Août 2017

Jeudi 31 août 2017

Politique étrangère et européenne

Défense

La Finlande pourra suivre les exercices militaires russes
La Finlande pourra se familiariser en septembre avec les grandes manœuvres Zapad en Russie et en Biélorussie. Selon Janne Helin du ministère de la défense, une invitation à assister à ces exercices a été envoyée à des attachés de défense étrangers en poste à Moscou et Minsk. La Finlande y participerait vraisemblablement. L’invitation comprend la présence d’une journée dans un champ de tir au sud de Saint Pétersbourg.
L’OTAN a critiqué la Russie pour manque de transparence et de présence d’observateurs à ces manœuvres. Alors que tout exercice regroupant plus de 13 000 soldats devrait faire l’objet d’une présence d’observateurs étrangers, la Russie a déclaré que Zapad en regroupe 12 700. D’après des évaluations du monde occidental, ces manœuvres concerneraient 100 000 soldats.
HBL31.8/11

Un hélicoptère canadien soupçonné d’avoir violé l’espace aérien finlandais
Le ministère de la Défense signale que l’hélicoptère d’un bâtiment militaire canadien est soupçonné d’avoir violé l’espace aérien finlandais en mer de l’archipel lundi dernier.
Selon l’attaché de presse du ministère, la frégate canadienne venait d’effectuer une visite à Helsinki. Lundi dernier lors d’exercices communs avec des Finlandais près d’Utö, un hélicoptère ayant décollé de la frégate aurait brièvement violé l’espace aérien finlandais.
HS30.8

Politique intérieure

Gouvernement

Négociations budgétaires
Selon les informations d’Helsingin Sanomat, le gouvernement compte dépenser plus que prévu dans la sécurité intérieure et dans les pensions.
Le gouvernement a commencé mercredi les négociations budgétaires qui se sont poursuivies aujourd’hui à Kesäranta, résidence de fonction du Premier ministre.
Avant de commencer les négociations, le Premier ministre Juha Sipilä, le ministre des Finances Petteri Orpo et le ministre de la Culture Sampo Terho ont souligné la bonne ambiance au sein du gouvernement et dans ces négociations.
Selon M. Orpo, la croissance économique rend les négociations moins difficiles. Le ministère des Finances ne présentera son bilan sur l’économie que le 19 septembre, en même temps avec le projet de budget.
Selon les informations du quotidien, le ministère des Finances aurait augmenté sa prévision de croissance de 2,4% à 2,9 % pour cette année.
HS/A10

Alliance verte

Les verts souhaitent un nouvel essai sur le revenu universel
Helsingin Sanomat relève que le groupe parlementaire de l’Alliance verte s’est réunis mercredi. Le président eu parti Touko Aalto a annoncé, lors d’une conférence de presse que les Verts voulaient organiser un nouvel essai sur le revenu universel parce que l’essai en cours ne concerne qu’un petit groupe de personnes et que le budget n’est pas suffisant.
Le revenu universel est une des mesures proposées par l’Alliance verte afin d’augmenter le taux d’emploi. Le parti exige aussi une réforme des congés parentaux et une réforme des aides aux entreprises.
Selon M. Aalto, le gouvernement devrait désigner des groupes de travail parlementaires qui travailleraient au-delà des législatures, sans qu’un changement du gouvernement mette un terme à ces travaux. Comme sujets possibles d’étude, M. Aalto mentionne la réforme des services sociaux et de santé, la réforme des congés parentaux, la réforme de l’imposition et cette de la sécurité sociale.
HS/A12-13

Police

Des hauts fonctionnaires de police soupçonnés de fautes graves
Selon Helsingin Sanomat, l’ancien directeur général de la police Mikko Paatero, l’ancien chef de la police d’Helsinki Jukka Riikonen et l’actuel chef de la police d’Helsinki Lasse Aapio sont soupçonnés d’avoir négligé, en 2008-2013, la surveillance de l’enregistrement des sources utilisées par la police.
Six personnes sont soupçonnées dans cette affaire pour laquelle l’ancienne ministre de l’Intérieur Päivi Räsänen avait fait demande d’ouverture d’enquête en 2013.
HS/A8

Justice

Le procureur de la République suspendu
Helsingin Sanomat rapporte que le ministère de la Justice a suspendu le procureur de la république Matti Nissinen jusqu’à nouvel ordre.
M. Nissinen aurait commandé une formation pour les procureurs à une entreprise qui est possédée par son frère.
En ce moment, le procureur de la république adjoint Raija Toiviainen assume l’intérim de M. Nissinen.
HS/A13

France - Finlande

Festival de marionnettes

Théâtre Blick
Helsingin Sanomat publie une très bonne critique du spectacle Hullu du Théatre Blick, compagnie française.
HS

France

Politique

« Fin de la lune de miel en France » HS
« Le succès de M. Macron a fait exploser la carte politique en France » Dem

Mercredi 30 août 2017

Politique étrangère et européenne

Finlande – Etats-Unis

« Selon le président finlandais, M. Trump prend ses distances avec la Russie pour des raisons de politique intérieures » AL
Le Président Sauli Niinistö a déclaré, lors d’une conférence de presse tenue à l’ambassade de Finlande après sa rencontre avec le président Trump que : »là où encore au début de l’année à Moscou et peut-être à Washington on pensait à la possibilité d’un rapprochement, cela semble petit à petit ce printemps s’être terminé ». M. Trump devrait prendre ses distances dans ses relations avec la Russie car chacun de ses gestes positifs à l’égard de la Russie sera vu comme une preuve se ses accointances avec Poutine, écrit Aamulehti.
Selon M. Niinistö il est encore difficile de tirer des conclussions sur les relations américano-russes. « Je pense que les relations ne sont pas encore complètement coupées. Il ne serait-il donc pas possible de voir un développement positif. Tout dépendra de la situation de M ; Trump en politique intérieure », a dit M. Niinistö.
AL

« Débat sur les F-18 » HS
Helsingin sanomat rapporte que les déclarations de M. Trump sur l’achat par la Finlande de F-18 pour remplacer sa flotte ont suscité un débat en Finlande.
Le président Niinistö a déclaré qu’il s’agissait de « déclarations d’un représentant de commerce ».
Le candidat centriste à la présidentielle Matti Vanhanen a regretté que M ; Niinistö ne reprenne pas son homologue lors de la conférence de presse.
Aamulehti estime que les propos de M. Trump peuvent aussi être interprétés comme un coup de pied à Lockheed Martin, lui aussi candidat au même marché pour ses F-35.
HS

Editoriaux et commentaires

« Succès incontestable de la visite » AL
Matti Posio estime que la visite aurait pu être un cauchemar car M. Trump aurait pu dire n’importe quoi sur la Finlande. De ce point de vue, « la visite aura été aussi réussie que possible » car « M. Trump n’a rien dit de négatif sur la Finlande ».
L’éditorialiste d’Aamulehti pour sa part considère que cette visite à la Maison Blanche est une « bonne manoeuvre pour le Président Niinistö qui ne devrait pas lui être préjudiciable pour sa réélection ».
AL

« On n’attendait pas grand-chose de Washington » HS
Helsingin Sanomat souligne qu’il n’y avait pas beaucoup d’attentes de la visite du président finlandais à Washington. « La visite était un succès si on lui fixe des attentes réalistes – et en l’espèce ces attentes étaient très modérées. Même après la visite on n’a pas réussi à savoir pourquoi elle avait été organisée à cette date », écrit HS.
« Le grand mystère de la politique internationale de M. Trump est sa politique à l’égard de la Russie. Or, cette visite n’a pas éclairci ce mystère ».
HS

« Finlande dans le grand monde » HBL
L’éditorialiste de Hufvudstadsbladet estime que le Président Trump n’a pas produit de grandes surprises lors de la visite du Président finlandais. M. Niinistö était positivement surpris de l’attitude de son homologie à l’égard de la région arctique.
Pour l’éditorialiste, il n’est pas exclu que la région arctique devienne une plateforme pour des démarches qui construisent la confiance et dans lesquelles la Finlande peut disposer d’un rôle. Il faut l’espérer, pour le monde entier, pour la région arctique, mais également pour la Finlande.
HBL/16

Immigration

Propos de M. Orpo sur l’emploi des ressortissants étrangers
Le ministre des Finances, M. Orpo, souhaite libérer l’accès au travail des ressortissants étrangers. Dans le cadre des négociations budgétaires, il s’agit de chercher des moyens pour favoriser l’accès de la main d’œuvre compétente dans des entreprises. Pour le ministre, un moyen pourrait être d’augmenter les courtes formations permettant d’apprendre un nouveau métier. Il souligne également l’importance de faciliter la procédure d’accès au travail des ressortissants hors UE et EEE.
D’autres mesures sont envisagées afin d’améliorer l’emploi, dont la réforme des congés familiaux, la diminution des frais concernant la garde d’enfant et les investissements dans les services des agences pour l’emploi.
KL/9

Attaque de Turku

La police examine des écrits de l’agresseur
Deux inculpés relâchés
Helsingin Sanomat rapporte que la police est en train d’étudier l’éventuel lien d’un manifeste rédigé par l’agresseur de Turku, le Marocain Abderrahman Bouanane, avec son passage à l’acte. Selon les informations du quotidien, l’agresseur l’a envoyé à quelques personnes avant l’attaque.
La police a relâché mardi deux personnes soupçonnées. Selon la police, ces deux Marocains (nés en 1999 et 1989) sont désormais entendus seulement comme témoins. L’agresseur et une autre personne sont encore emprisonnés.
HS/A17

Défense

Un grave accident d’artillerie en Corée remet en question la sécurité des chars achetés par la Finlande
A l’occasion de tirs d’artillerie organisés en Corée du Sud le 18 août dernier, un accident s’est produit. L’explosion d’un obus à l’intérieur d’un obusier antichar K9 a provoqué la mort de deux soldats et en a blessé plusieurs autres.
La Finlande vient de faire l’acquisition de 48 de ces mêmes obusiers antichar K9 et se réserve une option pour s’en procurer plus. L’obusier antichar est un canon mobile dressé sur des cylindres dont l’équipage agit à l’abri du char.
L’accident a semé l’inquiétude en Corée du sud et ailleurs. L’obusier K9 est un article phare de la Corée du Sud qui, outre la Finlande, a été vendu en Pologne, en Turquie et en Inde. D’autres acquisitions sont en vue.
Les Finlandais ont déjà sélectionné sur place leurs futurs canons qui devront être embarqués pour le transport en ce moment même. Ils devront arriver en Finlande en début de l’année prochaine. La société Millog, spécialisée dans les services d’entretien et de réparation, procèdera à des travaux de modification en y installant un système finlandais de consultation, de commandement et de conduite des opérations et en peignant les engins aux couleurs finlandaises.
La défense nationale formera l’année prochaine son personnel à l’utilisation des obusiers. Les conscrits pourront s’en servir à partir de 2019.
www.hs.fi

Politique intérieure

Budget

Dette publique
L’endettement de la Finlande a doublé en seulement dix ans.
L’Etat est endetté à hauteur de 117 milliards d’euros, ce qui correspond à hauteur de 25 000 euros par habitant.
Cette année, l’Etat dépensera cinq milliards d’euros de plus qu’il ne reçoit comme recettes.
Un Finlandais qui né aujourd’hui, payera les retraites de ses parents et grands-parents à hauteur de 83 700 euros. Concernant les soins de santé et les soins aux personnes âgées, il versera entre 8000 et 10 000 euros par an.
La cotisation retraite de l’employeur et de l’employé ensemble s’élève actuellement à 25 % du salaire.
Dans l’avenir, le nombre de personnes en âge de travailler va diminuer. En 2060, il y en aura 3,4 millions, ce qui est 80 000 de moins qu’aujourd’hui, soit 57 % par rapport à 64 % actuellement. D’ici 2060, la part des plus de 65 ans passera de 19 % à 29 %.
HS/A6-7

Parlement

Les travaux de rénovation enfin terminés
Helsingin Sanomat publie un article avec photos sur le bâtiment du Parlement où les travaux commencés en 2015 sont terminés. En effet, les travaux ont entamé graduellement déjà en 2007, mais les députés ont dû quitter la grande salle d’Eduskunta après les élections législatives de 2015 pour travailler dans les anciens locaux de l’académie Sibelius.
Les travaux ont coûté au total 272 millions d’euros et ceux du bâtiment principal 125 millions d’euros.
Le Parlement reprendra le travail le 5 septembre. Les fameuses statues restaurées du sculpteur Wäinö Aaltonen seront dévoilées lors de la première session plénière le même jour.
HS/A14

Santé

Nouveau vaccin contre la varicelle
Helsingin Sanomat relève que les enfants de 1,5 à 11 ans seront vaccinés gratuitement contre la varicelle à partir de début septembre. En ce moment, environ 150 enfants tombent malade en raison de la varicelle tous les jours.
La Finlande est le premier pays nordique à ajouter le vaccin contre la varicelle dans le programme national de vaccination.
HS/A18

Energie

Prix de l’électricité va demeurer bas
Le démarrage du nouveau réacteur d’Olkiluoto en 2019 et les transferts d’électricité de Suède maintiendront le prix de l’électricité à son niveau actuel.
Fingrid, le groupe chargé de la gestion de la distribution de l’électricité et le suédois Kraftnät ont conclu un contrat sur une connexion de transfert d’électricité, notamment de l’énergie hydraulique de Suède et de Norvège, qui devrait être terminée pour 2025.
KL/6

France - Finlande

Festival de marionnettes

Théâtre Blick
Helsingin Sanomat et Yle présentent le festival de théâtre de marionnettes qui a lieu actuellement à Helsinki et dont la principale affiche est la pièce Hullu du théatre Blick, compagnie française.
HS Yle

Mardi 29 août 2017

Politique étrangère et européenne

Finlande – Etats-Unis

Le déplacement de Sauli Niinistö à Washington
Le Président Sauli Niinistö a rencontré le Président Donald Trump pour des entretiens, hier, un jour à l’avance par rapport à ce qui était prévu du fait que M. Trump se rendra au Texas, aujourd’hui.
Selon Helsingin Sanomat, la sécurité a été le thème le plus important de la rencontre. A la question de savoir s’il voyait la Russie comme une menace, M. Trump a dit, lors de la conférence de presse, que beaucoup de pays constituaient des menaces, et que les Etats-Unis étaient très protecteurs à l’égard des pays Baltes. Il a également dit que son pays était prêt à aider la Finlande.
M. Niinistö a émis le souhait que la tension dans la mer Baltique ne s’étende pas, par exemple à la suite d’un accident involontaire.
Le débat local, ainsi qu’une grande partie de la conférence de presse, a été dominé par la tempête Harvey.
M. Trump a fait l’éloge de la Finlande et des relations bilatérales entre les deux pays. Selon lui, la Finlande avait été internationalement active dans la lutte contre Daech, et son domaine de compétence était la cyber-sécurité.
M. Trump a regretté les évènements de Turku. M. Niinistö a affirmé la solidarité des Finlandais pour les victimes de la tempête Harvey.
M. Niinistö estime que l’administration de son homologue a exprimé un intérêt en ce qui concerne la façon dont la Finlande gère sa politique étrangère. Selon Charles C. Adams, ancien ambassadeur des Etats-Unis à Helsinki, les Américains écoutent avec intérêt ce que M. Niinistö peut dire sur la Russie. Pour la Finlande, la rencontre aura constitué l’occasion d’évoquer, par exemple, la vente des brise-glace aux gardes-côtiers américains, selon M. Adams.
Comme la Finlande assume la présidence du Conseil arctique jusqu’en 2019, et que les Etats-Unis et la Russie en font partie, les Finlandais souhaitent que le conseil puisse constituer une occasion de dialogue pour ces deux pays, en tout cas au niveau de la protection de l’environnement.
Heather Conley, directrice du centre de recherche CSIS, a estimé que la situation tendue dans la mer Baltique et les exercices militaires Zapad seraient évoquées lors de la conférence de presse des deux présidents. Selon elle, l’environnement de la Finlande en matière de sécurité porte de signaux menaçants qui nécessitent des investissements supplémentaires dans la défense.
M. Niinistö a évoqué l’importance des relations entre l’Europe et les Etats-Unis, de la mer Baltique et de la Russie, sans pour autant se permettre de donner des conseils en la matière. Il s’est félicité de la présence des Etats-Unis et de l’OTAN dans la mer Baltique.
Concernant l’Afghanistan, un journaliste américain a demandé à M. Niinistö s’il était au courant des derniers projets de son homologue américain. M. Niinistö a affirmé qu’il les connaissait et a rappelé que la Finlande participait depuis des années à l’opération au niveau des troupes et de l’aide. Il a souligné l’importance de respect de l’autre partie dans le contexte des négociations.
M. Niinistö a évoqué l’environnement de la région arctique et l’effet nocif de la combustion du charbon. Il a déjà auparavant parlé en faveur de l’arrêt des torchères de gaz naturel dans ces régions-là.
M. Trump a félicité la Finlande à l’occasion des cent ans de son indépendance et a annoncé que les Etats-Unis effectuaient une donation de 500 000 dollars à Fulbright Finland pour les échanges universitaires entre les deux pays.
M. Niinistö a salué les 700 000 Américains qui avaient des racines finlandaises.
HS/A6, hs.fi, Yle

Armement
Tout en se félicitant de l’estime que les Russes ont pour la Finlande, le président Donald Trump a fait l’éloge de la puissante armée finlandaise. Il a également prétendu que, pour consolider sa défense, la Finlande achetait aux Etats-Unis des chasseurs F-18.
En réalité la décision sur cette acquisition ne se fera qu’en 2021 et il n’y a pas que les avions américains qui se trouvent en lice pour cet achat.
Le compte Twitter officiel du président Sauli Niinstö a immédiatement répliqué (à 0h29) qu’il s’agissait d’un « canard ».
www.hs.fi

Attaque de Turku

L’identité de l’agresseur connue
La police connait désormais la vraie identité de l’agresseur de Turku. Il s’agit du Marocain Abderrahman Bouanane, né en 1994.
Son passeport a été retrouvé en Allemagne où il séjournait encore au printemps 2016.
HS

Iles Åland - Russie

Le ministère de la Défense a interdit l’arrivée d’un bateau russe aux îles Åland
Helsingin Sanomat relève que l’état-major et le ministère de la Défense ont confirmé au quotidien qu’ils ont interdit l’arrivée du voilier russe Krusenštern à Maarianhamina le 18 septembre prochain. Ils ont toutefois refusé de commenter les raisons de l’interdiction. Les îles Åland sont une zone démilitarisée.
Krusenštern est un bâtiment-école russe qui a participé à Tall Ships Races à Kotka et à Turku en juillet dernier.
L’arrivée à Maarianhamina de Krusenštern était prévue au moment où a lieu l’exercice militaire russe Zapad.
HS/A10

Politique intérieure

Gouvernement

Le gouvernement proposera de nouvelles mesures pour l’emploi
Selon les informations d’Helsingin Sanomat, le gouvernement compte modifier les règles de la prestation de chômage. Le gouvernement doit présenter, lors des négociations budgétaires de cette semaine, deux nouveaux modèles. Le chômeur aurait le droit de devenir entrepreneur pendant quatre mois, sans perdre son indemnité de chômage. Le gouvernement souhaite également améliorer la possibilité des chômeurs de faire des études.
Il semble aussi que la réforme des congés parentaux pourrait avancer lors des négociations budgétaires de mercredi et jeudi, même si le Centre s’y est opposé jusqu’à présent. Les Vrais Finlandais ont été récalcitrants mais après leur scission, le parti l’Avenir bleu a adopté une opinion plus favorable.
Le groupe de travail sur les impôts du gouvernement, composé du ministre des Finances Petteri Orpo, du ministre de l’Economie Mika Lintilä et du ministre de la Culture Sampo Terho, fera une proposition sur la fiscalité qu’il présentera aux négociations budgétaires. Aux négociations sur le cadre budgétaire du printemps, les décisions sur la fiscalité ont été ajournées à l’automne.
HS/A10

Nouvelle alternative – Avenir bleu

La Nouvelle alternative a changé de nom
Helsingin Sanomat relève que le groupe parlementaire de la Nouvelle alternative, qui avait quitté les Vrais Finlandais en juin dernier, a changé de nom et est devenu l’Avenir bleu. Selon le président du groupe parlementaire Simon Elo, la chancellerie du Parlement a approuvé lundi le changement de nom.
Le groupe de l’Avenir bleu a 19 députés. L’association devrait être enregistrée comme parti politique au cours de l’automne.
HS/A16

Négociations salariales

Les négociations déjà en cours
Kauppalehti rapporte que les négociations salariales entre les partenaires sociaux vont bon train. Les conventions salariales du bois-papier arrivent à échéance fin septembre et celle de la métallurgie fin octobre.
KL

Lundi 28 août 2017

Politique étrangère et européenne

Etats-Unis

La visite du Président Niinistö a lieu lundi en raison de la tempête Harvey
L’entretien du Président Sauli Niinistö avec le Président Donald Trump aura lieu déjà aujourd’hui lundi, au lieu de mardi, parce que M Trump devra se rendre demain au Texas pour effectuer une visite dans la région touchée par la tempête tropicale Harvey.
Helsingin Sanomat relève que selon Charles C. Adams, ambassadeur précédent des Etats-Unis à Helsinki, « l’organisation de la rencontre des présidents signifie que l’administration de M. Trump est bien au courant du fait qu’il y a un canal de communication direct entre Helsinki et Moscou. Je suis sûr que les Américains écoutent avec l’intérêt ce que M. Niinistö dira sur la Russie. »
« Les présidents pourraient même évoquer un sommet entre les Etats-Unis et la Russie à Helsinki », selon M. Adams. La Finlande assume la présidence du Conseil arctique jusqu’à 2019.
Heather Conley, directrice du centre de recherche CSIS, note que « les Etats-Unis et la Finlande suivent de près les exercices militaire Zapad de la Russie ».
Mme Conley estime que la lutte contre le terrorisme et l’attaque de Turku seront évoquées lors de la conférence de presse des deux présidents.
Yle rapporte que les motivations de l’administration de M. Trump concernant l’invitation de M. Niinistö ne sont pas connues à Washington parmi les chercheurs. Le chercheur Michael Halzel de l’université John Hopkins estime que l’invitation est une reconnaissance de la politique finlandaise. « Il est étonnant que personne ne semble connaître les motifs de la visite », dit-il.
hs.fi, yle.fi

Finlande – Suède

M. Sipilä à Stockholm
Le Premier ministre, Juha Sipilä, qui a effectué un déplacement en Suède, s’est entretenu sur la lutte contre le terrorisme avec son homologue Stefan Löfven.
M. Sipilä a souligné l’importance de renforcer la coopération en matière d’échange d’information.
HBL/sam/12

Politique forestière
Les Premiers ministres se sont mis d’accord pour le renforcement de la coopération dans la bio-économie dans le but de renforcer les activités de ce secteur dans les deux pays.
M. Sipilä remercie la Suède pour sa compréhension concernant l’importance pour la Finlande de la législation LULUCF en cours de préparation au niveau européen.
M. Sipilä constate que la Finlande et la Suède défendent fortement leur possibilité d’utiliser leurs forêts d’une façon écologiquement durable y compris à l’avenir. Il se félicite du fait de pouvoir œuvrer ensemble avec la Suède dans cette question.
Ces deux pays envisagent de promouvoir la construction en bois, ainsi que la recherche et le développement et l’innovation en matière de bioénergie. Selon lui, la coopération pourrait également consister à communiquer les mêmes messages sur le rôle central des forêts dans la lutte contre le changement climatique.
HS/sam/A22

Ministère finlandais des Affaires étrangères

Travaux de rénovation
Les locaux du ministère des Affaires étrangères à Katajanokka, dessinés par Engel, seront rénovés à compter de fin 2018 ou début 2019. Les travaux qui seront effectués en deux phases prendront plusieurs années.
HBL/sam/7

Politique intérieure

Audience des partis politiques

Sondage
Helsingin Sanomat publie les résultats d’un sondage sur la popularité des partis politiques. Le Rassemblement national est encore en tête avec une audience de 20,7 %, suivi de l’Alliance verte qui obtient 17,5 % et du PSD et du Centre qui ont tous deux un score de 17,3 %
L’Alliance des gauches arrive cinquième avec 8,4 %, avant les Vrais Finlandais qui obtiennent 7,0 %. Le Parti suédois a 4,5 %, les Chrétiens-démocrates 3,5 % et la Nouvelle alternative (l’Avenir bleu) 1,7 % des intentions de vote.
Il semble que depuis les élections municipales, le PSD a perdu plus d’électeurs vers l’Alliance verte que les autres partis.
Sakari Nurmela, directeur à Kantar TNS qui a réalisé le sondage, souligne que l’Alliance verte est bien vue par la droite et la gauche.
Selon Arttu Saarinen, chercheur à l’université de Turku, l’axe droite-gauche a moins d’importance pour les électeurs de moins de 40 ans. « Les électeurs de moins de 40 ans s’intéressent aux valeurs, aux solutions et aux bonnes idées. »
Selon M. Saarinen, l’Alliance verte a mieux réussi dans sa politique d’opposition que le PSD.
Touko Aalto, qui préside le parti des Verts depuis deux mois, estime qu’il y a de grands changements en cours dans la politique finlandaise. « Les partis politiques doivent gagner la confiance des électeurs tous les jours. »
Selon M. Aalto, « le travail de longue haleine des verts a commencé à avoir des effets. Notre message sur la formation, le changement de la vie professionnelle et de l’environnement, la pauvreté et la lutte contre l’exclusion a été entendu par les électeurs. »
Le sondage a été effectué par l’institut Kantar TNS en juillet-août auprès de 2 621 personnes
HS/lun/A6-7

Transports

Selon une étude sur la libéralisation des transports ferroviaires, le résultat et la valeur du groupe VR en seraient considérablement affaiblis
L’unité de gestion des entreprises de l’Etat du secrétariat du Premier ministre avait commandé une étude en la matière au consultant Spring Advisor, qui estime que la valeur de VR diminuerait de 500 millions d’euros avec le démantèlement du groupe. Les nouveaux groupes dissociés de VR auraient des frais structurels supplémentaires de 15 à 20 millions d’euros par an.
Le consultant recommande d’entamer la libéralisation à la concurrence phase par phase en commençant par une région bien définie, comme la Finlande du Sud. Les expériences ainsi tirées devraient ensuite être mises à profit dans l’ouverture à la concurrence des autres régions.
HS/sam/A21

Défense

Les carrières se rallongent à la défense nationale
La défense nationale envisage de rallonger les carrières des employés. A partir de 2018, les départs à la retraite seront retardés de trois mois par an. Aujourd’hui, ce sont les pilotes d’avion qui bénéficient de l’âge de départ à la retraite le plus bas (45 ans).
La nouvelle loi qui concernerait plusieurs milliers de personnes a été promulguée vendredi par le président de la république.
Ce changement de loi concernerait environ 7 800 militaires et 500 personnes occupant des postes civils. Selon certains calculs, il permettrait de réaliser une économie de neuf millions d’euros sur les années 2018-2025.
Ces nouvelles règlementations ramèneront l’âge de départ à la retraite au sein de la défense nationale au même niveau que le reste de la fonction publique.
www.hs.fi

Vendredi 25 août 2017

Politique étrangère et européenne

Immigration

Prime de retour pour les personnes n’ayant pas obtenu d’asile en Finlande et souhaitant rentrer dans leur pays
Keskisuomalainen rend compte du fait que le nombre de personnes résidant en Finlande de façon illicite n’a pas considérablement augmenté.
La Finlande envisage d’augmenter la somme accordée pour les personnes souhaitant rentrer mais ne disposant pas des moyens nécessaires. Selon le ministère de l’Intérieur, la somme maximale sera augmentée considérablement. Pour l’Irak, par exemple, la prime de retour est de 1000 euros, ce qui peut être accordé majorée ou minorée, suivant le cas.
Au total, 1400 personnes attendent actuellement d’être renvoyées. De plus, 2690 demandeurs d’asile attendent une décision concernant leur dossier.
Par ailleurs, 11 000 personnes ont fait appel de la décision négative de l’Office national de l’immigration. Au moins 70 % de ces refus restent en vigueur même après que la Cour administrative suprême a été saisie.
Il y a 64 centres d’accueil de demandeurs d’asile actuellement, contre 190 au début 2016.
KS/7

Politique intérieure

Elections présidentielles

Sondage
Le tabloïd Iltalehti publie les résultats d’un sondage sur la popularité des candidats présidentiel. Le président actuel, Sauli Niinistö, mène de loin avec une audience de 60 %, qui est néanmoins en baisse par rapport à mai dernier. Il est suivi de Pekka Haavisto (Alliance verte) qui obtient un score de 12 %, de Laura Huhtasaari (Vrais Finlandais), 4 % et de Matti Vanhanen (Centre), 3 %.
Maarit Feldt-Ranta (PSD), Merja Kyllönen (Alliance des gauches) et Paavo Väyrynen obtiennent tous une audience de 2 %.
Notons que le PSD n’a pas encore désigné son candidat et que la candidature de M. Väyrynen n’est pas encore sure.
Au second tour, M. Niinistö gagnerait facilement tous les autres candidats.
Le sondage a été effectué par l’institut Taloustutkimus les 22 et 23 août auprès de 1 177 personnes.
IL/ven

Gouvernement

Litige du Centre et du Rassemblement national sur les réformes
Helsingin Sanomat rapporte que les deux principaux partis du gouvernement, le Centre et le Rassemblement national, sont en train de se disputer sur les crédits accordés dans le budget de 2018 aux réformes des régions et aux services sociaux et de santé. Le litige concerne une somme de plus de 100 millions d’euros.
Les problèmes du calendrier de la réforme des services sociaux et de santé se voient dans le projet de budget. Le ministère des Finances a coupé plus de la moitié de crédits, de 45 à 20 millions d’euros, prévus dans le cadre budgétaire du printemps dernier, pour la réforme des régions. Les crédits réservés aux projets pilotes de la liberté de choix de soins, 100 millions d’euros, n’ont cependant pas été touchés.
Plusieurs députés centristes estiment qu’il faut augmenter les crédits accordés à la réforme des régions et diminuer les crédits pour les projets pilotes des services de santé.
HS/A8

Politique de la famille

Propositions du PSD
Helsingin Sanomat relève que le groupe parlementaire du PSD, réunis jeudi à Kotka, a présenté ses propositions pour la politique familiale lors d’une conférence de presse.
Selon le président du parti Antti Rinne, le PSD propose une éducation gratuite pour les jeunes enfants (en âge de crèche). Il s’agit d’un objectif de long terme parce que son coût serait de 300 millions d’euros.
Le PSD propose également la prolongation de la durée de l’école de neuf à douze ans. M. Rinne souligne qu’il y a en Finlande 67 000 jeunes qui ne suivent pas de formation ou qui ne travaillent pas.
HS/A10

Agence alimentaire nationale

Le ministre de l’Agriculture propose une nouvelle agence
Helsingin Sanomat rapporte que le ministre de l’Agriculture Jari Leppä propose la création à Seinäjoki (Ostrobotnie), dès début 2019, une nouvelle agence alimentaire qui fusionnerait l’office national de la sécurité des denrées alimentaire Evira, l’office national de l’agriculture et une partie de la direction nationale de la cartographie. Ces offices ont actuellement environ mille employés partout en Finlande, dont 500 employés d’Evira à Helsinki.
Le ministre souligne que les effectifs auront le droit de rester dans les locaux où ils sont actuellement.
HS/A11

Main-d’œuvre

M. Aho a présenté son rapport
Selon Aamulehti, Esko Aho, ancien Premier ministre, a présenté jeudi son rapport sur la pénurie de la main-d’œuvre en Finlande de sud-ouest.
M. Aho propose un accord, rédigé par le ministère de l’Emploi et de l’Economie, entre l’Etat et les acteurs de la région pour définir les responsabilités, la répartition de travail et les moyens de financement.
Le changement des perspectives dans la région a commencé avec la croissance de l’industrie maritime quand le chantier naval allemand Meyer a acheté le chantier naval de Turku et Rauma Marine Constructions a été créé à Rauma.
AL/A18-19

Education

Financement des universités
Les universités ont réussi à obtenir des financements privés à hauteur de 130 millions d’euros dans le cadre d’une campagne de l’Etat, qui de son côté s’engage à accorder aux universités en « contrepartie » au total 150 millions d’euros selon les sommes qu’elles auront réussi à rassembler. Ce sont l’Université de Helsinki et l’Université Aalto qui ont réussi à obtenir le plus de donations, respectivement 34 millions et 21 millions d’euros.
Sanni Grahn-Laasonen, ministre de l’Education, se félicite du fait qu’outre le renforcement des finances des universités, la campagne a permis de créer des coopérations et des réseaux entre les domaines de l’éducation et de la vie professionnelle.
HS/A29

Economie nationale

Secteur des services
Le secteur des services est en croissance rapide, l’emploi augmente, ainsi que le chiffre d’affaires, avec la croissance de l’économie nationale, mais l’économiste du patronat du secteur des services, Matti Paavonen, estime que la période de croissance sera courte.
L’accélération de la croissance économique finlandaise s’appuie sur la demande étrangère. Comme la haute conjoncture internationale dure depuis huit ans déjà, M. Paavola rappelle qu’il faudrait se préparer à ce qu’elle termine dans quelques années et que l’économie finlandais fasse à ce moment-là face à une récession de quelque envergure.
HS/A29

Egalité entre les sexes

Ecart de revenus entre les hommes et les femmes
La compagnie Finlayson a lancé une campagne durant laquelle elle vend ses textiles à un prix réduit de 17 % aux femmes afin qu’il corresponde à l’écart de revenus : pendant une semaine, les femmes payent 83 cents pour un achat d’un euro.
Le directeur général Jukka Kurttila constate qu’il est bien conscient du fait que la campagne est contraire à la loi, mais que son groupe souhaite soulever la question des inégalités salariales.
Finlayson donnera à l’Union pour la cause des femmes la part correspondant au prix normal payé par les hommes.
HS/A31

Technologie

Satellites d’une entreprise finlandaise
Un groupe finlandais de technologie spatial Iceye, qui développe des microsatellites de nouvelle génération et qui envisage d’envoyer des satellites dans l’espace dès cette année, a obtenu un financement supplémentaire de plus de 10 millions d’euros.
Fondé en 2015, Iceye a réussi à obtenir un financement de 15,8 millions d’euros, ce qui est beaucoup pour une entreprise finlandaise. Tekes, agence national pour le développement technologique, participe au financement.
HS/A34

France - Finlande

Gastronomie

Michel Bras
Helsingin Sanomat publie un portrait du chef cuisinier Michel Bras qui participe à Mänttä au festival Food & Art.
HS

Jeudi 24 août 2017

Politique étrangère et européenne

Afghanistan – Etats-Unis

La Finlande pourrait envoyer des troupes supplémentaires en Afghanistan
La Finlande devra vraisemblablement renforcer sa présence en Afghanistan.
Le président américain, Donald Trump, a déclaré lundi (21.8.) que les Etats-Unis ne se retireront pas d’Afghanistan mais y enverront des troupes supplémentaires afin de poursuivre la lutte contre le terrorisme.
Le ministère des Affaires étrangères s’attend à ce qu’une demande d’aide supplémentaire lui soit adressée par les Etats-Unis. La Finlande participe, depuis 15 ans, à l’opération menée par l’OTAN.
Il pourrait s’agir d’une contribution en effectifs et en matériel.
La Finlande a actuellement environ 30 soldats en Afghanistan. Les effectifs pourraient être augmentés à un maximum de 40 hommes.
Cette opération a vu le jour en janvier 2002, peu de temps après les attaques terroristes de New York. Au maximum, la Finlande y a déployé en même temps environ 200 hommes.
HS24.8/A10

Europe

Propos de M. Orpo
M. Orpo soutient l’idée d’un fonds monétaire européen
Le ministre des Finances petteri orpo a déclaré que la Finlande soutenait l’idée d’un fonds monétaire européen. Il a pris position hier devant le groupe parlementaire de son parti.
L’idée d’un fonds monétaire européen a été évoquée au printemps par le ministre allemand Wolfgang Schauble. « Je pense que c’est une idée à développer. J’en ai parlé avec M. Schauble et j’attends que ce sujet soit évoqué ».
Selon lui, les négociaitons avec le FMI sur la crise de la Grèce ont été compliquées. M. Orpo considère qu’un fonds monétaire européen donnerait un nouvel instrument aux pays de la zone euro pour résoudre de manière plus indépendante les crises en Europe.
En revanche M. Orpo a réitéré sont opposition aux eurobonds et à un ministre des finances de la zone euro.
M. Orpo estime qu’il faut mettre en œuvre les décisions déjà prises : l’union bancaire, le lancement de l’union du capital, la diminution des risques et l’approfondissement des réformes structurels dans les Etats membres. Cela fera de l’euro une monnaie plus forte.
M. Orpo considère aussi qu’il est de l’intérêt de la Finlande de participer au renforcement de la défense européenne sous le drapeau de l’UE. Il faut donc être prêt à participer à une coopération renforcée et au développement de la recherche ainsi qu’en matière d’acquisition de défense. « Il faut aussi débattre sur ce que les Etats membres sont prêts à faire pour garantir leur sécurité mutuelle ».
M. Orpo estime que depuis le départ des Vraius Finlandais du gouvernement, la coopération sur ce sujet est plus facile dans la coalition.
M. Orpo souligne aussi que la Finlande doit être prête à participer au débat sur l’approfondissement de l’intégration européenne après les élections allemandes.
HS AL

Sahara occidental

Wärtsilä vend une centrale au Sahara occidental
Helsigin Sanomat rapporte que la société finlandaise Wärtsilä va livrer de nouvelles centrales au pétrole à la société énergétique nationale du Maroc pour le site de Dakhla au Sahara occidental.
Helsingin Sanomat souligne que la situation du Sahara occidental, où sont actifs des mouvements indépendantistes, reste troublée. Le ministère finaldnais des Affaires étrangères n’a toutefois pas émis de recommandation demandant à ses entreprises de ne pas investir dans la région.
HS

Lobbying

Nordic west office
Helsingin Sanomat annonce la création d’une nouvelle société de consultants Nordic West office dirigée par Risto E. J. Penttilä, ancien président des chambres de commerce. Le conseil de surveillance sera présidé par l’ancien patron de Nokia Jorma Ollila.
Cette société, spécialisée dans l’expertise sur le monde occidental bouleversé par le Brexit et l’élection de M. Trump, pourra compter sur l’expertise notamment de l’ancien ambassadeur américain en Finlande Charles C. Adams oud e l’ancienne ministre suédoise de l’éEducation Aida Hadzialic.
Parmi les clients de Nordic west office ont compte déjà Corgotec, Finnair, Fazer, Fortum, Konecranes, Ilmarien, UPM, Wärtsilä, Metsä group et Nolian Renkaat.
HS KL

Centenaire de la Finlande – Suède

Le Président ouvre la fête
La principale célébration du centenaire de la Finlande à l’étranger sera un festival organisé à partir de jeudi à Stockholm. La fête sera ouverte par le Roi de Suède et le Président finlandais jeudi. Vendredi ce sont les premiers ministres MM. Läfven et Sipilä qui y participeront.
HS

Immigration

Helsinki prévoit des améliorations pour les conditions des sans papiers
La municipalité de Helsinki envisage d’élargir les services auxquels ont droit les sans papiers. Actuellement, seulement les soins de santé urgents sont prévus.
Selon Sanna Vesikansa, maire adjointe, présidente de la commission des affaires sociales et de la santé, l’objectif serait de proposer les services sociaux et de la santé indispensables y compris les vaccins et les soins de santé mentale, par exemple, à tous les sans papiers. Actuellement, ces services sont prévus pour les enfants et les femmes enceintes. Ainsi, les sans papiers auraient droit aux mêmes services que les demandeurs d’asile.
Il faudra que la municipalité et le conseil municipal adoptent la proposition de la commission.
HS/A21

Brexit

Le ministère de l’Intérieur britannique annule le renvoi d’une chercheuse finlandaise domiciliée à Brighton
Le ministère britannique de l’Intérieur a envoyé une annonce sur le renvoi du pays à une centaine de nationaux de l’Espace économique européenne, dont une chercheuse finlandaise domicilié dans le pays. Après des réactions outrées dans les médias, le ministère annule sa décision.
Selon le ministère qui a présenté ses excuses, la confusion s’est créée autour de la notion de demande de permis de séjour pour une personne qualifiée.
Le ministère souligne qu’il est clair que les droits des nationaux de l’UE domiciliés en Grande-Bretagne sont les mêmes qu’avant.
HS/A24

Politique intérieure

Attaque de Turku

Deux nouvelles arrestations
Helsingin Sanomat rapporte que la police a arrêté deux nouvelles personnes soupçonnées de complicité dans l’attaque de Turku. Il s’agit de citoyens marocains ou algériens dont l’identité reste à établir.
HS

L’étude des dénonciations relève de la SUPO
La Sûreté finlandaise SUPO estime qu’il est de sa responsabilité d’établir les risques lorsque des dénonciations pour radicalisation sont adressées à la police.
Dans le cas de Turku, la SUPO déclare n’avoir pas estimé nécessaire la surveillance de la personne car les dénonciations le concernant n’étaient pas suffisamment concrètes. La SUPO rappelle que la radicalisation n’est pas un crime en Finlande et que, visiblement, rien ne permettait, selon les informations alors recueillies, de penser que la personne passerait à l’acte.
Helsingin Sanomat publie par ailleurs des témoignages faisant état d’une admiration pour Isis de la part de l’agresseur.
HS AL

Police – Sécurité routière

Seulement 10% des radars utilisés
Helsingin sanomat rapporte que sur les 935 radars déployés en Finlande, seuls 130 fonctionnent et parmi eux la police n’a les ressources que pour en utiliser 70 à 90.
Sur l’ensemble du territoire, ces radars permettent de constater environ 2000 excès de vitesse par jour qui donnent lieu à l’envoi de 550 000 à 600 000 avertissement ou priocès-verbaux par an.
HS

Mercredi 23 août 2017

Politique étrangère et européenne

Défense

Visite en Finlande du vice-amiral Clive Johnstone
Le commandant de l’état-major de la marine de l’OTAN, le vice-amiral Clive Johnstone, sera en visite en Finlande à partir du 24 août 2017. Il sera accueilli par le commandant de la marine, le vice-amiral Veijo Taipalus.
Par la même occasion, le département de la marine de l’OTAN, le Standing Nato Maritime Group 1 (SNMG1), constitué de quatre bâtiments, fera escale à Helsinki.
Certains de ces bateaux seront ouverts au public les 26 et 27 août.
www.mil.fi

Kurdistan

Visite de M. Mowludi
Turun Sanomat relève que le président du KDP, parti démocratique du Kurdistan, Mustafa Mowludi a effectué une visite à Turku dans le cadre d’une tournée en Europe. Sa visite a eu lieu vendredi dernier, jour même de l’attaque de Turku. M. Mowludi souligne que le KDP a strictement condamné l’attaque.
M. Mowludi a rencontré à Turku des membres du KDP. Une communauté d’environ de 5 000 Kurdes vive en Finlande, dont plus de mille personnes à Turku.
TS/8

Réunion des ambassadeurs finlandais

Propos de M. Niinistö
Le Président Sauli Niinistö, qui est intervenu devant les ambassadeurs de Finlande, estime que les évènements de Turku ont entamé le sentiment de sécurité des gens.
Il a évoqué les questions juridiques et estime qu’une majorité suffisante du Parlement serait prête à augmenter les attributions des autorités ainsi que d’étudier si les ressources pour garantir la sécurité sont suffisantes.
Concernant l’immigration, M. Niinistö est conscient du fait que la question suscite des opinions tranchées dans un sens comme dans l’autre. Il souligne le fait que la Finlande respecte, outre sa propre législation, les conventions internationales. Il estime qu’il convient d’affirmer clairement que la Finlande ne peut pas fermer ses frontières sans se refermer sur elle-même.
Il rappelle toutefois qu’il y en a qui demandent l’asile sans que cela soit justifié et que dans ces cas-là, on a le droit de renvoyer les personnes concernées.
Comme l’immigration ne s’arrêtera pas, il s’agira de débattre de ces questions. Comment préserver la société sans en même temps risquer de la perdre ?
Pour ce qui est de la Finlande, M. Niinistö estime que son statut international est fort et sa situation en matière de sécurité stable. La situation mondiale n’est par contre pas si bonne. M. Niinistö évoque la situation en Ukraine et en Syrie, l’inquiétude concernant la Turquie ainsi que les tensions dans la péninsule coréenne, devenues un problème mondial.
Il réclame une stabilité, un leadership responsable, une règle du jeu commune, mais regrette que l’offre en la matière soit très maigre.
HBL/5

Politique intérieure

Attaque de Turku

Quatre personnes inculpées
Des liens avec la Suède et l’Allemagne
Helsingin Sanomat rapporte que la justice a inculpé l’agresseur et trois autre personnes comme auteur et complice d’assassinat et tentative d’assassinat à caractère terroriste.
L’agresseur a reconnu avoir commis les crimes qui lui sont reprochés mais dément l’avoir fait dans un but terroriste.
Selon Yle l’agresseur aurait fait preuve de radicalisation et de sympathies pour Isis selon des témoins vivant dans le même centre d’accueil que lui.
La police cherche s’il s’agit d’un acte isolé ou commis par une cellule et s’il y avait des liens avec l’étranger.
Selon Helsingin sanomat, le motif terroriste de l’acte pourrait être difficile à prouver.
HS

Renseignement

Les partis au gouvernement souhaitent augmenter les pouvoirs de la police
Outre le président de la république, les représentants des partis de la coalition gouvernementale se sont exprimés en faveur d’une adoption selon la procédure accélérée de la loi sur le renseignement.
Le président du groupe parlementaire du Centre, M. Antti Kaikkonen a l’intention de réunir à la rentrée les président de tous les groupes parlementaires des partis représentés au parlement pour discuter de cela.
HSAL

Les Vrais Finlandais favorables à la procédure accélérée en matière de législation sur le renseignement
Le président du parti, Jussi Halla-aho rappelle toutefois que l’on ne doit pas trop compter sur le renseignement, ou les ressources supplémentaires pour les autorités, dans la gestion du « problème en matière de sécurité ». Leena Meri, présidente du groupe parlementaires des Vrais Finlandais, relève que le groupe ne dispose pour l’instant pas de position sur le fait de savoir à quelles conditions la législation sur le renseignement pourrait être adoptée.
Le groupe souhaiterait une détention pour les migrants déboutés de leur demande d’asile jusqu’à ce qu’ils soient renvoyés dans leurs pays d’origine. Pour le parti, les personnes qui résident de façon clandestine constituent un risque pour la sécurité et selon M. Halla-aho, il faudrait veiller à ce que ces personnes « soient dans des circonstances qui les empêchent de disparaître dans la société finlandaise ou dans un autre Etat Schengen ».
M. Halla-aho souligne l’intérêt national et la solidarité interne comme les thèmes portants du parti. « Il n’y a que l’entrepreneur et l’employé finlandais qui financent la société finlandaise », dit-il en rappelant que si le nombre de financeurs reste le même ou diminue et que le nombre de bénéficiaires augmente, « par exemple avec une mauvaise immigration », la capacité de la Finlande de s’occuper de qui que ce soit s’arrêtera tôt ou tard.
HS/A14

Gouvernement

Mme Risikko ne prend pas position sur des centres de détention
Aamulehti rapporte que le gouvernement réfléchit à la possibilité de rendre répréhensible non seulement pour un migrant clandestin de se cacher, mais aussi pour les autres personnes de les aides. La question de centre d’internement ou de détention pour ces migrants déboutés de l’asile se pose aussi.
La Ministre de l’Intérieur Mme Risikko rappelle que la police et le ministère de l’intérieur étaient à l’origine d’avis que de tels centres ne seraient pas une solution. Mais cela pourra être réévalué.
Elle évoque aussi la possibilité d’empêcher en Finlande le retour de combattants jihadistes.
AL

Propos de M. Sipilä
Helsingin Sanomat rapporte que le Premier ministre Juha Sipilä a souligné, à l’occasion de la réunion du groupe parlementaire centriste à Savonlinna, que « la chute libre de l’économie finlandaise était finie ».
« Il y a un an, les tous les experts ont estimé qu’une croissance économique de 2 % pour cette année était une utopie », selon M. Sipilä.
Selon M. Sipilä, le gouvernement attend pour avoir fin août aux négociations budgétaires la prévision du ministère des Finances sur la croissance économique. « Nous sommes très près d’une croissance de 2 %. » Il souligne que le chômage a diminué de 49 000 personnes depuis l’été 2016.
HS/A14

Partis politiques

Analyse
Helsingin Sanomat publie une analyse de la situation de différents partis politiques qui se réunissent cette semaine avant la rentrée politique.
Quant au Centre, il est étonnant de voir que le statut du Premier ministre Juha Sipilä, président du parti, a changé et il est devenu un politicien « normal » qui peut être critiqué par la base centriste.
Il est peu probable que M. Sipilä quitte la présidence du parti avant la fin de la législature mais des noms pour le successeur circulent déjà. Le président du groupe parlementaire Antti Kaikkonen et la ministre des Services sociaux Annika Saarikko ont été mentionnés dans les spéculations.
Le président du Rassemblement national Petteri Orpo, ministre des Finances, a su calmer les litiges à l’intérieur du parti. Il n’est toutefois pas aussi charismatique que son prédécesseur Alexander Stubb.
Le président du PSD Antti Rinne n’arrive pas à donner de l’élan au parti même s’il fait de son mieux. Les commentateurs estiment que le PSD ne sera pas le premier parti aux prochaines élections législatives de 2019. L’audience du plus grand parti de l’opposition ne devrait pas être autour de 15 % au milieu de la législature.
Le nouveau président de l’Alliance verte Touko Aalto est populaire aussi parmi les autres partis et il ne divise pas les électeurs de la même façon que se prédécesseur Ville Niinistö.
HS/A12-13

Gouvernement

Propos de M. Sipilä
Helsingin Sanomat rapporte que le Premier ministre Juha Sipilä a souligné, à l’occasion de la réunion du groupe parlementaire centriste à Savonlinna, que « la chute libre de l’économie finlandaise était finie ».
« Il y a un an, les tous les experts ont estimé qu’une croissance économique de 2 % pour cette année était une utopie », selon M. Sipilä.
Selon M. Sipilä, le gouvernement attend pour avoir fin août aux négociations budgétaires la prévision du ministère des Finances sur la croissance économique. « Nous sommes très près d’une croissance de 2 %. » Il souligne que le chômage a diminué de 49 000 personnes depuis l’été 2016.
HS/A14

Migrants

Retour en Finlande de Zaki Hussaini
Turun Sanomat rapporte que Zaki Hussaini, jeune Afghan de 19 ans, avait été expulsé en Afghanistan le 4 juillet. La décision de justice annulant son expulsion était arrivée un jour plus tard.
Maintenant il est de retour en Finlande, grâce aux efforts d’un groupe de soutien finlandais qui a été en contact avec les autorités finlandaises et afghanes et qui a organisé une collecte pour financer son voyage de retour.
TS/8

Economie

Croissance

Prévisions de la banque OP
La banque OP prévoit une croissance solide de 2,5 % pour l’année en cours et 2018. L’évolution se base sur les exportations, les investissements, la construction et la consommation privée.
La prévision d’OP est la seule pour l’instant à promettre une croissance aussi forte pour l’année prochaine que pour cette année. OP souligne toutefois l’importance d’une modération salariale cet automne, car une augmentation rapide du coût du travail pourrait avoir des conséquences. Selon la banque, les augmentations salariales ne seraient que de 0,5 % en moyenne.
M. Heiskanen, économiste en chef d’OP souligne l’importance des mesures en faveur de l’emploi et notamment celui des jeunes. Le taux d’emploi des moins de 35 ans est de 60 % contre 75 % concernant les plus de 35 ans.
OP prévoit un taux d’emploi de 70,4 % et un taux de chômage de 7,8 % en 2018.
Les risques mondiaux pour l’évolution économique de la Finlande sont la situation en Corée du Nord, les risques bancaires en Italie et l’insécurité de la politique économique des Etats-Unis.
KL/7

Partenaires sociaux

Les syndicats aussi riches que le patronat
Kauppalehti rend compte de l’état financier plutôt favorable des syndicats, dont les plus grands disposent ensemble de plus d’un milliard d’euros dans leurs caisses en cas de grève.
Le plus prospère, selon l’enquête de KL, est l’union de l’industrie qui est la fusion récente de trois syndicats dont celui de la métallurgie, avec un capital de 213 millions d’euros au nom de ce dernier pour l’instant.
Concernant les confédérations du patronat, EK, et des ouvriers, SAK, le quotidien note que ces deux plus grandes confédérations disposent d’un capital à peu près équivalent.
KL/6-7

Mardi 22 août 2017

Politique intérieure

Attaque de Turku

L’agresseur était un demandeur d’asile
La presse a publié de nouvelles informations sur l’auteur de l’attaque de Turku. Il s’agit d’un Marocain de 18 ans, dénommé Abderrahman Mechkaia. Il était en Finlande depuis 2016 en provenance d’Allemagne où il était arrivé fin 2015.
Selon la presse, il se serait rendu à la moquée avant de commettre son attaque.
La presse rapporte que des dénonciations de radicalisation de M. Mechkaia avaient été faites auprès de la police qui les avait transmises à la Sûreté générale SUPO. Il n’était toutefois pas parmi les personnes surveillées par la SUPO.
Selon la SUPO, M. Mechkaia avait fait appel à la décision concernant sa demande d’asile (qui avait donc été certainement refusée).
Quatre autres marocains sont poursuivis pour participation à un assassinat terroriste.
L’agence de l’immigration a informé que, depuis 2015, la Finlande avait étudié 294 demandes d’asile émanant de Marocains et que seuls 32 d’entre eux (soit 11%) avaient obtenu l’asile.
HS

La loi sur le renseignement relancée
Lors de sa visite à Turku, hier, le Premier ministre Juha Sipilä a souligné l’importance que la Finlande se dote enfin d’une loi sur le renseignement. Il souhaite qu’elle soit adoptée rapidement, selon la procédure accélérée. Selon lui, « le droit à la vie est plus important que le respect de la vie privée ».
Le projet de loi sur le renseignement a été transmis au Parlement au printemps. Il donnerait des pouvoirs supplémentaires à la SUPo et à l’armée en matière de récolte de renseignements et notamment de surveillance des télécommunications internationales. Cela nécessite une modification de la constitution. Or, pour modifier la constitution rapidement, il faut un vote à la majorité qualifiée des cinq sixièmes.
L’alliance des Gauches, qui était encore opposée à l’adoption de cette loi selon la procédure accélérée est aujourd’hui prête à l’envisager mais sous certaines conditions.
Le PSD, qui est en position de force pour empêcher l’adoption accélérée d’une telle loi, déclare n’avoir toujours pas pris position sur la procédure à suivre car le texte définitif n’a toujours pas été soumis aux députés.
AL TS

L’avenir bleu exige une loi anti-terroriste
Le nouveau parti de la coalition L’avenir Bleu exige une législation anti-terroriste qui permettrait l’internement de personnes qui seraient classifiées comme une menace pour la sécurité. Cela vaudrait aussi pour les personnes revenant de faire le jihad qui pourraient aussi être déchues de leur nationalité finlandaise. L’objectif de cette loi serait aussi de permettre le renvoi immédiat des personnes déboutées de leur demande d’asile.
AL

Politique étrangère et européenne

Réunion des ambassadeurs finlandais

Propos de M. Soini
Le ministre des Affaires étrangères, Timo Soini, qui a parlé devant les ambassadeurs de Finlande réunis pour les journées des ambassadeurs, estime qu’il n’y a qu’en tant qu’Etat de droit qu’un pays peut vaincre le terrorisme. Il souligne l’importance de renforcer la coopération internationale et présente ses condoléances aux personnes touchées par l’attaque de Turku.
M. Soini estime que le changement climatique, les conflits et d’autres circonstances vont continuer à pousser des gens à se réfugier.
Quant à la politique commerciale, il évoque le commerce équitable en disant que l’on peut acheter les produits [de pays africains] selon des principes équitables, ou alors accueillir leurs populations réfugiées, et que c’est la première alternative qui est la meilleure.
En ce qui concerne la législation sur le renseignement, M. Soini estime que la réforme pourra être gérée dans une procédure accélérée.
HBL/6

Propos de l’ambassadrice de Finlande au Maroc
Anne Vasara, ambassadrice de Finlande au Maroc rappelle que le terrorisme est un phénomène international lié aux réseaux plutôt qu’à un pays et prévient contre le fait d’étiqueter un groupe de personnes en fonction de la nationalité de l’auteur des violences.
Elle rappelle le contexte du chômage élevé au Maroc.
HBL/6

Défense

La coopération nordique se développe à Helsinki
Le commandant des forces armées, le général Jarmo Lindberg et le directeur général Raimo Jyväsjärvi accueillent le 18 août à Helsinki la réunion sur la coopération nordique.
La Finlande et la Norvège ont signé le 17 août un accord de coopération concernant la logistique en matière de matériel de défense. Cette convention qui fait suite à une lettre d’intention datée de 2015 consiste à renforcer la coopération sur le plan pratique en touchant notamment des domaines comme les pièces détachées, l’entretien du matériel, les munitions et les cycles de vie.
www.defmin.fi

Suomi 100

Finlande – Etats-Unis
La chargée d’affaires américaine, Donna Welton, a présenté hier le cadeau des Etats-Unis à l’occasion des 100 ans de l’indépendance. Il s’agit d’une donation de 500 000 dollars pour la coopération dans le domaine de l’éducation entre les deux pays.
Mme Welton a félicité la Finlande de sa situation parmi les premiers en matière d’éducation, d’égalité, de liberté de la presse, de démocratie et de niveau de vie. La donation, remise au Président Niinistö, sera destinée à la fondation Fulbright Finland.
M. Niinistö a fait l’éloge du travail de la fondation, et notamment dans la recherche autour des questions arctiques.
HBL/7

Société

Education

Des économistes réclament plus de places d’études dans les universités
Helsingin Sanomat rend compte de l’inquiétude d’un nombre d’économistes en matière de niveau de formation des Finlandais.
Le ministre des Finances, M. Orpo, avait commandé à Bengt Holmström, Sixten Korkman et Vesa Vihriälä un rapport sur les besoins en matière d’orientation de la politique économique. Ces experts souhaitent que le niveau de compétences des Finlandais soit amélioré et que plus de jeunes qu’actuellement puissent bénéficier des études supérieures de haut niveau. Il faudrait augmenter le nombre de places d’études afin que plus de jeunes aient accès aux universités, et pour ce faire, il faudrait y cibler des crédits supplémentaires temporairement.
Ces trois économistes souhaiteraient diviser les universités entre certaines qui dispenseraient un enseignement et d’autres qui mettraient l’accent sur la recherche.
HS/A11

Santé

Maternités
De plus en plus d’accouchements ont lieu sur la route vers la maternité. Un jour sur deux il y a un bébé qui voit le jour en dehors d’une maternité sans que cela soit prévu.
Le réseau de maternités a diminué depuis le début de la décennie, mais le plus souvent, un tel accouchement imprévu a toutefois lieu dans la région de la capitale (56 fois en 2016), où il y a plusieurs maternités (6 en 2016, mais plus que 4 en novembre cette année).
HS/A12-13

Lundi 21 août 2017

Politique intérieure

Attaque de Turku

« Une attaque au poignard qui fige toute la Finlande » KS
« Turku choqué par une attaque à l’arme blanche » HS
« Une tragédie en trois minutes » AL

Vendredi 18 août à 16h, dans le centre ville de Turku, un Marocain a poignardé à mort deux personnes et en a blessé huit. Parmi les victimes, trois des blessés sont de nationalité étrangère (Italie, Suède et Royaume-Uni).
Alertée à 16h02, une patrouille de police est rapidement intervenue et à 16h05 a neutralisé l’agresseur, le blessant à la jambe.
La police a ouvert une enquête pour assassinat et tentative d’assassinat dans un but terroriste. Elle a appréhendé quatre autres Marocains de Turku et lancé un avis de recherche international pour un cinquième qui ne résiderait pas en Finlande.
L’agresseur est un Marocain de dix-huit ans qui serait venu en Finlande en 2016 pour demander l’asile. Il était hébergé dans un centre de demandeurs d’asile.
Selon la police, il s’agirait d’une attaque qui visait particulièrement des femmes (les deux personnes décédées et six des huit blessées).
Pour justifier le soupçon de motif terroriste, la police fait état d’un faisceau d’indices et souligne que le crime semble prémédité. Selon la Sûreté générale, le profil de l’agresseur est comparable à celui des auteurs de récents attentats terroristes commis par des islamistes radicaux en Europe.
La police a relevé son niveau d’alerte dans tout le pays dès vendredi.
La secrétaire générale du ministère de l’Intérieur Päivi Nerg a rappelé que depuis un an et demi (et l’arrivée de la vague de migrants), les pouvoirs publics s’étaient préparés à un possible acte terroriste. « La gestion de l’attaque de Turku montre que nous sommes sur le bon chemin. Ces phénomènes ne nous étonnent pas. Nous pouvons nous y préparer aussi bien que possible et c’est ce qui a été fait ». Même pour le renvoi des étrangers déboutés, elle ne pense pas qu’il soit possible de faire beaucoup plus qu’actuellement et rappelle que, dans ce domaine la Finlande est plus efficace que la Suède ou l’Allemagne. Mme Nerg a souligné qu’en dépit de l’attaque de Turku, la Finlande demeurait le pays le plus sûr au monde. Elle rappelle que la Finlande n’est pas une cible privilégiée du terrorisme, c’est pourquoi le niveau de menace terroriste n’est toujours que de 2 sur une échelle de 4. Selon la SUPO, l’attaque de Turku ne justifie pas de le relever de ce niveau 2 où il avait été rehaussé en juin.
HS AL KS

Réactions
Le Premier ministre Juha Sipilä et la Ministre de l’intérieur Paula Risikko ont tenu une conférence de presse samedi pour condamner l’attaque et demander à « ne pas répondre à la haine par la haine ».
Le ministre des Finances Petteri Orpo a annoncé une augmentation significative des crédits de la police et des gardes frontières.
Samedi, le Président Sauli Niinistö a publié un communiqué pour exprimer sa tristesse que la Finlande soit elle aussi touchée par le terrorisme. Il a rappelé que le débat sur l’immigration était déjà difficile en Finlande avant cela et qu’il importait encore plus de garder le calme et de faire preuve de responsabilité.
Dimanche, il a tenu une conférence de presse. Il a appelé de ses vœux une étude rapide de la loi sur le renseignement et une augmentation des ressources de la police. Il a aussi insisté sur le rôle de l’UE sur les questions migratoires.
Le président de la Commission de la Défense du parlement, Ilkka Kanerva, a demandé à ce que la nouvelle législation sur le renseignement soit rapidement adoptée et à ce que les renvois de migrants déboutés de l’asile soient accélérés.
La ministre de l’Intérieur Paula Risikko a déclaré que la Finlande était le seul pays européen qui ne disposait pas encore d’une loi sur le renseignement. « Nous dépendons actuellement des informations que nous donnent les autres pays », a-t-elle regretté.
HS AL KS

Editoriaux et commentaires
Antero Mukka, rédacteur-en-chef du Helsingin Sanomat écrit que pour la première fois on soupçonne un crime terroriste en Finlande. Il écrit aussi que « l’arrivée du terrorisme en Finlande n’est pas une surprise ».
Helsingin Sanomat titre en catalan et en finnois « Nous n’avons pas peur ». L’éditorialiste du quotidien considère que la meilleure réponse à la terreur réside dans les forces qui ont permis à la Finlande d’occuper les premiers rangs de nombreux classements internationaux.
L’éditorialiste du Aamulehti estime qu’il « ne faut pas céder à la peur ». Le quotidien publie sur sa première page un texte du professeur Hämeen-Anttila intitulé « Contre la haine ». Selon lui, « l’objectif des terroriste est de propager la peur : il ne faut pas la laisser nous envahir ».
Turun Sanomat relève, dans son éditorial, que le meilleur moyen de réagir à des attaques terroristes est l’essayer de retourner à la vie normale le plus vite possible. Dans la société occidentale on doit avoir confiance dans les piliers de l’Etat de droit : la police, la justice, les gardes-frontières, l’armée et les autres autorités.
L’éditorialiste de Hufvudstadsbladet souligne l’importance de ne pas réagir avec la haine aux violences [de Turku]. Il faut toujours rejeter et condamner la violence, mais lorsqu’on l’utilise pour des motifs idéologiques, c’est particulièrement grave. L’éditorialiste estime que l’on ne peut pas associer le mal à une certaine religion - l’islam - ou à certaines régions - le Proche-Orient ou l’Afrique du Nord - et rappelle que, dans le monde actuel, fermer les frontières n’est pas une alternative.
HS AL TS Hbl

Partis politiques

Commentaire
Les résultats du sondage d’opinion sur l’audience des partis politiques, publié jeudi par Yle, sont politiquement bouleversants, selon le commentaire d’Helsingin Sanomat.
L’Alliance verte est devenue le deuxième parti mais ce qui est encore plus important c’est que ce parti a dépassé le Centre et le PSD. Juha Sipilä et Antti Rinne, présidents du Centre et du PSD, sont dans une situation difficile. Les bases de ces deux partis sont mécontentes depuis quelque temps mais ce mécontentement ne suffit pas pour changer le président du parti.
Le Centre aura son prochain congrès l’été prochain à Sotkamo. Il n’est pas impossible que M. Sipilä ait un adversaire au vote pour la présidence du parti.
Le groupe parlementaire du Centre se réunira lundi à Savonlinna et le groupe du PSD mercredi prochain à Kouvola. La météo prévoit des tempêtes dans la Finlande de l’est…
HS/ven/A15

Parti des chrétiens-démocrates

Mme Essayah réélue à la tête du parti
Les chrétiens-démocrates soutiennent M. Niinistö
Keskisuomalainen rapporte que les Chrétiens-démocrates se sont réunis en congrès à Seinäjoki vendredi et samedi. La députée Sari Essayah, qui président le parti depuis deux ans, a été réélue à la tête du parti à l’unanimité.
Tiina Tuomela, Tomi Kuosmanen et Sari Tanus ont été élus vice-présidents du parti.
Les chrétiens-démocrates ont décidé samedi de ne pas désigner leur propre candidat aux élections présidentielles de janvier 2018. Le parti a décidé, à l’initiative de Mme Essayah, de soutenir la candidature du Président Sauli Niinistö.
HS/lun/A17

Protection de l’enfance

Lutte contre l’excision
Helsingin Sanomat rapporte que le les autorités de protection de l’enfance sont en position clé pour empêcher les excisions des petites filles. Il y a eu des cas dans la région de la capitale où les autorités ont soupçonné que la famille projetait un voyage à l’étranger pour une telle opération. Un placement de l’enfant est possible dans un tel cas.
Pirjo Pennanen, médecin en chef à Vantaa, souligne que la question est évoquée lors de la consultation avec les femmes enceintes qui ont subi une circoncision féminine elles-mêmes pour que la tradition ne se perpétue pas.
Il y a aussi des formations à la lutte contre l’excision pour les professionnels de la petite enfance.
HS/lun/A17

Défense

Des réservistes pourraient venir en aide à la police
La police souhaite remplacer l’actuel système de la police de renforts par une police de réservistes. Vendredi dernier la direction de la police et les forces de défense ont signé un accord qui fait avancer le projet. Selon cet accord, les forces de défense participeront au rapport sur une police de réservistes et soutiendra, par la suite, les activités de la police.
La réforme consisterait à utiliser la police des réservistes notamment pour la défense en matière de menaces hybrides ou des situations de crise.
Les quelques 3 000 policiers réservistes préconisés, qui pourraient également comprendre des personnes formées à lutter contre les cyber-menaces, assureraient des tâches de gardiennage, de contrôle de la circulation et de délimitation de zones. Ils agiraient dans des conditions d’exception.
Le système de la police de renforts constituée à la fin des années 1990 de personnes privées ayant reçu une formation spéciale n’a jamais été déployé, car son utilisation, dans des cas d’urgence, doit être décidée par le gouvernement.
HS19.8/A14

Des acquisitions de l’armée font l’objet d’une enquête judiciaire
L’enquête préliminaire de la police judiciaire sur les abus soupçonnés liés aux acquisitions des forces de défense vient de s’élargir.
A ce stade de l’enquête, l’inspecteur ne précise pas le nombre des suspects et ni leurs fonctions. L’affaire concernerait également des personnes civiles.
L’armée travaille avec plus de 30 000 fournisseurs ou services. La valeur totale des acquisitions est d’environ un milliard d’euros.
AL19.8/A14

Politique étrangère et européenne

Réunion des ambassadeurs finlandais

M. Soini changera-t-il sa ligne de politique étrangère ?
Helsingin Sanomat rapporte les ambassadeurs finlandais se réunissent à Helsinki cette semaine. Le journaliste Kari Huhta estime dans son analyse que le Président Sauli Niinistö sera, comme dans les années précédentes, la vedette de la réunion.
HS se demande si le ministre des Affaires étrangères Timo Soini a adopté une nouvelle ligne de politique étrangère depuis qu’il a quitté les Vrais Finlandais et représente désormais la nouvelle alternative. M. Soini est-t-il plus libre de mener la politique étrangère ou est-il plus faible sans le soutien politique de son ancien parti ?
M. Soini admet que sa situation n’est plus comme avant. « J’ai toutefois eu plus de prestige personnel dans mon travail pendant deux ans. »
M. Soini souligne que les grandes lignes ne changeront pas. Les points forts de la politique étrangère de M. Soini sont la consolidation des relations entre la Finlande et les Etats-Unis, la coopération arctique et la coopération avec la Suède.
Quant à la politique de l’immigration, M. Soini prend ses distances avec son ancien parti. « Ce n’est pas un grand secret que je n’ai jamais apprécié une politique qui ne fait pas preuve d’humanisme ».
M. Soini sera le seul à expliquer aux ambassadeurs la politique de la Nouvelle alternative parce qu’il n’y aura exceptionnellement pas d’intervention du ministre de la Défense. Le ministre de la Défense Jussi Niinistö, qui présente également la Nouvelle alternative, aurait pourtant eu une excellente occasion d’évoquer la mise en œuvre du nouveau livre blanc de la défense ou la situation en mer Baltique.
Le Premier ministre Juha Sipilä fera son intervention aujourd’hui, avant de participer à la réunion des groupes ministériel et parlementaire du Centre. Jusqu’à présent, M. Sipilä a fait attention à ne pas être en contradiction avec le Président Niinistö dans la politique européenne.
Le président fera son discours mardi matin. Son intervention sera sans doute interprétée à la lumière des élections présidentielles. Les uns estiment qu’il ne veut pas encore faire campagne et les autres pensent qu’il souhaite répondre aux critiques exprimées par les autres candidats présidentiels.
La position du président s’est probablement renforcée la semaine dernière à l’occasion de l’invitation de M. Niinistö à Washington.
HS/lun/A17

Economie

Croissance - Inflation

Prévisions optimistes
Kauppalehti rend compte des pronostics de la banque OP qui est le premier à dire que l’évolution économique sera plus importante cette année que prévu en mai, c’est-à-dire plus de 2,3 %. L’institut de recherche économique Etla, qui publiera ses prévisions le 1er septembre relève qu’il les situera entre 2,5 et 3 %.
Le ministère des Finances envisage lui aussi de relever sa prévision de 2,4 %.
La banque Aktia est la seule à maintenir sa prévision, à 1,9 %.
Le Centre national d’études statistiques publiera les chiffres préalables sur l’évolution du deuxième trimestre de l’année. KL rappelle que ceux concernant le premier trimestre montrent une croissance de 2,7 % par rapport à la même époque en 2016. Les exportations de janvier-juin s’élevaient à 29,6 milliards d’euros.
KL/10

Inflation
Selon le Centre national d’études statistiques, l’inflation finlandaise était de 0,5 % en juillet par rapport à 1,3 % dans la zone euro.
Les salaires finlandais ont augmenté plus lentement que ceux de la zone euro, ce qui fait que l’augmentation des prix a également été plus lente. Le prix de l’énergie, qui est un facteur considérable, est resté stable.
L’inflation devrait rester modérée, autour de 1 %, durant les 18 mois à venir.
KL/10

Siège de la Banque Nordea

Propos de M. Orpo
La banque Nordea devra prendre, dans deux semaines, une décision sur le fait de savoir si son siège restera à Stockholm ou bien s’il sera déplacé à Helsinki ou Copenhague. Le ministre des Finances, M. Orpo, rappelle que la Finlande propose un environnement stable, et que son appartenance à l’union bancaire et à la zone euro sont des atouts.
KL/7

OL-3

Les travaux touchent au but
Helsingin Sanomat rend compte de l’état des travaux sur le chantier du plus important réacteur nucléaire qui devra démarrer vers la fin 2018, même si actuellement, plus de 2000 ouvriers travaillent encore sur le site.
Lorsque le troisième réacteur d’Olkiluoto sera prêt, la centrale produira 30 % de l’électricité finlandaise, contre 20 % actuellement.
HS/sam/B12

Editorial : « Une fois terminé, OL-3 aura un effet sur le prix de l’électricité » KL
L’éditorialiste du quotidien économique Kauppalehti rend compte des tests effectués cet été et sur ceux à mettre ne place sur le chantier, courant l’automne.
Selon des prévisions, le prix de l’électricité baissera en Finlande et même dans les pays nordiques.
KL/5

Vendredi 18 août 2017

Politique étrangère et européenne

Président Niinistö

Visite de travail de M. Niinistö à Washington
Helsingin Sanomat relève que le Président Sauli Niinistö, qui a rencontré jeudi des rédacteurs en chef à Kultaranta à Naantali, a commenté la visite de travail qu’il doit effectuer le mardi 29 août aux Etats-Unis.
M. Niinistö ne veut pas se présenter comme un médiateur entre les grandes puissances. « Je trouve très étrange l’idée de se déclarer comme médiateur. Mon attitude est pratique. Si nous pouvons faire quelque chose nous le ferons. »
M. Niinistö souligne que les relations de la Finlande avec les Etats-Unis sont traditionnellement étroites. « Les Finlandais sont habitués à régler des choses compliquées dans la vie étatique. L’administration américaine a montré un intérêt à l’égard de la façon dont la Finlande gère sa politique étrangère. »
Le président souhaite évoquer des thèmes intéressants du point de vue finlandais. L’agenda des entretiens n’a pas encore été décidé.
Selon M. Niinistö, M. Trump lui avait présenté une invitation préliminaire déjà en décembre dernier lors d’une communication téléphonique.
Matti Vanhanen, président de la commission des affaires étrangères du Parlement, et Ilkka Kanerva, président de la commission de la défense, se félicitent de l’invitation du président américain. « La visite sera une excellente occasion de présenter les vue finlandaises sur la situation en mer Baltique et la situation de sécurité en Europe. Je crois que les questions arctiques seront évoquées », selon M. Kanerva.
Le député social-démocrate Erkki Tuomioja, ancien ministre des Affaires étrangères, estime que la rencontre pourrait promouvoir l’organisation d’un sommet arctique en Finlande.
HS/A10

Espagne

Attentat à Barcelone
Turun Sanomat rapporte que le Président Sauli Niinistö a exprimé ses condoléances, aussi au nom du peuple finlandais, au roi Felipe VI et aux familles et proches des victimes des attentats terroristes à Barcelone et à Cambrils. M. Niinistö souligne dans son message que la Finlande condamne fermement le terrorisme et toute violence contre les personnes.
tpk.fi, TS/18

Tourisme

Plus de croisières vers l’Estonie que vers la Suède
Tallinn dépasse pour la première fois Stockholm comme destination des croisières, selon l’agence nationale des Transports. Au total, le nombre de passagers maritimes s’élève à 8,65 millions de personnes en janvier-juin.
En même temps, les Suédois viennent plus souvent qu’avant en Finlande. Leurs nuitées en Finlande ont augmenté de 10 % en janvier-juin, selon l’Institut national d’études statistiques. Celles des touristes chinois ont augmenté de 50 %, ce qui fait qu’ils constituent désormais le quatrième groupe de visiteurs en Finlande, après les Russes, Suédois et Allemands.
Au total, les nuitées des visiteurs étrangers ont augmenté de 7 %.
HS/A14

Défense

Plan social chez le fabricant de matériel militaire Patria
Le fabricant de matériel militaire Patria annonce des négociations de concertation qui concernent les 1 300 employés de l’entreprise en Finlande et pourraient conduire à la suppression de 130 emplois.
Il n’est cependant pas précisé quelles sont les services concernés.
Ces négociations sont dues à la nouvelle stratégie de Patria qui cherche à renforcer ses activités à l’étranger.
Patria fabrique notamment des véhicules à roues blindés et des lance-grenades. Le groupe industriel Patria, dont 50,1% appartient à l’Etat, emploie en tout 2 800 employés dont la majorité travaille en Finlande.
HS18.8

Politique intérieure

Transports

Mme Berner admet l’importance des investissements dans les transports ferroviaires
Les chemins de fer VR et l’agence national des transports estiment que le développement du réseau ferroviaire nécessitera des investissements si on souhaite augmenter la part des transports ferroviaires dans les transports passagers. La ministre des Transports et des Communications Anne Berner admet qu’il faut plus de crédits.
Le gouvernement envisage d’augmenter cette part, actuellement de 5 %, plus près du niveau des autres pays nordiques, sachant qu’en Suède elle est de 10 %.
Mme Berner est convaincue que le projet de réforme qui consisterait à créer trois sociétés à partir de la société nationale des chemins de fer VR, l’une en charge des matériels roulants, une autre en charge des bâtiments et une troisième en charge de la maintenance, permettra le mieux la libéralisation à la concurrence du secteur.
M. Ihalainen, président du conseil d’administration du VR prévient contre le morcèlement dans le sens où on risque de perdre les synergies actuelles, et affaiblir la valeur du groupe. Il s’interroge sur l’opportunité de dissocier les matériels roulants du VR.
Mme Berner est ferme et estime que la réelle concurrence ne sera créée que lorsque tous les éléments seront libéralisés.
Les conducteurs de trains estiment que la nouvelle société pour le matériel roulant pourrait ne pas concerner le matériel actuel, mais être destinée uniquement pour le matériel qu’utiliseraient les nouveaux acteurs du secteur.
Comme 90 % du réseau ferroviaire finlandais est composé de voies de rails uniques, il est difficilement imaginable qu’il y ait plusieurs prestataires sur les mêmes trajets. Au lieu d’un unique monopole national il y aurait plusieurs petits monopoles. Mme Berner estime toutefois qu’avec de nouveaux acteurs, de nouveaux concepts pourront se créer.
Les trains de banlieue de la Finlande du Sud seraient ouverts à la concurrence au début des années 2020, et en octobre prochain, le ministère des Transports organisera une conférence de presse en matière de ce projet pilote.
KL/8, HS/A27

Budget

Des allègements fiscaux minimes en vue
Kauppalehti rend compte des spéculations concernant les intentions du gouvernement de mettre en place des allègements fiscaux ou non. Les spécialistes en matière de fiscalité des syndicats et du patronat estiment qu’un paquet comprenant des allègements très restreints serait possible et raisonnable.
Pour un salaire de 3300 euros, les Finlandais versent 30,4 % d’impôt, cette année, et pour un salaire de 5500, 38,2 %.
KL/7

Evira se soucie pour le financement de ses projets d’exportations
L’exportation de denrées alimentaires finlandaises est extrêmement dépendante du soutien de l’autorité de sécurité des produits alimentaires Evira. Actuellement, l’agence dispose de trois projets de promotion des exportations, mais la poursuite du financement de ces projets est ouverte.
KL/7

France - Finlande

Cinéma

Catherine Frot
Helsingin Sanomat publie une interview de Catherine Frot à l’occasion de la sortie en Finlande du film de Martine Provost, Sage femme. Les journaux publient des critiques du film.
HS/B&-2, HBL

Jeudi 17 août 2017

Politique étrangère et européenne

Président Niinistö

M. Niinistö rencontrera M. Trump à Washington
La chancellerie de la présidence annonce que le Président Sauli Niinistö effectuera une visite aux Etats-Unis où il aura un entretien avec le Président Trump le mardi 29 août à la Maison Blanche à Washington.
Il s’agit de la première rencontre entre les deux présidents. La présidence annoncera ultérieurement le programme de la visite.
Yle rappelle que M. Niinistö et les autres dirigeants des pays nordiques avaient rencontré le président Obama il y a plus d’un an à Washington, dans le cadre du sommet entre les Etats-Unis et les pays nordiques.
tpk.fi, yle.fi

Entretien téléphonique entre Mme Merkel et M. Niinistö
Le Président Niinistö a eu mercredi un entretien téléphonique avec la chancelière fédérale Angela Merkel. Ils ont évoqué la situation du trafic aérien dans la mer Baltique, ainsi que le travail au Conseil arctique, la crise de l’Ukraine, la Russie et le processus Normandie.
tpk.fi

Politique intérieure

Audience des partis politiques

L’Alliance verte est devenue le deuxième parti
Yle publie les résultats d’un récent sondage sur l’audience des partis politiques, effectué par l’institut Taloustutkimus. Le Rassemblement national reste en tête avec une popularité de 20,8 % (+0,4 % par rapport au sondage précédent en juillet). Pour la première fois, l’Alliance verte est devenue le deuxième parti avec une audience de 17,6 % et avec une augmentation de 1,6 % depuis le mois de juillet.
L’Alliance verte est suivie de près par le Centre qui obtient 17,3 % (+0,6 %). L’audience du PSD, qui arrive quatrième à 15,9 %, a baissé de 2,6% depuis juillet.
Les Vrais Finlandais ont une popularité de 8,8 % (+0,7 %) et l’Alliance des gauches de 7,7 % (-1,5 %).
Le Parti suédois obtient 4,8 % (+0,1 %), les Chrétiens-démocrates 3,7 % (-0,2 %) et la Nouvelle alternative 1,6 % (+0,9 %).
Même si l’audience des trois partis du gouvernement a augmenté, ils n’obtiennent que 39,7 % des intentions de vote, contre 58,5 % pour l’opposition.
Le sondage a été effectué entre le 24 juillet et le 15 août auprès de 1 962 personnes.
Yle

Budget

Allègements fiscaux ou pas ?
Le Centre et le Rassemblement national en appellent tous les deux aux chiffres du ministère des Finances dans leur position à l’égard des allègements fiscaux. Le Centre ne souhaite pas d’allègements importants, alors que le Rassemblement national estime qu’en raison du pacte de compétitivité, il en faut.
Le ministère des Finances constate que d’une certaine façon, les deux ont raison dans le sens où le Centre examine toute la législature et considère que les allègements concernant les années 2016 et 2017 couvrent déjà les effets du pacte pour l’année 2018, alors que le Rassemblement national compare deux années qui se suivent ce qui souligne le fait qu’en 2018, la fiscalité sera effectivement plus élevée que cette année.
Le ministère des Finances publiera ses dernières prévisions avant les négociations budgétaires.
Concernant l’impôt de solidarité, Helsingin Sanomat note qu’il concerne 130 000 personnes, dont 65 000 de plus depuis que le seuil a été diminué.
HS/A14

Salaires

Pour la SAK, il ne convient pas de remplacer les augmentations salariales par des allègements fiscaux
La confédération des ouvriers, SAK, souhaite des allègements fiscaux de 200 millions d’euros pour compenser l’impact du pacte de compétitivité et notamment l’augmentation des cotisations sociales, ainsi que des augmentations salariales de 1,8 % afin de maintenir le pouvoir d’achat.
KU/8

Ecarts des salaires horaires entre les hommes et les femmes
Selon l’Institut national d’études statistiques, il y a un écart de 18 % entre les salaires horaires moyens des hommes et des femmes. Alors que les hommes gagnent en moyenne 16,5 euros par heure, les femmes gagnent 13,5 euros. L’écart a quelque peu diminué par rapport à l’année dernière.
HBL/6

Logement

Une grande partie des revenus va dans le coût du logement
Cette année, la part des dépenses en matière du logement représente en moyenne 27 % des revenus, mais ces dépenses augmentent environ de 2,5 %. A Helsinki, la part est plus élevée, jusqu’à 37 % en fonction du type de logement.
AL/A4

Economie

Les investissements des entreprises repartent
Selon l’économiste en chef de la banque Nordea, Aki Kangasharju, les investissements en machines et appareils repartent. La moitié des investissements relève du secteur du bâtiment.
Il existe des signaux du fait que la capacité de production des entreprises ne suffit pas pour répondre à la demande accrue.
Penna Urrila, économiste en chef du patronat EK, relève que, dans certains domaines, la production marche à fond, mais que d’une entreprise à l’autre, la situation varie beaucoup.
En ce qui concerne la R&D, il constate toutefois qu’il n’y a aucune amélioration en vue.
EK prévoit que les investissements fixes de l’industrie s’élèveront cette année à 4,2 milliards d’euros, tandis que ceux de la R&D ne s’élèveront qu’à 2,3 milliards d’euros.
KL/4

Défense

Le ministre de la Défense Jussi Niinistö préoccupé par la fuite des pilotes militaires vers Finnair
Le ministre de la Défense, M. Jussi Niinistö, craint le départ trop précoce des pilotes de chasse vers des compagnies aériennes commerciales en précisant qu’il s’agit « de nos ressources critiques ».
Selon un sondage réalisé auprès de l’Union des pilotes de l’armée de l’air, 70% des personnes interrogées avouent envisager un transfert vers l’aviation civile dans les trois années à venir.
Le ministre propose des pourparlers entre la défense nationale et Finnair afin de trouver des solutions alternatives pour des pilotes militaires qui ont entre 45 et 50 ans et dont les années d’activité décisives arrivent à échéance.
Les pilotes de l’armée de l’air touchent, en plus de leur salaire fixe, une majoration de 2 800 euros. Le ministre constate que c’est l’indemnité maximale offerte par la fonction publique.
Sur les environ 900 pilotes de Finnair, une cinquantaine a servi dans l’armée de l’air.
Par ailleurs, il convient de noter que le salaire mensuel d’un pilote de F-18 Hornet débute à 5 000 euros (avec les indemnités) et que la formation est gratuite. Chez Finnair par contre, la formation coûte plusieurs dizaines de milliers d’euros et le salaire mensuel, avec ses indemnités, débute à 3 000 euros. Néanmoins par la suite, la différence s’estompe et le salaire chez Finnair dépasse largement celui de l’armée pour atteindre, en fin de carrière, quelques 11 000 euros.
KS17.8/6-7

Eglise

Teemu Laajasalo élu nouvel évêque d’Helsinki
Helsingin Sanomat relève que le pasteur Teemu Laajasalo (43 ans) a été élu évêque d’Helsinki à parti du 1er novembre prochain, en remplacement d’Irja Askola, première et seule femme évêque de Finlande.
Au premier tour vu vote M. Laajasalo a obtenu 795 voix, Jaana Hallamaa 388 voix et Kaisa-Mari Hintikka 359 voix. Le taux de participation s’est élevé à 86,8 %.
HS/A4

Mercredi 16 août 2017

Politique étrangère et européenne

Finlande – Russie

Nouvel ambassadeur de Russie en Finlande
Le Président Poutine a nommé Pavel Kouznetchov ambassadeur de Russie en Finlande. M. Kouznetchov a déjà été en poste à Helsinki à deux reprises, dans les années 1980 et 1990.
HS/mar/A10

Finlande – Estonie

Propos de la Présidente Halonen
Mme Halonen a commenté la relation entre la Finlande et l’Estonie dans une interview accordée au quotidien estonien Eesti Päevalehti, en disant que les deux pays avaient le même problème de toujours se demander ce que pensent les autres d’eux. Pour elle, l’Estonie souffre d’une mentalité de victimisation tout en étant un membre à part entière de l’UE, de l’OTAN et de l’ONU.
Concernant la méfiance estonienne à l’égard des visites en Finlande du Président Poutine, Mme Halonen estime que les Estoniens oublient facilement l’histoire finlandaise sous le tsar, ainsi que les pertes durant la guerre, le rapatriement de la population [de Carélie] et le remboursement des dettes de guerre. Pour ce qui est des Finlandais, ils ne se rendent pas toujours compte de l’occupation de l’Estonie.
HS/mar/A20

Politique intérieure

Gouvernement

Budget - Tensions entre le Rassemblement national et le Centre ?
Le Centre semblerait être strictement contre les allègements fiscaux contrairement au Rassemblement national, mais le président centriste Juha Sipilä nie tout différend avec le ministre des Finances, M. Orpo, en la matière. M. Sipilä estime que si jamais on met en place des allègements fiscaux, il faut qu’ils concernent les petits et moyens salaires.
Le Centre souligne l’importance d’amortir la dette publique et souhaite maintenir le seuil actuel pour l’impôt de solidarité.
Certains conservateurs accusent le Centre de faire cavalier seul, mais M. Sipilä ne considère pas que l’ambiance entre son parti et le Rassemblement national aurait subi des coups.
Des conservateurs ont notamment critiqué le Centre, car le ministère des Transports sous la direction d’une ministre centriste, Mme Berner, a présenté des projets budgétaires sur lesquels le gouvernement ne s’est pas mis d’accord.
HS/mar/A10, mer/A11

Avenir bleu - Il manque encore des milliers de membres
La nouvelle alternative (qui a choisi pour nom l’Avenir bleu) n’a pu récolter environ que la moitié des 5000 signatures nécessaires pour la création d’un parti.
Lors de la réunion d’été de son groupe parlementaire, la Nouvelle alternative a souligné la défense des petits entrepreneurs, des familles et de la classe moyenne.
En ce qui concerne le budget, le groupe souhaite maintenir le seuil actuel de l’impôt de solidarité.
HS/mar/A10, mer/A10

Santé

Couverture vaccinale
Helsingin Sanomat rapporte que la nouvelle ministre des Services sociaux et de la Famille Annika Saarikko s’inquiète de l’augmentation des attitudes négatives à l’égard des vaccinations parmi les familles finlandaises. « Je prends très au sérieux la baisse de la couverture vaccinale. Le message en faveur des vaccinations donné aux familles dans les dispensaires pour nourrissons est particulièrement important si les parents hésitent à ce sujet. »
La ministre demande au personnel des dispensaires de prendre plus de responsabilité, surtout dans les régions où la couverture vaccinale a baissé à moins de 95 %. Cela est le cas par exemple à Helsinki (92 %), Turku (91 %) et Tampere (91 %), ainsi qu’à Pietarsaari (86 %) en Ostrobotnie.
Mme Saarikko compte suivre de près la situation. Elle ne veut toutefois pas que les vaccinations deviennent obligatoires, comme par exemple en France, en Allemagne et en Italie.
HS/mar/A8, mer/A22-23

Violence

Les victimes ne déclarent pas souvent les crimes de haine
Keskisuomalainen relève que selon un rapport du ministère de la Justice, plus de 80 % des crimes de haine ne sont pas déclarés à la police. Les statistiques de 2016 ne sont pas encore prêtes mais selon les estimations il y a eu environ 10 000 crimes déclarés l’année dernière, liés à l’ethnie ou à la religion.
KS/17

Violence à l’égard des femmes

Editorial
Dans un éditorial, Helsingin Sanomat rappelle que la Finlande a ratifié, il y a deux ans, la convention d’Istanbul du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique.
Depuis la ratification de la convention il y a eu des progrès. Le premier centre de soutien pour aider les victimes de la violence sexuelle a ouvert ses portes à Helsinki en mai dernier. Un service téléphonique 24/24 a été installé en décembre dernier pour aider les victimes de la violence domestique.
Selon l’objectif fixé dans la convention d’Istanbul, la Finlande devrait proposer environ 500 places dans les centres d’accueil de femmes battues. Il n’y en a pas assez dans la région de la capitale ou dans les grandes villes. Il y a également des régions en Finlande où il n’y a pas de centres d’accueil du tout.
Le gouvernement a décidé au printemps dernier d’accorder deux millions d’euros à partir de cette année pour créer des centres d’accueil.
La lutte contre la violence nécessite des mesures constantes dans toute la société, conclut l’éditorialiste.
HS/A5

Economie

Fléchissement de la production
Selon l’agence des statistiques, après dix-huit mois consécutifs de progression le PNB finlandais a connu une diminution de 0,5% en juin (par rapport à l’année précédente).
Ce fléchissement s’explique par la diminution de la production dans les services. En réalité, cela serait dû à l’effet du pacte de compétitivité qui a diminué la prime de vacances dans le secteur public. Or, la production du secteur public est évaluée selon la masse salariale de ce secteur, rapporte HS.
HS

Coût du travail

La Finlande rattrape ses concurrents
Kauppalehti rapporte que la compétitivité coût de la Finlande s’est améliorée au premier trimestre 2017. Alors que le coût du travail a diminué de 2,7% en Finlande, il a augmenté de 1,7% dans la moyenne des pays européens et de 1,9% en Suède et 2,5% en Allemagne.
KL

Transport

Uber cesse ses activités en Finlande
La plateforme Uberpop a décidé d’interrompre ses activités en Finlande. Selon son directeur, Uber devrait faire son retour en Finlande en juillet 2018.
KL

Lundi 14 août 2017

Politique étrangère et européenne

Aviation

Arrêt de la fabrication des parties d’Airbus A380 à Jämsä ?
Aamulehti rend compte du fait que les ventes du modèle A380 d’Airbus se sont ralenties de façon à mettre en danger la production d’éléments d’avion chez Patria Aerostructures à Jämsä en Finlande centrale et à Tampere.
Ces deux unités emploient 130 personnes chacune. Pour l’instant, le nombre d’effectifs correspond à la production prévue pour les trois années à venir.
AL/sam/A33

Forces armées

Projet d’acquisition pour les forces navales
Le ministère de la Défense envisage d’acquérir un nouveau système de missiles de défense pour les forces navales. Le ministère prépare le projet depuis deux ans et il est prévu de signer un contrat dès l’année prochaine afin que les premières livraisons puissent avoir lieu en 2019. Le système serait opérationnel en 2022.
Cinq fabricants, « de pays occidentaux », selon les forces armées, ont participé à l’appel d’offres.
Le ministère ne souhaite pas révéler des détails concernant ce projet, ni son coût. Selon Helsingin Sanomat, le coût de l’acquisition pourrait s’élever à des centaines de millions d’euros.
Le nouveau système est prévu remplacer le missile de défense maritime 85 qui arrivera en fin de vie au milieu des années 20. Le nouveau système est prévu servir les quatre nouveaux bâtiments de la flotte 2020 (dont le coût s’élèvera à 1,2 milliards d’euros).
HS/sam/A16

Criminalité organisée

Des criminels abusent du système d’asile
Selon la police judiciaire, des criminels biélorusses et géorgiens ont demandé l’asile en Finlande et ont commis des délits contre les biens durant le processus d’étude de leurs demandes. Les intéressés ont profité d’un hébergement dans des centres d’accueil. Dans certains cas, il s’est agi de s’efforcer d’entrer en Finlande avec une fausse identité du fait que la demande d’asile a déjà été refusée dans un autre pays.
Minna Laukka, commissaire auprès de la police judiciaire affirme que des Biélorusses profitent bien souvent du processus de demande d’asile qui leur permet de se loger, et que la plupart des Géorgiens soupçonnés de crimes sont entrés en Finlande comme demandeurs d’asile. Ils ne sont toutefois pas très nombreux.
Après l’adhésion des Etats de l’Europe de l’Est dans l’espace Schengen, la criminalité contre les biens a augmenté en Finlande jusqu’en 2014 pour diminuer ensuite. Le nombre de cambriolages est toutefois resté élevé. Les nationaux étrangers représentent 11 % des personnes soupçonnées de délits contre les biens. Le plus souvent, il s’agit d’Estoniens suivis de Russes ou Roumains.
HS/lun/A6-7

Economie

Fitch maintient la note de la Finlande
L’agence Fitch maintient la note AA+ de la Finlande avec des perspectives stables.
HS

Politique intérieure

Economie

La croissance est forte, grâce à la Chine et à la BCE
Le président du premier fonds de pensions finlandais Varma, M. Risto Murto se félicite du retour de la croissance économique en Finlande. Il estime qu’il faut en remercier la politique de la BCE et les marchés émergents et en particulier la Chine.
Alors que le Prix Nobel d’économie finlandais Bengt Holmström s’inquiétait dans la presse de la capacité, à l’avenir, à verser les retraites en Finlande, M. Murto lui répond qu’il n’y a jamais eu en Finlande une telle proportion d’argent dans les fonds de pension qu’aujourd’hui : ni en valeur en absolue, ni en proportion.
La valeur des participations de Varma a atteint un nouveau record : elle est passée de 41,2 milliards d’euros en 2016 à 45 milliards d’euros cette année.
Au premier semestre, ce patrimoine a rapporté 4,7% soit 2 milliards d’euros.
KL AL
Kauppalehti rapporte qu’il y aurait un intérêt parmi des groupes internationaux pour l’ouverture du transport ferroviaire de passagers finlandais à la concurrence, présentée mercredi par la Ministre des Transports.
Kauppalehti rapporte ainsi que outre les Britanniques Arriva, Serco et First Group, les Français RATP et Keolis ainsi que le néerlandais Abelio pourraient être intéressés.
KL

France - Finlande

Gastronomie

Des chefs étoilés à Mäntä
Aamulehti rapporte que pour la quatrième édition du festival Art & Food de Mäntä, du 24 au 26 août, une trentaine de chefs cuisiniers du monde entier seront présents. Parmi eux, le quotidien met en avant Michel Bras qui tient le restaurant du Musée Soulage de Rodez.
AL

Portrait

Veikko Paltto de retour de La Clusaz en Laponie
Helsingin Sanomat publie un portrait de Veikko Paltto, habitant de Laponie qui a passé vingt-deux hivers dans les alpes dans le domaine du tourisme où il avait d’abord été appelé pour y présenter des rennes.
HS

France

Tourisme

Paris
Helsingin Sanomat publie un reportage sur Paris et propose quatre parcours thématiques dans la capitale.
HS

Vendredi 11 août 2017

Politique intérieure

Transports

L’ouverture du transport ferroviaire à la concurrence intéresse à l’étranger
Kauppalehti rapporte qu’il y aurait un intérêt parmi des groupes internationaux pour l’ouverture du transport ferroviaire de passagers finlandais à la concurrence, présentée mercredi par la Ministre des Transports.
Kauppalehti rapporte ainsi que outre les Britanniques Arriva, Serco et First Group, les Français RATP et Keolis ainsi que le néerlandais Abelio pourraient être intéressés.
KL

Grève
Suite à l’annonce de la libéralisation du secteur, le syndicat des conducteurs ferroviaires a annoncé une grève de 24h à partir de lundi soir prochain.
HS

Bois – papier

Ouverture de la plus grande usine de cellulose d’Europe
Helsingin Sanomat présente l’ouverture de l’usine de Metsä Group à Äänekoski. Cet investissement de 1,2 milliard d’euros (75% de Metsä Group et 25% du japonais Itochu) devrait avoir un chiffre d’affaires de 800 millions d’euros par an et augmenter la valeur des exportations finlandaises de 500 millions d’euros par an.
La cellulose est principalement destinée au marché chinois.
L’usine emploiera 170 personnes par an et devrait générer environ 1500 emplois indirects.
HS

Budget

Projets d’équipement
Helsingin Sanomat rend compte du fait que le ministère des Transports a proposé six projets d’équipement dont trois ont eu le feu vert du ministère des Finances. D’autres projets du ministère des Transports dont la décision a déjà été prise avant auront également des crédits dans le budget de 2018.
Le ministère des Finances prévoit que les recettes fiscales augmenteront d’un milliard d’euros pour s’élever à 43,3 milliards en 2018.
Les crédits au développement diminueront et leur part du PIB représentera 0,39 % alors même que l’objectif de la Finlande est toujours de le hausser à 0,7 %.
La Finlande s’endettera à hauteur de 3,4 milliards d’euros cette année. L’objectif du gouvernement est d’arrêter l’augmentation de l’endettement en 2021.
HS/A12

Des économistes préviennent contre l’allègement de la fiscalité des revenus salariaux
Des économistes interviewés par HS estiment qu’il n’y a aucune raison de relancer l’économie. Ils sont plutôt critiques à l’égard des allègements de la fiscalité des revenus salariaux prévus par le gouvernement.
HS/A13

Etat – communes

Répartition des emplois de l’Etat dans les communes
Parmi les villes finlandaises, c’est Helsinki qui a le plus d’emplois de fonctionnaires de l’Etat, 24474, ce qui est 3,8 % de la population. Dans des dizaines de communes, même de taille moyenne, il n’y a aucun emploi de l’Etat, mais dans les communes qui accueillent une brigade ou un poste frontière, la part des fonctionnaires peut représenter 8 à 9 % de la population.
Les employés de la Poste, des chemins de fer (VR) et des universités, par exemple, ne sont pas considérés comme des fonctionnaires de l’Etat, même si, dans la pratique, l’Etat se charge majoritairement de leurs salaires.
AL/A12

Propos de M. Holmström, prix Nobel de l’économie

100 ans des chambres de commerce finlandaises
Helsingin Sanomat rend compte des propos du professeur Holmström, qui estime qu’en même temps que les nouvelles technologies feront disparaître des emplois, elles en créeront de nouveaux.
Concernant le revenu universel, M. Holmström estime à l’instar de M. Wahlroos, président des directoires des banque Sampo et Nordea et du groupe forestier UPM, qu’il s’agira dans l’avenir de mettre en place une solution de ce type. M. Holmström souligne l’importance de gérer les questions de la nouvelle répartition du travail pour éviter qu’elles engendrent une tragédie politique. Il exprime son inquiétude sur la montée du populisme et des attaques contre la démocratie représentative dans des pays occidentaux.
HS/A24

Technologies

Pénurie d’ingénieurs
Suomenmaa, organe du parti du Centre, rend compte des propos de M. Helenius, représentant de l’association des professionnels des technologies informatiques et des communications, TIVIA, qui rappelle l’importance stratégique des compétences dans le domaine de la programmation pour la compétitivité nationale.
Pour lui, il existe en Finlande une pénurie d’ingénieurs disposant d’une formation supérieure. L’accent devrait plus être sur les technologies afin de garantir les emplois et les exportations dans le contexte de la transition économique et industrielle.
Concernant les innovations, il estime qu’il faut pouvoir les commercialiser aussi afin qu’elles puissent rapporter et contribuer à la croissance.
SM/10-11

Transports publics d’Helsinki

Changements d’itinéraires à compter du 14 août
A compter de lundi prochain, des changements concernant les lignes de tram 1, 2, 3, 7 et 9 entrent en vigueur.
Consulter les nouveaux itinéraires sur le site de HSL : https://www.hsl.fi/en/news/2017/hsl-public-transport-switch-winter-timetables-14-august-new-tram-network-and-north-east

Politique étrangère et européenne

Associations d’amitié

Aides du ministère de l’Education et de la Culture
Keskisuomalainen rend compte des aides accordés par le ministère de l’Education et de la Culture pour des acteurs du domaine de l’art et de la culture promouvant la coopération et les échanges culturels internationaux.
L’association Finlande-Russie est la plus importante bénéficiaire de ces aides. Sur une somme de deux millions d’euros distribuée tous les ans, cette association a obtenu cette année 1,1 millions d’euros. Beaucoup d’associations n’obtiennent qu’une somme de 2000 euros par an.
Le ministère relève que la coopération concernant les régions limitrophes a traditionnellement été un des critères concernant le choix des destinataires. Le ministère rappelle que l’association Finlande-Russie a 11 000 membres.
La fédération des associations franco-finlandaises bénéficie d’une subvention de 28 000 euros par an.
KS/jeu/17

Jeudi 10 août 2017

Politique intérieure

Transports

Ouverture du transport ferroviaire à la concurrence
La ministre des transports Anne Berner a présenté hier le projet du gouvernement d’ouvrir le transport ferroviaire de personnes à la concurrence d’ici 2026. La réforme commencera à partir du transport régional dans le sud de la Finlande avant de s’élargir aux autres lignes du pays ;
Pour ce faire, à partir de la société nationale des chemins de fer VR seront créées trois sociétés : l’une en charge des matériels roulants, une autre en charge des bâtiments et une troisième en charge de la maintenance. La ministre a souligné qu’à l’avenir encore tant VR que les trois nouvelles sociétés seront possédées par l’Etat. L’idée est de permettre la venue sur le marché de sociétés privées. La ministre a déclaré que des sociétés étrangères avaient manifesté leur intérêt pour le marché finlandais. Elle a néanmoins refusé de préciser davantage ces contacts.
Kauppalehti rapporte que la société de transport routier Onnibus pourrait être intéressée, de même que la société Fennirail qui est actuellement implantée sur le transport ferroviaire de frêt.
La ministre a aussi déclaré que cette réforme était liée à la réforme des régions et qu’à l’avenir les collectivités territoriales pourraient intervenir dans l’organisation du transport ferroviaire dans les régions.
Selon la ministre l’objectif est d’augmenter la concurrence sur les prix et d’augmenter le trafic.
Actuellement seul le ministère des Transports et la régie des transports de la capitale peuvent lancer des appels d’offres pour le transport ferroviaire. Le ministère des transports a un accord de monopole avec VR jusqu’en 2024. La ministre a déclaré qu’il était question de renégocier cet accord.
Helsingin Sanomat souligne que la Finlande est avec l’Irlande et le Luxembourg, le dernier pays européen où un seul acteur répond du trafic ferroviaire.
Le quotidien rapporte aussi que le président du conseil de surveillance de VR, le député des Vrais Finlandais Ville Taivio s’oppose à la réforme de Mme Berner et estime que les entreprises étrangères pourront utiliser le matériel de VR à bas prix.
VR a réalisé un bénéfice de 65 millions d’euros l’année dernière et versé 100 millions d’euros de dividendes à l’Etat.
HS KS KL AL

Budget

Propos de M. Orpo
Helsingin Sanomat rend compte des propos du ministre des Finances, qui a dit que les mesures du pacte de compétitivité telles que l’augmentation de la cotisation salariale de retraite et de chômage, seront prises en compte dans les solutions fiscales. L’accent des allègements fiscaux sera mis sur les petits et moyens salaires. Selon le ministre, il est hors de question de proposer une solution prévoyant l’allègement fiscal concernant les seuls revenus importants.
Les orientations budgétaires plus détaillés seront publiées lors des arbitrages budgétaires de la fin du mois. Le gouvernement s’efforce de présenter des mesures fiscales justes et équilibrées qui garantiront le pouvoir d’achat.
Selon M. Orpo, il n’est pas exclu que des aides aux entreprises soient supprimées et que ces crédits-là soient consacrés à des mesures favorisant l’emploi et la croissance.
Le gouvernement n’arrivera pas à atteindre son objectif d’un taux d’emploi de 72 % durant cette législature. En 2019 il devrait être de 70,2 % (contre 69,2 % aujourd’hui), selon M. Orpo. 25 millions d’euros seront ciblés pour le développement des services en matière d’emploi.
L’Etat s’endettera à hauteur de 3,4 milliards d’euros en 2018, contre 5,4 milliards d’euros cette année. La dette publique s’élèvera à 111 milliards d’euros l’année prochaine.
Le budget 2018 serait de 55,4 milliards d’euros, soit 300 millions d’euros de moins que cette année.
Outre les économies prévues antérieurement, les dépenses en matière d’assurance chômage devraient diminuer avec l’amélioration de la situation de l’emploi.
Par contre, la préparation de la réforme des services sociaux et de la santé et l’augmentation des dépenses en matière de retraite augmenteront les dépenses.
M. Vihriälä, directeur général de l’institut de recherche économique Etla, est très réticent en ce qui concerne tout allègement fiscal. Il promeut les mesures pour diminuer le déficit et ralentir l’endettement.
HS/A12, AL/A14

Politique étrangère et européenne

Euro

Un Finlandais candidat à un haut poste
Helsingin Sanomat rapporte que le sous-secrétaire d’Etat du ministère des Finances Tuomas Saarenheimo serait candidat pour le remplacement de l’Autrichien Thomas Wieser à la tête du groupe de travail de la zone euro. Actuellement, M. Saarenheimo est le représentant finlandais dans ce groupe de travail.
HS

France – Finlande

Ambassade de Finlande à Paris

M. Teemu Tanner prochain ambassadeur
Helsingin Sanomat rapporte que le secrétaire général de la présidence de la république finlandaise sera le prochain ambassadeur de Finlande à Paris.
HS

Mercredi 9 août 2017

Politique intérieure

Budget

Propos de M. Orpo
Pas de durcissements d’imposition, des allègements fiscaux prévus pour les revenus importants
Helsingin Sanomat rend compte des propos du ministre des Finances, qui a dit que le déficit des finances publiques ne dépasserait pas les cinq milliards d’euros en 2018, avec l’augmentation des recettes fiscales. Cela pourrait être de 0,5 milliards d’euros de moins que prévu antérieurement.
Helsingin Sanomat rapporte que le déficit budgétaire pourrait descendre à 2% en 2018 et 1,7% en 2019.
Uusi Suomi souligne que le retour de la croissance a pour conséquence une nette augmentation des recettes fiscales qui devraient atteindre cette année 42,8 milliards d’euros contre 41,6 milliards l’année dernière. Il s’agit surtout des impôts sur les entreprises dont l’augmentation des recettes a surpris même le ministère des finances.
Kauppalehti souligne que de nombreux économistes souhaiteraient que le gouvernement diminue les aides aux entreprises. Le quotidien économique regrette que le gouvernement semble avoir renoncé à une réforme dans ce domaine.
Selon les sources de HS, l’économie croissante ne signifiera pas pour autant que tout le monde en bénéficiera de la même façon. En 2018, la fiscalité de ceux qui ont bons revenus sera allégée, car le seuil de l’impôt à titre de solidarité sera fixé à 90 000 europs au lieu de 72 300 comme cette année et l’année dernière. La manœuvre concernera 120 000 à 130 000 personnes.
La fiscalité ne sera durcie concernant personne, afin de garantir le pouvoir d’achat, a dit M. Orpo.
Or, comme les cotisations retraite et chômage augmentent, conformément au pacte de compétitivité, les prélèvements obligatoires pour les petits et moyens salaires vont effectivement augmenter, de 0 ,4 %. Cela aura un effet de l’ordre de 0,7 point sur le pouvoir d’achat. L’opposition n’a pas tardé à réagir à l’augmentation du seuil de l’impôt de solidarité.
M. Orpo souligne l’importance des efforts pour arrêter l’endettement afin de pouvoir faire face aux défis des années 2020.
Les prix des boissons alcoolisées sont prévus augmenter, le quota de réfugiés pourrait être augmenté de 300 personnes, ce qui coûterait 4 millions d’euros par an, la police et les gardes-frontières seraient munis de nouveux appareils et armes pour plusieurs millions d’euros.
De façon générale, des mesures en faveur de l’emploi seront prévues.
HS KL uusisuomi

Editorial
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat estime que dans la situation économique actuelle, qui annonce des choses positives en perspective, il n’est pas étonnant que les partis de la coalition gouvernementale aient envie de promettre des cadeaux pour les électeurs.
L’éditorialiste rappelle que les véritables problèmes économiques sont des problèmes structurels de long terme : le vieillissement de la population combiné à la diminution de la population en âge de travailler, la lenteur de la croissance de la productivité et l’endettement. Une partie des recettes fiscales accrues pourraient être utilisées pour l’éducation, selon l’éditorialiste, et la recherche et le développement.
L’éditorialiste propose également de supprimer des aides aux entreprises et cibler les crédits à l’éducation.
HS/A4

Gestion des entreprises de l’Etat

Finnair
Le ministre de l’Economie, Mika Lintilä (Centre) regrette la retraite complémentaire accordée au directeur général de la compagnie aérienne Finnair, Pekka Vauramo. Il a rappelé que la position de l’Etat était que dans les groupes d’Etat (la majorité des actions de Finnair étant possédées par l’Etat) on ne mettrait pas en place de telles compenses.
Il est probable que le chef de la gestion des entreprises de l’Etat, Eero Heliövaara, ne verra pas renouveler son mandat qui prendra fin à la fin de l’année. Selon M. Lintilä, il aurait du informer le ministre chargé de la gestion des entreprises de l’Etat à l’époque, soit le premier ministre Juha Sipilä, des entretiens en matière de la retraite supplémentaire prévue avec le président du comité de compensation du directoire de Finnair.
M. Lintilä a constaté en outre que des changements dans la composition du directoire de Finnair étaient à attendre.
Le Premier ministre Sipilä chargé de la gestion des entreprises de l’Etat à l’époque affirme qu’il n’avait pas été informé du projet et que s’il en avait été, il aurait explicitement évoqué le fait que les retraites supplémentaires étaient contre les orientations de la politique de l’Etat concernant ses groupes. M. Sipilä note que, juridiquement, le pouvoir de décision relève du directoire de la compagnie, mais qu’en l’espèce cette décision allait à l’encontre de la position de l’actionnaire principale, l’Etat.
M. Heliövaara relève qu’à l’époque, il avait proposé au comité de compensation de plutôt prévoir une augmentation de salaire qu’une retraite supplémentaire.
HS

Industrie

L’industrie technologique affiche de bons résultats mais souhaite une modération salariale
Helsingin Sanomat rend compte du fait que des emplois se créent dans le domaine des technologies et que le chiffre d’affaires y augmente, mais que la confédération du patronat du secteur promeut la modération salariale.
L’industrie technologique met en garde contre l’exagération en matière de salaires qui pourrait nuire à la croissance économique qui repart.
Le chiffre d’affaires du secteur technologique a augmenté de 11% en janvier-avril par rapport à la même époque en 2016. Concernant l’ensemble du secteur industriel, l’augmentation était de 9%.
Le secteur emploie 6000 personnes de plus qu’en 2016, les commandes sont de 47 % plus importantes qu’en 2016, mais là, le chiffre est gonflé par deux commandes de navires de croisière.
M. Turunen, directeur général de la confédération, rappelle que les chiffres positifs ne concernent pas toutes les entreprises du secteur : concernant 40 % des membres, les commandes ont diminué, et parmi ces groupes, il y a de grandes entreprises aussi.
Ceux qui ont tiré profit des tendances comme le cleantech et la numérisation réussissent le mieux, selon l’économiste en chef de la confédération, Jukka Palokangas.
HS/A24

Mardi 8 août 2017

France – Finlande

L’innovation au service de la mobilité du quotidien : déplacement d’Elisabeth Borne en Finlande

Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, a effectué ce lundi 7 août un déplacement à Helsinki, consacré à l’innovation et aux nouveaux services en matière de mobilité du quotidien.
Cette visite s’inscrivait dans le cadre de la préparation des Assises de la mobilité qui seront organisées en septembre à paris. Ce déplacement a permis à la ministre d’échanger sur la réforme du Code des transports et les pratiques innovantes mises en place en Finlande.
A cette occasion, la ministre s’est notamment entretenue avec son homologue Anne Berner, ministre des Transports et des Communications. La ministre finlandaise et ses équipes lui ont présenté les dernières évolutions législatives et réglementaires finlandaises en matière de mobilité, ayant notamment conduit à une révision du Code des transports et permis d’améliorer l’accès aux données des services de transport.
Dans ce cadre, il a été convenu que :
-  Un groupe de travail bilatéral serait constitué entre les deux ministères chargés des Transports, afin d’approfondir les échanges d’expériences en matière de traitement des données des services de transport. Ces travaux permettront d’alimenter tant les législations nationales que d’éventuelles initiatives européennes ;
-  La ministre, Mme Anne Berner, participerait aux Assises de la mobilité, pour témoigner de l’expérience finlandaise.
Les deux ministres ont échangé, par ailleurs, sur des sujets européens d’intérêt commun, ainsi que sur des perspectives de coopération bilatérale en matière de mobilité connectée et intelligente.
La ministre s’est également entretenue avec Jan Vapaavuori, maire d’Helsinki, qui a également accepté de participer, à l’invitation de la ministre, aux Assises de la mobilité.
Elisabeth Borne a enfin pu effectuer plusieurs visites de terrain pour découvrir les dernières innovations mises en place en matière de transports doux et de multimodalité : échange sur le système de vélos en libre-service « City Bike » de l’entreprise française Smoove ; simulation d’un « parcours-client » dans la Ville d’Helsinki reposant sur le concept de « Mobility as a Service » ; présentation du projet Waltti de carte de transport unique utilisable dans vingt-deux villes de Finlande.
« Alors que je lancerai en septembre les Assises de la mobilité, il était important pour moi de venir en Finlande, un pays exemplaire pour son engagement en faveur de la mobilité du quotidien et pour de nouvelles régulations en matière de transport connecté et intelligent. Cela nous permet d’alimenter nos réflexions pour la nouvelle politique de mobilité que je veux construire en France et de renforcer notre volonté commune de faire de l’Europe le leader mondial des mobilités de demain », a déclaré Elisabeth Borne.
www.ecologique-solidaire.gouv.fr

Politique étrangère et européenne

Transports

Aide européenne à la Finlande
Les ports de Turku, Marienhamn et Stockholm vont recevoir une aide européenne pour les investissements liés à la navigation de navires fonctionnant au LNG. Ainsi le port de Turku devrait recevoir 11,9 millions d’euros dans le cadre du programme transports CEF de l’UE. Cet investissement est lié à l’achat par l’armateur Viking Line de navires de croisière fonctionnant au LNG et par l’augmentation du trafic maritime de passagers et de frêt.
KL

Exportations

La valeur des exportations en hausse
Selon les informations de la Douane, la valeur des exportations finlandaises était de 15 % plus élevée en janvier-juin cette année qu’à la même époque l’année dernière. Les exportations s’élevaient à 5,1 milliards d’euros en juin, ce qui est 2 points de plus qu’en juin 2016.
Concernant les Etats membres de l’UE, les exportations finlandaises ont augmenté de 15 % et concernant les Etats hors UE de 14 %.
Le déficit de la balance commerciale a diminué de 200 millions d’euros, pour atteindre 880 millions d’euros en janvier-juin.
Les importations ont augmenté de 13 % ; de 7 % concernant les Etats membres de l’UE et de 24 % concernant les Etats en dehors de l’UE.
HS

Politique intérieure

Budget

Projet de budget du ministère des Finances
Le ministère des Finances se réunit aujourd’hui pour préparer son projet de budget pour 2018.
Selon le ministère, la croissance est revenue en Finlande et devrait atteindre 2,4% cette année et 1,5% l’année prochaine.
Le ministre des Finances Petteri Orpo estime qu’il est irresponsable de parler de « redistribuer » les fruits de la croissance. Selon lui, le retour de la croissance se verra dans le budget par une augmentation des recettes fiscales et une diminution du rythme de l’endettement.
Le ministère des Finances va préparer son projet de budget aujourd’hui et demain et le présentera publiquement demain après-midi.
Ensuite les négociations entre le ministère des Finances et les autres ministères auront lieu mi août.
Le gouvernement arrêtera ses arbitrages budgétaires les 30 et 31 août.
Le Parlement étudiera le projet lors de la session d’automne qui commence le 5 septembre.
AL

Rentrée des classes

Enseignement des langues étrangères
Comme les écoles reprennent cette semaine, les journaux publient des articles sur les nouveaux écoliers.
La ministre de l’Education, Sanni Grahn-Laasonen (Rassemblement national), a émis le souhait que les études de langues étrangères commencent plus tôt qu’actuellement, éventuellement dès la crèche (contre la troisième classe de primaire actuellement).
Des essais sont en cours dans un quart des communes finlandaises pour des études d’une langue étrangère dès la première ou la deuxième année de primaire.
HS/mar/A7

Lundi 7 août 2017

Politique étrangère et européenne

Déplacement en Finlande de la ministre des Transports, Mme Borne

Communiqué du ministère finlandais des Transports et des Communications
La ministre des Transports et des Communications Anne Berner rencontrera la ministre française des Transports Élisabeth Borne, le lundi 7 août à Helsinki.
Lors de la rencontre, les ministres s’entretiendront notamment sur les mesures nationales liées à la mise à profit de l’information et aux données ouvertes, telles que l’automatisation des transports et le concept MaaS (Mobility as a Service), ainsi que sur les questions liées à la concurrence des transports aériens.
Les ministres échangeront en outre sur les propositions de règlements publiées par la Commission européenne fin mai concernant la libéralisation sur le marché des transports routiers, les questions sociales, la tarification des transports et le suivi et les rapports concernant les émissions de CO2 des poids lourds.
vn.fi

Confiance dans l’UE

Selon l’Eurobaromètre, 59 % des Finlandais ont confiance dans l’UE
Selon l’Eurobaromètre commandé par la Commission européenne, les Européens sont plus confiants à l’égard de l’UE que jamais depuis 2010. Dans les Etats de la zone euro, la popularité de la monnaie unique est plus élevée que jamais depuis 2004.
59 % des Finlandais ont confiance dans l’UE (contre 51 % il y a un an), la moyenne européenne étant de 42 % (contre 36 % il y a un an). 33 % des Finlandais sont méfiants (contre 43 % il y a un an).
56 % des Européens sont confiants en ce qui concerne l’avenir de l’UE, ce qui était le cas de 50 % des personnes interrogées il y a un an.
Les Finlandais se situent troisièmes après la Lituanie et le Luxembourg en matière de confiance dans l’UE.
En ce qui concerne les menaces éprouvées par les Européens, le terrorisme et les problèmes engendrés par l’immigration dépassent les soucis économiques dans leurs esprits. La menace concernant l’immigration a toutefois diminué chez les Européens.
L’éditorialiste de Helsingin Sanomat estime que pour trouver des solutions aux soucis des citoyens, il faut une coopération internationale et que, dans ce domaine, l’UE pourrait faire preuve de son utilité.
KL, HS/lun/A5

Sécurité

Centre hybride
Le Centre de sécurité hybride européen sera inauguré à Helsinki en septembre. Il est prévu que le centre coopère contre les cyber-menaces avec les Etats membres de l’UE et de l’OTAN.
Matti Saarelainen, directeur du futur centre note que l’objectif du centre est de comprendre les différents phénomènes hybrides et de diffuser de l’information aux Etats membres.
A début, le centre emploiera moins de dix personnes et c’est la Finlande qui couvrira les dépenses. L’année prochaine, il y aura plus de personnel, et la Finlande se chargera de 50 % du budget, le reste devant être couvert par des cotisations et des donations.
La Finlande prévoit de désigner un directeur au ministère de l’Intérieur afin de piloter un réseau sur les vulnérabilités au sein du centre hybride.
Jarno Limnéll, professeur à l’Université Aalto et spécialiste des questions liées à la cyber-sécurité, s’étonne des faibles ressources du nouveau centre compte tenu des attentes importantes à son égard.
Il estime que le centre permettra à la Finlande de hausser son profil en matière de politique de sécurité et qu’il faudrait ainsi investir fortement au centre.
HS/lun/A10

Politique intérieure

Election présidentielle – Vrais Finlandais

Le bureau du parti propose la candidature de Mme Huhtasaari à la Présidence de la République
Le bureau du parti des Vrais Finlandais qui s’est réuni, vendredi, envisage de désigner la députée de Pori Laura Huhtasaari comme candidate à l’élection présidentielle.
Le président du parti, Jussi Halla-aho, est lui-même trop pris par la direction du parti et la préparation des prochaines élections législatives pour se présenter. Il croit de plus être « négativement connoté ». Il estime que Mme Huhtasaari pourra être vue de façon plus ouverte que lui-même.
Lors de la conférence de presse, Mme Huhtasaari a critiqué l’UE en disant que la participation de la Finlande à l’Union n’était pas dans les intérêts de la Finlande. Elle ne pense pas que l’organisation d’un référendum en la matière soit d’actualité, mais qu’il faudrait néanmoins un débat sur le départ de la Finlande de l’UE.
Le conseil du parti désignera un candidat à la présidentielle, en septembre.
Helsingin Sanomat note que, selon M. Halla-aho, le nombre de personnes ayant rejoint le parti est plus élevé que celui de personnes qui l’ont quitté depuis le congrès du mois de juin.
HS/sam/A10

France - Finlande

BD

Riad Sattouf
Helsingin Sanomat publie une interview de Riad Sattouf à l’occasion de la publication en finnois du troisième tome de son ouvrage l’Arabe du futur.
HS/lun/B2

Vendredi 4 août 2017

Politique intérieure

Marché du travail

« La croissance économique augmente la pression pour des augmentations salariales » KL
« Selon PT, la pression d’augmentation s’élève à 1 point » Dem
Kauppalehti rappelle que les négociations sur les conventions collectives, y compris des salaires, au sein des syndicats commenceront la semaine prochaine. Ce sont l’Industrie forestière et l’Union du secteur du bois-papier qui entameront les pourparlers en premier.
L’économiste de la banque Nordea, Pasi Sorjonen, estime que les augmentations s’élèveront à 0,5-1 %, même si des représentants des syndicats patronaux freinent les souhaits sur des hausses de salaire.
L’institut de recherche des salariés PT, prévoit des augmentations de 0,5 à 1 %, et l’institut de recherche économique Etla de 1 % en 2018 et une hausse vers les 2 % durant les deux années à venir.
Seija Ilmakunnas, directrice de PT, rappelle qu’il faudra prendre en compte l’effet des augmentations des cotisations salariales de chômage et de retraite en 2018.
Selon la confédération des employés, STTK, il existe une marge de manœuvre pour des augmentations. Elles devraient être de l’ordre d’un pourcent afin de maintenir le niveau actuel du pouvoir d’achat, selon Ralf Sund, économiste de la STTK.
KL/jeu/7, Dem/jeu/8, Yle

Editorial
Helsingin Sanomat fait le lien dans son éditorial entre les négociations sur les conventions collectives et le budget : des acteurs souhaitent déjà répartir la marge de manœuvre quasi inexistante en matière de crédits.
HS/ven/A4

Présidentielle

Les candidates pour la candidature présidentielle du PSD se rencontrent
Demokraatti, organe du Parti social-démocrate, a organisé un débat entre les trois candidats qui briguent de se présenter à la Présidentielle. Le PSD organisera un vote auprès de ses membres en août et désignera son candidat en septembre.
Tuula Haatainen, Maarit Feldt-Ranta et Sirpa Paatero se sont échangées dans une ambiance laissant soupçonner peu de différences de vues. Par contre, elles ont pris leurs distances à l’égard du Président actuel, Sauli Niinistö.
Mme Haatainen a souligné que pour elle, la motivation de présenter sa candidature est le souhait de « rétablir la démocratie ». Sans candidats, il n’y a pas d’élections. Pour elle, les six ans du mandat de M. Niinistö auront montré qu’il n’est pas très énergétique. La Finlande pourrait plus se profiler dans la solution de questions mondiales. Durant le mandat de M. Niinistö, l’ONU n’a pas été très présente, regrette-t-elle. Il faudrait plus activement chercher des solutions aux problèmes mondiaux, estime Mme Haatainen en rappelant l’héritage des Présidents [sociaux-démocrates] Ahtisaari et Halonen.
Les candidates estiment que M. Niinistö n’est pas suffisamment intervenu contre la tendance accrue d’inégalités sociales. Mme Feldt-Ranta estime qu’un Président peut constituer une force qui maintient une nation unifiée. Il faut qu’il se mette du côté du plus faible. Les inégalités ont augmenté de beaucoup de façons, rappelle-t-elle.
Mme Paatero estime, en ce qui concerne la politique étrangère, qu’il ne s’agit pas de quelque chose que seulement quelques rares personnes pourraient maîtriser. Pour elle, la sécurité n’est pas uniquement liée à la seule défense, elle relève du quotidien des gens. Mme Haatainen estime qu’un Président peut évoquer des questions qui nuisent à l’unité d’une nation : les inégalités, la pauvreté, le sentiment de ne pas pourvoir participer à la société, le changement structurel de la vie professionnelle.
Concernant l’OTAN, les trois candidates estiment qu’une adhésion de la Finlande n’est pas d’actualité. Mme Feldt-Ranta souhaite un débat sur les mauvais côtés d’une adhésion, sur ce qu’une adhésion voudrait dire en temps de paix et en temps de conflit.
Pour rappel, M. Niinistö brigue un second mandat, les autres candidats à ce jour étant Matti Vanhanen du Centre, Pekka Haavisto des Verts, Merja Kyllönen de l’Alliance des gauches et Nils Torvalds, du parti populaire suédois.
HS/ven/A8

Energie

OL 3
« Selon le Stuk, le réacteur remplit tous les critères de sécurité » AL
Aamulehti fait un bilan du projet de construction du réacteur Olkiluoto 3, dont le contrat a été signé en 2003.
Aujourd’hui, le directeur du projet auprès de TVO, Jouni Silvennoinen est confiant en ce qui concerne le démarrage du réacteur en 2018. TVO attend l’évaluation du Centre national de radioprotection et de sûreté nucléaire Stuk sur la sécurité pour la fin de l’année, permettant au gouvernement de prendre la décision sur l’autorisation.
Kirsi Alm-Lytz, directrice du service de surveillance du Stuk, estime que l’autorisation devrait être accordée et que le réacteur pourra démarrer vers la fin de l’année 2018. L’inspection en vue de l’autorisation touche au but et aucune nouvelle question liée à la sécurité n’a surgi, selon elle.
AL/jeu/A16

Vrais Finlandais

Jussi Halla-aho prend des mesures pour que son parti lui plaise mieux
Juha Akkanen de Helsingin Sanomat estime, dans un billet que le président des Vrais Finlandais, Jussi Halla-aho, a lancé une purge au sein du parti, même si des vies n’ont pas été perdues. Sympathiser avec ceux qui ont quitté le parti pour la Nouvelle alternative signifiera dans le pire des cas d’être mis à la porte des Vrais Finlandais, selon lui.
Selon M. Akkanen, il est possible que c’est principalement en raison de la période estivale que l’on n’a pas vu d’autant de départs du parti vers la Nouvelle alternative que prévu après le congrès du parti.
HS/jeu/A5

Finnair et la gestion des entreprises de l’état

Le ministre intervient dans la retraite supplémentaire du directeur de Finnair
Le ministre de l’Economie, Mika Lintilä (Centre) souhaite des explications de la compagnie aérienne Finnair concernant la retraite supplémentaire accordée au directeur général Pekka Vauramo.
Il rappelle que la position de l’Etat est que dans les groupes de l’Etat on ne mettrait pas en place de telles compenses. L’Etat considère les retraites supplémentaires comme un outil de planification fiscale. Lorsque M. Vauramo prendra sa retraite, son taux d’imposition diminuera ce qui lui laissera plus de revenus nets que s’il avait bénéficié dune augmentation salariale. En même temps, les recettes fiscales seront moindres.
HS/A27

Métro

L’extension vers l’ouest du métro de Helsinki serait opérationnelle en septembre
Le métro au-delà de Ruoholahti, initialement attendu pour 2015, retardé en 2016, devrait démarrer à la fin du mois de septembre, cette année.
Les inspections et tests sont encore en cours.
HS/ven/A15

Mercredi 2 août 2017

Politique étrangère et européenne

Finlande – Russie

Selon Hannu Himanen M. Poutine souhaite déstabiliser l’Occident
Verkkouutiset, version électronique de l’organe de presse du Rassemblement national publie une interview de M. Himanen, ancien ambassadeur de Finlande à Moscou (2012-2016), qui estime que la future présidentielle fera inévitablement l’objet de tentatives d’influences. Pour lui, il n’y a pas de relation spécifique entre la Finlande et la Russie, ni de rôle à attribuer à la Finlande en tant que lien entre le Ouest et l’Est. Il s’étonne du fait qu’une partie de l’élite politique semble caresser l’idée d’un rôle spécifique tel que celui dont disposait la Finlande, pays neutre à l’époque, durant la guerre froide. Or, depuis son adhésion à l’UE en 1995, la notion de neutralité ne convient plus pour définir la politique finlandaise.
Selon M. Himanen, l’attitude de la Russie à l’égard de la Finlande ne diffère pas de façon significative de son attitude à l’égard des autres pays occidentaux, ce qui se traduit par exemple par les efforts d’influence dans les médias et sur les réseaux sociaux. M. Himanen met en garde contre l’idée que les efforts seraient ponctuels et uniquement liés aux élections. Il estime que la Russie vise également les contenus politiques.
La Russie cherche à affaiblir la crédibilité, le prestige et l’acceptabilité des principales institutions des sociétés occidentales, selon M. Himanen. Il serait naïf d’imaginer que la Russie ne serait pas intéressée d’intervenir dans la campagne présidentielle organisée en Finlande en janvier 2018. Son objectif ne serait pas forcément d’influencer le résultat final, mais plutôt les orientations en matière de politique étrangère et de sécurité de la Finlande durant les six ans à venir, et en particulier de s’assurer que la Finlande n’adhère pas à l’OTAN durant le prochain mandat présidentiel, estime M. Himanen.
Verkkouutiset

Finlande – Chine

Escale de bateaux militaires chinois
Les forces navales annoncent la visite de courtoisie de trois navires militaires chinois à Helsinki avant qu’ils se rendent à Riga, vendredi. Une visite au bord des bâtiments qui ont participé aux manœuvres militaires conjoints avec la Russie est possible aujourd’hui.
HS

UE

Agence de médicaments
La Finlande a déposé sa demande pour accueillir à Helsinki l’Agence européenne de médicaments. La Finlande souligné la possibilité de synergies entre cette agence et l’Agence de produits chimiques ECHA qui se trouve déjà à Helsinki.
Yle

Finlande – Espagne

Soupçon de violation de l’espace aérienne
Deux chasseurs F-18 espagnols sont soupçonnés d’avoir pénétré dans l’espace aérien finlandaise, mardi matin, selon le secrétariat du Premier ministre.
Selon le ministère de la Défense, il s’agirait d’avions de l’OTAN qui surveillent les pays Baltes depuis l’Estonie. La violation a duré une minute.
HS

Politique intérieure

Budget

Le ministère des Finances présentera sa proposition, la semaine prochaine
Helsingin Sanomat relève que les personnes politiques souhaiteraient faire bénéficier leurs électeurs des fruits de l’amélioration de la situation économique. Le ministère des Finances prépare actuellement ses propositions pour la loi des finances pour les présenter, mardi et mercredi de la semaine prochaine.
Le ministère prévoit une croissance de 2,4 % pour l’année en cours. Une augmentation d’un point de la croissance correspond à une marge de manœuvre d’un milliard de plus dans le budget, composé de plus de recettes fiscales et moins de dépenses engendrées par la gestion du chômage.
Les représentants de partis politiques ont commencé à faire des propositions de dépenses à engager allant des allègements fiscaux aux bornes de recharge de voitures électriques, mais les fonctionnaires du ministère souhaitent freiner ces propos.
Selon M. Spolander, chef de la section de l’économie publique du ministère, la Finlande ne peut pas se permettre de gaspiller. Les recettes supplémentaires, fiscales et autres, devraient être utilisées pour maîtriser l’endettement, le budget étant déficitaire de plusieurs milliards. M. Spolander prévoit qu’avec le temps, la croissance se stabilisera autour de 1 à 1,5 %. Les facteurs jouant sur l’économie, le vieillissement de la population et la diminution de la population en âge de travailler, n’ont pas disparu, rappelle-t-il, même s’il admet que les perspectives économiques sont un peu plus favorables.
HS/mar/A8

Recherche & développement

Les petites entreprises de technologies informatiques bénéficient les plus des investissements en R&D
Kauppalehti rend compte d’une étude de l’institut d’études économiques Etla, sur le financement au titre de la R&D, selon laquelle il serait le plus opportun de favoriser les petites entreprises généralement, et non pas seulement les nouvelles startups. Selon Etla, les petites entreprises sont les plus efficaces dans l’innovation et dans la diffusion de nouveau savoir-faire dans l’économie.
Compte tenu de différentes branches, c’est le secteur des technologies informatiques qui rapporte le plus par rapport aux financements accordés.
KL/A6

Vrais Finlandais

Cela continue à bouger au sein du parti
Helsingin Sanomat rend compte de l’atmosphère au sein du parti après sa division en juin. La déchirure se reflète auprès de la base et une partie des dirigeants régionaux ont quitté leurs fonctions. La Nouvelle alternative a commencé à s’organiser au niveau régional en créant des organisations locales en Laponie et dans la région de Turku. D’autres, six au total, seront crées prochainement, y compris dans la région d’Uusimaa autour de la capitale.
Selon Riikka Slunga-Poutsalo, secrétaire générale des Vrais Finlandais, les départs du parti représentent un cinquième par rapport au nombre de personnes souhaitant en devenir membres.
Dans les communes, des conseillers élus en tant que Vrais Finlandais souhaiteraient attendre de voir s’il y aura un parti pour eux avant de quitter les rangs de leur parti d’origine. Les signatures pour la création de l’Avenir bleu sont toujours en train d’être collectées. Les Vrais Finlandais estiment que la Nouvelle alternative manque d’organisations locales et de crédits. Certains dirigeants régionaux sembleraient être des sympathisants de l’ancienne direction du parti sans pour autant avoir l’intention de quitter les rangs des Vrais Finlandais.
Pour rappel, 20 députés ont quitté les Vrais Finlandais, dont 19 ont rejoint la Nouvelle alternative et un le Rassemblement national. 17 députés restent dans les rangs des Vrais Finlandais.
HS/mer/A6-7

Mme Kiemunki licenciée
Mme Kiemunki, assistante parlementaire de la députée Lea Mäkipää et ancienne présidente des Vrais Finlandais de Tampere, a été licenciée de ses fonctions au Parlement.
L’administration du Parlement a estimé concernant Mme Kiemunki, connue pour un discours raciste, que la relation de confiance était rompue et qu’elle ne pouvait plus occuper ses fonctions du fait que Mme Mäkipää a quitté les Vrais Finlandais pour la Nouvelle alternative qui soutient le gouvernement et que Mme Kiemunki est active dans un parti qui se trouve actuellement dans l’opposition.
HS

France - Finlande

Energie nucléaire

Areva
Aamulehti rend compte des arrangements concernant Areva et EDF.
AL/A11

France

Cinéma

Jeanne Moreau
Les médias rendent compte du décès de Jeanne Moreau.

publié le 01/09/2017

haut de page