Ces finlandais(es) qui aiment la France [fi]

Ces finlandais(es) qui aiment la France

Heidi Heinonen est la Présidente de la fédération des associations franco-finlandaises. Elle fait partie de ces finlandais particulièrement attachés à la France, et engagés dans le maintien et l’approfondissement des relations historiques entre nos deux pays. Comme beaucoup de finlandais, c’est par l’apprentissage de la langue française au Collège et au Lycée qu’elle découvre la langue mais aussi la culture et l’histoire française. Et bien au-delà. Comme elle aime à le dire, la langue française est un pont ouvert sur le monde, qui lui permet de découvrir non seulement la littérature francophone, mais bien au-delà, en ayant accès à des auteurs étrangers non traduits en Finnois, et qu’elle découvre grâce à leur traduction française.

Comme tant d’autres, jeune bachelière, elle est attirée par la ville lumière. Elle part donc deux ans comme jeune fille au pair dans une famille parisienne installée aux halles, quartier historique de la capitale française. Charmée par le pays, elle décide d’y poursuivre ses études de tourisme à la Sorbonne. A l’issue de ses études, elle est recrutée par le comité du tourisme de la région Île de France. Au total, elle passe huit années en France. C’est la rencontre avec son mari, finlandais, qui la décide à revenir au pays à la fin des années quatre-vingt-dix. Mais le lien perdure avec la France puisqu’elle est recrutée comme chargée de communication à l’Institut Français de Finlande, où elle passera près de 13 années dans différentes fonctions, avant de prendre la direction de galerie Forsblom. Le lien avec la France ne peut cependant pas se rompre. Jamais. Après avoir été longtemps membre du bureau de la fédération des associations franco-finlandaises, elle est élue à sa présidence il y a trois ans.

La fédération, dont nous avons fêté en juin dernier le 70ème anniversaire, est un instrument essentiel de la présence française en Finlande et du dialogue entre nos deux pays. Elle réunit en effet 28 associations et cercles franco-finlandais, rassemblant 3500 membres, disséminés sur tout le territoire. Le cercle d’Helsinki, né il y a 128 ans, avant même l’indépendance, est le plus ancien. La fédération est née en 1947, pour réchauffer les relations culturelles après le deuxième conflit mondial. Dans la foulée naissent plusieurs associations thématiques et cercles régionaux. Associations des professeurs de français, de médecins, Chambre de commerce franco-finlandaise, anciens élèves du Lycée Franco-finlandais ou de l’ENA, Amis de Marcel Proust (..) ou cercles régionaux, de Rovaniemi à Joensuu en passant par Turku ou Tampere, tous organisent évènements culturels, conférences, voyages et échanges avec la France.

Serge Tomasi

JPEG

publié le 16/02/2018

haut de page