre au cœur du prochain programme gouvernemental les énergies renouvelables. Comme la Finlande n’a pas de réserves hydrauliques comme la Suède ou la Norvège, ce sont surtout les sources tirées de la forêt qu’il faut mettre à profit.
Il souligne aussi que la Finlande doit viser l’indépendance électrique pour les années 2020. Cela signifie une augmentation du recours au nucléaire.
Il rappelle que les réacteurs de Lovissa devront être arrêtés. « On ne pourra pas faire face à cela uniquement par la construction d’un nouveau réacteur, mais d’autre part je ne crois pas que nous aurons besoin de quatre nouveaux réacteurs : Fennovoima, OL4 et deux réacteurs pour remplacer ceux de Loviisa », dit-il.
SM

Economie

La Finlande vit toujours de la forêt
Selon les statistiques, même si le secteur de la forêt emploie moins de monde sa production et sa valeur ne cessent de croître dans l’économie finlandaise.
La valeur de ‘industrie forestière finlandaise, qui avait atteint un pic en 2007 (26 milliards d’euros) puis chuté en 2009 (18 milliards), est revenue à une valeur de 20 milliards d’euros en 2013.
La valeur des exportations du secteur a atteint 11 milliards d’euros en 2013. Il n’emploie toutefois plus que 63 000 personnes contre 92 000 en 2005.
Dem

Débat sur la compétitivité finlandaise
Le directeur de recherche du syndicat de la métallurgie Jorma Antila estime que dans le débat public on a tort de considérer comme une vérité le fait que la compétitivité de la Finlande se serait effondrée ces dernières années, ce qui mettrait à mal l’Etat providence.
En effet, si la part de l’industrie papetière a diminué dans le PIB (passant de 5% à 1,5%) c’est parce qu’en raison de la surproduction il a fallu fermer des capacités. De même si le secteur de l’électronique a péréclité (passant de 7% du PIB à 1,5%), ce n’est pas en raison d’une perte de compétitivité sur les coûts de production mais parce que Nokia a raté le virage du smartphone. « Ces changements structurels n’ont rien à voir avec la compétitivité sur les prix », souligne-t-il.
En raison de ces changements structurels, les ressources fiscales ont chuté et on cherche la solution dans des coupes des budgets publics, estime M. Antila qui considère que ces coupes vont augmenter le chômage sans résoudre les problèmes. « Au lieu de discruter des coupes du secteur public, les hommes politiques devraient débattre du relèvement de l’industrie », selon lui.
Il souligne que l’industrie finlandaise est très compétitive par rapport à l’industrie allemande, comme en témoigne les commandes reçues de cette dernière. D’ailleurs, sur les six premiers mois de l’année, l’industrie métallurgique finlandaise a vu ses exportations vers l’Allemagne augmenter de 53% (en enlevant les 400 millions d’euros correspondant à la livraison d’un navire).
Dem

Culture

600 000 visiteurs pour la Galerie des musées nationaux
La Galerie des musées nationaux (qui regroupe le musée Ateneum, le musée d’art contemporain Kiasma et le musée Sinebrychoff) a accueilli près de 600 000 visiteurs cette année. Ce n’est que la sixième fois que l’affluence dépasse le demi-million.
Cette affluence est principalement due à l’exposition sur Tove Jansson qui a attiré à Ateneum près de 300 000 personnes.
HS

France - Finlande

Festival lux Helsinki

Antonin Fourneau
Helsingin Sanomat présente le festival Lux Helsinki qui se déroulera du 4 au 8 janvier. Y participe notamment l’artiste français Antonin Fourneau.
HS

Musqiue

Candide à Vaasa
Kaleva présente l’opérette de Bernstein, Candide, d’après Voltaire, qui aura sa première en finnois au théâtre de Vaasa, début janvier.

Lundi 29 décembre 2014

Politique étrangère et européenne

Russie

M. Haglund n’est pas étonné par la nouvelle stratégie russe
Le Ministre de la défense Carl Haglund estime que la nouvelle stratégie militaire russe ne diffère pas beaucoup de la précédente, du temps de la présidence Medvedev. Il déclare que cette actualisation de la stratégie russe n’a pas étonné la Finlande. « Cela ne change en rien la Finlande. Cela fait un an qu’il est clair que la Russie est plus agressive. Il commence à y avoir des airs de la guerre froide dans l’atmosphère ».
« La Russie a montré qu’elle était au besoin prête à utiliser la force militaire pour atteindre ses objectifs. Il faut que nous aussi le prenions en compte, mais il faut aussi souligner que nous ne percevons pas que l’agressivité renforcée de la Russie est dirigée contre la Finlande ».
HS

Quand la Russie est devenue une menace
Helsingin Sanomat revient sur l’année 2014 qui a vu les relations entre l’UE et la Russie se tendre. « On ne peut plus nier que la Russie est devenue à nouveau une menace pour la Finlande », écrit HS.
« Le cosaque s’empare de ce qui est mal protégé », a dit le président Niinistö en ouverture du nouveau cours de défense nationale, en novembre. Il ne pouvait affirmer plus directement que la Russie était une menace pour la Finlande et que la Finlande devait donc s’attacher à sa propre défense et sécurité. Il a fait passer le même message aux dirigeants des partis politiques : il faut arrêter de flirter avec la Russie et de critiquer l’UE ; mais il faut aussi arrêter de dire que la Finlande doit maintenant entrer dans l’OTAN. Tout ce qui affaiblit la politique étrangère finlandaise est mauvais pour la Finlande. Avoir une ligne claire crée déjà de la sécurité, selon M. Niinistö.
Cette année la politique étrangère finlandaise est revenu à ses racines : les questions traditionnelles et les relations avec son voisin, estime HS.
La chercheuse Hanna Ojanen considère que la politique étrangère de la Finlande est très prudente et pragmatique. « Les dirigeants finlandais ne veulent pas montrer de signe d’un changement et choisissent un équilibre entre des attitudes privilégiant le bilatéralisme et le multilatéralisme en espérant qu’ils ne s’éloigneront pas trop l’un de l’autre. Sinon la Finlande risque le grand écart ».
La chercheuse Hanna Smith estime elle aussi que « la Finlande a occupé sa place dans les rangs de l’UE et en même temps été un peu différente par ses propres spécificités à l’égard de la Russie ». Elle souligne que les relations finno-russes ont cette spécificité que l’on peut toujours les qualifier de bonnes. « Aujourd’hui les relations ne sont pas mauvaises ni mal gérées, mais elles ne sont pas non plus excellentes. Quand la Russie veut de la coopération, elle veut aussi être dominante. La Finlande pour sa part veut bien coopérer mais pas être dominée. Cela crée des tensions et il est difficile de trouver un remède ».
HS

Point de vue
« On peut utiliser la force militaire contre la Finlande » HS
Helsingin Sanomat publie un point de vue du chercheur Charly Salonius-Pasternak qui spécule sur la possibilité d’une attaque militaire dirigée par la Russie uniquement contre la Finlande.
HS

Demandeurs d’asile ukrainien en hausse
Cette année le nombre des demandes d’asile devrait atteindre 3 600. Les plus nombreux sont toujours les Irakiens (723 sur les onze premiers mois), devant les somaliens (349) et les Ukrainiens (288).
HS

Terrorisme

Interdire les combattants de revenir en Finlande
La présidente de la Commission des Affaires intérieures du parlement, Mme Pirkko Mattila (Vrais Finlandais) craint un renforcement de la menace terroriste du fait du retour de combattants. Selon elle, la Finlande devrait réfléchir à la possibilité de leur retirer leur passeport et de leur interdire le retour en Finlande.
TS

Internet

Un Finlandais parmi les hackers de Lizard squad ?
La presse rapporte qu’un Finlandais mineur se faisant appelé Ryan a déclaré avoir participé à l’attaque contre les serveurs de Play Station de Sony revendiquées par le groupe Lizard squad.
AL

Un site de mariage pour les musulmans finlandais
Helsingin Sanomat annonce le lancement du site Hallal Marriage destiné aux musulmans finlandais qui recherchent un conjoint sur Internet.
HS

Politique intérieure

Centre

Propos de M. Sipilä
Dans une interview accordée à Kauppalehti, le président du centre Juha Sipilä déclare qu’il présentera son programme électoral en février. Il continue à défendre son idée de créer un fonds de croissance pour relancer l’économie et l’emploi. Selon lui, il s’agirait d’augmenter les fonds de Teollisuussijoitus (fonds de participation de l’Etat dans les entreprises industrielles) et Finnvera. Il s’agirait plus précisément d’utiliser 1,5 milliards d’euros (parmi les 30 milliards dont dispose l’Etat dans ses participations dans les entreprises) à hauteur de 150 millions d‘euros par an pendant dix ans pour financer les entreprises qui n’arrivent pas à obtenir d’emprunts par les banques.
KL

Critiques de M. Soini
Le président des vrais Finlandais Timo Soini critique les propositions de relance par la création de fonds d’investissement : qu’il s’agisse du fonds de croissance proposé par M. Sipilä comme du projet de société d’Etat destinée à financer les travaux publics proposée par M. Rinne (PSD).
M. Soini y voit une promesse mensongère aux électeurs et estime qu’il ne s’agit que d’une pâle copie de ce que fait l’UE. Il critique surtout le fait que ces fodns ne seraient pas i,nscrits au budget de l’Etat et donc pas surveillés par les parlementaires.
Yle

Logement

Baisse du prix des logements
Le prix des logements a diminué de 1,7% en novembre par rapport à octobre. Sur un an, la baisse est de 2,6%.
C’est dans le nord de la Finlande que la baisse est la plus forte : 5,5% sur un an.
Dans la région d’Helsinki, la baisse est de 2% sur un an.
uusisuomi

Mardi 23 décembre 2014

Politique étrangère et européenne

Défense

L’armée de l’air vend cinq Redigos en Suède
Les forces armées vendent cinq avions Redigo au groupe suédois Helicopterservice Sweden pour 301 500 euros.
Les avions, de fabrication finlandaise, ne servaient plus depuis 2013.
KS/5

Politique intérieure

Energie nucléaire

Fennovoima a déposé sa demande d’autorisation environnementale
Aamulehti relève que Fennovoima a déposé, hier, les demandes concernant les autorisations conformes à la législation sur la protection de l’environnement pour son projet de construction nucléaire à Pyhäjoki.
AL/A6

Analyses sur les propos de M. Stubb

Des chercheurs estiment que le ton du Premier ministre s’est durci
Ces derniers temps, le Premier ministre, M. Stubb, a critiqué les orientations centristes en matière de politique étrangère, la politique économique social-démocrate et le consensus finlandais. Selon des spécialistes, la rhétorique durcie du Parti conservateur pourrait refléter la baisse de l’audience du parti ou la personnalité de M. Stubb, mais elle pourrait également relever d’une stratégie de communication qui vise à brouiller la situation.
M. Isotalus de l’Université de Tampere, le discours de M. Stubb est plus de droite qu’avant, ce qui n’est pas forcément une bonne stratégie si les électeurs cherchent quelque chose de plus modéré.
M. Aula de l’Université technologique de Lappeenranta estime que le ton agressif d’un président de parti mal placé dans les sondages et le rôle du premier ministre passent mal ensemble.
AL/A10, KS/9

Social

M. Ihalainen défend les négociations tripartites
Le ministre de l’Emploi, M. Ihalainen (PSD), rejette les propos du Premier ministre remettant en question les accords tripartites et défend ardemment la coopération entre le gouvernement, le patronat et les organisations salariales. Pour lui, il n’y a pas de sortie de la situation économique difficile sans cela. Il souligne l’importance de la modération salariale et estime qu’il ne faut pas transmettre aux acteurs du marché du travail un sentiment que leur travail n’a pas de valeur.
Pour M. Ihalainen, la crise ne sera pas résolue en touchant au caractère universel des accords, aux allocations chômage, à la prime de congé. Il faudra faire redémarrer les exportations et les investissements, rappelle-t-il.
TS/lun/10

Transports ferroviaires

Une régie séparée pour le contrôle de la circulation
La direction de la gestion des entreprises de l’Etat du secrétariat du Premier ministre a annoncé que Finrail, unité chargée du contrôle des transports ferroviaires et de l’information des passagers, sera détachée du groupe VR pour former un groupe indépendant entièrement en possession de l’Etat, à compter du début 2015. Cette manœuvre s’inscrit dans le cadre de la perspective de la libéralisation des transports ferroviaires.
HS/A27

La langue suédoise

Sondage
Selon un sondage effectué pour le compte d’Åbo Akademi, la majorité des Finlandais souhaitent supprimer l’enseignement obligatoire du suédois à l’école, même si les attitudes à l’égard du suédois et du bilinguisme en soi sont favorables. La moitié des personnes interrogées ont dit qu’ils auraient étudié le suédois même si cela aurait été optionnel.
Les Finlandais pensent que la langue suédoise est une partie essentielle de la société finlandaise, et ils estiment, par exemple, que les dirigeants politiques devraient maitriser cette langue.
D’autre part, jusqu’à 40 % des personnes interrogées ne considèrent pas les services en suédois pour les suédophones comme indispensables. La moitié des finnophones estiment que les suédophones sont privilégiés.
62 % des personnes interrogées estiment qu’il serait plus utile d’étudier une autre langue que le suédois à l’école.
HS/A12

M. Sipilä

… pour Premier ministre ?
Selon un sondage effectué pour le compte de Maaseudun tulevaisuus, 29 % des personnes interrogées considèrent le président du Centre comme l’unique alternative pour Premier ministre. 18 % le pensent de M. Stubb, Premier ministre conservateur, 12 % de M. Soini, président des Vrais Finlandais et 10 % de M. Rinne, ministre social-démocrate des Finances.
Un tiers des personnes interrogées ne s’est pas prononcé.
TS/15

Culture

M. Lehtipuu à la tête du Festival de Helsinki
Topi Lehtipuu, ténor, directeur artistique du festival de musique de Turku, prendra la direction du Festival de Helsinki à compter de 2016 en succession d’Erik Söderblom.
HS/B5

France

Communes

« Une petite commune française gâte ses habitants » AL
Aamulehti publie un article de Patrick Le Louarn sur Jossigny, une commune de 640 habitants, qui s’efforce de s’occuper particulièrement bien du bien-être de ses habitants.
AL/lun/A24

Lundi 22 décembre 2014

Politique étrangère et européenne

Russie

Propos du Président Niinistö (qui a reçu les présidents des partis)
Le Président Sauli Niinistö se déclare très inquiet en ce qui concerne l’économie russe en récession. Il estime qu’elle aura certainement des conséquences en Finlande, notamment dans les exportations et le tourisme. La Russie est de plus en plus vulnérable, ce qui augmente l’importance des sanctions économiques.
M. Niinistö met en garde contre une attitude arrogante ou opportuniste à l’égard de la Russie. Il rappelle qu’il est dans les intérêts de tout le monde que la Russie puisse redresser son économie.
M. Niinistö a reçu les présidents des partis politiques à Mäntyniemi, vendredi. Il a noté qu’il est très bien de débattre la politique de sécurité, mais qu’il importe, du point de vue de la sécurité, que la direction politique recherche des visions en commun. Il relève que les présidents des partis ont partagé l’avis que les décideurs devraient avoir une vue en commun et qu’une position claire augmentait déjà en soi la sécurité.
Helsingin Sanomat relève que les participants à l’entretien ont trouvé des vues communes sur la défense nationale, sur la coopération fenno-suédoise et sur l’importance du partenariat avec l’OTAN et des relations avec les Etats-Unis.
HS/sam/B9

M. Sipilä ne croit pas que les sanctions pourront résoudre la crise ukrainienne
Le président du Parti du centre, M. Sipilä, estime que les sanctions contre la Russie ne suffiront pas à résoudre la crise en Ukraine. Il estime qu’il faudrait plus de dialogue avec la Russie, bilatéralement et au niveau européen.
En même temps, M. Sipilä souligne qu’il faut que la Finlande fasse partie du front européen et travaille contre la politique de force russe.
Il parle en faveur d’une médiation active pour la paix. Pour lui, le pas décisif dans ce sens n’a pas été pris. Il rappelle que la Finlande dispose de compétences dans ce domaine et souhaite que cela puisse faire partie des premières priorités de la politique étrangère.
HBL/lun/9

Mme Lehtomäki rejette les propos de M. Stubb
Mme Lehtomäki, députée centriste et présidente de l’association Finlande-Russie, considère les propos de M. Stubb sur une politique centriste plus favorable à l’égard de la Russie que la position officielle de la Finlande comme sans fondement.
Elle rappelle qu’aucun député centriste n’a souhaité se séparer des sanctions. Pour elle, il faut identifier deux questions : il faut que la Finlande influence activement sur la politique étrangère et de sécurité de l’UE et il faut se rappeler que la politique européenne en la matière ne constitue pas le tout de la politique étrangère finlandaise.
Mme Lehtomäki estime que les échanges sont importants et permettent de former une idée sur la façon dont la Russie perçoit les choses. Cela ne veut pas pour autant dire que l’on accepte les décisions prises par la Russie. « Mais pour trouver une solution diplomatique, il est indispensable de d’avoir une idée sur la façon de penser des différentes parties. »
HS/lun/A17

Politique étrangère et de sécurité

M. Stubb n’exclut pas la possibilité d’un référendum sur une adhésion à l’OTAN
Le Premier ministre, M. Stubb, estime qu’il ne faut pas exclure une adhésion éventuelle de la Finlande à l’OTAN durant la prochaine législature du prochain programme gouvernemental. Il note qu’aujourd’hui, le moment n’est pas propice pour une adhésion. Un référendum pourra être organisé au cas où les partis politiques ne seraient pas d’accord sur une adhésion, selon lui.
Selon M. Stubb, la politique étrangère et de sécurité du gouvernement est convergente avec celle du Président Niinistö. Pour lui, il est important de ne pas minimiser l’importance de la politique commune de défense de l’UE.
M. Stubb rappelle que la situation en matière de ces questions a changé. Il privilégie une défense indépendante crédible avant la coopération avec la Suède et l’UE et avant l’OTAN au besoin. Il rappelle l’importance d’une coopération avec les démocraties occidentales et relève que la coopération avec la Suède est quelque chose que la Finlande fait depuis longtemps.
Concernant la Russie, M. Stubb relève que sa situation économique l’inquiète sans pour autant que ces problèmes n’aient changé la situation finlandaise au niveau de la politique étrangère et de sécurité.
Helsingin Sanomat relève que selon M. Aaltola, chercheur à l’Institut de relations internationales, le débat finlandais sur ces questions concerne le fait de savoir jusqu’à quel point il faut comprendre la Russie et le fait de savoir jusqu’à quel point il s’agit de s’engager dans la politique de défense commune de l’UE.
Selon M. Railo, chercheur à l’Université de Turku, malgré certaines différences, les Finlandais sont capables de trouver un consensus dans des situations difficiles.
HS/dim/A16

Politique intérieure

Parlement

Présidence du Parlement
Selon un sondage, 52 % des Finlandais se déclarent satisfaits du président du Parlement, M. Heinäluoma.

Opposition : 37 % des Finlandais sont satisfaits du Centre
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat relève que selon un sondage effectué en novembre, 37 % des Finlandais étaient satisfaits des travaux du Centre, contre 18 % qui le pensaient des Vrais Finlandais.
L’éditorialiste estime que les deux grands partis de l’opposition préparent déjà les constellations gouvernementales. Le succès prévu par les sondages a rendu le Centre prudent. Le Parti conservateur n’arrête pas de poser des pièges au Centre dans des questions de politique étrangère considérées comme le talon d’Achille de M. Sipilä.
HS/sam/A4

Energie

M. Ville Ninistö propose un fonds énergétique
Helsingin Sanomat relève qu’après les propositions de création de fonds pour la croissance par le Centre, pour les travaux de rénovation par le PSD et pour les entreprises au moyen de placements de particuliers, les Verts proposent la création d’un fonds pour les investissements énergétiques.
L’idée des Verts serait de réformer entièrement la politique et le système énergétique finlandais. M. Niinistö relève qu’actuellement, le manque de capitaux restreint les investissements dans de nouveaux modes énergétiques.
Il relève que la politique énergétique et environnementale durable sera un des thèmes principaux de la campagne électorale du parti.
M. Niinistö regrette la décision concernant le projet nucléaire de Fennovoima et estime qu’il y a des échos des années 1970 avec les liens russes et avec des groupes d’Etats des deux pays comme principaux acteurs, « comme à l’époque ».
HS/sam/A16

France – Finlande

Beaux-arts et architecture

Fondation Louis Vuitton
Hufvudstadsbladet présente la création de Frank Gehry en la qualifiant d’événement de la saison dans le monde artistique français.
HBL/sam/38-39

Littérature

Rabelais
Helsingin Sanomat rend compte de la traduction en finnois du Quart Livre des faicts et dits héroïques du bon Pantagruel de François Rabelais, par Ville Keynäs.
HS/dim/C19

Maalouf
HS publie une critique de la traduction finnoise du Jardins de lumière d’Amin Maalouf.
HS/lun/B6

Vendredi 19 décembre 2014

Politique étrangère et européenne

Conseil européen

La Finlande se méfie du paquet d’investissements
Le Premier ministre, M. Stubb, a dit que la Finlande n’envisageait pas, dans un premier temps, de contribuer au paquet en faveur des investissements. « Nous souhaitons voir ce qu’il comprendra », a-t-il dit à Bruxelles.
La Finlande est réservée en ce qui concerne les calculs de la Commission européenne sur la rentabilité du programme. M. Kuoppamäki, économiste de Danske Bank, estime que le programme est irréaliste. Il est favorable à une relance au moyen d’investissements, mais il considère les moyens proposés par la Commission comme rigides et modestes.
M. Stubb estime que le projet constitue une initiative précieuse dans le sens d’utiliser des crédits européens d’une façon plus efficace pour soutenir la croissance économique. Attirer des investissements privés est indispensable, selon lui, car la relance par les moyens traditionnels n’est pas possible dans le contexte économique actuel. Il souligne que les projets d’investissement devront être choisis selon leur rentabilité et sur la base d’un usage efficace du financement, et non pas selon des critères de politique régionale.
La Finlande souligne l’importance d’un système transparent et maniable afin que la charge administrative sur les PMI-PME finlandaises ne devienne pas trop importante. Outre les investissements, il faut des réformes structurelles et une stabilisation de l’économie publique dans les Etats membres.
Concernant le marché intérieur numérique, la Finlande estime qu’il faut que toute nouvelle législation européenne soit adaptée à un environnement numérique. Les investissements devront être ciblés sur la bio-économie, les technologies cleantech et le numérique.
HS/A29, www.vn.fi

TTIP
Concernant les négociations sur le TTIP, Kauppalehti relève que le directeur général du patronat EK, M. Häkämies, a signé la déclaration commune en faveur du TTIP des confédérations patronales de huit Etats membres.
M. Stubb estime que le traité aurait un grand effet sur l’économie finlandaise, grandement dépendante des exportations. Il estime qu’au niveau finlandais, il faut une meilleure communication en la matière, car « il y a beaucoup de malentendus autour de cette question ».
KL/A5

Ukraine
M. Stubb estime qu’il est dans les intérêts de l’Ukraine de réaliser les réformes structurelles afin de pouvoir obtenir une aide. Concernant les sanctions contre la Russie, il constate qu’elles ont été mises en place pour des raisons politiques et que, pour les enlever, il faut que la Russie change sa politique en Ukraine.
AL/A18, KS/12
Politique intérieure

Energie

Propos de M. Huttunen, nouveau chef de la direction de l’énergie
Le nouveau chef de la direction de l’énergie du ministère de l’Emploi et de l’Economie, M. Riku Huttunen, n’exclut pas la possibilité de nouvelles demandes de construction de centrale nucléaire dès la prochaine législature. Pour lui, les énergies renouvelables ne suffisent pas pour constituer le fondement de la production énergétique.
Même après Fennovoima, la Finlande aura besoin de production énergétique climatiquement neutre. Le seul bois ne suffira pas et les énergies éolienne et solaire n’apportent pas les mêmes garanties de production que l’énergie nucléaire, selon M. Huttunen.
Il relève que, tôt ou tard, il faudra des investissements afin de maintenir la capacité de production dans le contexte de l’épuisement de la durée de vie des quatre réacteurs existants.
Concernant Rosatom, M. Huttunen constate qu’il n’existe pas une multitude de bons fournisseurs. Il rappelle que, malgré la participation russe, Fennovoima produira de l’électricité finlandaise sans émissions permettant de répondre aux exigences de l’UE.
Selon lui, un transfert rapide vers l’énergie éolienne et solaire serait difficile et reviendrait cher, comme on a pu le voir en Allemagne.
M. Huttunen est méfiant en ce qui concerne ces énergies-là, et note que le bois et les bio-carburants pourraient représenter une opportunité pour la Finlande.
Pour lui, il est clair que, pour sauver le climat, il faudra déterminer un coût pour les émissions de CO2, ce qui nuira à la rentabilité des carburants fossiles à long terme.
AL/A20-21

Métro

Helsinki se prépare à un litige de plusieurs années sur le métro
Le directoire de la régie chargée des transports publics à Helsinki, HKL, a pris unanimement la décision de mettre fin au projet de l’automatisation du métro. Les négociations sur las arrangements pratiques avec Siemens seront entamées de suite.
Siemens n’est pas d’accord avec la dénonciation du contrat et estime avoir déjà contribué à hauteur de 100 millions d’euros au projet.
HKL a versé 49 millions d’euros à Siemens. Il a l’intention de les récupérer au titre qu’il s’agissait d’une caution.
Siemens et HKL se préparent à des actions de justice qui dureront des années.
M. Lehmuskoski, directeur général de HKL, relève que l’automatisation sera relancée en 2021, lorsqu’il s’agira d’échanger les rames les plus anciens contre de nouveaux.
HS/A22

Nominations

Mme Pakarinen nommée directrice au patronat de l’industrie forestière
Helsingin Sanomat rapporte que Mme Riikka Pakarinen (33 ans), ancienne parlementaire européenne du Centre, a été nommée directrice des relations publiques et des projets de l’économie bio au patronat de l’industrie forestière.
Mme Pakarinen annonce qu’en raison de cette nomination elle ne présentera pas sa candidature aux élections législatives du printemps prochain.
HS/A34

Chasse au loup

Le ministère de l’Agriculture propose un quota pour la chasse au loup
Helsingin Sanomat relève que le ministère de l’Agriculture et de la Sylviculture, qui estime que la population de loups a augmenté, propose d’autoriser la chasse au loup pendant deux ans. Pour la première année, le ministère propose un quota de 29 loups, soit un loup par horde recensée.
Le nombre de loup a commencé à baisser en 2007 en raison du braconnage.
Selon le ministre de l’Agriculture Petteri Orpo, l’objectif principal est de promouvoir la cohabitation entre le loup et l’homme. « Le loup fait partie de la nature finlandaise. Il faut mettre fin au braconnage. »
HS/12

Revenus

Les écarts de revenus ont augmenté l’année dernière
Helsingin Sanomat rapporte que selon le Centre national de la statistique, les écarts de revenus ont augmenté en 2013 par rapport à l’année précédente parce que les hauts salaires ont augmenté plus que les autres.
Le dixième de la population aux plus hauts revenus a gagné 40 955 euros ou plus, tandis que le dixième aux revenus les plus modestes a gagné 13 040 euros net en 2013.
Selon le Centre national de la statistique, l’écart des revenus a été le plus important en 2007.
HS/A33

Finnvera

L’Etat a accordé trois milliards d’euros de plus à Finnvera
Selon Turun Sanomat, le gouvernement a décidé d’augmenter de 3 à 6 milliards d’euros les garanties de Finnvera pour qu’il puisse continuer à accorder des garanties aux entreprises exportatrices finlandaises.
TS/19

Université de Helsinki

Un don important pour l’université
Selon Helsingin Sanomat, la Fondation de Jane et Aatos Erkko a fait un don de trois millions d’euros à l’Université de Helsinki. La fondation a également fait un don de 100 000 euros pour la mise en œuvre d’un séminaire dans le cadre du concours Helsinki Challenge.
Aatos Erkko fut l’actionnaire principal du Groupe Sanoma qui publie entre autres Helsingin Sanomat.
HS/A12

Violence

Voiture piégée à Korsnäs
Selon Helsingin Sanomat, une Finlandaise de 60 ans a été grièvement blessée jeudi matin par une bombe à Korsnäs en Ostrobotnie. La police a entendu jeudi après-midi un homme de 59 ans soupçonné d’être à l’origine de cet attentat.
HS/A12
France – Finlande

Musique

The Dø en Finlande en mars
Le duo franco-finlandais The Dø se produira à Tavastia, à Helsinki, le 9 mars 2015.
HS/B3

Eva & Manu
Gramexpress publie une interview du duo franco-finlandais Eva & Manu qui parle de son deuxième album, sorti en août.
Gramexpress/16-18

Jeudi 18 décembre 2014

Politique étrangère et européenne

Russie

L’effet de la chute du rouble sur l’économie finlandaise sera restreint
Mme Solanko, économiste de la Banque de Finlande, estime que même si la Russie est un des partenaires les plus importants de la Finlande, la signification de la crise financière russe pour la Finlande n’est pas énorme.
La Banque de Finlande a fait des calculs, l’été dernier, supposant que le rouble s’affaiblit de 20 % et que les exportations finlandaises vers la Russie diminuent de 25 %. L’effet sur la croissance finlandaise serait alors une diminution de 0,5 à 1 points de PIB. Mme Solanko relève que ce qui est positif du point de vue finlandais, c’est que le prix moins élevé du pétrole aidera l’économie de la Finlande.
Le président du Parlement, M. Heinäluoma, estime qu’il faudra évoquer la situation russe au Parlement. Il s’agira de trouver la forme et le moment propice pour ce débat. M. Koskinen (PSD), président de la commission des lois constitutionnelles, a évoqué la nécessité d’un débat sur la Russie dans le contexte du débat sur le projet de loi des finances. « Cela obligerait les groupes représentés au gouvernement ainsi que l’ensemble des groupes parlementaires à réfléchir à ce qui est essentiel et à la façon d’agir de la Finlande. » M. Koskinen insiste sur le fait de réfléchir sur le lien entre la politique nationale étrangère et de sécurité ainsi que la politique européenne étrangère et de sécurité.
Dans ses prévisions sur l’économie, le ministère des Finances estime que la diminution des exportations vers la Russie sera en partie compensée par une augmentation des exportations vers les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la Suède.
Kauppalehti rapporte aussi que le directeur du bureau de finnvera à Saint-Petersbourg., M. Pietiläinen espère que les entreprises finlandaises implantées en Russie auront une politique de long terme. Il ne faut pas s’implanter sur ce marché à la recherche de gains rapides.
Les investissements des entreprises finlandaises en Russie s’élèvent à environ 12 milliards d’euros.
HS/A9, HBL/6 KL

Ministère des Affaires étrangères

Gestion de crises
Selon un nouveau rapport du ministère des Affaires étrangères, la capacité finlandaise de faire face à des catastrophes au niveau notamment de l’information des citoyens s’est beaucoup améliorée durant les dix dernières années. L’équipement technique est à un tout autre niveau qu’en 2004, lors du tsunami.
Selon le ministère, le courrier électronique est la façon la plus sûre d’atteindre les personnes, plus sûre que les sms.
Les Finlandais font 7 millions de voyages à l’étranger chaque année. 31 000 personnes se sont enregistrées sur le système d’information du ministère pour les voyageurs. Le ministère s’est occupé de 200 cas de crise où des Finlandais étaient impliqués. En outre, les consulats ont géré 40 000 cas d’assistance aux voyageurs finlandais, ce qui est le double par rapport à 2004.
HBL/8

Espace

Patria vend ses activités sur l’Espace
Patria vend son unité consacrées à la recherche spatiale au suisse RUAG . La nouvelle société RUAG Finland Oy emploiera 29 personnes à Tampere. AL

Politique intérieure

Partis politiques

Le PSD a dépassé le Parti conservateur
Helsingin Sanomat rapporte que selon un sondage d’opinion effectué par l’institut TNS Gallup pour le compte du quotidien, l’audience du Parti du centre est de 26,1 %.
L’audience du Parti social-démocrate, 16,9 %, a dépassé tout juste celle du Parti conservateur, 16,7 %. Les Vrais Finlandais arrivent quatrième avec un score de 14,2 %.
L’audience de l’Alliance verte est de 8,9 %, l’Alliance des gauches 8,1 %, le Parti suédois 4,2 % et les Chrétiens-démocrates 3,5 %.
Cela est la première fois depuis le début de cette législature, et en réalité depuis mai 2008, que l’audience du PSD dépasse celle du Kokoomus.
Le sondage a été effectué entre le 17 novembre et le 12 décembre auprès de 2 442 personnes.
Dans son éditorial, HS estime qu’à la lumière de ce sondage, il y a actuellement un grand parti, le Centre, deux partis moyens, le PSD et le parti conservateur, et un parti moyen, les Vrais Finlandais, qui risque de devenir un petit parti.
HS/A5, A18

La fidélité des électeurs diminue
Turun Sanomat relève les audiences des quatre plus grands partis varient brusquement en ce moment et le nombre d’électeurs incertains augmente. Au sondage effectué en novembre-décembre pour le compte d’Yle, environ 40 % des personnes interrogées n’ont pas répondu.
Le politologue Markku Jokisipilä de l’université de Turku estime que « la fidélité des électeurs a diminué. Cela est devenu un fait dans le système électoral finlandais. Les jeunes n’ont pas choisi leur propre parti politique. »
M. Jokisipilä note que la popularité des quatre petits partis ne bouge pas autant que celle des grands partis.
TS/6

Elections législatives

Candidature éventuelle de M. Halla-aho
Turun Sanomat rapporte qu’il est possible que M. Jussi Halla-aho, parlementaire européen des Vrais Finlandais, présente sa candidature aux élections législatives dans la circonscription d’Helsinki. « Je donnerai une conférence de presse le 16 janvier », annonce M. Halla-aho à Strasbourg.
TS note que le président des Vrais Finlandais Timo Soini n’a pas proposé la candidature de M. Halla-aho.
TS/11

Economie

Prévisions du ministère des Finances
Le ministère des Finances prévoit une conjoncture un peu plus favorable pour 2015 et 2016. Cette année, la croissance est de 0,1 %, contre 0,9 % en 2015 et 1,3 % en 2016.
Le ministère base ces chiffres sur les données statistiques plus récentes que ce que la Banque de Finlande a eu à sa disposition au moment de faire ses prévisions.
La croissance viendrait des investissements et de la demande intérieure plutôt que des exportations.
HS/A36

Communes

Economies sur les dépenses en matière d’effectifs
Selon la confédération des employeurs communaux, les communes feront plus d’économies concernant leurs dépenses en matière de personnel en 2015 que cette année. En 2014, cette économie s’élevait à 2 % sur une somme de 21 milliards d’euros, soit 400 millions d’euros, contre 2,3 % prévus pour 2015, ce qui correspondrait à une somme de 500 millions d’euros.
Les salaires constituent plus de la moitié des frais de fonctionnement des communes. Le nombre de mises à pied dans les communes a doublé cette année par rapport à 2013.
Le nombre de licenciements est prévu passer de 369 en 2013 à 425 en 2015.
HS/A12, KS/12

Santé

Les maladies coûtent cher à la Finlande
Selon Helsingin Sanomat, les congés de maladie coûtent au moins 3,4 milliards d’euros tous les ans. La part de longs congés de maladie, soit de plus de dix jours, est environ la moitié, soit 1,7 milliard d’euros. Le coût est le plus important dans les communes, plus de 460 millions d’euros.
Le fait que les employés travaillent même s’ils sont malades coûte autant à la société, 3,4 milliards d’euros.
HS/A12

Marché du travail

La SAK manque de négociateurs
Selon Helsingin Sanomat, les négociations entre les partenaires sociaux sur les règles du jeu sur le marché du travail, qui auraient dû s’achever « avant la fin de l’automne » continueront probablement jusqu’à fin janvier prochain.
Les deux principaux négociateurs de la grande centrale syndicale SAK, Katarina Murto et Janne Metsämäki, quitteront la SAK fin décembre. La SAK manque de négociateurs et le président de la centrale Lauri Lyly participera aux négociations du groupe de travail.
HS/A20

Retraites

Les travailleurs du secteur public plus intéressés pour poursuivre leur carrière
Helsingin Sanomat rapporte que selon un rapport du centre de sécurité de retraites, 50 % des employés de l’Etat et des communes ont envisagé, en 2013, de prolonger leurs carrières professionnelles, contre 25 % en 2003. Les employés du secteur privé ne comptent cependant pas travailler plus longtemps qu’avant.
HS/A36

Aide aux organisations

Ray augmente son aide aux associations
Selon Helsingin Sanomat, Ray, qui accordera en 2015 des aides de 309,3 millions d’euros aux organisations non gouvernementales, compte augmenter les aides aux associations qui s’occupent des crises familiales.
HS/A22

Métro

Renoncer au contrat avec Siemens était une décision difficile
Selon le directeur général de Länsimetro, projet de prolongation du métro vers l’Ouest, M. Kokkinen, renoncer à l’automatisation était une décision amère.
Les trains devront être raccourcis de façon à passe le nombre de voitures de six à quatre du fait que les quais sont plus courts côté d’Espoo par rapport aux quais d’Helsinki. L’automatisation devait permettre un intervalle plus fréquent, auquel cas la longueur des trains aurait eu moins d’importance.
HS/A26

Editorial
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat regrette qu’autant de temps et d’argent aura été gaspillé dans le projet de prolongation du métro. En outre, on avait décidé de construire des quais moins longs à Espoo dans l’idée que l’automatisation permette un intervalle moins long entre les trains. Quelques dizaines de millions d’euros ont été économisés en même temps que la capacité du métro a été diminuée de 30 %.
HS/A5

Mercredi 17 décembre 2014

Politique étrangère et européenne

Russie

Un professeur estonien critique la politique russe de la Finlande
Turun Sanomat rapporte que M. Andres Kasekamp, professeur et directeur de l’Institut estonien des relations internationales, critique la politique russe adoptée par la Finlande, par exemple le fait que la Finlande, contrairement à la Suède et au Danemark, n’a pas convoqué l’ambassadeur russe à Helsinki en raison de l’affaire des avions militaires russes la semaine dernière.
M. Kasekamp estime également qu’il serait un mauvais choix de reprendre un dialogue avec la Russie maintenant. Il estime aussi que les Estoniens comprennent mieux que les Finlandais le caractère sérieux de la situation actuelle. Pour les Estoniens, il ne s’agit pas seulement de la crise en Ukraine mais d’une crise qui a des effets sur toute la communauté internationale. Le professeur note que les Estoniens ont du mal à comprendre le projet de centrale nucléaire de Fennovoima avec Rosatom.
TS/14

M. Tuomioja rejette la critique
Selon Turun Sanomat, le ministre des Affaires étrangères Erkki Tuomioja s’étonne des propos de M. Kasekamp. « On parle de deux choses totalement différentes. Il y a eu un cas concret dans l’espace aérien suédois et danois. Cela n’a pas été le cas en Finlande. On ne commence pas de débat au niveau politique dans une telle situation. » M. Tuomioja rappelle que les autorités finlandaises de l’aviation ont été en contact avec les autorités russes.
M. Tuomioja ne partage pas non plus l’avis de M. Kasekamp sur le dialogue bilatéral qui serait utile seulement du point de vue du président Poutine. Il souligne que tout dialogue est toujours utile, aussi avec la Russie. Le ministre finlandais souligne que le dialogue ne doit pas être lié à la politique de sanctions. « L’Union européenne évaluera au printemps prochain la situation des sanctions. L’objectif des sanctions a été de soutenir la mise en œuvre d’une solution politique. En ce moment il n’y a pas d’informations en faveur de la suppression des sanctions », selon M. Tuomioja.
TS/14

A Lappeenranta, des magasins ferment déjà leurs portes
Kauppalehti relève qu’il y a des magasins à Lappeenranta (ville près de la frontière orientale) qui ont déjà fermé les portes.
Selon les estimations du centre de recherche TAK, le nombre de touristes russes en Finlande a diminué de 20 % cet automne par rapport à l’automne 2013. La chute du rouble diminuerait le nombre de nuitées en Finlande de 10 % en janvier 2015, au lieu de 7 % comme prévu antérieurement.
KL/A5

Les tweets font partie de la propagande russe
Kaleva rapporte que la Russie mène une campagne active sur Twitter. Une partie des comptes sont officiels comme cellui de l’ambassade de Russie (plus de 6 000 tweets). Il y a aussi des comptes qui ont des noms trompeurs comme ‘Eduskuntavaalit’ (« élections législatives ») où en réalité il s’agit de la propagande pro-russe.
Le politologue Erkka Railo estime qu’il n’est pas sûr si ce genre de communication donne beaucoup de résultats.
Kaleva/5

Finlande – UE

Aide alimentaire
La Commission européenne accorera 22,5 millions d’euros à la Finlande pour distribuer comme aide sous forme de denrées alimentaires de 2014 à 2020. Entre 20 000 et 25 000 personnes ont recours à une aide alimentaire toutes les semaines.
L’aide s’inscrit dans le cadre du nouveau fonds européen d’aide aux plus démunis, FEAD, prévu pour distribuer au total 3,8 milliards d’euros pour différents pays.
Dem/9

Politique intérieure

Economie

Propos du Premier ministre
Le Premier ministre, M. Stubb, qui est intervenu lors d’un séminaire de la fondation Snellman, à Helsinki, estime que la Finlande marque le pas alors que le pays pourrait être sauvé en faisant preuve de dynamisme et de souplesse. Pour lui, la lenteur concerne tant la politique que les entreprises traditionnelles, les organisations salariales que le patronat. M. Stubb estime que le problème de la Finlande, c’est d’avoir trop cherché l’entente vaste, le consensus.
Il relève que son parti critique la pensée corporatiste, « qui empêche de trouver de nouvelles façons d’agir ». Cette idéologie est en train de cimenter les structures finlandaises en délabrement. On n’est pas prêt à renoncer aux avantages acquis, regrette-t-il.
M. Stubb estime que le prochain gouvernement ne devrait pas chercher une entente mutuelle exhaustive, mais plutôt une prise de décision rapide. Il a précisé qu’il s’agira de modifier la législation sur la vie professionnelle si les organisations syndicales n’arrivent pas à mettre en place plus de souplesse et flexibilité.
« Il faut d’abord essayer le consensus, mais si cela ne marche pas, on ne pourra pas poursuivre la politique du plus petit dénominateur commun. Il faudra que le prochain gouvernement agisse. »
Pour M. Stubb, la Finlande se trouve à un croisement et la division lors des prochaines élections législatives passe entre l’ancien et le nouveau, le passé et le futur.
Il estime que son gouvernement a échoué à mettre en place les réformes structurelles. Selon lui, ces réformes auraient du être lancées par les précédents gouvernements dirigés par le Centre (avec les conservateurs de 2007 à 2011 et avec le PSD de 2003 à 2007).
Je crois fortement dans « la famille, la religion et la patrie », a-t-il déclaré, faisant référence à la traditionnelle devise des conservateurs. Il a aussi déclaré qu’il était un conservateur sous des apparences libérales et même pour certains, des apparences trop libérales ».
Les présidents des groupes parlementaires du Centre et du PSD ont critiqué les attaques de M. Stubb. « Le discours de M. Stubb représente plus le conservatisme et la droite que la réforme. La politique actuelle basée sur des accords sociaux n’est pas de la paralysie », a dit M. Backman (PSD). M. Tilikainen (Centre) considère incroyable les attaques de M. Stubb contre le consensus.
HS/A18

Le gouvernement a échoué
L’inspection des Finances a donné un rapport très critique contre le gouvernement. En effet, selon elle le gouvernmeent n’a pas réussi dans oson objectif principal de stabiliser les finances publiques. Les mesures pour réduire le déficit structurel n’ont pas été suffisantes et leur mise en œuvre est très en retard.
« Il est urgent de réaliser un programme de politique structurelle et cela nécessite des mesures immédiates lors des la prochaine législature. Le principal est que le prochain programme gouvernemental prévoit des décisions pouvant être mises en œuvre de suite et non pas des objectifs », selon M. Pyösti, de l’inspection des finances.
KS

La Danske bank revoit ses prévisions
Selon la Danske Bank, la Finlande connaîtra une récession de 0,2% en 2014 et une croissance de 0,5% en 2015.
KS

Industrie navale

Wärtsilä achète le groupe allemand L-3 Marine Systems
Le groupe de construction de moteurs de navires et d’entretien naval, Wärtsilä, a annoncé qu’il achètera le groupe allemand de systèmes d’automatisation et électriques pour des bateaux L-3 Marine Systems International pour une somme de 285 millions d’euros.
Wärtsilä souhaite ainsi livrer aux chantiers navals des ensembles de produits plus vastes tout en se chargeant de leur entretien.
Helsingin Sanomat relève que le groupe allemand a un chiffre d’affaires de 400 millions d’euros et emploie 1700 personnes dans 14 pays.
Pour conclure cet achat, il faudra l’accord des autorités européennes et sud-coréennes. HS/A33

Métro

Helsinki renonce à l’automatisation
HKL, compagnie chargé des transports publics d’Helsinki, envisage de dénoncer le contrat sur l’automatisation du métro avec Siemens, en raison de nombreux retards. La question sera évoquée, aujourd’hui, par le directoire de HKL.
HS/A20

Taxis

Uber jugé illégal en Finlande
Le ministère des Transports et des Communications s’est prononcé sur le service de gestion des commandes de taxi Uber. Selon le ministère, les activités d’Uber n’entrent pas dans le cadre de la législation finlandaise.
HS/A14

Energie

« La main d’œuvre sur le chantier d’OL3 va doubler » TS
« Selon Areva : on tient le calendrier d’OL3 » KL
« On tire les câbles sur le chantier d’OL3 » KS
Turun Sanomat rapporte que les effectifs sur le chantier d’OL3 sont repartis à la hausse et devraient doubler d’ici l’été prochain, passant de 2200 à environ 400 pour Areva et de 400 à 700-800 pour les sous-traitants.
Le directeur du projet pour TVO, M. Silvennoinen déclare que durant l’automne rien ne s’est passé laissant présager que le dernier calendrier présenté par Areva ne puisse être tenu.
Mme Moucquot-Laiho (Areva) souligne dans Kauppalehti que ce calendrier a été respecté. Elle dément les rumeurs concernant l’abandon de la technologie EPR par Areva, rappelant au contraire que la Grande-Bretagne est en train de commander de tels réacteurs. « Nous proposons aussi ce modèle pour OL4. Il y aurait un avantage important pour TVO à ce que les deux réacteurs soient semblables »,, dit-elle. KL TS KS

Mardi 16 décembre 2014

Politique étrangère et européenne

Conférence de Lima

Editoriaux
« Le maigre résultat de la conférence climatique » KL
« L’économie va à l’encontre d’un accord sur le climat » HS
« On est loin d’un accord sur le climat » AL
« Le traité climatique est une nécessité difficile » HBL
L’éditorialiste d’Helsingin Sanomat relève que ceux qui attendaient des décisions importantes de la conférence de Lima on t du être déçus. Ceux qui étaient réalistes ne devaient toutefois pas en attendre. Dans ce domaine, le réalisme confine au pessimisme. L’éditorialiste écrit qu’actuellement l’économie va à l’encontre d’un accord possible sur les questions climatiques : le prix de l’énergie diminue, notamment des énergies fossiles. La direction prise par les marchés et les intérêts à court terme des économies nationales l’ont emporté à Lima. Il est difficile de croire qu’à paris lorsqu’il s’agira de dévider de limites contraignantes l’équilibre des forces ait réellement changé.
L’éditorialiste de Kauppalehti relève qu’à Lima s’est exprimé une opposition nette entre pays développés et pays en développement. Ne faudrait-il pas décider de la lutte contre le changement climatique dans de plus petits comités, se demande le quotidien économique.
L’éditorialiste de Hufvudstadsbladet estime que la conférence de Lima a réussi à atteindre l’unanimité pour un document final, mais que celui-ci est tellement lâche que le chemin vers un traité contraignant sera difficile et long. L’éditorialiste rappelle qu’outre les négociations dans le cadre de l’ONU, il s’agit de ce qui se passe dans les Etats et organisations comme l’UE. Plus l’intérêt à l’égard de la politique climatique est important, plus les dirigeants de pays particuliers souhaiteront obtenir des résultats.
Ce qui est positif, avec la conférence de Lima, selon elle, est que l’ensemble de pays promettent de contribuer à la diminution des émissions. Concernant la répartition de la responsabilité, l’éditorialiste estime qu’il est justifié que les pays industrialisés assument une plus grande partie de responsabilité et payent plus. Leur prospérité a en grande partie été créée aux dépens des pays en développement et avec leurs ressources naturelles. En même temps, le niveau de vie dans les pays industrialisés a augmenté les émissions.
L’éditorialiste relève que déterminer quels pays sont des pays en développement n’est pas simple, notamment s’agissant du Brésil, de la Chine, de l’Inde et de l’Afrique du Sud.
L’éditorialiste d’Aamulehti souligne pour sa part que sur la lutte contre le changement climatique, l’UE a un rôle pionnier et on souhaiterait que le reste du monde suive l’UE sur cette question.
HS AL KL HBL/14

Ukraine

Propos de M. Tuomioja
Helsingin Sanomat relève que, selon un fonctionnaire européen finlandais, les sanctions seraient prolongées si la situation reste inchangée. Le ministre des Affaires étrangères, M. Tuomioja, a passé un message dans le même sens, hier à Bruxelles. « Il s’agit plutôt de voir si dans la situation ukrainienne il se passe quelque chose qui permette une réévaluation. Pour l’instant, il n’en est pas question. »
Concernant les réformes politiques et économiques demandées à l’Ukraine en contrepartie d’une aide, M. Tuomioja constate que l’on pourrait se poser la question de savoir ce qui n’est pas exigé [de l’Ukraine].
HS/A22

Défense / Aviation

Pas d’enquête prévue sur les avions russes
M. Luojus de Finavia relève que des changements d’itinéraire d’avions, tels que ceux effectués la semaine dernière en raison des avions russes, est une intervention que l’on effectue tous les jours en Finlande. Selon lui, les évènements dans la région de la Golfe de Finlande ne constituent pas une situation de danger qui nécessite une enquête. Il constate toutefois que les vols sans transpondeur ne sont pas recommandables. Une augmentation de telles activités augmenterait le risque.
Le général Lindberg, commandant des forces armées, relève que les avions russes ont été suivis de près et identifiés. Les radars militaires ne sont pas gênés par le manque de transpondeur.
M. Tammi du Collège de défense rappelle que les vols militaires russes entre Saint-Pétersbourg et Kaliningrad entrent dans le cadre des activités normales même si le nombre et le type des avions n’a pas été ordinaire.
La Finlande n’envisage pas de convoquer l’ambassadeur russe en la matière.
AL/A13

Politique intérieure

Vrais Finlandais

« M. Soini veut tout »
Turun Sanomat relève que l’objectif du président des Vrais Finlandais Timo Soini est d’obtenir une audience de 20 % et 45 députés au prochain Parlement. Il souhaite six portefeuilles ministériels pour son parti : les postes de Premier ministre, de ministre de l’Intérieur, de ministre des Affaires étrangères, de ministre de la Défense, de ministre de l’Emploi et de ministre de l’Economie. « Il faut être le plus grand pour pouvoir devenir Premier ministre. »
M. Soini ne veut pas spéculer sur les autres partis de la coalition gouvernementale. Il admet que les Vrais Finlandais ont le moins en commun avec l’Alliance verte et le Parti suédois. « Le résultat des élections législatives est décisif. »
Il souligne que la Finlande est en crise depuis quatre ans et les Vrais Finlandais veulent changer ce développement.
Selon M. Soini, les Vrais Finlandais pourraient refuser de participer au nouveau gouvernement pour une seule raison : la poursuite de la « politique des paquets d’aide » [aux pays en difficulté de la zone euro]. « Cela nous a coûté des milliards et rien ne s’est amélioré en Grèce. »
Pour M. Soini, l’euro est la devise de l’Allemagne. « Si la Finlande ne quitte pas l’euro, il faut que le Portugal, l’Espagne et la Grèce le quittent. »
M. Soini note que le Parti du centre et les Vrais Finlandais votent de la même façon depuis plusieurs années. Il ne minimise pas le succès de M. Juha Sipilä, président du Centre, dans les sondages d’opinion, mais note que les listes de candidats centristes à Helsinki et dans la circonscription d’Uusimaa (province autour de la capitale) sont « faibles ».
M. Soini se félicite du fait que presque tous les députés actuels des Vrais Finlandais vont se représenter aux élections législatives. Il s’inquiète toutefois du faible taux de femmes parmi les candidats de son parti.
M. Soini annonce qu’il sera candidat pour la présidence du parti au congrès de l’été 2015. Il préside les Vrais Finlandais depuis 1997.
TS/9

Différend sur la politique étrangère

Le premier ministre Stubb a critiqué le Centre qui se défend
Helsingin Sanomat rapporte que le Premier ministre Alexander Stubb a critiqué le Centre, notamment les députés Paula Lehtomäki et Seppo Kääriäinen et le parlementaire européen Paavo Väyrynen, de vouloir détacher la Finlande de la politique commune de l’Union européenne sur les sanctions contre la Russie. Pour M. Stubb, il s’agit de vouloir amener la Finlande dans une « zone grise » où elle se trouvait pendant la guerre froide.
Mme Lehtomäki rejette vigoureusement les critiques de M. Stubb : « Le Centre a clairement condamné l’annexion de la Crimée à la Russie. »
Pour Mme Lehtomäki, la différence entre le Centre et le Premier ministre c’est que M. Stubb veut gérer la politique russe uniquement par l’intermédiaire de l’Union européenne, tandis que le Centre souhaite s’occuper aussi des relations bilatérales avec la Russie. Selon Mme Lehtomäki, le Centre soutient la politique étrangère du Président Sauli Niinistö.
Pour M. Väyrynen, les propos de M. Stubb sont « incompréhensibles ». Il estime que la politique étrangère de M. Stubb diffère de celle du gouvernement et de la politique finlandaise en général. « Je partage les avis de M. Sipilä, président du Centre, qui souligne l’importance de la diplomatie et des négociations aux côtés des sanctions. »
HS/lun/A20

M. Sipilä répond à M. Stubb
Selon Helsingin Sanomat, le président du Centre Juha Sipilä souligne que son parti a condamné dès le départ les mesures de la Russie en Crimée et en Ukraine orientale. Il souligne que le président du parti définit la ligne de la politique étrangère du Centre.
« Le groupe de travail sur la politique étrangère et de sécurité du Centre est présidé par M. Seppo Kääriäinen. M. Väyrynen ne fait pas partie de ce groupe de travail. »
M. Sipilä refuse de réponde à la question de savoir si M. Väyrynen peut devenir ministre si M. Sipilä est nommé Premier ministre.
HS/A12

Mme Jaakonsaari s’étonne du lige entre le Parti conservateur et le Centre
Demokraatti relève que Mme Liisa Jaakonsaari, parlementaire européenne du PSD, première vice-présidente de la délégation Russie du Parlement européen, s’étonne du litige sur les sanctions contre la Russie entre le Parti conservateur et le Centre. Elle estime, sur son blog, que le litige pourrait même nuire à la Finlande.
« La ligne du centre n’est pas claire parce que M. Sipilä ne l’a pas clarifiée. » Mme Jaakonsaari se félicite de la ligne du Président et du gouvernement à ce sujet.
Dem

Lundi 15 décembre 2014

Politique étrangère et européenne

Conférence de Lima

Déclarations finlandaises
Le ministère de l’Environnement estime, dans son communiqué, que le résultat de Lima donne une quantité raisonnable d’outils pour le chemin à faire. L’atmosphère a été soulagée après un bras de fer important. Le processus a pu être clarifié dans la perspective de Paris.
La ministre des l’Environnement, Mme Grahn-Laasonen (Parti conservateur), estime que même si le résultat et plus faible que ce qui était attendu, il est mieux que rien. « Tout le monde devra faire des compromis. […] Aucune des parties n’a remis en question la nécessité d’un traité climatique exhaustif. Une volonté commune laisse espérer que l’on retrouve la marche vers l’avant », a-t-elle dit.
La ministre estime qu’une question centrale qui reste en instance est celle de la division entre pays développés et pays en voie de développement, ainsi que le fait de savoir quels pays sont concernés par les obligations dans le monde qui change.
M. Laurikka, négociateur en chef de la Finlande relève que les décisions sur les contributions de chaque pays et la façon de les déterminer et évaluer sont plus floues et générales que ce qui avait été l’objectif.
Le ministère relève qu’avant la conférence de Paris, les réunions entre fonctionnaires seront encore organisées en février et juin et éventuellement à l’automne.
M. Bruun de l’Union de protection de la nature regrette qu’il sera plus difficile de comparer les mesures nationales. On a mis l’accent sur le caractère volontaire des mesures nationales, ce qui est dommage quand on pense à l’importance de la responsabilité que devraient assumer les gros pollueurs. M. Bruun regrette aussi que beaucoup de pays, et l’UE, ne sont pas prêts à discuter du financement à long terme. « Cela freine grandement les négociations. »
Mme Kosonen de Greenpeace regrette que les pollueurs puissent prendre seuls la décision sur l’envergure et le calendrier de leurs mesures de diminution d’émissions. Elle considère que l’objectif sur la suppression des émissions pour 2050 est une vision ambitieuse.
Globalement, les ONG estiment que Lima représente une opportunité gâchée.
M. Ollikainen, président de la table ronde finlandaise en matière de climat, estime que l’UE devrait prendre des mesures plus dures en faveur d’un accord en matière de lutte contre le réchauffement. L’UE pourrait exprimer des menaces au niveau des relations commerciales afin de convaincre certains pays à agir.
M. Ollikainen estime que l’on peut attendre un bon résultat de la conférence de Paris. Il se félicite du fait que la France prend ces questions très au sérieux et qu’elle est très active au niveau diplomatique.
HS/dim/B6, lun/A21, Dem/10-11, www.vn.fi

Renseignement militaire européen

Interview de M. Alafuzoff
Helsingin Sanomat publie une interview du directeur du renseignement militaire européen, M. Alafuzoff.
Il déclare notamment être réservé sur une adhésion de la Finlande à l’OTAN. « Il serait très difficile de faire du renseignement objectif si nous sommes membre d’une alliance ayant une puissante volonté. Dans une alliance, il y a une pression politique pour dire les choses d’une certaine manière ».
La liberté et l’indépendance du renseignement finlandais perdraient d’une adhésion à l’OTA N. Mais M. Alafuzoff estime que plus largement il faut que la Finlande réfléchisse à ce que la Russie en pense.
« Un ours a une attitude différente envers le promeneur s’il le considère comme dangereux ou non. Le fait que la Finlande soit ou non membre d’une alliance a un effet sur les mesures qu’un autre Etat pourrait prendre en matière de renseignement et dans d’autres situations aussi », dit-il.
HS

Aviation

Mme Risikko exige des mesures contre les vols des avions militaires russes sans transpondeur
Helsingin Sanomat rapporte que la ministre des Transports, Mme Paula Risikko, s’inquiète des vols des avions militaires russe sans transpondeur dans la région de la mer Baltique. Il y a quelques jours, le contrôle du trafic aérien finlandais a dû demander à l’aviation civile de s’écarter pour des raisons de sécurité.
Mme Risikko a demandé au secrétaire général du ministère des Transports, M. Harri Pursiainen, et au directeur de Trafi, M. Pekka Henttu, de prendre contact avec leurs collègues russes. Elle souhaite également évoquer la question à l’Organisation de l’aviation civile internationale.
HS/dim/A10, lun/A8

Crimée

Propos de M. Niinistö
Selon Helsingin Sanomat, le Président Sauli Niinistö, qui a participé vendredi à une fête de Noël pour les vétérans de guerre, a souligné que « tout le monde a été étonné de la situation internationale qui s’est tendue cette année ».
« Le plus grand changement est bien entendu l’occupation de la Crimée par la Russie. Nous ne pouvons aucunement comprendre ou approuver cette situation », selon M. Niinistö.
HS/sam/A7

Nucléaire

Le gouvernement connaissait les intérêts de Fortum pour la Russie
Helsingin Sanomat écrit que le gouvernement savait depuis l’été dernier que Fortum visait le marché hydroélectrique russe. Au même moment Fennovoima avait des difficultés pour boucler son actionnariat.
Selon le quotidien, ces informations étaient connues lorsque le gouvernement a décidé d’approuver la nouvelle autorisation de principe pour Fennovoima et de rejeter celle présentée par TVO pour OL4.
Ces décisions pourraient avoir des conséquences à long terme puisque on peut imaginer que TVO ne sera pas en mesure avant longtemps de construire un nouveau réacteur alors que Fortum veut remplacer ceux de Loviisa. Le prochain gouvernement recevra les nouvelles demandes et il est difficile d’imaginer que Fortum choisira comme fournisseur un autre que Rosatom, juge HS.
Helsingin Sanomat publie aussi un long reportage sur les difficultés du réacteur de Rosatom à la centrale de Kudankulam, en Inde.
HS.

Expatriés finlandais

Les pays d’expatriation préférés des Finlandais
En 2013, 2271 Finlandais se sont expatriés vers la Suède, 1054 vers la Grande-Bretagne, 832 vers les Etats-Unis, 659 vers l’Allemagne et 509 vers l’Espagne. La France arrive en 12ème position ayant attiré 216 Finlandais.
HS

Politique intérieure

Parlement

Le Parlement scelle le changement de loi sur le mariage
Par un vote de 101 contre 90, le Parlement a confirmé la volonté de changer les lois afin de rendre possible le mariage des couples homosexuels. Les nouvelles mesures législatives devraient entrer en vigueur début 2017.
HS

Président Niinistö

Selon un sondage, M. Niinistö est de plus en plus populaire
Helsingin Sanomat relève que, selon un sondage d’opinion effectué par l’institut PNS Gallup pour le compte du quotidien, les Finlandais apprécient de plus en plus le Président Sauli Niinistö, en même temps que la popularité du Premier ministre et du gouvernement est en baisse.
79 % des personnes interrogées estiment que M. Niinistö a très bien ou assez bien réussi dans ses tâches. 15 % ont un avis neutre, 4 % ne se prononcent pas et 3 % estiment qu’il a assez mal ou très mal réussi. Il y a deux ans, moins de 70 % ont estimé qu’il avait très bien ou assez bien réussi.
M. Niinistö est apprécié par les Finlandais (79 %) et les Finlandaises (77 %) et surtout par les personnes de plus de 65 ans (88%), un peu moins par les étudiants (71 %).
M. Jan Sundberg, professeur en sciences politiques à l’université d’Helsinki, souligne que M. Niinistö, ancien ministre des Finances, a adopté un rôle actif dans la politique économique. « Il a critiqué le gouvernement et de plus il a eu raison. » M. Sundberg estime que M. Niinistö ne critique pas le gouvernement pour augmenter sa propre popularité. Il a également adopté un rôle actif dans la politique étrangère et de sécurité. Pour M. Sundberg, « M. Niinistö est devenu en quelque sorte le père de la nation ».
Mme Laura Kolbe, professeur en histoire, souligne l’importance de l’âge, de l’expérience politique et des visions de M. Niinistö, dans une situation où les ministres sont de plus en plus jeunes. « L’institution présidentielle est encore très appréciée en Finlande. »
HS/dim/A6-7

Social

Plus de grèves cette année que depuis trois ans – mais nettement moins que dans les années 1970-80
Helsingin Sanomat relève que l’année 2014 a été plus animée que les années précédentes en matière de conflits sociaux. Pour la fin septembre, il y avait eu 29 000 jours de grève. Par rapport à la situation dans les années 1980 et 1970, il y a toutefois beaucoup moins de grèves : en 1986, année record, il y avait eu 2,7 millions jours de grève.
HS

France – Finlande

Exposition

Cartier-Bresson à Ateneum
Jukka Petäjä prése,nte la future exposition de Cartier-Bresson qui ouvrira en octobre à Ateneum. Il s’agit de l’exposition choisie par le commissaire Clément Chéroux pour le centre Pompidou au printemps 2014. Elle est actuellement en Italie, au musée Ara Pacis de Rome.
HS

Littérature

Théophile Gautier traduit en finnois
Turun Sanomat publie une bonne critique de la traduction en finnois des « Contes humoristiques » de Théophile Gautier, publiée par la maison d’édition Faros.
TS/sam/26

Vendredi 12 décembre 2014

Politique étrangère et européenne

Transport aérien

Finnair : l’A350, « au-delà de vos rêves » TS/AL
Finnair termine son plan de restructuration visant à économiser 200 millions d‘euros. La compagnie place de grands espoirs dans la nouvelle flotte d’Airbus A350 dont elle sera équipée sur ses vols longs courrier à partir de l’automne prochain.
« Cela ira au-delà de ce que peuvent rêver nos clients », se félicite le directeur opératif Ville Iho qui mentionne le wi-fi et tout l’électronique dont bénéficieront les passagers. De plus, ces appareils seront très économiques pour la compagnie en termes de coût par siège : un A350 devrait couter 10 millions d’euros de moins par an par rapport à un A340. Finnair en aura en tout 19.
La compagnie envisage de tirer tout le profit possible en matière de communication de ces appareils dont elle sera la première compagnie dotée en Europe.
TS AL

Conférence de Lima

Propos de Mme Grahn-Laasonen
La ministre des l’Environnement, Mme Grahn-Laasonen (Parti conservateur), qui préside la délégation finlandaise à Lima, souhaiterait voir plus de volonté d’arriver à des compromis. Elle estime qu’il y a eu beaucoup de signaux positifs, mais qu’actuellement on avance lentement.
Elle espère que l’année prochaine à Paris, on arrivera à conclure un accord contraignant pour tous. Un traité climatique est un outil central pour diminuer les émissions, même s’il ne suffira pas à lui seul. Il faut que le secteur privé et les municipalités soient impliqués, et que les citoyens s’activent.
HS/A8

Défense

Propos de MM. Haglund et Jussi Niinistö
Le ministre de la Défense, M. Haglund, estime que la Russie a fait une démonstration de force exceptionnelle. Un nombre exceptionnellement important d’avions militaires russes avaient été observés dans la région de la mer Baltique, y compris le Golfe de Finlande, après le 6 décembre. M. Haglund relève qu’actuellement, il y a déjà moins de vols. L’espace aérien finlandais n’a pas été violé, contrairement à celui de l’Estonie.
Helsingin Sanomat relève qu’en raison de la crise en Ukraine, les questions de défense ont beaucoup été évoquées en Finlande cette année.
M. Haglund serait favorable à une adhésion de la Finlande à l’OTAN, mais son parti promeut l’inscription d’une option dans ce sens dans le programme gouvernemental. A défaut, le ministre souhaite enquêter sur une éventuelle alliance militaire avec la Suède. « A condition, bien sûr, que les Suédois le souhaitent. »
Le président de la commission de la Défense, M. Jussi Niinistö, évoque l’éventualité de devoir envisager des crédits supplémentaires pour l’armée de l’air du fait des activités russes accrues. « Il n’est pas question que les chasseurs finlandais ne décollent pas à cause de manque de kérosène. »
HS/A16, HBL/1&3

Nombre d’étrangers en Finlande

300 000 personnes avec des origines étrangères en Finlande
L’Institut national d’études statistiques relève que le nombre de résidents d’origine étrangère a dépassé les 300 000 en Finlande, à la fin 2013. Ces personnes représentent 5,5 % de la population.
Il s’agit principalement des immigrés de première génération, leur nombre étant de 256 000 contre 45 000 de résidents d’origine étrangère de deuxième génération, c’est-à-dire nés en Finlande.
59 % des ces personnes ont des origines européennes, 24 % des origines asiatiques et 12 % des origines africaines. Les personnes avec des origines de Russie ou de l’ex-URSS constituent le plus grand groupe, 74 000 personnes.
Dem/jeu/6

Lutte contre le terrorisme – CIA

Le gouvernement condamne fermement la torture
La torture mise en place par la CIA a été évoquée au Parlement, hier. Le ministre des Affaires étrangères, M. Tuomioja, relève avoir réagi pour sa part. Il a dit qu’il s’attendait à ce que l’on responsabilise ceux qui ont commis des violations de droits de l’homme. « Il faut mettre fin à la culture de l’impunité. »
Le Premier ministre, M. Stubb, a dit que le gouvernement condamnait explicitement la torture. Il a relève que le rapport sur Guantanamo était en contradiction avec les droits de l’homme de pays démocratiques.
Dem/4-5

Sûreté nationale

M. Salmi souhaite un débat approfondi sur les mandats de la Supo
M. Salmi, chef du renseignement de l’UE, souhaite un débat sur le rôle de la sécurité dans la société et de son relation avec le privé. Il y a deux ans, M. Salmi, anciennement chef de la Supo, a déclaré que la Finlande avait besoin d’un service de renseignement civil dont les activités s’étendent au-delà des frontières finlandaises.
Aujourd’hui, M. Salmi estime toujours qu’il faut pour la Finlande une capacité de récupérer des informations en dehors de ses propres frontières, « les plus grandes menaces venant de l’extérieur ». M. Salmi cite la Syrie, la Somalie et la Libye comme éventuelles cibles. Il rappelle que la coopération de renseignement se base sur les échanges d’informations, ce qui nécessite des ressources de renseignement. Sinon, on peut arrêter de parler d’une coopération internationale dans ce domaine, selon lui.
HS/A17

Politique intérieure

Banque de Finlande

La Banque de Finlande prévoit un retour de la croissance seulement en 2016
La Banque de Finlande estime que la récession se poursuivra en 2015 (-01%) et que la croissance ne reviendra qu’en 2016 (+1%).
L’endettement devrait augmenter de 59% du PIB cette année à 62% en 2015 et 64% en 2016.
Le chômage devrait stagner à 8,5% l’année prochaine et baisser à 8,2% en 2016.
HS

Economie

Programme de la SAK
Après le patronat mardi, c’est la confédération des ouvriers SAK qui a publié son programme, jeudi. Elle propose notamment la création d’un grand ministère regroupant logement, transport et aménagement du territoire.
La SAK relève que durant l’actuelle crise économique ce sont 80 000 emplois qui ont disparu.
HS

Mauvaises perspectives pour l’emploi en Finlande
Aamulehti publie une étude réalisée par Manpower dans 42 pays industrialisés et selon laquelle, c’est en Finlande que les employeurs (624 ont été interrogés en Finlande) ont le moins l’intention de recruter.
Selon cette étude, l’emploi devrait régresser seulement dans quatre pays : la Suisse (-2), les Pays-Bas (-3) , l’Italie (-5) et la Finlande (-8).
AL

Ministère des Finances

M. Viherkenttä désigné sous-secrétaire d’Etat
M. Timo Viherkenttä, docteur en droit, a été désigné sous-secrétaire d’Etat au ministère des Finances. M. Viherkenttä sera notamment chargé de la gestion de finances publiques et de la politique fiscale. Il s’agit d’un nouveau poste, mais le nombre de directeurs au ministre n’augmentera pas du fait que le poste de coordinateur de politique financière sera supprimé avec le départ à la retraite de M. Jukka Pekkarinen, en 2015.
KL/7

Construction navale

Tallink commande un navire LNG au chantier de Turku
L’armateur estonien AS Tallink Grupp a signé une lettre d’intention pour commander un navire LNG au chantier naval Meyer de Turku. La commande devrait être signée au début de l’année prochaine. Le navire devrait être affecté à la liaison Helsinki-Tallin. La valeur de la commande est de 2390 millions d’euros. Le navire devra être livré en 2017. Sa construction devrait employer 2000 personnes.
TS

Restauration

On mange de moins en moins à l’extérieur
Les Finlandais mangent de moins en moins à l’extérieur. Alors que l’on enregistrait une constante augmentation du nombre de repas pris au restaurant (passé de 1,9 tous les quinze jours en 2002 à 3,6 fois en 2012), ce chiffre est retombé en 2014 (3,05 fois).
HS

Piratage

Une forme de piratage disparait mais d’autres surgissent
M. Pullinen de Helsingin Sanomat écrit dans son billet que, grâce à des services comme Spotify, le chargement illicite de musique a beaucoup diminué (de 21% des personnes en 2011 à 13% en 2013), mais que le streaming est en train de devenir plus populaire.
Le noyau dur du piratage est désormais dans le cinéma et les séries télévisées – en attendant un service facile à l’utilisation. Il faut qu’acheter soit plus facile que copier. C’est la leçon à apprendre de Pirate Bay.
HS/B4

Musées

Lancement une carte qui donne accès à 154 musées
Les musées finlandais lanceront, en mai, une carte qui servira de billet d’entrée pour 154 musées. La carte coûtera 54 euros par an. Dans la région d’Helsinki, plusieurs grands musées, dont Ateneum, Kiasma, Amos Andersson, Didrichsen, participent au projet, mais pas tous.
L’objectif de la carte est d’augmenter les visites aux musées, actuellement au nombre de 5 millions par an.
HS/B8

France – Finlande

Cinéma

L’homme qu’on aimait trop
Les journaux rendent compte de la sortie dans les salles, ce soir, de l’homme qu’on aimait trop d’André Téchiné.
HS/NYT/13

Littérature

Modiano
Kansan uutiset publie une bonne critique de la réédition en finnois de quatre ouvrages du Prix nobel Patrick Modiano.
KU

Sport

Le Vendée globe après la Route du rhum ?
Le navigateur finlandais qui a participé à la dernière Route du rhum sur un monocoque appelé Neste oil et en se classant 9ème dans sa catégorie, envisage de prendre part au prochain Vendée globe challenge, tour du monde en solitaire.
HS

Jeudi 11 décembre 2014

Politique étrangère et européenne

Sanctions – produits laitiers

La Finlande a obtenu une aide européenne
L’UE a accordé une aide pour les producteurs laitiers finlandais souffrant des effets des sanctions européennes contre la Russie.
M. Orpo, ministre de l‘Agriculture, relève que l’UE accordera 10,7 millions d’euros aux producteurs finlandais. Les aides nationales viendront s’ajouter à cette somme. Au total, les aides s’élèveront à 35 millions d’euros.
La confédération des producteurs agricoles, MTK, considère l’aide comme un pas dans le bon sens mais insuffisant à la fois.
HS/A30, AL/A13

Environnement

La Russie risque de faire échouer l’accord sur l’interdiction des rejets en mer
Du fait de l’opposition russe, la commission de protection de la mer Baltique, Helcom, n’est pas arrivée à prendre une décision sur l’interdiction de rejeter les eaux usées des bateaux dans la mer.
HS/A12

Exportations

Les exportations sont reparties à la hausse en été
L’industrie voit la lumière au bout du tunnel
Depuis cet été, alors que les importations ont continué à baisser, les exportations sont reparties à la hausse, écrit Turun Sanomat.
Sur l’ensemble des 9 premiers mois de l’année, les exportations sont au même niveau que l’année dernière alors même que les exportations vers la Russie ont baisé de 12%. Concernant ces exportations vers la Russie ce ne sont pas les produits alimentaires (-8%) qui régressent le plus, mais les produits industriels.
Par ailleurs, l’industrie finlandaise a enregistré en octobre une augmentation de 3,9% des nouvelles commandes par rapport à l’année dernière.
TS

Politique intérieure

Gouvernement

L’audience du gouvernement a chuté
Un Finlandais sur deux est mécontent du gouvernement de M. Stubb. Les chercheurs estiment que la popularité du gouvernement est grevée par la mauvaise situation économique.
Selon un sondage effectué pour le compte de Helsingin Sanomat, 16 % des personnes interrogées sont satisfaites de l’action des ministres, contre 49 % de mécontents, dont 13 % de « très mécontents ». Il y a deux ans, 38 % des Finlandais étaient satisfaits de l’action du prédécesseur de M. Stubb, M. Katainen et son cabinet.
En juin encore, 25 % des personnes interrogées ont considéré que le gouvernement avait bien travaillé, contre 8 % de très peu satisfaits.
Mme Niemi de l’Université de Turku estime que ces chiffres reflètent ceux sur l’audience des partis. Elle relève aussi que le plus grand parti assume la plus grande responsabilité aux yeux des électeurs, concernant la situation économique, par exemple. C’est depuis la fin de l’été, que les Finlandais sont réellement devenus conscients de la crise, selon les chercheurs.
Les électeurs des conservateurs continuent à penser que ce parti a bien réussi, alors que les militants du PSD sont moins satisfaits du succès de ce parti. Concernant tous les Finlandais, près de la moitié des personnes interrogées sont peu satisfaites du parti du Premier ministre. Leur nombre a augmenté de 15 points depuis l’été. Les avis concernant le PSD sont restés stables. Les démocrates chrétiens sont les moins populaires des partis représentés au gouvernement.
Concernant les partis de l’opposition, un tiers des Finlandais sont satisfaits du Centre, contre moins de 20 % le sont concernant les Vrais Finlandais. M. Sipilä, président du Centre, a adopté un rôle constructif et se présente comme un sauveur au-dessus des partis, « ce qui n’est bien sûr pas vrai », dit Mme Niemi.
30 % des personnes interrogées estiment que M. Stubb a bien ou très bien réussi, alors que 37 % estiment qu’il a mal ou très mal réussi. Les femmes sont plus souvent satisfaites du premier ministre que les hommes, les jeunes plus souvent que les personnes au-delà de 35 à 49 ans, les personnes disposant d’une formation et notamment une formation supérieure plus souvent que celles n’en disposant pas. Les entrepreneurs sont les plus déçus parmi les différents groupes de métiers.
HS/A6-7

Editorial : « Le gouvernement se dirige vers la sortie en boitant » HS
L’éditorialiste estime que le résultat du sondage reflète la volonté des Finlandais d’avoir un changement.
M. Stubb n’a pas réussi à convaincre les Finlandais de la même façon que son prédécesseur, M. Katainen.
HS/A5

Défense

Les forces armées envisagent une campagne d’information pour les réservistes
L’état major est en train de réfléchir sur l’opportunité de contacter l’ensemble des réservistes pour les informer, notamment, de leur localisation de temps de guerre. Le chef de l’information de l’état major, M. Karhuvaara, ne souhaite pas préciser le projet en instance. Il s’agira de rapprocher les réservistes des forces armées.
HS/A10

Pédophilie

Registre sur les saisies de matériel criminel
La ministre de la Justice, Mme Henriksson, souhaite mettre en place un registre sur le matériel porno pédophile saisi par la police. Elle estime que cela faciliterait les enquêtes en la matière et relève qu’en Suède une telle banque de données existe depuis dix ans.
La ministre a participé à une conférence internationale organisée à Londres sur la lutte contre les abus sexuel en ligne des enfants.
Selon elle, une banque de données de ce genre relèverait du ministère de l’Intérieur.
HS/A10

Passeports

20% de demandes électroniques
La semaine dernière, avec l’inauguration d’un service électronique de la police, une demande de passeport sur cinq a été fait en ligne.
HS/A10

Economie

M. Rinne répond au patronat
Le président du PSDF et ministre des Finances Antti Rinne juge « cruelles » les propositions du patronat concernant un plan de réduction des dépenses publiques de 3 milliards d’euros. Il demande à ce que le patronat présente concrètement la liste des coupes budgétaires envisagées.
HS

Energie

28 millions pour le terminal LNG de Hamina
Le ministère de l’Economie a alloué près de 28 millions pour la construction d’un terminal LNG à Hamina. Il devrait être en service en automne 2018 et avoir une capacité de 118 000 tonnes de gaz.
Précédemment en septembre, le ministère avait alloué des aides pour la construction de terminaux LNG à Tornio, Pori et Rauma. Le ministère dispose d’une enveloppe de 123 millions d’euros pour les aides à la construction de ces terminaux. Il en a utilisé 93 millions.
Le budget de construction de ces terminaux est évalué à 300 millions d’euros.
L’objectif de ce programme est de diminuer la dépendance de la Finlande à l’égard du gaz de Russie.
Dem

Fortum

M. Kuula remplacé
Le PDG de Fortum, M. Tapio Kuula, sera remplacé temporairement à partir du 18 décembre par Timo Karttinen.
M. Kuula était déjà en arrêt maladie pendant plus de la moitié de l’année dernière.
HS

Point de vue
L’éditorialiste d’Helsingin Sanomat, Matti Kalliokoski estime que la participation de Fortum au projet de fennovoima est ressentie par le groupe énergétique finlandais comme le prix à payer pour obtenir une part du marché hydroélectrique russe.
Il se demande pourquoi la Russie est si demandeuse de construire un réacteur nucléaire à Pyhäjoki. Selon lui, on ne le saura que plus tard. Mais il s’agit surtout d’une question de reconnaissance. Dans le monde actuel, la Russie est prête à payer cher pour étonner l’occident et défendre sa réputation. Les projets nucléaires en Finlande et en Hongrie entrent dans ce cas de figure. Ils permettent de montrer que des Etats membres de l’UE souhaitent coopérer avec la Russie. « Les grandes décisions semblent être mues par des insticts plus que par des calculs du côté de Moscou », conclut-il.
HS

Mercredi 10 décembre 2014

Politique étrangère et européenne

Russie

L’armée de l’air finlandaise renforce sa surveillance
L’armée de l’air a annoncé, hier, qu’un nombre exceptionnellement important d’avions militaires russes avaient été observés dans la région de la mer Baltique, y compris le Golfe de Finlande, ces dernies jours. Les Russes mettent actuellement en place un exercice militaire.
Selon le ministre de la Défense, M. Haglund, l’activité des avions russes relève d’une démonstration de force. « Il n’existe pas de menace directe, mais la Russie montre par son activité qu’elle dispose de la force et de la capacité d’agir si elle le souhaite. » Différents types d’avions ont été observés, des chasseurs de défense et d’assaut, des bombardiers, des avions de transport, etc.
Selon M. Haglund, cette démonstration n’est pas destinée à la Finlande, mais plutôt aux pays occidentaux plus généralement et à l’OTAN.
L’armée de l’air a renforcé la surveillance de l’espace aérien finlandais en ajustant notamment le nombre et la localisation des chasseurs F-18 Hornet. La Suède et l’OTAN qui se charge de la surveillance de l’espace aérien des pays Baltes ont renforcé leurs activités.
Sans révéler de chiffres exacts, M. Haglund dit que la Finlande a effectué de nombreux vols d’identification.
M. Jussi Niinistö, président de la commission de la Défense, estime que la Finlande n’a pas besoin de s’inquiéter. Il lui faudra toutefois être vigilante et montrer qu’elle a la capacité de suivre les mouvements des aéronefs étrangers.
HS/A10, KS/8

Analyse : « Le cessez-le-feu de mardi est un test pour Poutine » HS
Helsingin Sanomat se demande si M. Poutine réussira à faire taire les armes des séparatistes.
Le quotidien commente la visite du président français à Moscou, samedi, en estimant que M. Hollande a remplacé Mme Merkel comme partenaire de négociation aux yeux de M. Poutine.
HS

ONU

Une demande d’aide historique
L’aide humanitaire demandée par l’ONU est exceptionnellement importante concernant l’année 2015.
M. Laerke, chef des communications de l’organisation Ocha chargée de coordonner l’aide humanitaire, regrette que 80 % de l’aide aille dans des régions en conflit. Pour lui, il est déprimant qu’il s’agisse de crises engendrées par l’homme.
Dans son budget préalable, la Finlande n’a pas prévu d’augmenter son aide humanitaire. Une somme de 82,8 millions d’euros y est réservée pour 2015, à l’instar de cette année.
HS/A27

Economie

Airbus abandonnera à sa participation dans Patria
Helsingin Sanomat relève que l’Etat finlandais devra trouver un nouveau partenaire industriel pour son fabricant d’armement Patria du fait qu’Airbus Group vendra ses actions dans le groupe. Airbus participait à Patria à hauteur de 27 %.
HS/A29

Etude de l’OCDE sur les écarts de salaire

Les écarts en hausse en Finlande
L’OCDE estime dans son rapport publié, hier, que la croissance des écarts de revenus nuit à la croissance économique. L’OCDE a examiné l’évolution des écarts de revenus et son influence sur l’économie sur une période de 30 ans. Avec l’augmentation de l’inégalité économique, la croissance économique s’affaiblit, selon l’étude.
Cette observation est liée à la formation : les moins bien lotis ont moins de ressources pour former leurs enfants, ce qui fait que les sociétés perdent des opportunités de développement économique.
La Finlande figure parmi les pays où les écarts de revenus ont augmenté le plus, même s’ils demeurent toujours parmi les plus faibles.
HS/A32

Union bancaire

Nordea mis à contribution
Les ministres des Finances européens se sont mis d’accord sur le calcul des contributions au fonds de résolution des crises bancaires.
Selon la confédération du secteur financier, les banques finlandaises contribueront à hauteur d’un milliard d’euros de 2016 en 2023. La banque Nordea devra se charger de deux tiers de cette somme.
HS/A32

Politique intérieure

Parlement

Réforme des services sociaux et de la santé
Le Parlement a commencé à débattre du projet de loi sur l’organisation des services sociaux et de la santé. Le président du Parlement, M. Heinäluoma, estime qu’il était temps.
Beaucoup d’inquiétudes concernant la charge financière sur les communes ont été exprimées.
Keskisuomalainen, quotidien de Jyväskylä, relève que la plupart des communes de la région de Finlande centrale se verront obligées d’augmenter leurs taux d’impôt sur le revenu. Les taux les plus importants pourraient s’élever jusqu’à 27,39 %, ce qui correspondrait à une augmentation de plus de 6 points.
La réforme des services et les modifications des dotations de l’Etat pour les communes aura un effet sur les communes au titre du coût par habitant qui varierait entre 250 et 1100 euros.
La commission des lois constitutionnelles devra se prononcer en la matière et notamment concernant la réalisation de l’autonomie des communes.
HS/A12, KS/9

Economie

Le patronat EK propose de faire des économies sur les services publics
La confédération du patronat, EK, propose des allègements fiscaux concernant les revenus salariaux, ainsi que des coupes de plusieurs milliards d’euros concernant les dépenses du secteur public, pour remédier à la situation économique.
Les réactions des autres confédérations ont été plutôt étonnées mais elles attendent des précisions.
M. Lyly, président de la confédération des ouvriers, SAK, relève qu’il serait d’accord pour alléger la fiscalité des petits salaires. M. Fjäder, président d’Akava, confédération des diplômés de l’enseignement supérieur, souligne l’importance de cibler les allègements éventuels sur tous les salariés.
Concernant les services publics, EK propose de supprimer jusqu’à deux tiers des tâches introduites dans les années 2000. Il ne s’agirait pas de toucher aux grandes réformes, comme la garantie des soins et les soins aux personnes âgées.
EK souhaite améliorer la productivité au moyen de services numériques.
HS/A30

« Il faut se retrousser les manches » HS
Helsingin Sanomat publie une interview de Joram Ollila, ancien dirigeant de nokia et du patronat qui estime que l’on n’a pas compris en Finlande la gravité de l’incertitude économique engendrée par la Russie. Il s’étonne aussi du fait que l’on n’ait pas mis en œuvre en Finlande les mesures destinées à vaincre la récession.
HS
France - Finlande

Expositions

« De grands noms en 2015 »HS
« Cartie-Bresson à l’Ateneum, Mapplethorpe à Kiasma et Kiefer à Mänttä » HS
Helsingin Sanomat rapporte quele lMusée Ateneum présentera à l’automne 2015 une grande exposition Cartier-Bresson rassemblant près den 300 œuvres ainsi que des archives et des films.
Pour sa réouverture, Kiasma présentera une exposition sur Mappelthorpe.
HS

Littérature

Traductions
Turun Sanomat publie une critique élogieuse du roman de Pierre Lemaitre Au revoir là-haut qui a reçu le prix Goncourt en 2013 et sort en finnois chez Minerva.
Kauppalehti publie une bonne critique de la bande dessinée de Tardi, Putain de guerre, sortie en finnois cet automne chez Jalava.
TS KL

Nobel
Helsingin Sanomat rappelle que la remise des prix Nobel aura lieu aujourd’hui.
Est particulièrement attendu la remise du prix de littérature à Patrick Modiano.
Il est de tradition que les traducteurs et éditeurs du lauréat soient invités. Il n’y aura toutefois pas de représentant finlandais car le dernier traducteur de Modiano en finnois est mort en 1991, rapporte HS.
L’éditeur finlandais WSOY vient toutefois de rééditer en poche deux titres de Modiano, qui sont sortis pour le salon du livre d’Helsinki, en octobre mais sont déjà épuisés ; La semaine dernière trois autres titres ont été réédités.
HS

Mardi 9 décembre 2014

Politique étrangère et européenne

Russie

M. Tuomioja ne croit pas à une politique expansionniste de la Russie
Keskisuomalainen publie une interview du ministre des Affaires étrangères. Il estime que la Russie n’a pas un grand projet d’expansion de ses frontières. Néanmoins, « si une occasion se présente, il est certain que la Russie essaiera d’en tirer profit. C’est pourquoi il ne faut pas laisser de telles occasions se produire ».
M. Tuomioja ne croit pas à une nouvelle guerre froide, ni que la politique de la force puisse de nos jours permettre d’obtenir les mêmes résulta ts que par le passé.
KS

Oriola KD vend ses actifs en Russie
Le groupe pharmaceutique Oriola KD a décidé de vendre ses activités de ventes en gros de produits pharmaceutiques en Russie. Oriola KSD a vendu ses activités au groupe russe CJSC Apteki 36.6 pour 56 millions d’euros, enregistrant dans cette transaction des pertes d’environ 26 millions d’euros.
Le cours de l’action d’Oriola KD a gagné 10% à la bourse d’Helsinki.
HS

Eurogroupe

Délai pour la Grèce
Le ministre finlandais des Finances Antti Rinne a défendu, hier, la décision des ministres de la zone euro d’accorder un délai à la Grèce. Selon lui, c’est une bonne décision. Il a souligné qu’outre l’’UE, le FMI va prolonger son programme d‘aide à la Grèce de deux mois.
TS

Exportations

La balance commerciale excédentaire en octobre
La balance commerciale affichait un excédent de 110 millions d‘euros en octobre.
De janvier à octobre, le déficit de la balance commerciale est toutefois de 1,3 milliard d’euros.
AL

Climat – conférence de Lima

Propos des représentants de la Finlande
M. Antto Vihmo, chercheur à l’Institut de relations internationales, relève que le groupe de pays ayant le plus freiné les négociations, ces dernières années, est celui des pays conservateurs en voie de développement qui estime que ces questions relèvent des pays occidentaux. Appartiennent à ce groupe le Venezuela, la Bolivie, l’Inde, la Chine et l’Arabie saoudite, par exemple. Ces pays s’opposent aux obligations et les freinent, et demandent des compensations, selon M. Vihmo.
M. Harri Laurikka, négociateur en chef de Finlande, relève que le principe de responsabilités communes mais réparties est une des conditions préalables du futur traité. « Il faut absolument trouver une solution équitable, sinon il n’y aura pas de traité », dit-il, en insistant sur le fait que si tout le monde promeut ses propres intérêts, il sera difficile de formuler des orientations en vue de Paris. Il rappelle que l’on ne dispose pas de tant de temps que ça.
HS/A24, HBL/10

Politique intérieure

Protestations politiques

Le retour de manifestations violentes
Helsingin Sanomat estime que les manifestations violentes organisées à l’occasion de la fête nationale sont un nouvel exemple de l’actuelle vague de protestations politiques violentes, inaugurée lors de la fête nationale 2013 organisée à Tampere. Depuis, il y a eu des violences de ce type en avril et en mai.
La précédente vague de violences politiques avait eu lieu pendant la présidence finlandaise de l’UE, en 2006.
HS

Groupe de travail sur les règles du jeu de la vie professionnelle

Le président de la métallurgie se retire du groupe
M. Riku Aalto, président du syndicat de la métallurgie, quitte le groupe de travail sur la réforme du système de négociation entre les partenaires sociaux pour protester contre le licenciement du délégué du personnel d’ABB, qu’il considère sans fondement.
Le groupe de travail en question est composé d’une trentaine de dirigeants syndicalistes qui se réunissent à un intervalle plutôt long. Les négociations à proprement parler quasi quotidiennes sont présidées par M. Äimälä, directeur des questions juridiques du patronat EK.
HS/A7

Mariage des mineurs

L’ombudsman pour l’enfance souhaite interdire les mariages pour les mineurs
Helsingin Sanomat relève qu’en novembre, l’ONU a invité les Etats membres à interdire le mariage à des personnes de moins de 18 ans afin d’éviter que quelqu’un soit forcé à se marier. L’ombudsman pour l’enfance, M. Kurttila, souhaite que le ministère de la Justice entame la préparation d’une réforme de la loi en la matière. En Finlande, il faut une autorisation du ministère de la justice pour le mariage d’un mineur.
M. Kurttila estime qu’une simple demande par écrit ne suffit pas pour confirmer la volonté des parties.
En Finlande, à l’instar de la Suède, il n’y a pas de seuil minimum pour l’âge concernant le mariage. En 2013 et 2014, la plupart des demandes d’autorisation déposées au ministère ont concerné des personnes de 17 ans. Entre 30 et 40 mariages de mineurs sont célébrés tous les ans, le chiffre étant en baisse.
HS/A8

Personnes âgées

Le rapport de l’Institut national de santé publique dessine une image optimiste sur la vie des seniors
Helsingin Sanomat rend compte d’un rapport de l’Institut national de santé publique, THL, sur le bien-être des Finlandais. THL rédige son rapport tous les quatre ans. Depuis 2004, la qualité de vie des personnes âgées s’est améliorée. La plupart des personnes ayant atteint l’âge de 80 ans sont satisfaites.
Selon les chercheurs, l’aide de la famille est le pilier du quotidien des seniors. Une personne de plus de 80 ans sur cinq reçoit une assistance de la part de la commune.
En ce qui concerne les Finlandais moins âgés, ceux qui ont un travail et qui vivent en couple se portent le mieux. THL estime qu’il faudrait intervenir contre l’exclusion sociale et investir dans la formation, les soins de la santé et le fait d’encourager la participation.
HS/A9

Bois-Papier

Augmentation de l’utilisation du bois finlandais
Keskisuomalainen rapporte que le projet de nouvelle usine de cellulose de Metsâ group à Äänekoski signifiera une utilisation de 4 millions de m3 de bois finaldnais supplémentaire. Comme Stora Enso va augmenter la capacité de son usine de Varkaus de plus d’un million de m3 et UPM celles de Poetarsaari et Kouvola de 1,3 millions de m3, cela signifie un beosin de bois pour toutes ces usines de plus de 6 millions de m3. Or, pour fournir aux usines du bois pour cellulose, il faut en réalité couper une quantité supérieure de forêt. On estime donc que la consommation de forêts finlandaises devrait augmenter d’environ 10 millions de m3 par an. Cela signifierait un équivalent emploi à temps plein d’environ 1500 personnes dans l’ensemble de la chaîne.
Il faut souligner que cela permet de transformer une matière première domestique en produits d’exportation et que cette transformation crée aussi des énergies renouvelables, rappelle KS.
Le quotidien souligne aussi que l’utilisation du bois domestique par les entreprises finlandaises n’est pas toujours allé de soi : en 2005, les usines à bois-papier finlandaises utilisaient 30% de bois importé alors que ce ratio est aujourd’hui tombé à 17%. Il est vrai que dans les années 2007 -2008 la Russie a décidé de fixer des droits de douane sur l’exportation de bois.
KS

Transports

Etude sur le projet de liaison ferroviaire à grande vitesse Turku-Helsinki
Turun Sanomat rapporte que le Ministère des Transports a décidé de commander à la direction générale des transports une étude sur le projet de liaison à grande vitesse entre Turku et Helsinki. Il s’agirait de construire une nouvelle voie entre Espoo et Salo et une seconde voie entre Salo et Turku.
TS estime que la Finlande, en proposant ce projet au plan d’investissements de la commission, a pris la décision politique de réaliser ce projet.
L’étude commandée devrait être réalisée d’ici la fin de l’année 2015.
TS

Immobilier de bureaux

« Des bureaux qui coutent des milliards » KL
Kauppalehti rapporte que les entreprises finlandaises perdent plusieurs milliards d’euros par an en raison des mètres carrés de bureaux inoccupés ou surdimensionnés.
En effet, on compte 30 m2 par poste de travail pour l’administration finlandaise et 23 m2 dans le privé à Helsinki contre, par exemple 11 m2 à Paris ou à Rome et 10m2 à Londres.
On estime que le taux d’utilisation des postes de travail est de 50% dans les entreprises à Helsinki et de 40% pour les salles de réunion.
Le coût d’un poste de travail de bureau est estimé à 9 225 euros par an à Helsinki.
KL

Achats en ligne

660 millions d’euros en novembre
Helsingin Sanomat rapporte que les achats en ligne des Finlandais se sont élevés en novembre à 660 millionsd ‘euros, soit 14% de plus qu’en novembre 2013. C’est le dimanche que ces achats sont les pus nombreux.
HS

Météo

3,6 heures de soleil à Jokioinen en novembre
Aamulehti rapporte que la station météo de Jokioinen (entre Tampere et Helsinki) a mesuré 3,6 heures de soleil en novembre, ce qui constitue un nouveau record d’obscurité depuis que de telles mesures existent (soit depuis le début des années 1960). En moyenne l’ensoleillement à Jokioinen est de 33 heures en novembre.
A noter qu’en Laponie, l’ensoleillement a été supérieur à la moyenne cette année : 24 heures mesurées à Rovaniemi (contre 18 heures en moyenne en novembre).
AL

France - Finlande

Littérature

Traductions
Kaleva publie une critique positive du roman de Pierre Lemaitre Au revoir là-haut qui a reçu le prix Goncourt en 2013 et sort en finnois chez Minerva.
Kaleva publie aussi une bonne critique du livre d’Amin Maalouf Les jardins de lumière, paru en France en 1991 et publié en finnois aujourd’hui chez Gummerus.
Kaleva

Sport

La Finlande premier adversaire de la France à l’euro 2015 de Basket
La France organisera l’euro 2015 de basket en septembre prochain. Pour sa première rencontre, elle recevra la Finlande à Montpellier.
AL

Jeux électroniques

Ubisoft
Helsingin Sanomat publie une élogieuse critique des jeux du français Ubisoft, Assasin’s Creed Unity et Rogue. Le premier est particulièrement réussi et permet de se mouvoir dans le Paris de la révolution française.
HS

Lundi 8 décembre 2014

Politique étrangère

Ukraine

Rencontre Poutine – Hollande
Helsingin Sanomat rapporte que le président Hollande a rendu visite au Président Poutine, samedi, à Moscou.
HS

Hartwall produit du vin en Crimée
Helsingin Sanomat relève que le principal investissement finlandais en Crimée est constitué par la société Inkermann qui était le premier producteur de vin en Ukraine et est passé sous administration russe. Le principal actionnaire d’inkerman est la société finlandaise Hartwall Capital.
HS

Défense – coopération avec la Suède

Propos de M. Haglund, ministre de la Défense
M. Haglund, ministre de la défense, souhaite que l’on inscrive dans le prochain programme gouvernemental la réalisation d’une étude sur l’éventualité d’une alliance militaire entre la Finlande et la Suède. Les deux pays sont en train d’étudier la création de divisions communes pour les forces navales et aériennes. M. Haglund irait plus loin et fusionnerait ces forces en question.
L’homologue suédois du ministre finlandais, M. Hultqvist, n’est pas prêt à évoquer une étude sur une alliance militaire. Par contre, il souhaite évoquer chaque pas concret que les deux pays souhaitent réaliser et concernant lesquels on est prêt à avancer. Il note que la coopération de défense est prise au sérieux par son pays, et que c’est un projet de longue haleine.
Dans le cadre de leur coopération entamée, les deux pays ont le but d’utiliser réciproquement leurs ports et bases aériennes.
M. Kalliomaa, directeur des communications aux forces armées, relève que les équipements des forces navales et aériennes de chacun des pays diffèrent les uns des autres. Pour lui, cela n’est pas uniquement gênant, mais cela peut même être un atout. « Les Suédois ont des sous-marins dont nous ne disposons pas », dit-il.
HS/dim/A12
Politique intérieure

Partis politiques

Le centre toujours en tête
Selon un sondage du tabloïd Iltalehti, le centre est toujours le premier parti avec 26,6% (contre 21,3% en août et 23,4% en octobre) devant le parti conservateur, 17,7% (contre 20 ,8% en août et 18,5% en octobre). Suivent ensuite le PSD avec 15,8% et les Vrais Finlandais à 15,7%, devant l’Alliance des Gauches, 8,4%, les Verts, 8,1%, Le parti, populaire suédois, 3,1% et les Chrétiens-démocrates, 2,9%.
IL

Plus de la moitié déçus par M. Stubb
Selon Kesksisuomalainen, 55% des Finlandais estiment que l’autorité du premier ministre s’est dégradée depuis que M. Stubb occupe cette fonction. Ce sont surtout les retraités et les entrepreneurs et cadres supérieurs qui sont le plus déçus et les étudiants qui le sont le moins.
KS

Près de la moitié critiquent M. Rinne
Selon un sondage réalisé pour Keskisuomalainen, 40% des Finlandais considèrent que M. Rinne n’a pas réussi dans sa tâche de ministre des Finances.
Les moins déçus sont els retraités et les étudiants
KS

Changer de dirigeant n’est pas gage d’augmentation de l’audience
Kesksisuomalainen relève que changer de dirigeants pour un parti politique n’assure pas systématiquement une augmentation de l’audience.
Le parti conservateur et le PSD ont changé de leader l’été dernier.
L’audience du parti conservateur était en moyenne de 19,8% durant les six mois précédents l’accession de M. Stubb à la tête du parti et de 20% durant les cinq mois suivant.
Pour le PSD, l’audience du parti était de 15,5% en moyenne durant les six mois précédents l’accession à la présidence de M. Riinne et de 15,2% durant les six mois suivants.
KS

Gouvernement

Dissensions sur l’environnement
Turun Sanomat rapporte que les conservateurs et le PSD sont divisés au sein du gouvernement sur le projet de la ministre de l’Environnement, Mme Grahn-Laasonen de reporter le projet de protection des marécages.
TS

Fennovoima

L‘autorisation de principe approuvée par le parlement
Le Parlement a approuvé, vendredi, l’autorisation de principe de Fennovoima par 115 voix contre 74. Le PSD, les Vrais Finlandais et le Centre ont été les plus divisés en la matière. La moitié des femmes a voté contre, et un tiers des hommes.
M. Vapaavuori, ministre de l’Economie, considère le résultat comme une étape dans un long processus. Pour lui, c’est un signal positif pour les milieux économiques.
La question sur le stockage définitif des déchets nucléaires reste en suspens.
Depuis 2010, lorsque la décision de principe a été adoptée pour la première fois par la précédente législature, un tiers des députés a changé. De plus, une dizaine de députés ont changé d’avis.
La coopération avec Rosatom et la dépendance accrue vis-à-vis de la Russie engendrent des craintes chez un certain nombre de députés. D’autre part, la participation éventuelle de Fortum en rassure une partie. Pour certains députés, dont Mme Henriksson, ministre la Justice, le projet n’est plus le même qu’il y a quatre ans, avec notamment le changement de fournisseur du réacteur. L’accident de Fukushima a également laissé des traces.
HS/sam/A18

Energie

68 fois moins d’énergie solaire en novembre par rapport à juillet
La centrale photovoltaïque de Varikko, à Espoo a produit 125 kilowatts d’électricité en novembre contre 8 603 en juillet, relève Helsingin Sanomat.
HS

Economie

Le programme de M. Alahuhta
Le nouveau président du patronat finlandais EK, M. Matti Alahuhta, PDG de Kone, présente son programme en trois points pour rétablir l’économie finlandaise :
-  Améliorer la compétitivité par la modération salariale et l’augmentation du temps de travail ;
-  Diminuer la fiscalité ;
-  Baisser les dépenses du secteur public.

La production finlandaise augmente lentement
Selon, l’institut des statistiques, la production finlandaise a augmenté de 0,4% au second trimestre et de 0,2% au troisième trimestre.
HS

Fête de l’indépendance

Manifestations
Environ 200 personnes se sont réunies pour manifester à l’occasion de la réception de la fête de l’indépendance de la Finlande, au palais présidentiel, samedi. Des vitres et des caméras de surveillance ont été cassées et des voitures endommagées. Une vingtaine de manifestants ont été arrêtés.
La police avait été informée de cinq manifestations différentes à Helsinki.
HS/dim/A11

Vendredi 5 décembre 2014

Politique étrangère

Ukraine

Propos de M. Kanerva
Le président de l’assemblée parlementaire de l’OSCE, M. Kanerva, qui a participé à la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays de l’OSCE à Bâle, estime que l’opération d’observateurs en Ukraine commence à être trop dangereuse pour les observateurs non armés de l’OSCE.
M. Kanerva estime qu’il faudrait envisager d’y envoyer des casques bleus.
HS/A29

Afghanistan

Mme Paatero a participé à la réunion de Londres sur l’avenir du pays
Mme Paatero, ministre du Développement, qui a représenté la Finlande à Londres lors de la conférence sur l’avenir de l’Afghanistan, relève que le statut des femmes et des filles a été évoqué dans pratiquement toutes les interventions.
Mme Paatero estime que l’aide finlandaise pour l’Afghanistan pourrait être maintenue à son niveau actuel de 30 millions d’euros ces prochaines années.
HS/A31

Mister Immigré de l’année

Prix décerné pour la troisième fois
M. Aadan Ibrahim de Vantaa est le lauréat du prix « M. l’immigré de l’année » décerné par l’association pour la cause des réfugiés. L’association souhaite reconnaître le travail des personnes qui promeuvent des thèmes sociaux.
Arrivé en Finlande à l’âge de dix ans, M. Ibrahim travaille avec les jeunes dans le cadre de l’association R3 qui a pour but d’améliorer le statut des jeunes immigrés et de lutter contre leur exclusion.
HS/A22

Chemins de fer

Le monopole de VR concernant les transports en Russie pourrait être brisé
Le gouvernement a remis au Parlement une proposition concernant la libération des transports de fret en Russie. Le monopole du groupe de chemins de fer VR va à l’encontre des règles européennes.
L’ouverture à la concurrence de ce secteur nécessite l’adoption d’un traité en la matière entre la Finlande et la Russie. Ce traité a fait l’objet de négociations en 2013.
HS/A10

Emigration

Les Finlandais quittent leur pays de plus en plus souvent, mais moins que les autres nordiques
En 2013, 13 900 Finlandais se sont installés à l’étranger, contre moins de 10 000 au niveau annuel dans les années 1990. Le taux de l’année dernière correspond à 0,25 % de la population, contre des taux variant de 0,53 à 1,7 % dans les autres pays nordiques.
La Finlande a reçu 31 941 immigrés en 2013, dont un tiers sont des Finlandais revenant.
KS/9

Politique intérieure

Audience des partis politiques

Le Centre de loin avant les autres
Selon un sondage effectué pour le compte d’Yle, le Centre obtient un chiffre record au niveau des intentions de vote. 26,7 % des Finlandais voteraient pour ce parti, ce qui est 11 % de plus qu’aux législatives précédentes. Les autres partis sont loin derrière les centristes : le Parti conservateur à 17,3 %, le PSD à 16,1 % et les Vrais Finlandais à 14,3 %.
L’Alliance des gauches arrive au cinquième rang avec 8,9 % des intentions de vote, suivie des Verts, 8,3 %.
4 % des personnes interrogées voteraient pour le Parti suédois, et 3,3 % pour les Chrétiens démocrates.
Yle relève que l’incertitude chez les électeurs a augmenté. 59, 5 % des personnes interrogées ont révélé leur préférence au niveau des partis, contre 64 % en octobre.
www.yle.fi

Gouvernement

M. Stubb relève qu’il avait considéré l’éventualité de démissionner
Le Premier ministre, M. Stubb, dit qu’il avait réfléchi à la possibilité de démissionner, en vue de déclencher des élections anticipées, l’été dernier, avant les pourparlers concernant la composition du gouvernement, ainsi qu’avant les négociations budgétaires.
Il n’exclut pas qu’une telle décision aurait pu être tactiquement opportune, tout en insistant sur le fait que cela aurait engendré une insécurité politique et économique.
HS/A8

Réforme des services sociaux et de la santé

Le gouvernement a remis au Parlement son projet de loi
Le gouvernement a remis au Parlement, hier, son projet de loi concernant l’organisation des services sociaux et de la santé. Le ministère des Affaires sociales et de la Santé a publié son estimation sur le coût engendré pour les communes.
Pour la plupart des communes, le changement par rapport à la situation actuelle est de 200 euros par habitant. Les différences entre les communes sont toutefois importantes.
HS/A16

Parlement

Fennovoima
L’autorisation de principe de Fennovoima a été approuvée par le Parlement par 115 voix contre 74 et 4 bulletins blancs.
Yle

Motion de censure
Le gouvernement a obtenu la confiance du Parlement par 109 voix contre 38 et 47 votes blancs.
Les Vrais Finlandais avaient déposé une motion de censure concernant la proposition du gouvernement sur la gestion de crise des banques et des services d’investissements. La présidente du groupe parlementaire de l’Alliance verte a annoncé, hier, que les Verts voteraient en faveur de la confiance du gouvernement.
Le centre a décidé de voter blanc.
HS/A9, hs.fi

Législatives : M. Terho se présentera
M. Sampo Terho, député européen des Vrais Finlandais, a annoncé sa candidature aux législatives d’avril 2015. En cas d’être élu, il serait remplacé par Mme Ruohonen-Lerner.
HS/A9

Economie

Rovio licenciera 110 personnes
Le groupe de jeux Rovio fermera son atelier de Tampere et licenciera 110 personnes.
HS/A43

Ministère de l’Emploi et de l’Economie

M. Huttunen nommé à la tête de la direction de l’Energie
M. Riku Huttunen a été désigné directeur de l’Energie du ministère de l’Emploi et de l’Economie en succession de M. Härmälä devenu directeur général de l’Office nationale des forêts.
TS/16

Jeudi 4 décembre 2014

Politique étrangère

Russie

L’évolution de la Russie inquiète les Finlandais
Selon un sondage effectué par le service d’information en matière de défense nationale (MTS), trois Finlandais sur quatre se font des soucis sur l’évolution de la Russie et sur l’effet que les démarches russes auront sur la situation finlandaise en matière de sécurité à l’avenir. Il y a un an, 42 % des Finlandais exprimaient une telle inquiétude.
63 % des Finlandais estiment que les activités russes de ces derniers temps ont déjà détérioré la sécurité finlandaise.
58 % des Finlandais continuent à soutenir le non-alignement militaire de leur pays. Trois personnes interrogées sur quatre estiment que la coopération de défense nordique augmente la sécurité en Finlande.
Par rapport au sondage de MTS d’il y a un an, l’audience d’une adhésion à l’OTAN a augmenté de 9 points : 30 % la soutiennent aujourd’hui. 60 % des personnes interrogées s’y opposent contre 70 % il y a un an.
Helsingin Sanomat relève que, selon le ministre des Affaires étrangères, M. Tuomioja, il est clair que les démarches russes en Ukraine et la tension qui s’en suit ont augmenté la popularité de l’idée d’une adhésion à l’OTAN. Le ministre voit une polarisation dans les attitudes à l’égard de l’OTAN : les avis pour et contre sont de plus en plus intenses, mais les dispositions à plus long terme restent stables.
Il y a le plus de militants d’une adhésion à l’OTAN dans les rangs des électeurs conservateurs, 62 %, et le moins dans les partisans de l’Alliance des gauches, 11%.
56 % des Finlandais estiment que, durant les cinq prochaines années, le monde sera moins sûr.
HS/A19

Sanctions

Selon M. Stubb, M. Juncker comprend la colère finlandaise sur le lait
Le Premier ministre Alexander stubb, en visite à Bruxelles, a déclaré qu’il attendait avant Noël la réponse de la Commission concernant les aides à la Finlande pour les entreprises qui souffrent de l’embargo russe sur le lait. Il s’agit avant tout d’une question de principe, rapporte STT.
AL

Aide alimentaire européenne

La distribution de produits alimentaires redémarre : 20 000 « clients » toutes les semaines
L’aide européenne sous forme de denrées alimentaires distribuées gratuitement, interrompue en 2013, redémarrera en Finlande à l’automne 2015.
Pendant ce temps, les paroisses et différentes associations ont continué à distribuer les denrées données par les magasins. En 2013, 300 000 sacs de denrées alimentaires ont été distribués, ce qui est nettement plus qu’en 2012.
Selon une estimation de l’Université de Finlande de l’Est, 20 000 personnes obtiennent une aide sous forme de denrées alimentaires toutes les semaines. Il s’agit surtout de retraités, chômeurs et personnes vivant seules. La moitié de ces personnes ont 100 euros par mois à leur disposition, selon Mme Ohisalo, chercheuse, qui rappelle qu’il faudrait s’efforcer d’augmenter l’allocation sociale minimum : un sac de denrées alimentaires n’aide pas pour sortir de la pauvreté.
Les associations confirment l’augmentation du besoin d’aide. A Espoo, l’association Manna relève que le nombre de gens qui viennent chercher une aide augmente de 20 % tous les ans.
HS/A10

Droits de l’homme

Le gouvernement propose au Parlement la ratification la Convention relative aux droits des handicapés
Helsingin Sanomat rapporte que le gouvernement présente aujourd’hui au Parlement la ratification de la Convention de l’ONU relative aux droits des handicapés. La convention a été approuvée à l’ONU il y a huit ans.
Le représentant d’une organisation des handicapés Kalle Könkkölä critique le processus de préparation du projet de loi en cachette mais se félicite de la ratification.
Un organe national de surveillance sera créé, probablement au bureau de l’ombudsman du Parlement.
HS/A16

Point de vue : « La Finlande et les droits fondamentaux »
Le ministre des Affaires étrangères Erkki Tuomioja signe un point de vue dans Demokraatti pour saluer la ratification par la Finlande de la convention relative aux droits des handicapées ainsi que de la convention de l’OIT sur les peuples aborigènes.
Il souligne qu’il est important que les pays qui promeuvent les droits de l’homme à l’étranger soient au clair des questions relatives aux droits de l’homme quoi peuvent se poser chez eux.
Dem

Elections en Suède

Réactions et commentaires en Finlande
Le Premier ministre finlandais Alexander Stubb a déclaré que la crise politique en Suède témoignait des turbulences qui touchent actuellement la vie politique en Europe. « Je ne vais pas commenter la politique intérieure suédoise ni donner de leçon de morale. Diu point de vue finlandais, je peux simplement dire que l’on discute avec tous les partis politiques, en permanence ».
La correspondante en Scandinavie d’Helsingin Sanomat souligne qu’en Norvège et au Danemark les partis populistes ont accédé à la responsabilité gouvernementale. En Finlande, on ne considère pas impossible leur participation à une coalition gouvernementale.
HS AL

OTAN – Irak

De la formation militaire finlandaise en Irak
Lors de la réunion de la coalition contre Isis, le Ministre finlandais des Affaires étrangères Erkki Tuomioja a déclaré que la Finlande étudiait la possibilité de participer, avec les autres Etats nordiques, à la formation organisée à Erbil par les Allemands.
Le président et le gouvernement ont décidé la semaine dernière de lancer cette étude. Il pourrait s’agir de quelques dizaines d’instructeurs.
« Cette coalition constitue le groupe qui considère qu’Isis est mauvais et doit être combattu, mais sinon cette coalition n’a pas de direction unie », a déclaré M. Tuomioja.
HS

Energie nucléaire

La majorité des députés devraient voter pour le projet Fennovoima
La part du privé dans Fennovoima est réduite
La presse rapporte que le Parlement devrait approuver demain la décision de principe sur le projet de centrale nucléaire de fennovoima.
Helsingin Sanomat relève que presque toutes les entreprises qui participent au projet de fennovoima ont un actionnariat de l’Etat ou des communes. C’est le cas des entreprises Rautaruukki et Outokumpu dont, l’Etat est actionnaire à hauteur respectivement d’un cinquième et d’une tiers. Quant à Fortum, l’Etat y est majoritaire.
Helsingin Sanomat rappelle que les communes et l’Etat participent aussi aux centrales nucléaires actuelles d’Olkiluoto et de Loviisa.
HS

Editorial et commentaires
Pour l’éditorialiste de Kauppalehti, il ne fait pas de doute que, pour Fortum, la participation à Fennovoima est un détail ; bien plus important est d’obtenir la gestion de 3 000MW d’énergie hydroélectrique en Russie.
L’éditorialsite considère aussi que l’annonce de l’entrée de Fortum dans le capital de Fennovoima pourrait être fatale au projet OL4. En effet, Fortum souhaite toujours présenter durant la prochaine législature une demande pour remplacer sa centrale de Loviisa. Dans ce cadre, Fortum serait désormais moins intéressé par le projet OL4 dont il est actionnaire au travers de TVO.
Le professeur Veli-Pekka Tynkkynen considère pour sa part que, dans la situation où le projet South Stream semble abandonné, le succès de la centrale de Fennovoima est une question toujours plus importante pour la Russie.
Le professeur Pami Aalto voit dans l’arrangement de Fortum une décision logique : « Les participations croisées sont un modèle stratégique qui permet au secteur énergétique russe de prendre pied à l’étranger, en particulier à l’ouest. »Il souligne aussi que la stratégie de Fortum d’investir et dans le nucléaire et dans l’hydraulique est logique puisque l’on cherche à se sortir des émissions des énergies fossiles ».
KL

Câble de communication sous-marine

Alcatel choisi
Helsingin Sanomat rapporte que c’est Alcatel-Lucent Submarine Networksqui a été choisi pour livrer le câble de communication sous-marine qui reliera la Finlande au reste de l’Europe.
Il sera commandé et opéré par la société Cinia financée par l’entreprise publique Governia, la banque OP et la société d’assurance-retraite Ilmarinen.
HS

Airbus

Finnair commande 8 avions supplémentaires
Finnair a annoncé, hier, la commande de huit A350 supplémentaires, ce qui représenterait un achat de 1,9 milliard d’euros selon le prix de vente catalogue. En réalité le prix devrait être inférieur d’autant plus qu’Airbus devrait reprendre quatre A330-340 de finnair. Le cours de l’action de Finnair a gagné 4%. La valeur en bourse de la compagnie n’est que de 325 millions d’euros, note HS.
HS

Salaires

Comparaisons de salaires
Selon une étude finlandaise sur la comparaison des salaires dans l’UE, le salaire moyen (3132 euros en 2011) en Finlande est supérieur à la moyenne dans l’UE. La décision était attendue après l’approbation du mariage pour tous en séance plénière vendredi dernier.
Le projet sera ensuite encore étudié en séance plénière.
HS/A13

Politique intérieure

Parlement

La grande commission a approuvé le changement de la loi sur le mariage
Helsingin Sanomat relève que la Grande commission du Parlement a décidé, par 17 voix contre 8, d’approuver le changement de la loi sur le mariage. La décision était attendue après l’approbation du mariage pour tous en séance plénière vendredi dernier.
Le projet sera ensuite encore étudié en séance plénière.
HS/A13

Universités

Il n’y aurait pas de paiements pour les étudiants étrangers
Selon les informations de Helsingin Sanomat, le ministère de l’Education devrait finalement renoncer à son projet de rendre les études universitaires payantes pour les étudiants étrangers (hors UE et EEE). Il semble toutefois qu’il y aurait un paiement de cent euros pour ceux qui posent leur candidature pour faire des études dans les universités finlandaises.
Environ 20 000 étudiants étrangers, dont trois quarts sont des ressortissants des pays en dehors de l’UE et de l’EEE, font actuellement des études dans les universités finlandaises
HS/A20

Fonction publique

Plan social de l’Etat
Aamulehti rapporte que, dans le cadre du plan social du ministère de l’Economie, l’Etat a décidé de supprimer 700 postes dont 100 pour l’administration de programmes et 700 dans les centres régionaux de l’économie et de l’emploi. Dans le cadre de ce plan, l’Etat propose aux employeurs susceptibles d’engager les personnes touchées par ce plan social de payer pendant un an leurs salaires si le nouvel employeur s’engage à les employer pendant au moins un an.
AL

Mercredi 3 décembre 2014

Politique étrangère

Banque européenne d’Investissement

Visite en Finlande de M. Hoyer
Le directeur de la Banque européenne d’investissements, M. Hoyer, a effectué une visite en Finlande, hier. Il s’est entretenu avec le ministre des Finances, M. Rinne, le Premier ministre, M. Stubb, et le Président, M. Niinistö.
Demokraatti relève que M. Hoyer considère comme réalistes les projets que la Finlande propose dans le cadre du programme d’investissements européen. M. Hoyer souhaite toutefois clarifier s’il serait possible de mettre en œuvre ces projets avec un financement finlandais public ou privé.
Les projets finlandais concernent notamment le terminal LNG et le train à grande vitesse entre Helsinki et Turku. De nombreux autres projets se trouvent sur la liste. M. Hoyer se déclaré impressionné par l’esprit innovateur de la plupart des projets : pour lui, c’est exactement ce qu’il faut en Europe pour augmenter les investissements, les emplois et la compétitivité.
M. Rinne constate qu’il est essentiel que la Finlande obtienne sa part du financement destiné pour le démarrage de la croissance. Il estime toutefois que même les crédits ciblés aux autres Etats membres serviront à donner un élan aux exportations finlandaises. Il rappelle que 55 % des exportations finlandaises sont destinées au marché européen.
M. Hoyer relève qu’il ne s’agit pas de fixer des quotas par pays pour les crédits d’investissements, pour ne pas empêcher de cibler l’argent vers les projets les plus intéressants.
En 2015, la Finlande désignera un des vice-directeurs de la BEI. Selon M. Rinne, la personne sera désignée dès avant la fin de la législature pour un mandat de quarte ans qui commencera en septembre.
Le Président Niinistö a occupé un poste de vice-directeur de la BEI de 2003 à 2007.
Dem/9, HS/A43

Energie nucléaire

Fortum annonce sa participation au projet de Fennovoima
Le groupe énergétique Fortum, dans lequel l’Etat est actionnaire à hauteur de 50 %, a annoncé qu’il participerait au projet de construction nucléaire de Fennovoima avec un actionnariat de 15 % au maximum à condition qu’il réussisse à’obtenir la majorité d’un groupe d’énergie hydraulique en création en Russie.
Fortum est en négociation pour ce nouveau groupe hydraulique avec les groupes russes Rosatom, fournisseur du réacteur pour Fennovoima, et Gazprom, groupe de gaz naturel.
Selon M. Kuula, les tractations en la matière, avant la signature, hier, de la lettre d’intention, ont duré longtemps et le fait qu’elles se terminent à la veille du vote au Parlement sur le sort de Fennovoima est un pur hasard.
Un contrat définitif avec les Russes pourrait être signé avant juin. M. Kuula insiste sur le fait que la participation de Fortum dans Fennovoima ne se réalisera que si les arrangements sur ses participations en Russie vont comme prévu. L’arrangement concerne un groupe de centrales dont Rosatom est propriétaire avec une filiale de Gazprom.
Le projet de Fennovoima pourrait être sauvé par Fortum. M. Kuula relève que, pour son groupe, le projet est une activité économique, que le groupe ne considère pas d’un point de vue politique.
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat relève que Fortum produit actuellement de l’énergie hydraulique à hauteur de 1500 MW ce qui correspond à la production d’OL 3 en construction. La quantité de l’énergie hydraulique achetée en Russie s’élèverait à 3000 MW. La participation de Fortum dans le réacteur de Fennovoima correspondrait à 150 MW.
L’éditorialiste estime que l’annonce de Fortum est un soulagement pour le gouvernement finlandais. Rosatom bénéficiera du savoir-faire de Fortum en ce qui concerne le nucléaire en Finlande.
L’éditorialiste rappelle que la rentabilité de Fennovoima n’est toujours pas certaine.
Le Parlement débattra du projet de Fennovoima, aujourd’hui. Environ 120 députés devraient voter pour, vendredi.
Pami Aalto, professeur à l’Université de Tampere, note qu’il s’agit d’un arrangement plutôt habituee, mais qu’il est le premier de son genre dans le climat actuel.
M. Summanen de l’Université technologique de Lappeenranta estime que le projet est dans les intérêts et de Fortum et de Rosatom. Pour la Russie, un projet de cette envergure s’inscrit dans le cadre de projets stratégiques, selon lui.
HS/A5, A40-41, KS/13

M. Ville Niinistö critique la politique énergétique de M. Stubb
M. Ville Niinistö, président des Verts, s’étonne du fait que le Premier ministre promeut le projet où Rosatom est impliqué en même temps qu’il participe aux mesures de sanctions européennes contre la Russie.
KS/13

Politique intérieure

Energie nucléaire

Selon un sondage, l’éventualité d’un accident inquiète les Finlandais
Selon un sondage récent, un grand nombre de Finlandais considère le risque d’un accident nucléaire comme relativement important. Selon le Centre national de recherche économique Vatt, il faudrait prendre en compte les craintes des citoyens dans la prise de décision concernant les autorisations de construction nucléaire.
Mme Huhtala, directrice de recherche chez Vatt, une menace éprouvée est un facteur considérable nuisant au bien-être.
Le sentiment des Finlandais en la matière a été sondé en 2012 et 2014.
HS/A20

Parlement

Les Vrais Finlandais déposent une motion de censure
Helsingin Sanomat relève que le groupe parlementaire des Vrais Finlandais proposent un vote sur la confiance du gouvernement. Ils veulent rejeter la loi sur la participation de la Finlande au Fonds de résolution bancaire européen. La part de la Finlande serait d’environ 1,2 milliard d’euros.
Le vote de confiance aura lieu vendredi.
HS/A23

Elections

Le gouvernement propose l’organisation des élections municipales en avril 2017 au lieu d’octobre 2016
Helsingin Sanomat rapporte que le gouvernement a présenté le projet de loi pour une nouvelle loi sur les communes. Le gouvernement souhaite organiser les prochaines élections municipales en avril 2017 au lieu d’octobre 2016. Le mandat des conseillers municipaux actuels serait donc prolonger de six mois.
HS/A23

Monopoles sur les jeux

Le gouvernement projette la fusion des monopoles publics
Selon Helsingin Sanomat, le gouvernement projette la fusion de Veikkaus, de Raha-automaattiyhdistys RAY et de Finntoto.
En ce moment les recettes de Veikkaus sont distribuées par le ministère de l’Education en faveur des sciences, des arts, des sports et du travail pour les jeunes. Le ministère des Affaires sociales et de la Santé distribue les recettes de RAY aux organisations du domaine et aux vétérans de guerre. Les recettes de Finntoto sont distribuées par le ministère de l’Agriculture et de la Sylviculture pour les sports hippiques.
L’inspecteur en chef Hannu Tolonen du ministère de l’Education estime qu’il y aura beaucoup de lobbying et un véritable bras de fer sur la distribution des recettes.
La ministre de l’Intérieur Päivi Räsänen confirme que le comité ministériel de l’économie a évoqué la fusion la semaine dernière mais qu’aucune décision politique n’a été prise. « Cela nécessiterait des changements de la loi. »
HS/A6

Vie professionnelle

Les étudiants étrangers ont du mal à trouver un travail
Selon Helsingin Sanomat, à la lumière des statistiques recueillies par Cimo, centre de mobilité internationale, moins de 50 % d’étudiants étrangers trouvent du travail en Finlande. En 2009, leur nombre a dépassé 51 % mais en 2012 45,5 % de ceux qui ont fini leurs études ont trouvé du travail.
Mme Irma Garam du Cimo estime que c’est en raison de la détérioration de la situation de l’emploi en général et de l’augmentation du nombre d’étudiants étrangers en Finlande.
Il y a au total environ 20 000 étudiants étrangers dans les universités finlandaises. 3 000 étrangers obtiennent un diplôme chaque année.
63,8 % des étudiants africains trouvent du travail après leurs études, contre 43,1% des Européens. Les Africains font plus souvent des études dans les domaines sociaux ou de la santé.
HS/A19

Criminalité

Selon une étude finno-suédoise, le casier judiciaire du père a un effet sur le fils
Helsingin Sanomat rapporte que selon une recherche finno-suédoise, le casier juridique du père a un effet sur les capacités cognitives du fils. Selon les psychologues ayant participé à la recherche, il s’agit surtout des génomes et moins du comportement des pères.
HS/A19

France – Finlande

Guggenheim

Moreau Kusunoki sélectionné
Le cabinet d’architecture français Moreau Kusunoki fait partie des six projets sélectionnés pour le musée Guggenheim d’Helsinki.

Mardi 2 décembre 2014

Politique étrangère

Palestine

Visite en Finlande de Nabil Shaath
M. Shaath, qui est l’un des représentants de l’administration palestinienne lors des négociations avec Israël, s’est rendu en Finlande pour promouvoir la cause de la Palestine. Il souhaite que la Finlande reconnaisse l’indépendance de l’Etat palestinien.
Pour lui, une reconnaissance permettrait à la Palestine de disposer d’un statut plus égal lors des négociations.
M. Shaath relève que les Palestiniens souhaitent que ce sont plusieurs Etat, et non pas les Etats-Unis seuls, qui se chargent de la médiation des négociations entre eux et Israël.
HS/A20-21

Economie

Propos de M. Borg, ancien ministre suédois des Finances
Les Finlandais ont eu un avant-goût du rapport que le secrétariat du Premier ministre a commandé à M. Borg, ancien ministre des Finances suédois. M. Borg estime qu’il faut que la Finlande privilégie la modération salariale pendant plusieurs années et s’efforce d’améliorer sa productivité afin de pouvoir obtenir sa part du travail créé par la croissance de l’économie mondiale. Il souligne sa confiance en ce qui concerne le modèle nordique de l’Etat-providence tout en insistant sur la nécessité d’un actualisation de ce modèle.
Le rapport que M. Borg rédigera en coopération avec M. Vartiainen, directeur du Centre national de la recherche économique, sera remis au gouvernement en mars 2015.
HS/A28
Prévisions économiques

La dépression continue
Selon les prévisions de Nordea, le PIB finlandais va se rétracter de 0,5% cette année et sera encore négatif l’année prochaine, avec une diminution de 0,3%. Cela serait la quatrième année consécutive. Dans ses précédentes prévisions, Nordea escompait encore une croissance de 0,3% en 2015.
Pour 2016, Nordea prévoit une croissance de 1%.
Le chômage devrait augmenter à 9% en 2015.

Terrorisme

Procès
Lors du procès actuellement en cours à Helsinki concernant des accusations d’aide au terrorisme, un soupçon d’un projet d’enlèvement de jeunes Somaliens a été évoqué. Un Somalien d’une quarantaine d’années aurait projeté d’enlever ses deux neveux pour les envoyer en Somalie pour suivre une formation terroriste.
HS/A11

TTIP

Propos de Mme Jaakonsaari
Mme Jaakonsaari, députée européenne sociale-démocrate, estime que, jusqu’à présent, les négociations sur le traité n’ont pas été suffisamment transparentes.
Elle estime qu’il faut plus d’équité et de justice dans le traité et qu’il faut évoquer les craintes liées à ces questions. Pour elle, le traité représente une grande opportunité.
Mme Jaakonsaari estime que si l’UE et les Etats-Unis n’arrivent pas à un compromis en la matière, ce sera la Chine qui définira les normes, et « qu’il s’agisse des droits concernant la vie professionnelle ou l’équité du commerce, ce serait dans la mauvaise direction ».
Elle espère que les ONG finlandaises s’activeront pour un débat sur ces questions.
Dem/3

OSCE

Réunion ministérielle à Bale
Selon Helsingin Sanomat, l’Ukraine marquera la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’OSCE qui commencera mercredi à Bale.
Mme Katja Pehrman, ambassadrice de Finlande auprès de l’OSCE, estime qu’il n’y aura pas beaucoup de résultats. Selon elle, la situation en Ukraine orientale est très difficile. « Je ne vois pas d’autres options que de suivre l’accord de Minsk. » La situation est devenue pire après les élections illégales, selon Mme Pehrman.
Le ministre des Affaires étrangères Erkki Tuomioja souligne que « l’Ukraine est un test dur pour l’OSCE ». Selon M. Tuomioja, « la Russie a violé pratiquement tous les principes centraux de l’OCSE en Crimée et en Ukraine orientale ».
« Il faut que l’OSCE travaille de façon encore plus efficace », selon M. Tuomioja qui fait l’éloge de l’action de l’organisation et de la présidence suisse.
HS/A12

Politique intérieure

Fennovoima

Fortum dans le capital de Fennovoima
Fortum a annoncé sa possible entrée dans le capital de fennovoima, à hauteur de 15%.
Par ailleurs Fortum a annoncé sa participation à la centrale hydroélectrique TGC-1 en coopération avec Rosatom et Gazprom.

Partis politiques

De nouveau des vitres cassés chez les Vrais Finlandais
Les vitres des locaux des Vrais Finlandais à Helsinki ont été cassées samedi soir. Un acte de vandalisme similaire a eu lieu en septembre.
M. Soini, président du parti, regrette des actes violents contre un parti légal.
HS/lun/A11

Parlement

La décision sur le mariage pour tous engage le Parlement
Helsingin Sanomat relève que la Grande commission du Parlement étudiera mercredi le changement de la loi sur le mariage qui sera ensuite envoyé pour l’étude en séance plénière cette semaine. La seconde étude en séance plénière aura lieu la semaine prochaine. Le Parlement votera encore une seconde fois, probablement le vendredi 12 décembre. Le gouvernement doit ensuite commencer à préparer les autres changements de loi liés au projet. Le projet de loi du gouvernement serait présenté au Parlement avant la fin de l’année prochaine. La nouvelle loi devrait entrer en vigueur début mars 2017.
Mme Tuula Mäkinen, conseillère au ministère de la Justice, souligne que la décision du Parlement engage aussi le gouvernement et le Parlement prochain.
HS/A8

Au moins 27 députés actuels quitteront le Parlement
Turun Sanomat rapporte qu’au moins 27 députés actuels ont décidé de ne par présenter leur candidature aux élections législatives d’avril 2015. Parmi eux, il y a huit anciens ministres.
Les districts des partis politiques ont déjà désigné la plupart des candidats en novembre. Chez les conservateurs, il y a le plus de députés qui ne se représentent pas, sept : Marjo Matikainen-Kallström, Lasse Männistö, Leena Harkimo, Esko Kurvinen, Markku Mäntymaa, Anne Holmlund, et Sampsa Kataja.
Parmi les sociaux-démocrates, Heli Paasio, Jouko Skinnari, Kari Rajamäki, Saara Karhu, Rakel Hiltunen et Matti Saarinen ont décidé de quitter le Parlement. Au sein de l’Alliance des gauches, Martti Korhonen, Erkki Virtanen et Jyrki Yrttiaho quitteront l’Eduskunta.
Deux centristes, Inkeri Kerola et Katri Komi ont décidé de ne pas se représenter, chez le Parti suédois Ulla-Maj Wideroos, Christina Gestrin et Jörn Donner. Reijo Tossavainen est le seul député des Vrais Finlandais à quitter le Parlement volontairement.
Chez l’Alliance verte, la moitié du groupe parlementaire quittera le Parlement, soit cinq députés : Osmo Soininvaara, Anni Sinnemäki, Tuija Brax, Jani Toivola et Satu Haapanen.
Le fils de Mme Harkimo, Joel Harkimo présentera sa candidature, ainsi que le fils de M. Yrttiaho, Johannes Yrttiaho et le fils de M. Skinnari, Ville Skinnari.
Il semble aussi que le ministre social-démocrate de l’Emploi Lauri Ihalainen quitterait le Parlement. Le PSD souhaite que le président du parti Antti Rinne, qui n’est pas député, se présente dans la circonscription d’Uusimaa (province autour de la capitale).
TS/10

Plusieurs anciens députés souhaitent revenir au Parlement
Il y a aussi plusieurs anciens députés et ministres qui se représentent, dont les centristes comme l’ancien Premier ministre Matti Vanhanen, le parlementaire européen Paavo Väyrynen, les anciens ministres Juha Korkeaoja et Kauko Juhantalo et les anciens députés Timo Kaunisto, Juha Mieto, Paula Sihto, Jukka Vihriälä, Janne Seurujärvi, Niilo Keränen et Petri Neittaanmäki et les anciens parlementaires européens Riikka Pakarinen et Hannu Takkula.
L’ancienne députée européenne des Chrétiens-démocrates Sari Essayah présente sa candidature, ainsi que les anciens présidents des Chrétiens-démocrates Bjarne Kallis et Toimi Kankaanniemi – qui ont changé de parti. Kallis est maintenant conservateur et Kankaanniemi représente les Vrais Finlandais.
Les conservateurs Lyly Rajala et Arja Karhuvaara souhaitent retourner au Parlement, ainsi que les sociaux-démocrates Tuula Haatainen, Säde Tahvanainen, Marko Asell, Kimmo Kiljunen et Minna Lintonen. Susanne Rahkonen (ex-PSD) est candidate des l’Alliance verte. L’ancien député vert Jyrki Kasvi se représentera.
TS/10

Fête de l’indépendance

Manifestations
Selon Helsingin Sanomat, au moins deux manifestations d’anarchistes seront organisées à Helsinki le 6 décembre, une de droite et une autre de gauche. Une manifestation contre l’Union européenne sera également organisée.
HS/A19

Santé

Il faut attendre longtemps pour avoir un rendez-vous chez le médecin
Selon Helsingin Sanomat, le temps qu’il faut attendre pour avoir un rendez-vous non urgent chez le médecin varie beaucoup entre les villes finlandaises. A Vantaa et à Espoo, il faut attendre environ 18 jours, à Helsinki 24 jours mais à Vaasa et à Kuusamo 45 jours.
A Espoo par exemple le temps d’attente varie selon les quartiers et les dispensaires : 32 jours à Kivenlahti mais seulement six jours à Kilo.
Les temps d’attente sont aussi longs qu’il y a deux ans.
HS/A6

Services publics

Augmentation des frais de transports subventionnés
Helsingin Sanomat rend compte de la réforme que le ministère des Transports et des Communications envisage de mettre en place concernant les services de transports subventionnés destinés notamment aux écoliers, aux personnes âgées, aux handicapés. Il s’agit surtout des transports dans des régions rurales, mais ils concernent également certains groupes d’habitats dans les villes.
Il s’agira de combiner et regrouper le plus possible les services afin d’obtenir des économies.
Ces transports ont coûté 973 millions d’euros aux pouvoirs publics en 2011. Ce chiffre étant en hausse depuis 2001, le gouvernement a comme objectif de diminuer les coûts de 100 millions d’euros.
Le vieillissement de la population d’une part et la concentration des services qu’il s’agisse des soins ou du réseau des écoles font que les transports augmentent.
HS/dim/A6

Filiation
La commission des lois constitutionnelles rejette le projet de loi sur la paternité du ministère de la Justice
La commission des lois constitutionnelles considère le projet du ministère de la Justice pour réformer la loi sur la paternité comme discriminatoire.
Le ministère propose que les enfants nés hors mariage avant 1976 n’aient pas le droit de succession auprès de leur père si celui-ci est décédé avant qu’une demande concernant la confirmation de la paternité a été déposée. La loi actuelle sur la paternité est entrée en vigueur en 1976.
Le ministère souhaite restreindre le droit de succession pour éviter les interventions concernant les héritages déjà réglés. Le ministère a ainsi privilégié le fait d’éviter les problèmes éventuels aux dépens de l’égalité de traitement.
HS/dim/A7

Unesco

Helsinki désigné ville de design
Le Réseau des villes créatives de l’UNESCO a désigné Helsinki comme ville de design. Le maire, Jussi Pajunen, estime que cela renforcera le statut de sa ville parmi les autres villes honorées par cette dénomination.
HS/B4

Emploi

Licenciements à Evira
Evira, l’agence de sécurité alimentaire, envisage de licencier 45 employés et de mettre à pied le reste de son personnel pour une semaine dans le but d’obtenir des économies de 2,8 millions d’euros.
Dem/6

Météo

Treize heures de soleil en novembre
Helsingin Sanomat rapporte que, selon les statistiques de l’Institut national de la météorologie, l’ensoleillement du mois de novembre à Helsinki n’a été que 13 heures, contre 37 heures en moyenne.
L’ensoleillement est mesuré à Helsinki depuis 30 ans. Le record date de 1988 : 79 heures de soleil en novembre.
Selon les statistiques de la pluviométrie, le taux des précipitations à Helsinki n’a été que 50 % de la moyenne.
Le maire d’Helsinki Jussi Pajunen a lancé une campagne sous le titre « Nous aimons Helsinki aussi en novembre ».
HS/A18

France – Finlande

Guggenheim

Moreau Kusunoki sélectionné
Le cabinet d’architecture français Moreau Kusunoki fait partie des six projets sélectionnés pour le musée Guggenheim d’Helsinki.

Littérature

Pierre Lemaitre
Helsingin Sanomat rend compte de la première traduction finnoise du roman de Pierre Lemaitre, Au revoir là-haut, (Prix Goncourt 2013) qui sort chez Minerva.
HS/B4

Lundi 1er décembre 2014

France - Finlande

Visite du Secrétaire d’Etat aux Affaires européennes

« Le Secrétaire d’Etat aux Affaires européennes exige que la Russie cesse de soutenir les séparatistes ukrainiens » Yle
« Le retour des combattants est un sujet d’inquiétude en France » HS
La radio publique Yle rapportait, vendredi, que le Secrétaire d’Etat aux Affaires européennes a rencontré, au cours de sa visite en Finlande, le Ministre des Affaires étrangères Erkki Tuomioja et la Ministre des Affaires européennes Lenita Toivakka. M. Désir a souligné que ses collègues finlandais et lui-même attachaient beaucoup d’importance au plan d’investissement préparé par la Commission Juncker afin de relancer l’économie européenne.
Yle rapporte que M. Désir en a appelé à la Russie pour qu’elle cesse de soutenir les séparatistes ukrainiens. Il a souligné que la France soutenait les sanctions à l’égard de la rusie et que la livraison des BPC n’était pas possible dans les conditions actuelles.
Yle, comme le quotidien Helsingin Sanomat, rapporte aussi que M. Désir a rejeté les critiques contre la situation économique et financière françaises et a souligné les efforts faits par la France en matière de réformes structurelles.
Il a notamment rappelé que la France avait approuvé un plan de réductions de dépenses publiques de 50 milliards d’euros et un programme de mesures fiscales pour les entreprises de 40 milliards d’euros, relève Helsingin Sanomat.
Helsingin Sanomat rapporte enfin les propos du Secrétaire d’Etat sur les inquiétudes concernant le retour en France des combattants partis en Syrie et en Irak. Le quotidien cite aussi M. Désir qui a pointé les dangers concernant les jeunes utilisés comme chair à canon par les mouvements terroristes. Il a insisté sur la coopération mise en œuvre en Europe pour lutter contre la propagande sur Internet qui pousse ces jeunes à partir combattre.
Yle HS

Histoire

L’aide française à la Finlande durant la guerre d’hiver
A l’occasion de la commémoration du 75ème anniversaire de la guerre d’hiver, Helsingin Sanomat publie une critique du livre d’Henrik Tala, publié chez Minerva et inspiré de sa thèse sur l’aide française à la Finlande pendant la guerre d’hiver qui opposa la Finlande à la Russie en 1939-1940.
HS

Politique étrangère et européenne

Défense

Propos du Président Niinistö sur la politique de sécurité
Interviewé à la radio, samedi, le Président, M. Niinistö, estime que la crise ukrainienne a accéléré la coopération entre la Finlande et la Suède, même si d’autres motivations existent. Dès avant la crise en Ukraine, les Suédois ont commencé à se poser la question sur le fait de savoir s’il était raisonnable d’abandonner la conscription universelle. Les Finlandais, de leur côté, se retrouvent devant un défi économique important à relever en matière du maintien du système de la défense.
En ce qui concerne une adhésion éventuelle de la Finlande à l’OTAN, M. Niinistö estime qu’une demande ébranlerait la relation du pays avec la Russie. Il insiste sur l’importance de rester en bonnes termes avec son voisin en rappelant que les relations de la Finlande avec la Russie n’étaient pas sans importance.
M. Niinistö estime que la situation en Ukraine risque de s’aggraver cet hiver et au printemps. La population ukrainienne a de grands espoirs en ce qui concerne une aide occidentale pour résoudre leurs problèmes économiques. Il se demande ce qu’une déception pourrait engendrer comme conséquences.
HS/dim/A13

Syrie – djihadistes

Propos de M. Pelttari, chef de la Supo
Interviewé à l’émission matinale d’Yle, samedi, M. Pelttari, chef de la Sûreté nationale, estime qu’une cinquantaine de Finlandais seraient partis pour combattre en Syrie. Une partie plus grande qu’avant aurait rejoint les combattants radicaux.
Une vingtaine sont rentrés en Finlande, selon la Supo, et de 6 à 8 seraient décédés en Syrie.
La Sûreté nationale a mis en place une liste concernant les personnes qu’elle suit pour d’éventuels liens terroristes. Selon M. Pelttari, 300 noms figurent sur cette liste aujourd’hui, contre 200 il y a deux ans.
HS/dim/A18

Economie

Test de résistance concernant les assureurs
Un nombre de groupes d’assurances finlandais n’ont pas passé le test de résistance de l’autorité européenne AEAPP. L’autorité finlandaise de surveillance financière, Fiva, n’a pas révélé les noms de ces groupes en question.
L’Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles a effectué son test avec des critères selon les règles de 2016. Si ces critères étaient en vigueur actuellement, 14 % des assureurs européens ne les rempliraient pas.
Fiva demande aux groupes finlandais des mesures pour renforcer leur solvabilité. L’autorité envisage également de surveiller ces mesures.
HS/lun/A31

Politique intérieure

Parlement

Vote sur la motion de censure
Helsingin Sanomat rapporte que le Parlement a renouvelé sa confiance au gouvernement vendredi par 100 voix contre 97 au vote concernant la motion de censure déposée par le Centre et les Vrais Finlandais sur les allocations familiales. Le gouvernement a donc dû répondre à deux motions de censure en novembre.
Le gouvernement a une majorité de 101 députés au Parlement depuis la décision de l’Alliance verte de le quitter en septembre dernier. Même s’il y a souvent des motions de censure au Parlement il est rarissime qu’un gouvernement majoritaire tombe sur un vote de confiance. Dans l’historie du Parlement finlandais cela s’est passé quatre fois, la dernière fois en 1958.
HS/sam/A27

Mariage pour tous

L’initiative populaire a amené un changement
Helsingin Sanomat relève que selon plusieurs commentateurs, le vote sur l’initiative populaire concernant le mariage pour tous a été historique. Les députés finlandais ont adopté, par 105 voix contre 92, pour la première fois une initiative populaire. Selon le politologue Erkka Railo, « c’est un moment historique important, les citoyens ont réussi à faire changer la législation ».
Pour le Premier ministre Alexander Stubb, qui a lancé un fort appel en faveur du mariage pour tous un jour avant le vote, « c’est la preuve d’une démocratie citoyenne ».
Plusieurs députés favorable à l’initiative ont estimé que la société a évolué plus vite que la législation et le législateur. Les adversaires ont peur d’une pression à l’égard de ceux qui présentent une pensée traditionnelle.
Le président des Vrais Finlandais Timo Soini estime que la décision est mauvaise.
M. Juha Sipilä, président du Centre, qui a également voté contre l’initiative, a souligné que le Parlement avait pris sa décision et il fallait l’accepter.
Par contre, Mme Päivi Räsänen, présidente des Chrétiens-démocrates, n’a pas accepté le résultat du vote. Elle a ardemment critiqué le Premier ministre Stubb pour son action et a promis que « la lutte continue ».
L’archevêque Kari Mäkinen s’est félicité du résultat. Un nombre record, plus de 13 000 personnes, ont toutefois quitté l’Eglise pendant le week-end, même si la décision prise par le Parlement ne concerne pas le mariage religieux.
HS/sam/A8-9

Nucléaire

Le vote sur Fennovoima aura lieu vendredi
Selon Demokraatti, le vote au Parlement sur l’autorisation de Fennovoima concernant la construction d’une centrale nucléaire à Pyhäjoki aura lieu vendredi de cette semaine. Le débat à ce sujet aura lieu mercredi. Le nucléaire fait partie des « questions de conscience », c’est-à-dire que les députés décident librement leur avis et les groupes parlementaires ne s’y mêlent pas.
Dem/6

Chrétiens-démocrates

La famille au centre de la campagne électorale
Selon Helsingin Sanomat, le conseil national des Chrétiens-démocrates s’est réuni samedi à Vantaa. La présidente du parti Päivi Räsänen a présenté les thèmes électoraux, dont le plus important sera la politique familiale. Les Chrétiens-démocrates s’inquiètent du mal-être des familles et souhaitent renforcer le système de dispensaires de pédiatrie.
HS/dim/A14

Talvivaara

Les affaires de Talvivaara Sotkamo passent dans le public
Helsingin Sanomat rapporte que les pouvoirs publics vont donc reprendre la société Talvivaara Sotkamo mise en liquidation.
Les dépenses liées à la protection de l’environnement dépassent de plusieurs milliers d’euros pas mois les revenus. Le ministère de l’Emploi et de l’Economie accordera les crédits par exemple pour le traitement des eaux stockées.
HS/sam/B10

France

Tourisme

Vacances à Paris avant Noël
Helsingin Sanomat publie un article sur les adresses à visiter à paris dans la période qui précède Noël.
HS

Société

Grenoble renonce à la publicité urbaine
Kauppalehti rapporte que la municipalité de Grenoble de décidé de supprimer les panneaux d’affichage publicitaire.
KL

publié le 05/01/2015

haut de page