Bilan de la présidence française : un Conseil de l’Europe renforcé au service de 830 millions de citoyens

Du 17 mai au 27 novembre 2019, la France a eu le privilège d’assurer la présidence du Comité des ministres du Conseil de l’Europe, alors que cette organisation célébrait son 70e anniversaire.

La France a exercé sa présidence au moment où l’Organisation traversait une période de crise. En s’appuyant sur les efforts initiés par la présidence finlandaise, la présidence française a œuvré pour surmonter les tensions internes et mettre en place une nouvelle procédure conjointe au Comité des Ministres et à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe permettant de répondre aux violations par un État membre de ses obligations statutaires.

Le déplacement du président de la République devant l’Assemblée parlementaire a permis de rappeler l’attachement de la France au Conseil de l’Europe et d’appeler à renforcer et à adapter ses principes pour répondre aux évolutions contemporaines.

La France avait retenu trois priorités pour sa présidence : 1) préserver et consolider le système européen de protection des droits de l’Homme, 2) promouvoir l’égalité et le vivre ensemble, 3) répondre aux nouveaux défis en matière de droits de l’Homme et d’État de droit. Dans ce sens, la présidence française a organisé plusieurs évènements de haut niveau, qui ont contribué à faire avancer les travaux du Conseil de l’Europe : la conférence des présidents de cours suprêmes sur le dialogue des juges en Europe (12-13 septembre), la réunion des ministres de la Justice sur la réponse aux défis du numérique (14-15 octobre) et la réunion des ministres de l’Éducation sur l’éducation à la citoyenneté (26 novembre).

En savoir plus

publié le 03/12/2019

haut de page